Issuu on Google+

Institut du monde arabe Bibliothèque

Il était une fois... Shahrazâd Dossier documentaire sur les Mille et Une Nuits


Institut du monde arabe Bibliothèque

Il était une fois... Shahrazâd Dossier documentaire sur les Mille et Une Nuits

introduction de Margaret Sironval


Les Mille et Une Nuits dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Dossier documentaire réalisé par Michèle Junqua et Odile Kerouani Bibliographie par Nessima Dechache Mise à jour par Raya Saggar Watanabe et Laurence Mazaud Recherche iconographique par Nacéra Sahali Nouvelle édition mise à jour à l’occasion de l’exposition Mille et Une Nuits organisée par l’Institut du monde arabe du 26 novembre 2012 au 28 avril 2013

© Institut du monde arabe, Paris –Mars 2013 Nouvelle édition revue et augmentée ISBN 978-2-84306-170-7 Illustration de couverture : Ida Rubinstein et Vaslav Nijinski – George Barbier, 1913 / Coll. M. Litzler © IMA / Nabil Boutros 3


Les Mille et Une Nuits dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Sommaire Introduction.................................................................................................................... 5 Un exemple d’échange culturel.................................................................................. 9 Que sont les Mille et Une Nuits ? ............................................................................... 11 Genèse ............................................................................................................................................................... 11 Mystère du titre... ........................................................................................................................................... 13 Mystère sur le chiffre Mille et Un.............................................................................................................. 15 Que trouve-t-on dans les Mille et Une Nuits ? ....................................................................................... 17 Shahrazâd, Shahriyâr et les autres... ........................................................................................................ 19 Sindbad le Marin ........................................................................................................................................... 23 Le style littéraire ............................................................................................................................................ 26 Quelques poèmes .......................................................................................................................................... 28

Les éditions arabes, ‫ أﻟﻒ ﻟﻴﻠﺔ وﻟﻴﻠﺔ‬Alf layla wa layla ............................................ 30 Où trouver les manuscrits des Mille et Une Nuits ?............................................................................. 30 Les principales éditions du texte arabe................................................................................................... 32

Les principaux traducteurs des Mille et Une Nuits............................................... 34 U

U

Les principaux illustrateurs des Mille et Une Nuits.............................................. 48 U

U

L’influence des Mille et Une Nuits sur la littérature française ............................ 53 U

U

Quelques citations ...................................................................................................... 59 Bibliographie sur les Mille et Une Nuits ................................................................. 62 U

U

4


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Introduction Mille et Une Nuits... Des mots qui font jaillir un flot d’images de notre mémoire. Nous sommes prêts à partir vers là-bas. Mais où ? Les Mille et Une Nuits sont un long voyage vers les pays qui ont pour noms l’Inde, la Chine, l’Asie centrale, la Perse, l’Irak, la Syrie, l’Egypte et audelà... Les étapes de ce tour d’Orient sont jalonnées d’histoires : celle de la conteuse, Shéhérazade, celle de ses contes, celle d’un livre enfin qui a conquis une audience universelle. Ce livre est à la source d’une inspiration multiple qui a donné lieu à d’innombrables éditions dans la plupart des langues du monde. Tout aussi multiples sont les messages que transmet le recueil de contes écrits aussi bien pour la culture de l’honnête homme que pour la science du spécialiste. Livres si présents dans la civilisation arabo-musulmane qui les a diffusés en créant de nombreuses bibliothèques publiques ou privées, des observatoires, des instituts, des écoles. Livres dont les Mille et Une Nuits attestent la profusion et les genres. Livres pour le plaisir et la détente, comme celui que feuillette le calife dans l’histoire du Livre magique, livres de poésies, livres qui délivrent un savoir, celui des savants, des astronomes, des médecins des Nuits ; livre idéal, que l’on ne peut posséder, ni comprendre sans avoir triomphé de plusieurs épreuves comme celles de Djouder le pêcheur. Livre de sagesse comme celui de Djamasp qui ne dit pas moins que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Tout ce qui se dit, comme les contes, tout ce qui s’écrit dans les livres des Mille et Une Nuits, tout ce qui est écrit par la volonté de Dieu doit se transmettre. 5


