Page 1

www.lechotouristique.com

N°3082 > 2€50 Du 11 au 17 octobre 2013

NOTRE DOSSIER

La RévOLuTION Du « cO » EST EN maRchE

7 FOcuS écO

touristique

TRaNSavIa vOLE La vEDETTE à aIR FRaNcE

? La QuESTION

QuEL mODèLE pOuR LE NOuvEau DONaTELLO ?

Rencontres solidaires à

Madagascar


ÉTATS-UNIS Fort Lauderdale

ÉTATS-UNIS Fort Lauderdale

Cozumel

MEXIQUE

•Falmouth

JAMAÏQUE

•Labadee HAÏTI

Départs toute l’année

•Nassau Saint-Thomas

• • Saint-Martin

Départs toute l’année


édito

La vie share

A

© Alexandre Nestora

près des années d’individualisme forcené, assistons-nous actuellement à une co-révolution et à l’émergence de la culture du Nous ? Avec le développement des sites de partage des biens et des services, la question dépasse le cadre du simple effet de mode tendance « bobo » pour s’inviter légitimement dans l’économie réelle. Sans pouvoir être évalué avec grande précision, ce sont d’ores et déjà quelques 100 milliards de dollars qui sont évoqués par les spécialistes américains de la sharing economy. Après les biens et services de consommation courante – de la perceuse pour bricoleurs du dimanche aux tomates et « C’est au croisement des fruits de saison tout droit structures horizontales et sortis de l’AMAP du coin – le transport et le tourisme des organisations verticales sont d’excellentes sources d’inspiration pour des que le « co » trouvera start-up qui prennent la vague de la consommation durablement sa place.» durable et partagée. Le récent ouvrage du docteur en économie et bloggeuse Anne-Sophie Novel*, à qui j’emprunte le titre de cet édito, ne dit pas autre chose. Car si, crise

oblige, on trouve malin de consommer en mutualisant ses coûts, s’inscrire dans une logique durable et éco-responsable fait tout aussi bien sens auprès des adeptes du partage. Et nous pouvons compter sur la génération Y ou C (appelez-la comme vous voulez) pour s’approprier cette culture qui s’inscrit en droite ligne des YouTube, Facebook et autres faiseurs de communautés qu’elle affectionne. L’économie du partage serait-elle le nouvel enfant terrible d’Internet et bête noire des industries traditionnelles ou bien l’essor d’une redistribution du pouvoir économique ? C’est au croisement des structures horizontales et des organisations verticales que le « co » trouvera durablement sa place. En attendant, cette économie dérange, et le lobbying des acteurs dits traditionnels se met en ordre de bataille pour pointer du doigt les carences réglementaires de ce nouveau marché. Mais, pour les acteurs de l’ancienne et de la nouvelle économie, l’avenir ne s’entendra pas raisonnablement sans « co » habitation. Laurence rousseau

Directrice des rédactions @llrousseau

* Anne Sophie Novel,

La Vie share, mode d’emploi, Éditions Alternatives.

Retrouvez-nous également sur : www.lechotouristique.com twitter #lechotouristique Facebook Google + Pinterest

www.lechotouristique.com - 11 octobre 2013




Ile Maurice

Office du Tourisme de L’ile Maurice 5eme Etage, Victoria House, Rue Saint Louis , Port-Louis, Ile Maurice Tel:(230) 210 1545 - Fax : (230) 212 5142 mtpa@intnet.mu www.tourisme-ilemaurice.mu


SOMMAIRE

LA RÉVOLUTION DU « CO » EST EN MARCHE Colocation, covoiturage, coworking... La tendance est au partage avec des start-up comme Airbnb, Blablacar et Drivy. S’agit-il d’un effet de mode catalysé par la crise ou d’une vraie lame de fond ?

18 28 22

06 . L’ESSENTIEL DU WEB

20 . LA QUESTION

12 . CHIFFRES

Quel modèle pour le nouveau Donatello ?

14 . LA PAROLE À

22 . MADE IN FRANCE

Michel Salaün et Stéphane Le Pennec, président et directeur général de Salaün Holidays

FOCUS ÉCO 16 .Transavia vole la vedette à Air France 18 . Le shutdown américain et les scénarios français

Les raisins de la découverte

24 . BUSINESS TRAVEL

Frontière entre vie privée et vie professionnelle : l’exception française

26 . ITINÉRAIRE D’ENTREPRISE

La SNCF se transforme à grande vitesse

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 11 OCTOBRE 2013

Photo de Une © Karim Nari / OT de Madagascar

8

NOTRE DOSSIER

28. DESTINATION

Rencontres solidaires à Madagascar

36. FORMATION

Le responsable partenariats monte en grade

38. NOMADE ET CONNECTÉ

TripAdvisor drague les « petits » hébergeurs

40. ON A TESTÉ POUR VOUS Le taxi partagé avec WeCab

41. LA IT LIST DE…

Gérard Guerrier, DG d’Allibert Trekking

5


L’ESSENTIEL du web

y

w

IntERnatIonaL

Les 184 membres de l’organisation de l’aviation civile internationale (oaCI) ont voté la mise en place d’un système de droits à polluer ou de redevances pour réduire les émissions de Co2 dans l’aérien. Le texte de l’oaCI reste toutefois assez flou : « les États doivent s’entendre » pour soumettre en 2016, une proposition « susceptible » d’être mise en œuvre d’ici 2020.

B

ces tarifs web qui énervent les agences Bien qu’ils cherchent à augmenter leurs ventes directes, les to français minimisent l’ampleur de leurs prix cassés sur Internet. Pourtant, selon notre sondage en ligne, une majorité des répondants estiment que les tarifs

suite à la présentation du nouveau plan social chez air France-KLM, les syndicats de PnC (Personnels naviguant commerciaux) ont appelé à une grève de 5 jours reconductibles du 20 au 24 novembre. 2800 postes doivent être supprimés, dont environ 700 chez les PnC, 350 chez les pilotes et 1800 dans les services au sol.

g

web constituent « une tendance croissante et anormale ». Chez Marmara, les « exclusivités web » apparues cet été (-10% sur toute la production), n’étaient proposées que sur le site du to.

LE PLus PaRtaGÉ

Antoine cachin (iFt) : «Faire enfin du tourisme une vraie cause nationale !» Élu en mai 2013 à la présidence de l’IFt (Institut français du tourisme), l’ancien président de thomas Cook France et de Fram milite pour une nouvelle vision de la stratégie de développement du tourisme en France. « Plus que jamais, alors que le tourisme reste le parent pauvre de la politique économique, l’IFt se veut un think tank, un laboratoire d’idées pour impulser, influencer une nouvelle vision et une nouvelle stratégie de développement du secteur en France », explique antoine Cachin. © Pascal Guittet

© Pascal Guittet

LE ConFLIt

Grève des PNc d’Air France du 20 au 24 novembre

6

LE PLus Lu © Fotolia

© Fotolia

sport Incentives/France Marathon n’a pas dit son dernier mot. « nous avons jusqu’au 26 octobre pour déposer l’appel », indique Me Emmanuelle Llop, du cabinet Equinoxe, qui vient de se saisir du dossier pour le compte de l’agence de voyages. « nous le ferons probablement la semaine prochaine », ajoute l’avocate. « L’assureur allianz aussi, mais seul de son côté », croit-elle savoir. Environ 120 personnes ont mandaté Me dimitri Pincent contre sport Incentives.

© Fotolia

Annulation du marathon de NYc : l’agence condamnée fait appel

La « taxe co2 » sur l’aérien adoptée, mais pour 2020

u

notRE ExCLu

11 octobre 2013 - www.LEchotouristiquE.com


du web L’ESSENTIEL

Y

La BonnE IdÉE

un nouvel hôtel branché à Paris L’hôtel Fabric, situé entre République et Bastille, est aménagé dans une ancienne usine de textile. L’établissement rend hommage au passé ouvrier et populaire du quartier de Ménilmontant, avec des touches contemporaines. Les 33 chambres combinent des couleurs vives ainsi que du mobilier design, et possèdent des salles de bain sublimées par des carreaux de ciment. Ce nouvel hôtel 4 étoiles du 11e arrondissement de Paris est commercialisé à partir de 143 euros la nuit. L’accès wifi gratuit est disponible partout, et un iPad reste à la disposition des clients pour surfer.

réveillon en terre inconnue avec Atalante

atalante, le spécialiste du voyage à pied, marque du groupe Geophyle, propose, à huit curieux et passionnés de voyages nature et aventure, de vivre un réveillon pas comme les autres, dans une destination inconnue. Le principe, proche de l’émission people « Rendez-vous en terre inconnue », où une personnalité s’envole vers l’inconnu et ne découvre la destination qu’une fois dans l’avion, devrait séduire, pour un prix relativement abordable, de 2 595€ ttC par personne pour 8 jours, tout inclus, même les imprévus.

© Hôtel Fabric

E

LE PLus dÉCaLÉ

© Fotolia

l

mundi, une future egencia: « ? Nos concurrents sont Egencia aussi Voyages-sncf.com et Google » La staRt-uP En vuE

« après dix ans d’existence, Egencia se positionne comme le 5e acteur global, et le 3 e en France, où il détient 25 % du marché des PME », explique-til. « aujourd’hui, nous n’avons plus à nous benchmarker par rapport aux tMC concurrentes, mais par rapport à voyagessncf.com ou à Google ».

www.LEchotouristiquE.com - 11 octobre 2013

dR

Egencia, qui représente la branche voyage d’affaires de l’américain Expedia, vient d’inaugurer son 4 e plateau en France, à tourcoing. Croissance externe en Europe, développement en France, future application mobile : Jérôme Fouque, vice-président France, fait un point complet sur son actualité, dans une interview accordée à L’Écho touristique, et publiée en ligne.

La Fevad

et L’Écho touristique lancent les Enjeux e-tourisme La Fevad et L’Écho touristique créent de nouvelles rencontres BtoB. Les Enjeux e-tourisme seront des rendez-vous trimestriels à Paris, autour de thématiques représentant des enjeux stratégiques pour le développement d’Internet dans le tourisme. La première édition aura lieu le 5 décembre.




La révolution du « co » est en marche Colocation, covoiturage, coworking... La tendance est au partage avec des start-up comme Airbnb, Blablacar et Drivy. S’agit-il d’un effet de mode catalysé par la crise, ou d’une vraie lame de fond ?

Une étude récente du cabinet Altimeter recense plus de

200 stArt-UP

dans le secteur de l’économie du partage.

8

«

D

ans ma rue, plusieurs familles partageaient une même voiture, à l’aide d’une simple feuille Excel », se souvient Paulin Dementhon. C’est en partant de cette expérience de proximité qu’il a imaginé le concept de Drivy (ex-Voiturelib). En général, le système D est à la source de l’économie participative ou collaborative. L’idée, c’est souvent de louer des places inoccupées de voiture ou des chambres d’appartement, pour optimiser l’usage des ressources existantes. La preuve avec Airbnb.com, de-

venu l’icône de la « sharing economy » : alors qu’ils étaient en école de design, deux des trois cofondateurs ont transformé leur appartement en « bed & breakfast », pour accueillir des participants à une conférence sur le design. Ils ont installé dans une chambre trois matelas gonflables, qui se dit « Airbeds » en anglais... La genèse de Blablacar vient aussi de Californie. Son fondateur, Frédéric Mazzella, découvre le covoiturage quand il est étudiant en informatique à Stanford, à la fin des années 90. Moins de 10 ans après sa création, le célèbre site de covoiturage rassemble une communauté de trois millions de personnes.

11 octobre 2013 - www.Lechotouristique.com

© Fotolia

Notre dossier Économie du partage


Économie du partage Notre dossier

Son essor dépasse largement les frontières françaises. Le service est décliné dans plusieurs pays européens.« Avant, la voiture était un bien précieux, note Frédéric Vanhoutte, président de l’association des vendeurs en ligne Level. Aujourd’hui, avec Autolib’, ce n’est plus un symbole sociétal, mais un moyen de transport. Le collaboratif est une vraie tendance de fond. Nous sommes entrés dans l’ère des objets jetables et onéreux quand ils sont sous-utilisés ». La formation d’associations qui militent pour l’économie du partage et le tourisme responsable vient conforter cette thèse. Peers.org et Ouishare.net mobilisent leurs communautés de passionnés, et font du lobbying à l’américaine.

La technologie a servi de moteur

© Fotolia

« La technologie modifie le rapport aux objets, expliquel’économisteNicolasBouzou,fondateuretprésidentdelasociétéd’analysesAstérès, sur Latribune.fr. La logique d’usage prime de plus en plus sur celle de la propriété». Avec

les plates-formes collaboratives sur Internet, le mouvement a gagné l’ensemble des strates de l’économie et de notre quotidien. Tout peut être partagé ou loué, des voitures aux appartements, en passant par les outils de bricolage. Et même les canapés avec le couchsurfing, dont le site emblématique Couchsurfing.org rassemble six millions de personnes dans le monde. La France se laisse emporter par cette vague. « Au cours des 12 derniers mois, le nombre de visiteurs accueillis en France a été multiplié par 3,5 fois », explique Olivier Grémillon, directeur Europe de l’Ouest et Afrique d’Airbnb. Pour lui, le succès du site d’hébergements chez l’habitant correspond à une recherche d’authenticité : les voyageurs veulent vivre comme des New-yorkais, à Brooklyn plutôt qu’à Times Square. Ou comme des Parisiens, dans le XXe plutôt qu’à la Défense. « L’essor de l’économie de partage a été accéléré par la crise, souligne Olivier Grémillon. Mais ce n’est pas un phénomène de mode. Nous ne pouvons plus consommer comme4

100 €, PAr AN,

www.Lechotouristique.com - 11 octobre 2013

des quadras de l’e-tourisme accompagnent des start-up. c’est le cas de Guillaume de Marcillac (Karavel, ex-egencia et Disneyland Paris), mentor de Darjeelin. D’autres professionnels expérimentés comme Nicolas baudy (Innovigo) accompagnent des jeunes pousses, afin de les aider dans leur stratégie et/ou leur financement.

