__MAIN_TEXT__

Page 1

Septembre 2014 - no 279 - 39e année

Fleurs artificielles Reprenez la main ! Tendances Couleurs d’automne

279-1-couv.indd 3

Enquête

Bien dans vos meubles

Portrait

Sophie Gomes de Miranda

21/08/14 18:20


Rungis

Sensation

2ème édition

Plantes • fleurs • pépinières • accessoires • déco

Les 7, 8 et 9 Octobre 2014

Plus de 40 grossistes et producteurs s’allient pour dynamiser le secteur ! Remises, Démonstrations, Cadeaux, Dégustations, Animations,

Village Sensation,

accueil bât C1-porte 11

Participez à la loterie

1er lot : Un séjour d’une

semaine pour 2 personnes Défi Flora’MIN !

1 fleuriste, 1 sponsor, 2 thèmes. Concours soumis aux votes du public

A gagner : Un week-end en Relais Chateaux Des partenaires extérieurs issus de l’univers floral présents sur le MIN à cette occasion Oasis, Chrysal, Ediflor, Polypap, VW Vidal , Renault, Ecole des fleuristes de Paris, Fleurnews, Entada gigas ...

Informations, plans sur www.rungisinternational.com

279-1-couv.indd 4

21/08/14 18:57


Sommaire no 279

Septembre 2014 - no 279 - 39e année

TAPIS 650 000 bégonias, quelques dahlias, écorces et herbes ont orné durant le week-end du 15 août le parvis de la Grand-Place du Bruxelles, formant un tapis de 75 m de long sur 25 m de large. Les motifs s’inspiraient d’un tapis traditionnel du XVIe siècle de la région d’Anatolie (Turquie) et célébraient 50 ans de l’émigration turque en Belgique : plus de 220 000 personnes nées avec la nationalité turque résident dans le pays (pour 11,2 habitants). Une idée pour la mairie de Paris ?

Fleurs artificielles Tendances Couleurs d’automne

© Sia

4

Enquête

Bien dans vos meubles

Portrait

Sophie Gomes de Miranda

© DR

Reprenez la main !

Édito

6 C’est dans l’actu Chiffres, Événements, Salons, Concours, Nomination, Marketing, Inspiration, Franchises, Grossistes…

Fleurs et plantes

32  La fleur du mois Le chrysanthème 34  La plante du mois Le calathea 36  Les pas-à-pas Rouge flamboyant Éventail fleuri

Bouquets et composition – Encart Bois sauvage Soleil capté Feu d’automne

PORTRAIT Enfant du Bassin d’Arcachon, Sophie Gomes de Miranda est une femme pleine de ressources, qui a su retourner un moment de doute en situation positive, pour franchir un nouveau palier.

Fleuristes

Le dossier

40  Portrait Sophie Gomes de Miranda 42  La boutique Pascaline Mahé, à Paris (5e) 46  Les tendances Couleurs d’automne 50  En pratique Bien dans vos meubles 64  Shopping Pour la boutique 66  Le pas-à-pas emballage Jeu de lumière

56  Fleurs artificielles Reprenez la main !

Services 68 70 Informations fleuristes n o 279

279-3-sommaire.indd 3

Agenda Petites annonces

3

21/08/14 15:23


Édito

L’amour, pas la guerre — par véronique cottier

La pause estivale a un avantage : nous avons plus de temps pour lire ce qu’écrivent nos confrères. Avec parfois quelques surprises tragico-comiques où fleurs et plantes se retrouvent bien involontairement à la rubrique faits-divers. Ainsi, mi-août, un quotidien de la région RhôneAlpes s’est fait écho d’une querelle de couple qui s’est finalement réglée au tribunal. Passablement éméché, un amoureux éconduit et manifestement furieux de s’être fait envoyer sur les roses, n’a rien trouvé de mieux que d’envoyer un pot de fleurs sur la voiture de sa concubine. Alors là, je dis stop, cessez-le-feu ! Ce n’est certes pas la première fois qu’un pot de fleur sert d’arme à fragmentation (et oui, la terre cuite, ça éclate !),

mais sachez que cette façon de lancer des fleurs, envers un(e) “ex”, un voisin bruyant ou, pire, un agent de la force publique peut valoir un an à deux ans de prison à son auteur. Ça fait cher les fleurs. De nos lectures estivales, nous préférerons le beau geste de résistance plein de poésie d’une simple femme palestinienne. Elle a planté un jardin de fleurs en utilisant comme “contenants”, faute de pot, les enveloppes usagées de grenades lacrymogènes abandonnées dans sa ville par les deux camps du conflit qui ravage la région. Posées à même le sol, ou accrochées aux barbelées, elles sont sa réponse à la violence. Peut-être le plus beau recyclage et détournement d’objet…

4

Informations fleuristes n o 279

279-4-edito.indd 4

21/08/14 15:19


279-4-edito.indd 5

21/08/14 15:19


C’est dans l’actu Conjoncture —

Les végétaux d’intérieur sauvent la mise Tombés début juin, les chiffres de la consommation de végétaux d’ornement pour l’année 2013 confirment les premières tendances : les ventes reculent légèrement, en raison d’une nette baisse des achats de végétaux d’extérieur, compensée par la légère progression des végétaux d’intérieur. Les fleuristes restent le circuit de prédilection de ces achats, mais gare à la grande distribution, qui grignote encore, surtout lors des fêtes. Source : Végétaux d’ornement : achats des ménages en 2013 - © FranceAgrimer – Étude réalisée à partir des données du panel consommateurs de TNS Sofres (Métascope).

Répartition de la consommation par segments Segment Quantités achetées (en millions) Sommes dépensées (en millions d’euros) 2011 2012 2013 Évolution 2011 2012 2013 Évolution 2013/2012 2013/2012 Végétaux d’intérieur Végétaux d’extérieur Cimetière et obsèques Total

128 439 71 635

118 395 67 577

118 370 64 552

+ 0,2 % - 6,1 % - 1,3 % -4,3 %

1 519 967 867 3 353

1 421 908 857 3 186

1 433 861 841 3 135

+ 0,8 % - 5,2 % - 1,9 % 1,6 %

En 2013, la consommation des ménages français en végétaux d’ornement représentait 3,1 milliards d’euros. Seuls les végétaux d’intérieur affichent une hausse infime, qui ne suffit pas à contrebalancer la baisse des ventes de végétaux d’extérieur, impactée par la conjonction d’un pouvoir d’achat incertain et d’une météo défavorable durant le premier semestre. Globalement, le marché recule de 4,3 % en volume et de 1,6 % en valeur par rapport à 2012. Si les végétaux d’intérieur se maintiennent en volume et progressent légèrement en valeur (+0,8 %), la baisse du marché est notable sur les végétaux d’extérieur qui enregistrent une perte de 6,1 % en volume et 5,2 % en valeur par rapport à 2012. Les végétaux pour le cimetière et les obsèques enregistrent une baisse plus modérée (-1,3 % en volume et -1,9 % en valeur).

Achats de végétaux d’intérieur par circuit de distribution 0 10 20 30 40 50

Grande distribution Jardinerie spécialisée Marché ou foire Sur l’exploitation Coopérative agricole / LISA % Volume

% valeur 2013 2012 2011

Magasin de bricolage / décoration E-Fleuriste VPC Autres lieux

6

279-6-actus-M3.indd 6

60

50

40

30

20

10

0

Fleuristes

Les fleuristes restent le lieu d’achat privilégié pour les végétaux d’intérieur et représentent un peu plus 53 % des sommes dépensées et 35 % des actes d’achat. Une position plutôt imputable à l’augmentation de la part de marché des achats chez les fleuristes franchisés (+1,2 point en valeur, stable en volume), la part de marché des achats chez les fleuristes traditionnels étant en recul (-1,3 point en volume, -0,2 % en valeur). La grande distribution demeure le deuxième circuit d’achat avec 17 % des sommes dépensées, et 28 % des volumes. Entre 2011 et 2013, elle a gagné 1,9 point en volume et +0,4 point en valeur. Mais cette position est variable selon les enseignes et les périodes de l’année ; ce circuit semble plus privilégier une politique de “coups”, notamment pour les fêtes florales, qu’un réel investissement toute l’année sur ces produits difficiles à gérer. La jardinerie spécialisée, troisième circuit d’achat, perd des parts de marché. Cette perte, sensible sur 2011-2012, s’est stabilisée entre 2012 et 2013. Un circuit toujours porté sur la vente de plantes d’intérieur et de végétaux de plein air.

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:36


Achats de végétaux d’intérieur par destination (2013) Quantités achetées

15 12

Sommes dépensées

46,5 % Pour offrir à une personne hors du foyer

9

41,3 % Pour soi-même

15,8 % Pour offrir à une personne du foyer

58,3 % Pour offrir à une personne hors du foyer

25,9 % Pour soi-même

6 12,2 % Pour offrir à une personne du foyer

3

L’achat de végétaux d’intérieur en tant que cadeau continue de progresser en valeur en 2013. Il gagne près de 2 points, passant de 72,4 % en 2012 à 74,1 % des dépenses en 2013 et gagne 0,5 point en quantités achetées.

Répartition des achats de végétaux d’intérieur Produits

Quantité achetées Évolution Sommes dépensées Évolution extrapolées (en milliers) 2013/2012 extrapolées 2013/2012

60 Plantes en pot 50

63 872 52 503 10 519 389 460

-0,2 % 0,1 % 2,1 % -29,0 % -32,7 %

657 856 540 493 96 904 10 275 10 184

-0,4 % 1,7 % -3,4 % -18,1 % -37,4 %

46 751 - Fleurs coupées achetées à la pièce 17 984 Fleur unique 2 607 Bouquets de fleurs d’une seule espèce 11 285 Bouquet sde fleurs de plusieurs espèces 4 093

+0,3% -5,7 % -14,3 % -2,8 % -7,3 %

558 644 288 654 15 179 183 440 90 035

+3,4 % +2,6 % -16,1 % 6,5 % -1,0 %

28 767 20 716 8 051

+4,5 % 5,8 % 1,3 %

269 990 159 040 110 950

+4,3 % 4,5 % 4,1 %

7 200 4 372 2 828 117 822

+2,2 % 6,6 % -3,8 % +0,2 %

216 259 111 638 104 621 1 432 759

-1,7 % 8,0 % -10,3 % +0,8 %

- Plantes fleuries - Plantes vertes, grasses et cactées - Bonzaï - Composition de plantes

40 Fleurs coupées 30

20 - Bottes déjà préparées 10

Bottes de fleur d’une seule espèce Bottes de fleurs de plusieurs espèces - Présentations florales

0 Bouquets rond

Compositions florales Total

Les achats de végétaux d’intérieur pour la maison ou pour offrir ont représenté en 2013 un montant global de 1,43 milliard d’euros. Ce marché affiche une progression de 0,2 % en volume et 0,8 % en valeur par rapport à 2012. En volume, les plantes fleuries restent dominantes, mais leur part de marché baisse au profit des bottes de fleurs d’une seule espèce. La tendance est la même en valeur mais plus atténuée.

Saisonnalité des achats de végétaux d’intérieur chez le fleuriste

15

15 %

Sommes

Quantités

12

12 %

9

9 %

6 br e ct ob re N ov em b D éc re em br e O

pt em

Se

ût

et

Ao

i lll Ju

in Ju

Ja

3

nv ie r Fé vr ie r M ar s Av r il M ai

6 %

Ce n’est pas une surprise, les fleuristes sont sollicités pour les achats de végétaux d’intérieur surtout à l’occasion des fêtes calendaires. Le plus gros mois d’activité est décembre avec les fêtes de fin d’année, qui ont représenté plus de 14 % des sommes dépensées en 2013, devant le mois de mai et sa fête des Mères, avec 12,1 % des quantités et 13,5 % des sommes dépensées. La Saint-Valentin, dope l’activité en février avec environ 11 % des quantités vendues et sommes dépensées. Ces chiffres mettent toutefois en évidence la difficulté récurrente des fleuristes à maintenir une activité hors fêtes, notamment l’été. La profession est de plus en plus saisonnière, réalisant près de deux tiers des ventes entre début décembre et fin mai.

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 7

7

21/08/14 17:36


C’est dans l’actu Marketing —

“À chaque mois sa plante”, cuvée 2015 Forte de son succès, la campagne de promotion “À chaque mois sa plante”, menée depuis huit ans en France par l’Office hollandais des fleurs, repart pour une nouvelle année en 2015. Et les élues sont…

Les consommateurs “dans la boucle” Pour les consommateurs, il est donc quasiment impossible de ne pas apercevoir cette campagne. D’autant que, grâce, entre autres, au fait que la campagne soit financée avec le concours de l’Union européenne, les activités promotionnelles ont pu être renforcées par des opérations plus ponctuelles et parfois spectaculaires. En 2014, la plante a ainsi été associée aux événements comme “Suite verte”, “Plante music lab”… De plus, des articles à propos des plantes de la campagne ont été publiés dans les éditions papiers et numériques d’un grand nombre de magazines féminins et de revues de décoration grand public, aussi bien en France qu’à l’étranger. Au premier semestre de 2014, cette approche a eu pour résultat d’atteindre des dizaines de millions de lecteurs potentiels. Donc, n’hésitez pas à préparer à l’avance la campagne pour pouvoir la relayer dans votre boutique le moment venu. Le yucca sera la première plante mise à l’honneur en janvier 2015.

Les plantes d’intérieur de 2015 Les produits retenus pour la campagne en 2015 : • Janvier : le yucca • Février : la primevère • Mars : le pélargonium • Avril : le lierre. • Mai : l’hibiscus (rose de Chine) • Juin : le spathiphyllum • Juillet : le ficus Ginseng • Août : la sansevière • Septembre : les plantes carnivores • Octobre : le bégonia • Novembre : le poinsettia (étoile de Noël) • Décembre : la jacinthe.

L’opération concerne aussi les plantes fleuries comme l’hibiscus, plante de mai. © OHF

Une sélection multicritère L’office a dévoilé fin juin la liste des plantes – d’intérieur, vertes ou fleuries – qui bénéficieront de ce coup de projecteur pour l’année 2015. Elle a été composée en collaboration avec les spécialistes de FloraHolland (la société qui gère les marchés au cadran hollandais), en tenant compte de différents critères. Un produit ne peut, par exemple, être mis en avant qu’une fois tous les trois ans, pour donner leur chance au plus grand nombre de groupes de produits. D’autres critères concernent la répartition entre plantes fleuries et plantes vertes, le nombre de producteurs d’un produit, la période de disponibilité… La période de promotion est également adaptée à la disponibilité dans les différents marchés concernés, car la campagne est également organisée – avec la même liste de plantes – en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas.

et les inciter à mettre en place leurs propres actions de vente, pour tirer le meilleur parti de l’attention portée au produit… Et de prévoir leur approvisionnement en conséquence !

© OHF

On ne change pas une formule qui gagne. L’Office hollandais des fleurs poursuivra en 2015 sa campagne “À chaque mois sa plante”, un projet qui a démarré en France en 2006. « En mettant en avant tous les mois une nouvelle plante, nous créons l’actualité et faisons comprendre au client, de manière différente à chaque fois, qu’une plante est indispensable pour se sentir bien », explique Ron Jeronimus, directeur de l’OHF pour l’Europe du Sud.

Une participation accrue de la filière À quoi sert cette liste ? D’abord à un plan média de grande ampleur. C’est sur cette base de douze espèces que des centaines de rédactions sont chaque mois pourvues de communiqués de presse et de visuels. Informations Fleuristes en fait partie et continuera à relayer cette opération dans sa rubrique « La plante du mois » (lire page 34). De plus, un nombre grandissant de producteurs, d’exportateurs et de fleuristes participent maintenant à la campagne, au moyen de la PLV mise à leur disposition pour l’occasion par l’OHF. C’est pourquoi la liste des produits pour 2015 est d’ores et déjà diffusée auprès de la filière, afin de donner à la distribution comme aux producteurs suffisamment de temps de se préparer,

8

279-6-actus-M3.indd 8

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:36


Profession —

Du sang neuf à la “fédé” Ça bouge à la Fédération nationale des fleuristes de France. De nouveaux venus au conseil d’administration, des projets en gestation pour cette rentrée : l’appel à la mobilisation a, semble-t-il, été entendu… Sans vouloir crier victoire trop tôt, on peut d’ores et déjà dire que les choses bougent à la Fédération nationale des fleuristes de France (FNFF). Alarmiste au printemps, son président Robert Farcy craignait la disparition de cette instance du fait de l’entrée en vigueur en 2015 au niveau européen d’une directive sur la représentativité des syndicats. Les fleuristes français sont peu impliqués dans la défense de leur profession, comme beaucoup d’autres corporations et les 8 % d’adhérents nécessaires à la survie étaient alors bien loin. Si le chiffre fatidique n’était pas encore atteint mi-juillet, Jean-Christophe Conrié, directeur de la FNFF, faisait part d’une sérieuse progression par rapport aux années précédentes à la même période, ce qui est plutôt encourageant. Une nouvelle image Mieux, outre son travail de fond qui se poursuit auprès des pouvoirs publics – à titre d’exemple, la FNFF est déjà intervenue contre la vente à la sauvette pour le 1er mai 2015 – , des organismes paritaires et pour la formation, la fédération met la dernière touche à un plan d’action en plusieurs volets pour affirmer ce nouveau dynamisme. Dans les semaines qui viennent devraient être officialisés un nouveau nom et un nouveau logo, des partenariats et une nouvelle approche de la défense de la profession afin de mieux la valoriser auprès du grand public. Fleuristes militants Pour cela, et aussi du fait que certains membres du bureau avaient fait savoir qu’ils souhaitaient se retirer, l’équipe dirigeante a

accueilli de nouvelles têtes au sein du conseil d’administration élu pour un an (lire encadré ci-contre). Plus jeune, encore en activité et donc en prise directe avec les réalités du métier, cette nouvelle génération de fleuristes militants a pour mission de remotiver les chambres syndicales, de coordonner leurs actions et de faire remonter initiatives et préoccupations au niveau national. Entrée dans les différentes commissions, elle devrait aussi apporter un regard neuf et appuyer les plus “anciens”, toujours dévoués, mais qui ont aussi besoin de pouvoir transmettre et préparer leur succession. Ces nouvelles pistes de travail et les moyens d’action doivent être présentés au plus tard début octobre. Nous pourrons donc vous en donner les détails dans un prochain numéro. Les nouvelles instances dirigeantes de la FNFF Le 18 juin, un nouveau conseil d’administration de la FNFF a été élu. Il est composé de Louis Bonnet, Éliane Boucher-Garrabos, Monique Cassar (13)*, Stéphane Chanteloube (63)*, Olivier Damande (Champagne)*, Robert Farcy, Didier Gilles, Richard Hauck, Eugène Hermitte (84)*, Catherine Hinderer, Danyèle Hugon, Farell Legendre, Françoise Liévin, Philippe Messer, Alain Monceau, Patrick Monnard (Deux Savoies)*, Jacques Pastor, René Petrod, Claudine Pinel, Pascal Rambaud (Bretagne)*, Laurence Voignier (Gard) • Le nouveau bureau fédéral : Président : Robert Farcy. Secrétaire général : Eugène Hermitte. Trésorier : Farell Legendre. Trésorière adjointe : Laurence Voignier. Vice-présidents : Éliane Boucher-Garrabos, Danyèle Hugon, Françoise Liévin, Alain Monceau, Jacques Pastor, Pascal Rambaud. * Nouveaux élus.

