Page 1

Afgiftekantoor 8500 Kortrijk 1 2de afd. - P3A9181 Afz.-E.R. Evolution Media Group Vlasstraat 17, 8710 Wielsbeke

MAGAZINE PROFESSIONNEL DU SECTEUR TOURISTIQUE

Mensuel, sauf janvier, avril, juillet, août et octobre - 15ième année n° 122 - septembre 2012 - N°5

≥≥≥ i-Experience

maroc > page 10

i-experience

Nice

> page 14

i-focus

Agences de voyages > page 18

i-focus

Les vacances près de chez vous > page 20

Plus de licence à partir de 2014

Le décret sur les agences de voyages disparaît après cinq ans Cinq ans après l’introduction du nouveau décret sur les agences de voyages par le ministre flamand du tourisme Geert Bourgeois “pour une protection optimale du consommateur contre les situations intolérables”, ce décret est supprimé. Les associations socioculturelles et les sites internet ‘affiliate’ n’ont plus besoin de licence depuis le 14 août. Dès le 1 janvier 2014, la licence obligatoire pour les agences de voyages disparaît.

Le 5 juillet, l’assemblée plénière du Parlement flamand, avec 89 voix contre 17, a adopté la suppression du décret Bourgeois sur les agences de voyages datant de 2007 qui ne permettait pas de faire face aux nouvelles tendances et formes de distribution dans le secteur touristique. En outre, l’actuelle légis­ lation, selon les responsables politiques, prévoit suffisamment de garanties pour la protection du consommateur, à condition d’organiser un contrôle plus efficace de l’actuelle réglementa­ tion. Ainsi, la loi fédérale relative aux contrats de voyages est toujours d’application. Cela implique entre autres que chaque acteur qui vend effectivement des voyages à forfait, des flight only et de l’hébergement ou qui sert d’intermédiaire doit pou­ voir présenter une assurance contre la faillite et une assurance de responsabilité professionnelle. La suppression du ‘décret Bourgeois sur les agences de voya­ ges’ fait suite à une opposition croissante contre ce décret, après que les bons et les boîtes de cadeau voyage, les sites internet ‘affiliate’ et les associations socioculturelles avaient été plusieurs fois traduits en justice par l’association des agen­ ces de voyages flamandes (Vereniging van Vlaamse Reis­ bureaus) parce qu’ils interprétaient différemment ou niaient différentes dispositions du décret sur les agences de voyages. Le 14 août, le décret en question a été publié dans le Moniteur belge, de sorte que les sites internet ‘affiliate’ et les associa­ tions socioculturelles sont d’emblée dispensés de la licence obligatoire. La notion ‘servir d’intermédiaire’ est supprimé dans le décret, de sorte que les sites internet ‘affiliate’ ne sont

plus considérés comme des agences de voyages et que les or­ ganisations qui collaborent avec une agence de voyage agréée ne sont plus en infraction avec le décret. L’exemption pour le secteur socioculturel est aussi mieux définie. Système d’autorégulation Le 1 janvier 2014, un deuxième pas sera franchi dans la sup­ pression du décret, avec la disparition de la licence obligatoire pour les agences de voyages dans son ensemble. Avant la fin de l’année 2013, le secteur des agences de voyages compte mettre en place un système d’autorégulation, à l’exemple des Pays-Bas, de l’Allemagne, de la Grande-Bretagne et de la Scan­ dinavie. A cet effet, on peut développer par exemple un label de qualité pour les agents de voyages avec une formation pro­ fessionnelle spécifique ou avec une spécialisation spécifique. A ce sujet, la Fédération de l’Industrie Touristique (FIT) a déjà créé un groupe de travail spécifique. L’objectif est d’étudier l’autorégulation envisagée de manière approfondie (impact sur l’économie, sur la protection des consommateurs et les systè­ mes d’autorégulation susceptibles d’être appliqués chez nous) pour la préparer ensuite dans le détail. Une ‘ fact finding mission’ sera en outre prévue vers des associations dans les pays européens où l’autorégulation fonctionne depuis longtemps. Si l’analyse de faisabilité donne un résultat positif, la FIT im­ pliquera d’autres associations du secteur dans les travaux, éga­ lement - si elles le désirent - au-delà des frontières des Régions. Geert Van Lierde


Israël ETE 2012 www.jetair.be

Spécialiste destinations lointaines

Israël

Israël est, depuis des siècles, le berceau des trois grandes religions mondiales. Non seulement les juifs, mais aussi les chrétiens et les musulmans y ont trouvé leur sanctuaire. En outre, Israël offre tout un éventail de loisirs et de curiosités à visiter, de sorte que les touristes, eux aussi, s’y sentent chez eux.

Citytrip Tel Aviv

• Hôtel Artplus

• Hôtel Cinema

S p é c i a l i s t e

d e s t i n a t i o n s

l o i n t a i n e s

Combi: Eglises et synagogues

• Hôtel Center Chic

€ 57

à.p.d. par personne par nuit

• Guide anglophone ou néerlandophone local • 8 jours / 7 nuitées • Départs les 22/7, 5/8, 2/9, 14/10 et 21/10 à.p.d.

€ 1.401

vols exclusif


i comment | GEERT VAN LIERDE Le secteur touristique belge s’en est sorti cet été grâce aux éléments qui ont coupé court aux projets de vacances dans notre propre pays. En dépit des premières prévisions de réservation favorables, la vente s’est effondrée au printemps. Certes, les voyageurs potentiels continuaient à chercher et à s’informer, mais les réservations se faisaient attendre. Au fur et à mesure que les dates de départ approchaient et que les prévisions météorologiques étaient loin d’être favorables, la situation s’est renversée. Il était parfaitement connu que les consommateurs réservent soit très tôt soit très peu avant leur départ. Les montants moyens dépensés aux vacances, les séjours all-in et les vacances de luxe dans toutes les gradations possibles ont bien résisté. Reste à savoir si l’on peut continuer à s’y fier et si les promotions sont le seul moyen pour convaincre ce même consommateur. Plus qu’autrefois, le consommateur dispose de pratiquement tous les moyens pour décider lui-même quand, où et comment faire sa réservation, comment demander conseil pour ses vacances et comment passer ses vacances. Le secteur des voyages organisés peut-il rester plus longtemps les bras croisés pendant que les consommateurs font massivement leur shopping pour comparer ensuite les pommes avec les poires et les citrons? Le secteur des voyages organisés peut-il continuer d’accepter toutes sortes de garanties juridiques, favorables au consommateur, qui ne sont pas respectées par un amalgame d’intermédiaires et d’entreprises de marketing? La réponse à ces deux questions est un ‘non’ catégorique. Il est grand temps de changer de cap et d’opter pour une approche innovante et créative afin de surprendre et d’étonner le consommateur avec un tout nouveau concept de vacances, en combinaison avec un concept d’agence de voyages totalement innovant. Une formule qui permet au secteur des voyages organisés de se distinguer des autres acteurs du marché, moins compétents. La suppression du décret sur les agences de voyages a peut-être engendré un cadre de travail moins protégé, mais sachez qu’à la même occasion, une série d’obstacles disparaissent, ce qui crée sans doute de nouvelles opportunités pour un nouvel avenir.

Contenu Thomas Cook - Destinations exotiques en toute liberté

4

I-NEWS

6

8

I-SERVICE

9

Jetair Voyages en avion - Prix choc pour le soleil exotique Amadeus - solutions sur mesure Paris Charles De Gaulle ouvre le nouveau terminal 2E Combinez les hauts lieux du Maroc

10 I-EXPERIENCE 12

Costa Croisières - neoRomantica avec une nouvelle approche

14

Nice: une autre façon de voir la vi(ll)e TAP Portugal se concentre sur le client

16 I-FOCUS 18

Le leitmotiv des réseaux d’agences de voyages

20

Les vacances près de chez nous résistent bien

InfoTravel est une publication mensuelle de l’EVOLUTION MEDIA GROUP sprl, Vlasstraat 17, 8710 Wielsbeke, Belgique, et paraît 7 fois par an | Direction: Piet Desmyter: tél. +32 56 60 73 33, fax +32 56 61 05 83 | Rédacteur en chef: Geert Van Lierde, tél. +32 54 32 01 51, fax +32 54 33 64 27, e-mail: geert.van.lierde@telenet.be - skype geertvanlierde | Rédacteur final: Peter Van Oyen, tél. +32 55 30 55 20, gsm +32 478 83 00 26, e-mail: pvanoyen@telenet.be | Rédaction: Georges Keters, Eric Meseure, Daniel Steevens, René Van Hoof, Patrick Van Looy, Jos Verhoogen | Advertising manager: Michèle Grassi, tél. +32 475 89 59 21, e-mail: m.grassi@evolution.be | Tirage: 5.300 ex. (3.300 NL - 2.000 FR - controlled circulation) | Distribution: toutes les agences de voyage agréées en Belgique, au grandduchè de Luxembourg, tour-opérators, incentive houses, business travel managers, entreprises d’autocar, compagnies aériennes, services touristiques et ambassades, hôtellerie, compagnies de croisière, ferries et chemins de fer, entreprises de services | Mise en page et impression: Oranje, tél. +32 56 60 18 18 | Abonnements (7 numéros): €28, pour l’étranger (Europe): €43 par virement à la ING 385-0451160-76 | Editeur responsable: Piet Desmyter, Vlasstraat 17, B-8710 Wielsbeke

Your best choice to travel to Vietnam

For more information, call 02 716 00 62 or e-mail vn.be@kales.com

Toute reprise, même partielle, d’articles et de projets publiciaties, est réservée au copyright du magazine. Chaque collaborateur est responsable de ses articles. Nederlandstalige editie op aanvraag.

