Issuu on Google+

Les Pôles de compétitivité Au cœur du redéploiement économique wallon


LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ AU CŒUR DE LA RÉINDUSTRIALISATION DE LA WALLONIE

L

’ industrie est le moteur indispensable de la prospérité d’un pays ou d’une région. Elle crée de l’activité, de la

richesse et des emplois, directement et indirectement, avec un impact multiplicateur sur le secteur des services. L’Europe semblait l’avoir oublié ! Et pourtant on constate que ce sont bien les pays dont la base industrielle est la plus forte qui ont le mieux résisté à la crise…

C h a c u n s ’ a c c o rd e d é s o r ma i s à d i re q u’ une

industrie forte

La création des Pôles de compétitivité en 2006 a constitué une

p or té e par d e s g ran d es ent rep rises

formidable anticipation de ces exigences.

et d e s P M E i n n ovant es

Les Pôles couvrent actuellement tous les secteurs de l’activité économique

et fondée sur une recherche de pointe est la condition

dans lesquels on trouve les compétences, les infrastructures, les entreprises

essentielle et vitale pour assurer la croissance et

et les centres de recherches les mieux adaptés pour

affronter les immenses enjeux actuels et futurs :

richesse et emplois . Avec plus de 1.000 membres, ils gèrent actuellement

santé, alimentation, énergie, environnement, mobilité, …

près de 170 projets d’innovation, près de 70 projets de formation de pointe, et

Sans parler des défis sociaux qui trouvent leur racine

travaillent avec les entreprises, petites et grandes, les plus en pointe en matière

dans le sous-emploi et la précarité.

d’innovation, ainsi qu’avec les organismes de recherche les plus performants. Ils

créer croissance,

sont au cœur même de l’innovation en Wallonie et ont trouvé une place de choix dans les réseaux européens et internationaux.

U ne no uvel l e révol u t ion

industrielle est en cours : elle décloisonne les secteurs et les organisations et modifie radicalement notre manière de concevoir la recherche, de mettre en œuvre la

Ainsi, en s’organisant pour renforcer les atouts existants de l’industrie wallonne et a c c ro î t re s o n p ot e nt i e l d ’ i n n ova t i o n ,

production, d’appréhender les marchés et d’affronter

en impliquant de façon systémique les universités

la concurrence mondiale : il faut désormais anticiper

et centres de recherche sur des projets

davantage, voir plus loin, être plus innovants et plus

concrets et porteurs, les Pôles ont entamé

agiles, … Ce n’est plus une question de choix ou de

une véritable rénovation du tissu économique

priorité, c’est devenu une exigence vitale qui met en

wallon. Avec des résultats, en termes d’emplois,

jeu la stabilité et l’existence même de nos démocraties européennes.

de créations de nouveaux produits et de services innovants, ainsi que de créations d’entreprises et de réalisations de contrats industriels.

M a i s n o u s n e s o m m e s q u ’ au

début de cette mutation…

2


L’ i m p a c t p os i t i f d es P ô l es s ur l ’éc o no m ie wa l l o nne e st d ’ ore s e t d éj à inc o nt est a b l e. Cependant, mener une nouvelle politique industrielle nécessite du temps, de la

Cette consolidation de la politique des

cohérence et de l’obstination. C’est pourquoi la

Pôles, impliquant plus étroitement en-

poursuite e t l e re n fo rc e m e nt d e s i n i t i a t i ve s engagées sont essentiels. Et les Pôles doivent eux-mêmes monter en puissance, affirmer leur leadership dans

core économie et recherche, est une nécessité absolue pour la Wallonie. Et cela passe par un engagement fort des Pôles eux-mêmes : car si tout indique que

le domaine de l’innovation et apporter à la Wallonie les atouts

les résultats obtenus les placent en « pole

indispensables à une compétitivité mondiale.

position » de la réindustrialisation de notre région, les Pôles doivent accomplir eux-mêmes leur mutation et capitaliser sur les leçons acquises dans les premières

L e s p r o c h a i n e s a n n é e s d o i v e nt d o n c

années de leur fonctionnement : tirer parti des expériences, accroître leur savoir-faire,

c o n sacr er les Pô les au cœ ur mê me d u

adapter leur organisation et affiner leur

p ro jet é c o no mi q u e wa l l o n :

stratégie. La compétition économique mon-

ils veulent, peuvent et doivent devenir l’axe central d’une politique

diale exige capacités d’adaptation, agilité,

industrielle wallonne de grande ampleur. Leurs compétences

vision et anticipation, ouverture et ambition.

