Page 1

No 2 – 89e année Mars-avril 201 3

Passion Montagne

Journal de la section des Diablerets Section lausannoise du Club Alpin Suisse et sous-sections de Château-d’Œx, Morges, Payerne et Vallorbe.

Club Alpin Suisse CAS Club Alpino Svizzero Schweizer Alpen-Club Club Alpin Svizzer


LE SPÉCIALISTE DE LA MONTAGNE DEPUIS 1974 MAINTENANT À LAUSANNE À deux pas de la gare de Lausanne: Le plus grand choix d’articles de montagne de Suisse, un service innovant, des conseils sportifs et des prix sympas – voici la philosophie de Bächli Sports de Montagne.

BÄCHLI SPORTS DE MONTAGNE Avenue d’Ouchy 6 1006 Lausanne Tél.: 021 864 00 20 Fax: 021 864 00 21 lausanne@baechli-bergsport.ch

AUTRES MAGASINS Zürich Berne Bâle Kriens Saint-Gall Pfäffikon Volketswil

BOUTIQUE EN LIGNE www.baechli-sportsdemontagne.ch


Locaux de la section Entrée: Rue Charles-Monnard Stamm Chaque vendredi dès 19h30 Bibliothèque Ouverte le vendredi de 20h à 21h15 Président de la section Luc Anex, tél. 021 881 28 09 e-mail : presidence@cas-diablerets.ch Secrétaire général Gérard Chessex, tél. 021 320 70 79 e-mail : direction@cas-diablerets.ch Secrétariat de la section Ouvert de 8h à 12h Eliane Ryser Tél. 021 320 70 70 – Fax 021 320 70 74 e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Rédaction e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Postfinance Compte postal: 10-1645-3 IBAN CH38 0900 0000 1000 1645 3 Gestion des membres, changements d’adresse 8h à 12h / 13h30 à 17h30 Tél. 021 635 53 27 – Fax 021 635 35 24 e-mail : membres@cas-diablerets.ch Annonces publicitaires, sponsoring et réalisation Inédit Publications Avenue Dapples 7 – Case postale 900 1001 Lausanne Tél. 021 695 95 22 - e-mail : pub@inedit.ch Tirage 4000 exemplaires

Le 19 avril 1863 à Olten était fondé le Club Alpin Suisse. Un peu plus tard, la même année, était crée la section de Lausanne dite des Diablerets. Nous étions la seule section romande, parmi les huit autres fondées la même année, les sept autres étant suisses alémaniques. Le petit nombre de membres fondateurs s’est rapidement élargi pour devenir progressivement une des grandes sections suisses du CAS. Ce qui frappe dans l’histoire déjà longue de notre section, c’est le dynamisme qui a conduit les différents comités à entreprendre la construction de cabanes, l’achat dans les années 1930 de notre immeuble de Beau-Séjour, l’organisation d’innombrables activités, courses, cours de formation, etc. Des groupes se forment, le groupe des skieurs, le groupe des photographes, des commissions se constituent pour prendre en charge des problèmes spécifiques de la gestion de la section. Partout les bénévoles sont à l’œuvre faisant preuve de disponibilité, d’initiative et d’enthousiasme. A relire cette saga, je suis quelque peu songeur. En effet, les temps ont bien changé. Malgré le fait que notre section se porte on ne peut mieux sur bien des plans (démographique, financier, patrimonial), on ne peut s’empêcher de sentir un malaise dans la gestion au quotidien de nos activités: en effet, la décision de professionnaliser la plus grande partie du travail administratif a conduit à une désaffection, encore bien heureusement partielle, de la prise en charge de responsabilités au sein de la section des Diablerets. C’est là le plus grand danger pour l’avenir du CAS, car sans le travail constant et bénévole de la part de nos adhérents, notre section va rapidement se trouver être une société de service comme une autre, avec comme seul but de prospérer sans éthique, sans partage ni fraternité, sans idéaux. Est-ce cette évolution que nous devons subir? Ou bien conscients des valeurs qui nous sont propres, sommes-nous prêts à assumer l’avenir en acceptant de nous engager? La cause est belle: c’est le maintien et le développement d’une section du CAS, comme l’ont créée et gérée nos prédécesseurs, avec ses idéaux partagés de fraternité et d’amour de la montagne? Cet anniversaire du 150e est donc l’occasion de nous retourner sur notre passé de manière à mieux imaginer un futur correspondant à nos attentes, c’est la modeste ambition de ce numéro de Passion Montagne entièrement consacré à cet anniversaire. Nous nous réjouissons de vous voir participer nombreux aux manifestations multiples organisées par votre comité en cette année jubilaire. A bientôt donc et amitiés à tous. Le président de la section Luc Anex

u

Section des Diablerets Club Alpin Suisse CAS Rue Beau-Séjour 24 Case postale 5569 – 1002 Lausanne e-mail : internet@cas-diablerets.ch Internet: www.cas-diablerets.ch

éDITo

Un bel anniversaire: Passion Montagne l’occasion de faire un bilan

Impression Courvoisier - Attinger

© D. R.

Photo de couverture Martine Roth Délai rédactionnel No 3 – 2013 23 avril 2013

SOMMAIRE numéro 2 2013    Magazine Introduction Hier  Aujourd’hui

5 6 12

Demain

14

   La vie du club Sommaire détaillé

19

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

3


TOUT UN MONDE À DÉCOUVRIR !

Regards_240x325_PUWA1492_Mise en page 1 25.09.12 10:42 Page1

ACTUALITÉ

NoUvEAU

mettez vos poubelles au régime !

la voiture qui carbure aux déchets

cartier.com

No 2 automne-hiver Fall-Winter 2012 / 2013

L E M AG A Z I N E D E L’ E F F I C I E N C E É N E RG É T I Q U E | N° 6 | pRINTEMps 2013 | CHF 5.90

EfficiEncE 21 NATURE

Jardins écologiques: écologiques : mode d’emploi !

Le magazine du Beau-Rivage Palace et de Landolt & Cie, Banquiers privés

No 2 > automne - hiver 2012 / 2013

VINEYARD

Embracing minerality

CoNsoMMATIoN D’ÉNERGIE

Nouvelle Collection TANK ANGLAISE

BRÈVES DE COMPTOIR le quotidien du Comptoir Suisse

Le magazine du Beau-Rivage Palace et de Landolt & Cie, Banquiers privés

ÉCONOMIE

la rénovation atteint des sommets

Le microcrédit selon Pierre

SYLVIE GONIN

Les clés

Landolt

de l’excellence

21

Ven. septembre

«Aventures au Comptoir Suisse» par Krum p. 7

Mur du Son sans retenue Le jour J, Thierry Meyer observe son quotidien vaudois et raconte la fête qu’il voulait offrir à ses lecteurs. p. 8

Bien manger aussi en EMS Les jeunes se forment à cuisiner pour les aînés. Entre goût et texture, une question de savoir-faire.

p. 9

Vachement sympa !

Bastian Baker réalise son rêve Il chante ce soir avec les 230 choristes devant son public lausannois. Impatient, il raconte.

p. 13

édition postnatale 2013 www.babyplanet.ch

édition prénatale 2013 www.babyplanet.ch

ÉDITION 2013 POUR LES PAPAS www.papamodemploi.ch

Papa mode d’emploi

Babyplanet

Babyplanet

De la naissance à la première bougie

Votre grossesse mois par mois

LoRoMag Le magazine de l’univers des jeux

Petit guide pratique à l’usage des nouveaux papas

Numéro 15 Printemps 2013

de la Loterie Romande

Quand Q uand le cerisier fleurit, la chance vous sourit !

200 communes 6

jeu

Arc-en-ciel

13

portrait

Café du Gros Chêne

INÉDIT PUBLICATIONS SA | Avenue Dapples 7 | Case postale 900 | CH-1001 Lausanne

T +41 21 695 95 95 | F +41 21 695 95 50 | info@inedit.ch | www.inedit.ch


intro

© Martine Roth / D.R.

La manière pour Passion Montagne de marquer  ce 150e anniversaire Nous avons beaucoup hésité, à Passion Montagne, sur la formule à adopter pour marquer notre anniversaire à la fois dignement et simplement. Nous avons finalement choisi de vous le présenter en trois volets:

 Le premier tourné vers le passé: pour ce faire nous avons demandé à quelques anciens membres de nous conter quelques épisodes de leur vie de clubiste qui les ont particulièrement marqués et qui sont assez représentatifs des valeurs véhiculées par le CAS.

 Le deuxième s’intéresse à la gestion au quotidien de notre grande section et décrit, sous la forme d’une interview, ce qu’est le travail et les soucis journaliers des personnes responsables, en l’occurrence le secrétaire général et le président.

 Le troisième est tourné vers l’avenir: en interviewant les présidents

Nous espérons que vous trouverez un intérêt à la lecture de ces différents textes. Il est évident que vos remarques et vos observations seront appréciées. La rédaction de Passion Montagne Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

u

des commissions alpines, des cabanes, de la jeunesse, conjointement aux responsables opérationnels, nous avons essayé de mettre en évidence ce qui devrait être l’essentiel de nos buts et de nos activités ces prochaines années. Savoir où l’on va est une nécessité: l’exercice est difficile mais quelques pistes ont néanmoins été dégagées.

5


hier

Un souvenir de...

Bonjour  le printemps! Le 150e anniversaire du CAS est une occasion de faire le point. Nelly, Eliane, Jeannine

C

6

© D.R.

u

ertainement que chacun des 4000 membres a des souvenirs, peut-être individuels, peut-être en équipe. Il est temps d’un retour en arrière, de témoigner le privilège vécu par de nombreux Ojiens des années 1950. C’est d’abord l’occasion de dire merci et d’exprimer notre reconnaissance à tous nos anciens qui ont fait bien vivre le Club Alpin. Ils avaient le sens du service et de l’accueil. Après soixante ans, il est étonnant et remarquable de retrouver trente-six anciens Ojiens à la dernière réunion annuelle, le 4 octobre dernier, à Solalex. Ces retrouvailles sont organisées à tour de rôle par de solides amitiés. Il vaut la peine de reprendre cette petite histoire: au Nouvel An 1949-1950, cinq Ojiens fêtaient l’an nouveau à la cabane Brunet, dans le val de Bagnes. Ils se sont alors donné rendez-vous cinquante ans après, c’est-à-dire au Nouvel An 2000. Ils étaient déjà très prudents. «Peut-être n’aurons-nous plus la santé pour monter au refuge? Alors nous fêterons ça à Champsec.» Nouvel An 2000, ils étaient tous là, avec les cinq épouses, à Lourtier, la pinte de Champsec étant fermée. Aujourd’hui, soixante-trois ans après, ils sont encore tous là et n’oublient pas ce beau témoignage de fidélité en amitié.

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Il est peut-être bon de rappeler le contexte. En 1948, l’OJ était constituée de deux groupements, l’Organisation de jeunesse du CAS, dirigée par Robert Cuche, et le Groupe de jeunesse du CSFA, animé par Martine Vietti. Peut-être semaient-ils sur une terre fertile? Il n’empêche que leur rayonnement a transmis une ligne de vie immuable, conservée au cours des ans. Le CAS a largement profité de l’apport de tout cet enthousiasme endigué par des chefs entraîneurs et disponibles. Au cours des ans, ce n’est pas moins de dix-sept membres d’honneur qui sont issus de cette souche de 1948. En plus, nombre de membres ont œuvré dans divers comités ou commissions de la section. Même d’autres sections ont profité de cet afflux de bonnes volontés. Il est vrai que cette génération vieillit et passe. Les corps ne peuvent plus prétendre à escalader des 4000, mais ils profitent encore des sommets de 2000 m, plus à leur portée. Le but actuel est de transmettre la ligne de vie de service. Le passé n’est-il pas aussi l’avenir? C’est pourquoi il faut crier haut et fort: bonjour le printemps! Il est temps de valoriser l’OJ et de lui donner la place qu’elle mérite, mais il faut aussi qu’elle accepte les règles du jeu. On ne peut accueillir nos jeunes que s’ils sont là. Mais, réciproquement, sommes-nous disponibles pour leur tendre la main, leur offrir une ligne de vie qui fait envie?


