Quelle est l'évolution la plus importante, la plus innovante de la prochaine décennie

Page 1


LABEL DE DESIGN, ARRÊTÉ MINISTÉRIEL DU 13 NOVEMBRE 1953

2


L’OCCASION DES 60 ANS DU « ÀJANUS, NOUS AVONS RECUEILLI

«

PLUS DE 90 “PAROLES” DES ACTEURS DE L’ÉCONOMIE CRÉATIVE, CLASSÉES PAR MOT-CLÉ. NOUS VOUS PROPOSONS DE DÉCOUVRIR CES VISIONS À L’AUBE DE CETTE NOUVELLE DÉCENNIE.

Anne-Marie SARGUEIL

Présidente INSTITUT FRANÇAIS DU DESIGN


ACCEPTATION DU GLOBAL

4


L’évolution de la société ? L’acceptation du global imposé par le « durable planétaire » et la recherche du local imposé par le besoin de sens.

«

«

Gérard CARON

Designer, fondateur de l’agence CARRÉ NOIR et du site ADMIRABLE DESIGN


AFRIQUE

6


L’évolution la plus importante de la prochaine décennie sera, pour moi, l’avènement de l’Afrique comme l’acteur majeur de l’histoire, pour le meilleur et pour le pire. Pour l’art, la littérature, le cinéma, l’esthétique, mais aussi l’économie, la politique. Les nouvelles technologies y aideront.

«

«

Jacques ATTALI


ALCHIMIE DE L’INVENTION

8


Tout ce qui a été prédit n’est jamais arrivé, Tout ce qui est arrivé de révolutionnaire n’a jamais été prédit ! Pire : pour certaines inventions, on disait d’elles : “Cela ne marchera jamais” !!! L’invention est le fruit, l’alchimie, de plusieurs variables, dont on ne connaît au départ, ni le nombre, ni la singularité, ni l’origine, ni, bien sûr, le fruit de leur combinaison. Alors je me risque néanmoins à souhaiter une évolution “innovante” : “Brand equity/human equity ? L’Homme, valeur cardinale de l’entreprise”. (On s’interroge sur l’inscription des hommes au bilan des entreprises) Il y a urgence !!!!!

«

«

Jean WATIN-AUGOUARD Historien des marques


AMÉLIORER L’USAGE

10


Vive la nouvelle décennie et l’ère numérique offrant des médicaments toujours plus innovants, prenant en compte les spécificités de chaque patient, associant formulation, packaging et high tech pour en améliorer l’usage au quotidien avec l’aide du design.

«

«

Pascale GAUTHIER

PHD, chargée d’enseignement FACULTÉ DE PHARMACIE DE CLERMONT-FERRAND


ATELIERS COLLABORATIFS

12


Les fablabs, ateliers collaboratifs de fabrication à la demande, invitent à créer et à développer une culture technique source d’émancipation et d’inventivité, et incitent à penser autrement notre modèle de production.

«

«

Véronique CAYLA

Présidente ARTE


AUTOENTREPRENEUR

14


La globalisation et la troisième révolution industrielle bouleversent les systèmes économiques et sociaux dans leur ensemble. Les statuts des entreprises, des entrepreneurs et des salariés, vont devoir être repensés, sur les plans juridique, social et fiscal, pour être adaptés à ces évolutions majeures. Et s’il faut un exemple, j’aime l’idée que l’innovation du statut d’auto-entrepreneur permette à la France d’être le pays de la création d’entreprise.

«

«

Olivier MOUSSON

Président de la SOCIÉTÉ D’ENCOURAGEMENT POUR L’INDUSTRIE NATIONALE Conseiller Maître à la Cour des Comptes


AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE

16


Désormais la plupart de nos outils sont connectés, interconnectés par le grand réseau Web. Subsiste un point faible, l’alimentation et la recharge en énergie. Pourtant, nous passons nous-mêmes notre journée à produire ou en dégager. Pour devenir plus autonomes, j’imagine des progrès dans des systèmes de récupération d’énergie à combiner au sein de nos vêtements : solaire, chaleur, mouvements…

«

«

Benoît LAVAL

Président-Fondateur RAIDLIGHT – VERTICAL


BIG BROTHER

18


C’est évidemment dans le domaine des communications que tout reste à faire car nous n’avons vu encore que les premiers balbutiements d’Internet et de tout ce qui s’y rattache. Mais il y a un risque dans cette évolution/révolution. On peut craindre une possible mise sous surveillance totale, personnelle et constante de chaque individu et donc un risque « orwellien » qu’il appartiendra aux législateurs d’évaluer et d’empêcher… c’est le revers de la médaille !

«

«

François LEBEL Maire du VIIIème PARIS


BIO-PUCES

20


Les bio-puces, incorporées aux organismes vivants, qui contribuent déjà grandement à la prévention et au dépistage de maladies infectieuses, favoriseront, dans un avenir proche, la réparation organique. Ces puces ADN, d’un faible coût, permettront ainsi l’accès au droit à la santé pour tous les hommes sans distinction sociale.

«

«

Christian PIERRET

Ancien Ministre, Maire de Saint-Dié-des-Vosges Président de la FÉDÉRATION DES VILLES MOYENNES Avocat associé au CABINET AUGUST&DEBOUZY


BOULEVERSEMENT

22


L’évolution la plus importante a déjà pris naissance avec l’interactivité sans frontières, l’on est seulement aux balbutiements et l’on n’assistera pas à une évolution de la société mais à un bouleversement.

«

«

Maurice LEVY

Président du Directoire PUBLICIS GROUPE


CERCLE VERTUEUX

24


Entre une industrie moribonde qui ne fait plus rêver et continue de ruiner nos richesses, et une finance mondiale, en crise d’avoir oublié toute dimension humaine, quelle voie peut offrir le designer ? Rêver, créer, aimer… L’évolution vers une production plus éthique est déjà en marche, avec l’accès à des services plus propres et plus économes. Je crois en une consommation intelligente, alliant honnêteté de la production et plaisir de la consommation. La re-localisation et la diminution de la production, l’utilisation de matériaux durables et des technologies digitales, le culte de la transparence sont autant de réponses inédites du design à la prochaine décennie. Les designers sont acteurs d’un rapprochement entre l’artisanat et l’industrie. En s’appuyant sur les valeurs d’excellence, d’héritage et d’inventivité ; nous devons animer un cercle vertueux qui recentre la création autour de l’humain.

«

«

Sébastien SERVAIRE

Designer, fondateur R’PURE STUDIO


CHANGEMENT DE PARADIGME

26


De nouvelles technologies, et un nouveau monde. Nous sommes analysés, suivis, catalogués, localisés, stimulés. Mais nous voulons nous aussi analyser, suivre, cataloguer, localiser, être stimulés. Notre rapport au monde évolue et évoluera fortement durant cette décennie. Un changement de paradigme est possible. Plus de respect, de confiance, de pertinence. L’homme et le produit à leur juste place. Le design trouve ici tout son sens.

