Issuu on Google+

Paula s´est réveillée ce jour-là, elle ne se souvenait pas de son rêve, mais ça ne l´importe plus. Sesrêves avaient cesséd´être des histories de princesseset de fées, de princes et de dragons. Elle avait grandi. Elle ne savait pas exactement quand, mais elle était sorti de le rêve de l ´enfance. Maintenant elle était vraiment en réalité…la cruelle réalité. Le monde n´est pas bon ou mauvais, blanc u noir, il y a beaucoup types de gris. Il n´est pas si facile de prendre des décisions. Paula détestait sa consciente, pourquoi elle ne pouvait pas cesser de penser aux conséquences?C'est ce qu’elle pensait en allant à l'école et, comme toujours, elle a rappelé le conseil de son père: jamais regrettes-toi quelque choseque vous avez fait, mais ce que tu n’as fait par peur. Il était si facile de dire… Ainsi, sa routine de chaque jour a comencé. L’année scolaire était en train de commencer, elle avait nouveax copains, mais sa routine était encore l'angoissede ne savoir pas quel élection était mieux par sa vie. Et, paradoxalement, notre conte de fées commenceainsi.

Joel…Joel…Joel…chaquejour elle pensait plusieurs fois sous ce prenom. Il est soulement un copain de le lycée, c’était que Paula se répétait. Aussi elle ne pouvait pas perdre du temps, elle devait d'obtenir de bonnes


notes. Elle était revenue à la même décision: il a été impossible, ce serait une erreur. Aussi son insécurité lui dissait qu'il ne l’aimerait jamais. Cependant, chaque sourire, chaque regard de Joël la retournait à la doute. Elle se sentait quelque chosenouveau, quelques papillons dans le ventre, elle ressentait la joie absurde de l'enfance qu’elle avait presque oublié. Confondre ...confondre était Paula, sa tête, sa conscience lui disait qu'elle était fou mais son cœur voulait sortir de l'obscurité où avait été caché par la conscience. Elle savait qu'elle n'était pas amoureuse, elle n'était pas si naïf. Alors, quelle était cette sensation? Elle ne l’a su pas jusqu'à ce soir de Novembre quand seslèvres avez frôlé ceux de Joel et elle a ressenti en vie pour la première fois depuis longtemps. Enfin elle a appris que le monde n'est pas noir ou blanc, mais ni est gris, il a appris que le monde a tous les couleurs. Bien qu'elle continue à l’oublier parfois. Elle a encore peur de equivocarse, mais elle sait maintenent que de chaque décision elle apprendrait quelque chose,même de les incorrectes, ce sont les plus importantes, parce qu'elles vous apprendra à fixer ce que vous avez fait mal et à comprendre que personne n'est parfait. Et quelque chosesi simple qu'un baiser l'a convaincue de tous celà? Non, pas était le baiser qui l’a été changé, c’était la sensation qu’elle avait ressenti avec le baiser. La vie n’est pas quelque chosequ’on peut être prévue; on peut étudier par obtenir bonnes notes, on peut choisir bureau ou le maison où on veut vivre, mais on ne peut pas choisir les sentiments. Bien sûr, il est important d'être responsable et avoir des buts dans la vie, mais ce n'est pas l’unique choseimportant. Parce que le principal objectif dans la vie devrait être d’être heureux et pour cela nous devons trouver un équilibre entre la tête et le cœur. C'est ce que ce baiser a enseigné à Paula, mais ce n'était pas l’unique que Joel lui a enseignée.Il lui a enseignéeà rêver avec princesseset à se


sentir comme une de l’eux. Il lui a enseigné à se rappeler l'innocence de l’enfance, à perdre la crainte de se sentir parce que ceux qui ne risque ne gagnent rien. Jene sais pas si Paula et Joel seront heureux jusqu'à la fin de vie, mais ils m'ont enseigné que la formule par être heureux c'est de laisser que les sentiments soient la trame de ma histoire.


PAULA S´EST RÉVEILLÉE CE JOUR - LÀ