Le dicton dit: «Il vaut mieux avoir un avenir devant soi qu’un passé derrière soi.» C’est exact, mais nul ne peut prévoir les temps nouveaux. Il y a tant d’influences extérieures. A la vigne à Farinet, de nombreuses plaques et pensées interpellent notre mode de vie, notre façon de vivre. «Moi qui ai tant reçu et qui a si peu donné», signé un pèlerin en fin de vie, «Si tu savais combien le monde a besoin de toi», «Plus on donne, plus on reçoit», «Personne n’est bon à rien», «Le seul vrai bonheur est de donner du bonheur.»

Au sein du Club Alpin, toutes ces pensées peuvent répondre à notre besoin de sagesse, de traditions solides. Elles font toutes référence à des relations humaines souvent négligées. Elles ne vont pas de soi. Il faut les entretenir par des égards, des échanges, des partages, des mains tendues. Pour les nouveaux, pourquoi ne pas réintroduire la course des nouveaux membres? La notion de membre plutôt que d’adhérent? Plutôt que de les accueillir entre eux avant une réunion, les grouper après les assemblées avec une communion agrémentée d’un apéro avec les anciens?

Tout ça demande une sérieuse réflexion pour essayer de fidéliser tous ces gens qui viennent pour leur réception et qui ne reviendront plus jamais. D’autres ne se donnent même pas la peine de s’excuser. Notre civilisation est ambiguë. D’une part elle ne supporte pas la solitude et d’autre part elle s’interdit des contacts humains combien précieux. Mais nous sommes tous responsables de cette situation introduite insidieusement au cours des décennies. Que vive longtemps encore la section des Diablerets.

Un souvenir de...

Camarades! Venu en 1970 pour la deuxième fois à Lausanne, j’ai rencontré une Ojienne qui m’a amené au stamm. Mais étant trop âgé pour participer aux courses, j’ai été propulsé au rang de premier de cordée et plus tard moniteur. Emil suter 

B

Photo prise par A. Parisod en «mars 1291»... le Schwytzois.

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

© D.R.

ien soutenu par Bernard Frautschi, André Perret, Michel Millet, experts J+S, et les actuels chefs de l’époque, JeanPierre Dubois, Alex Parisod, Denis Bélaz, Philippe Roth, Michel Demenga et André Demartin, la tâche fut plus facile à accepter. Que de bons souvenirs! Fredy Beauverd, te souviens-tu du baer-club avec les ours autour du trou, inventé par Alex à la cabane Maighels? Ou, Patrick, l’orage au Miroir? Je n’en cite pas plus mais informe qu’un noyau d’anciens se rencontre encore maintenant une fois par année. Avec le temps, les camarades et les connaissances se sont multipliés: il y a les skieurs, les chaletistes, les cabanistes, les gymnastes, les «longmarcheurs». Aucune sortie ne ressemble à une autre.

7


hier

Un souvenir de...

Le 101 anniversaire du Groupe de skieurs  au Breithorn, à 4164 m e

Pour marquer son 100e anniversaire, le Groupe de skieurs, aujourd’hui dissous, a organisé en 2004 une course exceptionnelle au Breithorn de Zermatt, reportée d’un an vu  la météo. François Gindroz

L

8

© D.R.

u

a centaine d’alpinistes skieurs qui ont participé à cette randonnée hivernale, le 23 avril 2005, en gardent un souvenir inoubliable. Jeunes et moins jeunes ont mobilisé leurs forces pour atteindre un objectif commun: fêter ensemble ce centenaire par l’ascension d’un «4000» à skis.

Montée à la Brèche de Bérard en 2006.

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Prologue Trois groupes sur neuf montent dormir à la cabane de Testa Grigia, à 3479 m d’altitude. C’est l’occasion d’échanger des souvenirs, tout en pensant aux pionniers de l’époque héroïque, sans lesquels nous ne serions pas ici aujourd’hui. Le temps est splendide et le panorama époustouflant, avec le Cervin, la Dent d’Hérens, l’Obergabelhorn, le Weisshorn et tant d’autres célébrités. La soirée s’anime de palpitantes parties de cartes et de joyeuses retrouvailles. Le lendemain, nous partons tôt le matin à trois, quatre, mais par un prompt renfort, une colonne se forme du Plateau Rosa au Plateau du Breithorn et poursuit la montée vers le sommet W du Breithorn. La dernière pente se gravit par une légère courbe à gauche en finissant sur la dernière partie de l’arête W qui conduit au point culminant. Vu d’en haut, nous admirons le spectacle, à couper le souffle. Les clubistes qui ont débuté l’ascension le matin même depuis la station du Petit Cervin allongent la file des participants qui montent, irrésistiblement attirés par la beauté du sommet qui leur fait signe. Tous avancent les uns derrière les autres au rythme régulier des chefs de course. Sitôt arrivés, la vue est circulaire. L’univers de la haute montagne est grandiose. Après les bises et les félicitations d’usage, et pour faire place aux suivants, chacun entame la descente en évitant


ceux qui montent encore et toujours. Le ciel d’un bleu somptueux sourit aux éclats de soleil.

Météo cruelle! Au loin, pointent les premiers rouleaux de foehn. On aimerait pouvoir dire aux derniers de faire demi-tour. Impossible d’arrêter l’aspiration d’une telle cohorte. Il faut faire avec le changement de temps et continuer à féliciter les randonneurs qui arrivent enveloppés dans les nuages. Ils abordent sans peur, ils chaussent, ils descendent et courent se livrer aux éléments qui les attendent. L’épouvante les prend à demi descendus. Mais bientôt, malgré eux, leurs chefs les rallient. Leur courage renaît et leurs terreurs s’oublient. Sur le plateau, deux «brebis égarées» dans le brouillard appellent au secours. Tous unis, s’encourageant les uns et soutenant les autres, GPS enclenchés, dans le blizzard hurlant,

ils suivent leurs chefs vers le tunnel salvateur, pour monter dans les bennes qui les descendent en toute sécurité à Trockener Steg, vers un apéritif bien mérité, profitant du même coup de porter un toast aux organisateurs. Et comme au Club alpin la bonne humeur est manifeste, les skieurs se retrouvent à l’auberge de jeunesse pour partager dans la joie un repas convivial, en compagnie du président du CAS Zermatt, et pour y continuer la soirée en beauté, avant de faire la fête au village.

et la tempête, sans les radios qui ne passaient pas, on a usé du GPS, on a resserré les rangs, fait preuve de courage, de volonté et de solidarité. Grâce à la compétence de l’encadrement des groupes et au comportement des participants, chacun a pu vivre une aventure merveilleuse. La randonnée à ski est une passion; ce sport de montagne offre l’amitié, le goût de l’effort, le partage, bref un plaisir inégalé. Merci.

Epilogue Après trois heures passées au sommet à toucher des mains et à faire des bises, il est vrai que tous n’ont pas effectué la même course… Le Breithorn, facile par beau temps, a présenté des conditions difficiles, voire limites pour les derniers participants, épuisés. Dans le mur de foehn, dans le brouillard

© 2013 desieb.com | photo: David de Siebenthal

Publicité

s’aérer. s’équiper montagne. à Lausanne, et aussi sur notre Zermatt shop en ligne: et Vevey. shop.yosemite.ch

Yosemite Lausanne Bd de Grancy 12 1006 Lausanne 021 617 31 00

Yosemite Zermatt Bahnhofstrasse 20 3920 Zermatt 027 968 17 77

Yosemite Vevey Rue du Torrent 5 1800 Vevey 021 922 40 41


Soutenez notre fondation

Patrimoine Cabanes Alpines

Notre mission: entretenir et rénover nos

cabanes ÉE ÉXONERMENT! FISCALE

Nous contacter: 021 320 70 79 CCP: 12-291397-0


Jean-Pierre Germanier.

Un souvenir de...

La course  du désespoir Un vendredi soir d’été, il y a plus de trente ans, au local de la section.  Jean-Pierre Germanier

© D.R.

J

e cherchais un compagnon pour effectuer une course de deux jours, samedi et dimanche. En discutant avec un clubiste que je ne connaissais pas beaucoup, il me dit qu’il était partant et me proposa le Lagginhorn. N’ayant jamais fait ce sommet, j’acceptai sa proposition. J’appellerai ce compagnon, aujourd’hui décédé, par un prénom d’emprunt, Jean, par respect pour la mémoire de la véritable personne. Samedi matin, départ de Lausanne jusqu’à Saas-Grund et montée à pieds à la cabane Weissmies. Dimanche matin, nous nous sommes levés avec les premiers alpinistes et départ très tôt, car nous avions prévu être de retour à la cabane vers 14 h. Il faisait grand beau. La montée se déroula normalement, sans problème. A 10 h 15, nous étions au sommet. Tout seuls, personne à l’horizon. On s’installa pour la pause. Au bout d’un moment, mon ami Jean, assis sur son sac, se leva et se désencorda. A ma surprise, il se rassit, la tête baissée, fixant ses souliers. Je lui demandai alors pour quelle raison il avait enlevé la corde, car il était hors de question que l’on descende sans être encordé. Il eut cette

hier

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

u

réponse surprenante qui, aujourd’hui encore, me hante: «Jean-Pierre tu peux descendre, moi je reste car j’ai décidé de mourir ici!» Au début, je crus à une plaisanterie de sa part, mais hélas, rapidement, je compris qu’il était déterminé. Nous n’avions pas de moyen de communications, pas de radio ni bien sûr de portables, ceux-ci n’existant pas encore. Que faire? Je ne pouvais pas l’abandonner à 4000 m, tout seul, de peur qu’il mette à exécution ses paroles, sitôt que je fus parti chercher des secours. J’entrepris alors une longue discussion avec lui, qui fut en fait un monologue. Je lui expliquai que la descente tout seul était dangereuse, qu’il fallait poser des relais, etc. On était partis à deux, nous devions rentrer à deux. Il ne réagissait pas. Je commençai sérieusement à prendre du souci. Puis, tout d’un coup, il se leva et me dit: «D’accord Jean-Pierre, on redescend, mais tu m’assures sec dans les passages de neige et de glace.» J’ai dû me retenir pour ne pas hurler de joie, pour deux raisons: premièrement Jean acceptait de redescendre et deuxièmement il craignait les passages neigeux, ce que je traduisais par: il n’est plus prêt pour faire le grand saut. Il fallait partir tout de suite. Cependant, j’avais encore quelques craintes car je ne savais pas trop comment Jean réagirait une fois engagé dans la descente. Certes, la première pente neigeuse n’est pas raide mais plutôt impressionnante vu sa longueur. J’optai pour un assurage maximal, corde fixe avec prussik et relais tous les trente mètres. Une fois le premier relais installé, Jean commença à descendre à reculons: il prenait soin de bien tenir son prussik et, de l’autre main, de bien planter le piolet, il assurait encore avec les crampons dans la neige dure, avant chaque pas. Arrivé à l’approche du bout de la corde, là où j’avais fait un gros nœud, il s’arrêtait et m’assurait sur son piolet. Je le rejoignais, faisais un ancrage et Jean repartait. Ainsi de suite jusqu’au bas de la pente où on arrivait sur la partie rocheuse. Jean me proposa d’inverser la cordée, lui en deuxième et moi devant. J’acceptai bien sûr, car cela m’indiquait qu’il reprenait confiance et qu’il allait de mieux en mieux. Le reste de la descente se fit sans problème. A 17 h, on arrivait à la cabane Weissmies et, après un court arrêt, on continua sur Saas-Grund que l’on atteignit la nuit tombante. La rentrée sur Lausanne se fit dans un grand silence...

