Issuu on Google+

L E M O NA P P E A L


.200 .2 IRÈNE #3 // May M 2012 LIMITED EDI EDITION


IR RÈNE #3

/4/


IRÈNE # #3

L’IMMACULÉE CO ONCEPTION L’amour a toujourrs le temps. Il a devant lui le front d’où seemble venir la pensée, Les yeux qu’il s’agira tout à l’heuree de distraire de leur regard, La GORGE dans laquelle sse cailleront les sons, Il a les seins et le FON ND de la bouche. Il a devant lui les plis inguinaux,, les jambes qui couraient, La VAPEUR R qui descen nd de leurs voiles, Il a le plaisir de la NEIGE qui tombe devant la fenêtre. La langue dessine les LÈVRES, join nt les yeux, DRESSE les seins, CREUSE les aisselles, ouvre la fenêtre ; La bouche ATTIRE la chairr de toutes ses forces, Elle sombre dans un baiser errant, elle remplace La bouche qu’elle a prise, c’est le m mélange du jjour et de la nuit. Les bras et les CUISSES de l’ho omme sont LIÉS aux bras Et aux cuisses de la femme, le vvent se mêle à la fumée, Les mains prennent l’enssemble des désirs... [ PAUL ÉLUARD & AND NDRÉ BRETON ]

/5/


[ CÉDRIC VIOLLET ]

IRÈNE #3

/6/


/7/


IRÈNE #3

/8/


IRÈNE #3

/9/


IRÈNE #3

/ 10 /


IRÈNE #3

/ 11 /


IRÈNE #3

/ 12 /


IRÈNE #3

/ 13 /


[ MATTHIEU LEMAIRE-COURAPIED ]

IRÈNE #3

/ 14 /


IRÈNE #3

/ 15 /


IRÈNE #3

/ 16 /


IRÈNE #3

/ 17 /


IRÈNE #3

/ 18 /


IRÈNE #3

/ 19 /


IR IIRÈ RÈ R ÈNE NE #3 #3

/2 20 0/


IRÈNE #3

/ 21 /


[ FRANÇOIS COQUEREL ]

IRÈNE #3

/ 22 /


IRÈNE #3

/ 23 /


IRÈNE #3

/ 24 /


IRÈNE #3

/ 25 /


IRÈNE #3

/ 26 /


IRÈNE #3

/ 27 /


[ *%9:) ]

IR RÈNE #3

/ 28 /

Offrre-moi Dès ce soir Ta peaau brune Et tess lèvres Maauves


IRÈNE # #3

Ce matin au réveil, tu t’es aperçu que to on cœur s’était remis en marche. Et super fort en plus : «tuh-da / tuh-da / tuh-da» Un vrai kick que t’avais dans la poitrine. Démentt. On t’avait pourtant assuré qu ue ça n’arriverait plus. Parce que t’étais trop zaarb, trop exigeant. Et puis parce que de toute ffaçon la compassion, c’était dépaassé. 3RX¸EZEMXNYVqUYIX¸EZEMWEXXIMRXP¸lKI IH¸sXVIIRÁRYRZVEMGSRREVH qu’il fallait commencer à so ortir un peu les crocs et te faire de vraies séances de défonççage de culs et d’amour-propre. Du coup, ton machin était parrti vivre dans l’Arctique pendant que tes sentiments s’étaaient laissés mourir de soif. Ta peau était devenue grise, tess muscles avaient fondu. &ERHIHIÁPWHITYXEMRWG¸qXEMXFMIRIWWE]q Assis sur le bord de ton lit, HERWPIGLEQTHIWVE]SRWUYMTEEWWEMIRXIRXVIPIWVMHIEY\ et trainaient sur ta peau devenue moins livide, tu t’es senti repartir. La sève recommençait à cirrculer à pleine balle dans tes veines, ça faisait presq que un bruit de torrent. Alors, en sortant dans la rue tu as pris ton cœur et puis tu l’as placé au creux de tes deux mains ouvertes. Ça faisait comme un globe de veerre éclairé de l’intérieur.

/ 29 /


IR RÈNE #3

Tes seins, Tes reins, Tes chevveux noirs Et qu’o on se noie Dan ns les Nuits Fauves.