50000 annonces en France. .

800000 voyageurs

ont déjà séjourné dans un logement Airbnb en France.

correspondant à 4 jours de location de voiture.

c’est le montant des revenus que les habitants de San Francisco gagnent en louant leur logement (source : Peers.org).

vous ?

Le Poids d’AirBNB eN FrANCe 185M€ D’APPort PoUr PArIS (mai 2012 à avril 2013)

C’est Le PANier MoYeN sUr driVY,

5 000 $

= Le saviez-

Les voyageurs qui ont logé en France via Airbnb venaient de

150 pays différents CroissANCe des ÉCHANGes de MAisoNs

+ 13%

c’est l’augmentation du nombre d’échanges sur trocmaison.com pendant l’été 2013, par rapport à l’été 2012.

9


Notre dossier Économie du partage

4

+ Pour en

savoir plus www.peers.org http://ouishare.net www.altimetergroup.com

autrefois ». Mois après mois, de nouvelles start-up s’engouffrent dans la brèche. En témoigne Drivy. Lancé en décembre 2010, ce spécialiste du covoiturage rassemble 150 000 membres et 11 000 véhicules en France. Une assurance MMA couvre les éventuelles éraflures, qui peuvent mettre un grain de sable dans cette belle aventure entrepreneuriale. En témoigne aussi le tout nouveau TripnDrive, qui vient d’enregistrer ses premières ventes. Cette jeune pousse propose aux voyageurs de louer leur voiture pendant la durée de leur déplacement, au lieu de la laisser dormir sur un parking coûteux. « Nous souhaitons nous implanter en 2014 dans huit grands aéroports français dont Nice, Bordeaux, Toulouse, Lyon et Roissy », explique son cofondateur Arthur de Keyzer.

Une concurrence qui dérange

L’économie du partage a aussi ses ennemis et contradicteurs, pour au moins une raison simple : les sites collaboratifs prennent peu à peu des parts de marché aux acteurs de l’économie traditionnelle. Blablacar se positionne comme un concurrent de la SNCF. Drivy, lui, se place sur un autre terrain : « À moyen terme, les constructeurs automobiles ont plus

de raisons de s’inquiéter que les loueurs traditionnels », estime Paulin Dementhon. Pour lui, un nombre croissant de Français se passera de voitures personnelles, notamment pour faire des économies. « Le panier moyen ressort à 100 euros, ce qui correspond à une escapade de 4 jours en moyenne », afin de partir en week-end prolongé. Airbnb.com s’est, pour sa part, attiré la méfiance des hôteliers et de certaines municipalités. En mai dernier, un tribunal newyorkais a condamné un particulier qui louait son appartement sur le site à 2 400$ d’amende. La décision a récemment été invalidée. En France, la location de meublés est désormais plus encadrée : les loueurs devront effectuer une déclaration en mairie quand il s’agit de leur résidence secondaire (17% des hôtes parisiens). Les municipalités veulent notamment réguler le nombre de logements achetés à de pures fins locatives. La réglementation est parfois plus simple dans les autres pays, mais pas toujours. Au Danemark, par exemple, il est désormais obligatoire de demander une licence à l’administration locale quand on souhaite louer sa résidence secondaire. Airbnb essaie de créer des contre-feux, étude et actions de lobbying à l’appui. Linda Lainé

R Quand l’ancienne et la nouvelle économie échangent Plutôt que de s’obstiner dans une stratégie défensive face aux start-up fondues de « partage », quelques enseignes plus classiques s’essaient à la consommation collaborative. Mobivia (ex-Norauto) et la SNCF ont injecté 1,2 M€ dans le capital de Greencove, éditeur de 123envoiture.com. Les Taxis G7 ont créé un service de taxis partagés ou privatisés, baptisé WeCab. Europcar, Avis, et autres FlyCar participent au pari de

10

la start-up LuckyLoc qui vend des trajets à 1€, et dispense ainsi les loueurs de transférer de nombreux véhicules en train ou en camion. Avec Autolib’, le groupe Bolloré s’est lancé dans l’autopartage urbain en Île-de-France. De son côté, Easyvoyage.com a racheté le site communautaire SoWeTrip pour développer des compétences dans l’animation d’une communauté de voyageurs. De Tripnco à Livetrekker en passant par

Mobilytrip, un grand nombre de start-up ont mis le partage de voyages et de photos au cœur de leur modèle économique. Avec beaucoup de créativité, mais parfois un modèle économique fragile, basé notamment sur des revenus publicitaires. À n’en pas douter, les meilleurs trouveront un certain équilibre, entre innovation et rentabilité, avec un peu plus de maturité, voire le soutien de quadras de l’etourisme.

11 octobre 2013 - www.Lechotouristique.com


Chiffres

1700 65,4 % passagers, 2 200 mètres linéaires de fret et 315 voitures, c’est ce que devraient pouvoir transporter les futurs navires de la SNCM. La compagnie pourrait passer commande de quatre unités dans les prochaines semaines, pour une mise en service du premier bateau en 2016.

1 500

C’est le taux d’oCCupation moyen des chaînes hôtelières françaises au cours des huit premiers mois de l’année, d’après une étude du cabinet KPMG. Une performance stable par rapport à l’an dernier.

pilotes vont être embauChés par American Airlines au cours des cinq prochaines années. C’est le plus vaste plan de recrutement de la compagnie en plus de 10 ans.

6,5 M£* C’est le prix de la vente

par le groupe Thomas Cook de l’ensemble de ses activités en Égypte et au Liban à un conglomérat du Royaume de Bahreïn.

*(soit environ 7,7 millions d’euros)

69 %

C’est le taux moyen d’occupation des

locations de vacances et gîtes membres du label Clévacances cet été, soit une hausse de deux points par rapport à l’été 2012.

624

C’est le nombre de Cabines

du Costa neoRiviera, nouveau navire intégré à la flotte de Costa Croisières. Jusqu’à présent exploité par Iberocruceros, la filiale espagnole du groupe Costa, il sera positionné cet hiver aux emirats.

560 Me (environ) La vidéo de la semaine C’est le bénéfiCe qu’easyJet

prévoit de publier pour son exercice clos le 30 septembre 2013. Des prévisions en légère hausse suite au succès des liaisons lancées l’an dernier sur des segments délaissés par ses concurrents.

12

retrouvez l’interview de franCk le peCulier, fondateur de Voyager-en-car.com, en partenariat avec Dgtv.fr.

11 oCToBRe 2013 - www.lechotouristique.com


Projet1

6/05/13

10:42

Page 1


OpiniOn La parole à

« Nous voulons développer le web-to-store »

photos : DR

À la veille de sa convention annuelle, le tO breton fait le point sur une année 2013, qui lui a permis de renouer avec la croissance, et sur ses projets axés sur le développement technologique.

MicheL SaLaün,

14

Stéphane Le pennec,

préSident de Salaün HolidayS

directeur général de Salaün HolidayS

l’Écho touristique : quel bilan tirez-vous de l’année 2013 ? michel salaün : en chiffre d’affaires production nous sommes à +10%. ces bons résultats viennent de notre offre assez ciblée, qui résiste mieux à la crise que le traditionnel séjour balnéaire sur le bassin méditerranéen. L’ouverture de notre production à davantage de points de vente, grâce à de nouveaux partenariats, explique aussi cette croissance. stéphane le pennec : Sur la distribution, nous pensons finir l’année à l’équilibre. Nous sommes à +0,26% actuellement. Nous avons eu quelques baisses en début d’année que nous avons fortement récupérées. Aujourd’hui, les tendances sont bonnes. Nous devrions encore gagner entre 0,5% et 1% d’ici le 31 décembre.

Avec une forte progression de la marque Salaün, une très belle croissance de la billetterie et un retrait des to traditionnels, qui sont à -8% pour le moment. Des rumeurs évoquent un partenariat avec un réseau de grande distribution, qui pourrait vendre votre production en marque blanche. qu’en est-il ? stéphane le pennec : Il n’y a pas de discussions en cours sur ce sujet ni de projet de marque blanche. cela ne veut pas dire que demain, nous n’aurons pas envie de faire référencer Pouchkine tours par exemple. Mais cela relève de discussions commerciales traditionnelles, comme nous en avons avec tous les réseaux.

Vous possédez 62 agences, contre 64 fin 2011. quelles sont vos ambitions dans la distribution ? michel salaün : Nous avons vendu certaines agences pour regrouper les enseignes Salaün et National tours sur les villes où nous étions en doublon. Il n’est pas dans nos plans d’ouvrir 30 ou 40 agences dans les prochaines années. Mais il reste possible que nous en achetions deux ou trois sur des zones qui nous intéressent. la vente directe en Btoc est historiquement faible chez vous. sa croissance fait-elle partie de vos objectifs de développement ? stéphane le pennec : Notre but n’est pas de développer directement le btoc, mais plutôt de développer le web-to-store. Notre typologie de produit n’est pas forcément achetable en ligne. ce que l’on veut, c’est permettre aux clients de commencer leurs démarches sur Internet, de préremplir leur bulletin et de l’envoyer dans une agence de voyages. Nous l’avons testé dans deux agences Salaün et ça fonctionne. Nous avons également développé cet outil en marque blanche pour nos partenaires, pour que leurs clients aillent dans leurs agences. c’est assez

complexe car nous avons un système de transfert vers l’aéroport. en fonction de la zone où se trouve le client, il y aura automatiquement une agence qui sera définie. Le produit est maintenant opérationnel. Il sera présenté à nos partenaires los de notre convention. prOpOs recueillis par Émilie VignOn

4 c ap sur le big data • Outre son dispositif

web-to-store, le tO déploie dans ses agences un logiciel d’écoute et d’analyse qualitative clients. Sorte de tripadvisor interne, il fait remonter les informations sur la qualité de service des agences et sur les produits référencés. Salaün développe aussi un nouveau cRM et vient d’intégrer Gestour. À terme, l’objectif est de réunir toutes ces données sur une même base. Le tO pourrait également développer des applications en lien avec ses prestations. au total, 1,5 M€ ont été investis.

11 octobre 2013 - www.lechOtOuristique.cOm


LA DESTINATION INCONTOURNABLE

DU SHOPPING CHICÀ PRIX RÉDUITS

MINIMUM 33% DE RÉDUCTION *

SEPT JOURS SUR SEPT, Y COMPRIS LE DIMANCHE

ARMANI · DIANE VON FURSTENBERG · JIMMY CHOO · LONGCHAMP · MARNI PAUL & JOE · PAUL SMITH · SALVATORE FERRAGAMO · SANDRO SONIA RYKIEL · SUPERDRY · THE KOOPLES · TOD’S · UGG ET BIEN D’AUTRES 115 boutiques du luxe et de la mode, à seulement 5 minutes des parcs Disney® et à 35 minutes du centre de Paris avec la navette Shopping Express®. Pour toute demande d’accueil de groupes ou d’événements, merci de contacter l’équipe tourisme à LVVBookings@ValueRetail.com

ChicOutletShopping.com LONDON · DUBLIN · PARIS · MADRID · BARCELONA · MILAN · BRUSSELS · FRANKFURT · MUNICH *sur le prix d’origine conseillé. © Value Retail PLC 2013

10/13


Transavia vole la

vedette à Air France La filiale low cost va remplacer Air France sur une partie du moyencourrier. Elle évolue vers une distribution plus large, en direct ou via les agences en ligne.

T

ransavia France assurera, à l’avenir, une grande partie des liaisons d’Air France sur le réseau moyen-courrier : 11 appareils en 2013, 14 en 2014 et 30 « à l’horizon 2015-2016 ». Une montée en puissance qui devra être accompagnée d’une nouvelle politique de distribution et qui s’intègre dans le contexte difficile de la réorganisation de la maison mère. Air France, toujours dans le rouge sur son réseau court et moyen-courrier, a annoncé le 4 octobre la suppression d’une partie de ses liaisons européennes. Mais la compagnie ne compte pas abandonner ses créneaux à Orly. Transavia sera donc chargée de la remplacer sur les destinations loisirs « à fort potentiel ». La filiale permettra à Air France d’être dans les prix

16

du marché avec des coûts environ deux fois plus faibles. Elle sera également plus adaptée à la saisonnalité de ces destinations et louera, en hiver, ses appareils à Transat. L’objectif est bien sûr de contrer les low cost. Mais le groupe se prépare aussi à l’attaque des filiales de Lufthansa et d’IAG : Germanwings doit passer de 34 à 90 appareils d’ici à 2015 et Vueling devrait recevoir 120 A320 entre 2015 et 2020.

Une croissance BtoB et BtoC

Ces nouvelles capacités nécessiteront toutefois un accompagnement. « En 2013, l’offre a progressé de 30% et cela devrait continuer en 2014. Mais cette croissance se fait beaucoup sur le BtoC », explique Hervé Kozar, directeur général adjoint

commercial de Transavia France. Première implication : un renforcement de la communication auprès du grand public. « Nous allons investir fortement en 2014», explique-t-il. Face à des marques reconnues comme easyJet, Transavia devra renforcer sa notoriété. « Sur le Portugal, notre première destination, nous sommes désormais représentés par Air France. On s’appuie aussi sur Transavia Hollande pour être présent sur d’autres marchés.» Deuxième implication : un élargissement de la distribution. Pour l’instant, la moitié des ventes sont assurées via le BtoB et les affrètements. Mais la compagnie vient de signer avec Travelport et Resaneo. « Il est possible qu’on soit sur d’autres GDS, comme Amadeus, mais avec des solutions light », ajoute Hervé Kozar.