INFOTRAVEL | septembre 2012

|3|


NEWS

Thomas Cook

Destinations exotiques en toute liberté En collaboration avec la compagnie aérienne soeur Condor, Thomas Cook propose, pour cet hiver, pas moins de 11 destinations et 29 vols hebdomadaires. L’élargissement considérable du nombre de vols et de jours par semaine permet aux voyageurs de fixer en toute liberté leur jour de départ et la durée de leur séjour. Grâce à la collaboration avec Condor, Thomas Cook propose aussi 4 nouvelles destinations exotiques: Rio de Janeiro, Puerto Plata, Saint-Domingue et La Havane. Thomas Cook a un vol le mercredi et le samedi au départ de Bruxelles tant avec Condor (via Francfort) qu’avec TAP (via Lisbonne) vers Rio de Janeiro, ce qui permet de composer votre séjour à la carte. Vraiment à conseiller, il y a la combinaison de Rio de Janeiro avec la magnifique nature tropicale d’Angra dos Reis, solution idéale pour qui est à la recherche de calme et pour les voyageurs qui aiment nager avec un tuba, plonger et d’autres sports nautiques. On peut se rendre à la petite île d’Ilha Grande avec ses charmants petits restaurants en hors-bord. A ceux qui préfèrent plutôt la musique brésilienne et le côté à la mode de la région, Thomas Cook propose la combinaison Rio de Janeiro avec Búzios, une presqu’île avec 25 plages et une vie nocturne animée. En république Dominicaine, l’offre de Thomas Cook comprend, dès l’hiver prochain, outre Punta Cana, même Saint-Domingue et aussi Puerto Plata, que ce tour-opérateur est le seul à proposer. Ainsi, p.ex. Samana peut être joint facilement via Saint-Domingue. C’est la république Dominicaine authentique; > Au Kenya beaucoup de touristes font la combinaison de vacances à la plage à Mombassa

avec quelques jours de safari dans un des parcs à gibier dans le pays. (photo pvo)

Samana est aussi un paradis pour les amateurs de la nage au tuba et les plongeurs. De décembre à mars, on peut aussi observer les baleines à bosse dans la baie de Samana. Avec Condor, Thomas Cook est aussi l’unique voyagiste en Belgique à proposer des vols quotidiens vers la république Dominicaine et on peut donc se rendre partout sur l’île n’importe quel jour de la semaine. Dès cet hiver, Thomas Cook n’a pas seulement des vols à destination de Varadero mais aussi à La Havane. Le touriste belge peut désormais parfaitement combiner La Havane et Varadero (ville et plage): il atterrit à La Havane, commence son circuit touristique à la capitale pour terminer ses vacances, quelques jours plus tard, à Varadero d’où il rentre ensuite en Belgique. Le Kenya et les Emirats

Black Watch****

15 jours

Îles Canaries & les Açores à partir de €

1.585

incl transport

8 novembre 2012

Par touringcar à Douvres, Angleterre - Lisbonne, Portugal - Arrecife, Lanzarote - Santa Cruz, Tenerife - Santa Cruz, La Palma - Praia da Vitoria, Açoren - Ponta Delgada, Açoren - Douvres, Angleterre & retour par touringcar

Lic.A5449

|4|

tél. 03-236 89 39 info@cruisetravel.be

Pour les vacances en avion, le programme pour le Kenya retient particulièrement l’attention, en collaboration avec Brussels Airlines, ainsi que les Emirats Arabes Unis. A moins de 6 heures de vol, les émirats sont une bonne alternative pour un séjour classique à la mer Rouge en Egypte. Des 7 Emirats, Thomas Cook en propose pas moins de 4: Dubaï, Abu Dhabi, Fujeirah et Ras Al Khaimah. Autre nouvelle destination: Cabo Verde, avec un vol chaque dimanche de la compagnie aérienne de Thomas Cook. Avec à peine 6 heures de vol au départ de Bruxelles et un décalage horaire de 2 heures seulement en hiver, Thomas Cook est convaincu que ces îles charmantes du Cap-Vert (Sal et Boa Vista) plairont particulièrement aux familles. Le climat subtropical, presque jamais de pluie et les températures constantes y contribueront certainement. A Sal et Boa Vista, Thomas Cook a opté pour une combinaison d’hôtels charmants, moyens et petits, qui peuvent être réservés tant comme All Inclusive qu’en demi-pension et chambre avec petit déjeuner. Geert Van Lierde

www.thomascook.be INFOTRAVEL | septembre 2012


NEWS

RIU

dernière. La chaîne d’hôtels de vacances ne cesse d’investir dans son parc hôtelier. Outre le Riu Palace Tikida Agadir, il y a l’ouverture à Cancun du RIU Palace Peninsula. D’ici la fin de l’année suivra le deuxième hôtel RIU au Costa Rica. Comme mentionné ci-dessus, RIU expérimente régulièrement avec des nouvelles formules. Le lancement du segment business (RIU Plaza Hôtels) semble une réussite et son développement continue. C’est aussi le cas pour la nouvelle formule adult-only. Le test au RIU Touareg aux Cap-Vert était positif. La formule est désormais introduite au RIU Macao Palaca à Punta Cana et au RIU Oceana Hammamet.

Investissement continu

Les RIU Hôtels & Resorts occupent traditionnellement une forte position en Afrique du Nord et ils cueillent donc les fruits de la relance politique là-bas. Au printemps, la chaîne d’hôtels de vacances a ouvert son 6ième hôtel marocain avec le RIU Palace Tikida Agadir. Il semble aussi que la chaîne continue de cibler le segment business. Après l’ouverture des RIU Plaza hôtels à Panama City et Guadalajara (Mexique) on apprend que le groupe a l’intention d’ouvrir les prochaines années des hôtels urbains de qualité à Berlin et New York. Ensuite, RIU répond avec le nouveau www.riu.com pvo produit adult-only à la tendance des couples qui veulent passer un séjour de vacances tranquille sans enfants. En ce moment, RIU compte 105 Gallia hôtels dans 16 pays, soit près de 42.000 chamL’aurore boréale et les bres et 84.000 lots. Le parc hôtelier est principaicebergs lement composé d’hôtels quatre et cinq étoiles. Plus de 6 hôtels sur 10 (64 %) proposent une Dans sa nouvelle brochure d’hiver, Gallia propoformule all inclusive, ce qui répond de plus en se des voyages d’hiver inoubliables et originaux. plus aux souhaits des vacanciers. Les autres hôAinsi, le tour-opérateur part pour la première fois tels offrent la demi-pension. En 2011, le groupe à la découverte de l’aurore boréale en Islande a accueilli pas moins de 3,2 millions d’hôtes, et des icebergs au Groenland. Les vacances avendont 7 % de compatriotes. Notre pays a obtenu tureuses d’hiver en Laponie finlandaise sont une de très bons résultats avec une hausse du chiffre valeur sûre chez Gallia. Les excursions en scooter INFO TRAVEL Formatremarquable: 186 x 130 mm Visuel: Multi Services • Remise : 23/08/12 d’affaires de 15 %.• Détail les •hôtels de neige, les ballades en traîneau tiré par des husRiu tunisiens ont réalisé un très bon score l’année kies ou des rennes, les randonnées avec rennes,

23�min

7�min

18�min

> Groenland, nouveau chez Gallia. (© M. Libens/Gallia)

la pêche à travers la glace, les randonnées avec chaussures de neige: tout est possible. Même les nuitées sont particulières. Que penser d’un igloo en verre bien chauffé d’où vous pourrez admirer l’aurore boréale? Pour la première fois, Gallia propose à ses clients de découvrir l’Islande enneigée en hiver. Philippe Bellemans, General Manager: “Contrairement à ce qu’on pense, les températures hivernales en Islande ne sont pas excessives (tout juste en dessous de zéro). En outre, le pays se distingue des autres régions nordiques avec six à huit heures de lumière du jour. Le visiteur a donc l’occasion de découvrir cette île singu­lière avec ses cascades gelées et ses geysers jaillissants. Outre la TAFdans • BAT possibilité d’y admirer l’aurore boréale toute sa splendeur.” A ceux qui en ont déjà l’habitude,

59�min

DONC BRUXELLES�–�COLOGNE 1�H�47

OFFRE Informations et réservations dans les agences de voyages.

DÉCOUVERTE COMFORT 1

AVEC THALYS, VOS CLIENTS VONT PROFITER D’AVANTAGES. Connexion WiFi*, restauration à la place, presse internationale, prise électrique individuelle… En septembre, profi tez de notre off re exclusive pour faire découvrir à vos clients la première classe selon Thalys. Et s’ils ont envie de repartir tout de suite, nous proposons jusqu’à 5 allers-retours par jour.

-�25

%

POUR VOS CLIENTS

EN SEPTEMBRE EN ALLER-RETOUR SUR LE TARIF FLEX

BIENVENUE CHEZ NOUS

*Service fourni par 21Net et activé par Nokia Siemens Networks, sous réserve de disponibilité.

TALY_1208125_MS_BE_FR_186x130.indd 1

INFOTRAVEL | septembre 2012

23/08/12 16:00

|5|


NEWS

Gallia propose désormais des vacances d’hiver uniques au Groenland. Ceux qui réservent le voyage ‘Vue hivernale sur Ilulissat’ pourront découvrir au départ de cette capitale groenlandaise les plus jolis icebergs au monde, faire des excursions en traîneau tiré par des chiens en compagnie d’Inuit (Esquimaux) ou survoler en hélicoptère les icefields éternels et les glaciers. Nouveauté pour cet hiver, il y a aussi les vacances de neige au Québec. On y fait du ski à Mont Tremblant, désigné pendant quatre années consécutives comme la meilleure région de ski du Nord-est américain. Les influences françaises et le style de vie européen y dominent, de sorte que Mont Tremblant est considéré comme le resort de ski le plus européen de l’Amérique du Nord. www.gallia.bewww.gallia.be

pvo

Tr anseurope

Métamorphose des brochures Citytrip Transeurope a présenté ses nouvelles brochures citytrip. Les brochures réservées respectivement à Londres et Paris sont des brochures d’hiver (avec offre entre 01/11/12 et 31/03/13), alors que la brochure générale ‘Citytrips’ est à nouveau une édition annuelle. Les trois brochures ont subi une métamorphose en ce qui concerne le look et le contenu. Selon Kevin Van Nieuwenhuyse, sales & marketing, chaque destination a désormais une of-

fre d’hôtels complémentaire avec des conditions de prix et d’annulation souples. Quelques simu­ lations concrètes indiquent la classe de prix et servent plutôt de cadre de référence pour l’agent de voyages. La sélection n’est d’ailleurs pas exhaustive: davantage d’accommodations peuvent être réservées en ligne. Il y a à nouveau beaucoup d’attention pour les grandes manifestations et les expositions exceptionnelles. Après le succès du lancement de cette ville comme ‘destination charmante’, Monte-Carlo fait pour la première fois son entrée dans la brochure citytrips. Tout comme Zagreb, un autre nouveau venu. www.transeurope.be

pvo

My Ferry Link

Le successeur de SeaFrance veut atteindre 8% My Ferry Link, le successeur de SeaFrance, a fait sa première traversée le lundi 20 août. Dans une première phase, l’armateur qui fait partie d’Eurotunnel Group veut proposer quatre aller retour avec deux navires. On espère acquérir une part de marché de 8% contre les 18% de SeaFrance sur la traversée de la Manche. Eurotunnel Group a acquis en juin l’actif de Sea­France en faillite pour le montant de 65 millions d’euros après que le juge avait d’abord refusé des propositions de reprise de la part de P&O Ferries et du tandem DFDS Seaways/LD Lines. Eurotunnel a intégré l’actif de SeaFrance dans la

nouvelle entreprise Eurotransmanche à laquelle participent également Nord-Pas-de-Calais et la ville de Calais. Pour l’exploitation des navires, Eurotransmanche a lancé une collaboration avec la coopérative syndicale SCOP-CFDT, créée par des anciens collaborateurs de Seafrance et qui loue les navires d’Eurotransmanche. Eurotransmanche a repris, fin août, l’ancienne activité de ferry de SeaFrance sous la nouvelle enseigne ‘My Ferry Link’. C’est un choix délibéré parce que 85% des passagers qui traversent la Manche sont des Britanniques. Pour l’exploitation, My Ferry Link fait appel aux anciens navires de SeaFrance Rodin et Berlioz qui effectueront chacun quatre aller retour par jour. Outre ces deux navires ropax, My Ferry Link veut aussi engager le ferry fréteur Nord Pasde-Calais pour trois aller retour par jour. Avec ces trois navires, My Ferry Link espère acquérir une part de marché de 8%, alors que SeaFrance contrôlait 18% du marché avec quatre navires la dernière année de ses activités. La concurrence avec P&O Ferries et le duo DFDS Seaways/LD Line sera sans doute très dure parce que ces derniers ont élargi leurs activités presque immédiatement après l’arrêt des activités de SeaFrance. Les réservations peuvent être faites sur l’ancien site internet SeaFrance, mis à jour comme My Ferry Link, sans doute en attente de son propre url My Ferry Link et aussi par les anciennes agences SeaFrance. Les voyages aller retour sont disponibles à partir de 42 euros. www.seafrance.com, gvl

