Page 1

www.Lechotouristique.com

N° 3078 > 2€50 Du 13 au 19 Septembre 2013

E notre dossier

La grande distribution au régime sec

Focus éco

touristique

Les compagnies aériennes poLLuées par Les taxes

A portFoLio

Le dîner des décideurs en images

La Réunion, intense par nature


édito

La valse des patrons

Ê

© Alexandre Nestora

tre aux manettes d’une major du tourisme en France et s’inscrire dans la durée serait-il devenu mission impossible ? À consulter les changements d’organigramme des TUI, Thomas Cook, Fram, Accor et autres Air France, où les fauteuils du top management sont soit munis d’un bouton éjectable, soit tournent à qui mieux mieux, il semblerait que oui. Depuis deux ans, le mouvement s’est accéléré et la quête de l’homme providentiel devenue quasi schizophrénique. Remerciés, Denis Wathier, Olivier de Nicola ou Denis Henne« Depuis deux ans, le quin qui ont été priés d’aller mouvement s’est accéléré rebondir ailleurs, en langage politiquement correct. Afin et la quête de l’homme de renouer avec la croissance, les grands groupes ont providentiel devenue quasi placé à leur tête des profils issus du monde du consulschizophrénique. » ting ou de la finance. Des «nettoyeurs »quiendossent le sale boulot de la restructuration et répondent aux exigences de l’actionnaire, diront certains. Dans un timing mûrement pesé, ils appliquent des recettes qui ont fonctionné

(ou pas) dans d’autres secteurs économiques, signe que le tourisme est une activité qui ne déroge pas aux lois du marché. Et resteront quelques mois ou un an, le temps prévu pour remplir leur feuille de route. Parallèlement, les équipes internes se demandent dans un climat anxiogène ce qui va encore leur tomber sur le coin du nez, encadrées par un middle management sur les dents et débordé. Sans parler des valses hésitations sur les stratégies à tenir… Voilà dépeinte à gros traits la situation qui règne au sein de plusieurs grandes marques du tourisme actuellement. Et après, me direz-vous ? La logique voudrait que l’on replace à la tête de ces entreprises des hommes du sérail et de terrain, à même de reprendre en main l’opérationnel et de rassurer l’interne comme l’externe. C’est peut-être ce qui est en train de se passer chez Thomas Cook France avec l’arrivée annoncée de Nicolas Delord à la direction générale. On le souhaite, car la valse a donné le tournis à beaucoup… Laurence rousseau

Directrice des rédactions @llrousseau

Retrouvez-nous également sur : www.lechotouristique.com twitter #lechotouristique Facebook Google + Pinterest

www.lechotouristique.com - 13 septembre 2013




° DE VOYAGES 0 6 3

24 - 27 Sept 2013 • Paris LE SALON PROFESSIONNEL DU TOURISME ET DES VOYAGES

OPTIMISEZ VOTRE RENDEZ-VOUS ANNUEL !

TS

AG

AG E N

35ANS

ES

CIA SPÉ L

D E V OY

FORMATIONS “TRAVEL AGENTS EXPERTS” Pour tout savoir en 30 mn sur : République Dominicaine, Seychelles, Canada, Pérou, Saint Martin, Bahamas, Guyane, Chili, Nouvelle Calédonie, Martinique et Californie... Inscrivez-vous en demandant votre badge sur www.iftm.fr.

PROGRAMME AGENTS DE VOYAGES INVITÉS

SPEED DATING PRO “VILLAGE DES TO”

Agents de voyages de Province, bénéficiez de prestations gratuites hôtel et avion** (les taxes aéroports restant à charge).

Mercredi 25 et jeudi 26 septembre de 9h30 à 12h00, renforcez votre expertise avec rapidité et efficacité : 7 mn de rdv par TO / 12 rdv par session !

**sous réserve de disponibilité

ASSISTEZ À LA “TRAVEL AGENTS CUP” ! IFTM TOP RESA met à l’honneur les agents de voyages en lançant la première “TRAVEL AGENTS CUP” qui désignera le meilleur “agent de voyages de France”. La grande finale récompensera en live le meilleur agent de voyages de France ! Assistez au show des 5 finalistes le vendredi 27 septembre, dans l’Agora, de 10h00 à 12h00 en présence de Sophie Jovillard, animatrice d’Echappées Belles, présidente du jury et marraine du salon. En partenariat avec :

LES FORUMS DE L’AGORA Mardi 24 septembre 2013 Forum Consommation touristique / Destinations France et internationales 14h15-15h30 : Simplifier le parcours client 15h45-16h45 : Destinations préférées des français : les gagnantes et les perdantes 17h00-18h00 : Repenser l’attractivité de la France Mercredi 25 septembre 2013

Jeudi 26 septembre 2013

Forum Technologies du tourisme

Forum Distribution

10h00-11h00 : Le mobile to shop 11h00-12h00 : Mieux vendre avec Internet 12h15-13h00 : Gamification : pour gagner, il faut jouer !

09h30-10h30 : Agence de voyages connectée : nouvelles solutions 10h30-11h15 : Distribution des voyages en France : la mutation s’accélère 11h15-12h00 : Tendances de la distribution depuis début 2013 : conséquences durables des difficultés économiques et des mutations géopolitiques ? 12h15-13h15 : Tendances des clients loisirs et affaires perçues par les agents de voyages

Forum Innovation : LE LAB DES IDÉES en partenariat avec Amadeus 14h30-15h30 : Face à la crise : résilience et force créative 15h30-16h30 : Des signaux faibles aux tendances lourdes : détection des voies nouvelles de la consommation 16h30-17h30 : La planète en mouvement 17h30-19h00 : Cocktail Lab des !dées (sur invitation) CONSULTEZ LE PROGRAMME THÉMATIQUE COMPLET SUR WWW.IFTM.FR Organisé par

BADGE GRATUIT ! En remplissant le formulaire sur www.iftm.fr Sur place et sans pré-enregistrement, badge payant au tarif de 20 euros TTC.


SOMMAIRE

LA GRANDE DISTRIBUTION AU RÉGIME SEC Après Cora Voyages l’an dernier, c’est au tour de Casino Vacances de cesser ses activités.

18

Photo de Une © Fotolia

8

NOTRE DOSSIER

24

20 06 . L’ESSENTIEL DU WEB

18 . MADE IN FRANCE

32. ON A TESTÉ POUR VOUS

20 . PORTFOLIO

33. NOMADE ET CONNECTÉ

Marie-Dominique Desaegher

Le 6e Dîner des Décideurs de L’Écho touristique

14 . FOCUS ÉCO

24 . DESTINATION

34. LA IT LIST DE…

16 . LA QUESTION

30. FORMATION

12 . CHIFFRES 13 . LA PAROLE À

Les compagnies aériennes polluées par les taxes L’organisation des JO est-elle une bonne affaire ?

Voyages en gourmandise

La Réunion, intense par nature

L’hôtel Prince de Galles

Travelport met le GDS dans votre poche

Arnaud Bertrand, PDG et cofondateur de HouseTrip.com

L’analyste connectivités, l’as de la techno

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 13 SEPTEMBRE 2013

5


L’ESSENTIEL du web

www.lechotouristique.com

y

w

inTernaTional

© Camdelat

Thomas Cook France doit annoncer le 12 septembre la nomination de nicolas delord à la direction opérationnelle du groupe. il devrait ainsi remplacer Hervé Chabrerie tandis que Michel rességuier conserverait la présidence, le temps de la passation de pouvoirs. nicolas delord était revenu à la direction du touropérating de Kuoni France le 1er octobre 2012, après deux ans passés à la direction des achats long-courriers en angleterre.

© Crédit

Préfigurant le lancement effectif de la cure de rajeunissement du Colisée de rome, le 3 septembre, les échafaudages étaient en cours d’installation. Pendant toute la durée des travaux du célèbre monument qui dureront près de trois ans, l’amphithéâtre Flavien restera quant à lui ouvert au public. officiellement, le chantier devrait s’achever le 2 mars 2016, selon l’aFP.

B

le Plus lu

Le palmarès financier 2013 en mode digital dans sa version magazine datée du 6 septembre, l’écho touristique a présenté comme chaque année depuis 15 ans un dossier complet de 12 pages (tableaux et commentaires) sur la situation financière des tour-opérateurs et des distributeurs, agences en ligne compris. Ce tableau de bord inédit est consultable en ligne, dans son intégralité. les sociétés sont classées par volume d’affaires, résultats nets, nombre de clients ou d’agences...

© gnu

le ConFliT

Le sNPNc Britair promet un bras de fer le climat social dans les entreprises constituant la nouvelle compagnie Hop ! reste tendu. Chez Hop! britair, certains hôtesses et stewards ont fait grève du 30 août au 7 septembre, un mouvement qui a toutefois engendré peu de perturbations. Mais le snPnC britair promet d’autres « actions ».

6

dr

Nicolas Delord (Kuoni) prend la tête de Thomas cook France

Rome : le colisée est en travaux

u

noTre exClu

g

le Plus ParTagé

TuI France : un plan de départs volontaires de plus de 300 postes

selon l’intersyndicale de Tui France, le plan de départs volontaires présenté vendredi 6 septembre concerne 325 postes, 306 d’après la direction. Ce plan baptisé Perspec’Tuives touche le siège, mais

aussi les agences, avec 26 fermetures souhaitées (nouvelles Frontières et Marmara), et un plan de franchisation. une prochaine réunion extraordinaire du Ce était prévue le 11 septembre.

13 septembre 2013 - www.LEcHoTouRIsTIquE.coM


du web L’ESSENTIEL

Y

la bonne idée

FTI Voyages lance son club Experts

© Fotolia

FTi Voyages est en pleine conquête du marché français. Pour tenir ses ambitions, le tour-opérateur doit aussi séduire les agences, et leur faire connaître ses produits. d’où la création de son Club experts, qui fait bénéficier les agents de voyages d’une réduction (jusqu’à 30 %) pour leurs voyages privés, accompagnateurs compris. les rabais proposés sont sans restriction et valent également pour les périodes de vacances. les réductions sont accordées en fonction du chiffre d’affaires. ainsi, pour 20 000 € de ventes forfaits réalisées sur l’année fiscale 2011/12 ou 2012/13, la remise atteint 20%.

