Issuu on Google+

MAI 2011

A LA UNE Fin d’année Et oui, c’est comme si cela venait tout juste de commencer, sauf que c’est déjà la fin ! Je parle bien sûr de notre année scolaire ! Grand soulagement pour certains, moment de décisions pour d’autres, et même période de stress pour les étudiants les plus studieux, chacun gère sa fin d’année comme il le veut/ peut. Alors oui c’est fini, voire presque, mais qu’est ce que cela veut dire concrètement ? Plus de soirées ! Oui c’est triste, mais bon on n’a peut-être plus trop le temps pour ça non plus (y aurait-t-il un lien ici ?!! ) Maintenant il faudra plus penser à élire le nouveau président de l’association, chercher et pourquoi pas trouver son stage IPEX (cela devient urgent si ce n’est pas déjà fait là... ), réviser la fiscalité, etc. La liste des choses qu’on adore faire ne s’arrêtant pas là... Attendez, fin d’année d’accord, mais une nouvelle année scolaire commence toujours par un WEEK END D’INTEGRATION ! Et c’est l’occasion de souhaiter une longue vie (d’ au moins 1 an !!) à notre nouveau BDE : les RAZE VEGAS Le WEI sera donc l’occasion pour les Raze Vegasiens de nous montrer tout ce qu’ils savent faire !

Ca va envoyer du lourd, et Rewind sera là pour vous le rappelez ! (Vous n’avez pas oublié comment mouler ?) Alexandre M. [1]


LES ASSOS

MEDI’N’SEEC

Kiripaalogo, ON ARRIVE !! Medi’N’Seec Ce#e  associa*on,   créée  en  2005  par  une  étudiante  inseecoise,  a   pour   but   d'aider   et   d'assister   dans   une   perspec*ve   de   développement   durable.   Ses   valeurs   fondatrices   sont   la   responsabilité,  la  solidarité  et  l'échange  culturel. Samedi  16   avril  2011  représente  une  date  importante  pour  six   membres  de  l’associa*on  Medi’N’Seec.  En   effet,   c’est   le   départ   tant   a#endu   pour   Kiripaalogo,   village   de   1500   habitants,   situé   à   2   heures   de   Ouagadougou,  capitale  du  Burkina  Faso. Le   voyage   débutera   à   Ouga   pendant   quelques   jours   afin   de   se   familiariser   avec   le   pays   et   de   faire   connaissance   avec  Solo,   notre   partenaire   sur   place,   puis   pendant   une   semaine   nous  par*rons  dans  la   brousse,  le  village  de  Kiri.     Sur  place,  notre   ac*on  consistera  à  fournir  du   matériel  scolaire   aux  enfants  du   village   pour   améliorer   les   condi*ons  d’études,   à  donner  aux  habitants  des  ou*ls  pour  con*nuer  la  construc*on  de   deux  salles  de   classe,   mais   aussi   à   développer   l’ac*vité   agricole.   Un   autre   objec*f   qui   nous   *ent   à   cœur   est   de   poursuivre  le  développement   du   micro  crédit  (crédit  à  l’inves*ssement  qui  permet  aux  villageois  de  créer   une  ac*vité  génératrice  de  revenus). Impa*ence,  excita*on,  découverte,  échange   sont  des  mots  que  nous  avons  en  tête   depuis  déjà  plusieurs   semaines.    Alors  maintenant  décollage  immédiaaaaat  ...  !

ZOOM SUR

KART’INSEEC

Au 24h de l’ESSEC

[2]


LES ASSOS

CASEM

Voyage  de  la  CASEM  au  Maroc  du  16  au  23  Avril  2011 Après  un  peu  plus  de  60  heures  de  bus  aller-­‐retour,  nous  voilà  de  retour  sur  Bordeaux. Ce   fut  un  voyage  magique.  Malgré  être  tombés   en  pleine   semaine   de  grève  des   professeurs,  et   par  conséquent  n'avoir  eu   la  chance  de  rencontrer   les  enfants,  nous  avons  remis   les   fournitures   récoltées   aux  mains  des  enseignants  et  directeurs   de  l'école  de   Mirle]  et  de  Sbouya.  Pour  rappel   la  CASEM  signifie  collecte  et  aide  à  la  scolarité  des  enfants  de  Mirle]. Cependant,  notre   ac*on  s’étend  à  d’autres  villages  de  la   région  de  Mirle].  Nous  avons  distribués   des  fournitures  à  Sbouya  par  exemple  et  rendu  visite  à  l’école  de  Mes*. Nous  avons  pu  voir   à  quel  point  ils  étaient  touchés,  nous  é*ons  fiers   d'avoir   mené   à   bien  notre   mission.   Nous   avons   apporté   des   livres   de   niveau   primaire   d’histoire,   de   géographie,   mathéma*ques,  lecture  ainsi  que  des   jeux   de  société,  des   craies,  des  crayons,  des   gommes,  des   cahiers,  des  carnets…   Nous   avons  découvert  un  peuple  chaleureux  et  très   accueillant,  accompagné  d'une  culture  basée   sur  la  générosité   et  le  partage.  Nos   rencontres   étaient   également  enrichissantes.  Mme   Molina,   directrice  bénévole  de  l’associa*on  Caritas  (présente  dans  122  pays)  nous  a   guidés  sur  place.  Elle   œuvre  depuis  40   ans  pour  l’améliora*on  de  la  santé  et  de  l’éduca*on   des   personnes  démunies  au   Maroc  et  surtout  de  la  région  de  Mirle].   Le   délégué   régional   de   l’éduca*on   nous   a   aussi   encadré   leur   de   notre   venue.   Nous   avons   beaucoup   appris  de  sa   vision  du  social   et   de  l’humanitaire,  notamment  sur  les  nouvelles  mesures   plus  strictes  sur  la  qualité  et  l’état  des   marchandises  apportées   au  Maroc  :   «  Le  Maroc  n’est  pas   une  poubelle  ».   Nous  avons   pu  me#re  en  place  de  nouveaux  projets  avec  lui  et  les  directeurs  des  écoles  tels  que   le   jumelage   entre   écoles   primaires   françaises   et   marocaines   via   des   échanges   culturels   et   pédagogiques.   Nous  avons   pu   constater  que  le  Maroc   a  encore  beaucoup   besoin  des  associaAons  telle  que  la   Casem,   c'est   pourquoi   nous   espérons   pouvoir   amener   encore   plus   de   fournitures   l'année   prochaine  ainsi  que  des  vêtements,  du  matériel  spor*f  et  didac*que  pour  les  professeurs. Merci  encore  à  toutes  les  personnes  qui  nous  ont  permis  de  vivre  ce#e  belle  expérience.

[3]


[4]


Journal Inseec Rewind Mai 2011