Numéro unique 2019/2020 INJS METZ INFO

Page 1

Journal de l’Institut National de Jeunes Sourds de Metz

DOSSIER

UNE ANNÉE PARTICULIÈRE...

n° 2019 - 2020

injs metz infos


LE MOT DE LA DIRECTRICE L’année scolaire 2019-2020 a pris fin. Nous avons, avec la même émotion que chaque été, pu dire au revoir à nos élèves et à nos équipes pédago-éducatives et thérapeutiques pour quelques semaines, et préparons dès aujourd’hui leur rentrée de septembre. L’année scolaire a pris fin… et quelle année ce fut ! Le confinement, période difficile pour chacun, individuellement comme collectivement, nous a pourtant poussé à relever des défis multiples, techniques, humains et intellectuels. Nous avons été fiers de l’investissement de chacun dans la poursuite de l’accompagnement de nos élèves ; fiers de l’engagement de tous, grâce auquel nous avons pu, pas à pas, ré-accueillir professionnels et enfants selon un protocole méticuleusement établi par l’équipe de direction. Ces derniers mois furent remplis de doutes et de questionnements divers sur l’avenir, mais c’est ensemble et soudés que nous avons pu les traverser. Et si cette crise sanitaire restera gravée dans les mémoires, elle ne saurait néanmoins totalement éclipser les autres temps fort de cette année particulière. Nous avons en effet pu tenir les promesses faites les années précédentes, améliorer nos méthodes d’accompagnement et développer de nouveaux projets. Nous avons établi de nouveau partenariats, en France et hors de nos frontières, nous sommes ouverts au monde culturel local et nous sommes fiers de la réussite aux examens de nos « plus grands ». C’est optimiste donc que je vous souhaite d’excellentes vacances, F. Slinger-Cecotti Directrice de l’INJS de Metz.


SOMMAIRE Newsletter qualité

4

Dossier : Une année particulière...

6

Best of 2019-2020 : Sorties et évènements

6

Fils rouges 2019-2020

12

Une fin d’année atypique

13

Orientation : à quoi ressemblera demain ?

15

Nouveauté à la rentrée

17

Conseil scientifique : où en sommes-nous ?

20

Et l’année prochaine ?

21

Save the date !

21

Des délégués «développement durable»

21


NEWSLETTER QUALITÉ Au cours de cette année scolaire si particulière, la démarche qualité n’a pas fait exception et a emprunté des voies inédites, au rythme de l’avant et de l’après Covid. Au cours du premier semestre, l’INJS a fait le choix d’améliorer son organisation et son fonctionnement pour augmenter la qualité de l’accompagnement auprès des enfants. Pour ce faire, la direction de l’Institut a missionné le cabinet Ylios afin de réaliser un état des lieux et élaborer des pistes d’action selon une méthodologie participative. À partir d’entretiens de professionnels représentatifs de tous les métiers, piloté par un comité de pilotage (copil) composé de représentants de chaque champ professionnel et un comité stratégique (costrat) composé du copil et de l’équipe de direction, l’état des lieux a mis en évidence 13 pistes d’actions selon cinq dimensions (stratégie et vision, processus, métiers, management, communication) :

Stratégie et vision • Mettre en place un parcours thérapeurique pour chaque enfant • Clarifier le projet de l’INJS : vision sourds et dysphasique ESMS ou école • Clarifier le projet de l’INJS sur l’inclusion et la place de la LSF • Actualisation et mise en place du projet linguistique • Clarifier le contenu de l’intervention SAFEP.

Processus • Améliorer la redescente d’informations • Identifier et mettre en place les procédures nécéssaires.

Métiers • Capitaliser le savoir • Faire respecter l’équité professionnelles et faire comprendre les différences de statuts.

Management • Mettre en place un superviseur des pratiques/ un psychologue • Améliorer les échanges interpersonnels.

