Page 1

www.lechotouristique.com

N° 3105 > 2€50 Du 11 au 17 avril 2014

E Notre dossier

commeNt évolue votre stratégie digitale ?

A made iN fraNce

touristique

uNe Nouvelle espèce de zoo Naît à paris

✎ formatioN

respoNsable groupes : uN poste touche-à-tout

La Birmanie,

un pur joyau


une production EXCLUSIVE

pour agences PERFORMANTES

Destinations évasion • CANARIES (TOUTES LES ÎLES) • GRÈCE • CRÈTE • RHODES

• MADÈRE • MONTENEGRO • MAROC • TUNISIE

RÉSERVATION AU

01 42 25 54 02 OU CLIQUEZ SUR L’ONGLET ÔVOYAGES EN ACCÉDANT AU SITE PRO WWW.THALASSO-TO.COM


édito

À Fleur de peau

À

l’heure de notre bouclage, mercredi midi, le nom du nouveau secrétaire d’état au Tourisme n’était pas encore officiellement dévoilé. Mais Fleur Pellerin n’a pas coupé court à la rumeur qui la donnait largement favorite. Et l’ampleur du soutien qu’elle a reçu sur la twittosphère est une première. De Frédéric Mazzella (fondateur de BlaBlaCar) à Marc Simoncini (fondateur de Meetic), en passant par Nathalie Andrieux (DGA de La Poste), tous ces décideurs se sont engagés pour que l’ex-ministre déléguée à l’Économie numérique, à l’innovation et aux PME reprenne ses fonctions, dans lesquelles, selon eux, « En détachant le tourisme elle excelle. Ont-ils été ende Bercy, les professionnels tendus ? En tout cas, cette vague d’enthousiasme doivent-ils y voir une volonté spontanée devrait être de nature à rassurer les padu gouvernement de donner trons de l’e-tourisme qui devraient trouver en elle davantage de moyens au - si elle est bien confirmée tourisme outgoing ? » à ce poste - une interlocutrice à la hauteur des enjeux de leur secteur, qui, pour la première fois cette année, montre ses premiers signes de maturité pour ne pas dire d’essoufflement (voir notre dossier).

Le rattachement du secrétariat d’état au Tourisme au Quai d’Orsay, une première là aussi, devrait également plaire aux touropérateurs, qui plaident depuis longtemps pour une collaboration étroite avec le ministère des Affaires étrangères, particulièrement sur les questions de sécurité et de géopolitique. Il devrait aussi aider à faire passer la pilule de l’absence d’un ministère du Tourisme de plein exercice, que syndicats et associations n’ont pas immédiatement manqué de regretter. En détachant le tourisme de Bercy, les professionnels doivent-ils y voir une volonté du gouvernement de donner davantage d’importance et de moyens au développement du tourisme outgoing ? Pas forcément. En projetant d’associer le commerce extérieur au tourisme au sein d’un même secrétariat d’état, l’idée est certainement bien plus globale et renvoie à la démarche initiée début 2013 par quatre ministres : construire la marque France. Et la faire enfin rayonner à l’international tant d’un point de vue touristique, qu’économique, technologique, diplomatique ou encore culturel. Céline Perronnet

rédactrice en chef adjointe cperronnet@lechotouristique.com

Retrouvez-nous également sur : www.lechotouristique.com twitter #lechotouristique Facebook Google + Pinterest

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014




Déposez votre dossier en ligne dès aujourd’hui !

10 Trophées pour révéler et récompenser votre inventivité Découvrez nos 10 Prix dans les catégories suivantes J Animation point de vente J Campagne de communication destinations étrangères J Concept hôtelier J Offre affaires J Offre thématique France J Technologique J Tourisme durable J Service à bord transporteur J Service clients J Site B to B

DATE LIMITE DE DÉPÔT DES DOSSIERS :

25 AVRIL 2014

Tous les Trophées Innovation 2014 sur

www.lechotouristique.com/trophees-innovation Un évènement de :

En partenariat avec :

Plus d’informations : 01 77 92 97 35 • trophees@lechotouristique.com


sommaire

8

notre dossier

comment évolue votre stratégie digitale ? Sites internet, services mobiles, réseaux sociaux, data marketing… Notre partenaire Next Content a mené l’enquête auprès de 126 décideurs.

16

Photo de Une © Thinkstock

18 13 06 . L’essentieL du web 12 . CHiFFres 13 . La question

15 . FoCus éCo

le voyage d’affaires suit de près les dépenses hôtelières

16 . made in FranCe

Comment les compagnies aériennes misent sur les services additionnels ?

Une nouvelle espèce de zoo naît à Paris

14 . La paroLe à

la Birmanie, un pur joyau

Georges Colson, membre du conseil de surveillance de Fram

18. destination 26. Formation

responsable groupes : un poste touche-à-tout

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014

28 . on a testé pour vous

le vol Paris–Papeete sur air Tahiti Nui

29 . nomade et ConneCté

rendezvousCheznous.com part à la rencontre des locaux

30 . La it List de…

Nicolas Gusdorf, DG de Mutuaide assistance et président du SNSa

5


L’ESSENTIEL du web

www.lechotouristique.com

l

w

inTernaTional

Pierre&Vacances va ouvrir deux nouveaux centers Parcs en France le groupe de tourisme et d’immobilier a annoncé le 28 mars qu’il allait ouvrir à l’été 2018 deux nouveaux Center Parcs en France, dans le Jura et en Saône-et-loire, pour un investissement de 340 millions d’euros hors taxe. Sur ces deux sites, Center Parcs développera une configuration «Midsize», comportant l’habituel espace aquatique tropical ainsi que 400 cottages. Un 5e site ouvrira dans la Vienne en 2015. actuellement, Center Parcs compte 20 sites à travers l’europe, dont 4 en France.

© laurence rousseau

chicago affiche son envie de tourisme

brand USa, dont la mission est de promouvoir la destination états-Unis, a sorti le grand jeu pour accueillir les 6000 représentants du tourisme venus du monde entier. le salon du tourisme américain génère plusieurs milliards de dollars de business chaque année. les représentants français ont profité de leur visite pour réclamer plus d’investissements sur le marché national.

Y

Fleur Pellerin hérite du tourisme

© William beaucardet / SnapCar

le ConFliT

les tractations politiques entourant la nomination d’un secrétaire d’état au Tourisme continuent de passionner les acteurs de l’industrie. Partagée plus de 400 fois, l’annonce de la nomination de Fleur Pellerin a enflammé le web. Soutenue par de nombreux entrepreneurs du numérique via des pétitions diffusées sur les réseaux sociaux, elle semble tenir la corde pour obtenir le poste, probablement rattaché au portefeuille de laurent Fabius.

les Vtc se déchirent Toujours en conflit avec les taxis, une nouvelle rupture a eu lieu, au sein des VTC eux-mêmes. Certains opérateurs se présentant comme transporteurs historiques de luxe dénoncent les prix pratiqués par les nouveaux entrants sur le marché, trop concurrentiels. Mais eux aussi réclament l’accès aux aéroports et aux gares, comme les taxis.



le PlUS déCalé

E

m Park et suites rachète Appart’city l’enTrePriSe en VUe

Park et Suites s’offre son concurrent appart’City, devenant ainsi le nouveau leader français sur le segment des apparts-hôtels. les établissements 2 et 3 étoiles passeront sous l’enseigne appart’City et les 4 étoiles sous celle de Park et Suites. en 2013, Park et Suites a réalisé un chiffre d’affaires de 87 millions d’euros sur ses 55 établissements. appart’City a enregistré 90 millions d’euros de ventes l’an dernier, avec 73 établissements.

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com

© Guittet Pascal

Pow wow 2014 :

u

la bonne idée


du web L’ESSENTIEL L’ESSEN

y

noTre exClU

en exclusivité pour l’écho touristique, Google France livre son classement des recherches effectuées par les Français qui ont préparé un voyage, sur son moteur de recherche, au cours du premier trimestre 2014. divisé en 3 catégories (vols, hôtels, séjours), il confirme l’intérêt pour les citybreaks en europe : Paris, londres, barcelone sont au top et amsterdam connaît une forte progression. Seule new York se distingue parmi les destinations long-courriers. les vols et séjours au Maroc sont également très prisés. les recherches sur la Tunisie repartent à la hausse mais sont loin de leur niveau antérieur à la révolution de 2011.

