INCA Ingénieurs 2013

Page 1

2013


INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à.r.l. 14, zone industrielle Bombicht L - 6947 Niederanven

Tél.: 00352 42 68 90

Fax: 00352 42 68 96 E-Mail: info@inca-ing.lu Web: http://www.inca-ing.lu

Images & Photos INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à.r.l. Photo Couverture: www.LukasHuneke.de Design & Layout THILL Mireille MOK Ching-Kong Niederanven, décembre 2013

Revue annuelle 2013


Sommaire 03

Editorial

04

Présentation des Associés

Projets: 08

-

ISL2 - International School of Luxembourg

10

-

Nonnewisen - Lot 2sA, 2sB1 et 2sB2

12

-

Nonnewisen - Lot 3N

14

-

OA 401 Pont sur la Moselle

16

-

Centre Pénitentiaire à Schrassig

18

-

The Family of Man

19

-

Divers projets de socles d’antennes pour satellites sur le site du centre ESA de Redu (B)

20

-

Complexe et Hall sportifs à Bascharage

22

-

Restructuration de l’îlot D à Luxembourg - Ville

24

-

Phamo à Mondorf

25

-

Centre de Distribution P&T à Bascharage

26

-

Pont à Hesperange

28

-

Ligne Pétange - Luxembourg

30

-

SES Service Business Center à Betzdorf

31

-

SES ATF - Antenna Field Technical Facility à Betzdorf

32

-

Maison de soin CIPA à Luxembourg, Hamm

34

-

Passerelle provisoire Bonnevoie

36

-

Transformation et agrandissement de la maison Hornick

37

-

Neugestaltung des “Simmerpads” und der “rue principale”/CR109 in Goetzingen

38

-

BHK (Bureau hotelier Kirchberg)

40

-

Viaduc de Rohrbach (F)

42

-

Hall sportif à Munsbach

44

Relevé des Projets 2013

50

Concours

52

Awards

54

Physique du bâtiment

56

Contact


4


Bureau INCA Niederanven

Bureau INCA Niederanven (photo: Boshua)

Editorial Forts de l’expérience de la première édition qui a connu un grand succès, nous avons décidé de poursuivre notre effort. En effet, par le biais de textes succincts et de photos expressives, le lecteur peut se faire une idée globale des différentes missions élaborées par notre bureau. Le voyage à travers ces projets illustrés permet de se rendre compte de la multitude des compétences de INCA dans les différents secteurs de l’ingénierie civile. Même si l’accent est mis sur certain projets d’envergure, le domaine d’action s’étend de la maison unifamiliale, au bâtiment multifonctionnel, de la passerelle piétonne au Viaduc TGV, du redressement de chemin repris à la mise à double voie d’une ligne de chemin de fer, du

simple lotissement à la construction d’un nouveau quartier d’habitation. Dans le cadre de la diversification de nos activités, nous avons créé cette année le nouveau département de physique du bâtiment, permettant ainsi de répondre au mieux à la demande de nos partenaires dans les domaines de la thermique, de l’acoustique et l’assainissement d’ouvrages en béton. En vous souhaitant une bonne lecture, je vous donne rendez-vous à la prochaine édition. Andrea De Cillia


Présentation des Associés “Innovation distinguishes between a leader and a follower.”

Jean-Claude JACOBY Ingénieur dilpômé R.W.T.H. Aachen

Marc EWEN Ingénieur diplômé T.U. Karlsruhe

Steve Jobs

Walter De TOFFOL Ingénieur en chef - Project Manager

Associé - gérant

Associé - gérant

Associé - gérant

Bâtiments et constructions industrielles

Bâtiments et constructions industrielles

Bâtiments et constructions industrielles Coordination et pilotage projets Physique du bâtiment

Andrea De CILLIA Ingénieur diplômé T.U. Wien

Associé - gérant Ouvrages d’Art Infrastructures


Paul MOECHER

Jacques HERMANN

Romain GAIO

Ingénieur diplômé I.S.T. Luxembourg

Ingénieur diplômé U.Liège

Ingénieur industriel

Associé - gérant

Associé

Associé

Bâtiments et constructions industrielles

Bâtiments et constructions industrielles Physique du bâtiment

Bâtiments et constructions industrielles Coordination Sécurité et Santé Coordination et pilotage projets (photo: Boshua)


