Issuu on Google+

La lettre Lettre d’information 2ème Semestre 2012

Edito

Persistance des illusions Les augmentations d’impôts et la réduction des dépenses gouvernementales devraient avoir un impact significatif sur la croissance économique en Europe et aux Etats-Unis. Les anticipations actuelles sur le potentiel de ces économies, au cours des prochains semestres, nous semblent illusoires. La réalité (économique) finit généralement par rattraper la fiction (politique). Face aux efforts de désendettement, il faut accepter de maigrir, de faire preuve de flexibilité pour se redéployer sur la base de moins de croissance potentielle. Le retour à l’expansion se prépare au cœur des entreprises les plus innovantes. Ce sont elles qui changent le monde. L’innovation de rupture, qui crée des ‘‘micro-révolutions industrielles’’, est le principal moteur du progrès. Couplée à l’excellence opérationnelle, elle est une source essentielle de la croissance vigoureuse et de la création de valeur. Ce sont les caractéristiques technologiques, ‘‘différenciantes’’ des produits, qui sont à l’origine de la compétitivité de nos PME championnes de l’export. L’innovation de rupture, celle qui déborde du cadre pour mieux s’imposer au niveau mondial, a le confort de dicter ses prix, sur toutes les zones géographiques, et de s’affranchir de la pression des politiques de dévaluation compétitive. La cabine EOS, unique système au monde d’imagerie orthopédique qui permet la

reconstruction en 3D de l’intégralité du squelette, en une seule fois, en position debout, avec une très faible dose de rayons X (20 fois moins que le scanner), se vend 400 000 $ à New York et Singapour, et 400 000 e à Paris. La guerre des changes, dont le but est de procurer un supplément de compétitivité par les prix, n’aura pas d’impact sur la très forte dynamique de ses ventes. Cette illusion sur la croissance se trouve renforcée par les politiques monétaires ultraaccommodantes des banques centrales, à l’origine d’une abondance de liquidités qui peut donner l’illusion d’un monde devenu moins risqué. Nous ne partageons pas la grande complaisance des marchés financiers, avides du profit à court terme, face à l’envers du décor moins séducteur : la déflation. Nous gardons notre vision de moyen terme, basée exclusivement sur l’analyse des fondamentaux de l’économie et des entreprises. Nous restons fidèles à notre engagement : financer nos PME/ETI innovantes françaises, leurs investissements et nos emplois. _ Rédigé le 25 janvier 2013

Pierrick Bauchet Associé - Gérant

Trophée Multiratings A l’occasion de la 4ème édition des Tremplins MultiRatings – NYSE Liffe 2010, INOCAP s’est vu attribuer le prix ‘Tremplin’ 2010 dans la catégorie  ‘Non coté / Private Equity Award’. Ces prix récompensent les nouvelles sociétés de gestion françaises les plus dynamiques et les plus innovantes.

3 Pour toute information : www.inocap.fr


Notre objectif :

la préservation du patrimoine Notre stratégie d’investissement Notre politique d’investissement, basée sur la diversification, est volontairement prudente. L’équipe INOCAP est animée d’une conviction forte : le respect des fondamentaux permet d’afficher dans la durée des résultats de qualité.

L’alchimie de nos investissements Si nos investissements s’affranchissent de toute contrainte sectorielle, nous privilégions les secteurs de l’industrie et de la santé. Des profils de maturité complémentaires Nos participations sont équilibrées au sein de PME innovantes et régionales, cotées et non cotées. Nos investissements cotés se concentrent sur des entreprises établies dont le business model est éprouvé avec des produits déjà acceptés par le marché et qui conservent un potentiel de croissance clairement identifié. Ces entreprises matures sont source de stabilité et de pérennité dans leurs développements. Nos investissements au capital de PME non cotées sont calibrés pour accompagner ces entreprises dans leurs différentes étapes de développement. Nous finançons des sociétés plus jeunes qui entament leur cycle de développement avec des prototypes validés par les clients. Ces jeunes pousses présentent de très fortes perspectives de croissance rentable associées à une industrialisation progressive de leur développement. Ce dosage nous apporte des profils de maturité complémentaires. Une stratégie pertinente Nous nous focalisons sur la pertinence et la clarté de la stratégie ainsi que sur la capacité à s’imposer sur un marché de niche à fort potentiel de croissance. Nous cherchons à comprendre dans quelles proportions le caractère innovant du projet, basé sur une forte propriété intellectuelle, permet le déploiement d’un avantage concurrentiel, le gain de parts de marché en France comme à l’international et l’amélioration des marges. Nous évaluons les perspectives de croissance d’activité et surtout de rentabilité sur un horizon de 3 à 5 ans.