E

la sTarT-uP en Vue

le Plus déCalé

© etihad airways

l

Etihad Airways transforme 500 hôtesses en nounous etihad airways a lancé un programme dédié de garde d’enfants en vol pour les familles, à bord des vols longcourriers. au cours des deux derniers mois, 300 membres d’équipage ont suivi une formation approfondie pour tenir ce rôle, précise la compagnie aérienne des emirats arabes unis. 60 personnes supplémentaires seront formées en septembre. au total, quelque 500 nounous des airs travailleront sur etihad airways d’ici la fin 2013.

Mundi, une future

egencia ? L’agence 3Mundi, une future egencia ? Créé en 2006, ce spécialiste du voyage d’affaires a géré un volume de 40 millions d’euros de transactions en 2012, contre 16 millions d’euros un an plus tôt. récemment classée 3e des « 141 plus belles entreprises d’avenir » par l’express, 3Mundi est-elle la nouvelle egencia, la start-up parisienne rachetée par expedia ? les deux spécialistes du voyage d’affaires ont des caractéristiques communes. 3Mundi mise sur

les nouvelles technologies, affiche une croissance remarquable, et séduit de plus en plus d’entreprises.

www.LEcHoTouRIsTIquE.coM - 13 septembre 2013

o En complément de notre newsletter quotidienne de 13 h, L’Écho touristique lance deux nouvelles éditions thématiques les lundis et jeudis à 17h : Made in France et Biz travel. Retrouvez également L’Écho touristique sur le salon IFTM Top Resa sur le stand n°30 Allée J - Hall 7.2.




Notre dossier Économie

au régime sec

Après Cora Voyages l’an dernier, c’est au tour de Casino Vacances de cesser ses activités. Des décisions radicales prises par leurs groupes et qui jettent la lumière sur les difficultés de rentabilité des agences de voyages de la grande distribution.

5 ans

c’est le Nombre

d’années nécessaires à un point de vente pour être rentable, estime Frédéric sainte marie, directeur général de Voyages Auchan.



R

ien ne va plus dans la grande distribution ? Au 31 décembre 2013, Casino Vacances, créé à la fin des années 90, baissera le rideau. Après plusieurs années de pertes, le Groupe Casino a pris la décision de mettre un terme à son activité voyages. Ce choix de la direction sera entériné en octobre suite à l’annonce faite aux syndicats. D’ores et déjà, les principaux fournisseurs avec lesquels le réseau travaille ont été prévenus de la situation. « L’objectif de Casino, c’est de vendre de l’alimentaire et du non-alimen-

taire. C’est très difficile de rendre une activité pérenne quand on n’est pas sur le core business. Casino Vacances est une activité accessoire qui est devenue au fil du temps un vrai centre de coûts », explique un professionnel proche du dossier. L’activité voyages pèse en effet seulement 0,03% du chiffre d’affaires du groupe.

Le voyage, une activité d’image

Le cas de Casino Vacances n’est pas isolé. Mousquetaires Vacances a été le premier, en 2007, à jeter l’éponge. Pierre Surot, alors res-

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com

© Fotolia

La grande distribution


Économie Notre dossier

© Fotolia

ponsable du développement, justifiait la décision du groupe Intermarché par le fait que « le chiffre d’affaires ne décollait pas et restait scotché autour de 10 millions d’euros par an ». Il attribuait aussi cet échec à la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs conjuguée au report des investissements sur d’autres formes de loisirs. Six ans plus tard, l’environnement économique est encore plus difficile. « La vente de voyages est une activité d’image que le groupe conserve tant que ses résultats globaux suivent. Mais dans les faits, les charges sont trop lourdes pour que l’activité soit rentable », poursuit notre analyste. Le volume d’affaires de Casino Vacances n’a jamais non plus vraiment décollé, autour de 15 millions d’euros, et a même de 2 millions d’euros en trois ans. Avantqueladécisionnesoitprisel’andernier d’arrêter l’activité tourisme, Cora Voyages évoluait à peu près dans les mêmes sphères. En 2010, le réseau avait enregistré un volume d’affaires de 17,6M€ et connu une année 2011 difficile. « Le Printemps arabe nous a fait plus de mal que la crise économique »,

indiquait Sophie Le Guyon en juillet 2012 au moment de l’annonce de sa démission de la direction générale, qui a précédé de peu la fin de l’activité de Cora Voyages. Au courant de la situation, François Piot, président du groupe Prêt à Partir, rachetait dans la foulée 10 des 17 agences du réseau. « Les 7 autres agences ont fermé. Cora Voyages perdait de l’argent depuis sa création (en 2004, Ndlr). Les frais du siège étaient trop élevés par rapport à la taille du réseau », explique-t-il. Aujourd’hui, les dix points de vente portent l’enseigne Prêt à Partir et vendent l’ensemble des produits du réseau. Mais au moment de leur reprise, le groupe lorrain a connu des difficultés. « L’arrêt du catalogue Cora Voyages a entraîné une perte de 20% de l’activité. Le changement de marque a été mal compris des clients et nous a pénalisé commercialement », poursuit-il.

= le saviezvous ?

l’activité voyages pèse très peu dans le chiffre d’affaires des groupes de la grande distribution : 0,9% pour le Groupe e.Leclerc. 0,3% pour le Groupe Carrefour. 0,07% pour le Groupe Auchan. 0,03% pour le Groupe Casino.

Un développement en pause

2012 n’a pas non plus été à la hauteur des at-4 tentes de Voyages Auchan. Le réseau peine lui

292

c’est le Nombre d’agences de voyages de la grande distribution en France au 31 décembre 2012.

2 ME

c’est le volume d’affaires aNNuel

que doit réaliser une agence de voyages pour être rentable, selon bernard boisson, DG de Voyages e.Leclerc.

www.lechotouristique.com - 13 septembre 2013

volume d’affaires 2012 Des rÉseAux De LA GrAnDe Distribution voyages e.leclerc

carrefour voyages

voyages auchan

casino vacances

40,3 me

235 me

31,3 me

14 me

chiffres d’affaires 2012 Des Groupes De LA GrAnDe Distribution carrefour

auchan

e.leclerc

casino

6,6 mdse

46, mdse

43,7 mdse

42 mdse




Notre dossier Économie

40

c’est le Nombre d’ageNces fraNchisées

Carrefour Voyages d’ici la fin de l’année.

aussi à voir son activité décoller et a enregistré 1,3 million d’euros de pertes après une année 2011 déjà déficitaire de 1,4M€. « Nous avons certainement ouvert trop de points de vente dans une période compliquée. Nous marquons un temps de pause », confie Frédéric Sainte Marie, DG de Voyages Auchan. À contre-courant du marché, le réseau a investi, à partir de 2008, en pleine crise économique, 300000 euros par an dans le développement de son réseau afin d’ouvrir au minimum trois nouvelles agences chaque année. Mais depuis l’an dernier, Voyages Auchan a mis un coup d’arrêt au déploiement de son maillage et a même procédé à la fermeture de 2 points de vente début 2013 à Issy-les-Moulineaux et au Kremlin-Bicêtre. « Nous sommes dans une phase de rationalisation de l’exploitation et procédons à des économies sur la structure et sur les points de vente qui ne sont pas assez rentables », indique-t-il. Voyages Auchan, qui vise un retour à l’équilibre fin 2014, a néanmoins procédé récemment à la refonte de son site web.

Une stratégie au cordeau

De son côté, le leader Voyages E.Leclerc affiche des résultats positifs mais au prix d’une stratégie au cordeau. « Le nombre d’agences Voyages E.Leclerc reste stable (181 au 31 décembre 2012, Ndlr). Actuellement, notre objec-

tif est d’accroître le volume d’affaires par point de vente et de gagner en productivité. Nous ne laissons rien passer. Je connais en permanence l’état des ventes de chaque agence. Pour être rentable, une agence doit réaliser 2 M€ de volume d’affaires annuel. Chez nous, c’est tolérance zéro », affirme Bernard Boisson, DG de Voyages E.Leclerc, pour qui « la stratégie guide les résultats » et non l’inverse. Avec seulement 30 salariés au siège, le réseau a l’avantage de bénéficier d’une structure de coûts très légère puisque les agences sont indépendantes. C’est également à coup de rationalisation que Carrefour Voyages a réussi à maintenir son volume d’affaires en 2012 (+ 0,4%). Bien que l’activité voyage ne soit pas touchée par le PSE mis en place par le groupe fin 2012, et qui porte sur la suppression de 533 postes, elle n’a pas vraiment été épargnée ces dernières années : déménagement du siège, fermeture de plusieurs agences qui ont entraîné une baisse d’effectif de 43 salariés, déploiement très progressif de la franchise… Il semblerait que l’eldorado des groupes de la grande distribution soit ailleurs. Tous axent désormais principalement leur développement

à l’international sur des zones à fort potentiel de croissance comme la Chine, le Brésil et l’Europe centrale. Là-bas plusieurs dizaines d’hypermarchés ouvrent chaque année sous différentes enseignes. céline Perronnet

R Un modèle de rigueur pour les TO Pilotage des ventes, discipline du réseau, paiement dans les délais, réactivité des équipes… Les producteurs sont unanimes : les enseignes de la grande distribution sont d’une rigueur et d’une efficacité redoutables. « Ils ont de tels historiques de ventes qu’ils sont capables de prédire de manière très fine ce qu’ils vont vendre à tel ou tel prix, et ils font exactement ce qu’ils ont dit », indique par exemple Guy Zekri, DG de Solea Vacances. En contrepartie, reconnaît Helmut Stückelschweiger, PDG de Top of Travel, « il faut accepter leur charte, notamment leur fournir du stock et certaines exclusivités de

10

produits ». Un modèle dont profitent particulièrement des TO à grosses capacités, fournisseurs de séjours en moyen-courrier. « Notre production correspond parfaitement au cœur de clientèle de leurs magasins, avec une offre généraliste, packagée et à petit prix », explique ainsi Carole Pellicer, DG déléguée de Plein Vent. Et les négociations commerciales ? « Pas plus dures qu’avec les autres réseaux de distribution, résume Helmut Stückelschweiger. Ils ont un système de benchmarking comme tout le monde, donc ils connaissent les contraintes du marché. » christophe Plotard

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


Chiffres

15

38 % C’est le pourCentage de passagers

C’est le nombre de to

et agences aux couleurs du Canada qui prendront le 15 septembre le départ de la 17e édition de la Parisienne, la course à pied des femmes au cœur de Paris.

supplémentaires transportés par Transavia au mois d’août 2013 par rapport à août 2012, soit 398 753 clients pour un taux de remplissage de 88,2 %.

