Page 1


Démographie

A

u 1er janvier 2006, l'INSEE estime la population des Hautes Pyrénées à 230 500 habitants, soit une augmentation de 3,5 % par rapport au dernier recensement de 1999. Depuis 2000, les estimations révèlent une croissance continue de la population. Le solde naturel restant toujours déficitaire, cette augmentation peut être attribuée à l’attractivité de notre département (installation de nouveaux arrivants). Représentant 21 % de la population départementale, la proportion des jeunes haut-pyrénéens de moins de 20 ans augmente. Toutefois, avec plus de 63 000 habitants de plus de 60 ans (soit 27,4 % de la population totale), la population départementale est plus âgée que la moyenne régionale.

Activités et entreprises

P

2006 Nombre total de créations

2007

%

971

165

17,0

52

32

61,5

Construction

201

29

14,4

Commerce

220

38

17,3

Services

498

66

13,3

Industrie

ETABLISSEMENTS DU SECTEUR SECONDAIRE (+ DE 100 SALARIÉS) (2007) Raison sociale

Secteurs d’activité

Nombre de salariés

EADS SOCATA

Aéronautique

ALSTOM TRANSPORT

Matériel Electrique

1 093 719

EURALIS GASTRONOMIE

Agroalimentaire

569

ALUMINIUM PECHINEY

Métallurgie

282

SAS SEB

Electroménager

266

STE DES CERAMIQUES TECHIQUES

Céramiques

170

ARKEMA FRANCE

Chimie

159

ECMP

Construction

152

MICROCAST

Fonderie

147

CFB

Construction ferroviaire

124

ENTREPRISE GALLEGO

Construction

112

SAFIAL PROFOR

Chaudronnerie

109

ALCAN

Fabrication de produits miniers

106

our les Hautes-Pyrénées, avec 1 136 entreprises créées, l'année 2007 s'avère particulièrement favorable. En effet, tous secteurs confondus, on note une hausse annuelle de 17 % des créations, soit sur la même période 1 point de plus que la moyenne de Midi Pyrénées et 4 points de plus que la France. Les services représentent le secteur le plus dynamique (prés d'une création sur deux intègre ce secteur d'activités). Par ailleurs, la taille des entreprises créées reste réduite, en effet, le nombre de structures n'ayant aucun salarié est très élevé (90 % n'ont pas de salarié). Cette proportion est moins importante pour Midi-Pyrénées (87,6 %) et la France (86,5 %). Si la progression annuelle est positive pour tous les grands secteurs d'activités, il convient de souligner l'évolution à la hausse de l'industrie (32 créations en un an soit + 61,5 %).

A

vec un peu moins de 10 000 salariés répartis dans 975 entreprises en 2007, l'industrie occupe seulement 12,5 % de l'emploi salarié des HautesPyrénées. Selon notre enquête téléphonique, seulement 13 établissements du secteur seconNombre daire ont plus de 100 salariés, ils d’établissements (2007) représentent toutefois, 41 % de Industrie 975 l'emploi salarié industriel départeEnergie 460 mental. Construction 2 117 Services 12 287 Le secteur tertiaire reste prépondéCommerce 3 434 rant aussi bien en nombre de strucSource : INSEE tures qu'en nombre de salariés. Ainsi, le commerce, grossistes et détaillants confondus, représente, 3 424 établissements et 9 014 salariés. Les services concentrent 63,7 % de la totalité des établissements et 63,3 % de l'emploi salarié total.

Source : enquête téléphonique CDDE

CDDE/Pôle Etudes et Recherche/Le Point sur l’Economie des Hautes-Pyrénées/2e trimestre 2008


F

in 2007, sur un total de 8 827 établissements inscrits au RCS, on note une stagnation annuelle des immatriculations, mais simultanément une baisse des radiations d'où 203 établissements supplémentaires par rapport à 2006 dont 118 pour le secteur secondaire. Dans leur grande majorité, les établissements inscrits sont des entreprises individuelles (plus de 52 % du total). Toutefois, si ces dernières continuent de progresser (+ 4,7 % de 2006 à 2007), on constate sur la même période une légère augmentation du nombre d'entreprises de 50 à 99 salariés (+ 5 établissements soit + 8,8 %).

L

es Hautes-Pyrénées comptent 4 534 entreprises artisanales qui enregistrent une progression annuelle de 3,9 %. Le bâtiment reste de très loin la première activité de l'artisanat avec 46,7 % des entreprises. Par secteur, les plus fortes évolutions annuelles 2006/2007 sont enregistrées par le bâtiment (+ 5,7 %) et les services (+ 3,7 %). Le nombre d'immatriculations est en progression constante (en moyenne augmentation de 10 % par an depuis 2001). A l'inverse, les radiations enregistrent en 2007 une baisse de 3,5 % après trois années de hausse.

S

ur 2005-2006, favorisé par l'envolée des cours des matières premières (augmentation de la demande mondiale), l'évolution annuelle des prix a été favorable pour tous les départements de Midi-Pyrénées. Ainsi, sur notre territoire départemental, on note une augmentation en valeur de 17,2 % des productions végétales et de 1,5 % des productions animales. Les Hautes-Pyrénées représentent, avec 216,5 millions d'euros, seulement 6 % du total de la production régionale et se classent donc en avant dernière position par rapport aux autres départements (juste devant l'Ariège).

L

e nombre total de logements mis en chantier s'établit fin 2007 à 2 350, soit une baisse de 8,3 % par rapport à l'année précédente. Cette évolution à la baisse touche exclusivement les logements collectifs (22,3 % en un an), qui avaient fortement augmenté ces dernières années (réhabilitations ou reconstructions de logements sociaux, mises en chantier de logements en tant que produits de défiscalisation). De leur coté, les logements individuels progressent (+ 6,5 %) et représentent à nouveau en 2007, la majorité des constructions neuves commencées (52,6 %).

L

'investissement des entreprises a été particulièrement dynamique en 2007, passant de 216 à 268 millions d'euros en un an soit un décollage de 8,5 %. Ce climat de confiance des entrepreneurs, déjà constaté en 2006, a été fortement favorisé par des conditions de financement favorables conjuguées à un maintien voire une progression de la demande nationale et étrangère.


Emploi et marché du travail

A

Emploi salarié par département Décembre 2007

Evolution 2006/2007

Ariège

27 202

1,6 %

Aveyron

59 893

1,8 %

H-Garonne

364 565

3,6 %

Gers

31 244

1,2 %

Lot

33 727

2,0 %

H-Pyrénées

50 726

1,7 %

Tarn

74 088

1,0 %

Tarn et Garonne

42 350

3,0 %

683 795

2,7 %

M-Pyrénées

vec 845 emplois supplémentaires, l'emploi salarié UNEDIC enregistre une hausse annuelle de 1,7 %, portant désormais à 50 720 , le nombre de salariés recensés dans le département des Hautes-Pyrénées. cette progression a été constante tout au long de l'année 2007. Les résultats enregistrés sur les autres départements de Midi-Pyrénées confirment cette accélération des créations d'emplois dans le secteur privé, la Haute-Garonne demeurant toujours le " moteur " de la région. Comme depuis maintenant trois ans, la construction recueille le plus fort taux d'évolution (7,3 % en un an soit 341 emplois salariés en plus), suivie de loin par le tertiaire qui répertorie seulement 1,4 % de croissance annuelle (490 salariés supplémentaires). Ce dernier secteur regroupe à lui seul prés de 72 % des emplois salariés recensés dans les établissements affiliés à l'Assurance -Chômage. Enfin, l'emploi industriel connaît une inversion de tendance et présente donc une stabilisation voire une légère hausse des effectifs par rapport à fin 2006.

Source : ASSEDIC Midi-Pyrénées

F

in 2007, le nombre total de demandeurs d'emploi de cat 1, 2 et 3 s'établit à 10 737, soit une diminution de 7 % en un an. Toutes les classes d'âge ont bénéficié de cette diminution, le recul étant encore plus marqué pour les chômeurs de plus de 50 ans (212 demandeurs en moins soit - 9,4 %) et la classe d'âge intermédiaire (586 demandeurs en moins soit - 7,8 %). Le nombre de demandeurs de longue durée continue de décliner (- 13,8 % en un an), passant pour la première fois depuis dix ans sous la barre des 3 000. Le nombre de demandeurs inscrits depuis plus de 2 ans diminue pour sa part de 5,1 % avec 442 demandeurs en moins sur un an. Cette nette amélioration du marché du travail trouve son explication à travers la conjoncture et les effets mécaniques de la démographie ; provoquant des départs à la retraite, créant ainsi un levier sur l'emploi. De plus, depuis 2004, le reflux du chômage doit beaucoup à la reprise des emplois aidés grâce au plan de cohésion sociale. Un bémol : les postes proposés aux demandeurs d'emploi sont de plus en plus souvent de courte durée et à temps partiel. Même s'il reste supérieur à la moyenne régionale, le taux de chômage départemental reste orienté à la baisse. En décembre 2007, il s'établit à 8,9 % de la population active, soit un recul de 0,8 point en un an . En moyenne, l'évolution 2007-2006 est favorable pour tous les départements de la région.


Social

E

n 2007, on compte 37 951 allocataires de la CAF, soit une légère hausse de 0,9 % en un an. Sur la même période, une progression identique est enregistrée au niveau de Midi-Pyrénées. Pour notre département cette évolution est liée à l'accroissement du nombre des bénéficiaires des allocations familiales qui augmente régulièrement depuis 2004, soit + 20 % entre 2004 et 2007. Toutefois, il convient de noter que cette hausse résulte, pour partie, de la création en 2004 de la prestation d'accueil du jeune enfant (ou PAJE). En 2006, 14 000 personnes bénéficient de l'un des cinq minima sociaux, soit une baisse de 2,4 % par rapport à 2005 (- 2,7 % en Midi-Pyrénées). La revalorisation des retraites explique une part importante de ce cette diminution. En effet, l'Allocation Supplémentaire du minimum vieillesse a baissé de 5 % sur la même période. Malgré la baisse du nombre de bénéficiaires ( - 2,1% de 2005 à 2006), sur les cinq principaux minima sociaux, l'Allocation pour Adulte Handicapé demeure toujours la prestation la plus versée dans notre département. En effet, elle concerne 4 800 personnes en 2006, soit un allocataire sur trois.

P

our la première fois depuis de nombreuses années, le nombre d'allocataires RMI enregistre une baisse annuelle soit - 7,2 % de 2006 à 2007 (- 259 personnes). Cette tendance à la baisse, également constatée sur l'ensemble du territoire national, doit cependant être analyser avec prudence mais peut s'expliquer : par la récente amélioration du marché du travail, par la réforme du dispositif d'intéressement à la reprise d'activité.

L

e nombre de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) n'a cessé d'augmenter depuis sa création en 2002. Au 31 décembre 2007, 6 621 personnes âgées de 60 ans ou plus ont bénéficié de l'APA, soit une augmentation de 4 % sur un an, en ralentissement par rapport à la hausse observée au cours de l'année précédente (+ 9,2 % de 2005 à 2006). En 2007, 69 % des bénéficiaires de l'APA vivent à domicile et 31 % en établissements.

REVENU SALARIAL ANNUEL MOYEN (EN MILLIERS D’€) HautesPyrénées Ensemble Hommes Femmes Cadres et chefs d’entreprises Professions intermédiaires Employés Ouvriers qualifiés Ouvriers non qualifiés Source : INSEE

15,1 16,9 13,3 31,8 19,4 11,8 14,4 10,0

Midi Pyrénées

France

16,9

17,8

34,2 19,6 11,9 14,4 10,1

37,8 20,1 12,3 15,3 10,6


Formation, Recherche, Avenir

O

n recense 20 075 élèves du premier degré à la rentrée scolaire 2007/2008, soit 63 élèves supplémentaires par rapport à l'année précédente.

Concernant les élèves du second degré (collèges et lycées), leur nombre a baissé de 1,8 % pour atteindre 18 728 à la rentrée 2007. Cette diminution ne concerne que les établissements publics, les collèges et lycées privés enregistrent pour leur part, une augmentation sur la même période de + 4 %.

TAUX DE RÉUSSITE AU BACCALAURÉAT % Bac Général Bac technologique Bac professionnel

Hautes-Pyrénées 88,6 74,2 82,9

Midi-Pyrénées 91,6 83,7 82,4

En 2007, le taux de réussite au baccalauréat général et technologique est comme l'année passée, inférieur à la moyenne régionale (respectivement -3 points, et -1 point). Néanmoins, le pourcentage de succès au bac technologique a enregistré une nette augmentation entre 2006 et 2007 dans les HautesPyrénées (+ 7 points). 4 826 étudiants se sont inscrits en 2007 dans un établissement d'enseignement supérieur, soit une augmentation de 2 % par rapport à l'année précédente. Ce sont les formations universitaires qui progressent le plus, grâce à la création de deux nouvelles licences professionnelles, soit 52 étudiants supplémentaires à l'IUT en "Commercialisation des Produits et Services Industriels" et "Traitement et Valorisation des Déchets Industriel", ainsi qu'une augmentation de 12 % du nombre d'inscrits à l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tarbes. Le département comptabilise 45 doctorants, 13 laboratoires et une centaine de chercheurs et enseignants chercheurs.

LA RECHERCHE DANS LES HAUTES-PYRÉNÉES IUT de Tarbes : petites équipes et domaines variés L'équipe PRODUCTIQUE BOIS du laboratoire génie mécanique de Toulouse (LGMT), étudie les problèmes de l'usinage du bois à haute vitesse. Une antenne du LATTIS (Laboratoire Toulousain de Technologie de d'Ingénierie des Systèmes), étudie des problèmes de compatibilité électromagnétique des composants et des systèmes électroniques. Le LERASS, Laboratoire d'études et de recherches appliquées en sciences sociales), est rattaché à l'Université Paul Sabatier (Toulouse 3). Le LEREPS, Laboratoire d'études et de recherches sur l'économie, les politiques et les systèmes sociaux, est rattaché à l'Université des Sciences Sociale (Toulouse 1). L'A.R.T-TEOS : Antenne de Recherche tarbaise-Territoire, Environnement, Organisation et Société. L'Observatoire Midi Pyrénées : des équipes de prestige Le LABORATOIRE D'ASTROPHYSIQUE : Unité Mixte de Recherche (Université Paul Sabatier/CNRS) - relations fortes avec le CNES à travers diverses participations expérimentales. Le LABORATOIRE D'AEROLOGIE : Unité Mixte de Recherche (Université Paul Sabatier/CNRS). L'OBSERVATOIRE DU PIC DU MIDI. L'École d'Ingénieurs de Tarbes La CONCEPTION MECANIQUE ASSISTEE PAR ORDINATEUR : les travaux menés concernent les produits mécaniques, matériaux et structures. INTERFACES ET MATERIAUX FONCTIONNELS : dynamique des interfaces sous l'effet du couplage physico-chimie / mécanique et la durabilité des matériaux et des multimatériaux. PRODUCTION AUTOMATISEE : simulation et le pilotage des systèmes et des organisations en environnement incertain. Le CRITT TECHNACOL, centre de transfert de technologies, réalise depuis plus de 17 ans des études pour le compte d'industriels et sur le domaine spécifique de l'assemblage par collage. La halle AGROMAT, antenne du CRITT CATAR (Valorisation Non Alimentaire des Productions Agricoles) de l'INP-ENSIACET de Toulouse, offre 1000 m2 dédiés à la démonstration et l'expérimentation d'agromatériaux. Université de Pau et des Pays de l'Adour Laboratoire de THERMIQUE ENERGETIQUE ET PROCEDES (LaTEP) de l'UP. Laboratoires communs P.E.A.R.L (Power Electronics Associated Research Laboratory) est un laboratoire commun d'application né en 2001, à vocation européenne et internationale, qui associe industriels et laboratoires publics au travers d'une convention. Le CENTRE DE RESSOURCES COMPOSITES rassemble plusieurs acteurs de la recherche publique et s'inscrit lui aussi dans une dynamique de recherche appliquée. CDDE/Pôle Etudes et Recherche/Le Point sur l’Economie des Hautes-Pyrénées/2e trimestre 2008


Quelques données cantonales NOMBRE D’ÉTABLISSEMENTS PAR CANTON (2007) Cantons

Industrie

Argelès-Gazost Arreau Aucun Aureilhan Bagnères-de-Bigorre Bordères-Louron Bordères-sur-l’Echez Campan Castelnau-Magnoac Castelnau-Rivière-Basse Galan La-Barthe-de-Neste Laloubère Lannemezan Lourdes Lourdes-Est Lourdes-Ouest Luz-Saint-Sauveur Maubourguet Mauléon-Barousse Ossun Pouyastruc Rabastens-de-Bigorre Saint-Laurent-de-Neste Saint-Pé-de-Bigorre Séméac Tarbes Tournay Trie-sur-Baïse Vic-en-Bigorre Vielle-Aure Total 1

79 29 20 29 88 16 64 18 18 9 5 27 39 66 97 18 17 26 30 19 55 10 18 13 8 59 208 21 23 54 19 202

Construction Commerce 122 51 26 81 126 16 101 35 33 17 15 52 71 75 83 40 36 28 47 28 83 51 36 35 30 99 176 56 48 81 19 1 797

199 49 19 86 241 23 198 24 32 18 9 22 123 181 506 14 22 74 69 21 95 20 49 35 16 98 839 39 67 128 100 3 416

Services 689 233 130 198 725 165 270 125 144 83 60 127 230 483 1 217 74 80 402 181 122 272 135 167 134 54 292 2 552 164 141 314 509 10 472

Total 1 089 362 195 394 1 180 220 633 202 227 127 89 228 463 805 1 903 146 155 530 327 190 505 216 270 217 108 548 3 775 280 279 577 647 16 887

Source : INSEE, Fichier CLAP

NOMBRE DE CRÉATIONS (2007) Cantons

Taux de création = nombre total de créations/nombre total d’établissements x 100

Pour plus d’informations, des documents d’analyses par thème sont à votre disposition au CDDE 5 rue Gaston - 65000 Tarbes - Tél. : 05 62 56 79 65 cdde65@cg65.fr

Industrie

Argelès-Gazost Arreau Aucun Aureilhan Bagnères-de-Bigorre Bordères-Louron Bordères-sur-l’Echez Campan Castelnau-Magnoac Castelnau-Rivière-Basse Galan La-Barthe-de-Neste Laloubère Lannemezan Lourdes Lourdes-Est Lourdes-Ouest Luz-Saint-Sauveur Maubourguet Mauléon-Barousse Ossun Pouyastruc Rabastens-de-Bigorre Saint-Laurent-de-Neste Saint-Pé-de-Bigorre Séméac Tarbes Tournay Trie-sur-Baïse Vic-en-Bigorre Vielle-Aure Total

3 2 0 0 4 2 2 4 1 2 1 0 7 9 5 0 2 2 0 1 4 3 1 4 0 3 18 3 0 1 0 84

Source : INSEE, Fichier SIRENE

Construction Commerce 7 8 2 14 10 1 22 4 2 1 3 4 11 13 12 3 3 3 7 6 8 3 5 8 2 12 38 6 1 9 2 230

16 6 0 11 17 1 9 3 5 3 0 4 12 12 37 3 1 0 6 3 7 3 7 3 3 6 63 2 1 11 3 258

Services 46 15 10 18 42 13 17 14 7 1 2 5 21 29 45 5 2 25 7 7 19 5 7 8 4 21 117 10 5 14 23 654

Total 72 31 12 43 73 17 50 25 15 7 6 13 51 63 99 11 8 30 20 17 38 14 20 23 9 42 236 21 7 35 28 1 136


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Activité des entreprises

A retenir Montant des recettes fiscales 2006: • 67 033 milliers d’euros en impôt sur les sociétés • 223 millions d’euros issus de la TVA

Evolution 2006-2007 Investissement des entreprises : + 24 % Chiffre d’affaires : + 8,4 % ; taxe sur la valeur ajoutée : + 9,7% La masse salariale du secteur privé continue de croître, passant de 279 à 291 millions d’euros (+ 4,3 %)

Définitions: Impôts sur les sociétés , investissements, impôt sur le revenu (HP) : les impôts sur les sociétés et le revenu concerne le montant des encaissements en milliers d’euros. Le montant pour une année donnée correspond aux revenus de l’année précédente. Les investissements sont comptabilisés en millions d’euros hors taxes. Le chiffre d’affaires indiqué est celui des entreprises qui déclarent selon le régime réel normal (chiffre d’affaires supérieur 762 545 euros pour les entreprises réalisant des achats / ventes et supérieur à 228 674 euros pour les prestataires de services) et qui déposent leurs déclarations de chiffre d’affaires dans le département quelle que soit la localisation de leurs établissements Secteur concurrentiel : il comprend tous les secteurs d'activité économique sauf les administrations publiques, l'éducation non marchande (établissements d'enseignement relevant de l'Etat ou des collectivités locales), la santé non marchande et l'emploi par les ménages de salariés à domicile. Les entreprises contrôlées majoritairement par l'Etat et les Etablissements publics industriels et commerciaux y sont intégrés. Comptes cotisants : depuis 2005, il s’agit du dénombrement des employeurs et non plus des établissements, un même employeur peut avoir plusieurs établissements.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Activité des entreprises — 2007 L’investissement des entreprises a été particulièrement dynamique en 2007, passant de 216 à 268 millions d’euros en un an, soit un décollage de 24 %.

INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES 300

Millions d'€

250 200 150 100 50 0 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : DDSF

L’impôt sur les sociétés au titre de l’année 2006 a rapporté en 2007, 67 033 Milliers d’euros, soit une augmentation de 20,9 % par rapport à l’année précédente, confirmant une conjoncture favorable.

IMPOT SUR LES SOCIETES 70 000 Milliers d'€

Cette augmentation des investissements s’inscrit dans la continuité de 2005-2006 (+ 11,3 %). Ce climat de confiance des entrepreneurs, déjà constaté l’année précédente, a été fortement favorisé par des conditions de financement favorables conjuguées à un maintien voire une progression de la demande nationale et étrangère.

60 000 50 000 40 000

Au regard de l ‘augmentation annuelle du chiffre d’affaires (+ 9,7 % par rapport à 2006 soit 531 millions d’euros supplémentaires), les entreprises haut-pyrénéennes confirment le bon niveau de leur activité.

30 000 20 000 10 000 0 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : DDSF

CHIFFRE D'AFFAIRES- TVA

Millions d'€

Millions d'€

7 000

En effet, depuis 2003, La croissance régulière du chiffre d’affaires s’additionnant à celle des recettes fiscales issues de la TVA, témoignent de la bonne santé économique des entreprises locales.

250 Chiffre d'affaires

6 000

200

TVA

5 000 4 000

150

3 000

100

2 000 50

1 000 0

0 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007

Selon les chiffres de l’URSSAF, les comptes cotisants ont progressé de 2,5 % soit 647 employeurs supplémentaires par rapport à fin 2006. L’augmentation annuelle la plus marquante concerne surtout les particuliers employeurs (+ 5 % ) et loin derrière, les travailleurs indépendants (+ 1,6 %). Simultanément, sous l’influence des augmentations d’effectifs, la masse salariale du secteur privé continue de croître, passant de 279 à 291 millions d’euros (+ 4,3 %).

Source : DDSF

MASSE SALARIALE DU SECTEUR CONCURRENTIEL

Millions d'euros

310 290 270

Activités des entreprises en chiffres

250

2006

230 2003

2004

2005

2006

Source : URSSAF

2007

Impôts sur les sociétés (milliers d'euros) Taxe sur la valeur ajoutée (millions d'euros) Chiffre d'affaires (millions d'euros) Investissement des entreprises Masse salariale secteur concurrentiel (4éme trim) Dénombrement des comptes cotisants URSSAF Etablissements du secteur privé Administrations Collectivités Locales Employeurs Travailleurs Indépendants Praticiens Auxiliaires Médicaux

Particuliers employeurs

Source : URSSAF CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

55 445 206,3 5 466 216 279,5 26 118 7 130 626 7 573 1 250 9 539

2007 (p) 67 033 223,6 5 997 268 291,4 26 765 7 168 619 7 697 1 264 10 017

Evolution Evolution en valeur en valeur relative absolue 11 588 20,9% 17 8,4% 531 9,7% 52 24,1% 12 4,3% 647 2,5% 38 0,5% -7 -1,1% 124 1,6% 14 1,1% 478 5,0%

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Agriculture A retenir 4 974 exploitations et 26,1 ha de SAU par exploitation Valeur de la production agricole totale : 216,5 millions d’euros soit 6 % de la production régionale. Evolution 2005-2006 En valeur, augmentation de 17,2 % des productions végétales et de 1,5 % des productions animales. Baisse du nombre d’employeurs (- 4,1 %) et du nombre de salariés (-3 ,1 %), mais légère progression de l’emploi salarié en équivalent Temps Plein.

Définitions Pour les données concernant les comptes de l’agriculture (source : DDAF), les comptes sont provisoires pour 2006 et semi définitifs pour 2005. La production représente la valeur totale des produits fabriqués au cours de la période considérée. Elle est enregistrée au moment où elle a lieu (optique production) et non au moment de son paiement par l’acheteur (optique livraison). On mesure ainsi la ressource potentielle liée à la récolte ou au croît des animaux sur la période, pour une meilleure cohérence entre les moyens mis en oeuvre (travail, équipements, main-d’oeuvre) et la mesure du résultat du processus de production. La production inclut la production consommée au sein des unités agricoles dite ‘’intraconsommée’’(alimentation animale telle que céréales, fourrages .... semences ... ) Utans : unité de travail annuel non salarié qui correspond au chef d’exploitation et à sa famille, non salariés Les données issues de la Mutualité Sociale Agricole concernent tous les employeurs et salariés assujettis au régime agricole pour une activité agricole, ainsi que leurs prolongements (agriculture au sens large). SAU : Surface Agricole utile ; ETA : Entreprises de travaux agricoles ; OPA : Organisations professionnelles Agricoles (Chambre d’Agriculture, Crédit, Agricole, MSA…) ; ETP : Equivalent temps plein

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Agriculture — 2007 NOMBRE D'EXPLOITATIONS - SUPERFICIE Nombre d'exploitations

SAU (par exploitation en ha)

10 000

30

8 000

25,1

24,4

26,1

25,2

25 20

20,4

6 000

15

15,1

8 828

4 000

6 410

2 000

5 413

5 223

5 189

4 974

2003

2004

2005

2006

10 5

0

0 1988

2000

Sources: SCEES, les comptes de l'agriculture

UTILISATION DU SOL (2007) Territoire agricole

Territoire non

non cultivé

agricole

5,1%

15,2%

Terres arables 18,6%

Jardins et vergers familiaux des non exploitants 0,2%

Vignes, cultures

Bois, forêts et

Depuis le dernier recensement agricole (2000), la surface agricole utilisée diminue régulièrement, pour atteindre en 2006, 222 000 hectares. Sur la même période, on dénombre la disparition de 1 436 exploitations soit une réduction de plus de 22 % en 6 ans. Cette diminution a provoqué très fréquemment l’agrandissement des superficies des exploitations restantes. En effet, la superficie agricole utile par exploitation est passée de 20,4 ha à 26,1 ha de 2000 à 2006. De 2000 à 2007, les surfaces céréalières chutent de 4 %, les surfaces toujours en herbe des exploitations de 2 % et celles consacrées aux cultures fruitières de près de 13 %. Les jachères affichent une augmentation de 14 %, conséquence de l’obligation de gel des terres. Les terres agricoles non utilisées ont augmenté de près de 6 % en cinq ans au détriment de la surface agricole utilisée (- 5 %). Les surfaces boisées ont augmenté de plus de 3 % depuis l’année 2000.

fruitières et

peupleraies 30,8%

Surfaces toujours

pépinières ligneuses

en herbe

0,1%

Source : DDAF

La production départementale est structurellement très diversifiée. Les productions de bovins, de maïs, de plantes fourragères et de volaille représentent plus de 10 % du total de la production des Hautes-Pyrénées.

30,0%

Surface agricole utilisée Surfaces cultivées dont

Evolution 2000-

2000

2006

232 399

221 775

-4,6%

50 060 1 210 170 20 25 354 6 617

48 015 1 871 228 25 26 459 7 756

-4,1% 54,6% 34,1% 25,0% 4,4% 17,2%

céréales oléagineux légumes, protéagineux cultures florales autres terres arables jachères

2006

Sur 2005-2006, favorisé par l’envolée des cours des matières premières, et ce particulièrement pour les céréales et les oléagineux (augmentation de la demande mondiale), l’évolution annuelle des prix a été favorable pour tous les départements de Midi-Pyrénées. Ainsi, sur notre territoire départemental, on note une augmentation en valeur de 17,2 % des productions végétales et de 1,5 % des productions animales.

EVOLUTION DES PRODUCTIONS AU PRIX DE BASE

Millions d'euros courants

Total des productions végétales

Total des productions animales

120

100

80

60 2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

Source : DDAF

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Agriculture — 2007 COMPARATIF VALEUR DE LA PRODUCTION AGRICOLE TOTALE

Production agricole hors subvention par Utans

(hors subventions) 900

Millions d'euros

800 700 600 500 400 300 200 100 0 Ariège

Aveyron

HauteGaronne

Gers

Lot

HautesPyrénées

Source : DDAF

2006 688 436 36 111 29 27 27 22 3 782 1 738 240 320 384 952 123 25 1 785

Les caractéristiques de la population agricole évoluent. Depuis 2000, à l’identique de la région et de la France, on enregistre une diminution du nombre de «jeunes» exploitants (moins de 40 ans) ainsi que des plus âgés (plus de 60 ans), au bénéfice des classes intermédiaires de 40 à 60 ans. Confirmant ce constat, les chiffres issus de la Mutualité sociale agricole (à partir du nombre de cotisants AMEXA) indique une baisse constante depuis 15 ans du nombre de chefs d’exploitations.

AGE DES EXPLOITANTS ET COEXPLOITANTS

2000

2005

25 20

%

PyrénéesAtlantiques

La production agricole par Utans (unité de travail annuel non salarié qui correspond au chef d’exploitation et à sa famille, non salariés) est de 45,5 milliers d’€. Le département se situe donc là encore l’avant-dernière place régionale.

Source : MSA

30

Tarn et Garonne

84,5 64,0 61,3 60,2 59,3 57,8 52,7 52,2 45,5 43,0

Malgré cette progression annuelle, les Hautes–Pyrénées représentent encore, avec 216,5 millions d’euros, soit seulement 6 % du total de la production régionale et se classe donc en avant dernière position par rapport aux autres départements (juste devant l’Ariège).

Employeurs et salariés agricoles

Employeurs Dont : cultures, élevages travaux forestiers ETA (1), CUMA coopératives OPA (2) artisanat rural activités diverses Salariés assurés Dont : cultures, élevages travaux forestiers ETA (1), CUMA coopératives OPA (2) artisanat rural activités diverses Salariés E.T.P. (3)

Tarn

(en milliers d'euros) Gers Tarn et Garonne Tarn Haute-Garonne Midi-Pyrénées Pyrénées-Atlantiques Lot Aveyron Hautes-Pyrénées Ariège

Plus globalement, de 2005 à 2006, toujours selon la MSA, le nombre d’employeurs du secteur baisse (- 29 employeurs soit - 4,1 %), l’emploi salarié agricole régresse également (- 119 salariés soit - 3,1 %) alors que sur la même période le nombre de salariés équivalents temps plein progresse légèrement.

15 10 5 0 Moins de 40 ans

De 40 à 49 ans

De 50 à 59 ans

60 ans et plus

Ces deux derniers constats confirment que le recours au travail salarié reste toujours axé sur des contrats à court terme pour des travaux ponctuels, et ce, afin de pallier à la baisse continue de l’aide familiale.

Source : DDAF

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Agriculture — 2007 Agriculture en chiffres Production au prix de base (subventions incluses)

2005 chiffres

2006 chiffres

Source SCESS : les comptes de l'agriculture

semi déf

prov

Nombre d'exploitations SAU (par exploitation en ha) SAU des exploitations en ha Total des productions végétales (millions d'€) dont bl é dont maïs dont plantes fourragères dont maraîchage et horticulture dont subventions aux produits Total des productions animales (millions d'€) dont gros bovins dont veaux dont ovins dont porcins dont aviculture dont lait et produits laitiers dont subventions aux produits Unités de travail annuel non salariées (millions d'€)

Emploi Source M SA Nombre de prestataires vieillesse Non salariés Salariés Employeurs Dont cultures, élevages travaux forestiers ETA (1), CUMA coopératives OPA (2) artisanat rural activités diverses Salariés assurés Dont cultures, élevages travaux forestiers ETA (1), CUMA coopératives OPA (2) artisanat rural activités diverses Salariés E.T.P. (3)

5 189 25,16 130 548 78,88 2,06 32,40 30,61 9,76 24,45 107,08 21,10 19,16 6,63 6,03 28,59 18,34 19,52 49,53

2005

Conjoints participant hors conjoints collaborateurs Conjoints collaborateurs

4 974 26,10 129 804 92,48 2,79 42,94 31,45 10,39 5,89 108,71 23,80 19,96 6,82 6,42 27,52 17,01 13,37 47,62

-215 0,9 -744 13,6 0,7 10,5 0,8 0,6 -18,6 1,6 2,7 0,8 0,2 0,4 -1,1 -1,3 -6,2 -1,9

Evolution en

2006

Evolution en

-4,1% 3,7% -0,6% 17,2% 35,4% 32,5% 2,7% 6,5% -75,9% 1,5% 12,8% 4,2% 2,9% 6,5% -3,7% -7,3% -31,5% -3,9%

Evolution en

valeur absolue valeur relative

21 643 12 582 9 061

21 668 12 369 9 299

25 -213 238

0,1% -1,7% 2,6%

717

688 436 36 111 29 27 27 22 3 782 1 738 240 320 384 952 123 25 1 785

-29

-4,0%

-22 2 -3 -1 -4 1 -2 -119 -104 -35 -3 -27 39 14 -3 17

-4,8% 5,9% -2,6% -3,3% -12,9% 3,8% -8,3% -3,1% -5,6% -12,7% -0,9% -6,6% 4,3% 12,8% -10,7% 1,0%

458 34 114 30 31 26 24 3 901 1 842 275 323 411 913 109 28 1 768 2006

Nombre de cotisants AMEXA Chefs d'exploitation cotisants AMEXA Aides familiaux cotisants AMEXA

Evolution en

valeur absolue valeur relative

Evolution en

2007

Evolution en

valeur absolue valeur relative

4 619 4 155 118

4 507 4 071 110

-112 -84 -8

-2,4% -2,0% -6,8%

27 319

25 301

-2

-7,4%

-18

-5,6%

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

CDDE 5, Rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Artisanat A retenir Fin 2007 : 4 534 entreprises artisanales Le bâtiment demeure la première activité de l’artisanat (46,7 %) Evolution 2006-2007 Les plus fortes évolutions annuelles : bâtiment (+ 5,7 %) et les services (+ 3,7%) Nombre d’immatriculations en progression depuis 10 ans Baisse des radiations en 2007 de 3,5 %

Définitions Le secteur artisanal comprend les entreprises n’employant pas plus de dix salariés qui exercent à titre principal ou secondaire une activité professionnelle indépendante de production, de transformation, de réparation ou de prestation de services. Les entreprises passant par la suite au delà de 10 salariés ont aussi la possibilité de choisir de conserver leur inscription à la Chambre de Métiers.

ENTREPRISES ARTISANALES PAR SECTEUR D'ACTIVITES (au 31 décembre 2007) Services

Alimentation

18,1%

11,5%

Réparations 11,3%

Production

Bâtiment

12,4%

46,7%

Source : Chambre de Métiers

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Artisanat — 2007 Au 31 décembre 2007, Les Hautes-Pyrénées comptent 4 534 entreprises artisanales qui enregistrent une progression annuelle de 3,9 %.

ENTREPRISES ARTISANALES (au 31 décembre) 4 800 4 500 4 200 3 900 3 600 3 300 3 000 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007

La baisse tendancielle observée depuis la fin des années 1980 s’est achevée début 2000, date à laquelle une stabilisation des effectifs est constatée (hormis ponctuellement pour l’année 2004). Une nette augmentation en terme de démographie d’entreprises est apparue dés 2005 et perdure de nos jours.

Source : Chambre de Métiers

Le bâtiment reste de très loin la première activité de l'artisanat avec 46,7 % des entreprises, suivi par les services (18,1%), la production, l’alimentation et les réparations se situant tous les trois entre 11 et 12 %. Par secteur, les plus fortes évolutions annuelles 2006/2007 sont enregistrées par les deux secteurs les plus importants : le bâtiment (+ 5,7 %) et les services (+ 3,7 %).