DIFFUSION AUTIERO

Art Design Qualité - Depuis 1985

Fleurs et Plantes Artificielles Fabrication Française d’Arbres sur mesure

Tél : 04.93.08.28.81 site : boutique.diffusion-autiero.com

Présents au salon Novafleur 28 et 29 septembre à Tours Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 9

9

21/08/14 17:36


C’est dans l’actu N o m i n at i o n —

© Véronique Cottier

Gilles Pothier président d’Interflora France

Gilles Pothier est le nouveau président des fleuristes Interflora.

Gilles Pothier a été nommé à la présidence d’Interflora France le 18 juin, et succède à Josiane Coupry, qui ne souhaitait pas renouveler son mandat (lire dans notre édition précédente). Fleuriste de prestige, seul champion du monde français en activité, il connaît très bien les fleuristes du réseau, dont il fait partie depuis plus de trente ans, et qu’il a contribué à animer et représenter dans le cadre du groupe d’art floral (GAF), lors de démonstrations ou de show en France et à l’étranger. « J’ai accepté ce poste car on me l’a proposé, mais je n’étais pas candidat », explique-t-il. « La première fois qu’on a évoqué cette hypothèse, cela m’a surpris. Puis l’idée a fait son chemin… » Après les soubresauts qui ont agité le réseau en début d’année,

Gilles Pothier a pour tâche principale de porter la voix des fleuristes Interflora, mais aussi de renouer les liens entre les actionnaires et le réseau de fleuristes. « Il y a des choix qui ont été faits. Il faut les assumer et faire que cette marque, qui était dominante, retrouve sa place et que les fleuristes y trouvent leur compte. Cela ne peut fonctionner qu’à ce prix. »

Bio-express 4 août 1958 : naît à Saint-Symphoriend’Ozon (69). 1976 : ouvre sa première boutique à Lyon (3e). 1990 : monte à Paris pour travailler avec la direction d’Interflora, puis diriger la maison Moreux. 1994 : est nommé Meilleur ouvrier de France. 1997 : gagne la coupe du monde des fleuristes Interflora à Amsterdam. 1999 : ouvre sa boutique au 97 avenue Raymond-Poincaré à Paris (16e).

Une certaine idée du métier Très occupé par son entreprise, Gilles Pothier ne compte pas raccrocher. Au contraire, cette prise directe avec les réalités du métier apparaît comme un atout, mais modifiera sa façon d’appréhender sa présidence. « Les moyens technologiques nous permettent de travailler à distance. Je reste avant tout fleuriste, sur le terrain, ce qui est important aussi pour le réseau. Pour le juridique, le marketing, l’informatique, il y a des spécialistes au siège d’Interflora à Lyon. En revanche, si je peux, avec mon regard et mon expérience, apporter du dynamisme aux actions, je le ferai. » Et une certaine idée du métier… « On ne doit pas oublier qu’on a dans les mains ce pouvoir d’émotion que peu d’autres ont. Cela demande de prendre du plaisir. C’est de l’humain avant tout ! On a assez de gens motivés dans le réseau, il ne faut pas les décevoir. » 

D é pa rt —

Bonne retraite à Joseph Hocine Hauts-de-Seine où il travaillait à l’organisation d’événements comme Top Métier 92. Vous pourrez le retrouver notamment lors de la permanence du jeudi matin à Rungis.

10

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 10

© Véronique Cottier

Responsable du développement et de l’animation à la chambre syndicale des fleuristes d’Ile-de-France depuis sept ans, Joseph Hocine (61 ans) a fait valoir ses droits à la retraite et quitté cet été ses fonctions. Très connu et apprécié des professionnels, qu’ils soient jeunes en formation à l’École des fleuristes ou fleuristes confirmés, il assurait jusqu’en juillet dernier la permanence d’information du jeudi matin de la Chambre syndicale à l’entrée du pavillon C1 à Rungis, offrant café, petits gâteaux… et surtout une oreille attentive et des conseils avisés aux fleuristes de passage. Joseph était aussi de tous les concours, tous les événements qui jalonnent la profession, avec son appareil photo pour “nourrir” le site Internet de l’École des fleuristes et de la Chambre syndicale. Nous lui souhaitons une heureuse retraite aux côtés de son épouse, elle aussi jeune retraitée. Il a ainsi passé le relais à Pierre Brunet, 51 ans, qui vient du conseil général des

Joseph Hocine et Danyèle Hugon, présidente de la chambre syndicale des Fleuristes d’Ile-de-France.

21/08/14 17:36


Distinction —

© Clayrton’s

Aymeric Quiquet, Éco-responsable trois étoiles

Le Normand Aymeric Quiquet est le premier fleuriste à obtenir le niveau Or du label Fleuriste éco-responsable.

Aymeric Quiquet, fleuriste à Saint-Lô (Manche) depuis trois ans, a reçu fin avril le label de Fleuriste éco-responsable niveau Or (trois étoiles) en concrétisation de son engagement dans une démarche qui est pour lui un véritable mode de vie. Il est le seul à ce niveau pour le moment. « Dans ma région, je suis déjà considéré comme un fleuriste écologique. Grâce au cahier des charges, j’ai pu m’améliorer et également envisager de nouvelles actions, comme l’installation d’un composteur ou d’une toiture végétalisée ! Cette distinction est donc une satisfaction personnelle. » Dans sa boutique baptisée Naturalis, Aymeric a instauré quelques bonnes pratiques simples : emballages naturels (cello oxo-biodégradable, kraft Clayrton’s), fleurs françaises, objets de récupération… Mais il voudrait aller encore plus loin. Paysagiste de formation, reconverti dans la fleuristerie (CAP et BP), il aimerait disposer d’un terrain pour autoproduire des fleurs pour sa boutique, voire en ouvrir une deuxième et surtout faire école auprès de ses confrères. Et pourquoi pas viser le niveau Platine, le sommet du label Fleuriste éco-responsable initié et parrainé par Clayrton’s, le spécialiste roubaisien de l’emballage floral. Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 11

11

22/08/14 10:25


C’est dans l’actu Événement —

Pour préparer Noël, Novafleur propose des nouveautés produits, des idées, des tendances, des échanges…

Les 28 et 29 septembre, le centre international de congrès Vinci de Tours accueillera la quatrième édition de Novafleur, le salon professionnel de l’univers de la fleur. Organisé à partir de cette année par Tours Événements, toujours avec l’expertise de C2F, le salon doit offrir cette année un savant dosage entre bonnes affaires et animations d’art floral sous une thématique commune, Noël, afin d’aider les fleuristes pour les fêtes de fin d’année. Des affaires et des infos Côté business, une centaine d’exposants est attendue. Fabricants, importateurs, grossistes, producteurs, sociétés de services, etc., mettront en avant leurs offres et nouveautés. Comme l’an dernier, l’espace Novaffaires permettra aux exposants de déstocker et donc aux fleuristes de réaliser de bonnes affaires. Pour ceux qui ont plus de temps et souhaitent être au fait de l’actualité et des évolutions de la filière, des animations et des conférences thématiques sont annoncées. Des idées et du spectacle Côté show, les visiteurs auront l’occasion de trouver l’inspiration à divers points du salon. Dès l’entrée, place à l’espace tendance, avec dix vitrines florales de Noël mises en place par une équipe de créateurs dirigée par Jean-Luc Finck.

© Véronique Cottier

Novafleur, shows et business

Comme les autres années, Novafleur accueille deux concours d’art floral : la 43e coupe de France des fleuristes FNFF (lire ci-dessous) et la 4e édition de l’Oasis Rainbow cup. À ne pas manquer également, le show floral du dimanche soir. Un spectacle musical, Le Cabaret floral, qui sera présenté par la troupe LF Production. Les costumes, mêlant fleurs et végétaux seront “cousus main” par Jean-François Boucher-Odent, Mikael Besnardeau, Charline Pritscaloff et Julian Tonnelier, meilleurs ouvriers de France. Un beau début d’automne en Touraine… Infos pratiques : ouvert le dimanche 28 septembre, de 10 h à 19 h ; lundi 29, de 10 h à 18 h ; soirée “Le show floral”, dimanche 28 à 19 h (entrée 25 €). Salon réservé aux professionnels. Entrée gratuite en préinscription sur www.novafleur.fr (10 € sur place).

Bienvenue chez nous ! Fidèle au poste, l’équipe d’Informations Fleuristes vous accueillera sur son stand. N’hésitez pas à nous rendre visite pour échanger sur la profession, nous faire part de vos suggestions, souscrire votre abonnement à votre revue préférée, ou tout simplement passer un bon moment.

Concours —

Neuf pour une coupe Neuf fleuristes se disputeront la coupe de France des fleuristes organisée par la Fédération nationale des fleuristes de France du 27 au 29 septembre dans le cadre de Novafleur. Il s’agit de : Émily Alarcon, Lidé Fleurs à Sanary (83) ; Maud Caillat, L’art et la matière à Marvejols (48) ; Cathy Devaud, L’atelier floral à Saint-Avertin (37), Cédric Deshayes, Art et végétal à Bourgthéroulde (27) ; Sylvie Deyris, À la clé des champs à Marseille (13) ; Cédric Exare, Paradoxe à Sucy-en-Brie (94) ; Richard Hauck, Les fleurs du Lion à Vendœuvre-les-Nancy (54), Jérôme Naulet, Et fleur et moi… à Villeneuve-de- la-Raho (66) ; Claire Stéphany, La 5e saison à Terville (57). Le thème général du concours sera “Les fêtes de Noël au Palais Vinci”, décliné en sept sujets, dont un libre, dont la structure de base sera

préparée à l’avance. Cette épreuve magistrale de 2,5 m de hauteur maximale consistera à imaginer l’arbre de Noël du futur. Un sacré défi pour une tradition dont les premières traces attestées datent de 1521 !

12

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 12

© Véronique Cottier

Ils seront neuf à se disputer la succession de Valentin Posson, champion de France l’an dernier à Mulhouse (ci-contre, son œuvre monumentale).

21/08/14 17:36


279-6-actus-M3.indd 13

21/08/14 17:36


Maquette

© La Forge

C’est dans l’actu Pa rt e n a r i at —

Maison&Objet fait une fleur Si le partenariat avec Val’hor n’a pas été renouvelé, Maison&Objet maintient nombre d’initiatives et animations destinées aux fleuristes. « Ces professionnels, de plus en plus concernés par l’univers de la décoration, voient leur offre s’élargir au domaine de l’art de vivre », expliquent les organisateurs. Des visites facilitées Le document d’aide à la visite du salon reprenant une sélection d’exposants proposant une offre dédiée (pots, contenants…) et les animations importantes sera disponible à l’espace My Maison&Objet hall 5A. Il sera relayé en amont via les associations professionnelles partenaires en France et à l’International. Des présentations des tendances de l’offre seront menées lors d’un petit-déjeuner, les 7 et 8 septembre de 10 h à 11 h au Club VIP*. Enfin, une entrée est offerte aux fleuristes n’ayant pas bénéficié de la gratuité depuis deux ans (à condition d’être affilié à une chambre syndicale). Les autres auront une entrée offerte pour une achetée. Carte blanche à Cédric Exare Cédric Exare, fleuriste créateur et gérant de la boutique Paradoxe à Sucy-en-Brie (94),

Sharing – le partage – est le mot-clé de cette édition de Maison&Objet.

apportera sa signature à l’ambiance du Club de Maison&Objet à travers des bouquets et compositions qui habilleront cet espace privilégié et pensé pour cette session par le scénographe Cédric Martineaud. Cédric Exare a notamment remporté la coupe d’Ile-de-France des Fleuristes 2014, organisée par la chambre syndicale des Fleuristes d’Ile-de-France, partenaire du salon. * Inscription par e-mail : leslie.cardou@safisalons.fr (sous réserve des places disponibles)

Salons —

Hexagone ajuste son offre

14

279-6-actus-M3.indd 14

d’exposants français et étrangers sur 2 500 m 2 et accueillera les visiteurs professionnels des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées mais aussi de la péninsule ibérique.

Le salon de Lyon permet, entre autres, de préparer les achats de Noël. Boules de Noël clignotantes Roda.

Toutes les informations sur www.hexagone.fr © Hexagone / Nicolas Rodet

Septembre, c’est aussi le moment de retrouver les salons régionaux de la décoration et du cadeau Hexagone. À Lyon, les 14 et 15 septembre à Eurexpo, les organisateurs attendent environ 110 exposants français et étrangers répartis sur 6 000 m² et les acheteurs de plus de 1 000 points de vente venus de toute la région, mais aussi la plupart des boutiques situées dans les stations de sports d’hiver françaises. En revanche, les habitués du salon de Rennes devront patienter jusqu’au 22 et 23 février 2015, la session d’automne ayant été annulée. Une seule édition est vraisemblablement suffisante au vu de la conjoncture… Au Sud-Ouest, les organisateurs ont procédé à quelques ajustements. Ainsi, après Toulouse puis Bordeaux, c’est Biarritz qui accueillera Hexagone les 1er et 2 février 2015 dans la Halle d’Iraty. Ce premier rendez-vous sur la côte basque devrait réunir une soixantaine

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:36


Maquette_Novafleur 04/08/14 11:22 Page1

279-6-actus-M3.indd 15

21/08/14 17:36


C’est dans l’actu Ol y m p i a d e s —

Objectif São Paulo 2015 ! La 43e Worldskills Competition – ou Olympiades des métiers – a débuté ses sélections régionales en France en janvier dernier. Pour la première fois, les 27 régions françaises seront toutes représentées aux finales nationales. Parmi les 49 métiers en lice, l’art floral a mobilisé une vingtaine de régions. Michel Guisembert, président de Worldskills France, nous en dit plus.

Comment se présente la compétition en art floral pour cette nouvelle édition ? Michel Guisembert : Le métier Art floral se porte bien et continue de mobiliser les jeunes en région. Il fait preuve d’une belle stabilité d’une édition à l’autre, avec environ 140 jeunes inscrits aux sélections régionales. Parmi eux, 17 ont à ce jour décroché leur ticket pour les finales nationales de Strasbourg, dont 82 % de jeunes femmes toujours très présentes dans ce métier (elles étaient 86 % en 2012). Les différences notables de cette année portent sur l’âge et le statut des candidats inscrits aux sélections régionales. Le nombre de jeunes âgés de moins de 18 ans a doublé, passant de 6 % à 12 % ! Une belle progression qui s’accompagne d’une augmentation du nombre de jeunes sous statut de salarié (12 % des jeunes). Ces chiffres confirment que le métier, porté par la chambre syndicale des Fleuristes d’Ile-de-France, séduit toujours autant les jeunes. Comment avance la préparation des finales nationales prévues en janvier 2015 au Parc des expositions du Wacken, à Strasbourg ? M. G. : Nos amis Alsaciens ont fait preuve de rigueur et d’anticipation, ce qui a permis de préparer dans des conditions idéales ces finales nationales de la 43e Worldskills Competition. Je suis particulièrement confiant sur leur bon déroulement et le succès de ces trois jours d’épreuves (NDLR : du 28 au 31 janvier 2015) qui doivent réunir près de

© Véronique Cottier

— Propos recueillis par Caroline Jeanny (Agence Carré final pour WorldSkills France).

870 candidats. Nous aurons le plaisir d’accueillir une équipe de Polynésie française qui vivra à Strasbourg ses premières finales nationales ! 120 000 visiteurs sont attendus sur le site de la compétition, qui accueillera également plusieurs délégations internationales. Une équipe de Brésiliens sera notamment présente dans le cadre de leur préparation à la compétition internationale, qui se déroulera à São Paulo, du 10 au 16 août 2015. Tout est en place pour que nous vivions un moment unique d’émotion et de partage !