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com

© Hermann Hammer / GNU

focus éco Aérien


Echo_p17et23:_ 08/10/13 20:31 Page1

      @HE030BE075  B  ;05E A% B  :A7/ +A44E075<  JA0E75H0A H5 A70B/ B5  B J 5E B J0 3 B + 5 B 5 30+5 >

 *$%% $$* ,  

*%+2! &##% # $&#  +0!2*

 EE BEAE!+0  JA0E 755 A 50BB5  3@.7A0N75 GO9C  H5 A5BJ0 A5 B0/ 4030A  A5BJ0 7335 >  75B8HA J  FG ::A 03B A :A!B 5E *G=  3 )7EE 47M 5/7HAA0 A   E B :7/ B0E0755  J5E BM E E M50A 5 E A/ 4 B  :0E! 5 7335 > 5 75HA/ A 5E , B!A0 HL - :7HA BM E 40B HBB0 :7HA 3 :J03375 %A50B> A ;M5/ 0E  B 74:+50 B !A0 55 B HE757/ 4 B<  !575!  :3HB0 HAB A :A0B B , 3  BEAHE075 H :J03375 :A0J! %A50B :A H5 5EA :A0B 75E 3@EE BE E07550/ A -> H17HA@.H0 :3HB0 HAB  75E A4 5J0B+ 5E  EAJ033 A J5E+ J  A5BJ0> 7HA 5/A570B 740/ 502 0A E HA +!5!A3 @HA7: 0A:7BE

             &1. '* +!  "!#&$.* &*. % %.!$+ )0*&+ '&0* #+ &$' %!+ 3%. 0% *3&% ).!&% $&3%  $&!%+  /44 "!#&$.*+(    

                

     

    

,  EE 57HJ 33 75HAA 5 57HB A 5 3 E.  :3HB 5 :3HB 0&003 > 3 57HB A BE 3 B 50. B ->  BE  BHA475E A 3 B :A73#4 B 05E A5 B> !J 37:: 4 5E  A5BJ0 H/ 3  9* ::A 03B BE 5 & E B7H40B  3@7A H  ;M50E 5E0753  B :037E B  30+5 @0A A5 <> 37AB ?H@H5 :35  !:AE J7375E0A BE 5 7HAB . N 0A A5  3   !1 7E 5H 5 GO9G ?H B B :037E B B70 5E

    

  

:A07A0E0A B :7HA H5 A 3BB 4 5E . N A5BJ0 E !5!'0 5E @H5 :A04  9OOOOO HA7B> 3 L:30?H H17HA@.H0 , ?H@03 J 033 A   ?H 3 A!HE075 B04H3/ E5!   AE05 B 30+5 B 47M 5/7HAA0 A ;$< 7H:3!  3 A70BB5  3@E0J0E! 5575! . N A5BJ0 A5 B %BB  H5 574A @. HA B  J73 75BE5E B J70A 5 H+4 5EE075 :7HA 3 B :037E B @0A A5 ->   




focus éco Juridique

Le shutdown américain et les scénarios français face au blocage budgétaire aux états-unis, quels risques juridiques pèsent sur les agences de voyages françaises ? tout dépend si le départ des clients a déjà eu lieu. revue de détail, alors que deux décisions de justice viennent d’écorner un peu plus le principe de force majeure.

Un cas de force majeure pour les clients sur place?

Il faut distinguer deux cas de figure. « Pour les clients qui se trouvaient déjà en voyage aux États-Unis lors du début du shutdown, on est dans une situation assimilable à la force majeure, explique Emmanuelle Llop, associée au cabinet Equinoxe Avocats. La jurisprudence Océane Voyages a pourtant montré que le risque d’une condamnation existe. » En mars 2012, la Cour de cassation a en effet confirmé la condamnation d’une agence de voyages lilloise à supporter les frais de ses clients bloqués à destination par le nuage de cendres en avril 2010. La force majeure ne dispense pas l’agence de « garantir la prise en charge du sup-

18

© Fotolia

F

aute d’un accord budgétaire aux États-Unis, une partie des services publics du pays est à l’arrêt depuis le 1er octobre, à commencer par l’ensemble des sites touristiques gérés par le gouvernement fédéral. Après le nuage volcanique islandais ou l’annulation du Marathon de New York, ce désormais célèbre « shutdown » américain met-il lui aussi les professionnels français du tourisme en situation de risque juridique ?

plément de prix afférent aux prestations de remplacement », avait justifié le juge. Autrement dit, impossible pour les agences ou TO disposant de clients aux ÉtatsUnis lors du début du shutdown de ne pas « leur trouver des prestations de remplacement ou leur proposer un retour anticipé », estime Emmanuelle Llop. Reste à savoir, en outre, si un distributeur pourrait être condamné pour ne pas avoir anticipé le déclenchement du shutdown au 1er octobre, au vu des déclarations politiques aux États-Unis qui le laissaient présager. L’argument peut sembler fragile, mais c’est pourtant un raisonnement comparable qui vient de conduire la justice à condamner, en première instance, l’agence Sport Incentives/France Marathon à rembourser le voyage de ses clients suite à l’annulation du Marathon de New York en novembre 2012, après le passage de l’ouragan Sandy. En substance, le juge a estimé que l’agence aurait dû anticiper cette annulation compte tenu de l’ap-

proche du cyclone, et donc proposer à ses clients de ne pas partir.

Pas de force majeure après l’événement

L’autre scénario est celui des clients dont le voyage commence (ou a commencé) après le début du shutdown. « On ne peut pas invoquer la force majeure dans ce cas, car la situation est connue à l’avance », explique Emmanuelle Llop. Pour éviter tout risque juridique, mieux vaut pour l’agence qu’elle propose une solution d’annulation ou de report sans frais. Dans le cas contraire, elle pourrait bien s’exposer aux foudres de la justice. C’est ce que vient de confirmer un arrêt de la Cour de cassation du 2 octobre, qui estime qu’un client est en droit d’annuler un voyage et d’en réclamer le remboursement si certaines visites risquent d’être annulées ou de se dérouler dans de mauvaises conditions. Pascale filliâtre et christoPhe Plotard

11 OCTOBRE 2013 - www.lechotouristique.com


INTERCONTINENTAL HOTEL DIEU

19

MARDI NOVEMBRE

WORKSHOP-CONFÉRENCE-FORMATION

www.topcruise.fr


la question de la semaine

Quel modèle pour le nouveau Donatello

racheté par un groupe d’investisseurs proches de la famille Vighier et accompagné par des anciens de marmara, Donatello rationnalise ses coûts pour renouer avec la rentabilité. sans y perdre son âme ?

D

onatello fait sa mue. Dans une situation financière difficile (baisse de 38 M€ de chiffre d’affaires en 5 ans et des exercices déficitaires à répétition, jusqu’à 3 M€ de pertes en 2012), le TO a reçu en janvier le secours de la SIPTO (Société d’investissement et de participation dans le tour-opérating) proche de la famille Vighier. Renfloué et passé sous son contrôle majoritaire, Donatello est donc désormais sous influence diront certains, conseillé par une équipe de consultants composée d’anciens de Marmara (Sébastien Boucher et René Thibaut), partis de TUI France. Le spécialiste du court séjour et des voyages à la carte depuis 30 ans risque-t-il pour autant de tomber dans la « marmarisation », soit un processus d’industrialisation qui l’entraînerait sur le segment du massmarket ? « Donatello ne sera pas un Marmara bis. Il n’est pas question de se battre sur le terrain de TUI France et des autres grands TO mainstream », affirme Antonio D’Apote, son président fondateur qui reste à la barre « le temps qu’il faudra ». « Si nous empruntons quelque chose de l’esprit de Marmara, c’est son agilité et son efficacité avec un vrai virage technologique. »

Le « À la carte » restera le cœur de métier

Sur la sellette, le site BtoB, qui doit gagner « en connectivité et en ergono-

20

de nouvelles adresses clubs en Turquie et en Grèce, cela se fera avec de petites unités « de charme » comme le Fleur Cactus Beach à Bodrum.

Objectif : une croissance de 15 % du CA

5antonio D’apote, président fondateur de Donatello.

mie », sera opérationnel début 2014. « Nous allons par ailleurs automatiser tout ce qui peut l’être ». Une productivité accrue qui passe aussi par un allégement de la masse salariale, avec 9 licenciements en cours, et qui doit dégager du temps pour le service et le conseil puisque le « À la carte » restera le cœur de métier du TO. « Nous n’allons pas abandonner ce segment alors que le retrait de Jet tours ou Kuoni ouvre un boulevard à Équatoriales ». Lesquels l’ont cependant délaissé parce que difficile à rentabiliser. « Nous avons le savoir-faire et donc prochainement des outils qui le valoriseront », insiste Antonio d’Apote. De même, si la partie balnéaire sera renforcée, avec

« Nous nous glissons dans les carences du marché en BtoB, en conservant ce qui est l’ADN de Donatello », promet-il. Une production de spécialiste compatible avec des méthodes d’achat et de gestion rationalisées ? « Nous allons affréter et nous engager davantage c’est vrai, mais à notre échelle, pour avoir des arguments tarifaires sans renier ce que nous faisons depuis 30 ans ». La collection estivale 2014 dira si l’engagement est tenu. En attendant, Donatello table sur une croissance de 15 % du chiffre d’affaires l’an prochain et un retour aux bénéfices. Pascale Filliâtre

2,96M€ c’est la perte nette de Donatello en

2012 qui devrait être réduite de moitié en 2013.

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


EXE_PUB_BUS_CARS_210x272_Mise en page 1 04/10/13 14:58 Page1


made in france Œnotourisme

Les raisins

© Fotolia

de la découverte

Les vendanges sont un moment fort de la saison œnotouristique, prétextes à des produits dédiés, festifs et participatifs, qui échappent encore aux agences.

L

es vendanges du millésime 2013 sont tardives, débutées dans la plupart des vignobles fin septembre. C’est donc en ce mois d’octobre que se pressent dans les domaines et exploitations les apprentis-vignerons. Ces œnotouristes, de plus en plus nombreux chaque année, ne se contentent pas d’une simple visite des chaix, avec dégustation à la sortie. Ils veulent tâter du sécateur, partager de la convivialité et s’initier à un savoir-faire ancestral. « Ils paient pour travailler ! », s’amuse Pierre-Olivier Coron, directeur général de Wine&Tours by Promenades en France. Son agence réceptive, spécialiste de l’œnotourisme, a distillé dans son offre, à l’instar de nombreux offices de tourisme, CRT et CDT, des forfaits « spécial vendanges ». Qu’ils soient baptisés « Vendangeur d’un jour » ou « Talents de vendangeurs », le rituel, sur une journée, est bien rôdé : balade à pied (ou à vélo) dans le vignoble, rencontre avec le viticulteur au domaine, ramassage des grappes dans une hotte sur le dos, mâchon vigneron (le casse-croûte typique), visite des instal-

22

lations et bien sûr dégustation. Un programme qui se décline pour les individuels mais surtout pour les groupes, dans le cadre de séminaires et d’incentives. « Les vignerons ont su apporter de la valeur ajoutée, structurer leurs propositions, ajouter de l’hébergement, des collations, des randonnées, des activités ludiques, du festif. Nous les aidons à communiquer et à promouvoir leurs produits », explique Jessica Debiève, responsable Œnotourisme d’Inter Rhône, l’organisme interprofessionnel des AOC de la vallée du Rhône. Seul bémol, la période des vendanges est courte et pas forcément la plus propice : les viticulteurs, très occupés, sont moins disponibles pour les touristes. « En plus, les réservations sont difficiles à anticiper puisque la date des vendanges n’est pas fixe », remarque Pierre-Olivier Coron, qui précise accueillir plus d’étrangers que de Français et recevoir très peu de demandes d’agences. « Nous étions référencés TourCom, nous avons arrêté : une seule opération en un an, cela ne valait pas la cotisation ». Pascale Filliâtre

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


Echo_p17et23:_ 08/10/13 20:31 Page2

#$.$1+,"    

  %)*)!(% #

 

 

 %  )  ) $!  1# $1+# #, ! 2 . ! &1 *1# 2.1!.1+ *,. ! &+$",, *1# $+. "$#. ! 4   #, &+ !*# !.$1+ . +,$12+.  !1#4 # $1+$#) $""+!, .$1. !*## . &, ,1!"#. # &+$  2##, ! ,. !*1# , &+$1., *&&! 1 #$121   # .$1. 1,. + &+ ## .   !*# . +#+ " '1+# $4, 4$#( &., ++, #,.+!,) $1+ ,*#.+ 13 ,2$++ *#.#))) . +!#.+ ! +4.")

