Page 1

www.lechotouristique.com

N°3080 > 2€50 27 septembre / 3 octobre 2013

b la parole à

Marc lolivier, délégué général de la Fevad

7 Focus éco

touristique

Les

5

la tension Monte entre Franchiseurs et Franchisés

E destination la république doMinicaine, version latina

destinations d’avenir


Tissons des liens avec

l’océan Indien La Réunion, Maurice,

Madagascar, Mayotte, Comores Salon Top Résa Stand B33

Vous emmener toujours plus loin, vous faire rencontrer le monde… Air Austral est votre point de départ vers l’ailleurs. Embarquez pour le confort, la détente et le plaisir, destination L’océan Indien et toutes ses cultures, à venir découvrir en notre compagnie.

AA Réseau Oi Presse EchoTouristique 210x272.indd 1

30/08/13 14:59


édito

Étoiles montantes Q

© Alexandre Nestora

u’ont les disent émergentes, en voie de développement, ou à forts potentiels, elles attisent l’intérêt des investisseurs. Ce sont les destinations en devenir qui, comme sur la carte de l’économie globalisée, suscitent l’attention appuyée de certains opérateurs touristiques. Ces derniers, en quête d’un nouvel Eldorado qui aurait échappé à tout le monde, veulent miser sur de nouvelles destinations qui donneraient une bouffée d’oxygène à un marché à l’offre stagnante. Pour cela, il faut écouter attentivement les signaux plus ou moins faibles qu’émettent les pays eux-mêmes. La rédaction de L’Écho touristique s’est prêtée au jeu, non pas de l’art « Engagements aériens, capacités divinatoire, mais de la hôtelières, qualité des infrastructures prospective (lire notre dossier) afin de dégager d’accueil et de transport sont les destinations dont la (re)mise en tourisme se évidemment à placer en tête de la précise. Parmi les critères à considérer, il y a longue liste des promesses à tenir bien sûr les signes forts pour assurer son avenir touristique. » et tangibles de la prédisposition des pays à recevoir souvent en nombre des touristes. Engagements aériens, capacités hôtelières, qualité des infrastructures d’accueil et de transport sont évidemment à placer en tête

de la longue liste des promesses à tenir pour assurer son avenir touristique. Présenter une relative stabilité financière et politique serait également fort à propos, tout comme offrir des garanties en matière de santé publique, de respect des droits de l’Homme et, accessoirement, de l’environnement. Et je ne parle évidemment pas du pré-requis qu’est de posséder intrinsèquement une attractivité patrimoniale, naturelle et/ou culturelle. On le voit, il est difficile de répondre à un tel casting sans se faire recaler. On peut aussi forcer la main au destin, en se façonnant une image à force de campagne de communication, d’événements internationaux, ou d’icônes nationales participant au fameux buzz qui fait tourner la planète. Mais, si buzz il y a, il est éphémère et peut vous conduire vers les cimes aussi rapidement qu’il vous fera chuter. Le tourisme a lui aussi son star-système, tantôt impitoyable, tantôt prêt à donner sa chance à de nouveaux talents. Après, seul le public jugera… Laurence rousseau

Directrice des rédactions @llrousseau

stand J-30

sur le salon iFtm top resa

Retrouvez-nous également sur : www.lechotouristique.com twitter #lechotouristique Facebook Google + Pinterest

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013




SOMMAIRE

9

NOTRE DOSSIER

LES CINQ DESTINATIONS D’AVENIR Sri Lanka, Birmanie, Cap Vert, Jamaïque et Albanie sont en forte croissance sur le marché français.

19

Photo de Une © Fotolia - Pascale Filiâtre - Fabrice Bugnot

42 06 . L’ESSENTIEL DU WEB 14 . CHIFFRES 16 . LA PAROLE À

Marc Lollivier, délégué général de la Fevad

FOCUS ÉCO 19 . Les TO se plient en quatre pour l’hiver

22 . La tension monte

entre franchiseurs et franchisés 26 . OTA’s / hôteliers : la bataille continue 28 . Quatre sites de voyagistes au banc d’essai 30 . Ces sociétés qui vivent des retards aériens

36

32 . FOCUS ENTREPRISE

50 FORMATION

Carrefour Voyages repart de l’avant

Ne l’appelez plus agent de voyages !

34 . LA QUESTION

NOMADE ET CONNECTÉ 52 . EurAm sophistique son Creative

Que veut faire TUI Travel de Marmara ?

36 . MADE IN FRANCE

Packaging 54 . Darjeelin met en compétition des experts de la billeterie

38 . BUSINESS TRAVEL

ON A TESTÉ POUR VOUS 56 . Le campement Yadis Ksar Ghilane 58 . Le nouveau terminal de l’aéroport

Les grands projets touristiques de demain Ce qu’offrent les entreprises à leurs voyageurs d’affaires

de l’Île Maurice

40 . ITINÉRAIRE D’ENTREPRISE 60. LA IT LIST DE… Costa Croisières, 65 ans à la barre

42 . DESTINATION

Thomas Desplanques, directeur du salon IFTM Top Resa

La République dominicaine, version latina Opération spéciale surcouve totale Royal Caribbean

4

27 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


L’ESSENTIEL du web

www.lechotouristique.com

y

w

inTeRnaTional

© Fotolia

voyages-sncf.com, booking.com et air France sont les trois marques de tourisme qui bénéficient des meilleures audiences sur internet en France, selon un palmarès publié par Médiamétrie pour la Fevad. au deuxième trimestre 2013, 28,9% des internautes français ont consulté, en moyenne chaque mois, au moins un des sites du « Top 10 des marques e-tourisme ». au total, ce sont en moyenne 13,4 millions d’internautes qui ont visité l’un de ces sites au cours de la période.

Samedi 21 septembre, un commando armé, se revendiquant du groupe islamiste somalien al Shabaab, a pris d’assaut le centre commercial Westgate Mall, en banlieue ouest de nairobi. lundi, le gouvernement kenyan faisait état de 69 morts. les ressortissants français restent appelés à la plus grande prudence, mais les voyages vers le Kenya ne sont pas déconseillés par le Quai d’orsay.

B

le PluS lu

les actionnaires majoritaires de Fram (Georges Colson et Marie-Christine Chaubet) ont fini par donner leur feu vert à la vente des actifs du groupe. « ils ont compris qu’il ne pouvait pas en être autrement, et ils sont désormais alignés derrière moi », assure Thierry Miremont, président du directoire du groupe. Tous les actifs immobiliers sont désormais en vente, soit 12 hôtels dont Fram est propriétaire.

les professionnels du tourisme haussent le ton l’uMiH, le Snav, le SeTo et plusieurs autres syndicats ont publié, jeudi 19 septembre, un communiqué commun. ils réclament l’ouverture « le plus rapidement possible » de discussions sur les rythmes scolaires, soit avant 2015, date initialement fixée par le ministre de l’éducation nationale.

g

le PluS PaRTaGé

costa concordia : suivez le relèvement en direct les orages de la nuit n’auront fait que retarder de trois heures le début des opérations. le 16 septembre, vers 9h, a démarré le redressement du Costa Concordia, échoué sur le flanc sur l’île du Giglio depuis son naufrage le 13 janvier 2012. baptisée « parbuckling » en anglais (littéralement « rotation »), cette manœuvre historique, qui a duré environ 20 heures, a été filmée en continu et en direct.

27 septembre 2013 - www.LEcHoTouRIsTIquE.coM

© bbC

© Chlorophylle / Fotolia

le ConFliT

© Fotolia

Fram : tous les actifs sont en vente

Rythmes scolaires :

6

© Fotolia

Le top 10 des sites de voyages

Le Kenya reste sous haute tension

u

noTRe exClu


du web L’ESSENTIEL

Y

la bonne idée

© Fotolia

© Fotolia

Les billets d’avion sont moins chers à J-59 en étudiant les recherches effectuées depuis le début de l’année 2013 sur les 13 trajets les plus populaires au départ de France, le comparateur de vols Momondo en déduit une tendance intéressante : les billets achetés sont au prix le plus bas lorsqu’ils sont réservés 59 jours avant le départ. ont été analysés plusieurs trajets, majoritairement au départ de la capitale française, vers Copenhague, berlin, Milan, Rome, amsterdam, lisbonne, bangkok, berlin ou londres. des trajets intérieurs entre Paris, nice et Toulouse ont complété le panel. Sur ces trajets, les économies réalisées par les passagers oscillent entre 29% et 63%.

E

la STaRT-uP en vue

le PluS déCalé

Air France ouvre une enquête après une saisie record de cocaïne

© Fotolia

l

Près d’une tonne de cocaïne a été saisie dans l’un des appareils de la compagnie air France à Roissy-CdG, a annoncé le 21 septembre le ministre de l’intérieur, Manuel valls. un record. la drogue a été retrouvée dans des valises enregistrées au nom de passagers fictifs, en provenance du venezuela, et était destinée à la ‘ndrangheta, la mafia calabraise. une enquête doit maintenant déterminer « s’il y a eu d’éventuelles complicités, que ce soit au sein de la compagnie ou au sein des aéroports, de départ ou d’arrivée », a expliqué le commandant de police Mohamed douhane, secrétaire national du syndicat Synergie-officiers.

Mundi, une future

© bbC

egencia ? accueille L’Argus LuckyLoc dans son capital l’argus a annoncé une prise de participation, à hauteur de 14 %, dans la start-up luckyloc, qui propose des locations de voitures et d’utilitaires à 1 euro. Pour luckyloc, créée fin 2012, cette participation « représente un levier de croissance important et augure de futures alliances avec notamment les concessionnaires et

loueurs de voitures longue durée de l’entreprise », explique un communiqué. la start-up s’appuie déjà sur europcar, avis, louvéo ou FlyCar. Plus de 100 trajets à 1 euro sont proposés chaque jour sur la plate-forme, ce qui aurait déjà permis aux particuliers et loueurs d’économiser 130 000 euros en six mois.

www.LEcHoTouRIsTIquE.coM - 27septembre 2013

o

En complément de notre newsletter quotidienne de 13 h, L’Écho touristique lance deux nouvelles éditions thématiques les lundis et jeudis à 17h : Made in France et Biz travel. Retrouvez également L’Écho touristique sur le salon IFTM Top Resa sur le stand n°30 Allée J - Hall 7.2.




38_PARSM_210_272_LT_1.pdf 1 13. 08. 13 오후 2:36

C

M

Y

CM

MY

CY

CMY

K


International notre dossier

5

Les destinations

Sri Lanka, Birmanie, Cap Vert, Jamaïque et Albanie sont en forte croissance sur le marché français. Leurs atouts, naturels comme culturels, combinés à une offre hôtelière et/ou aérienne en développement, leur promettent un bel avenir.

V

ers quelles destinations émergentes vont se tourner les Français dans les prochaines années ? C’est la grande question à laquelle les TO aimeraient déjà pouvoir répondre. Chaque voyagiste a sa petite idée, sa destination préférée. Mais beaucoup ne remplissent pas les conditions nécessaires, c’est-à-dire la présence de plusieurs facteurs comme des atouts naturels, des capacités aériennes et hôtelières, des tarifs adaptés, des

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

© Fotolia - Pascale Filliâtre - Fabrice Bugnot

d’avenir

engagements de voyagistes, des actions de promotion et un contexte géopolitique favorable. « L’alchimie pour qu’une destination prenne est assez complexe. Il y a le produit et la promotion, l’un ne va pas sans l’autre », confirme Blaise Borezee, directeur général adjoint chez Interface Tourism. Les chiffres des arrivées de visiteurs français dans les 156 pays membres de l’OMT sont une première indication pour déceler ces destinations prometteuses. Après avoir écarté les destinations trop confidentielles (moins de 5 000 arrivées), 4




notre dossier International

Les 6 pays à pLus forte croissance touristique entre 2010 et 2012 (nOMBre d’arrivéeS de TOuriSTeS inTernaTiOnaux)

2012

ã

croissance 2012/2010

2010 53 000

Birmanie

311 000

GéorGie

1 70 000 1 067 000

azerBaïdjan

1 86 000 1 280 000

sri lanka

1 006 000 654 000

alBanie

3 156 000 2 11 000 482 000 336 000

cap Vert

ã 91% ã 68% ã 55% ã 54% ã 44% ã 43%

Source : OMT – Base : pays recevant plus de 60 000 visiteurs annuels.

instables, ou connues pour leur trafic affinitaire ou affaires, cinq destinations enregistrant de fortes croissances (de 64% à 436%) entre 2008 et 2012, émergent : le Sri Lanka, la Birmanie, le Cap Vert, la Jamaïque et l’Albanie. Les ventes des TO membres du Seto sur 2012 (+95% pour la Jamaïque et +55% pour la Birmanie) confirment cet engouement.

en 2012, les 20 destinations préférées des Français ont toutes accueilli plus de

400000 touristes français.

10

Les critères incontounables

Mais une croissance passée ne signifie pas qu’une destination continuera son expansion. « Certains pays sur des marchés de niche, comme la Mongolie ou le Mozambique, ne feront jamais de gros volumes », explique Didier Blanchard, directeur associé de Visiteurs. Le climat, la mer et la plage, sont ainsi incontournables pour attirer des flux importants de visiteurs. Autre point qui laisse présager d’un fort potentiel : les investissements dans les infrastructures, notamment les capacités hôtelières et le développement aérien. « On mise sur le Panama, surtout depuis l’ouverture du vol direct d’Air France », déclare Thérèse Battesti, directrice marketing chez Voyageurs du Monde. L’ouverture de vols directs, encore plus s’ils sont low cost, est presque toujours suivie d’une forte croissance des flux touristiques. « La Birmanie et le Sri Lanka sont les deux destinations qui

poussent le plus en Asie. 2013 n'a pas été une bonne année pour nous en Birmanie, nous n'avions pas assez de stocks. Mais des hôtels sont en construction partout dans le pays », explique cependant Jean-Paul Chantraine, PDG d’Asia.

Des prix attractifs

Les engagements pris par les voyagistes, sont, en effet, des accélérateurs. C’est le cas de la Jamaïque, essentiellement tirée par l’ouverture d’un vol XL Airways. « Le prix est essentiel, la Nouvelle-Zélande, avec des offres à 4000 euros, ne pourra jamais atteindre les volumes de la Thaïlande », ajoute Didier Blanchard. Les campagnes de publicité, la promotion auprès des TO et du grand public ou la présence d’une représentation sont également à prendre en compte, bien que, la Jamaïque, comme la Birmanie, aient trouvé leur place sans aucune représentation en France. Enfin, comme le rappelle Blaise

27 septembre 2013- www.lechotouristique.com


© Fabrice Bugnot

International notre dossier

Borezee, le contexte géopolitique devient de plus en plus important. Le Sri Lanka, depuis la fin de la guerre civile, et la Birmanie, avec l’assouplissement de la dictature, sont le théâtre d’une véritable ruée des investisseurs et des touristes. De fait,

le succès est parfois imprévisible. Comme la Nouvelle-Zélande, avec le Seigneur des Anneaux, Ibiza ou San Francisco ont vraiment démarré après la sortie d’un film. « C’est la plus belle publicité qu’une destination peut avoir. Je suis persuadé qu’un

simple film peut créer un engouement massif des français », rappelle Philippe Gloaguen, fondateur du Guide du Routard. FaBrice BuGnot et christophe plotard

R Ces destinations qui rêvent d’attirer les Français

Les Bahamas ont beau être une destination mature, elles peinent à émerger sur le marché français. Depuis 2007, la fréquentation tricolore plafonne à moins de 14 000 visiteurs par an. « Les idées reçues sur cet archipel ont la vie dure : îles américaines, paradis inaccessible pour milliardaires… », regrette Karin mallet, directrice de l’ot en France. et sans desserte aérienne en direct, impossible d’« exploser ». Le vol direct, c’est ce sur quoi le Panama fait reposer tous ses espoirs. À partir du 25 novembre, le pays sera desservi par Air Franwww.Lechotouristique.com - 27 septembre 2013

ce. Alors que la croissance de la fréquentation française est restée mesurée ces dernières années, le vice-ministre du tourisme, ernesto orillac, espère un bond « de 10 à 20 % » dès l’an prochain. certains pays partent même de zéro, à l’image du qatar, qui vient de se doter d’une représentation touristique en France. mais quel espoir de reprise peuvent réellement nourrir dans l’immédiat des pays comme la Libye ou le Yémen ? Alors que tous deux disposent d’un stand à l’iFtm top resa, ils restent formellement déconseillés par le quai d’orsay…

11


Notre dossier International

+436%

Sri Lanka Les PLUs - 57 000 touristes français en 2012. - Plan stratégique pour passer de 1 à 2,5 millions de touristes étrangers d’ici 2016. - Nouvel aéroport dans le sud-est de l’île, hausse des fréquences de SriLankan Airlines et renouvellement de sa flotte. - 18 hôtels, soit 2 800 chambres en construction, prévision de hausse des capacités hôtelières de 60% d’ici 2016, implantation de grands groupes (ShangriLa, Mövenpick, Hyatt…),

développement du réseau routier et ferré. - Ouverture du nord-est du pays par le quai d’Orsay et situation politique stabilisée. - Campagnes promotionnelles de la compagnie nationale prévues. - Progression de la destination chez les principaux TO. Nouveau circuit de Vacances Transat incluant le Nord. LES MOINS - Hausse des prix. - Dégradation de l’environnement en cours.