© WorldSkills France

Plus d’infos sur www.worldskills-france.org

Michel Guisembert, président de Worldskills France.

La formation professionnelle : “Grande cause nationale” en 2015 ? Le mouvement Worldskills International compte aujourd’hui 72 pays membres (contre 65 en 2013). L’arrivée massive et récente de nouveaux pays confirme une prise de conscience et un engouement international pour la formation professionnelle et la jeunesse. Worldskills France se mobilise également à l’échelle nationale afin que la formation professionnelle des jeunes soit reconnue en 2015 comme “Grande cause nationale” par le gouvernement français.

16

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 16

Une rose reconstituée par Aurélie Ruetsch, deuxième au niveau national en 2012.

21/08/14 17:37


Concours —

Euroskills, en duo à Lille En attendant Worldskills fin janvier 2015 au Brésil, place à Euroskills, les Olympiades européennes des métiers, qui se dérouleront à Lille Grand Palais du 2 au 4 octobre prochains. Cette compétition rassemblera près de 500 concurrents de moins de 23 ans, venus de 26 pays et représentant 41 métiers différents. L’équipe de France des métiers est, elle, composée de 36 jeunes – 26 hommes et 10 femmes – et concourra dans 29 professions. En ce qui concerne l’art floral, qui se déroule en binôme, c’est une équipe 100 % féminine qui défendra les couleurs françaises, composée d’Aurélie Ruetsch (Alsace) et d’Élodie Cardouat (Aquitaine), qui avaient terminé respectivement deuxième et troisième de la dernière finale nationale à Clermont-Ferrand en novembre 2012. Dans ce métier, dix pays sont représentés. Parmi les grosses épreuves : l’aménagement, la mise en place et la tenue d’une boutique, une décoration de table, un bijou parure pour une personne et un grand décor. Aurélie et Élodie comptent sur tous les fleuristes français pour les encourager pendant la compétition. 

© Worldskills France

Élodie Cardouat Région Aquitaine 23 ans Salariée chez Jardin Secret à La Réole (Gironde). Titulaire du CAP Fleuriste, du Bac pro commerce et du BP Fleuriste.

© Worldskills France

Du 2 au 4 octobre 2014 à Lille Grand Palais - 1 boulevard des Cités Unies, 59800 Lille Informations sur www.euroskills2014.org

Aurélie Ruetsch Région Alsace 23 ans Gérante du magasin familial Sundgau Fleurs à Oberdorf (Haut-Rhin). Titulaire du CAP et BP Fleuriste, Brevet de maîtrise en cours.

Ad Valorem l’expert- comptable des fleuristes comptabilité – fiscalité – paies et charges sociales – conseil

L’évaluation d’un fonds de commerce de fleuriste

Yann CHAPPUIT, expert-comptable : • Un fonds est généralement évalué sur la base de la marge bénéficiaire nette ou sur la base du chiffre d’affaires, le plus souvent retenus en moyenne sur 3 ans. Les ratios habituellement retenus sont entre 40 % et 80% du CA TTC annuel pour une exploitation traditionnelle et entre 50 % et 85 % pour un libre service, la valeur du stock devant être ajoutée en sus. Une évaluation par la rentabilité peut se faire également à l’intérieur d’une fourchette allant de 4 à 6 fois l’Excédent Brut d’Exploitation. Naturellement, les particularités de l’affaires doivent par ailleurs être prises en considération (qualité et superficie de l’emplacement, réseau de franchise, politique commerciale de fidélisation, site e-commerce, activité d’événementiel ou corporate, qualité de formation du personnel ...). Il est également primordial pour un acquéreur de fonds de procéder à une analyse des derniers bilans du cédant afin de s’assurer sur la base de données comptables ou fiscales de la potentialité réelle de l’affaire. Afin de préserver au mieux ses intérêts, le fleuriste peut se faire accompagner utilement par un conseil spécialisé, le plus souvent cabinet d’intermédiation, avocat et bien évidemment expert-comptable. Les experts d’Ad VALOREM se tiennent à votre disposition pour vous accompagner lors de votre prochaine transaction.

contact Le cabinet Ad VALOREM accompagne et conseille les Fleuristes sur la France entière. Vous pouvez nous contacter pour toute question ou demande de devis par téléphone au 01 83 73 63 50 ou par mail à l’adresse : contact@advalorem-expertise.fr

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 17

17

21/08/14 17:37


C’est dans l’actu © Monceau Fleurs

Franchises —

Monceau Fleurs se renforce Après une année 2013 très agitée, le groupe Monceau Fleurs semble repartir sur de bonnes bases. Depuis le début de l’exercice, ses trois enseignes – Monceau Fleurs, Happy et Rapid’Flore – ont réalisé une vingtaine d’opérations en création et reprise de magasins. La même proportion est prévue pour le second semestre 2014. Jouant sur la complémentarité des concepts, le groupe renforcé par la reprise en mains par Perceva l’an dernier peut ainsi reprendre son développement, même si toutes les enseignes ne semblent pas profiter de ce nouvel élan de façon uniforme. Happy, concept de centre-ville branché est un peu au ralenti par rapport à ses deux grandes sœurs. - Monceau Fleurs : 5 créations à Marseille (13), Plérin (22), Concarneau (29), Limoges (87) et Le Blanc-Mesnil (93) ; 6 reprises à Paris et région parisienne ; 10 projets au second semestre. - Rapid’Flore : 4 créations à Vienne (38),

Longlaville (54), Fouard (54) et Montgeron (91) ; 4 reprises à Redon (35), Pontivy (56), Compiègne (60) et Issy-les-Moulineaux (92) ; 7 projets au second semestre. - Happy : 1 reprise au Perreux-sur-Marne (94) et 2 projets au second semestre. De plus, depuis fin juillet, le groupe a un nouvel atout : « nous utilisons un outil performant de statistiques et de géomarketing pour affiner le choix des emplacements stratégiques », précise Patrick Deronne, directeur développement des trois enseignes et membre du directoire. Et chacun sait qu’en matière de commerce, l’emplacement est un élément clé de la réussite. 

Le groupe a une dizaine de projets d’ouvertures sous enseigne Monceau Fleurs pour le second semestre 2014.

Fr an chise s (b is) —

Carrément Fleurs grandit Carrément Fleurs poursuit son développement à un rythme soutenu depuis le début de l’année : quatre ouvertures, dont une adresse prestigieuse en plein cœur de Paris, boulevard Henri IV, et de très bons résultats en termes de chiffre d’affaires et de fréquentation. Depuis janvier 2014, le réseau a vu son taux de fréquentation grimper de 33 % par rapport au premier semestre 2013. Ce sont près de 300 000 clients qui ont franchi les portes d’un magasin Carrément Fleurs au premier semestre 2014. Le chiffre d’affaires augmente

de 39 % par rapport à l’année dernière, avec plus de 4 millions d’euros enregistrés en six mois. En quatre ans, Carrément Fleurs a implanté quinze points de vente en France et depuis le début de l’année, ce sont quatre magasins qui ont vu le jour, à Paris, Cahors (Lot), Pamiers (Ariège) et Auch (Gers). Deux nouvelles ouvertures sont programmées d’ici la fin de l’année à Tonneins (Lot-et-Garonne) et Douai (Nord), et en 2015 la tête de réseau compte installer une dizaine de points de vente dans de grandes villes comme Lyon ou Tarbes. 

Produits —

Jardin des Fleurs en kits Pour les adeptes des loisirs créatifs, Le Jardin des Fleurs propose des kits “clefs-en-main”, avec tout ce qu’il faut pour créer une composition florale en toute simplicité : fleurs et feuillages, matériel (contenant, mousse, raphia…) et le pas à pas en image. Arche fleurie de roses branchues, composition ronde Samba aux couleurs vives, linéaire blanche et verte tout en élégance et pureté ou ovale dans le style Campagne chic, au total, ces huit kits sont vendus entre 28 et 36 € l’unité. 

18

279-6-actus-M3.indd 18

© Flora Nova

Le kit Pont Fleuri.

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:37

Funex_pu


20 au 22 Novembre Eurexpo Lyon

20 4

Salon international deS artS, techniqueS et équipementS funéraireS

Services Articles funéraires Equipements Espace cimetière Aménagement Hygiène / soins

Fabricant de fleurs artificielles ? Développez votre chiffre d’affaires grâce au funéraire !

FUNEXPO, plus de 5 000 pompes funèbres et acteurs du secteur réunis pour vous ! • Faites-vous connaitre auprès d’une nouvelle clientèle • Communiquez sur vos produits, services et vos innovations • Développez votre réseau à l’international • Bénéficiez en direct des retours clients sur vos produits

Pour rejoindre les 200 exposants du salon, contactez

Cyril Ladet - Directeur Salon 01 77 92 96 84 cladet@infopro-digital.com

www.funexpo-expo.com 279-6-actus-M3.indd 19 Funex_pub_A4_FR.indd 1

21/08/14 17:37 13/03/14 16:59


C’est dans l’actu Entretien —

Julien Lhote, gérant de Casaflor En avoir ou pas ? Les fleuristes sont partagés quant au caractère indispensable d’une chambre climatique – à ne pas confondre avec une chambre froide – pour la conservation des fleurs coupées. Julien Lhote, gérant depuis 2007 de Casaflor, nous explique la différence entre les deux équipements et ce que les fleuristes ont à y gagner. — Propos recueillis par Véronique Cottier. PHOtos : casaflor

Beaucoup de fleuristes pensent pouvoir se passer d’une chambre climatique, improprement appelée chambre froide. En quoi est-ce un équipement indispensable ? La chambre climatique apporte un avantage considérable : celui de pouvoir maintenir la fraîcheur des fleurs pendant plusieurs jours, tout en respectant leur métabolisme. Les avantages qui découlent de ce gain sont nombreux tant au niveau de la gestion des achats, de la souplesse d’organisation du travail que de l’attractivité du magasin. Il est important de noter que la chambre froide et la chambre climatique sont deux équipements différents. J’entends régulièrement des fleuristes qui ont eu une mauvaise expérience avec une chambre froide et qui associent injustement la chambre climatique avec. Il faut savoir que les conditions à l’intérieur d’une chambre froide ne répondent pas complètement aux besoins des fleurs, ce qui peut entraîner certains effets néfastes comme les chocs thermiques, le blocage des fleurs ou encore les fleurs tachées.

La version vitrée permet d’intégrer sa chambre climatique à l’espace de vente.

Quelles sont les spécificités de vos équipements ? En quoi sont-ils dédiés à la fleur coupée ? Dans les chambres climatiques, l’air n’est pas asséché comme c’est le cas dans les chambres froides, c’est une spécificité unique et déterminante pour préserver la qualité des fleurs (constituées à plus de 80 % d’eau). La gestion des paramètres climatiques est ainsi facilitée et ne nécessite pas l’ajout d’un équipement supplémentaire pour l’humidification de l’air. Pour obtenir ce résultat, notre système fonctionne avec des températures d’évaporation élevées et des faibles débits d’air, à l’inverse des chambres froides traditionnelles. Un système d’évaporation des eaux de condensation incorporé vient compléter l’ensemble pour ajuster le taux d’hygrométrie.

Julien Lhote, gérant de Casaflor.

Quelles sont les dernières avancées et innovations techniques et technologiques dans ce domaine ? Elles concernent principalement les performances énergétiques, tant au niveau de l’isolation que du système et son impact environnemental, avec l’utilisation de gaz dernière génération. Dans le domaine de l’hygiène, qui est l’un des facteurs principaux dans la conservation des fleurs coupées, nous avons développé un revêtement antimicrobien unique en son genre sur les parois de la chambre climatique qui empêche les bactéries et les champignons de se développer. Quel est le coût d’un équipement de base pour une boutique d’artisan fleuriste ? Quel modèle de « démarrage » conseillez-vous ? Le coût moyen est de 120 à 140 € HT/mois sur une période de 5 ans pour un équipement complet prêt à l’emploi. Dans les petits modèles, nous conseillons généralement de ne pas descendre en dessous de 2,10 m de large et 1,50 m de profondeur, afin d’optimiser l’aménagement intérieur et donc la capacité totale de la chambre. L’option vitrée séduit de plus en plus les magasins qui souhaitent réduire la manutention des fleurs et l’intégrer à leur surface de vente. 

20

279-6-actus-M3.indd 20

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:37


279-6-actus-M3.indd 21

21/08/14 17:37


C’est dans l’actu A n i m at i o n s —

© Véronique Cottier

Rungis Sensation en octobre Du 7 au 9 octobre aura lieu Rungis Sensation, l’animation commerciale proposée par les opérateurs grossistes et producteurs du secteur fleurs-décoration du Marché international : Dop’Amin (plantes et accessoires), Rungis Fleurs négoce (fleurs coupées) et Rungis Fleurs production, qui rejoint le collectif d’organisation cette année. La configuration de l’édition 2014 change par rapport à l’édition précédente, avec une plus grande concentration des événements. Tous sous le même toit Tout sera centralisé dans le pavillon C1, celui des fleurs coupées. 38 grossistes de Rungis auront chacun un espace dans le Village Sensation, ainsi que des fournisseurs extérieurs et partenaires connus du secteur, dont Chrysal, Ediflor, Entada Gigas, Larbaletier, Polypap, Renault, Smithers-Oasis, VW Vidal et, bien sûr, Informations Fleuristes. Un parcours balisé permettra aux clients de ne rien manquer des opérations mises en place sur les stands. Chaque entreprise sera libre de les rediriger sur ses magasins. Élisez le gagnant du Défi Flora’Min Le Défi Flora’Min revient, sur un espace spécifique annoncé plus esthétique que l’an

dernier, pour lequel le règlement ne change pas : chaque candidat, présenté par un grossiste du secteur devra réaliser deux créations, une de plantes, une autre de fleurs coupées pour un budget total de 250 euros fournitures comprises. La nouveauté est qu’il n’y aura pas de jury spécifique pour ce trophée, ce sont les visiteurs qui désigneront les lauréats avec un bulletin à déposer dans une urne près de l’espace d’exposition. Ces bulletins serviront aussi au tirage au sort d’une tombola. 

Déjà présente l’an dernier, l’équipe du CFA de Blagnac animera à nouveau le stand Penja.

C o m m u n i c at i o n —

Plongez dans le végétal à Angers L’affiche 2015 respire la bonne humeur. Espérons que c’est un bon présage !

22

279-6-actus-M3.indd 22

© BHR

Le prochain Salon du Végétal se tiendra les 17, 19 et 18 février 2015 à Angers. Pour la 30e édition, le Bureau horticole régional nous invite à plonger dans le végétal, d’où la présence sur l’affiche d’un improbable homme-grenouille en costume-cravate ! Surfant sur le décalage et l’humour, le message invite à « retrouver ou à découvrir tous les plaisirs d’une immersion complète au cœur du végétal et d’une filière rassemblée dans un même endroit », le Salon du Végétal est une véritable vitrine composée d’environ 550 exposants pour une fréquentation de 15 000 visiteurs français et étrangers. Le salon offre l’opportunité de découvrir une offre large et variée : jeunes plants, semences, arbres, arbustes, plantes en pot et à massifs, fleurs coupées, plantes vertes, vivaces, bulbes... ainsi que les produits manufacturés (terreaux, pots, serres...). Rendez-vous en février !  Informations fleuristes n o 279

21/08/14 17:37


Ad VALOREM Expert-comptable des Fleuristes

Pour démarrer la rentrée sur de bonnes bases ...

faites appel à nos Experts Vos avantages : 

Un cabinet implanté au sein du MIN de Rungis au plus près des fleuristes

Un périmètre d’intervention sur la France Entière

La tenue de votre comptabilité à partir de 99 euros HT / mois

Une qualité de services reconnue depuis 1986

Des services diversifiés pour couvrir l’ensemble de vos besoins de gestion : 

Comptabilité

Fiscalité

Gestion des paies et charges sociales

Gestion spécifique du RSI

Suivi de gestion

Accompagnement Conseil

Pour en savoir plus : 01 83 73 63 50 contact@advalorem-expertise.fr Mentions légales : SIRET : 334 559 408 00037 (RCS PARIS) – Capital social : 500.000 euros

279-6-actus-M3.indd 23

21/08/14 17:37


C’est dans l’actu © Véronique Cottier

Cession —

Renaud reprend Mat-Flor Le point de vente Mat-Flor de Rungis, grossiste en accessoires et fournitures pour fleuristes, a été cédé à son concurrent Renaud Distribution, filiale de la SFTF Interflora. Le personnel est conservé. Cette reprise, effective depuis le 3 juillet, renforce la position de Renaud, déjà présent sur le Marché international dans de modestes locaux et qui acquiert donc un bâtiment de 4 000 m 2 . L’inauguration du magasin sous ses nouvelles couleurs aura lieu la deuxième semaine d’octobre, durant Rungis Sensation. Renaud Distribution, qui propose plus de 30 000 références, réunit désormais en France 145 collaborateurs pour un CA de 33 millions d’euros (Mat-Flor inclus) grâce à 24 magasins et 24 camions commerciaux en laisser-sur-place. Sa plateforme nationale, à Le Pallet (44), permet d’optimiser la logistique de distribution d’importation sur l’ensemble de

ses magasins. Par ailleurs, cette plateforme intègre un showroom permanent de 200 m 2 pour les produits d’importation. En outre, Béatrice Tinguely, ex-présidente de Mat-Flor, conserve son activité décoration connue sous la marque comingB et son développement, marque qui devient du même coup le nom de sa société basée à Ris-Orangis (91). C’est sous ce nom que vous la retrouverez à Maison&Objet. Les produits comingB continueront d’être distribués à Rungis, dans le nouveau cash de Renaud Distribution. 