«

«

Jean-François HALLIER

Designer, Président AGILE


CLOUD

28


Je pense réellement que le développement du cloud modifiera foncièrement les systèmes d’information et de télécommunication des entreprises et permettra un accès immédiat à l’information souhaitée, quelle que soit sa situation dans le temps et dans l’espace.

«

«

Jacques FINCK

Expert-comptable et Commissaire aux Comptes associé SFA


CONFRONTATION

30


A travers la planète entière, irriguée par des médias sociaux toujours plus performants, la confrontation des idées, des langues, des cultures, des religions, des traditions va s’intensifier, pour le meilleur comme pour le pire.

«

«

Pascal PETITCOLLOT

Président de l’ADIJ, Rédacteur en chef de LEGIFRANCE Secrétariat général du Gouvernement


CONNEXION

32


La révolution numérique est en marche, les objets connectés arrivent et vont se multiplier.

«

«

Aurélie BARBAUX

Journaliste, L’USINE NOUVELLE


CONSOMMATION COLLABORATIVE

34


L’innovation la plus marquante de la prochaine décennie sera la consommation collaborative, nouvelle étape de la reprise en main de leur consommation par les citoyens.

«

«

François LAURENT

ConsumerInsight Président ADETEM


CRÉATION

36


Ce que nous créons vaudra-t-il ce que nous perdons, mais si nous ne créons rien, nous perdrons ce que nous avons.

«

«

Thierry MOYSSET

Président LA FORGE DE LAGUIOLE


CRÉATION DE RICHESSE

38


L’innovation la plus importante de la prochaine décennie sera la capacité des marques à créer de la richesse sur le territoire pour que mode et emploi se conjuguent à nouveau au présent en France.

«

«

Jean-Guy LE FLOCH Président ARMOR-LUX


CULTURE MATÉRIELLE

40


L’évolution la plus importante et la plus innovante est le passage à l’ère numérique et la conception d’une culture matérielle, compatible avec le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources en matière d’énergie et les matières premières.

«

«

Jocelyn de NOBLET

Historien


DE NOUVEAUX STYLES DE VIE

42


Puisque nous habitons de plus en plus en ville, c’est la rue qui va devenir le théâtre de nouveaux styles de vie : on se nourrira autrement, on dansera autrement. J’espère que l’on se regardera autrement.

«

«

Anne-Marie SARGUEIL

Présidente INSTITUT FRANÇAIS DU DESIGN


DÉFI DES MARQUES

44


L’évolution la plus importante pour la prochaine décennie concernera, à mon sens, le défi des Marques. En effet, l’éclosion des nouvelles technologies Internet permettent à de tous nouveaux acteurs de créer des marques de distribution dans tous les secteurs (voyages, retail, etc...) qui viennent s’interposer dans la distribution avec les marques « traditionnelles » et qui, tout en supportant leurs coûts de fabrication, de gestion de boutiques et de personnel, risquent de perdre la relation client au profit de ces nouveaux acteurs du Net. La conquête de la relation client sera donc le grand défi des dix prochaines années.

«

«

Georges SAMPEUR

Président du Directoire, Group Chief Executive GROUPE B&B HOTELS


DÉMATÉRIALISATION

46


L’évolution la plus importante, la plus innovante, de la prochaine décennie ? « La dématérialisation » : aujourd’hui c’est l’i.cloud demain c’est L’ADN, disque dur du futur.

«

«

Antoine SANCHEZ

Directeur Grands Comptes Division Chauffage-Climatisation MITSUBISHI ELECTRIC


DÉPLOIEMENT DES OUTILS

48


Le bâtiment deviendra le lieu de convergences des grandes évolutions de société (la transition énergétique, le smart grid, les objets connectés, le vieillissement de la population, etc...) et une évolution majeure sera sans doute le déploiement de tous les outils (commandes, interfaces, écrans...) qui permettront à ses occupants de les maîtriser.

«

«

Gilles SCHNEPP

Président-directeur général LEGRAND


DIGITIZATION

50


“Digitization” et “big data” seront pour les designers et l’ensemble des populations les évolutions les plus influentes. D+D = value for many !

«

«

Frédéric BEUVRY

Senior VP Design & Ergonomy SCHNEIDER ELECTRIC


ÉCONOMIE COMMUNAUTAIRE

52


Le défi des prochaines années : concilier l’économie des territoires avec les enjeux globaux, redonner du sens au local en intégrant l’une des dimensions les plus essentielles, la disponibilité d’une alimentation de qualité, donc de proximité, donc un maraîchage qui associera les dimensions d’agriculture non conventionnelle, aux enjeux de santé, d’écologie, d’éducation, d’emploi et de lien social et enfin d’économie communautaire pour le bien-être de tous.

«

«

Louis Albert de BROGLIE

Le prince jardinier Président de DEYROLLE POUR L’AVENIR


ÉLITISME

54


Au départ, les innovations sont toujours perçues comme élitistes, mais notre volonté c’est d’aller vers l’humanité, au sens large.

«

«

David EDWARDS

Scientifique Professeur HARVARD


ÉMERGENCE

56


Dans la décennie qui s’ouvre, j’imagine que nous évoluerons vers une consommation plus maîtrisée, moins gadgetisée, moins impulsive, plus réfléchie, avec l’émergence de “valeurs” produits comprises par l’utilisateur et lui apportant des fonctions et une satisfaction beaucoup plus profondes que la profusion des objets peu utiles d’aujourd’hui. Nous allons là vers une consommation singulière, intelligente et émotionnelle.

«

«

Elizabeth DUCOTTET

Présidente THUASNE


EMPATHIE SOCIALE

58


Les moyens de communication interactifs aidant, l’accent doit être mis sur la réversibilité, le « feed back », la participation, toutes choses privilégiant l’empathie, forme contemporaine de « l’électricité sociale » qui, pour le meilleur et pour le pire, met en branle les effervescences qui, dans tous les domaines, agitent le corps social.