11


aujourd’hui

Situé au premier étage du bâtiment de la section, à la rue Beau-Séjour, l’accueillant bureau du secrétariat gère toute la vie administrative du club.  Rebecca Mosimann Comment fonctionne le secrétariat? Gérard Chessex: J’occupe le poste de secrétaire général depuis trois ans à 50%. Le secrétariat est responsable de toute la gestion administrative de la section, que ce soit la correspondance, les rapports avec les sous-sections mais aussi les demandes extérieures. On suit également plusieurs projets spécifiques, comme le nouveau système d’inscription en ligne pour les courses, le magazine Passion Montagne ou encore l’introduction d’un nouveau système de comptabilité. Eliane Ryser gère plus particulièrement les affaires quotidiennes et, de mon côté, je m’occupe des les dossiers à long terme. Je suis l’interface opérationnelle entre le comité et l’ensemble de la section. Aujourd’hui, j’ai fait de ma passion pour la montagne ma deuxième activité. Et j’aime la variété de ces tâches.

© D.R.

u 12

Gestion au quotidien de la section

Gérard Chessex.

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Luc Anex: Gérard et Eliane gèrent le quotidien de manière indépendante. Le secrétariat est le pivot de la section. Il joue un rôle central car il ne s’occupe pas d’un chiffre d’affaires comme dans une entreprise classique mais du plaisir de la pratique des sports de montagne. Le rôle du président est aussi d’être là pour dire merci et pour valoriser l’engagement de toutes ces personnes. Je suis très reconnaissant envers cette équipe car elle est très disponible. L’ambiance est visiblement cordiale. Luc Anex: Effectivement, elle est chaleureuse. Eliane et Gérard s’entendent bien et c’est très précieux. Nous formons un bon triumvirat. Qui sont vos principaux interlocuteurs? Gérard Chessex: Ils sont nombreux. Il y a d’abord les 4200 membres de la section, mais aussi toutes les commissions, les sous-sections et le trésorier. Tout le monde doit être satisfait et, pour cela, il faut faire preuve de disponibilité. Nous sommes des généralistes qui devons être performants dans chaque domaine. Nous gérons autant des aspects marketing, des demandes de construction ou de financement que des situations d’urgence comme un bloc de pierre qui est tombé sur le toit d’une cabane ou encore les travaux de la grande salle. Notre priorité est le bon déroulement, sans heurts, de la section. Ce qui implique une grande diversité d’actions. Luc Anex: Toutes les situations doivent être gérées au quotidien et ne peuvent pas être remises au lendemain. Souvent, des personnes arrivent au secrétariat pour poser des questions ou faire part de remarques diverses. Pour faire face à tous les imprévus, je suis ravi que Gérard soit très à l’aise dans les contacts humains. Est-ce que le travail du secrétariat a beaucoup changé ces dernières années? Gérard Chessex: Le volume des tâches a passablement augmenté, car une partie de ce qui était réalisé à l’époque


Comment gérez-vous l’équilibre entre la professionnalisation du secrétariat et l’engagement bénévole des membres? Gérard Chessex: La survie du club dépend à long terme de l’engagement des bénévoles. Paradoxalement, c’est pour pallier ce manque, que le club a professionnalisé mon poste. Notre principal défi aujourd’hui est de maintenir le bénévolat et plus spécifiquement celui des chefs de courses. Nous devons trouver le moyen de les motiver

afin qu’ils éprouvent de la satisfaction dans la tâche à accomplir. Luc Anex: Nous encourageons les bénévoles qui interrompent leur activité à trouver eux-mêmes un remplaçant. Le maintien d’une haute compétence des bénévoles est nécessaire à la survie sans «à-coups» de la section. Le passage du témoin dans les meilleures conditions est un passage obligé. Le secrétariat permanent devrait permettre ce passage exigeant.

Les grands chantiers de ces dernières années  Reprise de la comptabilité dans

© D.R.

le cadre de la section, introduction d’un nouveau plan comptable, mise en place d’un nouveau logiciel de comptabilité et suivi; Luc Anex.

par des membres bénévoles a été redistribué au secrétariat. La professionnalisation du poste de secrétaire général assure désormais une sécurité et une régularité dans la gestion du quotidien. Luc Anex: Le poste de secrétaire général demande beaucoup d’investissement personnel.

 élaboration d’un nouveau concept de journal pour la section appelé Passion Montagne, introduction et suivi en continu de ce moyen de communication avec nos membres;

 élaboration d’une Newsletter appelée Flash-Info;

 création de la Fondation Patrimoine cabanes Alpines;

 implication dans le projet Métamorphose;

 mise en place et suivi du projet d’introduction du logiciel d’inscription en ligne Go2top;

 suivi de différents gros chantiers dans le cadre de notre bâtiment de la rue Beau–Séjour (rénovation de la grande salle, mise en place de la gestion électronique des clés de nos locaux, etc.);

 révision des statuts de la section;  mise en place et suivi des manifestations du 150e anniversaire.

 vente du terrain de Gryon;

Publicité

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

13


demain

150 ans, et demain? Moment idéal pour faire le point sur ce qui a été accompli, un anniversaire est aussi une aubaine pour s’interroger sur l’avenir et les directions à prendre pour perdurer.  Vincent Gillioz

L

e CAS Diablerets n’échappe pas à la logique de la remise en question. Et la célébration du 150e anniversaire impose au comité de réfléchir sur les défis qui l’attendent ces prochaines décennies. Avec ses 4200 membres, la section et ses quatre sous-sections, est la cinquième plus grande section du Club Alpin Suisse. Les attentes et les ambitions des cotisants sont aussi diverses que les personnes qui composent le club, ce qui rend la tâche du comité complexe. Tantôt prestataire de service, tantôt organisateur d’événement, tantôt propriétaire foncier, le CAS porte de multiples casquettes, qui requièrent à chaque fois des compétences bien spécifiques. L’évolution du milieu associatif ainsi que celle du monde des loisirs, où l’offre est en perpétuelle croissance, sont des points sur lesquels le club doit rester particulièrement attentif, afin de s’adapter aux changements.

14

© Julien Rousset – Fotolia

u

Un monde de loisirs La définition et la formalisation des défis sont une des priorités du comité central, qui doit toujours s’assurer que ses membres tirent à la même corde. La tâche n’est pas aisée, et la confrontation du poids des traditions — particulièrement important au CAS — face à une demande en pleine évolution constitue proba-

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

blement le principal enjeu. «Nous gérons une activité de loisirs, à laquelle les gens s’adonnent par plaisir, relève Luc Anex. Nous nous devons d’apporter des réponses appropriées à cet environnement particulier. Les recettes du management d’entreprise ne sont pas toujours applicables, car nous ne sommes pas dans une logique de rendement. »

Engagement et bénévolat Contrairement à de nombreuses associations, le CAS Diablerets n’est pas confronté à des problèmes de recrutement, et le nombre de membres est toujours en croissance. Les nouveaux arrivants compensant largement les démissionnaires et les décès. Cette situation, apparemment réjouissante, ne règle toutefois pas la question des bénévoles qui sont de plus en plus difficiles à atteindre. «Il n’est pas aisé de trouver de


nouveaux chefs de courses», précise le secrétaire général Gérard Chessex. La question n’est certes pas encore trop préoccupante, et ce sont toujours autour de 500 sorties qui sont organisées annuellement. Mais il importe de rester très vigilant sur ce point en cherchant des pistes pour valoriser le mieux possible ceux qui s’engagent.

© François Gindroz

La complexe question des cabanes Le fait d’être propriétaire foncier de plusieurs cabanes et refuges confère aux sections du CAS une situation particulière. Héritage d’une autre époque, ce patrimoine immobilier doit souvent faire l’objet de rénovations importantes et coûteuses. Les montants à engager vont bien au-delà des budgets, qui ont d’ailleurs longtemps été inexistants. Pour l’heure, seuls les subsides de l’association faîtière suisse et les dons de mécènes de la section, permettent d’envisager des travaux appropriés. Le système fonctionne et la direction parvient toujours à débloquer les fonds nécessaires. Mais la situation n’est pas économiquement durable et impose une réflexion basée

sur le long terme, qui puisse par exemple envisager des provisions immobilières. Dans ce but, la Fondation Patrimoine Cabanes Alpines a été créé par la section en 2011.

Quelle offre de service Si le prestige et l’aspect associatif restent toujours les principales motivations pour adhérer au CAS Diablerets, force est de constater que de plus en plus de monde rejoint le club pour consommer des courses ou de la formation. «On remarque par exemple que les participants aux courses ne restent plus systématiquement pour boire un verre après la sortie. Ce qui témoigne d’un changement d’état d’esprit», relève encore Gérard Chessex. Face à cette situation, il est bien sûr possible de regretter le bon vieux temps et de se lamenter sans agir. Le comité central préfère pour sa part s’adapter et réfléchir à son offre afin d’être au plus près de la demande, tant des nouveaux arrivants que des anciens. «C’est la manière d’attribuer nos ressources, en temps et en argent, qui doit être repensée. On dépense parfois beaucoup pour

20 personnes d’un côté, et pas assez pour 100 de l’autre. Nous allons devoir optimiser ces ressources.» Ces points ne sont que quelques exemples des défis que le comité s’apprête à relever ces prochaines années. Le succès dépend entre autres de l’adaptation des structures organisationnelles au goût du jour, en recourant par exemple plus systématiquement au web pour certaines tâches. La résistance au changement de la part de l’ancienne génération constituera peut-être la plus grande difficulté à franchir et il n’est pas question de faire passer une quelconque idée en force. L’avenir du CAS Diablerets doit être envisagé en faisant adhérer la majorité des membres aux stratégies de long terme. Le challenge est de taille, mais pas insurmontable. Le club compte bon nombre de membres motivés, de compétences et des finances saines, ce qui est une force en soi. «Nous devons simplement penser à notre évolution, pour continuer à être un lieu de rencontre privilégié des passionnés de montagne de notre région», conclut Gérard Chessex, naturellement optimiste face à l’avenir. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

15


demain

Quel avenir pour les cabanes? «Les temps ont changé, les gens qui pratiquent la montagne aussi»: tel est le constat que pose Patrik Troesch, président de la commission des cabanes à la section Diablerets du  CAS depuis janvier 2012. Sylvie Ulmann

I

© D. R.

u 16

Et demain?