Communication • Évaluer l’acceptabilité d’un trombinoscope • Améliorer le fonctionnement du calendrier

Certaines actions ont pu se mettre en place rapidement : • Améliorer la redescente d’informations : à l’issue de chaque codir, chaque chef de service transmet les informations concernant ses équipes lors d’une réunion hebdomadaire • Mettre en place une supervision des pratiques : présentation de la démarche appréciative en réunion générale le 2 juillet et déploiement auprès de l’ensemble du personnel dès la rentrée de septembre. La démarche appréciative vise à co-construire des pistes d’actions concrètes à partir d’une vision partagée des réussites passées et souhaitable pour l’avenir de l’établissement. D’autres actions ont été interrompues en raison du confinement : • Acceptabilité d’un trombinoscope : l’opération « actualisation du trombinoscope » était planifiée en mars et devra être reprogrammée à la rentrée


À partir du 16 mars 2020, dans le contexte de confinement, l’établissement a mis en place une continuité du lien pédagogique et médico-social à distance grâce à la créativité et à l’adaptabilité des professionnels chargés de l’accompagnement. À compter du 22 juin, le fonctionnement de l’établissement permettant l’accueil de tous les élèves, la continuité pédagogique à distance n’était plus nécessaire et nous avons souhaité consulter les parents sur les mesures mises en place par les services pédagogiques, éducatifs et thérapeutiques.

96% des parents ayant répondu à l’enquête ont déclaré être satisfaits de l’accompagnement proposé par l’établissement durant cette période.

L’enquête de satisfaction a donné les résultats suivants : 84 questionnaires envoyés, 24 ont été retournés, ce qui donne un taux de réponse de 29% assez satisfaisant pour une enquête administrée par mail ; le taux de satisfaction globale est de 96 %. L’analyse de cette enquête révèle les différents supports retenus par les familles ont globalement permis de maintenir le lien et la continuité pédagogique et que les professionnels ont eu recours à des supports et des contenus innovants, notamment numériques (Padlet, WhatsApp…) et des supports déjà largement utilisés par la communauté sourde tels que Skype, Messenger, réseaux sociaux…). De ce point de vue, le lien a été plus facile à maintenir avec les adolescents déficients auditifs habitués à correspondre par le canal visuel. Les services thérapeutiques ont rencontré plus de difficultés pour maintenir une continuité d’accompagnement, notamment avec les enfants dysphasiques.

Présentation de la démarche appréciative par Martine Regourd Laizeau le 2 juillet dernier


DOSSIER : UNE ANNÉE PARTICULIÈRE...

BEST-OF 2019-2020 : SORTIES ET ÉVÈNEMENTS LES INCONTOURNABLES

Journée européenne de la langue des signes · De l’autre côté du Rhin •23.09.2020 •

Les premières manifestations organisées en 2018 par l’INJS de Metz en l’honneur de la Journée Internationale des Langues des Signes, proclamée par l’ONU le 23 septembre, s’étaient déroulées sur une semaine, afin de présenter un panorama complet des langues des signes. Elles étaient présidées par Sophie Cluzel, secrétaire d’État, auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées.

inaugurée, en présence de Danuta Pieter, déléguée générale de la Fondation Pièces Jaunes. Et, entre de nombreuses présentations optimistes quand à l’évolution des nouvelles technologies adaptées à la surdité, a également été présenté le partenariat avec le Rotary Club franco-allemand du Land Sarre qui a permit à plusieurs élèves de l’INJS de se rendre à la foire européenne des livres jeunesse de Sarrebruck le 26 septembre dernier et de rencontrer leur pairs scolarisés à l’école Ruth Schaumann de Lebach, établissement analogue au nôtre en Sarre (le partenariat avec cette école a d’ailleurs été officialisé lors de cette journée par la signature d’une convention) .

En 2019, l’INJS a souhaité renforcer la dimension européenne de cette journée en la plaçant sous le signe des échanges culturels transfrontaliers francosarrois en l’honneur des langues des signes française et allemande, profitant d’ailleurs de l’événement pour glisser un clin d’œil judicieux à la Journée Européenne des langues du 26 septembre : manifestation s’inscrivant également dans la dynamique du projet “Moselle, euro-département”.

Cette année, l’INJS fétait également ses 40 ans d’installation au 49 rue Claude Bernard... Santé !

C’est lors de cette journée que la salle de rythme rénovée grâce à une subvention de la fondation Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France a été

6


Journée portes ouvertes 2019 • 09.10.2019 •

Le 9 octobre 2019, l’INJS de Metz a ouvert ses portes pour une journée toute particulière. L’occasion pour chacun ; familles, enfants, professionnels ou « simples curieux », de se plonger dans le quotidien des enfants accueillis, de découvrir les projets de l’année, mais également de rencontrer et d’échanger avec deux invités d’honneur : Levent Beskardes et Pénélope, auteurs du livre « Amour Rouge ». Les visiteurs ont pu alors, entre initiations à la LSF et la LfPC, conte « parlé et signé », séance de dédicace, …, se plonger dans l’univers de l’INJS et profiter d’un après-midi de partage et de convivialité au gré des couloirs, des salles et des activités.