/ *,/, 6"  /- 6 1 * // 1  /

*,-‡9" £™

­£®

i«ÕˆÃ «Õà `i Óx >˜Ã] ÕÀœˆ˜ià iÃÌ i i>`iÀ iÕÀœ«ji˜ `ià ˆ}˜ià œ˜}Õi `ˆÃÌ>˜Vi i˜ >Õ̜V>À iÌ i «>ÀÌi˜>ˆÀi `i «Õà `i nää >}i˜Vià `i ۜÞ>}i°

‡ Àj`ˆÌ «…œÌœÃ \ iÌÌÞ“>}iÃ

*Õà `i xää `iÃ̈˜>̈œ˜Ã `iÃÃiÀۈià `>˜Ã ̜ÕÌi ½ ÕÀœ«i° œÕÛi>Õ \ £Çä ˆ>ˆÃœ˜Ã i˜ÌÀi ۈià vÀ>˜X>ˆÃià *ÀœviÃȜ˜˜iÃ `Õ ÌœÕÀˆÃ“i] «œÕÀ i˜ Ã>ۜˆÀ «Õà ÃÕÀ ½œvvÀi ÕÀœˆ˜ià iÌ >VVj`iÀ >Õ ÃˆÌi `i ÀjÃiÀÛ>̈œ˜ `j`ˆj] Vœ˜Ì>VÌi⠘œÕà >Õ ä£ {£ ÎÇ Çx x™ ­«ÀˆÝ `½Õ˜ >««i œV>®°

­£®

*>ÀˆÃ‡ޜ˜ \ />Àˆv ÃÌ>˜`>À`] vÀ>ˆÃ `i ÃiÀۈVi ˆ˜VÕÃ] «œÕÀ ՘ >`ՏÌi ivviVÌÕ>˜Ì ՘ >iÀ ȓ«i] `ˆÃ«œ˜ˆLi ÃÕÀ ViÀÌ>ˆ˜Ã `j«>ÀÌà `>˜Ã > Ãi“>ˆ˜i `>˜Ã > ˆ“ˆÌi `ià «>Vià `ˆÃ«œ˜ˆLið *Õà `½ˆ˜vœÀ“>̈œ˜Ã ÃÕÀ iÕÀœˆ˜iðvÀ°

"    "  %%    05%/


business travel

Frontière entre vie privée et vie professionnelle : l’exception française l’enseigne hôtelière Pullman publie avec ipsos marketing les résultats d’une enquête menée auprès de 2 200 grands voyageurs internationaux. cette étude met en lumière l’extrême porosité entre vie privée et vie professionnelle, sauf pour les français.

C

’est ce qu’on pourrait appeler l’art de vivre à la française. Dans une étude internationale* menée par Pullman et Ipsos Marketing portant sur le « Blurring » ou, en français, la confusion progressive des activités professionnelles et personnelles, les voyageurs d’affaires français interrogés se démarquent dans leurs réponses. Ainsi, les Chinois et les Brésiliens sont les champions du « Blurring » et les plus connectés. En effet, ils sont respectivement 79% et 71% à posséder au moins un équipement professionnel utilisable à distance. Les voyageurs français et allemands sont ceux qui mélangent le moins la vie professionnelle et la vie privée. 59% des Français et 62% des Allemands pensent que c’est une source de stress. 61% des Français estiment d’ailleurs que posséder un équipement professionnel utilisable à distance nuit à la vie privée et ils sont la moitié à se sentir coupables de * enquête en ligne menée auprès de 2 252 voyageurs âgés entre 25 à 65 ans et conduite dans 7 pays : France, Allemagne, Angleterre, États-Unis, brésil, Australie et chine.

Ò

TransporT

ryanair prend l’amex La compagnie a annoncé qu’elle acceptait désormais le paiement avec la carte American express pour les réservations sur son site Internet. L’objectif : séduire les voyageurs d’affaires qui ne représentent à ce jour qu’environ 20 % de ses passagers. Mais ils ne seront pas pour autant privilégiés. comme pour les autres cartes, les clients devront s’acquitter de la taxe de 7 euros et de la commission de 2 % du prix. Les sociétés n’auront pas droit non plus à des deals exclusifs qui entraînent généralement des rabais sur les prix.

24

céline Perronnet

85%

des voyageurs d’affaires interrogés déclarent que posséder un équipement mobile a changé l’organisation de leur vie professionnelle et de leur vie privée de manière positive.

JHôTeLLerIe nantes accueille le premier hôtel okko

a

nnoncée en 2012, l’enseigne hôtelière 4 étoiles, créée par paul Dubrule (cofondateur d’accor) et olivier Devys, ouvrira mi-janvier son premier établissement à nantes, à deux pas de la gare et du Château des Ducs de Bretagne. L’hôtel respectera le nouveau concept : en centre-ville, avec une prestation tout compris pour l’ensemble des services : Internet, TV, vidéo, bar, petite

restauration, et un service assuré 24h/24. Les chambres, de 18m 2, seront proposées à un tarif inférieur de 20 % aux prix de l’hôtel 4 étoiles de référence de la ville. À nantes, le tarif de la chambre devrait être fixé à 145€. Les prochaines ouvertures sont prévues à Grenoble, Lyon, rueil-Malmaison, Cannes, Bayonne, Toulon, strasbourg et paris à proximité de la gare Montparnasse. © Hôtel okko

R innovation

ne pas passer plus de temps avec leurs proches. Autre réticence, ouvrir leur compte personnel Facebook à des relations professionnelles : ils sont 60% à ne posséder qu’un profil personnel sur lequel ils n’ont que « des amis » extérieurs au travail. Mais les voyageurs d’affaires français sont aussi plein de contractions. 76% estiment qu’il est normal d’utiliser les outils professionnels à des fins personnelles et cela notamment parce que le travail impacte aussi leur vie privée pour 45% !

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


POT_reklama_FR_210x272.pdf 1 2013-10-04 13:05:48

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K


ITINÉRAIRE D'ENTREPRISE

La SNCF se transforme

à grande vitesse

Passée de la dernière traction vapeur au premier TGV en 7 ans, la SNCF a su très tôt faire évoluer son offre. Elle continue à adapter son modèle dans la perspective de l’ouverture à la concurrence. L’ÉTAT réunit les cinq grandes compagnies de chemin de fer et créé la SNCF, placée sous son contrôle à hauteur de 51%.

1974

LA CRISE

pétrolière sonne le glas de la traction vapeur. Le 31 mars, la locomotive à vapeur 141 R 73 effectue son dernier trajet après 142 ans de service.

1837

1981 PREMIER

trajet commercial du TGV sur la ligne Paris-Lyon. 300 personnes voyagent à plus de 260km/h.

26

5

De la traction vapeur des années 60 aux TGV nucléaires des années 80, le rail avance à toute vitesse.

© Médiathèque SNCF

1958

Les premiers voyageurs découvrent le chemin de fer, quelques wagons en bois entre Paris et SaintGermain-en-Laye, et la SNCF, 120 ans plus tard. Réunissant les 5 grandes compagnies, la Société nationale des chemins de fer et l’État accompagnent depuis 1958 le développement du transport en France. De la traction vapeur des années 60 au TGV nucléaire des années 80, le rail avance à toute vitesse. C’est d’abord les grands travaux d’aménagement, avec l’arrivée des locomotives électriques en 1964, celle des trains Corail en 1976 et bien sûr le TGV, qui emporte ses premiers voyageurs en 1981. Ce fleuron de l’entreprise - 574,8 km/h lors d’un essai record - a eu un impact majeur sur la géographie des déplacements français. Le Paris-Marseille, de 7 heures en 1962, passe à 5 h avec l’arrivée du TGV en 1982, puis à 4 h en 1994 et enfin à 3 h en 2001. À plus de 15 millions d’euros le kilomètre – pour 2000 kilomètres et 286 villes françaises desservies - le TGV impose toutefois à la SNCF de maîtriser ses coûts. C’est

l’heure d’Internet, du yield management et de la rationalisation des dépenses. La SNCF, depuis l’annonce de l’ouverture à la concurrence du rail en Europe, ne chôme pas. En 2000, elle lance Voyage-sncf.com, devenu aujourd’hui un géant de la réservation en ligne. En 2004, c’est l’iDTGV qui créé l’événement. Plutôt chahuté à l’époque, il est aujourd’hui plébiscité par les clients et sert de laboratoire pour les TGV « classiques ». En 2012, la SNCF change même de métier et lance des liaisons grande distance en car avec sa filiale iDBUS. Et comme le low cost n’épargne aucun secteur, 2013 voit aussi l’arrivée d’une offre à bas prix : Ouigo. L’ouverture à la concurrence, prévue pour 2019, se prépare à l’avance. FABRICE BUGNOT

2013

2009

FIN DU MONOPOLE de la SNCF sur les lignes internationales avant l’ouverture à la concurrence attendue pour 2019 en France.

LANCEMENT

du TGV « low cost » Ouigo et premier anniversaire d’iDBus, filiale dédiée aux longues distances en car.

11 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


destination Madagascar

Rencontres solidaires à

Mada g

R

egorgeant de parcs naturels encore préservés, l’île rouge est une destination durable par nature. Le tourisme, diffus, s’appuie sur des prestataires locaux qui offrent des salaires élevés en comparaison du niveau de vie, le plus faible au monde. Et les hôteliers, souvent pourvus de petites structures de qualité, ne ménagent pas leurs efforts pour économiser l’eau et l’énergie et traiter les déchets, comme en témoigne la «charte du tourisme durable» de Nosy Be. La crise politique, qui traîne en longueur, menace pourtant cette orientation. Les touristes d’abord, ne s’y pressent pas. «C’est toujours l’attente des élections qui nous pénalise. On espère retrouver les niveaux d’avant la crise dans deux ans», explique Vola Raveloson, directrice de l’ ONTM (Office national du tourisme de Madagascar). Le marché français, plus de la moitié du total des arrivées, devrait rester stable cette année, avec 130000 visiteurs contre 200000 avant 2009. Cependant, la corruption et l’instabilité freinent les investissements qui pourraient permettre au pays de se développer et de proposer une offre plus large. Avec 300000€ de budget annuel, l’ONTM doit par exemple s’appuyer sur l’AFD (Agence française de développement) pour participer à l’IFTM Top Resa. Les voyagistes français, eux, sont toujours nombreux à programmer la grande île. À côté des poids lourds (TUI, Fram et le groupe Voyageurs du Monde), une multitude de TO, d’agences et de réceptifs proposent eux-aussi des circuits durables. Le Sud et la RN7 étant souvent saturés, l’OT espère qu’ils s’orienteront vers de nouveaux produits, notamment au Nord et à l’Ouest. Fabrice bugnot

R Save the date…

Responsable Nature Balnéaire Sportif Mice

28

Les élections présidentielles, attendues depuis plus de quatre ans, se dérouleront le 25 octobre pour le premier tour, et le 20 décembre pour le second tour.

© Stephane Delzenne / Fotolia

oui à la destination pour un voyage

avril-mai 2014

© Lapencia / Fotolia

25 octobre 2013

Le santa-bary est le repas de la première récolte de riz de la saison. Les habitants honorent les ancêtres en leur offrant des épis lors d’un repas familial composé de sept plats avec de la viande et des mets de luxe.

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


Madagascar destination

o à consulter

a gascar

www.parcs-madagascar.com Informations sur les 21 parcs nationaux et 26 réserves. www.info-tourisme-madagascar.com Informations b2b pour les professionnels du tourisme. www.tananews.com toute l’actualité de la capitale.

carnet de voyage

C À ÉCOUTER :

la valiha, sorte de cithare fabriquée avec un tube de bambou, aux sonorités cristallines, est l’instrument fétiche du pays. Le salegy désigne une musique festive et la danse qui lui est associée.

BÀ LiRE:

le dernier livre du photographe Pierrot Men, Il était une femme…, publié aux éditions No Comment, qui font paraître des romans, beaux livres et essais d’auteurs, notamment malgaches.

y ALLER: trois vols de Paris-CDG vers Antananarivo et un vol Antananarivo-Marseille avec Air Madagascar, qui propose des tarifs réduits sur les vols intérieurs et dessert la Réunion et Mayotte. Et aussi des vols directs avec Air France et Corsair.

l‘aPPli à télécharger

Les baleines à bosse se retrouvent dans les eaux du canal de Sainte-Marie, un sanctuaire préservé. on y aperçoit parfois des parades nuptiales ou des accouchements.

DR

Fin mai 2014

Le festival donia, festival musical et culturel de l’océan Indien, rassemble des dizaines de milliers de spectateurs à Nosy be pour quatre soirées de concert.

www.lechotouristique.com - 11 octobre 2013

de juin à septembre

DR

Mai 2014

© Fotolia

entre juin et septembre

La troisième édition de l’ ItM (International tourism Fair), qui rassemble les professionnels du tourisme, se tiendra au mois de mai (dates à venir), à Antananarivo.

DR

© Fabrice Bugnot

Madagascar avec Antoine est l’une des rares applications disponibles sur la destination. On y trouve des belles photos et des informations plutôt générales sur les différentes régions du pays. À télécharger gratuitement sur iPhone et iPad.

Le Famadihana, improprement appelé « retournement des morts », est une cérémonie pratiquée par les ethnies Merina et betsileo, dans les Hautes terres.

29


DesTiNATioN Madagascar

Photos © Fabrice Bugnot

^ tana, des hommes et des histoires Antananarivo est une grande ville colorée qui peut paraître un peu anarchique. Mais en s’éloignant de quelques centaines de mètres à pied des sites historiques, on découvre une vie de village bien ordonnée et des métiers insoupçonnables. on y croise la fontainière, vieille femme seule et digne qui, dès l’aube, remplit des bidons bleus de 40 litres d’eau potable pour les habitants du quartier; un futur homme d’affaires, pourvu de baskets Adidas, qui loue aux jeunes de ce terrain vague des boules de pétanque et une petite table de billard; etaussi «lesmachinesàlaverdelacapitale»: un collectif de femmes regroupées en association, qui profite de l’un des meilleurs lavoirs de la capitale. «Il y a un toit pour s’abriter du soleil et elles ont fixé des règles: interdiction de parler des absentes, cela

évite les commérages», explique notre guide. Il y a également ces petites filles assises dans l’herbe ou sur le bitume. «Mais je t’ai vue avec un ami, ma tante. Vous alliez chercher du riz au marché», raconte l’une d’elles en frappant des pierres l’une contre l’autre. ce sont les échos du quartier, de la vie en famille, les sons entendus et les histoires imaginées. Les pierres sont autant de proches, qui parlent entre eux et s’usent jusqu’à l’âge adulte.

o

mon conseil : ecotanana propose des visites participatives et solidaires. il s’agit de développer les revenus des artisans, des guides et des gérants de maisons d’hôtes et de soutenir des projets communautaires. www.ecotanana.net.