Notre engagement : le financement de l’innovation et le développement de l’emploi en France De bonnes mains L’initiation d’une relation de confiance et de proximité avec l’équipe dirigeante est primordiale. Nous menons une action permanente : la recherche du bon projet entre de bonnes mains. Nos prises de participation au capital des PME illustrent notre ambition : être un partenaire financier dans la durée en restant proche des entrepreneurs.

30 participations 3 533 salariés concernés 601 M € CA cumulés 48,2 % de CA réalisés à l’export Chiffres clés au 31/12/2012 Un objectif ambitieux Notre but est de dénicher et d’accompagner, dans leurs développements, les “ champions innovants ” de demain en identifiant le potentiel de sortie à moyen terme. Les investissements “ hors des sentiers battus ” menés avec rigueur et fondés sur des actifs réels sont créateurs de valeurs pour les entrepreneurs et les actionnaires.


Performances Lettre d’information 2nd Semestre 2012

Les performances de la gamme INOCAP Perf.

Perf.*

Millésime

Catégorie / Fiscalité

2008

2009

2010

2011

2012

depuis origine

INOCAP FCPI 7.1

2007

FCPI/IR

- 2,94 %

+ 22,17 %

+ 5,94 %

- 5,52 %

- 0,90 %

+ 17,61 %

INOCAP FCPI 8.2

2008

FCPI/IR

+ 12,90 %

+ 2,98 %

- 5,56 %

+ 3,80 %

+ 13,97 %

INOCAP FCPI 9.3

2009

FCPI/IR

- 0,97 %

- 14,43 %

+ 1,26 %

- 14,19 %

INOCAP FCPI 10.4

2010

FCPI/IR

- 3,89 %

+ 0,22 %

- 3,68 %

FCPI SANTÉAU 2010

2010

FCPI/IR

- 6,67 %

- 5,79 %

- 12,07 %

INOCAP FCPI 11.5

2011

FCPI/IR

- 4,92 %

- 4,92 %

FCPI SANTÉAU 2011

2011

FCPI/IR

- 3,20 %

- 3,20 %

FIP MADE IN FRANCE 2011

2011

FIP/IR

- 5,76 %

- 5,76 %

FCPI MADE IN FRANCE 2012

2012

FCPI/IR

FIP MADE IN FRANCE 2012

2012

FIP/IR

INOCAP FIP 8.1

2008

FIP/ISF

INOCAP FIP 9.2

2009

FIP/ISF

INOCAP FIP 10.3

2010

FIP/ISF

INOCAP FIP 11.4

2011

FCPI INNOVATION INDUSTRIELLE 2011 FCPI INNOVATION INDUSTRIELLE 2012

- 1,03 %

Perf.

Perf.

Perf.

Perf.

+ 0,52 %

- 1,59 %

- 4,83 %

- 24,26 %

- 29,43 %

- 3,76 %

- 2,47 %

- 6,80 %

- 22,76 %

- 32,43 %

- 4,74 %

- 9,36 %

- 23,94 %

- 34,33 %

FIP/ISF

+ 0,26 %

- 10,23 %

- 10,00 %

2011

FCPI/ISF

+ 0,36 %

- 4,31 %

- 3,97 %

2012

FCPI/ISF

- 3,33 %

- 3,33 %

* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les performances présentées correspondent à celles des Fonds dans leur phase d’investissement et ne peuvent donc pas être représentatives de celles qui prévaudront lors de la liquidation. Les informations relatives aux sociétés cotées ne doivent en aucun cas être considérées comme une recommandation d’achat ou de vente. Elles n’engagent nullement INOCAP en termes de conservation des titres cités au sein des portefeuilles.

