Page 1

No 6 – 87e année Novembre-décembre 201 1

Passion Montagne Dossier

La préparation physique, c’est important! Portrait

Jean-Cyprien Pitteloud environnement

Respecter  c’est protéger

Journal de la section des Diablerets Section lausannoise du Club Alpin Suisse et sous-sections de Château-d’Œx, Morges, Payerne et Vallorbe.

Club Alpin Suisse CAS Club Alpino Svizzero Schweizer Alpen-Club Club Alpin Svizzer


s’équiper montagne. à Lausanne, Zermatt et Vevey. Yosemite Lausanne Bd de Grancy 12 1006 Lausanne 021 617 31 00

Yosemite Zermatt Bahnhofstrasse 20 3920 Zermatt 027 968 17 77

Yosemite Vevey Rue du Torrent 5 1800 Vevey 021 922 40 41


Locaux de la section Entrée: Rue Charles-Monnard Stamm Chaque vendredi dès 19h30 Bibliothèque Ouverte le vendredi de 20h à 21h15 Président de la section Luc Anex, tél. 021 881 28 09 e-mail : presidence@cas-diablerets.ch Secrétaire général Gérard Chessex, tél. 021 320 70 79 e-mail : direction@cas-diablerets.ch Secrétariat de la section Ouvert de 8h à 12h Eliane Ryser Tél. 021 320 70 70 – Fax 021 320 70 74 e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Rédaction e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Postfinance Compte postal: 10-1645-3 IBAN CH38 0900 0000 1000 1645 3 Gestion des membres, changements d’adresse 8h à 12h / 13h30 à 17h30 Sarah Bersier Tél. 021 635 53 27 – Fax 021 635 35 24 e-mail : membres@cas-diablerets.ch Annonces publicitaires, sponsoring et réalisation Inédit Publications Av. Dapples 7 – CP 900 – 1001 Lausanne Tél. 021 695 95 22 - e-mail : pub@inedit.ch Tirage 4000 exemplaires Impression Courvoisier - Attinger

© D. R.

Photo de couverture Mélèze en feu, Balavaux, octobre 2009 © Joël Klay Délai rédactionnel No 1 – 2012 5 décembre 2011

 courses par Internet L’idée est dans les esprits, le sujet revient périodiquement, quelqu’un ose de temps en temps la question «alors c’en est où?». Cela fait de longs mois que les commissions Web et alpinisme, avec le comité, planchent sur une solution d’inscription aux courses par Internet. Avant qu’elle ne devienne serpent de mer, elle pourrait bien être réalité l’année prochaine!

Bien sûr cela ne résoudra pas tous les problèmes. Bien sûr la fréquentation des vendredis soir pourrait en pâtir. Bien sûr ce serait une évolution, voire une révolution pour certains. Qu’à cela ne tienne. Voyons les avantages et opportunités plutôt que les apparentes faiblesses. L’inscription par Internet est tout d’abord un plus pour les chefs de courses. Au même titre que la saisie des propositions de courses par Internet ou l’ajout d’informations de dernière minute au programme des courses. Elle offrira un confort supplémentaire et permettra d’être plus réactif, en contact plus direct avec les participants. C’est également une opportunité de retrouver des membres devenus passifs par impossibilité de venir régulièrement au local pour s’inscrire à une course, de diversifier les participants, de s’affranchir des distances, d’éviter des déplacements, d’être en adéquation avec les moyens de communication actuels. Je suis convaincu qu’une frange de la section va à nouveau s’intéresser et participer aux sorties. De même, les inscriptions aux cours en seront grandement facilitées. On entend de plus en plus de frustration avec le système actuel, on voit des listes pleines à craquer, puis tracées à moitié, pour une course qui finalement se réalise avec des places vacantes. Les feuilles sont prises d’assaut, la désinscription est monnaie courante. Dorénavant, il faudra contacter le chef de courses, les doubles ou triples inscriptions seront évitées. On peut en espérer une prise de conscience et une responsabilisation de tous. Soyons néanmoins réalistes, toute solution technique ne remplacera pas l’éducation et le bon comportement. Mais elle y contribuera. De nombreuses sections offrent cette possibilité, à satisfaction. Il n’y a donc rien d’incongru de l’envisager chez nous. Rassurez-vous, les stamms d’avantcourse garderont toute leur importance. Par ailleurs, rien n’empêchera de fréquenter les vendredis(tes) pour «discuter (et boire) le coup». Enfin, les liens les plus étroits se tissent lors des courses. J’encourage tous les membres à appuyer les décisions du comité et à accepter la part du budget 2012 qui permettra de mettre en œuvre une solution d’inscription aux courses par Internet, au bénéfice des chefs de courses et des membres. Le président de la commission d’alpinisme, Marc Gilgen

SOMMAIRE numéro 6 2011 Conseil matos   Magazine Actu  4 L’achat de skis de randonnée 16 Environnement Dossier La préparation 17 physique, c’est important! 6 Respecter, c’est protéger Portfolio  Portrait  18 Jean-Cyprien Pitteloud 13 Patrick Fleming Cabanes     La vie du club La cabane Barraud 14 Sommaire détaillé 21

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

u

Section des Diablerets Club Alpin Suisse CAS Rue Beau-Séjour 24 Case postale 5569 – 1002 Lausanne e-mail : internet@cas-diablerets.ch Internet: www.cas-diablerets.ch

éDITo

Passion Montagne Inscription aux

3


ACTU

Le groupe d’alpinisme d’élite partira au Pérou AVENTURE – Dix jeunes montagnards, inscrits dans toutes les OJ de Suisse, ont suivi la première formation d’alpinisme d’élite initiée par le Club Alpin. Parmi eux: un Vaudois et membre de la section des Diablerets, Yolan Aubert. Le groupe, constitué en été 2010 après une année de sélection réunissant au départ 25 jeunes, est composé de quatre Romands et de six Alémaniques âgés de 19 à 23 ans. «Le but du projet n’est pas seulement de créer un groupe d’élite mais surtout de se former à des courses difficiles», explique Yolan Aubert, 21 ans. Lui et ses compagnons de cordée ont choisi les montagnes péruviennes comme destination de leur expédition, objectif final de ces trois années de formation. En juillet et août 2012, l’équipe, encadrée par deux guides de montagne, se rendra dans la région de Huaraz à la découverte de nouvelles voies d’escalade. Actuellement le groupe prépare son voyage et recherche des fonds. Pour suivre ou soutenir le groupe d’alpinisme d’élite: page Facebook «team d’expédition CAS» ou www.sac-expeditionsteam.ch

Un docu célèbre l’Année internationale de la forêt

4

Extrait sur www.foret-film.ch

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

© D. R.

u

FILM – Qui sont les hommes qui entretiennent ou exploitent les forêts suisses ? Espace de détente, source de bois et d’eau potable, ces espaces sont à l’honneur à l’occasion de l’année internationale de la forêt. Le documentaire suisse «Les mystères de la forêt» leur rend hommage à travers le regard de quatre protagonistes. Soutenu par l’Office fédéral de l’environnement et des cantons, ce documentaire de 90 minutes présente de sublimes images tournées aux quatre coins de la Suisse, de la forêt de mélèzes du Val di Campo à la forêt d’arolles d’Altesch. La voix française du narrateur du film est celle de l’acteur et ancien rappeur lausannois Carlos Leal. Diffusé en avant-première à Lucerne au mois d’août, le documentaire arrivera dans les salles romandes à la fin de novembre.


En images Des sommets qui font rêver Le guide de haute montagne Pierre Abramowski et son complice Maurice Schobinger ont photographié depuis un hélicoptère en vol stationnaire à l’exacte altitude de 4000 mètres les géants des Alpes. Résultat: de magnifiques photos aériennes couvrant les sommets de la barre des Ecrins au Piz Bernina.

La ligne Saint-Gervais – Vallorcine bientôt renforcée TRAVAUX – La célèbre liaison ferroviaire Saint-Gervais – Vallorcine, prolongée jusqu’à Martigny, permet aux amateurs de mobilité douce de se rendre dans la vallée de Chamonix depuis le début du XXe siècle. Elle va prochainement subir d’importants travaux de rénovation, de même que le tunnel des Montets, utilisé en cas d’avalanche ou de risque avéré sur la route qui mène à la frontière suisse. La modernisation des voies devrait per-

«Les 4000 des Alpes» Ed. Glénat, 189 pages.

mettre d’augmenter la fréquentation de un à deux trains par heure. «Les travaux de la ligne ferroviaire sont prévus pour le printemps 2012 et ceux du tunnel pour le début de l’année prochaine», explique François-Régis Bourquin, directeur de cabinet à la mairie de Chamonix. Des bus de remplacement seront mis à disposition tandis que le chantier du tunnel se fera par tronçons. La fin des travaux est estimée à décembre 2013.

© D. R.