^ mahajanga, parenthèse balnéaire

Voici Mahajanga, ville balnéaire du Nordouest. Le décor: des plages réputées, une longue promenade sur le bord de mer où les Malgaches dégustent des brochettes, des bâtiments coloniaux et de vieilles bâtisses avec leurs portes swahilies, un petit port où attendent des boutres colorés, et enfin des marchés. La ville idéale pour se reposer quelques jours et réaliser des excursions, comme au Parc national d’Ankarafantsika, situé à 100 km environ. cette zone de 135000 ha est le château d’eau de la région de Marovoay, deuxième grenier à riz du pays. Pour lutter contre la déforestation et la contrebande de bois précieux, les

autorités ont lancé des programmes pour fournir des ressources alternatives aux populations locales, comme la culture d’agrumes ou l’artisanat. Le visiteur y pistera les lémuriens dans les sous-bois et les crocodiles et les pygargues autour du lac sacré. Sans oublier de descendre dans le canyon d’Ankarokaroka pour admirer ses étonnantes formations géologiques.

o

à ne pas manquer: certains guides dissuadent les touristes de se risquer dans le canyon. le chemin, en mauvais état, est praticable pour des personnes en bonne santé et le spectacle vu d’en bas est grandiose.

R Dans la production… Directours

Le voyagiste avait arrêté la destination depuis la crise politique, mais va revenir en 2014 avec des circuits sur la rN7 et des séjours à Nosy be. Un itinéraire peu fréquenté, autour du Nordouest et de Mahajanga, devrait également être proposé. www.directours.com

30

Nouvelles Frontières

Le voyagiste propose une palette assez large: séjours à Nosy be ou à Sainte-Marie, circuit autour de la rN7 avec extension à Fort Dauphin et nuits en bivouac, ou combiné réunionMadagascar, à partir de 3042€. www.nouvelles-frontieres.fr

Nomade Aventure

La marque privilégie l’approche par la randonnée. La «rando robinson» offre 4 jours de navigation près de Nosy be avec un bivouac dans le massif de l’Ankarana, à partir de 2449€ pour 15 j./14 n. www.nomade-aventure.com

Terre Malgache

Un spécialiste «à l’opposé du tourisme de masse et des produits standardisés»: circuit de 22 jours «ethno-éco Malagasy sur la route du Sud» à partir de 3250€. Plusieurs offres autour de Mahajanga et séjours en écolodge. www.terre-malgache.com

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


Madagascar DesTiNATioN R Mon blog…

Vive le low tech !

© ONTM

L

^ de la rn7 à manakara

Le circuit autour de la rN7, qui relie Antananarivo à tuléar, offre un aperçu d’une partie de la diversité de l’île et reste d’ailleurs l’itinéraire le plus programmé du pays. Au fil de la route, l’ocre de la terre nue et le vert des rizières se succèdent. Dans une petite taverne, la patronne apporte un plat simple composé de riz, de poulet et de brèdes mafane. Plus loin, on retrouve d’autres produits sur des paillasses installées le long des chemins : lychees, manioc, poules, mais aussi cabas, pagne ou marmites. c’est au bout du chemin, à Fianarantsoa, que l’on peut rejoindre Manakara et la côte grâce au mythique Fce, train brinquebalant tiré par une vieille locomotive à vapeur. Là, les guides proposent des circuits de plusieurs jours en pirogue à travers le canal des Panganales, qui s’étire sur près de 600 km le long de l’océan Indien. Une plongée dans le quotidien des pêcheurs, à la découverte des savoirs traditionnels, en pleine nature.

o

on a testé : à manakara, l’hôtel Vanille est un peu le bout du monde. à quelques mètres de la plage, déserte, des bungalows accueillent les touristes. un restaurant, sur la plage, propose les fruits de mer et les poissons pêchés le matin même. simple et exquis.

Vision ethique

cette agence propose des visites culturelles et des rencontres avec des associations d’artistes et artisans engagés à Antananarivo et plusieurs circuits, comme une «Immersion Sambirano», à partir de 690€ttc pour 9 nuits, sans aérien. www.vision-ethique.com

Libertalia

Un circuit de 14 jours à partir de 850€ hors transport, «Forêts de l’île rouge»: découverte de la pharmacopée, ateliers de cuisine et de tissage, trek dans la région d’Antsirabe, immersion dans le mode de vie Merina et écolodge dans la réserve de Vohimana. www.libertalia.fr

www.lechotouristique.com - 11 octobre 2013

es Malgaches sont les rois de la débrouille et de la bidouille. Ils vous fabriquent, avec des restes de fils électriques, des morceaux de caoutchouc et de nylon, des petits vélos miniatures; récupèrent des bouts d’aluminium pour en faire des casseroles, et des sacs plastiques pour tisser des cabas solides. à Majahanga on rencontre un Français. Ils sont nombreux à s’être installés sur l’île mais Éric, lui, est peut-être devenu plus malgache que les autochtones. Il a eu 5 enfants, a construit de ses mains sa maison et lancé son entreprise, après une période difficile «avec un repas par jour comme les Malgaches». à la tête de Solarmad, petite entreprise sociale qui fabrique des éoliennes miniatures, il s’étonne des programmes des oNG occidentales qui «gaspillent» leur argent dans des projets fort éloignés des réalités du terrain, comme ces éoliennes qui tombent en panne et que personne ne sait réparer. Il promeut le low tech. «J’ai pris des

chutes de panneaux solaires. Il suffit d’enlever l’enveloppe protectrice derrière, de glisser deux fils entre un bout de bois et les cellules photovoltaïques et de mettre des pinces crocodiles au bout». Avec un ami, il a branché ce panneau sur une radio, l’emplacement pour les piles, vide, bien en évidence, s’est posté sur la place du marché et a commencé à danser. Un succès. «comparé aux piles, ce panneau ne coûte pas grand-chose. et chacun peut le réparer, avec un bout de plastique, du scotch ou du caoutchouc» explique-t-il.

o retrouvez notre blog-trotteur sur lechotouristique.com

et aussi

Jacaranda, Huwans, La balaguère, Visiteurs, Salaün Holidays, Fram, Syltours, National tours, Plein Vent, Kuoni, Parfums Du Monde, Verdié Voyages, La Française des circuits, Meltour, beaux Songes, time tours, Ultramarina, caractères D’Amériques, Les Maisons du Voyage, Vacances transat, terre entière, Makila Voyages, Voyageurs du Monde, comptoir des Voyages…

31


destination Madagascar

De petits hôtels de charme urBain

© Photos Fabrice Bugnot

historique

lokanga Boutique hôtel, antananarivo

Cette maison rénovée des années 1930 a gardé son charme. Surplombant la capitale, elle dispose de 6 chambres lumineuses, décorées par la propriétaire qui y a installé du mobilier familial et des antiquités: baignoire à pied, lit en fer doré et cartes d’explorateurs. Ce boutique hôtel abrite l’un des meilleurs restaurants de la ville. Le chef y marie les cuisines françaises, malgaches et asiatiques. www.lokanga-hotel.mg

resort

antsanitia resort, mahajanga

L’Antsanitia Resort est une destination à lui tout seul. À quelques kilomètres de piste de Mahajanga, l’hôtel, posé sur la plage entre trois petits villages, propose de nombreuses activités (pirogue, excursion en catamaran, pêche sportive, découverte des villages…). Engagé dans une démarche de développement durable sérieuse, il dispose d’une vingtaine de bungalows, de chambres et de suites, ainsi que d’un bar, un restaurant et une piscine. www.antsanitia.com

32

hôtel royal Palissandre, antananarivo

Cet établissement aux standards internationaux, classique, offre piscine, hammam et spa. Il dispose de 40 chambres, 2 suites et 2 appartements avec room service, Wifi etminibar.Leservice,professionnel,s’accordeavecl’ambiancechaleureuseduboisdepalissandre.Lerestaurantdequalité,avecdesmetstraditionnelsou«nouvellecuisine»,offre une vue panoramique sur la capitale. www.hotel-palissandre.com

Familial

hôtel coco lodge, mahajanga

Le Coco Lodge est tenu d’une main de maître par Evelyne Camilleri, très engagée dans la protection du patrimoine local et le développement du tourisme. Les 16 chambres, simples et propres, offrent tout le confort moderne et sont décorées avec du mobilier local. Elles entourent un patio ombragé avec une piscine, quelques tables pour les repas (choisir les produits de la mer, tous excellents) et un petit bar. Une adresse coup de cœur pour se reposer en bordure de mer. www.coco-lodge.com 11 OCTOBRE 2013 - www.lechotouristique.com


Le Morne

aL um pu r

Ku al

De

lhi

Ch en na i Ba ng alo re

bai Mu m

robi Nai

Cap e To wn

esbu r Joha nn

Paris

Londres

g

Connectez-vous au monde. Connectez-vous à l’Ile Maurice.

ur

o ap

ng

Si

ng

o gK

n

Ho

i

ha

g an

Sh

th

Per

car

gas

a Mad

ion

nis Réun

Saint De

s Réunion

Pierrefond

Rodrigues

Avec 20 vols directs, Air Mauritius vous connecte à 64 destinations. Avec Londres, Paris, Johannesburg, Kuala Lumpur, Mumbai, Hong Kong, Shanghai, Perth et tout un éventail de connexions internationales, nous vous offrons le monde et tellement plus - une expérience unique. Voler avec Air Mauritius, c’est vivre la douceur insulaire et l’accueil authentique de notre île dans le ciel… D’un bout à l’autre du monde. www.airmauritius.com Appelez le 0890 710 315 ou contactez votre agent de voyage

ec Londres, Paris, Johannesburg,Kuala Lumpur, Mumbai, Hong Kong, Shanghai,


destination Madagascar

RDans le carnet d’adresses de Caroline Debonnaire ( artisaNat

Les ateliers de Dieudonné, près de la digue, à tana, se visitent. ce monsieur incroyable travaille le fer forgé et le zébu pour les plus grands hôtels de la ville. Il mène une vraie politique sociale et n’emploie que des femmes et des personnes handicapées. Sa boutique est une cave troglodyte tirée du décor du film Alice au Pays des Merveilles.

restauraNt

À Mahajanga,

je me pose dans un petit restaurant en face de l’Alliance française. on voit passer et repasser les gens sur la promenade du bord de mer. c’est surtout là que l’on goûte les meilleures brochettes de zébu du monde!

k assoCiatioN Chez rouge beauté,

les femmes travaillent le raphia pour fabriquer des chemins de table, des sets, des cabas et d’autres objets d’artisanat local. L’association vise à leur procurer une autonomie financière en mettant en valeur leur créativité artistique.

CaroLiNe DeboNNaire

fondatrice de l’agence Vision ethique

t Nature Le parc de tsarasaotra

est une réserve privée devenue le refuge d’oiseaux d’une soixantaine d’espèces. D’une superficie de 27 ha, situé dans le centre de la capitale, il est devenu un site d’observation de l’avifaune malgache, classé WWF depuis 2005. Photos : © Fabrice bugnot et Dr

3 questions à…

eric Koller, président de l’office national du tourisme à madagascar

quels sont les principaux atouts touristiques de l’île?

Nous misons beaucoup sur la nature. Madagascar a un taux d’endémisme exceptionnel, des forêts préservées, des plages immenses et une culture très riche. et il n’y a presque pas de décalage horaire. La plupart des touristes font des circuits autour de la rN7 et des séjours à Nosy be. Mais il y a Sainte-Marie, où nous lançons un circuit avec les îles Vanille, et toute la côte Nord-ouest à découvrir.

34

comment développer la destination?

Nous aimerions lancer une taxe de 5 € sur chaque billet d’avion. c’est indolore et cela permettrait de porter le budget de l’office à 3 M €. Plusieurs hommes politiques seraient favorables à ce changement, mais il faudra attendre les élections. Nous comptons aussi sur les dessertes aériennes et les engagements des voyagistes. Nous restons aussi présents sur les salons, en France. Nous sommes invités

d’honneur de Solidarissimo, lors du SItV colmar, du 8 au 11 novembre.

on parle de problèmes de sécurité ? Les touristes n’ont pas de problème. Il n’y a que dans la capitale, avec la mendicité, où l’on peut entendre parler de petits vols, mais comme dans d’autres grandes villes. La médiatisation ne rend pas forcément compte de la réalité. Il faut venir sur place. Les Malgaches sont vraiment accueillants.

11 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


* CALME * LUXE * AUTHENTICITE * PERFECTION * « Cherchons quelque chose dont l’apparence déjà nous comble et qui renferme, en secret, une beauté encore plus sublime » Sénèque

Pour toutes demandes ou réservations, veuillez contacter le service à reservations@amporaharesort.com ou appelez le +261 32 05 633 11

AMPORAHA RESORT www.amporaharesort.com


FoRmation Marketing

Le responsable partenariats

© Apops / Fotolia

monte en grade

= L’avis du professeur LAurie LArchez,

Responsable FoRmation pRoFessionnelle, esCaet Pour les postes de responsable partenariats, les entreprises touristiques cherchent souvent d’excellents opérationnels. Or, ces profils souvent assimilés à des fonctions de Business Development sont au cœur de la stratégie de l’entreprise. Il est ainsi capital qu’ils disposent d’une vision « up-to-date » de l’industrie du voyage en intégrant parfaitement toutes les problématiques stratégiques actuelles et futures de leur environnement concurrentiel et partenaires. Le pôle formation professionnelle de l’ESCAET l’a bien compris et y répond en proposant aujourd’hui une palette de formations stratégiques et opérationnelles afin d’aider ces collaborateurs. Le responsable partenariats est un poste transverse, en lien avec tous les services de l’entreprise et tous les secteurs. Être au fait des dernières évolutions du marché et anticiper les enjeux de demain n’est pas toujours évident. Participer à une formation professionnelle de quelques jours permet au responsable partenariats de « faire une pause » dans ce tourbillon d’évolutions, de se remettre à jour en très peu de temps en ayant une vision du marché de ses partenaires.