IMMATRICULATIONS - RADIATIONS 550 Immatriculations

500

Radiations

450 400 350 300 250 200 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : Chambre de Métiers

REPARTITION DES ACTIFS PAR TRANCHE D'AGE 3000

< 35 ans

35 à 49 ans

50 à 54 ans

Le nombre d’immatriculations est en progression constante (en moyenne, augmentation de 10 % par an depuis 2001). A l’inverse, les radiations enregistrent en 2007 une baisse de 3,5 % après trois années de hausse. Par ailleurs, l’artisanat se trouve confronté à divers problèmes structurels :

> 55 ans

2500 2000

1500 1000 500 0 2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : Chambre de Métiers

les entreprises peuvent connaître des difficultés pour pourvoir les postes disponibles, et ce notamment pour le bâtiment où les pénuries de main d’œuvre qualifiée sont bien identifiées depuis quelques années les évolutions démographiques en général et le profil de la pyramide des âges des artisans en particulier laissent planer des incertitudes pour les années à venir, l’augmentation toujours plus importante des chefs d’entreprises de plus de 55 ans étant une parfaite illustration de cette problématique.

Sur le territoire départemental, la densité de l’artisanat (nombre d’entreprises sur le nombre d’habitants) est supérieur à 2,2 pour 100 habitants : • •

pour les cantons touristiques du sud du département pour les cantons ruraux

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Artisanat — 2007 Artisanat en chiffres Evolution en Evolution en 2006 Nombre total d'entreprises artisanales

2007

4 365

4 534

valeur

valeur

absolue

relative

169

3,9%

Par catégorie économique Alimentation

517

520

3

0,6%

2 004

2 118

114

5,7%

Production

551

563

12

2,2%

Réparations

502

513

11

2,2%

Services

791

820

29

3,7% 30,9%

Bâtiment

Répartition des actifs par tranche d'âge < 35 ans

514

673

159

35 à 49 ans

2 195

2 583

388

17,7%

50 à 54 ans

746

849

103

13,8%

1 187

1 563

376

31,7%

449

499

50

11,1%

> 55 ans Immatriculations par catégorie économique Alimentation

48

43

-5

-10,4%

238

268

30

12,6%

Production

45

64

19

42,2%

Réparations

37

36

-1

-2,7%

Services

81

88

7

8,6%

328

317

-11

-3,4% -12,8%

Bâtiment

Radiations par catégorie économique Alimentation

47

41

-6

134

146

12

9,0%

Production

39

47

8

20,5%

Réparations

36

27

-9

-25,0%

Services

72

56

-16

-22,2%

Bâtiment

Artisanat par canton (2007) Alimentation

Bâtiment

Réparation

Production

Services

Divers

Argelès-Gazost

42

121

28

24

46

9

Arreau

12

46

8

8

17

15

3

2

4

16

33

7

Aucun

6

28

Aureilhan

11

78

32

Bagnères-de-Bigorre

50

136

44

28

57

10

La Barthe-de-Neste

8

50

5

12

9

7

Bordères-Louron

4

17

8

12

117

36

Campan

8

36

3

Castelnau-Magnoac

9

38

5

Castelnau-Rivière-Basse

3

16

5

4

4

2

16

3

3

5

1 7

Bordères-sur-l'Échez

Galan

2

2

32

11

9

7

5

14

11

3

38

Laloubère

12

79

26

21

24

Lannemezan

25

73

38

38

51

9

Lourdes

48

157

36

58

112

15

Luz-Saint-Sauveur

13

27

12

4

15

2

Maubourguet

10

56

15

10

21

6

8

30

4

6

12

4

18

89

21

29

31

11

Pouyastruc

3

55

4

7

9

1

Rabastens-de-Bigorre

9

42

9

10

21

5

Saint-Laurent-de-Neste

6

44

10

9

6

1

Saint-Pé-de-Bigorre

3

33

2

2

2

1

Séméac

23

89

27

38

22

9

Tarbes

118

195

101

107

224

12

10

58

11

13

17

3

6

50

17

8

11

2

Mauléon-Barousse Ossun

Tournay Trie-sur-Baïse Vic-en-Bigorre

23

88

21

39

32

6

Vielle-Aure

19

20

17

4

14

2

Source : Chambre de Métiers CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Commerce extérieur

A retenir Exportations des Hautes-Pyrénées : 1,9 % des exportations régionales Secteur pilote : le secteur des biens intermédiaires Premier client : les Etats-Unis Importations des Hautes Pyrénées: Premier fournisseur : l’Espagne Evolution 2006-2007 Baisse des exportations : - 1,5 % Hausse des importations : + 15,1 % Solde commercial : - 13,1 %

Définitions La régionalisation des statistiques du commerce extérieur est réalisée grâce à l’exploitation d’une des données des déclarations, en l’occurrence le code du département de destination effective des marchandises importées et du département d’expédition initiale des produits exportés. Cependant, pour les échanges intracommunautaires, ce code d’origine ou de destination n’est exigé que pour les déclarations détaillées ; dés lors, les données transmises par les entreprises autorisées à déposer des déclarations simplifiées ne peuvent être rattachées à un département ou une région déterminée. Les valeurs dont il est fait état sont des valeurs statistiques appréciées aux frontières nationales. Les importations sont exprimées en valeur CAF et les exportations en valeur FAB. Importations CAF : elles sont mesurées d’après leur valeur en douane sur la base des factures CAF (coût, assurance, frêt) ; au prix du produit lui même sont ajoutés les frais de transport et d’assurance nécessaires pour l’amener à la frontière. Exportations FAB : elles sont mesurées d’après leur valeur en douane sur la base des factures FAB (franco à bord), les frais de transport jusqu’à la frontière française sont inclus, à l’exclusion de ceux qui sont encourus hors du territoire national pour acheminer la marchandise jusqu’au destinataire. Les valeurs exprimées sont en données brutes, les échanges de matériel militaire ne sont pris en considération. Le solde commercial est la différence entre les importations et les exportations pour la même année

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Commerce extérieur — 2007 EVOLUTION DES EXPORTATIONS 230

Indice 100 en 1996

HP :197 303 K€

MP : 10 711 713K€

200

Indice

170 140 H. Pyrénées M. Pyrénées

110 80 1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : Ministè re de l'Economie, des Finances et de l'Industrie,

REPARTITION DES EXPORTATIONS REGIONALES

Globalement, cette évolution négative se retrouve pour la plupart des produits exceptés pour : • la filière agricole (les ventes des produits agroalimentaires poursuivent leur forte croissance (+ 9,1 %) • les biens d’équipement (+ 13,9 %), représentant un des secteurs les plus « exportateurs » des Hautes-Pyrénées.

PAR DEPARTEMENT EN 2007 ( hors Haute-Garonne 87%) 25% 20% 15% 10% 5% 0% Ariège

Aveyron

Gers

Lot

Hautes-

Tarn

Pyrénées Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Tarn-etGaronne

Principaux produits exportés Rang

Produits

1

Construction aéronautique et spatiale

2

Matériel électrique

3

Produits de la chimie minérale

4

Produits de la culture et de l'élevage

5

Moteurs, génératrices, transformateurs électriques

6

Produits métalliques

7

Viandes, peaux et produits à base de viande

8

Produits céramiques, matériaux de construction

9

Produits de la chimie organique

10

Produits sidérurgique et 1ère transformation de l'acier

Certainement grâce aux grands contrats obtenus pour le matériel ferroviaire, on note l’arrivée de deux nouveaux pays clients, soit l’Iran et l’Inde, respectivement en 8ème et 10ème position. Enfin, alors que l’évolution annuelle des exportations régresse pour les pays traditionnellement clients (USA, Espagne, Allemagne, Belgique), les ventes vers l’Italie, la Suisse et le Maroc restent dynamiques. Sur le plan géographique, il convient de préciser que le déséquilibre qui caractérise Midi-Pyrénées perdure, le département de la Haute-Garonne draine à lui seul 86,5 % des flux d’exportation (les H-Pyrénées représente seulement 1,9 % des flux régionaux). Cette situation peut s’expliquer par le biais statistique. En effet, la comptabilité de l’exportation des produits finis s’effectue au siège de l’unité d’assemblage.

Exportations 2006 : les 10 premières entreprises domiciliées dans les Hautes-Pyrénées

Principaux pays clients Rang

Après la forte croissance des deux dernières années, on observe pour notre département une régression des exportations (en valeur) (soit – 1,5 % entre 2006 et 2007). Les Hautes-Pyrénées et la Haute-Garonne (- 2,3 % ) sont les seuls départements ayant enregistré sur 2007 une baisse de leurs ventes à l’étranger, la région MidiPyrénées connaissant également sur la même période un repli de ses exportations (-1 %). Cette tendance peut s’expliquer par un euro trop fort, pénalisant les exportations vers les Etats-Unis.

Pays

1

EUAN (Etats-Unis d'Amérique)

Raison sociale

2

Espagne (yc Iles Canaries depuis 1997)

EADS SOCATA

Secteur d'activités Construction de cellules d'aéronefs

3

Italie

EURALIS GASTRONOMIE

Préparation industrielle de produits à base de viandes

Maubourguet

4

Allemagne

SOCIETE DES CERAMIQUES TECH.

Fabrication d'isolateurs et pièces isolantes en céramique

Bazet

5

Belgique

ETABLISSEMENTS CASAUS SA

Commerce de gros de céréales et aliments pour le bétail

Maubourguet

Fabrication d'équipements automobiles

6

Suisse

SPRIA

Tarbes

7

Royaume-Uni

8

Iran

PALL EXEKIA

Fabrication d'autres machines d'usage général

9

Maroc

VAREL EUROPE SA

10

Inde

NELTEC

Fabrication d'outillage mécanique Fabrication de composants passifs et de condensateurs

ETS TOUPNOT PAUL AREVA PARAFOUDRES SA

Préparation industrielle de produits à base de viandes Fabrication de matériel de distribution et de commande

Sources : Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

Commune Louey

Lourdes Bagnères de Bigorre Bazet Ibos Lannemezan


Commerce extérieur — 2007 EVOLUTION DES IMPORTATIONS Indice 100 en 1996

230

HP : 100 175 K€

Par ailleurs, à l’image de Midi-Pyrénées (+ 12,2 %), les importations des Hautes-Pyrénées continuent leur progression (soit + 15,1 % de 2006 à 2007). La croissance des achats est effective pour tous les produits hormis pour ceux issus de l’agroalimentaire (- 6,6 %).

MP : 5 664 381 K€

200 Indice

170 140 H. Pyrénées M. Pyrénées

110 80 1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie,

2005

2006

2007

Si l’Espagne, l’Allemagne et la Chine restent les trois premiers fournisseurs de notre département, l’évolution annuelle des achats progressent avant tout pour les EtatsUnis (+ 46,5 %) et l’Espagne (+ 40,5 %).

Principaux pays fournisseurs Rang

Pays

1

Allemagne

2

Espagne (yc Iles Canaries depuis 1997)

3

Chine

4

EUAN (Etats-Unis d'Amérique)

5

Canada

6

Japon

7

Italie

8

Royaume Uni

9

Belgique

10

Pays-Bas

Au total, la baisse des exportations conjuguée à la forte progression des importations, entraîne un solde commercial en nette régression par rapport à l’année dernière (- 13,1 %). Ce dernier demeure toutefois positif pour les Hautes-Pyrénées.

EVOLUTION DU SOLDE COMMERCIAL 280

Principaux produits importés Construction aéronautique et spatiale

2

Matériel électrique

3

Produits métalliques

4

Moteurs, génératrices, transformateurs électriques

5

Composants électroniques

6

Produits céramiques, matériaux de construction

7

Métaux non ferreux

8

Produits de la chimie organique

9

Matériel de mesure et de contrôle

10

Produits de la chimie minérale

MP : 5 047 333 K€

H. Pyrénées M. Pyrénées

240 200

Produits

1

H P : 97 128 K€

Indice

Rang

Indice 100 en 1996

160 120 80 1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie,

Importations 2006 : les 10 premières entreprises domiciliées dans les Hautes-Pyrénées Raison sociale

Secteur d'activités

EADS SOCATA

Construction de cellules d'aéronefs

Commune Louey

ETS TOUPNOT PAUL

Préparation industrielle de produits à base de viandes

Lourdes

ALUMINIUM SYSTEME DE TARBES

Commerce de gros de minerais et métaux

Juillan

ELECTRALINE CBB

Fabrication de fils et câbles isolés

Bagnères-De-Bigorre

VAREL EUROPE SA

Fabrication d'outillage mécanique

Ibos

SISCA

Commerce de gros de fournitures pour plomberie et chauffage Séméac

SPRIA

Fabrication d'équipements automobiles

Tarbes

ELTEK-SFEE

électriques de petite et moyenne puissance

Tarbes

SOC TOUJAS ET COLL

Fabrication d'éléments en béton pour la construction

Argeles Gazost

SOCIETE DES CERAMIQUES TECH.

Fabrication d'isolateurs et pièces isolantes en céramique

Bazet

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2006

2007


Commerce extérieur — 2007 Commerce extérieur en chiffres (en milliers d'euros)

2006

2007

Evolution en

Evolution en

valeur absolue

valeur relative

Total exportations Hautes-Pyrénées Par produit

456 082

449 324

-6 758

-1,5%

Agriculture Pdts des Ind. agro-alimentaires Ind. biens de consommation Pdts de Ind. automobile Ind. biens d'équipement Ind. biens intermédiaires Autres Les principaux pays clients EUAN (Etats-Unis d'Amérique) Espagne (yc Iles Canaries depuis 1997) Italie Allemagne Belgique Suisse Royaume-Uni Iran Maroc Inde Total importations Hautes-Pyrénées Par produit

39 706 27 304 26 243 940 127 251 234 582 56

41 383 29 794 9 460 702 144 984 222 965 36

1 677 2 490 -16 783 -238 17 733 -11 617 -20

4,2% 9,1% -64,0% -25,3% 13,9% -5,0% -35,7%

110 677 85 121 30 631 48 817 22 058 10 558 12 684 1 769 7 862 5 871 188 630

96 916 79 438 41 570 35 710 19 250 13 767 13 257 12 925 10 290 8 339 217 019

-13 761 -5 683 10 939 -13 107 -2 808 3 209 573 11 156 2 428 2 468 28 389

-12,4% -6,7% 35,7% -26,8% -12,7% 30,4% 4,5% 630,6% 30,9% 42,0% 15,1%

1 654 6 912 16 574 2 355 61 896 96 681 2 462 96

1 752 6 453 20 335 4 936 69 180 110 979 3 319 65

98 -459 3 761 2 581 7 284 14 298 857 -31

5,9% -6,6% 22,7% 109,6% 11,8% 14,8% 34,8% -32,3%

26 362 29 606 22 257 17 389 14 555 9 750 10 935 5 090 6 004 5 247 267 452

37 043 33 113 25 774 25 482 17 346 11 564 8 719 8 521 7 390 4 613 232 305

10 681 3 507 3 517 8 093 2 791 1 814 -2 216 3 431 1 386 -634 -35 147

40,5% 11,8% 15,8% 46,5% 19,2% 18,6% -20,3% 67,4% 23,1% -12,1% -13,1%

Agriculture Ind. agro-alimentaire Ind. biens de consommation Ind. automobile Ind. biens d'équipement Ind. biens intermédiaires Energie Autres Les principaux pays fournisseurs Allemagne Espagne (yc Iles Canaries depuis 1997) Chine EUAN (Etats-Unis d'Amérique) Canada Japon Italie Royaume-Uni Belgique Pays-Bas Solde commercial

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Créations d’entreprises A retenir 1 136 entreprises ont été créées Les services représentent le secteur d’activités le plus important (49,6 % du total des créations) Evolution 2006-2007 Tous secteurs confondus, 165 créations supplémentaires Fait exceptionnel depuis plus de dix, + 61,5 % pour les entreprises industrielles, avec 32 créations supplémentaires.

Définitions à partir du 1er janvier 2007, la définition des créations d’entreprises dénombrées par l’Insee est modifiée. S’appuyant sur les concepts harmonisés au niveau européen, la nouvelle notion de création d’entreprises est plus large que celle de création pure puisqu’elle inclut notamment les réactivations d’entreprises ayant cessé depuis plus d’un an et les reprises d’entreprises s’il n’y a pas de continuité économique. Ces changements de concept sont l’occasion d’élargir le champ sur lequel portent les créations d’entreprises à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture. Plus précisément La série des créations d’entreprises est constituée à partir des informations du répertoire Sirene. Toute entreprise, personne physique ou personne morale, est inscrite au répertoire lors de sa première déclaration de démarrage d’activité non salariée et reçoit un numéro d’identification unique. Depuis le 1er janvier 2007, la notion de création d’entreprise présentée par l’Insee s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser et de comparer les données européennes. Une création d’entreprise au sens d’Eurostat correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Ce concept de création se base sur la mise en oeuvre de nouveaux moyens de production. Par rapport aux immatriculations dans Sirène, on retiendra comme création : • les créations d’entreprise correspondant à la création de nouveaux moyens de production (il y a nouvelle immatriculation dans Sirène) ; • les cas où l’entrepreneur (en général un entrepreneur individuel) reprend une activité après une interruption de plus d’un an (il n’y a pas de nouvelle immatriculation dans Sirène mais reprise de l’ancien numéro Siren) ; • les reprises par une nouvelle entreprise de tout ou partie des activités et moyens de production d'une autre entreprise (il y a nouvelle immatriculation dans Sirène), à condition qu’il n’y ait pas continuité de l’entreprise reprise. On considère qu’il n’y a pas continuité de l’entreprise si parmi les trois éléments suivants concernant le siège de l’entreprise, deux sont modifiés lors de la reprise : l’unité légale contrôlant l’entreprise, l’activité économique et la localisation. L’ indice de dynamisme économique correspond au rapport : Créations / (Défaillances + Cessations ). Taux de création : Nombre de créations d’établissements en 2007/ Nombre d’établissements en 2007

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Créations d’entreprises — 2007 Pour tous les tableaux et graphiques ci dessous, les récentes modifications liées au comptage des créations par l’INSEE ont été prises en compte. Pour les années antérieures (de 1997 à 2006) , les séries ont été rétropolées. Avec 1 136 entreprises créées, pour les HautesPyrénées,l’évolution 2006-2007 s’avère particulièrement favorable. En effet, tous secteurs confondus, on note une hausse annuelle de 17 % des créations, soit sur la même période 1 point de plus que la moyenne de Midi Pyrénées et 4 points de plus que la France. Ce pourcentage place dorénavant notre département à la 3ème place des départements de la région, après le Tarn (+ 21 %) et la HauteGaronne (+ 18 %).

EVOLUTION DES CREATIONS 180

Indice 100 : 1997

160

Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées

Indice

140

France 120 100 80 60 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Pourtant, sur la dernière décennie (1997-2007), avec 47 % d’augmentation des créations, les HautesPyrénées, fortement pénalisées par les nombreuses restructurations industrielles, représentent le territoire départemental ayant le moins progressé sur la période considérée. Toutefois, sur une période moins longue, de 2003 à 2007, notre département relève la tête et affiche avec 34 % d’augmentation, un pourcentage plus élévé que celui de la région (+ 32,2 %).

