Page 1


En 1928, la société AEG s’installe dans un complexe immobilier et y installe une «Maison de la technique», lieu d’exposition et de présentation de produits. A la fin des années 1930, c’est là qu’a lieu la première diffusion télévisée du monde entier.


Après la prise de pouvoir du parti nazi en 1933, le complexe devient la résidence du bureau d’études du DAF (Deutsche Arbeitsfront), syndicat affilié au NSDAP, réunissant patronat et salariés qui voit le jour en même temps que la suppression du droit de grève.


En 1941, le DAF devient propriétaire de l’immeuble et accueille le siège de la SS. En 1943, son grenier abritera même des prisonniers de guerre.


Après la création de la RDA, le bâtiment n’est plus qu’une ruine gigantesque gisant au beau milieu de Berlin-est. Une agence de voyages occupera certains étages et le rez-de-chaussée sera entre autres occupé par le cinéma CAMERA et une école de commerce. La mairie ira même jusqu’à louer des salles de séminaires à l’école d’artistes de la RDA et à mettre à disposition quelques locaux pour l’armée nationale.


Le Tacheles est à l’origine un collectif de musiciens qui se forme du temps de la RDA, en désaccord avec les méthodes de censure du régime. En yiddish cela signifie «se révéler», «s’expliquer» et en hébreu «suivre un but». Le 13 février 1990, ces artistes squattent la ruine délaissée et réclament l’arrêt des étapes préliminaires de démolition, entamant des démarches pour faire déclarer le bâtiment monument historique.


Malgré une décision judiciaire qui confirme la démolition, les artistes obtiennent le droit de véto de différents partis politiques et exigent que soit effectuée une nouvelle expertise sur l’état du bâtiment. Celle-ci se révélera positive et déclarera le bâtiment en bon état. En 1992, la classification monument historique sera confirmée.


Depuis, le bâtiment est officiellement une maison d’artistes, devenu un lieu d’échange de cultures et d’approches esthétiques, enrichi par la vision d’artistes venus du monde entier. Les touristes peuvent s’y procurer des reproductions ou des peintures sur toile (par ex : patchworks) à prix raisonnables ou simplement visiter des expositions d’art moderne.


Au dernier étage, on peut s’installer sur des fauteuils et canapés de récup, consommer une boisson au bar et admirer le panorama qui s’étend à perte de vue.


Base de la police ÂŤTachelesÂť.


CAPITALES.


minuscules.


David _typoearth  

création typographique s'inspirant d'une photo satellite

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you