8


Les Projets 2013


International School of Luxembourg

Construction of the new lower School ISL2 María José Domínguez, Christian Ritz

Suite à un concours lancé par l’International School of Luxembourg en juillet 2009, l’équipe de maitrise d’œuvre composée par Arco, INCA et Betic a été retenue pour réaliser la nouvelle école ISL2 sur le campus « Geeseknäppchen » située près du conservatoire de musique à Luxembourg - Merl. La surface du terrain sélectionné est de 15.775 m2. Le bâtiment central, composé de 5 niveaux, est flanqué à droite et à gauche de parkings partiellement enterrés pouvant recevoir une centaine de voitures. On découvre le bâtiment en entrant au rez-de-chaussée inférieur dans un espace impressionnant, ouvert sur 5 niveaux. D’ici montent les élégants escaliers panoramiques en béton armé vers les étages, avec des portées de plus de 12 m. Ils sont suspendus au noyau central des locaux sanitaires, qui lui, repose sur 4 piliers à 8 m de hauteur. Au rez-de-chaussée inférieur se trouve également le hall des sports d’une surface de

Auditorium

1000 m2, avec ses tribunes. Sa toiture est réalisée avec des poutres en bois lamellé collé, dont la portée est de 31m. Une particularité constructive est visible à cet endroit. En effet, les deux étages supérieurs, hébergeant les salles de classe, semblent reposer sur la toiture du hall des sports. En réalité, des calculs tridimensionnels complexes avec la méthode des éléments finis, ont dû être réalisés pour démontrer que la structure du bâtiment peut travailler en porte-à-faux de 10m à cet endroit, sans que les charges se posent sur la toiture. Une complexité supplémentaire veut que, à côté du hall des sports, le bâtiment s’appuie indirectement sur les fermes en béton armé de l’auditorium du rez-de-chaussée supérieur (portée 21m). Les états limites des contraintes et des déformations de ces parties du bâtiment ont donc dû être étudiés scrupuleusement afin d’éviter des fissurations ultérieures (voir image des déformations). Aux étages supérieurs se trouvent une cafétéria pour 250 enfants, une bibliothèque, des salles informatiques, de musique et d’art.

Façade principale


Maître d’ouvrage

International School of Luxembourg

Architecte

ARCO Architecture Company

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l. - génie civil Betic - génie technique

Entreprises

ORTP (terrassements) Tralux (gros oeuvre) UVB (aménagements extérieurs)

Coûts des travaux

39.100.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

Juin 2011 - Août 2013

Prestations INCA

Collaborateurs INCA

Calculs statiques Etudes de la charpente en bois Conception d’aménagements extérieurs et réseaux enterrés Dossiers de soumission Plans d’exécution Surveillances des travaux Contrôle des métrés et des factures Marc Ewen Markus Edlinger María José Domínguez Fabien Hubermont Christian Ritz Udo Geib Peter Hell Uwe Rau Christoph Thiel Anna Weißenburg

La majeure partie du terrain étant occupée par le bâtiment, la contrainte principale pour les aménagements extérieurs était un manque de surface pour intégrer les multiples fonctions demandées: aires de jeux, zones vertes, voies d’accès, zones de drop off, quais des bus, passages pompier etc.

Pour terminer, mentionnant que pour réussir l’ouverture de l’école en août 2013, à peine deux ans après le début des travaux, un planning très serré a été imposé à la maîtrise d’œuvre et aux entreprises. Une organisation et une coordination très strictes des études et du suivi des travaux étaient au quotidien pour mener à sa bonne fin ce défi.

A ceci s’ajoute la difficulté que le site de l’école est placé sur l’ancien tracé de la rue de Merl, ce qui a conditionné que les réseaux enterrés principaux de la Ville de Luxembourg en eau potable et gaz ainsi que le collecteur des eaux usées ont dû être déplacés.

Surface bâtiment : 24.900 m2 Volume bâtiment : 91.800 m3

Afin de réduire les débits des eaux de pluie sortant du site, ceci dans le but d’éviter des inondations aux alentours, les surfaces extérieures ont été aménagées au maximum avec des revêtements perméables. En plus les toitures sont végétalisées. L’ensemble des eaux de pluie est retenu par deux bassins d’orage enterrés et un bassin à ciel. Ainsi, un débit contrôlé et réduit se déverse dans la canalisation des eaux pluviales.