Source : INSEE

EVOLUTION 2006 - 2007 DES CREATIONS 25% 20% 15% 10% 5%

18% 12%

21% 16%

17%

17%

16%

13%

13%

9%

0% Ariège Source : INSEE

Aveyron

Haute

Gers

Garonne

Lot

Hautes

Tarn

Pyrénées

Tarn et

Midi

France

Garonne Pyrénées

Défaillances, cessations , indice de dynamisme économique 2004

2005

2006

2007

Défaillances (liquidations judiciaires) Cessations Indice de dynamisme économique (H- Py)

123 623 1,51

101 733 1,41

130 735 1,38

134 690 1,39

Indice de dynamisme économique (M- Py) Indice de dynamisme économique (France)

1,61 1,58

1,5 1,58

1,43 1,5

1,46 1,49

Source: COFACE

Au niveau régional et national, 2003 est également une année « charnière », elle représente le début d’une période favorable à la création d’entreprises qui semble se prolonger actuellement. Cette croissance des créations peut s’expliquer : • d’une part par les nouvelles mesures, prises en 2003, dans le cadre de la loi pour l’initiative économique, afin de favoriser et de développer la création mais aussi la transmission et la reprise d’entreprises. • d’autre part à une proportion de plus en plus importante de créateurs « demandeurs d’emploi ». En effet, au niveau national, le nombre de créateurs bénéficiaires de l’ACCRE s’est accru de 229 % depuis 2003.

Une décennie de créations d’entreprises 1997 Ariège Aveyron Haute Garonne Gers Lot Hautes Pyrénées Tarn Tarn et Garonne Midi Pyrénées France

2003

2007

Evolution

Evolution 2003/2007 18,4% 6,3% 36,6% 31,8% 16,4% 34,0% 46,4% 37,4% 32,2% 35,6%

459 672 4 566

664 1 018 5 431

786 1 082 7 421

1997/2007 71,2% 61,0% 62,5%

537 509 773 869 689 9 074 210 318

647 701 848 1 207 886 11 402 237 064

853 816 1 136 1 767 1 217 15 078 321 478

58,8% 60,3% 47,0% 103,3% 76,6% 66,2% 52,9%

Source : INSEE

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Créations d’entreprises — 2007 Selon les indicateurs de la COFACE, l’indice de dynamisme économique (1,39 soit pour une entreprise qui disparaît, 1,39 se crée) du département reste cependant encore inférieur à celui de MidiPyrénées (1,46) et de la France (1,49), et ce, même si les cessations d’activités reculent (de 2006 à 2007 : - 45) et les défaillances restent stables.

NOMBRE DE CREATIONS PAR SECTEUR (H-P) Industrie

Construction

Commerce

Services

600 500 400 300 200 100 0 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : INSEE

REPARTITION PAR SECTEUR D'ACTIVITES DES CREATIONS EN 2007 60%

Hautes-Pyrénées

Midi-Pyrénées

France

Par ailleurs, la taille des entreprises créées reste réduite : le nombre de structures n’ayant aucun salarié est très élevé (sur 10 entreprises qui se créent, 9 ont pour seul salarié leur créateur). Cette proportion est moins importante pour Midi-Pyrénées (87,6 %) et la France (86,5 %).

50% 40% 30% 20% 10% 0% Industrie

Construction

Commerce

Sur notre territoire, les services représentent le secteur le plus dynamique (prés d’une création sur deux intègre ce secteur d’activités). 22,7 % du total des créations sont des nouvelles entreprises liées au commerce et 20,2 % à la construction, l’industrie demeure de son coté la « lanterne rouge » en représentant seulement 7,4 % des créations.

Services

Source : INSEE

En ce qui concerne l’évolution annuelle 2007-2006, si la progression est positive pour tous les grands secteurs d’activités, il convient de souligner l’évolution à la hausse exceptionnelle de l’industrie (soit 32 créations en un an soit + 61,5 %). Au niveau cantonal, on note un taux de création élevé dans : • deux cantons de l’agglomération tarbaise: Aureilhan et Laloubére. • deux cantons à dominante plutôt touristique : Campan et St Laurent de Neste.

Taille des entreprises créées en 2007 Hautes0 salarié ou eff inconnu 1 ou 2 salarié(s) 3 à 5 salariés 6 à 9 salariés 10 à 19 salariés 20 à 49 salariés 50 à 99 salariés

Le taux de création : nombre de création 2007 / nombre d’établissement 2007

Pyrénées 90,14% 7,57% 0,79% 1,06% 0,35% 0,09%

Source : INSEE

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

MidiPyrénées 87,67% 9,42% 1,83% 0,64% 0,34% 0,09% 0,01%

France 86,51% 10,01% 2,07% 0,52% 0,77% 0,11% 0,02%


Créations d’entreprises — 2007 Créations d’entreprises en chiffres Evolution en Evolution en 2006

2007

valeur

valeur

Nombre total de créations

971

1136

absolue 165

Par secteurs d'activités Industrie Construction Commerce Services

52 201 220 498

84 230 258 564

32 29 38 66

relative 17,0% 61,5% 14,4% 17,3% 13,3%

Les créations d’entreprises par canton (2007) Industrie

Construction

Commerce

TOTAL

Services

Argelès-Gazost

3

7

16

46

72

Arreau

2

8

6

15

31

Aucun

0

2

0

10

12

Aureilhan

0

14

11

18

43

Bagnères-de-Bigorre

4

10

17

42

73

Bordères-Louron

2

1

1

13

17

Bordères-sur-l'Échez

2

22

9

17

50

Campan

4

4

3

14

25

Castelnau-Magnoac

1

2

5

7

15

Castelnau-Rivière-Basse

2

1

3

1

7

Galan

1

3

0

2

6

La Barthe-de-Neste

0

4

4

5

13

Laloubère

7

11

12

21

51

Lannemezan

9

13

12

29

63

Lourdes

5

12

37

45

99

Lourdes-Est

0

3

3

5

11

Lourdes-Ouest

2

3

1

2

8

Luz-Saint-Sauveur

2

3

0

25

30

Maubourguet

0

7

6

7

20

Mauléon-Barousse

1

6

3

7

17

Ossun

4

8

7

19

38

Pouyastruc

3

3

3

5

14

Rabastens-de-Bigorre

1

5

7

7

20

Saint-Laurent-de-Neste

4

8

3

8

23

Saint-Pé-de-Bigorre

0

2

3

4

9

Séméac

3

12

6

21

42

18

38

63

117

236

Tournay

3

6

2

10

21

Trie-sur-Baïse

0

1

1

5

7

Vic-en-Bigorre

1

9

11

14

35

Vielle-Aure

0

2

3

23

28

84

230

258

564

1 136

Tarbes

Total

Source : INSEE CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Demandes d’emploi (Données brutes) A retenir 8,9 % de taux de chômage (selon les nouveaux calculs de l’INSEE) 10 737 demandeurs d’emploi de cat 1,2 et 3 Evolution 2006-2007 Diminution de 7 % du nombre total de demandeurs d’emploi. Ce recul du chômage concerne toutes les classes d’âge et tous les niveaux de qualification. Mais, cette baisse est plus sensible pour les hommes (- 8,3 %) que pour les femmes (- 5,9 %). Globalement, le nombre de demandeurs d’emploi diminue sur la presque totalité des cantons des Hautes-Pyrénées.

Définitions Les demandeurs d’emplois pris en considération sont les demandeurs d’emplois de catégorie 1 à 3 : demandeurs d’emplois restant inscrits à l’ANPE en fin de mois, immédiatement disponibles. Catégorie 1 : à la recherche d’un emploi à durée indéterminée à temps plein Catégorie 2 : à la recherche d’un emploi à durée indéterminée à temps partiel Catégorie 3 : à la recherche d’un emploi à durée déterminée, temporaire et saisonnier Typologie des demandeurs d’emplois indemnisés Il s’agit des demandeurs d’emplois ayant bénéficié d’une indemnisation de l’ASSEDIC en fin de mois, quelle que soit leur catégorie. Le régime assurance chômage recouvre l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi et à l’Emploi - Formation (pour les demandeurs qui optent pour le PARE depuis le 1er juillet 2001), l’Allocation Unique Dégressive, l’Allocation de Formation - Reclassement et l’Allocation Chômeurs Agés. Le régime solidarité comprend l’Allocation Insertion et l’Allocation et de solidarité spécifique La nouvelle série de taux de chômage publiée désormais par l’Insee n’est pas comparable avec celle qui était publiée auparavant. Plusieurs améliorations méthodologiques, modifient en effet la définition et le calcul de ce taux, mais ne remettent pas en question le diagnostic sur son évolution sur les années passées. Tout d’abord, pour la distinction entre chômage et inactivité au sens du Bureau international du travail (BIT), l’Insee s’est rapproché de l’interprétation de l’office statistique des communautés européennes (Eurostat). Ce rapprochement a été opéré de façon à harmoniser au niveau européen les statistiques sur le marché du travail. La définition de la recherche d’emploi est ainsi devenue plus restrictive (le simple renouvellement de l’inscription à l’ANPE n’est plus considéré comme une démarche active de recherche d’emploi). Au total, le rapprochement avec l’interprétation d’Eurostat aboutit à des taux de chômage plus faibles de 0,7 point en moyenne par rapport aux taux précédemment calculés Par ailleurs, à la suite des travaux d’investigation sur l’enquête Emploi menés au printemps et à l’été 2007, l’Insee a procédé à un ensemble d’améliorations méthodologiques. : la réalisation d’une enquête sur la non-réponse; perfectionnement des méthodes de pondération à partir de données démographiques, en particulier au niveau de chacune des régions; la population mesurée par l’enquête Emploi n’inclut plus les personnes vivant en communautés (foyers, internats, hôpitaux, prisons)

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Demandes d’emploi — 2007 Fin 2007, le nombre total de demandeurs d’emploi de cat 1, 2 et 3 s’établit à 10 737, soit une diminution de 7 % en un an. A l’exception de l’Aveyron, cette baisse s’avère encore plus significative pour les autres départements. En effet, la Haute-Garonne, le Lot et le Tarn-et-Garonne enregistrent une baisse supérieure à 10 %

NOMBRE TOTAL DE DEMANDEURS D'EMPLOI (Cat 1, 2 et 3) 10 000

Hommes Femmes

8 000 6 000 4 000 2 000 0 1

2

3

2002

4

1

2

3

2003

4

1

2

2004

3

4

1

2

3

4

2005

1

2

3

4

2006

1

2

3

4

2007

Fins de trimestres

Source : DDTEFP

Demandeurs d’emploi de cat 1,2 et 3 par département 2006 Ariège Aveyron Haute-Garonne Gers Lot Hautes-Pyrénées Tarn Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées

Evolution

2007

7 441 8 089 61 969 5 926 6 687 11 541 17 895 11 284 130 832

2005/2006 -9,6% -6,9% -11,7% -7,7% -11,3% -7,0% -9,9% -10,2% -10,3%

6 728 7 533 54 688 5 472 5 934 10 737 16 126 10 132 117 350

Source : DDTEFP

TAUX DE CHÔMAGE CVS Hautes-Pyrénées

11

Midi-Pyrénées

France

%

10 9 8 7 1

2

3

2002

4

1

2

3

4

1

2003

2

3

2004

4

1

2

3

4

1

2

3

4

2006

2005

1

2

3

2007

Fins de trimestres

Source : DDTEFP

TAUX DE CHÔMAGE (moyenne 4ème trimestre) 2006

12

Taux de chômage (moyenne annuelle)

2007

10 8 %

4

Il s’agit du nombre de chômeurs le plus bas enregistré depuis 10 ans sur les Hautes-Pyrénées, à la même période (fin décembre). Cette baisse est plus sensible pour les hommes (- 8,3 %) que pour les femmes (- 5,9 %), ces dernières représentant encore en cette fin d’année, 57 % de la totalité des chômeurs. Cette nette amélioration du marché du travail trouve son explication à travers: • la conjoncture • les effets démographiques dus aux départs à la retraite, qui ont créé un effet levier sur l'emploi • mais aussi le reflux du chômage depuis 2004 doit beaucoup à la reprise des emplois aidés grâce au plan de cohésion sociale. Un bémol : les postes proposés aux demandeurs d’emploi sont de plus en plus souvent de courte durée et à temps partiel. La nouvelle méthode de calcul du chômage n’a pas modifié les évolutions constatées, et ce, même si le montant des taux est moins élevé (cf. définitions et méthodologie). Même s’il reste supérieur à la moyenne régionale, le taux de chômage départemental reste orienté à la baisse, en décembre 2007, il s’établit à 8,9 % de la population active, soit un recul de 0,8 point en un an (contre -1 point pour Midi-Pyrénées et -0,9 point pour la France). En moyenne, l’évolution 2007-2006 est favorable pour tous les départements de la région. Sur les Hautes-Pyrénées, cette baisse peut être attribuée : • d’une part à l’augmentation observée au cours de l’année de l’emploi salarié ASSEDIC dans le tertiaire et surtout la construction ; • d’autre part, à une forte hausse annuelle de l’emploi intérimaire dans l’industrie.

%

6 4 2 0 Ariège

Aveyron

HGaronne

Source : DDTEFP

Gers

Lot

HPyrénées

Tarn

Tarn et Garonne

Ariège Aveyron H-Garonne Gers Lot H-Pyrénées Tarn Tarn et Garonne M-Pyrénées

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2006

2007 9,7 5,3 9,0 5,8 7,5 8,9 9,8 9,9 8,5

8,7 4,7 7,7 5,2 6,7 8,1 8,6 8,7 7,5


Demandes d’emploi — 2007 Toutes les classes d’âge ont bénéficié de cette diminution, le recul étant encore plus marqué pour les chômeurs de plus de 50 ans (212 demandeurs en moins soit – 9,4 %) et la classe d’âge intermédiaire (586 demandeurs en moins soit – 7,8 %) .

DEMANDEURS D'EMPLOI DE 25 A 49 ANS (Cat 1, 2 et 3)

6 000 5 000 4 000 3 000

Hommes

2 000

Femmes

1 000

Le nombre de demandeurs de longue durée (plus d’un an) continue de décliner (- 13,8 % en un an), passant pour la première fois depuis dix ans sous la barre des 3 000. Le nombre de demandeurs inscrits depuis plus de 2 ans diminue de 5,1 % avec 442 demandeurs en moins sur un an.

0 1

2

3

4

1

2

3

4

1

2

2003

2002

3

4

1

2

200 4

3

2005

4

1

2

3

2006

4

1

2

3

2007

4

Fins de trimestres

Source : DDTEFP

DEMANDEURS D'EMPLOI DE 50 ANS ET PLUS (Cat 1, 2 et

2 000

3)

Hommes Femmes

1 600

Cette baisse est également sensible pour tous les niveaux de qualification, mais c’est parmi les cadres et les ingénieurs qu’elle demeure la plus accentuée (- 8,8 % de septembre 2006 à septembre 2007).

1 200 800 400 0 1

2

3

4

1

2

2002

3

2003

4

1

2

3

4

1

2

2004

3

4

1

2

2005

3

2006

4

1

2

3

2007

4

Fins de trimestres

Source : DDTEFP

Sur la même période, Le nombre d'allocataires indemnisés par les Assedic a diminué de 6,8 % sur un an soit 488 demandeurs indemnisés en moins. Cette baisse repose sur deux facteurs: • la décrue du chômage constatée précédemment • le durcissement des paramètres qui ouvrent un droit à l'indemnisation. Globalement, l'évolution annuelle du nombre de chômeurs indemnisés se traduit par une baisse des bénéficiaires de l'assurance chômage (- 4,4 % sur un an) ainsi que des bénéficiaires des allocations de Solidarité-Etat (- 8,0 % sur un an) Sur notre département, de septembre 2006 à septembre 2007, le nombre total de demandeurs a baissé de manière quasi générale hormis dans certains cantons à dominante plutôt rurale où cette augmentation constatée reste toutefois très modérée. Sur la même période, la part des demandeurs de très longue durée (plus de deux ans) sur la totalité des demandeurs s’avère plus élevée essentiellement dans certains cantons du Nord et de l’Est des Hautes-Pyrénées.

DEMANDEURS D'EMPLOI DE LONGUE DUREE (Cat 1, 2

6 000

DEMANDEURS D'EMPLOI INDEMNISES

et 3)

5 000

10 000

4 000

8 000

Assurance

Solidarité

6 000

3 000

4 000

2 000

2 000

1 000

0

0

1 1

2

3 2002

Sources : DDTEFP

4

1

2

3

2003

4

1

2

3

200 4 Fins

4

1

2

3

2005

de trimestres

4

1

2

3 2006

4

1

2

3

2007

4

2

3 2003

Source : DDTEFP

4

1

2

3

4

2004

1

2

3 2005

Fins de trimestres

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

4

2

3 2006

4

1

2

3 2007

4


Demandes d’emploi — 2007 Demandes d’emploi en chiffres déc-06 Taux de chômage Nombre total de demandeurs d'emploi Hommes Femmes Demandeurs d'emploi de moins de 25 ans Hommes Femmes Demandeurs d'emploi de 25 à 49 ans Hommes Femmes Demandeurs d'emploi de plus de 50 ans Hommes Femmes Demandeurs d'emploi de longue durée Dont plus de 2 ans Demandeurs d'emploi indemnisés Assurance Solidarité

Evolution en

déc-07

Evolution en

valeur absolue valeur relative

8,9% 11 541 5 019 6 522 1 807 891 916

8,1% 10 737 4 603 6 134 1 700 817 883

7 487 3 199 4 288 2 247 929 1 318 3 195 1 598 9 651 7 784 1 867

6 901 2 925 3 976 2 035 826 1 209 2 753 1 317 9 163 7 445 1 718

-0,80 -804 -416 -388 -107 -74 -33 -586 -274 -312 -212 -103 -109 -442 -281 -488 -339 -149

-7,0% -8,3% -5,9% -5,9% -8,3% -3,6% -7,8% -8,6% -7,3% -9,4% -11,1% -8,3% -13,8% -17,6% -5,1% -4,4% -8,0%

Répartition par canton des demandeurs d’emploi de cat 1,2 et 3 (Septembre 2007)

Nombre total

Moins de 25 Inscrits depuis 2 ans

ans

ARGELES-GAZOST

354

55

37

ARREAU

175

19

13

AUCUN

61

nd

nd

AUREILHAN

440

80

72

BAGNERES-DE-BIGORRE

576

81

97

74

nd

nd

BORDERES-SUR-L'ECHEZ

421

88

69

CAMPAN

BORDERES-LOURON

166

18

20

CASTELNAU-MAGNOAC

72

11

11

CASTELNAU-RIVIERE-BASSE

53

nd

12

GALAN

46

nd

nd

LA BARTHE-DE-NESTE

138

24

13

LALOUBERE

380

65

67

LANNEMEZAN

377

73

45

LOURDES

538

99

68

LOURDES-EST

86

11

9

LOURDES-OUEST

78

12

12

LUZ-SAINT-SAUVEUR

110

17

nd

MAUBOURGUET

181

25

31

88

15

14

OSSUN

398

73

63

POUYASTRUC

146

32

24

RABASTENS-DE-BIGORRE

161

34

27

SAINT-LAURENT-DE-NESTE

123

27

17

51

10

nd

SEMEAC

395

68

67

TARBES

2773

538

401

176

24

29

91

20

15

VIC-EN-BIGORRE

378

68

78

VIELLE-AURE

138

18

nd

MAULEON-BAROUSSE

SAINT-PE-DE-BIGORRE

TOURNAY TRIE-SUR-BAISE

Nd : non déterminé, secret statistique

Source: DDTEFP

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Démographie Au 1er janvier 2006, l’INSEE estime la population des Hautes Pyrénées à 230 500 habitants, soit une augmentation de 3,5 % par rapport au dernier recensement officiel de 1999.