3 Pour toute information : www.inocap.fr


Répartition par classe d’actifs au 31 décembre 2012 Gamme IRPP — INOCAP FCPI 7.1 Variation depuis l’origine (31/12/2007) + 17,61 % Dernière valeur liquidative 117,61 € - 2,66 % Variation 2nd semestre 2012

48,30 % Entreprises Innovantes* 51,03 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,67 % OPCVM Actions

INOCAP FCPI 8.2 Variation depuis l’origine (31/12/2008) + 13,97 % Dernière valeur liquidative 113,97 € Variation 2nd semestre 2012 - 2,22 %

51,55 % Entreprises Innovantes* 47,77 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,68 % OPCVM Obligataires

INOCAP FCPI 9.3 Variation depuis l’origine (31/12/2009) - 14,19 % Dernière valeur liquidative 85,81 € Variation 2nd semestre 2012 + 6,60 %

70,93 % Entreprises Innovantes 28,16 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,91 % OPCVM Obligataires

INOCAP FCPI 10.4 Variation depuis l’origine (31/12/2010) - 3,68 % Dernière valeur liquidative 96,32 € + 1,83 % Variation 2nd semestre 2012

49,53 % Entreprises Innovantes* 49,66 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,81 % OPCVM Obligataires

FCPI SANTÉAU 2010 Variation depuis l’origine (31/12/2010) - 12,07 % Dernière valeur liquidative 87,93 € Variation 2nd semestre 2012 - 2,46 %

46,55 % Entreprises Innovantes* 52,56 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,89 % OPCVM Obligataires

INOCAP FCPI 11.5 Variation depuis l’origine (31/12/2011) - 4,92 % Dernière valeur liquidative 95,08 € Variation 2nd semestre 2012 - 3,82 %

21,88 % Entreprises Innovantes 76,76 % OPCVM Monétaire et Liquidités 1,36 % OPCVM Obligataires

FCPI SANTÉAU 2011 Variation depuis l’origine (31/12/2011) - 3,20 % Dernière valeur liquidative 96,80 € Variation 2nd semestre 2012 - 1,94 %

17,93 % Entreprises Innovantes 80,72 % OPCVM Monétaire et Liquidités 1,35 % OPCVM Obligataires

FIP MADE IN FRANCE 2011 Variation depuis l’origine (31/12/2011) - 5,76 % Dernière valeur liquidative 94,24 € Variation 2nd semestre 2012 - 4,65 %

*

50,59 % Entreprises régionales 48,03 % OPCVM Monétaire et Liquidités 1,38 % OPCVM Obligataires

En application des règles de calcul, le quota FCPI de 60% est respecté au 31/12/2012 3 Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.


