Page 1

rĂŠsidences 2021 ĂŠdition n.9


Artistes en résidence 2020

1

< >

Compagnie Dyptik Catherine Poncin Eva Tapiero & Raphaelle Elalouf Evelise Millet Sandrine Rousseau Hicham Lasri Isabelle Paquet Clémence Labatut Laurie Bellanca Adelin Schweitzer Marie Detrée Nina Reumaux Céline Pevrier Anne Mocaer Simon Lamouret Jérémie Bernaert Romane Piffaut & Frank Sammartano Mélanie Yvon Caroline Savi Laurent Petit

Jade Moulin, résidence à l’IF Tanger, 2019


rĂŠsidences 2021

8


édito Le programme de résidences artistiques de l’Institut français du Maroc (IFM) initié en 2012 se poursuit avec le 9ème appel à candidatures pour l’accueil de résidences en 2021. Ce programme central au sein du réseau IFM concerne les sites d’Agadir, Tétouan, 3

Casablanca, Fès, Kénitra, Meknès, Oujda et Tanger. Il permet d’accueillir une vingtaine de résidences chaque année.

Destiné aux artistes francophones et ouvert à toutes les disciplines artistiques, le programme agit

A l’image des résidences accueillies en 2020, avec Nina Reunaux (Cyanotype à Tanger), Compagnie Dyptik (D-Illusion), Laurie Bellanca (Lecture électrique) ce programme est un appel à la découverte de la diversité culturelle marocaine et au dialogue des cultures.

au service de la création contemporaine, d’une coopération culturelle étroite avec le Maroc et de la rencontre privilégiée avec les publics de l’IFM au travers des restitutions et ateliers prévus à l’issue des résidences.

Clélia Chevrier-Kolacko Directrice de l’Institut français du Maroc

Catherine Poncin, résidence à l’IF Casablanca, 2018

>


4


programme mode d’emploi

La présente brochure détaille les lieux d’accueil en

Calendrier

résidence des sites de l’Institut français du Maroc impliqués dans ce programme. Ces présentations

Session de candidatures 2020 Résidences 2021

doivent vous permettre de solliciter une résidence

Date limite de candidature

dans le site dont le contexte culturel et les capacités d’accueil (techniques, disciplines et disponibilités) sont les plus adaptés à votre projet. 5

15 août 2020 à minuit Examen des dossiers

A partir du 15 août 2020 Publication des résultats

Mi-septembre sur le site www. if-maroc.com critères d’éligibilité

Pour postuler, il vous faut compléter le formulaire

Début des résidences

Janvier 2021

de candidature, une présentation du projet, un CV accompagné d’une lettre de motivation et un portfolio. Une première sélection des dossiers de candidature est effectuée par un jury professionnel. Les projets font ensuite l’objet d’une seconde sélection par les sites sollicités pour s’assurer de la bonne adéquation avec le contexte local. Suite à la délibération, les résultats seront communiqués aux candidats par courrier pour les dossiers acceptés, par mail pour les refus.

Critères d’éligibilité

Les candidat.e.s doivent * être engagé.e.s dans la vie professionnelle * être issu.e.s d’un pays francophone * justifier de travaux antérieurs * se libérer de leurs activités pendant toute la période de résidence Aucune limite d’âge n’est imposée.


conditions d’accueil La durée maximale des résidences n’excède généralement pas 3 semaines. Le transport ainsi que l’hébergement sont pris en charge pendant toute la durée du séjour. Les temps d’accueil en résidence sont définis sur proposition des artistes en relation avec leur projet et selon la disponibilité du lieu sollicité. Le programme de résidence de l’Institut français du Maroc offre avant tout une prestation d’accueil de qualité.

Les artistes reçus bénéficientde l’accompagnement et de l’expertise de l’équipe culturelle et technique présente sur place. L’équipement technique de la plupart des lieux d’accueil sont légers. Toute demande spécifique de matériel technique nécessaire à la création doit être spécifiée et détaillée dans le formulaire. Un apport en coproduction peut être accordé sur demande très spécifique (location matériel technique, achat de fournitures…) et ne saurait rémunérer des salaires.

6


7

Ce programme de résidence est proposé dans le cadre de la mission de coopération culturelle de l’IFM. Une attention particulière est portée à la capacité des artistes à s’enrichir de leur environnement, à partager leurs savoirs et savoir-faire. L’artiste pourra imaginer des rencontres avec les acteurs culturels locaux et/ou des publics spécifiques durant le temps de résidence. A l’issue du temps de création, une restitution publique de format libre sera organisée avec l’artiste.

