{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

Nouveau

INSTANT V LE MAGA ZINE INTERACTIF GRATUIT DE VERSAILLES ET DE SA RÉGION

Dossier INSTANTS FESTIFS Cinéma DAVID BRISSON Événements LES ENDROITS VIP À DÉCOUVRIR Visite LES COULISSES DU PALAIS BOURBON Espace Charost RENCONTRE AVEC ABRA WALSH

Ne pas jeter sur la voie publique

Un lieu multiple

LE PAIN JOURNEL & L’ESPACE CHAROST BOULANGERIE BIO ET BIEN PLUS ENCORE WWW.INSTANTV.FR

P18

ACTU DOSSIERS DÉCOUVERTES INFOS PRATIQUES DÉBATS INTERVIEWS ________ DÉC.17-JAN.18

N°2


DOSSIER

INTERVIEW

2

I

INSTANT V

Ouvert tous les jours de dĂŠcembre Le Tanneur 7 place Hoche 78000 Versailles


INSTANT V LE MAGAZINE INTERACTIF GRATUIT DE VERSAILLES ET DE SA RÉGION

04

12 14 16 17 18 20 21

24 26 27 28 30

Photo de couverture : Éloi de la Monneraye

33 34

LES CAVES DU CHÂTEAU LA BOUTIQUE DES CREATEURS LE TANNEUR OPTIQUE JEAN-MARC LE MÉNES LA FABRIQUE

LONDON IMMOBILIER « ÇA Y EST, NOUS AVONS TROUVÉ L’APPARTEMENT DE VOS RÊVES ! »

DAVID BRISSON « NOS CINÉMAS SONT DES LIEUX D’ANCRAGE CULTUREL »

LITTLEI TALY LE GOÛT DE L’ITALIE

MARLÈNE VOISIN SPÉCIALISTE EN BOIS DORÉS

LEP AIN JOURNEL ESPACE CHAROST

«NATUREZ-VOUS !» UNE DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE NATUREL ÉCOLOGIQUE

ÉVÉNEMENTS-PARTENARIAT “MUSIQUES À VERSAILLES”, ELISABETH DE FEYDEAU «DÉCORS DE NOËL» AU QUARTIER DES ANTIQUAIRES & GALERIE D’ART, LIBRAIRIE ANTOINE

LA FROMAGERIE LE GALL UNE PASSION POUR CHANTAL

LA ROUTE DU THÉ UNE MINE D’IDÉES DE CADEAUX

5 /11/17 à 12h. Flash Mob , place du Marché Notre-Dame, le Hip Hop à Versailles, avec Groove Nation, un événement Instant V !

O

organiser des événements, établir des passerelles entre les arts... Notre but est de créer une dynamique positive. Nous avons plaisir à mettre en valeur : les commerçants, les entreprises, les associations, les artistes dont Versailles et sa région peuvent s’enorgueillir. N’oubliez pas que nous sommes aussi présents sur les réseaux sociaux, FaceBook, Instagram et Youtube. Bonnes fêtes de fi n d’année ! La rédaction

PS: Nous participons à une démarche écologique et nous sommes très heureux d’imprimer notre magazine localement.

VOTRE MAGAZINE 360° instantv.fr instant V lapagedelinstantv

RETROUVEZ LE FLASH MOB DE GROOVE NATION EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

instantv.fr

JULIEG RANDMOUGIN COACH EN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET PROFESSIONNEL

INSTANCESC ITOYENNES DANS LES COULISSES DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

CULTURE ALEXIS DUSSAIX, RÉGIS GOURDON, CAMILLE RAVEAU,« LE JEUNE CONCERT », BUCK DELCOUR, CHRISTOPHE L. PAR KRISTOF

Comment scanner un QR Code ? COMMENT ÇA MARCHE Il vous faut télécharger une application mobile GRATUITE sur votre smartphone (Androïd, iOS iphone, Windows phone...) pour scanner un QR Code. La lecture ou le scan du QR Code est ensuite très simple et s’effectue en trois étapes, comme l’indique le schéma ci-dessous. L’utilisateur doit ouvrir son application de lecture et viser le QR Code. Celui-ci reconnaît l’adresse et vous permettra de regarder la vidéo.

INSTANTC RITIQUE STÉPHANIE HERTER

UN LIVRE SOUS LE SAPIN AVEC LA LIBRAIRIE ANTOINE

V

instant

Directeur de la publication : Olivier Certain. Consultant éditorial : Christophe Rougerie. Rédaction : Céline Bachelot, Carole van Hille, On participé : Stéphanie Herter - Crédits photos : Carole van Hille, Éloi de la Monneray, D.R.. Direction artistique : Instant V - Vidéos : Instant V - Secrétariat de rédaction : Armelle Pineau. Rédaction et administration : Instant V, Espace Charost, 2 place Charost 78000 Versailles E-mail : contact@instantv.fr. Imprimé par AEF Imprim 27 Square des platanes - 78870 Bailly France. Communication environnementale : origine du papier : Allemagne - Taux de fibres recyclées : 100 % - Certification : PEFC - Eutrophisation : PTot 0,001 kg/t Dépôt légal : à parution. Issn : en cours.

Les noms des marques et des sociétés qui figurent dans les pages rédactionnelles sont données à titre informatif sans aucun but publicitaire. Malgré le soin apporté à la réalisation de cet ouvrage, l’éditeur décline toute responsabilité quant à d’éventuelles erreurs qui s’y seraient glissées. La rédaction n’est pas responsable des textes, dessins et photos insérés. La reproduction des textes et des illustrations dans ce numéro est interdite sans l’autorisation de l’éditeur.


INSTANTS

LES CAVES DU CHÂTEAU

festifs

Pfaff, énéral.

À la première coupe, l’homme boit le vin ; à la deuxième coupe, le vin boit le vin ; à la troisième coupe, le vin boit l’homme.» Proverbe Japonais

L

a nouvelle équipe de la plus ancienne cave de Versailles, fondée en 1840, vous accueille pour une expérience inédite. Venez déguster l’ensemble de nos vins, gratuitement, grâce à des machines qui permettent de découvrir en permanence plus de 24 crus différents. Une large sélection de nos champagnes et spiritueux (rhums, whiskys...) est également libre à la dégustation. Des soirées œnologiques vous sont aussi proposées.

1

2

5 ■ Tesseron XO passion : 142 € 6 ■ Tesseron XO Ovation : 69 € 7 ■ Tesseron Légende : 235 €

Aux Caves du Château 9 place Hoche 78000 Versailles T. 01 39 50 02 49 contact@auxcavesduchateau.com www.ochoixduvin.com Aux caves du château

INSTANT V

5

LES CAVES DU C

du mardi au vendredi 10h-13h et 15h30-19h30. Samedi 9h30-20h. Dimanche 10h-13h. Horaires élargis pour les fêtes.

I

4

1 ■ Billecart-Salmon Brut Réserve : 38,90 € 2 ■ Billecart Salmon Rosé : 60 € 3 ■ Mailly Millésimé : 41 € 4 ■ Mailly Intemporelle : 60 €

CONTACT

4

3

Nos coffrets cadeaux : Magnum de Lalande de Pomerol 35 €.


6

7

7

U CHÂTEAU

Le corner des idées cadeaux

#GIFT

#FUNKY TOWN

#CHRISMAS

OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 10H30 À 19H 9 RUE HOCHE, 78000 VERSAILLES Nos sélections de vin pour les fêtes à partir de 4,90 €.

LONDONSTYL.COM LONDON - VERSAILLES

LONDONVERSAILLES


INSTANT

Festivité

Lampe personnalisable, à poser ou à suspendre.

Bougies et objets de décoration personnalisés. À partir de 20 €.

De 60 € à 75 €.

TENDANCES CRÉATION

N

La Boutique des créateurs, concept store d’idées variées et de jolies choses.

ée de plusieurs expériences de boutiques éphémères depuis 2013, de l’amour de la création, du design, de l’originalité et de riches rencontres, La Boutique des Créateurs vous invite à découvrir de multiples univers. Chaque mois, La Boutique des Créateurs se réinvente en dénichant de nouveaux talents dont les collections inspirées, raffinées, colorées et inédites sont présentées à la façon d’un concept-store. Ainsi de nouveaux objets, de belles matières, des fragrances subtiles, de brillantes idées se côtoient harmonieusement, sans jamais se ressembler. Ici, on respecte le style de chacun, ici on imagine et on anticipe ce qui plaira au plus grand nombre.

Bracelets recouverts de papier japonais ou glitter. À partir

de 14 €.

33 rue de la Paroisse 78000 Versailles. FB: La Boutique des Créateurs Versailles Inst: laboutiquedescreateursversail - Twitter: LaBoutique_Crea

Minis jardins d’intérieur, zéro contrainte, arrosage 1 à 2 fois par an ! De 49 € à 399 €

Moulages en cire de la Ciergerie de l’abbaye des Prémontrés.

Large palette de couleurs et de modèles, religieux ou pas, de 17 € à 62 €

Lampe style scandinave en bois brut naturel ou couleur sur pied.

De 20 cm à 70 cm de diamètre. À partir de 85 €.

6

I

INSTANT V

H2B


Pour Noël,

les Coffrets Cadeaux de L’Hôtel de Beauté, une belle attention à mettre au pied du sapin.

Le cadeau ‘‘Cérémonies Beauté’’

Pour les marquises, princesses, princes, reines et rois en quête de bien-être global. (de 75 à 300 euros)

Le cadeau Abonnement ‘‘Soins Performance’’

Le cadeau ‘‘Formule Beauté sur-mesure’’

En illimité de 1 mois à 1 an, pour bénéficier des 12 technologies anti-âge et bodysculpting de L’Hôtel de Beauté.