l poursuit: «Les randonneurs sont plus nombreux, tout comme les familles et les femmes. Leurs exigences en matière d’accueil et de confort sont très différentes de celles des «vrais» alpinistes habitués à la rudesse des conditions de séjour, qui se font plus rares sur les sentiers.» Certaines cabanes ont donc pris les devants, comme celle de Moiry, laquelle a installé des douches pour répondre aux attentes de ce nouveau public. A la section Diablerets, qui en gère cinq plus un bivouac, la question s’est posée de rénover la Rambert. Un concours d’architecture a été organisé, un projet retenu, mais les fonds nécessaires à la réalisation n’ont pas été débloqués. Malgré cet échec, Patrik Troesch continue à réfléchir au développement d’une idée. Autre problème, la rentabilité des sites, notamment liée à leur accessibilité. «La façon de réaliser une course a évolué ces dernières années», relève notre interlocuteur. Ce changement est particulièrement visible à l’A Neuve: «Bien qu’elle soit située sur la traversée A Neuve – Saleinaz – Trient, la fonte des glaciers et du permafrost ont rendu le passage des cols dangereux en été. En hiver, on y faisait halte pour accéder à la Grande Lui, mais aujourd’hui, cette course se réalise en une seule journée. Résultat, les alpinistes s’y arrêtent pour boire un verre, mais n’y passent plus la nuit.» A la clé, bien sûr, un manque à gagner et un bilan dans le rouge pour l’A Neuve. «La seule à ne rien coûter à la section est Trient», relève-t-il. Elle bénéficie de sa localisation sur l’itinéraire de la Haute Route, qui la rend incontournable. Orny, géographiquement proche, souffre pour sa part de sa situation à l’écart de ce circuit très fréquenté. Elle a su tirer son épingle du jeu grâce à son accessibilité, facilitée par un télésiège et un bon chemin, et surtout grâce à l’installation de nombreuses voies d’escalade. Celles-ci donnent aux visiteurs, familles comprises, un excellent aperçu de la pratique de la haute montagne. «Cela lui a permis de vivre sur des cours proposés par Jeunesse et Sport, les guides, l’armée et le Club Alpin», souligne Patrik Troesch. Mais aujourd’hui, malgré tous les efforts du couple de gardiens, le taux de remplissage de cette cabane est en berne. Pour éviter une dégradation budgétaire, un remaniement profond s’impose dans la gestion de ce patrimoine. Différentes pistes sont envisagées, s’inspirant de celles esquissées par la

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

section neuchâteloise du CAS. Elle a opté pour l’autogestion à Saleinaz, qui souffre aussi d’une baisse de fréquentation. «Un tournus de gardiennage entre bénévoles a été mis sur pied et fonctionne très bien», relève-t-il. Un modèle qui ne serait bien entendu pas applicable sur tous les sites: «La réflexion doit se faire au cas par cas.» Cette question ne préoccupe pas uniquement la section Diablerets, mais le CAS dans son ensemble: le comité central met actuellement au point une grille d’évaluation qui devrait permettre de cerner l’orientation de chaque site — est-il davantage tourné vers l’hôtellerie ou la haute montagne? — et le modèle de rémunération lui correspondant idéalement. «Le Club offre un outil de travail aux gardiens, il est important qu’ils aient du plaisir à l’utiliser», conclut-il.


Et demain?

Les activités du CAS vont-elles évoluer ces dix prochaines années? Pour Marc Gilgen, président de la commission d’alpinisme, aucun changement majeur n’est à prévoir dans les activités du Club ces prochaines années.  Sylvie Ulmann

© D. R.

«D

ans dix ans, les 90% des activités proposées seront sans doute les mêmes qu’aujourd’hui», résume-t-il. Alpinisme, escalade, ski, randonnée devraient donc rester au cœur du Club. Mais Marc Gilgen est convaincu que cette offre peut encore s’élargir et s’étoffer, notamment dans des disciplines comme la cascade de glace, la raquette, le ski de fond ou encore le VTT. «On pourrait aussi imaginer davantage de sorties en ski alpin ciblées pour donner sur piste des techniques pouvant être utilisées en rando, ce qui est d’ailleurs déjà le cas avec les cours de ski», explique-t-il. Il s’agit toutefois de ne pas marcher sur les plates-bandes d’autres organisations, comme les ski-clubs, en proposant des activités trop similaires. C’est davantage au niveau de la planification que les évolutions majeures seront à chercher, de même qu’au niveau du matériel et de la sécurité. «Les outils et les moyens permettant au chef de courses de préparer la sortie et de s’informer seront de plus en plus nombreux. On y gagnera en autonomie, mais en contrepartie, il faudra apprendre à trier et à interpréter l’information. Et cela ne remplacera jamais la formation et l’expérience de la montagne», relève-t-il. Cette évolution du domaine de la communication va de pair avec celle des attentes

en termes de réactivité et de simplicité. n mouvement que la section a suivi en lançant ce début d’année son outil d’inscription en ligne. Son but: faciliter la gestion des inscriptions pour les participants comme pour les organisateurs. Par ailleurs, le bénévolat ayant du plomb dans l’aile, le club réfléchit à d’autres façons d’alléger la charge de ses chefs de courses. Parmi les pistes envisagées, un possible allègement de leurs frais, qui pourraient être répartis entre les participants au lieu de rester à leur charge, sans aller toutefois jusqu’à instaurer des courses payantes: «Cela nous ferait entrer dans une relation guide-client et ce n’est pas ce que nous recherchons. Le bénévolat doit avoir du sens et, de ce point de vue, nos valeurs — amitié et solidarité en tête — doivent demeurer, dans un monde où le chacun pour soi et la consommation individuelle dominent», conclut Marc Gilgen. Autre aspect, suivre au plus près les besoins et les désirs des participants. «Nous cherchons aussi à étoffer le programme pour aller dans ce sens. L’outil d’inscription en ligne va permettre d’analyser plus finement le programme annuel. Il nous donnera accès aux inscriptions effectives ainsi qu’aux défections, et ces informations seront accessibles avant et

après la course.» Une bonne façon de voir si l’offre correspond à la demande. Ensuite, pourquoi ne pas gérer de façon purement informatique le programme annuel, alors qu’il est actuellement concocté en automne déjà pour l’année suivante? «Nous pourrions le mettre sur pied et le faire évoluer en cours d’année. Cela nous permettrait de tenir compte au mieux des conditions et de donner plus de souplesse aux chefs de courses, tout en maintenant nos processus de validation. Au risque toutefois de voir un programme trop léger faute de propositions!» Enfin, la vie du club va aussi évoluer. «Nous sommes en train de nous demander comment rendre les événements plus attrayants. Pour le moment, nos soirées mélangent accueil des nouveaux membres, informations diverses et conférences. Mieux vaudrait en organiser moins, mais plus ciblées, quitte à mettre sur pied un événement spécial chaque année avec une pointure de la montagne, ce qui permettrait de faire parler du club par le bouche-à-oreille et, pourquoi pas, dans la presse.» Une bonne piste pour faire évoluer l’image du club... Dans cette perspective, la section fait son possible pour tenir son matériel à jour. Elle vient ainsi de se doter de quinze DVA de toute dernière génération, à disposition des membres. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

17


demain

Promouvoir la montagne auprès des jeunes Pour Nicolas Simon, président de la Commission jeunesse, «la montagne n’a pas besoin de promotion, le bloc et le ski freeride notamment ayant énormément de succès chez les jeunes; c’est le Club Alpin qui a besoin de publicité».  Sylvie Ulmann

S

© D. R.

u 18

Et demain?

i AJ (10-15 ans) et OJ (15-22 ans) réunissent quelque 300 membres, seule une petite partie d’entre eux est active. «Il y a trois ou quatre ans, il n’était pas rare de devoir annuler une course faute d’un nombre suffisant de participants», se rappelle-t-il. Pour faire connaître le club et en améliorer l’image chez ses contemporains, le comité de la Commission jeunesse poursuit les mesures prises par ses prédécesseurs et tâche d’en mettre de nouvelles sur pied. Message: «Au CAS, nous offrons un encadrement de qualité, dans une super ambiance, et pour des prix accessibles à tous.» Bien entendu, promouvoir le groupe à toutes les soirées d’accueil des nouveaux membres est important, mais cela ne suffit pas. Il faut aussi tenir compte des disponibilités des jeunes et de leurs envies. Sur le terrain, cela se traduit par une attention portée aux détails: «On évite par exemple d’organiser une semaine de camp d’été en même temps que Paléo», souligne Nicolas Simon. Dans le même esprit et partant de l’observation que les 15-25 ans privilégient d’autres activités le vendredi soir, le stamm qui avait lieu ce jour-là a été supprimé il y a quelques années déjà, les inscriptions se faisant dorénavant par internet. «Et cela fonctionne très bien», se félicite-t-il. Reste que «malgré leur intérêt très marqué pour la montagne, beaucoup ont d’autres activités, sont aux études... Pour qu’ils participent de façon régulière, il faut sans cesse leur rappeler ce que nous organisons en leur envoyant des mails et en alimentant notre page Facebook», explique-t-il. Ensuite, histoire que ceux qui participent aux activités aient envie de revenir et d’en parler à leurs amis,

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

la Commission jeunesse place la barre très haut au niveau de la qualité de l’encadrement et du matériel. Il tient aussi à proposer un programme de formation continue de bonne qualité pour motiver les moniteurs, car les groupes Jeunesse n’échappent pas au problème de la relève, auquel l’ensemble du club est confronté. «Nous leur avons par exemple proposé un cours de sauvetage axé spécifiquement sur la prise en charge médicale des victimes d’avalanches avec Air Glaciers qui a très bien marché», relève-t-il. Dans cette même optique, il a réussi à obtenir le remboursement d’une partie des cotisations des moniteurs actifs — les CHF 110.– revenant à la section. Et il a la chance d’être entouré de quelques camarades très motivés, certains ayant, comme lui-même d’ailleurs, pour projet d’entreprendre la formation de guide une fois leurs études achevées. La Commission jeunesse a également décroché un budget pour renouveler le matériel. Il est important de ne pas leur prêter du matériel vétuste, car c’est aussi l’image du club qui se joue ici. Mais la Commission jeunesse n’est pas au bout de ses peines, car il est de plus en plus difficile d’obtenir des subventions de la part de J+S «Nous avons dû augmenter le prix des sorties et notre déficit», soupire Nicolas Simon. Ce qui coûte cher? Notamment l’hébergement et les guides, qui assurent la sécurité chez les AJ et parfois à l’OJ. Mais pas question de faire des économies à ce poste, la sécurité est la priorité absolue de la Commission jeunesse. Au niveau des perspectives, celle-ci s’est donné pour l’instant comme but de former un noyau de jeunes passionnés afin de créer une saine émulation et pérenniser les activités du groupe.


la vie du club

Bulletin de la section

© D. R.

Sommaire Mémento avril-mai 2013 Rapport du président de la section Les comptes 2012 Bilan Immeuble  Exploitation Chalets  Cabanes Les rapports 2012 Trésorier Vérification des comptes Commission financière Préservons notre mémoire Recherche adjoint/e Résultat du concours de photos Nouveaux membres Décès Les sous-sections Morges Payerne Vallorbe Château-d’œx Les rapports Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

20 21 22 22 23 23 24 24 25 25 26 26 27 28 28 29 31 31 32 34 19


la vie du club Assemblée générale de printemps Mercredi 24 avril 2013 à 20h

de avril à mai 2013

Ordre du jour

Mercredi 24 avril 

1.

à 18h: réunion avec les présidents des groupes et des commissions. à 20h: assemblée générale de printemps (voir ordre du jour ci-contre).

Mercredi 8 mai à 20h: soirée familiale avec la Musique d’Anzeinde. Projection du dernier film de Samuel Monachon «Retour aux sources».

Mercredi 15 mai à 18h: soirée des membres d’honneur à la Tour de Gourze.

Samedi 25 mai  dès 19h: repas du 150e au Casino de Montbenon (voir encadré).

Samedi 25 mai, dès 19h, Repas du 150e au casino de montbenon Un apéritif et un grand repas nous réuniront à la salle des fêtes du Casino de Montbenon à Lausanne. Cosette, Jacky Baudat et leur équipe nous proposent: Terrine de foie gras aux pommes dans son bocal Entrecôte double Fagots de haricots et tomate provençale Gratin à la crème Planchette de fromages de la région Ballon aux noix et aux abricots Mousse chocolatée fraises et rhubarbe et sa farandole de fraises marinées au basilic Café ou thé La soirée animée par l’Orchestre Flash’Night composé de plusieurs musiciens permettra, à ceux qui le désirent, de danser jusqu’à... pas d’heure... Inscrivez-vous rapidement car nous ne pouvons accueillir plus de 200 personnes: www.cas-diablerets.ch/inscription-150eme.htm Un T-shirt souvenir sera offert à chaque participant!

