Page 1

Ibiza, vivez la Méditérrannée


Es Vedrà


Ibiza, vivez la Méditérrannée

5

Ibiza, l'île qui fascine

18 Ibiza depuis la mer: paysages de l'imagination

6

Un patrimoine culturel unique

20 Ibiza: point de rencontre

10 Plages mythiques 14 Salines et Posidonie: des joyaux naturels

22 Carte géographique d'Ibiza et information touristique


patrimoine Ibiza, l’île qui fascine Où pourrait-on trouver une terre antique et futuriste à la fois? Un endroit qui synthétise le dernier cri, le loisir, la mode, l'amusement, le coloris et la multitude ; mais qui en même temps conserve une nature, une immobilité et un calme séculaires. Impossible, dirait-on, et pourtant ce lieu existe. C'est Ibiza, Eivissa d'après la toponymie catalane. Depuis les années 60, Ibiza est à l’ordre du jour constamment. L’île a marqué sa tendance dans les années “hippies”, avec la naissance de la mode Adlib et tout l’imaginaire des paysages magiques, des lieux avec une âme, des soirées et d’une sorte de paganisme davantage esthétique que réel. Ibiza représentait un idéal de vie. Les casas payesas ou maisons paysannes, les collines ondulées et féminines, l’architecture populaire si essentielle et picturale, la mer, les plages. Tout cela symbolisait la liberté et la créativité.

Dalt Vila

Ibiza est une île qui séduit. Elle a une personnalité polyédrique, fascinante, et que l’on ne peut finir de la connaître complètement. Elle peut être sophistiquée ou paysanne, silencieuse ou pleine de musiques. Dans l’Antiquité, on pensait que sa terre chassait les serpents. El les navigants portaient un pendentif avec une poignée de sel noué autour du cou comme talisman.

D’une certaine façon, c’était une prémonition de ce qui se passe maintenant. Ibiza agit par sortilèges. Sa terre semble dotée de pouvoir. L’île attira tout d’abord les hippies et les artistes. Puis ce fût le tour des célébrités et des membres de la jet-set. Enfin, elle serait à l’origine de toute une culture musicale, de tendances qui passaient par des événements célébrés dans de grandes discothèques tels que le trance, l’ambient house ou le chill-out. Et puis, dans l’autre extrême de ce spectre, sa richesse naturelle captive les ornithologues et les amateurs de l’écologie du monde entier. Le secret de ce sortilège repose peut-être dans la combinaison de deux éléments très puissants. La culture et la tradition d’une part, et d’autre part une nature qui se montre dans toute sa splendeur. Cela explique qu’en 1999 l’UNESCO l’ait déclarée Patrimoine de l’humanité, en raison de sa diversité biologique ou de ses prairies de posidonie dans le fond maritime ; des ruines du passé phénicien-punique, tel que le village de Sa Caleta et la nécropole de Puig des Molins ; et aussi en raison de l’impressionnant ensemble de Dalt Vila, la vieille ville et ses murailles. Une reconnaissance mondiale à son charme.

5


Musée archéologique

Village phénicien “Sa Caleta”

Un patrimoine culturel unique

Ibiza est une des îles les plus intéressantes de la Méditerranée. Les commerçants puniques provenant de Carthage s’installèrent ici il y a environ 2700 ans. C’était un peuple pragmatique qui aimait le luxe et qui était formé par de bons marchands. Leur déité protectrice était Bes. Une divinité d’origine africaine qui représentait le rire et la bonne fortune. L’Ile de Bes porte toujours son nom. Ibiza est devenue un centre de production et une enclave commerciale. Des pièces arrivaient jusqu’ici depuis l'Egypte, la Grèce, la Sicile, l'Afrique du Nord ... Et à son tour, la céramique ou les figurines d’Ibiza étaient distribuées partout dans le monde antique. Ce moment de la floraison, lequel a duré jusqu'à

6


culture

Place d'armes, Dalt Vila

Balàfia

la conquête romaine en 123 avant J.-C., a laissé une couche culturelle puissante.

avait signé un traité avec les vainqueurs après la dernière guerre punique, et l’île n’a souffert aucune destruction.