EVOLUTION DE LA POPULATION DE 1990 à 2006 232 000 230 000 228 000 226 000 224 000

Hautes-Pyrénées Nombre de naissances Nombre de décés

222 000 220 000

2006 2 280 2 510

218 000 1990

1992

1994

1996

1998

2000

2002

2004

2006

Depuis 2000, les estimations révèlent une croissance continue de la population. Le solde naturel restant toujours déficitaire, cette augmentation peut être attribuée à l’attractivité de notre département (installation de nouveaux arrivants).

Source : INSEE

Hautes-Pyrénées 14

Midi-Pyrénées

12

France

10

En 2004, le taux de natalité continue de diminuer dans les Hautes-Pyrénées, tout en demeurant inférieur au taux national et régional. Toutefois, après avoir connu une hausse en 2002, le taux de mortalité enregistre ces deux dernières années une baisse.

%

8 6 4 2 0 Taux de natalité

Taux de mortalité

Représentant 21 % de la population départementale, la proportion des jeunes haut-pyrénéens de moins de 20 ans augmente. Toutefois, avec plus de 63 000 habitants de plus de 60 ans (soit 27,4 % de la population totale), la population départementale est plus âgée que la moyenne régionale. Plus d’un habitant sur 10 a plus de 75 ans, soit 25 974 habitants.

Taux démographiques pour 1 000 habitants en 2005 Taux de

Taux de

natalité

mortalité

Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées France

9,1 10,9 12,7

11,6 9,6 8,6

Part des moins de 20 ans Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées France

Source : INSEE

Structure par âge de la population totale 0 - 19 ans 20 - 39 ans 40 - 59 ans 60 - 74 ans 75 ans et plus TOTAL

1990 49 455 62 268 55 046 36 552 21 564 224 885

% 22,0 27,7 24,5 16,3 9,6 100,0

1999 45 668 54 174 60 256 38 802 23 773 222 673

% 20,5 24,3 27,1 17,4 10,7 100,0

2006* 48 376 51 151 67 817 37 181 25 974 230 499

% 21,0 22,2 29,4 16,1 11,3 100,0

1990 22,0% 24,4% 27,8%

1999 20,5% 22,9% 25,7%

Part des plus de 75 ans Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées France

1990 9,6% 6,2% 7,1%

1999 10,7% 9,6% 7,7%

Source : INSEE

Source : INSEE * Estimation 5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr

2006 21,0% 22,8% 25,1%

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2006 11,3% 9,8% 8,1%


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Embauches, offres d’emploi A retenir 59 889 Déclarations Uniques d’Embauches en 2007, les services demeurent le secteur le plus créateur d’emplois (78,9 % des DUE) 12 500 offres d’emploi recueillies par l’ ANPE Evolution 2006-2007 Hausse de 10 % des DUE, le commerce se distingue particulièrement cette année ( +18,9 %). Augmentation de 11,8 % des offres d’emploi de l’ANPE Les offres ayant trait à l’industrie et à l’énergie enregistrent le plus fort taux de progression annuelle ( +21,4 %) Définitions Offres d’emploi : il s’agit uniquement des offres d’emploi déposées à l’Agence Nationale de l’Emploi CDI : Contrat à durée indéterminée Déclaration Unique d’Embauche : l'employeur pour chaque embauche est tenu d'effectuer auprès de l'URSSAF une Déclaration Préalable A l'Embauche conformément à la Loi du 31.12.1992. C'est une déclaration d'intention d'embauche concrétisée par une embauche effective dans plus de 95% des cas. Depuis le 6 avril 1998, elle est incluse dans la Déclaration Unique d'Embauche (DUE) qui permet à un employeur d'effectuer en une seule fois l'ensemble des formalités liées à l'embauche. La comptabilisation annuelle de ces déclarations donne donc une vision globale du marché du travail dans le département, et ce, quel que soit le type de contrat de travail.Il faut noter que même les embauches ne durant qu’une seule journée sont répertoriées. Sont exclus dans ce tableau les contrats d’intérim issus des entreprises de travail temporaire. Enfin, Cette formalité étant une déclaration spontanée de la part de l’employeur, elle ne donne pas forcément lieu en fin de compte à une embauche, les données chiffrées sont donc surévaluées.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Embauches, offres d’emploi — 2007 59 889 déclarations préalables à l’embauche hors intérim ont été recensées au cours de l'année 2007 soit une progression de 10 % par rapport à l'an passé.

DECLARATIONS UNIQUES D'EMBAUCHES (hors entreprises de travail temporaire) 65 000 60 000 55 000 50 000 45 000 40 000 35 000 30 000 2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : URSSAF

Tous les grands secteurs d’activités enregistrent une hausse de 2006 à 2007. L’industrie, sous l'impulsion du secteur agricole et alimentaire, des biens d’équipement et des activités ayant trait à l’énergie, connaît un regain des intentions d’embauches. De ce fait, avec 333 déclarations supplémentaires, l’industrie progresse de 10 % en un an.

EVOLUTION DES EMBAUCHES PAR SECTEUR (DUE) Industrie 180

Construction

Commerce

Services

Indice 100 en 2000

160 140 Indice

Avec plus de 47 000 embauches, le secteur des services demeure le plus créateur d’emplois (soit 78,9 % des DUE). Ainsi, une intention d’embauche sur trois provient des services aux particuliers et une sur cinq de l’éducation, la santé et l’action sociale. A noter également l’importance du commerce, qui, avec prés de 6 500 déclarations dans l’année, représente prés de 11 % de la totalité.

120 100 80 60 40 2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : URSSAF

OFFRES D'EMPLOI PAR DUREE HEBDOMADAIRE 10 000

2005

2006

2007

8 000

La construction continue sa progression, soit 5 024 déclarations supplémentaires en un an (+ 10,3 %). Le commerce se distingue particulièrement cette année en enregistrant une hausse de 18,9 % des intentions. Enfin, toujours sur la même période, les services progressent de 9,2 % avec un zoom particulier : • pour les activités immobilières (516 déclarations en plus soit une hausse annuelle de 45,5 %) • pour le secteur social, de l’éducation et de la santé (+ 21,5 %)

6 000 4 000 2 000 0 Temps plein

Temps partiel

Très courte durée

Source : ANPE

OFFRES D'EMPLOI PAR DUREE DE CONTRAT 7 000 6 000

2005

2006

2007

5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 Moins de 1 mois Source : ANPE

1 à 6 mois

7 mois et plus

C. D. I.

Avec plus de 12 500 offres d’emploi recueillies en 2007, l’ANPE augmente les emplois mis à disposition du public de + 11,8 % par rapport à 2006. Si les offres du tertiaire restent les plus nombreuses, hormis l’agriculture, tous les secteurs profitent de cette évolution à la hausse, l’industrie - énergie enregistrant le plus fort taux de progression (+ 21,4 %) Toutefois, les offres de courte durée sont plus nombreuses, les CDI représentent seulement 22 % de la totalité des offres alors que les contrats de 1 à 6 mois 48,9 %. Il convient de noter que les offres de moins d’un mois connaissent l’évolution annuelle la plus marquée (soit + 24,2 % en un an). Enfin, les offres à temps plein restent les plus fréquentes (74 %), mais de 2006 à 2007, les offres à temps partiel progressent sensiblement (prés de 13 %).

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Embauches, offres d’emploi — 2007 Embauches, offres d’emploi en chiffres 2006

Nombre total d'offres d'emploi Par secteur d'activité Agriculture Industrie-Energie Construction Tertiaire Commerce Services Par durée hebdomadaire Temps plein Temps partiel Très courte durée Par secteur d'activités (Temps plein) Agriculture Industrie-Energie Construction Tertiaire Commerce Services Par durée de contrat CDI 7 mois et plus 1 à 6 mois Moins de 1 mois Par secteur d'activités (En CDI) Agriculture Industrie-Energie Construction Tertiaire Commerce Services

Total embauches (URSSAF)

2007

Evolution en

Evolution en

valeur absolue

valeur relative

11 297

12 633

1 336

11,8%

305 1 337 526 9 129 842 8 287

278 1 623 575 10 157 980 9 177

-27 286 49 1 028 138 890

-8,9% 21,4% 9,3% 11,3% 16,4% 10,7%

8 366 2 455 476

9 388 2 772 473

1 022 317 -3

12,2% 12,9% -0,6%

295 1 275 509 6 287 641 5 646

256 1 548 565 7 019 740 6 279

-39 273 56 732 99 633

-13,2% 21,4% 11,0% 11,6% 15,4% 11,2%

2 752 1 780 5 468 1 297

2 886 1 958 6 178 1 611

134 178 710 314

4,9% 10,0% 13,0% 24,2%

14 417 325 1 996 384 1 612

26 491 307 2 062 418 1 644

12 74 -18 66 34 32

85,7% 17,7% -5,5% 3,3% 8,9% 2,0%

54 443

59 889

5 446

10,0%

7 3 038 1 404 259 35 584 711 45 2 393 48 719 5 458 43 261 3 173 233 1 135 5 385 18 537 10 034 4 764 286

11 3 371 1 576 267 19 668 757 84 2 548 53 743 6 489 47 254 2 922 235 1 651 4 905 19 795 12 194 5 552 216

4 333 172 8 -16 84 46 39 155 5 024 1 031 3 993 -251 2 516 -480 1 258 2 160 788 -70

57,1% 11,0% 12,3% 3,1% -45,7% 14,4% 6,5% 86,7% 6,5% 10,3% 18,9% 9,2% -7,9% 0,9% 45,5% -8,9% 6,8% 21,5% 16,5% -24,5%

Enbauches URSSAF par secteur Agriculture, sylviculture, pêche Industrie Industries agricoles et alimentaires Industries des biens de consommation Industrie automobile Industries des biens d'équipement Industries des biens intermédiaires Energie Construction Tertiaire Commerce Services Transports Activités financières Activités immobilières Services aux entreprises(hors ETT) Services aux particuliers Education ,santé, action sociale Administration Inconnue

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, Rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Emploi salarié A retenir 50 720 salariés dans le secteur privé (dont 72 % travaillent dans le tertiaire) Evolution 2006-2007 Emploi salarié total : progression tout au long de l’année 2007, soit 845 créations d’emplois en fin d’année La construction continue de progresser fortement (+ 7,3 %), suivie par le tertiaire (+1,4%) Stabilisation de l’emploi industriel L’intérim progresse toujours (+ 167 Emplois Equivalents Temps Plein), l’industrie demeurant son premier employeur

Définitions Le champ couvert par la statistique du Régime ASSEDIC : comprend l’ensemble du secteur concurrentiel, y compris la plupart des entreprises publiques à caractère industriel et commercial (hors secteur agricole et para-agricole). Il diffère légèrement de celui de l’INSEE.. Les chiffres sont calculés à partir d’une estimation de l’emploi salarié sur l’ensemble des établissements. Cette dernière est établie à partir de la statistique trimestrielle des établissements de plus de 10 salariés.

Emploi salarié par département de Midi Pyrénées 4 Tr 2007 Ariège Aveyron H-Garonne Gers Lot H-Pyrénées Tarn Tarn et Garonne M-Pyrénées

27 202 59 893 364 565 31 244 33 727 50 726 74 088 42 350 683 795

Evolution 2006/2007 1,6% 1,8% 3,6% 1,2% 2,0% 1,7% 1,0% 3,0% 2,7%

Source : ASSEDIC Midi-Pyrénées

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Emploi salarié — 2007 EFFECTIFS DES ENTREPRISES DU SECTEUR

Au 4e trimestre 2007, avec 842 emplois supplémentaires, l’emploi salarié UNEDIC enregistre une hausse annuelle de 1,7 %, portant désormais à 50 720, le nombre de salariés recensés dans le département des HautesPyrénées. Par ailleurs, il convient de constater que tout au long de l’année 2007, cette progression a été constante.

SECONDAIRE (au mois de décembre) 150

Indice 100 : déc 1999

140 130 Indice

Industrie : 9 850

Construction :3 644

Construction Industrie

120 110 100 90 80 1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source: ASSEDIC Midi-Pyrénées

EFFECTIFS DES ENTREPRISES DU SECTEUR TERTIAIRE (au mois de décembre) Indice 100 : déc 1999

120

Tertiaire : 32 376

Indice

110 100 90 1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

Source : ASSEDIC, Midi-Pyrénées

TRAVAIL INTERIMAIRE / MISSIONS CONCLUES (en équivalent temps plein)

(Sept 2007) Non renseigné 2% Commerce

Services 11%

Industries agricoles et alimentaires 9%

3%

Batiment

Autres industries

26%

Source : DRTEFP

Total des missions conclues : 1952 (en ETP)

49%

2007

Les résultats enregistrés sur les autres départements de Midi-Pyrénées confirment cette accélération des créations d’emplois dans le secteur privé, la Haute-Garonne demeurant toujours le « moteur » de la région. Comme depuis maintenant trois ans, la construction recueille le plus fort taux d’évolution (+ 7,3 % en un an soit 341 emplois salariés en plus), suivie de loin par le tertiaire qui répertorie seulement 1,4 % de croissance annuelle (490 salariés supplémentaires). Ce dernier secteur regroupe à lui seul prés de 72 % des emplois salariés recensés dans les établissements affiliés à l’Assurance Chômage. Enfin, l’emploi industriel connaît une inversion de tendance et présente donc une stabilisation voire une légère hausse des effectifs par rapport à fin 2006 La progression annuelle de l’intérim demeure bien orientée (+ 9,4 % soit 167 emplois équivalents temps plein en plus) Le secteur industriel représente toujours le principal utilisateur du travail temporaire et enregistre même une forte croissance en un an (+ 20 %). Si l’industrie aéronautique (sous traitants et constructeurs) a très souvent recours à l’intérim sur des missions souvent de longue durée (10 semaines en moyenne), le secteur agroalimentaire n’est pas en reste (production de fin d’année dans l’industrie du gras). L’accroissement de l’intérim dans le bâtiment reste plus modéré (+ 4,9 %) alors que le commerce et les services ont moins recours au travail temporaire que l’année précédente (soit respectivement - 7,6 % et - 10,3 % en un an). Si l’essentiel de l’emploi salarié reste concentré autour des 3 principales agglomérations, on constate par ailleurs sur trois cantons touristiques, une baisse annuelle supérieur à 10 %. Le secteur tertiaire (commerce et services) semblant être en grande partie la cause de cette évolution défavorable (conséquences possibles des dernières saisons d’hiver, par le manque d’enneigement).

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Emploi salarié — 2007 Emploi salarié en chiffres 2006

Emploi salarié ASSEDIC

Evolution en

2007

Evolution en

valeur absolue valeur relative

49 878

50 720

842

1,7%

Industrie Construction Tertiaire

9 267 4 660 35 951

9 278 5 001 36 441

11 341 490

0,1% 7,3% 1,4%

Emplois intérimaires en ETP

1 785

1 952

167

9,4%

139 789 488 66 243

166 948 512 61 218

27 159 24 -5 -25

19,4% 20,2% 4,9% -7,6% -10,3%

60

47

-13

-21,7%

Industries agricoles et alimentaires Autres industries Bâtiment Commerce Services Non renseigné

Répartition par canton de l’emploi salarié (Année 2006) Argelès-Gazost Arreau Aucun Aureilhan Bagnères-de-Bigorre Bordères-Louron Bordères-sur-l'Échez Campan Castelnau-Magnoac Castelnau-Rivière-Basse Galan La Barthe-de-Neste Laloubère Lannemezan Lourdes Lourdes-Est Lourdes-Ouest Luz-Saint-Sauveur Maubourguet Mauléon-Barousse Ossun Pouyastruc Rabastens-de-Bigorre Saint-Laurent-de-Neste Saint-Pé-de-Bigorre Séméac Tarbes Tournay Trie-sur-Baïse Vic-en-Bigorre Vielle-Aure Total

Industrie 508 200 10 99 742 1 896 13 32 10 1 20 116 704 721 24 267 27 650 94 1 502 11 118 37 20 1 056 966 34 98 337 25 9 339

Construction Commerce 410 118 33 209 360 18 280 31 28 2 26 96 197 147 356 82 90 83 51 35 183 42 42 38 34 406 914 61 63 139 77 4 651

316 108 12 326 459 32 1 344 25 31 13 29 17 866 566 931 7 20 124 195 35 281 12 72 78 6 460 2 448 37 148 183 182 9 363

Services

Total

854 278 354 346 1 369 310 903 130 266 122 256 100 352 839 2 975 32 59 473 271 252 1 856 107 93 260 162 695 10 057 293 247 456 926 25 693

Source : ASSEDIC, UNISTATIS

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2 088 704 409 980 2 930 361 3 423 199 357 147 312 233 1 531 2 256 4 983 145 436 707 1 167 416 3 822 172 325 413 222 2 617 14 385 425 556 1 115 1 210 49 046

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Emploi total et salarié (INSEE)

A retenir Emploi total: 89 407 Emploi salarié : 77 805 Evolution 2005-2006 Stagnation de l’emploi soit : • • •

Un net recul des emplois industriels et agricoles Une hausse plus modeste que les années précédentes des emplois liés au bâtiment Une stabilité du commerce et une dynamique des créations d’emplois dans le secteur des services qui s’atténue.