Un DVD pour se préparer au ski

Les eaux d’en haut Autre nouveauté: un recueil de photographies de près de 150 lacs des Alpes. Des ambiances minérales aux étendues d’eaux glaciaires, la variété des paysages révèle toute la richesse alpine. Seul regret: aucun lac suisse n’y est présenté. «Les plus beaux lacs des Alpes» Ed. Glénat, 191 pages.

éCHAUFFEMENT – Avec les premières neiges, l’appel des pistes et des

Les Alpes au mur

sorties rando réveille les mordus de la montagne. Avant de se précipiter sur ses skis, la Suva propose un DVD contenant des entraînements physiques adaptés à la préparation aux sports de glisse. Intitulé «Top 10» de l’hiver, il comprend dix exercices individuels et dix autres à pratiquer à deux. Muscles abdominaux et dorsaux, fessiers ou encore ceinture scapulaires: toutes les parties du corps sont travaillées les unes après les autres de manière à renforcer l’équilibre, la coordination et la force musculaire. Les exercices ont été mis au point par le Dr Hans Spring, le médecin de l’équipe suisse de ski et Thomas Tritschler, directeur de l’école de physiothérapie de Schaffhouse. Les spécialistes recommandent de s’entraîner deux à trois fois par semaine pendant une vingtaine de minutes pour obtenir les premiers résultats. 

Le nouveau calendrier du Club Alpin est désormais disponible. Toujours en quatre langues et cette année en format portrait.

DVD «Top 10» de l’hiver. A commander gratuitement sur www.suva.ch/waswo-f

«Calendrier du CAS 2012» Prix membres: CHF 19.90. A commander sur www.cas-sac.ch

TEXTES: Rebecca Mosimann

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

5


DOSSiE 6

Plus qu’un sport, l’alpinisme représente un véritable mode de vie pour ceux qui s’y adonnent. Une bonne hygiène de vie et beaucoup de passion suffisent généralement à une pratique éclairée. Quelques techniques d’entraînement peuvent cependant être utilisées pour améliorer son niveau ou viser de nouveaux objectifs.  Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

PAR VINCENT GILLIOZ

© Claude Rémi

u

La préparation physique,  c’est important!


Composantes de l’Alpinisme

Connaissances techniques Techniques de progression et de sécurité. Qualités physiques Système cardiovasculaire adapté à la longue durée, enduranceforce. Connaissances intellectuelles Du milieu montagnard et de la vie et survie en haute montagne. Qualités mentales Prise de décision, maîtrise émotionnelle, aptitude à supporter les conditions difficiles.

© www.G1photo.com

L

a question de l’entraînement en alpinisme est aussi vaste que peut l’être ce sport atypique. Envisager son premier 4000, préparer la Patrouille des Glaciers, ou viser la Nord de l’Eiger en moins de 3h chrono ne demande bien évidemment pas la même préparation. Activité physique par excellence, l’alpinisme requiert d’abord une bonne condition pour être abordé en sécurité. Un entraînement spécifique n’est par contre pas forcément nécessaire si on ne vise qu’une pratique éclairée. La forme physique requise pour partir en montagne doit plus correspondre à un mode de vie actif qu’à une quelconque forme d’entraînement. L’expérience et les connaissances techniques sont tout aussi importantes, si ce n’est plus. Il est donc impératif de prendre en compte

toutes les composantes de cette activité afin envisager une préparation adéquate, les objectifs qu’on se fixe étant au final au centre de la démarche. Chaque adepte veillera donc, en premier lieu, à bien évaluer ses buts avant de construire un plan d’entraînement. Pour le guide de montagne Xavier Fournier, également diplômé en science du sport, le «learning by doing» constitue la meilleure manière d’aborder la montagne. «Une alimentation variée et une bonne hygiène de vie sans trop d’excès sont pour la plupart des pratiquants largement suffisantes», poursuit le guide. En appliquant ces principes, on doit pouvoir envisager des courses de 7 à 8h de niveau technique PD+, ainsi qu’une pratique de l’escalade entre le degré VI et V sans passer des heures en salle de musculation, ni sortir courir 20 km tous les soirs. Le plaisir d’être en montagne, en accord avec l’environnement constitue déjà une préparation en soi. La fréquence des sorties est préconisée avant toute chose. Un ou deux joggings hebdomadaires, à un rythme cardiaque modéré, ne peuvent être que bénéfiques et contribuent à conserver un niveau physique constant tout au long de la saison, même pendant les périodes où l’on ne va pas en altitude. Un entraînement ciblé devient nécessaire pour franchir un cap, ou envisager une course de niveau supérieur à ce qu’on fait d’habitude. Sortir souvent en montagne permet d’acquérir plus d’expérience dans tous les secteurs qui composent l’alpinisme (voir encadré ci-dessus). Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

7


La PDG en ligne de mire L’approche de la Patrouille des Glaciers en avril 2012 constitue pour de nombreux adeptes du ski de randonnée un but pour cette saison d’hiver. Les organisateurs insistent toujours pour que chacun des 1500 participants s’engage sur la course en pleine connaissance de cause. Le grand parcours représente en effet plus de 100 kilomètres/effort et ne saurait être abordé en dilettante. Car même si le tracé est sécurisé et balisé, donc plus facile que s’il était fait en indépendant, il reste situé en haute montagne, dans un environnement hostile. Des gardes-frontière comme Florent Troillet, détenteur du record de l’épreuve en moins de six heures, arrivent sur la ligne de départ avec 8

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

220 000 mètres de dénivelé positif, et 950 heures d’entraînement global. Un participant moyen qui vise une course entre 12 et 14h, doit envisager 50 000 à 80 000 mètres de dénivelé positif, complété par un entraînement de fond en course à pied, à vélo ou en ski nordique. Une bonne préparation à la PDG doit débuter à l’automne, et se fait en trois phases. La première consiste à avaler un maximum de dénivelé jusqu’à mi-janvier. Un ou deux entraînements hebdomadaires de course à pied doivent être prévus, ainsi qu’une ou deux sorties à skis le week-end. Si la neige fait défaut, une course en montagne de dénivelé important peut remplacer ces dernières. Une participation aux petites courses nocturnes organisées par certaines stations dès décembre constitue un plus pour se familiariser avec la compétition. Un régime plutôt protéiné est recommandé à ce stade pour augmenter la masse musculaire. Entre janvier et mars, les prétendants privilégieront les courses d’altitude, pour préparer l’organisme au manque d’oxygène. Tête Blanche est en effet à 3800 mètres. Idéalement, des entraînements sur le parcours de la PDG sont plus que souhaitable, pour minimiser l’appréhension au moment de la course. La participation aux épreuves classiques de ski-alpinisme comme la Maya, les Faverges ou le Muveran est également souhaitable. Pendant cette phase, le randonneur doit veiller à manger plus d’hydrates de carbone les jours qui précèdent le week-end et diminuer progressivement les protéines. De mi-mars à la semaine qui précède la course, un stage de quatre jours en altitude constitue indéniablement un plus. L’entraînement avec son équipe devient à ce stade indispensable. Les montées et descentes

© Patrick Fleming

Une préparation analytique, qui ne vise qu’un secteur à la fois, peut être intéressante pour ceux qui vivent loin des sommets. Une heure de footing en forêt, complété par une séance de bloc ou sur un mur d’escalade, avec en week-end une randonnée et un bivouac peuvent représenter un programme intéressant mais demandent pas mal de disponibilité. Il est préférable et plus rentable, pour ceux qui en ont la possibilité, de s’entraîner de façon globale, de travailler l’ensemble des composantes au cours de chaque séance. Le point fondamental de toute préparation est qu’elle doit représenter un plaisir et pas une contrainte. Les régimes alimentaires drastiques, s’ils constituent une frustration, n’apportent finalement pas grandchose. L’entraînement doit être vécu à tous les niveaux comme un enrichissement personnel pour donner des résultats.


Quid du gainage?

© Nicolas Villet

Les exercices de gainage sont de plus en plus à la mode dans n’importe quel programme d’entraînement. Leur efficacité est démontrée à de nombreux niveaux. Ils consistent à renforcer les muscles du tronc (grand droit, transverse, oblique, lombaires et dorsaux) par quelques exercices en contraction isométrique (maintien immobile) qui peuvent être pratiqués sans matériel, chez soi. Trois séances hebdomadaires d’une vingtaine de minutes permettent de se muscler de manière significative. Le gainage améliore la tenue générale du corps. Il favorise l’endurance et la vitesse.

encordé permettent de déceler les forces et faiblesses de chacun dans la configuration de l’épreuve. Au niveau nutrition, il faut tester les aliments qu’on aime et qui fonctionnent bien en course. L’effort inhibe l’appétit, et il est primordial de trouver des produits qui fassent envie, pour éviter toute carence. Une course en altitude, à un rythme réduit, pour ne pas puiser dans les réserves est recommandée le week-end avant l’épreuve. Un footing tranquille d’une demi-heure le jour de la course, avec un repas d’hydrates de carbone quatre heures avant le départ, constitue finalement la clé de la réussite. De nombreuses sociétés de coaching proposent un programme accompagné pour préparer cette course, qui représente le rêve d’une vie pour de nombreux amateurs d’endurance. Des tests de VO2max (consomma-

tion maximale d’oxygène d’un organisme aérobie en effort) peuvent être effectués en début de préparation pour affiner le planning d’entraînement. Un suivi hebdomadaire est ensuite pratiqué par des professionnels pour motiver les personnes qui choisissent cette voie. Cette démarche est très appréciée des personnes à l’emploi du temps très chargé mais déresponsabilise les prétendants, et n’apporte probablement pas la même satisfaction qu’une préparation plus conventionnelle, où chacun se prend en charge.