professionnelles reconnues, leur crédibilité acquise auprès des

L e rô l e e t l a fo n c t i o n d e s P ô l e s

différents acteurs de l’innovation (industries, PME, universités, centres

d e c o m p é t i t i v i t é s ’ i m p o s e nt d è s l o rs c o m m e e s s e nt i e l s …

de recherche), le nombre et la qualité des projets engagés leur permettent d’assumer pleinement ce rôle primordial dans la mise en œuvre de la politique wallonne de développement économique.

La ré i n d u st r i a l i s a t i o n wa l lonne et le retour à une croissance durable passeront nécessairement par une affirmation politique de l’importance des Pôles, par une optimalisation de leur fonctionnement et par une accentuation des responsabilités et missions qui leur seront confiées.

3


LE BILAN DES

Pôles de compétitivité

Une vingtaine d’entreprises ont été créées au travers

des activités des pôles

L

e bilan des Pôles de compétitivité après quelques années est très positif  : leurs effets sur la croissance et sur l’emploi sont déjà concrets. Mais ce bilan n’est encore que très provisoire puisque à peine 1 projet sur 4 est clôturé. Si l’on considère qu’il faut plusieurs années pour qu’ils puissent pleinement produire leurs effets, on peut s’attendre à des résultats beaucoup plus importants encore, pour peu que les orientations politiques à venir permettent aux Pôles de poursuivre leurs efforts et d’amplifier ces réussites et les résultats obtenus.

la croissance de La va le u r aj o u t é e des entreprises des Pôles

Répartition des

financements publics

des projets de R&D Universités et Hautes Ecoles

8%

à celle de l’ industrie

E t e l l e e s t e n c o r e p l u s i m p o r ta n t e a u n i v e a u d e s entreprises actives dans les projets de R&D des pôles

PME

32 %

40 %

Centre s de Recher che

supérieure de 20%

20 %

GRANDES ENTREPRISES

Les PME bénéficient de 60 % du total des subsides accordés aux entreprises.

170 projets R&D près de

ont déjà été labellisés

Les entreprises membres des pôles créent

plus rapidement

de l’emploi

( et notamment 10 % de plus que

Depuis la création des Pôles (et jusqu’en 2012),

lA moyenne des entreprises

les entreprises membres ont créé

industrielles )

12.000 emplois

Et la croissance de l’emploi dans les entreprises participant à des projets de R&D peut être jusqu’à 2 x plus importante que dans les PME du même secteur. 4


Alors que seulement 25 % d’entre eux sont terminés, ces projets ont déjà généré plus de

300 innovations ( p r o du i ts, s e rv ices, pro cessus), ain si q ue l e dé p ôt de p lus d e 15 0 b re ve ts e t la v e n t e de p lu s de 2 0 Lice nce s

Les 680 entreprises

près de

des Pôles (PME et grandes entreprises) génèrent

3 7 % d e l a va l e u r a j o u t é e

35.000

de l’industrie wallonne

travailleurs, étudiants, formateurs et demandeurs d’emploi ont été formés et ont bénéficié d’un renforcement de leurs compétences

11.000 C’est l’estimation du nombre

d’ emplois

di rect s c r é és dans les 5 ans qui suivent la fin des projets R&D

LES PÔLES RASSEMBLENT PLUS DE

1.000 MEMBRES

DONT 5 6 7 P M E E T 111 GRANDES ENTREPRISES

25

participations directes des pôles à des projets collaboratifs internationaux

1.300

projets et démarches

d’internationalisation des pôles financées dans le cadre du volet développement international

140 dossiers Les

gérés par les six experts sectoriels AWEX engagés dans le cadre de la p o litique des pôles ont permis d’attirer un montant total d’investissement étranger de 727 M€ et généré 2.346 emplois 5


S

tratégie, ouverture, leadership : les

Pôles de compétitivité sont entrés dans une nouvelle phase. Leur rôle est désormais au cœur même de la réindustrialisation de la Wallonie. Leur mission est essentielle : contribuer collectivement à structurer un tissu industriel solide et décloisonné, accroître et optimaliser les capacités d’innovation des entreprises, être source d’inspiration dans les secteurs et domaines porteurs de croissance durable e t fa v o r i s e r a i n s i

STRATÉGIE, OUVERTURE, LEADERSHIP

les Pôles organisent leur mutation

l’émergence de champions européens voire mondiaux dans des domaines où la Wallonie dispose des meilleurs atouts.