Jetair Voyages en avion

Prix choc pour le soleil exotique Jetair Voyages en avion propose cet hiver des prix choc pour les destinations ensoleillées exotiques. Plus le voyageur réserve tôt, plus sa réduction est intéressante. Il s’agit surtout de réductions dynamiques qui ne figurent pas dans les brochures de voyages, mais qui sont adaptées tous les jours dans le système de réservation en fonction du taux d’occupation des vols. La devise est donc de consulter régulièrement le site internet. Les destinations de vacances exotiques obtiennent un bon score, aussi parce que Jetairfly a des vols directs au départ de Bruxelles vers les destinations de vacances exotiques les plus populaires. Comme plusieurs vols par semaine sont prévus pour certaines destinations, les voyageurs peuvent fixer la durée de leur séjour avec flexibilité. C’est le cas pour les vacances à Punta Cana, Saint-Domingue (tous les deux en république Dominicaine), Montegobay (Jamaïque), Cancun (Mexique) et Varadero (Cuba). Pour cet hiver, Jetair propose 16 ‘Discovery Point Hôtels’ dans sa brochure ‘Voyages en avion’. Ce

|6|

sont des hôtels où les spécialistes belges de la destination sont présents pour faire en sorte que les voyageurs profitent au maximum de leur séjour. Les hôtes peuvent participer à des activités (à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôtel) et faire des excursions. Cette nouvelle formule, lancée il n’y a pas si longtemps, a beaucoup de succès. Parmi les classiques, il y a les actions ou réductions pour voyages de noces. Nouveauté: Jetair lance désormais des réductions pour anniversaires de mariage. Un anniversaire de mariage de 10, 15, 20, 25, ... ans donne droit à une réduction spé-

ciale. Pour cette première saison, Jetair propose cette action dans 6 hôtels. Peter van Oyen

INFOTRAVEL | septembre 2012


S I O M U D N O I T O M O PR S DE

U L P S I O F 2 Y A W Y S A E S T N I PO SEPTEMBRE: OCTOBRE:

POUR TOUTES RÉSERVATIONS CROISIÈRES

POUR CHAQUE VOYAGEUR QUI PREND L’ASSURANCE ASSISTANCE

ACTION DE LA SAISON hiver 2013 Vous recevez DEUX FOIS PLUS DE POINTS EASY WAY pour toutes les réservations de Thomas Cook / Pegase!

VACANCEESS EXOTIQU


SERVICE

Amadeus se profile comme partenaire de technologies de voyage

SOLUTIONS SUR MESURE POUR PETITS ET GRANDS Amadeus se profile comme le partenaire de technologies de voyage pour petites et grandes agences de voyages privés et d’affaires. Des programmes de billetterie, de contrôle de qualité et de taux de marque sont développés sur mesure, selon les besoins et le budget de l’agence de voyages. Après être passé d’un système de réservation à un système global de distribution, Amadeus se profile aujourd’hui sur le marché comme fournisseur performant de ‘technologies du voyage’. “Pour arriver à cet objectif, Amadeus a créé il y a quatre ans le département IT Consulting & Solutions”, explique Inge Van Dooren, Unit Manager Solution Services Center. “Nous avons à l’époque commencé avec quatre employés. Aujourd’hui, notre équipe compte onze personnes qui travaillent sur différents projets au Benelux.” “La demande en automatisation et optimisation des processus de réservation est en augmentation constante auprès des grands, moyens et petits opérateurs du voyage. De concert avec nos responsables commerciaux, nous réglons un problème spécifique ou développons un projet sur mesure pour le client. Parfois, ce sont de grands projets, mais cela peut tout aussi bien être des initiatives de moindre envergure qui sont réalisés en quelques jours. Ces dernières années, nous avons acquis de l’expertise dans divers domaines, ce qui nous permet de mieux répondre aujourd’hui aux > Inge Van Dooren / Unit Manager - Solution Services

Une nouvelle année de croisières. Découvrez le flyer avant-première 2013 sur www.costaclick.be

besoins et attentes des agences de voyages. Les applications comprennent entre autres l’implémentation de clés intelligentes, la mise en place d’un système de contrôle de qualité, le démarrage d’un robot de billetterie, l’automatisation des profils et le développement de programmes pour le calcul du taux de marque des ventes.” Les projets sont de trois types. “Le premier concerne les clients qui éprouvent un problème spécifique et qui cherchent une solution. Nous analysons le problème, proposons une ou plusieurs solutions dans leur budget et indiquons les éventuelles opportunités pour optimiser davantage le système”, indique Inge Van Dooren. “Le deuxième type de projets concerne le ‘développement de produit local’, pour lequel nous mettons au point un produit pour un marché local. L’application rail au sein de l’Amadeus e-Travel Management, pour laquelle nous avons collaboré avec les Chemins de fer belges et néerlandais, en est un bon exemple. Le troisième type de projets s’inscrit dans le cadre du développement des affaires. Nous avons mis au point, entre autres, une application mobile de réservation pour l’iPhone et Android, qui est utilisée déjà par BTS Travel Experts en Belgique et VCK Travel aux Pays-Bas”. À côté de cette technologie voyage très spécifique développée sur mesure de l’agence de voyages, nos consultants du Solution Services Center dirigent aussi toutes sortes de projets au Benelux, qu’il s’agisse de l’implémentation de produits de front office, de back office et d’e-commerce ou bien de migration, par exemple, d’un autre GDS vers Amadeus. Geert Van Lierde

i

www.benelux.amadeus.com

Informations et réservations: 070.234.567 ou www.costaclick.be

|8|

Infotravel_90x130_invitation_FR_NL_11-09.indd 2

INFOTRAVEL | Septembre 2012 12/09/12 11:19


SERVICE

Paris Charles de Gaulle ouvre le nouveau terminal 2 E

PLONGER LES PASSAGERS DANS DU ‘MADE IN PARIS’ Les passagers qui prennent l’avion avec Air France ou une autre compagnie aérienne Skyteam à l’aéroport Paris Charles de Gaulle seront désormais accueilli dans le terminal Satellite 4. Ce nouveau terminal est décrit comme le plus impressionnant et le plus beau d’Europe, et cela probablement grâce au rayonnement ‘Made in Paris’ dans lequel les passagers sont plongés. Satellite 4 se trouve dans le nouveau hall du terminal 2 E et, en tant que plaque tournante d’Air France, il peut accueillir chaque année quelques 7,8 millions de passagers. Avec le nouveau terminal, Aéroports de Paris joue sa carte de plaque tournante mondiale qui fait autorité pour les vols longue distance avec Air France. Pour le développement, le concept et l’intérieur de Satellite 4, une attention particulière a été accordée à l’ambiance, aux infrastructures de shopping, à la fluidité de la circulation des passagers et à l’utilisation de matériaux durables dans un hall qui baigne dans la lumière et l’espace. Satellite 4 peut exhiber quelques 6.000 m² de petites boutiques, de restaurants et de bars et quelques 25.000 m² de salons.

Plus de 2.200 m² sont occupés par des petites boutiques ‘parisiennes’ avec des auvents présentant des parfums, des produits cosmétiques, de la gastronomie et les aspects de ‘l’art de vivre’ français. Une fois sorti du ‘Grand Magasin’, la Place de Paris vous fait des clins d’œil avec une offre variée de bars, restaurants, boutiques et échoppes où vous pouvez déguster des fruits de mer, des pralines, des plats d’inspiration asiatique ou des plats du chef cuisinier belge Frank Fol, qui vous sont proposés sur le stand Exki. Vous pouvez en outre également y acheter rapidement un souvenir parisien ou passer un instant dans la filiale de la Fnac si vous êtes intéressé par des films et de la musique. Les éléments du décor qui attirent tous les regards sont notamment les murs aquatiques de Taro Suzuki, les patios et terrasses fabriqués en bois et la présence abondante de plantations dans et autour du terminal. Depuis peu, Satellite 4 a été étendu à un ‘musée’ qui présente quelques joyaux originaux de célèbres musées parisiens. Satellite 4 comporte également le salon de 3.000 m² d’Air France, qui évoque l’ambiance d’un parc municipal parisien. Vous pouvez y flâner, manger un bout, boire un verre, lire ou vous reposer en attendant votre vol. L’Internet sans fil, des tablettes informatiques et des ordinateurs sont à votre disposition si vous voulez encore travailler un peu. Lors de l’ouverture du nouveau terminal, Pierre Graff, président et PDG d’Aéroports de Paris ajoute encore ceci: “En investissant 580 millions d’euros dans le nouveau terminal 2 E et dans Satellite 4, nous faisons un grand pas en avant dans une prestation de service de qualité et nous donnons directement une nouvelle dimension à l’aéroport Paris Charles de Gaulle et à l’expérience de voyage qu’il crée pour les voyageurs des quatre coins du monde”.

i

GEERT VAN LIERDE

www.aeroportsdeparis.fr

Thalys Neige & Treski: Les ventes sont ouvertes Pour plus d’info : www.sncb-europe.com/agent

INFOTRAVEL | SEPTEMBRE 2012

|9|


EXPERIENCE

Combinez les hauts lieux du Maroc

Vacances all-in-one avec culture, nature et plage Avec ses kilomètres de plages de sable et son climat tempéré, Agadir est depuis longtemps prisée par les amoureux du soleil. Mais Marrakech, qui semble sortie tout droit du conte des Mille et une Nuits, est également un must. Grâce à la large gamme de vols Jetairfly vers le Maroc, vous ne devez plus choisir. Vous pouvez combiner les deux villes dans un séjour all-in-one qui mêle culture, nature et plage. Marrakech est depuis des siècles la carte de visite exotique et ro­ mantique du Maroc. Quiconque pénètre dans la ville fortifiée de la médina est immédiatement plongé dans une atmosphère arabe enivrante. Le labyrinthe de conte de fées oriental est un régal pour les yeux et les oreilles. Mais la médina est aussi le lieu des extrêmes. Ici, cohabitent le chaos total et le calme suprême. Rentrer dans ce souk est une expérience unique: avec ses 20 hectares de rues et de ruelles couvertes, il est l’un des plus importants d’Afrique du Nord. Dans ce labyrinthe tourbillonnant d’odeurs et de couleurs à l’infini, vous partez à la rencontre des ânes, vélos, mobylettes, char­ rettes à bras, hommes en djellabas et femmes voilées. Les petites rues de cette ruche bourdonnante sont bordées de milliers de petits maga­ sins et d’ateliers d’artisans. Plus vous vous enfoncez dans ce labyrinthe, plus les ruelles voûtées deviennent étroites et les produits davantage authentiques. Autant vous prévenir: il est particulièrement difficile de sortir de ces cavernes d’Ali Baba sans avoir acheté l’un ou l’autre sou­ venir. En vérité, les vendeurs affirment que regarder, c’est acheter. Un conseil cependant: essayez de ne pas vous faire rouler sur les prix. Ici, il est courant de marchander (c’est presque 01 La vie continue son petit bonhomme une obligation!). de chemin (Ait Ben Haddou). Si vous êtes fatigué de la chaleur pous­ 02 Dans le souk de Marrakech cohabitent siéreuse, du peuple, du marchandage le chaos total et le calme suprême. et de la mendicité permanente, réfu­ 03 Ihaque soir La Place Folle se transforgiez-vous à l’intérieur de Medersa me en un gigantesque théâtre en plein Ben Youssef. Cette école coranique air avec des stands de nourriture. du 16ème siècle, construite au cœur du 01