© Camdelat

© Ton Hurks / Pierre&Vacances

Voyage : le top 10 des requêtes sur Google

AVril

B

le PlUS lU

le qatar prêt à racheter el la tour eiffel

l

e traditionnel article décalé du 1er avril a rencontré un vif succès sur le site de l’écho touristitouristi que. inspiré par la rédaction daction de France inter, ce canular démon anular démontre l’attachement des acteurs du tourisme à la dame de Fer, symsym bole de la France à travers vers le monde. Cependant, la côte de la tour eiffel, évaluée à 434 milliards de dollars par une étude italienne, écarte toute intention de rachat par quiconque. le symbole est tellement fort qu’un éventuel prix de vente se doit d’être symboliquement prohibitif. Pas d’inquiétude donc : la tour eiffel restera sous pavillon français !

trophées de l’innovation :

il reste 15 jours pour poser votre candidature

© appart’City

V

ous avez jusqu’au 24 avril pour déposer votre dossier de candidature dans le cadre de la troisième édition des Trophées de l’innovation de l’écho touristique. il vous suffit de vous rendre sur notre site www.lechotouristique.com et de télécharger le dossier pour postuler dans l’une des dix catégories : meilleure innovation concept hôtelier, développement durable, site btob, service clients… le concept et/ou le produit que vous souhaitez mettre en valeur doivent impérativement avoir été réalisés au cours de l’année 2013. les lauréats des trophées 2014 seront distingués lors d’une grande soirée parisienne au mois de juin.

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014




Notre dossier Technologie

Comment évolue votre

stratégie digitale ? Sites Internet, services mobiles, réseaux sociaux, data marketing… Quels sont les grands leviers des stratégies digitales dans notre secteur ? Notre partenaire Next Content a mené l’enquête auprès des décideurs.

iNterNet représeNte

38 % du total

des ventes chez les acteurs multicanaux (présents online et offline, via le téléphone, les agences physiques…).



L

e cabinet d’études Next Content publie la première édition de l’observatoire de l’e-tourisme. Pour ce faire, son équipe a sondé au mois de mars 126 décideurs du secteur privé, avec la complicité de L’Écho touristique, mais aussi 76 décideurs du tourisme institutionnel. Les conclusions que nous présentons concernent les seuls acteurs du privé.

Des ventes en ligne à géométrie variable

Cette enquête dresse un bilan chiffré des réservations digitales, tous écrans confondus.

En 2013, 61% des acteurs interrogés ont affiché des ventes en ligne égales ou inférieures à 9M€. Et 10% ont engrangé 200M€ au minimum. Sans surprise, des écarts importants existent entre les professionnels, soit entre TO, agences, hébergeurs et transporteurs. Et surtout, une proportion non négligeable (10% des répondants) d’entreprises observe désormais un repli en matière de réservations online. Certains sites matures peinent à se stabiliser, alors que de nouveaux entrants viennent les challenger. Pour mémoire, les ventes de voyages des sites leaders de la Fevad (Fédération e-commerce et vente à dis11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


Technologie Notre dossier

© Fotolia

Smartphones et tablettes mobilisent

Pour les décideurs, quatre enjeux digitaux vont dominer d’ici deux ans : l’adaptation aux évolutions technologiques, la recrudescence des usages mobiles, la puissance de Google et l’émergence de nouveaux modèles économiques concurrents. Le responsive design et la géolocalisation sont au cœur des projets mobiles 2014. Il s’agit aussi de piloter la relation client de bout en bout. « Nous avons l’opportunité sur le mobile d’accompagner le client pendant le séjour, ce que les OTAs ne font pas », souligne Romain Roulleau, directeur ecommerce du groupe Accor. À l’horizon 2015, les décideurs anticipent que le mobile et la tablette pèseront environ 20 % des réservations. Selon 70 % des acteurs privés interrogés, les réservations sur tablettes sont déjà supérieures à celles

pour + de

6

professioNNels du tourisme sur 10, dans le secteur privé, l’audience web continue de progresser.

observées sur mobiles. « La rapide percée du mobile a pris tout le monde par surprise », commente Petra Friedman, présidente EMEA du groupe HomeAway/Abritel. « 30 % de notre trafic vient des smartphones et des tablettes, sur lesquelles la conversion est comparable à celle observée sur les desktops ».

Les réseaux sociaux servent l’image

Les réseaux sociaux, eux, peuvent autant satisfaire que décevoir les professionnels. La majorité des décideurs (58%) estime que Facebook contribue au développement de l’activité. Ils sont une minorité à le penser s’agissant de ses concurrents. La déception l’emporte même sur l’ensemble des réseaux sociaux parmi les sites à forte audience. Toutefois, il ne faut pas jeter les réseaux sociaux avec l’eau du bain. « Ils ne sont pas faits pour vendre », rappelle Yves Tyrode, DG de Voyages-sncf.com, dont l’application Facebook Petits voyages entre amis génère assez peu de dossiers. « Ils permettent d’améliorer la noto- 4

des sites de to

et d’agences de voyages affichent une marge d’exploitation positive en 2013.

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014

vous ?

dans le secteur privé, 58% des décideurs du tourisme jugent l’apport de Facebook positif sur le développement de leur activité. En revanche, ils estiment l’utilisation des autres réseaux sociaux plutôt négative comme levier commercial. Source : Next Content.

Évolution du montant des réservations en ligne en 2013 (Parmi les agences, TO, hébergeurs et transporteurs) Progression modérée

2 %

Forte progression (+ de 10 %)

Stable

16 %

légère baisse

6%

46 %

Forte baisse (+ de 10 %)

3%

les principaux enjeux et défis d’ici fin 2015 sur internet (3 réponses possibles, secteur privé)

seulemeNt

56 %

= le saviez-

l’émergence et la concurrence de nouveaux modèles économiques

la puissance de Google

2 %

2 %

le déplacement des usages sur mobiles

36 %

41 %

l’évolution technologique

Source : Next Content.

tance) ont augmenté de 3% en 2013, après une année 2012 plus tonique (+7%), déjà en retrait par rapport à 2011 (+14%).




Notre dossier Technologie

4 riété de la marque ». S’agissant de l’apport en

lioration du taux de conversion. « Notre grand chantier, c’est le multi-écrans et la refonte du couloir de réservation multi devices », indique pour sa part Romain Roulleau, chez Accor. Avec une difficulté de taille : l’impossibilité de suivre le parcours du cyber-voyageur (63 jours selon Google !) d’un écran à l’autre. Une solution technologique reste à inventer.

termes d’image, les décideurs partagent un vrai satisfecit. De par la combinaison de sa puissance et de sa capacité de ciblage, Facebook surnage. A contrario, Twitter et Google + sont les moins bons élèves.

Investir, mais avec parcimonie

+ Pour en

savoir plus www.next-content.com/ www.fevad.com www.lechotouristique.com/ article,6346

Personnaliser pour fidéliser

Pendant longtemps, les réseaux sociaux ont été appréhendés comme un levier gratuit de communication, grâce à la viralité. Cette logique atteint ses limites compte tenu de la compétition exacerbée entre les marques sur de telles plates-formes, mais aussi du changement d’algorithme de Facebook. « Au regard de l’audience et du trafic que les réseaux sociaux génèrent, les acteurs du voyage sont désormais prêts à payer pour améliorer la visibilité de leurs publications et renforcer les mécanismes de propagation naturelle », explique Stéphane Loire, directeur associé de Next Content. En matière de marketing et de communication digitale, les entreprises vont toutefois veiller à la dépense. L’observatoire Next Content souligne qu’elles vont travailler fort leur notoriété, pour favoriser aussi le trafic spontané. Voire réduire les investissements en matière de liens sponsorisés et de display (affichage). Il y aura des arbitrages à opérer, avec toujours en ligne de mire l’amé-

L’optimisation de l’efficacité commerciale du site, le CRM et le Data marketing (personnalisation), sont in fine les priorités des sites de voyage, en particulier des plus grands. « Il est devenu difficile d’améliorer son taux de conversion avec les techniques classiques d’optimisation, estime Stéphane Loire. C’est pourquoi les entreprises du tourisme investissent de plus en plus dans le data marketing. Il s’agit d’un levier prioritaire pour personnaliser son site, ses offres et ses campagnes publicitaires. L’idée de capitaliser sur ses propres bases clients a clairement le vent en poupe ». Près des deux tiers des décideurs du secteur privé prévoient une hausse des investissements autour de cette personnalisation des offres. Reste à ne pas enfreindre les fondements du respect de la vie privée, si chères à la CNIL, notamment. linda lainÉ

R Un parfum d’optimisme Qu’ils pilotent un hébergement, un voyagiste ou un distributeur, les décideurs du secteur privé ont du baume au cœur. Pour 63 % des répondants, la conjoncture va s’améliorer sur leur propre marché en 2014. La plupart d’entre eux s’attendent toutefois à un rebond modeste. D’ailleurs, pas une seule agence ni un seul TO n’imagine une forte reprise de l’activité.

10

Ce sont les sites les plus fréquentés qui se montrent les plus positifs : environ 70% des décideurs de site à forte audience (plus de 500000 visites) anticipent un redressement du contexte conjoncturel. Ils peuvent donc escompter une croissance de l’activité, ce qui est une clé maîtresse pour l’amortissement des coûts fixes. Mais les responsables interrogés n’oublient pas que leur site devra gagner en efficacité

pour atteindre ou améliorer leur rentabilité. D’ailleurs, qui gagne de l’argent sur Internet ? La question est aussi complexe que tabou. Dans le cadre de l’observatoire de Next Content, seulement 50 décideurs ont fourni des indications sur leur rentabilité. Résultat : 56% des sites de TO et d’agences de voyages affichent une marge d’exploitation positive en 2013. Ils seraient 93% parmi les hébergeurs.