Préparer sa saison La Patrouille des Glaciers ne constitue bien sûr pas un objectif pour tous les amateurs de montagne, et beaucoup préfèrent pratiquer leur passion hors des sentiers battus et surtout des foules. Si nous avons évoqué plus haut que la meilleure préparation était la pratique régulière de l’activité, quelques petits conseils complémentaires peuvent être appliqués et favoriser la progression pendant une course. Le stretching et le gainage (voir encadré ci-contre), qui sont des exercices simples, peuvent être pratiqués aisément n’importe où. Leur pratique favorise une bonne forme, une meilleure connaissance de son corps. Le stretching devrait toujours être fait en échauffement et après une course. Il évite les douleurs musculaires, et favorise la récupération. La pratique d’un sport d’endurance est clairement recommandée pour s’habituer à l’effort. Le ski de fond constitue probablement le plus adapté, car il travaille les jambes et les bras. Il permet en plus d’appriPassion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

9


RythmoPension Inventez votre retraite

Agence générale de Lausanne Jacky Delapierre, Directeur régional Avenue du Théâtre 1, Case postale 7703, 1002 Lausanne T 021 310 02 02 www.vaudoise.ch

Peak Performance, 16 rue Pichard, 1003 lausanne, Télephone 021 312 36 42, peak.lausanne@peakperformance.info membre du groupe universal-Sport, www.universalsport.ch

Bon d’une valeur de CHF 30.– Réduction sur votre prochain achat.

Bon valable jusqu’au 31 décembre 2011. Réduction non cumulable avec d’autres bons de réduction en Francs. Bon_Peak_180x117.indd 1

16.09.11 10:25


favorise la technique et la maîtrise de l’appréhension. Une nouvelle demi-heure sur une pente raide, avec deux piolets et en installant des broches, améliore la sensation d’ancrage des piolets et la technique d’assurage. On peut terminer avec du travail sur un mur vertical en glace, assuré en moulinette. Ce dernier poste permet de muscler le train supérieur, tout en améliorant les techniques d’ancrage des piolets et des crampons. Une séance de ce type peut très bien s’organiser dans un endroit situé proche d’un accès mécanisé, ce qui permet de l’envisager sur une demi-journée.

© www.G1photo.com

La recherche de la performance

voiser l’environnement froid de la montagne. En escalade, l’enchaînement rapide de blocs permet d’améliorer l’endurance musculaire et la technique d’escalade. L’évolution sur terrain glaciaire, en vue de la préparation aux grandes courses mixtes, peut aussi se préparer par des séances appropriées. Lors d’une séance type, on peut consacrer 10 à 15 minutes à monter et descendre en crampons sans piolets sur des pentes douces, en alternant la marche pied à plat ou sur les pointes avant. Cet exercice constitue un excellent échauffement. On peut poursuivre avec un nouveau quart d’heure pendant lequel on évolue sur un terrain varié et non exposé en adaptant sa technique au relief et à la glace. Ensuite, une bonne demi-heure sur une pente raide (50-55°) avec un seul piolet

Les quelques conseils évoqués dans ce dossier ne concernent qu’une pratique éclairée ou la participation à une épreuve déterminée, sans parler de la remporter. La recherche de la performance n’est pas abordée, car elle constitue une spécificité finalement assez exclusive. L’escalade sportive est maintenant un sport à part entière, et les leaders de la discipline sont de véritables athlètes. Le ski-alpinisme a le même statut, et les membres de l’équipe suisse bénéficient d’une préparation organisée par des spécialistes. Des personnalités comme Ueli Steck ou Dani Arnold qui a gravi la face nord de l’Eiger en 2h38 ont également une pratique qui n’a plus rien à voir avec celle d’un alpiniste lambda. Tenter de décortiquer leur approche n’apporterait rien tant le fossé avec les gens «normaux» est grand. Le point essentiel de toute bonne préparation reste toujours l’expérience et la connaissance de soi. Eléments qui ne s’améliorent que par la multiplication des sorties. A vos cordes et à vos crampons!

Deux partenaires indispensables Swiss Map online

Swiss Map Mobile

pour planifier à la maison

en route

• •

Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération suisse Confederazione Svizzera Confederaziun svizra Office fédéral de topographie swisstopo www.swisstopo.ch

Cartes nationales de la Suisse à partir 1: 25 000 Offre complète SuisseMobile inclus les parcours à vélo Chemins officiels du réseau pédestre suisse et bien plus encore

www.swisstopo.ch/swissmaponline www.swisstopo.ch/swissmapmobile

aussi po A n d ro u r id


© D. R.

I

l aurait pu «faire» guide: aspirant au début des années 1960, il commence à remplir son carnet de courses. Mais le destin a d’autres projets pour lui, et le voilà qui entreprend des études de théologie à Sion. Sans pour autant renoncer à la montagne. L’été, il travaille sur les barrages, entre autres pour la Grande Dixence sur le site de Zermatt. «Quand vous arrivez à la couronne du barrage et que les montagnes vous sautent au visage, vous ne pouvez que les contempler, y croire.» Y croire: voilà ce qui l’a amené à la théologie... et ce qui l’en a éloigné. Parce qu’un regard échangé avec une inconnue est venu enrichir sa vie. Dans un premier temps, en dépit de cette rencontre, il devient prêtre. En 1969, il abandonne la soutane, suivant son amour pour Lili. Ils vont écrire leur histoire loin du Valais, à Zurich. Jean-Cyprien s’y forme au métier des ressources humaines, qu’il exercera pendant plus de trente ans, notamment à la RSR à Lausanne.

PoRTRAIT

Quand on naît dans un écrin de 4000, difficile de leur résister. Pour Jean-Cyprien Pitteloud, c’est ainsi que sa passion de la montagne est née. Comme d’autres seront marins à force de vivre près de la mer, il est devenu alpiniste.  SYLVIE ULMANN

«Tout fuit Tout passe L’espace Efface Le bruit» Une mélodie quasi aérienne comme quand la tempête efface nos pas dans la neige ! Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

u

Les trois vies de Jean-Cyprien  Pitteloud

Entre son travail, la théologie et la montagne, un trait d’union: l’humain. «Je cherche à être un pont pour les autres», résume-t-il. Chef de courses d’hiver au CAS, son attention va d’abord aux plus faibles du groupe. «En trente ans d’activité, j’ai probablement conduit plus de 1200 personnes vers les sommets, sur des chemins parfois inédits. Ce fut une chance et un défi à la fois.» Et la convivialité est toujours au rendez-vous dans ses courses. Jamais on ne part sans la bouteille de l’amitié pour le sommet! «J’ai deux autres principes, sourit-il. Le premier est d’être dur avec son corps; le deuxième de toujours partir, quelle que soit la météo.» Une philosophie qu’il accompagne de prudence – en changeant d’itinéraire si la météo est trop mauvaise ou le risque d’avalanche élevé –- car on ne joue pas avec la montagne. «Celle-ci est d’ailleurs une école de vie: elle nous apprend l’humilité, le respect des gens et à prendre ses responsabilités», relève-t-il. Un jour, parti de Zürich pour le Cervin, il peinera à Epaule. Ce sera un signe, il n’y retournera pas avec des clients. La montagne ne pardonne pas… Il garde aussi gravés en sa mémoire ces trois draps blancs aperçus à l’aube au pied de la face nord sur le glacier qu’on traverse pour aller à la Zmutt. Ils recouvraient les trois corps de personnes tombées la veille... Au CAS Diablerets, Jean-Cyprien a présidé le Groupe des skieurs pendant trois ans, entre 1997 et 1999. «C’était un service à rendre et je l’ai fait de bon cœur.» Se contenter de profiter des courses et des activités, ce n’est pas vraiment sa tasse de thé. Tout comme il n’entreprendra pas non plus une ascension uniquement pour être le premier au sommet. Se décrivant volontiers comme un contemplatif actif, il déguste le parcours du premier au dernier pas. On l’imagine alors, perçant lentement mais obstinément, la nuit du départ. A l’approche de 70 ans, voilà que JeanCyprien s’apprête à passer le témoin: la relève est assurée. Et dans sa tête résonne l’essaim des Djinns du jeune virtuose Victor Hugo qu’il aime citer:

13


cABANEs

En hiver...

