Issuu on Google+

inside motorsport magazine

www.insidemotorsportmag.com

#6

Essai Renault Mégane R.S. RedBull Racing RB8 - Visite Circuit de Reims-Gueux - Dossier spécial Sébastien Loeb DTM Zandvoort - WRC France - WRC Espagne - Rallye du Condroz


Edito

Automne 2013

#6

Tout règne, toute domination ou supériorité, aussi longs soient-ils, prend fin un jour ou l'autre. C'est ce que nous avons vécu durant cette année 2013 avec le retrait du duo Loeb-Elena. Nous les pensions éternels, indétrônables et pourtant nous devrons nous passer de cet équipage déjà mythique sur les rallyes mondiaux. Douze ans au sommet de leur art, des records qui leur appartiennent presque tous et un statut d'icône pour notre génération qui n'est pas prête de les oublier. Un autre duo a pourtant rapidement repris le flambeau, Ogier-Ingrassia, ajoutant ainsi un nouveau titre de champion du monde pour le rallye français. Immense ! Souhaitons que la carrière de nos nouveaux champions soit au moins aussi longue et prospère que celle des nouveaux retraités ! Pour marquer cette nouvelle ère et l'entame de cette deuxième année d'existence, Inside Motorsport a décidé de faire peau neuve et a complètement repensé l'identité du magazine tout en conservant ses atouts. Outre un petit clin d'oeil à ce passage de témoin, notre équipe a pour la première fois expérimenté un essai automobile et pas des moindres : celui de la Renault Mégane R.S. Red Bull Racing RB8, une bombe ! Nous sommes également partis à la découverte d'un vestige de notre prestigieux passé automobile non loin de Reims. Au milieu de tout ça, nous avons quand même trouvé le temps de parcourir l'Europe pour les dernières épreuves de la saison. Un numéro haut en couleur, riche en nouveautés mais toujours avec ce désir de vous faire découvrir notre sport sous un regard différent. Stop racing, open your eyes. A tous bonne lecture et à très bientôt.

Rédaction

Victor Bellotto Christian Cazalet Quentin Champion Jean-Charles Huvelle Maxence Pierre Romain Thuillier Vincent Thuillier

www.only-rally.com www.ccazaletcreations.odavia.com www.quentinchampion.be www.AUTOcult.fr www.maxencepierre.com www.eyesofrally.com www.eyesofrally.com

Merci à Renault (@renault_live) Renault Sport F1 (@RenaultSportF1) Martine Monnet (Association des amis du circuit de Gueux) Daimler Mercedes Media

Toute reproduction, même partielle est interdite sans accord des auteurs. L'ensemble des textes, photographies et illustrations appartiennent à leurs auteurs respectifs.


.

mise en grille

.

#Gueux

#6

#MeganeRS

..


.. #Alsace

#Espagne

#Loeb

#Condroz

..

#Carte Postale DTM Zandvoort


grand angle - présentation

6

Citroën C-Elysée WTCC - Citroën DS3 WRC Présentation Citroën Racing 2014 / Vincent Thuillier Nikon D300s - f4,5 - 1/250s - 32mm - iso200


#6

7


grand angle - action

8

Sébastien Loeb - Séverine Loeb - Citroën DS3 WRC Rallye du Condroz-Huy2013 / Quentin Champion Canon EOS 7D - f9 - 1/40s - 70mm - iso640


#6

9


grand angle - portrait

10

Mikko Hirvonen - CitroĂŤn DS3 WRC Rallye de France-Alsace 2012 / Vincent Thuillier Nikon D300s - f5 - 1/400s - 200mm - iso800


#6

11


grand angle - action

12

T.Neuville - N.Klinger - Peugeot 207 s2000 East Belgian Rally 2010 / Quentin Champion Canon EOS 40D - f6.3 - 1/400s - 200mm - iso100


#6

13


grand angle - ambiance

14

Peugeot 208 Rally Cup Legends Boucles de Spa 2013 / Romain Thuillier Nikon D700 - f3.5 - 1/250s - 78mm - iso1600


#6

15


grand angle - paysage

16

A.Mikkelsen - P.Nagle - Volkswagen Polo WRC Rallye de France-Alsace 2013 / Romain Thuillier Nikon D700 - f6.3 - 1/800s - 24mm - iso800