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


Chiffres

500 Me 36,7 M C’est le montant

des investissements des parcs de loisirs européens pour leurs nouveautés 2014. ils espèrent profiter d’une saison aussi prospère qu’en 2013, pendant laquelle la météo clémente et les événements spéciaux ont rencontré un franc succès.

ont été enregistrées à Paris en 2013, selon les chiffres de l’observatoire économique du tourisme parisien. Une fréquentation quasiment stable (-0,5%) par rapport à 2012, faisant de l’exercice 2013 une réussite pour l’hôtellerie parisienne.

202 e

210

par un touriste du Moyen-Orient pour une nuitée en France, bien plus que nos voisins espagnols, qui déboursent 99 euros en moyenne par nuit pour dormir en France.

suite à un accident dans l’aviation commerciale en 2013, selon les statistiques de l’iaTa sur la sécurité aérienne. C’est 204 de moins qu’en 2012, faisant de l’année 2013 la plus sûre depuis 1939.

C’est le prix moYen dépensé

+22 %

C’est la progression

en nombre de visiteurs uniques en 2013 pour le site de l’Office National allemand du tourisme, www.germany.travel, soit 6,5 millions de visiteurs.

C’est le nombre

C’est le nombre de déCès

1,6 Million

C’est le nombre de vues sur Youtube

de la campagne de promotion du Club Med, le Ballet , fait le buzz depuis le 9 mars. le ton décalé du Club Med, devenu premium et rendant hommage à son passé grand public, a séduit les internautes, augmentant de 44,5% les citations autour de la marque sur les réseaux sociaux.

63 000 de visiteurs qu’a reçu le Salon Destination Nature, en un week-end, pour sa 30e édition. le salon des nouvelles randonnées a accueilli 350 exposants et a attiré 14 000 fans sur les réseaux sociaux.

12

de nuitées

102 635

C’est le nombre de visiteurs

accueillis par le Salon Mondial du Tourisme pour son édition 2014, soit 10 000 de moins qu’en 2013. les organisateurs du salon expliquent notamment cette baisse de fréquentation par une météo clémente.

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


La question de La semaine

© Air France

Comment les compagnies aériennes misent sur les services additionnels Air France, corsair, hop ! et Air caraïbes ont intégré leurs produits dans les GDs et cherchent à développer leurs ventes indirectes.

ProGression Des revenus ADDitionnels DAns le monDe ( En milliards de dollars )

2011 32,5 2010 22,6

C’

est le nouveau graal des compagnies aériennes. Le nombre de services additionnels, des cartes cobrandées aux locations de voitures, se multiplie. En 2013, les revenus générés par ces produits ont approché les 42 milliards de dollars, une croissance de 90 % en trois ans, d’après une étude du cabinet IdeaWorksCompany. Les majors américaines ont pour l’instant une longueur d’avance, 10 % de leurs revenus provenant de ces services contre 6 % au niveau global. Mais les compagnies françaises tentent de combler leur retard. Les transporteurs ont le choix de développer deux types de services additionnels. Les premiers sont créés grâce à la décomposition des prestations, sur le modèle des low cost. Air France, avec ses tarifs Mini, propose ainsi des billets qui n’incluent pas les bagages. Les seconds correspondent à un véritable service,

parfois déjà proposé sur les classes supérieures (repas gastronomique et accès au salon) ou créé avec des partenaires.

Un développement qui passe par les agences

Hop ! a ainsi noué plusieurs partenariats (Booking pour les hôtels, Europcar pour la location de voitures ou Smart Park pour le parking) tandis que XL Airways propose des menus à la carte et Corsair développe ses Services +, comme le choix du siège, le plateau-repas amélioré ou l’accès prioritaire à l’embarquement. « Les services annexes, en 2013, cela représente moins de 1% du chiffre d’affaires. Mais le nouveau modèle devrait permettre d’aller vers les 5% », estime Lionel Guérin, PDG de Hop !. Air France, avec environ 5% de son chiffre d’affaires provenant de ces services, espère également progresser rapidement. Un développement qui ne pourra se faire sans l’aide des agences de voyages. Depuis

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014

2012 36,1

2013 42,5

Source : Rapport 2013 IdeaWorksCompany/Car Trawler

quelques années, les GDS développent des systèmes simplifiés pour la réservation des services additionnels avec la norme Electronic Miscellaneous Document. La solution Amadeus Ancillary Services, balbutiante en 2012, compte déjà 21 compagnies aériennes (dont Air France KLM, Hop!, Corsair et Air Caraïbes) et d’autres, comme XL Airways, vont l’intégrer cette année. Mais le réflexe de la vente additionnelle est encore peu présent. Pascal Gardin, directeur commercial de Corsair, compte sur la mise en place inédite d’une commission sur ces services, qui vient de passer de 2% à 10%. « Cette hausse vise à lever les freins des agences. Mais nous allons aussi communiquer auprès des réseaux et proposer des formations », explique-t-il. Si les agences finissent par se révéler aussi performantes que les sites Internet des compagnies françaises, le total des ventes pourrait être multiplié par deux ou trois. FAbrice buGnot

13


OpiniOn La parole à...

« Je ne compte pas réintégrer

Fram »

Dr

l’éviction surprise de thierry miremont ouvre une nouvelle période de réorganisation chez Fram. De quoi favoriser un retour de Georges colson aux manettes ? les réponses de l’intéressé.

GeorGes Colson,

membre du conseil de surveillance de Fram

^ lechotouristique.com 4 retrouvez son

parcours professionnel sur notre carnet des décideurs.

l’Écho touristique : pourquoi le conseil de surveillance de Fram a-t-il mis fin à la mission de thierry miremont à la présidence du directoire du groupe ? Georges colson : Tous les actionnaires ont décidé ensemble qu’il fallait mettre un terme à la période de transition afin de faire des économies. Le modèle du management de transition, qui

14

repose sur le recours à des cabinets spécialisés, coûte cher. vous le verrez dans les résultats que le groupe va publier prochainement. Nous avons été obligés de passer par le stade de la transition. Thierry Miremont et le cabinet valtus ont fait du bon travail, mais il n’était plus raisonnable de dépenser autant à un moment où nous redressons la maison. Nous allons reprendre un modèle de gestion serrée, en interne, en bon père de famille. il se murmure que le licenciement express de Bruno Abenin, directeur du réseau des Ambassades, par thierry miremont aurait précipité son éviction. est-ce le cas ? il est certain que ce n’est pas dans l’esprit de Fram de vider les gens comme ça, mais il ne faut pas tout mélanger. Le départ de Thierry Miremont a été décidé d’abord pour des raisons économiques. comment va s’organiser à l’avenir la direction de Fram ? Le directoire est pour l’instant présidé par Marie-Laurence vieuille Féral (nièce de Georges Colson, Ndlr) et Georges vialard (directeur de la production, Ndlr). La nouvelle organisation se prépare, et le directoire va

être élargi dans les prochaines semaines. Mais je ne veux rien dire de plus sur le sujet. cette énième réorganisation du groupe intervient quelques semaines avant la fin de votre mandat à la présidence du snAV. préparez-vous votre retour chez Fram ? Les affaires de Fram me concernent évidemment, mais je n’ai aucun rôle opérationnel et je n’ai aucune intention d’en reprendre un. Je ne quitte pas le SNav pour réintégrer Fram, je ne compte pas me faire réembaucher. l’entrée de nouveaux actionnaires au capital du groupe est-elle toujours d’actualité ? absolument, soit par le biais d’un élargissement du capital, soit par le biais d’une cession des parts. Je n’ai pas caché, depuis plusieurs années, ma volonté de sortir du capital, et c’est toujours le cas. L’arrivée d’un nouvel investisseur débouchera certainement sur une nouvelle organisation, puisqu’il est habituel dans de pareilles circonstances que le nouvel entrant place ses hommes. À moins de deux semaines des élections à la présidence

du snAV, avez-vous un favori pour vous succéder ? Non. Ce que je souhaite, c’est qu’il y ait plusieurs candidats. À ce stade (au 8 avril, Ndlr), seul Lucien Salemi s’est déclaré. Nous supputons que Jean-Pierre Mas se lancera également dans la course. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 avril. prOpOs recueillis pAr christOphe plOtArD

• selon nos informations, le désormais ex-président du directoire du groupe, nommé à ce poste le 20 juin 2013, était depuis sa prise de fonctions salarié de Fram, enchaînant des contrats à durée déterminée de trois mois. Fin mars marquait la fin du troisième contrat de ce type, qui n’a donc pas été renouvelé. Au début de l’année, une source interne avait pourtant confié que l’embauche de Thierry Miremont en CDI était prévue. Avant d’être manifestement annulée.

11 avriL 2014 - www.lechOtOuristique.cOm


Gestion focus éco

Le voyage d’affaires suit

de près les dépenses hôtelières La maîtrise des budgets dédiés à l’hôtellerie et aux frais de mission est devenue une des premières préoccupations des entreprises.