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Allons à la découverte des éditions arabes et occidentales des Mille et Une Nuits, éditions de manuscrit, traductions, études, éditions variées pour tout public. Tous sont offerts à votre curiosité sur les rayons de la Bibliothèque de l’IMA. Mais si vous voulez savoir ce que sont des livres d’artistes et ce que les Mille et Une Nuits leur ont inspiré, demandez aux gardiens des trésors d’ouvrir la caverne des « Livres rares », ceux qui sont de vrais bijoux d’enluminures, illustrés par des artistes venus de toutes sortes d’écoles de gravure et de peinture. Voyez comme chacun d’eux a rendu sensibles, en images, les récits de Shéhérazade. Leurs illustrations originales vous incitent à d’autres découvertes des contes et à en savoir plus encore sur ce phénomène littéraire que sont les Mille et Une Nuits. Demandez à voir ce que sont ces Mille et Une Nuits en noir et en couleurs. Là, derrière quelques uns des deux cent quarante moucharabiehs de la Bibliothèque, vous voyagerez sans fatigue et, à votre demande, quelques génies et génias de la Bibliothèque vous apportent précautionneusement des livres uniques, ceux que l’Occident a imaginés et qui ont contribué à donner au recueil cette estampille de renaissance éternelle. Pour éclairer votre recherche, sachez que vous pourrez consulter les Mille et Une Nuits illustrées des traductions de A. Galland ou du Dr. Mardrus qui ont enchanté maints lecteurs. Au dix-neuvième siècle, la période romantique occidentale met en image les Nuits de A. Galland.

6


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Vous trouverez les gravures de Gustave Doré exécutées spécialement pour Sindbad le Marin, ou encore les images des contes dans l’édition initiée par Charles Nodier, les mille illustrations des trois volumes des éditions E. Bourdin, ou encore celles de mille autres, toujours en noir et blanc, de l’Imprimerie générale. Sans quitter votre place, vous pourrez également voyager vers l’Angleterre des Arabian Nights. Ne manquez pas l’humour et la finesse des gravures sur cuivre de Robert Smirke d’une remarquable édition ancienne, ou encore les mille et une gravures réalisées par William Harvey, à la commande du traducteur anglais des Thousand and One Nights, William Lane ; celles encore de Albert Letchford, exécutées spécialement pour la traduction de son ami Sir Richard Burton. Au début du vingtième siècle, la version du Dr J.C. Mardrus, enflamme les lecteurs inconditionnels des Mille et Une Nuits et donne naissance à de nouveaux livres éclatant de mille et une couleurs. Plongez dans les bleus d’Edmond Dulac et dans ses personnages des Nuits qui restituent l’humour des contes. Découvrez d’autres visions des Nuits avec les créations des artistes de l’Art nouveau et de l’Art décoratif. Sous la palette de Léon Carré et du miniaturiste Mohammed Racim, les Mille Nuits et Une Nuit du Dr J.C. Mardrus viennent comme en apothéose illuminer plusieurs scènes de contes. Laissez-vous séduire par les illustrateurs des années 1950, tels Kees Van Dongen, Chapelain–Midy, ou encore par les évocations des Nuits de Michel Léturmy.

7


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Enfin, le Web offre à son tour le rêve, l’évasion. Il propose une redécouverte largement créatrice des contes et de leur illustration. Ainsi confrontés aux techniques et inventions modernes, les Mille et Une Nuits demeurent un livre ouvert sur des horizons qui restent encore à inventer. Sous ces multiples langages, le charme des Nuits résiste et ne cesse d’opérer : saurons-nous jamais le secret de cette longévité ? Que vous soyez étudiant, artiste, voyageur de passage, enfin lecteur, revenez et revenez encore à la lumière diffuse d’un moucharabieh de la Bibliothèque, regarder ces livres, rêver, comprendre et imaginer.

Margaret Sironval

Illustration de Helena Rysava in : Les Mille et Une Nuits d’après la traduction française de Galland.- Paris : Grund, 1994.- D.R.

