Page 1

en matière sportive

L’auteur

La circulaire du 29 septembre 2015 sur les nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations a prévu la mise en œuvre de procédures de nature à assurer plus de transparence et d'efficacité dans la gestion des fonds publics, parmi lesquelles la conclusion des conventions. Par ailleurs, les modifications du droit des marchés publics ont généré de nombreuses évolutions en matière d'achat public. Afin de guider les collectivités territoriales dans l'élaboration de leurs conventions, le présent ouvrage aborde l'ensemble des circonstances susceptibles de donner lieu à la rédaction d'une convention, d'un marché de prestations de service ou d'une délégation de service public et propose des modèles pour chacun d'eux. Sont ainsi abordés : les subventions, les conventions pluriannuelles d'objectifs, la mise à disposition de personnel territorial, l'utilisation des équipements sportifs par les établissements d'enseignement, les avantages divers, les marchés de prestations de service public et les aides au sport professionnel. Un dernier chapitre est consacré à l'évaluation.

Anne-Laure Huet, 37 ans, est juriste et collaborateur direct d'un magistrat. Son expérience en tant que responsable de service des marchés publics et vérificatrice au sein des juridictions financières lui a permis de mettre en place des conventions en matière sportive et, aujourd'hui, de les contrôler.

CS 40215 - 38516 VOIRON Cedex - Tél. : 04 76 65 87 17 - Fax : 04 76 05 01 63 www.acteursdusport.fr [Photo Une : © KWEST - Fotolia.com] ISSN : 1631-9397 – ISBN : 978-2-8186-1385-6

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Les conventions des collectivités territoriales

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive par Anne-Laure Huet

préface de Jean-Pierre Sueur


Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Anne-Laure HUET Juriste Préface de Jean-Pierre SUEUR

PU S Presses Universitaires du Sport

Presses universitaires du sport CS 40215 - 38516 Voiron Cedex Tél. : 04 76 65 87 17 - Fax : 04 76 05 01 63 www.acteursdusport.fr - Reproduction interdite Réf. PUS 46 – Janvier 2018


Vous souhaitez être informé de la prochaine actualisation de cet ouvrage ?

C’est simple ! Il vous suffit d’envoyer un mail nous le demandant à : jessica.ott@territorial.fr Au moment de la sortie de la nouvelle édition de l’ouvrage, nous vous ferons une offre commerciale préférentielle.

Avertissement de l’éditeur : La lecture de cet ouvrage ne peut en aucun cas dispenser le lecteur de recourir à un professionnel du droit. Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement la présente publication sans autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie. CFC 20, rue des Grands-Augustins 75006 Paris. Tél. : 01 44 07 47 70

© Territorial, Voiron ISBN : 978-2-8186-1385-6 ISBN version numérique : 978-2-8186-1386-3 Imprimé par Reprotechnic, à Bourgoin-Jallieu (38) - Mars 2018 Dépôt légal à parution


Sommaire Préface........................................................................................................................................ 11 Introduction........................................................................................................................... 13 A - Pourquoi formaliser les relations entre collectivités locales et clubs sportifs ?...................................................................................................... 13 B - La charte de la vie associative........................................................................... 14 C - Comment distinguer les différents vecteurs de l’intervention publique ?.............................................................................. 15

Partie 1 Les subventions............................................................................................................ 17 Chapitre I Conditions d’attribution des subventions................................................... 21 A - L’intérêt public local des actions aidées..................................................... 21

C - Une délibération........................................................................................................ 23

3

D - Le dépôt d’une demande.................................................................................... 25

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

B - L’existence d’une personne morale............................................................... 22

E - Les aides sur concours............................................................................................. 26

Chapitre II Les conventions pluriannuelles d’objectifs...................................................... 28 Chapitre III Le montant des subventions................................................................................... 30 A - La collectivité se doit d’être sélective dans sa politique en faveur des associations.................................................................................. 30 B - Le montant de la subvention doit être en rapport avec les capacités financières de la collectivité...................................... 30 C - Le montant de la subvention doit être en adéquation avec les besoins réels de l’action soutenue par la collectivité................. 31

Sommaire


D - Le montant des subventions doit concourir au respect du principe d’autonomie des associations par les collectivités publiques........................................................................................................................ 32

Chapitre IV Les obligations comptables des associations subventionnées... 34 A - Une obligation générale...................................................................................... 34 B - Le cas des subventions affectées..................................................................... 34 C - Les associations ayant bénéficié d’une subvention de plus de 153 000 euros...................................................................................... 35