Cours de LSF

7


Fête de l’Abbé de l’Épée • 20.11.2019 •

Cette année la Fête de l’Abbé de l’Épée a été riche en animations. Les élèves ont démarré la journée par une rencontre littéraire avec Emmanuel Bourdier, auteur jeunesse. Il a présenté son livre « Mercredi, c’est papi !». Ensuite les élèves ont écouté et regardé l’histoire signée de l’Abbé de l’Épée d’après une idée originale de Didier Flory, dramaturge, metteur en scène et comédien, Manuel Leitao et Marie-Françoise Rossi. Durant l’après-midi, la remise officielle des diplômes s’est faite en présence d’Anne Padier-Savouroux, IEN ASH de l’Académie de Nancy-Metz. Pour finir la journée en beauté, nous avons eu le plaisir d’assister à une répétition ouverte de l’atelier théâtre en présence de Didier Flory. Une journée riche devant un public enthousiaste. Bravo aux lauréats et encore merci à nos intervenants !

Fête de noël • 18.12.2019 •

Entre projections cinématographiques, conte signé, marché de Noël et danses présentées par les élèves, l’Institut était jovial en ce 18 décembre... La senteur du pain d’épices et l’ambiance de fin d’année flottaient au gymnase pour le plus grand plaisir de chacun. Côté cinéma, Le drôle de Noël de Scrooge a reçu un accueil chaleureux par les classes du secondaire. Jim Carrey «a fait le taf» dans «un bijou d’animation». Pour les primaires, Arthur et la magie de Noël a transporté les enfants dans une aventure peu ordinaire vers le Grand Nord…

Rencontre avec Emmanuel Bourdier

8


Foire Internationale du Livre jeunesse de Sarrebruck

CULTURE

•26.09.2019 •

C’est avec sa participation à la foire internationale du livre jeunesse que l’INJS célébrait, cet hiver, on tout nouveau partenariat avec le Rotary Club francoallemand du Land Sarre. Une journée placée sous le signe de la culture et de la découverte.

Sortie au nest-théâtre de Thionville • 28.11.2019 •

Le jeudi 28 novembre, quelques élèves se sont rendus au Théâtre en Bois afin d’assister au spectacle «Dislex» d’Isabelle Ronayette. La pièce, touchante et aux airs d’autobiographie (les auteurs relatent avec poésie leur propre expérience), a sût séduire par l’authenticité de la galerie de personnages se succédant sur scène. Tantôt comique, tantôt précieuse, la dyslexie questionne : et si, finalement, elle n’était pas un don unique qui permettrait d’appréhender le monde différemment ?

Fête de la Science

SOCIÉTÉ

• 10.10.2019 •

Apiculture & Biodiversité

L’édition 2019 de la Fête de la Science a eu lieu du 5 au 13 octobre en métropole. Pour cette 28e édition, les élèves de l’INJS sont allés découvrir voire redécouvrir la science à travers différents ateliers. L’occasion de vivre la science sous un jour nouveau, en images, en débats, en actions et en émotions.

• 28.11.2019 • 05.03.2020

Séance en plein air au rucher école de Montoy Flanville le 28 novembre. Au programme: sensibilisation à l’importance du rôle de l’abeille dans l’écosystème, étude d’une ruche et visite de la miellerie. Les élèves participants ont pu ensuite s’investir dans l’apprentissage du cycle de la vie et organiser une réflexion commune : comment réagir en cas de piqûre d’abeille ?! Nouveau rendez-vous, le 5 mars cette fois-ci pour une petite délégation, au rucher pour un atelier manuel et convivial. Élèves et accompagnateurs ont été invité à monter ruches et cire sur cadre.

< «Les enfants ont eu l’occasion de construire une ruche sur cadre.»