20

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Accueil, désignation des scrutateurs et adoption de l’ordre du jour.

2. Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale d’automne du 28 novembre 2012. 3. Informations diverses du comité. 4. Informations des commissions, des groupes et des sous-sections. 5. Discussion et approbation du rapport 2012 du président de la section. 6. Discussion et approbation des comptes 2012 de la section, des rapports du caissier, des vérificateurs des comptes et de la commission financière. 7. Discussion et approbation des rapports 2012 des commissions, des groupes et des sous-sections. 8. Proposition de préservation du patrimoine de la section – Robert Pictet 9. Election de la commission des vérificateurs des comptes pour l’exercice 2013. 10. Divers et propositions individuelles.

Tous les rapports d’activité 2012 sont lisibles sur le site internet et à disposition des membres pour lecture au secrétariat. Les rapports du président, du caissier, des vérificateurs des comptes, de la commission financière et des sous-sections sont publiés dans ce numéro de Passion Montagne. © D. R.

Mémento


Rapport du président de la section des Diablerets du CAS 2012 C’est pour la troisième fois que je prends la «plume» pour rédiger le rapport d’activité de la section en tant que président. Réélu pour une année lors de l’assemblée d’automne, j’aurai donc l’occasion de renouveler l’exercice l’année prochaine encore... Comme les années précédentes, le travail n’a pas manqué, mais l’ensemble du comité et du secrétariat y ont fait face avec courage et enthousiasme. D’ores et déjà un grand merci à eux tous! Il est toujours difficile de résumer de manière courte mais tout de même complète l’activité de toutes les commissions, groupes et autres structures de la section! Je vais essayer d’en faire tout de même l’énumération:  Après le refus de l’assemblée générale d’automne 2011 d’accepter la proposition de nouveaux statuts, un groupe de travail s’est mis en route pour rédiger un texte qui permette de rassembler une majorité de membres lors d’une prochaine assemblée. C’est finalement à l’unanimité que cette nouvelle rédaction a été acceptée lors de l’AG de printemps 2012. Merci encore à tous ceux qui ont contribué à ce succès!  La mise en exploitation du programme d’inscription des courses en ligne, Go2top, s’est faite un peu dans la douleur, comme c’est malheureusement souvent le cas lors de la mise en œuvre d’un programme informatique complexe. Le secrétariat, mais également la commission alpine (un grand merci à Clark Gabler qui y a passé un nombre d’heures incalculables), les chefs de courses, ont tous été fortement sollicités, malgré l’appui constant de l’entreprise Quod conceptrice du programme sur la base du cahier des charges établi par la CA et la commission Web (merci également à Gervais Chappuis). Actuellement le programme tourne bien, malgré quelques maladies de jeunesse résiduelles. Ces prochaines années, on devrait pouvoir bénéficier grandement de cet excellent outil de travail.  La mise au point des festivités de notre 150e anniversaire a également été très chronophage. J’espère que ce programme plaira (vous avez tous reçu avec Passion Montagne le flyer donnant le détail de ces manifestations). Je vous encourage à vous inscrire rapidement si vous voulez prendre part à ces activités.  La vente du terrain de Gryon a également été finalisée en 2012 et la somme reçue devrait nous permettre d’envisager plus sereinement les investissements futurs pour nos cabanes.

 La grande salle de la section a fait l’objet, pendant l’été 2012, d’importants travaux de rénovation qui ont perturbé les stamms du vendredi soir pendant deux mois. L’avantage, c’est que ces travaux sont terminés et que rien n’est prévu ces prochaines années.  Une réflexion du comité concernant l’avenir de nos archives a été conduite avec notre responsable hyperdévoué et compétent, Robert Pictet. L’impossibilité de trouver, au sein de la section, la relève indispensable pour gérer, dans le futur, nos riches archives a conduit le comité avec l’approbation du responsable à choisir une solution externe à ce problème. Elle fera l’objet d’un point à l’ordre du jour de la prochaine AG de printemps. Quelques soucis en fin d’année 2012:  Le nombre des courses offertes à nos membres pour 2013 a diminué de 20%. Espérons que cette tendance n’est que transitoire et que nos chefs de courses vont de nouveau nous proposer de belles excursions l’année prochaine. Relevons que Go2top permet, sans difficulté, de rajouter des courses durant toute l’année. Donc les amateurs ne doivent plus se contenter de regarder le programme des courses, mais également voir en ligne si de nouvelles propositions sont offertes!  La collaboration avec la maison Inédit pour Passion Montagne va se terminer durant 2013. De nouvelles collaborations doivent être recherchées pour permettre à notre journal, bien apprécié de nos membres, de poursuivre son activité. Pour conclure j’aimerais également manifester toute ma reconnaissance à l’égard de tous ceux qui, dans notre section, assument une responsabilité bénévolement. Ils contribuent à faire du CAS les Diablerets un organe vivant où le partage de notre amour de la montagne permet de nous épanouir! Un merci tout particulier  à mes collègues du comité;  aux comités des sous-sections de Morges, Payerne, Vallorbe et Château-d’Œx;  aux responsables des quinze commissions et groupes de la section;  aux gardiens de nos cabanes et à leurs préposés ainsi qu’aux responsables des chalets;  aux chefs de courses;  aux membres de la station de secours de Château-d’Œx. Vive le CAS et la section des Diablerets et ses 150 ans! Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

21


la vie du club comptes 2012 BILAN AU 31 décembre 2012 31.12.12 CHF

31.12.11 CHF

1’149’929 21’923 2’020 20’605 1’194’477

33%

837'178 19'982 3'991 59'545 920'696

31%

69%

ACTIFS Liquidités Créances Stocks Actifs transitoires Total Actifs circulants Titres Mobilier, logiciels et installations Immeuble Cabanes Chalets Terrains Total Actifs immobilisés

10’003 24’003 1’884’000 225’005 232’000 2 2’375’013

67%

10'003 5 1'884'000 255'005 232'000 3 2'381'016

Total Actifs

3’569’490

100%

3'301'712

100%

144’301 144’301

4%

122'178 122'178

5%

1’224’037 248’000 1’472’037

41%

1'205'954 280'000 1'485'954

48%

Provisions immeubles Provisions réinvestissement Provisions

469’000 517’000 986’000

28%

449'000 294'000 743'000

21%

Fonds des cabanes Fonds Jeunesse Fonds Alpages Fonds Buvette Autres fonds Fonds

325’000 45’443 42'000 15'500 72’500 500’443

14%

325'000 45'443 42'000 15'500 57'500 485'443

13%

Fortune initiale Résultat au bilan Fortune de l'association

465’137 1’572 466’709

13%

463'436 1'701 465'137

13%

3’569’490

100%

3'301'712

100%

PASSIFS Créanciers et transitoires Dettes à court terme Hypothèque Crédits LIM Dettes à long terme

Total Passifs

Loyers Loyers section Total des produits Conciergerie Services industriels eau + électricité Assurances Honoraires de gérance Frais divers, émoluments et taxes Intérêts hypothécaires - Frais Impôts directs et fonciers Charges courantes Entretien Résultat immeuble

22

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

2012 CHF

2011 CHF

200’913 35’840 236’753

201'698 35'840 237'538

9’140 5’038 5’343 17’770 1’185 34’608 24’989 98’074

9'136 5'936 5'581 18'794 7'448 46'391 31'870 125'157

19’123

37'914

119’557

74'467

© Bryan Mullennix - Fotolia

Résultat immeuble


COmpte d’exploitation 2012 2012 CHF

2011 CHF

Cotisations nettes Locations de salles Recettes diverses et dons Bénéfice net Vente Gryon Intérêts produits financiers Total des produits

351’301 20’074 2’187 228’523 920 603’005

341'038 19'989 2'937

Frais d'administration et de gestion Frais de locaux Programme des courses Journal Conférences, soirées, événements Frais de la section

190’642 147’207 9’353 18’152 8’150 -373’504

166'302 171'817 5'395 16'078 9'035 -368'627

Alpinisme Jeunesse Alpage Buvette Bibliothèques Archives Gymnastique Subsides aux groupes Résultat des activités de la section

4’405 9’420 -3’189 -833 1’842 4’468 1’499 3'300 -20’912

5'400 2'229 2'101 -1'164 7'938 522 135 3'300 -20'460

Cabanes Chalets Immeuble Beau-Séjour Résultat des immeubles de la section

-51’706 8’514 119’557 76’364

-48’400 14'641 74'467 40'708

Résultat avant amortissements et allocations aux fonds

284’954

16'701

Amortissements Allocations aux fonds Résultat

25’382 258’000 1’572

15’000 1'701

Attribution au fonds des cabanes Attribution au fonds d’entretien des immeubles Attribution SE Gral Attribution provisions réinvestissements Attribution fonds 150e Total allocations aux fonds

– 20’000 5’000 223’000 10’000 258’000

50’000 – 5’000 – 10’000 65’000

1'116 365'081

Résultat des chaletS Nuitées et boissons Dons et recettes diverses Produits bruts

Barraud

Borbuintze

Total

2011

2012

2011

2012

2011

2012

2011

6’686 81 6’766

7'520 321 8'678

18’984

25'483

18’984

26'183

12’843 74 12’917

12'567 74 13'432

38’513 155 38’668

45'570 1'020 48'294

1’417

413

270

270

1’687

683

6’766

8'678

17’567

25'770

12’647

13'162

36’981

47'611

800

800 927

800 2'617

800 1’487

800 42

2'400 2’414

1’978

2'703

2’050

116

2'781 2’961 689 1’256

2'781 1'442 1'478 1'850

4'079 1’499 117 672

4'079 1'586 109 797

-16’724

-13'672

-7’828

-7'528

4’028 382 10'384 6’555 805 2’386 323 -28’467

2'400 3'960 320 3'314 2'278 10'384 5'257 1'620 3'113 323 -32'970

843

12'098

4’819

5'634

8’514

14'641

Taxes de séjour Produits nets

Lacombe

2012

Indemnités préposés Bois et combustible Transports Lingerie et nettoyage Epuration Entretien et outillage Assurance et frais généraux Frais divers Impôts Intérêts Total des charges

-3’915

800 1'301 320 495 2'278 3'524 2'229 33 466 323 -11'769

Résultats

2’852

-3'091

382 180 2’096 457

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

© D. R.