36

Le responsable partenariats peut avoir différentes missions en fonction de l’entreprise et du secteur dans lequel il évolue. Internet a largement contribué à son développement.

D

ans toutes les entreprises touristiques, on retrouve ce type de profil. Dans l’aérien, il fait le lien avec les partenaires hôteliers afin de compléter l’offre des compagnies aériennes. Chez un TO, il gère les échanges marchandisesdanslecadredejeuxconcours.Dansl’hôtellerie, il peut être amené à gérer les deals avec les prestataires séminaires : traiteurs, fleuristes, décorateurs. Il est central dans le voyage d’affaires au sein des réseaux d’agences, par exemple, où il coordonne les relations commerciales et marketing avec les différents prestataires : compagnies, fournisseurs de solutions technologiques... L’évolution de ce poste s’est faite en parallèle du développement d’Internet et de la multiplication des acteurs pure players. Aujourd’hui, un responsable partenariats dans une SSII Tourisme est en charge de la collaboration avec les OTAs (agences de voyages en ligne), les GDS, tous les partenaires possibles pour optimiser la vente de leurs solutions technologiques. Gérer des partenariats, c’est également faire le lien avec un partenaire agence web lorsque l’on externalise des campagnes marketing. Lorsque l’on est responsable partenariats pour un site d’avis, cela peut également correspondre aux partenariats publicitaires en vendant des espaces de display ou d’affiliation aux acteurs touristiques. La mode de la marque blanche Actuellement, le profil recherché est le responsable partenariat affiliation marque blanche : type de partenariat en vogue dans notre industrie du voyage. Les acteurs en ligne, dans leur stratégie de diversification, propo-

11 octobre 2013 - www.Lechotouristique.com


Marketing FoRmation

= L’avis d’un ancien élève cLAudie MiLLe,

aCCount exeCutive, paRtneRships – tRipadvisoR

Basée à Londres, j’ai en charge le développement du portefeuille partenaires de TripAdvisor sur le marché français. Le pôle partenariat regroupe deux activités principales : - La distribution du contenu TripAdvisor (notes et avis, photos, etc.) sur des sites Internet ou supports papiers. Ce contenu permet à nos partenaires d’améliorer considérablement l’expérience utilisateur sur leur site ainsi que leur taux de conversion. - L’implémentation d’une solution de collecte d’avis développée par TripAdvisor et permettant à nos partenaires de collecter leurs propres avis clients tout en bénéficiant de nos processus de modération. Ce poste demande d’avoir une vision large du fonctionnement et des besoins des différents acteurs de l’industrie du tourisme, des compétences techniques et un très bon relationnel. sent des produits qui ne sont pas leur cœur de métier : une agence de voyages en ligne spécialiste du vol qui va proposer un produit croisière par exemple. Pour cela, le responsable partenariats va faire appel à un spécialiste croisières qui va lui proposer une intégration de son catalogue produit directement sur son site sans afficher sa marque. Ce type de collaboration demande des compétences techniques et commerciales. Il faut connaître le langage Internet et le fonctionnement des flux technologiques. Nul besoin d’être développeur informatique mais il faut comprendre le fonctionnement puis mettre en place des actions commerciales afin de rentabiliser le partenariat. Ce poste demande une certaine polyvalence des compétences : commerciales, marketing, webmarketing, techniques, analytiques. Il est nécessaire de réaliser un suivi de la performance des actions menées (web ou physique). Un bon relationnel ne suffit pas, il faut avoir également un excellent esprit analytique.

Les atouts pour réussir #1 L’expertise secteur

Maîtrise des stratégies de développement des différents secteurs et acteurs surtout marketing et commercial, de l’offre et des services de la concurrence et des partenaires, des tendances d’achats voyages et des leviers de négociation.

#2 L’expertise technique

Maîtrise des flux et langages Internet, des leviers webmarketing notamment la e-pub et l’affiliation, des solutions technologiques spécifiques au tourisme (CRS, GDS, flux XML...).

#3 Les compétences

professionneLLes

Esprit analytique dans le choix des partenaires et le suivi des résultats des opérations, connaissances des supports on et off de communication, techniques de négociation et d’achat, de coordination...

#4 Les quaLités

personneLLes

Bon relationnel, goût pour le terrain, aisance avec les solutions technologiques, flexibilité, curiosité...

R L’essentiel de cette formation... cursus :

bac + 3 à bac + 5, soit en cursus généraliste commercial soit MbA Spécialisé International travel Management à l’eScAet.

opportunités : Variables mais en moyenne responsable partenariats, publi34 K€ annuel en début de cité, affiliation, marque blanche… ces postes évoluent en responcarrière. Évolution assez rapide car les entreprises sable business development, resrecherchent ces profils. ponsable de service marketing... salaires :

www.Lechotouristique.com - 11 octobre 2013

o à consulter

retrouvez toutes les informations sur la formation sur : www.escaet.fr

37


nomade et connecté Techno

*TripAdvisor

drague

les « petits » hébergeurs

* Intégrer

* Les plus

le comparateur

• accroître les ventes directes TripConnect redirige l’internaute vers le site de ventes directes de l’hôtelier. C’est une façon de contrer la toute-puissance des agences en ligne comme Booking, et leurs taux de commission prohibitifs. • un coût à la performance L’hébergeur paye au CPC (coût par clic), exactement comme les chaînes et les agences en ligne. Il peut déterminer un plafond quotidien, par exemple.

Avec TripConnect, hôtels indépendants et chambres d’hôtes peuvent directement figurer dans le comparateur de prix de TripAdvisor, aux côtés des OTAs et des chaînes.

* Un prérequis payant

Les propriétaires d’établissements doivent souscrire à l’Espace Contacts de TripAdvisor, qui est un service payant.

• optimiser le recueil d’avis Le professionnel peut utiliser son moteur de réservation pour envoyer automatiquement des e-mails de demande d’avis aux voyageurs après leur séjour.

*Un engagement technologique

Les disponibilités doivent être proposées en temps réel, via un des 210 moteurs de réservations certifié par le site.

«

A

vec TripConnect, nous offrons la possibilité aux hôtels indépendants et aux chambres d’hôtes d’être présents dans notre comparateur », explique Jean-Charles Lacoste, vice-président, pôle de solution connectique de TripAdvisor. « Aujourd’hui, seules les grandes chaînes et les OTAs (online travel agencies) le sont ». Comment se crée la connexion entre les petits établissements et le site d’avis ? « Nous travaillons avec des intermédiaires comme Fastbooking, ReservIT

38

© Fotolia

et Constellation », explique-t-il. Ces fournisseurs technologiques ont créé des moteurs de réservations que les hébergeurs ont intégrés dans leurs sites. La plate-forme TripConnect saura s’y greffer, dans quelques jours officiellement. Les hôtels indépendants et les chambres d’hôtes sont déjà présents sur le site américain, mais plutôt à travers des fiches avec des notations, sans réservation directe. TripAdvisor les incite donc à bénéficier d’une visibilité accrue dans son comparateur, à des fins BtoC. « Le

système amène l’internaute sur le site de l’hôtel, qui peut alors faire de l’upsell et augmenter ainsi ses revenus ». TripAdvisor n’étant pas philanthrope, cette mise en avant est payante, sur un modèle publicitaire. Les hébergeurs doivent tout d’abord figurer dans l’espace Contacts (à partir d’environ 200€/an). Le comparateur fonctionne, lui, sur des enchères CPC. « Les hôtels peuvent acheter du trafic, et gérer eux-mêmes leurs campagnes TripConnect, sans passer par un intermédiaire ». linda lainé

11 ocTobre 2013 - www.lechotouristique.com


NOUVEAU ! Développez votre chiffre d’affaires sur les marchés Affaires et Événements Professionnels grâce à l’offre « L’Echo Touristique + Meet-in + Bedouk »

149

L’hebdomadaire papier et feuilletable en ligne et 6 hors-séries : Nouvelles techno, Affaires, France, Hôtellerie, Palmarès destinations et Spécial Top 10

L’e-newsletter quotidienne, les e-newsletters thématiques « France » et « Business Travel » et lechotouristique.com

Meet’in le mensuel des événements professionnels

e HT

Le guide Bedouk 1 500 lieux et prestataires d’événements

.

BULLETIN D’ABONNEMENT

à compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à L’Echo Touristique - Service Abonnements - Antony Parc II 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex • Fax : 01 77 92 98 15 • abo@infopro-digital.com

m4OUI, je m’abonne pour 1 an à l’offre « Tourisme + MICE » de L’Echo Touristique au tarif de 149 E

HT*

Je recevrai : + 42 numéros et 6 hors-séries de L’Echo Touristique + 10 numéros et 3 hors-séries de Meet’in + Le guide Bedouk + les newsletters et l’accès au web abonné.

ECHMET01AB

soit 152,13 ETTC

Société..................................................................................................................................................................... m Mme m Mlle

m M.

ECH1316

Nom ......................................................................................................................................................................... Prénom.................................................................................................................................................................... Fonction...................................................................................................................................................................

Je choisis de régler par : m Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de L’Echo Touristique m Je préfère régler à réception de facture

Adresse....................................................................................................................................................................

*TVA à 2,10 %. Offre valable jusqu’au 31/12/2013 en France Métropolitaine pour tout nouvel abonnement. Conformément aux lois du 6/1/1978 et LCEN du 22/6/04, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. Groupe Industrie Services Info - SAS au capital de 38 628 352 € - 442 233 417 RCS Nanterre - N° TVA FR 29 442 233 417

N° Siret

3-ECH1316 -210x272 ECHO.indd 1

Code postal Tél.

Ville ................................................................................................................ Mobile Code NAF

E-mail..........................................................................@........................................................................................ Indispensable pour recevoir votre code d’accès aux site et magazine en ligne - MAJUSCULES OBLIGATOIRES

12/07/2013 15:17:26


ON A TESTÉ POUR VOUS

Le taxi partagé avec WeCab Lancé en mai 2012 par le réseau de taxis parisiens G7, notamment pour contrer les sociétés de voitures avec chauffeur, WeCab propose deux types de services pour relier, dans les deux sens, Paris ou sa proche banlieue (ainsi que les parcs des expositions du Bourget et de Villepinte) et les aéroports de Roissy-CDG et d’Orly. Nous avons testé l’offre de taxi partagé, au départ du XVe arrondissement et à destination de Roissy. Le principe : chaque client est susceptible de faire le voyage en compagnie d’autres passagers (dans la limite de 3 clients par voiture), chacun étant récupéré à l’endroit qu’il aura indiqué lors de la réservation et selon un trajet le plus direct possible. La course est payée à l’avance, dès la réservation. En parallèle, WeCab commercialise également depuis deux mois des taxis privatisés, soit pour les passagers désirant bénéficier d’un tarif garanti à l’avance mais ne voulant pas partager leur trajet avec des inconnus, soit pour ceux qui souhaitent voyager en groupe (jusqu’à 6 personnes), soit pour les clients disposant de bagages nombreux et/ou volumineux.

Guider votre client dans son choix… À faire • Pour réduire ses frais. Le tarif est particulièrement avantageux lors d’une réservation maximale de trois personnes. • Pour la garantie du prix, quels que soient les conditions de circulation et le nombre de clients qui partagent le taxi. À éviter • Si l’on manque de temps. Il faut se rendre disponible jusqu’à 30 mn avant le passage du taxi et accepter de faire un ou deux détours pendant la course.

DR

CHRISTOPHE PLOTARD

# 1 LA RÉSERVATION

Elle est possible en ligne ou par téléphone. Sur Internet, la procédure s’effectue en 5 étapes et moins de 3 minutes (paiement compris). Bon point : le tarif est affiché dès la première étape.

Notre trajet test a coûté 40,50 € pour une personne, contre 50 à 60 € lors d’une course classique. Ce prix inclut un bagage à main et un bagage dans le coffre facturé 1€. Le rehausseur enfant coûte 3€. À 2 ou 3 personnes, le prix aurait été de 48,50 €. Les tarifs sont supérieurs de 5 à 10% le dimanche.

© Cédric Hesly

# 2 LE PRIX

5Depuis six mois, la compagnie parisienne de taxis G7 a mis en place le partage de course avec WeCab.

# 3 LA PONCTUALITÉ

Lors de la réservation, nous avons défini l’horaire maximal d’arrivée à l’aéroport (12h30) et choisi un créneau de prise en charge (11h20-11h50) parmi trois possibilités. À 10h50, un SMS annonce le passage du véhicule pour 11h20. Après avoir récupéré un second client 20 minutes plus tard, nous arrivons à Roissy à 12h40, soit 10 minutes en retard.

# 4 LA MODIFICATION ET L’ANNULATION

40

© Cédric Hesly

Elles sont possibles jusqu’à 3h avant le début du créneau horaire de prise en charge. En cas d’annulation ou de modification entraînant un changement de prix, le paiement initial est remboursé.

11 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


LA it List de

Gérard

E Bio express

1956 : naissance à Châlons-enChampagne.