Le village phénicien de Sa Caleta fut l'un des premiers établissements phéniciens de l'île, avant de déplacer la colonie à la capitale actuelle. Et le Puig des Molins est un trésor archéologique. Les commerçants puniques étaient enterrés dans des hypogées, creusés dans la roche, avec leurs objets de valeur et leurs offrandes. Quelques 3.000 tombes ont été découvertes, et peut-être qu’il en reste encore d'autres à découvrir. Cela donne une idée de la richesse de cette société puniqueébusitane d'Ibiza. Cet héritage est sans égal dans le reste de la Méditerranée, où le monde punique fut rayé de la carte par Rome. Ibiza

L'époque romaine a laissé également de nombreux vestiges archéologiques, alors que des siècles musulmans il reste à peine quelques traces. Toutefois, Ibiza a toujours eu une richesse fondamentale: les salines. Lorsque le monde chrétien et le monde islamique s’affrontent au XVI siècle, Ibiza se trouve dans la première ligne. C’est alors que l’on commence à ériger la muraille spectaculaire qui est désormais un de ses patrimoines les plus précieux. On peut admirer une de ses défenses de l’époque de la

Renaissance, complétées au fil des siècles, avec ses portes, son corps de garde, ses bastions et ses mâchicoulis. L’élément le plus impressionnant est le Portail des Taules, avec un grand blason de Philippe II présidant l’ancien pont-levis. Au-dessus, comme une présence tutélaire, la Cathédrale domine toute la vieille ville. Une fois traversé le portail, la ville des intramuros, connue comme le Dalt Vila, préserve son atmosphère. Ses rues labyrinthiques, la géographie des palais, les tours, les ombres... A tout moment la mer apparait comme un rideau de fond entre les pierres musulmanes, gothiques et de la Renaissance.

7


Bijoux d'Ibiza

Eglise de Sant Antoni de Portmany

L’architecture populaire est un véritable trésor d’Ibiza, notamment les églises rurales. Elles suivent toutes le même patron : des formes cubiques, simples et à la fois défensives. Un clocher et un porche simple où les paroissiens se protégeaient des intempéries. Ce sont de véritables œuvres d’art : Santa Eulària des Riu, Sant Jordi de ses Salines, Sant Mateu d'Albarca, Santa Gertrudis de Fruitera, Jesús... Si blanches, si essentielles, elles nous rappellent que parfois l’économie de moyens et la simplicité ne sont pas dénuées d’inspiration ou de richesse d’esprit.

L’ethnologie est une autre valeur d’Ibiza. Le monde paysan ne ressemble en rien au reste des Iles Baléares, et se rapproche davantage du nord de l’Afrique. Les costumes populaires, avec la richesse des bijoux portés par les femmes, les danses, les musiques. Tout est imprégné d’un tellurisme profond. C’est un héritage vivant qui perdure dans le temps. Le Musée Ethnologique de Santa Eulària des Riu montre cet héritage dans toute sa splendeur.

8

C’est aussi le cas de sa gastronomie, avec des produits si singuliers tels que la « borrida de rajada » (à base de raie), le « sofrit pagès », le « flao » (tarte au fromage avec menthe), « l’ensaimada » (gâteau feuilleté en forme de spirale), la « sobrasada » (sorte de saucisson originaire de Majorque) ou la liqueur aux herbes.