Birmanie Les PLUs - 30 000 touristes français en 2012. - Plan national d’investissement dans le tourisme et les infrastructures, projets de création d’écoles hôtelières et de tourisme. - Projet d’un nouvel aéroport pour 2018, développement des liaisons vers Naypyidaw et Mandalay, investissements d’entreprises étrangères dans les compagnies locales. - 1 274 chambres sont en

12

+ 265% chantier. Le gouvernement prévoit de passer d’environ 25 000 chambres à 32 000 en 2015, avec l’implantation de marques comme Starwood et Best Western. LES MOINS - Prix en hausse dans les zones touristiques, capacités hôtelières insuffisantes et infrastructures faibles. - Pas de liaison aérienne directe, la majorité des vols passe par Bangkok. - Absence de promotion et de représentation en France.

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


International Notre dossier

Cap vert Les PLUs - 69 000 touristes français en 2012. - Plan de développement d’une offre autour des sports de glisse et de la culture. - 4 aéroports internationaux, hausse des fréquences via le Portugal mais aussi en direct avec Transavia. - Ouverture de la première école d’hôtellerie en 2011, constructions d'hôtels haut de gamme, notamment avec la marque Hilton, développement de maison d’hôtes et politique de

+ 230% défiscalisation pour les investisseurs. - Vols charters et engagements des voyagistes notamment Héliades, Look Voyages et Top of Travel. Nouveauté chez Jet tours. - Stabilité politique.

LES MOINS - Absence de promotion et de représentation en France. - Hôtellerie vieillissante sur certaines côtes.

Jamaïque +136% Les PLUs - 9 200 touristes français en 2012 - Plan d’investissement dans le tourisme de 4 milliards de dollars, portant notamment sur des rénovations à Ocho Rios, Montego Bay et Negril ou dans la création d’une autoroute depuis Kingston vers le Nord. - Volonté de mettre en place un tourisme plus durable, tourné vers l’intérieur des terres et la culture. - Vol XL Airways et engagements de Transat

aLBanie Les PLUs - 30 000 touristes français en 2012. - Plan stratégique 2013-2020 : accroître la fréquentation étrangère de 50%, en développant en priorité une offre de tourisme durable milieu et haut de gamme. - Réseaux de transports, de distribution d’électricité et de traitement des eaux en cours d’amélioration depuis plusieurs années.

avec un club Lookéa et des circuits Vacances Transat. - Croissance des capacités hôtelières prévue de plus de 25% avec 6 500 chambres en construction. - Infrastructures déjà développées depuis l’arrivée des clientèles anglophones dans les années 80. LES MOINS - Manque d’hôtels de capacités adaptées au marché français et prix élevés des petites structures d’hébergement. - Problème de sécurité à Kingston.

+64% LES MOINS - La destination fait partie des nouveautés circuits de Nouvelles Frontières en 2014, mais reste peu présente dans la production française. - Cadre réglementaire encadrant la construction en cours de renforcement, notamment sur les projets de grands complexes le long du littoral. - Mauvaise image persistante : corruption, criminalité, pollution. - Absence de représentation touristique en France.

Les progressions de pourcentages portent sur le nombre de touristes français de 2008 à 2012.

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

13


Chiffres

98,9% 8,3 des internautes français

qui démarrent le processus de réservation sur le site d’un TO l’abandonnent en cours de route, d’après une étude de Google et Compete. Chez les agences de voyages en ligne, ce taux d’abandon est de 73,3%.

2 milliards e

C’est le Chiffre d’affaires

réalisé par les parcs de loisirs français en 2012. L’Hexagone compte environ 300 sites, qui ont attiré 30 millions de visiteurs.

millions

de touristes étrangers se sont rendus en espagne au mois d’août, soit 7,1% de plus qu’en 2012. C’est un nouveau record pour la destination. Parmi eux figurent 1,8 million de Français (+9,3%).

10

nouvelles agenCes enseignes aux couleurs d’Asia vont ouvrir d’ici la fin de l’année 2013. Elles s’ajouteront aux six déjà existantes.

7e

498935

qui a reçu au premier semestre 5,58 millions de visiteurs internationaux (+11,1% par rapport à la même période en 2012).

haute saison estivale (22 juillet-1er septembre), soit une progression de 9 % par rapport à l’an dernier.

ville la plus visitée du monde, c’est la place que revendique Dubaï,

3%

C’est la baisse de fréquentation

enregistrée en juillet et août par les campings français selon un bilan provisoire avancé par Guilhem Féraud, président de la FNHPA (Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air).

passagers ont traversé la manChe avec brittany Ferries pendant la

La vidéo de la semaine

retrouvez l’interview de matthias papet, direCteur général d’eCotour.Com et

d’HolidayCheck, en partenariat avec Dgtv.fr.

14

27 sEPTEmbrE 2013 - www.lechotouristique.com


Paris na Cancun et Punta Ca (via Madrid)

à paritr de

687€ TTC Période de ventes jusqu’au 04 Octobre 2013 pour des voyages entre le 01 novembre 2013 au 15 Juin 2014. Plus d’informations en GDS.

Volez dès maintenant! Pour découvrir les plus belles plages avec Air Europa

CAMPAÑA SEPTIEMBRE INTERNACIONALI_L’echo Touristique 210X272.indd 1

01 42 65 08 00 www.espacepro-aireuropa.com

18/09/13 10:21


OpiniOn La parole à...

« L’e-tourisme reste la locom l’e-tourisme s’achemine vers 15 milliards d’euros de ventes cette année. quels sont ses enjeux actuels du secteur, et de l’e-commerce en général ? les réponses de marc lolivier, délégué général de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

© Fevad

général, qui est impacté par la géopolitique et la récession dans laquelle est entrée la France. Le point d’inflexion date de 2011, alors que se produisait le printemps arabe.

Marc LoLivier, délégué général de la fevad

l’Écho touristique : l’e-tourisme a progressé de 4 % au premier trimestre 2013. sommes-nous sur une même tendance au second trimestre ? marc lolivier : Oui, et même un petit peu en dessous. Les ventes de voyages des sites leaders* augmentent de 3 % au second trimestre, ce qui porte à 4 % la croissance moyenne du premier semestre 2013. Le rythme est inférieur à celui constaté de janvier à juin 2012. C’est toutefois une belle performance au regard de l’évolution du tourisme en

16

Votre panel est-il toujours représentatif ? Des sites majeurs tels Booking, Abritel et easyJet n’en font pas partie… Notre panel de l’e-tourisme rassemble des sites leaders, dont le poids significatif reflète la dynamique de l’activité globale. Notre indice iCe40, c’est un peu notre CAC40 par exemple. comment évolue l’e-commerce dans son ensemble ? Au niveau des sites leaders de l’iCe40, qui représentent 30 % de l’ensemble des ventes en ligne, l’e-commerce est en croissance de 4 % au deuxième trimestre comme au premier trimestre, avec des écarts importants parmi les sites btoC. La croissance est ralentie depuis le début de l’année, par rapport à l’année 2012, qui s’était soldée par une progression des ventes globales de 7 %. Les sites leaders ont pris conscience qu’il était nécessaire de penser surtout à la rentabilité, plutôt que de mener une course à l’audience et au chiffre

d’affaires. Ce signe de maturité coïncide avec la prise de parts de marché des enseignes traditionnelles. Le secteur est en voie de rationalisation. qu’en est-il sur les smartphones ? Le m-commerce a fait un bon de 120 % au second trimestre, sur un an. Chaque trimestre, il représente un point de plus de chiffre d’affaires dans les entreprises. quelle place occupe le tourisme ? L’e-tourisme a représenté des ventes globales de 14,2 milliards d’euros en 2012 - soit 32 % de l’e-commerce -, contre 12,8 milliards en 2011. C’est la locomotive de l’e-commerce, et le premier secteur en part de marché. Le voyage constitue de loin le produit le plus acheté sur Internet. environ 59 % des 40 millions d’internautes français commandent des produits touristiques, selon le baromètre médiamétrie/Fevad publié en juin. Ils étaient 56 % l’an dernier. parmi les internautes qui ont acheté un séjour ou un vol, 77 % l’ont fait sur Internet mais aussi en magasin, ce qui constitue un taux très important. et 32 % s’y sont employés uniquement sur Internet. C’est le secteur dans lequel la

part des « exclusifs web » est la plus importante, à quasiégalité avec le segment des produits techniques. À titre de comparaison, la proportion n’atteint que 14 % dans la mode. quelles sont vos prévisions sur 2013 ? sur l’ensemble des sites, incluant les nouveaux entrants, nous avons légèrement révisé nos objectifs à la baisse. Cette année, nous prévoyons une croissance d’au minimum 15 %, qui est le taux de progression observé au premier semestre. La barre des 50 milliards d’euros sera franchie en 2013, contre 45 milliards en 2012. Nous gardons un horizon de 70 milliards d’euros en 2015. L’une des tendances intéressantes, c’est que le panier moyen est en train de remonter, pour la première fois depuis longtemps. selon vous, l’ip-tracking se développe-t-il ? Les plus fortes suspicions touchent le tourisme. elles ont pris une telle ampleur qu’il faut désormais aborder la question. Les acteurs devraient prendre les devants, avec un code de bonne conduite par exemple. sinon, nous allons laisser prospérer la rumeur. La politique de l’autruche pourrait

27 septembre 2013 - www.lechOtOuristique.cOm


La parole à... OpiniOn

comotive de l’e-commerce » les prODuits et serVices AchetÉs en liGne % des internautes 59%

voyage/Tourisme Services*

52%

Produits culturels Habillement/Mode Produits techniques

51% 48% 39%

* Billeterie, développements photos, abonnements en ligne, souscriptions téléphone, Internet… Source : baromètre Fevad Médiamétrie /NetRatings : juin 2013

la directive européenne adoptée en décembre 2009 pose le principe du consentement préalable de l’internaute pour l’utilisation, par les sites internet, des cookies. Où en est-on, pour sa transposition ? De manière générale, nous avons un vrai problème avec les textes européens, qui sont souvent difficiles à transposer. C’est le cas de cette directive. Nous sommes

«

en discussion avec la CNIL pour en avoir une interprétation raisonnable, sous l’égide de l’Union française du marketing digital, dont je suis le délégué général. Nous allons vers une information renforcée par un bandeau sur les sites ; l’accord (implicite, Ndlr) sera obtenu par l’action de l’internaute, s’il poursuit la navigation. Les cookies sont essentiels à l’économie numérique. mais on ne peut pas se contenter de les inclure dans les conditions générales d’utilisation. la protection des données personnelles devient un enjeu très important…

«

conduire à une législation. Il est préférable d’avoir une politique offensive plutôt que défensive. Les commerçants doivent être vigilants afin de maintenir un climat de confiance.

Il faut sortir de l’impasse commerce contre e-commerce.

www.lechOtOuristique.cOm - 27 septembre 2013

C’est devenu un enjeu fondamental, et une préoccupation majeure des internautes. Un projet de règlement va d’ailleurs transformer le paysage en la matière. Ce texte devrait être adopté dans les prochains mois, puis repris dans les pays européens. Il réformera les fondements mêmes du droit de la protection des données personnelles posé dans une directive de 1995, qui a ensuite été transposée en 2004. Nous pourrions donc repartir pour 15 ans. Nous devrions tendre vers un renforcement de la protection de l’internaute, avec, a priori, l’ajout de grands principes comme la transparence, la sécurité, et le droit à l’oubli. la fraude recule-t-elle toujours ? Oui, elle est inférieure à 0,30 % sur Internet**. Les professionnels ont entrepris un travail de fond, il faut poursuivre les efforts. quels sont les enjeux pour 2014 ? Nous sommes sur un marché qui poursuit sa croissance, même s’il est impacté par la crise. À la fin de l’année, nous atteindrons 135 000 sites marchands actifs. Cela signifie que la concurrence est plus acérée. Il faut donc relever deux défis : se différencier, tout en maintenant sa rentabilité. Nous observons une digitalisation du parcours

• l’écho touristique et la fevad finalisent un projet commun de petits déjeuners débats trimestriels, baptisés les enjeux e-tourisme. ces rencontres auront pour objectif d’aborder, avec des décideurs et des experts, des sujets d’actualité comme le m-tourisme, la fraude sur les paiements en ligne ou l’évolution de la réglementation applicable l’e-travel. client, qui s’accélère. 90 % des internautes vont sur Internet avant d’acheter. et Internet s’invite dans les magasins avec les smartphones. Le magasin n’est pas mort. Avec le webto-store, il est en train de se réinventer. Il faut accompagner ce mouvement, et sortir de l’impasse « commerce contre e-commerce ». prOpOs recueillis pAr linDA lAinÉ

* Accorhotels, Air France, Club Med, Ebookers, Edreams, Go Voyages, Lastminute, Opodo, Voyages-sncf.com. ** Le taux de fraude des paiements par carte sur Internet a atteint 0,29 % en 2012 (par rapport au montant total des paiements par carte sur Internet), versus 0,34 % en 2011, selon l’Observatoire de la Sécurité des Carte de Paiements de la Banque de France.

17


Ile Maurice

Office du Tourisme de L’ile Maurice 5eme Etage, Victoria House, Rue Saint Louis , Port-Louis, Ile Maurice Tel:(230) 210 1545 - Fax : (230) 212 5142 mtpa@intnet.mu www.tourisme-ilemaurice.mu


production focus éco

Les TO se plient en quatre pour l’hiver

© Fabrice Bugnot

6la orotava à ténérife.

Les temps sont durs mais il faut continuer d’avancer, d’innover dans les programmations, les destinations, comme dans les process de réservation et de vente. La saison automne-hiver 2013-2014 fait donc encore moisson de nouveautés. La preuve par 4.

1. Le bonheur est dans les îles Les îles seraient-elles devenues le nouvel eldorado des TO ? Proches ou lointaines, elles émergent en tout cas des programmations 2013-2014. Le retour en piste d’Austral Lagons (avec une brochure océan Indien de 156 pages) quand Kuoni dédie désormais ses Sables au trio Île Maurice-MaldivesSeychelles promet une belle effervescence dans la zone où Fram vient aussi se risquer. Les Seychelles (que Beachcomber tours étoffe avec une sélection

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

de petites adresses de charme) sont « la grande nouveauté » du catalogue Voyages Lointains du Toulousain. Tandis que Jet tours ajoute le Cap-Vert, que Solea s’ancre à Zanzibar et Aya au Sri Lanka avec ses Désirs des îles, Passion des îles/Tourinter mise sur les Bahamas. Coté Caraïbes, la République dominicaine est toujours plébiscitée, avec notamment FTI (qui programme aussi, comme Look, la Jamaïque), ou de nouveaux entrants comme Héliades. L’archipel aux trésors reste cependant, cet hiver encore, les Canaries : Thalasso n°1 continue d’y monter en puissance 4

19


focus éco production

© Philippe Giraud / OT de La Guadeloupe

6la baie des saintes en Guadeloupe.

4 (90 000 pax budgétés pour 2013), Fram y fait de la résistance (4 framissima, 1 club Olé et 5 Frameco) tandis que Marmara passe à l’offensive avec un club à Lanzarote.

