Page 67

IV. Je suis demandeur d’emploi. Comment puis-je...

… partir et faire valoriser mon expérience à l’étranger dès mon retour ?. Tu reviens d’un voyage à l’étranger et tu n’as pas de travail. Quelles démarches dois-tu entreprendre pour que ton organisme de paiement tienne compte de ton stage dans son calcul pour les allocations ou pour la durée de ton stage d’insertion ? Que peux-tu faire pour que ton expérience à l’étranger fasse la différence auprès de ton futur employeur ?

27

TO DO LIST : T’inscrire comme demandeur(-euse) d’emploi Dès ton retour en Belgique, rends-toi à ton organisme de paiement (ton syndicat ou la CAPAC, voir adresses utiles), pour introduire une demande d’allocations de chômage et/ou recevoir une carte de contrôle. Tu dois te réinscrire comme demandeur(-euse) d’emploi dans les 8 jours au Forem ou chez Actiris. Attention, si tu arrêtes prématurément ton projet à l’étranger et que tu rentres en Belgique, tu dois en informer le bureau de chômage par lettre recommandée. Justifier ton séjour à l’étranger Si, au cours d’un séjour de longue durée à l’étranger (plus de 3 mois), tu as travaillé au sein de l’Espace Économique Européen : Tu devras introduire un formulaire (U1 ou E301) complété par l’institution étrangère compétente auprès de l’ONEM. Tu dois donc te procurer ce formulaire auprès de l’organisme compétent en matière de chômage du pays qui t’a accueilli. Il fournit la preuve de tes périodes d’emploi et d’assurance chômage dans un autre pays de l’UE, en Suisse, en Islande, en Norvège ou au Liechtenstein. Ces périodes seront prises en compte dans le calcul de tes allocations de chômage en Belgique.

40 questions sur la mobilité internationale

p. 67

Partir à l'étranger en 40 questions