#6

17


grand angle - action

18

Thierry Neuville - Nicolas Gilsoul - Ford Fiesta WRC Rallye d'Espagne 2013 / Victor Bellotto Canon 50D - f5.6 - 1/800s - 50mm - iso100


#6

19


grand angle - vitesse

20

Tuur Vanden Abeele - Isidoor Smets - BMW 323i Sezoens Rally 2010 / Jean-Charles Huvelle Canon EOS 350D - f18 - 1/20s - 70mm - iso100


#6

21


grand angle - ambiance

22

LOLA T70 Mk IIIB Spa Six Hours 2013 / Quentin Champion Canon EOS 7D - f3.5 - 1/2500s - 10mm - iso500


#6

23


grand angle - action

24

F.Melin - C.Chaudière - Ford Escort Mk2 Legends Boucles de Spa 2009 / Maxence Pierre Nikon D200 - f3.5 - 1/750s - 70mm - iso100


#6

25


Vu ! Rallye de France 2013 Photos : Maxence Pierre, Romain Thuillier

_26


Une passation de témoin. Le raccourci est facile, mais tellement symbolique. Le chassé croisé des Sébastien aura finalement eu lieu de manière épique ! En retrait d'une bagarre Loeb-Sordo-Latvala-Neuville haletante, Sébastien Ogier finissait magistralement par s'imposer. Sébastien Loeb quant à lui, voyait sa carrière en WRC s'achever de manière quelque peu inhabituelle.

_27


_28


_29


_30


_31


_32


_33


_34


_35


A LOEB d'une nouvelle ère Tous les superlatifs, toutes les marques d'admiration, tout ou presque a déjà été dit et écrit sur Sébastien Loeb. Est-ce bien la peine d'en rajouter ? Bien loin d'une biographie portant sur la dernière décennie du rallye mondial, nous avons voulu faire de ces quelques pages un clin d'oeil : L'index frêle lorsque la portière frappée du numéro 1 s'ouvre et qu'il s'agit de déclencher pour un portrait, l'oeil troublé à travers le viseur à la vue d'une glisse toute en maitrise sur les pistes finlandaises, voici un regard, notre regard sur LE pilote emblématique de notre discipline favorite. Que Sébastien Ogier ne s'inquiète, il ne s'agit que de la fin d'un chapitre, aussi palpitant soit-il, mais qui laisse place à une nouvelle ère.

36


37


38


39


40


41


42


43


44


45


46


47


48


49


50


51


la phrase


Vu ! Rallye du Condroz 2013 Photos : Quentin Champion, Romain Thuillier

_54


Dernier rallye vous avez dit ? Certainement pas ! A peine remis de ses émotions conclues à l'approche du vignoble de Cleebourg, Sébastien Loeb cédait à la tentation de la classique de fin de saison belge. De quoi donner un éclat supplémentaire à ce rallye particulier : ferveur populaire, conditions difficiles, glissades et spectacle furent plus que jamais au rendez-vous.

_55


_56


_57


_58


_59


_60


_61


_62


_63


Date : 30/07/2011 Heure : 20h14 Lieu : Jyväskylä, Finlande Rallye de Finlande, millésime 2011. De retour au « service park » pour suivre sur les écrans géants le dénouement de la « Power Stage », nous prenons place parmi la foule, majoritairement acquise à la cause des Flying Finn’s. Auteur d’un début de rallye catastrophique, Mikko Hirvonen compte sur les 4,2km de « Laajavuori » pour sauver son rallye national. Au terme de ce chrono, le finnois fait hurler la foule de plaisir en devançant Jari-Matti Latvala et le vainqueur de l’épreuve, Sébastien Loeb. Auteur d’un sprint époustouflant tout au long du rallye, en bagarre avec Ogier et Latvala, l’Alsacien n’avait plus qu’à assurer pour valider cette seconde victoire historique en terre finlandaise. Le podium vient ainsi conclure ce week-end, teinté d’une atmosphère particulière : fins connaisseurs, les Finlandais mesurent l’exploit accompli par le champion français. Les clameurs, lorsque l’Alsacien grimpe sur le capot de sa DS3 WRC sont la preuve d’un vibrant et sincère hommage à « Loebinen », et son Fidèle Elena. Au-delà des titres, des records, Sébastien Loeb aura gagné là le respect sportif de ces passionnés, chose qui semblait réellement le rendre fier !