La cabane   Barraud Edifiée sur un replat qui domine le pittoresque hameau d’Anzeinde et son plateau, elle a une vue imprenable sur le massif des Diablerets.  Louis Georgy et Alain Détraz

Un peu d’histoire M. et Mme William Barraud avaient fait un don à la section pour la construction d’une cabane en souvenir de leur fils René Barraud, victime d’un accident de montagne à la Dent de Ruth en juin 1932. Les statuts centraux n’admettant pas qu’une cabane subventionnée porte le nom de son donateur, la cabane a été construite sans l’aide de la caisse centrale. Le Groupe des skieurs de la section des Diablerets, possesseur des chalets de Borbuintze et Lacombe, fut chargé de sa construction. Le don étant en faveur de la section, il est décidé que tous les clubistes y auraient libre accès aux mêmes conditions que les membres du groupe. Anzeinde fut choisi comme site et la commune de Bex accorda le terrain nécessaire. Le nouveau refuge fut inauguré le 30 septembre 1934.

14

... et en été!

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Depuis Solalex, on y accède à pied en 1h15 ou en taxi 4x4 jusqu’à Anzeinde, pour les personnes à mobilité réduite. Il est également possible de monter à la cabane depuis Pont de Nant ou Derborence. La région est bien connue pour sa faune

© D. R.

u

Aujourd’hui


En un coup d’œil

© D. R.

et sa flore. Durant la belle saison, les marmottes, les chamois et les bouquetins se laissent observer tous les jours. Maître goupil nous rend visite régulièrement, dès la nuit tombée. Plus sporadiquement, l’aigle royal et le gypaète barbu nous gratifient de leur vol majestueux. C’est en cheminant en direction de Haute Corde ou du col des Chamois qu’il est possible de découvrir, de juillet à septembre, de superbes touffes d’edelweiss. Du sommet de la Tour d’Anzeinde, tout proche, nous bénéficions d’une vue panoramique sur les Alpes, le Chablais, le Jura et la face du Miroir d’Argentine. En hiver, la cabane est idéalement placée sur le parcours de randonnée à skis qui mène au col des Chamois. C’est aussi un des postes de ravitaillement officiel durant les Trophées du Muveran. La cabane Barraud est tout particulièrement appréciée pour sa facilité d’accès, le calme qui y règne, sa cuisine parfaitement équipée, son réfectoire chaleureux, ses quatre petits dortoirs bien tenus, sans oublier sa cave achalandée à souhait.

Altitude:

1956m

Situation:

Massif des Alpes vaudoises Coordonnées 578.760/125.915 Carte nationale 1 : 25000, feuille 1285 Les Diablerets Carte nationale 1 : 50000, feuille 272 Saint-Maurice

Dortoirs:

42 places

Ouverture:

Ouverte toute l’année, non gardiennée, réservation indispensable

Equipement:

Ravitaillement et cuisine par soi-même, WC intérieurs, lavabos, chauffage au bois, cuisine au bois, vaisselle pour 50 personnes, éclairage électrique par panneaux solaires.

Accès été:

Par Bex ou Villars - La Barboleusaz - Solalex (en voiture) Solalex - Anzeindaz, 1h30 Derborence - Pas de Cheville, 2h30 Les Plans-sur-Bex - Pont de Nant - Col des Essets, 3h30

Accès hiver:

Depuis Cergnement, 3h Depuis Solalex, 2h

Courses d’hiver: Col des Chamois, l’Ecuelle, Tête des Filasses, Haute Corde Brotzet - Derborence - Pas de Cheville Traversées:

Tour des Diablerets, Tour des Muverans, Tour de l’Argentine Bex - Les Plans - Le col des Essets - Derborence - Ardon Cabane Plan Névé - par le col des Chamois Cabane Rambert ou Derborence par le Brotzet

Escalade:

Jardin d’escalade de la Corde, Bloc des guides, l’Ecuelle, le Miroir d’Argentine

Responsable:

Louis Georgy Avenue des Grandes-Roches 2 1110 Morges Mobile 079 637 57 04

Le préposé et son adjoint se réjouissent de vous accueillir. Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

15


L’achat de skis  de randonnée

 2. La taille

u

ille onse c s u vo

16

Ces dernières années, on a vu apparaître de nombreuses innovations en matière de ski, tant par les matériaux utilisés que dans les constructions.

O

n parle de sandwich, de CAP, de rocker, de double rayon, de créatex, de carbone si bien qu’au moment de l’achat on ne sait plus comment choisir son ski. Il existe beaucoup de matériaux adaptés à différents types de pratique (compétition, freeride, loisir…). Pour cibler, Il faut se poser la question «Quelle est pour moi la journée de ski parfaite?», s’orienter vers une gamme de skis puis vers un modèle adapté à son niveau.

Les critères de choix  1. Le ski L’éventail du matériel de randonnée se divise en quatre catégories: Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Entre le nez et le front, environ 10 cm de moins que sa propre taille. On prendra plus court si on veut des conversions et des virages facilités, plus long si on veut un ski qui offre plus de portance en neige poudreuse et qui sera plus stable à haute vitesse.

 3. La fixation Il faut être cohérent et choisir une fixation adaptée à son type de ski. On distingue deux types de fixations: à insert (Dynafit, Plum…): gain de poids considérable (600g environ), plus de confort à la marche; à plaque (Diamir ou Marker): adaptée à une pratique polyvalente alpin/randonnée. Elles sont faciles à chausser et gardent un avantage en termes de sécurité.

Quel prix?

Ils sont très variables et supérieurs pour du matériel de skialpinisme, en moyenne comptez entre CHF 1000 et 1600.– pour l’ensemble ski-fixation-peaux.

Où aller? L’investissement étant considérable, il est important d’être bien conseillé. Les magasins spécialisés sont les plus qualifiés pour vous renseigner au mieux grâce à une fine connaissance des produits et surtout à une pratique régulière. *Les largeurs sont données en mm au patin et les poids en grammes pour 170cm.

Vos magasins de sport préférés vous donnent leurs conseils de pros à tour de rôle.

© Tilio & Paolo - Fotolia.com

Conseil

Gamme légère: pratique de performance/compétitive, principalement à la montée. Elle regroupe les skis d’une largeur inférieure à 78*, et à un poids réduit au minimum (<1000g). Gamme loisir: compromis entre poids et plaisir à la descente, ce sont des skis de largeur intermédiaire (de 78 à 88) dont le poids oscille entre 1200 et 1600 grammes, c’est la gamme classique. On peut dire qu’un choix de largeur de 78 mm privilégie la montée et qu’un choix de 88 mm privilégie la descente. Gamme rando-freeride: on sacrifie le poids (1500 à 2000g) pour privilégier skiabilité et largeur au patin (88 à 105). Gamme polyvalent: ski alpin et de randonnée. Le poids augmente au profit d’une construction plus robuste avec des largeurs moyennes (75 à 85). Rigidité accrue pour une meilleure tenue sur neige dure et un meilleur vieillissement.


L’hiver approche, nous allons bientôt pouvoir chausser nos skis pour profiter des joies qu’offre cette saison. Toutefois, ce plaisir n’est pas partagé par toutes les espèces, puisque pour de nombreux animaux sauvages, l’hiver est une période difficile où la nourriture se fait rare, alors que le froid accentue les besoins en énergie. Jean-Bernard Gay 

L

orsque nous sortons de notre maison, bien chauffée, et que le temps est beau, nous avons tous tendance à oublier les difficultés présentes rencontrées par la faune, c’est pour cette raison que le CAS a lancé sa campagne «Respecter c’est protéger». Cette action vise à rappeler à chacun, mais en priorité aux chefs de courses, les obligations qu’ils ont face à la nature et à sa faune. Préparer une course en tenant compte de ces exigences signifie choisir son itinéraire de manière responsable:

 Il conviendra d’éviter les zones protégées ou de ne les traverser que sur des itinéraires autorisés, pour autant qu’il y en ait. Depuis 2006, ces zones sont clairement indiquées sur les cartes officielles de randonnées à skis de Swisstopo. A défaut, on trouve ces indications sur le portail d’information du CAS: www.respecter-cest-proteger.ch.  Dans les autres zones, on évitera systématiquement de longer les lisières des forêts, de nombreuses espèces y trouvant à la fois couvert et nourriture.  Dès que cela est possible, on empruntera les chemins forestiers ou les itinéraires balisés, les animaux sauvages s’en tiennent généralement éloignés ou, s’ils s’en rapprochent, ils s’habitueront aux randonneurs, d’autant plus que ceux-ci emprunteront toujours le même parcours.  Dans la mesure du possible, on évitera aussi de randonner à l’aube ou au coucher du soleil, des périodes durant lesquelles de nombreux animaux sont à la recherche de nourriture. N’oublions pas que pour les animaux sauvages, le stress et la fuite ont pour conséquence une dépense accrue d’énergie, surtout si la couche de neige est importante. Souvent ce sont ces réserves d’énergie qui sont décisives en matière de survie.

Les raquettes à neige, un moyen d’aller trop facilement n’importe où!

u

© D. R.