© Fotolia

E

n deux ans, le poids de l’hôtellerie dans le voyage d’affaires a progressé de 4 points, à 23,6%, tandis que celui du transport a baissé de 16 points à 53%. Alors que le prix moyen des billets d’avion chute, celui des chambres d’hôtels continue à croître. L’hébergement, qui représente 4,7 milliards d’euros de dépenses pour les entreprises, selon le dernier baromètre EPSA, est donc devenu un des principaux leviers d’économie dans les politiques voyages. Comme le rappelaient les différents acteurs présents au Market Place du voyage d’affaires, la semaine dernière, cette maîtrise des coûts se heurte toutefois à plusieurs obstacles. Le premier est lié à l’importance des réservations en direct. La part de réservations intermédiées a progressé de 4 points l’an dernier, mais elle ne dépasse pas 27 %, contre plus de 65 % pour les transports. Un problème renforcé par les nouvelles politiques des hôteliers, qui cherchent à réduire leurs coûts de distribution en attirant les voyageurs d’affaires en direct.

C’est le cas de Best Western France et de son offre Best Corporate ou d’Accor avec son contrat Away on Business.

Nouvelles attentes des voyageurs

De plus, si 58% des entreprises réalisant moins de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires ont des politiques bien définies en matière d’hôtellerie, elles ont du mal à les faire respecter par leurs collaborateurs, qui se plaignent d’une offre trop restreinte ou ne souhaitent pas modifier leurs habitudes. Les nouvelles attentes des voyageurs (logements chez l’habitant, apparts-hôtels, résidences hôtelières, hôtels indépendants) vont également obliger les entreprises et les centrales de réservation

v Quel bilan en 2013 ?

Si la plupart des acteurs s’accordent à dire que 2014 sera « l’année de la reprise » dans le voyage d’affaires, les données pour 2013 divergent. Le baromètre EPSA estime que les dépenses ont progressé de 2,3% l’an dernier, à 26 milliards d’euros alors que celui d’Avexia annonce une baisse de 1,5%, à 28mil-

www.Lechotouristique.com - 11 avril 2014

hôtelières à renforcer de nouveau leurs inventaires sur ces produits. L’autre défi des entreprises est lié à la gestion des frais associés à l’hôtellerie. Les frais de mission dépassent parfois le prix d’une nuit d’hôtel. Les entreprises, dans leurs contrats, jouent donc de plus en plus sur les services inclus comme le wifi, le parking ou les petits déjeuners dans le prix de la nuitée. Mais il est très difficile de tracer tous ces frais. Pour Stéphane Laforcade, président de Hotel Corporate System, on ne peut pas tirer d’analyses poussées des données issues de l’hôtellerie puisque celles-ci n’intègrent pas la catégorie de l’hôtel, le nombre de nuits, ou d’autres informations comme les frais de petit-déjeuner ou le wifi. Fabrice bugnot

liards d’euros. Cette différence est probablement liée à la difficulté d’évaluer les transactions désintermédiées et le volume des frais de mission. Le volume du BSP, en baisse de 3,6%, et le recul des ventes SNCF, de 2%, indiquent plutôt une régression des dépenses liées aux voyages d’affaires l’an dernier.

15


made in france Événement

une nouvelle espèce de

Zoo

© Camdelat

naît à Paris L’ancien zoo de Vincennes rouvre ses portes après une rénovation complète et avec l’ambition de devenir une nouvelle grande attraction parisienne.

L

a terminologie est importante. C’est le Parc zoologique de Paris qui accueillera les visiteurs à compter du 12 avril prochain et non plus le zoo de Vincennes. Une nouvelle appellation touristiquement bien plus parlante, pour « une nouvelle espèce de zoo » qui offre à la capitale un lieu voulu exceptionnel. Ses concepteurs disent que « ce sera l’un des plus beaux zoos du monde ». Après six ans de fermeture et deux ans et demi de travaux pharaoniques, la métamorphose est effectivement spectaculaire et le concept innovant pour un investissement de 167 M€. Le Muséum National d’Histoire Naturelle, auquel le parc zoologique est rattaché, explique que « ce n’est pas une simple attraction » qui a été ima-

16

titre 002

ginée mais « un tour du monde de la biodiversité » à des fins pédagogiques. Symbole de cette ambition, le parc de la Porte Dorée, qui fête cette année ses 80 ans, est désormais divisé en cinq biozones (Europe, Sahel-Soudan, Guyane, Madagascar et Patagonie) et accueille sur 14 hectares un millier d’animaux représentant 180 espèces. L’installation a été particulièrement pensée, trop diront certains au point d’en perdre la magie d’antan, avec de grandes baies vitrées qui doivent permettre de voir l’intérieur de certains enclos, « comme en immersion ». Surtout, une grande volière et une grande serre « intelligente » de 4 000 m2, qui reproduit le climat des zones tropicales humides, promettent de la transparence inédite. Les deux lieux pourraient, comme la Grande Galerie de l’Évolution du musée, accueillir des événements privés. Pour le grand public, l’entrée dans ce zoo urbain new look aura un prix, non négligeable : 22 € pour un adulte et tout de même 14 € pour les moins de 11 ans. Les tarifs groupes sont encore sur demande. Pascale Filliâtre

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


Paris - Bombay vol direct à partir du 14 mai 2014 départ 21h10 - CDG 2C

www.jetairways.com


destination Birmanie

La Birmanie, un pur joyau V «

oici la Birmanie, un pays qui sera différent de tous ceux que tu connais », écrivait le romancier britannique Rudyard Kipling en 1889. 150 ans plus tard, l’affirmation sonne toujours juste aux oreilles des voyageurs qui ont la chance de la découvrir. Dernière destination mythique d’Asie, mise à l’écart du monde par un demi-siècle de dictature, la Birmanie – ou l’Union de Myanmar selon l’appellation officielle birmane -, est effectivement à nulle autre pareille. Avec ses milliers de pagodes dorées découpant le ciel bleu à la gloire de Bouddha, ses temples millénaires qui défient le temps, un fleuve majestueux et des villes, Rangoon ou Mandalay, qui exaucent toutes les envies d’exotisme authentique, le pays est de ceux qui fascinent. Sur le marché français, c’est la destination qui monte : +55% d’arrivées en 2012, +265% sur les 5 dernières années même si les TO ont eu du mal à en profiter, faute de stocks hôteliers suffisants. Car l’engouement est international. Depuis 2011 et la libéralisation du régime, les touristes affluent avec un enthousiasme aussi sincère que brutal pour un pays dont l’industrie touristique est balbutiante. Les investisseurs s’affairent aussi. Un nouvel aéroport international sortira de terre d’ici 2018. 1274 chambres sont en chantier, avec un parc qui devrait atteindre les 32000 chambres en 2015. « Le pays ne trouvera sa pleine capacité que d’ici à deux ans », prévient Jean-Paul Chantraine, président d’Asia. Ensuite, ce sera de la responsabilité de chacun, professionnel comme voyageur, de préserver ce pur joyau. PAscAle Filliâtre

R Save the date…

Culturel Nature En famille En circuit Balnéaire

18

thingyan, la fête de l’eau Le 1er mois de l’année birmane célèbre la fête de l’eau qui marque le nouvel an bouddhiste. Pendant 5 jours, le pays se transforme en grande bataille d’eau avec de nombreuses processions.

© Wikimedia

oui à la destination pour un voyage

24 sept - 11 octobre © Htoo Tay Zar / Wikimedia

12 - 17 avril

La fête de Phaung daw oo Chaque année les bouddhas de cette pagode sont embarqués sur le Lac Inlé dans une procession qui, 18 jours durant, flotte de village en village.

11 AVRIL 2014 - www.lechotouristique.com


Birmanie destination

o à consulter www.ambafrance-mm.org/

www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseilspar-pays/birmanie-12212/

carnet de voyage

Ò Y ALLER :

Pas de vol direct. Singapore Airlines, via Singapour en A380 ou Thai Airways, via Bangkok (le plus rapide) sont les deux alternatives prisées. Rangoon est la seule porte d’entrée depuis l’Europe.

B À LiRE :

La vallée des rubis, un classique de Joseph Kessel. Les Chroniques birmanes de Guy Delisle qui croquent en BD la vie quotidienne sous une dictature.

E À voiR : > DANS LA vALiSE :

The Lady, le film de Luc Besson, fresque romanesque autour de la vie de Aung San Suu Kyi. Longyi de soie ou de coton, sac d’épaule coloré, ombrelle, bol à aumône ou service à thé en laque, vannerie, jouets en papier mâchés, délicieux bonbons au tamarin.

l‘ APPli à téléchArger

© Fotolia

RêvesBirmans,uneapplicationgratuite sur l’App Store, réalisée par National Geographic Traveler et Fotopedia : 1 000 photos, cartes interactives, itinéraires et fonctions de partage sur les réseaux sociaux.

