Page 1

www.lechotouristique.com

N°3081 > 2€50 Du 4 au 10 octobre 2013

E Notre dossier

Les tMC faCe aux pratiques eN LigNe des pMe

7 foCus éCo

touristique

Les foLLes aMbitioNs des CoMpagNies de Croisières

A Made iN fraNCe

suivre eN teMps réeL Les voyages de vos CLieNts

La location de voiture prend un nouveau virage


BYE BYE MR RONCHON

(1)

LA FLEXIBILITÉ À LA CARTE Le monde des affaires a changé et demande plus de flexibilité. Alors, pour répondre aux exigences de votre emploi du temps, optez pour le tarif Flexi(2) et changez de vol gratuitement. Avec le tarif Standard, vous pouvez également changer vos vols, moyennant des frais supplémentaires(3). Plus aucune raison de râler. That’s business sense(4).

business by easyJet : les affaires par easyJet. (1) Au revoir monsieur Ronchon. (2) Changements illimités gratuitement (1 semaine avant et 3 semaines après la date initiale du vol). (3) Jusqu’à 2 h avant le départ pour un tarif Standard et moyennant 42 € et un ajustement tarifaire via site Internet ou application mobile / 48 € et un ajustement tarifaire via notre centre d’appels ou à l’aéroport. (4) C’est ça le sens des affaires.

130562-AP 210x272 FU ECHO TOURISTIQUE BY BY MR RONCHON-V1.indd 1

27/09/13 16:12


édito

Ce que veulent les PME C

© Alexandre Nestora

rise économique oblige, l’affaire est entendue et désormais rares sont les PME qui n’ont pas mis en place une politique voyages. Ceci dans l’optique d’une optimisation des dépenses bien sûr, mais aussi pour centraliser, évaluer et synthétiser des dépenses émanant de services disparates. Une évidence, vous me direz, mais ce travail de rationalisation était encore, il y a peu, considéré comme accessoire par certaines entreprises. Ce mouvement de fond, qui touche le voyage d’affaires et tout doucement le MICE, a peu ou prou « Le collaborateur est été absorbé avec l’aide des un consommateur comme Travel Manager Company (TMC) qu i accompagne un autre qui fait de moins les entreprises dans leur maîtrise du budget voyaen moins le distinguo entre ges. À les écouter, les travel managers et acheteurs comportement d’achat privé en entreprise mettent en et professionnel. » exergue les deux critères suivants pour évaluer leurs prestataires voyages : optimisation des tarifs et praticité des outils online. Des critères qu’ils ont généralement à cœur de valider par les utilisateurs en interne, sur

la base de remontées d’informations et de reporting réguliers. Évidemment, la demande en termes de réservations en ligne se fait plus forte et les services additionnels commencent à émerger chez les TMC, conscientes des enjeux de la valeur ajoutée comme levier de différenciation. Voilà rapidement brossé l’essentiel des besoins des entreprises. Et puis, il y a ceux des voyageurs eux-mêmes. Le collaborateur est un consommateur comme un autre qui fait de moins en moins le distinguo entre comportement d’achat privé et professionnel. Si les besoins et les attentes sont différents, pouvoir bénéficier d’une même expérience clients, d’une simplicité, voire d’une modularité des services va s’imposer comme un pré-requis. Ce qui risque de devenir un serpent de mer pour les opérateurs du business travel, tout comme le fameux forfait dynamique pour le segment loisirs, mais qui reste un Graal à atteindre pour capter une clientèle qui sai t, si besoin, se construire son offre sur mesure. Laurence rousseau

Directrice des rédactions @llrousseau

Retrouvez-nous également sur : www.lechotouristique.com twitter #lechotouristique Facebook Google + Pinterest

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013




Matin :Trekking à Tamerza Soir : Spa à Tozeur

www.bonjour-tunisie.com

DOC_SPA_TUNISIE_LECHO_TOURISTIQUE_HBDO_210x272.indd 1

30/08/13 11:23


SOMMAIRE

LES TMC FACE AUX PRATIQUES EN LIGNE DES PME La TMC doit accompagner l’entreprise dans la maîtrise de son budget voyages. La réservation en ligne est un levier majeur d’économies.

25

Photo de Une © Dudarev Mikhail/Fotolia

8

NOTRE DOSSIER

18

30 06 . L’ESSENTIEL DU WEB

19 . LA QUESTION

12 . CHIFFRES

Pourquoi partager (ou pas) les données-clients ?

14 . LA PAROLE À

20 . MADE IN FRANCE

François Eynaud, Président de l’AHRIM (Association des hôteliers et restaurateurs de l’île Maurice)

FOCUS ÉCO 16 . Les folles ambitions

des compagnies de croisières

18 . Les professionnels se saisissent de la médiation

Suivre en temps réel les voyages de vos clients

22 . ITINÉRAIRE D’ENTREPRISE

Air France : (sur) vol anniversaire des 80 ans

25 . ENVIE DE

La location de voiture prend un nouveau virage

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 4 OCTOBRE 2013

30 . DU DURABLE DANS LES IDÉES

Adopter une démarche globale de gestion de l’eau

32 . ON A TESTÉ POUR VOUS L’AC Hôtel Ambassadeur Antibes, Juan-les-Pins

34 . NOMADE ET CONNECTÉ Vigimilia vous aide à surveiller vos concurrents

36 . LA IT LIST DE…

Danny Schepers, directeur général France de SriLankan Airlines Opération spéciale surcouve totale Croisières de France

5


L’ESSENTIEL du web

www.lechotouristique.com

y

w

international

Amex veut céder 50% de sa division voyages

manor prolonge son contrat-cadre avec thomas cook

B

le plus lu

Bilan de l’été : les to encaissent une nouvelle baisse

© JF alliot / Fotolia

dr

le conFlit

marathon de NYc : une agence condamnée en première instance l’agence de voyages France Marathon by sport incentives international et son assureur allianz sont solidairement condamnés à rembourser les marathoniens déçus, mais le tribunal n’a pas accédé à la demande de dédommagements. le to thomas cook n’a pas été condamné. reste à savoir si l’agence va faire appel.

6 ECHO3081_6A7.indd 6

© pogonici / Fotolia

© Michael Jung / Fotolia

l’histoire entre Manor et thomas cook n’est pas terminée. le réseau volontaire qui a signé, en octobre 2009, un accord-cadre d’une durée de trois ans avec thomas cook, devrait rempiler pour une année, après avoir déjà prolongé le partenariat d’un an en octobre 2012. «nous allons renouveler le contrat-cadre avec thomas cook. les dirigeants du groupe seront présents lors de notre congrès annuel à bruxelles, du 9 au 11 novembre», affirme Jean Korcia, président de Manor.

american express a dévoilé son projet de création d’une coentreprise pour son activité de voyages d’affaires, avec un groupe d’investisseurs qui mettra sur la table entre 700 millions et un milliard de dollars. selon les termes de l’accord, american express conservera 50% des parts dans la joint-venture, qui poursuivra ses opérations sous le nom «american express Global business travel».

u

notre exclu

g

entre le 1er mai et le 31 août, les to du syndicat des entreprises de tours-opérateurs (seto) ont engrangé 1708 M€ de ventes (-3,9% en glissement annuel).aucoursdelamêmepériode,1866734clients ont effectué un voyage à forfait, ce qui correspond à une baisse d’activité de 4,9% à périmètre comparable. la recette unitaire moyenne s’est, quant à elle, légèrement redressée (+1%), à 915€.

le plus partaGé

l’e-tourisme marque le pas cette année, l’e-tourisme s’achemine vers un montant de 15 milliards d’euros de ventes globales. selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes de voyages des sites leaders, qui avaient progressé de 4 % au premier trimestre 2013, ont augmenté de 3 % au second trimestre. la croissance moyenne ressort

à 4 % au premier semestre 2013, soit un rythme inférieur à celui constaté de janvier à juin 2012.

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com 2/10/13 12:02:17


du web L’ESSENTIEL

la bonne idée

Alexia Galiano

élue meilleure agent de voyages de France

© alexandre nestora

c’est le réseau leclerc voyages qui doit être fier ! lors de l’iFtM top resa, alexia Galiano a été élue « meilleur agent de voyages de France ». après avoir passé avec succès la phase des demi-finales à paris en juin dernier, où elle avait défendu les atouts touristiques de la lybie (les 18 candidats avaient chacun tiré au sort une destination différente), alexia Galiano a su convaincre le jury et les auditeurs présents lors du salon. elle exerce son métier à l’agence leclerc voyages à roquessur-Garonne (31). elle a remporté un voyage à dubaï d’une valeur de 10 000 €.

E

Y

le plus décalé

quand Gordes est confondu avec un village turc

© stevanzz / Fotolia

l

dans une publication, l’office de la culture et du tourisme de la région turque de Manisa a confondu Gordes, dans le département du vaucluse, avec Gördes, une ville de la région égéenne. « Gördes, au cœur de la forêt », s’extasie la brochure sous une photo du village français presque homonyme. le directeur provincial de la culture et du tourisme, erdinç Karaköse, a rejeté la faute sur l’agence publicitaire qui a réalisé la brochure. « Malgré de multiples contrôles, cette photo d’à peine quatre centimètres carrés nous a échappé », a-t-il indiqué. environ 50 000 exemplaires de la brochure de 248 pages ont été distribués.

la start-up en vue

la filiale des taxis G7 a exposé pour la première fois à l’iFtM top resa. objectif : convaincre les to et les compagnies aériennes de proposer à leurs clients un service dans l’ère du temps, c’està-dire des taxis partagés ou privatisés. l’entreprise Wecab.com travaille déjà

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013 ECHO3081_6A7.indd 7

dr

wecab veut travailler avec les pros avec une poignée de professionnels du voyage, sur deux modèles. avec corsair, c’est de l’affiliation : le site de la compagnie suggère le service de taxis sur son propre site Web. avec l’agence parisienne de Japan airlines, c’est de la distribution offline traditionnelle.