9


Semaine contre le Harcèlement scolaire • 07.11.2019 •

Pour sensibiliser la communauté éducative aux phénomènes de harcèlement dans le milieu scolaire, la journée «Non au harcèlement» a été organisée à l’INJS, comme dans toute la France, le jeudi 7 novembre. Cette journée était l’occasion de rappeler combien la prévention et la lutte contre le harcèlement sont fondamentales pour permettre aux élèves d’avoir une scolarité épanouie dans le cadre de l’École de la confiance. Cette année, elle a lieu le 7 novembre. À cette occasion, la projection du manga animé «Silent Voice» de Naoko Yamada a été organisée. Un débat signé entre les référentes «Non au hacélement» de l’éducation nationale et élèves s’est également déroulé le matin afin de parler des différentes formes de violence et leurs conséquences.

Des décos écolos • 18.11.2019 •

Les élèves de l’atelier menuiserie ont été conseillés par M Labarthe afin de réaliser des constructions écologiques et responsables pour les fêtes de fin d’année. Parmi celles-ci, coup de coeur de la rédaction pour le jeu de dominos «handmade» !

10


PARTENARIAT L’INJS à Disneyland • 15.01.2020 •

Le 29 janvier dernier, un groupe de 24 élèves de l’INJS de Metz a été convié, par la Fondation des Hôpitaux de Paris et dans le cadre de l’opération pièces jaunes, à passer la journée au célèbre parc de Marne-la-Vallée. Le programme, «chargé mais complet » comprenait, entre deux attractions fortes, la participation à de nombreux ateliers artistiques et manuels sur le thème de « l’hôpital de demain » et la chance d’assister à des concerts et spectacles inédits. Et qui de mieux pour pimenter la journée féérique que la présidente de la fondation, Brigitte Macron, et le parrain 2020 de l’opération pièces jaunes, Didier Deschamps ? Nos voyageurs ont pu alors profiter de la présence du sélectionneur des bleus pour récupérer un autographe («Mes parents ne vont jamais me croire !» ) avant de sauter dans un dernier grand huit et finir la journée autour du château de la belle au bois dormant et ses illuminations.

FONDATION des HÔPITAUX DE PARIS •12.02.2020 •

Effervescence, ce mercredi 12 février, dans la toute nouvelle salle de rythme de l’INJS. Brigitte Macron, assise au cœur d’un public enthousiaste, assistait en effet aux festivités organisées en l’honneur de la Fondation des Hôpitaux de Paris, fondation à l’origine de la subvention de 30.000 € ayant permis la rénovation de la salle…. Et quelles festivités ! L’après-midi, placé sous le signe de la culture, de la musique et de l’expression corporelle, a vu défiler sur scène jeunes et moins jeunes, concerts réalisés par les élèves de l’atelier musical du mercredi, filage de la pièce de théâtre «ambiance cinéma muet » mise en scène par Didier Flory, défilés de costumes de carnaval, et animations variées animées par les partenaires de l’opération Pièces Jaunes. Et pour finir, une prestation enthousiaste de la Team Signe Events, en musique, chant et signe. La Première Dame n’aura eu ensuite que le temps de partager un goûter bien mérité avant de quitter l’institut, un grand sourire aux lèvres et des bouquets de fleurs sous le bras.

11


FILS ROUGES 2019 - 2020 Enfants du monde Comment vit-on «ailleurs» ? Qu’est ce «qu’être un enfant» à l’autre bout du monde ? Nos habitudes sontelles liées à notre culture et notre géographie ? L’année dernière, les équipes pédagogiques des classes du premier degré lançaient le projet «Enfants du monde», et ouvraient les portes d’une approche ludique et pluridisciplinaire de l’étude des pratiques sociales et culturelles d’autour du globe. Un prétexte didactique à la découverte de l’autre, matérialisé par l’exploration de nouvelles formes d’expression artistiques, communicationnelles, gustatives, ... . Car en effet, le voyage ne se veut pas que théorique ! Les papilles de nos élèves ont expérimenté nombreux mets exotiques à l’occasion des «menus d’autour du monde» concoctés par le Chef Cuisinier de l’établissement, François Taillard, et le mois de décembre a vu la salle de musique s’emplir des chants vietnamiens des classes de GS, CP et CM1 / CM2, de la chorégraphie «Scatteerlings of Africa» des classes adaptées 1&2, et de la présentation du «Papa pingouin» de la classe de CE1. L’initiative séduit les plus jeunes, heureux de s’aventurer au delà des frontières et de participer à l’amorce de réflexions : découvrir l’autre n’est ce pas aussi apprendre à accepter la différence et à l’envisager comme une force ?