2.Des clubs qui ont tout compris

Fram vient d’annoncer qu’il supprimerait en 2014 ses Clubs Olé pour se recentrer sur sa marque Framissima et Nouvelles

1 866 734

c’est le nombre de clients à forfaits

qu’ont fait voyager les tO du setO (syndicat des entreprises du tour-opérating) entre le 1er mai et le 31 août, soit une baisse de 4,9% par rapport à la même période en 2012.

20

Frontières n’aura plus aucun hôtel-club sous son enseigne cet hiver, les derniers survivants des Paladien étant passés sous label Club Marmara. Pendant que les grands généralistes font le ménage dans leurs gammes, des spécialistes avancent leurs pions sur un segment qui reste le plus dynamique du marché. Ainsi, NG Travel redéploie la marque Kappa Clubs (à l’Île Maurice, en République dominicaine, en Thaïlande et au Mexique) avec une approche très high-tech. Top of Travel, encouragé par ses bons résultats de l’été, persiste avec ses Top Clubs et les installe en long-courrier (La Réunion, Île Maurice). Héliades se sent aussi pousser des ailes et ouvre, en bout de ligne, des vols XL Airways (la compagnie maison dont il renforce ainsi les remplissages), trois clubs à la Martinique, à La Réunion et en République dominicaine. Des nouveautés, il y en aussi chez les « ténors» : Marmara ajoute les Canaries à ses adresses clubs, Jet tours pose un Eldorador à l’Île Maurice (la Villa Caroline 3*) et Look, qui croit au retour de l’Égypte, parie sur l’ouverture en février d’un Lookea à Hurgada, le Club Azur 3* (ex-Framissima).

3.Des longs et courts circuits

Une des actualités de la rentrée, c’est le lancement de K par Kuoni, une nouvelle gamme de circuits qui proposent l’essentiel d’une destination pour un miniprix. Brochure (58 itinéraires à partir de 690€) et site dédiés, tableaux de prix en lecture directe, totems et challenges en agences, l’opération de charme en BtoB est de grande ampleur. Dans le viseur, des concurrents comme Asia et ses Tentations mais surtout Vacances Transat qui continue de dominer le marché et investit de nouveaux territoires, comme l’Ouest Canadien pour la première fois présenté dans la brochure Merveilles d’hiver. En Amérique du Sud comme en Asie, le TO du groupe Transat a revu tous ses itinéraires, innové avec un grand tour du Sri Lanka (exclusif) ou un combiné Vietnam Hong Kong mais a surtout travaillé l’approche « éco-sensible », à l’instar d’Asia, Visiteurs ou Nouvelles Frontières qui réaffirme au fil des saisons, au sein de TUI France, son positionnement originel de spécialiste

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


ECHO3080_p21:_ 23/09/13 21:03 Page1

$+ (     ' '+ +! '

  +'  %.& (,* (   (7 .6)&67 ;**7  676?;&,*7 7>6 (5$&?6 *&*; > &;*) /3=10  (5* /3-<10 ; >@ *;&((7 6*&77 /3+-102 * ),A*% ,>66&6 ( >64>& 75*?,(  3= 1 ; (5;(& ,*;&*>  .6,!6776 /3 810 .67 (7 >@ 7,67 ; ;  ( 6&!*2 > !(,( .**; ( .(>7 !6* &*6;&;> 7;  )&72 "7 .,6;>&((7 7,*; ?&7 ; ,*  ;67 .>  ?&7&&(&;# 7 7,( *% 6 $&'(& .67&*; > 7A*&; 7   4>& 6*?,&  ( * ,;,6 .,>6 >* ..6&;&,* .(>7 ;&((2 "( ?>; )&>@ * .7 ,**6  $&67 )&*;**; 7,>7 .&*  ;6>);&76 ( 7;>6#2

#%J 5I Q5NJ B:H:<5%" : Q5<&%" : I4 #50<% %N :% >INQ0: J><N :%J <>QS%::%J #%JN5<N5><J #% :H35S%ICE %;:%4N45: Q< A%Q %< I%NI5N %N 35S%I" ;5J <HV<N %IN5<%;%<N AJ #5N J>< #%I<5%I ;>N" %N N>QIJ J% ><N%<N% #% #%QU <>QS%:4 :%J #%JN5<N5><J %N 35S%I B:% 5;T% %N :% >JC #<J J>< N:>0Q%    E

#

    N% 3<>:>05%" H%JN :% <%I* #% : 0Q%II%E N JQIN>QN A>QI :%J AI>#Q5NJ :<&5I%J >R : J%Q:% S:%QI 8>QN&% %JN : .Q5#5N& #% :H>+I% %N :H (J 5;;&#5N QU JN> 9J %N QU AI5UE U>N5J;%J ><N5<Q% #% *5I% : >QIJ% %< N'N% S% #%J 5<S%JN5JJ%;%<NJ BOXXXXX <<Q%:JC FQ5 *><N #% J>< J5N% N> :HQ< #%J A:QJ J>A35JN5FQ&J #Q ;I4

$    $  *&  */)

3& ! 0I5::%J NI5*5I%J  @P ;>5J" I&J%IS4 N5><J %< N%;AJ I&%: V >;AI5J #%J >;4 5<&J #H6:%JE Q 0:>:" A:QJ #% -XD #%J S%<N%J J><N QN>;N5J&%JE Q><5 AI>;%N #% JQ5SI% N>QN >;;% QJNI: 0><JE 3%W :%J JA& 5:5JN%J #Q  : IN%" %< NN%<#<N Q<% S%IJ5>< N> #%  <4 <>< &% A>QI PX@/" J5 J% #><<% QJJ5 #% : .Q5#5N& S% #%J ><,I;N5><J 5;;&#5N%J V >;AI5J JQI %IN5<J #% J%J 5I Q5NJ 5<#5S5#Q%:J AI5S&J BQ<% #54 W5<% #% %JN4J%::%IJ %< <#%" I5 <9" 37:<#%" ;>#0%" 35<%EECE I; 5<Q0QI% #% J>< ?N& Q<% <>QS%::% 1 #V4 <;5FQ% NI5*5I% 2 S% #%J *>QI 3%NN%J #% AI5U AI A&I5>#% %N 0I>QA% #H&I>4 A>INJE 3%W 5J5N%QIJ" H%JN : *>I;N5>< FQ5 #%S5%<N A:QJ N% 3<> S% #%J 1 A%%# I5<5<02 ! Q<% ><*&I%< % N&:&A3><5FQ% %N AI <N%I<%N #% PX ;5<QN%J JQI Q<% #%JN5<N5><" S% Q< >;;%I 5: #Q E

   




focus éco enquête

La tension monte entre

© Pressmaster / Fotolia

franchiseurs et franchisés

Pour réduire rapidement leurs coûts fixes, les grands groupes de tourisme transforment une partie de leurs agences intégrées en franchise. Un changement de cap qui ne se fait pas sans difficulté. D’autant que le tourisme n’est pas un secteur adapté au développement de la franchise.

L

a « franchise » deviendrait-elle une panacée pour le tourisme ? TUI et Thomas Cook déclarent vouloir basculer une partie de leurs boutiques intégrées vers des « franchises ». En réalité l’un comme l’autre n’ont pas découvert

22

subitement les vertus de ce système. Ils se montrent simplement obsédés par la réduction rapide des coûts fixes de leurs filiales et de leurs salariés, sans grignoter pour autant leurs réseaux de distribution. La solution est donc, selon eux, de faire travailler des indépendants.

Pour Christian Rochette, président des mandataires et locataire-gérants de Nouvelles Frontières, « NF veut réduire le nombre de ses agences intégrées parce qu’elles lui coûtent de l’argent et que c’est un modèle qui ne fonctionne qu’en période de croissance ». Logique donc que « la franchise se développe toujours bien pendant les périodes de crise », observe Nathalie Castagnon, avocate spécialisée en franchise, « parce qu’elle apparaît comme une alternative au travail salarié. C’est une façon de créer une entreprise en étant relativement assisté avec un

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


enquête focus éco

«

Le vrai modèle de la franchise n’est pas facilement duplicable au tourisme parce que les marges à partager entre franchiseurs et franchisés sont trop étroites.

Des relations compliquées

Mais la réalité du terrain n’est parfois pas si évidente. Les relations franchiseurs/franchisés ne sont pas un long fleuve tranquille, surtout dans le tourisme depuis quelques années. On l’a vu lorsque TUI s’est allié à CWT pour étendre l’enseigne Havas Voyages. L’association des franchisés avait alors vivement bataillé. De même lorsque les relations s’étaient tendues entre Denis Wathier (ex-président de Thomas Cook France) et son réseau. Le GIE des franchisés Thomas Cook était alors monté au créneau et des franchisés avaient claqué la porte. Désormais,

«

profil d’entrepreneur moins pur et dur ». La profession des franchiseurs affirme d’ailleurs haut et fort que son système est paré de vertus. Chantal Zimmer, déléguée générale de la FFF (Fédération Française de la Franchise), explique que les réseaux de franchise résistent mieux (avec + 4 % de croissance d’activité en moyenne à fin 2012) que le commerce traditionnel (à moins de 1 %). Car « il est plus facile d’être réactif » quand on est ensemble, dit-elle : de tels réseaux savent se recentrer sur leurs fondamentaux, couper les coûts là où il le faut, ou réinvestir dans la communication ou des gammes de produits permettant d’être plus agressifs sur leur marché.

la crise touche tout le monde et les géants européens du secteur, économiquement aux abois, rognent sur tous leurs coûts, y compris sur ceux de leurs franchisés, en tentant de réviser les contrats. Évidemment, les franchisés réagissent et n’hésitent plus à prendre les médias à témoin des changements qui leur sont imposés. Christian Rochette se montre ainsi « très réservé sur le nouveau contrat que voudrait nous imposer TUI dans les prochaines semaines ». Dans ce nouveau document, « TUI voudrait que l’on gagne la même chose en vendant davantage, tout en nous confisquant un important avantage de trésorerie ». Autre exemple, la colère des franchisés loueurs de voitures du groupe Enterprise qui s’en prennent aux manières de « cow-boy » de leur nouveau franchiseur, lequel voudrait tous les voir partir, sans indemnités. Dans le tourisme, commente le patron d’un réseau indépendant, « le franchisé veut optimiser ses taux de commissions et le franchiseur faire des économies. Si le franchiseur retire sa marque au franchisé, celui-ci perd sa légitimité. »

Un modèle peu adapté

Autre particularité du tourisme, le sens du mot « franchise » mis à toutes les sauces. « Pas de vraie franchise sans transfert de savoir-faire », rappelle Chantal Zimmer. Pour

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

Gilbert Mellinger, « un franchiseur doit apprendre un métier au franchisé ». Or, selon lui, les acteurs du tourisme sont « peu intéressés par le modèle classique de la franchise. D’ailleurs, ils ne sont jamais présents au salon de la franchise ». Autant dire que la franchise pure est rare dans le secteur. Pour François Piot, président du groupe Prêt à Partir, « le vrai modèle de la franchise n’est pas facilement duplicable au tourisme parce que les marges à partager entre franchiseurs et franchisés sont trop étroites. » On y signe donc plutôt des contrats d’enseigne (Fram par exemple), très légers et souples, des mandats (comme Marmara et Nouvelles Frontières), ou des contrats d’affiliation (comme Thomas Cook). Pour Gilbert Mellinger, les mandataires, par exemple, « sont le contraire des franchisés puisqu’ils n’agissent pas pour leur propre compte et ne s’engagent pas eux-mêmes comme le font des franchisés mais travaillent quasiment comme des agents commerciaux ». Quant aux contrats d’affiliation, ils sont en réalité « plus softs », explique Gérard Besse qui compte plusieurs agences Thomas 4

La Fédération Française de la Franchise dénombre

7

RésEAuX DE fRANcHIsE DANs LE TouRIsME : Carrefour Voyages, Havas Voyages, NF, marmara, thomas Cook, Club med, CWt.

23


© Pressmaster / Fotolia

focus éco enquête

4

Cook dans le sud-est. « C’est mieux que de purs contrats de franchise, difficiles dans le tourisme, car ils sous-tendent des ordres descendants. Un franchisé est complètement rattaché à son franchiseur et ne fait que ce qu’il dit. Or, c’est

le client qui pilote nos ventes et il nous faut une part de liberté. » Les statistiques de la FFF dénombrent seulement sept réseaux de franchise dans le tourisme (Carrefour Voyages, Havas Voyages, NF, Marmara, Thomas Cook, Club Med,

R la FFA est sortie de sa réserve La franchise est une institution rôdée depuis des décennies dans l’hôtellerie. Novotel a été la première chaîne de franchisés en France et, depuis, tous les leaders du marché s’y sont convertis : Accor, bien sûr, mais aussi Louvre Hotels, B&B, Choice, Baladins… Chez Accor, les associations de franchisés « existent depuis 30 ans et sont respectées par la tête de réseau », souligne un connaisseur du groupe. Une bonne relation qui n’a pourtant pas empêché la FFA (Fédération des Franchisés Accor) de sortir de sa réserve en juillet dernier pour soutenir Yann Caillère, au poste de PDG du groupe, suite à l’éviction de Denis Hennequin. Elle redoutait une politique de démantèlement, or c’est Sébastien Bazin qui a été désigné en août. « Les franchiseurs avaient oublié qu’ils n’ont rien à imposer à leur franchiseur, c’est l’actionnaire qui choisit », s’étonne un connaisseur du dossier. Murés dans leur « circonspection », ils disent attendre toujours la feuille de route du nouveau patron.

CWT). Et dans ces réseaux, le nombre total de « franchisés » (purs ou moins purs) est passé de 735 en 2011 à 685 en 2012. C’est peu par rapport aux 25 réseaux et près de 2 000 franchisés de l’hôtellerie ou aux 67 réseaux et plus de 7 300 franchisés des services auto par exemple. Encore faut-il comprendre, précise Chantal Zimmer, que ces chiffres sont déclaratifs. « Impossible de voir lesquels sont de vraies franchises sans regarder les contrats au cas par cas ». Les vrais réseaux de franchise se compteraient donc sur les doigts d’une main. François Piot pense que, « dans la pratique en France, il n’y a que deux marques suffisamment fortes pour apporter des clients à leurs franchisés, Nouvelles Frontières-Marmara et Club Méditerranée. J’ai encore cinq agences Thomas Cook et Jet tours mais ces marques ne m’apportent pas de clients. J’irai jusqu’au bout des contrats, mais je souhaite à terme ne garder aucune agence franchisée ». olivier Noyer

24

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


FOCUS éCO Hôtellerie

e u n i t s ’ n A T o O c e l l i a t a la b

© Fotolia

: s r e i l / hôte

La parité tarifaire imposée par les agences en ligne est contraire au code du commerce. Mais les actions en justice s’avèrent compliquées.

L

’hôtellerie française a marqué un nouveau point contre les centrales de réservations en ligne. La CEPC (Commission d’examen des pratiques commerciales) vient de rendre un avis favorable à l’ UMIH (Union des métiers de l’industrie hôtelière), qui ne cesse de dénoncer les « dérives et les pratiques abusives et même anticoncurrentielles menées par les OTA’s ». En 2011, déjà, le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs avait fait condamner trois sites pour pratiques commerciales trompeuses. Mais la bataille juridique n’est pas finie. La CEPC, dans un avis, estime que les clauses dites de parité, qui empêchent les hôteliers de proposer des prix inférieurs à ceux des centrales de réservation, sont contraires au « code du commerce et sont expressément frappées de nullité ». Plusieurs obligations concernant le droit de propriété intellectuelle ou l’interdiction de

26

prospection commerciale constituent par ailleurs « un déséquilibre significatif au sens du code du commerce ».

Vers une action du ministère de l’Économie ?