L’enseigne n’a pas encore changé mais le point de vente est passé sous la coupe de Renaud Distribution.

Fermeture —

Paul Michel raccroche La crise fait encore des dégâts dans le pavillon C1 de Rungis. Au début de l’été, la société Paul Michel a baissé le rideau. Le grossiste en fleurs coupées a été mis en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Créteil le 2 juillet, une décision mettant fin à 80 ans d’activité sur trois générations. Créée en décembre 1932 par Paul Michel (le grand-père), horticulteur à Saint-Malo, qui avait repris l’activité de négoce d’un de ses clients, la société s’établit à Paris avant la Seconde Guerre mondiale. Paul Michel (le père) migre en 1969 à Rungis à la création du Marché

international et amorce la modernisation. En 1977, Paul Michel fils, troisième du nom, prend les rênes de l’entreprise qu’il agrandit de 20 m 2 à 180 m 2 de stand. Au milieu des années 90, elle importe des roses d’Équateur et du Kenya et crée La Réserve exotique. La surface passe à 400 m 2, avec la création d’un espace tempéré pour ses fleurs tropicales. Paul Michel SA avait été aussi un des premiers grossistes de Rungis à se doter d’un site marchand réservé aux professionnels, qui reconnaissaient la qualité des fleurs proposées par cette figure du marché. Un atout qui n’a pas suffi, hélas ! 

Ouverture —

FleuraMetz ouvre à Strasbourg Le 8 septembre, FleuraMetz ouvre son cinquième cash&carry en France, sur le MIN/ Marché gare de Strasbourg, dans les locaux attenants à ceux de Renaud Distribution. Il s’agit d’un magasin C&C Budget, similaire à celui de Bordeaux. « Grâce à notre structure légère, simple et fonctionnelle, nous espérons garantir aux fleuristes le meilleur rapport qualité prix de la région », expliquent les responsables de FleuraMetz. Hervé Zellenka, professionnel reconnu de la fleur en Alsace, assure la direction de ce magasin de 250 m2, qui tourne avec une

équipe de deux personnes. L’ouverture officielle coïncide avec la semaine commerciale organisée par son voisin Renaud, permettant aux fleuristes de faire d’une pierre deux coups en venant découvrir la nouvelle offre. Outre des avantages commerciaux - 5 % de remise durant tout le mois de septembre – les fleuristes découvriront un cadeau surprise, pourront se restaurer et assister à des démonstrations florales, et probablement rencontrer des horticulteurs français ou hollandais. 

24

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 24

21/08/14 17:37


279-6-actus-M3.indd 25

21/08/14 17:37


C’est dans l’actu Produits —

Penja

Notes exotiques avec Penja

Trois variétés d’héliconias, des alpinias, et quatre feuillages différents dans un seul colis, une bonne formule pour tester l’exotique auprès de vos clients.

d’aréca, de dracena massangeana et de pandanus panaché. Enfin, Brasil Brasil comprend des héliconias ‘Black magic’ et ‘Buea’ de 80 cm et des ‘Tropic’ (plus courts), des ananas, ainsi que, pour les feuillages, des pandanus (deux variétés), des cordylines (deux variétés) et des calatheas. Ces colis sont disponibles à Rungis, en expédition et chez les autres grossistes distributeurs des produits Penja.

Déco d’ailleurs… Côté déco, Penja propose régulièrement des arrivages de mobiliers en bois, d’objets et contenants en matières naturelles, notamment en provenance de Bali. Les quantités sont limitées à un container, il faut donc être à l’affût. Pour cette rentrée, nous notons ces contenants bi-matières, de forme sac, imitation cuir vieilli avec revers en toile de jute et doublure imperméable permettant une utilisation pour les compositions piquées en mousse. Trois tailles disponibles : 10 x 10 cm, 13 x 13 cm et 20 x 20 cm. En vente à Rungis et en expédition.

C o m m u n i c at i o n —

Précision —

Bookan se diversifie

Le juste prix

Connue des fleuristes pour ses vases design, alliant verre, bois, métal et fibre de verre, la société toulousaine Bookan se lance dans les outils de communication imprimés et en ligne. Elle propose la conception et l’impression de différents supports personnalisés – cartes de visites, étiquettes prix, calendriers, flyers… – ainsi que la création de sites Internet surmesure. Renseignement : info@bookan.net

Dans notre rubrique “Les tendances” consacrée au mariage publiée dans Informations Fleuristes n° 276 daté avril 2014, nous vous avons présenté les bracelets Wrap Oasis, supports flexibles pour les bracelets fleuris. Le prix indiqué de 11,19 € HT est celui du sachet de six bracelets, et non pas celui du bracelet comme pouvait le laisser penser une mauvaise formulation. Don’t acte. 

26

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 26

Penja

Si son assortiment s’est beaucoup élargi dans le domaine des fleurs tempérées, Penja reste le spécialiste des végétaux tropicaux, voire leur meilleur ambassadeur sur le marché français. Le producteur-importateur-grossiste de Rungis vient de lancer une nouvelle offre de colis panachés fleurs fruits et feuillages. Vu leur prix et leur poids, difficile de demander à un fleuriste de commander d’un coup 30 tiges d’une seule variété d’héliconias, autant de gingembres et d’ananas, et des bottes de trois ou quatre feuillages pour pouvoir réaliser des bouquets variés et colorés. Pour permettre à tous les fleuristes de proposer des bouquets exotiques sans se ruiner, Penja propose quatre colis différents, contenant chacun de 39 à 67 produits. Cahipirinia est constitué d’alpinias ‘Jungle king’, d’héliconias ‘Black magic’, ‘Ivoiria’ et ‘Buea’, et de quatre variétés de feuillages (trois cordylines et alpinia vitata ; Maracana est composé d’héliconias ‘Black magic’ et ‘Ivoiria’, de gingembres ‘Shampoo’, de bananes et pour le feuillage, d’aréca et de deux variétés de pandanus. Rio Rio contient des héliconias ‘Black magic’ et ‘Buea’, des alpinias ‘Jungle king’, des gingembres ‘shampoo’ et des feuilles

21/08/14 17:37


J’encaisse, je facture, je dynamise... JE DÉVELOPPE VOTRE CHIFFRE D’AFFAIRES

Commencez la rentrée en toute sérénité !

Pour en bénéficier, Contactez-nous au 0825 00 96 16 (0,15 € TTC/min) contact.telemarketing.informatique@fiducial.fr www.fiducial.fr

Pub-Caisse fleuristes187x125 mm-07.2014.indd 1

23/07/2014 16:18:19

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 27

27

21/08/14 17:37


C’est dans l’actu Monde —

Le marché belge recule Les fleuristes français ne sont pas les seuls à souffrir. Leurs confrères belges ne sont guère mieux lotis, avec une baisse de la consommation et du nombre d’acheteurs.

Moins de clients En 2013, les dépenses en végétaux se montaient en Belgique à 372 millions d’euros pour en pays de 11,2 millions d’habitants (3,1 millions d’euros en France pour 66 millions d’habitants), soit 40 euros par personne. L’étude constate une baisse de 6 % de la consommation de végétaux d’ornement – elle était de -1,6 % en France – et l’impute à la diminution du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achats. Le nombre d’acheteurs est même descendu sous la barre symbolique des 50 %. 47 % des Belges ont acheté des fleurs ou des plantes en 2013. Il y a 10 ans, ils étaient 66 % ! Le consommateur belge privilégie de plus en plus les produits horticoles ayant une longue durée de vie, les plantes d’intérieur sont en croissance de 18,4 % en 2013 (+0,8 % en valeur en France). Cette tendance favorise une baisse de la fréquence d’achats. Dans l’Hexagone, en revanche, les actes d’achats restent stables, mais le panier moyen se resserre, si l’on en croit les dernières données diffusées par France AgriMer. De son côté, contrairement à la France, le marché des végétaux d’extérieur – plantes et arbres – ne connaît pas la crise puisqu’il progresse de 5 points en parts de marché à 21 %.

Il représente 35 % des ventes et reste le plus important. Les jardineries, dont la part de marché était en augmentation, arrivent en deuxième position mais stagnent à 20 % de parts de marché. Celle des supermarchés augmente légèrement (13 %), celle des marchés est en baisse (9 %). La vente directe par le producteur croît pour atteindre 7 %. Les autres canaux tels qu’Internet, stations-services (une particularité locale)… ont profité d’une embellie ces douze derniers mois.

© Véronique Cottier

Les fleuristes français envient souvent leurs confrères belges pour leurs belles boutiques, la proximité des lieux d’approvisionnements, le prix des produits et la richesse de l’offre. L’herbe est-elle décidément plus verte au pays de la BD ? Pas si sûr. L’étude commandée par le VLAM (Office flamand d’agro-marketing) à l’institut GFK Panel services Benelux sur le marché horticole belge en 2013 permet une comparaison intéressante sur le comportement des consommateurs des deux pays.

Longtemps en forte croissance, les jardineries belges marquent le pas et représentent 20 % des parts de marché.

Des végétaux pour soi Autre différence notable, en Belgique, seul un achat sur quatre est destiné à être offert hors de la famille. 65 % des achats sont effectués pour soi-même ou pour offrir au sein de la famille. En France, les achats-cadeaux hors foyer représentaient en 2013, 46,5 % des achats en volume et 58,3 % en valeur. Toutefois, comme chez nous, le canal de distribution des fleuristes est stable, surtout pour les fleurs coupées et les compositions.

Le fleuriste belge en voie de disparition ? En dix ans, le nombre de fleuristes indépendants aurait diminué de 12 % en Belgique. « Chaque semaine, c’est un fleuriste qui jette l’éponge dans notre pays », affirme une analyse du Syndicat neutre des indépendants (SNI) sur la base des chiffres du SPF Économie (ministère fédéral de l’Économie). En 2002, 4 452 fleuristes étaient recensés. Fin 2012, ils étaient 3 923 soit une moyenne de un fleuriste pour 2 800 habitants. Une densité deux fois plus élevée qu’en France, où l’on compte environ un fleuriste pour 5 500 habitants, selon le nombre de professionnels pris en compte. 530 fleuristes perdus en raison de « la concurrence des supermarchés et des stations essence », expliquait la présidente du SNI, Christine Matheeuws dans un entretien à notre confrère belge L’Avenir.

28

Informations fleuristes n o 279

279-6-actus-M3.indd 28

21/08/14 17:37


279-6-actus-M3.indd 29

21/08/14 17:37


Publi-rédactionnel

Penja —

Tropical et bien plus encore… Depuis bientôt 30 ans, le fournisseur atypique du MIN de Rungis ne cesse d’enrichir son offre. Penja est un fournisseur qui a su allier exotisme et classicisme.

E

nviron 16 arrivages hebdomadaires dont 2 réservés aux roses, un volume significatif qui illustre l’étendue des produits proposés par l’entreprise. Quatre gammes sont disponibles sur le stand ou en expédition tout au long de l’année auxquelles s’ajoutent régulièrement des produits nouveaux, bénéficiant d’un prix fixe à l’année : la gamme tropicale, la gamme classique, les roses et la décoration. Zoom sur les nouveautés…. L’univers exotique : fleurs, feuilles, fruits et graines venues d’ailleurs. Pionnier dans la commercialisation des végétaux insolites, l’offre tropicale Penja reste la plus importante et continue d’être alimentée par des produits d’exception. Les petits derniers … • Le Phalaenopsis du Vietnam supersize : une exclusivité sur le marché Français. 4 tiges composées chacune de 16 à 18 fleurons d’environ

279-6-actus-M3.indd 30

12 cm de diamètre, parfaitement symétriques. Un produit alliant beauté et raffinement. • Les epidendrum : nouvelle variété d’orchidée dotée d’épaisses feuilles, identiques à celles des vandas aériennes ou orchidées en pot. Un produit rare, aux couleurs franches, disponible 6 semaines par an. • Les bouquets et compositions exotiques, prêts à vendre séduisent. Des collections renouvelées chaque année, en fonction des fêtes calendaires. Déclinables à l’infini, ils sont élaborés sur la plantation Penja, au Cameroun. • L’univers classique : fleurs et feuillages traditionnels. Un renfort de gamme utile aux fleuristes qui complètent leurs commandes avec des produits fréquents. Penja tient, là aussi à se distinguer en commercialisant des variétés originales, proposées.

Dates à retenir • Novafleur 28-29 Septembre Niveau 2 - Stand 30 Démonstrations florales par Clément Petit • Rungis Sensation 7-8-9 Octobre Porte 7 Démonstrations florales CFA de Blagnac

Les nouvelles références… Même parmi les gammes ordinaires, Penja se différencie avec certaines variétés inédites comme

21/08/14 17:51


les lys double ou triple, sans étamine. • Le lys purple eye. Un lys traditionnel au coloris étonnant. Un rose tendre moucheté de violet jusqu’au cœur. Superbe variété, originale par sa couleur. • La disa. Couramment disponible en orange vif ou rouge intense, on la retrouve chez Penja en rose ou orange fluo. • La gamme rose. Equateur, Colombie, Kenya…. Depuis 8 ans, Penja a considérablement développé cette gamme : 2 arrivages par semaines, 3 gammes et plus de 50 variétés proposées. Les roses d’équateur : Gros bouton disponible en 40-50-60-70 cm. 50 variétés disponibles vendues par botte de 25 tiges, 5 fournisseurs. Colis sur mesure Conçu à votre demande (tailles et coloris au choix), directement sur le lieu de production. Cette méthode garantit une fraîcheur optimale et minimise les risques éventuels de chocs liés au déballage et la mise en place des produits sur le stand. • Les roses de jardin de Colombie et du Kenya. Une dizaine de variétés, odorantes ou non, vendues par botte de 10 tiges, 3 fournisseurs. Penja distribue la marque David Austin. • 2 nouvelles variétés attendues en septembre • Les roses du Kenya comptent 2 gammes : petit ou gros bouton, par 10 ou 7 tiges, une vingtaine de variétés disponibles. Les roses branchues. Disponibles depuis environ 6 mois en 6 coloris, vendues par botte de 10 tiges. • La gamme décoration : la beauté du travail artisanal made in Bali. Depuis trois ans, Penja

279-6-actus-M3.indd 31

achemine des conteners provenant de Bali, emplis d’objets de décoration, contenants, mobilier, tableaux et accessoires confectionnés en petites quantités. Ces produits fabriqués main sont des pièces uniques, originales et complémentaires à l’offre végétale. Cette gamme est vendue sur le stand ou en expédition. Certains de ces objets peuvent être réalisés sur mesure, à votre demande. Penja à votre service…. En plus de ces 800 références, Penja étudie toute demande particulière. Son réseau mondial lui permet de répondre aux demandes de produits les plus rares. Service expédition Chaque jeudi soir, les commerciaux envoient par mail, le disponible des produits pour la semaine suivante. Ce même jour, à 14h, vous avez la possibilité de les commander en ligne sur www.penja.com. Christophe Puech, commercial itinérant sur la moitié sud de la France, est à votre disposition pour toute demande de rendez-vous ou d’échantillons, dans votre boutique. Contact : 06 95 12 50 04 Penja vous invite à découvrir l’ensemble de son offre sur le www.penja.com. Penja se situe sur le marché international de Rungis, bâtiment C1, porte 7 - Tèl 01 41 80 60 30 –info@penja.com

21/08/14 17:52


Fleurs et plantes

LA FLEUR DU MOIS —

© OHF

Le chrysanthème, c’est pas triste !

Vénéré au Japon, le chrysanthème souffre toujours chez nous de son image de “fleur de Toussaint”. C’est pourtant une des fleurs coupées les plus vendues au monde, toute l’année, dans des coloris et formes variées qui permettent la réalisation de bouquets pas tristes du tout. — par véronique cottier.

Réhabilitons le chrysanthème ! Beaucoup de créateurs répugnent à l’utiliser dans leurs compositions et bouquets en raison de l’image peu réjouissante de cette espèce, souvent associée à la Toussaint dans toute l’Europe du Sud. Certes, dans sa version plante en pot, elle envahit les cimetières, tout simplement en raison de sa résistance au froid. Mais limiter le chrysanthème à cet usage funèbre serait très réducteur. Car cette “fleur d’or” – en grec, chrysos = or et anthemum = fleur – offre une telle richesse que l’on peut tout à fait l’intégrer à tous styles de bouquets et compositions. Famille nombreuse ! Le chrysanthème en fleur coupée, c’est d’abord trois grandes catégories : les ramifiés, avec plusieurs fleurs par tige ; les éboutonnés, avec une seule fleur par tige ; les santinis, avec une tige plus courte (55 cm maximum) et une fleur n’excédant pas 40 mm de diamètre. On peut aussi les classer selon leur forme : à fleur simple ; à fleur double ; à fleur de type anémone ou de type araignée (ou Spider), ou encore de type pompon. Quant au nuancier, il est

32

279-32-fleurdumois.indd 32

immense, du blanc immaculé au rouge foncébordeaux, en passant par toutes les nuances de jaune, d’orange, de rose et même de vert lime, uni ou bicolore. De quoi inventer bien des combinaisons et des fantaisies ! Conseils de soins pour les fleuristes - Conserver en chambre froide à une température entre 2 et 5 °C, en évitant une trop grande humidité, cause de botrytis. - Recouper les tiges et placer dans un seau ou un vase d’eau propre, avec un produit conser­ vateur, en évitant que des feuilles ne trempent dans l’eau. - Rajouter régulièrement de l’eau, car les chrysanthèmes boivent beaucoup. Conseils de soins pour les clients - Recouper la tige et placer dans un vase d’eau propre avec conservateur pour fleurs coupées. - Supprimer le feuillage superflu, source de bactéries lorsqu’il trempe dans l’eau. - Ne pas placer les fleurs dans les courants d’air, en plein soleil ou près d’une autre source de chaleur. 