Les Pôles ont développé une expertise importante en matière de réseautage : il s’agit désormais d’ accélérer encore la mise en relation des entreprises, universités et

En matière de formation, il s’agira aussi d’ anticiper

centres de recherche, sur des domaines industriels

du futur .

mettre en place des projets collaboratifs originaux (qu'aucun

mettre en adéquation les besoins actuels et les métiers du futur. En ce

des membres n'aurait pu proposer seul). L’organisation et

des formations concernant le monde de l'entreprise et le monde "hors

l’animation de ce maillage opérationnel seront plus que jamais

entreprises" (demandeurs d'emplois, étudiants, …).

précis, et dans le but de

les métiers

Les Pôles orienteront les projets de formation pour

sens, les Pôles deviennent une véritable force de proposition pour

le véritable cœur de métier des Pôles, impliquant tous les niveaux dans l'entreprise.

La c om m e rc ia lis a tion e st u n c h a l l e n g e m a j e u r : les Pôles y

Les Pôles vont encore accroître leur connaissance

accorderont une attention accrue par une

des tendances technologiques et de marché à fort

Les Pôles seront encore plus présents

a n a l ys e a p p ro fo n d i e d u développement

potentiel. E n

commercial envisagé. Ces plans seront

ru ptu res techn o l o gi q u es, le ur o b je ct i f

sur les marchés internationaux à fort potentiel.

est d’o r i e nter l e m o n de i n d ust r i e l wallo n

E n p a r fa i t e s y n e r g i e a v e c l ’ AW E X ,

marché solides, avec pour objectif ultime et

ils renforceront le positionnement in-

clair la création d'emplois et de valeur ajoutée.

a n t i c i p a n t d av a n t a g e l e s

ve r s d e n o u ve a u x d o m a i n e s à h a u t e v a l e u r a j o u t é e et de constituer une

( PME et gran des entre p r i se s)

et plus visibles

revus régulièrement, sur la base d'analyses de

ternational des entreprises membres en amplifiant les actions visant à

force de proposition sur les grands thèmes

accéder à de nouveaux marchés.

de la réindustrialisation.

Ils intensifieront également leurs d’autres

Différentes initiatives plus stratégiques

pôles et clusters étrangers, leur

seront prises : l’identification en amont

Cette nouvelle phase implique la

participation à des projets européens

des domaines d'innovation prioritaires

mobilisation de tous et une bonne

et internationaux ainsi qu’à l’attraction

avec les centres de recherche et universités,

compréhension des enjeux et des

d’investisseurs étrangers, avec pour

l’orientation des membres dans la sélection

projets. Les Pôles développeront une

objectifs de déboucher sur des

e t l e dé v e l oppe m e nt de l e u r s i dé e s, u n

communication cohérente et très forte sur leur ambition et

projets concrets .

équilibrage entre des projets d'innovation

collaborations

avec

générant des résultats à court terme et à plus long terme , etc…

leur valeur ajoutée, non seulement vis-à-vis des membres et des parties prenantes

(entreprises,

recherche),

mais aussi plus largement vers le monde institutionnel et le monde économique.

Les Pôles ne travaillent pas de manière isolée. Les interactions sont nombreuses et différents projets de recherche impliquent déjà plusieurs Pôles. Ces coopérations vont s’intensifier parce que cela correspond à une réalité économique et technologique et que cette transversalité caractérise fortement

6

l’économie du futur .


Les conditions indispensables POUR CONCRÉTISER LES AMBITIONS DES PÔLES

A

près plusieurs années d’activité, les Pôles ont pu prendre la mesure des conditions essentielles pour mener à bien leur mission centrale dans le cadre de la réindustrialisation de la Wallonie. Des progrès doivent être accomplis, des adaptations doivent être réalisées. Cela ne peut se faire que par la mise en œuvre d’une politique claire qui, en tirant les leçons des expériences vécues, se focalise sur la

performance de la politique des Pôles à travers la cohérence du système d’innovation, l’amélioration des processus et le soutien accru des missions des Pôles.