11 millions

300

C’est le nombre de parCs

de loisirs en France. En 2012, le secteur a attiré 30 millions de visiteurs, enregistré un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros et employé plus de 30 000 salariés à temps complet.

20 heures

C’est le temps estimé

pour redresser l’épave du Costa Concordia à partir du 16 septembre. Il faudra ensuite un an pour le démanteler.

40 %

C’est Ce que représente

le marché russe sur les 17 millions de touristes que la Grèce accueillera cette année, contre 17 % pour le marché français.

C’est le nombre de français qui participent tous les ans aux journées du Patrimoine, dont la 30e édition se tiendra les 14 et 15 septembre.

14,4 millions C’est le nombre de vols en europe

estimés par Eurocontrol en 2035 dans son étude Challenges of Growth 2013, soit deux fois plus qu’en 2012.

La vidéo de la semaine

retrouvez l’interview d’ériC la bonnardière, cofondateur d’Evaneos, en partenariat avec Dgtv.fr.

12

13 sEPTEmbrE 2013 - www.lechotouristique.com


La parole à OpiniOn

«Nous avons créé la première banque du tourisme» Depuis février 2013, le crédit Agricole mutuel pyrénées Gascogne dispose à pau d’une structure bancaire entièrement dédiée au secteur touristique. une expérience inédite en France.

Dr

l’agriculture, aucune n’était capable de leur proposer des offres spécifiques. À qui vous adressezvous ? La filière touristique ne se résume pas à l’hôtellerie et à la restauration. Nous voulons être le banquier du tourisme au sens large : des musées, des opérateurs de stations de ski, des organisateurs d’activités, des associations de défense du patrimoine, etc. Notre territoire est Marie-DoMiNique à cheval sur la mer et la Desaegher, montagne, avec des acteurs directrice de de toutes tailles, du très la banque du tourisme grand hôtel en bord de plage du crédit agricole mujusqu’à l’accompagnateur tuel Pyrénées gascogne de randonnées. sans oublier qu’il existe à pau un pôle l’Écho touristique : quelle d’excellence tourisme est l’origine de cette banque dédié à l’innovation et à la du tourisme ? recherche, duquel émergent marie-Dominique Desaegher : de nouveaux entrepreneurs. C’est un projet qui a mis deux quelle offre proposezans à mûrir. pendant cette vous à ces professionnels ? période, j’ai rencontré de multiples acteurs du tourisme Nous travaillons sur une opérant sur la région que nous première gamme de produits couvrons (voir encadré). tous qui sortira en fin d’année, disaient la même chose : les destinée à répondre à leurs banques refusaient la plupart besoins spécifiques en du temps de leur accorder des matière de financement, financements, considérant le à court comme à moyen tourisme comme une activité terme, que ce soit pour trop risquée. et contrairement se mettre aux normes, à un secteur comme porter l’innovation, se

www.lechOtOuristique.cOm - 13 septembre 2013

constituer une épargne, gérer d’éventuels problèmes de trésorerie, notamment lorsque l’activité est très saisonnière comme c’est le cas en montagne ou sur le littoral. mais nous considérons que notre rôle va au-delà du seul financement. c’est-à-dire ? Le Crédit Agricole est une banque coopérative et mutuelle, ce qui se traduit par un mode de fonctionnement particulier. Dans le cas du tourisme, nous avons créé ce que nous appelons une caisse locale, qui rassemble 16 professionnels du secteur chargés de faire remonter auprès de la banque les demandes du terrain. Nous avons aussi mis en place des ateliers de réflexion et de formation à destination des acteurs de la filière. L’un est, par exemple, consacré à la création ou à la transmission d’entreprise. Un autre vise à améliorer la professionnalisation du secteur sur des sujets comme la fiscalité, la comptabilité ou la question des travailleurs saisonniers. mais est-ce vraiment la vocation d’une banque ?

Oui, car si la filière tourisme est viable, durable et innovante, ce sera bon pour le territoire, l’emploi, l’activité économique locale. et donc, par conséquence, pour nous aussi. prOpOs recueillis pAr christOphe plOtArD

4Vers la création d’un réseau national ? • Cette première banque dédiée au tourisme n’opère que sur le territoire du Crédit agricole Mutuel de Pyrénées gascogne, soit trois départements (Pyrénées atlantiques, gers et hautes-Pyrénées). Mais d’autres caisses régionales de ce réseau bancaire pourraient dupliquer l’expérience ailleurs en France. Marie-Dominique Desaegher espère même qu’à terme l’expérience soit reprise par le siège national de la banque, ce qui permettrait de répondre aux problématiques des grands groupes du tourisme.

13


Les compagnies aériennes polluées

par les taxes

Les différentes charges pesant sur les entreprises françaises constituent un handicap face à la concurrence. Mais au niveau mondial, le secteur aérien bénéficie d’un régime avantageux.

L

e 15 juillet dernier, l’annonce de l’augmentation de la taxe de solidarité sur les billets d’avion (dite taxe Chirac) de 12,4%, a suscité une levée de bouclier des professionnels du secteur aérien français. Plus récemment, le principal syndicat de pilotes d’Air France a alerté le gouvernement sur sa politique : « On voudrait tuer le transport aérien français qu’on ne s’y prendrait pas autrement ». Mais les compagnies aériennes sont-elles réellement trop taxées ? En France, « le contexte n’est pas favorable au développement de compagnies aériennes nationales », estime Laurent Magnin, président du Scara (Syndicat des

14

compagnies aériennes autonomes). L’exemple de la taxe Chirac est parlant. Elle a coûté 54 millions d’euros à Air France en 2009, contre 5,7 M€ à easyJet, car elle ne s’applique, en Europe, qu’aux liaisons depuis et vers la France. « Cela crée une distorsion de concurrence », rappelle Laurent Magnin.

Les dépenses de sûreté ont été multipliées par 7

Sur chaque billet, les compagnies françaises doivent également s’acquitter de la taxe d’aviation civile, de la taxe sur les nuisances sonores et de la taxe d’aéroport. Entre 2001 et 2011, cette dernière est passée d’une moyenne de 2,73 euros par billet à 11,50 euros, notamment pour couvrir la

hausse des dépenses de sûreté qui, elles, ont été multipliées par 7. Là encore, la France est un des pays les plus durement taxés, certains états prenant en charge ces dépenses. « L’État n’assure plus ses missions régaliennes », juge Jean-Pierre Sauvage, président du BAR (Board of Airline Representatives) France. En plus des taxes à proprement parler, les compagnies françaises s’acquittent également des redevances aéroportuaires qui peuvent varier de 7 à 44 euros, dans le cas d’un vol long-courrier à Paris en hiver. Roissy et Orly sont, avec Francfort et Londres Heathrow, les plates-formes les plus chères d’Europe. Air France aurait ainsi une facture de 30 % plus élevée à

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com

© Lassedesignen / Fotolia

focus éco actus


actus focus éco

Paris que KLM à Francfort. « Les redevances ne sont pas des taxes et on ne peut les apprécier que par rapport au service rendu, il est donc très difficile d’établir des comparaisons entre plates-formes en l’absence d’éléments identiques d’appréciation », note toutefois Jean-Pierre Sauvage. Reste que nombre de responsables de compagnies aériennes estiment qu’ADP (Aéroports de Paris) capte une part trop

importante de la valeur ajoutée dans la chaîne de l’aérien. Dans une lettre au Premier ministre, les administrateurs salariés d’Air France jugent que la marge opérationnelle de l’entreprise publique, 24,4 %, est « insolente » et rappellent que « les classements internationaux font apparaître l’aéroport Roissy-CharlesDe-Gaulle parmi les moins appréciés » des passagers. « On demande aux compagnies aé-

LE POIDS DES TAXES EN FRANCE u PRINcIPALEs TAXEs ET REDEVANcEs SUR LE PRIX D’UN BILLET D’AVION

© Lassedesignen / Fotolia

Taxe axe de l’aviation civile ………………

4,3 à 7,6 

Taxe d’aéroport ………………

7,3 à 12

Taxe de solidarité ………………

1 et 40

Redevances d’aéroport ………………

7 à 44

Total : entre 19,8 et 103,6

v TAXE D’AéRoPoRT

ÉVOLUTION MOYENNE

En 2011

w MAssE sALARIALE

DES COMPAGNIES EUROPÉENNES (en % du chiffre d’affaires)

11,50 

AIR fRANcE

32,4%

KLM

IAG

28%

24% En 2001 2,73 

LufTHANsA

23,4%

riennes de financer la totalité de leurs besoins en France, avec les liaisons pour relier les aéroports, les redevances, les taxes de sûreté. Mais allez demander aux autres compagnies, notamment dans le Golfe, si elles paient tout », s’emporte Laurent Magnin.

La convention de Chicago, un cadeau fiscal

Toutes les difficultés d’Air France, ou des compagnies françaises en général, ne peuvent pas être liées uniquement à cette distorsion de concurrence. « Il y a une question de modèle et ils ne s’adaptent pas assez vite », estime un ancien dirigeant. La masse salariale d’Air France représente ainsi 32,4 % de son chiffre d’affaires contre 24 % pour IAG (British Airways et Iberia). Mais au final, l’ensemble de ces taxes, redevances et charges, a un réel impact sur la compétitivité du pavillon français. Un constat qu’il convient de nuancer au niveau global. Si les médias se font souvent l’écho des alertes d’IATA contre la multiplication des taxes, notamment sur le CO2, et des pertes du secteur, peu rappellent le régime spécial des compagnies aériennes. En vertu de la convention de Chicago, le transport aérien international, considéré comme un instrument de paix et de développement, est exonéré de taxes sur le kérosène et bénéficie d’un taux de TVA à 0 % en Europe. Un cadeau fiscal qui se compte en dizaines de milliards d’euros au niveau européen. « Le prix d’un billet d’avion n’intègre pas le coût de son impact sur l’environnement. On ne peut pas dire que le secteur aérien est trop taxé. Il reste privilégié par rapport à d’autres modes de transport comme le train », souligne Philippe Callot, professeur à la France Business School et auteur de Que serait le tourisme sans pétrole ?. « Une fumisterie » pour Jean-Pierre Sauvage qui rappelle que le transport aérien ne contribue qu’à 3 % des rejets globaux de CO2 et que d’autres activités polluantes ne sont pas non plus taxées. FABrice BuGNot

Source : CGSP/DGAC/AIR FRANCE

www.lechotouristique.com - 13 septembre 2013

15


la question de la semaine

L’organisation des JO

est-elle une bonne affaire

© 1080 Media / OT de la Grande Bretagne

Alors que tokyo vient d’être choisie pour accueillir les jeux olympiques en 2020, les précédentes compétitions n’ont pas été rentables financièrement pour les villes organisatrices. le bilan touristique s’avère, lui, généralement positif.