Vincent Thuillier


Date : 20/01/2008 - Heure : 10h23 Lieu : Mezilhac, France Nous avons tous des héros, des personnages emblématiques qui ont marqué une période de notre vie, ce petit quelque chose en plus qui vous fait vibrer. Pour moi, il s'agira toujours de Colin McRae et de Gigi Galli. Ces deux pilotes avaient un style unique, bien à eux et surtout à l'opposé de la nouvelle génération typée circuit. A l'annonce du transfert du pétillant italien sur une Ford Focus Stobart, mon sang n'avait fait qu'un tour et j'attendais avec impatience ses premiers essais sur une voiture à la hauteur de son coup de volant. La journée fut fantastique, même si quelques centimètres de neige n'auraient pas été de trop ! Il prit le temps de signer quelques autographes, dessins et surtout plaisanter avec les rares privilégiés. Ce grand monsieur nous manque sur le WRC circus mais difficile de l'oublier...

Victor Bellotto


Date : 24/04/2010 Heure : 10h13 Lieu : Mohiville, Belgique Son premier rallye avec un reflex, chacun s'en souvient. Je dois dire que pour moi, les conditions ont été plutôt favorables. Le joujou en poche (enfin si on peut dire), je m'empressai de trouver le rallye le plus proche. Le Rallye de Wallonie et sa verte campagne Namuroise sera le lieu parfait pour le baptême du feu. Dans la première spéciale, un gauche-droite poussiéreux bien exposé m'offre mes premiers frissons de photographe amateur. Un réglage d'exposition encore hasardeux sur les deux premières autos, des repères à trouver, la confiance à gagner, mais déjà, le coup de foudre. Les réglages tombent sous les doigts, le viseur incroyable me permet enfin de profiter décemment du spectacle; voici ma nouvelle façon de vivre le rallye ! Le résultat ? La Subaru S8 de chez First se fige sur l'écran à la faveur d'une vitesse innocemment basse, marquant le début d'une obsession.

Romain Thuillier


Date : 20/06/2009 - Heure : 21h45 Lieu : Nieuwkerke, Belgique Il faut le reconnaître, le rallye d'Ypres est habituellement une belle épreuve sportive. Cependant, le photographe y trouve rarement sa place. Les zones interdites démesurées riment avec déception, tandis que l'on n'y trouve pas le moindre dénivelé pour se positionner en surplomb afin de trouver "l'angle". Mais chaque année, il s'agit d'attendre la fin d'étape pour rentrer avec la carte mémoire contenant la photo que l'on osera présenter. C'est à ces instants, "lorsque ton ombre est géante Jean Gauchet", lorsque les tensions de la journée tendent à s'estomper, que tout s'anime. Ces instants où les reflets et les nuances imitent le miroir de leur matinée, lorsqu'une minute pèse bien plus qu'une heure de soleil au zénith. C'est à cet instant que la 207 à l'Union Jack de Kris Meeke et Paul Nagle reflétait déjà un air de victoire. Avec ce succès remporté quelques hectomètres plus tard en terres hostiles, l'Irlandais montrait que l'on pouvait compter sur lui.

Maxence Pierre


Date : 28/08/2004 Heure : 11h50 Lieu : Panzerplatte, Allemagne Oui, la photo est floue, mais je me rappelle de chaque instant de cet instant. Plusieurs instants dans l'instant, tellement cet instant m'a marqué à vie. J'allais cette année là sur mon premier WRC. J'avais rendez-vous cette année là avec le Championnat du Monde des Rallyes, celui qui m'avait tant fait rêver. Des années que j'enviais chaque personne qui y allait. Pour la première fois, je me rendais compte que pour moi aussi, le WRC était possible, même en tant que spectateur. L'Allemagne et sa météo incertaine ne nous épargnaient pourtant pas. Une pluie horizontale nous trempait jusqu'à l'os mais pour rien au monde nous serions partis de là. Nous étions là sur notre première spéciale du WRC, avec mes amis Julien et Vincent. Lorsque la première voiture arriva, des frissons m'envahissaient comme jamais, ce son m'envoutait, heureux comme un gosse, je me délectais de chaque instant. Mon premier WRC, ma première ES, mon premier rallye d'Allemagne et la première fois que je voyais le Kaiser Loeb. Je me rappelle de tout. .