Mais la CEPC remarque que les contrats liant les hôteliers ont été conclus avec des entreprises étrangères. Et ces dernières ont prévu une clause spécifiant que la juridiction de leurs pays s’appliquait en cas de litige. Pour aller plus loin et échapper à cette clause, il faudra donc que le ministre de l’Économie, lui-même, intente une action en justice. Les hôteliers, en parallèle, misent donc sur d’autres actions. L’UMIH a ainsi saisi l’autorité de la concurrence, en juillet dernier, pour « pratiques anticoncurrentielles» et « violation de la réglementation européenne ». Deux points, s’ils sont avérés, qui permettraient d’attaquer plus facilement Booking ou Expedia en France. L’UMIH compte également sur le soutien

du député Razzy Hammadi, président de la CEPC et rapporteur du projet de loi sur la consommation. Ce dernier envisage de proposer un amendement concernant les relations entre OTA’s et hôteliers, principalement sur la parité tarifaire, lors du vote de la loi en deuxième lecture au mois de novembre. Les parlementaires se sont également saisis des questions de fiscalité sur ces entreprises basées à l’étranger, mais ne déclarant pas de bénéfices en France. D’après l’UMIH, le montant des commissions qui échappe à toute fiscalité directe en France est de 1,5 milliard d’euros. FAbrice bugnOT

sur 93 % des Français recherchant un hôtel sur Internet, plus de

4 sur 10

paSSent par leS Ota’s.

27 septembre 2013 - www.lechOTOurisTique.cOm


focus éco e-tourisme

Quatre sites de voyagistes au banc d’essai

Plus de 600 internautes ont testé les sites de Marmara, Fram, Look Voyages et Thomas Cook. Lesquels ont-ils préféré et pourquoi ? Les réponses de Yuseo, spécialiste de l’ergonomie digitale.

Y

useo publie la troisième édition de son Observatoire e-performance, en partenariat avec L’Écho touristique. Après les agences en ligne au printemps, c’est autour des TO, spécialistesdeshôtels-clubs,depassersur le gril. Question de méthodologie, plus de taux d’intention d’utilisation des sites des to (sur un panel de plus de 600 internautes) Avant navigation Après navigation

79% 73%

71%

Marmara a un léger avantage

64% 51% 45% 37%

Fram

40%

look Voyages

marmara

thomas cook

73% des participants étaient favorables à l’utilisation du site de Fram en début d’étude. Après leurs tests, ils n’étaient plus que 37%.

600 internautes ont challengé les sites de Marmara, Fram, Look Voyages et Thomas Cook, du 26 août au 3 septembre 2013. Avant de partager leur expérience-client. Résultat : « Deux sites tiennent la corde, ceux de Marmara et de Thomas Cook, souligne Jean-Pierre Leborgne, directeur associé de Yuseo. Look Voyages et Fram sont à la traîne ». C’est du moins ce qui ressort d’une recherche comparative d’un séjour en couple en Italie, de préférence en Sicile, entre le 15 et le 30 septembre 2013.

À la question : « Quel site avez-vous préféré ? », posée dans la foulée, un tiers des internautes donnent leurs faveurs à Marmara, contre plus de 28% à Thomas Cook. Look obtient moins de 15% des suffrages, Fram à peine 10%. « Fram a sans doute été pénalisé par son image», soit par son actualité, relativise JeanPierre Leborgne. « Les internautes ont été sévères à son égard ». Les Français sollicités pour l’étude ont accompli trois autres expériences de navigation: la recherche d’un séjour tout compris

à l’Île Maurice, la réservation d’un hôtel bien noté en Tunisie, et la prise de renseignements sur les conditions d’annulation. « Les écarts entre les TO se confirment à l’issue de ces trois tâches ». Le podium, aussi. Sur la navigation et la recherche multicritères, Marmara est au coude à coude avec Thomas Cook. Le TO se distingue néanmoins au niveau de la qualité des fiches séjours. « Au final, Marmara conserve un petit avantage ».

Un certain manque de clarté

L’un des points faibles des marchands, c’est leur manque de clarté, notamment sur la page d’accueil, relève Yuseo. Leur volonté d’afficher une offre pléthorique, pour répondre à toutes les attentes et optimiser leur référencement naturel, peut nuire à leur attractivité. En clair, trop de produits tuent le produit. Par ailleurs, les informations concernant les conditions d’annulation demeurent insuffisantes. Et, paradoxe ou non, les deux tiers des voyageurs consultent des avis, mais y portent peu d’attention. linda lainé

source : Yuseo

28

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


demain aujourd’hui si son voyage votre client rêve tourne mal comment d’évasion l’aiderez-vous ? et de sérénité

POUR VOTRE TRANQUILLITÉ ET CELLE DE VOS CLIENTS, AXA ASSISTANCE INTERVIENT 24/7 PARTOUT DANS LE MONDE  Assistance aux personnes : rapatriement, frais de recherches et de secours, retour anticipé...  Assurance : annulation, incident de voyage, bagages, accident… CONTACTEZ UN RESPONSABLE COMMERCIAL AU

- septembre 2013 - crédits photos : Getty images

“LES ESSENTIELS DU VOYAGE“

0 810 24 10 24 PRIX D’UN APPEL LOCAL

axa-assistance.fr AXA Assistance France 6, rue André Gide - 92320 Châtillon S.A. au capital de 36 840 035 € – 311 338 339 RCS Nanterre à l’ORIAS sous le n° 11060030

AXAA_AP_VOYAGE_210X272.indd 1

04/09/13 12:17


FOCUS éCO Aérien

des retards aériens

Les sociétés spécialisées dans le recouvrement de fonds pour les passagers victimes d’annulations, surbookings ou retards, montent en puissance.

E

n Europe, le marché de l’indemnisation des passagers aériens victimes de retards, annulations, surbooking ou pertes de bagages, représenterait plus de 3 milliards d’euros. De quoi aiguiser l’appétit de nouveaux acteurs. Transindemnite.com, créé il y a six ans en France, fait ainsi face à un nouveau concurrent depuis cet été : Refund.me/fr/. La société, née en 2012 en Allemagne, s’est déjà implantée aux États-Unis, en Espagne ou en Inde. Avec un formulaire automatique de remboursement en ligne, disponible sur mobile, elle affiche 70 000 visites mensuelles, dont 20 000 depuis la France et se développe rapidement. Comme l’explique Stéphane Nakache, président et fondateur de Transindemnite.com, « tout repose sur le règlement européen CE 261/2004 ». Ce texte, qui prévoit un remboursement obligatoire des passagers en cas d’annulation ou de retard important, s’applique à toutes les compagnies européennes ainsi qu’à celles décollant ou atterrissant en Europe. Or près de 80 % des passagers n’ont jamais entendu parler de ce droit. Pour Eve Buechner, fondatrice de

30

Refund.me, obtenir un remboursement est « un véritable cauchemar » dans les pays très bureaucratiques, comme la France.

Une commission de 15 à 30%

Résultat, les sociétés qui s’occupent de toutes les démarches pour les passagers, qui peuvent aller jusqu’à l’action en justice, et ce moyennant une commission de 15 à 30% sur les remboursements obtenus, prospèrent. Un succès également lié à leurs résultats : Refund.me comme Transindemnite.com affichent environ 90% de remboursements obtenus après sélection des dossiers. De quoi inquiéter les compagnies aériennes ? « On a de plus en plus d’actions en justice à traiter», explique un responsable de compagnie aérienne. « Nous avons déjà obtenu plus de 150 jugements favorables, confirme Stéphane Nakache. On travaille avec un réseau d’experts, comme d’anciens commandants de bord Air France et cinq cabinets d’avocats spécialisés ». Sur les principaux points flous de la réglementation, comme la notion de circonstance extraordinaire, Transindemnite.com arrive

© Pavel Losevsky / Fotolia

Ces sociétés qui vivent

ainsi à contrer les arguments de certaines compagnies, qui invoquent « la météo » ou « un problème de train d’atterrissage » en fournissant des preuves techniques, que le quidam, ou même les services de la Médiation Tourisme et Voyage, auraient du mal à trouver. Fabrice bugnot

v Un nouveau règlement européen en préparation Le parlement européen doit se prononcer, au mois de novembre, sur la proposition de la Commission européenne pour la refonte du règlement n° 261/2004 sur les règles d’indemnisation des passagers aériens. Il est prévu que la durée du retard donnant droit à une indemnisation passe de 3 à 5 heures, voire 9 pour les vols hors Union Européenne de 3500 à 6000 kilomètres et 12 heures au-delà. Le texte limite également l’obligation d’hébergement à «3 nuits avec un maximum de 100 euros par nuit et par voyageur ».

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


Š Frog 974 Photographies


FOCUS EntrEpriSE

Carrefour Voyages

Développement de la franchise, accélération de l’affiliation, nouveaux partenariats… Le réseau de grande distribution repasse à l’offensive.

repart de l’avant 3

les agences franchisées carrefour Voyages ont vu leurs chiffres d’affaires progresser de 10 à 20% en un an.

v Les agences intégrées se rénovent

Carrefour Voyages a lancé en début d’année, et jusqu’en 2015, un programme de rénovation de l’ensemble de ses agences intégrées. À ce jour, 30% d’entre elles ont été rénovées. Les travaux portent sur la mise aux normes des espaces pour accueillir les personnes en situation de handicap, et sur le changement du sol, du mobilier, des présentoirs et des peintures. Les écrans digitaux investissent également les lieux. Chaque agence disposera d’un écran dédié à la promotion des voyages et d’un à trois écrans pour la billetterie spectacles.

32

© Carrefour

A

près plusieurs années en perte de vitesse, Carrefour Voyages revient sur le devant de la scène. La marque, qui a lancé début 2011 son contrat de franchise, compte actuellement 32 agences franchisées Carrefour Voyages et se fixe un objectif de 50 d’ici à la fin de l’année. « On ne fait pas ce que l’on veut avec la franchise. Elle est encadrée par la loi Doubin et cela prend plusieurs mois pour qu’un dossier aboutisse. Il faut former les équipes car elles sont soumises à une obligation de résultat et à une mise

aux normes du concept. Au final, le client ne doit pas faire de différence entre une agence intégrée et une agence franchisée», justifie Isabelle Cordier, DG du réseau. Avec Carrefour Voyages, le franchisé s’engage notamment pour une période de trois ans et se contraint à un suivi mensuel. En contrepartie, il bénéficie des mêmes référencements que les agences intégrées. Six points de vente supplémentaires vont d’ailleurs rejoindre le réseau d’ici fin 2013. Mais la grande nouveauté chez Carrefour Voyages, c’est l’affiliation. Le partenariat signé le 12 septembre avec Prêt à Partir marque le coup d’envoi de ce nouveau mode de développement. « Les affiliés adhèrent à la centrale de paiement et de référencement. Par contre, ils n’ont pas le droit d’utiliser la marque Carrefour mais seulement des produits à mettre sous leur propre marque ». Le contrat d’affiliation qui unit les deux groupes permet à Carrefour Voyages d’étendre sa présence dans l’est de la France et à Prêt à Partir d’accéder au catalogue com-

plet d’offres en France du réseau. Il ne devrait d’ailleurs pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous réfléchissons à d’autres partenariats », indique Isabelle Cordier, sans donner plus de précisions. Carrefour Voyages pourrait prochainement se rapprocher de plusieurs autres mini-réseaux en régions, dont Salaün Holidays et Voyages Marietton. Au niveau national, le projet annoncé au printemps dernier avec Manor devrait lui aussi aboutir rapidement. « Le contrat-cadre est en cours d’analyse au service juridique de Manor », assure Isabelle Cordier. S’il voit le jour, il prévoit que Carrefour Voyages bénéficie des accords tarifaires de Manor sur le voyage d’affaires. En échange, les agences du réseau volontaire (qui le souhaitent) pourront devenir franchisées ou affiliées Carrefour Voyages. « Il est hors de question que Carrefour Voyages entre dans le GIE Manor », affirme Isabelle Cordier, à ceux qui laisseraient sous-entendre le contraire. céline Perronnet

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


Quotidien Paris Delhi

PrĂŠsent sur le s tand

C43

Correspondances vers 61 villes en Inde et vers Kathmandu, Bangkok , Sydney et Melbourne

Voyagez Zen Sans titre-1 1

13/09/13 11:03


la question de la semaine

Que veut faire TUI Travel de Marmara crise sanitaire au dar djerba, promotions réservées aux clients sur internet, reprise en main croissante des équipes britanniques… : l’avenir du to suscite plus que jamais des interrogations.

Q

stratégie du groupe sur le marché français, il n’y a aucune remise en cause du concept ni de la marque. »

Les rabais sur Internet font polémique

L’autre dossier qui agite le landerneau concerne la stratégie de distribution du TO. Cet été, sont apparues des « exclusivités web », offrant un rabais de -10% en ligne sur toute la production. De quoi irriter certains réseaux, notamment dans la grande distribution, qui ne cachent plus leur volonté de privilégier d’autres producteurs comme Plein Vent ou Thalasso n°1. « Il s’agissait d’opérations ponctuelles de déstockage, qui ont été supprimées aujourd’hui », promet Pascal de Izaguirre. Pas tout à fait : désormais, une « exclusivité web » est mise en ligne chaque semaine sur une destination donnée... Le président de TUI France n’a cependant Kristian / Fotolia

ue s’est-il exactement passé au Club Marmara Dar Djerba le 10 septembre ? Ce jour-là, le TO ferme le complexe suite à la découverte d’une bactérie. « Nous avons appliqué le principe de précaution », explique Christophe Fuss, le nouveau directeur des hôtels-clubs de TUI France, qui indique que l’hôtel doit rouvrir le 1er octobre. Mais d’autres sources bien informées assurent que le groupe TUI Travel aurait pris ce prétexte pour le retirer, à terme, de la production. « La direction britannique cherche par tous les moyens à sortir Marmara du Maghreb, indique l’une d’entre elles. C’est aussi ce qu’elle fait en Égypte sur le club de Taba. » Une version formellement démentie par Pascal de Izaguirre, président de TUI France. « Il est absolument clair que Marmara va rester au Maghreb. Ses clubs sont le pilier de la

jamais fait mystère de son objectif de développer les ventes directes de Marmara. « Nous sommes actuellement à 55% de ventes via les réseaux tiers, indique-t-il. D’ici à trois ans, nous voulons porter nos ventes directes en ligne de 20 à 40%. » Il dément donc qu’Annika Heinmetz, propulsée en décembre dernier directrice de la distribution et du online, soit chargée d’opérer chez Marmara le retournement réalisé par son précédent employeur, le TO suédois Ving, qui a fait passer ses ventes intermédiées de 80% à environ 15%. La reprise en main des équipes envoyées par Londres serait toutefois de plus en plus forte. « Personne ne comprend rien. À peine la fusion terminée, ils ont débarqué pour tout transformer très vite », confient des salariés. « Je ne vois pas en quoi il est choquant que notre actionnaire, qui nous finance et est très profitable sur tous ses marchés sauf la France, donne son avis », coupe net Pascal de Izaguirre, qui assure avoir encore « les mains libres ». Et ne pas être sur le départ. christophe plotard

40 %

c’est la proportion de ventes directes en ligne que marmara veut atteindre d’ici trois ans contre 20 % aujourd’hui.

34

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


Paix de lâ&#x20AC;&#x2122;esprit

Trouvez ce que vous cherchez

Incredible India_moine.indd 1

18/09/13 10:28

IndiaTourism Paris 13, Boulevard Haussmann 75009 - Paris. TĂŠl.: 01 45 23 30 45 - Email : directorindiatourismparis@gmail.com /www.incredibleindia.org

Morceau de paradis


© Fotolia

made in france Investissement

Les grands projets touristiques de demain

La France ne manque pas de projets de grandes infrastructures touristiques. Mais pour les investisseurs, les faire aboutir relève souvent du chemin de croix.

L

e projet Villages Nature est bientôt prêt à entrer en phase de construction. C’est ce qu’a affirmé Dominique Cocquet, son directeur général, lors de Tourinvest, le premier forum de l’investissement touristique, organisé le 19 septembre dernier par le cabinet MKG. « On espère débuter les travaux entre cet automne et le printemps prochain », a-t-il indiqué. Ce futur complexe éco-touristique, porté par Disney et Pierre & Vacances, pourrait donc ouvrir en 2016. Un investissement de plus de 700 millions d’euros, qui figure parmi les projets d’infrastructures touristiques les plus im-

pour aller plus loin…

> À consuLter

La version 2012 du « tableau de bord des investissements touristiques », sortie en juin dernier. un panorama annuel réalisé par Atout France.