>

Laurie Bellanca résidence à l’IF Agadir, 2020



AGADIR En pleine croissance, Agadir est une ville animée, principalement connue pour son front de mer (large promenade de plus de 5km), sa Kasbah et la vue exceptionnelle qu’elle offre sur la baie. Marquée par l’histoire, les traditions et la langue Amazigh, la ville 9

est un véritable carrefour culturel. L’espace public offre de nombreuses possibilités de création. L’Institut français d’Agadir accueille des résidences d’artistes qui permettent notamment un travail croisé et transversal entre artistes français et marocains, et reste ouvert à toutes les disciplines artistiques (théâtre, vidéo, arts plastiques, danse, création sonores, etc.). Le site de 2 hectares offre une diversité d’espaces qui permet de mener les projets les plus divers à tous les stades de la création; une villa propice aux résidences d’écriture, des espaces extérieurs, un théâtre de verdure et une salle polyvalente.

Disciplines privilégiées Tout projet de création transversal investissant l’espace public dans toutes ses dimensions. Une attention particulière sera portée aux projets dans les domaines de la danse et du jazz. Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation Hébergement Grande villa de 3 chambres avec grand jardin et jouxtant l’IF Agadir (4 à 6 personnes) Technique Salle 23x12m scène de 7,5 x 3,5m -180 places Amphithéâtre extérieur: plateau de 9 x10m, 300 places Equipement Tapis de danse, son et lumière, enregistrement possible


CASABLANCA Ville-métropole et capitale économique du Maroc, Casablanca est une ville marquée par son centre art-déco et sa rapide croissance urbaine. Elle est aussi connue pour son effervescence et son dynamisme culturel. De nombreuses structures et artistes y sont établis, et Casablanca est devenue en quelques années le lieu incontournable de la création contemporaine au Maroc. Situé au centreville, l’Institut dispose d’une médiathèque, une salle de spectacle 180 places, d’un musée numérique,

Orientations artistiques La singularité de Casablanca se trouve dans sa dynamique urbaine, résolument contemporaine. Le premier axe de réflexion porté par l’institut est précisément cette dimension urbaine, tant dans ses dimensions spatiales que culturelles et sociales. De ce fait, les résidences de recherche et création visant à explorer, questionner ou révéler le phénomène métropolitain seront privilégiées. Discipline(s) privilégiée(s)

d’un Fab Lab et un espace de répétition. Ces Arts numériques, jeu vidéo, bande dessinée, équipements sont à disposition des résidents. La écriture transdisciplinaire, musique électro, salle de spectacle modulable de 300 m2 permet

architecture, cirque, danse, arts de la rue.

d’envisager grâce à ses gradins rétractables, de

Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation

multiples configurations. Son occupation est établie selon un planning précis en fonction de la programmation des événements culturels en cours. L’équipe technique peut bien sûr se rendre disponible de façon ponctuelle, en fonction des besoins des résidents. L’Institut bénéficie de plusieurs accords avec les acteurs culturels locaux notamment pour la mise à disposition d’espaces de travail et l’organisation de rencontres ou d’ateliers. L’équipe culturelle de l’Institut accompagnera les résidents pour faciliter leur programme de résidence (notamment pour les mises en relation, les demandes d’autorisation de tournage, etc.).

Hébergement L’appartement mis à disposition est composé de 3 chambres (8 couchages au total) et se situe dans une annexe de l’Institut en plein centre-ville Technique Son, lumière, projection numérique (pas de backline). Plateau de 40 m² (5,5 x 8m), praticables, tapis de danse, piano Pleyel

10


FES Le Centre Culturel les Etoiles de la Médina (FÈS), partenaire de l’Institut français de Fès, est le quatrième centre de la Fondation Ali Zaoua dirigée par Nabil Ayouche et Mahi Binebine. Situé au cœur de l’ancienne Médina il a ouvert ses portes en janvier 2020. A l’image des autres centres créés par la Fondation, il propose aux jeunes de la ville, des ateliers d’initiation aux disciplines artistiques (théâtre, musique, danse, arts plastiques...). « Les Etoiles de la Médina » contribue également à préserver le patrimoine historique et culturelle de la ville impériale en transmettant aux jeunes générations la riche tradition culturelle fassie. Des ateliers 11

de calligraphie, de sculpture sur bois et sur plâtre, animés par des artisans de la Médina de Fès, sont également programmés au profit des jeunes étoiles. Doté d’une petite salle de spectacle très bien équipée (avec une scène de 6mx 5m), il offre de beaux espaces de travail (salle de danse, ateliers…).