La modernité a présenté de nouveaux patrons culturels, sans perdre pour autant les anciens. Ibiza fut le point de rencontre inéludable pour la nouvelle architecture, qui s’inspirait parfois des constructions populaires. D’autre part, la mode a maintenu l’arome des temps hippies. Suggestion, vaporosité, romanticisme. Le phénomène Adlib est inimaginable ailleurs qu’à Ibiza. Il est fait à partir de petits magasins de la Marine, du paysage de l’île, de l’ambiance de ses nuits, du sens de la vie généreux et un peu follet.


spritualité

Coucher de soleil à Benirràs

Ibiza est l'endroit parfait pour trouver le calme

Outre l’univers hippie, Ibiza fut pionnière dans les nouveaux mouvements «new age» et de retour à la terre. Nombreux «néoruraux» s’installèrent dans leurs maisons de campagne dans les années 70 en cherchant un retour à l’harmonie, la vie simple, le potager, la communion avec la nature. C’est aussi dans cette décennie que l’île fut une des premières à introduire les religions orientales. C’est ici que fut créé le premier centre bouddhiste du pays. Actuellement, Ibiza est un endroit excellent pour rechercher la paix, par le biais des nombreux centres de yoga qui recueillent cet héritage de l’île avec une touche spirituelle intense.

La dernière découverte d’Ibiza est la « culture des couchers du soleil ». Tous les soirs, plusieurs personnes se donnent rendez-vous dans les terrasses orientées vers l’ouest, sous les influx de la musique chill out, ou dans les plages. On peut admirer comment le disque solaire, rouge comme un bouclier incandescent, plonge dans les eaux telle la fin d’un opéra. L’euphorie provoquée est tellement intense que les gens applaudissent. Ibiza est aujourd’hui une ville complètement moderne. Il y a un Musée d’Art Contemporain, ainsi que des spectacles musicaux et artistiques, et des galeries d’art. On a réussi à capitaliser cette force archaïque du passé en une valeur actuelle. Un passeport pour le futur. 9


Cala de Sant Vicent

Plages mythiques

Une île avec tant de personnalité comme Ibiza ne pouvait avoir que des plages mythiques. Scénarios de milliers de reportages, films, affiches, couvertures de disques. Elles représentent une partie importante de son charme. La dimension de l’île d’Ibiza, 572 km2, permet que toutes les plages soit à portée de main. Les plus proches à Vila, nom sous lequel est connue la capitale dans l’île, sont Talamanca, Figueretes et la Platja d’en Bossa. Des plages familiales, avec des services et à côté des bars, restaurants et hôtels.

10

En marchand vers le sud, l’île se termine avec deux grands sabliers, à l’est la Platja des Cavallet et à l’ouest la Platja de ses Salines. Les deux se trouvent dans la zone de Ses Salines, qu´il faut traverser pour s´y rendre. Depuis des années ce sont des plages à la mode et elles seules symbolisent cette image de l’Ibiza d’un soleil intense, eaux transparentes, gens attirants et bateaux à l’horizon.


soleil et plage

Platges de Comte

On ne peut visiter Ibiza sans se rendre à Cala d’Hort, dans la côte sud-ouest. C’est là que l’on comprend le mystère et la force magnétique de l’île. Rien qu’en contemplant la gigantesque silhouette de l’îlot de Es Vedrà, tel un Sinaï qui surgit de la mer, on ressent l’appel de l’île pour toujours. La plage, avec les restaurants et l’omniprésente silhouette de la montagne dans la mer, ressemble à un paysage d’un roman d’aventures. Dans la municipalité de Sant Josep de sa Talaia, les Platjes de Comte sont le paradigme des plages d’Ibiza. Avec une zone de rochers et une autre de sable, des eaux vertes turquoise, les

paillotes et une grande diversité de gens, une ambiance tranquille et désinvolte. Au loin, l’Illa des Bosc et quelques bateaux se dirigeant à Denia. Sant Antoni de Portmany représente la ville de l’ouest. Elle occupe la meilleure baie naturelle de l’île, c’est pourquoi les romains l’appelaient “Portus Magnus” ou “Grand Port”. Toute cette zone est remplie de plages spectaculaires. Dans les alentours de Sant Antoni il y en a plusieurs de très agréables et d’accès très aisé pour prendre un bain, tel que Caló del Moro ou Cala Gració.