La nature est vaste, chacun y trouve sa place s’il sait respecter les espaces occupés depuis toujours par les autres espèces…

ENVIRONNEMENT

Respecter  c’est protéger

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

17


portfolio u

Le mauvais temps tombe sur l’arête du Breithorn.

18

Si mon attrait de la montagne date de mon plus jeune âge, lorsque mes parents m’emmenaient en randonnée, il s’est encore accru à la lecture des romans de Roger Frison-Roche. Il n’y manquait que les images, alors mon imagination faisait le reste. Lorsque mon tour est venu de me confronter à la verticalité et au domaine de l’alpinisme, j’ai eu le désir de partager un peu de ce que j’y vivais avec mes proches qui n’avaient pas la chance de pouvoir aller «là-haut». Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Avant l’arrivée du numérique, j’ai commencé par acheter des appareils de photos jetables, au cas où l’un devrait finir au fond d’un ravin… Aujourd’hui, comme beaucoup je ne me sépare pas d’un appareil numérique suffisamment compact pour pouvoir le conserver à portée de mains. Comme, avec un tel matériel, il est difficile d’avoir une démarche purement artistique, je me limite à rapporter un témoignage de mes sorties en montagne. J’apprécie particulièrement lorsque je peux immortaliser une scène d’escalade,

photo d’autant plus difficile à prendre qu’en général, quand on ne grimpe pas soi-même, on assure son compagnon de cordée… Et ma joie ne peut être plus totale que lorsque je peux par mes images apporter un peu de l’émotion que j’ai pu vivre en montagne. 

Patrick Fleming

Envoyez-nous vos plus belles images (300 dpi minimum) par e-mail secretariat@cas-diablerets.ch, sur clé USB ou sur CD.


Dolent et Aiguille de l’Amône au lever du jour.

Lyskamm, Pollux et Castor vus de l’arête du Breithorn.

Aube depuis la cabane Margharita.

Approche du sommet du Breithorn de Lauterbrunnen. Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

19


www.vigousse.ch ou par téléphone: 021 695 95 81

FAVRE + MOR S.A. a eu le plaisir

FAVRE + MOR S.A.

Chauffage - Ventilation - Energies renouvelables - Entretien et réalisations Rue de Genève 82 1004 Lausanne

Tél : 021 624 70 70 Fax : 021 624 80 65

d'exécuter cet été les travaux de réfection de la centrale de ventilation de la salle de réunion du Club Alpin Suisse, Section des Diablerets, à la rue Beau-Séjour 24 à Lausanne.

IL N’Y A PAS QUE LES BOTTES

REDhot™ | hotPINK™ Les semelles REDhot et hotPINK optimisent le confort, la performance et la prise de carres. Améliorez le confort de vos bottes avec une semelle de performance Superfeet. Vos pieds vous en seront reconnaissants. SOUTIEN DU PIED. ALIGNEMENT DU CORPS. superfeet.com


la vie du club Un petit coin de paradis!

© D. R.

Bulletin de la section

Sommaire Mémento Novembre - décembre 2011 22 Hommage 23 Inscription aux courses par Internet 24 Budget 2012 24 Cours à skis 2012 25 Nouveaux membres 26 Cours de gymnastique 26 Les sous-sections Morges 26 Vallorbe 26-29 Rapports Lac de Moiry – Col du Pigne – Cabane de Moiry – Barrage de Moiry – Grimentz 30 Dent de Savigny 31 Pigne de la Lé 32 -33 Pic d’Artsinol – en traversée 34

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

21


la vie du club Mémento NOVEMBRE - Décembre 2011

Assemblée générale d’automne du 30 novembre 2011 Ordre du jour

Samedi 12 novembre  A 19h: soirée annuelle avec les gardiens de cabanes (voir encadré page suivante)

Samedi 19 novembre A 18h: soirée de clôture AJ

Vendredi 25 novembre  A 20h: bourse aux bonnes affaires (voir encadré ci-dessous)

Mercredi 30 novembre  A 18h: réunion avec les présidents des sous-sections A 20h: assemblée générale d’automne (voir encadré ci-contre)

Vendredi 2 décembre A 19h: fête de Noël de la section

Samedi 3 décembre A 14h: fête de Noël des Jeudistes

Samedi 3 et dimanche 4 décembre A 08h: fête de Noël extra-muros Jeunesse

Mercredi 7 décembre A 12h: repas de fin d’année des Marraines à Prilly

Vendredi 16 décembre A 20h: souper canadien

Bourse aux bonnes affaires

1 Accueil - désignation des scrutateurs - adoption de l’ordre du jour 2 Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale du 27 avril 2011 3 Election d’un suppléant et d’un membre de la commission de vérification des comptes pour l’exercice 2011 4 Communications diverses du comité 5 Informations et présentation des commissions, des groupes et des sous-sections 6 Création de deux nouvelles commissions: culture et cours à ski 7 Election au scrutin de liste des comités des commissions 8 Présentation et adoption du budget 2012 sous réserve du point 9 9 Projet d’inscription aux courses en ligne 10 Divers et propositions individuelles

Vendredi 25 novembre 2011 dès 20h au local • Amenez le matériel, les vêtements dont vous n’avez plus besoin (assez récents et en bon état) • Faites vous-même vos prix Vous permettrez peut-être à un débutant de s’équiper à moindres frais!

NOVEMBRE

30 © D. R.

2011

22

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011


soirée annuelle avec les gardiens de cabanes

Hommage

Samedi 12 novembre à 19h Au menu de la soirée animée par le Grupo Siembra, qui vous fera danser sur des musiques péruviennes et «bien de chez nous», un buffet comprenant: Entradas / Entrées  Cebiche de pescado Poisson émincé mariné au jus de citron vert, oignons, piment, ail, coriandre  Papas a la huancaina Pommes de terre nappées d’une sauce au fromage blanc et au piment jaune Platos Calientes / plat principal  Aji de gallina Blanc de poulet coupé en fines lamelles préparé dans une sauce au fromage blanc, piment «mirasol» et noix de pécan  Olluquito con carne / Pollo / Mariscos Tubercules andins coupés en julienne et maillotés avec viande de bœuf assaisonnée aux épices typiques du Pérou  Seco de carne à la norteña con frejoles Morceaux de viande de bœuf assaisonnés avec boisson andine «chicha de jora» et aux épices; coriandre, paprika péruvien accompagné de flageolets  Arroz blanco Riz blanc Postre / Desserts  Suspiro a la limeña Soupirs au citron

© D. R. / olly - Fotolia.com

Prix: CHF 40.–/personne, à régler à l’entrée.

Vous êtes tous conviés à cette soirée à laquelle les organisateurs Nicolas Xanthopoulos et Ruben Segovia se réjouissent de vous accueillir. Inscription au tableau des courses ou au secrétariat 021 320 70 70 ou secretariat@cas-diablerets.ch jusqu’au 4 novembre.

Jean-Claude Mermoud nous a quittés, trop vite, trop tôt. Sa mémoire sera perpétuée à travers le message qu’il avait très spontanément accepté de nous adresser pour soutenir la recherche de fonds de notre Fondation Patrimoine Cabanes Alpines. Le don à la section qui a été annoncé lors de la cérémonie de deuil témoigne de son attachement au CAS et à sa section dont il était membre depuis 2005. A sa famille, nous témoignons de notre reconnaissance et de notre sympathie.

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

23


la vie du club Vers une nouvelle fonctionnalité de notre site web permettant l’inscription en ligne aux cours et courses de la section! Depuis 2007, notre section dispose d’un site web professionnel qui est abondamment utilisé et apprécié par nos membres et par le public. Cependant, la structure et les outils de gestion actuels ne permettent plus de répondre aux nouvelles attentes de nos membres et de la commission d’alpinisme. Afin de répondre à toutes ces exigences, la commission d’alpinisme, avec le support de la commission web, a établi un cahier des charges qui permettra de faire évoluer notre site web par une interaction plus forte avec ses membres. Le cahier des charges a été élaboré au début de l’année et accepté par le comité. Voici brièvement les points essentiels:   Les clubistes pourront s’inscrire selon les spécifications formulées par la CA. Ils seront, entre autre, automatiquement notifiés lors des changements apportés au déroulement d’une course;   Une synchronisation automatique et périodique avec la liste de nos membres figurant sur le fichier du comité central du CAS;   La fonction d’administrateur du système permettra de gérer les comptes des utilisateurs, des chefs de courses, ainsi que les différentes listes de l’application (courses, difficultés techniques, publics cibles, etc.);   Une administration directe des propositions de courses et leur gestion une fois acceptées par la CA;

Budget 2012

Budget Comptes Comptes 2012 2010 2009 CHF CHF CHF

Cotisations nettes Locations de salles Recettes diverses et dons Intérêts produits financiers Total des produits

330’000 12’000 5’000 500

214’017 11’335 17’961 8’987

347’500 358’428 252’300

Frais d’administration et de secrétariat 169’000 Frais de locaux 60’000 Programme des courses 8’100 Bulletin 20’100 Conférences, soirées, événements 10’000 Frais de la section

337’732 12’597 5’442 2’656

164’399 59’741 5’433 21’053 14’947

91’825 77’302 4’215 24’439 18’133

-267’200 -265’573

-215’913

Alpinisme Jeunesse Ecole de ski Alpages Buvette Bibliothèque Archives Gymnastique Subsides aux groupes

12’000 1’000 -500 – -3’000 1’000 4’300 100 1’800

4’258 1’991 – -6’470 144 1’328 3’148 158 3’500

4’075 2’307 – -5 -5’479 1’722 1’740 – 3’800

Résultat des activités de la section

-16’700

-8’058

-8’160

Cabanes Chalets Immeuble Beau-Séjour

-70’000 -10’000 79’000

-119’230 776 86’796

-71’415 – 59’195

-1’000

-31’658

-12’220

62’600

53’138

16’007

44’000 17’500

34’874 17’500

9’250 5’000

1’100

764

1’757

  Les chefs de courses pourront proposer des courses extraites

du thesaurus ou nouvelles. Des outils pour gérer le déroulement des courses seront également disponibles;   Des outils d’analyse statistique qui répondent aux souhaits de la commission d’alpinisme et du comité.