Chapitre V Les droits et obligations des collectivités en raison du versement de subventions................................................................................ 36 A - Les obligations légales.......................................................................................... 36 1. Publicité des concours financiers................................................................................ 36 2. Publicité des comptes des associations subventionnées...................................... 37

B - Le droit de contrôle................................................................................................. 38

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

4

1. Les textes........................................................................................................................... 38 2. La jurisprudence des chambres régionales des comptes...................................... 38 3. Le support contractuel.................................................................................................. 39 4. La démarche..................................................................................................................... 39

C - Les outils......................................................................................................................... 40 1. Le dossier permanent des associations..................................................................... 40 2. Les logiciels de gestion.................................................................................................. 40

D - Une grille de contrôle juridique et comptable générale................ 41 1. Avant d’accorder la subvention.................................................................................. 42 2. Après le versement de la subvention......................................................................... 42

E - Le recours à l’audit externe................................................................................ 42

Chapitre VI Les risques de « gestion de fait des deniers publics »....................... 44 A - La notion de gestion de fait.............................................................................. 45 B - La notion d’association « transparente ».................................................. 46 C - Les risques liés aux liens d’intérêt entre élus et associations : quelles précautions prendre en matière de subventions aux associations sportives ?................................................................................ 47 Sommaire


Partie 2 La mise à disposition de personnel territorial........................ 49 Chapitre I Définition................................................................................................................................. 51 Chapitre II Conditions de mise en œuvre de la mise à disposition.................... 52 Chapitre III Procédure................................................................................................................................. 53 Chapitre IV Situation de l’agent mis à disposition............................................................ 54 Chapitre V Modalités financières.................................................................................................... 55

Partie 3 La mise à disposition d’équipements sportifs........................ 57

A - L’obligation de conclure des conventions tripartites........................ 59 B - Le coût.............................................................................................................................. 59 C - Le défaut d’accord entre les collectivités................................................... 60

Chapitre II Pour les sociétés et clubs sportifs : la mise à disposition de locaux et d’équipements sportifs moyennant redevance..... 61 A - Pour les locaux............................................................................................................ 61 B - Pour les équipements sportifs........................................................................... 61

Partie 4 Les avantages divers.............................................................................................. 65 Chapitre I La garantie des emprunts des associations sportives........................ 67 Sommaire

5 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Chapitre I Pour les associations sportives au sein des EPLE : la mise à disposition gratuite ou quasi gratuite.................................... 59


Chapitre II Les prêts.................................................................................................................................... 69 Chapitre III L’aide à l’organisation de manifestations sportives........................... 70 A - Subventions normales ou exceptionnelles............................................... 70 B - Prise en charge du service d’ordre et de l’accueil matériel des spectateurs........................................................................................................... 70 C - Achat de prestations de services..................................................................... 71 D - La TVA sur les réunions sportives................................................................... 72 E - Régime des droits d’image.................................................................................. 73

Chapitre IV Aide à la gestion associative................................................................................... 74 Chapitre V Frais de déplacement des sportifs...................................................................... 75 Chapitre VI Les bourses aux athlètes de haut niveau..................................................... 76 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

6

Partie 5 Le marché de prestations de services............................................... 79 Chapitre I L’achat de prestations à une association...................................................... 81 Chapitre II L’achat de prestations à un club professionnel...................................... 84

Partie 6 La délégation de service public................................................................ 87 Chapitre I La procédure de délégation.................................................................................... 91 Chapitre II Le contrôle du délégataire....................................................................................... 92

Sommaire


Chapitre III Le risque de qualification par le juge administratif........................... 94

Partie 7 Les aides au sport professionnel............................................................. 97 Chapitre I Les subventions................................................................................................................. 101 Chapitre II La mise à disposition de locaux et d’équipements sportifs........ 103 A - Pour les locaux.......................................................................................................... 103 B - Pour les équipements sportifs......................................................................... 103

Partie 8 Le contrat de naming.......................................................................................... 107 Chapitre I Définition............................................................................................................................... 109

Partie 9 L’évaluation de la politique sportive locale............................ 113 Chapitre I Généralités............................................................................................................................ 115 Chapitre II La démarche évaluative : quelques repères pratiques................... 118 A - L’implication du niveau politique................................................................ 118 B - Un cahier des charges précis............................................................................ 118 C - Une expertise indépendante........................................................................... 118 D - Une présentation synthétique....................................................................... 119 E - La diffusion des résultats.................................................................................... 119 F - Le choix des indicateurs de performance................................................. 119 Sommaire

7 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Chapitre II Procédures............................................................................................................................. 110


Chapitre III L’évaluation des conventions d’objectifs.................................................... 123