36

portants du moment. « Au-delà d’une centaine de millions d’euros de budget, on parle de projet structurant », indique Philippe Maud’hui, directeur de l’ingénierie et du développement chez Atout France. Parmi les dossiers majeurs en gestation, il cite, pêle-mêle, le complexe Europa City (initié en 2012 et porté par Auchan), plusieurs parcs de loisirs (Center Parcs en PoitouCharentes et en Isère, Napoléonland en Seineet-Marne, Spyland dans le Pas-de-Calais) ou encore un vaste resort golfique dans les Landes pour la Ryder Cup de 2018… Preuve que la France sait encore créer de nouvelles destinations ? Pas si simple. Au global, les investissements touristiques dans le pays ne représentent qu’à peine 10 % des 140 milliards d’euros de recettes que le tourisme génère chaque année. La faute à des obligations réglementaires jugées trop lourdes et à une forte instabilité fiscale. « Cela fait déjà une dizaine d’années que le projet Villages Nature a été lancé, reprend Dominique Cocquet. Seuls des groupes très structurés sont capables de supporter de tels délais. » Christophe plotard

27 septembre 2013 - www.leChotouristique.Com


ECHO3080_p37:_ 23/09/13 20:23 Page1

#6.1.."#1    

  +1 31%0+ )

 0.0* '*%!.  "" .0* '%*. '*  +$2 . **  $+ '%0** . %01* * $ /4&,(

  (*$ & %, %$(

' *%0 10. +%$ '*  .#+ '-.  8 1 .1-7  .$#1 47 '-.$##.    ! ".$# ,1$# 4'4. ( '-$4 -.4'!" .1$# ) +4,4# '-  1". '$4--1 #1%1 1- $#.-* . '-$"$14-. .#1 6$-  1-$46 4# 1--# $5 !,"'!#1- # 6!! 4 %#*  $"'!7 -.."!-1 4# +4#9# ,11-1$#. $#1 4# -1# #$"-  $#1#4 1-. #4"-+4 ". !"#1 4# '- +41+4 . .'. -.#1!. 1  !,%1!!-*  ##"#1 (/  4 1$1!) .1 # $4-. ,!$-1$# '$4- 4# $46-14- 4 $"'!7 '-$1 4 '-#1"'. 3:&

9ZceVhVg 7Va^

>C9DCwH>:

]dgV^gZh Â&#x201A;iÂ&#x201A; kVaVWaZh _jhfjVj '+ dXidWgZ

EVg^h

$XWRPQH FKH] $VLDQD $ 9Â&#x192; aaVjidbcZ 9Â&#x192;h i egdX]V^c! 6h^VcV 6^ga^cZh kdjh d[[gZ YZh hdjkZc^gh ^cdjWa^VWaZh

D;;G: &

D;;G: '

6X]ZiZo kdh W^aaZih YÂ&#x192;h >chXg^kZo"kdjh Vj egd\gVbbZ bV^ciZcVci edjg eVgi^X^eZg 6h^VcV 8ajW YÂ&#x192;h bV^ciZcVci Vj i^gV\Z Vj hdgi edjg eVgi^X^eZg Vj i^gV\Z Vj hdgi  Edjg eajh Y^c[dgbVi^dch! kdjh edjkZo XdchjaiZo hjg aZ h^iZ Zj#[anVh^VcV#Xdb#

(    (   3/     3:&2


business travel

Ce qu’offrent les entreprises à leurs voyageurs d’affaires le wifi à l’hôtel et l’excédent bagages sont les deux services additionnels que les entreprises autorisent à réserver en priorité.

Q

uels sont les besoins des voyageurs d’affaires, pour être efficaces et satisfaits ? L’étude sur la mobilité réalisée par Travelport et ACTE révèle, sans beaucoup de surprises, que les informations sur les visas (59 %), les vaccins (41 %) et la météo (40 %) sont les données que fournissent en priorité les entreprises à leurs salariés une fois leur réservation effectuée. Parmi les autres informations mises à leur disposition, on trouve les cartes des villes (37 %), les restaurants (25%) et les divertissements (10%). L’étude se penche également sur les services additionnels auxquels ont accès les voyageurs d’affaires. L’excédent de bagages et le wifi à l’hôtel sont les deux services annexes les plus fréquemment autorisés, à raison de 57 % chacun. L’embarquement prioritaire (45 %), le petit déjeuner à l’hôtel (45 %) et les sur-

Ò

TransporT

air France change le menu de sa classe affaires servair poursuit sa collaboration avec les grands chefs français en mettant à l’honneur thibault ruggeri, récent vainqueur des bocuse d’Or 2013, qui s’est vu confier la conception de cinq plats pour la nouvelle carte de la classe Affaires d’Air France. À compter du 1er octobre 2013 et pour une durée de six mois, la compagnie proposera, à bord des vols long-courriers au départ de paris, un plat différent tous les 15 jours. Afin d’assurer une parfaite exécution des recettes qui porteront sa signature, thibault ruggeri a formé une quarantaine de chefs, de cuisiniers et d’agents de dressage.

38

26% des entreprises interrogées

par travelport et ACte n’autorisent aucune réservation de services annexes pour les voyages d’affaires.

JHôTELLErIE Un nouvel adagio sur la promenade des anglais

L

es aparthotels adagio disposent depuis le 1er septembre d’une nouvelle adresse à nice, installée sur la mythique promenade des anglais. Elle propose 80 appartements pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes, dont certains bénéficient d’une terrasse privative avec vue sur la mer. Les logements, à l’esprit contemporain, disposent tous d’une cuisine entièrement équipée et sont totalement meublés. La réception est disponible 24h/24 et la connexion Internet dans l’appartement est gratuite. D’autres services

en option sont proposés : buffet petit déjeuner, pressing, laverie, parking privé ainsi qu’une salle de séminaire. La marque compte déjà deux adagio access dans la ville (nice Magnan et nice acropolis).

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com

© Groupe pierre & Vacances

R innovation

classements de vols (39 %) sont d’autres options populaires offertes. Selon une étude récente du fournisseur iPass, le wifi occupe une place de plus importante dans les préoccupations des voyageurs d’affaires. La disponibilité du wifi en vol influence sur les choix de la compagnie pour 30 % des 1 375 personnes interrogées alors que 75 % des voyageurs reconnaissent qu’une expérience wifi non satisfaisante les empêcherait de retourner dans un hôtel. céline Perronnet


Retrouvez-nous à IFTM TOP RÉSA

NOTRE CLASSE ÉCONOMIQUE PRIVILÈGE.

Stand H15

Une nouvelle tendance de voyage. FLUIDITÉ Enregistrement, traitement des bagages et embarquement prioritaires. Vous serez très vite assis confortablement.

GÉNÉROSITÉ Un service de serviettes chaudes, des boissons offertes, un délicieux repas et une trousse de toilette. Profitez de tous les services offerts et arrivez détendu.

SÉRÉNITÉ Voyagez l’esprit zen, avec un oreiller plus confortable, un siège plus spacieux et une position plus inclinée.

LÉGÈRETÉ LIBERTÉ Avec 18 cm d’espace supplémentaire pour vos jambes, rien ne vous empêchera de vous étirer.

Une franchise bagage de deux bagages enregistrés sans frais, et vous embarquez les mains dans les poches. Que ramènerez-vous de votre prochain voyage ?

UN NOUVEAU STYLE DE VOYAGE VERS MONTRÉAL . Depuis juillet 2013, notre liaison quotidienne sans escale Paris–Montréal vous propose la classe Économique Privilège. Bienvenue dans un nouvel univers de services avec des sièges plus confortables, des services prioritaires et des prestations premium à bord, sans oublier deux bagages enregistrés sans frais additionnels. Vous essayez quand ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur aircanada.com

Sans titre-1 1

16/09/13 17:19


ITINÉRAIRE D'ENTREPRISE

Costa Croisières, 65 ans à la barre

Transport de marchandises, transatlantiques, packages… La compagnie numéro un en France est passée par toutes les étapes. Elle fête cette année son soixante-cinquième anniversaire. LANCEMENT

de la « Linea C ». L’Anna C., premier navire transatlantique à disposer de cabines climatisées, relie Gênes à Buenos Aires en 16 jours.

1964

BAPTÊME

de l’Eugenio C., bateau « du futur » qui bannit les classes. Un mythe toujours vivant.

E

n 1854, en se lançant dans le commerce maritime de l’huile d’olive, « Giacomo Costa, fils de feu Andrea » met sans le savoir le doigt dans l’engrenage. Un siècle plus tard, l’entreprise familiale passe des marchandises aux passagers : l’Anna C. appareille de Gênes pour Buenos Aires le 31 mars 1948. La « Linea C » est née. D’abord dédiée aux transatlantiques, la compagnie opère le grand saut dans la croisière en 1959, en lançant des itinéraires dans les Caraïbes. Puis en 1968 sont inaugurées les premières formules packagées avec vols. Deux décennies plus tard, alors que les navires se transforment en hôtels flottants, les croisières rejoignent le catalogue des vacances. Il est donc temps pour « Linea C » de rompre avec son nom d’origine. En 1986, la compagnie est rebaptisée « Costa Crociere ». Sept ans plus tard, elle prend pied sur le marché français en rachetant les Croisières Paquet et en ouvrant son bureau commercial. Une montée en puissance qui attire le groupe américain Carnival : après avoir acquis la moitié du capital de Costa en

1986

LA « LINEA C »,

nom hérité du vocabulaire des transports, devient « Costa Crociere », dédiée exclusivement aux croisières.

40

© Benoît Daynes / Costa et DR

1948

3À ses débuts, la compagnie reliait Gênes à Buenos Aires à bord de l’Anna C. Dirigée depuis 2003 par Georges Azouze, elle compte aujourd’hui 14 navires.

1997, il en devient l’unique actionnaire en 2000. Cette prise de contrôle marque le début d’une décennie de croissance fulgurante. Croissance externe, avec l’acquisition d’Aida Cruises en 2004, puis la cofondation d’Iberocruceros en 2007, mais surtout croissance interne. En douze ans, Costa fait construire dix navires. Une période de plein essor qui s’achève douloureusement par le naufrage du Concordia, en janvier 2012. Costa en sort meurtrie, mais pas coulée. Soixante-cinq ans après sa naissance, l’Italienne n’a pas dit son dernier mot. CHRISTOPHE PLOTARD

2012

1993 RACHAT

NAUFRAGE

de Croisières Paquet et ouverture de la filiale française. Georges Azouze en devient le PDG en 2003.

du Concordia. La compagnie, également malmenée par la crise économique, encaisse le choc.

27 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


TOP RESA echo touristique:Mise en page 1

20/09/13

9:15

Page 1

2014

sous le signe de la nouveauté ! Deux nouvelles terres choisies avec une offre de spécialiste

L’île de la Réunion et l’île Maurice

Quatre nouveaux Top Clubs Top Clubs Tonic Callao ★★★★ NL CANARIES - TENERIFE - Callao Salvaje

Top Clubs Tonic Crioula ★★★★ NL CAP VERT - SAL

Top Clubs Zen hôtel le Récif ★★★ NL ÎLE DE LA RÉUNION - St Gilles Les Bains

Top Clubs Zen Tamassa ★★★★ NL ÎLE MAURICE - Bel Ombre

A découvrir à travers notre savoir-faire de spécialiste : circuits nature en formules combinés, autotours et voyages à la carte avec une offre en chambres d’hôtes, séjours en Clubs - en partenariat avec Lux*, en hôtels classiques ou authentiques.

Une nouvelle segmentation de clubs Des clubs où l’animation est très présente avec des spectacles chaque soir, la plupart du temps présentés par notre équipe d’animation, tout en ayant le choix de l’ambiance, calme ou animée. L’ambiance et l’animation y sont plus douces, avec des activités et divertissements en journée comme en soirée, sans grands spectacles.

Encore plus de départs de province Top of travel fait de la proximité clients sa priorité avec 34 villes de départ cet hiver

• le Maurice - Île de la Réunion avec des départs en «TGV AIR »

Un développement fort sur les circuits Une offre itinérante renouvelée et très complète avec des combinés d’îles, des circuits, des randonnées et des voyages à la carte au Cap Vert ainsi que des circuits en liberté et à la carte aux Canaries. Des circuits « Saveur Nature » à la Réunion, au Cap Vert, à Madère et aux Canaries : programmes multiactivités alliant la découverte ludique et sportive (randonnées, croisières, excursions en 4x4…)

Une nouvelle offre Groupes pour 2014 • 9 TOP CLUBS • Des tarifs hyper compétitifs • Au départ de 38 villes • Encore plus de circuits • Des évènements spéciaux • Une équipe commerciale dédiée

Préacheminements vers PARIS Charles de Gaulle en TGV Air, au départ de 20 villes.

Pour découvrir toutes ces nouveautés et bien d'autres surprises, retrouvez-nous Stand G56

www.topoftravel-pro.fr


destination république dominicaine

La République domi n version

Q

uatre millions de touristes, une croissance stable : Saint-Domingue, la République dominicaine de son nom administratif, se porte bien. Le marché français (300 000 arrivées en 2012), passe cependant de plus en plus par Internet, où réceptifs, hôtels et compagnies aériennes assènent leurs tarifs. Ce serait le moment d’inventer, mais la guerre des prix pompe l’énergie créative, les voyagistes s’arc-boutant sur les grands classiques Bayahibe-Punta Cana. Qui abordera le pays non avec «ce qui se vend» mais ce qui mériterait de l’être ? Certes, les TO de «niche» n’ont pas oublié le cheval à Jarabacoa ou le kitesurf à Cabarete, mais cela cible la clientèle la plus jeune, à fond dans l’achat en direct. Pour le reste, 80% de la production restent vissés au balnéaire en tout inclus quand les Allemands ont su, eux, pousser le circuit. La République dominicaine a-t-elle fait les efforts nécessaires ? Après des travaux colossaux, l’excuse des mauvaises routes ne tient plus. Casas rurales, boutique hôtels et, dernières venues, les villas, mettent le touriste «dans le bain» et plus seulement «les pieds dans l’eau» ! Mieux vendue, la destination ne pourrait-elle pas court-circuiter la mode latino qui fait flores? Car le client va chercher loin et cher un charme et une nature que l’île offre autant que Cuba, le Panama, le Costa Rica voire la Bolivie ! Et parlons de l’avenir : Saint-Domingue n’est que l’ouest d’Hispaniola, l’île qu’elle partage avec Haïti - une sœur ennemie que les réceptifs comme DS commencent à combiner. DomiNique De lA tour

R Save the date…

En autotour Balnéaire Musical Sportif Shopping

42

notre dame de altagracia, la patronne du pays est fêtée tous les ans en particulier à la basilique de Higuey, cierges et chants d’origine africaine sont à l’honneur pour ce jour férié.

© Fotolia

oui à la destination pour un voyage

du 21 au 27 janvier

© Celiovmota / GNU

21 janvier

Rd4 festival, la 4e édition du bachata & Dance Aventure sur l’île de saona : une vingtaine de groupes à partir écouter... en catamaran ! manifestations «off» dans les environs.

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


république dominicaine destination

i nicaine, n latina

o à consulter

www.godominicanrepublic.com Le site de l’Office de tourisme de la république dominicaine. www.republique-dominicaine-live.com/ wwww.jmarcano.com/turisos/responsable/ (en espagnol, tourisme responsable et lutte contre le tourisme sexuel) www.esl.fr/fr/sejour-linguistique.htm (apprendre l’espagnol sur place)

carnet de voyage

C À ÉCOUTER :

Les grands bachateros : José Manuel Calderon, Raulin Rodriguez et les vieux comme Juan Luis Guerra.

B À LIRE :

République dominicaine, guides Mondéos : un petit ouvrage vite lu mais éclairé et sincère, sans ménager les critiques, par quelqu’un qui aime et a parcouru tout le pays.

y aLLER : Corsair dessert en direct Punta Cana et Samana (toutes les deux sur la côte est). Et aussi XL airways, air France...

l‘ APPli à téléchArger

Master of the ocean 2014 à Cabarete, une compétition de surf, planche, kitesurf et stand up paddle dans le sanctuaire nordiste de la vague.

www.masteroftheocean.com

21 avril © OT de la République Dominicaine

Fête nationale Commémoration du jour de l’indépendance le 27/02/1844 (partition d’Hispaniola entre Haïti et saint-Domingue) donne le coup d’envoi du Carnaval.

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

18 août © OT de la République dominicaine

27 février © OT de la République Dominicaine

23 février

Fête du Cimarronaje à barahona : costumes, offrandes et danses (gaga) concluent la semaine sainte, célébrant le «marronnage» (cimarronaje) - la rébellion des esclaves contre leurs maîtres.