Pour les Pôles, ces préoccupations de performance passent nécessairement par : un positionnement central des Pôles dans

une confirmation du rôle, essentiel, du Jury

la politique industrielle de la Wallonie,

international, mais avec une clarification

en optimalisant l’intégration de leurs axes

des évaluations rendues par ce jury ;

stratégiques dans la politique régionale et de leur rôle parmi les acteurs de l’animation

une réflexion sur la nature des indicateurs,

économique et de l’innovation ;

en collaboration avec l’ensemble des parties prenantes (Administration, Jury, Gouvernement,

une meilleure

harmonisation entre les

Pôles, IWEPS …) ;

différents régimes d’aides à la R&D ; un renforcement du rôle essentiel des Pôles la mise en place d’un mécanisme d’aides

en matière de projets de formation et une

centré sur des projets d’innovation de

représentation au sein des instances des

courte durée menés par des PME, en étroite

Centres de compétences ;

collaboration avec la DGO6 ; la continuité dans le financement des un rôle plus intégré dans le suivi et la

actions des cellules opérationnelles des Pôles,

valorisation de leurs projets, notamment

dans le respect des prescrits européens ;

pour les accords de consortium et les conventions de financement ;

le maintien des stratégies internationales et des moyens qui y sont alloués.

la poursuite de la rationalisation et de la simplification des différentes procédures administratives ainsi q’une réduction significative du temps de traitement des dossiers, depuis le lancement de l’appel jusqu’à la décision du gouvernement (pour demeurer cohérents vis-à-vis des nouvelles procédures H2020) ;

7


www.dialectiq.com

Domaines des biotechnologies «santé»

Technologies environnementales

et des technologies médicales La recherche et le développement soutenus par le

Le Pôle Greenwin est dédié aux technologies environnementales.

pôle couvrent tous les domaines de la santé : les

Son action vise l’amélioration du cycle de vie des produits (éco-

bio-marqueurs et le diagnostic in vitro & in vivo, les

nomie de matière et d’énergie, utilisation de ressources renou-

outils et équipements innovants, les systèmes

velables et de matières recyclées, réduction des déchets). Les

d'administration

principaux domaines d’application sont :

de

médicaments,

les

thérapies

innovantes, les technologies de l'information appliquées

les bioproduits ou produits issus de la chimie bio-basée ;

à la santé humaine, les processus innovants et les

les matériaux et systèmes pour le stockage et la gestion de l’énergie ;

innovations organisationnelles, l'équipement médical,

la construction ou la rénovation durable et le développement

la recherche de nouveaux médicaments.

des éco-quartiers ; le traitement des effluents (eaux usées, boues d’épuration, sols pollués, CO2…) ; la valorisation matière et le recyclage des déchets ou coproduits.

Transport et logistique

Génie mécanique

Logistics in Wallonia a pour objectif de développer

L e g é n i e m é c a n i q u e p e r m e t d e d é v e l o p p e r d e s « systèmes

les activités de transport et de logistique en menant

fonctionnels » (machines, équipements industriels ou produits de

des actions de soutien à l’innovation, de mise en

consommation) ainsi que des processus industriels et des services

réseau des acteurs du secteur et de promotion. En

associés. Il couvre de nombreux champs applicatifs (recyclage,

ce sens, les projets soutenus visent à répondre à

construction, énergie, automobile, machines et équipements

des problèmes de marché rencontrés par les acteurs

etc.) et s’appuie sur un socle varié de c o n n a i s s a n c e s e t

du secteur. Ces projets de recherche s’articulent

s a v o i r - fa i r e

essentiellement autour de quatre thématiques :

n a n o t e c h n o l o g i e s , technologies de mises à formes, outils de

scientifique

et

technologique

(matériaux,

la logistique durable

simulation, mécatronique, opto-électronique, introduction de matières

la multi-modalité

organiques, biomimétisme, …).

la sécurité et la sûreté des chaînes logistiques l’optimisation de la logistique interne

Aéronautique et spatial

Agro-industrie

Les axes prioritaires et stratégiques du Pôle Skywin

WagrALIM a défini 4 axes prioritaires :

se définissent comme suit :

Les aliments « santé » et la qualité nutritionnelle

Matériaux composites et processus industriels

L’efficience industrielle

Alliages métalliques et processus industriels

Les emballages

Systèmes embarqués

Le développement de filières agro-industrielles durables

Services aéroportuaires Systèmes et applications à vocation spatiale Modélisation et simulation

© 2014


Pôles de compétitivité