/ 30 /


IRÈNE # #3

QUI VEU UT ? Tu l’aurais offert à n n’importe qui, pourvu qu’on fasse la mêm me chose en retour. 8YP¸EWH¸EFSVHTVSTSWqkHIWWNIYRIWÁPPIWJVEMGLIW à la peau pâle et aux pommettes rose vif. Avec des rubans dans les chevveux, affûtées et tendres pour toute la vie, depuiis leur naissance. Elles s’embrassaient doucem ment sur les paupières et se réfugiaient au creux de leurrs entrejambes respectives, avec des rires commee des carillons. Puis ce fut au tour de lycéennes en plein boum. Leur peau ambrée qui brûle déjà au dernier degré mais qui sent encore le rréveil par Maman. Ensuite, il a y eu des scandinaves qui dansaient autour d’un feu dans la lumière étrange du jour qui décline, en ch hantant en chœur. )XVSFIWHIGSXSRFPERGLIIIXGSYVSRRIWHIÂIYVW Plus tard, une polo onaise brune. Elle avait les cheveux bouclés et luiisants comme après un bain. )XTIEYPEMXIYWIIXPrZVIWÁRIWWHIWWMRqIWEYTMRGIEY Et parfum doux de leessive aux lilas. Des avocates débutantes, qui s’empêchen nt de rire à peine tombées du nid, qui vont de l’avant een trébuchant mais qui prennent tout de mêm me des airs de lionceaux ce qui est une façon comme une autrre de demander de la tendresse. )XTYMWMP]EIYGIXXIÁPPIHERWPIQqXVSWSVXMIHIRYPPITEVX Elle t’a lancé un de ces regards… de ceu ux qui te perforent de part en part. Le genre de regard qui redonne la foi. Vous êtes descendu us ensemble. %HMIYPIWKEVpSRWGIY\UYMSRXÁ ÁRMTEVSYFPMIVUY¸YRNSYV ils avaient draille arrrêté d’y croire. Ça joue les types mais ça s’abîme ccomme du papier à cigarette. %HMIYPIWÁPPIWUYMFEMWIRXTS SYVRITPYWsXVIWIYPIW qui ont déjà le regarrd qui s’éteint, parce qu’elles ont trop sou uffert et pas compris. Adieu le blizzard. Salut. Bonsoir. Serre-moi de toutes tes forces, Mademoiselle. Et qu’on se noie dans less NUITS FAUVES.

/ 31 /


[ GENEVIÈVE ELIARD & ESTHÈLE GIRARDET ]

IRÈNE #3

/ 32 /


IRÈNE #3

/ 33 /


/ 40 /

[ NICOLAS SISTO ]


IRÈNE #3

/ 41 /


IRÈNE #3

/ 42 /


IRÈNE #3

/ 43 /


IRÈNE #3

/ 44 /


IRÈNE #3

/ 45 /


IRÈNE #3

/ 46 /


IRÈNE #3

/ 47 /


[ JENNIFER ABESSIRA A]

IRÈNE #33 IRÈNE IR

/ 48 /


IRÈ IRÈNE IRÈ R N NE E #33

/ 49 /


IRÈNE IR IIRÈ RÈ R ÈN NE E #3 #3

/ 50 /


IRÈ IRÈNE RÈ ÈNE NE # #33

/ 51 /


IRÈNE IRÈ RÈN RÈ NE E #3 #3

/ 52 /


IIRÈNE RÈNE RÈ NE #3 #3

/ 53 /


[ JOANNA SZPROCH ]

IRÈNE #3

/ 54 /


IRÈNE #3

/ 55 /


IRÈNE #3

/ 56 /


IRÈNE #3

/ 57 /


[ KATARINA SOSKIC ]

IRÈNE #3

/ 58 /


IRÈNE #3

/ 59 /


IRÈNE #3

/ 60 /


IRÈNE #3

/ 61 /


IRÈNE #3

/ 62 /


IRÈNE #3

/ 63 /


/ 64 /

[ KA K TA TARI R NA RI A SOS O KI K C]


IRÈNE #3

/ 65 /


IR RÈNE #3

/ 66 /


IRÈNE # #3

[ IRÈN NE ] EST UN FANZINE E CRÉÉ PAR GENEVIÈVE E ELIARD, ESTHÈLE GIR RARDET ET LUCIE SANT TAMANS. DEAR CONTRIB BUTORS... Jennifer Abeessira François Coq querel Stylisme : Inès Fendri Matthieu Lemairee-Courapied Stylisme : Gaëëlle Bon Coiffure : Anaïs Lu ucas-Sebagh Make up : Michellle Rainer Make up assistant : M Mathilde Passeri Modèle : OUI Ma anagement Site : Le Mask k club Tenues : Phylea, Eres, An nne Valérie Hash, Giuseppe Zanottti Design, *MÁ'LEGLRMPIXMargu uerite de Valois

*%9:) ) Nicolas Siisto

Modèle : Barrbara Site : D Facctory

Katarina So oskic Modèle : Vallerija

Joanna Szp proch 'qHVMG:MS SPPIX DA : Edouard D Dandolo Modèles : Cheyennee Schiavone et Florent Feerrari

AND FRIEN NDS... Erin Albrecht, Marie Eliard, Didier Girardet & ACDG, Bastien Lattenzio, David Meeyer, Florence Peyron, Noki Powlonsky, Daario Ruggiero, Alexandre & Marie Thumerelle d d’OFR et Nathalie Vinatier. IRÈNE s’enroule aveec PASSION sous les tropiiques.

MERCI À VOU US TOUS POUR AVOIR SUBL LIMÉ NOTRE IRÈNE, Erotic Fa Fanzine #3

ILLUSTRATION : Geeneviève Eliard POSTER : Esthèlle Girardet COLLAGE : Lucie Santamans ALL RIGHTS RE ESERVED irene-eroticfanzzine.com

/ 67 /


PRINTE ED IN FRANCE Les Exprimeurs 4 rue du Po ont Louis Philippe 750 004 PARIS www.lesexprimeurs.fr


[ LA VAPEUR CREUSE LE FOND DE TA GORGE, DRESSE TES CUISSES NEIGES ET ATTIRE TES LÈVRES LIÉES ]


IRÈNE #3 "LEMON APPEAL"