02

| 10 |

souk est une agréable oasis de tranquillité. Le bâtiment orné d’un magnifique plafond sculpté mains s’étend autour d’une belle cour dans le plus pur style mauresque. Jadis, les 700 élèves logeaient dans de petites cellules ornées de belles fenêtres en bois travaillé, dont la vue donne tantôt sur la cour intérieure tantôt sur les souks. Vous pouvez également grimper sur le toit-terrasse du Café des Épi­ ces qui offre une belle vue sur les toits de la médina. Les riads sont un autre havre de paix. Ces petits palais en ville confortables forment des oasis de tranquillité au cœur de la médina et sont sou­ vent transformés en hôtels de charme. Le Riad Dar Cherifa offre un cadre enchanteur pour un déjeuner de spécialités marocaines. La place folle Dans la médina, tous les chemins mènent à la célèbre place Ja­ maâ El Fna. Les Marrakchis l’appellent ‘la Place folle’ et ils ont entièrement raison. Pendant la journée, il n’y a pas grand chose à faire ici, mais au coucher du soleil, cette immense place de pierre se transforme en un gigantesque théâtre en plein air. En un clin d’oeil, se dressent des restaurants improvisés qui dégagent immé­ diatement des fumées pleines d’odeurs enivrantes et inconnues, enveloppant rapidement la place d’une brume légère. Entre les stands de nourriture, vous vous heurtez à des personnages étranges qui semblent tout droit sortir d’un monde parallèle. Charmeurs de serpents, hommes avec singes sur l’épaule, acrobates, ven­ deurs d’eau en costume traditionnel, femmes berbères peignant les mains avec du henné, conteurs...: tous essaient d’attirer votre attention (et votre portefeuille). Prendre des photos est autorisé, mais coûte cher. À Marrakech, seul le soleil se lève gratuit ! Si cet éveil intense de tous les sens frise l’insupportable, grimpez sur l’une des petites terrasses situées sur les toits tout autour de la place. Ainsi, vous pourrez regarder à votre aise ce lieu tourbillonnant et fou. En bonus, vous bénéficiez d’une vue splendide sur le minaret de la mosquée Koutoubia (symbole de la ville). Marrakech a été fondée dans une oasis de palmiers en bordure de l’Atlas. À l’extérieur de la médina, vous observez encore les restes de cette oasis dans la Ville Nouvelle ou le quartier Guéliz. Dans les nouveaux quartiers, vous trouvez de nombreux parcs pour vous rafraîchir. Le Jardin Majorelle est la zone la plus verdoyante de Marrakech. Il est appelé ainsi par le nom d’un peintre français qui, peu de temps avant la Seconde Guerre mondiale, y avait rassemblé une impressionnante collection de plantes. Des années plus tard, l’icone de la mode Yves Saint Laurent a racheté cet îlot de verdure. Aujourd’hui, vous trouvez ici des centaines de variétés de plantes et de la fraîcheur auprès de magnifiques bassins d’eau. INFOTRAVEL | septembre 2012


Kasbahs couleur terre Une excursion dans les proches montagnes de l’Atlas est également un must. Ici, vous êtes plongé directement dans un paysage à vous couper le souffle, parsemé de roches, d’oasis et de montag­ nes drapées de neiges éternelles. En cours de route, vous traversez des villages berbères couleur terre et des kasbahs (forts de boue). La route des kasbahs en 4x4 est une belle excursion. Vous la prenez de Marrakech à Ouarzazate, au bord du désert. Le premier obstacle est le col Tizi-n-Tichka (2260 mètres), où le paysage se désertifie. Ensuite, vous descendez et vous continuez à rouler vers Ouarzazate via la N 9 (construite par la Légion étrangère). Si vous cherchez davantage l’aventure, empruntez la route secon­ daire par Télouet sur ​​une partie de piste goudronnée. À Télouet, vous trouvez une kasbah en ruine, autrefois la résidence d’un pa­ cha légendaire, que les Français appelaient ‘le seigneur des bandits’. Le château de boue abandonné est aujourd’hui en partie détruit et semble être devenu le rendez-vous des cigognes. Dans le paysage aride, qui s’étend le long d’une gorge aux tons brun, vous attendent des oasis. Là, vous tombez nez à nez sur de vieux nids d’aigles qui semblent être en grande partie abandonnés. Vous vous arrêtez en­suite à Ait Ben Haddou, une ville fantôme dominée par une im­ pressionnante kasbah. Protégé par l’UNESCO, ce site situé près d’un oued (rivière séchée) est aussi souvent utilisé comme décor de film. Vous vous baladez dans la kasbah à travers des ruelles tortueu­ ses et si l’envie vous prend, vous pouvez monter jusqu’au sommet du village pour sa vue magnifique sur les montagnes arides de l’Atlas. Si vous avez le temps, vous pouvez continuer sur la N 9 vers Ouarzazate au bord du désert. Cette ancienne ville de garnison est particulièrement intéressante pour les cinéphiles. C’est ici que des scènes de films tels que ‘Lawrence d’Arabie’, ‘Le Patient an­ glais’ et ‘The Gladiator’ ont été tournées. Juste à l’extérieur de la ville, vous avez l’opportunité de visiter les studios d’Atlas Film.

sont le théâtre de marchands et de vendeurs. Fruits et légumes, tapis et bien sûr poissons frais: tout y est. Mais elle est plus cool et moins agitée que Marrakech. La ville a été jadis un lieu hippie populaire et cela se ressent. L’ambiance chill-out plane encore aujourd’hui dans les rues. Juste à l’extérieur des murs se trouve le port où flottent de ba­ teaux bleus. Les pêcheurs apportent leurs prises à terre, accom­ pagnés par les mouettes poussant des cris perçants. Au bord du port se trouvent des restaurants où vous dégustez des spécialités de la mer. Un peu plus loin, commence la plage kilométrique, sur laquelle Jimi Hendrix a torturé sa guitare. Aujourd’hui, les plages près d’Essaouira sont tout particulièrement appréciées par les surfeurs et les kiteurs. Parcourir la côte entre Essaouira et Agadir est une expérience en soi. La route serpente à travers les dunes et les petits bois d’argania, offrant souvent des vues spectaculaires sur la mer. En chemin, vous rencontrez des chèvres en grappes dans les arbres. Celles-ci sont à la recherche de noix d’arganier spinosa, dont les qualités sont louées ici. Texte & photos: Peter Van Oyen

Station balnéaire mondaine Vous ne devez pas chercher le Maroc traditionnel et l’ambiance orien­ tale authentique à Agadir. On vient dans cette station balnéaire mondaine de l’océan Atlantique pour la plage, le plaisir des sports nauti­ ques et autres divertissements. Le long de la grande plage de sable de huit kilomètres, vous trouvez un grand choix d’hôtels, de restaurants, de bars et de boutiques. Vous flânez des heures durant sur la nouvelle promenade. Avec ses 360 jours de soleil par an, Agadir s’impose com­ me un paradis pour les amateurs du soleil. C’est vrai, mais ce qui n’est pas toujours mentionné dans les guides, ce sont les courants marins froids qui provoquent parfois des brouillards matinaux. Beaucoup de touristes en profitent alors pour faire une excursion. Dans la ville même, il y a quelques curiosités à découvrir. En 1960, un violent séisme a dévasté totalement la vieille ville (15.000 décès), après quoi les autorités ont décidé de construire une ville tout à fait nouvelle. Fin des années 80, des promoteurs ont reconstruit, sur 7 hectares, le grand souk El Had. L’architecture est certes agréable, mais pour celui qui a visité de véritables souks, ce dernier paraît totalement artificiel. Les randonnées en buggy à travers les dunes et les bois sont également très amusantes, mais le vacancier à la recherche d’un peu plus d’authenticité, doit aller chercher encore un peu plus loin. Comme alternative: un voyage de près de 200 kilomètres pour découvrir la ville côtière d’Essaouira. Rafraîchissante Essaouira Essaouira est une superbe ville fortifiée sur la côte atlantique. La brise de mer offre à cet ancien bastion portugais une éternelle fraîcheur. La médina est logée entre les remparts et un fort colo­ nial gardé par des dizaines de canons. Vous vous promenez entre les maisons blanchies à la chaux aux portes et volets bleus qui donnent une atmosphère maritime extraordinaire à la ville. Or­ son Welles a choisi la médina comme lieu de tournage pour son adaptation cinématographique d’Othello, tout simplement parce que le temps lui semblait s’y être arrêté. Ici aussi, les rues INFOTRAVEL | septembre 2012

03

Pratique • Logements: Le reportage a été produit en collaboration avec Jetair, VIP Selection et RIU Hotels. Nous avons séjourné à Marrakech au ClubHotel Riu Tikida Palmeraie (1 semaine all in à partir de 987 euros) et dans le tout nouveau Riu Palace Tikida Agadir (1 semaine all in à partir de 1.062 euros). Le coût d’un voyage combiné de 8 jours (3 nuits Marrakech + 4 nuits Agadir) commence à 800 euros (autres hôtels). Plus d’infos sur www.jetair.be, www.vip-selection.be, et www.rui.com. • Excursions: Le ClubHotel Riu Tikida Palmeraie est un Discovery Point Hotel. Avec ce type d’hôtel, Jetair veut s’adresser aux voyageurs qui souhaitent découvrir et vivre pleinement une destination. Un spécialiste de la destination donne toutes sortes de conseils et propose un large éventail d’excursions. La route des kasbahs & vers Ouarzazate en 4x4 décrite ci-dessus est par exemple l’une des excursions possibles. • Comment s’y rendre: Jetairfly propose trois vols hebdomadaires vers Agadir et Marrakech. Cela facilite le voyage combiné entre les deux villes. La compagnie dessert également d’autres destinations au Maroc (33 vols hebdomadaires). www.jetairfly.com • Documents de voyage: La carte d’identité suffit dans le cadre de voyages organisés. • Monnaie: Dirham marocain. Il suffit de diviser par 10 pour obtenir le montant en euros. • Décalage horaire: - 1 heure • Climat: au printemps, entre 20 et 30 degrés, en été 40 degrés et plus peuvent être atteints. Brises fraîches à Agadir. • Info: www.visitmorocco.com