11


Cala Saladeta

Si on prend la direction nord, à peu de kilomètres de Sant Antoni se trouve un paysage fabuleux. Les falaises de Punta Galera, avec des terrasses et plateformes de pierre, semblent avoir été conçues exclusivement pour le bain. Même si ici on n’est pas très éloignés des hotels et des zones touristiques, on a l’impression d’être dans une île de Robinson. Un peu plus loin, Cala Salada et Cala Saladeta conforment une petite baie d’eaux transparentes, avec du sable et une rangée de cales de halage pour les barques.

12

Les plages suivantes se trouvent au nord de l’île. Au Port de Sant Miquel, un refuge clos au milieu de la côte septentrionale de l’île, et surtout, la fameuse plage de Benirràs. C’est un paysage essentiel, pictural, centré sur l’imposant ilot du Cavall Bernat qui ressemble à une colonne d’un temple invisible. Dans les limites de Sant Joan de Labritja, Cala Xarra et Cala Portinatx sont des plages de taille moyenne, familiales et tranquilles. Dans cette même municipalité se trouve la Cala Xuclar, très belle. Depuis Sant Joan il faut se rendre jusqu’à Cala de Sant Vicent pour trouver une autre plage vaste, en regardant à l’est.


tranquillité

Ilot de Tagomago

Contraste entre le vert des pins et le bleu de la mer

Les plages de l’est d’Ibiza sont ouvertes, avec l’ilot de Tagomago au loin. Dans les limites de Santa Eulària del Riu on trouve les plages de Es Figueral et Aigües Blanques, qui comme son nom indique, l’eau est d’une blancheur argentée. Santa Eulària a d’ailleurs un bon sablier dans le coeur urbain. Et un peu plus loin vers le sud se trouve la Cala Llonga, close, au fond d’une petit rentrant.

coins les plus sauvages et secrets. Par exemple, les carrières abandonnées de Sa Pedrera, près de Cala d’Hort, que les hippies ont rebaptisé sous le nom de Atlantis. Il y a encore des inscriptions et des sculptures rudimentaires, comme si vous étiez réellement dans une Atlantide perdue. Prendre un bain à Ibiza tient du rituel ancestral, au travers duquel on récupère les sens.

Les plages d’Ibiza se caractérisent par le grand contraste entre le vert des pins et le bleu de la mer. C’est justement pour cela que les Grecs ont appelé Ibiza et Formentera «Pitiusas» ou «îles des pins». Ce sont des plages accessibles, remplies de charme. Mais on peut également jeter notre dévolu sur les 13


Routes cyclotouristes

Pla de Corona

Salines et posidonie: des joyaux naturels

La première chose qui attire l’attention du visiteur c’est le fait qu’Ibiza est une île ondulée. Il n’y a aucune élévation qui se démarque en excès des autres. La plus haute est Sa Talaia de San Josep, de 475 mètres. Cela fait que sa géographie soit harmonieuse et proportionnée. Entre les collines il y a des vallées et des torrents, des terres de culture qui des fois prennent des teints presque rougeâtres. La propriété à Ibiza est minifundiste. Ainsi, une sorte de mosaïque se répète jusqu’à l’infini, formé de maisons à formes simples, les fameux «casaments», cernés de cultures, amandiers, caroubiers, terrains de pâturage avec des moutons, sources. On dirait un monde idyllique ancré dans l’Antiquité.

14


paysage

Ses Salines

Les villages ne sont apparus qu’à partir du XVIII siècle. Avant, rien qu’une église, un barmagasin et quelques maisons occupaient le centre de chaque municipalité. La population était dispersée et elle ne se réunissait que lors des offices religieux et des fêtes. Une coutume curieuse sont les danses et «sonades» ou séances de musique dans les puits. Le lieu de passage le plus habituel le long des siècles pour une population très isolée. Même si tout a changé en grande mesure avec le tourisme, cet aspect primitif d’une population dispersée demeure perceptible.