La solution proposée a le mérite de s’intégrer de manière naturelle dans notre site actuel. Elle vise à simplifier et à faciliter la tâche de tous les acteurs, à savoir les membres de la section, les commissions d’alpinisme et du bulletin et finalement la direction et son secrétariat. 

Résultat des Immeubles de la section Résultat avant amortissements et allocations aux fonds Amortissements Allocations aux fonds

Gervais Chapuis, président de la commission web Résultat

24

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011


Cours à skis 2012

Dimanches 15 , 22 et 29 ja nvier 2012 et DIMANCHE 5 fé v ri er 2012 (avec po ur réserve le s 11 et 12 févr ier 2012)

Le comité d’organisation (Bertrand Sieber, président et Yvan Péguiron, caissier) a le plaisir de vous présenter le programme de cet hiver.

Divers Les cours auront lieu par n’importe quel temps. Aucune assurance n’est contractée par le CAS; chaque élève doit s’assurer personnellement contre les accidents. L’école de ski du CAS décline toute responsabilité en cas d’accident. Délai d’inscription: 30.12.2011 L’abonnement de ski vous sera distribué le 1er dimanche puis vendu cash sur place à des prix préférentiels par les moniteurs/ trices.

C

es cours sont destinés à toute personne de 6 à 99 ans désirant perfectionner son niveau de ski, particulièrement en neige non préparée, seul ou en famille. Enseignement Il existe 6 niveaux de ski pour les adultes, 3 pour les enfants et 1 classe d’adolescents (voir encadré). Les cours à skis se déroulent de 9h à 16h30. Le nombre de participants est fixé à environ 11 personnes par classe. Choix des lieux Morgins, le Linga (Pré-la-Joux), Ovronnaz, Leysin entre autres mais aucun n’a été retenu définitivement. Chacun devra se renseigner au 021 1600 rubrique 3 «clubs, association» dès le vendredi soir précédant le cours ou sur www.druba.ch

Nouveauté: paiement électronique Cours à skis CAS, section des Diablerets, Lausanne CCP 10-11105-4 ou IBAN CH1509000000100111054 en indiquant le nom, prénom, niveau de ski, catégorie (adultes-enfants-juniors), année de naissance jusqu’à 16 ans (1996), membre CAS ou invité, du ou des participants. Programme des cours et bulletin de versement Ils peuvent être demandés au secrétariat du CAS par e-mail secretariat@cas-diablerets.ch 1 bulletin de versement par participant. Informations complémentaires Niveaux plus détaillés, conseils pour parents, recommandations, etc. sur le site www.druba.ch

Tarifs pour QUATRE dimanches avec abonnement de ski pour le 1er cours Actifs CAS et leur conjoint Adultes et juniors 210.– Enfants de 6 à 16 ans dont le(s) parent(s), membre(s) 85.– ou non participe(nt) au cours dont le(s) parent(s), membre(s) ou non ne participe(nt) pas au cours 109.–

© D. R.

(déplacement et trois forfaits restants non compris)

Remise de CHF 20.– pour adultes et juniors si inscription avant le 15.12.2011.

Invités 230.–

Description des niveaux de ski Adultes  Niveau 1 Adaptation à la neige et premières sensations de glisse  Niveau 2 Descendre une piste facile  Niveau 3 Approche du ski en neige non préparée et améliorer la technique sur pistes  Niveau 4 Virage carving maîtrisé, approche virage court et ski en neige non préparée  Niveau 5 Maîtrise du virage court et ski en neige non préparée avec changements de terrain  Niveau 6 Maîtrise des mouvements et recherche de la difficulté sur tout terrain, principalement en neige non préparée. Enfants  Niveau 1 «novice» Maîtriser des pistes vertes/bleues, tout en jouant et mimant  Niveau 2 «moyen» Maîtriser des pistes bleues/rouges et faire connaissance avec la neige poudreuse, toujours en s’amusant et dans l’encouragement  Niveau 3 «avancés» Maîtriser des pistes rouges/noires et se familiariser de plus en plus avec la neige non préparée tout en jouant ainsi que la valorisation individuelle. Juniors  Niveau «avancés» Maîtriser des pistes noires, des bosses ainsi que le ski en neige non préparée, tout en mettant l’accent sur la dynamique du groupe et l’interactivité.

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

25


la vie du club Nouveaux Les sous-sections  membres   MORGES

Section lausannoise I I I I I I I F I I I I F J I I I I I I I I I J I I

Anderegg-Dosch Angela Andre Esther Arndt Felix Barthassat Frédéric Barthélémy Clotilde Biollaz Jérôme Dardel Stéphane De Weck Hippolyte Durstberger Monique Erni Barbara Henry Sandrine Imhof Nathalie Jaton Jean-Noël Kunz Martin Leuenberger David Martens Andreas Mirko Raca Pfammatter Géraldine Rochat Jean-Claude Rollins Mark Sgourdou Elena Thierry René Trottet Grégory VanderMensbrugghe Pauline Weijs Steven Wenger Nicolas

Sous-section de MORGES I Rubin Patricia

Sous-section de payerne I Malcotti Jean

Sous-section de Château-d’œx I

Chesaux Damien

Sullens Yverdon Lausanne Prilly Lausanne Epalinges Lausanne Lausanne Pully Lausanne Carrouge Lausanne Lausanne Cully Lausanne Chexbres Lausanne Lausanne Lausanne Founex Pully Lausanne Penthaz Epalinges Renens Lausanne

Agenda Mardi 31 janvier 2012   Assemblée A 19h30 au restaurant Le Cricket qui se trouve dans le quartier de la Grosse-Pierre à Morges. Elle sera suivie par le souper. Les jubilaires seront invités à cette assemblée et il y aura la présentation des nouveaux membres. Pour le repas après l’assemblée, inscription obligatoire avant le 25 janvier 2012 auprès de Monika Savary (e-mail msavary@worldcom.ch ou tél. 021 861 13 06).   Nouveau chef de course Félicitations au nouveau chef de course en randonnée alpine: Daniel Cefai. Au plaisir de découvrir tes courses.   Message du comité des Activités alpines Novembre et décembre sont des mois trop incertains pour assurer d’avance des randos ou des sorties. Mais cela ne veut pas dire que nous restons inactifs devant des situations météo

La Sarraz Estavayer-le-Lac Bex

Catégorie : I = Individuel / F = Famille / J = Jeunesse

Cours de Gymnastique CAS Diablerets Venez vous mettre en forme Chaque mardi soir à partir du 6 septembre 2011 (sauf vacances scolaires)

Ouvert à tous et à toutes, renseignements: Dorien Kruithof, tél. 021 781 19 97

26

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

«Dod» à la cabane du Mont-d’Or.

  VALLORBE Lionel Daudet est passé à Vallorbe Depuis vingt ans, Lionel Daudet fait partie des meilleurs alpinistes du monde. Après des exploits en solo, en hiver, sur tous les continents, il s’est tourné il y a quelques années vers

© D. R.

Horaire: 18h15 à 19h45 Lieu: Collège du Belvédère – Salle 1 Chemin des Croix-Rouges 24, Lausanne Prix: CHF 40.– pour la saison


et neige favorables. Nous vous invitons à surveiller la météo, à consulter notre «Tableau d’affichage» sur Internet et votre visite au Stamm pourrait être conclue par une sortie non programmée d’avance sur papier. Nous vous invitons à commencer votre nouvelle activité dès que possible, dès la première neige skiable, sans attendre janvier 2012. Le week-end de Sensibilisation aux dangers de la neige (21 et 22 janvier 2012) est ouvert à tous ceux qui ont déjà une expérience morgienne. Les inscriptions (à partir de mi-décembre) sont limitées à 14 personnes. Notre programme CAS Morges 2012, mis en place par nos motivés chefs de

courses, promet à chacun de trouver la rando qui lui convient. Merci à tous nos bénévoles chefs de courses qui vous offrent itinéraires, préparations, sécurité, conseils en plus du plaisir de partager les joies de la montagne. Le Stamm reste LE rendez-vous où les sorties se concrétisent, s’organisent, se finalisent.

se feront lors de la première séance. Prix pour la saison (jusqu’au 4 avril 2012): CHF 50.–.