CHF

23


la vie du club Résultat des cabanes CHF

A Neuve

Mountet

Orny

Rambert

Trient

2012

2011

2012

2011

2012

2011

2012

2011

2012

2011

Nuitées Quote-part Gardiens Dons et recettes diverses Produits bruts

18'165 1'000 250 19’415

11'793 1'000

54'630 4'259

47’621 9’548

39'542 7'712

64'647

57’169

47'254

123’456 33’691 231 157’379

129'464 39'819

58'889

59’800 4'630 9’500 73’930

60'018 4'630

12'793

62'031 4'282 8'000 74’314

Taxes de séjour Redevances CC

1'234 3'580

1'033 2'227

6'533 12'737

2'956 11'450

3’373 12’329

3'632 12'561

1’607 9’530

1'435 8'056

3’224 26’099

3'715 28'325

14’600

9'533

55'044

44'483

58’228

48'455

46’033

37'763

128’055

137'243

7'018 2'719 744 347

6'732 2'076 928 687

3'168 2'051 7'900 1'236

5’942 1’795 3’701

2'930 5'892 3'067

7’200 1’853 1’605 464

6'652 2'393 1'339 817

20’407 9’478 1’996 5’560

23'370 2'347 16'911 8'586

1'177 3'302 2'579 834 -18’721

7'387 3'204 2'959 463 -24'436

4'053 1'224 9'588 4'489 7'133 47'734 10'029 4'000

16'758 9'745 5'532

-88'249

-46'390

65’024 10’648 3’375 2’142 -92’627

15'064 11'556 4'972 2'605 -46'086

308 4’606 2’854 770 -19’661

7'708 4'479 4'019 751 -28'157

39’922 16’285 7’280 4’260 -105’188

18'392 15'288 12'209 4'576 -101'680

-4’121

-14'903

-33'205

-1'908

-34’399

2'369

26’372

9'606

22’867

35'564

30'000

30'000

Produits nets Indemnités gardiens Bois et combustible Transports Lingerie et nettoyage Epuration Entretien et outillage Assurance et frais généraux Frais divers Impôts Total des charges Résultats avant amortissements et charges extraordinaires Amortissements Allocations au fonds des cabanes Résultats après amortissements et charges extraordinaires Nuitées Prix moyen par nuitée

169'283

-4’121

-14'903

-33’205

-1'908

-34’399

2'369

26’372

9'606

-7’133

5'564

756 24

590 20

2’869 22

2’689 20

3’005 20

3’325 18

1’990 24

1’741 23

5’538 22

6’382 20

Rapport 2012 du Trésorier Mesdames et messieurs, chers amis clubistes, J’ai le plaisir de vous présenter mon rapport du trésorier sur les comptes 2012. Explications concernant le compte de résultat Recettes Les recettes générales de notre section, avant la prise en compte de la vente du terrain de Gryon s’élèvent à CHF 374 482.–. L’augmentation d’environ CHF 9400.– par rapport à 2011 est principalement liée à l’accroissement du nombre de nos membres qui s’élève à 4169. Frais de la section Les frais de la section s’élèvent à CHF 373 504.–, en augmentation d’environ CHF 5000.– L’accroissement des charges d’administration 24

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

et de secrétariat est due à une augmentation des frais de personnel et des autres frais d’administration. Activités de la section Le résultat des activités de la section présente une charge de CHF 20 912.– stable par rapport à l’exercice précédent. Immeubles de la section Les produits nets des cabanes, après taxes de séjour (CHF 15 970.–) et redevances au CC (CHF 64 669.–) ont augmenté de CHF 29 005.– à CHF 304 193.–. Cette augmentation est due à l’accroissement des nuitées à l’A Neuve, Mountet et Rambert compensant la baisse de Trient et Orny, pour un total de CHF 11 000.– ainsi qu’à la prise en charge des travaux effectués à Orny et Mountet par le fonds des cabanes du CC. Compte tenu des dépenses d’entretien importantes enregistrées

en 2012 (CHF 154 164.–), il a été décidé de ne rien allouer au fonds des cabanes en 2012. Le résultat final demeure ainsi comparable à 2011. Les chalets présentent un bénéfice de CHF 8514 en diminution par rapport à 2011 en raison d’une baisse globale de fréquentation. L’immeuble de notre section présente un bénéfice de CHF 119 557.– en forte augmentation du fait de la réduction des frais d’entretien et des intérêts hypothécaires. Amortissement et allocations aux fonds Le résultat de l’exercice permet d’amortir par moitié le programme Go2top, d’allouer CHF 10 000.– au fonds du 150e, ainsi que CHF 20 000.– au fonds d’entretien des immeubles de la section et CHF 5000.– au fonds SE-Gral. Par ailleurs, le bénéfice net résultant de la vente du terrain de Gryon a été attribué à la provision pour réinvestissements.


Total

Cugy, le 28 février 2013

2012

2011

2012

2011

2’626

2'960

2’626

2'960

313’700 53’151 17’981 384’832

298'406 57'420 355'827

394

444

15’970 64’669

12'771 63'062

2’232

2'517

304’193

279'994 39'923 11'797 32'970 14'393 65'309 45'713 29'893 8'395 -248'394

1’274 179

1'442 203

-1’454

-1'644

38’678 21’218 15’728 14’560 7’133 154’164 46’146 20’267 8’007 -325’899

778

872

-21’706

31'600

30'000 -

30'000 50’000

-51’706

-48’400

778

872

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Les membres de la commission de vérification des comptes ont procédé au contrôle des comptes de la section pour l’exercice allant du 1er janvier au 31 décembre 2012. Les contrôles ont porté sur la comptabilité générale de la section comprenant également les comptes suivants: Immeuble, Cabanes, Chalets, Alpinisme, Jeunesse, Alpage, Buvette, Bibliothèque, Archives, Gymnastique. La commission de vérification a pu poser toutes les questions nécessaires et a reçu des réponses circonstanciées et parfaitement justifiées. La commission a fait tous les contrôles de vérification des reports de soldes. Les

Rapport 2012 de la Commission financière La commission financière s’est réunie en date du 25 février 2013 avec le trésorier afin de discuter des comptes de l’exercice 2012. Durant cette séance, les comptes ont été présentés et commentés de manière détaillée.

Explications concernant le bilan Les liquidités de la section s’élèvent au 31.12.2012 à CHF 1 149 929.–. L’augmentation est due à la vente de l’immeuble de Gryon. Les créances comprennent les montants à recevoir des sous-sections ainsi que le solde du compte gérance de l’immeuble de BeauSéjour. Les actifs transitoires se composent de factures payées d’avance ainsi que des montants dus par le fonds des cabanes du CC. Les investissements dans le programme Go2top de CHF 49 380.– sous déduction de l’amortissement de CHF 25 382.– figurent au bilan par CHF 24 000.–. Les passifs transitoires comprennent les redevances au CC pour les cabanes ainsi que différentes factures en suspens à la date du bouclement, principalement liées à l’entretien des cabanes. 

Un élément important des comptes 2012 est la vente du terrain de Gryon. Le bénéfice net généré par cette vente a été intégralement alloué à la «provision réinvestissement». En ce qui concerne les allocations aux fonds, nous relevons la proposition d’allouer CHF 20 000.– au fonds des immeubles sur l’exercice 2012.

sondages effectués à travers les pièces existantes et réelles ont démontré l’exactitude de la comptabilité et les comptes présentés sont conformes aux livres. Le total du bilan au 31 décembre 2012 s’élève à CHF 3 569 490.–. Le compte de Profits et Pertes présente un résultat positif de CHF 1572.–. En conséquence, l’assemblée est invitée à approuver les comptes tels qu’ils sont présentés dans Passion Montagne N° 2/2013. L’assemblée voudra également donner décharge au caissier de la section, que nous remercions pour l’excellent travail accompli. La commission de vérification des comptes Angelo Palmisano, Francis Miéville Jean-Michel Kern et Pierre Jobin

Le bilan de la section comporte des fonds conséquents. Il est important de relever que ces fonds ne sont pas librement utilisables, dans la mesure où la section ne dispose pas entièrement des liquidités nécessaires pour l’utilisation de ces fonds (CHF 1,1 million de liquidités et CHF 1,5 million de fonds divers). Nous tenons à relever la qualité des informations qui nous sont soumises, ce qui a permis d’avoir une discussion constructive. Au nom de la commission financière, Corinne Pointet

L’augmentation constante des frais d’administration et de secrétariat a été discutée avec le trésorier. Nous recommandons au comité de suivre l’évolution de ces coûts, afin de la maîtriser, voire de la stopper.

© clabert - Fotolia

Mittelaletsch

Rapport de la commission de vérification des comptes de l’exercice 2012

Pierre Delaloye, le 4 mars 2013 Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

25


la vie du club Préservons notre mémoire  leur regroupement dans un dépôt moderne et unique, proche du siège de la Section;

 la possibilité de versements ultérieurs. Vous préserverez l’héritage de cent cinquante années d’existence de la Section des Diablerets dans l’esprit de la célébration du 150e anniversaire de la création du Club Alpin Suisse. Du même coup vous éviterez:  la recherche de successeurs compétents et bénévoles,  l’engagement d’un soutien extérieur,  et les dépenses liées au réaménagement des locaux. Les riches collections d’archives, de livres et de photographies constituées depuis 1863 ne peuvent plus être conservées ni exploitées dans des lieux inappropriés et suroccupés, sans soutien extérieur. En 2012, une requête commune des Archives, Bibliothèque et Photographes pour engager une spécialiste et agrandir la surface de stockage, a été écartée pour des raisons financières.

Robert Pictet, président de la Commission des archives et du Groupe des photographes, et Christian Hubert, président de la Commission de la bibliothèque Adressez vos questions et commentaires jusqu’au 20 avril 2013 à robert.pictet@bluewin.ch (archives et photos) ou à christian.hubert40@sunrise.ch (bibliothèque).

Les trois présidents ont alors proposé de verser ces collections dans une institution officielle vaudoise. Le Comité soutient sans réserve cette proposition. Il vous demande à votre tour de l’approuver en répondant positivement à la question «Acceptez-vous de verser dans une institution officielle vaudoise archives, bibliothèque et photographies historiques de la Section des Diablerets?».

© D. R.

La bibliothèque est composée des livres anciens, en sous-sol, non consultés. Les topos, cartes et autres renseignements consultables le vendredi soir ne sont pas concernés. Par un vote positif, vous assurerez aux archives, à la bibliothèque (livres anciens non consultés) et aux photographies:  leur conservation illimitée dans les conditions de sécurité optimale;  la gratuité du stockage, surveillance, conditionnement et inventaire;  la consultation des inventaires par internet;  la consultation des documents sous la surveillante d’archivistes professionnels;  la copie rapide des documents recherchés, l’emprunt par le Comité de la Section pour consultation ou exposition; 26

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Recherche un-e adjoint-e pour le refuge des Petoudes pour me donner un coup de main, entre juin et octobre, dans l’entretien du chemin, les visites mensuelles au refuge et les réservations lors de mes absences; pour se faire plaisir et, du même coup, offrir la possibilité à d’autres de découvrir un bel endroit!

Me contacter tél. 021 728 10 06 e-mail: marielledemenga@gmail.com


Résultat du concours de photos Sports de montagne et Changements climatiques. Le jury du concours de photos, organisé par la Commission de l’environnement dans le cadre du prochain 150e anniversaire de notre section, s’est réuni lundi 10 décembre, afin de procéder à l’évaluation des photos qui étaient parvenues au secrétariat de la section, dans le délai fixé. Si parmi les envois reçus, plusieurs clichés montraient une langue de glacier en phase de net recul, aucun d’entre eux ne mettait en évidence un rapport direct entre cette fonte et sa conséquence sur la pratique des sports de montagne. Dès lors, de l’avis unanime du jury, ces clichés ne répondaient pas aux exigences de l’article 2 du règlement du concours.

bien la fonte de plus en plus prématurée de la neige en moyenne montagne et, par suite, le raccourcissement de la saison de ski à ces altitudes. Dès lors, à l’unanimité, le jury a décidé d’attribuer un unique prix à cette photo. Après ouverture des enveloppes contenant les noms des concurrents, le prix a été attribué à Patrik Schoeneich de Brent, auteur de cette photo. Au nom du jury, nous lui adressons nos félicitations.