 2/10/13 12:02:20


Notre dossier Voyage d’affaires

les

TMC

© Fotolia

face aux pratiques en ligne des Pme

La Travel Management Company (TMC) doit accompagner l’entreprise dans la maîtrise de son budget voyages. La réservation en ligne est un levier majeur dans la recherche d’économies.

26 %

des voyageurs d’affaires

attendent en priorité de leur agence la mise à disposition d’une interface en ligne, selon une étude menée par raffour Interactif.



A

lors qu’Egencia inaugure un nouveau centre de service clients à Tourcoing, Avexia Voyages modernise son site de réservations pour entreprises. Une double actualité qui rappe lle ce que les TMC doivent offrir aux voyageurs d’affaires: un panaché de services et de technologies adaptés aux plus petites sociétés. Le réseau spécialiste desPME,franchised’Amex,veutaider ses 4000 sociétés clientes à adopter la réservation en ligne, mais pas seulement. Avexia.fr promet trois nouveautés: un meilleur repor-

ting dès à présent, ainsi que l’ajout, fin 2013, de la visioconférence et de la location de véhicules avec chauffeurs. «Nous voulons proposer des choses simples, comme des salles de réunions virtuelles depuis l’espace client, explique Julien Chambert, directeur des ventes et conseil. Les PME n’ont pas forcément accès à ce type de technologies». Créée il y a cinq ans, filiale d’Uvet, Avexia Voyages (110 collaborateurs) fait voyager 72000 clients, dont les entreprises ont un budget inférieur à 1 M€ par an. «Nous avons des cabinets d’avocats qui font une dizaine de voyages par an, ainsi que des petites et des grandes PME». Certains

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


Voyage d’affaires Notre dossier

clients ont une politique voyages des entreprises (PVE) identifiée. «Nous travaillons ensemble sur une PVE simple, pour obtenir ensuite un bon taux d’adoption». Environ 50% des transactions sont réservées en ligne, sur un total d’environ 100 M€ de budget voyages cette année. «Les taux d’adoption chez Egencia, plus de 80% sur l’aérien et plus de 90%sur le train, sont assez uniformes selon qu’il s’agit de PME ou de grands groupes, note Jérôme Fouque, vice-président France de l’age nce en ligne. Chez nos clients, il n’y a pas de clivage de comportements d’achats en fonction de la taille des entreprises. En revanche, il y a un clivage lié à la maturité de l’entreprise en termes de gestion des voyages d’affaires. Les plus matures ont pris conscience qu’elles travaillent sur un budget».

Appliquer la PVE

© Fotolia

Le récent sondage du cabinet Raffour Interactif, réalisé auprès de 200 agences de voyage s, donne un éclairage sur

52 %

des voyageurs d’affaires

ont déjà volé sur une compagnie à bas coûts au premier semestre en France, selon le baromètre Mondial Assistance.

74,4 % des PMe-PMi

dont la gestion des déplacements professionnels est mixte, ou entièrement confiée à une agence, utilisent un Self booking tool (Sbt) pour leurs réservations.

les tendances en matière de politique voyages. Les dépenses de la majorité des clients voyageurs d’affaires sont en général définies dans le cadre d’une PVE « systématiquement précise » de leur entreprise dans 40 % des cas. « Ce pourcentage est énorme, commente Valérie Assayag, directrice des ventes agences de voyages et entreprises de la SNCF. Maintenant, cette application stricte (de la PVE, Ndlr) dépasse largement les grandes entreprises, elle touche aussi les petites ». Or pour respecter les conditions de voyage et les tarifs exigés par sa hiérarchie, un outil de réservation en ligne (SBT ou OBT) s’avère plus efficace que des procédures manuelles. « Seulement 20 % de nos clients ont un SBT. À l’intérieur, le taux d’adoption n’est que de 50 à 60 %. Si on dit à nos clients que le SBT e st la meilleure solution, on se tire une balle dans le pied » car ces transactions sont peu rémunératrices, explique toutefois Philippe Korcia, président4

= le saviezvous?

si les self Booking tools (Sbt) offrent désormais l’accès à certains tarifs des compagnies low cost, comme easyJet, ceux-ci sont intégrés via d’autres solutions technologiques. ces intermédiaires prélèvent en moyenne une commission de 4 euros par segment, soit 8 euros pour un vol aller-retour.

Part du oNLiNe dans le volume d’affaires des transactions intermédiées en France (en milliards d’euros) Volume d’affaires réalisé par les TMC online

2012 2013

2,3

2014

3,2

(Estimation)

2,7

Volume d’affaires réalisé par les fournisseurs online

1,4

Volume d’affaires offline

Online

4,6

1,6 1,8

44%

4,3

51%

3,9

56%

Source: PhoCus Wright’s European Corporate Travel 2013

Mode de gestioN DeS DÉPLAceMeNtS ProFeSSIoNNeLS DeS PMe-PMI

30%

4%

par une agence

en gestion mixte

22%

par l’entreprise Source Coach Omnium - Les voyages d’affaires & déplacements professionnels des PME-PMI - 2012.

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013

9


Notre dossier Voyage d’affaires

+ Pour en

savoir plus www.phocuswright.com www.epsagroupe.com www.aftm.fr www.raffour-interactif.fr www.gbta.org

de Voyages Eurafrique. Les GDS et autres fournisseurs de SBT ont un défi de taille : donner accès à des contenus traditionnellement hors GDS, comme les compagnies aériennes low cost et les frais ancillaires, en pleine inflation. Sinon, les TPE-PME risquent de passer en direct. Sur le train par exemple, nombre de professions libérales se contentent du portail Voyages-sncf. com. C’est facile et rapide. « Je ne pe nse pas que l’on ait les outils nécessaires, on court derrière Internet. La multiplication des options dans l’aérien est, par exemple, un phénomène qui va se renforcer, poussant les clients à aller en direct sur le site. On ne va pas vers plus d’intermédiation, au contraire », affirme Simon Renaud, directeur général associé de 3Mundi.

tègre notamment les profils voyageurs. Sabre mettra à son tour sur orbite la V2 de son produit Rail, en octobre. Sur les low cost, les GDS ont fait des avancées. EasyJet est désormais très accessible via Amadeus, comme une compagni e régulière. La nouvelle fonctionnalité Sabre Car Extras permet aux agences de voyages de proposer facilement à leurs clients les services annexes des loueurs de voitures, comme les GPS. Quant à Travelport (Galileo / Worldspan), il va « accueillir Transavia à partir du mois d’octobre », indique Emmanuel Bourgeat, son directeur général France. Depuis six mois, le groupe a aussi développé un produit Integrated Shopping qui permet, par exemple, de mixer Air France à l’aller et easyJet au retour, dans un seul dossier. Une petite révolution. « Les éléments comptables remontent dans le back office, alors que ce n’est pas le cas si je réserveen BtoC, insiste Emmanuel Bourgeat. Comme le PNR est unique, les modifications de dossiers sont simplifiées ». la rédaction

Les GDS complètent leurs contenus

Amadeus essaie donc, comme ses confrères, de contrer cette tendance. D’où le lancement par Amadeus du produit Agent Track, en cours de déploiement en France. Cet outil promet d’être encore plus complet que Voyages-sncf. com, puisqu’il in-

R Le mobile: le prochain défi Le voyageur d’affaires et son smartphone ou sa tablette ne font plus qu’un. C’est la raison pour laquelle les compagnies aériennes, les GDS et les agences doivent utiliser plus fortement le mobile dans la relation client. Pour l’heure, les applications comme TripCase de Sabre poussent des informations utiles comme la porte d’embarquement. Avec le temps, ira-t-on jusqu’à la réservation ? C’est prévu, même si ce n’est pas simple, compte tenu notamment des circuits de validation qui existent au sein des PVE. Néanmoins, Egencia devrait prochainement lancer une application iPhone au niveau mondial pour informer le voyageur et lui permettre de réserver. L’agence 3mundi, qui doit fusionner l’an prochain avec Frequent Flyer Travel Paris,

10

a adopté l’outil m-Power d’Amadeus. La TMC va ainsi proposer à ses 300 entreprises clientes une application mobile, qui intègre les tarifs négociés de l’agence et offre l’accès à des informations sur le voyage, à l’enregistrement en ligne, à des alertes concernant les vols, et même à la réservation de vols (réguliers et low cost) jusqu’au paiement. Mais il n’est pas (encore) possible d’intégrer une politique voyages ni de profils clients. Et le coût de lancement, de quelques dizaines de milliers d’euros (+ 2,5 €/PNR) est un frein pour nombre de TMC. Pourtant, en cas de grève ou d’un autre événement imprévisible, il serait bon que des cadres supérieurs puissent trouver un nouveau vol par exemple depuis leur mobile.

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


© Studio Lumière


Chiffres

97 €

56 %

450000€

8,3Mdse

C’est le prix moyen

des pilotes britanniques

d’une chambre d’hôtel en France selon le HPI (Hotel Prices Index) de Hotels.com réalisé sur le premier semestre 2013, soit une augmentation de 1 % par rapport à la même période en 2012. A Paris, les prix ont grimpé de 4 %, à 133 €.

se sont déjà endormis en vol selon un sondage publié par l’Association britannique des pilotes de ligne (BALPA), et réalisé par l’institut ComRes. Près d’un tiers d’entre eux a découvert, au réveil, que le copilote dormait également.