Notre comité des Activités alpines est à votre disposition et vous présente ses meilleurs vœux pour 2012.

  Vœux Le prochain Passion Montagne sortant après les Fêtes, le comité vous souhaite d’ores et déjà de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année, pleines de joies et d’espoir pour l’année 2012.

  Gym du mercredi soir Dès le mercredi 2 novembre, nos séances de gymnastique reprennent de 18h30 à 20h à la salle de gymnastique de la Longeraie (derrière l’hôtel). Jean Aronis sera notre coach. Les inscriptions

© D. R.

Lionel et Véronique Daudet lors de leur passage à Vallorbe.

un alpinisme de découverte. Cela l’a emmené dans les mers du Sud en organisant notamment des expéditions en Géorgie du Sud, en Antarctique ou dans les îles Kerguelen. En 2007 il réalise avec quelques amis, en trois mois, en suivant la frontière, le tour intégral du département des Hautes-Alpes (le plus haut de France).

D’autres infos et le plan d’accès sont disponibles sur notre Tableau d’affichage. Un peu d’exercice, ça fait du bien, juste pour maintenir la forme l’hiver ou pour se préparer au ski.

Son défi actuel est à la fois un voyage et une aventure. Le tour de France en suivant au plus près la frontière et le littoral, à pied, à vélo ou en canoë. Non pas une frontière qui sépare mais une frontière qui rassemble comme il le dit si bien. Débuté au sommet du Mont-Blanc au milieu du mois d’août, son voyage l’a emmené sur les Grandes Jorasses, le Dolent, les Perrons, le Lac léman, la campagne genevoise, le Risoux et enfin mercredi 21 septembre sur les hauts de Vallorbe, à la cabane du CAS notamment. Des étapes quotidiennes de 25 à 30 km en suivant les bornes territoriales sans véritable chemin, juste quelques traces de sentes douanières et le plus souvent droit en haut ou droit en bas! Il est suivi en camping-car par son épouse, Véronique, qui s’occupe de la logistique et du site Internet (www.dodtour. com). Les aventuriers espèrent boucler le tour de France en une quinzaine de mois, selon les conditions météo et les rencontres. Ce projet nous rappelle que l’aventure est souvent à notre porte. Il ne tient qu’à nous de lui tendre les bras pour la rencontrer, chacun selon ses possibilités, chacun selon ses envies. Bonne route au dodtour!  Dominique Laffely, sous-section Vallorbe Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

27


la vie du club Les sous-sections   VALLORBE (SUITE)

Cette année, pour la traditionnelle semaine clubistique du groupe de Vallorbe, notre choix s’est porté sur le Val Müstair. Nous avions commandé le soleil et la poudreuse, qui furent au rendez-vous! Le 6 mars, journée de voyage et de découverte de notre logement et de ses agréments, avant de passer aux choses sérieuses dès le lendemain!

Le 7 mars, départ skis sur le sac, pour les 350 premiers mètres, une balade à travers des tas de pives (au sens propre…), des racines et des plaques de glace; au début à pied, puis à skis. Depuis La Multa, changement d’ambiance, le terrain est plus ouvert, et surtout enneigé. Après environ 1000m de montée, changement de programme, car en fait on avait prévu le Piz Chavalatsch, mais au vu des magnifiques traces sur la pente, on a vite suivi l’avis de notre guide pour aller au sommet du Chalalalala (qui est en réalité le Piz Pitschen). Belle vue sur l’Ortles et le smog italien! Pour la descente, belle neige demandant du travail, mais des belles traces à faire et à regarder. De nombreux Hiiiiiiiii (il paraît que c’est des Ahhhhh…, mais dans le feu de l’action on n’a pas bien saisi la nuance!) dans la descente, et quelques jolies chutes. Retour à Müstair, juste à temps pour une Stange avant la piscine et ses à-côtés.

28

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Le 8 mars, partis d’abord pour le Piz Dora, on a préféré suivre l’avis du guide pour aller vers la poudre du Piz Turettas. Montée tranquille au rythme de la sénatrice, beaucoup ont apprécié la lenteur du pas après la journée précédente. Aujourd’hui beaucoup de prétendants pour l’apéro : • Une chute top de Bibi: clakclak pouff le poil soyeux dans la gonfle! • Ski de la Dame: j’ai rien compris, mes skis sont restés sur place! • JP: J’avais pourtant bien mis mes skis! • Le quinqua: Avec mes Diamirs, pas de prob! • La sénatrice: La neige est trop molle (80 de poudre), c’est trop dur!! • Le grand-père: ...... y-en a trop ..... • Le guide: c’est trop bôôôôôooo • Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! • Le chef : c’te bande, j’vous dis pas!

Le 9 mars, on remonte la piste de bobsleigh, heu pardon la route de l’Umbrail. Cette année on a pu apprécier la vue lors de la montée au Piz Mischuns, contrairement à 2004 où on était en plein brouillard. Montée très variée, départ en forêt, puis un ou deux plateaux entrecoupés de belles montées, avant d’arriver au sommet. Après un bon pique-nique face à l’Ortles, et un magnifique panorama, descente par le versant N sur Müstair, dans une belle neige. Après avoir vu des traces de «touch and go» d’un lagopède, un aigle nous a survolés, majestueux!

© Céline et Vincent Stern-Kiener

Une semaine de poudreuse et wellness au fin fond de la Suisse


© Céline et Vincent Stern-Kiener

Le 10 mars, au vu des bonnes conditions de neige sur les pentes du Val Costainas, on repart en direction du col de l’Umbrail, par la patinoire à voitures. Nettement moins de monde que le jour précédent, est-ce dû au ciel couvert? Du coup nous sommes seuls pour une montée qui est une répétition d’hier, à part le natel de JP qui sonne à plusieurs reprises dans sa poche, pour être sûr qu’il ne l’a pas oublié… comme le jour précédent! Nous continuons à remonter tranquillement le vallon et départ pour la Petite Tarte à la crème, nom donné par Manu au sommet du jour, qui est très esthétique et hors des itinéraires classiques notés sur les cartes. Une grande pente plus raide vue de loin que de près, puis un tout petit vallon, avant d’arriver dans le passage clé, grande pente, suivie d’une rampe. De grosses distances de délestage sont prises, et ça passe sans problèmes. Ensuite encore 20 min jusqu’au dépôt de skis, très venteux sur la crête. Du coup, une partie du groupe monte vite au sommet, puis descente avec de la bonne neige, idéale pour faire des belles traces. Dans le passage clé, c’est chacun son tour, sans soucis, jusqu’au dernier qui prend un peu plus haut, et un peu plus loin dans la pente, et qui fait partir une belle plaque. Il a dû toucher LE «hot spot» de la pente! Pas de mal, mais une grosse frayeur pour certains, avec une très bonne gestion de la course et du risque de notre guide et du groupe! Fin de descente sans problèmes, et après un bon pique-nique au fond du vallon, un peu de plat, on s’est dit que la dernière pente avant la route de l’Umbrail était plutôt bonne par rapport à notre impression en montant. Un arrêt au Tea-Room à Santa Maria s’est imposé ensuite…

Le 11 mars, après les divers repérages de la semaine, on se décide pour une boucle avec une belle descente en perspective dans le versant N du Piz Cotschen. Montée par le fond du vallon en direction du col de l’Umbrail. Poursuite ensuite main droite par les pentes plus douces pour rejoindre un pont. Pour le trouver, il suffit de suivre les traces du renard! Il connaît le coin! Après avoir rejoint le col, on a traversé le flanc SE à pied en suivant plus ou moins le chemin d’été. Les prévisions pour la descente se sont révélées exactes! Le meilleur ski de la semaine! 400m de dénivelé avec de la bonne neige meuble assez régulière. Pour les anecdotes de cette semaine, on relèvera que: 1. Pfff que c’est monotone ce bleu... 2. Dans la guerre, durant depuis déjà quelques semaines clubistiques, entre Diamir – Dynafit, le score est à moins 1 pour les Diamirs, fixations trop lourdes engendrant un effet sous-marin dans la soupe! 