Le cliché présenté ci-dessus, nous a en revanche immédiatement interpellés, puis séduits: ces deux skieurs, complètement équipés, dans un paysage printanier exempt de neige, illustrent Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

27


la vie du club Nouveaux membres I I I F I F I I F I I I F I F I F I I J I I I F F F I I I F I I I J I F F F F F I I I F I I F I J I I

Di Florio Laurence Donati Fabio Donini Antoinette Dorner Pitteloud Julie Duruz Priscille Dubugnon Lucie Ethenoz Fanny Fajolle Xavier Favre Virginie Fiocco Davide Flamand-Gloyne Philippa Floretta Lucio Forte Jonas Foucauld Isabelle Gerber Sonia Geromini Vanessa Girardet Lucas Giunti Philippe Guillaume Pierre-Alain Gutknecht Xénia Hamy Emmanuel Herrera Hector Heusch Guillaume Hostettler Ella Hostettler Noé Hostettler Silvia Jotterand Denis Kacorraj Besnik Kaegi Fabian Keller Philip Kuhn Cécile Lafaure Valérie Leuenberger Peter Lonneux Olivier Luongo Angelo Maillard Alain Maillard Alexandra Maillard Camille Maillard Julien Maillard William Marquis Bastian Mazaurin Didier Meister Nathalie Mestdagh Fréféric Missonnier Jean-Noël Moix Julien Monnerat Justine Monreal-Badet Angéline Morfino Cleo Mueller Heidi Panchaud Patrick

Champéry Lausanne Lausanne Neuchâtel Romanel-sur-Lausanne Lausanne Pully Lausanne Montagny-près-Yverdon Lausanne Jouxtens-Mézery Lausanne Cully Pully Vevey Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Penthalaz Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Le Mont-sur-Lausanne Aubonne Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Denver, USA La Conversion Chevilly Assens Assens Assens Assens Assens Lausanne Savigny Renens Epalinges Lausanne Goumoens-la-Ville Assens Vevey Lausanne Lausanne Bottens

Catégorie : I = Individuel / F = Famille / J = Jeunesse 28

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

I I F I F I I I F I I I I I I I I I F F F J I I I I I I I I I I I F

Patthey Gregory Pavie Pierre Pernet Keller Lysiane Pillonel Gilles Pittet Castro Cifuentes Isabelle Prost Julia Quattropani Florence Radigois Marie-France Richard Marie-Laure Rochat Marie-Sam Rosset Stéphane Röthlisberger Mélanie Roulet Anne-Catherine Rueff Roland Sandoz Patrick Sarey Khanie Mandana Sassen Jan Hendrik Schilter Béatrice Schwab Azyade Schwab Louis Schwab Milo Sievert Tobias Tettamanti Manuel Thomas Jérémie Thones Deborah Tilbury Helen Touati Jeremy Urfer Samuel Vallélian Emmanuel Vulic Ana Widmer-Baechtold Sibyl Wirths-Frascoia Marie-Louise Zampiero Aldo Zobrist Marie-laure

Lausanne Crissier Lausanne Lausanne Lausanne Massongex Lausanne Pully Cully Saint-Prex Vuarrens Lausanne Prilly Le Mont-sur-Lausanne Neuchâtel Lausanne Grandvaux Vullierens Cully Cully Cully Epalinges Lausanne Pully Ecublens Lausanne Lausanne Pully Lausanne Lausanne Lausanne Prilly Jouxtens-Mézery Lausanne

Décès Avec regrets, nous donnons connaissance du décès des personnes suivantes:   Arnold Glardon Membre de la sous-section de Vallorbe et membre d’honneur de la section. Aimé Bezençon Membre de la section depuis septante ans.

© D. R.

Section lausannoise


Les sous-sections   MORGES Agenda Mardi 25 juin Assemblée à 19 h 30 à notre cabane Orny II à la Dent de Vaulion. Elle est suivie par des grillades préparées par le Comité. Pour nous permettre d’organiser le déplacement et de prévoir suffisamment de victuailles pour tout le monde, veuillez vous annoncer jusqu’au vendredi 21 juin auprès d’Elisabeth Regamey (tél. 021 800 48 87 ou e-mail: elisabeth.regamey@peinturedeco.ch). Les nouveaux membres de notre sous-section sont invités à venir visiter notre cabane lors de cette assemblée. En plus de faire de nouvelles connaissances, vous recevrez quelques informations concernant la cabane, l’ambiance de notre groupe et la vie de notre soussection. Carnet rose Toutes nos félicitations à Gilles et à Céline Lebet qui sont les heureux parents de Thomas et de Robin. Nouveau chef de courses Félicitations à Yves Dupraz et beaucoup de plaisir dans cette fonction. Merci pour le dévouement dans notre club. Message du Comité des Activités Alpines Notre «panneau d’affichage» disponible depuis notre site www.clubalpin.ch (colonne de gauche) est ouvert à tous les CASMorgiens. Vous y trouvez:  Les dernières infos concernant les sorties (changements de programme, modifications...).  Les disponibilités de notre cabane Orny II (Dent de Vaulion).  Les possibilités d’échanges, d’achats ou de ventes de matériel entre nous (petites annonces).  Les divers et autres propositions en rapport avec notre sport (par ex. perdu, trouvé).  Les liens internet intéressants (ou indispensables) pour préparer une sortie, choisir un itinéraire et assurer la sécurité.  Des applications pratiques pour smartphones. D’autres rubriques peuvent y être ajoutées selon vos propositions. Chaque CAS-Morgiens peut participer aux compléments d’informations à partager par le biais de ce panneau d’affichage. Un mode d’emploi avec procédure d’accès est disponible sur demande. Rapport de la présidente 2012 Un hiver de rêve s’offre à nous avec la belle poudreuse, des quantités inhabituelles avec les dangers qui vont de pair. Un froid polaire s’ins-

talle et la nature se pare de merveilleuses sculptures de glace. Les cours d’eau sont transformés en terrain de grimpe. Le printemps devient humide et ne nous permet pas de faire bon nombre de belles sorties à ski. La saison se termine avec des annulations des grandes courses pour cause de météo défavorable. Nous passons rapidement à la randonnée et à l’escalade. L’été est un peu capricieux, rarement beau les deux jours du weekend. Des sorties sont reportées ou annulées, voire modifiées en sortie d’un jour. Ainsi les participants ont découvert des régions très diverses. Quelques membres ont posé un pied sur le toit de l’Europe, une magnifique expérience. Les grimpeurs ont gravi des belles parois en différents endroits. Les vétérans sortent régulièrement les mercredis et gardent ainsi la forme et surtout de bons contacts. Les plus jeunes profitent des offres proposées en sortant avec les AJ alpinisme juvénile ou les OJ organisation jeunesse. Félicitations à un de nos membres, créateur d’un grand nombre de guides de randonnées. Son dévouement pour le CAS a été immense. La plume déposée nous lui souhaitons de trouver d’autres plaisirs. Il nous a offert son dernier guide «D’une cabane à l’autre»; vous le trouverez dans notre bibliothèque. Nos membres pourront ainsi profiter de ses propositions de sorties. Notre effectif de membres progresse régulièrement et se situe à 300 personnes. A l’assemblée de janvier, nous avons fêté les jubilaires. A cette occasion, nous avons eu la chance d’apprendre quelques anecdotes de la vie du club. Une belle photo de la Foirausaz nous a été offerte; elle a trouvé sa place à la cabane. En août, nous avons fait une haie d’honneur à Lutry à l’occasion du mariage d’un de nos membres. Victor Künzli nous a quittés en fin d’année; il a fonctionné comme caissier dans notre club. Le gardien de cabane, qui a officié pendant de nombreuses années, a transmis son savoir à une nouvelle gardienne. Un grand merci pour le travail accompli avec beaucoup de savoir-faire. Nous lui souhaitons un repos bien mérité. Bienvenue et merci à la personne qui reprend le flambeau pour que cette cabane continue à vivre. Nous pouvons compter sur des nouveaux chefs de courses: un chef été  1 et un J+S en alpinisme. Félicitations et merci pour votre engagement. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

29


la vie du club Les sous-sections (suite)

A vous tous chers membres qui aidez au bon déroulement de notre club un grand merci!  Monika Savary, présidente Sortie interclub au Grand Paradis, Val d’Aoste Nous partons en minibus à Pont, dans le Valsavarenche. De là, départ pour la cabane Chabod. Rapidement des bouquetins sont visibles sur les rochers. Quel plaisir de les voir de si près. Mon sac est lourd avec la corde. Ça me tire jusque dans le crâne. Après la pause, je donne cette corde à quelqu’un d’autre. Nous passons la nuit dans une cabane sympathique et accueillante.

Le lendemain, montée au sommet pour saluer la Madonna. C’est un magnifique parcours avec une météo de rêve. Une superbe descente vers la cabane Victor Emmanuel et, ensuite, nous retournons à Chabod pour le souper et la couche. Départ le lendemain matin pour un beau tour. Quelques participants sont bien fatigués; par conséquent, il y a moins de candidats pour le portage des cordes! Mais comme mon sac est bien allégé, je peux sans problème en porter une. Lors de cette sortie, j’ai compris combien la solidarité et l’entraide sont essentielles. Pour une course réussie le facteur humain est capital, chaque participant porte une part de responsabilité afin de garantir une belle expérience de partage.

p    La montée au Chantonnet. t    Retour du Dolent. 30

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

© D. R.

Egalement une grande pensée pour vous tous qui, semaine après semaine, nous proposez des sorties, randonnées, alpinisme, escalade sur glace et rocher, une leçon de gym durant l’hiver. Sans votre dévouement la section ne pourrait pas fonctionner. Vous prenez une grande responsabilité et votre bénévolat mérite toute son estime et tout son respect de la part de chaque participant.


  Payerne Rapport annuel 2012 Cette année 2012 a été une année riche tant pour les clubistes adeptes de ski, de raquettes, de varappe que de randonnées alpestres. Sur les 45 courses prévues, 9 ont dû malheureusement être annulées à cause de la météo. Ont eu lieu:  13 courses de ski de randonnée,  2 sorties de randonnée avec raquettes,  9 sorties de randonnée à pied,  3 courses d’alpinisme (dont une de quatre jours),  9 sorties d’escalade. A noter également la participation de 50 personnes aux 25 ans du chalet des Grands le week-end du Jeûne fédéral. Toutes ces courses ont été effectuées sans incident ou accident notoire. Un grand merci à tous les chefs de courses qui ont proposé un programme alléchant. Un aperçu de ces activités peut être consulté en parcourant les multiples photos qui ont été mises sur notre site internet. Merci aussi à ceux qui prennent régulièrement des photos et à ceux qui maintiennent notre site internet. Pour les OJ/AJ, grâce à un maximum fait par notre chef OJ Martin Pidoux et notre coach Alain Peter nous relevons une meilleure participation. Sept sorties d’escalade ont eu lieu. Nous nous réjouissons de relever l’arrivée de cinq nouveaux Ojiens. Notre sous-section a été contactée pour être partenaire du mur d’escalade qui a été construit dans la halle des fêtes. C’est avec enthousiaste que la sous-section a relevé le défi, ainsi le mur a été inauguré durant le comptoir de Payerne en novembre et il en a été l’attraction principale. Actuellement il est équipé avec treize voies étagées entre 4 et 7a. Notre chalet des Grands a connu une bonne année. Les gardiens, qui se sont succédé tout au long de l’été, ont permis son ouverture presque sans interruption. La fête du 25e anniversaire a été couronnée de succès. Nous avons vécu en 2012 une minisemaine avec la section Rivarollo du CAI dans la vallée de Joux. En 2013, ce sont nos amis piémontais qui organiseront la rencontre de jumelage dans les Dolomites. Notre sous-section est forte de 250 membres, elle est donc en légère progression. Elle reste saine financièrement. Cette année, nous avons enregistré la démission de notre dévouée secrétaire Vérène Bersier et nous recherchons toujours quelqu’un pour lui succéder.