Annexes............................................................................................................................... 125 Annexe I Modèle de charte des engagements réciproques entre les associations, les clubs sportifs et la collectivité territoriale........................................ 127 Annexe II Modèle de dossier de demande de subvention................................... 134 Annexe III Règlement pour l’attribution d’une aide financière par voie de concours.................................................................................................... 146 Annexe IV Modèle de convention pluriannuelle d’objectifs................................ 148 Annexe V Modèle de compte rendu financier................................................................ 154

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

8

Annexe VI Grille d’aide à l’examen préalable à l’attribution des subventions................................................................................................................ 156 Annexe VII Grille d’aide au contrôle de l’utilisation des subventions........... 158 Annexe VIII Modèle de convention de mise à disposition........................................ 160 Annexe IX Modèle d’accord du fonctionnaire mis à disposition...................... 162 Annexe X Modèle d’arrêté de mise à disposition d’un agent titulaire auprès d’une association.......................................................................................... 163 Annexe XI Modèle de convention de mise à disposition d’installations sportives à un EPLE........................................................................................................ 165 Sommaire


Annexe XII Modèle de convention relative à l’utilisation de locaux d’un EPLE................................................................................................................................ 171 Annexe XIII Modèle de convention de garantie de prêt............................................ 173 Annexe XIV Modèle d’avenant relatif à l’aide à l’organisation d’une manifestation sportive............................................................................... 176 Annexe XV Modèle de convention de délégation de service public d’un équipement sportif................................................................................................178 Annexe XVI Modèle de convention de partenariat avec une société commerciale........................................................................................................................ 197 Annexe XVII Exemple de cahier des charges d’évaluation.......................................... 200

Bibliographie...................................................................................................................... 207

Sommaire

9 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Glossaire.................................................................................................................................. 205


Préface

Préface

11 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Il faut remercier Anne-Laure Huet de nous proposer cet ouvrage, complètement actualisé, consacré aux conventions des collectivités territoriales en matière sportive.   Ce livre sera, en effet, un guide très précieux pour les élus – je pense aux adjoints au maire et aux vice-présidents de conseils régionaux et départementaux délégués au sport –, pour les fonctionnaires territoriaux œuvrant dans les services des sports des collectivités locales, pour les responsables des services de l’État, pour les dirigeants des fédérations sportives et leurs collaborateurs, et enfin pour les juristes travaillant dans le domaine du sport.   Ceux-ci sont en effet constamment confrontés à des questions juridiques dont la solution ne va pas de soi. J’en citerai quelques-unes.   Comment attribuer une subvention et sur quelles bases ? Il n’est plus possible de se fier à des impressions, à des traditions ou à des habitudes. L’attribution des subventions doit désormais reposer sur des critères précis. C’est la seule façon de pouvoir expliquer à tous les clubs sportifs d’une ville les choix qui ont été faits et de rendre compte aux concitoyens de la juste utilisation de l’argent public.   Comment vérifier le bon usage des subventions versées ? Ce contrôle est nécessaire : il contribue lui aussi à la bonne gestion de l’argent public.   Comment établir une convention pluriannuelle ? De telles conventions permettent de responsabiliser les cosignataires et donnent aux associations sportives la possibilité de mener des politiques à moyen et long termes. Si les dirigeants des associations et clubs sportifs sont chaque année l’objet du bon vouloir des élus et s’ils n’ont aucune visibilité quant aux moyens financiers dont ils disposeront plusieurs mois à l’avance, ils ne peuvent pas construire de projet solide. En revanche, s’ils signent une telle convention pour quatre ou cinq ans, ils peuvent engager une politique de formation ou de développement. Mais il ne peut pas y avoir de conventions pluriannuelles sans contrats d’objectifs par lesquels les parties s’engagent à atteindre les objectifs définis (qui ne sont pas synonymes de succès sportifs – sur lesquels il est difficile de s’engager !) dans la période impartie.   Une autre série de questions tient aux rapports entre le sport et l’argent. Le bénévolat, l’amateurisme, le sens de la gratuité et du dépassement de soi sont encore très présents dans ce qu’on appelle le sport pour tous et qui concerne le plus grand nombre de licenciés sportifs. Le sport professionnel


suscite l’engouement ; il appelle des règles fortes – sur le plan éthique tout particulièrement – pour éviter toutes les sortes de dérives auxquelles les masses d’argent considérables qu’il charrie peuvent conduire. À toutes ces questions – et à bien d’autres encore – le livre d’Anne-Laure Huet apporte des réponses rigoureuses, nourries de nombreuses références. Ses annexes proposent, de surcroît, toute une série de modèles de chartes, conventions, sans compter une « grille d’aide à l’examen préalable à l’attribution de subventions » et un « exemple de cahier des charges d’évaluation », qui seront très utiles.   En un mot, c’est un livre extrêmement précis, qui rendra de grands services à tous ceux qui tiennent, à si juste titre, à ce que les relations entre les collectivités territoriales et le monde du sport soient claires, efficaces et constructives.   Jean-Pierre Sueur Sénateur du Loiret Vice-président de la commission des lois du Sénat Ancien ministre

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

12

Préface


Introduction

A - Pourquoi formaliser les relations entre collectivités locales et clubs sportifs ?