C’est le prix minimum qu’il faudra débourser pour acquérir une des 107 villas du Royal Palm Marrakech qui ouvrira ses portes en décembre prochain dans la ville rouge et qui disposera également de 135 chambres et suites.

-3 %

C’est la baisse des arrivées

françaises au Maroc entre janvier et juillet 2013, soit 1898000 visiteurs. Les chiffres provisoires d’août indiquent cependant une reprise de +7% par rapport à août 2012.

131

C’est le nombre d’esCales programmées en Guadeloupe par les compagnies de croisières au cours de la saison hiver 2013-2014, soit 57 % de plus que l’hiver précédent.

12

C’est la somme

que devraient dépenser au Brésil les touristes brésiliens et étrangers au cours de leur voyage pour la Coupe du monde de football 2014, selon une étude d’Embratur.

550 mètres

C’est la longueur du parCours

de la nouvelle attraction « Arthur au royaume des Minimoys » que le parc de loisirs allemand Europa-Park inaugurera, le 5 avril prochain, sous un dôme de 3 500 m2 et 45 000 m3.

La vidéo de la semaine retrouvez l’interview de robert vinet,

directeur général de Momondo France, en partenariat avec Dgtv.fr. 4 oCtoBRE 2013 - www.lechotouristique.com


OPINION La parole à

«L’île Maurice

est en surcapacité hôtelière»

DR

La destination a ouvert trop d’hôtels ces dernières années alors que sa fréquentation touristique est en perte de vitesse. Le gouvernement pourrait prochainement mettre en place des mesures pour geler les développements hôteliers.

FRANÇOIS EYNAUD PRÉSIDENT DE L’AHRIM

(ASSOCIATION DES HÔTELIERS ET RESTAURATEURS - ILE MAURICE)

L’Écho touristique : Comment se portent la destination et son parc hôtelier ? François Eynaud : Maurice a enregistré 950 000 arrivées en 2012. Les Français restent les premiers clients avec 400 000 arrivées, soit une baisse de 3 %. À titre de comparaison, l’an dernier, l’île a accueilli l’an 100 000 touristes britanniques, 40 000 touristes chinois, 30 000 touristes indiens. La destination dépend trop de marchés déprimés, comme la France. C’est pourquoi l’île Maurice commence à diversifier ses marchés vers

14

des pays en forte croissance comme la Russie et la Chine. Depuis 2007, la destination a vu son nombre de chambres d’hôtels croître de 25 % pour atteindre 12 000 lits. Dans le même temps, le parahôtelier a progressé de 75 %, sans compter les hébergements non déclarés. Il manque 300 000 touristes par an à Maurice par rapport au nombre de chambres dont dispose l’île. Le gouvernement pourrait prochainement mettre en place des mesures pour geler les développements hôteliers en attendant que les touristes reviennent. Qu’entendez-vous par parahôtellerie ? Il s’agit des bungalows, appartements et chambres d’hôtes. On estime qu’il y en a 5 000 sur l’île Maurice auxquelles il faut ajouter entre 2 000 à 4 000 structures qui agissent de façon illégale. Il y a de l’ordre à mettre avant que ce phénomène ne prenne trop d’ampleur. Que devient le projet de création de classification hôtelière ? Ce projet avait été évoqué suite au développement des clubs sur l’île. La formule n’a

pas fonctionné et il n’y a plus de club Marmara ni Nouvelles Frontières. Le projet de classification hôtelière ne répond donc plus à un besoin et est, pour l’instant, en sommeil. Ce qui est clair, c’est que l’on ne veut pas industrialiser la destination comme l’ont fait la république Dominicaine et les Canaries. Les hôteliers arrivent-ils encore à remplir leurs établissements ? Les hôteliers indépendants souffrent, tandis que les grands groupes s’en sortent grâce à leurs investissements marketing. De plus, la surcapacité hôtelière entraîne une guerre des prix. Plutôt que de baisser les prix, les hôteliers ont intérêt à ajouter des services. On constate notamment que la formule all inclusive se développe beaucoup à l’île Maurice. Comment convaincre les touristes de revenir sur l’île ? Il faut leur faire savoir que l’offre de l’île Maurice se renouvelle et innove. De nouvelles activités voient le jour pour permettre aux clients de vivre une nouvelle expérience, comme le trekking, le

kitesurf, le quad ou encore la visite de réserves de protection d’espèces endémiques. Mais Maurice reste confrontée à une problématique structurelle qui est de réussir à convaincre plus de compagnies aériennes de desservir l’île afin de parvenir à rendre les prix plus compétitifs et à diversifier les marchés. PROPOS RECUEILLIS PAR CÉLINE PERRONNET

4Pas de développement hôtelier en vue • Confrontés à des difficultés de remplissage, les principaux groupes hôteliers n’ont pas de projet de développement en cours sur l’île Maurice, et voient plutôt leurs projets ailleurs dans le monde. Ainsi, Beachcomber Hotels vat-il ouvrir le 11 décembre le Royal Palm Marrakech. De son côté, VLH réfléchit à se développer sur de nouvelles zones, et Lux Resorts devrait annoncer, le 7 octobre, l’expansion inédite de sa marque sous contrat de gestion sur de nouvelles destinations.

4 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


focus éco croisières

Les folles ambitions

© C. Moirenc

des compagnies de croisières

À elles trois, Costa, MSC et Croisières de France espèrent attirer au moins 120 000 passagers français supplémentaires l’an prochain. Une croissance jamais vue sur le marché tricolore.

F

aut-il vraiment croire aux objectifs que les compagnies de croisières se fixent en France ? La semaine dernière, sur le salon IFTM Top Resa, Costa Croisières annonce que le marché français est désormais prioritaire dans sa stratégie de développement. Son ambition : atteindre 500 000 passagers tricolores dans quatre ans, fin 2017, soit deux fois plus que les 250 000 clients revendiqués en 2013. Dès l’an prochain, il semble donc probable que Costa compte attirer au moins 40000 Français de plus, avant de monter en puissance les années suivantes. Dans le même temps, Croisières de France, à la faveur du positionnement de l’Horizon dans les Caraïbes cet hiver et de l’entrée en flotte de son second navire, le Zénith, au printemps prochain, prévoit d’atteindre 100000 clients en 2014, contre environ 54000 en 2013. Quant à MSC Croisières, son DG France, Erminio Eschena, veut

16

capter «190000 Français» l’an prochain, contre 150000 annoncés pour 2013.

Une croissance à quel prix?

À elles seules, les trois compagnies ambitionnent d’attirer au moins 120000 nouveaux croisiéristes français au cours de l’année qui vient. En 2012, d’après les chiffres de Clia France (ex-Association française des compagnies de croisières),

481000 passagers tricolores ont pris la mer, soit 9% de plus que l’année précédente. Pour 2013, les projections du secteur tablent sur 520000 pax, une progression de 8% par rapport à 2012. «Mais nous allons être bien au dessus», promet Erminio Eschena. Quand bien même… Pour progresser de 120000 passagers l’an prochain, le marché va devoir afficher entre 20 et 25% de croissance. Du jamais vu. «Ce n’est pas un objectif gigantesque»,

R Objectifs d’hier, réalités d’aujourd’hui

En mars 2009, déjà, Costa Croisières annonçait vouloir atteindre le cap des 500000 passagers français en… 2014. Avant de concéder, fin 2011, dans la presse, que l’objectif «devrait être décalé d’un an ou deux». À sa décharge, la filiale française ne bénéficiait pas à l’époque des moyens dont elle dispose désormais. MSC, quant à elle, avait annoncé, en septembre 2007, sa volonté de réaliser 100000 passagers français en 2010. Fin 2008, Erminio Eschena, alors nouveau DG en France, avait repoussé cet objectif à fin 2011, engagement qu’il jure avoir tenu. En septembre 2011, il annonçait une nouvelle ambition: 200000 pax à fin 2014.

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


ECHO3081_p17.pdf:_ 01/10/13 17:18 Page1

    

C;C6 ;8JCG6G C50608 D.6? 0D  @J4 ;C0MA 86GC06GD 6 IP:I  D/ DC 4D GC0%D 4D 85;+60D ;C8456G ;J0D J6 6 4JC L8486G  C G40C 4D 5C+D? JC 4 5C. %C60D 4 L4D D ;C858D 6B ;8JCG6G ;D DD GG 66 ? ,  6 5BGG60D ;D  D 8; / CG086DJDD0+CDD0LD4;CG8DG G  "D % LC0C- 86' 06D0 6G806 CC0"C   C80D0"CD  C6?  046 @JB04 CDD  4B66  DG ;4J/ G9G 50G0+  ,68JD L86D ;C8+CDD  H> 6 L84J5 50D CJ4  H> 6 ;60C 58N6 ;C ;DD+C  JD D L6GD  C60"C 506JG @J0 86G 6+6C J6 5C  B;;4D  68GC 44/6GC JC6G 4D 580D  2J044G G 8KG?-

(03 0(/3 $. /3"$$/" $(5/

4 6L0D+ 86 B06DGJCC 4B6 ;C8.06 J6 8%%C  , DJ;C C4N/

88306+ - L D C0D  H( >  *P >  D0M 580D J  ;CG? 8DG  D86 9G  ;C"D L80C C L0D D ;840G0/ @J  ;C858D 4B6 C60C D8CG GG %80D 4BCG044C0 48JC? D  ;6DD  855J60G086 L86G 06D0 J+/ 56GC  I( > "D IP:*? 0D DJC/ G8JG 4 85;+60 L06G  C6%8CC  (P > DD @J0;D  855C0JM ;DD D  :*  II ;CD866D? , 8JD L8J486D @JB04D 5J4G0;406G ;C GC80D 4 685C B.JCD ;DD D J 86GG D 0DGC0JGJCD - 060@J 8C+D O8JO ;C D06G  8DG C6? 6 8JGC +C  J6 68JLJ 48+004 4D ;C%8C56D  .@J +6 D86G  D8C50D DJ0L0D  560"C , D06G0%0@J -? 2G0%  866GCC 4D %%8CGD DJC 4D ;806GD  L6G 4D 5806D ;C%8C56GD G 4D ;4JD 58/ G0L D? 6 8%%6D0L  4@J44  6G6 L0556G C0;8DGC? , 8JD

          #'"

N GCL04486D - D 86G6G ;8JC 4B06DG6G B060@JC C50608 D.6? 8JG 6 C;;46G @JBJ6 8JO06  68JLJM L6JCD 86G  2 C2806G 4 44/6GC J JCJ %C60D 

 ;J0D 2J06 C60C? B66  IP:* DB6686 D;8CG0L$       

       

    $ % % $!      