Diagnostic de peau Skin RDV + crème-sérum personnalisée de 30 ml Néomist® combinant les ingrédients actifs prescrits par nos Hôtesses de Beauté.

(à partir de 1 000 euros)

6 avenue de Sceaux 78000 Versailles

(75 euros)

Ouvert de 10h à 20h Tél : 01 85 36 01 80 www.hoteldebeaute.com

Salon de Coiffure | Barbier | Onglerie | Soins du Corps et du Visage | Atelier du Regard | Studio de Maquillage | Soins Performance Rajeunissants et Amincissants | Salon de Thé | Boutique | Galerie d’Art

Open Space ou Suites de Beauté Privées H2B PUBLIREDAC DECEMBRE 17 EXE.indd 1

23/11/2017 18:36


Agathe

LE TANNEUR

Petite valisette revisitée, la ligne Agathe séduit par son look graphique et vitaminé. 340€

LE TANNEUR, c’est tout d’abord une belle histoire grâce au “Sans Couture” qui témoigne du savoir-faire et de l’esprit innovant de la maison. Sans Couture

Petit modèle 75 €.

L’histoire de la Maison Le Tanneur débute aux dernières heures du XIXe siècle dans la commune de Belley, petite ville lovée dans la vallée du Rhône, au cœur de l’Ain, terre réputée pour le travail du cuir. Cette année-là, M. Bonnardel, maroquinier créatif, rencontre M. Bornex, petit-fils de tanneur au savoir-faire exceptionnel.

Le Sans Couture, modèle emblématique et historique de la Maison Le Tanneur, naît ainsi en 1898 de l’inspiration du duo, constatant le point faible des porte-monnaie de l’époque : leurs coutures. Semblable à un travail d’origami, cette ingénieuse pièce de petite maroquinerie, follement en avance sur son époque, frappe les esprits et connaît un succès fulgurant. Le Sans Couture recevra le prix d’argent à l’Exposition Universelle de Paris de 1900. Cette distinction démontre l’ingéniosité et l’inventivité des créateurs que la Maison Le Tanneur porte aujourd’hui en héritage. Durant la décennie qui suit, Le Tanneur lance avec succès de nombreux accessoires en cuir, s’adressant aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Promesse de qualité exceptionnelle, la marque devient ainsi la référence absolue en matière de petite maroquinerie auprès d’une clientèle exigeante et éclairée. Un siècle après sa naissance, la petite tannerie des origines est devenue la référence en France, véritable spécialiste du cuir de qualité. Le Tanneur entre dans le cœur des Français, séduits par ce savoir-faire traditionnel et le raffinement de ses matières méticuleusement sélectionnées. Un art de vivre qu’ils adoptent pour célébrer les meilleurs moments de vie comme l’atteste le succès des parures de première communion.

Corentin

Porte-documents 399 €.

Sans Couture

Pochette 145 €.

8

I

INSTANT V


INSTANTANÉ

Festivités

Amélie

Tricolore ou uni, la collection Amélie séduit avec son look graphique et permet une grande liberté de mouvement. 249 €

Capucine

Au rythme de la vie trépidante de la citadine chic, les sacs Capucine se déclinent avec féminité et fonctionnalité. 330 €

Lily

L’association d’un jeu de découpes graphiques et d’une silhouette arrondie sur les côtés confère à la ligne Lily un design ultra sophistiqué. Avec ou sans accessoires, les sacs apportent une touche résolument chic à toutes les tenues quel que soit le moment de la journée. 199 €

RETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE PHILIPPE CHEVRETEAU EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT Le Tanneur www.letanneur.com Le Tanneur, 7 place Hoche 78000 Versailles Tél. : 01 39 67 07 37

INSTANT V

I

9


INSTANTANÉ

Festivité Longue Vue Leica 559 €

Thermo-hygromètre Pour smartphone 68 €

TENDANCES Jean-Marc Le Ménes a sélectionné, pour les fêtes, une gamme de produits conçus pour vous, à tous les prix et que vous ne trouverez nulle part ailleurs !

OPTIQUE

Baromètre 63 €

Lunettes de ski

Red Bull, interchangeable, magnétique 176 €

Jumelles Bresser 42 €

Boussole

29 €

JEA E VO

10

I

INSTANT V


Macroscopes Minox 221 €

Jumelles Minox 255 €

Thermomètre 23 €

LA FABRIQUE

UN SAVOIR-FAIRE UNIQUE Un nouveau magasin de laine à Versailles, dépositaire des marques Anny Blatt et Bouton d’Or. Les modèles y sont originaux, du doudou pour les enfants, aux bijoux qui peuvent même être réalisés sur mesure.

Jumelles Zeiss 579 €

Wind Meter France

Anémomètre nouvelle génération ultra performant qui se connecte à votre smartphone (Android ou Apple) 61 €

Station météo 89 €

Casque de ski 199 €

DÉCOUVREZ LE MAGASIN EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT www.opticiens-atol-lemenes.fr RETROUVEZ L’INTERVIEW DE JEAN-MARC LE MÉNEZ EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

Mail : opticienslemenes@gmail.com 18 rue Hoche 78000 Versailles T. 01 39 50 14 06

CONTACT 7 rue de la Paroisse, 78000 Versailles T. 01 30 24 64 47 Mail : contact@lafabrique.fr Ouvert du mardi au samedi de 10 à 19h


LONDON IMMOBILIER « ÇA Y EST, NOUS AVONS TROUVÉ

L’APPARTEMENT DE VOS RÊVES ! » Nous avons rencontré Karen Szulman et son équipe : Stéphanie Herter, Carole Margelie et Théo Lopez de London Immobilier. Une discussion à bâtons rompus autour des plus belles adresses de Versailles, mais aussi sur les valeurs de l’agence, fondées sur le respect et l’écoute.

12

I

INSTANT V

Karen : Bienvenue chez London Immobilier. Nous sommes une agence à l’ambiance familiale puisque cela fait vingt ans que nous sommes tous là : 10 ans pour Stéphanie, et 20 ans pour Carole et Théo. Cette agence a été créée en 1991 par mon beau-père, Maurice Szulman. Il nous l’a léguée en 1998. Théo : Le créateur de cette agence a voulu faire quelque chose d’extraordinaire, plutôt haut de gamme avec une clientèle choisie. Nous faisons tout pour respecter cet héritage. Nous ne sommes pas des marchands de nuits ! Nous avons une charte, une éthique qui est celle du respect – le respect des obligations légales bien sûr, mais aussi de nos clients et partenaires. Notre métier, ce n’est pas de vendre à l’arrache mais de trouver des solutions pour des gens qui n’ont pas le temps de chercher un bien. Nous les écoutons beaucoup et faisons

attention à ce que nous leur proposons. Par exemple, nous ne demandons jamais à une personne de faire une proposition car ce n’est pas le but de l’agence. Nous souhaitons que l’offre vienne du client et, à ce moment-là, nous pouvons commencer une négociation.

“Il y a 20 ans, les Parisiens venaient à Versailles pour faire des économies. Mais aujourd’hui, c’est un choix de cœur pour une ville dynamique.” Stéphanie : On nous pose souvent la question, pourquoi votre agence est-elle une agence haut de gamme ? Parfois, les clients n’osent pas rentrer chez London immobilier à cause de cette étiquette. Mais dans ces cas-là, je réponds qu’effectivement


É »

INSTANT

privilégié

l’attrait de cette agence, d’ailleurs. Nous avons un panel de produits assez intéressant, ce n’est pas Parly 2, ni une ville moderne comme Saint-Quentin avec un lot qui ressemble à un autre. Ici chaque bien est différent. Stéphanie : Et puis, c’est une petite ville très bien desservie avec 3 gares, une qualité de vie. On y vient pour l’enseignement, la sécurité. Toutes les générations s’épanouissent à Versailles !

De G à D. : Carole Margelie, Karen Szulman, Théo Lopez, Stéphanie Herter.

nous avons de très beaux biens à la vente mais un bien n’a de la valeur qu’à partir de sa localisation. Donc si nous avons un T2 ou un T3 dans un quartier très bien localisé alors oui, nous considérons que c’est un bien haut de gamme. Le fait que l’agence soit à Versailles, est-ce important ? Théo : C’est une ville royale, historique avec un patrimoine assez varié. C’est aussi

Théo : Versailles a de très nombreux atouts, un patrimoine architectural important, un côté un peu province à côté de Paris. C’est une ville qui est porteuse de valeurs. Par ailleurs, l’évolution de la ville a pris un élan très important grâce à notre maire, François de Mazières. Nous pouvons de plus constater que les prix de l’immobilier aujourd’hui et ceux d’il y a 20 ans n’ont plus rien à voir. Il y a 20 ans, les Parisiens venaient à Versailles pour faire des économies ! Mais aujourd’hui, c’est un choix de cœur, un véritable engouement pour une ville dynamique. Stéphanie : Les prix parisiens augmentant, cela nous donne de sacrées surprises à Versailles. La demande est très forte mais le marché reste discret. Nous manquons de biens à la vente à Versailles, il n’y en a jamais eu énormément. C’est un marché tendu entre l’offre et la demande. Nous avons des clients qui attendent depuis trois ans pour trouver leur appartement ou leur maison. Ce sont des clients patients, fidèles, qui attendent qu’on leur propose quelque chose de bien. On essaie d’être le plus efficace possible en ciblant leur

demande. On ne leur envoie pas des propositions pour rien.