8


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Un exemple d’échange culturel

De tous temps, peuples et civilisations se sont enrichis de leurs échanges respectifs. Aucune civilisation ne peut se passer des apports étrangers qui lui permettent d’augmenter ses propres acquis. Toutes les civilisations sont fondées sur cet échange fécondant entre les peuples… Il ne faut voir dans ces interférences aucun signe de faiblesse mais au contraire une interpénétration intelligente, source de vitalité.

La civilisation arabo-islamique n’a pas échappé à pareil mouvement : elle s’est ouverte et a également contribué aux apports matériels, intellectuels et spirituels de l’humanité. Les Arabes ont été les héritiers de prestigieuses civilisations : Inde, Perse, Grèce ; ils ont légué à l’Occident des connaissances et des valeurs civilisationnelles inestimables

Illustration tirée du tome 2 de : Les Mille et Une nuits : contes arabes, trad. par Galland ; édition illustrée par les meilleurs artistes français et étrangers….Paris : Bourdin, 1840

9


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Les Mille et Une Nuits, que nous présentons dans ce dossier, sont

l’illustration merveilleuse de cet échange :

« Nées en Inde, transmises par la Perse, recueillies

dans l’empire arabe, enfin adoptées par le monde occidental, les Mille et Une Nuits sont le fruit d’une collaboration à l’échelle humaine dont il est peu d’exemples ».

Jamel Eddine Bencheikh. In : Cahier d’études maghrébines, 1994

Page de garde de : Les Mille et Une nuits : contes arabes, traduits par Galland ; illustrés par MM. Français, H. Baron, Ed. Wattier, Laville, etc. .- Paris : Garnier-Frères, 1866

10


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

Que sont les Mille et Une Nuits ? Genèse Les Mille et Une Nuits sont un célèbre recueil de contes populaires arabes. Semblable à ces longues caravanes du désert qui s’approvisionnent tout au long de leur route, cette œuvre immense a su puiser dans diverses civilisations son intarissable richesse : l’Egypte pharaonique, l’Antiquité mésopotamienne, biblique et grecque, l’Arabie avant l’islam, Byzance, les Croisades, le monde turco-moghol. Dans ce long périple à travers l’espace et le temps, elle continue, aujourd’hui encore, à nous émerveiller. Mais elle reste embuée de mystère quant à son auteur et à son origine. Œuvre anonyme par excellence, puisque née d’une mémoire collective, elle a reçu les adaptations des conteurs populaires lors des veillées nocturnes.

L’Inde lui donna naissance, ainsi que l’atteste sa structure : un ensemble de contes enserré dans un récit-cadre, lui-même un conte. C’est l’histoire de Shahrazâde, cette infatigable conteuse qui sut, par son art de conter, échapper, nuit après nuit, à la mort promise par son époux Shahryâr, victime d’une infidélité conjugale. La Perse, ensuite, donna corps à ce premier noyau de contes sous la forme du Hezar Efsane : « Mille contes ». L’ensemble grossira régulièrement durant quatre ou cinq siècles avant d’atteindre le contenu actuel des Nuits. L’apport de Bagdad sous les Abbassides a enrichi le corpus de récits somptueux, évoquant la vie luxueuse de personnages illustres : Hârûn al-Rachîd, al-Ma’mûn, Abû Nuwâs... 11


Les Mille et Une Nuits : Dossier documentaire – Bibliothèque de l’IMA

L’Egypte fatimide apportera une touche pittoresque en introduisant des romans de mœurs bourgeoises, des anecdotes illustrant la vie quotidienne du petit peuple ou des contes merveilleux. Mais ce n’est qu’au XVe siècle que ce recueil reçut sa forme définitive. Les Nuits ont survécu dans le monde arabe grâce à la tradition orale. Une première publication leur assura une plus large diffusion : ce fut l’édition de Calcutta, publiée à partir de 1814. En Occident, elles furent révélées au public à partir de 1704 grâce à la traduction d’Antoine Galland.

Gravure « Dinarzade » in : Les Mille et Une Nuits : contes arabes traduits en français / par Galland ; ill. de 171 vignettes.- Paris : Imprimerie générale, 1895.- Tome 1

12


Dossier 1001 nuits