Boîtes à don Les élèves de l’atelier menuiserie de M. Labarthe sont formels : le don c’est encore mieux quand il est utile ! Cette hiver, la ville de Metz s’est vu heureuse de recevoir, des mains des classes de SIPFP, une toute nouvelle boîte à dons «pour vivres périssables». Une réalisation unique et réfléchie qui encourage chacun à l’altruisme «sans attente en retour» ; invitation «toute en bois» à la générosité en cette période où les inégalités se font plus visibles que d’ordinaire... L’initiative, appréciée par la ville, marque le commencement d’un partenariat plus durable. Nos menuisiers œuvrent déjà en effet sur leur prochain projet : une boîte à livres... à donner !

12


UNE FIN D’ANNÉE «ATYPIQUE»... REPRENDRE L’ACCOMPAGNEMENT « POST-CONFINEMENT ». Le vendredi 13 mars, suite à l’annonce de la fermeture prochaine des écoles par le gouvernement, l’INJS renvoie ses élèves « à la maison ». Un au revoir difficile pour certains : aucune date de retour n’ayant été fixée. Les deux mois suivants sont dédiés à la planification d’une reprise « toute particulière », pour les enfants certes, mais également pour les professionnels de l’établissement. Une reprise en plusieurs temps, qui suivra un protocole sanitaire stricte et précis.

au sol leur indique la distanciation d’un mètre à respecter entre tous en attendant de rentrer en classe. Deux surveillants les accompagnent. L’attente néanmoins ne s’éternise pas et, après une présentation générale des diverses modalités sanitaires à respecter, tous sont invités, par groupe, à entrer dans les couloirs désinfectés au préalable et à rejoindre leur salles de classe, après passage par un (futur routinier) « lavage des mains ».

En effet, après 83 jours, et peu après la reprise du personnel de l’institut, les premiers enfants sont réaccueillis à l’INJS, sur la base du volontariat et en classes restreintes, mais un grand sourire sur les lèvres (et derrière le masque pour les plus grands). L’accès aux salles se fait alors en plusieurs temps. Les enfants sont tout d’abord accueillis à la grille par deux infirmières « armées » de thermomètres flash, qui vérifient la température de chacun avant d’autoriser toute pénétration sur le site. Une fois cette première étape franchie, les élèves sont orientés vers la cour de récréation où une signalétique

Et si toutes les mesures ne sont pas toujours faciles à respecter, chacun sait se montrer conscient de la nécessité du protocole et s’adapte. Plus de jeux de ballon dans la cour ni d’accolades le matin, certes, mais les activités s’accoutument et la situation, inhabituelle, devient l’occasion pour tous de faire preuve d’imagination… . C’est donc dans la bonne humeur, toujours, et autour d’un goûter, que les enfants ont pu dire au revoir à l’institut pour les vacances d’été, curieux des mesures de l’année prochaine mais lucides quant à leur nécessité.

Masque et mesures barrières lors du goûter de fin d’année n’ont pas empêché les enfants d’en profiter !

13


Le matin, accueil par deux infirmières

Dans la cour, une signalétique spécifique a été tracée.

UN ACCOMPAGNEMENT ADAPTÉ. Comment chacun a-t-il vécu ces (presque) trois mois de confinement ? Comment aborder la situation, anxiogène pour certains, de manière globale, certes, mais individuelle également ? L’INJS a mis un point d’honneur à maintenir un accompagnement complet tout au long de cette période particulière, et c’est tout naturellement que les professionnels, dès le premier jour de reprise, ont

abordé avec chaque enfant «sa vision personnelle» des évènements. Professeurs, éducateurs et soignants ont pu alors travailler autour des thèmes de l’isolement, du sanitaire, ou de la peur de «la transmission» via des activités individuelles ou de groupe, et en utilisant différentes formes d’expression.

