Issuu on Google+

Rapport d’études Schéma directeur immobilier et d’aménagement des universités Démarche et enseignements


  sDia de grenoble — fiche synthétique et monographique

mission Universités mars 2011

Schéma directeur immobilier et d’aménagement de l’université de Grenoble (domaine universitaire)  Les enJeUX Le « domaine universitaire » est un site aménagé dès 1961 en bordure de l’Isère à l’image du modèle des campus américains. Le dossier est composé de deux documents : • SETEC réalise le diagnosticétat des lieux du patrimoine immobilier ; • En articulation avec ce dernier, INterland réalise une prospective sur le développement urbain d’aménagement paysager et l’urbanité à l’horizon 2015, puis 2025. Le SDI donne une vision d’ensemble du patrimoine à un instant « t » (2009). Il définit les critères d’orientation des choix entre démolition et réhabilitation, classe et quantifie les travaux à réaliser. Il constitue un outil de travail pour toute réflexion prospective. Il confirme la valeur patrimoniale de certains édifices labellisés Patrimoine du XXe siècle. Le SDAD propose des principes d’optimisation des relations, de mutualisation des ressources, d’économie des services. Il s’appuie sur l’analyse des thèmes tels la centralité, la densité, la mixité, la temporalité, la mobilité… Le campus est « recentré » autour d’un espace de vie recomposé, mis en relation avec son environnement urbain et paysager de grande valeur (3 massifs alpins). Il joue de porosités avec les communes voisines et renforce ses services aux usagers : desserte en transport en commun « généreuse », lignes de tram, pistes cyclables, et diminution de 30% du nombre de places de parkings existantes.

Schéma directeur d’aménagement, d’intégration urbaine et de développement durable du site Est — source Setec Organisation INterland.

 iDenTiTÉ

Université de Grenoble (domaine universitaire). Territoire de180 ha, 3 universités (en partie) : Joseph Fourier, Pierre Mendes France et Stendhal, l’école d’ingénieurs Grenoble INP (Institut National Polytechnique) et l’Institut des Etudes Politiques (IEP). Maître d’ouvrage PRES Université de Grenoble Prestataires : INterland / SETEC Ingénierie — fin de mission décembre 2009.

 EXISTANT

 OBJECTIFS ET CIBLES DU SDIA

• Nbre d’étudiants : 30 000 étudiants (hors doctorants), sur un ensemble de 50 000 des sites Grenoblois. • Personnels : 4 000 • Territoire : 180 ha • Nbre de bâtiments : 157 • Surfaces : 620 000 m², dont 462 000 pour les 5 établissements • Ratio : 15,4 m²/étudiant

• Nombre d’étudiants à 15 ans : 30 000 • Création : 60 000 m² • Réhabilitation : 20 000 m² • Investissement Opération Campus : env. 255 M€ TDC sur un total de 395 M€ TDC (est et ouest de Grenoble) • Ratio investissement/étudiant : 8 500 € • Participations principales : État, région Rhône-Alpes, La Métro (agglomération) et Grenoble

Quel est le contenu du sDia ?

Le schéma directeur immobilier (SDI) : • identifie sur le site universitaire est, les bâtiments à conserver dans leur usage actuel, les bâtiments à démolir ou à vendre, les bâtiments libérés qui peuvent être réutilisés ; • réalise une approche des volumes de constructions nécessaires suite au recueil des besoins exprimés ; • propose une évaluation des coûts d’investissements sur la base de ces besoins. Il présente sous forme de tableaux utilisables par plusieurs entrées les données objectives de l’état des lieux des bâtiments. Il fournit ainsi les termes des arbitrages à prendre,

des alertes et donne les indications sur les programmations à réaliser. Le Schéma Directeur d’Aménagement d’intégration et de Développement durable (SDAD) est un outil de planification prospective préfigurant la transformation du site à l’horizon 2025, avec une étape intermédiaire en 2015 (plan campus). Repositionnant le site dans son environnement urbain et paysager, il va analyser les dysfonctionnements, proposer des pistes de recomposition et fournir des axes forts d’évolution. Il propose plusieurs visions prospectives des nouvelles liaisons avec l’environnement urbain du campus vers Grenoble, de La Tronche, de Gières, de Saint Martin d’Hères.


apport du sDia

Le SDI est un document d’analyse et de diagnostic permettant une vision prospective du patrimoine bâti et les arbitrages possibles entre les bâtiments à conserver, à démolir, à réhabiliter ou à construire. Il propose également une évaluation des investissements nécessaires en classant les travaux en plusieurs catégories, réhabilitation lourde, moyenne, légère et démolition. Le montant total des travaux estimé est de 518,5 M€ TTC, se décomposant en 3 étapes : avant 5 ans, entre 5 et 10 ans et au-delà de 10 ans. Il fait apparaitre des principes forts à développer : • une logique de site évidente sur l’ensemble du domaine ; • la confrontation de réflexions thématiques transversales ; • la préservation d’un foncier indivis ; • l’identification nécessaire d’une structure décisionnelle collective pour conduire le projet immobilier et d’aménagement. L’approche par les besoins n’a pas été faite, mais un schéma pluriannuel patrimonial d’investissement a été engagé au sein des tous les établissements. Le SDAD a permis de dégager plusieurs axes stratégiques pour 2015 : • un cœur emblématique au croisement d’axes structurants densifiés ; • un nouvel axe de liaison à créer entre l’esplanade centrale et l’avenue Gabriel Péri (porte d’entrée sud-est sur Grenoble), avec la requalification d’une zone d’activités voisine ;

• le respect des perspectives majeures et des espaces plantés remarquables ; • la poursuite d’une offre de transport en commun performante et de pistes pour modes doux ; • le traitement qualitatif des trois entrées sud ; • l’ouverture à la multifonctionnalité du site : commerces, services ; • la structuration et la requalification d’une offre de sports et loisirs ; • la valorisation des berges de l’Isère et de lieux de rencontres habitants/usagers du campus. et pour 2025 : • un axe de liaison prioritairement TC et modes doux à créer vers le nord dont Meylan et Inovallée (zone d’activités tertiaires et de recherche) Le SDAD a permis enfin d’établir « grammaire et vocabulaire » en matière de prescriptions d’urbanisme, de paysage et d’architecture et de traitement de l’eau permettant de dégager des axes forts de préprogrammation. Ce rapport a alimenté les réflexions au titre des modifications des documents de planification de l’agglomération grenobloise : PLU de Saint-Martin d’Hères, Polarité Est de la Métro et schéma prospectif du SMTC (transports en commun) sur la ligne Grenoble-Meylan. Il a été complété par un plan de composition urbaine ainsi que des prescriptions architecturales et urbanistiques déclinés sur la partie centrale et sud du domaine. Ces outils sont enrichis par une charte de développement durable, déclinant les prescriptions de Grenelle de l’Environnement, ainsi que par une charte de valorisation du patrimoine urbain, architectural et paysager.

 en images

  Campus de Grenoble,vue aérienne EDD près de Phelma — crédit photo PRES Grenoble.

  Campus de Grenoble, vue aérienne — crédit photo PRES Grenoble.

  Contact PRes Université de grenoble Claude Schwartzmann, directeur de projet Courriel : claude.schwartzmann@grenoble-univ.fr

  Schéma prospectif — source Setec Organisation INterland.

  Contact Caisse des Dépôts Direction régionale Rhône-Alpes Olivier Camau Tél. : +33 (0) 4 76 49 21 48 Courriel : olivier.camau@caissedesdepots.fr


SDIA des Universités - Rapport 2011