A

u moment où le maire de Rio, Eduardo Paes, fustige les millions dépensés en équipements sportifs géants destinés à la prochaine Coupe du Monde quand il n’a pas les moyens de mener une politique sportive (ni même d’éducation ou de santé) correcte, la question se pose : les « mega events » (JO, Coupe du Monde de football et de rugby) sont-ils rentables ? Financièrement la réponse est claire : c’est non. Depuis Atlanta en 1996 (financés en partie par des sponsors privés), tous les JO ont été déficitaires. Comme l’explique Christopher Hautbois*, professeur d’économie du sport à l’université Paris-Sud : « la rentabilité financière, aujourd’hui devenue impossible, n’est qu’une des nombreuses dimensions de ces événements mondialement médiatisés. Existe également la dimension d’investissement économique structurant sur le

long terme (infrastructures), la dimension politique et sociale liée à la fierté nationale d’être au centre du monde durant quelques semaines, et enfin, la dimension touristique pour laquelle ces mega-events constituent souvent un vrai plus ».

Un équilibre difficile à trouver

fut à Pékin en 2008 (surnommés « les JO de la démesure » avec 26 milliards d’euros d’investissement) ou encore en Afrique du Sud ou à Moscou, qui a toujours refusé de communiquer quelconque chiffre… Par chance, le seul volet sur lequel tout le monde s’accorde à trouver un impact positif à ces mega-events, c’est… le tourisme. Londres en est un bon exemple. La capitale britannique a vu sa fréquentation augmenter de plus de 1,1% en 2012 et les dépenses des touristes surtout, s’élever de plus de 7%. Même les jeux grecs d’Athènes (2004), fiasco absolu ayant contribué à faire plonger un pays déjà fragile, furent une réussite promotionnelle. « Car, même si les gens ne viennent pas pendant l’événement par crainte de la foule et des prix excessifs, ils viennent plus nombreux les années suivantes confirme Christopher Hautbois. L’effet s’étend sur plusieurs années ». Tel semble encore être le cas à Londres. Espérons que le Brésil, s’il n’emporte pas la Coupe du Monde, bénéficiera au moins de ce bonus-là. Jérôme Bourgine

Les décideurs doivent donc tenir compte de ces différents facteurs. Si l’Allemagne se félicite aujourd’hui d’avoir construit de nombreux stades à l’occasion de la Coupe du Monde 2006 et si Londres compte obtenir un retour sur investissement à moyen terme (d’ici 2017), d’autres opérations, vitrines alléchantes de l’ego national, apparaissent comme disproportionnées, voire indécentes au regard de la situation du pays concerné. Tel est donc le cas aujourd’hui au Brésil comme ce le

26mdse, c’est le montant record d’investissement pour l’organisation des jeux Olympiques de pékin en 2008.

*Co-auteur de Sport et marketing public (éditions Economica)

16

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


NOUVEAU ! Développez votre chiffre d’affaires sur les marchés Affaires et Événements Professionnels grâce à l’offre « L’Echo Touristique + Meet-in + Bedouk »

149

L’hebdomadaire papier et feuilletable en ligne et 6 hors-séries : Nouvelles techno, Affaires, France, Hôtellerie, Palmarès destinations et Spécial Top 10

L’e-newsletter quotidienne, les e-newsletters thématiques « France » et « Business Travel » et lechotouristique.com

Meet’in le mensuel des événements professionnels

e HT

Le guide Bedouk 1 500 lieux et prestataires d’événements

.

BULLETIN D’ABONNEMENT

à compléter et à renvoyer accompagné de votre règlement à L’Echo Touristique - Service Abonnements - Antony Parc II 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex • Fax : 01 77 92 98 15 • abo@infopro-digital.com

m4OUI, je m’abonne pour 1 an à l’offre « Tourisme + MICE » de L’Echo Touristique au tarif de 149 E

HT*

Je recevrai : + 42 numéros et 6 hors-séries de L’Echo Touristique + 10 numéros et 3 hors-séries de Meet’in + Le guide Bedouk + les newsletters et l’accès au web abonné.

ECHMET01AB

soit 152,13 ETTC

Société..................................................................................................................................................................... m Mme m Mlle

m M.

ECH1316

Nom ......................................................................................................................................................................... Prénom.................................................................................................................................................................... Fonction...................................................................................................................................................................

Je choisis de régler par : m Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre de L’Echo Touristique m Je préfère régler à réception de facture

Adresse....................................................................................................................................................................

*TVA à 2,10 %. Offre valable jusqu’au 31/12/2013 en France Métropolitaine pour tout nouvel abonnement. Conformément aux lois du 6/1/1978 et LCEN du 22/6/04, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. Groupe Industrie Services Info - SAS au capital de 38 628 352 € - 442 233 417 RCS Nanterre - N° TVA FR 29 442 233 417

N° Siret

3-ECH1316 -210x272 ECHO.indd 1

Code postal Tél.

Ville ................................................................................................................ Mobile Code NAF

E-mail..........................................................................@........................................................................................ Indispensable pour recevoir votre code d’accès aux site et magazine en ligne - MAJUSCULES OBLIGATOIRES

12/07/2013 15:17:26


made in france Gastronomie

en gourmandise

T

ous à nos fourchettes ! Pour la troisième année consécutive, la Fête de la Gastronomie propose d’entrer dans l’automne en faisant frétiller les papilles. Organisé du 20 au 22 septembre et parrainé par le chef Thierry Marx, l’événement s’articule autour de 2000 initiatives à travers toute la France, de la visite culinaire au grand banquet, en passant par des ateliers de découverte ou des présentations de métiers. Premiers concernés, certains professionnels de la restauration saisissent l’occasion pour ouvrir leurs cui-

© Pierre Soissons / Cantal Destination

La troisième édition de la Fête de la Gastronomie aura lieu du 20 au 22 septembre. Un coup de projecteur pour le patrimoine culinaire français, dont le secteur touristique profite aussi.

© Pierre Soissons / Auvergne Tourisme

Voyages

18

13 sePTembRe 2013 - www.leChotouristique.Com


Gastronomie made in france

sines, à l’instar des établissements de Châteaux et Hôtels Collection, qui proposeront des rencontres avec les chefs ou des ateliers œnologiques. Mais le secteur touristique n’a pas attendu cet événement pour exploiter le potentiel de la gastronomie. Encouragées par le classement du repas français au patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2010, toutes les destinations, relayées par les institutionnels (OT, CDT, Atout France…), jouent aujourd’hui la carte du tourisme culinaire, multipliant les événements et festivals, les visites originales ou même les concours de cuisine… De même chez les opérateurs privés, où bonne chair et bon vin riment souvent avec succès commercial.

© OT de Sarlat

le ministère de l’agriculture a lancé le 19 juin dernier le réseau des futures cités de la gastronomie française (dijon, lyon, tours et rungis), qui devraient être construites à l’horizon 2016. Destinées à présenter et à promouvoir le patrimoine et la culture culinaires des régions, en particulier auprès des touristes, elles auront chacune leur spécificité : culture de la vigne et du vin à Dijon, nutrition et santé à Lyon, marchés et approvisionnement des centres urbains à Paris-Rungis, et transmission des savoirs et des cultures de l’alimentation à Tours. Le must est même de nouer un partenariat avec un grand nom de la sphère gastronomique, ce qu’ont fait notamment Smartbox, avec une gamme de coffrets labellisés « Gault et Millau », ou le groupe hôtelier Park & Suites Appart-hôtels, qui a confié aux célèbres frères Pourcel l’élaboration de ses petits déjeuners. Mais certains font même le pari d’une offre touristique entièrement centrée sur la gastronomie. C’est le cas de La route des Gourmets, premier réceptif en ligne dédié à ce marché, lancé en février 2013. Décliné en 5 langues, le site propose des balades, visites, cours et excursions, pour l’instant essentiellement en région parisienne. Christophe plotard

pour aller plus loin…

oÀ télécharger

L’appli Michelin Restaurants (gratuite) pour la recherche de restaurants multi-critères et géolocalisée en France, et en particulier les adresses sélectionnées dans le Guide Michelin.

S À visionner

Les documentaires de Fourchette et sac à dos, diffusés sur France 5 depuis 2007. On y suit Julie Andrieu à la découverte des cuisines du monde.

E À consulter

Le site de la Fête de la Gastronomie, www.fete-gastronomie.fr, qui liste l’ensemble des 2 000 manifestations organisées dans le cadre de cet événement, par thématique et par lieu.

www.leChotouristique.Com - 13 sePTembRe 2013

© Karine Lhemon / OT de Toulouse

© Pierre Soissons / Auvergne Tourisme

= le saviez-vous ?

19


PORTFOLIO Événement

Le 6e Dîner des Décideurs

de L’Écho touristique

C’est au cœur du parc de l’Île Saint-Germain, dans le pavillon Napoléon III du restaurant l’île, que L’Écho touristique a organisé le 4 septembre la 6e édition du Dîner des Décideurs. Un événement devenu, au fil des années, le rendez-vous incontournable de la rentrée pour les professionnels du tourisme. Plus de 50 dirigeants ont répondu présents et apprécié ce moment d’échanges et de convivialité. Retour en images. (Photos Alexandre Nestora).

touristique Avec la participation de

5 Le restaurant l’Île dispose d’un espace entièrement privatisable, ouvert sur le parc.

5 De style colonial, le restaurant occupe une ancienne poudrière. 5 Céline Chopin (Mondial Assistance) et Diane Laurent-Jubin (Air France).

touristique 5 Yves Tyrode (Voyages-sncf.com) et Patrice Caradec (Transat France).

5 Linda Lainé et Laurence Rousseau (L’Écho touristique) entourent Marc Lolivier (Fevad).

13 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


Événement PORTFOLIO

s 5 Laurence Rousseau, directrice de la rédaction de L’Écho touristique, accueille les invités au nom de toute l’équipe.