 #' $   $&  !   




FOCUS éCO Médiation

Les professionnels se saisissent de la médiation

aux procéduriers professionnels», ajoute François Bacchetta, directeur général France d’easyJet.

© Sergey Nivens

Un certain avantage financier

Avec l’arrivée d’easyJet, d’ADP et du Scara, la Médiation du Tourisme et du Voyage couvre dés ormais plus de 55% du trafic aérien français.

A

près un an et demi d’existence, la Médiation du Tourisme et du Voyage (MTV) vient d’annoncer l’arrivée de trois nouveaux membres: easyJet, deuxième transporteur français, le Scara, qui regroupe 17 compagnies françaises (dont XL Airways, Corsair, Air Caraïbes) et Aéroports de Paris. Avec Air France, représentée par la Fnam, la MTV couvre désormais environ 55% du trafic aérien en France. Près de la moitié des dossiers traités portant sur des vols secs, cet élargissement devrait permettre de renforcer le rôle de la MTV. Après avoir accepté 449 dossiers en 2012, elle affiche déjà 405 dossiers recevables au premier semestre 2013. «Les professionnels comme les consommateurs ont bien compris l’intérêt de ce mode de règlement des conflits à l’amiable», explique le médiateur Jean-Pierre Teyssier. Les premiers mettent en avant l’intérêt du client

18

et «une fluidification des rapports» avec les consommateurs. «Chacun défend ses intérêts d’une façon de plus en plus dure. Il faut des instances de conciliation», explique Laurent Magnin, président du Scara. Pour Alain Batitsti, président de la Fnam, «cela permet aux clients les plus modestes d’avoir accès à une solution impartiale». «C’est un moyen de donner plus à ceux qui sont vraiment pénalisés et moins

Le coût du médiateur, 150000� de budget annuel, auxquels s’ajoutent 60� par dossier, apparaît comme un bon investissement compte tenu des «jugements hallucinants des tribunaux de proximité», estiment certains. Au-delà du bénéfice pour le consommateur ou de la question de l’image des compagnies aériennes, certains professionnels avouent qu’il y a «tout de même un avantage financier». «On assiste à une inflation du nombre de litiges […] du fait des efforts de communication des professionnels sur le recours à la médiation. Au bout du compte, cela va impacter le prix du billet d’avion à la hausse», alerte Alain Battisti. Un constat rejeté par Stéphane Nakache, président et fondateur de la société d’indemnisation de passagers aériens transindemnite.com: «l’augmentation du nombre de litiges est d’abord liée à la médiatisation des procès et au ras-le-bol des consommateurs. Les professionnels expliquent qu’ils communiquent, mais pourquoi font-ils tout pour empêcher l’affichage du règlement européen sur le droit des passagers?». Fabrice bugnot

vProchaine étape, les compagnies étrangères La MTV ne couvre qu’une partie des litiges pouvant être liés au tourisme. Aucune compagnie étrangère ne figurant parmi ses membres, les consommateurs lésés ne peuvent recourir à la médiation que sur près de la

moitié des voyages effectués. La solution, d’après JeanPierre Teyssier, pourrait venir de l’adhésion du Bar France, l’association des représentants des compagnies aériennes exerçant une activité en France.

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


La question de La semaine

Pourquoi partager (ou pas) les données-clients? agences et to auraient intérêt à s’échanger des informations pour améliorer leurs relationsclients. À condition de se faire confiance mutuellement.

* Sondage mené auprès d’un échantillon

représentatif de 200 agents de voyages, du 25 juillet a u1 8septembre 2013.

© Sergey Nivens

L

es distributeurs sont réticents à l’idée de partager leurs données clients. Il n’est pas judicieux de fournir aux TO toutes ces informations pour de la fidélisation, selon 69 % des répondants à un sondage* mené auprès des agences par Raffour Interactif. Seulement 31 % des professionnels estiment que c’est une bonne idée puisque, in fine, les clients sont communs. Autre conclusion: les professionnels sont 47% à penser que le partage des profils voyageurs serait appréciable seulement en cas de force majeure. Lorsqu’une éruption volcanique se produit, ou quand une grève complique la vie des passagers, c’est effectivement plus qu’utile. Vacances Transat est persuadé qu’il faudrait aller nettement plus loin: «Les agences craignent que nous volions les données, commente Thomas Saison, directeur marketing de Vacances Transat (qui rejoindra Kuoni le 10 octobre). Du coup, nous manquons cruellement d’échangesd’informations.Etnousn’adaptons pas nos outils marketing. Le danger, c’est de laisser la maîtrise de la data client aux seuls pure players, qui sont mieux armés technologiquement, et […] à Google. Nous aimerions mieux travailler ensemble le marketing et les outils d’e-mailing, afin de bien piloter les ventes».

«Il faut réussir à mettre le client au cœur du dispositif et le partager tous ensemble, producteurs et distributeurs, avec une identification qui permet le cross-canal sans tabou», avait expliqué Daniel Cohen. L’ancien président du directoire de Fram invitait alors la profession à «prendre exemple» sur les pratiques de l’aérien. «On ne veut pas récupérer les coordonnées des clients pour voler du business aux agences», avait-il ajouté. «Il s’agit au contraire de coopérer, de choyer le client ensemble, quelle que soit sa porte d’entrée et son parcours. La confiance entre distributeurs et tour-opérateurs est la clé pour l’avenir, sinon nous sommes tous morts».

Rétablir la confiance

La réaction d’un internaute sur le site lechotouristique.com résume combien le climat reste, au contraire, à la suspicion: «Malheureusement, les expériences vécues avec les fiches d’appréciation des

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013

TO montrent que ceux-ci n’ont aucune déontologie ni respect pour les distributeurs. Nos clients reçoivent brochures et promotions en direct, sans référence à l’agence, et avec les contacts du TO pour des ventes directes ou des promotions non valables en agences. Nous l’avons beaucoup vécu avec Fram». Rétablir la confiance et clarifier les règles du jeu s’avère compliqué, mais nécessaire. linda lainé et Pascale Filliâtre

64 % des agences

constituent une base de données clients complète lors de leurs ventes loisirs (source : Raffour Interactif).

19


made in france Stratégie

Suivre en temps réel

© Fotolia

les voyages de vos clients Pour connaître et surtout prévoir les tendances de fréquentation des clientèles internationales, l’agence Atout France a signé le 26 septembre un contrat avec la société d’études et de conseils Forward Data SL.

© ChenPG - Fotolia

A

20

tout France en a rêvé, Forward Data SL l’a fait. ForwardKeys, son outil d’observation stratégique qui exploite les données de réservations aériennes collectées quotidiennement par les GDS à l’échelle mondiale, fournit en effet un précieux tableau de bord pour analyser les tendances de fréquentation des clientèles internationales. « Nous couvrons plus de 60 % du trafic aérien, une vraie mine d’or en termes de big data que nous transformons en smart data puisque nous qualifions ces données et permettons ainsi à nos clients de disposer d’informations pour mieux piloter leurs investissements stratégiques », explique Sébastien Cron, directeur des ventes et

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


= le saviez-vous? une « mice experience » inédite en région s’est tenue à marseille du 2 au 4 octobre. La première édition de France Meeting Hub, organisée dans la capitale européenne de la culture 2013 à l’initiative d’Atout France, visait à valoriser le concept pédagogique d’une rencontre professionnelle et d’un évènement culturel majeur. Les 150 « Hosted buyers » en provenance de 25 pays ont rencontré, pendant trois jours, une cinquantaine de professionnels français et participé à un forum interactif (workshop, rendez-vous, débats…) avec, en prime, visites d’hôtels, musées et lieux de congrès.