Définitions Données sur l’emploi provenant de l’INSEE : Compte tenu de l’importance que revêt la connaissance du nombre d’emplois et de leur répartition par secteurs d’activités, l’Insee élabore des statistiques annuelles pour la France, les régions et les départements. Ces estimations annuelles d’emploi permettent de quantifier l’emploi total qui regroupe l’ensemble des emplois salariés et non salariés, publics et privés. Elles sont calculées sur la base du dernier recensement de la population au lieu de travail et actualisées à partir de sources administratives diverses. De ce fait l’INSEE a pu effectuer sur la base de celui de 1999, une nouvelle estimation du nombre de personnes travaillant au 31 décembre. Les séries d’emploi estimés ont ensuite été rétropolées sur la dernière période inter censitaire. P : données provisoires

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Emploi total et salarié — 2007 Fin 2006, avec seulement 126 créations d’emplois (+ 0,1 % de décembre 2005 à décembre 2006), l’emploi total dans sa globalité affiche une pause. Simultanément, la croissance annuelle s’avère plus marquée pour la région (+ 0,6%) et la France (+ 1,7 %). Alors que l’industrie et l’agriculture marquent un net recul annuel avec respectivement 386 et 171 emplois en moins, la progression des emplois du tertiaire reste plus modérée que les années précédentes (446 emplois supplémentaires soit + 0,7 %). De leur coté les emplois du bâtiment continuent de d’évoluer favorablement (+ 3,6 %).

EVOLUTION DE L'EMPLOI TOTAL Indice 100 en 1994

Indice

130

Hautes-Pyrénées

120

Midi-Pyrénées

110

France

100 90 80 1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

Source : INSEE, estimations annuelles d'emploi

EVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIE

Indice 100 : 1994

l’emploi salarié (77 805 postes) connaît quant à lui une tendance similaire en enregistrant 0,1 % de croissance annuelle soit 108 emplois supplémentaires. La totalité des activités industrielles restent touchées par la baisse du nombre de salariés mais ce recul est particulièrement sensible pour : • Les industries des équipements mécaniques (perte de 227 postes liées pour la majeure partie à la fin de la restructuration de Giat Industries) • Les industries des équipements du foyer (55 emplois en moins justifiés en grande partie par la baisse des effectifs de SEB) • Les industries des composants électriques et électroniques (-52 emplois)

Hautes-Pyrénées

130

Midi-Pyrénées France

120 Indice

2006 (p)

110 100 90 80 1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002 2003

2004

2005

2006 (p)

Source: INSEE, estimations annuelles d'emploi

EVOLUTION : EMPLOI SALAIRE PAR SECTEUR Indice 100 : 1994 Agriculture

Industrie

Construction

Tertiaire

160

Indice

140 120 100 80 1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006 (p)

Source : INSEE, estimations annuelles d'emploi

Evolution 1990-2006 de l'emploi salarié dans les départements 2004 Ariège Aveyron Haute-Garonne Gers Lot Hautes-Pyrénées Tarn Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées

43924 88202 458556 55218 51449 76669 107915 65709 947462

Source : INSEE, Estimations annuelles d’emploi

2006 (p) 45857 90026 482311 56850 52237 77805 108651 67575 981312

% Evolution 4,4% 2,1% 5,2% 3,0% 1,5% 1,5% 0,7% 2,8% 3,6%

l’emploi salarié du bâtiment connaît une hausse plus modeste que les années précédentes (seulement 124 créations d’emplois), le commerce reste toujours stable. Enfin, la dynamique des services s’atténue également, les secteurs porteurs de créations d’emplois restant avant tout : • les services aux entreprises (+ 9,0 %), soit en particulier les activités de conseil et d’assistance (+ 239 emplois) et les services opérationnels (+ 565 emplois) • les services aux particuliers (+ 2,5 %), s’agissant essentiellement d’une augmentation due à la hausse de l’emploi dans le secteur des services personnels et domestiques (développement des services à la personne malgré une part importante d’emplois à temps partiel). De 1990 à 2006, ce sont 10 307 emplois salariés nouveaux qui ont été créés dans les Hautes-Pyrénées, soit une croissance de 15,3 % en 16 ans. Cette évolution des créations d'emplois place notre département juste devant le Tarn (+ 10,8 %) mais loin derrière les autres départements et bien en dessous de la moyenne régionale (+ 29,7 %). Ce constat illustre les nombreuses difficultés, liées aux restructurations industrielles, auxquelles notre département a du faire face dans les années 90.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Emploi total et salarié — 2007 Emploi total et salarié en chiffres

2005 Emploi total

89 281

Agriculture

Evolution en

2006 (p)

valeur absolue

89 407

Evolution en valeur relative

126

0,1%

4 366

4 195

-171

-3,9%

10 887

10 501

-386

-3,5%

6 575

6 812

237

3,6%

Commerce

11 206

11 233

27

0,2%

Services

56 247

56 666

419

0,7%

Tertiaire

67 453

67 899

446

0,7%

Emploi salarié total

77 697

77 805

108

0,1%

939

889

-50

-5,3% -4,0%

Industrie Construction

Agriculture Industrie

10 166

9 758

-408

Industries agricoles et alimentaires

1866

1862

-4

-0,2%

Industries des biens de consommation

1243

1181

-62

-5,0%

Industrie automobile

39

15

-24

-61,5%

Industries des biens d'équipement

3721

3480

-241

-6,5%

Industries des biens intermédiaires

2619

2557

-62

-2,4%

678

663

-15

-2,2%

5102

5226

124

2,4%

Energie Construction Commerce

9353

9412

59

0,6%

52 137

52 520

383

0,7%

Transports

3319

2900

-419

-12,6%

Activités financières

1442

1501

59

4,1%

719

716

-3

-0,4%

8160

8896

736

9,0%

Services

Activités immobilières Services aux entreprises Services aux particuliers

8229

8431

202

2,5%

Education,santé,action sociale

18575

18408

-167

-0,9%

Administration

11693

11668

-25

-0,2%

61 490

61 932

442

0,7%

Total Tertiaire

Sources : INSEE

p : données provisoires

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Enseignement A retenir • Effectifs du premier degré : plus de 20 000 élèves • Effectifs du second degré : 18 728 élèves • Effectifs enseignement supérieur : prés de 5 000 étudiants

Evolution rentrée 2006-2007/ 2007-2008: Augmentation du nombre d’élèves du premier degré + 0,3 % par rapport à la rentrée scolaire précédente Baisse des effectifs du second degré (- 1,8 %); Enseignement supérieur : - 2 % pour les formations complémentaires post-bac + 3 % pour les formations universitaires.

• •

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Enseignement EVOLUTION DES EFFECTIFS DU PREMIER DEGRE Indice 100 en 95/96

HP : 20 580

MP : 244 113

110 Hautes-Pyrénées

Midi-Pyrénées

105 100 95

On comptabilise 20 075 élèves du premier degré à la rentrée scolaire 2007/2008, soit une évolution de 63 élèves par rapport à l’année précédente. Le taux de natalité continuant à diminuer, la progression du nombre d’élèves pourrait être attribuée aux nouveaux arrivants dans notre département (plus 1 700 personnes par an entre 1999 et 2005).

90 95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06 06/07 07/08 Source : Inspection Académique

EVOLUTION DES EFFECTIFS DU SECOND DEGRE 110

Indice 100 en 95/96

HP : 20 829

Hautes-Pyrénées

105

MP : 222 324

Concernant les élèves du second degré (collèges et lycées), leur nombre a baissé de 1,8 % pour atteindre 18 728 à la rentrée 2007. Cette diminution ne touche que les établissements publics, les collèges et lycées privés affichent pour leur part, une augmentation sur la même période de 4 %.

Midi-Pyrénées

100 95 90 85 95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 03/04 04/05 05/06 06/07 07/08 Source : Inspection Académique

Taux de passage en % ( juin ) Hautes-Pyrénées 6ème / 5ème 4ème / 3ème 3ème / seconde 3ème / BEP/CAP

2006 93,6 94,5 65,7 30,7

2007 94,1 94,4 68,1 29,1

Midi-Pyrénées 2006 92,9 93,7 63,1 31,5

2007 93,7 93,9 64,6 30,1

Taux de réussite au baccalauréat en % (admis) Hautes-Pyrénées Bac général Bac technologique Bac professionnel

2006 88,6 74,2 82,9

2007 87,4 81,2 81,0

Midi-Pyrénées 2006 91,6 83,7 82,4

2007 90,1 82,2 78,8

Effectifs étudiants Σ Universitaire

En 2007, le taux de réussite au baccalauréat général et technologique est comme l’année passée, inférieur à la moyenne régionale (respectivement –3 points, et –1 point). Néanmoins le taux de réussite au bac technologique a enregistré une nette augmentation entre 2006 et 2007 dans les Hautes Pyrénées ( plus 7 points ). Le taux de réussite au bac professionnel reste quant à lui supérieur à celui de la région Midi Pyrénées.

Σ Formations complémentaires post-bac

Σ Enseignement Supérieur

5 500

A la rentrée 2007, 4 826 étudiants se sont inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur, soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente. Ce sont les formations universitaires qui progressent le plus, grâce à la création de deux nouvelles licences professionnelles, soit 52 étudiants supplémentaires à l’IUT en « Commercialisation des Produits et Services Industriels » et « Traitement et Valorisation des Déchets Industriel », ainsi qu’une augmentation de 12 % du nombre d’inscrits à l’Ecole Nationale d’Ingénieur de Tarbes. Au cours de la même période Les formations complémentaires post-bac, enregistrent une légère baisse (-27 étudiants).

4 500 3 500 2 500 1 500 500 95/96 96/97

97/98 98/99

99/00 00/01

01/02 02/03 03/04

04/05 05/06

06/07 07/08

Sources : Enquête téléphonique, Inspection Académique

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Enseignement Enseignement en chiffres 2006-2007

2007-2008

Evolution

Evolution

en valeur

en valeur relative 0,3%

Enseignement du premier degré

20 012

20 075

absolue 63

Effectifs scolaires public Effectifs scolaires privé

17 255 2 757

17 305 2 770

50 13

0,3% 0,5%

Enseignement du second degré

-1,8%

19 075

18 728

-347

Colléges

9 993

9 683

-310

-3,1%

Effectifs scolaires collèges public Effectifs scolaires collèges privé Lycées Effectifs scolaires lycées public Effectifs scolaires lycées privé Effectifs scolaires lycées pro public Effectifs scolaires lycées pro privé

8 051 1 942 9 082 5 399 974 2 257 452

7 710 1 973 9 045 5 309 1 002 2 250 484

-341 31 -37 -90 28 -7 32

-4,2% 1,6% -0,4% -1,7% 2,9% -0,3% 7,1%

93,6 94,5 65,7 30,7

94,1 94,4 68,1 29,1

0,5 -0,1 2,4 -1,6

88,6 74,2 82,9

87,4 81,2 81,0

-1,2 7,0 -1,9

Effectif Total Enseignement Supérieur

4 746

4 826

80

1,7%

Effectifs Ens.Universitaire Effectifs Ens. Formations Complémentaires Post-Bac

3 130 1 616

3 237 1 589

107 -27

3,4% -1,7%

Taux de passage ( juin ) 6ème / 5ème 4ème / 3ème 3ème / seconde 3ème / BEP/CAP

Taux de réussite au baccalauréat Bac général Bac technologique Bac professionnel

Effectifs étudiants Année Universitaire

05/06

06/07

07/08

Enit

956

985

1 099

DUT

945

1004

1 035

Licence Prof.STER

48

48

50

Licence Prof. SPI

72

72

82

Licence Prof. CCSEE

36

28

22

Licence Prof. ATC

28

32

27

Licence Prof. SIIC

24

27

Licence Prof. HTL

28

27 24

Licence Prof. CPSI

27

Licence Prof.TVDI IUP MPMO Licence 3

30

38

33

IUP MPMO Master (1et2)

42

55

57

Licence 1et 2 PASUE

84

49

37

Licence 3 PASUE

12

8

8

33

20

CPGE (1et2) Doctorants Université

2

3

5

Licence1 et 2 STAPS

359

330

283

Licence3 STAPS

184

132

112

Master STAPS

84

67

65

Master EGTP

51

48

0

2

1

0

167

145

197

3 102

3 130

3 237

169

178

178

ESACT

89

89

82

IRTH BTS Tourisme

22

11

0

M. CURIE

21 584

0 528

0 514

J. DUPUY

321

293

269

LA SEDE

186

201

180

T.GAUTIER

145

139

142

LEGTAF J. MONNET

90

78

100

SAINT PIERRE

40

42

60

V. DURUY

37

42

35

Doctorants université IUFM Ens.Universitaire IFSI H. DUNANT

ST CHRISTOPHE BAGNERES

LEP Sixte Vignon

15

29

Ens. Formations Complémentaires Post-Bac

1 704

1 616

1 589

Effectif Total Enseignement Supérieur

4 806

4 746

4 826

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Industrie, commerce et services A retenir

Nombre d’établissements en 2007: Industrie (975); Energie (460); Construction (2 117); Commerce (3 434); Services (12 287). Les 3 premiers établissements industriels (en nombre de salariés) EADS SOCATA : 1 093 salariés ALSTOM : 719 salariés EURALIS Gastronomie : 569 salariés Evolution 2006-2007 Selon le fichier de la CCI, stagnation des immatriculations, mais baisse des radiations soit 203 établissements supplémentaires par rapport à 2006, dont 118 pour le secteur secondaire

Définitions Définition : Les statistiques de l’industrie, du commerce et des services sont établies à partir des mouvements des établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés. Les immatriculations comprennent : les créations pures, les achats d’un Fonds de Commerce et les mises en location gérance. Les radiations comprennent : les suppressions de Fonds, les radiations à la suite d’une vente ou d’une mise en location gérance. Le nombre d’établissements par secteur d’activités détaillés pour la totalité du département est comptabilisé à partir du Répertoire SIRENE de l’INSEE (champs ICS, désigne l'ensemble des secteurs marchands de l(industrie, de la construction du commerce et des services). Les nomenclatures d'activités et de produits françaises , en vigueur depuis le 1er janvier 2003, sont révisées au 1er janvier 2008. Cette opération s'inscrit dans un processus de révision d'ensemble des nomenclatures d'activités et de produits aux niveaux mondial, européen et français Le tableau récapitulatif par canton et la carte correspondante sont réalisés à partir du Fichier CLAP de l’INSEE (Fichier localisé de l’appareil productif) , c’est un système d'information alimenté par différentes sources dont l'objectif premier est de fournir des statistiques localisées, par activité

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Industrie, commerce et services — 2007 NOMBRE D'ETABLISSEMENTS INSCRITS AU REGISTRE DU COMMERCE Industrie

Commerce

Services

5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : CCI

SOLDE IMMATRICULATIONS - RADIATIONS

400 300

295

200 198

100 25

0

48

-13

54

91

2001

2002

212

209 128

-76

-100 1997

1998

1999

2000

2003

2004

2005

2006

2007

Source : CCI

Etablissements par tranche de salariés et activités Au 31 décembre 0 1à4 5à9 10 à19 20 à 49 50 à 99 100 à 499 500 et + TOTAL

Secteur 2006 2007 563 645 401 424 154 156 92 95 94 97 32 37 10 10 2 2 1 348 1 466

Commerce 2006 2007 2 037 2 105 1 474 1 464 352 358 109 111 52 55 13 13 5 5 1 1 4 043 4 112

Services 2006 2007 1 822 1 880 932 921 248 236 128 116 81 75 12 12 9 8 1 1 3 233 3 249

Source : CCI

Secteur secondaire Construction Industrie Industries alimentaires Réparation et instal.de machines et d'équipements Autres industries manufacturières Fabrication de produits métalliques* Fabrication de meubles Fabrication d'autres produits minéraux non méta. Travail du bois Imprimerie et reproduction Industries extractives Fabrication d'équipements électriques Industrie de l'habillement Fabrication de machines et équipements n.c.a. Fabrication de textiles Fabrication de produits inform., électro. et opt. Industrie chimique Industrie automobile Fabrication de produits en caoutchouc et plast. Industrie du cuir et de la chaussure Métallurgie Fabrication de boissons Fabrication d'autres matériels de transport Industrie du papier et du carton Industrie pharmaceutique Energie

Total 2006 2007 4 422 4630 2 807 2809 754 750 329 322 227 227 57 62 24 23 4 4 8 624 8 827

Fin 2007, sur un total de 8 827 établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (CCI), on en dénombre 203 supplémentaires par rapport à l’année précédente soit : • secteur secondaire : + 118 établissements • commerce : + 69 établissements • services : seulement + 16 établissements Cette forte progression du secteur secondaire est sans précédent sur les 15 dernières années. Au total, 1 202 établissements se sont inscrits pour la première fois au Registre du Commerce et des Sociétés, soit pratiquement le même nombre qu’en 2006. Néanmoins, on note une hausse annuelle de 29,8 % (+ 42 établissements) pour le secteur secondaire alors que le nombre d’immatriculations recule pour le secteur des services (- 12,2 % soit - 58). Parallèlement, le nombre de radiations diminue, et ce, pour tous les secteurs d’activités. Grâce à la conjonction de ces deux facteurs , le solde immatriculations-radiations s’avère le plus élevé de la dernière décennie. Dans leur grande majorité, les établissements inscrits au RCS sont des entreprises individuelles (plus de 52 % du total). Toutefois, si ces dernières continuent de progresser (+ 4,7 % de 2006 à 2007), on constate sur la même période une légère augmentation du nombre d’entreprises de 50 à 99 salariés (+ 5 établissements soit + 8,8 %). Selon les données de l’INSEE avec un peu moins de 10 000 salariés répartis dans 975 entreprises en 2007, l'industrie occupe seulement 12,5 % de l’emploi salarié des Hautes-Pyrénées.

Nombre d’établissements par secteur en 2007 2 117 975 364 79 72 66 63 57 51 48 26 25 25 22 16 10 10 9 8 7 7 4 2 2 2 460

Secteur tertiaire Services Santé humaine et action sociale Hébergement et restauration Autres activités de services Enseignement Arts, spectacles et activités récréatives Activités spécialisées, scientifiques et techniques Administration publique Activités de services administratifs et de soutien Transports et entreposage Activités financières et d'assurance Activités immobilières Information et communication Commerce

Source : INSEE, SIRENE

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

12 287 2 281 1 781 1 739 1 143 1 142 962 787 748 517 489 483 215 3 434


Industrie, commerce et services — 2007 Etablissements du secteur secondaire de plus de 50 salariés Raison sociale

Secteurs

Salariés fin

d'activités

2007

EADS SOCATA

Aéronautique

ALSTOM TRANSPORT SA

Matériel élec

1 093 719

EURALIS GASTRONOMIE

Agroalimentaire

569

ALUMINIUM PECHINEY

Métallurgie

282

SAS SEB

Electroménager

266

SOCIETE DES CERAMIQUES TECH.

Céramiques

170

ARKEMA FRANCE

Chimie

159

ECMP

Construction

152

MICROCAST

Fonderie

147

CONSTRUCTIONS FERROVIAIRES DE B.

Construction ferroviaire

124

ENTREPRISE GALLEGO

Construction

112

SAFIAL PROFOR

Chaudronnerie

109

ALCAN

Fabrication de pdts min.