5 Christophe Plotard (L’Écho touristique) et Thomas Desplanques (IFTM Top Resa).

3 Les invités ont pu découvrir en avant-première le palmarès financier 2013 des entreprises du tourisme.

5 Frédéric Van Houtte (Level.com),Georges Rudas (Amadeus), Céline Chopin (Mondial Assistance) et René-Marc Chikli (Ceto).

5 Emmanuel Toromanof (APST), Laurence Rousseau et Laurent Magnin (XL Airways).

to touristique 5 Henri Hourcade (Air France), Richard Vainopoulos (TourCom) et Michel Dinh (Havas Voyages). 5 Helmut Stückelschweiger (Top of Travel) entouré de Pascale Filliâtre et de Carole Mouvet (L’Écho touristique). WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM -13 SEPTEMBRE 2013


PORTFOLIO Événement

5 Henri Hourcade (Air France) et Éric Audoin (American Express Voyages d’Affaires).

5 Jean-Pierre Sauvage (BAR France) et Fabrice Bugnot (L’Écho touristique).

touristique o 5 Comme chaque année, les invités ont eu plaisir à se retrouver et à échanger dans un cadre convivial.

5 Emmanuel Toromanof (APST), Pierre Alzon (ACSEL) et Frédéric Van Houtte (Level.com).

4 Le cocktail a été servi à l’extérieur pour profiter de la soirée estivale.

13 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM


Événement PORTFOLIO

5 Marc Rochet (Air Caraïbes) et Georges Rudas (Amadeus).

5 Christian Mantei (Atout France) et René-Marc Chikli (Ceto).

3 Pascale Filliâtre (L’Écho touristique) et Marie Allantaz (ESCAET). 3 Olivier Grémillon (Airbnb) et Thierry Miremont (Fram).

5 Bertrand Mabille (Carlson Wagonlit Travel), Éric Audoin (American Express), Georges Rudas (Amadeus) et JeanPierre Mas (Selectour Afat). Audrey Eymard (Havas Voyages), Guillaume VictorThomas (Ecotour.com) et Laurence Rousseau. 6

touristique 5 Emmanuelle Llop (Equinoxe Avocats) avec Linda Lainé et Pascale Filliâtre (L’Écho touristique).

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM -13 SEPTEMBRE 2013


destination Île de la réunion

La Réunion, intense par nature

C

’est un mauvais coup de pub dont se serait bien passée La Réunion. Les cinq attaques mortelles de squales depuis 2011, dont la dernière en juillet dernier, entretiennent les craintes et la mauvaise réputation dans le monde. Pourtant « l’île intense » ne peut se résumer à cela. La baignade et les loisirs aquatiques sont loin d’être les activités phares. La richesse et l’essence même de l’île se situent en son cœur. Là où les montagnes s’élèvent tels des remparts à travers le ciel. Là où les cascades crachent des torrents d’eau pure. Paradis pour la randonnée et les sports extrêmes, La Réunion est une terre d’aventure avec une palette d’offres adaptée aux amateurs de sensations fortes comme aux familles. Une île à découvrir en autotour et en toute liberté ! Inutile non plus de bouder les 12 km de lagon protégés par la barrière de corail. La baignade y reste parfaitement sûre, fréquentée par la majeure partie des touristes. Pour éviter les drames liés aux requins, les mesures sont en train d’être prises et l’accent est mis sur la communication. « Nous avons diffusé 150000 exemplaires de notre brochure de 20 pages qui délivre toutes les consignes de prévention », explique Pascal Viroleau, directeur de l’IRT (Île de la Réunion Tourisme). Des mesures qui, espéronsle, rassureront les touristes. D’après l’Insee, la fréquentation hôtelière a reculé de 4% au premier trimestre 2013. Chez les TO, La Réunion a fait partie des flops de l’été 2012 (-23%) et de l’hiver 2012-2013 (-20%), selon les données du Ceto. De mauvaises performances aussi attribuées par l’IRT à la réduction de l’offre aérienne au départ de la province. mathilde Khlat

R Save the date… 30 novembre-1er décembre

17-20 octobre

Famille Balnéaire Gastronomique Culturel

24

DR

Actif

© Rémy Masseglia / Fotolia

oui à la destination pour un voyage le Grand raid sportif « La Diagonale des Fous », emprunte les plus beaux sentiers de l’île sur 150 kilomètres, à parcourir en moins de... 66 heures.

la mégavalanche, épreuve sportive de Vtt, une descente marathon entre le sommet du maïdo, à 2 200 m d’altitude, et l’océan Indien, vertigineux !

www.grandraid-reunion.com/

www.megavalanche.com/

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


Île de la réunion destination

o à consulter

www.reunion.fr et http://actu.reunion.fr/ www.aazsport.com ( le portail du sport sur l’île) www.ilereunion.com (infos route, météo, culture…)

carnet de voyage

C À éCoUTeR :

Le Maloya, à la fois une musique, un chant et une danse. Chant rebelle des Noirs de l’île, longtemps interdit, il prend aujourd’hui des formes de plus en plus variées (Granmoun lélé, Davy Sicard, Danyel waro...).

B

À LiRe : La Réunion, du battant des lames au sommet des montagnes, par Catherine Lavaux, (éd. Cormorans, 1975). Récit d’une passionnée de l’île, accompagné de lithographies rares, de cartes postales anciennes et de dessins. DANS LA vALiSe : Garder un peu de place pour de la vanille, du rhum, un mélange d’épices et du café. Y ALLeR : Corsair, Air France, Air Austral, XL Airways depuis Paris

et Marseille.

l‘aPPli à télécharGer

© Fotolia

L’application Île de la Réunion Tourisme référence plus de 2 000 établissements mis à jour, un agenda et l’actualité touristique de la région. Un système de géo-localisation permet également de trouver un hébergement grâce à la fonctionnalité « près d’ici ».

la quinzaine golfique avec le mick’s Friends & Lexus sous le signe de la musique et le Lexus pro-am organisé avec le golf Colorado, le golf du bassin bleu et le golf bourbon.

en juin 2014

« la Fèt’ de la liberté », en mémoire de l’abolition de l’esclavage, est, après Noël, la fête la plus célébrée de l’île et à laquelle participe toute la population, au son du maloya.

www.lechotouristique.com - 13 septembre 2013

en juin 2015

DR

© Fotolia

Le 20 décembre

© Fotolia

en décembre

le sakifo Festival, rendez-vous musical majeur de l’océan Indien, rassemble World music, nouvelle scène française, stars de la pop, du rock, de la funk, artistes locaux. www.sakifo.com/

le mega-mascarun, à la fois un éductour événementiel et un challenge pour les tO / agents de voyages européens, se remet en piste. Défis sportifs et bonne humeur au programme.

25


destination Île de la Réunion

© Île de la Réunion tourisme / Emmanuel Virin

^ Des ranDonnées près Des cieux

Le véritable trésor de La Réunion se cacherait-t-il à l’intérieur ? Mafate, Cilaos, salazie… C’est dans les trois cirques de l’île, en forme de trèfle, qu’il est possible de trouver la réponse. Volcans, pitons, cascades, forêts, chemins de crête et relief coupé au couteau. Le spectacle des « Hauts », comme on les appelle, est d’une rare beauté. mille kilomètres de sentiers entretenus et balisés attendent les marcheurs aguerris qui pourront découvrir des richesses naturelles inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Dans les cirques réside aussi l’essence de la culture créole. Les îlets, villages isolés du reste du monde et agrippés aux remparts vertigineux, émergent parfois au-dessus de la couche de nuages. Comme s’ils étaient attirés par les cieux. Un décor qui fait oublier la fatigue et transporte les randonneurs.

o À ne pas manquer :

le pas de Bellecombe, balcon naturel au-dessus de la plaine des sables, offre sur 150 m de profondeur et 15 km de circonférence, une mer de lave séchée ocre rouge surmontée d’anciens cratères. avec au loin le piton de la Fournaise.

^ Du canyoning en eaux vives

On compare le canyoning réunionnais aux descentes en ski de la métropole tant les parcours sont nombreux (130 environ). L’eau acheminée depuis les sommets s’est frayée de multiples passages, façonnant ainsi un terrain de jeu magnifique pour les amateurs d’eau vive. Le canyoning peut se pratiquer de manière extrême mais aussi douce et sécurisée. La Réunion est d’ailleurs devenue un spot, à la renommée internationale, pour cette activité ludique et rafraîchissante… Descentes en rappel le long des chutes d’eau, glissades dans les toboggans naturels, sauts dans les vasques où plongent les cascades, tyroliennes… Les sensations sont au rendez-vous. pour les âmes sensibles, il faut prendre son courage à deux mains. Car le plaisir est garanti !

© Prod. Numérik / Fotolia

o

on a testé : ravine langevin, le canyon sportif du sud sauvage. un parcours complet pour s’initier en beauté. ne pas oublier de lever la tête pour admirer le voile de cascades baigné dans une lumière hypnotique. une expérience magique.

R Dans la production… terres d’aventure

L’île est une terre promise pour le tO des amoureux de la nature et de la rando : 5 circuits accompagnés dont 2 familiaux. Ainsi que 3 « rando liberté » et une en formule lodge (6 nuits à partir de 1 525 €). www.terdav.com

26

terre et nature Voyages

pour les passionnés de canyoning, le spécialiste des séjours sportifs intenses propose un séjour dédié avec 5 descentes (8 n, 1738 €). Ou alors un voyage « multi-activités » avec Vtt, trek et canyonning. www.terreetnature.com

exotismes

Des séjours classiques, des autotours, des combinés 2 ou 3 îles avec maurice et les seychelles réservables en ligne. Le spécialiste est aussi positionné sur le voyage sportif avec sa filiale btob Vo2max (trail, marathon, triathlon...) www.exotismes.fr

tropicalement votre

Le tO des îles propose un large choix d’hôtels et des combinés (mascareignes, seychelles...). en tout, 26 séjours dont 3 dédiés à la randonnée de différents niveaux et une escapade à mafate. www.tropicalement-votre.com

13 septembRe 2013 - www.lechotouristique.com


La Réunion ne se surnomme pas « l’île intense » pour rien. Les éléments y sont en puissance, vivant au rythme du cœur brûlant du piton de la Fournaise, volcan toujours en activité. D’où peut être l’énergie débordante qui règne sur l’île. pour les sportifs, c’est l’île de tous les défis. Le Grand Raid, un des treks les plus difficiles du monde, s’y déroule chaque année. Une traversée intégrale de l’île, du sud au nord, sur 170 km, appelée aussi « La Diagonale des Fous». La mégavalanche, épreuve sportive de vélo tout terrain dans l’Ouest, part du sommet du maïdo (2200m) et va jusqu’à l’océan Indien. Attention le dénivelé ! et avec 300 jours de vol par an, La Réunion s’est fait un nom dans le monde du parapente grâce à son relief, son microclimat et les alizés qui la traversent. La Coupe du monde y a même été organisée deux fois.