«

«

Michel MAFFESOLI

Sociologue Membre de l’INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FRANCE Administrateur du CNRS


ÉNIGMES ÉLUCIDÉES

60


Je pense (est-ce un rêve ? un fantasme ?) que d’ici à 2020 chacun de nous possèdera, dans sa poche, un cube à peine plus gros qu’un dé à jouer avec 6 faces. En appuyant sur la première face, j’entrerai en communication télépathique avec mes interlocuteurs dans le monde entier. Au moyen de la 2ème face, je gèrerai à distance tous les appareils électroniques de mon domicile. La 3ème face me permettra de calculer instantanément à quelle distance je me trouve de n’importe quel endroit du globe. La 4ème face me fournira, au choix, une chaleur réconfortante ou bien une fraîcheur apaisante. La 5ème face m’avertira en direct de l’apparition de la première secousse d’un tremblement de terre ou de la première vague d’un tsunami. Enfin, la 6ème face livrera la solution aux plus grandes énigmes que l’Homme cherchait en vain, jusqu’alors, à élucider.

«

«

Jacques MANDORLA

Publicitaire ILOT TRÉSOR


ENSEMBLE C’EST TOUT

62


L’évolution la plus marquante pour moi est celle d’une nouvelle culture d’innovation du partage. Le cloud, la data, l’opengraphe et les applications de service notamment. Une nouvelle culture émerge : la force par le partage.

«

«

Frédéric WINCKLER

Président J WALTER THOMPSON Président AACC


ENTREPRISE ÉTENDUE

64


Les entreprises qui seront les plus compétitives seront capables de prendre en compte les usages, d’ouvrir leur processus d’innovation aux utilisateurs et d’associer à leurs équipes des compétences différentes, parfois étonnantes. Remettre l’humain au cœur du processus !

«

«

Ludovic NOËL

Directeur général LA CITÉ DU DESIGN SAINT-ÉTIENNE


ENVIRONNEMENT COMPLEXE ET CONNECTÉ

66


La révolution majeure concerne les moyens de communication et la relation entre les hommes et leur environnement humain et/ou matériel, réel et virtuel. Les innovations réussies sont celles qui leur permettront d’appréhender de façon simple cet « environnement complexe et connecté ».

«

«

Sylvie RIEU

Conseil en développement commercial


ÉQUILIBRE

68


Je pense que les dix prochaines années apporteront un meilleur équilibre entre les pays développés et les pays émergents. Ce nouvel équilibre nous obligera à regarder les choses différemment, grâce à l’apport d’innovations pertinentes, destinées au plus grand nombre. À court terme, il faut espérer une incontestable amélioration dans la recherche des causes et dans la prévention des cancers, qui font encore trop de dégâts chez les malades et leurs familles. Concernant le design, il faut souhaiter de véritables innovations créatives, esthétiques et fonctionnelles en matière de mobilité des seniors car, à ce jour, les efforts entrepris sont encore réellement insuffisants.

«

«

Sylvia VITALE ROTTA

Présidente TEAM CRÉATIF


ESTHÉTIQUE INDUSTRIELLE

70


On le sait : pour survivre, nos industries doivent toujours innover. Créer de nouveaux produits, améliorer ceux qui existent… Mais dans cette incessante recherche de la valeur ajoutée, je suis convaincu que l’esthétique industrielle - trop communément appelée « design » - sera de plus en plus un atout essentiel. Pour que chaque produit, même le plus banal, devienne une œuvre en soi. Oui, le Beau se vendra de mieux en mieux.

«

«

Michel LEVRON

Journaliste


EXCLUSION

72


Dans dix ans c’est notre vocabulaire qui aura changé : ainsi, personne ne comprendra plus le mot « exclusion ».

«

«

Christophe DELTOMBE

Avocat à la Cour Président EMMAÜS FRANCE


EXIGENCES

74


Nos designers automobiles feront face aux exigences globalisées de nos sociétés plurielles en mutation. Les économies de ressources et de matières, les attentes de connectivité et de mobilité augmentée, la réinterprétation de l’attractivité automobile dans ces nouvelles contraintes seront les défis de nos créateurs.

«

«

Jean-Pierre PLOUÉ

Directeur de Style PSA PEUGEOT CITROËN


EXPLORATION

76


Selon mon humble point de vue, deux domaines porteurs d’innovations majeures : l’exploration des grands fonds sous-marins et le développement des androïdes. Tout cela n’est certes pas programmé pour demain matin mais devrait changer pas mal de choses dans notre monde endormi.

«

«

Marie-Jo MALAIT

Journaliste


GOÛT DU RISQUE

78


Le plus important dans la décennie à venir est que l’Europe retrouve le goût du risque et de l’entreprise. Le principe de précaution tel qu’il est mis en œuvre nous condamne à l’immobilisme.

«

«

Benoît BATTISTELLI

Président OFFICE EUROPÉEN DES BREVETS


HUMANISME

80


L’avenir appartient à un humanisme renouvelé capable de recueillir et de transvaluer l’héritage religieux et laïc qui nous fait vivre.

«

«

Père Antoine GUGGENHEIM

Directeur du pôle recherche COLLÈGE DES BERNARDINS


IMPRESSION 3D

82


L’imprimante 3D par sa capacité à allier extrême personnalisation, finesse technologique et coût accessible est en train d’ouvrir des champs insoupçonnés dans la façon de penser le volume.

«

«

Christophe CHAPTAL de CHANTELOUP Designer CC&A


IMPRESSION 3D

84


Dans notre société de grande consommation, une innovation qui modifiera nos habitudes sera certainement celle de l’impression 3D qui pourra réellement permettre la co-conception et la plus rapide diffusion de produits mais aussi de services après-vente.

«

«

Philippe PICAUD

Directeur du design CARREFOUR


INITIATIVES RELATIONNELLES

86


L’évolution la plus importante, la plus innovante, de la prochaine décennie sera la focalisation des initiatives sur les aspects relationnels de la chaîne de valeur, car il sera de plus en plus coûteux de développer de vrais produits rupturistes et différenciants. La différence se fera, par conséquent, sur la Qualité d’Initiatives Relationnelles.

«

«

Brice AUCKENTHALER

Associé TILT IDEAS


INTÉGRATION

88


Exercice difficile que d’imaginer l’évolution la plus importante et innovante des 10 prochaines années ! Je pense que nous allons vivre une intégration complète du digital et des réseaux dans les activités, cela va révolutionner les “business models” de nombreux secteurs.

«

«

Christian BRABANT

Directeur Général ÉCO-SYSTÈMES


INTELLIGENCE DES OBJETS

90


L’évolution la plus importante, la plus innovante de la prochaine décennie ? ... l’intelligence des objets. La miniaturisation et la performance des microprocesseurs apportent de la magie à notre environnement quotidien.

«

«

Bruno de LATOUR

Journaliste DOMOTIQUE NEWS


LANGAGE FUSIONNEL

92


La mondialisation et la mobilité entraîneront un design polyculturel pour satisfaire une esthétique plurisensorielle et ainsi se sentir citoyen du monde. Le croisement des styles et des origines révélera un langage fusionnel. L’individu et les marques deviendront pluriculturels. L’humain sera la valeur centrale de l’entreprise autour de laquelle tout se cristallisera.