© Ian Cumming / OT de la République dominicaine

© République dominicaine

Places to Go DR, est une appli en espagnol qui recense restaurants, bars, concerts, «Santo Domingo a alcance de mano» (Saint-Domingue à portée de main), que ce soit pour savoir l’heure du concert d’Enrique Iglesias, louer un mulet ou prévenir les déviations routières... www.placestogodr.com

Fête de la Restauration de la république contre la tutelle de madrid, en 1863 (monument à santiago). Défilé en musique de masques ridicules et horribles symbolisant... les espagnols ! Dix jours de foire à puerto plata.

43


DeSTiNATioN république dominicaine

^

^ saint-Domingue, toujours première

La «plus vieille cité du Nouveau monde» est à l’âge du métro. Deux lignes. bientôt six. sa «Zona Colonial» a restauré de nouveaux monuments ; le «marché modèle» débite encore son art haïtien et le malecon longe toujours la mer jusqu’à « l’obelisco macho», à l’érection inébranlable. Les eaux du fleuve Ozama ont coulé, et on continue de se donner rendez-vous au parc Colomb. pourtant, bien des rues à klaxons sont devenues piétonnières, oscillant entre « street dance » et « baile callejero ». Les vendeurs de cigares ont mis la clim’. Les vieilles mercières, les vendeurs de mangues, ont bradé leur boutique pour les logos dominateurs des fashion victims. et les boîtes de nuit gay ouvrent au grand jour.

o

À ne pas manquer : le car wash ! c’est en banlieue. une mer de voitures. pour une simple station de lavage ? sauf qu’il y a un bar, un restaurant, des chaises en plastique et la scène où se serre l’orchestre. on frotte la guitare et la râpe à manioc : la bachata déverse son tic-tac de réveil, ses «te quiero», ses «mi corazon»... un chant des bas-fonds devenu bluette, avant de retomber dans le dirty dancing : les parents frottent aussi, pendant que les niños dévorent leurs frites. la foule rugit aux collés-serrés, cheveux courts contre chemisier qui bâille, chaîne en or caressant le push up. c’est samedi soir, jour de sortie.

une tranche De rep Dom

D’abord un bon 4X4. Quittez la pyramide rousse de monte Cristi, sa mer épaisse qui ballote ses épaves pirates puis, tout droit jusqu’à Dajabon. premier poste frontière : antichambre du pont vers Haïti, un marché s’éparpille au milieu des mobylettes toussant sous les ballots. La route a ses premiers dos de chameau, puis devient boa crevassé : la Carretera International ! À gauche, saint-Domingue et ses champs, à droite, Haïti et ses hameaux de pisé. Des bois maigres. Des collines fauves. Les noms de villages sont parrainés par brugalle rhum local. À Hondo Valle, vous attaquez la cordillère. Voilà Jimani, l’autre frontière, puis le lac enriquillo. Vous bifurquez. barahona. bientôt la fantomatique lagune d’Oviedo puis, à travers cactus et roches râpeuses, les plages du Cabo rojo. terminus.

o tester : les

crocodiles du lac enriquillo. la barque glisse sur la saumure de cette mer morte américaine. le guide haïtien n’a peur de rien : il marche dans l’eau collante, en éclaireur. les voilà : trois scies noires en surface. puis des «plats» : deux monstres surpris en flagrant délit de croquer une aigrette. ils sont 400. Variété : crocodylus acutus alias crocodile américain. gare à ne rien laisser dépasser !

R Dans la production… Maison des Amériques Latines

Du sur mesure, mais aussi un autotour 4X4, barahona, Jarabacoa et samana, à partir de 1820€. en forfait : Las terrenas ou Las Galeras en version charme. www.maisondesameriqueslatines.com

44

Vacances Transat

20 pages, 6 excursions à greffer sur un séjour (punta Cana, bayahibe), et en vedette, Couleurs dominicaines, incluant les excursions (à partir de 1230€). Coup de cœur : un eco resort à bayahibe et des pack familles. www.vatpro.fr/www.lookpro.fr

DS Voyages

Un réceptif francophone sur mesure. Voyages complets mais aussi simples excursions, séjours sportifs ou de niche. À noter : Ds Voyages est spécialiste des combinés saint-Domingue-Haïti. www.ds-voyages.com

Nouvelles Îles

Le tO antillais (avec un bureau à saint-Domingue) met l’accent sur l’hébergement : villa privée pour 1035€ à Las terrenas, Gran bahia principe sur l’île de Cayo Levantado. Des séjours sportifs dont le golf. www.nouvellesiles.com

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


république dominicaine DeSTiNATioN R Mon blog…

puerto plata, par la face norD !

C’est la façade du grand lagon que sont les Caraïbes. et par là, aunord-ouest,quelesgalionsabordaientHispaniola,lagrande île qui abrite république dominicaine et Haïti. D’où, à puerto plata ce fort à grosse tour, bâti contre les flibustiers, qui finira par protéger leurs trafics, en ville ! Cependant «plata» ne vient pas de cet argent sale, mais des reflets gris que l’océan frissonne ici. Au «port d’argent» fait écho la playa Dorada, la plage de l’ouest, cocon à étrangers, fermé à l’arrière-pays. puerto plata vaut pourtant le coup : un téléphérique offre des plongées sur le port, les camions-fourmis, les cargoslibellules. Les maisons peintes meublent les rues, les bars font un peu saloon : c’est l’Amérique et les couleurs brûlent, quand le kiosque à musique en dentelle prend la blancheur bermuda des West Indies.

o

Photos © OT de la République dominicaine

un détour archéologique : la isabela, à 65 km de puerto plata. un souvenir de colomb, mais rien à voir avec la croix de béton qui enferme son squelette sur la route de Boca chica. hommage à la reine qui payait ses expéditions, la isabela fut première ville: un château fort du XVe, maçonné par 1700 espagnols contre les dizaines de milliers d’indiens tainos de l’époque. Voici la première église et la mairie-prison, un hôtel en bord de mer datant de 1498 !

Terres d’Aventure

Une randonnée de 12 jours La République dominicaine autrement, de saint-Domingue à Jaragua, avec bivouac sur les plages, à partir de 2650€, vol inclus. en version famille : Petits Pirates des Caraïbes, 2550€. www.terdav.com

Héliades

Un nouveau venu qui consolide les vols d’XL Airways. Un Club, le bavaro princess mais aussi des hébergements en location en résidence à punta Cana à partir de 820 € la semaine aux presidential suites vol inclus. www.heliadespro.fr

www.lechotouristique.com - 27 septembre 2013

Adios Punta Cana

p

our des noces avec le pays, pas besoin d’être «honeymooner». Louer une voiture suffit. À punta Cana, on est toujours à deux pas. Dès le seuil de la zone, la vie commence : taureaux dans les champs, cavaliers sur les routes, femmes en rocking-chair avec d’énormes bigoudis et enfants jouant de la machette. parlant espagnol ou pas, on pige vite le lexique : la galera (l’arène pour combats de coq), le colmado (l’épiceriequincaillerie-bar-tabac), le car wash (où l’on fait laver la voiture, pendant qu’on danse), le motoconcho (la «mob»), la cabaña (le motel discret où l’on gare la voiture sous la chambre)... butant sur la mer, au nord, je déjeune d’un poisson sans nom, venu par cette barque de pêche qui repart dans un halo bleu Gitanes. en face, samana, partie la plus iso© Dominique de La Tour

^

lée de l’île. Des villages y parlent le dialecte des esclaves révoltés, et tout au bout, d’autres arborent le profil plat des tainos - les aborigènes d’Hispaniola. mais samana est loin pour une journée d’évasion. Je rentre. Juste un détour par Higuey, la tente de béton et de loupiotes rouges de la Altagracia - le Lourdes local. Altragracia est le vrai nom de la province - dont punta Cana n’est qu’un tout petit cap sur la carte.

o retrouvez notre blog-trotteur sur lechotouristique.com

et aussi

séjours : Club med, Dominicana tours, Fram, Jet tours, Club med, Look, NF, passion des îles/tourinter, tUI, Ilea tours, Ileresa, empreinte, Directours, Voyageurs du monde... location villas : Homelidays, souslestropiques.com, luxvacationsvillas.com…circuits : Comptoirs, Dominicana tours... sports : Akaoka, Caval’rando, Cheval d’Aventure, Club med, Flora tours, Fun and Fly, moorings, partirgolfer. com, rando Cheval, Huwans, sport Away...

45


destination république dominicaine

Des hôtels en phase avec leur temps iNtime

© Sivory Punta Canta

© Serge Detalle / Groupe Accor

historique

hostAl NicolAs De oVANDo, st-DomiNGue

situé dans la maison du conquistador Nicolas de Ovandofondateur de la ville - ce 5* tendance «boutique», est situé dans le quartier colonial. Il propose 104 chambres, certaines avec des objets traditionnels en déco. Il dispose d’une piscine, d’un bar, d’un restaurant, de possibilités sportives et de remise en forme. Accueil en français et garde d’enfants, aménagements pour handicapés. www.accorhotels.com

Écolo BoBo

mAJestic coloNiAl cluB, BAVAro

Jumeau du majestic elegance qui ne propose pas cette formule, le majestic Colonial en version “Club” est un tout inclus pour les plus de 18 ans. repensées l’an dernier, les 318 chambres ont toutes un Jacuzzi, ce qui ne dispense ni d’une piscine arborée, ni d’une plage à cocotiers, ni d’un spa. en restauration : 3 buffets et 5 restaurants (international, japonais, latino-caraïbe, fruits de mer, barbecue...), boissons incluses dans les 11 bars. Golf, plongée, pêche avec participation. www.majestic-resorts.com

46

© Casa Bonita

© Majectic Resorts

tout iNclus

siVorY PuNtA cANA hotel, uVero Alto

Ce boutique hôtel se cache en bordure d’une des plages les moins fréquentées de la côte est. Un classique des voyages de noces avec ses suites élégantes disposant de cave à vin! Le spa est parmi les plus réputés, comme le restaurant gastronomique complété d’une véranda, de deux bars et d’un fumoir à cigare. Le concierge peut organiser golf ou plongée, visites sur mesure. L’arrivée en hélicoptère est possible ! www.sivorypuntacana.com

cAsA BoNitA troPicAl loDGe, BArAhoNA

Finie l’époque des moustiques et des bungalows sans clim’. Complètement rénové en 2006, ce pionnier de l’hôtellerie écolo (1991) sur la côte sud-ouest a confirmé son style bobo affirmé. La cuisine est fournie par le jardin bio. Le spa taino bain de vapeur se cache dans une hutte de terre. Un bon exemple de la réactivité de la nouvelle hôtellerie dominicaine. Avec 12 « cabanes » et chambres seulement. www.casabonitadr.com 27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


destination République dominicaine

RDans le carnet d’adresses de Denise Reyes reStaurant

el conuco,

à Saint-Domingue, présente tous les soirs un petit show folklorique, mais il garde vraiment une ambiance typiquement dominicaine, tout comme la nourriture (casimiro de Moya 152); sinon, pour le cadre, j’aime la touche coloniale de la atarazana, dans la vieille ville historique (cuesta de la atarazana).

PlaYa

Bahia de la aguilas,

pas de plus belle plage de sable que cette Baie des aigles, à Pedernales ! un lieu vierge, dans le sud du pays : une beauté naturelle à laquelle il n’y a rien à ajouter.

2 car waSh el Madrigal

à Saint-Domingue vaut sans hésiter le détour ! la meilleure ambiance de la capitale tant pour la musique live que pour les gens qui s’y pressent (à l’angle de Federico Velazquez et de Yolanda guzmán).

DeniSe reYeS

du receptif ds VoYAGes

Bar et night cluB

avec sa super musique live,

de bons orchestres tous les lundis, el Jet Set à Saint-Domingue (avenida independencia 2253) est le night club où je vais le plus volontiers. Mais pour un verre dans la zone coloniale, mon préféré, c’est la cantina del agave (calle arzobispo Meriño 115). Photos : © Ot de la république dominicaine et Fotolia

3 questions à…

mercedes cAstillo, directrice de l’office du tourisme de lA rÉpuBlique domiNicAiNe

quelles difficultés rencontrez-vous sur le marché français ? m.c. : Les chiffres sont bons, mais la situa-

tion inquiétante. Nous soutenons plus que jamais les tO, mais de 100% du marché, ils sont passés à 60% ! et face à la concurrence, ils vendent les mêmes choses : balnéaire, excursions, tout inclus. par peur d’imprimer trop de pages, les brochures n’évoluent pas, quand les Anglais font des mini-croisières, les

48

Allemands des circuits, les Italiens, deux jours dans la capitale.

nettoyées et les peines lourdes font reculer la plaie du tourisme sexuel.

mais l’offre a-t-elle changé ? m.c. : bien sûr : la capitale est désormais

on découvre la «rép’ dom’» comme un vrai pays latino. Vos rivaux? cuba? m.c. : La destination reste famille ; la concur-

destination à part entière, avec de nouveaux palais restaurés ; le centre devient le paradis du shopping comme jadis Caracas ! Le réseau routier a été refait. Les hôtels de charme ou écolo se multiplient, les plages ont été

rence, ce sont les prix : thaïlande, Antillesvoire Île maurice, avec la baisse des tarifs ! On n’en est pas encore à se battre sur le charme latino ! Ça viendra.

27 septembRe 2013 - www.lechotouristique.com


Publiscopie

RÉCEPTIFS

BB VoyAge Inde

Des circuits tous plus originaux les uns que les autres, le voyage prend une dimension poétique. Dire que le client est le roi n’est pas une expression usurpée. De la contemplation de la faune exceptionnelle en passant par les trésors archéologiques qu’abrite l’Inde jusqu’aux sublimes plages du sud, pas de « tout fait », avec BB Voyage, le voyage devient une InDIa experIence unique et singulière pour chacun de vos clients.

SALON IFTM TOP RESA

STAND C43

Autres destinations : Inde, Nepal, Bouthan Contact : veroraghu@bbvoyageinde.com • Tèl. : 00 91 98 10 623 420 • www.bbvoyageinde.com

gPC toUR Turquie

Nous sommes une agence réceptive Turque spécialisée en circuit et surtout des circuits thématiques, service en groupe, à la carte mais également service sur mesure. Nous avons une expérience dans tous les domaines touristiques : les services de guides, le tour operating, l’hôtellerie et nous sommes prêts à offrir des prix très compétitifs et attractifs sur nos variétés de produits concernant les circuits culturels et thématiques, weekend à Istanbul et séjours à Antalya

SALON IFTM TOP RESA

StAnD M77 Contact : falturk@gpctravel.com • Mob. : 0090 532 273 09 05 • www.izmirjewishheritage.com • www.gpctravel.com

LUMinALiS Montenegro

Après presque 10 ans d’expérience au Monténégro, LUMINALIS Events DMC passionné par son métier de réceptif a pour objectif de vous proposer des programmes conçus sur-mesure. Notre expertise en tant que professionnel du tourisme monténégrin, nos carnets d’adresses répertoriant les meilleurs lieux d’hébergements et sites touristiques et nos conseils avisés sur la construction des programmes, sont les garanties de vendre le Monténégro dans les meilleures conditions ! Afin de découvrir ce pays que nous aimons tant, LUMINALIS vous propose de l’innovation, de l’exclusivité et surtout des émotions !

SALON IFTM TOP RESA

STAND n55

Contact : luminalis@luminalis.net • Tèl. : + 382 67 281 647 • www.luminalis-montenegro.com

RobeRt ARRigo & SonS Malte Robert Arrigo & Sons Ltd est votre réceptif francophone à Malte certifié avec le label de « garantie qualité » par l’Office du Tourisme maltais. Avec plus de 30 ans d’expérience dans le secteur du tourisme et plus d’un million de visiteurs, nous offrons tous les services terrestres, un site B2B et des vols spéciaux. Egalement à votre disposition : A+DMC by Robert Arrigo & Sons, sous la responsabilité d’une directrice française, dédiée uniquement aux groupes du secteur MICE.

SALon iFtM toP ReSA

StAnD M58 Contact : info@robertarrigo.com • Tèl. : +356 23 28 50 00 • www.robertarrigo.com www.lechotouristique.com - 27 sePtembre 2013

Page Receptif Echo 3080.indd 49

49 20/09/13 11:36


Formation Technologie

Ne l’appelez plus agent de L’image a été ternie, le poste ne séduit plus, l’intitulé est de moins en moins utilisé, le contenu même du poste est bien loin de ce qu’il a été… Zoom sur ce métier qui a pourtant encore de beaux jours devant lui.