Simulation des déformations



Réalisation de nouveaux logements

Nonnewisen - Lot 2sA, 2sB1 et 2sB2 Romain Gaio

façade postérieure - maison en bande - lot 2sB2

façade principale et vue sur Car-port - maison en bande - lot 2sB1

façade latérale résidence - lot 2sA

Maître d’ouvrage

Fonds pour le Développement du Logement et de l’Habitat

Architecte

Michel Petit (lot 2sA et 2sB1) Arlette Schneiders (lot 2sB2)

Bureau d’études stabilité

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureau d’études techniques spéciales

JSE Jean Schmitt Engineering

Coordination des travaux et sécurité santé

HBH SA

Entreprise

Poeckes S.à r.l.

Coûts des travaux

lot 2sA et 2sB1 4,7 Mio Euros HTVA et H.hon lot 2sB2 2,7 Mio Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

lot 2sA et 2sBa - de novembre 2007 à septembre 2010 lot 2sB2 - de mars 2008 à juillet 2010

Prestations INCA

Etudes de stabilité Plans d’exécution Contrôle des travaux Aménagements extérieurs

Collaborateurs INCA

Walter de Toffol Romain Gaio Pierre Jungers

Résidence - lot 2sA

Dans le cadre de l’aménagement urbanistique du lotissement «Nonnewisen» situé à Esch-sur-Alzette, le Fonds pour le Développement du Logement et de l’Habitat nous a confié la construction d’une résidence à 17 appartements (lot 2sA) et de deux blocs de maisons en rangées de 11 (lot 2sB1) respectivement 12 unités (lot 2sB2).

traditionnellement en béton armé pour les planchers et poutres et en maçonneries pour les éléments porteurs verticaux. Localement des piliers et poutres-voiles reprennent les charges. Les coursives en béton apparent situées dans le noyau intérieur permettent la circulation entre les logements.

La résidence, sous forme de «U», pour les parties du rez-de-chaussée au troisième étage, trouve son appui sur une dalle renforcée couvrant le sous-sol; ce dernier constitue le garage souterrain pour environ 23 emplacements de voitures. Un radier général répartit les charges dans le sol sous-jacent. Une particularité du projet fut le phénomène de gypse présent dans le sol qui, au contact de l’air, risquait de gonfler et d’engendrer des désordres dans les constructions. A cet effet toutes les précautions ont été prises. L’ensemble du radier, y compris les parois contre la terre, ont été réalisées en béton étanche. L’ossature portante a été réalisée

Les maisons en rangées sont constituées de caves au sous-sol, d’un rez-de-chaussée et de deux étages supérieurs. Elles sont construites en béton armé et maçonnerie. Les charges sont réparties sur des semelles filantes et isolées. Pour des raisons environnementales et de développement durable, la rétention des eaux de pluies et de drainage a joué un rôle primordial. Les eaux de pluies sont déversées respectivement, dans des puits drainants et dans des bassins de rétention faisant partie des jardins urbains qui se déversent dans le ruisseau «Dipbech».

INCA 2013 Nonnewisen - Lot 2sA, 2sB1, 2sB2

13


Réalisation de nouveaux logements

Nonnewisen - Lot 3N Olivier Penelle

Le présent projet englobe la construction de 29 maisons jumelées, d’un immeuble de commerces et de logements étudiants avec parking souterrain (15 emplacements) sous l’immeuble et sous la cour intérieure (33 emplacements). Les campagnes géotechniques menées dans le cadre du développement de l’ensemble du projet Nonnewisen ont mis en évidence la présence de couches argileuses, par nature peu perméables, d’eau affleurant directement le terrain tout comme le gypse qui au contact de l’air risque de gonfler et d’engendrer des désordres dans les constructions. Pour ces raisons, tout a été mis en œuvre pour pallier à ces phénomènes (définition de la profondeur maximale des fondations et des sous-sols, protection du terrain d’assise des fondations etc…). Le sous-sol de l’immeuble de commerces et de logements étudiants a été réalisé en cuvelage étanche par l’intermédiaire de membranes bitumineuses. La dalle couvrant le rez-de-chaussée est constituée d’une dalle type champignon, reprenant toutes les charges des étages supérieurs. Elle s’appuie sur les voiles extérieurs et sur une série de colonnes en béton armé en accord avec les espaces du rez-de-chaussée et du parking au sous-sol. Les parois verticales des étages sont réalisés en maçonneries et au moyen de poutres en