© oT Birman

© Fotolia

Kyauksa Festival Le festival de la danse d’éléphants se tient tous les ans à Kyauksa (à 60 km de Mandalay), durant la pleine lune d’octobre. Une des fêtes les plus colorées de Birmanie.

thadingyut Festival Le Festival des lumières est célébré durant la pleine lune jusqu’à la fin des moussons. Maisons, monastères, commerces sont décorés de lanternes et bougies.

www.lechotouristique.com - 11 AVRIL 2014

2015

30 octobre - 7 novembre

Festival Pa’o La fête des ballons est un concours de lâcher de ballons gonflés à l’air chaud et éclairés par des bougies dans le ciel étoilé de Taunggyi, près du lac Inlé.

© Masterfile

19 octobre

© Myo Aung / Flickr

pleine lune d’octobre

Élections Une échéance électorale importante pour la Birmanie avec la tenue des premières élections générales (législatives et présidentielles) depuis la libéralisation du régime en 2011.

19


destination Birmanie

© Fotolia

^ rangoon, le rayon d’or

C’est comme une gigantesque soucoupe volante dorée qui se serait posée au cœur de l’ancienne capitale birmane. au soleil de midi, elle irradie littéralement rangoon qu’elle domine de toute sa splendeur. la Pagode Shwedagon est une des merveilles de la Birmanie, son cœur sacré, le lieu de pèlerinage obligatoire des bouddhistes fervents mais aussi le lieu de passage obligé des touristes. Conseillez la nuit tombante, quand les milliers de loupiotes et petites bougies enchâssent le stupa précieux dans un écrin de lumière douce. les flashs des appareils photos crépitent, les clochettes tintinnabulent, les vapeurs d’encens bleutées saturent la fraicheur du soir. Sur la grande esplanade où le flot des fidèles tourne toujours dans le même sens, la ferveur est bon enfant. les Birmans viennent ici en famille, déposer leurs offrandes, prier, arroser trois fois, comme le veut la tradition, le bouddha de leur jour de naissance. Puis ils s’installent sans façon, pour pique-niquer, bavarder, étudier et même se bécoter, discrètement, comme ces deux amoureux, sous le sourire bienveillant d’un bouddha au ventre rebondi.

o

on peut s’en passer : l’excursion au rocher d’or à 220 km de rangoon (6 heures de trajet) est de quasiment tous les circuits. le site est spectaculaire. mais outre que l’ascension n’est pas de tout repos, il faut ensuite rentrer ! tant de route pour une belle photo ne vaut pas le coup… sauf si on a le temps.

^ sur la route de mandalay Dans une boucle du fleuve irrawaddy, Mandalay est le centre culturel et la capitale religieuse de la Birmanie. Conçue à la manière d’un grand mandala par le roi Mindon, au XiXe siècle, « la cité d’or »

s’enroule autour d’une colline où s’élève un monastère très prisé pour sa terrasse panoramique, au coucher du soleil. Quelque 150 autres sont disséminés alentour et hébergent des milliers de moines et jeunes novices, friands de contacts. Chaque matin, avant 10 heures, le rituel est immuable. En procession, bol à offrande en bandoulière, ils arpentent, au milieu de la circulation, rues et marchés pour recueillir les dons des fidèles : billets, bananes ou barres chocolatées. À quelques kilomètres de là, dans l’aube naissante, le pont u Bein, plus long ouvrage en teck du monde avec ses 1200m de bois enchevêtrés, offre une vision bien plus spirituelle. Un long défilé aérien de silhouettes vaporeuses qui se découpent sur fond de lac argenté. En écho, juste le son furtif des pieds nus qui avancent en cadence et des mantras qui montent au ciel. conseillez une croisière sur l’irrawaddy à bord du Belmond Road to mandalay, joyau de la collection orient-express ou à bord de l’Ananda, tout nouveau bateau 5* de rivages du monde.

© Thinkstock

o

R Dans la production… terre Birmane

Une approche responsable et respectueuse, des rencontres et de l’originalité : en tant que spécialiste et pionnier du tourisme au Myanmar, Terre Birmane est une référence pour des voyages essentiellement sur mesure. www.terre-birmane.com

20

asia

le spécialiste de l’asie dispose de plus de stocks hôteliers cette année. Nombreuses nouveautés aussi bien en circuits privés qu’en croisières ou en modules 4j/3n pour explorer la Birmanie « jusqu’aux confins de ses provinces méconnues ». www.asia.fr

Visiteurs

Un circuit vedette Splendeur de Birmanie qui offre en 10j, et avec un bon rapport qualitéprix, un condensé du pays et de ses principaux centres d’intérêt. Des étapes bien équilibrées, une croisière sur l’irrawaddy, avec le lac inlé en point d’orgue. www.visiteurs.com

tirawa

la Birmanie est un pays qui tient à cœur au TO. 6 voyages lui sont consacrée dont un combiné avec le Cambodge et 3 treks à la rencontre des populations locales et des ethnies (jusqu’à 24j) qui permettent une vraie immersion. www.tirawa.com

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


Birmanie destination

Pour comprendre le site, appréhender son extraordinaire dimension, il faut prendre de la hauteur. Pagan est à la Birmanie ce qu’angkor est au Cambodge ou Borobudur à l’indonésie, un extraordinaire legs du passé et la plus grande concentration au monde de monuments bouddhistes. Sur 40Km2, quelque 2000 temples, pagodes et stupas érigés par des rois ambitieux et profondément religieux émergent d’une mer végétale. Dans la brume du soir, striée de rose, pourpre et violine, ils semblent comme en lévitation, aspirés par le ciel et les nuages… Un spectacle unique, qui étreint d’émotion par sa beauté quasi surnaturelle. Bien sûr, on n’est pas tout seul sur ces terrasses, promontoires ou corniches qui embrassent la grande plaine sacrée. « Même les Birmans se ruent maintenant sur ces sunset collectifs », s’amuse Djodjo, chauffeur-guide, que les inextricables embouteillages de calèches, voitures et mini-bus devant les temples, à la nuit tombée, ne lassent pas d’étonner. « il n’y avait personne ici ou presque il y a 3 ans ». aujourd’hui, le million de touristes annuels qui visite la Birmanie capture au moins un coucher de soleil à Pagan… sans rien faire perdre au lieu de sa magie.

© Thinkstock

o

Voyageurs du Monde

Une superbe brochure, Voyageurs en Asie du Sud est, avec la Birmanie à l’honneur. Des voyages sur mesure dont Une grande aventure birmane en 16 j/13 n, ainsi qu’une croisière Orient-Express sur l’irrawaddy. www.voyageursdumonde.fr

ne manquez pas : un séjour sur le lac inlé, autre moment fort d’un voyage en Birmanie. les balades en bateau entre les jardins flottants, pour contempler les pêcheurs intha debout sur leur embarcation et manœuvrant la rame d’un seul pied, sont inoubliables.

Vacances transat

Un nouveau circuit accompagné Légendes birmanes qui en 13 jours mixe incontournables et sites moins connus avec du temps pour les rencontres et de l’écotourisme sur le lac inlé. Et aussi une Lumineuse Birmanie en 10j avec extension balnéaire. www.vatpro.fr

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014

R Mon blog…

icône sur stiletto

U

n long transit à rangoon sur le chemin du retour en France. l’après-midi s’étire dans l’aérogare déserte. au moment du contrôle à la police des frontières, la jeune fonctionnaire m’assène avec un grand sourire « You are a lucky girl !». ah bon, pourquoi ? «Parce qu’EllE est là, derrière vous ». Elle? « The lady », aung San Suu Kyi! Oui, l’icône de la démocratie birmane qui s’apprête à quitter le pays pour un voyage officiel en australie, sans escorte ni protocole. Pas un militaire, pas un paparazzi en vue, personne! Juste deux touristes singapouriens, abasourdis comme moi, par cette rencontre aussi inopinée qu’excitante. « la Dame de rangoon », « l’orchidée de fer », celle dont les portraits ornent toutes les vitrines et étals des rues birmanes, celle qui porte les espoirs d’une nation entière pour la future élection présidentielle © Thinkstock

^ temples dans la Brume

de 2015, est là, en chair et en os, souriante et décontractée. les épreuves passées et les combats en cours n’ont en rien altéré l’élégance légendaire, jusqu’aux fins stiletto rouge vermillon qui dépassent du longyi traditionnel porté avec une classe folle. On n’ose pas le selfie mais Suu Kyi prend la pose pour les fonctionnaires de police, qui en oublient de me réclamer mon passeport. « allez-y, courrez, suivez-la! ». En Birmanie, la démocratie a désormais le pas rapide de aun San Suu Kyi et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

et aussi

des circuits, des séjours sur mesure : Kuoni, Jet tours, Maison de l’indochine, Nouvelles Frontières, Club Med, Syltours, amérasia, Evaneos, Myanmarveo / Marco et vasco, Comptoir, ariane Tours, intermèdes, Salaün Holidays, la Française des Circuits, verdié voyages, Directours, Climats du Monde… des croisières sur l’irrawaddy : rivages du Monde, CroisEurope, Fleuves du Monde, Belmond Orient-Express… des treks et des randonnées : atalante, Nomade aventure, Huwans, Terres d’aventure…