| 11 |


EXPERIENCE

Costa Croisières

neoRomantica avec une nouvelle approche Une croisière en mer du Nord? On s’y fait d’emblée. Au solarium en haut, une douce couverture - tout un tas est à la disposition - peut faire des miracles pour ceux qui trouvent qu’il fait plutôt frais. Bien des cabines disposent également d’un balcon privé pour y profiter. Le Costa neoRomantica, l’unique navire du groupe qui porte le label ‘neo’ après avoir quitté les chantiers navals de Fincantieri à la fin d’un make-over extrême, a passé cet été dans une abondance de lumière, comme il a surtout évolué dans les régions du Nord. Une boucle au départ d’Amsterdam via Hambourg, Copenhague, Oslo, Le Havre et Douvres a des charmes incontestables. Certes, l’ensoleillement n’est pas garanti; par contre, il y a une bonne dose de culture. Douvres en est le meilleur exemple: le Kent est à proximité et peut être visité facilement en participant à une excursion ou de sa propre initiative, alors que Londres aussi est à la portée. L’un des avantages est aussi que le navire peut amarrer aux quais maritimes et qu’il ne faut donc pas de tenders. A Amsterdam, le navire jette l’ancre à dix minutes à pied de la gare d’Amsterdam-Centraal. Mais parfois, l’évolution est très rapide dans l’industrie des croisières. Le Costa neoRomantica est parti le 19 septembre pour 106 jours - jusqu’en début 2013 - pour un voyage autour du monde, avec départ depuis son port d’attache Savona. A partir de juin 2013, les fjords merveilleux de Norvège seront la destination fixe. Au départ d’Amsterdam, le voyage va jusqu’à Honningsvag, à la hauteur du cap Nord. La métamorphose du navire représente un investissement de 90 millions d’euros. Une attention particulière a été consacrée au restyling de l’intérieur. La signature italienne n’a pas été gommée, mais le design du neoRomantica affiche très nettement un style scandinave à bien des endroits et certainement dans les cabines. Ce fut un choix délibéré en perspective de l’été 2013 et les étés suivants. Le Costa neoRomantica

| 12 |

Une sensation particulière L’avantage majeur du Romantica new-look – le navire original date de 1993 – est que les passagers ne se rendent jamais compte que la capacité s’élève à 1.800 personnes. En fait, seul le bar tout neuf Piazza Italian Grand Bar peut vraiment être considéré comme impressionnant, mais il faut bien sûr un endroit à bord pour les grands shows et d’autres formes de variété où beaucoup de monde peut regarder le spectacle. C’est en même temps le plus important point de rencontre en cas d’alerte. Cet espace se trouve dans l’extension du navire. Tout comme l’augmentation du nombre de cabines (passant de 678 à 789 cabines) se situe essentiellement dans cette partie centrale (mais à d’autres étages). Par contre, le Samsara Spa tout neuf a été aménagé dans la partie originale du navire. La surface de 4.400 m² démontre que le bien-être constitue un facteur important dans la romantique recherchée. Les personnes qui y occupent une cabine ou une suite ont droit à une table réservée au restaurant Samsara, outre l’accès quotidien aux thermes et à la piscine de balnéothérapie. Points sensibles Pour tous les hôtes à bord, il est bien sûr essentiel de pouvoir prendre les repas dans un cadre agréable. Il y a au total quatre restaurants à bord du neoRomantica, dont deux à la carte. Le raffinement méditerranéen et particulièrement italien est très nettement présent. C’est le souci des chefs haut de gamme. Pour un dîner au Club Restaurant, le supplément à payer n’est que de 25 euros/personne. Une autre facilité pour les gourmets est de pouvoir réserver un restaurant étoilé aux destinations. D’autre part, les papilles gustatives sont particulièrement gâtées dans quelques espaces spécialisés. Le ‘coffee and chocolate bar’ est très en vogue, tout comme le ‘cigar lounge’ pour les amateurs du genre. Au sommet de la romantique, le ‘wine & cheese bar’ n’a guère de concurrence. L’assortiment de fromages est un volet à part, un peu comme un fumoir dans un café. Au bar à vin, l’ambiance plutôt réservée est gérée par les tonalités mélodieuses d’un quatuor classique. Au total, l’offre est composée de plus de 80 vins différents, y compris texte et explication par le sommelier.

INFOTRAVEL | septembre 2012


01

Plus sûr que jamais L’industrie des croisières a vraiment le vent en poupe. Ainsi, 5,6 millions de passagers sont partis en croisière l’an dernier au départ d’un port européen, soit une hausse de 7,1% en comparaison avec 2010. Costa Croisières, leader en Europe en dépit de la crise économique, a accueilli 2,8 millions d’hôtes l’an dernier, ce qui représente un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros. Pour les statistiques de 2012, on ne pourra bien sûr pas faire abstraction de l’accident tragique avec le Costa Concordia près de Giglio. Selon Pier Luigi Foschi, CEO Costa Croisières, il y a de toute façon des indications significatives du rétablissement des réservations, après une phase inévitable de recul. En d’autres termes: la situation s’est à nouveau normalisée. En outre, le nombre de mesures de sécurité à bord a augmenté considérablement. Pour les passagers qui montent à bord, il y a par exemple un exercice obligatoire avant même le départ, alors que les écrans de télévision répètent en continu les consignes en cas d’alerte.

INFOTRAVEL | septembre 2012

02

Structure de prix plus simple

01 Daniele Felix, Sales & Marketing Director Benelux Costa Cruises, avec Birgit Defoort, Managing Director Glenaki, au solarium du neoRomantica. 02 Design scandinave dans les cabines.

La flotte de Costa Croisières compte 15 navires de croisière. Le prochain nouveau navire de croisière est commandé pour octobre 2014. Ce Costa aura une capacité maximum de 4.928 passagers et sera donc le plus grand de la série. Cette année, un autre nouveau venu, à côte du neoRomantica, est le Costa Fascinosa (capacité max. de 3.800). Pour 2013, Costa Croisières applique une nouvelle politique des prix. Le nombre de catégories passe de 25 à 15. Les paramètres importants sont désormais, outre le choix du type de cabine, sa position et sa superficie, outre le moment de réservation (plus la réservation est précoce, plus elle est avantageuse).

i

Texte et photos: Daniel Steevens

www.costacruises.be

| 13 |


EXPERIENCE

NICE

Une autre façon de voir la vi(ll)e Un été pour le moins mitigé et des vacances qui nous semblent déjà si lointaines. Pas étonnant que les Citytrips aient la cote, d’autant qu’une ville s’arpente avec plaisir en toute saison. Pegase l’a bien compris et propose, pour cette saison hivernale, 22 villes européennes à (re)découvrir à travers une offre résolument exigeante où se distinguent des hôtels parfois insolites. Direction Nice, capitale azuréenne, où nous déposons nos bagages au très high-tech…Hi Hotel! Vous avez déjà visité plusieurs fois la ville chère au plasticien Yves Klein et à l’écrivain J.-M. G. Le Clézio? Il est vrai que l’on résiste difficilement aux charmes de Nice 01 Le marché aux fleurs Cours la fleurie. La vieille ville avec ses ruelles saleya est un pôle d’attraction étroites aux couleurs chaudes nous rappelle multicolore. les empreintes laissées par le passage de 02 en segway à travers le Vieux nombreuses cultures, baroques, classiques, Nice. néoclassiques. Quant à son marché aux 03 La chambre techno corner fleurs quotidien, Cours Saleya, il se mue, dans le Hi Hotel où la télé sert chaque lundi (de 7h30 à 18h), en repaire de également de paravent. chineurs et amateurs d’antiquités. 01

Sous les conseils de Pegase, on a redécouvert les quartiers du Vieux Nice (surnommé tout simplement Le Vieux par les locaux) lors d’une balade d’une bonne heure en... Segway! Croyez-nous, l’expérience vaut le détour. Certes, les 5 premières minutes sont déconcertantes, car il faut littéralement s’abandonner à la machine. Pour avancer ou reculer, on se penche tout simplement en avant ou en arrière. Le gyropode détecte alors notre inclinaison et donne aux roues le mouvement nécessaire pour rester en équilibre. Il est absolument impossible de tomber. Super relax sur notre deux roues, on a tout le loisir de s’extasier devant l’explosion de couleurs des bâtiments de Nice, où l’or et le rouge dominent. On s’attarde devant des fabriques de pâtes fraîches, des boutiques de créateurs branchés, des pâtisseries fines où les macarons nous font de l’œil, des restos aux terrasses accueillantes… et l’on s’amuse de voir certains touristes en voiture piégés par le Vieux Nice! Direction ensuite de la célèbre place Masséna, bordée d’immeubles de couleur rouge pompéien, l’avenue Jean Médecin, parsemée de boutiques de mode et de bars, et l’incontournable promenade des Anglais qui longe la mer: 6 kilomètres en lisière d’une mer bordée de palmiers, fabuleux. matali Crasset s’amuse des codes

02

| 14 |

© Dominic Verhulst / dotch.be

Qui voyage souvent le sait avec pertinence: un citytrip réussi passe par un judicieux choix hôtelier. A Nice, tant qu’à être exigeant, autant opter pour un établissement près du centre et de la mer. C’est le cas du Hi Hotel installé à 200 mètres de la promenade des Anglais et à 500 du Vieux Nice. Mais ce n’est pas là le seul attrait de cet établissement ouvert il y a 9 ans. Pensé, inventé et dessiné par Matali Crasset, laquelle a notamment travaillé avec Philippe Starck, le Hi en impose par son style, son originalité, sa particularité voire sa radicalité. Car Matali Crasset n’a pas fait les choses à moitié dans l’éco-créativité: peinture écologique, produits du petit-déjeuner labellisés AB (agriculture bio), couverts jetables en bois recyclé ou amidon de maïs, eaux usées retraitées, coton bio pour les linges de lit et de toilette, etc. Sans taire 38 chambres réinventées en 9 concepts audacieux, dont l’un qui imagine une pièce où trône, en hauteur, une toilette sans porte face au lit, bonjour l’intimité! On lui préfèrera la chambre techno corner, simple mais non standardisée, où l’on peut regarder un film sur écran télé depuis son lit ou sa baignoire, l’écran servant également de paravent. Ce que l’on a aimé? La créativité débridée du Hi Hotel et le plaisir, partagé, que sa créatrice a eu à s’amuser des codes: une table qui devient lit, un lit baldaquin qui se transforme en baignoire, une chambre dédiée à l’image, une autre qui explore INFOTRAVEL | septembre 2012


03

la verticalité de l’espace, etc. Sans oublier : une charmante piscine sur le toit, un patio ouvert sur le ciel (dès 9h du matin), et tous les vendredis soirs, un espace bar dynamisé par un DJ. De quoi séduire les plus branchés et tout voyageur à la recherche d’une nouvelle expérience hôtelière. D’autant que le Hi propose un charmant rendez-vous sur la plage : le Hi Beach, qui privilégie plusieurs espaces intimes, les pieds dans le sable Texte en photos: Servane Calmant

NOTRE ENGAGEMENT:

NOUS SOMMES FIERS DE NOTRE SERVICE EXCEPTIONNEL. Pour vous fournir service et qualité, nous nous surpassons. Pour plus d’informations, consultez le site b2b.sunnycars.be

Coups de cœur gastronomiques

» A l’entrée du Cours Saleya, Le Hussard offre une magnifique terrasse où déguster une savoureuse cuisine méditerranéenne wwww.lehussardrestaurant.com » Les Deux Canailles: la bonne adresse du soir, gérée avec ambition par Tsumoru Takano et Laurent Inoué qui proposent une cuisine française flattée par des touches nippones. Cet été, le tandem était l’invité du Hi Beach pour y revisiter quelques classiques, comme le hi-burger!