Orientations artistiques

Les artistes accueillis mèneront des projets qui prendront Arts visuels, danse contemporaine, musique et théâtre en considération contexte social et culturel de la Médina (architecture, artisanat, espace public) et où le volet pédagogique (ateliers, master class) sera également pris en compte. Nous souhaitons aussi y développer des résidences artistiques autour du « théâtre » (écriture, scénographie) qui impliquent des artistes et artisans locaux. Deux belles chambres (l’une d’elle pouvant accueillir 2 personnes) sont réservées aux résidences d’artistes.

Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation Hébergement Sur site Technique Son et lumière Piano Pleyel Plancher de danse sur balles de tennis installé dans le patio


KENITRA Située à 40km au nord de Rabat, Kénitra connait une phase de développement spectaculaire. La construction de la ligne de TGV Casablanca-Tanger fera de la gare de Kénitra la deuxième du pays et celle d’un port de plaisance et d’un port maritime changera le profil de la ville. La zone franche, avec l’implantation des usines Peugeot, contribuera à donner à la région du Gharb un visage nouveau, plus seulement agricole, mais solidement ancré dans le paysage économique du pays et résolument tourné vers la modernité. Dans ce contexte, l’Institut français a un rôle majeur, immédiat à jouer et doit être attentif aux transformations d’une ville, dont l’Université compte près de 50 000 étudiants. Il doit particulièrement être en phase avec une jeunesse dynamique, avide de nouveautés. Installé au cœur de la ville moderne, l’Institut français de Kénitra est composé de 2 bâtiments : l’administration et les cours de langue d’un côté et l’espace culturel de l’autre. Il occupe le rez-de-chaussée du groupe scolaire Honoré de Balzac de l’AEFE. Grâce à son implantation dans un vaste parc, il jouit d’une grande tranquillité. Avec une salle de théâtre, une salle polyvalente pour les ateliers ou répétitions et une galerie d’exposition, le site se prête particulièrement à l’accueil de petites formes de spectacle vivant ou de projets relatifs aux arts visuels.

Disciplines privilégiées Arts de la scène, arts visuels, musique Orientations artistiques Street art Disponibilité Septembre à juillet Hébergement Appartement / hôtel partenaire Technique Un projecteur numérique Salle de spectacle équipée : scène 6 x 6m, salle : 6 x 13m - 120 places Salle polyvalente : 7 x 6,5 m avec plancher en bois et grand miroir Galerie d’exposition : 11 x 6,5 m, hauteur 2,60m Hors période scolaire, le gymnase et le préau du groupe scolaire Honoré de Balzac peuvent être utilisés, ainsi que le parc, clos de murs.

12


MEKNES Situé entre la ville nouvelle et la ville impériale dans un parc de 4 hectares, l’institut français de Meknès dispose d’un théâtre de 360 places, d’un studio de répétition, d’une galerie d’exposition et d’une cafétéria. 13

L’équipeenplacefavoriselesrencontresetéchanges des résidents accueillis avec les acteurs de la scène artistique et culturelle locale, notamment réputée dans le domaine du théâtre. A signaler également que certains espaces patrimoniaux de la ville historique peuvent être investis selon les projets de résidence.

Disciplines privilégiées Arts de la scène, arts de la rue, arts visuels Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation Hébergement Riad en médina Technique Equipement Théâtre de 360 places, plateau 19 x 13m de mur à mur, plancher bois, tapis de danse, équipement son, éclairage, projections numériques et 3D Studio de répétitions indépendant de 50m2 Galerie de 130m2 avec 50m linéaire de cimaises Cafétéria / salon de thé


OUJDA Située au nord-est du Maroc, Oujda est une ville en pleine mutation, c’est la plus grande ville de la région de l’oriental (1 million d’habitants). Elle abrite en son sein plusieurs structures culturelles, notamment le théâtre Mohammed VI, un Centre culturel, un conservatoire régional, ce qui lui confère une place de choix sur la scène culturelle nationale. Fort d’un partenariat avec la délégation du Ministère de la culture et de l’Agence de l’Oriental, l’Institut français d’Oujda souhaite développer des résidences de création artistique et promouvoir les échanges entre artistes marocains et francophones. Ces résidencesdonneront lieu àdes représentations publiques et pourront faire l’objet d’une diffusion dans les villes de la région.