21


destination Birmanie

Des hôtels qui ont tout le confort , économique

DR

© Mandalay City Hotel

valeur sûre

chatrium royal lake 5*, rangoon (yangon)

Face au lac royal dans un quartier calme, le Chatrium émerge d’un écrin de verdure. 303 grandes chambres aux standards internationaux et à la décoration soignée, avec salles de bains équipées de douche et baignoire. agréable lobby avec pâtisserie, salon de thé et terrasse donnant sur un jardin avec une piscine, bienvenue, en pleine ville. Petit déjeuner copieux et personnel adorable. Wifi gratuit (et qui fonctionne) dans tout l’hôtel. http://chatrium.com

En retrait d’une rue animée, le Mandalay City ne paie pas de mine mais se révèle une valeur sûre dès le porche passé. Grands arbres, bassins et fontaine précèdent un hall tout en marbre. Chambres au confort moderne (Tv, air conditionné), simples et propres. le tout gagnerait avec un éclairage plus tamisé. Wifi dans les parties communes. Salle de restaurant sombre mais petit déjeuner généreux et prix raisonnable. www.mandalaycityhotel.com

romantique

© Bagan Lodge

© Princess Resort

charme

mandalay city hotel 4 *, mandalay

le bagan lodge 4*, Pagan (bagan)

Dans la zone très calme de New Bagan, le Bagan lodge a ouvert il y a moins d’un an, en lisière du site mythique. Membre de la collection d’hôtels de charme apple Tree, il disposera à terme de 85 chambres (60 actuellement). Conçu comme un camp d’explorateurs avec des constructions en dur sous des toiles de tentes tendues, il offre un grand confort avec un mobilier d’inspiration coloniale. Belle piscine. accueil et services adorables et francophones. http://bagan-lodge.com/

22

inle Princess resort 4*, lac inlé

Tant qu’à séjourner près du lac inlé, autant avoir une chambre avec vue. C’est ce qu’offre cet hôtel, en bordure du site, avec des bungalows sur pilotis, équipés de grandes terrasses, de salles de bains extérieures et qui misent, avec bon goût, sur la déco et les matériaux locaux. On y accède en voiture mais aussi en pirogue, et c’est magique. agréable restaurant en bois de teck avec terrasse panoramique. Petit Spa et cours de méditation/yoga. www.inleprincessresort.net/ 11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


destination Birmanie

RDans le carnet d’adresses de Carmen Marienberg > Une expérience Un survol

en montgolfière de la plaine de pagan et de ses 2000 temples, au soleil levant, est une expérience mémorable, même si les prix prennent, eux aussi, de l’altitude. il faut compter à partir de 250€ par personne. plusieurs agences locales le proposent, notamment Balloons Over Bagan, pionnière dès 1999 et très pro.

> Une plaGe ngwe saung Beach,

> Un restaUrant Green elephant

est une chaîne de 5 restaurants, présente à rangoon, pagan et Mandalay. Bonne cuisine locale dans un cadre toujours soigné sans que les prix soient excessifs. À Mandalay, les tables sont dressées dans le jardin d’une villa traditionnelle où l’on dîne à la lueur des lampions. cours de cuisine sur demande.

carMen MarienBerG

General manaGer chez apple tree

les tamarind Flakes,

richard moreau, directeur Général d’exotissimo mYanmar

comment évoluent les ventes et la demande vers la Birmanie sur le marché francophone? Elles évoluent

positivement avec des prévisions de croissance de 25% en 2014 par rapport à 2013. le Myanmar est devenu la destination n° 1 sur ce marché au niveau du Groupe Exotissimo, en passant devant le vietnam et l’indonésie, ce qui est historique depuis la création d’Exotissimo Myanmar en 1995.

24

> Une spécialité les bonbons birmans, à la saveur délicieusement acidulée. ces fins pétales de pâte de tamarin écrasée avec du sucre de canne, soigneusement emballés dans du papier blanc, se trouvent uniquement à pagan où ils sont souvent offerts avec le café, à la fin du repas. attention, c’est addictif !

photos : © pascale Filliâtre - Fotolia

3 questions à…

à 6 heures de route de rangoon en descendant vers le sud-ouest. les plages de Birmanie ne sont pas les plus belles d’asie mais je préfère celle-ci à ngapali, plus fréquentée et où tout est plus cher. Bons petits restaurants de poissons au village et belles excursions en mer pour du snorkeling ou pour l’observation des oiseaux.

Y a-t-il toujours un problème de sous capacité hôtelière ? Oui avec peu de

nouveaux hôtels sur les axes rangoon, Pagan, Mandalay et inlé. Une forte demande, avec une faible offre hôtelière, n’engage pas la baisse des prix tant attendue, mais une stabilisation s’opère. Un début de baisse est néanmoins prévu dans les prochains mois. Des ouvertures sont annoncées à rangoon (Novotel, Taw Win Garden Hotel…), Mandalay et inlé.

quelles sont les perspectives en termes d’investissements? les inves-

tissements des grandes chaînes hôtelières sont massifs. les infrastructures routières, aéroportuaires et ferroviaires se développent à grande vitesse avec le concours du Japon, de l’Europe ou des États-Unis, et cela fera émerger des destinations méconnues tels l’état de Kayah, de Kaichin ou l’archipel des Merguis, les futures Maldives.

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


By Kuoni À l’Ile de La Réunion du 4 au 8 Juin 2014 POUR PARTICIPER, INSCRIVEZ-VOUS direction.commerciale@kuoni.fr

BULLETIN D’ABONNEMENT

ECH1403

NOUVEAU : L’ECHO TOURISTIQUE + MEET’IN + BEDOUK

à compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à L’Echo Touristique Service Abonnements - Antony Parc II - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 92186 Antony Cedex • Fax : 01 77 92 98 15 • abo@infopro-digital.com

Développez votre chiffre d’affaires sur les marchés « affaires » et « événements professionnels »

4OUI, je m’abonne pour 1 an à l’offre « Tourisme + MICE » m de L’Echo Touristique au tarif de 149 EHT* soit 152,13 ETTC Je recevrai : + 42 numéros et 4 hors-séries de L’Echo Touristique + 10 numéros de Meet’in + Le guide Bedouk ECHMET01AB + les newsletters et l’accès au web abonné.

149

e HT

Je choisis de régler par : m Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de L’Echo Touristique m Je préfère régler à réception de facture

.

Société............................................................................................................................................ m Mme m Mlle m M. Nom ................................................................................................................................................ Prénom........................................................................................................................................... Fonction..........................................................................................................................................

L’Echo Touristique L’hebdomadaire et 4 hors-séries en version papier et feuilletable en ligne + les e-newsletters + lechotouristique.com

Meet’in le mensuel des événements professionnels

Le guide Bedouk 1 500 lieux et prestataires d’événements

Adresse........................................................................................................................................... Code postal Tél. N° Siret

Ville ....................................................................................... Mobile Code NAF

E-mail..........................................................................@ ...............................................................

Indispensable pour recevoir votre code d’accès aux site et magazine en ligne - MAJUSCULES OBLIGATOIRES

*TVA à 2,10 %. Offre valable jusqu’au 31/08/2014 en France Métropolitaine pour tout nouvel abonnement. Conformément aux lois du 6/1/1978 et LCEN du 22/6/04, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. Groupe Industrie Services Info - SAS au capital de 38 628 352 € - 442 233 417 RCS Nanterre - N° TVA FR 29 442 233 417. Pour consulter nos CGV : http://www.infopro-digital.com/pdf/CGV_abo_Groupe.pdf


FormAtion Commercial

Responsable groupes :

© thinkstock

un poste touche-à-tout

© Mathieu Perroud

= L’avis de la directrice

26

Marie allantaz

Directrice De l’eScAet

Pour exceller à ce poste, il faut évidemment connaître le secteur de l’événementiel et ses dernières évolutions, notamment les nouvelles solutions technologiques disponibles. Il est aussi essentiel d’avoir toujours en tête la notion de ROI (retour sur investissement) ou de ROO (retour sur objectifs) demandés par les clients. Beaucoup de questions doivent se poser : Avec qui suis-je en contact ? Un commercial interne d’un hôtel, un travel manager d’une entreprise cliente, un chef de produit chez un tour-opérateur, un commercial d’une compagnie aérienne. Quelles sont leurs problématiques ? Comment négocier au mieux avec eux ? Le métier de responsable groupes au sein d’une agence événementielle permet de mettre en pratique des compétences, à la fois généralistes, telles que le commercial, l’achat, la gestion de projets ou le marketing, mais nécessite surtout une expertise spécialisée des acteurs du tourisme de loisirs et du voyage d’affaires. Il s’agit de connaître parfaitement le fonctionnement du monde du transport et de l’hébergement par exemple, afin de proposer les offres adéquates à ses clients et de mener au mieux les négociations avec les prestataires.

Il doit s’adapter à une cible clientèle loisirs ou corporate, gérer de nombreux types de prestataires et être un acheteur, un commercial, un analyste, un as de l’organisation...