Susanne Pols-van Gelder Responsable centrale de réservations

Bons plans

» L’Hi Hotel fait partie de l’offre Pegase Citrytrip: www.hi-hotel.net | www.pegase.be Segway

» Pour louer un Segway, plusieurs formules: Nice Découverte, 30 euros pour 1h; Nice Grand Tour, 50 euros pour 2h. Une formation de 15’ est délivrée par un instructeur. Il est également possible de louer un gyropode Segway à la journée sans accompagnateur. www.mobilboard.com/en/agency/segway/nice-promenade

INFOTRAVEL | septembre 2012

| 15 |


FOCUS

Privatisée d’ici à la fin de l’année?

TAP Portugal se concentre sur le client Malgré l’époque tourmentée (crise au Portugal, grèves et prix des carburants en hausse), TAP Portugal tient bien le coup. Cette compagnie portugaise a transporté plus de 4,7 millions de passagers au cours du premier semestre, ce qui est près de 5% de plus qu’au cours de la même période l’an dernier. La plaque tournante qu’est Lisbonne (représente plus de 60 % du trafic aérien de la compagnie), a enregistré une progression de près de 4 %. En matière de recettes, la compagnie aérienne portugaise s’en est cependant moins bien sortie. Mario Geurreiro, District Sales Manager TAP Portugal Belgium, prévoit cependant que sa compagnie clôturera l’année en positif. “En vue de la privatisation de TAP Portugal, nous restructurons notre organisation et nous travaillons à notre visibilité. TAP Portugal se concentre toujours sur le client dans ce cadre. Nous pensons que cette approche sera payante à terme”. Demandez à un collaborateur de TAP Portugal au hasard ce que la compagnie aérienne a de si particulier et vous obtiendrez la réponse ‘un esprit tourné vers les clients’. Mario Geurreiro souscrit totalement à cette affirmation: “TAP Portugal accorde une très grande importance à une vision tournée vers les clients et au service. Cette attitude est valable pour tout le monde, du personnel au sol au personnel de cabine. TAP Portugal investit en permanence dans des formations pour son personnel. Cela résulte en un service de qualité supérieure pour le client, aussi bien au sol qu’en l’air. Notre staff est en outre polyglotte”. Mélange entre tradition et nouvelle technologie Le District Sales Manager désigne donc TAP Portugal par le terme ‘Full Service Airline’. Il signale que sa compagnie investit également en permanence dans le confort à bord. TAP Portugal dispose d’une flotte récente. Selon lui, les passagers sont chouchoutés, aussi bien en classe économique qu’en classe affaires. Jelle Bamelis, Head of Marketing Belux, enchaîne sur ce point en indiquant que TAP Portugal est au fond un mélange entre une compagnie aérienne traditionnelle et une compagnie d’avant-garde. Le transporteur portugais investit selon lui en permanence dans la nouvelle technologie et les médias sociaux. Cela a même rapporté à la com-

Mario Geurreiro, District Sales Manager TAP Portugal Belgium et Jelle Bamelis, Head of Marketing Belux, pensent que l’esprit tourné vers les clients de TAP Portugal va porter ses fruits. (photo pvo)

| 16 |

pagnie une place parmi les 7 finalistes pour l’Award pour le “Best Use of Social Media to Drive Customer Service” dans le cadre des prestigieux ‘SimpliFlying Awards for Excellence in Social Media’. Depuis 2005, TAP Portugal est membre de Star Alliance. Cela comporte comme gros avantage que les clients ont à leur disposition un réseau mondial. Chez TAP Portugal et les compagnies aériennes partenaires, ils peuvent en outre bénéficier d’un service standardisé. La compagnie aérienne portugaise est elle-même la compagnie aérienne la plus importante au Brésil et elle occupe une solide position dans les liaisons aériennes vers le reste de l’Amérique du Sud et en Afrique. A cet égard, nos interlocuteurs signalent avec fierté que TAP Portugal a remporté différentes récompenses. “Notre compagnie a été élue “World’s Best Airline to South America” par Word Travel Awards (WTA) pendant trois années successives (2009, 2010 et 2011). Nous avons également décroché des prix pour l’Afrique, notamment en 2011 le titre de “World’s Best Airline to Africa”. Le réseau européen est également très important pour la compagnie, indique Mario Geurreiro: “A partir de Bruxelles, nous avons 5 vols quotidiens vers le Portugal (4 vers Lisbonne et 1 vers Porto). Sur tous ces vols, nous avons un beau mélange entre passagers d’affaires et de loisirs. Spécifiquement pour la ligne Bruxelles-Lisbonne, la circulation des fonctionnaires européens revêt une grande importance”. Le District Sales Manager indique que l’aéroport charnière (hub) qu’est Lisbonne est ‘confortable et clair’: “Lisbonne est un aéroport moderne et pas trop grand. Cela a comme gros avantage que nos passagers peuvent facilement trouver une correspondance pour leurs vols de liaison long courrier vers l’Amérique du Sud, l’Afrique ou les USA. TAP Portugal offre également de nombreuses possibilités sur le plan des vols courts par exemple vers Madère ou Faro. Dans ce cadre, nous réalisons surtout un bon score dans le domaine de la flexibilité et des prix compétitifs”. Plus de 80 % des ventes de billets se déroulent encore par le biais de l’agent de voyage. Mario Geurreiro indique donc que le professionnel des voyages reste très important. Il conclut que TAP Portugal offre par conséquent les outils nécessaires pour l’agent de voyage et met régulièrement sur pied des événements et des actions ‘B to B’ pour l’agence de voyages.

i

Peter Van Oyen

www.flytap.com

INFOTRAVEL | septembre 2012


FOCUS

S’associer pour être plus fort

LE LEITMOTIV DES RÉSEAUX D’AGENCES DE VOYAGES Les agences indépendantes n’ont pas envie de perdre... leur indépendance! Quoi de plus normal! Qui a envie de se voir dicter ce qu’il doit faire? Qui a envie qu’on lui impose une enseigne, des produits, un système informatique, un système comptable, etc.? C’est pour offrir un maximum de services aux agences tout en préservant leur liberté, que sont nés les réseaux d’agences de voyages. L’union fait la force: un leitmotiv qui résonne avec succès. Les mettre tous dans le même sac serait pourtant une erreur… Certains ont une assise nationale (Avitour), d’autres travaillent exclusivement sur la Wallonie et Bruxelles. Rencontres avec des acteurs de terrain: Alain Kisiel (gérant d’Avitour), Gaetan Delehouzée (président de Mercatour), Philippe Durand (président de Gigatour), Wilfried Lauwers (président de Travelgroup) et Jean-Philippe Cuvelier (président de Service Voyages).

avitour Quand et pourquoi est née Avitour? Alain Kisiel: «En 1992, créé par la famille Roland, en regrou­ pant des agences de voyages pour négocier de meilleures condi­ tions d’achat auprès des TO. J’ai racheté Avitour en 2006 et déve­ loppé de nombreux services à proposer aux agences. Aujourd’hui, nous sommes le n°1 du secteur en Belgique.» Combien de membres? «206 agences réparties en Flandres, en Wallonie, à Bruxelles et au G.­D. de Luxembourg.» Comment vous positionnez-vous sur le marché? «Comme un acteur de service global, tant au niveau du type de service, du territoire, que de la langue ­ toute communication se fait dans la langue du client.» Vos objectifs? «Offrir une plus­value à nos clients, membres et partenaires. Avitour ne vend pas de voyages, n’est donc pas con­ current aux agences. Notre rôle est de les aider, en préservant leur autonomie. Par ailleurs, nous ne sommes pas visible au consom­ mateur: toute communication au consommateur se fait toujours via le nom, le logo et la signature de l’agence.» Quels services off rez-vous? «Des services de base compris dans la cotisation (écran LCD, accès au contrat de surcommission) et des services optionnels payants mais à tarifs préférentiels pour les membres (logiciel de gestion de données à 50%, conseils finan­ ciers, plateforme marketing direct (le service Yes! Travel), forma­ tions (via la Travel Academy), etc.» Ce qui vous démarque de vos concurrents? «L’offre de services complets, en option, dans la langue du membre.» | 18 |

Le futur? «Confi rmer notre statut d’acteur ‘central’ pour off rir un maximum de plus­value à nos clients, membres et parte­ naires.» Combien ça coûte de s’affi lier à Avitour? «1.350 euros par an pour une agence.»

mercatour Quand et pourquoi est née Mercatour? Gaëtan Delehouzée, président: «La coopérative Mercatour est née en 2005, de la fin programmée de Manor Belgique et d’agences souhaitant quitter Avitour. Mercatour, c’est la contrac­ tion de Mercato ‘le marché’ et de Tour pour tourisme. C’est éga­ lement un hommage à Mercator.» Combien de membres? «10 licences pour 14 bureaux.» Comment vous positionnez-vous sur le marché? «Mercatour se veut B2B. Chaque agence garde son enseigne. Les deman­ des spéciales des clients sont transmises en interne sous forme d’échanges: on leur propose alors un ‘produit Mercatour’ conçu par quelqu’un de la maison dont on sait qu’il maîtrise parfaite­ ment la destination. Hormis un sous­main répertoire sur le bu­ reau de chaque conseiller voyage et un autocollant sur la vitrine de chaque agence, rien ne laisse savoir au grand public que nous existons.» Vos objectifs? «Rallier un maximum d’agences comme les nôtres pour maintenir une diversité de l’offre voyage sur notre marché actuel: Bruxelles et la Wallonie.» Quels services off rez-vous? «Négociation auprès des TOs, Compagnies aériennes et autres prestataires de services liés au INFOTRAVEL | septembre 2012


FOCUS

tourisme (informatique, logiciels back office, logiciels de compta­ bilité, système de communication par SMS,etc.). Achats groupés auprès de fournisseurs, service juridique, participation commune à des salons B2B ou grand public.»  Ce qui vous démarque de vos concurrents? «On a rien à ven­ dre, nos membres sont partie prenante des décisions, c’est pour cela que nous avons choisi le statut de coopérative. Nous avons un CA, mais tout le monde peut participer à toutes les réunions et surtout, prendre part aux décisions votées à la majorité des voix. Notre groupement se veut démocratique. J’ajoute que nos statuts prévoient que les surcommissions sont toujours payées di­ rectement sur facture.» Le futur? «Mettre l’accent plus que jamais sur la notion de grou­ pement d’agences de voyages, de services, indépendantes et spé­ cialisées. On réfléchit également à faire notre propre brochure avec nos produits ‘maison’». Combien ça coûte de s’affilier à Mercatour? «Pour nous re­ joindre, il faut devenir coopérateur. On achète une part (valeur 1250 euros, mais il ne faut libérer que la moitié). Cette part est remboursée quand on quitte le groupement. La cotisation an­ nuelle est votée par les coopérateurs. Elle est de 825 euros pour les sièges et de 400 pour les succursales. Il n’y a rien d’obligatoire chez Mercatour, si on lance un projet, seuls paient ceux qui sont impliqués. Mercatour est là pour faire gagner de l’argent à ses coopérateurs et non l’inverse».