Analyse — Les PME innovantes françaises que nous finançons ont majoritairement continué à investir pour accélérer leur déploiement à l’international et intensifier leurs prises de parts de marché grâce à la compétitivité de leurs produits. Tout au long du semestre, nous sommes restés prudents. Notre objectif est de préserver votre patrimoine, face à une économie qui demeure fondamentalement fragile. Dans un environnement de marché dirigé par d’importants flux de liquidité provenant de politiques monétaires ultra-accommodantes, nous gardons une vision de moyen terme, sans spéculer sur les décisions de très court terme des banques centrales. Celles-ci restent peu efficaces pour relancer l’activité, confrontée à des difficultés structurelles. Au sein de la partie libre des Fonds, nous avons maintenu nos investissements en monétaire (Euro et Dollar). La hausse de l’Euro face au Dollar (4,3% sur le semestre) a impacté la performance des Fonds. Les déceptions, à venir, sur la croissance économique seront favorables au Dollar, qui devrait retrouver son statut de “valeur refuge”. Nos investissements non cotés donnent la priorité aux PME les plus innovantes. Des barrières techniques, difficilement prévisibles, ont contraint Kalray à retarder de deux ans la sortie de son microprocesseur de 256 cœurs. Au-delà des prouesses technologiques, parfois uniques au monde, ces PME doivent réussir à pénétrer leurs marchés en “évangélisant” et en repoussant les craintes liées au changement des habitudes. Les dameuses Aztec ont été confrontées à ce phénomène. Plus performantes que celles des concurrents italien et autrichien, ces dameuses n’ont pas réussi la percée commerciale escomptée. Notre choix de traduire les anticipations de besoins de financement complémentaire de ces PME, à fort potentiel, a impacté sensiblement la performance des Fonds FIP 8.1, FIP 9.2, FIP 10.3 et FIP 11.4. Certaines de nos sociétés ont su réorienter leur stratégie de développement commercial pour compenser les effets d’une tendance négative sur un secteur. Confrontée aux prix élevés des emplacements de fonds de commerce et à un environnement de consommation en récession, Arteum a fait preuve de flexibilité en signant des partenariats de développement avec le Printemps, la Fnac et Loft au Japon. La croissance des ventes se fait par un besoin financier moins important. Au sein de nos participations cotées, les prises de parts de marché à l’international ont globalement compensé les déceptions. La baisse du cours de MEDICREA (-16,3%) a été une source de contre-performance pour les Fonds FIP 8.1 et FIP 9.2. Le report de la demande finale d’homologation de son implant K-Jaws et un environnement concurrentiel qui s’est durci sous la pression de systèmes de remboursement en Europe et au Etats-Unis sont à l’origine de cette contre-performance. L’innovation de rupture a été créatrice de valeur sur le semestre. EOS imaging a poursuivi sa conquête commerciale à l’international (plus de 80% des ventes), tout particulièrement aux Etats-Unis où les ventes ont plus que doublé. La hausse du cours (+10%), reflet partiel de ces développements favorables, a bénéficié aux Fonds FCPI Innovation Industrielle (2011 et 2012). La sensible revalorisation de Mauna Kea Technologies a profité au Fonds FCPI Innovation Industrielle 2011. Le renforcement “à bon compte” de notre investissement au cours du semestre a généré une performance de +68%, qui est à l’origine de la bonne orientation de la performance du Fonds. La forte progression annuelle des ventes de Cellvizio (+82%) et de minisondes (+96%), la très large extension de la couverture géographique et l’obtention d’un tarif de remboursement exceptionnel aux Etats-Unis sont à l’origine de ces performances.


Répartition par classe d’actifs au 31 décembre 2012 Gamme ISF — INOCAP FIP 8.1 Variation depuis l’origine (15/06/2008) - 29,43 % Dernière valeur liquidative 70,57 € Variation 2nd semestre 2012 - 13,03 %

83,40 % Entreprises Régionales 16,60 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

INOCAP FIP 9.2 Variation depuis l’origine (15/06/2009) - 32,43 % Dernière valeur liquidative 67,57 € Variation 2nd semestre 2012 - 11,21 %

81,52 % Entreprises Régionales 18,48 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

INOCAP FIP 10.3 Variation depuis l’origine (15/06/2010) - 34,92 % Dernière valeur liquidative 65,71 € - 12,25 % Variation 2nd semestre 2012

96,94 % Entreprises Régionales 3,06 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

INOCAP FIP 11.4 Variation depuis l’origine (15/06/2011) - 10,00 % Dernière valeur liquidative 90,00 € Variation 2nd semestre 2012 - 5,61 %

55,34 % Entreprises Régionales 44,66 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

FCPI INNOVATION INDUSTRIELLE 2011 Variation depuis l’origine (30/09/2011) - 3,97 % Dernière valeur liquidative 96,03 € Variation 2nd semestre 2012 + 3,91 %

43,65 % Entreprises Innovantes** 56,35 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

FCPI INNOVATION INDUSTRIELLE 2012 Variation depuis l’origine (15/06/2012) - 3,33 % Dernière valeur liquidative 96,67 € Variation 2nd semestre 2012 - 3,33 %

**

7,74 % Entreprises Innovantes 92,26 % OPCVM Monétaire et Liquidités 0,00 % OPCVM Actions

En application des règles de calcul, les quotas intermédiaires sont respectés au 31/12/2012 3 Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.