L

e responsable groupes se retrouve au sein d’une agence de voyages classique, événementielle, d’un tour-opérateur ou d’un groupiste. C’est le chef de projet dédié aux clients dits « groupes ». Dans le tourisme de loisirs, il s’agit souvent des comités d’entreprises qui organisent des voyages pour les collaborateurs dans le cadre de leurs vacances mais aussi des familles, amis qui ont des projets de vacances en groupes. Dans le voyage d’affaires, il s’agit d’entreprises clientes, tous secteurs confondus, qui organisent un événement pour leurs collaborateurs (séminaires, team buildings, incentives…) dans le cadre de leur activité professionnelle. Il maîtrise la chaîne des acteurs de l’industrie du tourisme et des voyages, des hôteliers aux entreprises clientes en passant par les touropérateurs. Il connaît les besoins BtoB et BtoC de ses prospects/clients, et comprend les comportements des consommateurs finaux. La première mission du responsable groupes concerne l’avant-événement. Il prospecte, traite les demandes entrantes, analyse les besoins puis élabore ses propositions commerciales. Pour cela, il doit négocier les tarifs et les prestations, d’un côté avec ses clients, de l’autre avec ses prestataires (lieux d’accueil, hôteliers, transporteurs, traiteurs, prestataires d’activités de loisirs…). Ses premières qualités doivent donc être celles à la fois d’un excellent commercial et aussi d’un excellent acheteur, négociateur.

11 avril 2014 - www.Lechotouristique.com


Commercial FormAtion

= L’avis d’un ancien élève Valérie Berger

Directrice Du Service groupeS et événementiel chez orSuD - ASiA

Dr

Après avoir obtenu un MBA à l’ESCAET en 1995, je me suis tournée vers les tour-opérateurs, chez qui j’ai occupé des postes de directrice de production et de commerciale groupes. Je suis, aujourd’hui, directrice du service groupes et événementiel chez ORSUD-ASIA, un touropérateur spécialisé dans les voyages de groupes et une agence événementielle pour l’organisation de séminaires, congrès, soirées... Mon parcours et mes différentes expériences professionnelles passées en production, au sein d’un service commercial, et le contact avec des clientèles loisirs et affaires m’ont apportés une très bonne vision du secteur et une compréhension des problématiques des différents acteurs qui m’ont permis d’intégrer le poste que j’occupe actuellement.

Deux problématiques principales Une fois le contrat remporté, le rôle du responsable groupes est de concevoir et coordonner l’événement. Se posent alors pour lui deux problématiques principales. Du côté du client tout d’abord : il n’est pas toujours le consommateur final ou le participant à l’événement. On parle alors de BtoBtoC. Pour une clientèle affaires par exemple, le responsable groupes doit parfaitement comprendre les caractéristiques des collaborateurs/consommateurs afin de concevoir l’événement au plus proche de ses attentes qui ne sont pas les mêmes que celles de l’entreprise. La seconde problématique se trouve du côté des prestataires : ils sont nombreux et malgré la phase de validation en amont, les disponibilités de leurs prestations et leurs tarifs évoluent… Le responsable groupes doit alors être un véritable chef d’orchestre et faire preuve de flexibilité, de réactivité et de capacité d’adaptation.

Les atouts pour réussir #1 L’expertise secteur

Parfaite connaissance de l’ensemble des acteurs de l’industrie du tourisme et des voyages, en leisure et en corporate travel, en lien avec l’événementiel.

#2 L’expertise technique

Maîtrise des outils d’informatique générale et spécifique (portails dédiés à la gestion d’événements, à la réservation de salles, de lieux, de prestations de transport…).

#3 Les compétences

professionneLLes

Compétences commerciales, d’achat et d’organisation d’événements et de logistique, capacités d’analyses.

#4 Les quaLités

personneLLes

Aisance relationnelle, créativité, organisation, réactivité...

R L’essentiel de cette formation... cursus :

Bac+3 à Bac+5, soit en école de communication événementielle, soit en Bachelor spécialisé Travel ou en MBa spécialisé international Travel Management à l’ESCaET.

salaires :

rémunération fixe ou mixte en fonction des entreprises. En moyenne 30 K€ annuel en début de carrière.

www.Lechotouristique.com - 11 avril 2014

postes :

Chef de projet dans une agence événementielle, Event manager, responsable groupes… le poste évolue en coordinateur MiCE, directeur de projets, directeur d’agence...

o à consulter

retrouvez toutes les informations sur la formation sur : www.escaet.fr

27


On a testé pOur vOus

Le vol Paris–Papeete sur Air Tahiti Nui 22 h de vol ! Rien que d’y penser... Pourtant, lorsque l’on vous accueille avec une fleur de tiaré, des sourires et un accent chantant, l’humeur change. Mais avant cela, ATN, associée pour l’occasion à Cathay Pacific, avait fait découvrir son lounge VIP à la petite équipe que Faré Voyages emmenait découvrir la destination. Dans la classe éco, entièrement refaite, ceux qui peinent à trouver le sommeil regarderont des vidéos et séries à la demande, un sacré plus ! Le transit par Los Angeles s’est passé entre shopping, nouveau formulaire ESTA et agents ATN qui vous guident tout du long (les seuls, en pleine nuit !) et sans tracas. On rembarque, on remange, on redort et au matin : Tahiti ! Le retour ? Ah ! le retour… pour clore cet éductour magique, surprise : toute l’équipe est surclassée en business. Royal ! Mais, quoi de plus exigeant qu’une agent de voyages en voyage ? Verdict : 18,5/20 : le confort est parfait car on dort beaucoup mieux, c’est sûr, les repas et les boissons sont au top, le chouchoutage aussi. Bref : le rêve prolongé jusqu’au bout. Jérôme Bourgine

Guider votre client dans son choix… À faire • Le stop over à L.A. On entre sur le territoire américain de toute façon. Alors pourquoi pas une escapade à Santa Monica ou même Yosemite Park, tout proche ? Ceux qui l’ont fait ont adoré. À éviter • Remplir sa valise jusqu’aux 23 kg autorisés. On passe ensuite à 20 kg seulement sur les vols intérieurs et on se retrouve… très embêté !

5 air tahiti nui a été élue 2 fois « meilleure compagnie du Pacifique sud » (2011 et 2012).

# 1 les vols

Jusqu’à 7 vols par semaine (en haute saison) au départ de CDG 2A. Départ à 19h10, arrivée à Papeete à 5h35 le lendemain ; idéal pour prolonger directement sur les îles. Stop à Los Angeles avec possibilité de stop over. Au retour : départ à 7h50, arrivée à 17h05 (J+1).

# 2 la flotte

Cinq Airbus A340-300 portant la fleur de tiaré sur l’empennage arrière. Initié en 2013, le réaménagement des cabines s’achève : nouveaux sièges, nouvelle déco et audio-vidéo à la demande sur écran tactile avec 25 films et 24 programmes TV.

5 la flotte se compose de 5 a340-300 aux cabines entièrement réaménagées en 2013/2014.

La classe Poarava Business est passée de 24 à 32 sièges coques, configuration 2 par 2 pour 60 pouces de séparation. La classe éco Moana comprend 264 sièges de 18 pouces en 2-4-2, séparation de 32 pouces entre deux rangées.

# 4 les accords

Accor TGVAir sur 19 villes de province et Bruxelles. Vols partagés avec Air France depuis Paris (joint-venture en cours) et avec les compagnies des autres pays desservis depuis Papeete, la base : Los Angeles, Tokyo, Auckland et Sidney.

28

5 la nouvelle déco des cabines est aussi lumineuse que le sourire du personnel.

11 AVRIL 2014 - www.lechotouristique.com

Photos © Air Tahiti Nui

# 3 les deux classes


Techno nomade et connecté

* RendezvousCheznous.com

part à la rencontre des locaux

* Un concept

basé sur la rencontre

* Des

RendezvousCheznous. com est une jeune plate-

besoins de financement

forme d’activités et de visites, qui connecte des voyageurs à des guides locaux et à des artisans.

Les deux associés dans le projet souhaitent boucler une première levée de fonds, afin de développer leur projet né en mai 2013.

* Un

système de commissions

* Une

dimension PACA

Le professionnel verse 15 % de commission sur les réservations en ligne. Le visiteur, 9 % (garantie annulation comprise). Prix de 8 € à 149 €.

La jeune pousse démarre dans la région PACA, avec quelques dizaines d’offres pour l’instant. Le site est disponible en anglais à compter de cette semaine.