Gigatour Quand et pourquoi est née Gigatour? Philippe Durand, président: «Notre groupement est né en 1995, et s’appelait à l’époque Gigatop. La nécessité de créer un groupement d’achat 100% francophone s’est fait sentir auprès des fondateurs Jacques Solé, Jean-Philippe Cuvelier, Philippe Hagelstein, Jean-Christophe Weicker et quelques autres. Tout de suite la barre a été mise très haut quant aux critères pour rejoin­ dre Gigatop. Il fallait notamment avoir un CA minimum de 50 millions de BEF. En 2004, le nouveau nom Gigatour a été trouvé et adopté. Une scission a eu lieu au sein de notre groupement: certains voulaient créer une enseigne dynamique et dominante (Gigatour Voyages Xy), les autres voulaient continuer un grou­ pement d’achat et de formation, sans marketing groupé vers les consommateurs.» Combien de membres? «Notre centrale d’achat regroupe 25 li­ cences. 76 agences de voyages (114 ‘points de vente’ avec les travel experts de BTS). 71 agences portent l’enseigne (au 31/7/ 2012).» Comment vous positionnez-vous sur le marché? «Notre rôle est celui d’une centrale d’achat. Notre but: obtenir de meilleures conditions tarifaires ou autres (services) auprès de nos fournis­ seurs (TO, cies aériennes, assurances, location de voitures…) et mettre en place des formations et informations. Pour les agences avec enseignes, nous avons des objectifs supplé­ mentaires: faire connaître le nom Gigatour, les faire bénéficier de nos actions marketing. En 2012, outre notre traditionnel site internet (www.gigatour. be), nous avons réalisé une brochure, un dvd, participé au Télé­ vie, fait des actions publicitaires, exposé au Salon des vacances de Bruxelles, réalisé des maillots cyclistes aux couleurs de Gigatour, mis en place une action de récompense pour nos clients Les Am­ INFOTRAVEL | septembre 2012

bassadeurs, etc. Nous participerons également en novembre au salon du Zénith.» Le futur? «Nous sommes préoccupés par l’utilisation parfois dé­ loyale d’internet par nos TO fournisseurs/concurrents, par les compagnies aériennes, mais aussi par d’autres opérateurs. Hor­ mis cela, nous souhaitons continuer à faire connaître notre mar­ que Gigatour, mais via un réseau cohérent et qualitatif. Chaque candidature est examinée par le CA. Les critères qualitatifs de l’agence, son chiffre d’affaires, sa localisation entrent en ligne de compte.» Combien ça coûte de s’affilier à Gigatour? «Gigatour est une coopérative dirigée par un CA, dont tous les membres sont bé­ névoles. Chaque membre paye une cotisation. Toutes les com­ missions et surcommissions sont intégralement redistribuées aux membres. Il n’y a pas de droit d’entrée, pas de droit de sortie. Certains frais additionnels sont parfois facturés aux membres (participation à des congrès, publicité, Télévie), de manière très raisonnable et votée en CA. Nous pensons être le mouvement le plus démocratique possible, et aussi … le moins cher, puisque ceux qui votent les cotisations les payent!»

Travelgroup Quand et pourquoi est née Travelgroup? Wilfried Lauwers, président: «La volonté de s’associer en une centrale d’achats est née de la certitude que nous pouvons obtenir une certaine force auprès des TO avec lesquels nous choisissons de travailler; et ce, tant pour la négociation de tarifs que pour le suivi des dossiers au mieux des intérêts de nos clients.» Combien de membres? «23 membres, soit 66 agences de voyages situées à Bruxelles et en Wallonie.» Le futur? «Comme nous ne sommes pas à la recherche de nou­ veaux membres notre politique a toujours été de ne pas com­ muniquer… Ceci dit, tout est sur notre site: ”www.travelgroup.be»

Service Voyages Quand et pourquoi est né Service Voyages? Jean-Philippe Cuvelier, président: «Service Voyages ouvre sa première agence en 1985. La société s’est régulièrement agrandie par le rachat ou l’ouverture de points de ventes d’abord à Bruxel­ les, ensuite en Wallonie.» Combien de membres? «23 points de ventes, en propriété pro­ pre, il n’y a pas de franchise.» Votre spécificité? «Le principe de marketing est simple: one stop, c’est à dire que les clients doivent trouver dans chaque agen­ ce tous les services. Bien que membre fondateur de la centrale Travelgroup, Service Voyages n’est ni une centrale d’achat ni un distributeur.» Servane Calmant

| 19 |


FOCUS

Les vacances près de chez nous résistent bien

Le besoin de changer d’air

Les vacances près de chez nous sont toujours populaires. Le Belge ressent apparemment le besoin de changer d’air au moins deux fois par an. Mais cela ne signifie bien sûr pas que le client réserve automatiquement son séjour via le circuit des voyages organisés. Les touropérateurs spécialisés essaient donc de fidéliser les clients en leur proposant des réductions intéressantes et des arrangements. L’agent de voyages aussi doit continuer de jouer l’atout de sa plus-value dans ce segment touristique. Les vacances près de chez nous résistent assez bien en temps de crise. Comme il ressort des réponses aux questions qu’InfoTravel a soumises à un certain nombre de spécialistes. Saison d’été Infotravel: Comment se déroulent et se sont déroulées les ­réservations dans ce segment?

Infotravel: Certains formules obtiennent-elles ou ont-elle ­obtenu un score remarquable?

Pieter Embo, Contracts & Product Manager Jetair Vacances près de chez nous: “Les réservations d’été pour nos vacances près de chez nous obtiennent les mêmes chiffres favorables que les années précédentes. C’est peut-être une donnée surprenante dans cette période où la confiance des consommateurs est à un niveau particulièrement bas, mais d’autre part, les chiffres démontrent que le Belge a très nettement besoin d’un certain nombre de breaks par an. S’envoler pour un weekend est très nettement devenu un besoin de base. Les chiffres de vente favorables montrent que les voyageurs belges préfèrent toujours la certitude d’un tour-opérateur aux nombreux distributeurs sur l’internet.” Baptiste van Outryve, Porte-parole Thomas Cook: “Les vacances près de chez nous, c’est une sortie classique que le client réserve lorsqu’il a envie de partir entre 2 séjours de vacances plus importants. Cette décision est souvent impulsive et dépend très fort du temps qu’il fait.” Nathalie Gouweloose, Sales & Marketing Director Transeurope: “Comme toujours, on peut interpréter les statistiques de 100 manières différentes. Les chiffres diffèrent en outre d’un pays à l’autre et d’une destination à l’autre. Pour toute la saison d’été, la tendance est au recul pour le Benelux contre une hausse modérée pour l’Allemagne.” Marc Van Zeveren, Gestionnaire Exclusive Destinations: “Positif. Nous avons enregistré globalement une hausse d’environ 10 % par rapport à la même période de l’an dernier.”

Pieter Embo: “Non”. Baptiste van Outryve: “La brochure Thomas Cook Plopsa fut un succès. L’offre est intéressante pour les familles avec des enfants, vu les conditions extrêmement intéressantes pour enfants.” Nathalie Gouweloose: “Nos forfaits Charming+ car les clients voient directement qu’ils en ont pour leur argent. Souvent, la demi-pension est également comprise, ce que le Belge apprécie particulièrement.” Marc Van Zeveren: “Non, la formule chambre et petit-déjeuner a le plus de succès. Les arrangements culinaires sont également populaires.”

Infotravel: Quelles destinations étaient en vogue?

Pieter Embo: “De manière générale, on peut affirmer que le grand favori pour beaucoup de Belges est toujours l’Allemagne.” Baptiste van Outryve: “Cela vous surprendra sans doute, mais les Ardennes et la côte semblent être les destinations les plus populaires.” Nathalie Gouweloose: “Le score du Benelux est inférieur à celui de l’Allemagne (surtout l’Eifel, la Moselle et le Rhin sont populaires). Ces régions offrent un très bon rapport qualité/prix: pas cher, mais bon et une population très gentille. La France est traditionnellement - et c’est toujours le cas - très aimée par les Belges. Particulièrement chez les Belges francophones, la France est plus en vogue que les autres destinations près de chez nous, sans doute en raison de la langue.” Marc Van Zeveren: “Chez nous, la France obtient traditionnellement un bon score. La vente de voyages au Royaume-Uni et en Irlande fut plutôt faible. Ce sont depuis toujours des destinations difficiles. Pour le Royaume-Uni, il y a avait en outre les Jeux Olympiques.” | 20 |

Infotravel: La formule all-in et/ou les réservations last minute jouent-elles un rôle dans ce segment?

Pieter Embo: “Chez nous, la formule all inclusive n’est pas souvent proposée dans le segment Vacances près de chez nous. Les voyageurs réservent généralement des séjours de courte durée et préfèrent avoir la liberté de chercher des petits restaurants charmants à proximité de leur hôtel. Les voyageurs ont l’impression que les réservations last minute impliquent automatiquement une réduction importante, mais nous constatons que le client qui fait une réservation ‘first minute’ profite très souvent de meilleures conditions, outre le fait que le choix est bien plus large.” Baptiste van Outryve: “Les réductions last minute dans l’offre Près de chez nous de Thomas Cook sont bien sûr un encouragement pour réserver quelques jours de vacances complémentaires.” Nathalie Gouweloose: “Chez nous, all-in ne s’applique pas aux vacances près de chez nous. Last minute en moindre mesure. Traditionnellement, le client fait sa réservation au maximum 2 mois à l’avance pour ce genre de destinations (à l’exception des week-ends prolongés ou des périodes de pointe).” Marc Van Zeveren: “Nous avons un public à deux vitesses. D’un côté, il ya des clients qui réservent tôt, sachant que c’est à leur avantage. D’autre part, il y a traditionnellement aussi une clientèle qui réserve tardivement.” Les clients Infotravel: Avez-vous une idée du profil des clients pour les vacances près de chez nous?

Pieter Embo: “Nous constatons que ce sont surtout les familles et les couples qui optent pour un séjour de vacances près de chez nous.” INFOTRAVEL | septembre 2012


FOCUS

Baptiste van Outryve: “Le profil du client ‘Près de chez nous’ n’est pas simple à établir. L’offre de Thomas Cook Près de chez nous, des vacances Plopsa (parc de loisirs), des vacances au camping et des maisons de location est en effet assez large et variée de sorte que l’agent de voyages peut facilement répondre à la demande de clients très divers avec l’offre de Thomas Cook. Tant les jeunes couples qui surveillent leur budget que les clients plus aisés, en passant par les familles recomposées, trouvent bien leur choix dans l’offre de Thomas Cook.” Nathalie Gouweloose: “Non, nous n’en avons pas d’idée. Notre client fait sa réservation dans l’agence de voyages, donc nous ne connaissons pas son profil, tel que l’âge, etc.” Marc Van Zeveren: “Notre clientèle est exigeante: qu’il s’agisse des Vacances près de chez nous ou des Destinations lointaines.” La nouvelle saison (hiver) Infotravel: Avez-vous des nouveautés à signaler dans l’offre (destinations et/ou produits) pour la prochaine saison d’hiver?