1962 : troisième étoile de ski. 1980 : ingénieur-plongeur à la Comex (Compagnie maritime d’expertises).

directeur général d’Allibert Trekking

© Gérard Guerrier

© Olivier Noyer

Guerrier, 1 Le livre avant

de voyager

Lire et relire Nerval, Les filles du feu… Bien plus qu’une simple lecture, c’est une musique, une invitation au voyage intérieur. Je ne m’en lasse pas depuis mes seize ans.

© Gérard Guerrier

1986 : rejoint le groupe industriel finlandais Metso. 2006 : devient accompagnateur en montagne et DG d’Allibert Trekking.

3

2 L’adresse hype

du moment

Le refuge CAI (Club Alpin Italien), dans les Alpes bergamasques, perché à 2297 mètres d’altitude. Un refuge modeste de « vrais montagnards », à l’accès difficile, vertical : 1500 mètres de dénivelée pour goûter aux « spezzatini di vitello alla polenta taragna » de Claudio.

2

DR

3 Mon dernier

coup de cœur

Mon dernier voyage… 22 jours pour traverser les Alpes du château de Neuschwanstein, celui de Louis II de Bavière (Allemagne), jusqu’à la Piazza Vecchia de Bergame (Italie), en autonomie complète.

4 Mon voyage

idéal

À pied et en montagne… évidemment ! Surtout pas de gros chemin bien tracé, mais une sente, parfois vertigineuse – pas trop quand même - qui se perd dans un dédale de rochers et qui mène à un hameau où les femmes et les hommes ont gardé le contact avec la nature et les dieux.

www.lechoTourisTique.com - 11 octobre 2013

© Christophe Plotard

© Gérard Guerrier

5

5 Ma destination

de rêve

La prochaine… Cette fois-ci, ce sera les volcans du Guatemala avec un groupe de clients fidèles. À chaque voyage, je me dis : il faut revenir, c’est ridicule de n’y passer que quinze ou vingt jours. C’est ainsi que je dois revenir en Colombie, en Yakoutie, à Madagascar, au Népal et en Italie, toujours et encore !

41


SALON DE RECRUTEMENT

PREST’HO

HÔTELLERIE - RESTAURATION - TOURISME PARIS LA DÉFENSE - ESPACE GRANDE ARCHE - 17 OCTOBRE 2013 9H30/18H30

Liste des exposants API RESTAURATION

P4

KFC

P 17

BRIOCHE DOREE - GROUPE LE DUFF

P8

LE MARCHE DU TRAVAIL

P 16

CIRUS ACADEMY

D 12

MÖVENPICK PARIS NEUILLY

P3

CLUB MED

P 12

PHONE REGIE

P6

P9

PÔLE EMPLOI

P1

COURTEPAILLE GROUPE BERTRAND

P 11

QAPA

P 15

GROUPE FLO

P 18

RECRUTEMENT RESTAURATION

P 14

HAAGEN DAZS

P 19

RESTALLIANCE

IFETH

P 20

SODEXO PRESTIGE

P 13

IMHI ESSEC

P 10

UMIH FORMATION

P7

P5

Conseils carrières CONFERENCES

12 h15 - Pôle Emploi « 5 minutes pour convaincre » 13 h 30 - Reso groupement d’employeurs « Dans la peau d’un recruteur. Trucs et astuces pour ne pas se faire évincer sans comprendre »

LES ECOLES

Ceux qui souhaitent évoluer par la formation continue, pourront s’adresser aux écoles venues leur présenter leurs enseignements dans le domaine.

ESPACES OFFRES D’EMPLOI

Les offres d’emploi des exposants et des partenaires de Prest’ho seront affichées dans un espace offres d’emploi accessible à tous.

LE VILLAGE HANDICAP

L’Espace avec des conditions d’accessibilité spécialement étudiées sera exclusivement réservé aux recruteurs en recherche de personnes en situation de Handicap. Une sélection sera également faite à l’entrée de l’Espace auquel seuls les candidats en situation de Handicap pourront accéder.

www.prestho.fr RR RECRUTEMENT-RESTAURATION


SALON DE RECRUTEMENT STAND P4

PREST’H0 STAND P8

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

Brioche Dorée, c’est un délicieux accueil dans une ambiance douce et chaleureuse, un havre de gourmandise où manger varié et équilibré sera toujours un régal de saveurs authentiques. Brioche Dorée est le N°1 de la restauration rapide à la française avec + de 300 000 clients accueillis chaque jour dont 72% de femmes. Pionnier du snacking et de la sandwicherie en France depuis plus de trente ans, l’enseigne est née en 1976 à Brest et aujourd’hui comprend plus de 500 restaurants dans le monde entier. 5 000 employés vendent plus de 20 millions de sandwichs chaque année en France.

API Restauration, société familiale, leader de la croissance en restauration collective recherche dans le cadre de son fort développement de nombreux postes. Vous défendez une véritable « cuisine cuisinée », en utilisant des produits frais issus des producteurs locaux. Votre passion pour la cuisine et vos valeurs humaines fortes sont des atouts pour rejoindre nos 4500 collaborateurs.

Brioche Dorée c’est : 94% de collaborateurs en CDI ; un service formation qui s’adapte à vos souhaits d’évolution ; 70 % de l’encadrement issu de la promotion interne ; un équilibre entre vie professionnelle et vie privée ; les avantages d’un grand Groupe (Intéressement, mutuelle, CE)

POSTES A POURVOIR H/F

POSTES A POURVOIR H/F

Seconds de cuisine, chefs de partie, chefs de cuisine, chefs-gérant, directeurs de restaurants sur tous les segments de clientèle.

Directeur de Restaurant Responsable Adjoint Généraliste (manager en restauration rapide) Responsable Adjoint Vente (manager en restauration rapide)

Responsable Adjoint Fabrication (Chef de rayon Boulangerie) Responsable des Ventes (Assistant Manager en restauration rapide)

EXPERIENCE

FORMATION

Plus que la formation suivie ou l’expérience parcourue, c’est vos compétences et votre goût du métier qui font la différence chez Brioche Dorée. Goût du terrain, réactivité, créativité, anticipation, analyse, sens du résultat, organisation, aptitudes au management et à fédérer les équipes, vision globale, ouverture aux changements.

De formation vente, restauration commerciale ou grande distribution, 1ère expérience en management d’équipe.

EXPERIENCE

FORMATION

Expérience en restauration traditionnelle souhaitée.

Formation en hôtellerie restauration exigée.

Postes ouverts aux travailleurs handicapés ✔ ❏ Vos interlocuteurs

Vos interlocuteurs

Franck STOOPS Responsable emploi – recrutement.idf@api-restauration.com www.api-restauration.com

Sabrina MENARD, Chargée de Recrutement : smenard@groupeleduff.com Vincent RENOUARD, Chargé de Recrutement : vrenouard@groupeleduff.com

STAND P 12

STAND P9 PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE Spécialiste mondial des vacances tout compris, dans un esprit résolument haut de gamme, convivial et multiculturel, le Club Med compte plus de 70 villages de vacances et 13 000 collaborateurs dans le monde. Chaque année, le Club Med recrute près de 5 000 saisonniers dans plus de 100 métiers.

POSTES A POURVOIR H/F Sous chef de cuisine, chef et demi chef de partie, commis de cuisine, boucher, boulanger, pâtissier, barman, sommelier, employé de restaurant, assistant responsable des restaurants, responsable hébergement, réceptionniste, employé entretien des chambres/ communs, employé de plonge, de lingerie…

EXPERIENCE

FORMATION

Diplôme (du CAP à BAC+5) et/ou expérience dans la fonction

Diplôme (du CAP à BAC+5) et/ou expérience dans la fonction

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Courtepaille, plus de 240 restaurants spécialistes de la grillade. Avec une quinzaine d’ouvertures en projet, Courtepaille se développe. Autant d’occasions pour vous de nous rejoindre, à tout niveau de responsabilité. Accompagné par des équipes expérimentées et notre centre de formation interne, vous pourrez envisager votre évolution de carrière partout en France. A bientôt chez Courtepaille !

POSTES A POURVOIR H/F (80) Directeur de restaurant, Adjoint de direction, Assistant de direction en restauration. Grillardin, Serveur débutant ou confirmé, Employé d’office plonge. Ces postes se conjuguent au masculin comme au féminin !

EXPERIENCE

FORMATION

Vous êtes expérimenté en restauration ? Postulez ! Vous n’avez pas d’expérience dans nos métiers, ceux-ci vous intéressent ? Postulez ! Chaque situation sera considérée.

Un diplôme en restauration peut vous permettre d’intégrer un poste à responsabilité. Nous misons cependant sur vos qualités humaines envers les clients et vos collègues.

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs

Vos interlocuteurs

Retrouvez toutes nos offres d’emplois et postulez en ligne sur www.clubmedjobs.com.

Internet : www.courtepaille.com, rubrique « Rejoignez nos équipes » Facebook : page Courtepaille, rubrique « Rejoignez nos équipes » Mail : emploi@courtepaillerecrute.com

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 11 OCTOBRE 2013

43


PREST’HO

SALON DE RECRUTEMENT

www.lechotouristique.com

STAND P 11 PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE Avec plus de 15 ans d’existence et près de 250 restaurants, le Groupe Bertrand a réussi à s’imposer sur son marché en opérant sur tous les segments de la restauration. Par la diversité de nos enseignes, nous recherchons tout au long de l’année à recruter sur plus de 60 postes entre le bar, le service en salle, la cuisine, l’encadrement et les fonctions support. Retrouvez toutes nos offres d’emploi sur : www.groupe-bertrand.com

POSTES A POURVOIR H/F

Le Groupe Flo leader de la restauration commerciale en France, dédié chaque jour à la satisfaction de ses clients, regroupe 5 000 collaborateurs au sein de 170 restaurants en France. Avec un portefeuille de marques de renom: Hippopotamus, Bistro Romain, Tablapizza, Tavernes de Maître Kanter, les Grandes Brasseries et des Concessions, le Groupe Flo s’impose comme un acteur majeur de ce marché.

POSTES A POURVOIR H/F (ENV. 100 SUR FRANCE ENTIÈRE) • • • • •

Directeurs d’Etablissement, Manager en restauration rapide, Directeur des Opérations, Directeur des Exploitations, Chef de Cuisine, Responsable Technique, Chargé de Ressources Humaines, Développeur de réseau de franchises, Responsable réseau de franchises, Stages Services Supports (RH, Marketing, Achats)

• • • • • • • • • •

STAND P 18

Vos interlocuteurs

Hôte de Table/Chef de Rang (H/F) Leader/Maître d’Hôtel (H/F) Responsable Adjoint de Restaurant (H/F) Commis de cuisine (H/F) Chef de Partie (H/F)

• Grillardin (H/F) • Second de Cuisine/Manager Adjoint de

Cuisine (H/F)

• Chef de Cuisine/Manager de Cuisine (H/F)

EXPERIENCE

FORMATION

Débutants et profils expérimentés

Débutant et formation en restauration, du CAP au Bac + 5

Postes en alternance ❏✔

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs

François-Xavier Guilet / Aurélie Labuthie / Manon Cartier www.groupe-bertrand.com ressourceshumaines@groupe-bertrand.com

Maxime CAMUS – Chargé de Développement RH www.groupeflo-recrute.com

STAND P 19

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

La boutique Häagen-Dazs des Champs-Elysées, filiale du groupe General Mills, est la plus grande boutique Häagen-Dazs au monde. La boutique offre à nos consommateurs plus de 1000m2 de surface commerciale. Grâce à ses 3 salons de thé et sa vente à emporter, la boutique peut accueillir jusque 4000 clients par jour. Elle compte en saison haute plus de 250 collaborateurs.

L’IFETH , organisme de formation spécialisé dans le secteur Hôtelier et Touristique, est missionné par ses partenaires du secteur pour le recrutement de leurs futurs collaborateurs. Les candidats retenus se verront intégrer dans un parcours Formation + Emploi principalement à des postes de middle management, occasion unique pour les candidats d’évoluer dans leur carrière professionnelle.

POSTES A POURVOIR H/F (47)

POSTES A POURVOIR H/F (8) • • • •

Manager Junior Salon de Thé Manager Senior Salon de Thé Manager Junior Vente à emporter Gestionnaire de stock

• • • •

Responsable trésorerie Contrôleur de caisse Employé polyvalent Serveur

EXPERIENCE

FORMATION

En fonction du poste

En fonction du poste

Postes en alternance ❏✔

44

STAND P 20

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

• • • • • •

8 Futurs Responsable de Restaurant/Maître d’Hôtel 8 Futurs Directeurs de la Restauration 8 Futurs Chefs de Cuisine 5 Futurs Seconds d’Animation en Villages de Vacances 8 Futurs Responsables d’Animation en Villages de Vacances 10 Réceptionnistes en établissements d’hôtellerie de plein air de haut de gamme

EXPERIENCE

FORMATION

2 années d’expérience impératives sont exigées dans le métier à un poste intermédiaire ou équivalent. Postes à pourvoir dans le Var. Avoir sa dernière fiche de paie.

Pas de formation exigée, la motivation et la mobilité seront des atouts nécessaires à la réussite de votre parcours.