Disciplines privilégiées Arts visuels, numériques, cirque Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation (éviter juillet et août en raison des fortes chaleurs) Hébergement Appartement / Hôtel partenaire Technique Théâtre Mohammed VI 1200 places - ouverture du cadre 20 m – mur à mur 29,50 m – hauteur du cadre 9,00 m – hauteur sous perche 9,00 m – nombres de perches 30 électriques – 2 studios de répétition Centre culturel : 300 places Conservatoire : 250 places Annexe de l’Institut français d’Oujda : Environ 1 000 places en plein air

14


TANGER Tanger, ville mythique, a une histoire riche et une géographie unique. Porte de la Méditerranée, porte de l’Afrique, elle dispose d’un site idéalement situé. Pour l’accueil des artistes, l’Institut français de Tanger, situé au centre-ville, dispose de plusieurs espaces de création qu’il est possible d’utiliser en fonction de sa programmation culturelle et éducative : - une résidence d’artiste, appartement situé au centre-ville, à la fois hébergement et lieu de travail, 15

notamment pour les résidences d’écriture. - l’espace Beckett, lieu polyvalent comprenant une salle de spectacle de 160 places, une salle de danse, une salle de musique et un atelier d’arts plastiques avec un espace d’exposition. - la Galerie Delacroix, située au cœur du patrimoine historique de Tanger, dont elle fait partie. Elle offre trois salles d’exposition avec une surface de 150 m² et 79 mètres linéaires. Durant leur séjour, les artistes bénéficient d’un accompagnement de qualité et une restitution publique est organisée.

Disciplines privilégiées Danse, théâtre, art contemporain, musique. Disponibilité Toute l’année selon le calendrier de programmation Hébergement Appartement de 130m², centreville (3 personnes maximum) Technique Son et lumière, projecteur numérique Salle de spectacle équipée avec une scène de 30m², hauteur 4,50m, salle 9 x 5,60m -160 places Salle de danse Plancher 95m² Salle de musique de 60m², piano Atelier arts plastiques de 50m² avec un espace d’exposition


TETOUAN Tétouan,aupieddesmontagnesduRif,s’étalejusqu’à la côte méditerranéenne. Ancienne capitale du protectorat espagnol, la ville est fortement marquée par l’influence ibérique et andalouse. Sa médina, remarquable par ses activités traditionnelles, classée patrimoine mondial de l’UNESCO, et la ville « espagnole », l’Ensanche, donnent la dimension patrimoniale et culturelle à la ville. Dotée de lieux culturels prestigieux comme le Théâtre espagnol, la Maison de la Culture, le Cinéma Avenida, le Centre

16

d’art moderne et la Maison de la Poésie, Tétouan abrite également la présidence de l’Université avec 6 facultés et 2 Ecoles supérieures (ENS et ENSA) ainsi que la direction de l’Académie Tanger-TétouanEl Hoceima (AREF). La présence de l’Ecole nationale des Beaux-arts, de l’Ecole Nationale d’architecture et de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers renforce l’identité culturelle et artistique de la ville. La région du nord connait de profondes mutations ces dernières années avec des projets novateurs qui diversifient le tissu urbain. La côte « Tamuda Bay » et la ville de Tétouan connaissent un développement qualitatif dans leurs infrastructures. En 2018, les résidences s’ouvrent aux designers avec la possibilité de s’associer aux étudiants en design d’objet de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan pour l’organisation de workshops.

Disciplines privilégiées Ecriture, dessin, gravure. Disponibilité Séjour de deux à trois semaines en mars, avril, juin, octobre ou novembre. Hébergement Riad dans la médina de 3 chambres et espaces partagés (patio, terrasse, salon) Technique Atelier de gravure sur le site de l’Institut (mise à disposition de l’encre, du papier et des presses, soutien technique)


<

17

Compagnie Dyptik, résidence à l’IF Meknès, 2020


18

CONTACT Thibaud Retailleau Chargé de coopération culturelle Direction Générale de l’Institut français du Maroc Ambassade de France - BP 577 Rabat Chellah 1500 Maroc Tel : +212 (0)5 37 54 53 12 E-mail : cooperationculturelle@institutfrancais-maroc.com



Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.