Prairies de Posidonie

A côté de ce paysage plus humanisé, Ibiza a encore un grand territoire qui demeure vierge. La zone de Es Amunts, au nord, maintient toute sa richesse naturelle. De même dans les parties montagneuses qui entourent les salines. Ainsi, Ibiza est une île parfaite pour les sports tels que la randonnée, le cyclotourisme ou les routes en VTT. Il y a plusieurs sentiers ruraux qui permettent de connaitre cette île intemporelle, aux paysages éblouissants, qui semble vivre en dehors du temps.

Une des zones naturelles les plus intéressantes d’Ibiza est sans aucun doute Ses Salines. Il s’agit d’un ensemble de terrains humides qui occupe une partie importante du sommet de l’île. Sa superficie totale, protégée en tant que Parc Naturel depuis 2001, atteint les 400 hectares. Outre cet élément paysagiste, la faune est de grande importance. Ces étangs sont le lieu de passage des migrations de plusieurs oiseaux. Environ 200 espèces ont été recensées, parmi lesquelles la plus spectaculaire est sans aucun doute le flamand. C’est tout un spectacle de les contempler dans les lagunes, avec ses longues pates et ses couleurs vives, se reflétant dans le miroir des eaux par centaines.

15


coucher du soleil La zone de Ses Salines acquiert une qualité très spéciale à la tombée du jour, lorsque le dégradé des couleurs du ciel se reflète dans les terrains humides, arrivant jusqu’à des teints célestes et presque pastel de grande beauté. Une autre image picturale est celle de la minuscule église de Sant Frances de s’Estany, qui est encerclée par les étendues d’eau. L’eau marine entre par un canal situé dans la voisine Platja des Codolar, formée par des galets. De là, elle passe tout d’abord par les étangs d’évaporation, puis elle est conduite jusqu’aux étangs de cristallisation, près de la Platja des Cavallet. Dans quelques uns de ces étangs, le produit qui s’y précipite prend des teints rosés. C’est pour cette raison que la tour de défense qui se trouve dans les alentours s’appelle «de la sal rossa».

La posidonie a une grande importance pour plusieurs raisons. Dans ses bois épais vivent de nombreuses espèces animales qui assurent la biodiversité de l’environnement marin. C’est l’habitat, le refuge et l’endroit pour trouver de quoi manger. C’est pour cela qu’elles constituent de véritables réserves de vie. Au même temps, ses racines fixent le sol et évitent que le sable se perde lors des tempêtes. C’est en partie grâce aux prairies de posidonie que l’eau a cette clarté mythique.

La mythique régate de la Route du Sel (Ruta de la Sal) rappelle l’importance des salines d’Ibiza. Elle évoque la traversée de plusieurs bateaux de Barcelone à Ibiza pour obtenir le sel. C’était l’année 1846 et la capitale catalane été assiégée par les carlistes. Un entrepreneur promit une récompense pour le premier à ramener «l’or blanc» de l’île. C’est pour cela que la ligne d’arrivée de la régate est à Ibiza.

Les prairies de posidonie situées dans les fonds marins d’Ibiza, surtout au sud-est, font partie de la réserve naturelle de Ses Salines d’Eivissa i Formentera et ont été déclarées Patrimoine de l’Humanité.

Les feuilles de la posidonie conforment ces accumulations de couleur brunâtre qui parfois couvrent les plages. Les fruits ressemblent à une olive, et les filaments des racines roulent avec les vagues et forment une sorte de «balles» très communes dans le sable.