«

«

Stéphane RICOU

CEO THE BRAND UNION PARIS


LANGAGE UNIVERSEL

94


Un monde encore plus ouvert, des jeunes qui pensent avec leurs écrans, des vieux plus en forme et plus entreprenants... En termes de design, cela signifie que le langage universel des signes, des formes et des couleurs, a beaucoup d’avenir.

«

«

Jean-Pierre LEFEBVRE

Président co-fondateur AKDV


MARCHÉ MONDIAL

96


Jamais dans l’histoire de l’humanité ne se sont ouvertes autant de créations de produits ou services pour un marché aussi vaste, 5 à 7 milliards de Terriens ! 2013 ? Dans l’ordre, cela fait : 0.1.2.3... Partez !

«

«

Philippe CAHEN

Conférencier et intervenant en signaux faibles et scénarios dynamiques DES CHEMINS DU FUTUR


MOBILISATION

98


Peut-on continuer à tolérer que toutes les 4 secondes une superficie de forêt tropicale équivalente à un terrain de football soit détruite ? La mobilisation des forces créatives au service de l’homme et de son environnement sera la plus grande évolution de la prochaine décennie.

«

«

Patrick LE QUÉMENT

Ex Directeur du design du GROUPE RENAULT Président du Conseil Scientifique et Stratégique : “THE SUSTAINABLE DESIGN SCHOOL”


MONDE COSMÉTIQUE

100


Dans les 10 prochaines années, les innovations les plus bluffantes de notre société viendront (étonnamment) du monde cosmétique. Parce que les moyens sont colossaux, et parce que les plus grands scientifiques travaillent aujourd’hui sur la génomique, les télomères et autres cellules en vue de trouver la jeunesse éternelle. Alors à force de décomposer notre ADN avec autant d’enthousiasme, il se peut que les labos beauté découvrent, qui sait, le secret du renouvellement cellulaire. Et donc de la guérison.

«

«

Ludivine LEGOFF

Chef de service Tendances et Société, Brand Content AUFÉMININ.COM


MONDE FRAGILE

102


Nous rendons plus perméable la frontière entre la réalité et le rêve tout en comprenant que notre monde est fragile.

«

«

Patrick JOUIN

Designer, Président AGENCE JOUIN MANKU


MUTATIONS

104


La prochaine décennie va être celle des mutations majeures grâce au numérique, à la crise, à la mondialisation. Oui je dis bien GRÂCE, car elles nous obligent à casser les codes et à nous renouveler. La France a un rôle essentiel à jouer sur tous ces plans car si nous pensons positifs, nous déploierons notre talent partout en France et dans le monde.

«

«

Aude de THUIN

Présidente OSONS LA FRANCE


NOTION DE RESPONSABILITÉ

106


I believe the most important evolution will be the moment people will understand that the world is about people, us. That leaders will look inwards and develop locally, that the notion of responsibility will be a reflex. Evolution means being in motion and progress and advance, but also discover and innovate. Je pense que l’évolution la plus importante interviendra au moment où les gens réaliseront que le monde existe par nous, les gens. Quand les dirigeants changeront leur vision et développeront à l’échelle locale, quand la notion de responsabilité deviendra un réflexe. Evoluer signifie être en mouvement, progresser et avancer mais aussi découvrir et innover.

«

«

Arik LEVY

Designer


NOUVEAUX MÉTIERS

108


L’organisation du travail (avec le meilleur, je ne parlerai pas du pire) : la reconnaissance de la valeur de chaque collaborateur, une attention pour une meilleure qualité de vie permettant de développer les talents. Le statut d’auto-entrepreneur qui voit fleurir une multitude de nouveaux métiers intelligents et utiles. Nous ne sommes qu’au début des nouveaux schémas de travail.

«

«

Isabelle de PONFILLY

Directeur Général VITRA FRANCE


NOUVEAUX TERRITOIRES

110


L’émergence de l’économie de l’immatériel, l’importance grandissante du numérique, des réseaux, la prolifération actuelle des industries de l’imaginaire, nous obligent à questionner les nouveaux imaginaires industriels et l’apport stratégique de la contribution du design : ces nouvelles industries de la connaissance nous déplacent de la fascination des innovations technologiques vers la reconnaissance de nouveaux territoires à explorer, à imaginer, à créer… Les nouvelles technologies permettent de se réapproprier la complexité du réel, de la vie, que ce soit dans le domaine des sciences, de l’industrie et de l’art ; elles révéleront avec les mondes virtuels, la 3D, une inventivité et des imaginaires renouvelés. L’enjeu, pour les designers, sera d’aborder la crise identitaire des objets par une innovation « sensible » et sociale, par la définition de langages communs entre les concepteurs et les utilisateurs, des utilisateurs de plus en plus prépondérants aux décisions. Processus d’intelligence collective, le design encouragera les collaborations transverses, la prévalence du travail en réseau sur le regroupement de compétences diverses et complémentaires associées à une “ambition humble”, condition essentielle à l’innovation.

«

«

Anne ASENSIO

Vice-président, Design Experience DASSAULT SYSTÈMES


NOUVELLES APPROCHES

112


Les nouvelles approches de conception et de fabrication d’objets et d’espaces avec l’utilisation d’imprimantes 3D de petits et de grands formats. Je citerai, à titre d’exemple, les recherches de François Brument sur “L’habitat imprimé”.

«

«

Pascale BOULARD

Architecte d’intérieur Directrice de l’ÉCOLE CAMONDO


NOUVELLES LOGIQUES

114


La “révolution” concerne, me semble-t-il, le commerce et sa dématérialisation. Le XXème siècle a vu les sites industriels péricliter, le ‘’made in monde’’ se fabriquer en Chine, l’homme pensant se muter en consommateur online. Si la musique s’est dématérialisée luttant pour ne pas devenir un objet quasi gratuit, d’autres pans vont suivre. Je m’intéresse à ces bouleversements dans l’urbanisme. Quelles seront leurs conséquences sur le tissu social de ces révolutions, et comment réinventer la ville comme une plateforme du vivre ensemble ? C’est un défi auquel il me semble important de réfléchir sinon nous finirons, comme le suggérait Sottsass, en vagues parcs d’attractions gastronomiques et culturels pour étrangers en recherche d’exotisme. Je m’intéresse à ces micro-utopies : il se passe des choses à petites échelles mais avec un autre état d’esprit. Autour de projets rassembleurs qui inventent de nouvelles pratiques du faire ensemble, du vivre ensemble... Nous nous devons d’inventer les nouvelles logiques.