Le confinement représenté par Léana, élève de SHA

14


ORIENTATION ; À QUOI RESSEMBLERA DEMAIN ? CHOISIR SA FILIÈRE... L’INJS éduque, l’INJS accompagne, l’INJS forme. Et cette année, c’est dans des circonstances toutes spéciales que l’INJS observe « ses plus grands » obtenir leur diplôme. Comment alors les guider vers la voie la plus adaptée à leurs aspirations ? Continuer à les accompagner, quelques pas encore, dans leur nouvel environnement ? Comment «ouvrir toutes les portes possibles» et proposer à chacun la «parfaite» orientation ? La période de printemps marque, chaque année, un temps de prise de décision pour tout élève en fin de scolarité secondaire. Cette année, malgré la situation inhabituelle, ne fait pas exception… et les questionnements sont nombreux. Les premiers trimestre ont pourtant apporté de nombreuses pistes aux « grands » de l’INJS. De multiples débats ont été amorcés et les équipes de professionnels ont accompagné chaque discussion de moyens pratiques et didactiques pour que chaque élève puisse trouver, dans son orientation, satisfaction et épanouissement personnel. Les classes de SIPFP, sensibles aux environnements professionnalisant puisqu’accompagnées, depuis plusieurs années déjà, par des intervenants spécialisés et des ateliers techniques ciblés (menuiserie, maintenance du bâtiment et des collectivités, ...), ont pu profiter de sorties «découverte» multiples dans divers établissements de poursuite d’étude, participer à différents forums, et rencontrer des professionnels d’horizons divers. Autant de pistes appréhendées et découvertes, qui ont su séduire et convaincre par leur pertinence et leur accueil chaleureux. De nombreux élèves en sortent d’ailleurs rassérénés et prêt à concrétiser leurs désirs de filières «pros». Et si s’orienter vers de nouvelles opportunités ne se fait pas sans quelques appréhensions, l’Institut sait aussi suivre l’évolution de ses «anciens». En encourageant chaque élève à rejoindre le SIPAS (Service interne d’Insertion professionnelle et d’Accompagnement Social), l’INJS promet ressources et écoute aux jeunes sortis de l’établissement mais également à leurs familles et aux nouvelles structures les accueillant. Un lieu de dialogue et de soutien qui permet à chacun d’entrer sereinement dans la vie active.

15


EMPLOI & HANDICAP Entrer dans la vie active reconnu comme «travailleur handicapé» ? Une réalité, soutenue par de nombreuses structures.

invalidante», mais comme la possibilité d’accéder à certains aménagements spécifiques et adaptés des structures qui embauchent. L’INJS, d’ailleurs, met à disposition de ses anciens élèves et jeunes actifs de nombreuses solutions d’accompagnement pour rendre l’accès à l’emploi plus paisible pour chacun. Sortir de l’INJS c’est alors rejoindre, toutes les cartes en mains, le monde du travail et ses singularités. C’est assumer son statut «particulier», sans le considérer comme un frein à ses ambitions. Sortir de l’INJS pour découvrir la réalité d’un nouveau métier c’est être conscient de ses droits et de l’accompagnement spécifique dont chaque personne peut être bénéficiaire.

En France, la reconnaissance de travailleur handicapé s’obtient via la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) et ne bouscule en rien les rêves d’avenir de nos jeunes diplômés. Si l’orientation de la personne en situation de handicap peut s’organiser autour d’un milieu de travail dit «protégé», la commission privilégie le travail en milieu ordinaire : en «entreprise privée ou publique du marché classique» et suit avec attention le respect des normes d’embauches de ces dernières. La reconnaissance de travailleur handicapé ne doit donc pas être perçue comme une «étiquette

RAPPEL - «PRINCIPE DE NON DISCRIMINATION» : «En France, le handicap, au même titre, par exemple, que l’âge, la situation de famille, les opinions religieuses ou politiques, fait partie des critères de discrimination prohibés. L’employeur ne peut donc se baser sur ce critère pour traiter de manière moins favorable un salarié, dans tous les aspects de la vie professionnelle (rémunération, formation, discipline, etc.), du recrutement jusqu’au départ de l’entreprise.»