Un autre chapitre essentiel de la nature de l’île est la posidonie. Cette plante forme des prairies denses dans les fonds marins. On peut les distinguer par ces tâches sombres, presque noires, au milieu des étendues bleues de la mer. Il s’agit d’une véritable plante, ce n’est pas une algue. C’est à dire, elle a des racines, des feuilles et même fleurit. Ses Salines

17


Es Portitxol

Ibiza depuis la mer: paysages de l'imagination

La mer fait partie de la vie à Ibiza, depuis les navigants de l’Antiquité jusqu’aux nombreux propriétaires de yachts qui choisissent ses eaux chaque été. L’île a plusieurs clubs nautiques à Ibiza, Sant Antoni de Portmany et Santa Eulària des Riu. Autour de l’activité nautique il y a une offre complémentaire très vaste : plongée, écoles de voile, location d’embarcations, canoë-kayak... L’île a 210 km de littoral et un climat tempéré pendant toute l’année. C’est l’endroit idéal pour la voile et permet d’organiser des événements tels que la Semaine de plongée ou les Rencontres en canoë-kayak. Naviguer à Ibiza permet de jouir d’endroits vraiment uniques. Presque tous les navigants, par exemple, se rendent à Formentera.

18


diversité

Puig de Missa de Santa Eulària

La côte offre des paysages si majestueux comme Es Vedrà. Il n’y a rien de plus magique que de faire le tour de l’ilot dans une barque en contemplant sa géographie déserte, où n’habitent que des chèvres sauvages. Les navigants se rendent également aux ilots de la baie de Portmany, où ils peuvent jouir du spectacle du coucher du soleil depuis la baie.

fond le Cap d’Albarca. Un promontoire imposant et sauvage, qui a des airs de Finisterre. C’est le caractère de cette côte de Es Amunts jusqu’à arriver au Port de Sant Miquel. Deux phares surveillent le tronçon entre Portinatx et la Cala de Sant Vicent, ce dernier hors d’usage depuis des années.

La partie située au nord de l’île, appelée Es Amunts, est à peine accessible par terre. C’est pour cela que la contempler depuis la mer est comme découvrir une géographie inconnue. Depuis le bossu Cap Nunó, lequel se trouve au nord de la baie de Portmany, on parcourt un tronçon de bois, falaises et quelques maisons isolées. Les îles Margalides apparaissent avec au

C’est ainsi que l’on rentre dans le littoral levantin d’Ibiza, marqué par l’ilot de Tagomago. La côte est agréable, avec des rentrants, collines, espaces habités. Depuis la mer on comprend le caractère de Puig de Missa de Santa Eulària. Une église surmonte une colline, forte, blanche, comme un château. Elle transmet la peur et les difficultés, la lutte et la résistance.

De là, le rapprochement vers Ibiza offre une vision fantastique. La ville s’érige close en elle même, en montrant ses remparts à la mer comme si elle montrait son visage le plus sévère pour effrayer les ennemis. Tandis que, vers le port, la ville s’ouvre avec des centaines de maisons, de fenêtres, de visages accueillants. L’entrée au port d’Ibiza par mer est très théâtrale. Elle produit une sorte de tranquillité secrète, comme si on rentrait enfin chez soi. Ce n’est pas étonnant que Ibiza fascine également depuis la mer. Ses paysages semblent tirés de l’imagination.

19


Palais des Congrès

Ibiza, point de rencontre

Avec tous ces attraits, l’offre touristique d’Ibiza est très variée. Depuis la nautique, la randonnée, les plages jusqu’à l’histoire et la culture. Mais Ibiza suppose aussi un point de rencontre émergent pour les congrès, les « meetings » et les réunions d’entreprise. La première phase du Palais des Congrès d’Ibiza a été récemment inaugurée. Il s’agit d’un auditoire pour plus de 400 personnes, située à Santa Eulària des Riu. Sa structure reflète l’architecture traditionnelle de l’île, avec des murs de pierre ou blanchis à la chaux, et se trouve au bord de la mer. La constante modernisation du secteur hôtelier a également contribué à l’offre des conventions et des voyages d’entreprise.