© Île de la Réunion tourisme / Jonas Akhoun

^ Des raiDs et Du sport

R Mon blog…

au septième ciel à la réunion !

O

omon conseil : après l’effort, le réconfort. sur

la plage tranquille de trou d’eau, une agréable baignade peut se faire en toute tranquillité. et pour les plus férus de sport, des paddles ou kayak transparents sont à disposition.

© Île de la Réunion tourisme

© Île de la Réunion tourisme / Emmanuel Virin

Île de la Réunion destination

allibert trekking

très beaux itinéraires chez le spécialiste de la rando avec 9 séjours. pour les familles « expédition créole » (8 nuits à partir de 2495 €, avec réduction enfant), et pour les confirmés « Grande diagonale » (8 n à partir de 1 995 €). www.allibert-trekking.com

Héliades

Un nouveau venu qui profitera des vols d’XL Airways de marseille et paris à partir de décembre. séjour inclus (Club Héliades domaine des mascareignes 3*) et une échappée réunionnaise en circuit (9 j/ 7 n en demi pension 1449 €). www.heliades.fr

www.lechotouristique.com - 13 septembRe 2013

n attache sa ceinture. On la sert fort, très fort. Les mains sont moites, le cœur bat la chamade. Les hélices s’actionnent et en un rien de temps nous voilà dans les airs. Les maisons deviennent de petits cubes de couleurs, les routes dessinent des rubans le long du lagon. Devant nous, la « savane » de saint-paul se jette dans l’océan. Herbes séchées, ton jaune orangé, le Cap La Houssaye ressemble étonnement au paysage africain. puis demi-tour vers le cœur de l’île. On passe en rase-mottes au-dessus des crêtes pour plonger dans un cirque. Le temps se couvre, les nuages gris s’amassent dans les hauteurs. Il pleut, ce qui donne une ambiance de film d’action. Quelques

minutes plus tard, les rayons de soleil transpercent les nuages, nous faisant découvrir des îlets perchés à plus de 2 000 mètres d’altitude. puis l’hélicoptère se glisse entre deux montagnes. On pourrait presque toucher les parois tellement nous sommes proches. Cul-de-sac ! Le couloir naturel débouche sur trou de fer, un gouffre de 300 mètres de fond où se jettent les plus vertigineuses cascades de l’île. L’hélico prend de l’altitude, il effleure les cascades, frôle les parois en tournant. Une expérience grandiose, certes un peu onéreuse, mais qui mérite qu’on lui réserve un budget.

o retrouvez notre blog-trotteur sur lechotouristique.com

et aussi

séjours sport et rando chez Huwans-Club Aventure, UCpA, Nomade, La balaguère, Atalante, tirawa, VO2max, montagne Évasion, Nouvelles Frontières... séjours et autotours chez Voyageurs du monde, NouvellesIles.com, IlesResa, turquoise tO, beachcomber tours, soléa, Croisitour, top of travel, passion des Îles by tourinter, beaux songes, Jet tours, meltour, Lagon spirit, One Way bleu, Nouvelles Frontières, Austral Lagons... circuits accompagnés Club med, Kuoni, Fram...

27


destination Île de la réunion

Des hôtels entre falaises et lagon romAntique

ilohA seAView hotel, sAint-leu

escale de charme, l’Iloha est une adresse à retenir sur l’île. D’abord pour le cadre intimiste et apaisant de son jardin tropical surplombant la baie de saint-Leu. mais aussi pour son ambiance et son accueil. Les 80 chambres réparties en bungalows (avec kitchenette) sont décorées dans un style où le tek et la pierre prédominent. Depuis janvier 2012, une 2e piscine et 16 très belles chambres ont vu le jour. www.iloha.fr

Authentique

le nAutile BeAchfront hôtel, sAint-Gilles

Un hôtel les pieds dans l’eau, face au lagon de l’ermitage - entièrement sécurisé par la barrière de corail - proche de la station balnéaire de saint-Gilles et non loin du LUX. Dans cet hôtel de 43 chambres, l’ambiance créole prédomine avec les deux villas, ornées de lambrequin. Au restaurant ou à la réception, le style quelque peu suranné, avec un mobiler « comme à la maison », créé une ambiance chaleureuse. www.hotel-nautile.com

28

© Lux*

© Thierry Duprey / Iloha

conViViAl

luX*, sAint-Gilles

Ce luxueux hôtel a été imaginé comme un théâtre. massage dans le jardin, séance de cinéma en plein air avec pop corn, bar secret, chasse au trésor pour gagner un dîner au champagne… Le premier 5* de l’île, repris par LUX* depuis 2011, se démarque par une multitude de services mis en scène de manière poétique et surprenante. Dans les 174 chambres, le charme créole opère. piscine style lagon. www.luxresorts.com

Zen

le PAlm hotel & sPA, GrAnd’Anse

Une adresse récente dans le sud sauvage de l’île. Ou plutôt un coin de paradis niché à flanc de falaise audessus de la baie de Grand’Anse. Dans un jardin tropical où la nature est reine, l’hôtel 5* promet un séjour 100 % zen. La détente est à l’honneur au magnifique spa ou depuis les piscines avec vue panoramique sur l’océan. Chambres confortables et suites sur pilotis. Équipé pour accueillir séminaires et banquets. www.palm.re 13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


île de la réunion destination

RDans le carnet d’adresses de Philippe Techer RanDOnnée

Le Cirque de Mafate

Celui qui n’a pas marché dans Mafate n’est pas un vrai randonneur... Le cirque n’est accessible qu’à pied ou en hélicoptère... Ça vous donne une idée du privilège d’y être... D’une journée à une semaine, les amoureux de la nature sont unanimes : Mafate ne s’offre pas, il se mérite !

B LivRe 200 questions-réponses

E PanORaMa La Plaine des sables

Mille fois je l’ai vue, mille fois j’ai frémi... Certains parlent de mars, d’autres évoquent la lune... Pour vous dire combien l’endroit fascine. La Plaine des sables - halte obligatoire pour découvrir sa majesté La Fournaise - vous transporte dans un décor de lave grise, rouge, orange, Grandiose !

PhiLiPPe teCheR,

guide

se substituant aux autres références traditionnelles, un recueil original et intelligent rédigé par mon éminent confrère guide-historien, énis Omar Rockel, La Réunion en 200 questionsréponses. L’histoire, la culture créole et les noms imagés des cirques n’auront plus de secret...

RestauRant

La Marmite

À deux pas du lagon de l’ermitage, une case créole dans un jardin tropical... On y goûte toutes les saveurs locales puisque la formule est en buffet. La Marmite est incontournable pour découvrir le fameux rougail saucisse... À moins de préférer le carry poulet au feu de bois. Photos : © Fotolia. La Marmite. Mathilde Khlat. DR

3 questions à…

Jacqueline FarreYrol, présidente de l’irt (île de la réunion tourisme) et chanteuse

quels sont les principaux attraits de l’île ? J.F. : L’île de La réunion n’est pas

seulement une île aux cocotiers. Il y a plus : l’aventure, la découverte, le métissage. C’est une île de voyages. et tout ça sur 2 500 km2. Il y en a pour tous les goûts. À la randonnée qui fait souffrir les mollets, les alternatives sont nombreuses. La promenade des tamarins par exemple

est accessible à tous. Le sport peut être pratiqué à tous les niveaux.

quelle offre souhaitez-vous mettre en avant ? J.F. : Nous sommes à un tournant. Nous

allons développer des segments comme le bien être, la gastronomie, le patrimoine avec le maloya, genre musical moins connu que le sega. Nous voulons aussi proposer des séjours adaptés aux familles. Il n’exis-

www.lechotouristique.com - 13 septembre 2013

te pas encore assez de produits labélisés mais nous allons travailler en ce sens.

Y a-t-il des projets d’hébergements ? J.F. : L’accueil est un point que nous sou-

haitons améliorer. Les gîtes et les chambres d’hôtes se multiplient, une solution idéale pour découvrir la culture de l’île. et trois projets d’hôtels sont dans les tuyaux. Les chantiers commenceront fin 2013.

29


Formation Technologie

L’analyste connectivités, l’as de la techno

© Contrastwerkstatt / Fotolia

À la frontière entre les développeurs informatique et les clients, l’analyste connectivités est devenu l’interface incontournable entre ces deux univers.

= L’avis du professeur ConstanCe HuCkendubler,

EnsEignantE, EsCaEt Le secteur du tourisme et des voyages est de plus en plus virtuel, les partenariats et les solutions globales se multiplient, la dématérialisation est recherchée par tous... Voilà ce qui explique que les acteurs sont tous connectés entre eux. Les TO se distribuent via des agences en ligne et via leur propre site, les hôtels se distribuent sur les GDS et sur tous les canaux de distribution online. Tous les acteurs sont sur les comparateurs, les sites d’avis, les portails… L’Analyste Connectivités a donc un rôle de plus en plus stratégique dans notre industrie afin de faciliter l’interopérabilité des systèmes. Former des profils d’analyste connectivités n’est pas simple car un étudiant rêve souvent d’être chef de produit chez un tour-opérateur. Il est rarement attiré par la dimension technologique de notre industrie : il est donc peu intéressé dès le départ par le monde des connectivités, spécifications fonctionnelles, tests… Il faut arriver à lui expliquer le fonctionnement des outils du secteur qui sont très nombreux et très différents. Ensuite, l’objectif est d’arriver à lui faire comprendre l’intérêt de maîtriser leurs fonctionnements mais également les différents types de connectivités et de langages (XFT, OTA, API/web services…) qui vont être centraux pour permettre la communication entre ces différentes solutions.