1 Cour des comptes, rapport public thématique, Sport pour tous et sport de haut niveau : pour une ­réorientation de l’action de l’État, janvier 2013. 2 Loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, article 10. 3 La circulaire du  18  janvier 2010, relative aux relations entre les pouvoirs publics et les associations  : conventions d’objectifs et simplification des démarches relatives aux procédures d’agrément, est abrogée. 4 BOURG J.-F. et NYS J.-F., Clubs sportifs et collectivités territoriales : enjeux, modèles, partenariats, stratégies, Territorial Éditions, 2012.

Introduction

13 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Le soutien des collectivités territoriales joue un rôle majeur dans la vie d’un club ou d’une association sportive. Les conventions permettent de formaliser les relations. Après plusieurs prises de position des juridictions financières sur la nécessité de contractualiser les relations avec le monde associatif1, le législateur est intervenu d’abord en 2000 pour imposer la conclusion de conventions par toute autorité publique qui accorde une aide annuelle supérieure à 23 000 euros2. La circulaire n° 5811-SG du 29 septembre 20153 relative aux nouvelles relations entre les pouvoirs publics et les associations rend plus transparentes et sécurise les relations financières entre les deux entités. La collectivité se dote de règles simples permettant de simplifier les démarches effectuées par les associations lors des procédures d’élaboration de dossiers de demande de subvention.   L’avantage d’une convention réside essentiellement dans son caractère opposable. En cela, elle constitue un élément de sécurité juridique, tant pour la collectivité que pour son partenaire. Pour la collectivité, elle délimite ses engagements, notamment financiers, préserve ses intérêts en termes de responsabilité et assure la transparence de son intervention. La convention constitue ainsi un élément de gestion de la politique sportive4. Pour l’association, le contrat constitue également un droit et une protection. De plus, les obligations qui pèsent sur elle sont clairement définies ; en cela, elle ne s’expose à aucune surprise désagréable.   Le monde sportif est divers : toutes les structures ne sont pas à même de respecter leurs obligations légales de la même manière  ; certaines ne disposent pas d’une culture administrative forte. En les responsabilisant, une convention peut les aider à progresser dans cette voie.  


Un autre avantage des conventions est de permettre la synergie des actions publiques entre les différents acteurs. Cela passe par la définition des ­objectifs de la politique sportive locale, par les élus et leur traduction, au niveau des conventions, par la mise en place d’indicateurs de résultat partagés, gages d’une meilleure efficacité de l’intervention publique. Avant d’examiner les différents types d’interventions qui sont à la disposition des collectivités territoriales en matière sportive, et qui diffèrent assez peu de celles pratiquées dans d’autres secteurs d’activité, nous évoquerons la convention-cadre qui, généralement, prépare la contractualisation : la charte de la vie associative et la charte du sport (B). Par ailleurs, nous rappellerons les différences entre les trois grands modes d’intervention : la subvention, le marché public et la délégation de service public (C).  

B - La charte de la vie associative

Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

14

De nombreuses collectivités se sont dotées de charte de la vie associative, dont le but est de constituer à la fois un cadre de référence et d’information pour les associations et les clubs sportifs. Il s’agit d’un engagement réciproque de la collectivité avec ses partenaires. La charte pose les principes qui fondent l’action publique, reconnaît l’importance du fait associatif dans le domaine du sport et délimite les grandes règles que chacun s’engage à respecter. Elle constitue, en quelque sorte, la première étape de la contractualisation avec les associations sportives. C’est un code de bonne conduite de la vie associative locale.   L’intérêt de ce document réside avant tout dans ses aspects déclaratif et informatif. Compte tenu de son caractère « constituant », il y a lieu de le mettre en place le plus tôt possible en début de mandat. Il est certes révisable, mais sa vocation est de durer.   Document à la fois symbolique et pratique, la charte des engagements réciproques entre les associations, les clubs sportifs et la collectivité territoriale doit contenir plus que des intentions, elle constitue l’annonce de clauses contractuelles futures, même si sa valeur juridique reste très faible. Pour ce faire, on y trouve généralement : - un rappel des motifs et des contraintes de l’intervention de la collectivité ; - la reconnaissance de l’importance du fait associatif, de l’éthique, de la déontologie et du bénévolat ; - un rappel succinct des obligations administratives et financières des associations ; - les procédures d’aide en vigueur ;