Jean-Charles Huvelle


Date : 26/07/2013 - Heure : 16h21 Lieu : Francorchamps, Belgique 24 Heures de Spa 2009 : sous un soleil radieux, le drapeau à damier vient d’être abaissé par le directeur de course. Après avoir effectué le traditionnel tour d’honneur, toutes les voitures rescapées rentrent dans la voie des stands pour rejoindre le parc fermé. En-dessous du podium, on retrouve toutefois les trois autos qui se sont montrées les plus véloces sur ces 24 heures. Alors que les équipages fêtent cela en sabrant les bouteilles quelques mètres plus haut, c’est une véritable douche de champagne qui s'abat sur les centaines de personnes massées autour de la Corvette, la Maserati et l’Audi en début de pitlane. Une douche aux allures de tomber de rideau pour l'exquise italienne et la ronflante américaine : en effet, dès 2010 les impressionnantes GT1 n’allaient plus être autorisées à prendre le départ de la classique ardennaise.

Quentin Champion


_70


_71


_72


_73


_74


_75


C i rc u i t d e

R EI M S ­ G UEUX H i s to i r e ( s ) e n p é r i l En ce matin de Septembre, nous explorons un lieu atypique, et long de 8 kilomètres. A quelques minutes en voiture de Reims, nous voilà en rase campagne, au beau milieu d'un triangle de bitume tracé de trois routes nationales et départementales. Nous sommes à la recherche des vestiges du circuit automobile de Reims-Gueux.

Textes : Jean-Charles Huvelle Photos : Victor Bellotto, Maxence Pierre, Romain Thuillier, Vincent Thuillier Archives : Daimler Mercedes Media.

76


77


Nous arrivons par la D27, à gauche au rond-point en venant de Thillois par la N31. Au bout de la ligne droite dansante et faite de vagues rappelant les Hunaudières, deux bâtiments se dressent au loin, de chaque côté de la route. Un frisson nous envahit, on reconnait déjà les tribunes à gauche, les stands à droite. Des taches de couleur s'y montrent, les publicités d'antan apparaissent. Le temps de se garer sur un petit chemin et nous

78


partons à pied à la découverte de ce circuit de Reims-Gueux. Il nous faudra revenir quelques semaines plus tard pour trouver une lueur de soleil, car aujourd'hui, c'est une pluie fine qui nous accompagne. Dès les premiers instants passés dans l'enceinte du circuit, une chose nous marque : ces lieux regorgeant de traces de l'Histoire sont d'indéniables témoignages du passé. Les espaces sont grands, une partie des murs décorés sont

délabrés, les couleurs passées. Le temps a fait son ouvre. On imagine, comme lorsque nous avons emprunté la route menant au circuit, les voitures de course filant comme l'éclair, passant les stands, à quelques mètres des mécaniciens, des spectateurs. Un vacarme assourdissant, les effluves d'essence, de gaz d'échappement, de caoutchouc brulé. La nostalgie est bien là. ►

79


80


81


82


Reims-Gueux accueille sa première compétition en 1926, avec le Grand Prix de la Marne. A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, il reçoit en 1938 son premier Grand Prix de France et en 1950, son premier Grand  Prix de France de Formule 1. Jusqu'en 1952, le circuit passe par le village de Gueux, mais dangereux, le tracé est modifié. Contournant le village, le circuit comporte alors cinq virages : Gueux (également nommé le Calvaire), Annie Bousquet, la Hovette, Muizon et Thillois. C'est dans cette

configuration qu'auront lieu les Grands Prix de France de F1 organisés sur Reims-Gueux jusqu'en 1966, année après laquelle la discipline reine désertera définitivement le circuit. Il est remporté par Jack Brabham. L'endurance eut aussi sa part belle à Reims. Entre 1953 et 1967, à huit reprises, les 12 Heures de Reims sont organisées. On y voit les victoires de duos de prestige, tels que Olivier Gendebien & Paul Frere (1957 et 1958, Ferrari 250 GT) ou Jo Schlesser & Guy Ligier (1967, Ford GT40 MkIIA). ►