Une star en Asie Apprécié depuis des siècles en Chine et au Japon, le chrysanthème est l’emblème du Pays du Soleil Levant et de sa famille impériale. Il est représenté, par exemple, sur la couverture d’un passeport japonais et sur la pièce de 50 yens. La plus haute distinction que l’empereur puisse accorder porte même le nom de “Ordre suprême du chrysanthème”. L’équivalent de notre Légion d’honneur !

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:18


© OHF

D’une grande variété de formes et de couleurs, le chrysanthème s’assemble en bouquets colorés.

279-32-fleurdumois.indd 33

21/08/14 15:18


Fleurs et plantes

LA PLANTE DU MOIS —

Le calathea Le calathea, qui appartient à la famille des marantacées, pousse à l’état sauvage dans les forêts vierges d’Amazonie, en Amérique du Sud. Ses feuilles, persistantes, peuvent être de formes multiples, à savoir ondulées, striées, rondes ou ovales et décorées de dessins, ce qui lui vaut d’être surnommée “plante paon”. Elle arbore différentes teintes de vert, mais

aussi des tonalités violet-rouge ou argentées. Côté développement, en intérieur le calathea peut atteindre entre 80 cm et 1 m de hauteur. Certaines variétés fleurissent, la plus connue est le Calathea Crocata, avec des inflorescences portant des bractées jaune orangé. À noter aussi, elle a un grand pouvoir d’assainissement de l’air. 

34

Informations fleuristes n o 279

279-34-plantedumois.indd 34

besoins et soins • Veillez à ce que la température ambiante soit toujours comprise entre 15 et 23 °C. • Offrez à la plante une place légèrement à l’ombre ou avec de la lumière tamisée. • Arrosez-la deux fois par semaine et vaporisez de l’eau régulièrement sur les feuilles.

21/08/14 15:18


Informations fleuristes n째270

279-34-plantedumois.indd 35

21/08/14 15:18


Fleurs et plantes pa s à pa s —

Éventail fleuri — E n partenariat avec Rosedor&Vincentflor. Composition réalisée par Ludivine Pécusseau. Photos : Vue d’Ouest P. Fauvel.

Les astuces de l’expert Rosedor & Vincentflor → Temps de réalisation : 15 minutes. → Prix de vente conseillé : 29 € en magasin. Fleurs disponibles sur www.rosedor.fr

36

279-36-pap-rosedor.indd 36

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:17


Fleurs et plantes c o m p o s i t i o n e t b o u q u e t s D E S A ISON —

Bois sauvage © Hortisud

— Composition réalisée par Hervé Frézal pour Hortisud.

Informations fleuristes n o 279

279-encart.indd 1

21/08/14 15:09


Soleil capté

© DR

Fleurs et plantes

— Bouquet réalisé par Elize Eveleens pour l’Office Hollandais des Fleurs.

Informations fleuristes n o 279

279-encart.indd 2

21/08/14 15:09


© DR

Feu d’automne — b ouquet réalisé par Elize Eveleens pour l’Office Hollandais des Fleurs.

Informations fleuristes n o 279

279-encart.indd 3

21/08/14 15:09


Fleurs et plantes

© DR

Bois sauvage Prix de vente approximatif en magasin : 47 €. Végétaux : 10 lisianthus, 5 eucalyptus, 5 bois, mousse naturelle. Accessoires : contenant, mousse florale. Réalisation : après avoir placé la mousse dans le contenant, commencer la composition en disposant les bois tout autour du contenant, puis piquer les lisianthus au centre à diverses hauteurs. Réaliser les finitions avec l’eucalyptus. Temps de réalisation : 20 minutes.

Soleil capté © OHF

Prix de vente approximatif en magasin : 16 € (sans contenant). Végétaux : 17 tournesols, 10 phlox blancs. Accessoires : coupe en verre, cordelettes. Réalisation : attacher les tiges de tournesols sur deux points avec des cordelettes. Lier les phlox aux tournesols. Poser l’ensemble dans une coupe en verre avec un fond d’eau. Temps de réalisation : 25 minutes.

© OHF

Feu d’automne Prix de vente approximatif en magasin : 22 € (sans contenant). Végétaux : 10 chrysanthèmes ‘Cobra’, 10 fruits d’églantier ‘Magical Miracle’, 5 roses en grappe ‘Red Sensation’, 5 gerberas ‘Isodora’. Accessoires : pot en cuivre. Réalisation : réaliser un bouquet en spirale avec au cœur les roses et les gerberas. Ajouter ensuite les chrysanthèmes et les fruits d’églantier en les faisant dépasser pour un effet aéré. Disposer le bouquet dans un grand pot en cuivre pour donner un effet robuste. Temps de réalisation : 20 minutes. Informations fleuristes n o 279

279-encart.indd 4

21/08/14 15:09


1

2

3

4

5

6

1 Végétaux : 1 botte de branchage tortueux, 5 osiers frais, raphia armé, 5 panicums ‘Fountain’, 3 mufliers, teegrass. 2 Créer la structure de branchage en réalisant en premier une demi-lune de branchage tortueux puis en y fixant les osiers frais de façon à créer un éventail.

4 Intercaler les panicums entre les mufliers et attacher le bouquet. 5 Réaliser un tissage large à base de teegrass. 6 Nouer puis épingler le tissage au niveau du lien.

3 Enfiler les mufliers dans la structure de manière à les caler. Informations fleuristes n o 279

279-36-pap-rosedor.indd 37

37

21/08/14 15:17


Fleurs et plantes pa s à pa s —

Rouge flamboyant — E n partenariat avec Hortisud, composition réalisée par Hervé Frézal. photos sarah chambon.

Les astuces de l’expert Hortisud → Temps de réalisation : 20 minutes. → Prix de vente conseillé : 90 € (sans contenant).

38

279-38-pap-hortisud.indd 38

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:17


1

2

3

4

5

6

1 Végétaux : 15 amarantes, 20 eucalyptus, 6 millets, 15 physalis, 6 polygonums. Accessoires : contenant, pain de mousse.

4 Placer au centre les millets.

2 Placer la mousse dans le contenant et piquer les polygonums au centre.

6 Terminer avec les amarantes à différentes hauteurs.

5 Ajouter les physalis en harmonie avec les autres feuillages.

3 Insérer une collerette d’eucalyptus. Informations fleuristes n o 279

279-38-pap-hortisud.indd 39

39

21/08/14 15:17


Š VÊronique Cottier 279-40-portrait.indd 40

21/08/14 15:12


Fleuristes

PO RT RA I T —

Sophie Gomes de Miranda

Enfant du Bassin d’Arcachon, Sophie Gomes de Miranda est une femme pleine de ressources, qui a su retourner un moment de doute en situation positive, pour franchir un nouveau palier. — Par Véronique Cottier

C

omme dans tout métier, une carrière de fleuriste – surtout après plus de quinze ans d’expérience – est faite de hauts et de bas, l’important étant de rebondir, voire de tirer profit de moments de doute. L’an dernier, Sophie Gomes de Miranda s’interrogeait sur son avenir professionnel. Mère de trois enfants à l’approche de la quarantaine – elle a 38 ans – elle avoue qu’elle « était déstabilisée et n’y arrivait plus au magasin ». Ce magasin qu’elle avait cherché à vendre sans succès, peut-être parce qu’au fond, elle n’en avait pas tant envie. Là où d’autres auraient abandonné, elle a eu le bon réflexe : se former, sans cesse. « J’ai toujours suivi des stages, j’aime ça et je suis curieuse. Là, j’ai suivi un stage avec Jean-Luc Finck, qui est quasiment un voisin. Il m’a remise en selle en me poussant à me présenter au concours Piverdie Fashion Flower  », raconte celle qui a gagné le trophée senior de l’édition 2014.

Un regard particulier Son chemin semblait tracé. Arrière-petite-fille, petite-fille et nièce de fleuristes, elle raconte avoir « grandi dans la boutique familiale à faire des petits bouquets ». À l’adolescence pourtant, elle se passionne pour la photo et songe à en faire son métier. Elle en garde un œil particulier, un sens de la composition et de la couleur très utiles pour ses créations. «  Mais j’étais la seule à pouvoir assurer la succession à la boutique familiale. J’ai donc passé mon CAP et BP, puis je suis montée à Paris, pleine de rêves. J’ai travaillé dans des grandes boutiques, mais je suis rentrée sur le Bassin. Je ne me voyais pas vivre ailleurs ! » Le bitume, les grands ensembles, très peu pour elle. « Ici, le cadre est privilégié, la presqu’île est restée sauvage et authentique.  » Elle ouvre son premier magasin en 1997 à Lège-Cap-Ferret, dans le village de Petit Piquey, face à l’Île aux

Oiseaux, suivie l’année suivante d’un stand sur le marché municipal pour la saison estivale ; puis en 1999, une autre boutique, Eden Fleurs, ouvre à Claouey. La seule encore en activité, car elle a dû jongler entre ses deux vies : fleuriste et mère, avec un mari militaire, souvent en mission… Mariages de contes de fées Cette fleuriste habile manie un style plutôt contemporain, « même si ces dernières années, à la demande des clients, nous sommes revenus à un travail plus champêtre et nature, je préfère des créations épurées. » Sa clientèle, plutôt huppée, apprécie son savoir-faire, sa minutie et son écoute, surtout pour les mariages, car le Bassin d’Arcachon accueille de nombreuses noces de familles bordelaises. «  J’aime ce côté féerique, c’est un moment privilégié de leur vie que les couples confient. J’adore le côté “petite souris”, qui travaille en coulisse, discute avec les futurs époux pour restituer au mieux le décor dont ils rêvent, et ce moment juste avant la fête où l’on se dépêche de terminer avant de s’éclipser. » Restituer une histoire, se glisser dans un décor… un exercice assez proche de ce qu’elle a pu vivre sur les concours comme le Piverdie Fashion Flower. Le thème de l’Opéra l’a menée vers une évocation de Carmen, de Georges Bizet, de l’Espagne, et elle a réalisé un éventail rouge qui a séduit le jury. « Ma victoire a été une surprise qui m’a fait du bien. Le jour des épreuves, je tremblais tellement que les fleurs partaient dans tous les sens ! Puis je me suis mise dans ma bulle et j’ai pris un immense plaisir. ». Ce plaisir retrouvé a été comme un nouveau départ, un bol de vitamines pour repartir de l’avant, avec une conviction : « il faut toujours avoir des projets, ne pas se replier même quand la concurrence est rude ! »  Pour suivre le travail de Sophie : https://www.facebook.com/ edenfleurslegecapferret

Informations fleuristes n o 279

279-40-portrait.indd 41

Bio-express → 1994 : CAP fleuriste au lycée professionnel Flora-Tristan à Camblanes-et-Meynac (33). → 1996 : BP fleuriste à Mont-de-Marsan (40). → 1997 : gère sa première boutique à Lège Cap-Ferret (33) ; → 1999 : ouverture d’Eden Fleurs sur le village de Claouey (33). → 2014 : gagne le prix senior du Piverdie Fashion Flower.

41

21/08/14 15:12


Fleuristes

L A B OUTIQUE —

Pascaline Mahé

Amoureuse de la nature, Pascaline Mahé s’est pourtant installée en plein cœur de Paris il y a deux ans pour y défendre une autre façon de faire son métier : hors des sentiers battus et dans le respect de l’environnement. — Par Véronique Cottier

FICHE SIGNALÉTIQUE

La boutique ne dispose que de 5,5 m de façade rue Gay-Lussac, à Paris (5e), mais l’intérieur recèle quelques trésors…

L’

endroit est discret, rue Gay-Lussac face à l’Institut océanographique, coincé entre des cafés-restaurants. Seulement 5,5 mètres linéaires de façade, mais d’amusantes sellettes-tabourets marquent ce territoire “vert” au milieu du bitume. Pascaline Mahé s’était pourtant longtemps juré que la “grande ville”, ce n’était pas pour elle. Trop de gris, de béton, d’agitation… Sa passion pour le métier de fleuriste et l’envie de franchir une étape supérieure ont eu raison de sa résolution. Après avoir dirigé “L’Arbre aux fées” pendant sept ans, à Saint-Michel-sur-Orge (91), tout en se présentant aux concours qui comptent dans la profession –  coupe Espoir Interflora, Oscar des jeunes fleuristes et Coupe de France FNFF,

sélection des MOF il y a quatre ans – elle s’est installée dans cette jolie boutique du 5e arrondissement de Paris, à deux pas du Jardin du Luxembourg. «  Ici, c’est une boutique de fleurs depuis l’origine, il y a 130 ans. Je suis la sixième fleuriste à diriger le magasin », raconte-t-elle en nous montrant la vasque en pierre usée du point d’eau caché derrière la porte d’entrée.

42

Informations fleuristes n o 279

279-42-boutique.indd 42

Pascaline Mahé 36 rue Gay-Lussac 75005 Paris Tél. : 01 43 54 13 26 E-mail : pascaline.mahe@free.fr Internet : www.paris-fleurs.fr Date d’ouverture de la boutique : 16 avril 2012 (reprise). Superficie : 50 m2 de surface de vente, un petit bureau et une cave d’environ 50 m2. Effectif : Pascaline emploie deux fleuristes à plein-temps et une apprentie BP. Elle prévoit l’arrivée d’un deuxième apprenti. Flotte : un utilitaire Fiat Dobló. Jours et horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 9 h à 21 h ; le dimanche de 9 h à 18 h.

Accueillante et conviviale Les lieux ont un certain cachet et elle n’a pas eu à réaliser trop de travaux : le carrelage anthracite est simple à entretenir, les murs taupes et bordeaux assez classieux et l’éclairage de bonne qualité. « Nous avons simplement ajouté quelques meubles et réorganisé l’agencement. J’ai tenu

21/08/14 15:27


Savoir-faire • Une puissance de travail et un dynamisme hors du commun, couplés à une empathie naturelle. • Une excellente connaissance des végétaux, acquise par une double formation de paysagiste et fleuriste. • Un parcours riche qui lui a fait découvrir différents types de commerces et styles. • Un savoir-faire qu’elle se fait un devoir de partager et transmettre.

2

1 1 À l’extérieur, les plantes fleuries sont présentées sur d’amusantes sellettes-tabourets. 2 De grandes brassées d’échinops ou de scabieuses, dans un style très fleurs des champs, mais pas de bouquets prêts à emporter.

3

notamment à installer la grande table de travail dans la boutique : il faut que les clients nous voient travailler, que nous soyons fières de notre savoirfaire ! Comme les grands cuisiniers. » Le temps de confection des bouquets est un vrai moment d’échanges avec ses clients, de conseils aussi, sur la conservation des fleurs coupées, comme pour les soins aux plantes. Sa formation de paysagiste lui a permis d’acquérir une culture botanique qu’elle ne manque pas de transmettre. Comme un chef cuisinier, elle porte aussi une grande attention au choix de ses “ingrédients”. Fleurs, feuillages et plantes sont achetés à Rungis, à 80 % chez des producteurs locaux, quelques produits viennent d’Italie « et très peu des Pays-Bas, en dernier recours ». Pascaline réa-

3 Parmi les préférées de Pascaline, les roses de jardin, à l’anglaise.

lise ses achats de façon très particulière. « Je fais Rungis comme on fait une brocante, en fonction de l’arrivage. Il faut parfois faire beaucoup de fournisseurs pour avoir un vrai choix de fleurs. À part les roses, je ne sais pas à l’avance ce que je vais acheter, je fais confiance à mes envies, à l’instinct. » Chic et sauvage… Son instinct est toutefois guidé et canalisé par une ligne directrice : proposer un choix de fleurs et de feuillages que l’on ne trouve pas ailleurs. Pascaline concède quelques classiques comme les roses rouges à la tige, mais est naturellement portée vers les fleurs des champs. « J’adore les roses de jardin, les pavots, les hortensias, les pivoines. Mais on trouve aussi chez moi des silènes, Informations fleuristes n°279

279-42-boutique.indd 43

43

21/08/14 15:27


Fleuristes 4

5

6

7

4 “Chic et sauvage”, une gamme de bougies et parfums naturels, développée pour la boutique par un artisan-parfumeur du pays de Grasse. 5 L’offre de fleurs coupées, avec quelques classiques – roses, glaïeuls – et d’autres végétaux originaux comme les nigelles, les lavalères, les silènes... 6 Le mobilier sobre en bois couleur acajou reconstitue l’intérieur d’un appartement. 7 Les compositions de plantes sont présentées dans de jolis contenants en verre.

des scabieuses, des papyrus, des branches de cassis. » Ces derniers diffusent d’ailleurs un délicat parfum en boutique. « Je travaille dans un style chic et sauvage, principalement, même si je suis capable de faire des bouquets structurés. Ma clientèle m’apprécie pour cela et ça marche bien. Parfois, j’ai l’im­ pression de devoir maîtriser un cheval au galop ! » Ouverte sept jours sur sept, elle essaie de garder un peu de temps pour son petit garçon, et s’appuie sur deux collaboratrices expérimentées, Marianne et Leslie, salariées à plein-temps. Cette année, elle a également formé une apprentie BP et espère pouvoir en former deux l’an prochain. La transmission du savoir est une notion importante pour Pascaline. « À mes débuts, des grands fleuristes m’ont confié leur savoir-faire, c’est maintenant à mon tour de remplir ce rôle. La transmission, c’est vraiment le mot-clé de ce métier  », explique-t-elle.