© Thomas + Serriere

Stratégie made in france

marketing de Forward Data SL. «Pour un Office de tourisme, et à fortiori pour Atout France, c’est l’opportunité d’optimiser ses campagnes de promotions marché par marché, de mettre le budget au bon endroit et au bon moment puisque Forwarkeys livre des données globales et surtout immédiates, car actualisées toutes les 48 heures ». Signataire d’un partenariat d’un an, Atout France, associé aux CRT Alsace, Aquitaine, Paris Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Riviera Côte d’Azur, Rhône-Alpes et à l’Office de tourisme de Toulouse, pourra suivre en temps réel les tendances aériennes passées, présentes et futures sur 17 marchés émetteurs dans le monde, et cela vers 12 aéroports français, tant en termes de réservations que de trafic. « Les statistiques du nombre d’arrivées aux aéroports ne sont d’aucune utilité pour la prévision et la décision. Roissy-Charles-de-Gaulle est ainsi essentiellement une plate-forme de transit », remarque Sébastien Cron. «Avec Forwardkeys, Atout France connaîtra tout des voyageurs, leur ville de départ initiale, la date de réservation du voyage, le temps de séjour. Si un marché se retourne brutalement, comme le Mexique ou plus

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013

récemment la Turquie, les annulations et les modifications de réservations pourront être prises en compte et la promotion adaptée plus finement. Nous intervenons comme des éclaireurs à partir des carnets de commandes réels ». Histoire d’en finir avec le marketing conduit au jugé ou à partir d’études statistiques figées. Pascale Filliâtre

Pour aller Plus loin…

EÀ consulter

Le site http://forwardkeys.com/ détaille (en anglais) le principe et le mode de fonctionnement de Forwardkeys.

P À savoir

Les données dont disposera Atout France seront délivrées à un rythme hebdomadaire sur une application Web spécialement conçue pour chaque destination ciblée (Ile-de-France, Côte d’Azur, Rhône-Alpes…).

W À venir

Les informations seront complétées par des données similaires sur l’Espagne et l’Italie, afin de suivre aussi l’évolution des destinations concurrentes.

21


ITINÉRAIRE D'ENTREPRISE

Air France: (sur) vol anniversaire La compagnie nationale, qui fêtera ses 80 ans le 7 octobre, a notamment été à l’origine de la création des vols supersoniques, de la classe affaires et de l’alliance SkyTeam.

1976

LANCEMENT

du premier réseau supersonique au monde avec le Concorde: Dakar, Caracas, Mexico, Rio de Janeiro, puis New York (dernier vol en 2003).

1994

AIR FRANCE

devient un groupe qui réunit sous son aile les compagnies Air France, Air Inter, Air Charter et UTA.

1933

© Air France

des 80 ans

En fusionnant les 4 principales compagnies du transport aérien français, l’État crée Air France, dont il détient 25% du capital. Les liaisons internationales, interrompues durant la guerre, reprennent en 1945 et en 1946: le vol ParisNew York est inauguré sur DC4 en… vingt heures! Un temps de vol divisé de moitié lorsque la compagnie acquiert ses premiers avions à réaction en 1959: Caravelle et Boeing 707. Tandis que le monopole des liaisons intérieures est transféré chez Air Inter, les vols sur l’Afrique passent, eux, chez UTA. En 1974, la compagnie s’installe dans la nouvelle aérogare de Roissy, introduit les gros porteurs (Boeing 747 et Airbus A300) et inaugure les vols supersoniques avec Concorde. Air France possède alors l’une des toutes premières flottes au monde. Inventeur de la classe Affaires (Business) en 1978, puis de la Première classe «grand luxe» avec fauteuil couchette, la compagnie innove encore en 1990 avec la Navette, service cadencé reliant Paris aux grandes villes françaises. Créé en 1994, le groupe Air France intègre en 2000 les services de l’Aéropostale et fédère la même année

la formation de l’alliance internationale SkyTeam. Elle est privatisée en 2003 et se rapproche de KLM l’année suivante. Le 20 novembre 2009, son premier A380 relie Paris à New York. Quatre ans plus tard, avec «Hop!», la compagnie riposte au low-cost et Frédéric Gagey devient le 16e PDG d’un groupe qui transporte chaque année 77 millions de passagers dans 573 avions, vers 243 destinations et 103 pays. Son programme de fidélité compte désormais 21 millions d’adhérents et l’alliance SkyTeam, 19 compagnies. JÉRÔME BOURGINE

2000 ALLIANCE

avec les compagnies aériennes Delta Air Lines, Aeromexico et Korean Air pour former SkyTeam, un partenariat qui ne fera que s’élargir.

22

2004

2013

LES COMPAGNIES AIR FRANCE ET KLM se réunissent au sein d’un unique groupe privé: Air France-KLM.

AVEC «HOP!»

Air France répond au phénomène low-cost: cette nouvelle filiale opère 530 vols quotidiens sur 136 destinations à partir de 55 € TTC.

4 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


38_PARSM_210_272_LT_1.pdf 1 13. 08. 13 오후 2:36

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K


Bit. The top destination to get your business on the move.

2014 13 - 15 FEB At the Bit your business will literally take-off. Three days entirely dedicated to business with an unmissable focus on EXPO 2015 to access in advance all its commercial potential. Moreover, valuable offers for your participation and an all-new BuyItaly, which will prove to be even more effective and proďŹ table. Conventions, contacts, networking, Freematching and social media. Bit is the perfect destination to get your business moving.

www.bit.ďŹ eramilano.it


Rouler autrement EnviE dE

La location de voiture

Dudarev Mikhail / Fotolia

prend un nouveau virage

La recomposition du paysage de la location de voiture promet une palette d’offres inédites, depuis le low cost jusqu’à la voiture de rêve.

L

e marché de la location de voiture fait sa révolution. L’autopartage, bien implanté aux États-Unis, en Europe du Nord et chez nos voisins germanophones, s’est renforcé. Drivy monte en puissance dans la location entre particuliers. Des réseaux coopératifs comme France Autopartage, devenu Citiz, deviennent de vrais acteurs économiques. Avec 11 000 voitures partagées par-ci, 700 autres par-là, que reste-t-il aux loueurs traditionnels ? La force des enseignes, leur puissance financière ! Des atouts qui ont permis à Hertz de racheter, pour 2,3 milliards de dollars, son concurrent américain Dollar Thrifty. Le marché prépare d’autres ajustements, comme la fin annoncée du réseau français des franchisés d’Enterprise Rent-A-Car, ex-National Citer, ou la montée en puissance rapide de start-ups positionnées sur des niches de marché. LuckyLoc, créée fin 2012, propose ainsi des locations à 1 euro, sur des trajets prédéfinis entre des villes françaises. À Paris, le service de voitures électriques en libre-service Autolib, lancé en décembre 2011, fait déjà partie du paysage. Il devrait atteindre son équilibre économique au printemps 2014. Si les voitures électriques ne font pas rêver, il y aura encore des supercars en location, à Paris ou sur la Côte d’Azur! Hertz vient par exemple de renforcer son offre Prestige avec la toute nouvelle Jaguar F-Type à 760 euros par jour... Olivier Mirguet

www.lechOtOuristique.cOM - 4 octoBRE 2013

Le brief

i

Les produits : des voitures particulières, des camionnettes pour les besoins professionnels, des nouveautés (électriques ou hybrides) mais aussi des voitures de rêve... avec un taux d’intermédiation élevé.

gLe public : les titulaires du permis

de conduire, dans toutes les tranches d’âge et catégories de revenus, recherchant un mode de déplacement individuel ou une escapade plaisir.

Les prix : de la quasi-gratuité à 100€ par jour pour les voitures des catégories les plus courantes, jusqu’à plus de 2000€ chez les spécialistes des « dream-cars ».

25


ENVIE DE Rouler autrement

1

1Le low cost encore en rodage

2L’autopartage se structure en réseaux

Au départ, c’était une affaire de militants. « Avec d’autres parents d’élèves, nous partagions une vie ille Punto garée dans le quartier », se souvient Jean-Baptiste Schmider, directeur général du réseau coopératif Citiz. Le concept a grandi, essaimé dans une cinquantaine de ville s française s et acheté 700 voitures neuves, de la citadine hybride au monospace qu’on loue à l’heure ou pour un week-end. La fin de l’amateurisme. Drivy, une startup qui a levé 2 millions d’euros de capitaux frais en 2012, n’a pas poussé aussi loin l’exigence de modernité. Ses voitures, elle ne les achète pas : des particuliers proposent la leur, via Internet. « Nous prenons 30% de la transaction pour nous rémunérer », indique Paulin Dementhon, à la tête du réseau Drivy, qui revendique 150 000 membres et 10% de croissance par mois.

3

© Mojzes Igor / Fotolia

Attaquée s sur le bas de gamme par de s pure players à bon marché (Ada, Ucar...), les marques élitistes de la location de voiture ont lancé, sur le tard, leurs propres enseignes low cost. Budget est devenu le bras armé d’Avis sur l’e ntrée de gamme , avec un réseau dédié. Advantage est venu en appui au réseau Hertz. InterRent a doucement occupé sa niche de marché à côté d’Europcar. Les canaux de vente se sont mis au diapason avec des sites épurés sur Internet. Les courtiers en ligne se sont jetés dans la brèche, armés de stratégies dont la lisibilité laisse encore à désirer. Le « coup » marketing de la start-up LuckyLoc, avec ses voitures à 1 euro, a marqué les esprits sans déséquilibrer le marché : une centaine de trajets sont disponibles chaque jour. Les agences de voyages qui avaient trouvé chez Holiday Autos un partenaire solide ont dû déchanter quand son propriétaire, Travelocity, a brusquement sifflé la fin de partie au début de l’été 2013. À suivre...

o

2

© Fotolia

Chez Drivy, tout est possible, du pire (200 000 kilomètres au compteur) au meilleur (grosses berlines allemandes). Les propriétaires domiciliés près des grandes gares affichent plusieurs centaines de locations. Le bon plan !