Karen : Parfois Stéphanie ou Théo appellent un client en disant : « ça y est, nous avons trouvé l’appartement de vos rêves ! » Cela nous est arrivé qu’un client soit un peu déçu parce qu’on lui avait proposé tout de suite l’appartement de ses rêves. Cela fait partie du service et c’est un grand bonheur. Stéphanie : En fait, le plus important pour nous est de bien connaître nos clients. Quand un appartement rentre, notre connaissance de notre clientèle est très précieuse. On se dit, c’est pour telle personne. On l’appelle tout de suite et souvent, ça se réalise. ■

RETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE DE L’ÉQUIPE DE LONDON IMMOBILIER EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT London Immobilier Place du Marché Notre-Dame 14 rue André Chesnier 78000 Versailles T. 01 39 51 16 15 info@london-immobilier.com Site web : London-immobilier. com

INSTANT V

I

13


INSTANTS

cinématographiques

“NO S

D D C

Les Versaillais ont un rapport passionnel avec le cinéma et ils aiment se déplacer dans les salles. Nous avons voulu savoir quelles étaient les différentes orientations prises par le groupe UGC, représenté par David Brisson.

David Brisson, directeur des cinémas UGC de versailles et du Chesnay dans la grande salle de l’UGC Cyrano

Quelles sont les nouveautés apportées par UGC aux cinémas Le Roxane et le Cyrano à Versailles? Nous avons surtout amené nos outils puisque Le Cyrano et Le Roxane font désormais partie du réseau UGC. Comme on l’a vu dans le hall, on reconnaît facilement nos caisses, nos bornes. Pour nous, c’est imRETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE DAVID BRISSON EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE ! 14

I

INSTANT V

portant de les mettre en avant pour que le client puisse s’habituer à un nouveau mode de fonctionnement. En ce qui concerne la ligne éditoriale du Roxane, nous n’avons pas changé grand-chose puisqu’il est classé Art & Essai et également Europa Cinémas. Il s’agit d’un engagement fort et nous voulons continuer à garder cette même ligne. Il en va de même pour Le Cyrano et, d’ailleurs, nous sommes très contents de nos résultats pour cette première année. Les clients sont venus très nombreux voir les films « La La Land » ou « Lion ». Les films pour enfants ont, eux aussi, très bien fonctionné. Des


INSTANTS

cinématographiques

DAVID BRISSON

O S CINÉMAS SONT DES LIEUX D’ANCRAGE CULTUREL”

En tant que directeur de cinéma, ce bonus participe à la magie de notre métier. Ces moments mémorables sont très importants et nous souhaitons pouvoir continuer à proposer des avant-premières à Versailles. Nous avons, récemment, organisé un ciné concert avec Hugues Tenenbaum, co-président de “Musiques à Versailles”, venu me proposer ce projet auquel j’ai tout de suite adhéré, et cela, malgré les difficultés d’organisation. Le film muet projeté, « L’Aurore » de Murnau, est un des premiers films que l’on montre lorsque l’on fait une école de ciné-

“Le Cyrano est un cinéma très important dans l’esprit collectif et nous voulons garder son identité.”

films comme « Dunkerque » et, plus récemment, « Le Sens de la fête » ont fait des résultats absolument extraordinaires. Juste après « Au revoir là haut » a fait une très belle carrière au Cyrano. Nous sommes donc plutôt contents d’eux, de notre ligne éditoriale et du fait que les clients répondent favorablement à nos choix.

ma ou que l’on est à l’université en études cinématographiques. Cela représentait pour moi, avant tout, un plaisir personnel : pouvoir revoir ce film sur grand écran associé à la performance de Thierry Escaich au piano était une expérience unique, juste incroyable et mémorable, à placer en haut d’un palmarès, si l’on devait en faire un, des temps forts proposés. Les retours des spectateurs ont été très positifs et cela ouvre, aussi, d’autres possibilités. Projeter des chefs-d’œuvres avec la possibilité d’avoir une prestation à côté peut permettre de vivre le cinéma différemment. Il en est pour preuve ces échanges très intenses, à la fin du film, avec des gens touchés qui venaient de découvrir « L’Aurore » ou qui le revoyaient pour la première fois sur grand écran. Il faut rappeler que, tous les jeudis, nous programmons des films anciens qui ont marqué l’histoire du cinéma et le choix est large : on peut passer de « Dirty dancing » d’Ardolino à « la Belle et la Bête » de Cocteau

Vous n’êtes pas seulement diffuseur, vous organisez des événements ? Nous organisons aussi, en effet, des événements où les clients peuvent rencontrer, et ils adorent cela, ceux qui font du cinéma.

Vous prévoyez des travaux au Cyrano? Oui, aujourd’hui nous sommes en phase d’étude. Le Cyrano a besoin d’un rafraîchissement et nous devons le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite.

Ce bâtiment est très complexe et son accessibilité représente notre premier objectif. Ensuite vient la rénovation des salles et, peut-être, la réorganisation des circulations. Nos clients manifestent beaucoup d’attente. Le Cyrano est un cinéma très important dans l’esprit collectif et nous voulons garder son identité. Nous espérons vous présenter nos projets d’ici la fin de l’année, voire en début d’année 2018 Ce poste de direction à l’UGC à Versailles est-il important pour vous ? En janvier 2017, quand on m’a demandé de prendre la direction de Versailles, j’ai répondu positivement en moins de 5 secondes ! C’était, pour moi, la suite logique de ce que j’avais fait jusqu’à présent. Pour les Versaillais, Le Roxane et le Cyrano sont des lieux incontournables. Nos cinémas sont des lieux d’ancrage culturel. Cet automne aura été chargé en événements avec la présence de Raymond Depardon venu présenter « 12 Jours » ou celle de Brandon Waret pour la projection de son documentaire « Oradour ». Nawell Madani était là aussi pour « C’est tout pour moi » et Alain Chabat nous a fait ce très beau cadeau d’accepter notre invitation pour « Santa & Cie ». Un programme, donc, très chargé. En même temps, j’ai la sensation que cette activité événementielle est normale dans une ville comme Versailles. n

CONTACT UGC Roxane 6 Rue Saint-Simon, 78000 Versailles T. : 01 46 37 28 24 UGC Cyrano 7 Rue Rameau T. 01 46 37 28 24 www.ugc.fr

INSTANT V

I

15


INSTANTS

Privilégiés

Benjamin et son restaurant Carré de la Geôle

LITTLE ITALY

Le goût de l’Italie Ce restaurant gastronomique est niché au cœur du quartier des Antiquaires, sur une petite place calme et confidentielle. Au beau milieu des meubles anciens, tableaux et objets précieux, cette petite Italie possède un charme insolent ! Le cadre est cosy, l’ambiance feutrée : salle aux proportions intimistes encerclée de hautes fenêtres, canapés de velours moelleux... Nous avons rencontré son patron, Benjamin.

16

I

INSTANT V

Pouvez-vous nous parler de votre restaurant ? Nous sommes au « Little Italy », restaurant situé passage de la Geôle et nous proposons, bien sûr, des plats italiens. On peut y faire une halte à midi, le temps de déjeuner. Nous essayons de faire en sorte que nos plats soient le plus naturels possible et de ne pas transformer les produits venant d’Italie. Quelle est votre carte ? Nous suivons le rythme des saisons. Nous proposons, par exemple, des salades variées qui sont très appréciées l’été. Nous allons alors travailler les légumes grillés et les choux romanesco, sans oublier la mozzarella. Nous cuisinons également beaucoup la viande de veau que l’on associe à différentes sauces, comme celle à la Marsala fine, un alcool à la crème d’amande. Faut-il réserver ? Il est en effet préférable de réserver car le restaurant n’est pas suffisamment grand pour avoir une forte capacité d’accueil.

L’été, nous profitons d’une terrasse très tranquille, puisqu’il n’y a pas de voitures passage de la Geôle, au cœur même du village des Antiquaires. L’ambiance rappelle celle des petites places d’Italie où l’on aime se retrouver. A l’intérieur du restaurant, en revanche, nous avons un espace très « cosy », mais relativement petit, contenant une quarantaine de places assises. ■

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’INTERVIEW EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT du mardi au dimanche midi Passage de la geôle 78000 Versailles T. 01 39 53 82 87 www.lelittleitaly.fr Little Italy


INSTANTS

Privilégiés

MARLÈNE VOISIN

Marlène Voisin en plein travail dans sa galerie, carré de la Geôle

Spécialiste en bois dorés, carré de la Geôle

Diplômée en dorure ornemaniste et encadrement d’art, Marlène Voisin a passé 15 ans auprès d’artisans confirmés. Ses performances techniques et ses qualités humaines, indissociables pour faire un bon professionnel, lui ont permis d’obtenir le titre d’artisan d’art et de gagner la confiance de collectionneurs privés, d’antiquaires et de musées. Nous l’avons rencontrée. Quel est votre objectif lors d’une restauration à la feuille d’or ? Mon but est de me rapprocher de la dorure existante, de conserver le plus possible celle d’origine. Sur le type de dorure sur lequel je travaille en ce moment, je sais que mon ajout ne se verra presque pas. Mais, sur d’autres restaurations, selon l’état des cadres, mon intervention sera plus ou moins visible on doit respecter la dorure d’époque et éviter de la faire disparaître. Le travail est minutieux… Il faut aussi, lorsque l’on dore, faire attention à son souffle. Je travaille en apnée. Vous avez préparé le support avec de la colle ? C’est l’assiette. Cela s’appelle ainsi parce que l’on vient y asseoir l’or. L’assiette est constituée de bol d’Arménie, un mélange d’argile très fin, d’oxyde de fer et de colle de peau. Je le prépare à « l’ancienne ». Je broie, je dilue à l’eau et je laisse tremper ; puis je mets en attente dans un petit pot et, lorsque j’en ai besoin, je rajoute la colle de peau. Ce mélange au pouvoir collant permet de retenir la feuille d’or.