Le programme de 2013 mis en place est très fourni et divers. Comme la sous-section a décidé de ne pas utiliser le programme informatique pour l’inscription aux courses, c’est toujours le cahier des courses au Café de la Reine Berthe à Payerne qui permet de s’y inscrire. Le point concernant la course du week-end est fait avec le chef de courses chaque vendredi soir, lors du stamm. Que les clubistes continuent à participer activement à la vie de notre sous-section, tel est mon souhait. Jacques Thévoz, président

  Vallorbe Rapport du Président En 2012, nous avons accueilli avec satisfaction neuf nouveaux clubistes portant ainsi notre sous-section à 150 membres. Cette année 2012 a été riche pour les clubistes adeptes de ski de rando – VTT – varappe ou randonnée alpestre. C’est seulement deux courses alpinisme qui ont été annulées pour cause de mauvais temps ou faute de participants. Ont eu lieu:  1 sortie à ski de fond  5 courses de ski de rando allant d’une journée à une semaine  5 courses de randonnée pédestre un à deux jours  1 sortie VTT d’une journée Soit 32 journées d’activités avec une moyenne de 8 participants. Il a également été proposé 3 cours de sécurité de un à deux jours dans les domaines suivants: Avalanche – Escalade et technique des nœuds. Les Jeudistes se sont retrouvés lors de 52 journées ou après-midi avec une moyenne de 8 participants dont une sortie à 2 et une à 25 personnes. Notre groupe jeunesse formé de onze membres motivés a réalisé son programme avec celui d’Yverdon-les-Bains, sous la responsabilité de Lionel Kiener, Céline Stern-Kiener et Vincent Stern. Deux de nos membres ont suivi la formation de chef de courses soit: Romarick Favez, été 1, et Fréderic Nicod, hiver 1. Félicitations et remerciements à eux et à tous les autres chefs de courses qui permettent à nos membres de découvrir chaque année, de nouvelles régions. La fréquentation de notre cabane du Mont d’Or est stable et la situation financière de la sous-section est très saine. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

31


la vie du club Les sous-sections (suite)

Samedi 17 décembre, une soixantaine de membres ont participé au traditionnel souper de Noël où le choix des menus reste entre l’assiette froide et le vacherin, complété par les desserts préparés par les dames. Je termine en remerciant mes collègues du comité pour leur soutien et tous les membres qui contribuent au bon fonctionnement de notre sous-section. Pour conclure, je souhaite qu’en 2013 un maximum de clubistes participent aux sorties programmées. Jean-Pierre Rochat, président carnet noir Le 21 décembre 2012, la sous-section de Vallorbe du CAS a perdu son membre d’honneur et très cher ami Arnold Glardon. Celui que beaucoup appelait affectueusement «Nody» était né en 1924 et il venait de célébrer ses 60 ans de CAS lors de la fête de Noël du CASV. Le 15 décembre, à l’occasion de son jubilé Nody a lut un discours très apprécié. Entre souvenirs et reconnaissance, ses propos nous ont particulièrement touchés et ce d’autant plus à présent, car personne n’imaginait alors qu’il nous quitterait les jours suivants. Pour commencer cet éloge, il est important d’établir un petit historique de l’implication de Nody au CAS. Entré dans la sous-section de Vallorbe en 1953, Nody y occupa la place de président de 1961 à 1966. Lorsque la section des Diablerets devint présidente du Comité central du CAS, il est membre de ce comité en tant que délégué à la jeunesse. A la suite de quoi, il a été nommé membre d’honneur de la Section des Diablerets et de la sous-section de Vallorbe. L’OJ de Vallorbe est créée en 1962 sous sa présidence. Jamais sa jeunesse d’esprit ne le quitta, il gardera tout au long de sa vie une curiosité et un humour qui faisaient entièrement partie de sa personnalité. 32

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013

Par son amitié, son dévouement et sa générosité, Nody a marqué de façon indélébile la sous-section de Vallorbe. Il était une personne très appréciée pour sa camaraderie et sa bonne humeur. En tant qu’alpiniste, il avait à son actif de nombreuses courses d’été et d’hiver dans les Alpes. Il avait également gravi le Kilimandjaro ainsi que quelques sommets au Népal. Si les dernières années de sa vie, les Alpes n’étaient plus son terrain de jeux favori, il n’était pas rare de croiser Nody dans les pentes du Jura qu’il arpentait avec joie et reconnaissant de la santé qu’il possédait. Les champignons, les fleurs et autres merveilles de la nature qu’il aimait tant ont également perdu un compagnon de route. Précisons encore que Nody était un membre actif du groupe des Jeudistes du CASV. De plus, Nody était toujours là lorsqu’il s’agissait d’encourager un projet novateur pour la jeunesse. Par exemple, il était intervenu pour que la sous-section soutienne de manière conséquente le projet de mur d’escalade de la commune de Vallorbe. Cette structure a vu le jour il y a une dizaine d’années. Il n’était pas rare de croiser Nody, le regard lumineux, observant les ascensions des jeunes et des enfants. Enfin, les clubistes les plus assidus se rappelleront ses discours qu’il parsemait toujours d’humour et qu’il avait tant de plaisir à concevoir, imaginer et partager. Les anciens se souviendront aussi avec le sourire des textes du bulletin des Diablerets tirés de sa plume et signés sous le nom d’Aglaé. Pour terminer, comme l’a dit le pasteur officiant aux obsèques: «Lorsque vous serez sur une montagne, pensez à Nody qui les aimait et pensez à Dieu qui les a créées.»

  château-d’œx Rapport annuel 2012 Hiver: La saison démarra par la montée en peaux de phoque en Rubloz, qui, comme d’accoutumée, commença par une bonne transpirée, une bonne bière pour se désaltérer et une bonne assiette pour terminer.

© D. R.

Samedi 29 octobre s’est déroulée notre traditionnelle soirée choucroute dans notre cabane du Mont d’Or. A cette occasion, nous avons fêté nos jubilaires:  25 ans: Anne Bois d’Enghien, Jean Egger et Martine Saudan  40 ans: Daniel Aebersold, Willy Flaction, Oswald Krieg et Raymond Monnin  50 ans: Jean-Pierre Althaus, Alfred Guisiano, Jean-Jacques Locher, Claude Saudan et Charly Soguel  60 ans: Arnold Glardon dit «Nody», décédé subitement le 29 décembre, Marcel Rémy


Sur la même lancée, il y eut la course des Merlaz qui rencontra un joli succès, avec des conditions de neige et une météo magnifique. C’est ensuite une belle sortie aux Monts-Chevreuils, avec la lune pour compagnie, qui ravit les participants.

© D. R.

Printemps: Le Finsteraarhorn, agendé le week-end de la Patrouille des Glaciers, s’annonçait venteux. Après une montée tranquille jusqu’au Jungfraujoch, les participants chaussèrent leurs skis pour une traversée sur le glacier, jusqu’à la cabane. Un détour par l’arête qui mène au Gross Fiescherhorn les occupa toute la journée, sous un vent soutenu. Le lendemain, le vent redoubla ses efforts lors de la montée au sommet du Finsteraarhorn, obligeant les randonneurs à tenir leurs skis pour ne pas les perdre. La descente sur Blatten fut encore plus tempétueuse, particulièrement au col de la Lötchenlücke, où les sportifs finirent à quatre pattes, non pas d’épuisement mais de peur d’être emportés. Eté: Diverses sorties d’escalade de tous niveaux comblèrent les participants et donna l’envie à certains de reprendre cette activité. La saison des grandes courses arriva avec le mois de juillet: tout d’abord avec l’Aiguille de la Tza. La météo s’annonçait «quitte ou double». Après un bel effort, les clubistes arrivèrent à la cabane où ils offrirent leur traditionnel morceau de l’Etivaz qui, cette fois, leur valut une bouteille de rouge à l’œil! Après une courte nuit de sommeil, ils purent se remettre au lit, au vu du brouillard et du grésil, la course s’arrêta là! En août, c’était une course dans la région de Saas Almagell qui était au programme, avec une traversée du Portjengrat. Ce fut une magnifique course mixte, avec de superbes passages d’escalade.

A la cabane, leur fromage leur fit gagner une bonne bière et un dortoir confortable. L’été se termina avec une course chez nous: Brenlaire et Follièran en traversée. Ces deux montagnes, visibles déjà depuis Berne, offrirent une magnifique course, peu connue, dans une nature intacte, tapissée d’edelweiss. En marge des activités précitées, il y eut des cours d’escalade pour les jeunes, au Dzai, organisés par Michel Morier-Genoud, qui leur transmit ainsi sa passion pour la montagne. Je vous rappelle que la clé du mur de grimpe est disponible à Château-d’Œx Tourisme. Bonne année 2013 à tous et rendez-vous l’année prochaine, pour de nouvelles sorties en montagne! Janry Morier Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2013

33


les rapports RANDONNée Mont Rogneux • Date: 2 février 2013 • Cheffe de course: Lydie Béguelin • Adjointe: Christa

cend dans un semblant de jour blanc et des tonnes de neige surmontée d’une bonne couche de poudreuse. Dommage le manque de visibilité. Une certaine prudence s’impose quand même, on ne passera pas facilement à travers tous les tas de neige. On descend. On admire le paysage et le style de ski de chacun qui s’accompagne pour certains de belles gamelles. On rit pas mal, en tout cas moi. Oups! On est descendu un peu trop bas! Qu’à cela ne tienne, on va remonter, mais sans les peaux, c’est plus fun! Donc joli passage en forêt très rocambolesque mais ma foi bien sympa. On finit par rejoindre la trace de montée que l’on dévale pour rejoindre nos voitures. Finalement, point besoin de frontales, n’en déplaise à certains qui pensaient devoir les sortir pour terminer la course. Super jolie course avec une super équipe, une bonne journée comme on les aime! Merci Lydie et Christa (adjointe de remplacement).  Anne-Christine

© D. R.

D’un clic je m’inscris au Col des Ignes. Je zyeute la météo toute la semaine et me fais déjà à l’idée que nous ne ferons pas le col des Ignes. Dommage, la course a l’air bien sympa. Vendredi, 20 h... nous sommes deux au stamm, quatre avec Lydie et Frédéric, l’adjoint tout sourire. Argh! L’application web du CAS ne résout pas les problèmes de flemme de certains participants! La course est reportée et la liste des participants mise à jour d’une main ferme. Semaine suivante, plus de monde au stamm cette fois-ci. Autres personnes, autre ambiance. Mais toujours pas de Col des Ignes en vue, météo oblige. On parlemente sur la course en option et finalement, tope-là, ça sera le Mont Rogneux! 1800 m de dénivelé à la place des 1600 de prévus. Tous, on relève le défi. On se réjouit déjà de cette belle journée qui s’annonce longue. Parking de Lourtier au petit matin, je m’acharne sur mes peaux qui n’ont pas l’air de vouloir quitter leur plastique. On part, 8 h 40. En deux heures on avale la montée à la cabane. Elle baigne dans le soleil. Tout scintille. Impressionnant les murs de neige qui l’entourent. Une bonne pause. Le délicieux cake aux raisins du gardien passe bien. On repart. J’ai froid, il est temps. On monte tranquillou sous un soleil magnifique mais d’un bon rythme tout de même pour respecter le timing. 14 h au sommet! Mais quel sommet! On croit qu’on y est, mais c’est sans compter qu’un sommet peut en cacher un autre! Grrrr! Il se fait désirer celui-ci. On y est. Le vent se lève soudainement. Photos, bisous, habits chauds, peaux dans le sac à dos… comme d’hab. On redes-

34

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2013


PASSE MONTAGNE HAUTE FIDÉLITÉ UN BUREAU DE GUIDES | QUATRE MAGASINS SPECIALISTES | MONTHEY | GENEVE | LAUSANNE | LES DIABLERETS WWW.PASSEMONTAGNE.CH

communication : monokini.ch; photographie : oh-photo.ch

Sabine, 25 ans, cliente de PASSE MONTAGNE depuis 7 ans, sillonne les pentes du monde avec ses Scarpa Triolet depuis 2010.


Tant qu'il ne saura pas voler, vous pourrez compter sur la Rega.

Devenez donateur: www.rega.ch

Passion Montagne N° 2 - 2013  

Ce magazine offre une plate-forme d’information dynamique et complète fournissant des informations en lien avec la montagne et ses activités...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you