«

«

Matali CRASSET

Designer


NUMÉRIQUE (OU) SPHÈRE PRIVÉE

116


Sans conteste, c’est l’évolution du numérique qui va changer la donne... Demain l’utilisation des données, le croisement des moyennes, les paiements par téléphone, vont permettre de prévoir de façon presque “scientifique” les désirs et attentes de chaque consommateur... La sphère privée devient le luxe suprême.

«

«

Nelly RODI

Fondatrice AGENCE NELLY RODI Vice-présidente CCIP, Filière mode/création/design


OBJETS CONNECTÉS

118


Au-delà des grands défis (comme l’eau)... pour ce qui nous concerne dans les prochaines décennies, c’est l’évolution vers les objets connectés et le phénomène Fab.Lab.

«

«

Marc BERTHIER

Fondateur associé du studio de création ELIUMSTUDIO


OMNIPRÉSENCE D’INTERNET

120


Je pense que l’Ubimedia sera une des évolutions les plus importantes et innovantes de la prochaine décennie. L’Ubimedia peut se définir comme l’omniprésence d’Internet qui ne se cantonne plus aux écrans de PC mais va permettre de rendre interactifs tous les objets du quotidien et le monde qui nous entoure, et qui va relier le réel et le virtuel.

«

«

Eric SEUILLET

Président de LA FABRIQUE DU FUTUR Président de SMARTSY


PARTAGER

122


Après cinq décennies de recherches, de mise en place de réseaux mondiaux de communications toujours plus rapides et plus fiables, la plus grande innovation de la prochaine décennie serait, à mon sens, de s’appuyer sur ce réseau pour partager nos connaissances, nos savoirfaire, notre énergie entre ceux qui les possèdent et ceux qui les espèrent.

«

«

Johann FLORES Designer ÉCO-SYSTÈMES


PAUSE

124


Les progrès scientifiques de toutes sortes vont exploser dans les 10 ans à venir ; je ne sais pas s’il faut s’en réjouir sans réserve. La rapidité des découvertes nous dépasse, nous devance... L’évolution de nos valeurs, les règles éthiques et déontologiques prennent du retard. Nous sommes dépassés par nous-mêmes. Tout va très vite, trop vite... Fabriquer des enfants, remplacer des organes vitaux, modifier les gènes, vivre une culture qui a basculé dans le virtuel. Tout cela de moins en moins humainement contrôlable. Nos progrès insensés créent des ruptures qui peuvent enflammer l’humanité, rupture numérique, rupture médicale, rupture sociétale sous le regard de caméras mondiales permanentes instantanées qui vomissent des images sans contrôle. Alors le véritable progrès serait que, dans ces 10 ans à venir, survienne une pause miraculeuse qui permette à l’humanité d’absorber tout ce que les apprentis sorciers nobélisés nous apportent à chaque instant. POUCE ! Encore quelques années par pitié pour absorber ce progrès foudroyant qui nous viole, nous guérit, nous remplace, pense à notre place, accélère le temps et rétrécit l’espace sans nous laisser le loisir de savoir où nous allons. Encore un peu de temps, de lenteur, de traditions, de repères, le luxe du passé, quelle belle décennie ce serait... Ô temps ! Suspends ton vol,...

«

«

Sophie de MENTHON

Présidente du mouvement ETHIC Membre du CESE


PERSONNALISATION

126


Je pense que l’impression 3D, locale ou délocalisée, d’objets de plus en plus complexes et personnalisés et dans des matériaux de plus en plus divers et adaptés aux performances esthétiques et techniques attendues, va prendre une importance grandissante dans la création d’articles à usages domestiques ou industriels. Les progrès technologiques à venir et les besoins de personnalisation dans tous les domaines me semblent donner à cette innovation récente des perspectives de développement énormes.

«

«

Bernard FOURNIER

Président-directeur général GROUPE FOURNIER


PESSIMISME

128


Pessimisme : Internet, innovation majeure, ne devient-il pas, dans les années à venir, l’innovation de rupture destructrice de toutes les autres par l’uniformisation galopante qu’elle génère ?

«

«

Eric RANJARD

Président du CNCC (Conseil National des Centres Commerciaux) Président du jury du JANUS DU COMMERCE


PRÉÉMINENCE DU PLAT

130


Pour moi, le mot de la décennie à venir dans le design produit est PLAT …des surfaces lisses, des épaisseurs ténues, des lignes fines ; l’intelligence digitale et électronique n’a besoin que d’un écran PLAT pour donner une valeur d’usage maximale.

«

«

Anne-Frédérique GAUTIER

Marketing Director GROHE FRANCE


PRÉVISION, PARADOXE DE L’ÉTONNEMENT

132


Il est fréquent que l’on demande aux scientifiques de vouloir prédire l’avenir, malheureusement ils n’ont pas de boule de cristal. Je crois que l’on obtiendra des résultats étonnants. C’est justement pour cela que je ne puis rien vous en dire ; car “si je les prévoyais, que leur resterait-il d’étonnant ?” disait Henri Poincaré il y a plus d’un siècle. Malgré cela, il reste encore tant de monde pour interroger les scientifiques à savoir quelle sera la découverte la plus innovante à venir dans les X années (X variant entre 10 et 100 ans selon les messages), et les scientifiques n’en savent pas plus que les autres...

«

«

Cédric VILLANI

Médaille Fields Professeur des Universités Directeur de l’INSTITUT HENRI POINCARÉ


PRISE DE CONSCIENCE COLLECTIVE

134


Après un demi-siècle de tous les progrès mais aussi de tous les excès, ce qui n’a jamais connu d’équivalent dans l’histoire de l’humanité et abouti à la finitude de la terre, il devient urgent de réconcilier l’humain avec son environnement. Ce qui implique de manière indissociable : 1/ Une prise de conscience collective, ce qui se constate de plus en plus au gré des catastrophes naturelles qui augmentent en fréquence et en puissance. 2/ Un engagement politique au plus haut niveau qui reste timide parce que trop soumis à des enjeux économiques et financiers. 3/ Des progrès scientifiques, technologiques et organisationnels sur le plan sociétal sans lesquels il sera impossible de revenir à l’équilibre entre les humains et leur milieu. En replaçant l’humain au cœur de sa préoccupation, le design trouve toute sa justification dès lors qu’il apporte par ses propositions toujours plus de confort, de bien-être et de plaisir à nos contemporains tout en minimisant l’impact environnemental.