De quels produits un doreur a t-il besoin ? Il a besoin, essentiellement, de colle de peau de lapin, d’ocre jaune, de l’assiette et de blanc de Meudon. Ce dernier, à base de

“Le travail est minutieux... Il faut aussi, lorsque l’on dore, faire attention à son souffle. Je travaille en apnée.” colle de peau, recouvre le bois, le protège et comble les « manquants » : c’est l’apprêt. L’ocre jaune est utile pour aller au fond des ornements, ce que ne peut pas faire la feuille d’or cassante. On a recourt à des produits froids parfois gélifiés, que l’on réchauffe au bain-marie pour les liquéfier. Je travaille de la même façon que les artisans doreurs autrefois afin d’obtenir le meilleur rendu. C’est vraiment très important ; si vous ratez un dosage, si vous allez trop vite et ne respectez pas les étapes, la dorure ne

sera pas jolie et peut, dans le pire des cas, ne pas tenir une fois sèche. Les finitions se font avec une agate. La pierre polie sert à frotter l’or pour le faire briller. n

RETROUVEZ NOTRE VIDÉO EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT 25, Passage de la Geôle 06 20 48 29 72 atelier.voisin@yahoo.fr www.artdelafeuilledor.com

INSTANT V

I

17


LE PAIN JOURNEL

et l’espace charost

LE PAIN JOURNEL La première boulangerie bio, située place Charost à Versailles est ouverte depuis trois mois.Thomas Journel, le boulanger, s’est entouré de Pia, Abra, et Kees pour faire fonctionner sa petite entreprise, présentation.

” ” MON CHALLENGE

Pia Journel

Graphiste et cuisinière

Vous avez créé tout le design du Pain journel? Oui. je me suis occupée du design: j’ai réalisé le logo, la vitrophanie sur les vitrines, les affiches... Vous avez travaillé plusieurs années dans le milieu de la communication visuelle... En effet, aujourd’hui le Pain Journel occupe la majeur partie de mon temps, mais j’ai travaillé pendant quinze ans dans la communication. Quelle sont vos autres responsabilités ? Je m’occupe de toute la partie traiteur; je n’aime pas beaucoup ce terme car on s’imagine tout de suite qu’il s’agit de petits fours et de canapés. J’interviens pour les plats salés. Nous proposons chaque jour un plat différent, le plus souvent végétarien, avec des légumes de saison, des légumineuses, des épices… et selon nos envies.

18

I

INSTANT V

Peut-on faire un lien entre la cuisine et le graphisme? Absolument! le goût, bien sûr, est primordial, mais on mange d’abord avec les yeux! Le but n’est pas de faire seulement de jolies choses; il faut que cela soit bon. Il en va de même lorsque je crée un logo, les couleurs, les formes sont très importantes. Si l’on peut faire un lien entre cuisine et graphisme, dans mon quotidien c’est très différent. Celui-ci est beaucoup plus physique aujourd’hui. La cuisine a cette exigence qu’il faut produire chaque jour... Je ne peux pas dire à nos clients : « Aujourd’hui, on jeûne !». J’ai toujours aimé cuisiner, même lorsque j’étais enfant.

Avez-vous une madeleine de Proust? J’ai été élevée dans l’amour des légumes. Ma mère fait une très bonne cuisine traditionnelle. Ici, j’aime m’inspirer des cuisines du monde et des nouvelles tendances pour équilibrer l’assiette. Teri Multon (vous connaissez peut-être Let’s Cook in English ?) qui travaille avec moi, est américaine et apporte aussi sa touche. Jing qui est chinoise rejoint actuellement l’équipe. n

“Ici, tout est fait maison, sous vos yeux! ”

Photos : Éloi de la Monneray


” ” ” ” LE PAIN JOURNEL

et l’espace charost

ESPACE CHAROST*

Abra Walsh

Directrice de l’Espace Charost Centre de Développement Durable Local

Pouvez-vous nous présenter les activités de l’Espace Charost ? L’Espace Charost vise à resserrer des liens entre les gens, à faire connaître le dynamisme des acteurs et des projets de notre territoire, et à permettre aux habitants d’expérimenter des modes de vie plus durables. Ce centre permet aux habitants d’apprendre des choses dans les conférences et ateliers pratiques et de se retrouver autour d’événements culturels. Je mobilise des scientifiques et experts locaux pour votre santé et votre bien-être, mais aussi pour que vous puissiez mieux comprendre les projets de développement local.

“Nous pouvons plus facilement relever les défis écologiques et sociétaux ensemble” Dès qu’il fera beau, nous organiserons des sorties dans les jardins, fermes, et espaces naturels, pour appliquer les techniques de l’écologie scientifique évoquées en conférence cet hiver. Nous voulons travailler avec des acteurs locaux pour faire connaître la richesse humaine de Versailles ! Yogamania offre des cours tous les jours et le Potager du Roi nous accueillera pour des sorties écologiques. Nous pouvons plus facilement relever les défis écologiques et sociétaux ensemble ! n * 2, place Charost (situé au-dessus de la boulangerie bio, Le Pain Journel)

KEES AU PAIN JOURNEL Kees van Dijk

Artiste résident

“Je fais ce pas vers l’autre”

Vous êtes connu des versaillais pour ces petites souris en plâtre que vous déposez régulièrement ici ou là... Vous travaillez avec l’équipe du Pain Journel ? Le bio, le bien-être et la culture sont profondément liés. Tout cela est cohérent si l’on veut le “vivre vrai”. Quelle est votre démarche? Je suis un créateur de liens entre l’artisan et les habitants. J’avance un pas vers l’autre. L’art est un parfait outil de communication et cette boulangerie un formidable lieu d’exposition. n INSTANT V

I

19


C INSTANT

nature

«NATUREZ-VOUS !»

AN

UNE DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE NATUREL ÉCOLOGIQUE

Amateurs de nature et ou de balades insolites, vous pouvez faire de belles découvertes sans partit très loin de la ville. C’est ce que propose l’association « Naturez-vous » : faire découvrir le patrimoine naturel et écologique versaillais. Nous avons rencontré François du Chatelle, animateur de l’association.

Présentez-nous votre association « Naturez-vous »… Naturez-vous est une association qui a pour vocation de faire découvrir le patrimoine naturel caché de Versailles. Les villes peuvent offrir de nombreux habitats propices à l’installation d’espèces végétales et animales. Versailles, pour l’œil averti, dévoile des richesses insoupçonnées. À travers nos animations, petits et grands sont invités à changer de regard sur la nature, à mieux la comprendre pour mieux la protéger.

20

Découverte de la faune de la pièce d’eau des Suisses avec François DU CHATELLE, de l’association « Naturez-vous ».

Quelle est l’histoire de l’association ? Je l’ai créée il y a deux ans avec ma femme ; elle en est la présidente ainsi que la chargée de communication. Pour ma part, j’exerce le métier d’animateur nature. J’ai fait un BTS Gestion et Protection de la nature. Très tôt, j’ai su que je voulais intervenir dans ce domaine. Grâce à « Naturezvous », je souhaite montrer que cette nature est remarquable et indispensable. Elle réserve à celui qui sait prendre le temps d’observer, je le redis, de réels trésors.

avons cette chance que la mairie ait opté pour un traitement zéro-phyto ; c’est une des villes pionnières en France. Tous les espaces verts y sont traités différemment,

Vous organisez des visites, entre autres, au parc Balbi ? Le Parc Balbi est l’endroit où j’ai fait mes premières sorties. Chaque printemps, après un long repos hivernal, les premières fleurs et plantes sauvages sortent de terre. C’est immuable et magique. À Versailles, nous

sans produits phytosanitaires toxiques. Il y a donc, au sein de tous les parcs et jardins de la ville, une biodiversité plus importante que dans d’autres municipalités.

I

INSTANT V

« Grâce à “Naturezvous”, je souhaite montrer que la nature est remarquable et indispensable. »

Parlez-nous des « Incroyables comestibles ».. Il s’agit là d’utiliser l’espace public pour produire des fruits et des légumes, ou même des fleurs. Par exemple, si vous avez devant chez vous un espace propice, un large trottoir ou autre, vous pouvez de-

mander à la mairie d’y creuser une bande de terre pour y planter des tomates et du basilic. C’est tout à fait légal et même encouragé. Ce que j’aime, c’est cette possibilité d’utiliser l’espace public de la ville pour tenter de devenir un peu plus autonome. J’apprécie le fait de pouvoir choisir de ne pas foncer tête baissée dans le consumérisme de notre société. Plutôt que d’avoir ce réflexe d’acheter, je crée, je fabrique, je plante moi-même. Imaginez que tout au long de votre rue, il y ait des légumes, des aromates et des fleurs. Ce serait vraiment magnifique ! Le béton doit se faire plus rare et la nature plus présente. Les « Incroyables comestibles » représentent à mon sens une utilisation intelligente de l’espace public. ■ RETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE FRANÇOIS DU CHATELLE EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT naturez-vous www.naturezvous.wordpress.com asso.naturezvous@gmail.com 12 rue Sainte Famille 78 000 Versailles

Qu

e VeRNIssAG BRe e 5 OCTO Le e De à PARTIR 19 H 00

Pas

www.a

re


C’EST LA RENTRÉE ! PARTENARIAT

A NE PAS RATER 10 DÉCEMBRE, 15H30 ELISABETH DE FEYDEAU SERA AU «LITTLE ITALY» POUR DÉDICACER SES DERNIERS LIVRES Passage de la Geôle