Gamme IRPP — Fonds

INOCAP FCPI 7.1

INOCAP FCPI 8.2

INOCAP FCPI 9.3

INOCAP FCPI 10.4

FCPI SANTEAU 2010

INOCAP FCPI 11.5

FCPI SANTEAU 2011

FIP MADE IN FRANCE 2011

Année de création

Grandeur constatée

Somme de la valeur liquidative et des distributions d’une part en e ;   frais de gestion et de distribution (hors droits d’entrée) réellement prélevés depuis la souscription (calculés selon une méthode normalisée) Au 31.12.2008

Au 31.12.2009

Au 31.12.2010

Au 31.12.2011

Au 31.12.2012

VL + distribution

97,06

118,58

125,62

118,68

117,61

Montant des frais

5,69

11,22

17,56

24,20

30,40

VL + distribution

N/A

112,90

116,27

109,80

113,97

Montant des frais

N/A

5,77

10,75

16,37

21,61

VL + distribution

N/A

N/A

99,03

84,74

85,81

Montant des frais

N/A

N/A

5,48

9,71

13,33

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

96,11

96,32

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

5,40

9,46

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

93,33

87,93

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

5,19

9,18

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

N/A

95,08

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

N/A

5,43

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

N/A

96,80

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

N/A

5,16

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

N/A

94,24

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

N/A

5,47

2007

2008

2009

2010

2010

2011

2011

2011

Gamme ISF — Fonds

INOCAP FIP 8.1 *

INOCAP FIP 9.2 **

INOCAP FIP 10.3 ***

INOCAP FIP 11.4 **

FCPI INNOVATION INDUSTRIELLE **

Année de création

Grandeur constatée

Somme de la valeur liquidative et des distributions d’une part en e ;   frais de gestion et de distribution (hors droits d’entrée) réellement prélevés depuis la souscription (calculés selon une méthode normalisée) Au 31.12.2008*

Au 31.12.2009

Au 31.12.2010***

Au 31.12.2011

Au 31.12.2012

VL + distribution

98,97

99,48

97,90

93,17

70,57

Montant des frais

2,96

7,16

11,82

16,05

19,81

VL + distribution

N/A

N/A

94,63

97,92

76,10

Montant des frais

N/A

N/A

5,45

9,79

13,80

VL + distribution

N/A

N/A

95,26

86,34

65,71

Montant des frais

N/A

N/A

3,02

6,88

10,85

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

96,11

95,35

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

5,40

4,78

VL + distribution

N/A

N/A

N/A

N/A

92,42

Montant des frais

N/A

N/A

N/A

N/A

4,38

2008

2009

2010

2011

2011

* 1er exercice sur 6 mois ** clôture au 30/06/N *** 1er exercice sur 6 mois


Un investissements du semestre

Momindum L’innovation dans la formation Momindum commercialise une solution logicielle brevetée permettant d’enrichir, d’indexer et synchroniser une vidéo avec un plan, des mots clés et des documents. Les applications couvrent un large spectre dans la transmission des connaissances (formation pédagogique, marketing, outil d’aide à la vente). La diffusion du savoir se fait traditionnellement lors de formations ‘présentielles’ coûteuses et complexes à organiser. Momindum répond efficacement et économiquement à ces problématiques. Elle a également lancé avec Salesforce (leader mondial des outils de CRM) MyCorpTV, une offre unique de social learning permettant le partage d’expertise en vidéo sur un réseau social d’entreprise. Ses solutions s’inscrivent dans les stratégies de réduction de coûts des entreprises. Momindum compte parmi ses clients : Générali, Total, L’Oréal, Sciences Po. Lancée en 2008, Momindum a généré un CA de 1 Me en 2012. INOCAP accompagne Momindum dans son déploiement commercial en France et à l’international. 3 Fonds investis au capital de Momindum FIP 10.3, FIP 11.4, FIP MADE IN FRANCE 2011