«

«

Gérard LAIZÉ

Directeur général VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement)


PRIVILÉGIER L’INTUITION

136


J’aimerais tellement que nous profitions de cette décennie pour redonner les places qu’elles méritent à l’intuition et à la création, ce qui permettrait de donner à nos enfants l’espace de liberté et de créativité nécessaire pour leur permettre de construire un monde meilleur, un monde où toutes les formes d’intelligence et tous les talents seraient considérés au même niveau : le mathématicien, le danseur, l’ingénieur, le couturier, le chercheur, le designer, le médecin... Bien sûr, vous allez penser que c’est une idée de designer, certes je suis designer, mais c’est avant tout un point de vue d’homme et de père de famille (nombreuse !). L’idée est simple, quant à sa réalisation... une décennie n’y suffira sans doute pas ! Mais peut-être pourrions-nous commencer ?

«

«

Patrick VEYSSIERE

Co-fondateur du groupe DRAGON ROUGE en charge de la création


PROGRÈS

138


Réfléchir aux innovations de la prochaine décennie ? Trop long, trop loin. Mieux vaut prendre le temps, profiter pleinement de chaque jour, de chaque rencontre. Ce qui serait innovant ce serait de parler un peu moins d’innovation. Et de revenir au progrès. Innovation, ce mot a quelque chose d’utilitariste, technique, mercantile... Alors que le progrès évoque des valeurs plus humanistes, plus collectives. L’innovation est trop souvent circonscrite à une quête de performance, de gain de parts de marché (ce qui est nécessaire, bien sûr)... Le progrès s’inscrit dans l’utopie d’un monde meilleur pour tous.

«

«

Jean-Charles GATÉ

Journaliste Fondateur DESIGN FAX


RACONTER DES HISTOIRES

140


Le digital aura une répercussion conséquente sur le rapport que nous entretenons à la consommation. Nos clients de demain attendront des marques qu’elles soient force de proposition : en ligne, expériences sensorielles où l’environnement complet d’un produit sera décuplé ; parallèlement, les boutiques-concepts devront raconter de manière très déclarative des histoires à même de séduire. Les marques qui demeureront de manière vitale seront celles qui sauront traduire ces enjeux en actions.

«

«

Thierry ORIEZ

Président Directeur Général CHRISTOFLE


RECHERCHE DU BON

142


Probablement, après ces 20 dernières années dédiées avant tout à la recherche du beau, les 10 années à venir vont être consacrées à la recherche du bon, pour l’homme et pour la planète. Le design va devoir changer de nature ! (du design esthétique au design “responsable”).

«

«

Frédéric MESSIAN

Président de l’agence LONSDALE Président de l’ADC (ASSOCIATION DESIGN COMMUNICATION)


REFUS DU POLITIQUEMENT CORRECT

144


L’évolution la plus importante sera la montée en force du refus du politiquement correct qui aujourd’hui empêche de dire les vérités, ce qui met un frein à la créativité.

«

«

Christian COURTIN Président GROUPE CLARINS


RÉGIONALISER

146


L’évolution du monde était caractérisée par plus de mondialisation, notamment par l’externalisation d’une grande partie de notre industrie dans des pays sous-traitants à plus faible coût de main-d’œuvre et une consommation aussi mondialisée. Aujourd’hui nous cherchons et nous réfléchissons à produire et consommer plus près de chez soi par région. Quelques exemples : alimentation (slow food, grande distribution intégrant des produits régionaux...), made in France, énergie locale (éolienne, panneau solaire...), transport fluvial... mais aussi retour aux sources, peut-être aux traditions.

«

«

Jean-Brice LAGOURGUE

Président EAU DE MÉLISSE DES CARMES BOYER


REMISE EN CAUSE

148


Alors que nous enseignons à nos enfants de différer leurs désirs pour grandir et devenir des Hommes, l’exigence d’instantanéité des réponses à nos requêtes et à nos propres désirs remet en cause l’un des fondements de notre éducation. La technologie nous ramène-t-elle à l’état de nature que nous cherchons à fuir depuis des millénaires ?

«

«

Gilles DELÉRIS

Fondateur, directeur de la création, Co-président W&CIE


RENCONTRES PHYSIQUES

150


Concilier les avantages des nouvelles technologies tout en créant plus de proximité et d’opportunités d’échanges. Dans un monde toujours plus mobile, plus connecté et face à la multiplication des écrans (ordinateur, téléphone, tablette, télévision connectée,…), les opportunités de rencontres physiques seront privilégiées et devront apporter une expérience plus enrichissante, plus conviviale et plus stimulante. Face à ce constat, c’est une remise en question qui s’impose pour toutes les entreprises qui vont devoir revoir leur modèle et jongler en permanence entre le digital et le monde réel, et trouver le juste équilibre.

«

«

Philippe BROCART

Directeur Général SAFI, REED EXPOSITIONS


RESPONSABILITÉ

152


Les prochaines décennies seront marquées, et cela devient impératif en raison d’une exigence de salubrité et de l’appauvrissement des matières premières contenues dans le sol, par une attitude plus responsable qui nous conduit à développer : l’énergie solaire, l’énergie des marées et l’énergie éolienne, qui n’avaient fourni jusqu’alors que des exemples d’utilisation.

«

«

Claude de MÉNEVAL

Président du jury du JANUS DE L’INDUSTRIE


RESPONSABILITÉ

154


Demain, nous devrons faire avec un consommateur qui sera plus « responsable » de ses choix qu’il voudra assumer pleinement. Sa nouvelle exigence vis-à-vis des industriels, en matière de transparence et d’éthique qui en résulte, va profondément bouleverser la donne. Le risque est énorme pour ceux qui ne s’y préparent pas.

«

«

Xavier TERLET

Président XTC WORLD INNOVATION


RETOUR À L’ÉQUILIBRE

156


Le monde ayant enfin pris conscience de la nécessité de réduire les déficits publics, la prochaine décennie conduira au retour à l’équilibre.

«

«

Bertrand SABLIER

Délégué Général FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT


RÊVER

158


Innover, c’est comme offrir un cadeau, tout en remettant en phase les rêves et désirs des hommes ! Si je choisis de rêver, ce sont les robots télépathiques, les hologrammes 4D, l’intelligence artificielle. Si les idées d’innovation naissent aussi des relations aux phénomènes de la vie et des crises, les hommes sont le début et la fin de toute histoire de l’innovation, d’où la nécessité d’ouverture aux autres et de répondre à leurs besoins vitaux. L’évolution majeure sera là : définir des produits qui vont correspondre à ce défi, comme l’économie de partage (nouveaux financements), nouveaux logements (maisons modulaires,…), nouvelles mobilités (voitures sans chauffeur), nouvelles énergies (énergie atmosphérique, carburant solaire),…

«

«

Fabienne MARION

Rédactrice en chef UP’MAGAZINE


RÉVOLUTION DE L’IMPRESSION 3D

160


La révolution industrielle avec l’impression 3D : une transformation radicale pour la production de pièces et d’objets. Déjà développée pour la conception de prototypes, l’imprimante 3D va transformer les méthodes et la géographie des lieux de production. Un outil qui va changer l’approche du design et la place du designer dans le processus de création.