Décors de Noël

15 Au 25 DéCeMBRe 2017 Quartier des Antiquaires & Galeries d’Art de Versailles

15 AU 25 DÉCEMBRE 2017 INSTANT V EST PARTENAIRE DES ANTIQUAIRES & GALERIE D’ART DE VERSAILLES Pour l’exposition « Décors de Noël »

e VeRNIssAG BRe e 5 OCTO Le e De à PARTIR 19 H 00

Passage de la Geôle - Rue du Bailliage 10 rue Rameau - 78000 Versailles

(10 mn à pied du Château)

Restauration sur place au Little Italy - Parkings : Marché Notre-Dame et Reine Rive Droite.

www.antiques-versailles.com

antiquairesdelageole

LE 9 JANVIER , 20H30 MARDI 9 JANVIER 2018 - 20H30 SYNAGOGUE DE VERSAILLES - 10 RUE ALBERT JOLY

MATHIAS LEVY TRIO

« HOMMAGE À STÉPHANE GRAPPELLI » Mathias Lévy, violon Sébastien Giniaux, guitare et violoncelle Jean-Philippe Viret, contrebasse

CONCERT SUIVANT MARDI 13 FÉVRIER 2018, 20H30 - ATRIUM DE CHAVILLE, 3 PARVIS ROBERT SCHUMAN, 92370 CHAVILLE

FRANÇOIS SALQUE ET L’ORCHESTRE DE VIOLONCELLES Œuvres Jean-Sébastien Bach, Giuseppe Verdi, Piotr Ilitch Tchaïkovski, Heitor Villalobos, Claudio Monteverdi…

R É S E R VA T I O N S : reservations@musiquesaversailles.com – w w w. m u s i q u e s av e r s a i l l e s . c o m

06 65 23 90 70

– Billetterie sur place 45 mn avant les concerts

T A R I F S : 21 € (Plein) – 14 € (Réduit) – 5 € (< 18 ans) – Pass 3 concerts 50 €

GRAPHISME : LAURE SCHAUFELBERGER - IMPRESSION GALAXY

INSTANT V EST PARTENAIRE DE “MUSIQUES À VERSAILLES” Le 9 janvier : Mathias Lévy, violon Sébastien Giniaux, guitare et violoncelle Jean-Philippe Viret, contrebasse Synagogue de Versailles (10 Rue Albert Joly) reservations@musiquesaversailles.com

LE SOUK ÉCLECTIQUE AU CŒUR DU VILLAGE DES ANTIQUAIRES

INSTANT V EST PARTENAIRE DE LA LIBRAIRIE ANTOINE POUR “UNE HEURE UN LIVRE” Jeudi 14 décembre, 19h, « Rebelle ou Dissident » Avec la participation de Fx de Guenyveau, auteur « un dissident » aux Editions Albin Michel Librairie Antoine 16 rue Général Leclerc

DU MERCREDI AU DIMANCHE, DE 11H À 19H, JUSQU’AU DIMANCHE 24 DÉCEMBRE. PASSAGE DE LA GEÔLE, VERSAILLES


INSTANTANÉ

Festivité

Chantal Mingant, devant sa fromagerie.

LA FROMAGERIE LE GALL UNE PASSION POUR CHANTAL Chantal Mingant, en avril 2018, fêtera ses 42 ans de métier au sein de la fromagerie Le Gall, maison réputée pour la qualité exceptionnelle de ses produits artisanaux. Elle nous présente sa carrière.

22

I

INSTANT V

J

e n’avais que 18 ans lorsque je suis arrivée de Bretagne, en avril 1976, à Versailles. J’avais répondu à une annonce dans le journal local. Pourtant, je ne connaissais rien au fromage. J’ai décidé de tenter ma

Je suis passionnée, perfectionniste et gourmande. J’adore faire découvrir de nouveaux produits et les partager avec mes clients.

chance et je me suis présentée à la crémerie Le Gall. Je pensais que dans une crémerie on ne vendait que du beurre et de la crème. J’étais loin de penser au fromage ! Quand j’ai vu toutes les variétés existantes, 350 minimum, ainsi que les caves d’affinage, j’étais subjuguée. Mon patron, Eugène Le Gall, m’a tout appris : choix des fromages, réception, traçabilité, importance de l’hygiène, affinage, températures à respecter, commandes, etc. J’ai ensuite décidé de faire un stage à la Chambre de commerce, et cela tous les lundis, afin de compléter mes connaissances au niveau juridique. Six mois après mon arrivée, Monsieur Le Gall m’a confié une boutique située rue des Chantiers.


INSTANTANÉ

Festivité

1.

2.

Pendant quinze ans, j’ai tissé des liens amicaux avec mes clients. Certains sont devenus très fidèles. Ils m’en reparlent encore aujourd’hui. Ils n’ont d’ailleurs pas arrêté de me gâter, tout au long de mon parcours, de cadeaux, de marques d’affection. Je n’oublierai jamais cette petite grand-mère qui n’avait pas de gros moyens et m’offrait des clémentines à Noël ! J’étais émue par tant de gentillesse. En 1990, après la naissance de ma fille, j’ai rejoint la maison-mère rue Ducis, où j’ai eu encore plus de responsabilités. Puis, en 2000, la boutique a déménagé sous les Halles Notre-Dame. Mon patron, cette fois encore, m’en a donné la responsabilité, aidée de quelques vendeuses présentes à l’époque. Avec Marie et Patricia, et les nombreux étudiants que nous formions, nous étions une équipe de choc ! Il paraît que je suis, à leurs yeux, un exemple de ténacité ! En 2005, au moment de prendre sa

3.

retraite, Monsieur Le Gall m’a proposé de reprendre la suite. C’est avec fierté que j’ai accepté et, en signe de reconnaissance, j’ai tenu à garder la même enseigne « Fromagerie Le Gall ». Depuis, ma fille m’a rejoint dans l’entreprise. « Le sourire de la caissière », un rôle capital ! Je suis passionnée, perfectionniste et gourmande. J’adore faire découvrir de nouveaux produits et les partager avec mes clients. En vacances, je ne peux m’empêcher de rendre visite à des producteurs. J’organise ensuite, ici, des dégustations. J’aime tous les fromages. Je me laisse facilement tenter par un comté Marcel Petite de 24 ou 36 mois, un brie de Meaux ¾ affiné, un roquefort Carles, un petit cendré, un grain d’Orge, une tomme Fleurs sauvages, un brebis au Fenugrec… Nous avons, bien sûr, un choix de fromages bio. La saison des fromages de montagne nous permet de proposer toute une gamme d’AOP, lesquels sont affinés sur place, pour nos clients amateurs.

4. 1. toute une gamme d’AOP, affinés sur place. 2. Fromages frais et Crême 3. Une belle gamme de beurres Bordier de Saint Malo. 4. la machine à « Fontainebleau » ; elle confectionne, à la demande, un délicieux mélange de fromage frais et de crème fleurette.

D’ailleurs, pour les éventuels voyageurs, sachez que nous pouvons mettre les fromages sous vide. Pour les livraisons sur le Grand Parc, nous travaillons avec Versailles Portage. ■

CONTACT La Fromagerie le Gall Carré de la Marée, Halle Notre Dame 78000 Versailles www.legall-versailles.com Fromagerie Le Gall

INSTANT V

I

23


INSTANTS

festifs

L’assortiment comprend une centaine de grands crus : une appellation qui, comme pour les vins, est liée à un terroir et à des méthodes de production spécifiques. S’il y en a pour tous les goûts, il y en a aussi pour toutes les bourses, puisque les prix vont de 4 € à 60 € les 100 grammes. Avis aux puristes : grands crus, thés bio et thés parfumés sont stockés séparément, pour préserver l’intégrité des arômes. Chaque jour, un thé différent est proposé en dégustation dans la boutique afin d’en présenter les subtilités et les caractéristiques. Il en existe une variété surprenante : blancs, noirs, jaunes, verts, bleu-vert, rouges, bio, primeurs, etc.

Elisabeth et Hadi Toulooh

LA ROUTE DU THÉ

Le n° 26 de la rue de Satory constitue une étape incontournable pour tout Versaillais et amateurs de thé. Il y est proposé un voyage initiatique à la découverte des thés du monde entier… A La Route du Thé, chaque visite constitue un moment de partage et de découverte. Elisabeth, Anaïd et Hadi Toulooh ne sont pas de simples commerçants, mais de véritables passionnés, qui proposent à leurs clients plus de 300 variétés de thé en vrac, en provenance directe des lieux de culture. Depuis son ouverture en 2004, la boutique a su fidéliser un public séduit tant par la qualité des produits que par le profil de ce trio hors du commun. Une centaine de grands crus Leurs thés viennent principalement de Chine, du Japon, d’Inde et de Ceylan, mais aussi d’Afrique noire ou encore de Turquie, d’Indonésie, d’Iran, de Géorgie, de Corée du Sud ou du Viêtnam… Le nombre de variétés qu’ils ont en magasin varie en fonction de la production et de la qualité des récoltes. L’équipe se rend régulièrement sur les plantations à la recherche des meilleurs crus pour y découvrir de nouvelles saveurs. 24

I

INSTANT V

Une mine d’idées de cadeaux La boutique est aussi une véritable caverne d’Ali Baba où l’on trouve des meubles et de l’artisanat en provenance d’Asie : meubles anciens de Chine, d’Afghanistan ou du Tibet, chinés sur place, à l’image de cette table d’offrande du XIXe siècle. Les services à thé en terre de Yixing de Chine, les théières Tokoname ou les fontes et la vaisselle japonaise côtoient les bols en bambou du Vietnam, mais aussi, des objets superbes de diverses contrées. Et si vous avez envie d’offrir du thé à Noël, la boutique propose des assortiments à déguster au gré de vos envies. ■

RETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT La Route du Thé /Thé Azadi Du mardi au samedi, de 10h30 à 19h00 Ouverture exceptionnelle 7j/7 dumardi5ausamedi23décembreinclusnon stop 26, rue de Satory - 78000 Versailles T. 01 39 53 12 07 Courriel : contact@the-azadi.fr www.the-azadi.fr


INSTANT

coaching

JULIE GRANDMOUGIN COACH EN DÉVELOPPEMENT PERSONNEL ET PROFESSIONNEL

Instant V a rencontré un coach professionnel. Sa particularité : orchestrer des groupes de salariés pour générer des solutions innovantes et agiles. Pouvez-vous me présenter votre activité ? En 2 mots : Collaboration Générative. Je conçois et anime des groupes de travail collaboratif, sur des questions à forts enjeux de transformation. La collaboration générative regroupe trois idées fortes. 1. Créer des conditions optimales favorables à l’émergence collective d’idées innovantes. 2. Animer des groupes dans la production et la mise en œuvre de ces idées nouvelles 3. Enrichir cette synergie sur le long terme au travers de solutions collaboratives digitales. RETROUVEZ L’INTERVIEW EN VIDÉO DE JULIE GRANDMOUGIN EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

Pourquoi fait-on appel à vos services ? Principalement pour : 1. Transformer la manière dont les équipes travaillent ensemble, et les amener vers de nouvelles pratiques collectives, plus propices à la réussite des objectifs communs. 2. Aider à la bonne marche d’un projet collectif, dont le déroulement et la réussite sont actuellement en danger. Les raisons les plus fréquentes ? Cloisonnement des compétences, incompréhension entre générations, divergence intergénérationnelle, etc. 3. Proposer un produit ou un service « disruptif » pour répondre toujours plus efficacement aux besoins évolutifs des utilisateurs. Auriez-vous un exemple concret ? Dernièrement, j’ai rencontré 57 DRH, soucieux d’avoir des outils plus pertinents pour recruter des « professionnels prometteurs n’ayant pourtant pas un CV attractif !» J’ai accompagné ces passionnés pendant 1 journée. Ils ont au final défini collectivement un nouvel outil d’embauche basé sur le potentiel des candidats plutôt que sur leurs compétences acquises. Cet outil est désormais accessible à tous grâce à la plateforme collaborative digitale (LMS) proposée en complémentarité de la journée. Ils continuent désormais à faire vivre et à enrichir collectivement cette solution.

Cette même société vient de me solliciter pour une autre animation, cette fois autour de leur marque employeur. Auriez-vous un autre exemple ? Deux fois par an, j’anime un groupe de 870 conseillers à la création d’entreprise pour les aider à répondre toujours plus efficacement aux besoins des futurs entrepreneurs. Ma méthodologie de collaboration générative va plus loin qu’un simple partage des bonnes pratiques. Elle mène à la création d’idées nouvelles et originales. Cette démarche permet aux 200 incubateurs de France d’harmoniser leurs pratiques professionnelles et d’identifier les spécificités terrain. Elle est aussi l’occasion pour chaque accompagnant d’adhérer à une vision partagée et donner toujours plus de sens à leur engagement. Ma valeur ajoutée : créer un espace où la synergie collective permet à chacun de faire émerger le meilleur de lui-même, au service d’un objectif et d’une vision commune. ■

CONTACT www.enterreinterieure.com Julie Monrolin Grandmougin

INSTANT V

I

25


INSTANCES

citoyennes

Instant V est allé rencontrer les collaborateurs parlementaires du député Didier Baichère, Chryssanthi Guillon et Nicolas Leron, à l’Assemblée nationale. Éclairage.

DANS LES COULISSES DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE NICOLAS LERON Collaborateur parlementaire. Juriste de formation, il a étudié à Sciences Po Paris. Il est le président fondateur du Think tank EuroCité.

26

I

INSTANT V

En quoi consistent les fonctions du député Didier Baichère ? Nicolas Leron : Un député est d’abord un législateur, membre d’une commission permanente. M. Baichère participe à ce titre aux travaux de la Commission de la défense nationale et des forces armées : auditions de généraux et de représentants de regroupements d’industriels de la défense, établissement d’un budget dans le cadre du projet de loi finances, etc. Dans ces débats budgétaires, Didier Baichère exerce par ailleurs le rôle de porte-parole de son groupe (LREM). Un député peut également s’intéresser à d’autres sujets. En tant qu’ancien DRH et fondateur de l’association @talentEgal, Didier Baichère a une appétence particu-

« Un député est d’abord un législateur, membre d’une commission permanente. » lière pour ce qui concerne l’emploi, l’insertion professionnelle ou l’inclusion économique, mais aussi à tout ce qui a trait aux PME et aux hautes technologies. Il est en outre vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), présidé par Cédric Villani.


INSTANCES

citoyennes

parti En Marche, mais vraiment dialoguer avec l’ensemble des citoyens, quelles que soient leurs affinités politiques. Nous tentons d’être clair et efficace, de faire œuvre de pédagogie.

CHRYSSANTHI GUILLON Collaboratrice parlementaire. Etudes de droit et d’histoire à la Sorbonne, Ecole de guerre économique (EGE)

La bibliothèque de l’Assemblée nationale créée le 4 mars 1796.

Un député peut également être président d’un groupe d’amitié ou s’occuper de différentes missions parlementaires. Les sites statistiques qui recensent le nombre d’amendements ou de prises de parole ne prennent en compte que l’activité législative stricto sensu ; le travail en commission, au sein des groupes parlementaires ou informels passe, en effet, sous leurs radars. A cela s’ajoute le travail en circonscription. Celui-ci couvre l’ensemble des sujets locaux : sécurité, éducation, santé, tissu associatif, enjeux urbanistiques, transports, etc. Un député est à la fois un législateur et une force politique morale ayant le droit d’interpeller et de rencontrer le préfet et l’ensemble des autorités locales. S’il n’a pas de pourvoir décisionnel au niveau local,

le député fait le lien entre ce qui se joue dans la circonscription et ce qui se joue à l’Assemblée nationale. Il peut également amener des acteurs qui ne se parlent pas forcément à se rencontrer. C’est typiquement ce qui se passe avec la ligne 18 du Grand Paris Express par exemple. Les enjeux de transport et urbanistiques concernent les collectivités locales au même titre que les ministères. Le ministère des Armées est ainsi concerné par le projet d’ouverture d’une station de métro à Satory en raison des emprises militaires qui s’y trouvent. Chryssanthi Guillon, c’est votre premier poste en tant que collaboratrice parlementaire, quel est votre travail ? Chryssanthi Guillon : Je m’occupe de l’agenda et de la communication de Didier Baichère. Les enjeux, en termes de communication, sont assez divers : il s’agit avant tout d’expliquer aux citoyens de tout bord politique les actions du député. Notre travail actuel est de repenser ce dialogue de manière innovante au travers de plateformes ou du site internet par exemple. Qu’Instant V soit là, ce n’est donc pas un h asard ? Nous souhaitons mettre en place un dialogue efficace et constructif autour des sujets traités à l’Assemblée nationale. Nous ne voulons pas nous limiter au

Et vous Nicolas Leron, quelles sont vos fonctions ? Nicolas Leron : Si le travail de Chryssanthi peut s’apparenter à celui du chef de cabinet d’un cabinet ministériel – gestion

« Nous souhaitons mettre en place un dialogue efficace et constructif autour des sujets traités à l’Assemblée nationale. » de la logistique, organisation générale, communication –, le mien touche davantage aux sujets de fond, aux sujets politiques : accompagnement du député dans les rendez-vous politiques importants, rédaction des discours et de mémos sur des sujets techniques, etc. J’accompagne Didier Baichère, qui n’est pas un politicien issu d’un appareil de parti, dans la définition de son identité politique, dans son travail avec les médias. Quels sont vos horaires ? Il nous arrive de travailler très tard. Cela dépend. Il y a toujours quelque chose à faire ici. Les horaires sont assez conséquents, mais on essaye aussi de conserver un véritable équilibre. Un mandat dure cinq ans : ce n’est pas un sprint mais un marathon, une course de fond. Il ne faut pas s’user les six premiers mois si l’on veut tenir le rythme. ■

CONTACT https ://didierbaichere.fr/ @dbaichere Didier Baichère didier.baichere@assemblee-nationale.fr

INSTANT V

I

27


INSTANT

personnalité

ALEXIS DUSSAIX GUIDE-CONFÉRENCIER ET SOURD

Alexis Dussaix, Versaillais de 27 ans, à étudié l’histoire de l’art à la prestigieuse école du Louvre. Il est aujourd’hui guide-conférencier en langue des signes. Dans notre ville, où a vécu l’abbé de l’Epée, l’un des précurseurs de l’enseignement spécialisé dispensé aux sourds, il nous a paru intéressant de l’interroger à propos de son parcours.

Pouvez-vous nous parler de votre formation ? De 2011 à 2017, j’ai fait l’école du Louvre. Je suis, depuis peu, diplômé du 1er cycle et j’entame en ce moment une formation pour avoir la licence professionnelle nationale de guide-conférencier en LSF (Langue des Signes). Je rédige actuellement un mémoire à propos de mon expérience de guide-conférencier, une profession que j’exerce depuis sept ans dans les musées parisiens. L’avenir me réserve beaucoup de surprises et j’ai de nombreux projets.