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs

Vos interlocuteurs

Hugo Milchten : RRH Junior

Amar BOUCETTA – Responsable de Développement Expert en dispositifs de financement des formations Accompagnateur de projets professionnels

11 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


SALON DE RECRUTEMENT

PREST’H0 STAND P 17

STAND P 10

DOMAINE DE COMPETENCES Hôtellerie Spécialisations : E-commerce, immobilier hôtelier, directeurs d’hôtels, marketing du luxe et entreprenariat Compétences d’un MBA généraliste : comptabilité,finance,marketing,RH,informatique appliqué au secteur hôtelier

FORMATION • • • •

PRE-REQUIS

• BTS HÔTELIER OU LICENCE

• JEUNES DIPLÔMÉS • EXPÉRIMENTÉS

HOTELIÈRE • ÉCOLE DE COMMERCE • 3ème CYCLE UNIVERSITAIRE • AUTRE

Réputé depuis plus de 70 ans pour ses fameuses recettes de poulet, KFC compte 18 000 restaurants à service rapide dans 110 pays. En France, le réseau emploie 8 000 personnes dans 154 restaurants. KFC est une filiale du groupe Yum! Brands (KFC, Pizza Hut, Taco Bell). Yum! Brands Inc. est le leader mondial de la restauration thématique, avec près de 38 000 restaurants dans 125 pays.

POSTES A POURVOIR H/F

MBA enseigné en Anglais. Formation internationale en lien avec les entreprises du secteur. Etudiants français et internationaux. Apprentissage ou stage

PUBLICS CONCERNÉ

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE

Directeur de restaurant H/F Assistants Managers H/F Employés Polyvalents H/F

EXPERIENCE Directeur : 3 à 4 ans en gestion de centre de profit avec une équipe de 40 personnes Assistant Manager : Une expérience significative en management Employés polyvalents : débutant

Postes en alternance ❏✔

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs

Vos interlocuteurs

Joëlle HARRIS Admissions/Recrutement email : harris@essec.edu Geneviève DANTEN Relations Etudiants Entreprises email : danten@essec.edu

TOUTES NOS OFFRES SUR KFC-RECRUTE.FR

STAND P3 PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE Au 58 boulevard Victor Hugo à Neuilly sur Seine, quartier résidentiel aux portes de Paris; à proximité du Palais des Congrès de Paris et des Champs-Elysées, le Mövenpick Hotel Paris Neuilly rayonne au coeur du “triangle d’or” des affaires formé de Neuilly-sur-Seine, Levallois Perret et du centre des affaires de Paris La Défense.

POSTES A POURVOIR H/F • • • •

1 Chef de Rang 1 Chef de Rang Room Service 1 Commis de Rang Polyvalent 1 Barman

• • • •

1 Agent de Réservation 1 Gouvernante 1 Réceptionniste 1 Commis de Cuisine

EXPERIENCE

FORMATION

Nous attendons que chaque employé de Mövenpick Hotels & Resorts véhicule les valeurs clefs de notre société, à savoir : Confiance, Relationnel, Esprit d’entreprise, Dynamisme.

Formation Hôtelière Anglais impératif

Postes en alternance ❏✔

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs Mme Solveig HERTH - solveig.herth@moevenpick.com Mr Maxime AUCOUTURIER - maxime.aucouturier@moevenpick.com Melle Sophie RATINEAUD - sophie.ratineaud@moevenpick.com

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 11 OCTOBRE 2013

STAND P6 PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE PHONE REGIE, leader en France de l’Accueil avec 900 clients, plus de 4200 salariés et 106 millions d’euros de CA ; intervient dans des secteurs d’activité prestigieux: luxe, audiovisuel, communication, culture et finance. Dans le cadre du développement de son POLE HOTELLERIE, Phone Régie recrute des candidats motivés et des professionnels de l’hôtellerie/tourisme.

POSTES A POURVOIR H/F (20) Le Pôle Hôtellerie de Phone Régie, recherche (h/f) : un chef de réception, des réceptionnistes, des night auditors, des commis de salle et des hôtes(ses) d’accueil pour des complexes hôteliers en CDI à temps complet.

EXPERIENCE

FORMATION

Vous savez faire preuve de discrétion, vous avez une présentation irréprochable, vous êtes organisé(e), vous êtes doté d’un sens du service, vous possédez un niveau d’anglais conversationnel à bilingue et maîtrisez l’outil bureautique : rejoignez-nous !

Baccalauréat validé. La maîtrise du logiciel Opéra serait un atout. Anglais courant, la maîtrise d’autres langues est un plus.

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs Service recrutement 01.53.58.60.60 recrut@phone-regie.com

45


PREST’HO

SALON DE RECRUTEMENT

www.lechotouristique.com STAND P2

STAND P5 PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE RESTALLIANCE s’est imposé en 20 ans comme l’un des acteurs majeurs de la restauration et de l’hôtellerie auprès des établissements de Santé (hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, handicap). Restalliance c’est : une cuisine traditionnelle, une qualité de service, une relation de proximité dédiée à la satisfaction des convives, une entreprise en pleine croissance avec de réelles perspectives d’évolution.

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE Vienna International, premier groupe hôtelier autrichien, manage aujourd’hui deux hôtels sur Marne-La-Vallée : le Dream Castle Hotel (4*, 397 chambres) et le Magic Circus Hotel (4*, 396 chambres). Ces splendides hôtels sont situés à 45 minutes de Paris par le RER A et à 8 minutes de Disneyland Paris. Ils accueillent une clientèle internationale, tant famille que business.

POSTES A POURVOIR H/F (80) Postes cuisinants : responsable d’unités, gérant, chef gérant, chef de cuisine, second de cuisine, cuisinier (France entière) Postes cadres : responsable de secteur, responsable d’agence, responsable grands comptes, responsable développement commercial, formateur

EXPERIENCE

FORMATION

Une première expérience sur un poste similaire en restauration traditionnelle et/ou collective est impérative. La connaissance de la restauration collective Santé serait appréciée.

Postes cuisinants : CAP/BEP de cuisine minimum Postes cadres : Bac+2 à Bac+5 hôtellerie/restauration

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

POSTES A POURVOIR H/F (8) • • • •

Réceptionniste Gouvernante Aide polyvalent Chef de Rang

• Commis de cuisine • Chef de partie • Technicien informatique

EXPERIENCE

FORMATION

Une expérience de un an minimum dans l’hôtellerie est requise, idéalement acquise au sein d’un hôtel quatre étoiles gros ou moyen porteur.

Diplôme type BTS Hôtellerie/ Restauration ou Tourisme pour les profils de Réceptionniste, Chef de rang et Gouvernante. CAP Cuisine pour Commis et Chef de partie.

✔ Postes pour travailleurs handicapés ❏

Vos interlocuteurs

Vos interlocuteurs Découvrez l’ensemble de nos opportunités et postulez sur : www.restalliance.fr

Maxence TERNISIEN – Service Recrutement Tél : 01.64.17.90.09 Email : jobs@vi-hotels.fr Site Internet : http://www.vi-hotels.com/

EMPLOI RECrute Des Conseillers Voyageurs Voyageurs du Monde, spécialiste du voyage sur mesure, est aujourd’hui une “grande“ entreprise dans son secteur. Nous rejoindre, c’est avoir en commun avec nous certaines valeurs comme le goût de la découverte de l’autre et des ailleurs, le respect et l’envie de partager en équipe et avec nos clients ! C’est “L’esprit Voyageurs“ ! Nos conseillers voyageurs sont de véritables “spécialistes“ de la destination pour laquelle ils créent et vendent des voyages sur-mesure. Originaire ou ayant voyagé dans le(s) pays concerné(s), ils en connaissent la culture, les attraits touristiques mais aussi les spécificités et ces “petits plus“ qui feront toute la différence. Ce sont des hommes et des femmes de communication : passionnés, ils savent faire partager leur passion. En véritables professionnels du tourisme, ils suivent les dossiers de leurs clients depuis le devis jusqu’à la conception technique du voyage, avec un sens du service très développé et totalement personnalisé. Egalement, fins psychologues, ils savent cerner les attentes de leurs clients pour créer des voyages uniques, originaux et inoubliables. Par e-mail : recrutement@vdm.com

/

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, faites-le nous savoir ! En ce moment, nous recherchons en priorité : • Les Iles britanniques • La Grèce / Croatie • Les USA • L’Amérique Latine (Argentine, Brésil, Mexique, Costa Rica) • L’Afrique (Namibie, Botswana, Afrique du Sud) • L’Australie / Nouvelle Zélande / Polynésie • Les Iles ( Océan Indien ) Mais nous sommes toujours attentifs à de nouveaux talents sur d’autres pays. Nos postes sont à pourvoir dès que possible et sont basés à Paris ou dans l’une de nos agences régionales selon votre mobilité. Afin d’en savoir d’avantage sur vous et sur votre approche du voyage, nous vous invitons à remplir notre dossier de candidature présent sur notre site internet ( rubrique recrutement ) et à nous le renvoyer accompagné de votre CV.

Par courrier : Voyageurs du Monde . DRH . 55, Rue Sainte-Anne . 75002 Paris

Hebdo édité par GROUPE INDUSTRIE SERVICES INFO - Antony Parc 2 - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92 186 Antony Cedex - Tél.≈: 01 77 92 92 92 - www.lechotouristique.com •≈Directeur de la publication≈: Christophe Czajka •≈Directeur général délégué≈: Clément Delpirou •≈Directeur du pôle magazines spécialistes≈: Pierre-Dominique Lucas •≈RÉDACTION≈: Fax:0177929841•Directricedelarédaction≈:LaurenceRousseau,9735•≈Rédactriceenchefadjointe≈:CélinePerronnet,9730•≈Rédactriceenchefadjointeweb≈: LindaLainé,9729•≈Rédaction≈:PascaleFilliâtre,reporter(destinations,tour-opérateurs),9728/ChristophePlotard(tour-opérateurs,croisières,assurances),9726/FabriceBugnot,(Internet,transport,tourisme responsable),9727/MathildeKhlat(parcsdeloisirs,agenda,distribution,actualité),9732•≈RÉAlISATION: Chefduserviceréalisation,secrétairederédactionetrédactricephoto:CarolineMartindeLaTour •≈Premier rédacteur graphiste≈: Thierry Uhart • Infographie≈: Martine Palfray •≈Conception graphique≈: Julia Grandvuillemin / Thierry Uhart •≈PUBlICITÉ≈: Fax : 01 77 92 98 55 •≈Directrice commerciale≈: Simone Sfeir, 9709 • Directrice de la publicité : Carole Mouvet, 9710 • Chef de publicité : Frédérique Goutier, 9711 • ANNONCES ClASSÉES : OFFRES D’EMPlOI : Fax : 01 77 92 98 64 • Responsable de pôle : Marie Caland, 9377 • appel d’offres : Fax : 01 77 92 98 39 • Chef de publicité : Nathalie Chasles, 9374 • TECHNIqUE ET PRODUCTION : Directrice de la fabrication et des achats : Fabienne Couderc • Chef de fabrication : Véronique Salez • ≈MARKETING, DIFFUSION ET ABONNEMENTS : Directeur : Jean-Baptiste Alline • Abonnements : Laurence Vassor • Promotion≈: Marie-Sophie Leprince •≈Responsable marketing≈: Florence Duflos •≈Tarifs abonnements France (TVA 2,1 % incluse) •≈1 an standard : 99  HT - 1 an AGV : 75  HT •≈1 an étudiants≈: 35  TTC - Étranger≈: nous consulter • Pour la CEE préciser le numéro de TVA intracommunautaire •≈Règlement à l’ordre de l’Écho touristique •≈Service clients≈: Tél. : +33 (1) 77 92 99 14 (9h00 à 12h00 - 14h à 17h00 du lundi au vendredi) Email≈: abo@infopro.fr •≈Sauf stipulations contraires, tout document, reproduction, cliché ou photo, confié au Groupe Industrie Services Info, devra être libre de toute contrainte (y compris financière, redevance, droits...) pour lui permettre l’édition sur tout support y compris électronique •≈Une publication du groupe INFOPRO Digital •≈SAS au capital de 47 111 184 euros •≈Siret≈: 806 420 360 00117 / Code APE≈: 5814Z •≈Dépôt légal à parution. CPPAP≈: 1116 T 80945 / ISSN : 0 150 6560 •≈Impression≈: Imprimerie de Compiègne, avenue Berthelot, 60205 Compiègne cedex.

46

11 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


vOTRE PARTENAIRE RECRUTEMENT DANS LE TOURISME PRESSE

INTERNET

SA LO N S

FICHIERS

Vous souhaitez diffuser une annonce dans notre support et sur notre site Internet, contactez-nous : PÔLE DIRECT Marie Caland 01 77 92 93 77 • mcaland@emploipro.fr PÔLE AGENCES/CABINETS RH Véronique de Fouchier 01 77 92 93 45 • vdefouchier@emploipro.fr

PÔLE FORMATION Sandra Mention 01 46 99 24 25 • smention@emploipro.fr Cyril Dubois 01 77 92 97 36 • cdubois@infopro-digital.fr


BYE BYE MR RONCHON

(1)

LA FLEXIBILITÉ À LA CARTE Le monde des affaires a changé et demande plus de flexibilité. Alors, pour répondre aux exigences de votre emploi du temps, optez pour le tarif Flexi(2) et changez de vol gratuitement. Avec le tarif Standard, vous pouvez également changer vos vols, moyennant des frais supplémentaires(3). Plus aucune raison de râler. That’s business sense(4).

business by easyJet : les affaires par easyJet. (1) Au revoir monsieur Ronchon. (2) Changements illimités gratuitement (1 semaine avant et 3 semaines après la date initiale du vol). (3) Jusqu’à 2 h avant le départ pour un tarif Standard et moyennant 42 € et un ajustement tarifaire via site Internet ou application mobile / 48 € et un ajustement tarifaire via notre centre d’appels ou à l’aéroport. (4) C’est ça le sens des affaires.

130562-AP 210x272 FU ECHO TOURISTIQUE BY BY MR RONCHON-V1.indd 1

27/09/13 16:12

Echo 3082  

Découvrez L'Echo touristique 3082 du 11 octobre 2013.