«

«

Chantal HAMAIDE

Directrice de la publication, Rédactrice en chef INTRAMUROS


ROBOTS

162


La robotique est, très certainement d’ici 10 ans, la prochaine révolution de la logistique et de la distribution. De l’approvisionnement des magasins à la livraison des consommateurs, ce sont tous les processus de réception, de stockage, de picking, de préparation, d’expédition et de vente qui seront profondément modifiés. Le dénominateur commun de ces changements sera l’étiquette RFID apposée sur les emballages comme support d’identification à destination des robots logistiques et commerciaux.

«

«

Pierre GEORGET

Président du Directoire GS1 FRANCE


SAVOIR

164


Grâce à l’évolution, tant technologique qu’économique, la culture et l’éducation seront amenées à être accessibles partout et pour tous dans la prochaine décennie, à un haut niveau de savoir.

«

«

Marcelo JOULIA

Architecte, Président AGENCE NAÇO


SENSIBILITÉS

166


Le design n’est-il pas devenu trop international, trop égal, trop pareil, trop comme il faut… rêvons pour demain d’un design basque, malien, californien, savoyard ou géorgien, fait de sensibilités et d’ancrage local. Vers un design régional ?

«

«

Olivier SAGUEZ

Président SAGUEZ & PARTNERS


SUR MESURE

168


L’imprimante 3D, que j’avais découverte au Centre Pompidou il y a 10 ans dans l’exposition « Architecture non standard », sera une réalité dans la prochaine décennie. Cet outil permettra de donner corps à des objets pensés pour de petites séries ou sur mesure, et de les réaliser avec des matières variées chez vous ou près de chez vous. Cette révolution modifiera le design, rapprochera encore la création des utilisateurs et modifiera les systèmes de diffusion.

«

«

François BELFORT

Directeur LES DOCKS / CITÉ DE LA MODE ET DU DESIGN


SYMBIOSE

170


Je souhaiterais, pour les années prochaines, que l’évolution la plus importante dans un premier temps puisse être celle du retour à une symbiose entre la nature et l’être humain. La définition du mot symbiose, en référence au dictionnaire, étant l’association, l’union étroite de deux être vivants qui est profitable à chacun d’eux.

«

«

Karin AUBERTIN

Architecte d’intérieur IKEA FRANCE


TALENT CRÉATIF

172


Dans ces prochaines années, les grandes entreprises vont être de plus en plus gouvernées par des profils créatifs. Les plus intelligentes vont intégrer des talents créatifs à leur board. Après l’ère du marketing, il faut faire rentrer la création au niveau de la décision. L’arrivée récente de Peter Schreyer à la tête de Kia n’est pas passée inaperçue ; un (simple) designer à la tête d’un constructeur automobile. Faut-il que ce soit en Corée ! Le monde change et le niveau d’exigence du marché dicte cette tendance : personnalité, différenciation, audace, sensibilité, changement et seul un créatif de talent au cœur de la décision permet ce grand pas en avant.

«

«

Hubert de MALHERBE Président MALHERBE DESIGN


TECHNOLOGIE

174


Je pense que l’évolution la plus importante de la prochaine décennie sera obligatoirement technologique. Nous assistons actuellement à une réelle accélération de ce côté-là. Difficile de dire cependant de quel ordre elle sera. Dématérialisation, connexion des appareils ménagers, voitures, abribus, métro, etc. Les individus seront en permanence connectés et pourront consommer partout où qu’ils soient. Les appareils (frigo) leur indiqueront ce qui leur manque. Les temps de trajet seront réduits car calculés par la techno. Les déplacements réduits car le télétravail facilité par la techno (possibilité de se voir, parler d’un simple clic avec une définition HD). Autre élément de cette transformation : les consommateurs vont récupérer les données que les distributeurs en tout genre ont stockées sur eux. Ces derniers ne leur vendront plus que des services liés à ces données.

«

«

Emmanuelle EVINA

Directrice générale IFLS (Institut Français du Libre-service)


TÉLÉPORTATION

176


Le passage de l’impression 2D à 3D permettra de « téléporter » des copies d’objets basiques instantanément dans le monde entier.

«

«

Christophe CHEVILLOTTE Président CHEVILLOTTE


TOUT NUMÉRIQUE

178


L’évolution la plus importante et la plus innovante de la prochaine décennie est sans aucun doute l’accélération du tout numérique. Pour le meilleur, mais également pour le pire ! C’est la déshumanisation absolue !

«

«

Christian GHION Designer


TRANSFORMATION

180


La prochaine décennie, selon moi, sera marquée par le développement de l’innovation pour notre “bien-être”, ou plutôt pour notre “mieux être”, une innovation qui transforme le monde mais qui change aussi notre vie. Notre monde sera mobile dans tous les sens du terme : mobilité de notre corps, des lieux, de nos outils, de nos esprits. “Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu’à inventer” affirmait Gaston Berger.

«

«

Isabelle MUSNIK

Directrice générale /directrice des contenus et de la rédaction INFLUENCIA


TRANSFORMATION SILENCIEUSE

182


Le design, plus que toute autre discipline, provoque une transformation silencieuse, aiguillonnant l’esprit et les sens, inspirant l’homme vers ce qu’il a de meilleur.

«

«

Hervé BACULARD

Co-fondateur KEA&PARTNERS Président SYNTEC conseil en management


USINE À DOMICILE

184


Une révolution industrielle se profile : l’usine à domicile ! Jusqu’à présent réservée à la création de prototypes, l’imprimante 3D en se démocratisant pourrait avoir un impact aussi conséquent que l’apparition de l’usine. Chacun pourrait ainsi fabriquer ses objets chez lui.

«

«

Jean-Louis HOERLÉ Président CCI Alsace


UTOPIE

186


Pour sortir de la crise, provoquée par les financiers, et si on se mobilisait pour une véritable Utopie concrète, faire vivre la devise de la République : Liberté, Egalité et surtout Fraternité.

«

«

Jean-Louis BANCEL

Président du GROUPE CRÉDIT COOPÉRATIF


VALEUR DE L’HUMAIN

188


À l’heure de l’interconnexion, de la mondialisation numérique du réseau mondial, le retour de la valeur de l’humain, la valorisation du local, des initiatives de co-branding, du crowfounding, etc. Finalement, on a beau vouloir croire que l’humain s’éloigne, il revient toujours en force et se replace de lui-même au centre des projets.