Céline et Vincent Stern-Kiener

Logement: Hôtel Liun à Müstair. Guide: Emmanuel Stern Tous les itinéraires et les récits de courses détaillés sont disponibles sur www.camptocamp.org

Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

29


les rapports

RandoNNéE Lac de Moiry – Col du Pigne – Cabane de Moiry – Barrage de Moiry – Grimentz Course prévue: Zinal – cabane de Moiry • Dates: du 10 au 11 août 2011 • Chef de course: Junod Alain • Adjoint: Hoffer André • Participants: 18

30

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Merveilleuse course de deux jours parfaitement organisée par notre président André Hoffer à qui vont tous nos remerciements. Temps superbe. Rencontre amicale avec notre ami Grégoire Testaz qui se remet de son opération et qui nous a offert les consommations au barrage de Moiry avant d’effectuer, en notre compagnie, une partie de la montée à la cabane. Merci Grégoire et bonne convalescence. Cabane moderne digne d’un hôtel trois étoiles. Et montée au col du Pigne par une poignée de clubistes. Tout était réuni pour que notre séjour soit parfait. Après le souper, un coucher de soleil merveilleux et une lune, presque pleine, illuminant les sommets environnants. Deuxième jour, descente de la cabane jusqu’à Grimentz pour les plus valeureux. Bravo! Merci à tous les participants pour leur bonne humeur et la camaraderie qui a régné durant ces deux belles journées.  Alain Junod

© D. R.

Le président des Jeudistes dans le décor somptueux des Pointes de Mourti, avec le glacier de Moiry.


RANDOnnée Dent de Savigny - 2252 mètres

© D. R.

• Date: 11 septembre 2011 • Chef de course: Pittet Jean-François • Adjointe: Bardy Carole • Participants: 7 C’est par une journée radieuse que sept randonneurs partent pour les Préalpes fribourgeoises à l’assaut de la Dent de Savigny. Pour accéder au parking du Gros Mont, la route est étroite, sinueuse et pentue. Très vite, plusieurs troupeaux de vaches nous accompagnent dans la première partie de la montée, par moments assez marécageuse et boueuse. Arrivés au dernier chalet d’alpage, Milou, un adorable chien en manque d’affection, nous tient compagnie pour le début des choses sérieuses. En effet, nous avons parfois besoin des mains et de beaucoup de prudence pour cette partie un peu glissante à l’ombre, qui donne la cotation T4 à cette rando. On retrouve le soleil au col, appelé la Porte de Savigny, avec une magnifique vue sur les Alpes vaudoises, valaisannes et bernoises. Deux alpi-

Porte de Savigny.

nistes au sommet du spectaculaire rocher voisin nous impressionnent, nous les croiserons à plusieurs reprises par la suite. Après une belle traversée en dévers, nous rejoignons le dernier passage où nous laissons nos bâtons. De là, la grimpe est simple, avec de bonnes prises. Le sommet est atteint sans problèmes, le vent se lève et on commence à craindre l’orage annoncé pour le milieu de l’après-midi. Mais le timing est parfait, nous profiterons de la pause au sommet, puis au col en redescendant, avant d’entreprendre la dernière descente par un autre chemin, qui nous permet de contempler les Gastlosen dans leur ensemble. Même avec des petits arrêts pour discuter en groupe, nous arriverons à nos voitures juste avant que les premières gouttes ne tombent. En d’autres termes une organisation parfaite, gérée en mains de maîtres par Jean-François et Carole, que nous remercions pour leur efficacité et leur amitié, célébrée autour d’un dernier verre à Charmey. Daniel

Soutenez notre fondation

Patrimoine Cabanes Alpines

Notre mission: entretenir et rénover nos

cabanes

Nous contacter: 021 320 70 79 – CCP: 12-291397-0 Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

31


les rapports

ALPINISME – Pigne de la Lé - 3396 mètres • Dates: du 18 au 19 septembre 2011 • Chef de course: Naoux Serge • Adjoint: Klay Joël • Participants: 6

32

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

Départ le dimanche 18 septembre à 10h de Lausanne dans deux voitures différentes. Le groupe composé d’un chef de course, d’un adjoint et de quatre participants se rejoint à Grimentz pour un petit café au restaurant Becs de Bosson. Puis, nous montons en voiture jusqu’au parking du barrage de Moiry. A 13h, tout le monde est prêt et le groupe part enfin pour la cabane; les chaussures de Giuseppe sont encore flambant neuves et propres! Il pleut durant presque tout le trajet, jusqu’à ce que les gouttes se transforment en flocons de neige un peu avant l’arrivée. Après 1h13 de marche, nous arrivons à la cabane de Moiry, il n’y a pas beaucoup de monde.

© D. R.

Slalom entre les crevasses enneigées.


© D. R.

Pas de sommet, mais un retour souriant à la cabane de Moiry.

Durant l’après-midi, nous sommes briefés sur les nœuds d’alpinisme de base et autres informations importantes. Lundi 19, à 6h, le réveil sonne. Tout le monde se prépare et déjeune. A 7h15 environ, c’est le grand départ. La visibilité est faible et il fait très froid. Les nombreuses chutes de neige de la journée et de la nuit précédente ont recouvert les rochers de 10 à 15 cm de neige fraîche. Ils sont alors très glissants et on prend donc du temps pour atteindre le glacier. Là, on s’équipe et on marche jusqu’à la grande pente. On essaie alors de monter sur la droite, mais le chemin et parsemé d’immenses crevasses que l’on peine à distinguer à cause de la neige qui n’ar-

rête pas de tomber. On repart alors sur la gauche. En haut de la montée (env. 3200m), le chemin n’est pas non plus très sûr et les conditions ne s’améliorent pas. On décide alors de ne pas prendre de risque et on redescend sur la cabane. Vers 12h, nous voilà de retour. On pique-nique avant de redescendre jusqu’aux voitures. On décide de faire à nouveau une pause au restaurant de Grimentz avant de redescendre à Lausanne, où nous arrivons à 18h.



Clara et Thomas Passion Montagne – numéro 6 – novembre – décembre 2011

33


les rapports Randonnée Pic d’Artsinol – en traversée 2997 mètres • Date: 11 septembre 2011 • Cheffe de course: Clark Sarah • Adjointe: Heller Lene • Participants: 5 Caroline Rennie a remplacé Lene Heller dans le rôle d’adjointe!

Nous avons ensuite entamé la descente sur le val d’Hérens. Le chemin a été choisi en fonction du temps à disposition et de la non-présence des vaches du val d’Hérens qui paraissaient très menaçantes ou du moins qui n’inspiraient pas forcément confiance aux participantes et participants! La descente longue, mais sur un sentier de moyenne pente a permis à chacune et à chacun de bien discuter. Nous étions dans un premier temps dans des pâturages et dans un deuxième temps dans la forêt. En arrivant dans la forêt, il a commencé à un peu pleuvoir. Nous avons atteint Evolène vers 17h, très heureux de cette splendide marche. Nous avons pu remercier Sarah Clark pour l’excellente organisation de cette course et pour son aptitude à donner un rythme qui nous a permis d’être en forme pour toute la randonnée. Avant de prendre le bus à 18h, nous avons dégusté tous ensemble une Petite Arvine bien méritée et d’autant plus appréciée!  Glenda Guillaume-Gentil 34

Passion Montagne – numéro 6 – novembre - décembre 2011

© D. R.

A 7h20, nous nous sommes retrouvés dans le train direction le Valais. A Sion, nous avons pris le bus jusqu’à Pralong (1608 m) dans le val d’Hérémence que nous avons atteint à 9h25. Nous avons commencé l’ascension par un sentier en passant une rivière et différents chalets pour atteindre la forêt de Tsipi. La cheffe de course a mis un rythme agréable qui a permis d’atteindre l’alpage de Novelli (2084 m) dans d’excellentes conditions physiques. Toutes les soixante minutes, une pause pour boire et manger a été faite. Nous avons continué jusqu’au col à 2801 m où la déclivité de la pente devenait plus importante. Nous avons ensuite rejoint le Pic d’Artsinol dans un décor pentu et pierreux. Nous avons mangé notre pique-nique et admiré la vue splendide dont plusieurs sommets culminant à plus de 4000 m. L’ambiance entre les participants était excellente et les échanges très intéressants.


Graphisme: www.lachocolaterie.li / Photo: Sébastien Grunberg

200M2 200% MONTAGNE

NOUV EAU A MAR TIGNY

SKIRANDO ESCALADE ALPINISME TREKKING EXPÉDITION WWW.TRIVORMOUNTAIN.CH

RUE DE L’ANCIENNE POINTE 16 1920 MARTIGNY


Au magasin Outdoor au Centre Métropol e Lausanne Rue des Terreaux 23 , 1003 Lausanne

BON DE RÉDUCTION

20% TS SUR TOUS LES SOUS-VÊTEMEN ET VÊTEMENTS ODL0

et présentez-le embre 2011 Découpez ce bon.out door-sportxx.ch Valable jusqu’au 30 nov www ne. san Lau le centre Métropo chez Outdoor by SportXX du

Outdoor by SportXX · Centre Métropole Lausanne · Tél. 021 310 74 02 Horaires d’ouverture : Lu 9h00 - 19h00 · Ma-Ve 8h30 - 19h00 · Sa 8h00 - 18h00 · www.outdoor-sportxx.ch

Passion Montagne N°6  

Ce magazine offre une plate-forme d’information dynamique et complète fournissant des informations en lien avec la montagne et ses activités...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you