83


84


85


Face à un nombre de compétitions baissant d'années en années et d'innombrables problèmes financiers, le circuit de Reims-Gueux voit sa dernière compétition organisée le 11 juin 1972 et ferme ses portes cette même année. Plus de 35 ans plus tard, le 10  décembre 2007, le conseil municipal de Gueux abandonne le projet de reconstruction d'un circuit permanent autour de l'ancien tracé. En 2009, le circuit de Reims-Gueux est classé au répertoire des Monuments Historiques.

86

Le circuit est soutenu, entretenu et animé par l'Association des Amis du Circuit de Gueux, une bande d'irréductibles passionnés défenseurs de ce patrimoine en péril. Grâce à eux, nous avons vécu une visite sur mesure, entrant dans les détails et petites histoires de ce lieu qui vaut le coup d'être vu, tant l'histoire qui s'y est déroulée nous envoûte une fois sur place. Un patrimoine en péril, bien loin des habituels monuments historiques et touristiques...


87


88


89


Vu ! WRC Rallye d'Espagne 2013 Photos : Victor Bellotto

_90


Titrés dès la première spéciale du Rallye de France, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia n'avaient dès lors plus de pression, si ce n'est d'assurer le titre constructeur à leur employeur Volkswagen. L'équipage français ne laissait pourtant aucune miette à ses adversaires et remportait une nouvelle victoire avant de récidiver au RAC en fin de saison. Gargantuesque !

_91


_92


_93


_94


_95


_96


_97


_98


_99


Missile Sol-Sol pour un Côte à Côte

Renault Mégane R.S. Redbull Racing RB8 Texte: Jean-Charles Huvelle / Photos: Jean-Charles Huvelle, Romain et Vincent Thuillier

-100-


Fin décembre 1975, s'élance d'Abidjan le rallye Côte à Côte, en direction de Nice. L'objectif est de joindre la Côte d'Ivoire à la Côte d'Azur, dans un balbutiement du futur ParisDakar. Depuis des années, l'idée de ce rallye me trottait en tête. Bien qu'il soit difficile de le disputer aujourd'hui, l'idée me plaisait. Novembre 2013, nous nous lançons dans un plus sage mais pas moins excitant Côte-Côte, entre Côte d'Opale et Côte d'Azur. Nous relierons Le Touquet-Paris-Plage à SainteMaxime. L'objectif sera de tester une des références parmi les sportives françaises : la Renault Mégane R.S. Red Bull Racing RB8, premier essai auto de votre e-mag. Un périple de plus de 1700 kilomètres, entre Mer du Nord et Méditerranée, entre plaines du nord et montagnes de l'arrière pays niçois. Essai et roman-photo. ►

-101-


La compétition en civil Racée, équilibrée et affutée. Voilà en quelques mots la Mégane R.S. RB8. RB8, hommage à la F1 du team Red Bul Racing, motorisée par le V8 Renault. Renault + Red  Bull, Red Bull + Renault, tout était lié pour sortir un modèle digne et exemplaire à l'occasion du double titre Team et Pilote de l'équipe au taureau. 821 exemplaires de cette Mégane R.S. RB8 ont été produits, nous

avions le 77ème. A son approche, je suis comme un enfant à Noël, devant ses cadeaux encore emballés. J'ouvre le coffre avec le sourire, y glisse mon sac, mon manteau. Je prends mon temps, je profite de ces quelques instants inaugurant 5 jours d'essais qui s'annoncent exceptionnels. En route pour un Côte à Côte, de Côte d'Opale à Côte d'Azur. ►