Pieter Embo: “La nouveauté dans notre brochure ‘Jetair Vacances près de chez nous’ est le logo ‘Sunday Snooze’. Dans les hôtels avec ce logo, nos hôtes peuvent prendre leur petit-déjeuner tard le dimanche, ils peuvent quitter tard et utiliser les facilités à l’hôtel, sans supplément, jusqu’à 15 h ou plus tard. A conseiller tant aux grands dormeurs qu’aux hôtes matinaux. Un hôtel qui attirera certainement tous les regards dans notre offre pour le Sud de l’Angleterre est Eastwell Manor Hotel & Spa (4*). Un manoir historique impressionnant avec des chambres époustouflantes, des performances culinaires, 2 piscines, un centre de bien-être, ... Bref, un grand succès qui, en outre, offre des nuitées gratuites (2+1) à

nos clients. Chez nos voisins du Nord aussi, l’offre a été complétée de quelques nouveautés. A conseiller aux familles avec enfants: Efteling Aparthotel Poorthuys à Kaatsheuvel.” Baptiste van Outryve: “La nouvelle brochure ‘Près de chez nous’ de Thomas Cook contient de nombreuses nouveautés qui séduiront un public très varié. Il y a des nouvelles accommodations et Thomas Cook propose une offre élargie de chambres pour familles et une disponibilité complémentaire pendant les week-ends prolongés. En outre, la plus grande nouveauté est le Planificateur de vacances fourni par Thomas Cook dans la brochure près de chez nous. C’est un moyen pratique pour choisir ses vacances. Dans trois aperçus “Kids Choice”, “Arrangements avantageux” et “Vacances de ski près de chez nous”, l’agent de voyages et son client trouvent très vite les accommodations qui répondent aux souhaits du client, sans devoir feuilleter toute la brochure. L’aperçu “Kids Choice” n’est d’ailleurs pas limité aux accommodations intéressantes pour enfants, mais montre clairement à quoi le client peut s’attendre en ce qui concerne l’appréciation de parents, l’implantation, l’aménagement, l’organisation et l’équipement des chambres et les réductions pour enfants (gratis) qui sont données.” Nathalie Gouweloose: “Il est encore trop tôt pour y répondre. Comme les réservations ‘Près de chez nous’ sont faites très peu avant de départ, cette brochure est la dernière de la liste pour les achats.” Marc Van Zeveren: “Cet hiver, il y a très peu de nouveautés. Pour l’an prochain, nous programmons toutefois quelques nouveaux hôtels haut de gamme en Belgique (l’un à Gand et un hôtel de luxe et design à Bruxelles) ainsi qu’un joli hôtel cinq étoiles à Lille, l’hôtel L’Hermitage Gantois.”

SPECIALISTE CITYTRIPS ET HOTELS DE CHARME

LONDRES

PARIS

NEW YORK

CITYTRIPS

BALI

déjà sortie

déjà sortie

sort le 19/11

déjà sortie

déjà sortie

FRANCE

ITALIE

ESPAGNE

PORTUGAL

BENELUX-ALLEMAGNE

sort le 17/12

sort le 17/12

sort le 17/12

sort le 17/12

sort le 18/02

PLUS D’INFORMATIONS ET RÉSERVATIONS: WWW.TRANSEUROPE.COM > RESA+ LOGIN

infotravel-DEF-2.indd 1

INFOTRAVEL | septembre 2012

Lic. 1615 E.R. K. Stuyts

30/08/12 16:24

| 21 |


FOCUS

Infotravel: Organisez-vous des actions pour encourager les réservations d’hiver? P.ex. des réductions pour réservations précoces?

Pieter Embo: “Pour l’hiver prochain, il y a des réductions extrêmement intéressantes pour réservations précoces même jusqu’à 30 jours avant le départ.” Baptiste van Outryve: “Celui qui réserve un séjour de vacances près de chez nous via Thomas Cook chez son agent de voyages profite de toute façon de plusieurs avantages quant au prix. Cela varie d’une accommodation à l’autre, mais on peut être sûr que les familles avec enfants jusqu’à 14 ans font une bonne affaire chez Thomas Cook: car les enfants voyagent gratuitement. Les avantages proposés par Thomas Cook et Centerparcs sont également intéressants: réserver jusqu’à 6 mois avant le départ donne droit à une réduction pour réservation précoce de 20%. Cette réduction est de 15% pour une réservation jusqu’à 4 mois avant le départ, et toujours 10% lorsqu’on se décide deux mois à l’avance. A quoi s’ajoute une réduction complémentaire de 15% lorsqu’on fait partie des catégories Jeune familles, Kids ou 55+”. Nathalie Gouweloose: “Actions pour encourager les réservations d’hiver: traditionnellement, le client trouve dans la brochure une série de nuitées gratuites et d’autres réductions intéressantes sous la rubrique ‘votre avantage’ (en bas du tableau des prix). A la base, les achats ont déjà été très serrés. Mais au cours de la saison, nous obtenons souvent des promotions complémentaires chez l’hôtelier et nous essayons alors de les commercialiser pour le mieux. Les réductions pour réservations précoces ne sont pas vraiment typiques pour les Vacances près de chez nous, mais il y en a certainement dans notre brochure. En général, il s’agit plutôt de nuitées gratuites, telles que 2+1 ou même 1+1/2 pour les régions vraiment près de chez nous. En Allemagne, nous proposons un certain nombre d’hôtels qui ne demandent pas de supplément pour une chambre individuelle.” Marc Van Zeveren: “Nous proposons surtout des réductions pour réservations précoces. Mais ce n’est pas toujours facile, puisque de plus en plus d’hôtels appliquent des BAR-rates (Best Available Rates).” Concurrence avec les réservations directes Infotravel: Le client opte facilement pour une réservation directe dans le cas de ‘Vacances près de chez nous’. Pourquoi devrait-il opter pour un tour-opérateur et pour un agent de voyages? Quels sont les atouts des voyages organisés pour les vacances près de chez nous?

Pieter Embo: “Les voyageurs qui optent pour un tour-opérateur profitent de nombreux avantages qu’ils ne reçoivent pas lors d’une réservation directe: réductions pour réservations précoces, nuitées gratuites, séjour gratuit pour enfants jusqu’à 14 ans ou même 16 ans, la garantie d’assistance en cas de problèmes, etc. En outre, nos hôtels sont sélectionnés à partir de normes de qualité sévères. Lorsqu’un problème surgit malgré tout, Jetair donne de l’assistance à ses clients, tant pendant qu’après leurs vacances.” Baptiste van Outryve: “Celui qui réserve un séjour de vacances près de chez nous via Thomas Cook profite de nombreux avantages

Kes parcs bungalows restent des classiques dans l’offre près de chez nous (Foto © Jetair).

| 22 |

qu’il ne reçoit pas s’il réserve les mêmes vacances d’une autre manière. Le client peut compter sur un service personnalisé et des conseils professionnels. En outre, le département en charge de la qualité chez Thomas Cook exerce un contrôle de la qualité permanent et surveille donc tout de tout près. Récemment on a pu se rendre compte dans les médias que les sites d’appréciation sont souvent abusés et ne donnent pas toujours des informations correctes. Thomas Cook propose l’offre de vacances la plus variée sur le marché et pour la prochaine saison, nous avons négocié des chambres complémentaires pour familles et des places pour les week-ends prolongés, de sorte que réserver via Thomas Cook est encore plus intéressant. D’autre part, Thomas Cook négocie de nombreuses réductions pour enfants, de sorte que les enfants souvent jusqu’à 14 ans voyagent tout simplement gratuitement avec leurs parents. Sans oublier l’assurance d’annulation standard, offerte gratuitement avec chaque séjour de vacances près de chez nous. En cas de force majeure, Thomas Cook est à votre disposition: on peut nous joindre 24 h. par jour, 7 jours sur 7.” Nathalie Gouweloose: “Il y a en effet une concurrence importante avec le marché direct, mais cela a toujours été le cas. Je ne sais pas si à ce jour, la concurrence est plus grande qu’autrefois. Pourquoi opter pour un tour-opérateur/agent de voyages? En 1er lieu, c’est une garantie de qualité. D’autre part, les avantages obtenus (voir ci-dessus) ne valent souvent pas pour les clients directs. Nos acheteurs négocient souvent des offres intéressantes que le client ne peut pas réserver directement.” Marc Van Zeveren: “Notre connaissance du produit reste une valeur ajoutée, outre la certitude que nos clients trouvent chez nous. En outre, nous travaillons exclusivement avec des hôtels corrects, en vertu d’une clause contractuelle concernant les prix sur leur propre site internet.” Infotravel: Comment encouragez-vous les agents de voyages à jouer l’atout de leur plus-value également dans le segment des Vacances près de chez nous?

Pieter Embo: “Chaque année, nous organisons des voyages d’étude vers un certain nombre de destinations de l’offre ‘Vacances près de chez nous’. Outre des workshops spécialement pour les agents de voyages lors de Winter- et Summer Class. Mieux l’agent de voyages est informé, mieux il peut conseiller le produit approprié au client grâce à ses connaissances solides.” Baptiste van Outryve: “Nous donnons les formations nécessaires aux agents de voyages et nous avons aussi notre B2B Contactcenter. Ensuite, nous mettons également notre outil Planificateur de vacances à la disposition de l’agent de voyages. Le client ne choisit pas toujours tout d’abord ses vacances en fonction de la destination, mais plutôt à partir de quelques critères qu’il trouve indispensables. Dans les nouvelles brochures de Thomas Cook, on trouve le Planificateur de vacances de Thomas Cook. A l’aide de ce planificateur, l’agent de voyages, grâce à ses connaissances professionnelles, peut facilement répondre aux souhaits de son client.” Nathalie Gouweloose: “Nous leur donnons - tout comme pour tous nos produits - les outils nécessaires en faveur d’une vente potentiellement bonne. Citons p.ex. les posters de promotion, notre site internet innové où le client peut tout chercher en détail et p.ex. une sélection thématique des week-ends (vin, cyclotourisme, châteaux, ...). Le client peut aussi faire sa réservation sur notre site internet, à condition d’indiquer obligatoirement une agence de voyages à la fin de la réservation. Ainsi, l’agent de voyages reçoit une réservation complémentaire, y compris la commission à laquelle il a droit. Mais il importe bien sûr que l’agent se manifeste lui-même et attire les clients potentiels, qu’il s’agisse d’un produit près de chez nous ou autre: nous proposons des bases solides, mais le reste est entre les mains de l’agent de voyages..”. Marc Van Zeveren: “L’un de nos incentives est le programme de loyauté pour nos agents de voyages. En épargnant des points, ils peuvent alors faire de temps en temps un voyage privé gratuit ou bon marché, soit la combinaison d’un voyage d’études et d’un voyage de détente.” Peter van Oyen

INFOTRAVEL | septembre 2012


Departures è Trains

è

AirRail = 1 e-ticket for train and flight 

Belgium <-> Schiphol with the classic IC train or Thalys

Paris-Nord <-> Brussels Airport with Thalys

Advantages for your client: • 100% e-tickets • Reduced airport taxes • Confirmed seating for Thalys For more information you can contact your account manager or download the AirRail flyer on www.sncb-europe.com/AirRail


TUNISIE, TOUS LES Rêves possibles.

BIENVENUE À TUNIS.

IT_F_sept12  

http://www.infotravel.be/digimags/2012/fr/092012/IT_F_sept12.pdf

Advertisement