20


meetings

Shopping

Flaó

Golf à Ibiza

De nouveaux établissements de cinq étoiles ont ouvert leurs portes, tandis que les hôtels déjà existants s’adaptent pour ces nouveaux besoins. L’île d’Ibiza, avec sa forte personnalité, offre un scénario «différent» pour ces événements.

Un autre secteur qui gagne de plus en plus de force est le golf. Le Club de Golf Ibiza se trouve près de la ville, dans une petite vallée avec des silhouettes propres à l’île. C’est le seul aux Iles Baléares qui a un parcours de 27 trous, si l’on additionne les trous de l’ancien terrain à ceux du terrain construit récemment.

Par ailleurs, le Recinto Ferial (champ de foire), situé dans la propre ville d’Ibiza, est une grande nef diaphane de 3400 m2, équipée de systèmes d’illumination et de son très sophistiqués. Il est spécialement conçu pour accueillir plus de 1600 personnes, pour célébrer toute sorte de rencontres, foires, congrès, expositions et autres foiresexpositions socioéconomiques et culturelles, ainsi que des concerts et des fêtes.

Ibiza tend ainsi un pont entre la richesse du passé, le patrimoine naturel et monumental, et les possibilités du futur : être un lieu de rencontre, de loisir, de connaissance, de contact avec le paysage. Un centre de détente et même de connaissance de soi-même. Une île capable de nous charmer.

21


HÔPITAL ESPACE NATUREL CHÂTEAU INFORMATION MUSÉE ERMITAGE ET SANCTUAIRE PHARE TOUR DE DÉFENSE GROTTES TERRAIN DE GOLF AÉROPORT SITE ARCHÉOLOGIQUE

ACTIVITÉS NAUTIQUES

22


Vara de Rey Passeig Vara de Rey, 1. 07800 Ibiza Tel. +34 971 301 900 Puerto Antoni Riquer, 2. 07800 Ibiza Tel. +34 971 191 951 Aeropuerto Tel. +34 971 809 118 La Cúria Plaça Catedral, s/n. 07800 Ibiza Tel. +34 971 399 232 Figueretes Passeig de les Pitiüses, s/n. 07800 Ibiza Parc de la Pau Isidor Macabich, s/n. 07800 Ibiza Sant Antoni Passeig de ses Fonts, s/n. 07820 Sant Antoni de Portmany Tel. +34 971 343 363 Santa Eulària des Riu Marià Riquer Wallis, 4. 07840 Santa Eulària des Riu Tel. +34 971 330 728 Santa Eulària des Riu Passeig de s’Alamera. 07840 Santa Eulària des Riu Cala Llonga Playa Cala Llonga Es Canar Playa Es Canar

Edité par: IBATUR, Institut Balear de Turisme, Conselleria de Turisme, Govern de les Illes Balears Coordination: Dpto. de publicidad IBATUR Collaboration: Fundación para la promoción turística de Ibiza Concept, conception et mise en page: dcp3.es Photographies: © Mateu Bennàssar, Jaume Capellà, Antonio Garrido, Manu San Félix, Klaus Siepmann, Aurelio Martinelli, Vicent Marí y Alberto Rodrigáñez, Archivo fotográfico Ibatur, Fundación para la Promoción Turística de Ibiza. Photo couverture: Cala Vadella Textes: © Carlos Garrido Traductions: María Vidal Impression: Gráficas Planisi Depósito legal: PM - 0000 - 2010 Edition: avril 2010 Impression sur papier Creator Star.

Santa Gertrudis de Fruitera

Au cas où vous consideriez que ce formulaire est améliorable, s'il vous plaît aidez-nous en envoyant vos suggestions à: publi@ibatur.caib.es. Merci.


www.illesbalears.es

www.ibiza.travel

Brochure Ibiza  

Découvrez Ibiza ! www.agencebalear.com/ibiza ou www.incentives-ibiza.es