Le Touquet-Paris-Plage

-102-


Les Flandres -103-


Circuit de Reims-Gueux -104-


Bleu Crépuscule, le bon choix De l'extérieur, la Mégane R.S. RB8 en impose, tout simplement. Sa robe bleue nuit "Bleu Crépuscule" est sublime, elle lui va à ravir. Elle est chaussée de pneumatiques Bridgestone Potenza, sur des jantes 19 pouces, à travers lesquelles on aperçoit de jolis étriers de freins Brembo rouges. Le ton est donné. Sur les flancs

et le coffre, on retrouve le logo du team Red Bull Racing, histoire de rappeler que cette Mégane R.S. est plus qu'une Mégane. A l'avant, la lame grise reflète une jolie agressivité, soulignée aux extrémités par les phares diurnes à LED. A l'arrière, l'échappement central et le diffuseur annoncent la couleur. Sublime. ►

Renault F1 - Viry-Châtillon -105-


Baquets Recaro, cuir noir, lignes rouges Côté assise, les baquets sont parfaits, ils nous tiennent parfaitement en place et la position optimale de conduite se trouve rapidement. Le levier de vitesses tombe bien en main. On regrettera peut-être la simplicité de la banquette arrière. Les voyages s'y montrent ainsi plutôt mouvementés, d'autant que les poignées de maintien sont aux abonnés absents. Mais cela dit, nos jambes ont de la place, merci les sièges baquets Recaro extra fins (avec air bag latéraux!) qui libèrent bien

-106-

10 cm aux genoux. Côté coffre, même si celui-ci est un peu haut, la Mégane R.S. montre un volume assez important pour une sportive. Toujours intéressant pour partir en week-end avec madame. Durant ce périple Côte à Côte, nous étions trois membres de votre e-mag favori, avec nos sacs de voyage et sacs photo, et nous ne nous sommes jamais plaints d'un manque de place. Très bon point. ►


107-


Les Clu


ues d'Aiglun

-109-


-110-


Au volant

Col de Braus

Une fois en place derrière le volant, le tableau de bord et ses appendices se montrent clairs et facilement assimilables, tout comme la gestion du régulateur/limiteur de vitesse. Petit hic tout de même sur le commodo d'essuie-glaces. Mais le gros du poste de pilotage est dans l'ordinateur de bord R-Link, qui rassemble l'intégralité des services et options disponibles dans cette Mégane. On retiendra particulièrement le GPS TomTom Live, le système Coyote, la parfaite gestion de l'ensemble son/musique. Cerise sur le gâteau, le R.S. Monitor, système de télémétrie embarqué et en direct : puissance et couple utilisés, température des fluides... Idéal et très pratique. Tout cela est réuni sur un grand écran tactile (cependant positionné un peu loin du conducteur) accouplé à un joystick situé sous le levier de vitesses qui est au final très facile d'utilisation. Génial. ►


La rencontre en descendant de Lucéram Dans la descente du col de Braus, de Lucéram vers Monaco sur les traces du Rallye Monte-Carlo, nous passons devant une belle Renault 8 Gordini. Au bon endroit au bon moment. Nous nous arrêtons pour admirer la belle, sous les arbres jaunes de l'automne. Elle arbore fièrement sur sa robe bleue la double bande blanche et les 4 phares jaunes. Rien à dire, c'est une "Gorde". La Mégane R.S. RB8 est calée à côté de son aïeule. Une petite séance photo se monte sans même qu'on y ait pensé. La grille du jardin devant laquelle est garée la 8G ne met pas beaucoup de temps à s'ouvrir, un homme arborant une belle moustache en sort, surpris de voir que trois jeunes, qui pourraient être ses petits fils, s'intéressent à son bij ou. Le contact se fait, Romain et Vincent s'occupent de shooter notre duo au losange, Jean-Charles discute avec le propriétaire. "Je m'appelle Louis !" nous dit-il fièrement, avec un accent digne de Oncle Jules, tout droit sorti d'un roman de Marcel Pagnol. ►