«

«

Pauline POLGAR

Directrice de la rédaction MAISON À PART (maisonapart.com) et de BATIACTU


Anne ASENSIO, NOUVEAUX TERRITOIRES Jacques ATTALI, AFRIQUE Karin AUBERTIN, SYMBIOSE Brice AUCKENTHALER, INITIATIVES RELATIONNELLES Hervé BACULARD, TRANSFORMATION SILENCIEUSE Jean-Louis BANCEL, UTOPIE Aurélie BARBAUX, CONNEXION Benoît BATTISTELLI, GOÛT DU RISQUE François BELFORT, SUR MESURE Marc BERTHIER, OBJETS CONNECTÉS Frédéric BEUVRY, DIGITIZATION Pascale BOULARD, NOUVELLES APPROCHES Christian BRABANT, INTÉGRATION Philippe BROCART, RENCONTRES PHYSIQUES Louis Albert de BROGLIE, ÉCONOMIE COMMUNAUTAIRE Philippe CAHEN, MARCHÉ MONDIAL Gérard CARON, ACCEPTATION DU GLOBAL Véronique CAYLA, ATELIERS COLLABORATIFS Christophe CHAPTAL de CHANTELOUP, IMPRESSION 3D Christophe CHEVILLOTTE, TÉLÉPORTATION Christian COURTIN, REFUS DU POLITIQUEMENT CORRECT Matali CRASSET, NOUVELLES LOGIQUES Gilles DELÉRIS, REMISE EN CAUSE Christophe DELTOMBE, EXCLUSION Elizabeth DUCOTTET, ÉMERGENCE David EDWARDS, ÉLITISME Emmanuelle EVINA, TECHNOLOGIE Jacques FINCK, CLOUD Johann FLORES, PARTAGER

190

page 110 page 06 page 170 page 86 page 182 page 186 page 32 page 78 page 168 page 118 page 50 page 112 page 88 page 150 page 52 page 96 page 04 page 12 page 82 page 176 page 144 page 114 page 148 page 72 page 56 page 54 page 174 page 28 page 122


Bernard FOURNIER, PERSONNALISATION Jean-Charles GATÉ, PROGRÈS Pascale GAUTHIER, AMÉLIORER L’USAGE Anne-Frédérique GAUTIER, PRÉÉMINENCE DU PLAT Pierre GEORGET, ROBOTS Christian GHION, TOUT NUMÉRIQUE Père Antoine GUGGENHEIM, HUMANISME Jean-François HALLIER, CHANGEMENT DE PARADIGME Chantal HAMAIDE, RÉVOLUTION DE L’IMPRESSION 3D Jean-Louis HOERLÉ, USINE À DOMICILE Patrick JOUIN, MONDE FRAGILE Marcelo JOULIA, SAVOIR Jean-Brice LAGOURGUE, RÉGIONALISER Gérard LAIZÉ, PRISE DE CONSCIENCE COLLECTIVE Bruno de LATOUR, INTELLIGENCE DES OBJETS François LAURENT, CONSOMMATION COLLABORATIVE Benoît LAVAL, AUTONOMIE ÉNERGETIQUE François LEBEL, BIG BROTHER Jean-Pierre LEFEBVRE, LANGAGE UNIVERSEL Jean-Guy LE FLOCH, CRÉATION DE RICHESSE Ludivine LEGOFF, MONDE COSMÉTIQUE Patrick LE QUÉMENT, MOBILISATION Michel LEVRON, ESTHÉTIQUE INDUSTRIELLE Arik LEVY, NOTION DE RESPONSABILITÉ Maurice LEVY, BOULEVERSEMENT Michel MAFFESOLI, EMPATHIE SOCIALE Marie-Jo MALAIT, EXPLORATION Hubert MALHERBE, TALENT CRÉATIF Jacques MANDORLA, ÉNIGMES ÉLUCIDÉES

page 126 page 138 page 10 page 130 page 162 page 178 page 80 page 26 page 160 page 184 page 102 page 164 page 146 page 134 page 90 page 34 page 16 page 18 page 94 page 38 page 100 page 98 page 70 page 106 page 22 page 58 page 76 page 172 page 60


Fabienne MARION, RÊVER Claude de MÉNEVAL, RESPONSABILITÉ Sophie de MENTHON, PAUSE Frédéric MESSIAN, RECHERCHE DU BON Olivier MOUSSON, AUTO-ENTREPRENEUR Thierry MOYSSET, CRÉATION Isabelle MUSNIK, TRANSFORMATION Jocelyn de NOBLET, CULTURE MATERIELLE Ludovic NOEL, ENTREPRISE ÉTENDUE Thierry ORIEZ, RACONTER DES HISTOIRES Pascal PETITCOLLOT, CONFRONTATION Philippe PICAUD, IMPRESSION 3D Christian PIERRET, BIO-PUCES Jean-Pierre PLOUÉ, EXIGENCES Pauline POLGAR, VALEUR DE L’HUMAIN Isabelle de PONFILLY, NOUVEAUX MÉTIERS Eric RANJARD, PESSIMISME Stéphane RICOU, LANGAGE FUSIONNEL Sylvie RIEU, ENVIRONNEMENT COMPLEXE ET CONNECTÉ Nelly RODI, NUMÉRIQUE (OU) SPHÈRE PRIVÉE Bertrand SABLIER, RETOUR À L’ÉQUILIBRE Olivier SAGUEZ, SENSIBILITÉS Georges SAMPEUR, DÉFI DES MARQUES Antoine SANCHEZ, DÉMATÉRIALISATION Anne-Marie SARGUEIL, DE NOUVEAUX STYLES DE VIE Gilles SCHNEPP, DÉPLOIEMENT DES OUTILS Sébastien SERVAIRE, CERCLE VERTUEUX Eric SEUILLET, OMNIPRÉSENCE D’INTERNET Xavier TERLET, RESPONSABILITÉ

192

page 158 page 152 page 124 page 142 page 14 page 36 page 180 page 40 page 64 page 140 page 30 page 84 page 20 page 74 page 188 page 108 page 128 page 92 page 66 page 116 page 156 page 166 page 44 page 46 page 42 page 48 page 24 page 120 page 154


Aude de THUIN, MUTATIONS Patrick VEYSSIERE, PRIVILÉGIER L’INTUITION Cédric VILLANI, PRÉVISION, PARADOXE DE L’ÉTONNEMENT Sylvia VITALE ROTTA, ÉQUILIBRE Jean WATIN-AUGOUARD, ALCHIMIE DE L’INVENTION Frédéric WINCKLER, ENSEMBLE C’EST TOUT

Conception du livret Anne-Marie SARGUEIL

page 104 page 136 page 132 page 68 page 08 page 62

Direction Artistique Emeric SEMIN


BP32 75362 Paris Cedex 08 Tel : 33 (0)1 45 63 90 90

w w w. i n s t i t u t f r a n c a i s d u d e s i g n . f r