106

ESK CERAMICS FRANCE

Céramiques

92

MITJAVILA (Pierrefitte)

Textile moteurs

90

JOHNSON CONTROLS SUD OUEST

Equipements frigo.

85

SALAISONS PYRENEENNES

Agroalimentaire

84

NEXTER

Atelier de pyrotechnie

75

NOUVELLE BAGNERES AERO

Fabrication d'équip.

70

ROUTIERE DES PYRENEES

Construction chaussées

69

SEGNERE SA

Mécanique générale

68

FERROPEM

Sidérurgie

68

ETS TOUPNOT PAUL

Agroalimentaire

67

MITJAVILA (Soulom)

Fabrication de moteurs

62

PALL EXEKIA

Fabrication de machines

60

SA EGIR

Chaudronnerie

60

SELA

Fabrication de moteurs

57

PRUGENT EBENISTERIE

Fabrication de meubles

53

MITJAVILA (Usine ACL Pierrefitte)

Métallurgie

51

BERNAD

Elément construction

50

Source : Enquête téléphonique CDDE

L’agroalimentaire tient toujours la première place avec 1 862 salariés et 364 établissements, suivi par le secteur de réparation et de fabrication de machines et équipements qui compte prés 1 500 salariés dans 101 établissements. Selon notre enquête téléphonique, au 31 décembre 2007, seulement 13 établissements du secteur secondaire ont plus de 100 salariés, ils représentent toutefois, 41 % de l’emploi salarié industriel départemental. Plusieurs laboratoires en charge de programmes directement liés aux besoins des entreprises, développent une forte synergie « formation recherche industrie » et sont directement impliqués dans les pôles de compétitivité avec lesquels le département est partenaire : Aéorospace Valley, AgriMip Innovation, Céramiques et Bio Santé Cancer. De nouvelles filières se dessinent, appuyées par les pôles de recherche publics et privés : • électronique de puissance • composites • agro-matériaux Le secteur tertiaire reste prépondérant aussi bien en nombre de structures et en nombre de salariés. Ainsi, le commerce, grossistes et détaillants confondus, représente en 2007, 3 424 établissements et 9 014 salariés. En ce qui concerne le commerce de détail de plus de 300 m², les Hautes-Pyrénées ne représentent que 8 % du total de la région (la Haute-Garonne et le Tarn représentent à eux deux 51 %). Mais, au cours de l’année 2007, notre département a vu la création de 37 « grandes » structures commerciales. Les services concentrent 63,7 % de la totalité des établissements et 63,3 % de l’emploi salarié total. Secteurs privés et publics confondus, les premières places sont occupées par (selon la nouvelle nomenclature NAF 2008): • la santé humaine et l’action sociale • l’hébergement et la restauration • les services administratifs et l’éducation.

Commerces de détail de plus de 300 m² (toutes catégories confondues)

Nombre de magasins Surface de vente au m² Densité en m²/ 1 000 habitants

Source : DDCCRF

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2003 175 221 861 999

2006 186 231 191 1 042

2007 223 243 207 1 055


Industrie, commerce et services — 2007 Industrie, commerce et services en chiffres 2006

2007

Evolution

Evolution

en valeur

en valeur

Nombre total d'établissements (fichier CCI)

8 624

8 827

absolue 203

relative 2,4%

Industrie (dont construction) Commerce Services Par tranche de salariés 0 1à4 5à9 10 à19 20 à 49 50 à 99 100 à 499 500 et +

1 348 4 043 3 233

1 466 4 112 3 249

118 69 16

8,8% 1,7% 0,5%

4 422 2 807 754 329 227 57 24 4

4 630 2 809 750 322 227 62 23 4

208 2 -4 -7 0 5 -1 0

4,7% 0,1% -0,5% -2,1% 0,0% 8,8% -4,2% 0,0%

Nombre d'immatriculations (CCI)

1 200

1 202

2

0,2%

Industrie (dont construction) Commerce Services

141 582 477

183 600 419

42 18 -58

29,8% 3,1% -12,2%

Nombre de radiations (CCI)

988

907

-81

-8,2%

Industrie (dont construction) Commerce Services

113 518 357

107 489 311

-6 -29 -46

-5,3% -5,6% -12,9%

Nombre total d'établissements (fichier SIRENE)

18 472

19 273

801

4,3%

Industrie Energie Construction Commerce Services

1 051 325 1 820 3 478 11 798

975 460 2 117 3 434 12 287

-76 135 297 -44 489

-7,2% 41,5% 16,3% -1,3% 4,1%

Nombre d’établissements par canton Cantons

Industrie

Construction

Commerce

Services

Total

122 51

199 49

689 233

1 089

Arreau

79 29

Aucun

20

26

19

130

195

Aureilhan

29

81

86

198

394

Bagnères-de-Bigorre

88

126

241

725

1 180

Bordères-Louron

16

16

23

165

220

Bordères-sur-l'Échez

64

101

198

270

633

Campan

18

35

24

125

202

Castelnau-Magnoac

18

33

32

144

227

Castelnau-Rivière-Basse

9

17

18

83

127

Galan

5

15

9

60

89

La Barthe-de-Neste

27

52

22

127

228

Laloubère

39

71

123

230

463

Lannemezan

66

75

181

483

805

Lourdes

97

83

506

1 217

1 903

Lourdes-Est

18

40

14

74

146

Lourdes-Ouest

17

36

22

80

155

Luz-Saint-Sauveur

26

28

74

402

530

Maubourguet

30

47

69

181

327

Mauléon-Barousse

19

28

21

122

190

Ossun

55

83

95

272

505

Pouyastruc

10

51

20

135

216

Rabastens-de-Bigorre

18

36

49

167

270

Saint-Laurent-de-Neste

13

35

35

134

217

8

30

16

54

108

Séméac

59

99

98

292

548

Tarbes

208

176

839

2 552

3 775

Tournay

21

56

39

164

280

Trie-sur-Baïse

23

48

67

141

279

Vic-en-Bigorre

54

81

128

314

577

19 1 202

19 1 797

100 3 416

509 10 472

16 887

Argelès-Gazost

Saint-Pé-de-Bigorre

Vielle-Aure

Total

362

647

Source : INSEE, Fichier CLAP CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Logement

A retenir En 2007 : 2 172 logements commencés et 2 119 logements autorisés Prix moyen des maisons individuelles : 2 312 euros le m2 Evolution 2006-2007 Logements individuels commencés : + 6,5 %; Logements collectifs commencés : -22,3 % Le nombre de permis de construire (logements autorisés), marque un net fléchissement (soit - 28,8 % de 2006 à 2007 )

Définitions : Les données concernant le logement commencés sont issues du système SITADEL "Système d’Information et de Traitement Automatisé des Données Élémentaires sur le Logement et les locaux". SITADEL est une base de données exhaustive, contrôlée et enrichie tous les mois. Elle recense l’ensemble des opérations de construction ayant fait l’objet d’une demande de permis de construire. Elle fournit des informations sur les principales caractéristiques des opérations de construction neuve : des logements, en nombre ou surfaces autorisées ou commencées selon le type de construction, le mode d'utilisation, le maître d'ouvrage, de locaux autres qu’habitation, en surface autorisée ou commencée, selon le maître d'ouvrage et le type d'ouvrage. Les cellules statistiques des directions Régionales de l’Equipement assurent l’exploitation et la diffusion de ces informations. Les dates retenues par SITADEL : pour les statistiques conjoncturelles, dates où les événements sont connus de l’Administration ; pour les statistiques rétrospectives, dates réelles des événements. Les données statistiques prises en compte dans ce document sont les logements ordinaires commencés et autorisées Par logement ordinaire, on entend un type d’habitation qui n’est ni communautaire (cité universitaire, foyers pour personnes âgées, etc.), ni d’hébergement (hôtel, motel, etc.). La commercialisation des logements neufs est connue grâce à l’enquête trimestrielle ECLN (Enquête sur la Commercialisation des Logements Neufs). Cette enquête est effectuée par enquêteur en Midi-Pyrénées auprès des promoteurs et porte sur l’ensemble des opérations de construction de cinq logements ou plus destinés à la vente aux particuliers. Cette enquête est inscrite au programme d’enquêtes obligatoires arrêté par le Conseil national de l’information statistique (CNIS).

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Logement — 2007 Le nombre total de logements mis en chantier s’élève fin 2007 à 2 172, soit une baisse de 8,2 % par rapport à l’année précédente.

LOGEMENTS COMMENCES 1 400

Logements individuels

1 200

Collectifs

1 000

Cette diminution touche exclusivement les logements collectifs (- 22,3 % en un an), qui avaient fortement augmenté ces trois dernières années et s’explique par :

800 600 400 200

• L’arrivée à terme progressive du programme de ré-

0 1997 1998 1999 2000 Source : Direction Régionale de l'Equipement,

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

LOGEMENTS COLLECTIFS COMMENCES 400

Indice 100 en 2000

Hautes-Pyrénées

Midi-Pyrénées

Avec 1 237 logements individuels commencés , soit 53 % de la totalité des mises en chantier, les logements individuels dans les Hautes-Pyrénées progressent (+ 6,5 %) alors que sur Midi-Pyrénées ils enregistrent une baisse de – 2 % sur la même période.

Indice

300

200

100

0 1997 1998 1999 2000 2001 Source : Direction Régionale de l'Equipement

2002

2003

2004

2005

2006

2007

LOGEMENTS INDIVIDUELS COMMENCES 140

Indice 100 en 2000

Hautes-Pyrénées

120

80 60 40

1997 1998 1999 2000 2001 Source : Direction Régionale de l'Equipement

2002

Malgré la forte demande de logements liées aux évolutions démographiques et sociologiques et une politique fiscale de plus en plus incitative (déductibilité des intérêts d’emprunt), la remontée des taux d’intérêt et la dégradation de la solvabilité des ménages constatées au plan national commence à affecter le marché local de l’accession à la propriété. De même, le nombre de permis de construire (logements autorisés), marque un net fléchissement (soit - 28,8 % de 2006 à 2007 contre - 7,4 % en MidiPyrénées) et laisse donc envisager pour l’année prochaine un ralentissement encore plus marqué du marché.

Midi-Pyrénées

100

Indice

habilitation du parc de logements sociaux sur l’agglomération tarbaise. • Les chantiers de construction engagés par les promoteurs dans le cadre du dispositif fiscal Borloo de Robien, sont pour la plupart terminés. Cependant l’offre locative s’avère inadaptée à la demande dans l’agglomération tarbaise, en effet une forte proportion de ces logements restent vacants.

2003

2004

2005

2006

2007

Le prix moyen des maisons individuelles en 2007 est de 2 312 euros le m², soit une + 18,7 % par rapport à l’année précédente, et + 50 % depuis 2000. Ce prix reste cependant encore inférieur à la moyenne régionale ( 2 446 euros le m²).

LOGEMENTS AUTORISES (Individuels et collectifs) 200

EVOLUTION DU PRIX MOYEN DES MAISONS INDIVIDUELLES AU M²

Indice 100 en 2000 Mdi-Pyrénées

3 000

Hautes Pyrénées

Hautes-Pyrénées

Midi Pyrénées

2 500 En €

150 100

2 000 1 500

50

1 000 500

0 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2000

2001

2002

2003

2004

Source : Direction Régionale de l'Equipement

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2005

2006

2007


ActivitéLogement des entreprises — 2007— 2007 Logements en chiffres

2006

2007

Evolution

Evolution

en valeur

en valeur

absolue

relative -8,2%

Nombre total de logements commencés

2 365

2 172

-193

Individuels

1 162

1 237

75

6,5%

Collectifs

1 203

935

-268

-22,3% -28,8%

Nombre total de logements autorisés

2 975

2 119

-856

Individuels

1 515

1 596

81

5,3%

Collectifs Prix moyen des maisons individuelles au m² (en euro)

1 460

523

-937

-64,2%

1 948

2 312

364

18,7%

Répartition des logements sociaux par commune (2007) Nombre de logements Collectifs

Individuels

Nombre de logements

Total

Arcizans-Avant

3

0

3

Argelès-Gazost

232

24

256

Arras-en-Lavedan

Loudenvielle Lourdes

Collectifs 12

Individuels

Total 0

12

1 416

39

1 455

0

4

4

Luz-Saint-Sauveur

41

12

53

21

0

21

Maubourguet

23

16

39

5

14

19

Mauléon-Barousse

4

0

4

Aureilhan

289

92

381

Monléon-Magnoac

2

1

3

Bagnères-de-Bigorre

807

31

838

Odos

0

36

36

Barbazan-Debat

91

31

122

Orleix

2

1

3

Barèges

23

0

23

Ossun

26

34

60

Bazet

0

4

4

Pierrefitte-Nestalas

101

1

102

Bernac-Debat

1

0

1

Rabastens-de-Bigorre

0

6

6

Bordères-Louron

5

0

5

Saint-Lary-Soulan

40

0

40

Saint-Pé-de-Bigorre

31

Arreau Arrens-Marsous

Bordères-sur-l'Échez

13

35

48

10

21

Bordes

6

0

6

Saint-Savin

0

5

5

Bours

0

1

1

Sarp

0

14

14

Campan

18

0

18

Cantaous

0

6

6

Castelnau-Magnoac

Sarrancolin

53

0

53

Séméac

61

64

125 302

8

2

10

Soues

264

38

Castelnau-Rivière-Basse

12

0

12

Soulom

14

0

14

Cauterets

47

0

47

Tarbes

6 195

317

6 512

Cizos

4

0

4

Tostat

Clarens

0

2

2

Tournay

0

9

9

16

6

22

Escala

0

7

7

Trie-sur-Baïse

7

21

28

Esquièze-Sère

8

0

8

Vic-en-Bigorre

95

107

202

Esterre

5

0

5

Vielle-Aure

Gerde

56

0

56

Hèches

0

8

8

Ibos

0

15

15

Jarret

2

12

14

Juillan

1

1

2

La Barthe-de-Neste

0

13

13

Laloubère

16

20

36

Lanespède

4

0

4

298

46

344

Lannemezan

Hautes-Pyrénées

9

5

14

10 366

1 121

11 487

Source : Direction Régionale de l'Equipement.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

santé A retenir Evolution 2005-2006 Nouvelles structures : 2 maisons de retraites et 4 établissements d’accueil pour personnes handicapés Arrivée de 14 généralistes mais 37,4 % d’entre eux ont plus de 55 ans Evolution 2006-2007 Stabilisation des dépenses de santé (+ 1,4 % en un an)

Définitions Les prestations versées selon les risques correspondent à la totalité des soins remboursés par la Sécurité Sociale ou par la Mutualité Sociale Agricole (dotations globales comprises). La Couverture Maladie Universelle permet à toute personne résidant en France de façon stable et régulière de bénéficier de la Sécurité Sociale pour ses dépenses de santé. Elle offre également aux personnes dont les revenus sont les plus faibles, une couverture maladie complémentaire. Le taux d’équipement pour les personnes âgées correspond au nombre de structures d’hébergement pour 1000 habitants de 75ans et + Le taux d’équipement pour les adultes handicapées correspond au nombre de lits ou de places pour 1000 adultes de 20 à 59ans.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


santé— 2007 EVOLUTION DES DEPENSES DE SANTE SELON LES

L’évolution des dépenses de santé (CPAM et MSA confondus), s'est stabilisée en 2007, avec une progression annuelle de 1,4 % contre 4,8 % en 2006. L’origine de ce ralentissement se situe, non pas dans les dépenses liées à la maladie qui continuent de progresser (+ 3 %), mais dans la catégorie « autres » et plus particulièrement les dépenses maternité– décès. Sur cette même période, la tendance est inverse sur le territoire national qui enregistre en 2007 une progression des dépenses plus importante (+ 4,1 %) par rapport à 2006(+ 2,4 %).

RISQUES

200

Maladie

Indice 100 en 1998

Autres

Indice

160 120 80 40 0 1998 1999 Sources: CPAM, MSA

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

En 2006, on observe la présence de deux maisons de retraite supplémentaires générant 172 lits supplémentaires et un service de soins à domicile pour personnes âgées en plus (+ 46 places). Structurellement, les Hautes-Pyrénées se situent en dessous du taux d’équipement moyen de Midi Pyrénées en nombre de structures mais largement au dessus du taux régional moyen en nombre de lits médicalisés.

EVOLUTION DE LA CMU DANS LES HAUTES-PYRENEES Nombre de bénéficiaires

15 000 CMU de base

12 000

CMUC

9 000 6 000 3 000 0 2003

2004

2005

2006

De 2005 à 2006, Le nombre d’établissements pour personnes handicapées augmentent (respectivement + 2 pour adultes et + 2 pour enfants). Par ailleurs, si le nombre de lits augmentent pour les plus jeunes, à l’inverse, le nombres de places pour adultes se restreint (-176 lits par rapport à 2005). Malgré tout, les Hautes-Pyrénées restent toujours l’un des départements de la région les mieux équipés en structures d’accueil pour personnes handicapées.

2007

Sources : CPAM, MSA

LES EMPLOIS À CARACTÈRE SOCIAL (EN ETP) Services à l'Enfance

Structures po ur adultes handicapés

Établissements po ur P erso nnes A gées

2000 1750 1500 1250 1000 750

Enfin en 2006, alors que le nombre de médecins spécialistes continue de régresser (- 11), l’arrivée de 14 généralistes dans les Hautes Pyrénées mérite d’être mentionnée. Par ailleurs, les statistiques de l’URCAM confirment toujours le vieIllissement des professionnels de santé, 37,4 % des généralistes ont plus de 55 ans et risquent de ne plus exercer dans les années à venir.