= L’avis du professeur SaNdra Carrette ,

EnsEignantE, EsCaEt Quel que soit le type d’agence dans lequel il évolue, l’agent de voyages fait face à une concurrence multiple et il doit redoubler d’effort pour capter son client, pour réussir ensuite à le faire consommer et enfin pour le fidéliser. La notion de CRM et de relation client est au centre de ses problématiques : elle a un impact sur toutes les autres sphères de son métier. Il doit être plus que familier avec les nouvelles technologies online, sociales et mobiles. L’agent travaille en relation perpétuelle avec elles. Cellesci lui permettent de capter de la clientèle. La notion de web-to-store est aujourd’hui essentielle. En effet, il est de plus en plus fréquent qu’un client commence à rechercher son voyage en ligne mais concrétise son achat en agence, par téléphone ou encore via un chat en ligne ou à l’aide d’un AVI (Agent Virtuel Intelligent). Il doit être au fait des nouveaux comportements d’achats pour proposer les bons produits et à l’aise avec les nouvelles techniques de négociation et de production. Il doit créer un lien avec son client avant, pendant et après son voyage et être capable de le fidéliser en utilisant le web, les réseaux sociaux et le mobile.

50

L

’agent de voyages est davantage un conseiller voyage, un Travel Planner, un conseiller client, un spécialiste d’une zone, d’un type de produit ou d’une cible clientèle. Ce poste peut être aussi multifacettes car les missions sont très différentes si l’agence est spécialisée loisirs, affaires ou mixte ou encore si elle a pignon sur rue ou si elle est online. Dans le cadre de l’agence loisirs traditionnelle, l’agent de voyages devient (ou redevient ce qu’il était au départ) un producteur/vendeur. On a pendant longtemps reproché à l’agent de voyages de ne pas être suffisamment vendeur. Pourtant aujourd’hui même un agent de voyages excellent vendeur va avoir du mal à convaincre ses clients simplement en leur proposant des produits classiques sur brochures. Il doit être capable d’identifier le besoin de son client, de le conseiller, voire de l’influencer afin de lui proposer des produits spécifiques, adaptés et non standards. Pour y parvenir, il est de plus en plus en relation directe avec des réceptifs afin de négocier et créer ses propres produits. Il doit s’adapter si le client souhaite changer telle ou telle option, il est effectivement de plus en plus un Travel Planner (à l’image du Wedding Planner) ou un concierge de luxe… L’objectif est de créer un voyage qui correspond au client et à son univers. Un métier multifacettes, lorsqu’on le retrouve dans l’agence de voyages d’affaires, alors qu’il était principalement un virtuose du GDS, il est aujourd’hui davantage gestionnaire de compte. Il doit connaître la politique voyage de son client (mettre en avant telle compagnie,

27 sepTembre 2013 - www.Lechotouristique.com

© Goodluz / Fotolia

voyages!


Technologie Formation

= L’avis d’un ancien élève MaNoN,

travEl PlannEr – Havas voyagEs

Après mon BTS tourisme, j’ai souhaité poursuivre mes études pour m’ouvrir à d’autres horizons car le métier d’agent de voyages me semblait voué à disparaître. Après avoir suivi la formation Bachelor, j’ai compris que ce métier devait muter mais qu’il était encore passionnant. En effet, en ayant une meilleure compréhension des enjeux actuels des agences, de l’évolution des comportements d’achats des clients et en ayant intégré des compétences en négociation, vente et marketing, j’ai découvert à quel point les nouveaux enjeux étaient importants et j’ai décidé de retourner en agence. La maîtrise que j’ai acquise au cours de ma formation sur les nouvelles technologies web, les réseaux sociaux et les technologies mobiles est essentielle pour assurer une qualité de service parfaite et communiquer efficacement avec mes clients.

proscrire la classe business ou encore préférer tel hôtel) ainsi que les différents profils : les commerciaux ne voyagent pas de la même manière que les dirigeants. Il doit savoir utiliser l’outil de réservation en ligne (SBT/ OBT) de son client pour être capable d’accompagner, de conseiller les voyageurs et de proposer des analyses de suivi des réservations afin que l’entreprise puisse gérer son budget lié aux déplacements professionnels. Son rôle est central dans le fonctionnement des agences en ligne. Le client a souvent repéré un produit sur le site mais veut avoir plus d’informations, veut modifier une option, veut pouvoir réserver différemment, veut des garanties… L’agent de voyages va devoir convaincre et rassurer sans montrer que la tâche est difficile. Il doit maîtriser ses produits sur le bout des doigts et connaître tous les produits de substitution qui pourraient être proposés ainsi que les techniques d’upselling ou encore de cross selling.

Les atouts pour réussir #1 L’expertise secteur

Maîtrise des spécificités de l’agence de voyages, de l’environnement des réseaux, des partenaires TO, hébergeurs, transporteurs, réceptifs… Maîtrise des nouveaux comportements d’achat et des destinations.

#2 L’expertise technique

Maîtrise des outils GDS, CRS, plates-formes de distribution et de réservation des différents secteurs. Maîtrise des techniques et outils de référencement (SEO/SEM), d’e-publicité, d’affiliation, de CRM sur le web, les réseaux sociaux et sur les mobiles. Maîtrise des outils SBT dans les agences affaires ou mixte.

#3 Les compétences

professionneLLes

Sens aigu de la vente, maîtrise des techniques d’achat et de production, sens de la relation client, technophile.

#4 Les quaLités

personneLLes

Adaptabilité, écoute des besoins client, pédagogue, aisance dans les relations clients et fournisseurs.. .

R L’essentiel de cette formation... cursus :

bac + 3 à bac + 5, soit en cursus généraliste commercial soit bA spécialisé Travel ou mbA spécialisé International Travel management à l’esCAeT.

salaires :

Variables en fonction de l’entreprise et du poste mais en moyenne 24 K€ annuel en début de carrière.

www.Lechotouristique.com - 27 sepTembre 2013

opportunités : Agent de voyages, billettiste, conseiller client, Travel planner… qui évoluent vers des postes de responsable des ventes, responsable clientèle, responsable d’agence puis de direction.

o à consulter

retrouvez toutes les informations sur la formation sur : www.escaet.fr

51


nomade et connecté Techno

*EurAm sophistique

son Creative Packaging

*Un accès gratuit

L’accès au nouveau système se fait sur demande, avec fourniture de codes d’accès. Pas de synchronisation possible avec le site de réservation actuel, utilisable jusqu’au 31 mars 2014.

* Les plus

• la géolocalisation La recherche d’hôtels est simplifiée par la géolocalisation, avec carte en 3D et pictogrammes sur lesquels on peut zoomer. Le tracé du circuit est actualisé au fur et à mesure, dès les choix validés. • la flexibilité La construction du circuit est très intuitive avec en permanence suggestions, informations pratiques, et des fenêtres qui se juxtaposent pour un aperçu du voyage en temps réel. • la personnalisation La possibilité de remettre au client un document complètement personnalisé sous format word avec logo et coordonnées de l’agence, téléchargeable aussi sur clé USB.

*Une offre pléthorique

23 000 hôtels en machine avec réservation en temps réel, et, nouveau, la disponibilité en ligne des voitures de location (Hertz et Alamo).

*Des prix nets

Une tarification en prix nets avec une marge dorénavant modifiable et modulable pour chaque produit et/ou prestation.

C

’est un site BtoB tout neuf que le spécialiste des prestations terrestres à la carte aux États-Unis mais aussi au Canada, à Cuba, aux Bahamas, au Costa Rica, au Chili et en Argentine lance le 1er octobre. Fournisseur de contenus et de technologies pour le montage de circuits « créatifs » en marque blanche (et uniquement en BtoB), EurAm planche depuis des mois, avec son équipe, pour que ce New Creative Packaging soit le plus intuitif et simple d’utilisation possible. Des testeurs agents de voyages (en France et en Bel-

52

gique) ont fait remonter, tout au long du process, suggestions, remarques, critiques, prises en compte en temps réel. « L’idée est de proposer aux utilisateurs un outil qu’ils puissent s’approprier immédiatement et quirendelacréationduvoyage sur mesure attrayante et facile », explique Serge D’Albrand, directeur commercial France. Mission accomplie avec cette interface qui, en quelques clics, via de multiples filtres, permet de coller aux demandes du client tout enapportantunmaximumd’informations, photos, vidéos, géolocalisation, cartes 3D,

aperçu immédiat des disponibilités... Le plus bluffant ? La synchronisation entre le circuit, les produits et les dates, pour avoir toujours les disponibilités en temps réel même si le client décale ses dates par rapport au devis initial ou veut moduler la durée de son séjour. L’agent de voyages a aussi la possibilité, dans cette nouvelle version, d’utiliser un assistant de circuits, avec des « best-sellers » déjà en machine. Cette nouvelle interface est compatible avec les tablettes et smartphones. Pascale Filliâtre

27 sepTembre 2013 - www.lechotouristique.com


SEMINAIRES Conventions CONGRES Incentives Vous cherchez un lieu pour votre prochain événement ?

Nous le trouvons GRATUITEMENT pour vous ! 1

Décrivez en quelques lignes votre prochain événement,

2

Nos experts formalisent votre demande et l’envoient auprès de prestataires triés sur le volet,

3

Vous recevrez sous 48h00 - 5 devis correspondant à votre demande.

www.bedouk.fr/organiser-seminaire

Service également accessible par Tél : 01 77 92 97 17 I E-mail : sos@bedouk.com


nomade et connecté Techno

met en compétition des experts de la billetterie

*Darjeelin

*Un site dédié

* Les plus

Darjeelin.fr permet à l’internaute de sous-traiter des recherches de billets d’avion à une communauté d’experts inscrits.

• le recours aux agences La moitié des 450 experts sont des agents de voyages, notamment des billettistes. L’autre moitié est composée de voyageurs réguliers et autres blogueurs sur le voyage.

aux vols secs

• la pertinence sur des segments complexes Pour des vols court et moyen-courriers, les comparateurs de vols restent efficaces et rapides. Darjeelin est surtout pertinent pour des billets avec correspondance.

*Des concours

d’experts

Pour chaque recherche de vols secs, le site web met en concurrence un maximum de six experts de la billetterie, pendant trois jours.

*Une cible mixte

• le paiement à la performance Les voyageurs paieront 10% de l’économie promise. L’expert empochera 75% de cette « commission », le site conservera les 25% restants.

Le site vise les voyageurs d’agrément pressés, mais il compte aussi cibler les entreprises ayant un budget inférieur à 100 000 euros par an.

© Fotolia

D

arjeelin est l’une des deux startup qui a remporté le concours 2013 organisé par le CTT* (Club tourisme et technologie). Sur ce site Internet, les internautes peuvent sous-traiter leurs recherches de billets d’avion, en spécifiant le « prix à battre » qu’ils ont trouvé. Mais encore ? Darjeelin.fr organise des concours entre des experts de la billetterie aérienne, qui entrent en compétition. Trois jours plus tard, le voyageur choisit la meilleure proposition. Dans la toute nouvelle

version du site, l’internaute paie alors 10 % de l’économie réalisée par rapport au prix qu’il avait lui-même déniché. Ainsi, s’il gagne 500 € par rapport à son « prix à battre originel », Darjeelin prélève 50 €, et reverse 75 % de cette somme à l’expert gagnant. « Certains internautes sont désormais prêts à payer pour qu’on leur facilite la tâche », estime Charles Guilhamon, cofondateur. La start-up tire ses revenus des commissions, mais aussi de l’affiliation. C’est en quelque sorte une place de marché, mais dans une lo-

gique participative. L’une des difficultés de son modèle, c’est de garantir un prix aérien, pendant six heures, sachant que les tarifs évoluent en permanence. L’autre sera de fidéliser ses virtuoses de la billetterie aérienne. Environ 450 experts sont connectés au portail. C’est sur des vols complexes que leur maîtrise des GDS et des comparateurs peut les rendre compétitifs. Sur des vols court et moyen-courriers, l’internaute est suffisamment malin, et l’économie escomptée trop dérisoire. linda lainé

* mobilytrip est l’autre gagnant, à découvrir dans le n°3065 de L’Écho touristique.

54

27 sepTembre 2013 - www.lechotouristique.com


Bit. The top destination to get your business on the move.

2014 13 - 15 FEB At the Bit your business will literally take-off. Three days entirely dedicated to business with an unmissable focus on EXPO 2015 to access in advance all its commercial potential. Moreover, valuable offers for your participation and an all-new BuyItaly, which will prove to be even more effective and proďŹ table. Conventions, contacts, networking, Freematching and social media. Bit is the perfect destination to get your business moving.

www.bit.ďŹ eramilano.it


ON A TESTÉ POUR VOUS

À faire • Une excursion dans les dunes du grand erg jusqu’au Fort Leclerc à quelques km, soit en 4X4 (accrocher sa ceinture !) soit en dromadaire, soit à cheval.

Ksar Ghilane est une oasis tunisienne au bord d’un océan infini de dunes de sable, le grand erg oriental. Cette oasis est une étape incontournable pour les circuits touristiques ou automobiles et les incentives du grand sud. Si bien que l’on compte 4 campements de type bédouin, plantés dans le sable sous les palmiers. Le seul à être climatisé ou chauffé est celui de Yadis. Créé en 1998, et précédemment Pansea, il a été repris par le groupe tunisien Yadis il y a un an. Ce campement réunit, en cercle, 60 tentes en toiles de lin (toutes identiques) et 120 lits. La partie sanitaire est sur une base en dur. Entre les tentes, plusieurs bâtiments en pierre du style de Douz (ville du grand sud) abritent les services communs : restaurant climatisé avec terrasse extérieure, bar, boutique, salle de réunion… Dure conjoncture, le seuil de rentabilité a, à peine, été atteint en 2013, ce qui explique peut-être que l’entretien en souffre (toiles déchirées par le vent, blocs sanitaires fissurés). Le générateur électrique est par ailleurs très bruyant. OLIVIER NOYER

Au milieu du campement, elle est un havre de paix et de calme absolu (quand les excursionnistes sont sortis), et de relative fraîcheur pendant les périodes les plus chaudes, sous les palmiers qui se reflètent dans l’eau tiède, à proximité du bar.

#2 LA TOUR

Au centre du campement, une haute tour de pierre domine les 4 hectares du domaine de Yadis. À son sommet, elle offre une vue panoramique sur l’ensemble de l’oasis, et bien au-delà sur l’infini des dunes ocre qui l’entourent. Un lieu privilégié au soleil couchant.

#3 LA RESTAURATION

Dans le restaurant climatisé, décoré par des photos noir et blanc des années 50, les préparations sont mises en scène par le chef : cuisson dans le sable des galettes et des gargoulettes de mouton, lesquelles sont ensuite brisées dans le restaurant pour être ouvertes.

5Campement de 60 tentes en toiles de lin toutes identiques.

3La cuisson

des galettes et gargoulettes par le chef dans le sable à l’extérieur. © Olivier Noyer

1 LA PISCINE

À éviter • Se baigner dans le petit lac de la source d’eau chaude proche du campement, découverte par des pétroliers français, l’hygiène y paraissant un peu douteuse.

© Yadis

Le campement Yadis Ksar Ghilane

Guider votre client dans son choix…

Parmi les équipements du campement figure un joli hammam traditionnel. Dans cet espace sont prodigués des massages traditionnels tunisiens. Un bien-être précieux après la poussière de sable et l’effet machine à laver du 4X4 sur les montagnes russes des dunes.