(Source : travail-emploi.gouv.fr)

FORUM Le 19 novembre dernier, les classes de SIPFP 3 et 4 se sont rendues à la salle Saint-Exupéry de Woippy dans le cadre de la 23ème édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées. Le forum, «Ma différence fait la différence», organisé par Cap Emploi, a permit cette année aux 600 visiteurs présents de rencontrer professionnels et recruteurs de l’économie mosellane mais également de nombreux organismes de formation locaux. Les futurs jeunes actifs de l’INJS ont pu également, entre deux échanges, participer aux ateliers de coaching et d’image de soi proposés par les organisateurs. Une rencontre bienvenue pour les élèves participants, à l’aube, chacun, de prises de décisions majeures concernant leur avenir. Et si l’après-midi a su pointer

avec finesse les difficultés quotidiennes de la recherche d’emploi en situation «particulière», les intervenants, accueillants et ouverts à l’échange, ont pu rassurer nos futurs jeunes actifs quant aux opportunités «qui ne manquent pas». Un aprèsmidi productif donc, où les contacts obtenus ne demandent désormais qu’à se développer... .

16


LES ORGANISMES QUI ACCOMPAGNENT LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP POUR ACCÉDER À L’EMPLOI : •

Pôle emploi. Chaque agence locale dispose d’un conseiller à l’emploi spécialisé pour les personnes en situation de handicap. Le réseau « Cap emploi ». Ces organismes de placement spécialisés interviennent auprès des employeurs et des personnes en situation de handicap afin de promouvoir l’intégration et le maintien dans l’emploi de ce public. Les missions locales. Elles peuvent aider les jeunes en situation de handicap, de 16 à 25 ans inclus, à définir leur projet professionnel et à les accompagner vers l’emploi. Des associations de personnes handicapées ou des établissements spécialisés qui ont constitué des services d’accompagnement vers l’emploi. L’Agefiph propose un ensemble de services et d’aides financières aux entreprises de droit privé (quelle que soit leur effectif), ainsi qu’aux

NOUVEAUTÉ À LA RENTRÉE... Dès la rentrée de septembre 2020, l’INJS de Metz ouvre la première classe « tremplin » de France qui va permettre, pendant une année supplémentaire, aux élèves de fin de 4e ou de 3e déficients auditifs ou dysphasiques d’affiner leur projet d’orientation, soit en filière générale, soit en prépa pro, tout en abordant les compétences socles et les habiletés sociales selon des approches pédagogiques novatrices. Ainsi, l’atelier « Autour du goût », avec l’apprentissage du travail en équipe, de la rigueur et de l’exemplarité, selon des thématiques éco responsables et la participation d’un chef cuisinier, constituera un axe pédagogique central et une des pistes d’orientation métier.

17

personnes en situation de handicap orientées vers le milieu ordinaire de travail par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) : aides à l’embauche en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, aide à l’aménagement du poste de travail, etc. L’Agefiph intervient également afin d’aider au maintien dans l’emploi des salariés reconnus handicapés ou engagés dans une procédure de « reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé » (RQTH). Les interventions de ces organismes sont gratuites.

(Source : travail-emploi.gouv.fr)


OPÉRATION «SENSIBILISATION» À L’INSTITUT... L’INJS de Metz s’engage et place la non-discrimination professionnelle au centre de ses préoccupations. Retour en image sur la campagne de sensibilisation 2019 «Handicap et emploi».

BD HANDICAP & EMPLOI - INJS DE METZ

CLICHÉ N°1 : UN TRAVAILLEUR HANDICAPÉ ÇA SE REMARQUE Tu as déjà rencontré Mathieu ? Il paraît qu’il est handicapé

Ah bon ?! Je l’ai croisé ce matin, ça ne se voit pas

C’est peut-être un retard mental ? Il ne parle pas beaucoup

Mais il n’est pas en fauteuil roulant ...

Mais non !!! Mathieu a un handicap moteur Cécile

Il souffre d’une

hernie discale

C’est un handicap ?

18


19


CONSEIL SCIENTIFIQUE : OÙ EN SOMMES-NOUS ? Composition :

Travaux en cours : 1- Un groupe de travail s’est constitué autour de Mmes

Les statuts du conseil scientifique de l’INJS prévoient la nomination de vingt-huit membres représentatifs des communautés médicale, paramédicale, universitaire et éducative nationales. Ils sont nommés par le Conseil d’administration de l’INJS et se répartissent comme suit :

Perini, Lignon, Piquard Kipffer, Ruvoletto chercheuses en sciences du langage, sciences de l’éducation et informatique appliquée, Mme Venti et M. Sigier, professeurs CAPEJS de l’INJS et Manuel Leitao, moniteur LSF pour réaliser un logiciel permettant d’améliorer la compréhension de la lecture et faciliter le travail en autonomie pour des élèves déficients auditifs et dysphasiques. Le logiciel permettra de proposer des textes de nature différente (littérature jeunesse, manuels avec consignes dans différentes matières telles que math, sciences, français…) correspondant aux cycles de l’Éducation nationale, avec différentes méthodes d’étayage (LSF, LfPC, définitions écrite, images…). La formalisation de la méthodologie devrait s’achever fin septembre avec la mise en place d’un test de compréhension qui permettrait de comparer l’apport des différents étayages. Un premier retour d’expériences pourrait être partagé au cours du premier trimestre 2021.