500 250 0 2003 Source : DSD

2004

2005

2006

2007

Professionnels et équipements de santé Sources : DRASS, DREES

Hautes-Pyrénées 2005

Midi-Pyrénées

2006

2005

2006

Médecins généralistes

442

456

4 731

Médecins spécialistes

391

380

5 024

5 075

Chirurgiens dentistes

176

176

2 217

2 220

Sages femmes

4 798

50

51

731

775

2 734

2 802

24 679

25 489

260

281

3 128

3 283

45

48

818

868

Pharmaciens

286

287

3 186

3 258

Nombre d'officines pharmaceutiques

107

107

1 095

1 095

16

16

214

214

5

5

33

33

Infirmiers diplômés d'Etat et du secteur psy. Masseurs kinésithérapeutes Orthophonistes

Nombre de labora. d'analyses médicales Secteur Public Centre hospitalier ( y compris CHS et CMLS) Secteur Privé Etablissements de soins aigus (Y compris CLSS)

2

2

34

33

Etablissements de moyens séjours (Y compris MECS)

5

5

42

41

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


santé — 2007 Santé en chiffres 2006 Prestations versées selon les risques en milliers euros Maladie Maternité décés Invalidité Accidents du travail, maladies prof. Nombre de bénéficiaires du CMU CMU de base CMU complémentaire Les emplois à caractère social en ETP Services à l'Enfance Services éducatifs (alternatifs au placement en MECS) Maisons d’Enfants à Caractère Social La Maison Départemental de l’Enfance et de la Famille Structures pour adultes handicapés Foyers d'Accueil Médicalisé ou Foyers de Vie Services d'Accompagnement à la Vie Sociale Foyers d'Hébergement pour travailleurs Établissements pour Personnes Agées

Nombre de médecins (salariés et libéraux) Généralistes Spécialistes Accueil des personnes âgées Maisons de retraite Nombre d'établissements Nombre de lits Taux d'équipement (‰) Soins longue durée Nombre de lits Taux d'équipement (‰) Services de soins à domicile Nombre de services Nombre de places Taux d'équipement (‰) Accueil des personnes handicapées Adultes Etablissements d'hébergement Nombre d'établissements Nombre de lits Taux d'équipement (‰) Etablissements de travail protégé Nombre d'établissements nombre de lits Taux d'équipement (‰) Enfants Etablissements d'hébergement Nombre d'établisements Nombre de lits Taux d'équipement (‰)

Evolution en valeur

2007

absolu

606 856 552 487 17 179 15 658 21 532 14 552 4 149 10 403 2317,10

615 230 568 823 8 804 15 602 22 000 14 514 4 231 10 283 2484,51

157,53

160,03

34,03 94,5 29 419,39 272,96 22,73 123,7 1740,18

34,53 96,5 29 419,39 272,96 22,73 123,7 1905,09

2005

2006

833 442 391

relative

8 373 16 336 -8 375 -56 469 -38 82 -120 167 3

1,4% 3,0% -48,8% -0,4% 2,2% -0,3% 2,0% -1,2% 7,2% 1,6%

1

1,5%

2 0 0 0 0 0 165

2,1% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 0,0% 9,5%

836 456 380

3 14 -11

0,4% 3,2% -2,8%

35 2667 114,75

37 2839 116,24

2 172 1

5,7% 6,4% 1,3%

444 115,77

444 111,05

0 -5

0,0% -4,1%

13 489 19,91

14 535 20,79

1 46 1

7,7% 9,4% 4,4%

22 802 1,58

24 626 2,41

2 -176 1

9,1% -21,9% 52,5%

10 681 5,48

10 676 5,46

0 -5 0

0,0% -0,7% -0,4%

21 650 17,87

23 824 17,02

2 174 -1

9,5% 26,8% -4,8%

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Solidarité, précarité 2007

A retenir 162 millions d’€ : montant versé par la CAF et la MSA au bénéfice des allocataires des principales prestations. .

Evolution 2006-2007 3 336 allocataires du RMI payés en 2007, soit une baisse de 7,2 %. Le nombre de dossiers de surendettement est en hausse de 7,5 % par rapport à l’année précédente.

Définitions : Minima sociaux : RMI : Revenu Minimum d'Insertion , ASS : Allocation de Solidarité Spécifique, AAH : Allocation Adulte Handicapé, API : Allocation Parent Isolé, AS : Allocation Supplémentaire du minimum vieillesse. PRP En cas de situation irrémédiablement compromise, la nouvelle procédure dite de "rétablissement personnel", s'applique aux personnes de bonne foi en totale incapacité de faire face à leurs dettes, après accord du débiteur, et permet l'effacement de toutes les dettes, y compris fiscales, parafiscales et sociales. APA L’allocation personnalisée d’autonomie (APA), entrée en vigueur le 1er janvier 2002, vise à une meilleure prise en charge de la perte d’autonomie des personnes âgées pour accomplir les gestes ordinaires de la vie courante. Elle s’adresse aux personnes âgées de 60 ans et plus, classées dans des groupes de dépendance (GIR) classés de 1 à 4. L’ouverture des droits n’est pas soumise à des conditions de ressources, une participation financière restant à charge des bénéficiaires dés lors que leurs ressources sont supérieures à un plafond révisé annuellement. APAD : APA à domicile APAE : APA en établissement PAJE Prestation d'accueil du jeune enfant La PAJE est une prestation nouvelle qui doit remplacer l’ensemble des allocations liées à l’enfance, toutefois pendant la période de transition, certain allocations sont maintenues.

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Solidarité, précarité 2007 NOMBRE D'ALLOCATAIRES HP : 34 634

Indice 100 en 1995

125

MP : 393 631

H-Pyrénées M-Pyrénées

120 115 110 105 100 95 90 1995 1996

1997 1998 1999

2000 2001 2002

2003 2004 2005

2006 2007

Source : CAF

REPARTITION DES ALLOCATAIRES PAR CATEGORIE DE PRESTATIONS Prestations familiales

26 000

Prestations logement

Prestations sociales

22 000 18 000 14 000 10 000 6 000 1997 Source : CAF

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

en Milliers d'euro 2005

30 000

2006

2007

25 000 20 000

Les principales prestations versées par la MSA et la CAF représentent plus de 162 millions d’euros en 2007, soit une augmentation de 4,4 % en un an, due essentiellement aux montants payés au titre de la PAJE (+ 23 % ). En 2006, 14 000 personnes bénéficient de l’un des cinq minima sociaux, soit une baisse de 2,4 % par rapport à 2005 (- 2,7 % en Midi Pyrénées). La revalorisation des retraites explique une part importante de ce cette diminution. En effet, l‘Allocation Supplémentaire du minimum vieillesse a baissé de 5 % sur la même période.

Enfin, le nombre des bénéficiaires de l’Allocation pour Parent Isolé continuent d’augmenter, confirmant l’importante progression des familles monoparentales, véritable fait de société.

15 000 10 000 5 000 0 Allocations Familiales

PAJE

Sources : CAF, M SA

Allocat ion Adulte Handicapé

Aide personnalisée au logement

R.M .I

Allocat ion Logement Social

Allocation Logement Familale

NOMBRE D'ALLOCATAIRES DES CINQ MINIMA SOCIAUX 140

Pour notre département cette évolution est liée à l'accroissement du nombre des bénéficiaires des allocations familiales qui n’a pas cessé d’augmenter depuis 2004, soit + 20 % entre 2004 et 2007. Toutefois, il convient de noter que cette hausse résulte, pour partie, de la création en 2004 de la prestation d'accueil du jeune enfant (ou PAJE)

Malgré la baisse du nombre de bénéficiaires (- 2,1% de 2005 à 2006), sur les cinq principaux minima sociaux, l’AAH demeure toujours la prestation la plus versée dans notre département. En effet, elle concerne 4 800 personnes en 2006, soit un allocataire sur trois.

MONTANT GLOBAL DES PRINCIPALES PRESTATIONS 35 000

En 2007, on compte 37 951 allocataires de la CAF, soit une légère hausse de 0,9 % en un an. Sur la même période, une progression identique est enregistrée au niveau de Midi-Pyrénées.

Indice 100 en 1998

RMI

API

AAH

ASS

AS

120 100

Après une légère baisse en 2006, le nombre de dossiers de surendettement a augmenté de 7,5 % (soit + 35 dossiers) en 2007. alors que sur la même période il baissait de 1,1% au niveau national. Par ailleurs, de janvier à décembre 2007, 86 dossiers, soit près de 17 % des dossiers recevables, ont été orientés vers la procédure de rétablissement personnel. DOSSIERS DE SURENDETTEMENT DEPOSES EN

80

500

40 1998

PHASE AMIABLE

550

60

1999

2000

2001

Sources : ASSEDIC, CAF, MSA, CRAM, INSEE

2002

2003

2004

2005

2006

450 400 350 300 2002

2003

Source :Banque de France

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2004

2005

2006

2007


Solidarité, précarité 2007 Pour la première fois depuis de nombreuses années, le nombre d’allocataires RMI enregistre une baisse annuelle soit - 7,2 % de 2006 à 2007 (- 259 personnes). Cette tendance à la baisse, également constatée sur l’ensemble du territoire national, doit cependant être analyser avec prudence mais peut s’expliquer :

ALLOCATAIRES DU RMI PAYES (au mois de décembre)

4 000

3 500

3 000

2 500

2 000 1999

• par la récente amélioration du marché du travail • par la réforme du dispositif d’intéressement à la 2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

reprise d’activité

2007

Sources : CAF, MSA, DDASS

En 2006, la baisse du nombre de Rmistes concerne essentiellement les personnes de moins de 30 ans, les

classes d’âge après 40 ans restant toujours les plus difficiles à réinsérer .

REPARTITION DES ALLOCATAIRES RMI PAR TRANCHE D'AGE

1400

2004

1200

2005

2006

1000

Le nombre de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) n’a cessé d’augmenter depuis sa création en 2002.

800 600 400 200 0 - de 25 ans Source: CAF

25 à 29 ans

30 à 39 ans

40 à 49 ans

50 à 59 ans 60 ans et plus

Au 31 décembre 2007, 6 621 personnes âgées de 60 ans ou plus ont bénéficié de l’APA, soit une augmentation de 4 % sur un an, en ralentissement par rapport à la hausse observée au cours de l’année précédente (+ 9,2 % de 2005 à 2006). En 2007, 69 % des bénéficiaires de l’APA vivent à domicile et 31 % en établissements.

REPARTITION DES BENEFICIAIRES DE L’APA PAR LIEU DE VIE 7 000 6 000

A domicile En établissement Ensemble

5 000 4 000 3 000 2 000 1 000 0 2002 Source : DSD

2003

2004

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2005

2006

2007


Solidarité, précarité 2007 Solidarité précarité en chiffres 2006 Nombre des dossiers de surendettement Dont dossiers orientés PRP* Taux d'orientation en PRP Nombre d'allocataires du RMI payés (au 31/12) Nombre total de bénéficiaires de l'APA Par lieu de vie APA à domicile APA en établissement Nombre d'allocataires Par catégorie de prestation Prestations familiales Prestations logement Prestations sociales Montant global des principales prestations Par prestation (en milliers d'euros) Allocations familiales PAJE Allocation Adulte Handicapé Aide personnalisée au logement R.M.I Allocation logement social Allocation logement familale

Evolution en valeur absolue

Evolution en valeur relative

469 68 14% 3 595 6 373

504 86 17% 3 336 6 621

35 18

7,5% 26,5%

-259 248

-7,2% 3,9%

4 323 2 050 37 630

4 552 2 069 37 951

229 19 321

5,3% 0,9% 0,9%

20 750 21 104 8 108

20 759 21 442 8 079

155 624

162 412

9 338 -29 6 788

0,0% 1,6% -0,4% 4,4%

32 086 25 069 29 962 19 809 18 864 17 960 11 874

32 715 30 971 29 937 19 785 18 625 18 341 12 039

630 5 902 -26 -24 -239 381 164

2,0% 23,5% -0,1% -0,1% -1,3% 2,1% 1,4%

-345 -40 36 -104 -62 -175

-2,4% -1,0% 7,2% -2,1% -3,7% -5,1%

2005 14 408 3 851 503 4 905 1 692 3 457

Nombre d'allocataires des principaux minima RMI API AAH ASS AS

2007

2006 14 063 3 811 539 4 801 1 630 3 282

*Procédure de rétablissement personnel

APA et RMI par canton APAD 212 59 44 173 293 16 183 78 92 43 66 101 146 231

APA 2007 APAE 94 34 29 65 147 9 53 33 43 24 33 39 45 118

RMI

Total APA 306 93 73 238 440 25 236 111 135 67 99 140 191 349

(nov.2007)

Argelès-Gazost 73 Arreau 40 Aucun 10 Aureilhan 151 Bagnères-de-Bigorre 230 Bordères-Louron 11 196 Bordères-sur-l'Échez Campan 36 Castelnau-Magnoac 38 Castelnau-Rivière-Basse 13 Galan 30 La Barthe-de-Neste 41 Laloubère 73 Lannemezan 134 Lourdes * 354 Lourdes-Est 232 111 343 18 Lourdes-Ouest 207 122 329 17 Luz-Saint-Sauveur 52 29 81 13 Maubourguet 120 46 166 109 Mauléon-Barousse 84 51 135 36 Ossun 202 72 274 52 Pouyastruc 81 25 106 24 Rabastens-de-Bigorre 139 30 169 54 Saint-Laurent-de-Neste 100 44 144 39 Saint-Pé-de-Bigorre 26 18 44 17 Séméac 176 81 257 107 Tarbes 913 511 1 424 1 854 Tournay 143 43 186 45 Trie-sur-Baïse 104 50 154 35 Vic-en-Bigorre 180 100 280 173 Vielle-Aure 42 18 60 27 * Les bénéficiaires de l'APA habitant sur la commune de Lourdes sont comptabilisés, soit sur le canton de Lourdes Est, soit sur le canton de Lourdes Ouest. Sources : DSD, Conseil Général

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr


Les Carnets de l’Economie des Hautes-Pyrénées

2007

Transports A retenir Hautes-Pyrénées : 301 établissements de transport, soit 8 % de la totalité des entreprises du secteur sur Midi-Pyrénées. Aéroport Tarbes-Ossun-Lourdes : 448 258 passagers Evolution 2006-2007 Fermeture de 6 établissements de transport Augmentation du parc automobile (+ 1 684 immatriculations) Baisse du trafic routier (bus de ligne) et ferroviaire TER (- 3,1 %) Augmentation du trafic aérien national (+ 6,4 %), recul du trafic international (- 2 %)

Définitions Le secteur du transport comprend les établissements dont le code NAF est compris de 602A à 634C, à l’exception des agences de voyages, de la SNCF et des particuliers effectuant des transports scolaires. Parc de voitures : voitures particulières et commerciales (de moins de 15 ans)

Evolution du parc automobile dans les départements de Midi-Pyrénées Evolution

2004

2005

2006

2007

75 238

75 741

75 954

77 332

2,8%

Aveyron

142 469

142 315

141 739

143 826

1,0%

Haute-Garonne

604 705

610 605

613 036

628 414

3,9%

Gers

96 321

96 967

96 865

99 063

2,8%

Lot

88 672

89 163

89 232

90 143

1,7%

120 991

121 275

121 115

122 799

1,5%

187 827

189 134

189 216

192 828

2,7%

Ariège

Hautes-Pyrénées Tarn Tarn et Garonne Midi Pyrénées

2004/2007

113 834

115 355

116 206

119 626

5,1%

1 430 057

1 440 555

1 443 363

1 474 031

3,1%

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008


Transports — 2007 Au 31 décembre 2007, les Hautes-Pyrénées comptent 301 établissements dans le secteur des transports, regroupant 8 % de la totalité des entreprises de ce secteur sur la région Midi-Pyrénées.

ETABLISSEMENTS DE TRANSPORT 330

320

310

300

290 1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Source : ORT Midi-Pyrénées

REPARTITION DES ETABLISSEMENTS PAR SECTEUR (2007) Transports routiers Transport routier de

de marchandises

voyageurs

32%

54%

Par ailleurs, l’augmentation des immatriculations de voitures particulières et commerciales est générale sur Midi-Pyrénées. Avec un parc automobile se montant à 122 799 véhicules, les Hautes-Pyrénées enregistre de 2006 à 2007, 1 684 voitures supplémentaires, soit une hausse de 1,4 %.

Auxiliaires des transports routiers 8% Autres entreprises de transport Source : ORT Midi -Pyrénées

6%

EVOLUTION DU PARC DE VOITURES 120

MP : 1 255 853 France : 27 872 067

Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées France

115 Indice

HP : 113 113

Base 100 en 1996

Conformément à la tendance amorcée en 2004, le nombre d’établissements a encore enregistré une baisse annuelle (– 2 % de 2006 à 2007 soit la disparition de 6 établissements sur le département). Plus de 60 % des salariés travaillent dans le transport routier de marchandises qui représentent seulement 32 % de la totalité des établissements du secteur sur les Hautes-Pyrénées. A contrario, un salarié sur trois est employé dans le transport de voyageurs qui englobe pourtant 54 % du nombre total d’entreprises du secteur.

En 2007, le nombre d’usagers du réseau routier TER (bus de ligne) diminue fortement (- 13,2 % en un an) ainsi que le nombre de voyageurs par le fer (- 2,3 % sur la même période). Cette diminution du trafic, qui se retrouve sur tous les réseaux TER de la région, est certainement liée aux mouvements de grèves.

110 105 100 95 1996

Source : ORT

1997

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

Midi-Pyrénées

Enfin, pour l’aéroport de Tarbes, l’année 2007 connaît une certaine stabilité du nombre de passagers. Le trafic aérien à destination de l’étranger recule (- 2 % en un an) et ce, essentiellement sur les lignes charters, alors que le trafic national et surtout vers la capitale augmente sensiblement (+ 6,4 % sur la même période soit 6 000 passagers supplémentaires par rapport à l’année dernière).

EVOLUTION DU TRAFIC TER 250

PASSAGERS DU TRAFIC AERIEN Base 100 en 1995

Trafic ferroviaire : 53 731

en milliers de voyageurs kilomètres

Trafic ferroviaire

200

Trafic routier : 8 252

Trafic routier

France

International

2002

2003

Total du trafic

400000

Indice

150

300000

100

200000

50

100000

0 1995

500000

0

1996

1997

Source : SNCF,ORT M-P

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2000

2001

Source : Aéroport Tarbes-Lourdes-Pyrénées

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

2004

2005

2006

2007


Transports — 2007 Transports en chiffres 2006 Etablissements de transport Transports routiers de marchandises Auxiliaires des transports routiers Autres entreprises de transport Transport routier de voyageurs

307

Evolution en 2007 valeur absolue 301 -6

Evolution en valeur relative -2,0%

102

96

-6

-5,9%

19

23

4

21,1%

18

18

0

0,0%

168

164

-4

-2,4%

Parc de voitures

121 115

122 799

1 684

1,4%

Trafic TER (en nbre de passagers) Par trafic Trafic ferroviaire Trafic routier

122 330

118 516

-3 814

-3,1%

112 991

110 412

-2 579

-2,3%

9 339

8 103

-1 236

-13,2%

Nombre de passagers du trafic aérien Par destination France International

449 227

448 258

-969 0,0%

-0,2%

95 606

101 725

6 119

353 621

346 533

-7 088

6,4% -2,0%

CDDE/ Pôle Etudes et Recherche / Les carnets de l’économie des Hautes-Pyrénées / 2e trimestre 2008

5, rue Gaston Dreyt 65000 TARBES Tel : 05 62 56 79 65 Mail : cdde@cg65.fr

Le point sur l'économie des HP en 2007  

Le CDDE des Hautes-Pyrénées a fait le point sur l'économie dans les Hautes-Pyrénées en 2007

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you