L'instant est unique. "Bien sûr, c'est une vraie ! Je l'ai toute refaite, toute démontée, tout est presque neuf ! Seuls les balais d'essuie-glace sont d'origine" annonce-t'il. On a affaire là à un passionné, un vrai, et à en voir comment sa moustache est précise et raffinée, sûr que Louis aura pris le temps pour bien refaire sa Gorde. JC le questionne alors sur la flanquée d'autocollants présents sur la vitre latérale arrière gauche. "Oui oui, je fais des rallyes ! Et ce soir, je fais la nuit du Turini !" Le ton est donné... Louis ne se ménage pas, il respire la passion et du sans-plomb coule dans ses veines. Le Turini, nous avions prévu d'y aller, endroit mythique du Rallye Monte-Carlo. Malheureusement, la neige recouvrant ce col nous aura empêché d'y aller. Louis, lui, y montera sans souci, au volant de sa 8 Gordini, équipée de pneus neige à clous. "J'ai tout prévu pour ce soir, deux pneus à clous en plus dans la voiture ! Vous venez me voir cette nuit au Turini ?" nous demande-t'il. On aurait tant aimé... ►

-113-


Monaco

-114-


« Ladies and gentlemen, start your engines ! » Durant cet essai Côte à Côte, nous avons parcouru plus de 3000 kilomètres (Paris > Le Touquet > Sainte Maxime > Paris), autant dire que nous avons pu tester toutes les conduites possibles et imaginables. Carte insérée, push the button, et c'est parti. Le 2 litres 4 cylindres turbo se met en vie. Première enclenchée, la course de l'embrayage est courte, telle une voiture de course. La boîte est précise et bien étagée. Question équipements de conduite, le stop

and start se montre toujours très agréable, tout comme les phares directionnels, bien utiles. En ville, c'est sûrement là où la Mégane R.S. est le moins à l'aise, surtout à froid, mais la mécanique et le chauffeur ne tardent pas à ne faire plus qu'un ensemble. Cela dit, c'est sur le réseau secondaire que cette belle rayonne. Les grandes allonges, les départementales et les nationales sillonnant notre douce France sont un régal pour la belle au losange. ►


-116-


Sainte-Maxime

Bie n qu'un po il rig ide, elle est fan-ta s-t iqu e et est tou t sim ple me nt rivée au sol, da ns un sur pre nan t confor t. So n châssis est blu ffa nt, et même lorsqu'on ap pu ie un pe u sur la péda le de dro ite, le tra in ava nt tie nt san s sur pri se, qu and son tra in arr ière enrou le com me il fau t, san s bro nch er. So n du o châssis Cu p / dif fére ntie l à glissem ent lim ité est exp loité à la pe rfe ctio n. Re nau lt Sp ort a fait un travai l except ion ne l, ils ont créé une auto de cou rse po ur tou s les jou rs. Côté fre ina ge, l'en sem ble Bre mb o est end ura nt, même da ns la desce nte de col. Da ns la mo ntée de col, la Mé ga ne R.S.

est aussi da ns son éléme nt, sa pu issa nce de 265 cv et son cou ple de 350 Nm lui pe rm ettant d'e mm ene r ses 1387 kilos san s auc un pro blème. Su r aut oro ute, les kilo mètres sont em ma ga sin és san s sou ci. Même si les ba qu ets Re caro sont plu tôt rig ides, pa s tro p de sou ci po ur le dos. Pru de nce tou t de même sur les autoro utes en ma uva is état, le son pe rçu da ns l'ha bita ble pe ut déran ge r, tou t com me le confor t. Su r autoro ute toujou rs, au rég ulateu r et à 130km/h, no us avo ns sta bil isé la con som matio n à 10 litres/1 00km. Plu tôt cor rec t po ur un tel bo lide. Except ion ne lle et bie n née . ►


-118-


Sur la liste au Père Noel ! ..

Au final, la Renault Mégane R.S. est une auto exceptionnelle. Bien née, bien pensée et bien équipée, elle se montre largement à la hauteur de certaines Allemandes, pour un prix correct pour une auto de ce type. Elle est la preuve que les sportives françaises existent et perdurent une tradition dans un savoir-faire incontestable, mêlant les hommes et femmes de Renault à ceux et celles de Renault Sport. J'en reste pas moins marqué par cette Mégane R.S. Red Bull Edition, elle vient d'ailleurs d'entrer très officiellement dans ma liste au Père Noël...

-119-


Suivez-nous sur Facebook

www.facebook.com/InsideMotorsport

Suivez-nous sur Twitter

@insideMotorspor

Retrouvez-nous sur le web

www.insidemotorsportmag.com

Automne 2013

#6


Inside Motorsport n°6