Un échec / Un succès Notre investissement dans AZTEC, seul acteur français du marché des dameuses de ski, est basé sur sa capacité à commercialiser, après plus de 2 années de développement, une dameuse innovante et polyvalente (treuil et standard). Depuis 15 ans le secteur n’avait pas connu d’innovations notables. L’année 2012 s’achève par une progression de 30% du CA mais en deçà des anticipations de la société. Les dameuses Aztec facilitent l’exploitation du domaine skiable et allègent les dépenses d’exploitation mais n’ont pu prendre une part de marché supérieure sur le duopole italo-autrichien. Aztec va poursuivre l’industrialisation de ses process, améliorer son cycle d’achat et de production et renforcer ses innovations afin d’amorcer une compétition longue et délicate dans une année 2013 où l’appel d’offre bisannuel de la Compagnie des Alpes s’annonce comme fondamental. 3 Fonds investis au capital de AZTEC FIP 10.3, FIP 11.4, FIP MADE IN FRANCE 2011, FCPI 10.4, FCPI 11.5

En 2012, Mauna Kea Technologies a accéléré très fortement ses développements. La forte progression annuelle des ventes de Cellvizio (+82%) et de minisondes (+96%) confirme son positionnement stratégique. Mauna Kea a implanté sa technologie révolutionnaire dans 65 laboratoires et établissements de soins. Le parc installé est désormais de 283 Cellvizio. La couverture géographique a été très largement étendue, avec l’ouverture de nouveaux marchés au Brésil, en Russie, en Inde, en Chine, au Canada et en Turquie. Les ventes, qui ont atteint 8,8 ME, ont été réalisées à 90% à l’international dont 48% aux Etats-Unis. L’obtention d’un tarif de remboursement exceptionnel de 927 $ par procédure aux Etats-Unis devrait faciliter l’adoption du Cellvizio. Ces réalisations sont des signes tangibles que la biopsie optique est en train de devenir un standard de soin en gastroentérologie. Cette ‘‘pépite de l’imagerie’’, qui révolutionne le diagnostic en donnant accès, grâce à la biopsie optique, à une caractérisation des tissus au niveau cellulaire, en temps réel, semble avoir posé les jalons essentiels à la poursuite d’une forte dynamique en 2013. 3 Fonds investis au capital de Mauna Kea Technologies FCPI 7.1, FCPI 9.3, FCPI 10.4, FCPI SANTÉAU 2010


Focus sur l’offre ISF 2013

Un Fonds investi dans des secteurs porteurs, acycliques et intemporels

Un FCPI dynamique 3 Une gestion : Cotée 3 Deux secteurs : l’eau et la santé 3 Une durée courte : 6 ans

INOCAP se mobilise en faveur des jeunes en difficultés avec Apprentis d’Auteuil Depuis janvier 2009, INOCAP soutient, dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale, Apprentis d’Auteuil en lui reversant chaque année 20% de ses frais de constitution. Fondation reconnue d’utilité publique, Apprentis d’Auteuil accueille, forme et insère près de 14 000 jeunes (âgés de 0 à 26 ans) en grande difficulté sociale, familiale ou éducative. Confiés par leur famille ou par les services de l’Aide sociale à l’enfance, les jeunes bénéficient d’un cadre sécurisant pour se reconstruire et développer leur savoir-être et leur savoir-faire. Ainsi, 66 formations professionnelles leur sont proposées au sein de 200 établissements d’Apprentis d’Auteuil. Aujourd’hui, alors que notre pays traverse une grave crise, l’échelle et la diversité des détresses s’étendent en France. 18 % des enfants sont touchés par la pauvreté. Depuis 2010, on compte pour la première fois parmi les sans-abri, plus de familles avec de très jeunes enfants et d’adolescents que de personnes isolées. 150 000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification. En 2011, un jeune actif sur quatre est demandeur d’emploi. Aussi les familles sont-elles chaque année plus nombreuses à demander un soutien. 80 % des jeunes accueillis dans nos établissements sont directement confiés par un parent. Face à ce bilan alarmant, l’aide de mécène tel qu’INOCAP est encore plus nécessaire et précieuse. Ensemble nous avons les moyens de redonner de l’espoir à la jeunesse et d’agir de manière collective ’’.

François Content, Directeur Général d’Apprentis d’Auteuil  Pour toute information : apprentis-auteuil.org


40 rue la Boëtie 75008 Paris T. +33 (0)1 45 64 05 80 F. +33 (0)1 45 64 05 52 www.inocap.fr Société de gestion de portefeuilles agréée par l’AMF n° GP 07000051


Reporting ISF S2 2012