L’avenir me réserve beaucoup de surprises et j’ai beaucoup de projets. Quel a été l’élément déclencheur vous donnant l’envie d’entreprendre des études artistiques ? L’élément déclencheur a été de tomber amoureux d’un monument : le château de Versailles. J’admire sa beauté universelle, sa représentation glorifiée à travers tous les arts (peinture, sculpture, mobilier). Ma

famille a été aussi d’une grande influence, particulièrement ma mère, qui peint à l’aquarelle. Cela m’a, aussi, donné l’envie de peindre et dessiner. Actuellement, vous vous intéressez à l’impact des artistes sourds dans le monde de l’art... Je voudrais montrer que les sourds existaient déjà depuis les origines de notre civilisation et qu’ils ont contribué à enrichir l’art que ce soit en peignant, en sculptant ou en édifiant les bâtiments. Ils ont cotoyé les personnages historiques, comme Robespierre, le roi Philippe II, ou les grands maîtres comme Léonard de Vinci. L’histoire des sourds est très riche d’informations et de merveilleuses anecdotes. La comédienne Emmanuelle Laborit a permis aux entendants d’envisager une nouvelle approche de la surdité...

28

I

INSTANT V

Emmanuelle Laborit est très connue auprès des entendants depuis sa consécration aux Molières en 1993 ; la comédienne défend la langue des signes et est attachée à son rayonnement à travers le monde. L’intérêt est de valoriser les personnes sourdes et, cela, par le biais de disciplines tels que les arts, la connaissance du patrimoine etc. ■

RETROUVEZ UN REPORTAGE FRANCE 5 À PROPOS D’ALEXIS DUSSAIX EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

CONTACT alexisdussaix.guidelsf@gmail.com Alexis Dsx


CARRÉS DE VIE Il a les cheveux blancs, il est poète. Elle pourrait être sa petite-fille, elle est illustratrice. Instant V leur offre une page pour nous parler du quartier St-Louis.

RETROUVEZ L’ENSEMBLE DU TEXTE DE RÉGIS GOURDON «CARRÉS DE VIE» SUR LA PAGE D’INSTANT V ET LES INTERVIEWS DE RÉGIS ET DE CAMILLE EN VIDÉO EN SCANNANT AVEC VOTRE SMARTPHONE !

Par Régis GOURDON (Lettres Peintes – Octobre 2017) & Camille RAVEAU (illustratrice) J’ai 8 ans ! Non ne riez pas, l’homme à cheveux blancs, chapeau et canne a 8 ans ! C’est ainsi, et depuis trois cents ans, cela doit être l’air de mes Carrés Saint-Louis qui fait ça. Ou alors l’eau de ma Fontaine, étrange édicule qui trône au milieu de mon empire. Ah ! Cet air comme j’y pense comme il flatte mes narines alors que je sens venir à moi les effluves du bois et du charbon qui brûlaient dans nos petites cheminées et calorifères familiaux. Je vois les fumées un peu âcres sortir des cheminées ce jour de neige, où les Carrés étaient tapis, recouverts par cette beauté du blanc moelleux et feutré. J’entends le père Siméon, vieux bonhomme de neige, sabotier de son état, ren-

trer dans la cordonnerie de mon père en faisant tinter la clochette et en s’époussetant. Il est sorti de sa mansarde et atelier, à l’heure maline, celle de l’apéritif, pour aller comme ça chez l’un, chez l’autre, dans ces jolies baraques figées par le temps. J’ai hâte de sortir, mon nez posé sur les fleurs de givre de la porte. Nous irons faire des commissions avec maman, comme on disait, en saluant ce rouquin hilare de marchand d’électroménager du Carré « d’en face » le Carré au Puits. Je n’aurai pas un regard sur les façades ennemies. Celles des immeubles hauts de la rue Sainte-Famille. Si hauts pour mes yeux de fils du Carré, si tristes, qu’ils me faisaient penser au lycée sinistre qui accueillit le Petit Chose. Alors c’était la fête, allant d’un commerçant à l’autre, et Dieu sait si l’on pouvait se nourrir et se fournir dans les échoppes, qui fleurissaient de vie le quartier ! ■

CONTACT REGIS GOURDON Regis Gourdon regis.gourdon@gmail.com CAMILLE RAVEAU camille raveau camilleraveau@gmail.com camilleraveau.blogspot.com

INSTANT V

I

29


INSTANT

photo

BUCK DELCOUR photographe de la nuit.

CONTACT buckdelcourphoto.com

30

I

INSTANT V


INSTANT

photo

CHRISTOPHE L.

TÉMOIN DE NOS ENVIES DE VIVRE Entré dans le noir et blanc très jeune, il a su préserver, avec la même ferveur, la fraîcheur juvénile de son regard ! Par Kristof (écrivain) L’œuvre photographique de Christophe L. se construit sur des départs, sous un même horizon, de sa ville de banlieue, qu’il quitte provisoirement, pour une autre ville proche, la capitale, Paris, vers laquelle il accourt, comme aimanté, soumis à son attraction irrésistible. Il part sans but précis, vers un nouvel ici, mais avec ce devoir impérieux de chercher, pour accéder à ce qu’il veut étreindre, une image fragile à restituer, un mystère de la vie, une singularité urbaine. Il est ainsi, prêt à fondre comme un aigle, non pas sur sa proie, mais sur la scène, le spectacle du

quotidien, qui l’émerveillera, espère-t-il, à un instant précis, car ce qui compte pour lui, c’est ce réel soudainement en accord avec sa quête, qu’il va pouvoir capturer en déclenchant son appareil, c’est être là, être au cœur de l’action, à l’épicentre. En allant aux confins du réel, Christophe L. nous propose un nouveau panorama, avec un fond informatif ; un pont, une avenue, une rue, une place, non englué, qui met en valeur l’humain, l’être animé, vivant, qui est la constante, l’élément catalyseur. Qu’il soit seul ou accompagné d’un ami photographe, le plus souvent, seul, à marcher de-ci de-là, à errer apparemment comme un piéton égaré, c’est un marcheur qui au

lieu de se perdre, se retrouve, dans chaque moment extraordinaire que la ville délivre de manière aléatoire, chaque fois qu’il a la sensation de le toucher physiquement d’un simple clic ! Entré dans le noir et blanc très jeune, il a su préserver, avec la même ferveur, la fraîcheur juvénile de son regard, autrement dit, son émerveillement inépuisable, et la passion de ses débuts, inondant ainsi de noir et blanc ses photos. Ce choix lui permet de privilégier de la sorte, la composition, le travail sur les ombres et les lumières, en profondeur, libérés des perturbations que peuvent engendrer les couleurs. Le résultat obtenu va au-delà de nos espérances, on y sent les palpitations d’une artère passante, l’intensité de l’histoire qu’il nous offre, on y devine la charge affective sous-jacente ainsi que les émotions prises à la source. ■

CONTACT @Christophe.Lphotographie

com

INSTANT V

I

31


INSTANT

musique

“LE JEUNE CONCERT” DES VOIX À DÉCOUVRIR “Le Jeune Concert” est un chœur à géométrie variable composé d’adolescents principalement versaillais. Nous avons rencontré Hélène Bruce, co-fondatrice de l’ensemble et directrice artistique.

C

réé en 2016 à Versailles, par Clotilde Billiotte et Hélène Bruce, « Le Jeune Concert » est un chœur à géométrie variable composé d’un ensemble d’adolescents de 11 à 18 ans auquel s’adjoignent de jeunes chanteurs professionnels. Le chœur se réunit pour trois sessions annuelles d’une semaine et présente, en concert, des programmes allant du XVIe au XXIe siècle, avec orgue ou ensemble instrumental. Les chants, interprétés en français, latin, allemand, anglais, sont placés sous le signe de l’ouverture culturelle et de l’excellence. Le prochain concert, le 10 décembre, aura lieu à Versailles au son des orgues avec l’ensemble « La Badinerie » créé par Claire Devilleneuve (flûte à bec), David Chivers (violon) et Coralie Amedjkane (orgue). Lors de ce concert gratuit, l’ensemble jouera des sonates, des motets français et allemands du temps de l’Avent. Il aura lieu à l’Église Saint-Michel de Porchefontaine, 18 rue des Célestins à Versailles. ■

CONTACT ADM.LEJEUNECONCERT@GMAIL.COM WWW.LE-JEUNE-CONCERT.COM LE JEUNE CONCERT 21 RUE DES RÉSERVOIRS 78000 VERSAILLES

32

I

INSTANT V

INTERVIEW HÉLÈNE BRUCE, spécialiste de la voix de l’enfant et de l’adolescent, et actuelle directrice musicale des Petits Chanteurs de Brive, a été chef-assistante et coordinatrice pédagogique au centre de musique baroque de Versailles.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE NOTRE INTERVIEW D’HÉLÈNE BRUCE

Je viens d’une famille de mélomanes depuis plusieurs générations. Enfants, nous ne regardions pas la télévision mais nous écoutions beaucoup de musique. Je me souviens avoir entendu, très jeune, des pièces de musique de chambre de Gabriel Fauré. J’ai eu, à un moment donné, un vrai choc esthétique ; j’ai été complètement bouleversée. À l’adolescence, j’ai choisi d’entrer dans des classes à horaires aménagés pour pouvoir passer un bac musique. Je suis, ensuite, entrée au Conservatoire de Paris, puis à celui de Lyon, pour enfin, à 21 ans, être le plus jeune chef assistant au centre de musique baroque de Versailles où j’étais encore l’an dernier. Actuellement, je m’occupe de la direction musicale des petits chanteurs de Brive-la-Gaillarde en Corrèze, en plus de travailler avec « Le Jeune Concert ».