Introduction


- les engagements des associations en termes de démocratie, de promotion des droits, d’accès des femmes, de formation des cadres, etc. ; - un rappel des obligations de compte rendu et de contrôle ; - enfin, les modalités de leur évaluation, en général à trois ans, soit à mimandat.   Ce document doit être disponible sur le site Internet de votre collectivité. La charte sert de socle sur lequel repose la politique sportive de la collectivité5 et conditionne l’ensemble des aides financières octroyées par la collectivité. Nous proposons, en annexe I, un modèle. Il a bien évidemment vocation à être adapté localement en fonction des orientations politiques affichées par les élus, à défaut de quoi, il n’aurait pas la force qu’il y a lieu d’attendre d’un tel document.   On remarquera que certaines collectivités ont, en plus de la charte, mis en place un dispositif de collaboration avec le monde associatif de type : comité de suivi, observatoire ou conférence. Ces outils institutionnels, bien adaptés aux grandes collectivités, le sont moins pour celles de taille plus modeste.  

C - Comment distinguer les différents vecteurs de l’intervention publique ?

5 DUPUIS J., Guide de l’élu à l’animation, à la vie associative et à la vie des quartiers, Territorial Éditions, 2013.

Introduction

15 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Les interventions publiques diffèrent selon le but recherché. Il nous a paru utile, en introduction, de rappeler les différents cas de figure qui peuvent se présenter afin que le support juridique choisi soit le plus adéquat possible. Il en va, en effet, de la qualité de la relation et des risques juridiques et financiers encourus par les cocontractants.   Pour ce faire, nous reprenons dans cet ouvrage les différents concours financiers les plus répandus : - les subventions ; - les appels à projet ; - les avantages en nature : équipement, matériel ou en personnel ; - le marché public ; - la délégation de service public ; - le contrat de naming.  


Â


Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Partie 1

Les subventions

17


Â


Les subventions constituent le mode le plus répandu d’aide aux associations sportives. Ces concours financiers doivent être attribués de manière transparente et responsable. Il n’y a pas de particularisme des associations intervenant dans le domaine sportif, à l’exception de celles qui gèrent des activités relevant du sport professionnel. En effet, le législateur a défini pour la première fois les caractéristiques de la subvention, telles que dégagées par la jurisprudence et la doctrine. Il s’agit de l’article 9-1 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, créé par l’article  59 de la loi n°  2014-856 du 31  juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire. L’article énonce que :  

La subvention est dorénavant un mode de financement des associations aussi sécurisé juridiquement que la commande publique. Dès lors, les associations sportives intervenant dans le domaine non professionnel sont soumises au régime de droit commun applicable aux organismes à but non lucratif6.   À cet égard, le Conseil d’État7 a admis que les associations sportives sont chargées d’une mission éducative et sociale qui légitime, à ce titre, un soutien financier des collectivités territoriales. Par conséquent, les associations sportives peuvent bénéficier, en tant qu’organismes à but non lucratif, de concours financiers des collectivités territoriales, sans restriction particulière, dans la mesure où leur activité présente un intérêt public local.   La collectivité a un droit de contrôle sur les associations et les clubs sportifs subventionnés.  

6 Circulaire Intérieur, Jeunesse et Sports du 29 janvier 2002 relative aux concours financiers des collectivités territoriales aux clubs sportifs, B/02/00026/C. 7 CE, 31 mai 2000, Ville de Dunkerque, req. n° 170563.

Partie 1

19 Les conventions des collectivités territoriales en matière sportive

Article 9-1 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 «  Constituent des subventions, au sens de la présente loi, les contributions facultatives de toute nature, valorisées dans l’acte d’attribution, décidées par les autorités administratives et les organismes chargés de la gestion d’un service public industriel et commercial, justifiées par un intérêt général et destinées à la réalisation d’une action ou d’un projet d’investissement, à la contribution au développement d’activités ou au financement global de l’activité de l’organisme de droit privé bénéficiaire. Ces actions, projets ou activités sont initiés, définis et mis en œuvre par les organismes de droit privé bénéficiaires. Ces contributions ne peuvent constituer la rémunération de prestations individualisées répondant aux besoins des autorités ou organismes qui les accordent. »


Â

Les conventions des collectivites territoriales en matiere sportive  
Les conventions des collectivites territoriales en matiere sportive