© Fotolia

P

ascale Fildier vient du secteur de la banque. Pierre-Jérémy Gardiner, de la cosmétique. Ensemble, ils ont créé RendezvousCheznous.com, une start-up qui veut s’inscrire dans la veine du collaboratif. « Nous mettons la technologie au service du tourisme de terroir et de la rencontre », précise Pierre-Jérémy Gardiner, cofondateur de la start-up. Des rencontres avec des artisans prêts à accueillir, et à partager leur savoir-faire. Les voyageurs peuvent apprendre à photographier des chevaux de Camargue avec

Patrice, ou mouler un santon sur mesure avec Évelyne. « Nous sommes sur de l’humain, ce qui nécessite une certaine proximité avec les acteurs locaux, en allant sur le terrain, explique Pierre-Jérémy Gardiner. Étant basés à Marseille, nous avons décidé de couvrir dans un premier temps la région PACA ». Marseille bien sûr, mais aussi Aix-en-Provence, Avignon, Arles... RendezvousCheznous.com travaille sur une petite levée de fonds, qui devrait lui permettre de couvrir les côtes méditerranéenne et atlantique. Son avenir passe

www.lechotouristique.com - 11 avril 2014

par une montée en puissance des offres, limitées à quelques dizaines pour l’instant. Le modèle est à la performance avec des frais de mise en relations partagés (15 % au prestataire de service et 9 % au voyageur). « Nous avons choisi de répartir l’effort entre les hôtes et les visiteurs ». Afin de sortir du bois, l’entreprise se rapproche des hébergeurs, pour en faire des prescripteurs. Son portefeuille d’activités et de visites peut être distribué par des partenaires, en cobranding. linda lainé

29


LA It LIst de…

Nicolas

1971 : maîtrise de lettres classiques de l’université de Strasbourg

1975 : conseiller commercial en assurances à l’UAP

1997 : directeur général de Mutuaide Assistance (groupe Groupama)

© Thinkstock

E Bio express

1949 : naissance à Rabat (Maroc)

DG de Mutuaide Assistance et président du SNSA 1 La prochaine destina-

tion sur mon agenda

Ma maison sur le bassin d’Arcachon où se regroupe toute la famille pendant les vacances. C’est un pôle affectif et familial, un coin de paradis dont nous nous appliquons avec des amis à préserver l’identité et le charme. © Thinkstock

DR

Gusdorf

2003 : président du Syndicat national des sociétés d’assistance

2 Mon voyage

idéal

Mon voyage idéal mêle l’activité professionnelle et le loisir. L’activité professionnelle me permet de mieux connaître l’âme du pays par des contacts directs avec les habitants. Et bien sûr, le tourisme (la nature et la culture) complète la découverte d’un pays.

1

DR

© Argentina.ar

© Thinkstock

4

3 Le livre à lire avant

de voyager

Les guides bien faits où je peux repérer les sites à voir, mais aussi les bonnes tables où goûter les plats locaux et un roman d’un très bon auteur, par exemple Mario Vargas Llosa, l’excellent écrivain péruvien.

30

5 Mon Rituel

4 Mon dernier coup

de voyage

de cœur

La Laguna Brava au cœur des Andes argentines. À plus de 4000 mètres d’altitude au terme d’un périple accidenté sur une piste caillouteuse, une immense lagune de sel, seul entre les vigognes et les flamants roses dans un silence absolu, on touche le ciel !

Me préparer à parler la langue du pays où je vais pour être à même de communiquer autant que possible. Cela va des langues de nos voisins (Allemagne, Italie, Espagne, Angleterre) à des rudiments de chinois tels qu’on peut les acquérir en six mois de cours !

11 avril 2014 - www.lechotouristique.com


LES OFFRES D’EMPLOI

CARRIERES

CEETIZ est le leader français de la commercialisation d’activités touristiques dans le monde. Nous recherchons des :

LES MAISONS DU VOYAGE - Paris 6ème

CHEFS DE PRODUIT INTERNATIONAL/ ACHETEURS ACTIVITÉS TOURISTIQUES H/F

T.O. dynamique en expansion, connu pour son expertise du voyage sur mesure et la qualité de ses prestations recrute pour son agence WIKND :

Développement et mise en commercialisation des activités touristiques sur votre zone géographique (Europe du Sud et Moyen-Orient/ Amérique du Sud/Océanie…). Vous parlez couramment l’anglais et disposez d’une expérience similaire de plusieurs années. Consultez l’offre en version détaillée sur lechotouristique.com/ emploi ou postulez par mail : rhdir@ceetiz.com

CONSEILLER VOYAGES / FORFAITISTE (H/F) DESTINATIONS EUROPE Vous assurez le conseil et la vente de voyages courts séjours et week-end à une clientèle individuelle… Année d’expérience : 2 ans minimum Consultez l’annonce en version détaillée sur lechotouristique.com/emploi ou postulez par mail à : candidature@maisondelachine.fr

CONSEILLER(E) VOYAGE CONFIRMÉ(E)

pour l’une de nos agences dans l’Ouest Lyonnais. Maitrise du GDS (Galileo), pack office, connaissances brochures et voyages à la carte. BTS VPT et 5 ans d’expérience exigés. CDD ou CDI avec salaire fixe + variable selon le profil. Qualités commerciales, connaissances destinations, bon relationnel et grande motivation Consultez l’offre complète sur lechotouristique.com/emploi ou postulez à : brigitte.charriere@winnerstravel.com

CONTACT COMMERCIAL Marie Caland ■ 01 40 13 36 75 ■ mcaland@infopro-digital.com

PRESSE

I N T E R N E T S A LO N S F I C H I E R S

VOTRE PARTENAIRE RECRUTEMENT DANS LE TOURISME Hebdo édité par GROUPE INDUSTRIE SERVICES INFO - Antony Parc 2 - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92 186 Antony Cedex - Tél.≈: 01 77 92 92 92 -www.lechotouristique.com •≈Directeur de la publication≈: Christophe Czajka •≈Directeur général délégué≈: Clément Delpirou •≈Directeur du pôle magazines spécialistes≈: Pierre-Dominique Lucas •≈RÉDACTION≈:Fax:0177929841•≈Directricedelarédaction≈:LaurenceRousseau,9735•≈Rédactriceenchefadjointe≈:CélinePerronnet,9730•≈Rédactriceenchefadjointeweb≈: Linda Lainé, 9729 •≈Rédaction≈: Pascale Filliâtre, reporter (destinations, tour-opérateurs), 9728 / Christophe Plotard (tour-opérateurs, croisières, assurances), 9726 / Fabrice Bugnot, (Internet, transport, tourisme responsable), 9727 •≈RÉALISATION≈:≈Chef du service réalisation, secrétaire de rédaction et rédactrice photo≈: Caroline Martin de La Tour, 9733 •≈Premier rédacteur graphiste, Infographie≈: Thierry Uhart •≈Conception graphique≈: Julia Grandvuillemin / Thierry Uhart •≈PUBLICITÉ≈: Fax : 01 77 92 98 55 •≈Directrice commerciale≈: Simone Sfeir, 9709 •≈Directrice de la publicité≈: Carole Mouvet, 9710 •≈Chef de publicité≈: Mehdi Habibi, 9711 •≈ANNONCES CLASSÉES≈: OFFRES D’EMPLOI : Fax : 01 77 92 98 64 •≈Responsable de pôle : Marie Caland, 9377 • appel d’offres : Fax : 01 77 92 98 39 •≈Chef de publicité≈: Nathalie Chasles, 9374 •≈TECHNIQUE ET PRODUCTION≈:≈Directrice de la fabrication et des achats≈: Fabienne Couderc •≈Chef de fabrication≈: Véronique Salez •≈MARKETING, DIFFUSION ET ABONNEMENTS≈:≈Directeur≈: Jean-Baptiste Alline •≈Abonnements : Laurence Vassor •≈Promotion : Marie-Sophie Leprince •≈Responsable marketing≈: Florence Duflos •≈Tarifs abonnements France (TVA 2,1 % incluse) • 1 an standard : 99 e HT - 1 an AGV : 75 e HT • 1 an étudiants : 35 e TTC - Étranger : nous consulter • Pour la CEE préciser le numéro de TVA intracommunautaire •≈Règlement à l’ordre de l’Écho touristique •≈Service clients≈: Tél. : +33 (1) 77 92 99 14 (9h00 à 12h00 - 14h à 17h00 du lundi au vendredi) Email≈: abo@infopro.fr •≈Sauf stipulations contraires, tout document, reproduction, cliché ou photo, confié au Groupe Industrie Services Info, devra être libre de toute contrainte (y compris financière, redevance, droits...) pour lui permettre l’édition sur tout support y compris électronique •≈Une publication du groupe INFOPRO Digital •≈SAS au capital de 47 111 184 euros •≈Siret≈: 806 420 360 00117 / Code APE≈: 5814Z •≈Dépôt légal à parution. CPPAP≈: 1116 T 80945 / ISSN : 0 150 6560 •≈Impression≈: Imprimerie de Compiègne, avenue Berthelot, 60205 Compiègne cedex.

touristique

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 11 AVRIL 2014

31


DAKAR, ABIDJAN, DOUALA , OUAG CONAKRY, BAMAKO, NIAM ADOUGOU, EY...

479 €TTC*

à partir de

A/R

3 BAGAGES DE 23 KG INCLU * S *Offres soumises à conditions, sous réserve de disponibilité, hors frais d’émission, valables jusqu’au 31 mai 2014, vols via Casablanca.

Contactez le ou votre agence de voyage.

www.royalairmaroc.com RCS Paris 612 037 317

L'Echo Touristique n°3105