30

D

ans l’hôtellerie, on le retrouve au sein des Rep Co’ (représentations de compagnies), des éditeurs de solutions technologiques ou encore des centrales/chaînes hôtelières. Il est également présent au sein des compagnies aériennes, des loueurs de voitures, des plates-formes multi-TO, des GDS, des TO, des agences en ligne… Bref, il est quasiment partout et pourtant on imagine mal ce que peut être le job d’un Analyste Connectivités. C’est un métier lié à la distribution qui s’est particulièrement développé avec l’arrivée d’Internet, la multiplication des acteurs et des canaux de distribution. Prenons l’exemple d’une plate-forme multi-TO qui a pour vocation de connecter les produits des tour-opérateurs sur une même solution et de les mettre à la disposition des distributeurs. Dans ce cas, l’Analyste Connectivités va être en charge de gérer soit les tour-opérateurs, soit les distributeurs et son objectif sera notamment d’optimiser la diffusion des fiches produits/catalogues des TO auprès des distributeurs. Du cahier des charges à la production Son rôle est de rédiger un cahier des charges contenant des spécifications fonctionnelles destinées aux développeurs informatique. Ils vont alors effectuer la programmation et « livrer » l’interface. Commence ensuite la phase de « recette » : l’Analyste Connectivités va tester les différentes fonctionnalités afin de vérifier que tout fonctionne bien avant de proposer de passer l’interface en production c’est-à-dire en mode réel. Il est

13 sepTembre 2013 - www.Lechotouristique.com


Technologie Formation

= L’avis d’un ancien élève

Les atouts pour réussir

stépHanie biondi,

analystE ConnECtivités – intErFaCE tEChnologiEs

Au sein d’Interface Technologies, le poste d’Analyste Connectivités consiste à piloter les interfaces (PMS, Web Services) en production ainsi que les nouveaux projets. Nous sommes amenés à gérer des interfaces avec tous types d’acteurs (GDS, agences de voyages en ligne, comparateurs…). Notre rôle est central car nous travaillons en étroite collaboration avec nos clients, nos partenaires ainsi que nos équipes internes. Nous devons nous assurer de la qualité du produit ainsi que du suivi quotidien des interfaces en production en palliant les éventuels problèmes et en assurant un support à nos clients et partenaires. Il s’agit d’un poste nécessitant une polyvalence, une forte capacité d’adaptation et beaucoup de rigueur car nous devons travailler dans un environnement technologique au quotidien tout en gardant en tête les problématiques de nos clients. en charge de suivre l’activité en vérifiant les synchronisations, si les réservations passent bien, si les informationsremontentcorrectement.Ilvaeffectuerlesuivi au quotidien des interfaces afin de s’occuper des éventuels problèmes de production... Il corrige les anomalies techniques et met en place de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de réserver un service dans le cadre d’un séjour chez tel ou tel TO. Il va former le client ou le partenaire et procéder à des phases de tests avec lui également. Des points réguliers seront faits afin de faire évoluer l’interface selon ses besoins. L’Analyste Connectivités est également force de proposition dans la mise en place de nouvelles interfaces. Il coordonne et est en lien avec tous les métiers : il intervient souvent en support du commercial pour répondre aux demandes techniques du client, il est en relation avec les équipes de développeurs informaticiens, avec le client mais aussi avec le service implémentation.

#1 L’expertise secteur

Maîtrise des spécificités de l’acteur concerné et des problématiques de distribution (TO, hôtellerie, transport…).

#2 L’expertise technique

Maîtrise des outils GDS, CRS, platesformes de distribution et de réservations des différents secteurs. Connaissances des langages et normes informatiques (XFT, OTA, API/web services…), environnements de test et de production.

3 Les compétences

professionneLLes

Sensibilité technique, méthodologie de rédaction des cahiers des charges fonctionnels.

#4 Les quaLités

personneLLes

Rigueur, adaptabilité, être à l’écoute des besoins client, pédagogue, aisance dans la coordination.

R L’essentiel de cette formation... cursus : bac + 3 à bac + 5,

soit en cursus généraliste ingénieur ou commercial soit mbA (master of business Administration) spécialisé International Travel management à l’esCAeT.

opportunités : Analyste fonction de l’entreprise et Connectivités, chef de projet du poste mais en moyenne interfaces ou technique. Évolue 30K€ annuel en début de car- en responsable partenariat rière. Évolution assez rapide distribution ou pôle connectivité car les entreprises manquent sur une cible clientèle puis en salaires : Variables en

souvent de ces profils.

www.Lechotouristique.com - 13 sepTembre 2013

o à consulter

retrouvez toutes les informations sur la formation sur : www.escaet.fr

directeur des partenariats.

31


ON A TESTÉ POUR VOUS

Prince de Galles

À faire • Une lune de miel pour des clients au panier moyen conséquent (à partir de 600 euros la nuit en chambre standard).

L’avenue Georges V accueille depuis le printemps dernier un nouveau palace. Bien qu’il n’ait pas encore la distinction, le Prince de Galles, fleuron du groupe Starwood à Paris, en a tous les attraits. Au fil du temps et des rénovations, cet hôtel mythique, qui a compté parmi ses hôtes célèbres Winston Churchill, Marlene Dietrich, Elvis Presley ou encore Dalida, avait perdu son cachet. Après plus de deux ans de travaux et plusieurs dizaines de millions d’euros d’investissement, l’hôtel a renoué avec ses origines et retrouvé sa superbe. Les deux architectes en charge du projet, Pierre-Yves Rochon (chambres et lobby) et Bruno Borrione (bar, restaurant et patio) ont apporté chacun leur style avec un dénominateur commun : la mise en valeur du patrimoine Art déco de l’hôtel, datant de 1928. Avec ses appliques en bronze, signées par la célèbre maison Delisle, le spectaculaire lustre du hall d’entrée donne le ton. Une autre suspension monumentale lui fait écho dans le bar. Au Prince de Galles, le luxe est affaire de détails comme en témoignent les élégantes photos de Parisiennes des années 30 qui accompagnent le visiteur dans les couloirs. SARAH CHEVALLEY

#1 LES CHAMBRES

À éviter • Un séjour bien-être. Le Prince de Galles ne possède pas de Spa même s’il met à disposition de ses clients une suite bien-être dotée d’un hammam.

5Le restaurant, La Scène, est l’espace le plus contemporain de l’hôtel.

Mobilier en ébène, grands miroirs, méridiennes en velours, mosaïques dans les salles de bain… Le style Art déco a trouvé un territoire d’expression idéal dans les 159 chambres et suites. Mention spéciale pour les suites Mosaïque du 7e étage avec leur jolie terrasse donnant sur le patio.

#2 LE RESTAURANT

Baptisé La Scène, le restaurant est l’espace le plus contemporain de l’hôtel avec une cuisine ouverte, des tables en marbre et des fauteuils en cuir blanc. Son chef, Stéphanie Le Quellec, vise l’étoile Michelin, sans renier à la convivialité qui lui est chère.

5L 5Le bar Les Heures conjugue l’élégance à tous les temps.

#3 LE BAR

D’une très belle hauteur sous plafond, couvert de fresques inspirées de Picabia, le bar Les Heures (également salle de petit déjeuner) apporte une touche un peu irrévérencieuse aux codes Art déco. On y refait le monde en sirotant un cocktail signature, comme le Paris Mule.

#4 LE PATIO

C’est la surprise de la réouverture. Bruno Borrione a transformé cet espace central décoré d’une superbe mosaïque en jardin intérieur. Des plantes exotiques apportent une note de fraîcheur, on oublie les rumeurs du triangle d’or pour un instant zen. Magique !

32

5Les suites Mosaïque ont un mobilier Art déco spécialement créé pour l’hôtel.

13 SEPTEMBRE 2013 - WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM

Photos : © Prince de Galles

L’hôtel

Guider votre client dans son choix…


Techno nomade et connecté

*Travelport met le GDS

dans votre poche

* Les plus

*Un GDS

• La mobilité L’accès mobile au GDS permet d’accéder aux réservations stockées dans le système, de créer d’autres dossiers/PNR et de les modifier.

embarqué

Travelport Mobile Agent est destiné aux agences équipées de l’un des systèmes de réservations informatisés de Travelport: Galileo, Worldspan et Apollo.

• Pour smartphones et tablettes L’application est disponible à partir des téléphones sous iOS et Android, et via les tablettes iPad et Android. L’accès éventuel depuis d’autres systèmes d’exploitation dépendra des requêtes des clients et des préférences du marché.

*En mode graphique

L’application fonctionne en mode cryptique uniquement. Autrement dit, elle ne donne pas accès à l’interface graphique des GDS.

*In English

Actuellement l’anglais est l’unique langue disponible pour ce produit. Aucune traduction n’est prévue pour l’instant, précise Travelport France.

E

n tant qu’agent de voyages, vous êtes peut-être souvent en déplacement ? Le groupe américain Travelport, qui coiffe notamment Galileo et Worldspan, a adapté sa technologie en conséquence. Avec sa solution Travelport Mobile Agent, les professionnels peuvent gérer leurs réservations à partir d’un smartphone ou d’une tablette connecté à Internet. L’application permet de consulter des dossiers (PNR) en cours, et de les modifier, via un iPad, un iPhone, un iPod Touch ou un appareil sous Android. Déjà

• Le contenu Des contenus purement GDS (voiture, avion, hôtel) sont accessibles pour l’instant. En revanche, il manque le train.

ouverte aux conseillers équipés de Galileo et d’Apollo, elle l’est aussi, désormais, aux agents Worldspan. Depuis son lancement en 2011, Travelport Mobile Agent a été téléchargée 21000 fois dans le monde. «Nous connaissons un tel succès avec cette solution que je suis persuadé qu’elle sera tout aussi appréciée des utilisateurs de Worldspan», indique Emmanuel Bourgeat, directeur général de Travelport France. L’appli reste toutefois anglo-saxonne, dans ses fonctionnalités. Il faudra sans doute prévoir quelques évolutions pour

www.Lechotouristique.com - 13 sepTembre 2013

satisfaire pleinement les conseillers français. Trois différences apparaissent par rapport à l’usage traditionnel des GDS de Travelport, qui équipent quelques centaines de points de vente dans notre pays : Travelport Mobile Agent est en anglais, en mode cryptique seulement, et sans le train qui constitue un produit important dans le loisir et plus encore dans le voyage d’affaires. « Pour l’instant, seuls des contenus purement GDS sont accessibles sur l’application mobile », précise Emmanuel Bourgeat. Linda Lainé

33


LA It LIst de…

Arnaud

© Simon Stanmore

Bertrand, 1984: naissance à Le Poët-Laval (Drôme), près de Montélimar.