Dans la production… Libre-service

Hertz a déployé cet été une offreen libre-service 24/7 dans 126 stations à Paris et à proximité de grandes surfaces (Ikea, Castorama). L’inscription s’effectue sur Internet, l’accès au véhicule se fait à l’aide d’un badge. 200 véhicules ont été équipés. Pour trois heures en Mini Cooper, c’est 24 euros. www.hertz247.com

26

Prix cassés

Les courtiers allemands jouissent, en Espagne, d’un marché qui combine une offre et une demande surabondante. Des tarifs cassés, avec des voitures à 6,50€ par jour cet automne à Malaga. À ce prix, les assurances restent une option. Pour les agences de voyages, il est possible de s’inscrireen partenaire affilié. www.cardelmar.fr

Low cost

La grille tarifaire d’Ucar tie nt en une demi-page : la simplification apparente fait partie des codes du low cost. Pour une berline, c’est à partir de 30 euros par jour, 100 kilomètres inclus. Le week-end avec 600 kilomètres est à 75 €. Reste à trouver une agence ouverte, le week-end, dans les aéroports... www.ucar.fr

Luxe

Six cylindres, les cheveux au vent ! Louer une Porsche 911 cabriolet, c’est possible à Paris et sur la Côte d’Azur. Chez Avis à Nice, pour 3 jours et 750 km, c’est 1865€, à condition que le pe rmis soit valide de puis plus de dix ans. La franchise, à 17500 €, n’est pas couverte par les assurances courantes des cartes de crédit. www.avis.fr

4 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


Rouler autrement ENVIE DE 3 Cinq étoiles et beaucoup de chevaux

2 © Porsche

3

Un tarif à quatre chiffre s pour une se ule journée et une offre concentrée en région parisienne et sur la Côte d’Azur. La location de voiture de luxe et de sport, Ferrari, Porsche et autres multicylindres allemandes, revendique son positionnement haut de gamme et les codes qui l’accompagnent : deux cartes de crédit exigées et une caution à cinq chiffres en cas d’accident. Ce segment de la location auto reste une affaire de PME : les entreprises spécialisées dans cette niche fortement rémunératrice n’ont pas la notoriété des modèles qu’elles louent ! Mais les grandes enseignes s’y me tte nt : He rtz déploie ce tte année e n Europe sa collection prestige (Aston Martin Virage, Lamborghini Gallardo...), Avis met le paquet sur la Porsche 911 à l’occasion du cinquantième annive rsaire de ce tte lége nde du sport auto. Et Sixt casse déjà les prix, avec de puissantes berlines BMW Série 7 à moins de 200 € par jour.

4 Voitures de gentlemen

R Et aussi…

D’autres voitures d’exception en location chez Europcar, Sixt, Peter Moss, AAA Luxury and Sport Car Rental, Rent GT Sport Cars... À Mulhouse, la Cité de l’automobile, ex-collection Schlumpf, un musée géré par Culturespaces, dispose d’un autodrome et sort chaque été une partie de se s collections (Bugatti, Rolls Royce) pour une parade à laquelle chaque spectateur peut participer, dans les rues de la ville !

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 4 OCTOBRE 2013

© Fotolia

4

Rouler dans la voiture de James Bond, c’est possible chez les loueurs de véhicules historiques. Le parisien Classic Rent, une PME qui s’appuie sur un réseau de collectionneurs prêts à partager leur bijou, possède (presque) la même Aston Martin que l’e spion de Ian Fleming ! L’histoire de l’automobile défile dans les pages du catalogue de ce loue ur, depuis les collectors (Ford T, Bugatti) jusqu’aux modèles nostalgiques (Coccinelle Cabriolet). L’avantage, c’est la répartition homogène de la flotte sur tout le territoire français. Il y a des voitures anciennes dans toutes les régions. Et pour les mariages, le chauffeur est fourni !

oBelles en coffret : Les spécialistes des coffrets cadeaux proposent aussi des locations de voitures anciennes. Le must : un stage de pilotage sur circuit à bord d’une vieille Ferrari.

L’APPLI À TÉLÉCHARGER Porsche Museum. «Die Autos». L’application de référence pour les amateurs de la marque, qui a ouvert à Stuttgart un musée à sa propre gloire et célèbre, ici, les créations et les révolutions des géniteurs de la fameuse 911.(9,99€ pour iPad, en anglais et allemand).

27


EnviE dE Rouler autrement

RLe must de Geoffroy Dickson *fort potentieL © Christophe plotard

LA CorSe

© estionx/fotolia

S’il n’y a pas d’événements exceptionnels, comme le départ du tour de france cycliste qui a déséquilibré le marché fin juin 2013, l’île dispose d’un potentiel suffisant en voitures de location pour satisfaire la demande touristique, y compris en haut de gamme.

*BonneS AffAireS L’eSpAGne et Le portUGAL,

*tendAnCe L’AUtopArtAGe

GEoffroy dickson

© Kai elbers

est-ce un concurrent pour les loueurs traditionnels ou un apporteur d’affaires éventuel? Ce marché de niche oblige tous les acteurs du secteur à s’intéresser à la location de voiture en porte-à-porte.

dirEctEur francE dE LocationdE voiturE.fr

tirés par le marché allemand, ont réduit leurs capacités pour rééquilibrer l’offre et la demande. Le panier moyen chez les loueurs reste très faible : de bonnes affaires en vue pour les clients.

*CoCoriCo! © Kurhan/fotolia

Un check-in qui s’éternise à l’aéroport, c’est insupportable. Les destinations phares connaissent des problèmes d’engorgement au comptoir des loueurs, sauf paris. Coup de chapeau.

Les conseils de L’Écho… • Attention aux frais: sur les sites à forte fréquentation touristique, en espagne, certaines agences de location facturent des frais de carburant (30 à 70 € par dossier) correspondant à un plein, que le client ne peut pas récupérer en fin de contrat. • Vérifiez les assurances. Les clients titulaires d’une carte de paiement haut de gamme (Visa Premier, Mastercard Gold…) sont protégés par un contrat d’assurance. Mais les clauses (rachat de franchise) n’incluent pas tous les modèles de voitures de location.

28

© fotolia

pAriS

o à consulter

http://securite-routiere.gouv.fr, pour tout comprendre sur les catégories du permis de conduire européen, en vigueur depuis le 19 janvier 2013. www.tcs.ch, le site de l’automobile club suisse, qui recense les prix de l’essence dans tous les pays du monde, et tient sa base de données à jour!

^ à visiter

le salon rétromobile aura lieu du 5 au 9 février 2014 à Paris, Porte de Versailles. Avec, comme chaque année, des centaines de voitures de collection.

4 octobRe 2013 - www.lechotouristique.com


SEMINAIRES Conventions CONGRES Incentives

Vous cherchez un lieu pour votre prochain événement ? Nous le trouvons GRATUITEMENT pour vous !

1

Décrivez en quelques lignes votre prochain événement,

2

Nos experts formalisent votre demande et l’envoient auprès de prestataires triés sur le volet,

3

Vous recevrez sous 48h00 - 5 devis correspondant à votre demande.

www.bedouk.fr/organiser-seminaire

Service également accessible par Tél : 01 77 92 97 17 I E-mail : sos@bedouk.com


Du Durable Dans les idées

Adopter une démarche globale de ges t La plupart des groupes hôteliers ont mis en place des programmes d’économie d’eau. Pourtant, la consommation due à l’exploitation des hôtels (eau courante, cuisine, piscine, espaces verts…) ne représente qu’une faible partie de toute l’eau utilisée. Chez Accor, 10 % de la consommation totale provient directement des hôtels tandis que 85 % de la consommation provient indirectement des achats alimentaires. D’où l’idée de mettre en place des actions pour réduire de manière globale cet impact.

C’est quoi l’idée ?

Qui le fait ?

Nombre de petites structures, tels le Solar Hôtel à Paris et l’Eden Lodge à Madagascar, sont parvenues à réduire leur consommation globale d’eau, en faisant le choix de menus moins riches en viande ou en impliquant leurs fournisseurs et prestataires sur des processus moins gourmands en eau. Le groupe Accor, de son coté, a lancé un partenariat avec Pur Projet pour « contribuer à l’existence d’une filière agricole plus responsable». Accor s’est fixé un objectif de réduction de la consommation d’eau par chambre de 15 % entre 2011 et 2015, un gain qui s’ajoutera à celui de 12 % déjà réalisé entre 2006 et 2011. Le groupe travaille en priorité sur la réduction de son impact direct, avec l’optimisation de l’exploitation de ses hôtels (suivi des fuites, régulateur de débit dans 93 % des hôtels, recyclage des eaux usées, installation de récupérateurs d’eau de pluie dans environ 200 hôtels, espèces adaptées au climat dans les jardins, etc.). En 2009, le groupe a entamé également une démarche de compensation avec le programme Plant for The Planet et le message « 5 serviettes réutilisées = 1 arbre planté ». « Demander à une femme de chambre de remettre correctement dans la salle de bains la serviette utilisée par un client n’est pas simple. C’est plus rapide de tout mettre à la blanchisserie » reconnaît la direc-

Un projet en marche

30

tion du développement durable. En trois ans, les économies sur la blanchisserie ont toutefois dégagé plus de 3 millions d’euros, qui ont permis de mener des projets de reforestation. En

3Me

c’est le montant consacré par Accor à des projets de reforestation entre 2009 et 2012.