56

5La piscine, un havre de paix supplémentaire dans cette oasis. 27 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM

© Yadis

#4 LE HAMMAM


Le Morne

Stand A17

Ku al

aL um pu r

ng a

l or e

na

Ba

Ch

en

lhi

i

Retrouvez-nous à IFTM TOP RÉSA De

Mu mb ai

robi Nai

Cap e To wn

esbu r Joha nn

Paris

Londres

g

Connectez-vous au monde. Connectez-vous à l’Ile Maurice.

ur

o ap

ng

Si

ng

o gK

n

Ho

i

ha

g an

Sh

th

Per

car

gas

a Mad

ion

nis Réun

Saint De

s Réunion

Pierrefond

Rodrigues

Avec 20 vols directs, Air Mauritius vous connecte à 64 destinations. Avec Londres, Paris, Johannesburg, Kuala Lumpur, Mumbai, Hong Kong, Shanghai, Perth et tout un éventail de connexions internationales, nous vous offrons le monde et tellement plus - une expérience unique. Voler avec Air Mauritius, c’est vivre la douceur insulaire et l’accueil authentique de notre île dans le ciel… D’un bout à l’autre du monde. www.airmauritius.com Appelez le 0890 710 315 ou contactez votre agent de voyage

ec Londres, Paris, Johannesburg,Kuala Lumpur, Mumbai, Hong Kong, Shanghai,


ON A TESTÉ POUR VOUS

Le nouveau terminal de l’aéroport Destination haut de gamme, l’Île Maurice se devait d’avoir un aéroport à la hauteur de son standing. C’est fait depuis le 12 septembre, avec l’entrée en service du nouveau terminal de l’aéroport de Plaisance (Aéroport International Sir Seewoosagur Ramgoolam). Pour fluidifier la circulation, la distance entre l’enregistrement et l’embarquement a été réduite à moins de 100 mètres. Avec 52 banques d’enregistrement et 6 carrousels de livraison bagages, l’aéroport est dimensionné pour recevoir jusqu’à 1 640 passagers par heure. Il dispose de 8 postes avions « au contact », dont un destiné à accueillir l’A380 qu’Emirates Airlines mettra en service depuis Dubaï en décembre prochain. Au-delà des performances techniques, le nouveau terminal est aussi un lieu de vie, clair et design, avec des fresques végétales, des patios arborés et des murs d’eau. Des passerelles vitrées permettent de voir les passagers jusqu’à leur montée dans l’avion. La vue sur les montagnes et le lagon de Blue Bay donne des regrets de partir. PHILIPPE CHAROLLOIS

À faire • Profiter des salons d’embarquement, agréables et bien aménagés. Ils sont accessibles aux passagers de la classe éco moyennant un supplément d’une quarantaine d’euros. À éviter • Attendre la dernière minute pour réaliser ses achats de produits traditionnels, peu nombreux dans l’aéroport.

5Un terminal avec vue sur la montagne

Photos DR

de l’Île Maurice

Guider votre client dans son choix…

et l’océan Indien.

# 1 L’ARCHITECTURE

Alain Davy, l’architecte français d’une filiale d’ADP, s’est inspiré du ravenala « l’arbre du voyageur » que l’on trouve couramment à l’Île Maurice. Le bâtiment est équipé de panneaux photovoltaïques et les eaux de pluie sont réutilisées.

# 2 LE DUTY FREE

Il a doublé de taille, mais il reste facile à visiter. Les espaces commerciaux sont plutôt orientés vers les produits de luxe. Quelques boutiques proposent tout de même des spécialités locales.

5Les bornes d’enregistrement sont proches de l’espace d’embarquement.

# 3 LES SALONS

Situés aux extrémités de la salle d’embarquement, à proximité des boutiques, deux salons très agréables permettent de patienter avant d’embarquer. L’un est réservé aux passagers d’Air Mauritius, l’autre, géré par Atol, qui est accessible à diverses compagnies (Corsair, British Airways, Air Austral…).

58

5Le salon de Yu Lounge joue la carte de la clarté et du design.

27 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM

Photos : DR

# 4 LE SERVICE VIP

Au départ comme à l’arrivée, les passagers VIP peuvent utiliser les services de Yu Lounge. Une limousine les récupère sur le tarmac pour les conduire dans un salon privé, évitant les formalités de douane. Il ne reste qu’à attendre la livraison des bagages.


ECHO3080_p59:_ 23/09/13 09:59 Page1

Connaissez vous la plateforme web la plus puissante pour recruter vos futurs franchisés ?

N°1

EN VISIBILITÉ EN AUDIENCE EN PERFORMANCE SUR LES MOTEURS DE RECHERCHE

ILS NOUS FONT CONFIANCE

BULLETIN BULLE TIN N D’ABONNEMENT D’ABONNEMENT

NOUVELLE E FORMULE

à ccompléter ompléter e ett à rrenvoyer envoyer accompagné a compagné de votre ac votre règlement règlement à L’Echo L’Echo Touristique Touris o tique Service Antony Parc 10,, plac place Servic e Abonnements Abonnements - An A tony P arc II 10 e du Général Général de Gaulle Gaulle BP 20156 - 92186 Antony Antony CCedex edex • Fax Fax : 01 77 92 98 15 • abo@infopro.fr abo@infopro.fr

4 OUI, je m’abonne m m’aabonn ne pour 1 an à la nouvelle nouvelle fformule ormule

Magazine + Di igital » de L’Echo L’Echo Touristique. Touristique. « Magazine Digital Je recevrai recevrai 42 numéros numéros + 6 hors-séries hors-séries + les les ne newsletters wssletters + l’accès l’’ac a cès au web web b abonné. b é

À PPARTIR AR ARTIR DE e HT

75 5

m Agen Agents ts de voyage voyage e : 75 EHT* soit 76 76,57 6,,57 ETTTCTC

EECH1AV01 CH1AV01

(Joindre (Joindr e un justificatif justificatif professionnel) professionnel)

m Autr Autres es pr professionnels ofession nnels : 99 EHT* soit 101 101,08 1,,08 ETTTCTC

EECH1A01 CH1A01 1

m ÉÉtudiants tudiants : 35 E

TTTC* T * TC

(Joindre (Joindr e une photocopie photocopie o de votre votre carte carte étudiante) étudiante)

.

EECH1308 CH1308

EECHETU01 CHETU01 1

Je choisis de régler régler par : m Chèque bancaire bancaire ou postal postal joint joint à l’ordre l’ordre de L’Echo L’Echo Touristique Touristique préfère m Je pr éfère régler régler à rréception éceptio on de facture facture

SSociété ociété ....................................... ............................................................................................................................................ ...................................................................................................... m Mme m Mlle Mlle

m M.

Nom ........................................... ..................................................................................................... ................................................................................................................................................

de mobilité : disponible sur papier, table tablettes, ttes, smartphones smartphones

Pr énom...................................... ...................................................................................................... Prénom ........................................................................................................................................... FFonction onction..................................... ...................................................................................................... .......................................................................................................................................... Adr esse...................................... ...................................................................................................... Adresse ...........................................................................................................................................

d’ouverture d’ ’o ouverture : Voyages Voyages d’ d’affaires ’affaires Nouvelles Nouvelle es technologies technologies

CCode ode postal postal Tél. Tél. N° Siret Siret

Vil le ...................................................................... .................. Ville ....................................................................................... Mobile Code NAF Code

..........................................................................@ ............................................................... EE-mail -mail........................................ ..................................@ .............................................. ..................

L’hebdomadaire L’hebdomadair re LLes es e e-newsletters -newsletters

6 hors-séries hors-séries lechotouristique.com lecho touristique.com

Indispensable Indispens able pour recevoir recevoir vvotre otre ccode od de d’ d’accès accès aux sit site ee ett maga magazine zine en ligne - MA MAJUSCULES AJUSCULES J OBLI OBLIGATOIRES GA ATOIRES

*TVA à 2 *TVA 2,10 ,10 %. Of Offre fre v valable alable jusqu’ jusqu’au ’a au 31/08 31/08/2013 8/2013 en FFrance rance Mé Métropolitaine tropolitaine pour ttout out nouv nouvel el abonnemen abonnement. t. CConformément onformément aux lois du 6/1/1978 e ett LLCEN CEN du 22/6/04 22/6/04,, vous vous pouvez pouvez accéder accéder aux informations informations vous vous concernant, concernant, les les rrectifier ectifier e ett vvous ous opposer à leur transmission transmission éventuelle éventuelle en écrivant écrivant au Service Service Abonnements. Abonnements. Groupe Gr oupe Industrie Industrie Servic Services es In Info fo - SSAS AS au capital de 38 628 352 € - 442 233 417 RCS RCS Nan Nanterre terre - N° TV TVA A FR 29 442 233 417 7


LA It LIst de…

© Fotolia

Thomas

© Emmanuel Nguyen Ngoc

Desplanques directeur du salon IFTM Top Resa

1974 : naissance à Tours.

1986 : sport-étude tennis durant 4 ans. 1998 : diplôme Master 2 et entrée sur le marché du travail.

1 Ma destination

de rêve

2 La prochaine

destination sur mon agenda

L’Australie. Je rêve d’aller découvrir Sydney, Ayers Rock, la grande barrière de Corail, mais pour cela, il faut un mois de vacances et à ce jour, c’est mission impossible !

Le Perche pendant un week-end. C’est vert, calme, authentique et à seulement 1h30 de Paris, donc très pratique. La qualité de vie est formidable et c’est idéal pour se ressourcer : au programme, footing le matin de bon heure, golf et dîner entre amis, que du bonheur…

© Fotolia

E Bio express 2010 : naissance de ma fille Ana et mariage.

2012 : nommé à la direction de l’IFTM Top Resa.

2

3

(des destinations)

Namibie, Thaïlande, Mongolie. C’est mon top 3 pour le moment. Je retournerai en Namibie avec ma fille quand elle sera plus grande pour lui faire partager des grands moments d’émotions en pleine nature.

60

© Fotolia

3 Mon hit-parade

© Fotolia

© Fotolia

1

4 Mon voyage

idéal

Il me faut des grands espaces, des rencontres avec la population, une belle météo, de l’inattendu, sans oublier un peu d’effort physique pour se sentir apaisé et profiter de bons moments gastronomiques en soirée… Le petit « plus » serait de ne pas capter la 3G pour ne pas traiter les e-mails.

5 Ma démarche

écolo

Faire un footing utile ou prendre son vélo pour aller faire une « petite course » rapidement. C’est moins polluant que de prendre un véhicule et quelque fois, sur des courtes distances, cela ne prend pas beaucoup plus de temps.

27 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


LES OFFRES D’EMPLOI CARRIERES RECrute Des Conseillers Voyageurs Voyageurs du Monde, spécialiste du voyage sur mesure, est aujourd’hui une “grande“ entreprise dans son secteur. Nous rejoindre, c’est avoir en commun avec nous certaines valeurs comme le goût de la découverte de l’autre et des ailleurs, le respect et l’envie de partager en équipe et avec nos clients ! C’est “L’esprit Voyageurs“ ! Nos conseillers voyageurs sont de véritables “spécialistes“ de la destination pour laquelle ils créent et vendent des voyages sur-mesure. Originaire ou ayant voyagé dans le(s) pays concerné(s), ils en connaissent la culture, les attraits touristiques mais aussi les spécificités et ces “petits plus“ qui feront toute la différence. Ce sont des hommes et des femmes de communication : passionnés, ils savent faire partager leur passion. En véritables professionnels du tourisme, ils suivent les dossiers de leurs clients depuis le devis jusqu’à la conception technique du voyage, avec un sens du service très développé et totalement personnalisé. Egalement, fins psychologues, ils savent cerner les attentes de leurs clients pour créer des voyages uniques, originaux et inoubliables. Par e-mail : recrutement@vdm.com

/

Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, faites-le nous savoir ! En ce moment, nous recherchons en priorité : • Les Iles britanniques • La Grèce / Croatie • Les USA • L’Amérique Latine (Argentine, Brésil, Mexique, Costa Rica) • L’Afrique (Namibie, Botswana, Afrique du Sud) • L’Australie / Nouvelle Zélande / Polynésie • Les Iles ( Océan Indien ) Mais nous sommes toujours attentifs à de nouveaux talents sur d’autres pays. Nos postes sont à pourvoir dès que possible et sont basés à Paris ou dans l’une de nos agences régionales selon votre mobilité. Afin d’en savoir d’avantage sur vous et sur votre approche du voyage, nous vous invitons à remplir notre dossier de candidature présent sur notre site internet ( rubrique recrutement ) et à nous le renvoyer accompagné de votre CV.

Par courrier : Voyageurs du Monde . DRH . 55, Rue Sainte-Anne . 75002 Paris

17 OCTOBRE

2013 www.prestho.fr

LE SALON DU RECRUTEMENT de l’Hôtellerie, des Métiers de Bouche et du Tourisme Paris la Défense ❚ Espace Grande Arche ❚ 09 h 30 ❚ 18 h 30

SOYEZ EXPOSANT SUR NOTRE PROCHAIN SALON !

î Pour réserver votre stand contactez : Véronique de Fouchier 01 77 92 93 45

vdefouchier@emploipro.fr

Organisation

Partenaires

RR RECRUTEMENT-RESTAURATION

Hebdo édité par GROUPE INDUSTRIE SERVICES INFO - Antony Parc 2 - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92 186 Antony Cedex - Tél.≈: 01 77 92 92 92 - www.lechotouristique.com •≈Directeur de la publication≈: Christophe Czajka •≈Directeur général délégué≈: Clément Delpirou •≈Directeur du pôle magazines spécialistes≈: Pierre-Dominique Lucas •≈RÉDACTION≈: Fax:0177929841•Directricedelarédaction≈:LaurenceRousseau,9735•≈Rédactriceenchefadjointe≈:CélinePerronnet,9730•≈Rédactriceenchefadjointeweb≈: LindaLainé,9729•≈Rédaction≈:PascaleFilliâtre,reporter(destinations,tour-opérateurs),9728/ChristophePlotard(tour-opérateurs,croisières,assurances),9726/FabriceBugnot,(Internet,transport,tourisme responsable),9727/MathildeKhlat(parcsdeloisirs,agenda,distribution,actualité),9732•≈RÉAlISATION: Chefduserviceréalisation,secrétairederédactionetrédactricephoto:CarolineMartindeLaTour •≈Premier rédacteur graphiste≈: Thierry Uhart • Infographie≈: Martine Palfray •≈Conception graphique≈: Julia Grandvuillemin / Thierry Uhart •≈PUBlICITÉ≈: Fax : 01 77 92 98 55 •≈Directrice commerciale≈: Simone Sfeir, 9709 • Directrice de la publicité : Carole Mouvet, 9710 • Chef de publicité : Frédérique Goutier, 9711 • ANNONCES ClASSÉES : OFFRES D’EMPlOI : Fax : 01 77 92 98 64 • Responsable de pôle : Marie Caland, 9377 • appel d’offres : Fax : 01 77 92 98 39 • Chef de publicité : Nathalie Chasles, 9374 • TECHNIqUE ET PRODUCTION : Directrice de la fabrication et des achats : Fabienne Couderc • Chef de fabrication : Véronique Salez • ≈MARKETING, DIFFUSION ET ABONNEMENTS : Directeur : Jean-Baptiste Alline • Abonnements : Laurence Vassor • Promotion≈: Marie-Sophie Leprince •≈Responsable marketing≈: Florence Duflos •≈Tarifs abonnements France (TVA 2,1 % incluse) •≈1 an standard : 99  HT - 1 an AGV : 75  HT •≈1 an étudiants≈: 35  TTC - Étranger≈: nous consulter • Pour la CEE préciser le numéro de TVA intracommunautaire •≈Règlement à l’ordre de l’Écho touristique •≈Service clients≈: Tél. : +33 (1) 77 92 99 14 (9h00 à 12h00 - 14h à 17h00 du lundi au vendredi) Email≈: abo@infopro.fr •≈Sauf stipulations contraires, tout document, reproduction, cliché ou photo, confié au Groupe Industrie Services Info, devra être libre de toute contrainte (y compris financière, redevance, droits...) pour lui permettre l’édition sur tout support y compris électronique •≈Une publication du groupe INFOPRO Digital •≈SAS au capital de 47 111 184 euros •≈Siret≈: 806 420 360 00117 / Code APE≈: 5814Z •≈Dépôt légal à parution. CPPAP≈: 1116 T 80945 / ISSN : 0 150 6560 •≈Impression≈: Imprimerie de Compiègne, avenue Berthelot, 60205 Compiègne cedex.

WWW.lECHOTOURISTIqUE.COM - 27 SEPTEMBRE 2013

61


PORTO RICO San Juan

PORTO RICO San Juan

••

Saint-Thomas

•St. Kitts

•Tortola •Saint-Martin •St. Kitts •Dominique

• •Curaçao

Aruba

•Barbade


L'Echo Touristique n°3080  

L'Echo Touristique n°3080

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you