2009 : BSC (Bachelor of Science) en

gestion hôtelière de l’École hôtelière de Lausanne (EHL).

2009 : fonde HouseTrip.com avec sa

1 La prochaine destina-

tion sur mon agenda

La France et Paris, en particulier, même si ce n’est pas très original. Depuis quelques années, je suis basé à Londres et comme tout Français, j’adore rentrer au pays. Je profite de mes séjours réguliers à Paris pour rendre visite à ma famille et à mes amis. © Camdelat

E Bio express compagne, JunJun Chen.

Janvier 2010 : lancement sur la toile du site HouseTrip.com.

© Fotolia

PDG et cofondateur de HouseTrip.com

2 Ma destination

de rêve

Le cratère de Ngorongoro en Tanzanie: l’endroit le plus magnifique que j’ai eu la chance de visiter. C’était lors de mes dernières vacances où j’ai eu l’occasion de découvrir la Tanzanie et de faire l’ascension du Kilimandjaro avec ma femme, JunJun, une expérience vraiment incroyable !

1

DR

© ra2 studio / Fotolia

2

3 Le livre à lire

avant de voyager

Sur la route de Jack Kerouak, bien sûr. C’est un classique incontournable de la littérature.

34

5 Mon astuce voyage

4 Mon voyage

idéal

pas cher

Peu importe la destination. Le cocktail : des sessions sportives pour vivre une aventure physique, de la culture pour nourrir son esprit et de longs moments de détente.

Réserver une location de vacances au lieu d’un hôtel! Les dernières études ont montré que les vacanciers pourraient économiser jusqu’à 60% de leur budget vacances en Europe en choisissant de réserver une maison ou un appartement plutôt qu’un hôtel.

13 septembre 2013 - www.lechotouristique.com


LES OFFRES D’EMPLOI CARRIERES 1.2.3 VOYAGES recrute pour son bureau de Paris

CHARGE DE PRODUCTION « GROUPES » EXPERIMENTE H/F Votre Job : Mise à jour et développement de notre production moyens et longs courriers pour les groupes, toutes destinations. Suivi technique. Vos qualités : Vous avez une bonne connaissance générale de l’aérien et une expérience réussie dans la production «groupes». Vous êtes à l’aise avec les chiffres. Vous maitrisez parfaitement Excel. Vous disposez d’une bonne culture générale, et de qualités rédactionnelles. Le monde du Tourisme vous passionne. Expérience souhaitée dans un poste similaire. CDI.

COMMERCIAL « GROUPES » EXPERIMENTE H/F Votre Job : développer les ventes de voyages de groupes auprès d’une clientèle de Comités d’Entreprises.

LE SALON DU RECRUTEMENT RESTAURATION HÔTELLERIE -TOURISME

Paris la Défense ❚ Espace Grande Arche ❚ 09 h 30 ❚ 18 h 30

Votre travail quotidien : prospection téléphonique, identification des besoins des clients, élaboration des devis et des programmes, participation aux salons et à l’élaboration d’actions commerciales. Vos qualités : Vous êtes rigoureux(e) et organisé(e). Vous faites preuve du dynamisme commercial nécessaire pour développer votre chiffre d’affaires et fidéliser votre clientèle. Vous aimez la vente et les challenges. Les voyages vous passionnent. Sans oublier : Anglais courant. Maitrise de Word et Excel. Mobilité pour déplacements en France et à l’étranger. Permis de conduire. Expérience souhaitée dans un poste similaire. Un portefeuille de clientèle est un vrai « plus ».

www.prestho.fr

CDI - Fixe + intéressement. Postes à pourvoir au 1er Septembre 2013 Lieu de travail : Paris 2ème

Faire parvenir votre candidature : CV, lettre de motivation, disponibilité à bernard.croise@123voyages.com

17 OCTOBRE 2013 SOYEZ EXPOSANT SUR NOTRE PROCHAIN SALON ! î Pour réserver votre stand contactez : Véronique de Fouchier - 01 77 92 93 45 vdefouchier@emploipro.fr

CONTACT COMMERCIAUX Marie Caland ■ Tèl. : 01 77 92 93 77■ mcaland@emploipro.fr Véronique de Fouchier ■ Tèl. : 01 77 92 93 45 ■ vdefouchier@emploipro.fr

Appels d’offres [30781] Avis d’Appel public à lA concurrence pouvoir adjudicateur : Vannes agglo PIBs 2 – 30 rue alfred-Kastler - Cs 70206 - 56006 Vannes Cedex Tél : 02 97 68 70 69 - e-mail : entreprises@vannesagglo.fr objectif : Création d’un parc d’attraction à sURZUR/Cession d’un terrain - appel à projets Vannes agglo est propriétaire d’un site de 10,5 ha à proximité du centre aquatique aQUagolFe en surzur. l’attractivité de ce site positionné à l’entrée de la Presqu’île de Rhuys et desservi directement par l’a82 (nanTes-BResT), constitue un lieu idéal pour l’implantation d’un équipement ludique et de loisirs que Vannes agglo a souhaité favoriser en lançant le présent appel à projets. le contexte en chiffres : Un territoire attractif : 1,2 millions de touristes par an au sein du 5e département touristique de France Un équipement existant enregistrant une fréquentation annuelle de 125 000 entrées. Un terrain de 10,5 ha à vendre caractéristiques du projet : - Parc d’attraction consacré aux loisirs et à la découverte, thématisé ou non, comprenant des activités à sensation, des activités sports/nature, complété si nécessaire par de la restauration voire de l’hébergement. - Cible familiale et fréquentation minimum attendue : 125 000 visiteurs

Organisation

Partenaires

RR RECRUTEMENT-RESTAURATION

Modalités : retrait du dossier sur simple demande aux coordonnées ci-dessus. date limite de dépôt : 18 octobre 2013 à 12 h renseignements : service entreprises - 02 97 68 70 69

Hebdo édité par GROUPE INDUSTRIE SERVICES INFO - Antony Parc 2 - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92 186 Antony Cedex - Tél.≈: 01 77 92 92 92 - www.lechotouristique.com •≈Directeur de la publication≈: Christophe Czajka •≈Directeur général délégué≈: Clément Delpirou •≈Directeur du pôle magazines spécialistes≈: Pierre-Dominique Lucas •≈RÉDACTION≈: Fax:0177929841•Directricedelarédaction≈:LaurenceRousseau,9735•≈Rédactriceenchefadjointe≈:CélinePerronnet,9730•≈Rédactriceenchefadjointeweb≈: LindaLainé,9729•≈Rédaction≈:PascaleFilliâtre,reporter(destinations,tour-opérateurs),9728/ChristophePlotard(tour-opérateurs,croisières,assurances),9726/FabriceBugnot,(Internet,transport,tourisme responsable),9727/MathildeKhlat(parcsdeloisirs,agenda,distribution,actualité),9732•≈RÉAlISATION: Chefduserviceréalisation,secrétairederédactionetrédactricephoto:CarolineMartindeLaTour •≈Premier rédacteur graphiste≈: Thierry Uhart • Infographie≈: Martine Palfray •≈Conception graphique≈: Julia Grandvuillemin / Thierry Uhart •≈PUBlICITÉ≈: Fax : 01 77 92 98 55 •≈Directrice commerciale≈: Simone Sfeir, 9709 • Directrice de la publicité : Carole Mouvet, 9710 • Chef de publicité : Frédérique Goutier, 9711 • ANNONCES ClASSÉES : OFFRES D’EMPlOI : Fax : 01 77 92 98 64 • Responsable de pôle : Marie Caland, 9377 • appel d’offres : Fax : 01 77 92 98 39 • Chef de publicité : Nathalie Chasles, 9374 • TECHNIqUE ET PRODUCTION : Directrice de la fabrication et des achats : Fabienne Couderc • Chef de fabrication : Véronique Salez • ≈MARKETING, DIFFUSION ET ABONNEMENTS : Directeur : Jean-Baptiste Alline • Abonnements : Laurence Vassor • Promotion≈: Marie-Sophie Leprince •≈Responsable marketing≈: Florence Duflos •≈Tarifs abonnements France (TVA 2,1 % incluse) •≈1 an standard : 99  HT - 1 an AGV : 75  HT •≈1 an étudiants≈: 35  TTC - Étranger≈: nous consulter • Pour la CEE préciser le numéro de TVA intracommunautaire •≈Règlement à l’ordre de l’Écho touristique •≈Service clients≈: Tél. : +33 (1) 77 92 99 14 (9h00 à 12h00 - 14h à 17h00 du lundi au vendredi) Email≈: abo@infopro.fr •≈Sauf stipulations contraires, tout document, reproduction, cliché ou photo, confié au Groupe Industrie Services Info, devra être libre de toute contrainte (y compris financière, redevance, droits...) pour lui permettre l’édition sur tout support y compris électronique •≈Une publication du groupe INFOPRO Digital •≈SAS au capital de 47 111 184 euros •≈Siret≈: 806 420 360 00117 / Code APE≈: 5814Z •≈Dépôt légal à parution. CPPAP≈: 1116 T 80945 / ISSN : 0 150 6560 •≈Impression≈: Imprimerie de Compiègne, avenue Berthelot, 60205 Compiègne cedex.

WWW.LECHOTOURISTIQUE.COM - 13 SEPTEMBRE 2013

35


Prem Plus la classe la plus confortable de sa catégorie à partir de

999 €

TTC* A/R

Bienvenue en Prem Plus, la meilleure classe premium économie du marché qui vous invite au bien-être jusque dans les moindres détails. Une cabine spacieuse et intime, de larges fauteuils en cuir pour vous détendre... Ajoutez à cela un passage à la sécurité prioritaire. Toutes les conditions sont réunies pour vous faire vivre un voyage parfait. f l yo p e n s k i e s . co m The transatlantic airline : la compagnie aérienne transatlantique

Et extra bonus exceptionnel pour un temps limité, profitez de 15,000 supplémentaires pour tout voyage A/R effectué en Prem Plus avant le 19 Décembre 2013.

*tarif aller-retour Paris - New York, toutes taxes comprises, disponible sur flyopenskies.com. Tarifs soumis à conditions et disponibilité

SWK8556 OpenSkies PremPlus_Usine Nouvelle_210 x 272.indd 1

08/09/2013 17:05

Echo 3078  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you