Environnement et concurrence Dans ce quartier plutôt chic de Paris, entre Sorbonne et Luxembourg, tout près de Normal Sup’ et de l’INRA, Pascaline Mahé distingue deux clientèles : « il y a ceux qui travaillent dans le quartier, des universitaires, des chercheurs et une clientèle de bureaux notamment, en semaine ; et les habitants du quartier, plutôt le week-end. » Une concurrente, à quelques centaines de mètres, travaille surtout dans l’événementiel. La vente en boutique représente seulement une petite part de son activité.

Écologie et économies L’autre grande ligne de conduite de Pascaline Mahé est son engagement pour la protection de l’environnement au quotidien. Sensibilisée depuis l’enfance, elle applique à sa vie professionnelle des bonnes conduites efficaces, que ce

soit dans le choix de ses produits ou la gestion de sa boutique. Elle fait par exemple très attention à sa consommation d’eau. « Ce sont souvent des gestes simples, comme réutiliser l’eau des vases à fleurs coupées pour arroser les plantes. Rien que sur ce poste, la première année, ma consommation a diminué de moitié par rapport au fleuriste précédent. Le syndic était très étonné ! » Dans ce même souci environnemental, pas de matières plastiques pour l’emballage, mais du papier de soie et une fibre –  en blanc ou brun  – réutilisable comme voile d’hivernage pour les plantes… Côté senteurs, Pascaline propose bougies et parfums floraux – naturellement baptisés “Chic et sau-

44

Informations fleuristes n o 279

279-42-boutique.indd 44

21/08/14 15:27


FLORIS FRANCE Une passion dévorante Dynamique et souriante, Pascaline Mahé est avant tout une incroyable “bosseuse”. « Je travaille depuis l’âge de 14 ans. J’ai commencé sur les marchés, pour me faire de l’argent de poche, puis les week-ends chez Gérard Baesler (NDLR : à Antony, au sud de Paris) pendant mes études. » Après un double cursus –  un BP de paysagiste, puis un BP de fleuriste en alternance chez Marianne Robic –, elle entreprend un compagnonnage varié, allant des jardineries aux boutiques de luxe. « J’ai beaucoup appris, y compris dans les jardineries, notamment sur la façon de faire les achats. » À l’issue de ce parcours initiatique, elle monte son entreprise il y a dix ans. Le magasin de la rue Gay-Lussac est sa deuxième affaire et tourne à fond. Pascaline développe depuis quelque temps une activité de paysagiste pour les jardins et terrasses. « Nous avons quatre ou cinq jardins… Nous commençons juste à nous faire connaître dans ce domaine… »

FLEURS I PLANTES I ACCESSOIRES

LES INCONTOURNABLES DE FLORIS EN FRANCE:

Pause estivale pour l’équipe : Pascaline Mahé (assise à gauche), Leslie (à droite) et Marianne (debout).

vage” – qu’elle fait confectionner par un artisan parfumeur à partir de produits 100 % naturels. « Nous participons même à l’élaboration des parfums, en choisissant les fragrances et leurs dosages. Comme tout est naturel, ils peuvent être utilisés pour le corps comme pour la maison. » Et la fleuriste s’y retrouve sur le plan économique, domaine dans lequel elle est tout à fait avisée. « Par exemple, je profite des portes ouvertes de septembre et des réductions chez mon grossiste en accessoires, Le Comptoir à Rungis, pour acheter tout l’usuel : papier de soie, sodiba, mousse… Certes, il faut avoir un peu de trésorerie. en tout cas, moi j’y gagne ! » 

Angers (F) Avignon (F) Biarritz (F/A) Bordeaux (F/A) Caen (F/P/A) Clermont-Ferrand (F) Hyères (F/P/A) Lille (F/P/A) Limoges (F) Lyon (F/A) Montpellier (F/P/A) Mulhouse (F/A) Nancy (F) Orléans (F) Paris (F/P/A) Rouen (F/P/A) Strasbourg Min (F) Strasbourg Sud (F/A) Toulouse Min (F) Toulouse St Jory (F/A)

Soyez les

bienvenus!

LE CENTRE DE GROS RESERVE AUX FLEURISTES

www.agoragroup.com

Informations fleuristes n°279

279-42-boutique.indd 45

02 41 77 29 80 04 90 32 44 30 05 59 43 13 43 05 57 83 83 00 02 31 26 73 00 04 73 83 94 55 04 94 35 64 83 03 21 08 57 67 05 55 75 47 47 04 72 47 08 45 04 99 04 38 07 03 89 75 41 22 03 83 53 29 78 02 38 45 13 16 03 44 54 09 91 02 35 98 40 11 03 88 10 46 20 03 90 40 33 20 05 61 47 25 62 05 34 27 34 34

F: Fleurs coupées - P: Plantes - A: Accessoires

Chaque semaine, 1,2 ou 3 “incontournables” sont proposés dans vos dépôts. Des offres à ne pas manquer !

45

21/08/14 15:27


Fleuristes

LES TENDANCES —

Couleurs d’automne Deux tendances fortes cet automne, partant toutes deux de nuances de brun : “randonnée rustique”, pour une ambiance campagnarde ; “géométrie douce”, dans un style très contemporain.

© EFSA

— Par Véronique Cottier

Randonnée rustique

Une ambiance simple et rustique, aux couleurs neutres du beige au kaki, en passant par le bronze, ponctuées de légères touches rouge feu et jaune.

©M

arro

n Ro

uge

Végétaux : plus de plantes que de fleurs coupées. Des fougères, des chrysanthèmes, des baies, des feuilles et des herbes séchées. Matières : le bois brut, le cuivre et le verre fumé. Tissus et motifs : cuir et daim, laine et motifs tricots, coton satiné, lin et toutes les fibres végétales, imprimés de motifs animaliers comme le hibou ou les cerfs, le peuple de la forêt.

En matière de déco, l’esprit récup’ souffle toujours. Un exemple avec ce tabouret Saloon dont l’assise est recouverte d’étiquettes de jeans. Création Jean-Marc Attia pour Marron Rouge.

N’hésitez pas à mélanger les variétés et les couleurs de chrysanthèmes pour un résultat plus spectaculaire.

46

279-46-tendance.indd 46

Côté plante, jouez la simplicité avec des fougères.

© OHF

© Jolipa

Les vases bouteilles sont toujours d’actualité, dans des tons bruns et fumés. Collection J-line de Jolipa.

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:11


OPIFLOR vous présente son nouveau catalogue automne/hiver ! Demandez-le gratuitement ! Tél.: +33 (0) 1.41.54.10.08 Fax: +33 (0) 1.41.53.68.63 Email: info@opiflor.fr

Les avantages OPIFLOR : - une livraison rapide dans un délai de 3 jours ouvrés - livraison en France, Belgique et Luxembourg gratuite à partir de 75,-€

www.opiflor.fr

AN_FR381

279-46-tendance.indd 47

21/08/14 15:11


Fleuristes © EFSA

Géométrie douce

Le côté seventies a encore frappé ! Mobilier en skaï, fausse fourrure jaune ou orange, et tubulures, papier peint à gros motifs géométriques sont de retour comme au bon vieux temps. Les couleurs sont chaudes : orange, rouge, bordeaux avec une note dorée. Végétaux : les fleurs graphiques dans tous les tons de rouge et orange – anémones, chrysanthèmes, dahlias, roses. Côté plantes, orchidées et broméliacées, toujours pour leurs lignes simples. Matières : métal chromé, verre épais, bois marqueté, terre cuite émaillée… Tissus et motifs : cuir, soie, flanelle et laine. Imprimés géométriques.

© Point à la ligne

Côté déco, les bougies réchauffent les intérieurs. Marions les formes et les couleurs ! Point à la ligne.

48

279-46-tendance.indd 48

La riche palette de gerberas permet de composer des bouquets flamboyants. © OHF

© D&M

Une note d’exotisme et de couleurs vives avec les broméliacées.

© OHF

Cache-pots Africa de D&M en terre cuite émaillée finition brun mat à l’intérieur, orange brillant craquelé à l’extérieur.

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:11


LA plus GRANDE QUALITÉ LE plus GRAND SERVICE LE plus GRAND CHOIX LE plus JUSTE PRIX

Rungis

Orléans

Tours

Magny-en-Vexin

www.fleurassistance.com 279-46-tendance.indd 49

21/08/14 15:11


Fleuristes

e n P R AT I Q U E —

Bien dans vos meubles Que vous souhaitiez agencer une nouvelle boutique ou réorganiser un point de vente, l’aménagement intérieur n’est pas à prendre à la légère. Voici des conseils sur les tendances à suivre pour optimiser votre espace de vente, mais aussi faire rêver le client afin qu’il se laisse porter par l’ambiance de votre boutique et tenter par vos produits. — Par Marie Roques

tinés aux professionnels, la tendance de l’authenticité est également très présente. « L’utilisation de matières naturelles, minérales, aux tons doux et neutres est encore très actuelle », estime Stéphane Oualid, responsable du développement de l’enseigne. « C’est d’ailleurs pour cette raison aussi que

Naturel et industriel ont la cote Comme dans le secteur de la mode, les nouveautés en matière de mobilier suivent des tendances qui changent, notamment, au gré des saisons. « Il me semble que l’heure est à l’esprit industriel avec une impression que la nature prend le dessus », estime ainsi Ronan Quilliou, de la boutique Chlorophylle implantée à Chinon (37). «  Comme une maison abandonnée avec des végétaux à l’intérieur et à l’extérieur », précise-t-il. Pour créer cette ambiance, les grossistes spécialisés proposent des meubles en bois vieilli, à mêler avec des matières métalliques ou à l’effet rouillé. « Avec ce type de meubles, on peut faire varier l’ambiance selon deux critères », ajoute Ronan Quilliou. « Un style classique dans lequel on conserve l’allure générale des meubles un peu vétustes ou patinés. Un style moderne où l’on mêle les meubles en bois avec des éléments de forme originale à l’aspect neuf, comme sortis de l’usine. » Du côté du Comptoir des fleuristes et des jardiniers, grossiste et importateur d’accessoires des-

50

279-50-enquete.indd 50

La présence d’une simple table ancienne rehaussée de cagettes en bois donne une impression de fraîcheur et de volume agréables pour le client.

© Good to Know

A

ménager un espace de vente, c’est d’abord se heurter à de nombreuses contraintes. Espace réduit, couleurs des murs, cachet de l’endroit… Il est important de se faire conseiller par des spécialistes pour éviter les fautes de goût et risquer, sinon de faire fuir les clients, de gâcher l’attractivité des lieux et la mise en scène de vos produits.

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 18:06


FYDEC

Contenants, Poteries, Fer forgé, Décoration, Mobilier

Collection Automne 2014 FYDEC, présent à NOVAFLEUR, à Tours, les 28 et 29 Septembre stand 15

www.fydec.com 279-50-enquete.indd 51

21/08/14 18:06


© Moinet & Fils

1

© Larbaletier

Fleuristes

© Le comptoir

2 1 Les produits proposés par Larbaletier fabriqués sur-mesure peuvent aller très loin en matière d’adaptation et de modularité comme ici avec ce comptoir adapté à la configuration de la boutique. 2 Ces vases monumentaux impressionneront vos clients dès l’entrée de la boutique. 3

les vieux meubles chinés dans les brocantes ou le mobilier de récupération ont la cote. » L’essentiel étant, selon lui, de chercher des pièces esthétiques et dans l’air du temps, mais aussi modulables et pratiques afin de valoriser les fleurs et plantes exposées. « Aménager une boutique, c’est arriver à créer un espace doté d’une âme. Cela passe nécessairement par des mises en scène et une ambiance toute particulière », poursuit-il. Au sein du groupe Renaud, également grossiste en mobilier et décoration pour les fleuristes, le bois reste la star des collections. «  Le bois dans sa version naturelle ou travaillée reste l’une des grandes tendances du moment  », estime Remi Massé, directeur des achats et du marketing du groupe. Optimiser l’espace de vente Pour autant, il est évident que suivre les tendances en matière de mobilier ne suffit pas à rendre un espace de vente optimisé et attractif. Il faut également « épurer l’espace, apporter de la

3 Facile à déplacer car monté sur roulettes, ce présentoir est également aisément modulable avec ses bacs amovibles.

lisibilité pour le client en adoptant un agencement par couleur », suggère Céline Jouve, gérante de Vanda formation, spécialisé dans le conseil en agencement de boutiques. « On peut associer plusieurs matières comme le bois et le zinc, s’adapter à chaque style de boutique et apporter une touche contemporaine. » L’agence propose en outre un concept dans lequel les personnes peuvent changer et moduler les lieux à leur guise à l’aide de mobilier à roulettes, de meubles gigognes ou encore de panneaux pour délimiter les espaces. D’ailleurs, le Comptoir des fleuristes et des jardiniers est également positionné sur ce créneau et propose une gamme de meubles qui répond à ces contraintes en alliant look et modularité. « Il s’agit de meubles composés de lames de bois patinées entourées d’une structure en métal noir », poursuit Stéphane Oualid. « Ainsi, les meubles présentent un aspect à la fois naturel et contemporain par la structure métallique avec deux finitions possibles, une en section carrée, une autre en cornières.  »

La récupération ouvre de multiples possibilités Le mobilier professionnel n’échappe pas à la tendance, et la récupération comme la customisation des objets ont leur place. « J’utilise du mobilier de récupération que je vais chiner à la déchetterie ou bien chez Emmaüs », témoigne Ronan Quilliou, de la boutique Chlorophylle à Chinon. « Les grandes tendances sont à la récupération et à l’authentique », confirme Hélène Lafourcade, directrice associée de Good 2 know, agence conseil en merchandising. « Cela permet d’apporter une âme, de réenchanter le magasin et de mettre en avant la personnalité du fleuriste. »

52

279-50-enquete.indd 52

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 18:06


BULLETIN D’ABONNEMENT

Le magazine C’est dans l’actu, Fleurs et plantes, Fleuristes, Dossier, Services : 5 rubriques pour avoir en main toutes les réponses sur votre secteur et découvrir toutes les nouveautés.

4 Oui, je souhaite m’abonner à Informations Fleuristes.  Mon abonnement d’1 an comprend : 8 numéros + le hors-série. Je choisis l’offre suivante :

 2 ans - 89 TTC* au lieu de 148 TTC** soit 40% de réduction.  1 an - 59 TTC* au lieu de 74 TTC** soit 20% de réduction.

IFL2A01 IFL1A01

Je choisis de régler par :  Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de ETAI - Informations Fleuristes  Carte bancaire (Carte bleue - Visa - AMEX) N° Date d’expiration

Cryptogramme*

* Les 3 ou 4 derniers numéros au verso de votre carte bancaire. (obligatoire)

IFL1406

Votre abonnement comprend

A compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à : INFORMATIONS FLEURISTES Service Abonnements - Antony Parc 2 - 10 place du Général de Gaulle - BP 20156 92186 Antony Cedex • Fax : 01 77 92 98 15 • E-mail : abo@infopro-digital.com

Date Signature (obligatoire)   Je souhaite recevoir une facture acquittée

Le hors-série « Art FLORAL » Compilation de bouquets et de compositions : végétaux, accessoires, détails de réalisation…

 Je préfère régler à réception de facture Société : .......................................................................................................................  Mme

 Mlle

 M.

Nom : .............................................................. Prénom : ............................................ Fonction : ......................................................... Activité : ............................................ Adresse : ..................................................................................................................... Code Postal :

Ville : ..........................................................................

E-mail : ....................................................................................................................... @

Jusqu’à

Abonnez-vous ! IFL1406- 180x125.indd 1

279-50-enquete.indd 53

4O% de remise

(MAJUSCULES OBLIGATOIRES)

Tél. : Siret :

Mobile : Code Naf :

TVA Intracommunautaire : ............................................................................................ *TVA 2,10%. ** Prix de vente au numéro. Offre valable pour tout nouvel abonnement en France métropolitaine jusqu’au 31/12/2014. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 06/01/1978 et LCEN du 22/06/2004, vous pouvez accéder aux informations, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. ETAI - SAS au capital de 47 111 184  - RCS Nanterre B 806 420360. Pour consulter nos CGV : http:// www.infopro-digital.com/pdf/CGV_abo_Groupe.pdf.