• le Président, président du conseil d’administration de l’INJS • 4 membres associés (2 représentants de la direction de l’INJS, 1 expert juridique, 1 attaché de recherche clinique (ARC) ou assimilé • 4 membres représentant le pôle médical • 2 membres représentant le pôle ingénierie • 12 membres représentant le pôle scientifique (chercheurs rattachés à un laboratoire de recherche) • 5 membres représentant le pôle pédagogique, éducatif et thérapeutique de l’INJS

Objectifs :

Le Conseil Scientifique a pour principal objectif d’impulser et de coordonner des activités de recherche et d’innovation dans le domaine de la surdité et de la dysphasie, pour une meilleure inclusion de la personne en situation de handicap.

Fonctionnement :

Le CS se réunit une fois par trimestre : au cours de l’année 2019/2020, le conseil scientifique s’est réuni le 17 octobre, le 5 mars et le 2 juillet dernier, selon des modalités particulières (semi présentiel et visioconférence).

2- D’autres travaux sont conduits par de étudiantes de

L1 et M1 en orthophonie, sous la conduite de Mme Piquard Kipffer consistant pour l’un à tester l’incidence d’un avatar parlant auprès d’enfants présentant une surdité et familiarisés à la lecture labiale et pour l’autre à comparer la compréhension de textes sur album papier et sur album numérique codé interactif (visuel présenté ci-dessus).

20


ET L’ANNÉE PROCHAINE ? SAVE THE DATE ! Après une année de répétitions et de préparation, les élèves de l’atelier théâtre de l’INJS n’ont malheuresement pas pu se produire sur scène cette année. Qu’importe ! C’est donc le 14 octobre prochain dans la salle de la «Boîte À Musique» de Borny qu’ils auront le plaisir de nous régaler de leur interprétation de la pièce «Meutre dans le Metz-Paris», mise en scène et réécrite pour l’occasion par M. Didier Flory.

DES DÉLÉGUÉS «DÉVELOPPEMENT DURABLE» Pourquoi faut-il agir pour la planète ? Pas de question piège ici, mais une réflexion « sur le long terme ». Une remise en question du quotidien et de l’impact du mode de vie de chacun. La promesse d’un investissement individuel et collectif pour aider, au mieux, le développement durable. La protection de l’environnement a toujours été l’un des moteurs des prises de décisions de l’institut ; du tri des déchets au choix des menus de la cantine, en passant par les valeurs transmises aux plus jeunes par les équipes accompagnantes. L’année prochaine, les élèves sont invités à s’investir encore, ensemble, et à faire preuve d’initiatives via le projet « d’écos-délègués » au sein des classes du secondaire. Des délégués élus, chargés d’informer, de partager, de proposer des actions concrètes, … et de participer à la construction d’un monde plus propre et plus sain en commençant par «ici». L’INJS, en effet, soutient l’engagement des plus jeunes dans la lutte contre le réchauffement climatique et s’engage collectivement à offrir à ses élèves « toutes les armes dont ils auront besoin » pour les aider à relever le plus grand défi du siècle.

PS : AVIS À NOS ÉCOS-RESPONSABLES ! Rendez-vous du 18 septembre au 8 octobre (avec temps fort du 20 au 26 septembre) pour la «semaine» du développement durable ! (Pour plus d’informations il faudra attendre la rentrée...)

21


L’ENSEMBLE DE L’ÉQUIPE DE L’INJS VOUS SOUHAITE UN BEL ÉTÉ, DE BONNES VACANCES ET A HÂTE DE VOUS RETROUVER À LA RENTRÉE !

...et pour ne rien rater de nos actualités, suivez nous sur les réseaux sociaux : facebook : @INJSMETZ / twitter : @INJSMETZ

22


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.