V


INSTANT

critique

“AU-DELÀ DE NOS GUERRES, VIBRE UNE NOTE QUI POURRAIT DEVENIR NOTRE PARTITION… Stéphanie Herter (Garance Terrere), auteur versaillaise de la « La Grande Interview d’un petit rien », nous livre sa chronique litteraire.

L

“Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bul », Claire Barré Editions Robert Laffont 2017

a rentrée est passée. Le rythme est en place. Et notre place à nous, où est-elle ? « Quotidien » vas-tu nous faire repasser nos projets à demain ? Point de pause. Trait d’union entre l’été et l’hiver, novembre s’exclame et nous interroge. Les parenthèses de l’été sont refermées et nous avons mis en suspend les points de décision comme ceux de prendre du temps pour soi. Et pourtant ! Ce mois prépare au cocooning. Emmitouflés et assis au bord du Grand Canal devant sa Majesté le Parc, dégarni de son feuillage estival ou devant un feu de cheminée dont les flammes crépitent et dansent de notre pause livresque, nous figeons tout de notre vie pour entrer dans le livre. Il n’y a plus de corps physique, il y a l’émotion. Aspirés car inspirés. Sa couverture apporte la nôtre. Au chaud. « Entrer dans le livre », cette expression nous montre une porte s’ouvrant vers un monde que nous créons à chaque lecture. L’ouvrage œuvre à nous emporter comme une bourrasque d’automne. Il nous déplace et nous recentre tout autant ; nous invite à tourner la page. Celle de notre histoire pour entrer dans la sienne. Se l’approprier. Nous relier. « Entrer dans le livre » c’est parcourir un chemin dont on devine le trajet sans rien connaître du paysage ou des senteurs : Un cheminement de sensations. Claire Barré m’a ouvert celle de « Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull » aux éditions Robert Laffont. Pour les incrédules, on pourrait penser qu’elle porte bien son nom. Voir apparaître

Sitting Bull, ce grand chef indien qui ne cesse de la suivre dans le seul but de la révéler à ellemême, pourrait en faire fuir plus d’un ou ricaner les autres. Et pourtant ! Sa quête est notre quête. Celle de l’éveil. Malraux disait « le XXIe siècle sera spirituel ou il ne sera pas ». Peut-être le sera-t-il. Car au-delà de nos guerres qui partent de nos querelles prenant racines dans nos égos, vibre une note qui pourrait devenir notre partition : l’Amour. Dans ce monde où la société nous façonne comme des cailloux roulant dans les vagues des diktats, nous avons des pouvoirs individuels, ceux d’aimer et de rêver. Tout projet provient d’une chimère initiale. Alors, je veux bien rêver de Sitting Bull et le voir apparaître devant mon chemin de vie. Je veux bien créer par le prisme de l’Amour et même si ce n’est qu’un rêve, sa projection en fera déjà une belle réalité. Me voici livrée, enivrée et délivrée. S’inspirer des mots expie nos maux. Les premiers s’allongent et deviennent des phrases qui se transforment en paragraphes et les seconds se trans-

Dans ce monde où la société nous façonne comme des cailloux roulant dans les vagues des diktats, nous avons des pouvoirs individuels, ceux d’aimer et de rêver. forment en émaux. Brillent nos yeux, palpitent nos âmes. La lecture se met en une seule pause, celle du temps qui, comme les feuilles d’automne tournoyant, tourne celles de notre livre et détourne notre ennui en effleurant nos certitudes. Le livre scelle son empreinte à l’encre de ses mots qui s’ancrent dans les battements de nos cœurs. Chroniquement vôtre. n INSTANT V

I

33


UN LIVRE SOUS LE SAPIN L’Eau de Rose de Marie-Antoinette

CAMILLE RAVEAU

Will est un petit robot, génie de la mécanique mais abandonné de tous. Isabelle est une petite fille curieuse et solitaire, avec un cœur abîmé. Tous les deux se retrouvent pour contrer les plans du maléfique Philéas, robot géant qui cherche à mettre sa main de fer sur la ville. La Petite Machine est une magnifique aventure d’amitié dans un fabuleux monde rétro-futuriste, où les robots ont des âmes tourmentées et où les cœurs des hommes et des petites filles, peuvent être réparés.

En 16 chapitres riches en anecdotes, cet ouvrage met en lumière le goût des souverains pour les baumes et les parfums. Elisabeth de Feydeau s’écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus. Des gants parfumés de Catherine de Médicis à L’eau de Cologne impériale créée par Guerlain pour l’impératrice Eugénie, découvrez les secrets de beauté des reines et des princesses, mais aussi l’attachement des souverains à des parfums synonymes à la fois de séduction, de luxe et de pouvoir. Edition Prisma, 15,95 €.

Qilinn, 12,95 €.

Trois histoires d’amour à méditer

KRISTOF

Elle rêve encore Cupidon, où es-tu ? STÉPHANIE HERTER

La cinquantaine et son introspection. La vie est en place : le mariage, les enfants, le travail. Une sorte d’acquis parfois fragile mais existant. Pour la protagoniste, le plus grand constat est son écueil amoureux. Raconté avec humour et émotion, l’auteur raconte sa vie sentimentale. « Il faut savoir rire de tout et d’abord de soi » explique Stéphanie Herter. Le rire donne de la distance ! Versaillaise depuis toujours, elle a grandi dans une famille traditionnelle : se marier et fonder une famille. C’était sans compter sur les facéties de Cupidon. Mais il y a un message derrière ce récit amusant. Le bonheur ne doit pas être un but mais la conscience de l’instant présent. Et n’y a-t-il pas qu’une seule quête dans notre vie ? Celle de la rencontre avec soi-même.

C’est un journal poétique résolument engagé, un itinéraire de vie, des fragments de mon histoire. C’est une écriture résistante, où j’ai tenté de réintroduire l’insoumission au cœur même du discours, une méditation amère sur la condition humaine au XXIe siècle. A travers mes explorations, j’ai cherché comment survivre à la malédiction du capitalisme sauvage qui confère à nos sociétés quelque chose d’irréel, d’inachevé, d’insupportable car, faisant de nous des victimes d’un châtiment injustifié . J’ai donc tenté de créer une nouvelle impulsion afin de redonner du sens à la vie, conscient malgré tout, que défendre mon monde, celui de l’humain, de l’amour, pied à pied, n’est rien d’autre qu’un combat d’arrièregarde, un cri de plus en plus marginalisé. Enfin, à une échelle plus réduite, se trouve exposé mon cheminement d’homme ordinaire, comme des pas chuchotant dans la neige fraiche, sans bourreaux extérieurs, un sentier qui n’est pourtant pas sans danger non plus. Chloe des Lys Editeur 19,30 €.

Editions Les Passagères A paraître bientôt !

FRANCK H. LAURENT

Trois contes illustrés, en forme de paraboles, qui ne se referment pas sur un savoir mais s’ouvrent sur l’infini du don. Trois déclinaisons autour de l’amour : une rencontre « L’ours sûr de son miel »; une réconciliation « Le merle bénédictin » ; des déclarations « L’Ecuyère ». On rencontre quelqu’un (comment le reconnaître?). On peut se quereller (comment se réconcilier?). Point de départ, qui choisir ? De 7 à 107 ans... A partager avec tous ceux que l’on aime. Pierre TEQUI Editeur, 20 €.

34

I

INSTANT V

6 rue Général Leclerc, Versailles

Wasserfall

ELISABETH DE FEYDEAU

Will & Isabelle, La petite machine

avec

Le bruit du bonheur SARAH TOCAVEN

Alexandre reste sonné par les derniers événements, son divorce et la mort de sa mère. Aujourd’hui, il essaie de reconstruire une relation avec sa fille Emma, adolescente vindicative avec qui il doit passer des vacances en tête à tête pour la première fois. A l’occasion de cette cohabitation estivale, l’existence d’Alexandre va être bouleversée par la découverte d’un secret de famille. 9,99 €.

Au-delà de la porte VERONIQUE LEVY SCHEIMANN

Dans le nouveau recueil de poésies « Au-delà de la porte » de Véronique Levy Scheimann, la poétesse, comme un alchimiste, nous donne les clés de transformation du plomb en or de nos vies. Abordables à tous, ses textes fantaisistes et mystérieux transforment la grisaille de nos quotidiens en magie de l’inanimé (en traversant le miroir des apparences). Un tiroir se décoince quand on le lui demande avec délicatesse. Les éléphants s’inquiètent de leur destinée. La pendule nous rappelle que le temps s’écoule, mais que l’instant est éternel. A chacun de voyager, ici et maintenant, par l’imaginaire pour s’envoler vers d’autres cieux ! Un voyage sans fin, où il n’y a pas de frontières, entre l’ici et l’ailleurs, l’autre et soi. Le monde est un tout. Il est le reflet de notre état. A nous de changer de regard sur la vie, pour trouver le bonheur en nous. Et par effet papillon, en rayonnant davantage, par l’éveil de nos consciences, le monde sera plus lumineux à l’image de l’univers de la poétesse à qui je souhaite longue vie artistique ! Andy Anison actrice, directrice artistique, coach et auteur

10 € Au Pain Journel, à la librairie Antoine et dans les bonnes librairies


36

I

INSTANT V

Profile for instantV

InstantV2  

Magazine de Versailles et sa région. Le seul magazine 360° imprimé localement :) #versailles #instantv #commerces

InstantV2  

Magazine de Versailles et sa région. Le seul magazine 360° imprimé localement :) #versailles #instantv #commerces

Profile for instantv
Advertisement