4 octobre 2013 - www.lechotouristique.com


Du Durable Dans les idées

Télex

s tion de l’eau

#1

La 8e édition de la Journée mondiale pour un tourisme responsable, organisée par la Coalition internationale pour un tourisme responsable, se tiendra le 3 juin 2014 sur le thème « Sociales et Solidaires, les valeurs d’un tourisme innovant ». L’événement adoptera un « nouveau look » cette année, avec « plus d’interactions, plus de solutions, plus d’échanges et plus de concret ».

#2

Le réseau européen EARTH (European Alliance for Responsible Tourism and Hospitality) organise une conférence intitulée « Réalités européennes du tourisme responsable » le 2 décembre 2013, à Bruxelles.

#3

© Pur projet

Point Afrique programme de nouveau le Tchad avec un premier vol le 23 décembre 2013. Quinze circuits, à partir de 1 250 € TTC, sont proposés, notamment sur les principaux sites de l’Ennedi ou autour des citadelles du Borkou. Nouveauté, le circuit « Désert intégral » promet une randonnée de sept jours à dos de chameau, en autonomie complète.

outre, Accor a signé un partenariat avec Pur Projet portant sur une quinzaine d’actions à travers le monde, comme le développement de projets d’agroforesterie avec des producteurs de fruits et légumes biologiques en Corée du Sud. Sur certaines actions comme celle menée avec l’association « Femmes du Rif » pour la plantation d’oliviers au Maroc, il s’agit de créer une filière qui trouve ensuite des débouchés au sein des hôtels du groupe. Enfin, Accor cherche à orienter ses clients, d’abord les entreprises et les groupes, vers des menus responsables. Il faut en effet 15 500 litres d’eau pour produire un kilo de bœuf contre 3 900 litres pour un kilo de poulet. Fabrice bugnot

www.lechotouristique.com - 4 octobre 2013

#4

Les représentants des îles Vanille (Réunion, Maurice, Madagascar, Seychelles, Mayotte, Comores, Maldives) ont lancé un nouveau circuit, intitulé « la route des Baleines ». Il repose sur un tourisme responsable, « mêlant respect de la réglementation, sécurité des usagers et protection de la biodiversité, tout en favorisant la sensibilisation et la participation des visiteurs ».

#5

Après deux ans de travail, le label « Destination pour tous » a été officiellement lancé sur le site de la DGCIS. Il a pour objectif de valoriser les territoires qui favorisent un accès global (hôtels, commerces, transports, activités…) aux personnes handicapées. L’appel à candidatures court jusqu’au 31 décembre 2013.

31


ON A TESTÉ POUR VOUS

L’AC Hôtel

Ambassadeur Antibes, Juan-les-Pins Entièrement rénové, l’Hôtel Ambassadeur de Juan-les-Pins a ouvert ses portes il y a un an sous l’enseigne AC Hotels by Marriott. Un nom prédestiné pour ce premier établissement de la marque du groupe américain dans l’Hexagone. Petite sœur de JW Marriott et de Renaissance, l’enseigne s’adresse à une clientèle à l’âge compris entre 30 et 50 ans et recherchant un service de qualité digne d’un hôtel 4 étoiles dans un cadre contemporain. Des codes que l’ancien Ambassadeur s’est appropriés sans difficultés, à commencer par la présence d’un immense atrium, dont l’une des faces est recouverte d’un miroir et autour duquel sont distribuées les chambres. Dans les espaces communs, la part belle est faite au bois et aux matériaux naturels tels que le cuir des profonds canapés et larges fauteuils, le tout dans des tons marron et beige. Le jazz, à qui Juan-les-Pins doit sa renommée, est remarquablement présent dans l’hôtel, des noms des salles de réunion aux paroles de chanson de Louis Armstrong et consorts, qui ornent la moquette dans les couloirs menant aux chambres. CONSTANCE DIVE

#1 LA SITUATION

Pour la clientèle affaires, on ne pouvait rêver meilleur emplacement, adjacent au nouveau Palais des congrès de la ville, inauguré fin septembre. L’AC se trouve à 200 mètres de la pinède Gould, où est installée chaque année la scène du festival de jazz, et la plage n’est qu’à 3 minutes de marche.

#2 LES CHAMBRES

Fonctionnelles mais néanmoins agréables, les 196 chambres sont décorées dans la même veine que le reste de l’établissement, c’est-à-dire dans un style moderne et élégant. La petitesse des salles de bains est vite éclipsée par la taille du balcon qui prolonge chaque chambre.

Guider votre client dans son choix… À faire • Pour un déplacement d’affaires, dans le cadre d’un événement au Palais des congrès attenant, ou dans l’une des salles de réunion de l’hôtel. • Dans le cadre du festival Jazz à Juan, la grande scène étant située à 200 mètres seulement. À éviter •Les amoureux du jazz qui souhaitent s’immerger dans le Juan-les-Pins de Sidney Bechet préféreront des établissements Art déco, comme le Belles Rives ou le Juana.

Le premier hôtel de l’enseigne AC by Marriott en France est doté d’une piscine extérieure bordée de palmiers. Il possède une plage privée idéalement située à 200 mètres de l’hôtel.

#3 LE RESTAURANT FUSHI & TERRACE

L’atout du restaurant réside dans sa terrasse qui permet, dès le petit-déjeuner, de profiter des rayons du soleil. Le petit déjeuner y est servi sous forme d’un buffet plutôt bien garni. Photos : © AC by Marriott

#4 LES SALLES DE RÉUNION

Les deux principaux salons, Louis Armstrong (250 pers.) et Nina Simone (100 pers.), se font face autour de l’atrium, au niveau -1. Ils sont complétés des salles Ella Fitzgerald et Miles Davis, au même niveau, et de 12 salles de sous-commission dans les étages.

32

4 OCTOBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


nomade et connecté Techno

*Vigimilia

vous aide

à surveiller vos concurrents

* Un investissement

* Les plus

Sa solution vise les professionnels du voyage qui ont des ambitions de performance sur Internet. Comptez 1000 à 2500 euros par mois, selon le nombre de sites «surveillés».

* Un outil

© Fotolia

• un outil de pilotage Vigimilia a mis au point un outil complet de veille stratégique, de stocks et de prix, avec de nombreux tableaux et graphiques à apprivoiser. Les données sont exportables sur Excel. • Jusqu’à 20 utilisateurs Cette solution de benchmark appliquée au tourisme est mutualisée: 1 à 20 personnes peuvent l’utiliser au sein d’un même voyagiste ou d’un réseau de distribution.

de veille

Vigimilia pioche chaque nuit quelques centaines de milliers de tarifs sur Internet, pour surveiller vos concurrents, et mieux piloter ensuite vos prix et vos stocks.

• un accompagnement Pour apprivoiser son outil qui est dense, Vigimilia prévoit un jour de formation, puis une demi-journée d’accompagnement par semaine pendant un trimestre.

* Des prix disponibles

Vigimilia n’entre pas dans le tunnel de commande: les prix ne sont pas forcément tout compris. Les frais de dossier s’ajoutent en fin de parcours, par exemple.

C

ertains TO confient à un stagiaire une mission quotidienne de veille tarifaire sur Internet. D’autres demandent à des «petites mains» tunisiennes d’effectuer des simulations de réservations chez des concurrents. Vigimilia, lui, propose une option plus high tech. Ce petit Poucet du Big Data, dédié au voyage, a développé une solution d’aide au pilotage marketing. Mais encore? Toutes les nuits, Vigimilia «aspire» des prix sur des sites marchands de voyagistes et de distributeurs notamment, à travers des flux XML et du scraping (technique d’extraction du

34

contenu de sites Web). Les données sont réconciliées, en partie manuellement, puis restituées sur un tableau de bord en ligne, mis à jour quotidiennement. Un voyagiste peut ainsi savoir si, sur une même chambre d’hôtel, ses cinq concurrents sont moins chers. Ou si, contrairement à lui, ces mêmes confrères ont toujours de la disponibilité. À charge, pour le client de Vigimilia, de rectifier en conséquence sa stratégie marketing ou commerciale. La jeune entreprise s’est concentrée pour l’heure sur deux produits :

le voyage à forfaits et le séjour locatif. Parmi ses premiers clients figurent Locatour / Travelski, Havas Voyages et Voyages Loisirs. « Le prix varie de 1 000 à 2 500 euros par mois, selon le nombre de sites pris en compte », précise Alexandre Barthélémy, président de Vigimila. « Le retour sur investissement peut être atteint en six à douze mois si l’outil est bien utilisé ». Sa solution est intéressante, mais passe par une période d’apprentissage pour bien la comprendre et l’exploiter. linda lainé

4 ocTobre 2013 - www.lechotouristique.com


NOUVEAU ! Développez votre chiffre d’affaires sur les marchés Affaires et Événements Professionnels grâce à l’offre « L’Echo Touristique + Meet-in + Bedouk »

149

L’hebdomadaire papier et feuilletable en ligne et 6 hors-séries : Nouvelles techno, Affaires, France, Hôtellerie, Palmarès destinations et Spécial Top 10

L’e-newsletter quotidienne, les e-newsletters thématiques « France » et « Business Travel » et lechotouristique.com

Meet’in le mensuel des événements professionnels

e HT

Le guide Bedouk 1 500 lieux et prestataires d’événements

.

BULLETIN D’ABONNEMENT

à compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à L’Echo Touristique - Service Abonnements - Antony Parc II 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex • Fax : 01 77 92 98 15 • abo@infopro-digital.com

m4OUI, je m’abonne pour 1 an à l’offre « Tourisme + MICE » de L’Echo Touristique au tarif de 149 E

HT*

Je recevrai : + 42 numéros et 6 hors-séries de L’Echo Touristique + 10 numéros et 3 hors-séries de Meet’in + Le guide Bedouk + les newsletters et l’accès au web abonné.