Informations fleuristes n o 279

04/07/2014 08:36:30

53

22/08/14 10:26


Fleuristes L’ensemble de cette collection, étagères, sellettes, consoles, tables et présentoirs peut être équipé de roulettes afin de faciliter le déplacement dans le point de vente et adapté selon les demandes. Dans cette même perspective, le groupe Larbaletier est un agenceur de magasin spécialisé dans le travail de l’aluminium et de l’ions qui propose, notamment, une gamme de mobilier modulable et d’accessoires pour s’adapter aux besoins des professionnels. « Nous avons des présentoirs linéaires avec plusieurs réglages intégrés, plateaux, tailles de seaux », détaille Bruno Lerond, directeur du développement Jardins et Fleurs du groupe. « Notre produit Moduloflex, quant à lui, permet à la manière d’un jeu de construction, d’ajuster la forme et la surface de vente du meuble pour coller aux contraintes d’exploitation. »

Petits espaces, misez sur la clarté ! Nombreuses sont les boutiques de fleurs qui disposent d’un espace de vente réduit, surtout dans les grandes villes. Aussi, il est essentiel de soigner le choix du mobilier et l’agencement global de l’espace. « Il est important de créer une ambiance dans le magasin avec des mises en scène pour séduire et susciter l’envie d’acheter », traduit Stéphane Oualid, responsable du développement chez Le Comptoir des fleuristes et des jardiniers. « Dans un magasin de petite superficie, il faut aussi varier les hauteurs pour optimiser l’espace et favoriser la clarté de l’offre. » De son côté, Céline Jouve, formatrice spécialisée, notamment dans l’agencement de boutique, conseille de miser sur le choix des couleurs. « Pour une boutique de 25 m2, il faut respecter des codes couleurs et les décliner dans tout le magasin. »

54

Informations fleuristes n o 279

279-50-enquete.indd 54

© DR

© DR

© DR

Faire rêver le client En matière d’aménagement, Ronan Quilliou, qui s’apprête à ouvrir une nouvelle boutique, a suivi son intuition. Il disposait d’un budget situé entre 600 et 700 euros, peinture comprise, soit 25 tables, armoires, selettes. « Attention, il s’agit de mobilier de récupération ou de fabrication maison », assure-t-il.

Après avoir suivi tous ces conseils, il ne faut surtout pas oublier de plonger les clients dans un univers qui vous est propre. « Il faut innover en permanence, faire rêver les clients et bien les connaître pour répondre à leurs attentes », conclut Hélène Lafourcade, directrice associée de Good 2 know, agence conseil spécialisée, entre autres, en merchandising. « Il faut leur raconter des histoires afin qu’ils reviennent souvent avec le sentiment de trouver des nouveautés à chaque fois. » 

21/08/14 18:06


279-50-enquete.indd 55

21/08/14 18:06


Le dossier

Fleurs artificielles Reprenez la main ! Pour beaucoup, les fleurs artificielles évoquent encore de gros tournesols en plastique ou restent cantonnées à des produits pour les cimetières. Mais aujourd’hui, elles semblent avoir enfin gagné leurs lettres de noblesse. Grâce aux progrès techniques, les fabricants proposent des articles haut de gamme, au fini assez naturel. Manipulables à souhait, à la durée de vie illimitée, vite rentabilisées, les fleurs artificielles sont de plus en plus belles. Autant d’atouts qui ont séduit l’univers de la décoration… Aux fleuristes aujourd’hui de reprendre la main sur ce marché en mettant en avant leur savoir-faire en matière d’art floral.

© Lou de Castellane

— Par Peggy Cardin-Changizi

56

279-56-dossier.indd 56

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 16:08


© DR

Un savoir-faire pointu Durant des siècles, leur utilisation se résumait à la décoration mortuaire. Les couronnes funè­ bres se réalisaient avec des fleurs fabriquées à partir de tissu, de métal flexible et des colorants sombres. Depuis quelques années, portées par une mode qui prône le retour au naturel et au végétal, elles se retrouvent plébiscitées en décoration, mais aussi par les créateurs de mode pour certains modèles de chapeaux ou de robes haute couture. « La qualité est essentielle, c’est pour cela que nous ne proposons que des produits premium  », explique Olivier Minini, gérant de Green&Bloom, distributeur exclusif de la marque hollandaise Silk-Ka. «  Avec des fleuristes et des coloristes, nous travaillons nos fleurs artificielles comme dans la mode, par collection et selon les saisons. » Ce retournement de tendance n’est pas fortuit. D’un point de vue technique, d’énormes progrès

Jean-Louis Anxoine, MOF et responsable de Jean-Louis Anxoine Formation à Le Riche (37). « Les nouvelles matières, comme le latex, permettent aux fleuristes de faire des sculptures artificielles de grande qualité. »

ont été accomplis pour que la fleur artificielle gagne ses lettres de noblesse et en finisse avec les pâles copies de l’environnement naturel. Chez les créateurs haut de gamme, elles sont ainsi toutes faites à la main, souvent pétale après pétale, et bénéficient aujourd’hui de tissus, de procédés de fabrication et de matériaux nouveaux qui les rendent presque plus vraies que nature. « La qualité des fleurs que nous trouvons aujourd’hui sur le marché est excep­ tionnelle si bien qu’une partie de la clientèle a besoin de toucher pour savoir s’il s’agit de vraies ou de fausses fleurs », observe Séverine Lapierre, fleuriste à Melun (77). Seul revers de la médaille : le prix. Les fleurs à l’unité commencent à 4 euros et les compositions peuvent vite atteindre des centaines d’euros chez les créateurs réputés qui proposent de plus en plus de créations hybrides, mélangeant fleurs, fruits et éléments décoratifs. Grâce à leurs compositions toujours plus inventives, les fleurs artificielles collent désormais au plus près des tendances de la mode-maison. « Les fleuristes doivent aller sur des salons comme Maison&Objet pour découvrir les nouvelles tendances en matière de décoration florale mais aussi d’art de vivre, de design, de déco… et faire vivre leur corner fleurs artificielles », insiste Franck Autiero, responsable de la société Diffusion Autiero. En effet, la clien­ tèle est prête à acheter des créations qui ne sont plus du tout comparables avec des fleurs fraîches : couleurs inédites, espèces nouvelles... D’ailleurs, les compositions ne se construisent plus seulement autour de la fleur, mais avec le vase, ce qui permet de créer une cohérence de volume. « Nous travaillons aussi sur de nouvelles associations, comme le mariage du minéral et du végétal, et même des coquillages et du sable  », précise Christine Baffoigne, gérante de la bouti­ que Chaumont les fleurs à Bègles (33), qui tra­

© Camille Sau

L

es plantes et fleurs artificielles ont fait leur apparition en Égypte et en Chine où les habitants utilisaient des matériaux inusables pour les confectionner. Les fleurs artificielles étaient alors des éléments décoratifs très prisés par les nobles et les femmes de la cour de l’empereur de Chine. En France, l’utilisation des végétaux artificiels s’est développée au Moyen Âge, grâce aux décorateurs italiens, qui maîtrisaient diverses techniques de modelage. Les matériaux utilisés pour la création des plantes artificielles s’étoffèrent alors et l’on trouvait du lin, du métal, du velours et de la soie. Ces éléments de décoration eurent un succès phénoménal auprès des Parisiens, si bien que bon nombre d’entre eux en firent une affaire. Au XVIIIe siècle, les chapeaux ornés de fleurs artificielles fabriqués à Paris bénéficiaient d’une renommée mondiale.

Séverine Lapierre, “Ambiance Laget” à Melun (77). « Toute l’année je propose une large gamme de compositions artificielles, qui changent en fonction des saisons et des différentes fêtes. »

Informations fleuristes n o 279

279-56-dossier.indd 57

57

21/08/14 16:08


© D.R.

Le dossier

Séverine Lapierre travaille souvent les fleurs artificielles avec des branchages naturels, des lichens et de la mousse.

Comment entretenir des fleurs artificielles ? Si les fleurs artificielles ne fanent pas, elles peuvent néanmoins se salir à cause de la poussière qui flotte dans l’air. Pour les nettoyer, on peut les immerger dans de l’eau savonneuse. Ensuite, on vide l’eau, on rince les fleurs et on les laisse sécher à l’air libre après les avoir dressées dans des récipients. Autre option : le sèche-cheveux. Avec le jet d’air, la poussière est facilement balayée et les fleurs retrouvent leur éclat.

vaille notamment avec Sardeco. Les fleurs arti­ ficielles doivent aujourd’hui provoquer des sensations et certains créateurs ont même souhaité se lancer dans l ’exploration des parfums grâce à des capsules odorantes à parsemer sur les compositions artificielles, tel un parfum d’intérieur. L’un des best-sellers ? L’herbe coupée. Mais l’idée n’est pas de choisir systématiquement la senteur de la fleur. Au contraire, il est intéressant de créer de nouvelles associations. Comme proposer un parfum de mousse sur du muguet… Un best-seller : l’orchidée Devenues des éléments de décoration à part entière, les fleurs artificielles connaissent elles aussi des tendances. Indémodable, l’orchidée reste la reine du marché qui en fait la fleur la plus vendue. Il faut dire qu’avec ses quelque 20 000 variétés, elle est une source d’inspiration

58

279-56-dossier.indd 58

quasiment inépuisable. Ensuite, les fleurs de lotus ou les arums immaculés, inspirant la “zenitude”, ont pris une place prépondérante et présentent l’avantage de convenir aussi bien aux hommes qu’aux femmes. À l’instar des feuillages et des fleurs exotiques (oiseau de paradis, bec de perroquet, feuille de bananier), qui doivent leur grand retour au nouvel attrait des hommes pour la décoration. On agrémente ces compo­ sitions de lianes naturelles, de contenants en bois exotique ou en métal. « Outre les classiques, comme les roses, les pivoines ou les magnolias, qui ont leurs adeptes, une recherche particulière est apportée à la création de variétés rares ou anciennes », souligne Sylvie Abelanet de la mar­ que Lou de Castellane, qui sort deux collections par an (comprenant 450  références chacune), avec des produits permanents et des produits saisonniers renouvelés à hauteur de 70 %. La nouvelle collection réunit ainsi des perce-neiges,

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 16:08


279-56-dossier.indd 59

21/08/14 16:09


Bien choisir sa décoration florale Jouer le côté vrai/faux, naturel/artificiel, c’est tendance ! On peut aussi rajouter des branchages ou d’autres fleurs artificielles et agrémenter la composition artificielle de légumes ou de fruits frais. Soyez attentif à la texture des fleurs. Qu’elles soient en tissu synthétique, en soie ou en latex pour un toucher naturel, les pétales ne vieilliront pas de la même manière, d’où l’importance de choisir des matières faciles à entretenir.

© DR

Christine Baffoigne, “Chaumont les fleurs” à Bègles (33). « Les grosses enseignes de distribution ont la puissance d’achat mais pas le savoir-faire des fleuristes. »

60

279-56-dossier.indd 60

Coupe Epura de Sardeco, un style résolument épuré avec des fleurs de haute qualité.

© Lou de Castellane

Composition Perce-neige sur pied, en plastique et fil de fer, contenant en verre (H 44 cm). Lou de Castellane.

© Sardeco

Le dossier

des roses, mais aussi des Arum italicum, des Echeveria royaux et des Protea Magnifica. Chez Sia, le choix des nouveautés (500 par an) est un sujet majeur : cette saison, ce sont les branches et les baies qui font l’événement. Un marché pour les fleuristes Fort de cette exigence de qualité, les magasins de décoration se sont emparés du marché des fleurs artificielles. Tout comme les enseignes de bricolage, de jardinerie et même les grandes surfaces. «  Les fleuristes ont loupé le coche des fleurs artificielles et se sont laissés prendre des parts de marché par la grande distribution, qui les concurrence également sur les fleurs fraîches », regrette Olivier Minini (Green&Bloom). « Les fleuristes ont un énorme avantage face à ces grandes enseignes : c’est le savoir-faire, notamment au niveau des compositions florales. Sans oublier la qualité de leurs produits, supérieure à celle que l’on peut trouver en GMS. Grâce aux fleurs artificielles, ils peuvent ainsi capter une clientèle toute l’année, séduire de nouveaux clients comme les entreprises, les maisons de retraite, les CHR, etc. ». Fleuriste à Dijon et meilleur ouvrier de France, Isabelle Minini consacre une partie de son magasin « aux fleurs durables ou en tissu », comme elle aime les appeler. « Au départ, c’était un choix économique, car on perdait de l’argent sur les fleurs fraîches, explique-t-elle. Aujourd’hui, elles sont disposées par collection en première

partie de ma boutique car elles répondent à de vrais besoins, notamment des restaurants, des hôtels, des EHPAD… mais aussi des particuliers qui veulent en perma­nence de belles compositions. Ce marché revient aux fleuristes car nous avons le savoir-faire pour les travailler. » Pour Sylvie Abelanet, « les fleurs artificielles constituent une source de revenus supplémentaires, si les produits sont bien mis en avant. Cela signifie dédier un corner spécifique dans la boutique  ». Pour ce faire, la marque a développé plusieurs outils et services d’aide à la vente  : la mise en place du corner par un “coach floral” qui conseille également les partenaires, un stage d’art floral, du mobilier d’agencement spécifique et des outils marketing. Signalétique, stickers, et fiches idées bouquets accompagnent chaque nouvelle collection. En outre, les fleurs sont livrées pré-étiquetées, un gain de temps important pour le fleuriste. S’ouvrir vers d’autres marchés « Certains fleuristes sont encore réticents à l’idée de travailler les fleurs artificielles car cela peut aller à l’encontre de leurs valeurs  », constate Stéphane Oualid, responsable du développement du Comptoir des Fleuristes et des Jardiniers. «  Mais je pense que c’est surtout une possibilité de développer leur activité événementielle pour les particuliers mais aussi le B to B ». C’est ce qu’a fait Béatrice Caula, gérante de Shopping Flor implantée à Nice, qui a suivi de nombreux stages

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 16:09


2

© Diffusion Autiero

© Le Comptoir des fleuristes

1

1 Assortiment de verdure minérale, signé Le Comptoir des fleuristes.

www.hukra.com

2 Un olivier que la société Diffusion Autiero peut réaliser sur-mesure.

Exportateur de fleurs, plantes et fournitures du marché directement dans votre magasin en moins de 24 heures Actif depuis plus de 30 ans et depuis 10 ans sur la France. Un assortiment complet afin de subvenir à tout vos besoins. Achetés sur le cadran et auprès de nos producteurs partenaires dans la région d’Aalsmeer, ou est implanté le plus grand marché floral du monde. Respect de vos besoins afin de satisfaire au maximum l’exigence de la saison à venir. Un interlocuteur exclusif vous sera dédié, pour faciliter la communication.

Pour toute information: Anita: +31 297 23 29 88 Bastiaan: +31 297 23 29 90 George: +31 297 23 29 86

adver_herfst_FR_def.indd 1

279-56-dossier.indd 61

Informations fleuristes n o 279

Joséphine: Leo: Piet:

+31 297 23 29 98 +31 297 23 29 87 +31 297 23 29 99

61

02-06-14 12:56

21/08/14 16:09


3

© DR

Béatrice Caula, “Shopping Flor” à Nice (06). « Les fleurs artificielles permettent de garder un magasin bien achalandé, même en périodes creuses. »

Isabelle Minini, fleuriste à Dijon (21). « C’est dommage de voir partir les fleurs artificielles vers des points de vente dont ce n’est pas le métier. »

© Silk-Ka

© DR

Le dossier

3 Composition de la collection Hiver 2014 de Silk-Ka : fougères, roses fuchsia et roses, baies roses.

© D.R.

4 Isabelle Minini a disposé ses fleurs en tissu en première partie de sa boutique.

4

avec Benoît Saint-Amand, artisan créateur fleuriste à Mont-de-Marsan. « J’ai été démarché des entreprises et des maisons de retraite pour leur proposer des offres d’abonnement, explique-t-elle. Tous les mois, je leur propose ainsi de nouvelles compositions selon les saisons. Je compose également des tableaux en fleurs artificielles qui marchent très bien en entreprise ».

Se former Il existe un métier de fleuriste en fleurs artificielles et plumasserie, qui perdure aujourd’hui dans la haute couture, le spectacle et la création. Un CAP est dispensé uniquement au lycée professionnel Octave-Feuillet, à Paris. En deuxième année, l’étudiant choisira de se spécialiser dans les plumes ou l’art floral. Avec ce diplôme de niveau V, il apprendra à créer des fleurs artificielles en tissu ainsi que des accessoires en plume. Il devra maîtriser les techniques manuelles de base : mise en forme des pétales, assemblage, collage, montage, teinture. Pour les fleuristes éduqués au travail des végétaux naturels, des formations et stages sont organisés régulièrement par les fournisseurs et/ou les grossistes. N’hésitez pas à les contacter.

62

279-56-dossier.indd 62

Le marché de la décoration florale B to B est une piste à creuser pour les fleuristes. Même s’il reste largement dominé par les végétaux natu­ rels (70 % selon le Syndicat national des paysa­ gistes d’intérieur), les entreprises adoptent peu à peu les plantes artificielles pour décorer leurs locaux. Elles accordent également une attention particulière aux pots : les grands bacs cubiques en alignement, qui contiennent une plante basse et à petit feuillage sont plébiscités pour les halls d’accueil par exemple. En revanche, les compo­ sitions florales dans des bacs plutôt bas, dont elles étaient auparavant très friandes, se font plus rares. En termes de gestion, les achats privilégient la location, qui permet de renouveler les essences, tous les six mois ou tous les ans en fonction des saisons, de la luminosité… Autre phénomène favorable à la généralisation des plantes factices : mettre du vert dans des espaces peu exposés à la lumière (couloirs, salles de réunion ou cafétérias) et donc peu propices aux plantes naturelles. 

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 16:09


Assortiment complet

Un pas en plus

Le webshop d’ Heemskerk Flowers comprend

Un bon service est disponible presque partout.

tout ce dont vous avez besoin en tant que

Pour un meilleur service, faites appel à

fleuriste, 24/7. Fleurs, plantes, bouquets

Heemskerk Flowers. Un webshop, où vous

composés et matériel de décoration.

trouvez un assortiment complet 24/7.