ECHMET01AB

soit 152,13 ETTC

Société..................................................................................................................................................................... m Mme m Mlle

m M.

ECH1316

Nom ......................................................................................................................................................................... Prénom.................................................................................................................................................................... Fonction...................................................................................................................................................................

Je choisis de régler par : m Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de L’Echo Touristique m Je préfère régler à réception de facture

Adresse....................................................................................................................................................................

*TVA à 2,10 %. Offre valable jusqu’au 31/12/2013 en France Métropolitaine pour tout nouvel abonnement. Conformément aux lois du 6/1/1978 et LCEN du 22/6/04, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. Groupe Industrie Services Info - SAS au capital de 38 628 352 € - 442 233 417 RCS Nanterre - N° TVA FR 29 442 233 417

N° Siret

3-ECH1316 -210x272 ECHO.indd 1

Code postal Tél.

Ville ................................................................................................................ Mobile Code NAF

E-mail..........................................................................@........................................................................................

Indispensable pour recevoir votre code d’accès aux site et magazine en ligne - MAJUSCULES OBLIGATOIRES

12/07/2013 15:17:26


LA It LIst de…

Danny

1969: naissance en Belgique. 1984: premier poste chez Sunair SA,

tour-opérateur belge.

1990: rejoint Sabena, notamment sur les marchés Afrique. 2003: directeur général Sri Lanka et Maldives chez Qatar Airways.

1 La prochaine

destination sur mon agenda

2 Ma destination

Un voyage golfique en Espagne. Il y a, à moins d’une heure et demie de Madrid, de très beaux parcours. Nous allons profiter de ce moment entre amis, avec de bons restaurants et des balades.

2005: directeur général France, Benelux et péninsule Ibérique de SriLankan Airlines.

© Fotolia

E Bio express

directeur général France de SriLankan Airlines

© Fotolia

DR

Schepers

de rêve

La Birmanie. Ma fille revient d’un séjour de plusieurs mois dans ce pays qu’elle a trouvé étonnant et plein de richesses. Elle m’a parlé des temples, des paysages et des gens. Je pense qu’il faut se dépêcher d’y aller, car le pays se transforme très vite depuis son ouverture.

4 2

3 L’application

indispensable

Dans l’ensemble, je me sers surtout des applications des sites d’information. J’aime beaucoup celle de l’Express, qui est très ergonomique. Ils sont vraiment réactifs sur l’actualité. Je consulte aussi Les Échos pour tout ce qui concerne l’économie.

36

© Fotolia

DR

DR

1

4 L’adresse hype

du moment

5 Mon rituel

C’est le Golf Parc Robert Hersant, à seulement 75 km au sud de Paris. Le propriétaire, monsieur Hersant, un véritable visionnaire, a fait venir des arbres du monde entier pour aménager les parcours. Le cadre est magnifique, très calme, et chaque partie est une promenade exceptionnelle.

de voyage

Je ne lis jamais de guide sur les pays que je visite pour garder la découverte intacte, avoir des surprises ou ne pas être déçu. Au retour, au contraire, je lis souvent des livres qui évoquent les destinations que j’ai pu visiter.

4 octobre 2013 - www.LechotouriStique.com


LES OFFRES D’EMPLOI CARRIERES RECrute Des Conseillers Voyageurs Voyageurs du Monde, spécialiste du voyage sur mesure, est aujourd’hui une “grande“ entreprise dans son secteur. Nous rejoindre, c’est avoir en commun avec nous certaines valeurs comme le goût de la découverte de l’autre et des ailleurs, le respect et l’envie de partager en équipe et avec nos clients ! C’est “L’esprit Voyageurs“ ! Nos conseillers voyageurs sont de véritables “spécialistes“ de la destination pour laquelle ils créent et vendent des voyages sur-mesure. Originaire ou ayant voyagé dans le(s) pays concerné(s), ils en connaissent la culture, les attraits touristiques mais aussi les spécificités et ces “petits plus“ qui feront toute la différence. Ce sont des hommes et des femmes de communication : passionnés, ils savent faire partager leur passion. En véritables professionnels du tourisme, ils suivent les dossiers de leurs clients depuis le devis jusqu’à la conception technique du voyage, avec un sens du service très développé et totalement personnalisé. Egalement, fins psychologues, ils savent cerner les attentes de leurs clients pour créer des voyages uniques, originaux et inoubliables. Par e-mail : recrutement@vdm.com

/

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, faites-le nous savoir ! En ce moment, nous recherchons en priorité : • Les Iles britanniques • La Grèce / Croatie • Les USA • L’Amérique Latine (Argentine, Brésil, Mexique, Costa Rica) • L’Afrique (Namibie, Botswana, Afrique du Sud) • L’Australie / Nouvelle Zélande / Polynésie • Les Iles ( Océan Indien ) Mais nous sommes toujours attentifs à de nouveaux talents sur d’autres pays. Nos postes sont à pourvoir dès que possible et sont basés à Paris ou dans l’une de nos agences régionales selon votre mobilité. Afin d’en savoir d’avantage sur vous et sur votre approche du voyage, nous vous invitons à remplir notre dossier de candidature présent sur notre site internet ( rubrique recrutement ) et à nous le renvoyer accompagné de votre CV.

Par courrier : Voyageurs du Monde . DRH . 55, Rue Sainte-Anne . 75002 Paris

17 OCTOBRE

2013 www.prestho.fr

LE SALON DU RECRUTEMENT de l’Hôtellerie, des Métiers de Bouche et du Tourisme Paris la Défense ❚ Espace Grande Arche ❚ 09 h 30 ❚ 18 h 30

SOYEZ EXPOSANT SUR NOTRE PROCHAIN SALON !

î Pour réserver votre stand contactez : Véronique de Fouchier 01 77 92 93 45

vdefouchier@emploipro.fr

Organisation

Partenaires

RR RECRUTEMENT-RESTAURATION

Hebdo édité par GROUPE INDUSTRIE SERVICES INFO - Antony Parc 2 - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92 186 Antony Cedex - Tél.≈: 01 77 92 92 92 - www.lechotouristique.com •≈Directeur de la publication≈: Christophe Czajka •≈Directeur général délégué≈: Clément Delpirou •≈Directeur du pôle magazines spécialistes≈: Pierre-Dominique Lucas •≈RÉDACTION≈: Fax:0177929841•Directricedelarédaction≈:LaurenceRousseau,9735•≈Rédactriceenchefadjointe≈:CélinePerronnet,9730•≈Rédactriceenchefadjointeweb≈: LindaLainé,9729•≈Rédaction≈:PascaleFilliâtre,reporter(destinations,tour-opérateurs),9728/ChristophePlotard(tour-opérateurs,croisières,assurances),9726/FabriceBugnot,(Internet,transport,tourisme responsable),9727/MathildeKhlat(parcsdeloisirs,agenda,distribution,actualité),9732•≈RÉAlISATION: Chefduserviceréalisation,secrétairederédactionetrédactricephoto: CarolineMartindeLaTour •≈Premier rédacteur graphiste≈: Thierry Uhart • Infographie≈: Martine Palfray •≈Conception graphique≈: Julia Grandvuillemin / Thierry Uhart •≈PUBlICITÉ≈: Fax : 01 77 92 98 55 •≈Directrice commerciale≈: Simone Sfeir, 9709 • Directrice de la publicité : Carole Mouvet, 9710 • Chef de publicité : Frédérique Goutier, 9711 • ANNONCES ClASSÉES : OFFRES D’EMPlOI : Fax: 01 77 92 98 64 • Responsable de pôle : Marie Caland, 9377 • appel d’offres : Fax : 01 77 92 98 39 • Chef de publicité : Nathalie Chasles, 9374 • TECHNIqUE ET PRODUCTION : Directrice de la fabrication et des achats : Fabienne Couderc • Chef de fabrication : Véronique Salez • ≈MARKETING, DIFFUSION ET ABONNEMENTS : Directeur : Jean-Baptiste Alline • Abonnements : Laurence Vassor • Promotion≈: Marie-Sophie Leprince •≈Responsable marketing≈: Florence Duflos •≈Tarifs abonnements France (TVA 2,1 % incluse) •≈1 an standard : 99  HT - 1 an AGV : 75  HT •≈1 an étudiants≈: 35  TTC - Étranger≈: nous consulter • Pour la CEE préciser le numéro de TVA intracommunautaire •≈Règlement à l’ordre de l’Écho touristique •≈Service clients≈: Tél. : +33 (1) 77 92 99 14 (9h00 à 12h00 - 14h à 17h00 du lundi au vendredi) Email≈: abo@infopro.fr •≈Sauf stipulations contraires, tout document, reproduction, cliché ou photo, confié au Groupe Industrie Services Info, devra être libre de toute contrainte (y compris financière, redevance, droits...) pour lui permettre l’édition sur tout support y compris électronique •≈Une publication du groupe INFOPRO Digital •≈SAS au capital de 47 111 184 euros •≈Siret≈: 806 420 360 00117 / Code APE≈: 5814Z •≈Dépôt légal à parution. CPPAP≈: 1116 T 80945 / ISSN : 0 150 6560 •≈Impression≈: Imprimerie de Compiègne, avenue Berthelot, 60205 Compiègne cedex.

WWW.lECHOTOURISTIqUE.COM - 4 OCTOBRE 2013

37


L'Echo Touristique n°3081  

L'Echo Touristique n°3081

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you