Sans nombres minimums. Avec des filtres de recherche spéciaux pour trouver des produits MPS-FFP. Vous achetez et nous nous occupons du reste. Heemskerk Flowers est un

Heemskerk Flowers: Facilité d’achat maximale Vous êtes fleuriste et vous cherchez la facilité d’achat? Choisir devant votre ordinateur dans

grossiste de fleurs et de plantes solide. Avec des acheteurs dans les plus grands Marchés aux fleurs. Ils connaissent parfaitement le marché et permettent, chaque jour, de vous proposer un bel assortiment.

Des livraisons plusieurs fois par semaine, selon

un assortiment large de haute qualité, avec

le principe « pas de commande trop petite, pas

une livraison rapide.

de distance trop longue ».

C’est ce que propose Heemskerk Flowers.

Vous avez soudainement besoin de quelque

Un webshop comprenant un assortiment

chose pour une commande urgente ?

complet de fleurs et de plantes. Achats des

Un coup de fil suffit. Nous mettons tout en

produits sur la base de photos réelles.

œuvre pour vous aider au mieux.

A. Heemskerk BV Laan van Verhof 65 P.O. Box 203 2230 AE Rijnsburg Pays-Bas

279-56-dossier.indd 63

T (+31)71 - 40 98 100 F (+31)71 - 40 98 200 E info@heemskerkflowers.com

www. heemskerkflowers.com

21/08/14 16:09


Fleuristes

SHOPPING —

Pour la boutique Nous poursuivons en cette rentrée les derniers travaux de rénovation de la boutique. Voici quelques nouveaux produits en matière de bricolage et d’équipement du magasin. — Par Véronique Cottier © Brother

1

1 Étiquetez – Pour une identification soignée et claire de vos produits, vous pourrez imprimer vos propres étiquettes avec la nouvelle étiqueteuse GL-H100 de Brother. Conçue pour l’extérieur et le jardin, elle édite des rubans laminés de haute qualité – à coller sur les pots ou les tuteurs – résistant aux intempéries, aux UV, à l’abrasion, aux produits chimiques et aux températures allant de -80° à 150 °C ! Son écran LCD, affichant jusqu’à 12 caractères par ligne, garantit une prévisualisation fiable des données saisies. Possibilité d’impression horizontale ou verticale. Prix public indicatif : 24,92 € HT (étiqueteuse + un ruban noir sur blanc de 12 mm).

64

279-64-shopping.indd 64

1

2 Éclairez – Kyocera a conçu un nouveau type de Leds produisant un spectre de couleurs très proche de celui de la lumière solaire naturelle. Ces Leds assurent une consommation réduite et une durée d’utilisation extrêmement longue dans une multitude d’options d’éclairage, notamment sous la forme de tubes fluorescents, de luminaires sur pied ou de luminaires en version compacte portable. Prix public indicatif : N. C.

© Brother

©

Ky o

ce

ra

2

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:10


3

3 Mesurez – Pour les grands bricoleurs en intérieur comme en extérieur, la mesure laser TLM65 de Stanley permet de réaliser des mesures simples et fiables, de calculer surfaces et volumes. Cet outil ultra-précis (+/- 0,3 mm/m) d’une portée de 20 mètres est notamment très pratique pour les travaux d’aménagement sans gaspillage, comme la pose de peinture, en identifiant au plus juste les quantités nécessaires. Prix public indicatif : 59,90 € TTC (DEEE incluse).

4 Percez-vissez – La nouvelle perçeuse-visseuse 18V “intelligente et intuitive” de Black+Decker règle seule la force de serrage et la vitesse et détecte quand s’arrêter pour un vissage réussi du premier coup. Il suffit d’appuyer sur la gâchette et de faire confiance à la machine. Vendue avec son coffret, deux batteries 1,5 AH et un chargeur. Prix public indicatif : 149,99 € TTC (DEEE incluse).

© Black&Decker

© Stanley

4

6

5

5 Rénovez – Prête à l’emploi, la céruse facile meubles & boiseries Bondex s’applique en une seule étape pour illuminer les meubles, boiseries, poutres et lambris. Ses huit coloris s’adaptent à tous les styles de décoration : romantique, vintage ou rétro. Les couleurs peuvent être mélangées entre elles offrant à chacun la possibilité de réaliser sa teinte personnelle. Séchage en 2 heures. Coloris disponibles : blanc, bois de rose, gris fusain, bleu minéral, gris galet, palombe, glycine ou béton. Prix public indicatif : 13,90 € TTC le pot (0,5 L).

6 Encaissez – Aures lance la Sango box et le Sango touchscreen, les deux équipements complémentaires de sa nouvelle offre modulaire destinée à la gestion et à l’encaissement du point de vente et de service. Le Sango touchscreen est un écran tactile “slim”. Connecté à la Sango box, le nouveau Retail PC d’Aures, il devient la colonne vertébrale d’une configuration modulaire robuste et fiable. Le design de ce système (Retail PC et écran) se décline dans les sept coloris Sango : blanc, noir, rouge, orange, bleu, cassis et gris. Prix public indicatif : N. C.

Informations fleuristes n o 279

279-64-shopping.indd 65

© Aures

© Bondex

5

65

21/08/14 15:10


Fleuristes pa s à pa s —

Jeu de lumière

— Composition réalisée par Claire Petit (Jolies Fleurs - À ARRAS, 62) pour Clayrton’s.

Les conseils de Clayrton’s → Utiliser les chutes de Zéphir et de kraft. → Temps de réalisation : 5 minutes. → Difficulté : très facile. → Prix de vente conseillé : N. C. Retrouvez d’autres réalisations sur www.clayrtons.com

66

279-66-papemballage.indd 66

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:10


1

2

3

4

5

6

1 Fournitures : un vase Crystal Light Bubble XL, Colorfil blanc, un rouleau de Zéphir rose métallisé et un rouleau de kraft Duo gris clair et rose, deux tiges d’orchidée, ciseaux, pistolet à colle, agrafeuse et compas. 2 Allumer le vase lumineux Crystal Light (grâce au bouton ON/OFF situé au-dessous du vase) et choisir la couleur adaptée avec la télécommande. 3 Dérouler le Colorfil de façon à créer une structure harmonieuse dedans/dehors.

4 Découper deux carrés de Zéphir d’environ 40 cm de côté. Insérer les carrés au fond du Crystal Light en veillant à leur donner du volume. 5 Ajouter l’eau. Glisser les fleurons d’orchidée entre les entrelacements du Colorfil. 6 Tracer des cercles de différentes tailles au compas sur le kraft Duo. Les découper et les coller ensemble de manière créer des petites décorations à coller sur le vase et/ou le Colorfil.

Informations fleuristes n o 279

279-66-papemballage.indd 67

67

21/08/14 15:10


Services - Agenda Manifestations professionnelles

fraîches. Des nouveautés raffinées très tendance.

Diffusion Autiero → Stage “Compositions et Tableaux intemporels“ avec Nicolas Rivoallan et organisé par Formagreen. Z.A La Grave Carros (06). Les lundi 22 et mardi 23 septembre 2014.

→ Le 6 octobre 2014, deuil fleurs fraîches. Petits assemblages tendances, pièces à effet et combinaisons harmonieuses.

Moinet&fils → 10 jours privilèges “Déco Noël” : vitrines de Noël. Du lundi 15 au jeudi 25 septembre 2014. → Foire d’Automne showroom cash&carry Du 29 septembre au 4 octobre 2014. → Portes ouvertes “Autour de Noël”. Les dimanche 16 et lundi 17 novembre 2014. Renaud Ditribution → Semaine commerciale “Collection Automne”. Du lundi 8 au vendredi 12 septembre 2014, à Annecy, Besançon, Châlon, ClermontFerrand, Lyon, Grenoble, Metz, Strasbourg et Reims. Du lundi 15 au vendredi 19 septembre 2014, à Angers, Avignon, Bayonne, Brest, Cadaujac, Gradignan, Hyèeres, Marseille, Montpellier, Nantes, Perpignan, Rennes, Rungis, Toulouse et Teningen.

→ Le 17 novembre 2014, Powertex. Confection et transformation de contenants pour des réalisations originales. → Le 1 décembre 2014, Noël féerique et exotique fleurs fraîches. Travail des fleurs exotiques dans des réalisations abordables.

Salons Maison&Objet

→ Du 5 au 9 septembre 2014, au Parc des expositions, Paris Nord-Villepinte. E-mail : info@ maison-objet.com Internet : www. maison-objet.com

Paris Design Week → Du 6 au 13 septembre 2014 Internet : www. parisdesignweek.fr

Formation

Equipmag

279-68-agenda-pa.indd 68

Fleur amour

→ Du 26 au 29 septembre 2014, au Château de Alden Biezen, à Bilzen (Belgique). Internet : www.fleuramour.be

Novafleur

→ Du 28 au 29 septembre 2014, au centre international de congrès Vinci de Tours (37). Internet : www.novafleur.fr

→ Du 2 au 12 octobre 2014, au Parc Expo de Mulhouse (68). Internet : www. folieflore.fr

Rungis Sensation

→ Du 7 au 9 octobre 2014, au marché international de Rungis.

Les artisanales de Chartres

→ Du 10 au 13 octobre 2014, au Parc des Expositions de Chartres (28). Internet : www. les-artisanales.com

Journées des plantes de Courson

→ Du 17 au 19 octobre 2014, au Domaine de Courson, CoursonMonteloup (91). Tél. : 01 45 55 41 74 Internet : www. domaine-de-courson.fr

Christmasworld

→ Du 30 janvier au 3 février 2015, à Francfort-sur-le-Main, Francfort (Allemagne). Internet : www. christmasworld. messefrankfurt.com

Bisou

→ Du 10 au 12 janvier 2015, à Nice – Acropolis, Nice (06). Internet : www.bisou.com

Hexagone Biarritz

→ Les 1er et 2 février 2015, Halle d’Iraty, Biarritz (64). Internet : www. hexagone.fr

Ambiente

→ Du 13 au 17 février 2015, à Francfort-surle-Main (Allemagne). Internet : www. ambiente. messefrankfurt.com

Salon d’Automne Aquiflor

→ Mercredi 10 septembre 2014, au parc des expositions de Bordeaux-Lac (hall 3). Internet : www.aquiflor.fr

Les salons professionnels

→ Les 14 et 15 septembre 2014, à Eurexpo Lyon (hall 6.1). Internet : www. hexagone.fr

68

→ Du 26 au 28 septembre 2014, au Château de Saint-Jean de Beauregard (91). Tél. : 01 60 12 00 01 Fax : 01 60 12 56 31 Internet : www.domsaintjean beauregard.com

Folie’Flore

Hexagone Lyon

SARL Hommerding → Portes ouvertes Noël. Le dimanche 9 novembre 2014.

Nicole Billant, aux Ets Neuville La Prade, Var → Le 15 septembre 2014, assemblages petits budgets fleurs

Fête des plantes d’automne

→ Du 16 au 18 septembre 2014, au parc des expositions porte de Versailles, à Paris. Internet : www. equipmag.com Informations fleuristes n o 279

21/08/14 15:09


PARIS / SEPTEMBER 5-9, 2014 / JANUARY 23-27, 2015 PARIS NORD VILLEPINTE

GO CRAZY IN PARIS… OVER A TEA TOWEL

M&O PARIS 5-9 SEPT. 2014 / 23-27 JANV. 2015 * À PARIS, CRAQUEZ POUR... UN TORCHON

WWW.MAISON-OBJET.COM

INFO@SAFISALONS.FR ORGANISATION SAFI, FILIALE DES ATELIERS D’ART DE FRANCE ET DE REED EXPOSITIONS FRANCE / SALON RÉSERVÉ AUX PROFESSIONNELS / IMAGE © FILIP DUJARDIN / DESIGN © BE-POLES

279-68-agenda-pa.indd 69

21/08/14 15:09


Services - Petites annonces CORSE – Station touristique

→ Vend fond de commerce

cause retraite Superficie : 60 m2 Bail : Fleurs aquariophilie, Déco et autre. Bon CA – Renseignement – Tél : 04 95 60 20 22

Pour communiquer dans

Prochain numéro : octobre-novembre 2014 Envoyez vos petites annonces avant le 18 septembre 2014

contactez Aurélie Boyer (chef de publicité) au 01 77 92 95 34 ou par mail : aboyer@infopro-digital.com

Les petites annonces Pour acheter ou vendre un commerce, pour offrir ou trouver un emploi, pour réaliser une bonne affaire

TARIFS Demande d’emploi : 50 € TTC (41,80 t HT). Transactions commerciales et offres d’emploi : 75 € TTC (62,70 t HT). Domiciliation : 8,50 € TTC (7,10 t HT). Écrire lisiblement en lettres capitales en utilisant la grille ci-dessous.  Retourner à Informations Fleuristes Petites Annonces - Eva Lecomte Antony Parc II 10, place du Général-de-Gaulle - 92160 Antony Tél. 01 77 92 96 47 - Fax 01 77 92 98 28

Chaque annonce comporte un maximum de 10 lignes de 20 signes (lettres ou espaces). Au-delà, chaque ligne supplémentaire : 8,50 € TTC (7,10 € HT). Pour tout effet de composition (gras, encadré) rajouter 14 € TTC (11,70 E HT). Société : Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Fax : Je désire domicilier les réponses au journal qui transmettra oui non

Annonce

€ TTC

Lignes supplémentaires

€ TTC

Domiciliation

€ TTC

Effet de composition

€ TTC

Total

€ TTC

Règlement par chèque bancaire, à l’ordre de ETAI-Informations Fleuristes joint obligatoirement à la commande ou par carte bancaire expire fin

279-68-agenda-pa.indd 70

21/08/14 15:09


Vendez

plus de fleurs !

Nos présentoirs ne servent pas qu’à vendre des cartes, ils servent à vendre vos fleurs ! Les consommateurs achètent en moyenne

C’est ça, l’engrais pour fleuriste PARTNERS

constatent que vous en vendez, ils entreront

ment conçues pour votre clientèle, sur des

sept cartes de souhaits par année. S’ils plus souvent dans votre commerce.

Le mécanisme d’achat spontané sera activé : des clients qui ne seront entrés que pour

acheter une carte sortiront… avec des fleurs. Soit pour offrir, soit pour s’offrir.

EXP&RIENCE

PARTNERS

CARD. Des cartes de souhaits spéciale-

présentoirs verticaux attractifs. Un produit complémentaire à votre offre historique, qui a pour effet direct d’augmenter vos ventes

de fleurs. Après l’engrais pour fleurs, voici l’engrais pour fleuristes!

card

Vous vendrez plus de fleurs ! Partners Card se place parmi les éditeurs carterie les plus innovants de l’hexagone.

Adoptez un présentoir, c’est simple et sans engagement ! www.vendezplusdefleurs.com Tél : 05 46 09 41 14

279-1-couv.indd 5

22/08/14 10:19


© Informations Fleuristes

Prochain numéro

n o  2 8 0 — oc t obre - n o v embre 2 0 1 4

Fleuristes et funéraire Plus qu’un service

n o  2 8 1 —

Dossier Véhicules utilitaires

Informations Fleuristes est édité par ETAI - Antony Parc II - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 92186 ANTONY Cedex - Tél. : 01 77 92 92 92 . ­Directeur de la publication : Christophe Czajka – Directeur du Pôle Magazines spécialistes : Pierre-Dominique Lucas – Directrice des rédactions : Sabine Durand e-mail : sdurand@infopro-digital.com – Rédactrice en chef : Véronique Cottier (96 04)- e-mail : vcottier@ etai.fr – Secrétariat de rédaction : Amandine Benoit (96 02) - e-mail : abenoit@etai.fr – Directeur studio magazine : Thierry Michel – Rédactrice-graphiste : Hélène Virey – Conception : Eric Beaupré et Olivia Grandperrin – Ont collaboré à ce numéro : Peggy Cardin-Changizi et Marie Roques – Photo de couverture : Véronique Cottier – Directeur commercial secteurs distribution et auto : Maxime Giraudy – Directrice publicité pôle distribution : Régine Louvet (96 49) - e-mail : rlouvet@infopro-digital.com – Chef de publicité : Aurélie Boyer (95 34) - e-mail : aboyer@infopro-digital.com – Assistante de publicité-PA : Eva Lecomte - e-mail : elecomte@infopro-digital.com – Directeur marketing, diffusion, abonnements : Jean-Baptiste Alline – Diffusion et Marketing clients : Laurence Vassor - e-mail : lvassor@ infopro-digital.com – Promotion : Marie-Sophie Leprince - e-mail : msleprince@infopro-digital.com – Dépôt légal : à parution – Commission paritaire : 0519 T 85005 – ISSN : 0290-683X – Imprimerie : Imprimerie de Champagne - Z.I. Les Franchises – 52200 LANGRES – SAS au capital de 47 111 184 euros – Siret : 806 420 360 00117 – Code APE : 5814Z. Pour s’abonner :  : abo@infopro-digital.com –  : 33(1) 77 92 99 14 - lundi au vendredi (9h à 12h - 14h à 17h / 16h vendredi) –  : 33(1) 77 92 98 15 –  : INFOPRO Digital (GISI - ETAI) - Service Abonnements - Antony Parc II - BP 20156 - 92186 Antony Cedex – 1 an, France : 59 € ttc (dont TVA 2,10 %) - Etudiants, étranger : nous consulter. Toute reproduction, même partielle, des articles et illustrations parus dans Informations Fleuristes est interdite. Informations Fleuristes décline toute responsabilité pour les documents remis.  Les manuscrits non-insérés ne sont pas rendus.

72

279-1-couv.indd 6

Informations fleuristes n o 279

21/08/14 18:20


Profile for INFOPRO DIGITAL

Feuilletable fleuristes 279  

Feuilletable fleuristes 279  

Profile for infopro