Immeuble boulevard - façade Est

14

INCA 2013 Nonnewisen - Lot 3N

béton à chaque niveau pour ponter les baies de fenêtres décalées en façade et constituer un chaînage périphérique. Les planchers pour les maisons et pour la majeure partie de l’immeuble de commerces et de logements étudiants, constitués de dalles minces réalisées au moyen de prédalles, sont destinées à rester apparentes en ce qui concerne leurs sous-faces. Les parois verticales des maisons sont réalisées en maçonnerie. Pour la construction du parking enterré sous la cour intérieur de l’îlot, le radier général de sol de grande épaisseur et les voiles ont été réalisés en béton étanche réinjectable. La dalle de couverture est une dalle champignon rendue étanche au moyen d’une double membrane bitumineuse soudée. D’une façon générale et selon l’étude hydraulique et hydrologique réalisée, les eaux pluviales du lotissement et celles issues du drainage sont retenues dans les canalisations et se déversent par l’intermédiaire des jardins urbains avec bassins de rétention vers le ruisseau «Dipbach» avec un effet de retard et ceci de telle sorte que les quantités d’eau déversées dans le ruisseau ne soient pas supérieures à celles avant l’urbanisation. Le projet du lot 3N est connecté, en 2 points, au réseau de chauffage urbain général.

Maître d’ouvrage

Fonds pour le Développement du Logement et de l’Habitat

Architecte

Architecture Company ARCO

Bureau d’études stabilité

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureau d’études techniques spéciales

JSE Jean Schmitt Engineering

Coordination des travaux et sécurité santé

HBH SA

Entreprises

Ilco Socimmo Poeckes S.à r.l.

Coûts des travaux

Zone 1 (L1 et L2) : 5.450.000 Euros HTVA et H.hon Zone 2 (L3, 4 et 5) : 4.100.000 Euros HTVA et H.hon Parking + parc : 1.520.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

juin 2009 - printemps 2013

Prestations INCA

Collaborateurs INCA

Etudes de stabilité Plans d’exécution Contrôle des travaux Aménagements extérieurs Walter de Toffol María José Dominguez Olivier Penelle André Lippert Thilo Paganetti Krystèle Tacchi Michael Valentin

Façade avant noire - immeuble boulevard



Réconstruction du pont frontalier entre Grevenmacher et Wellen

OA 401 Pont sur la Moselle Andrea de Cillia

Travée principale en place

Ripage latéral au port de Mertert

16

Quatre mois et demi, ce laps de temps court fut à disposition pour démolir le pont existant avec ses fondations et reconstruire le nouvel ouvrage avec tous les réseaux enterrés dans la rue du pont. Ce pari a été gagné grâce à une collaboration professionnelle et amicale remarquable de tous les intervenants.

Maître d’ouvrage

Administration des Ponts et Chaussées, DOA MDDI, LBM Trier

Architecture

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Entreprises

CDCL, Poncin, Cosme, Entrapaulus, Mammoet

Coûts des travaux

12.000.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

2012 - 2013

Prestations INCA

Conception Projet définitif Direction et contrôle des travaux Assistance technique Projet exécution Infrastructure Coordination de Sécurité et de Santé

Collaborateurs INCA

Andrea de Cillia Jauffrey Brun Ettore Scian Marco Lauth Michel Erpeldinger Dominik Tapprich André Lippert Udo Geib Georg Flesch Muriel Joiris

Soudage quadripode

Travée de la travée principale

Le pont frontalier existant, en béton précontraint, a dû être remplacé à cause de la dégradation avancée des câbles de précontrainte. Les points de contraintes principaux furent un délai de barrage du pont de quatre mois et demi et une travée principale sans piles dans la Moselle. L’architecture du pont se voulait être sobre tout en étant un trait d’union fort et dynamique entre les deux voisins, que sont le Grand-Duché et l’Allemagne. L’intégration des travées d’approches avec la travée principale est caractérisée par une ondulation continue qui transite par les quadripodes sous le tablier pour passer dans l’arc central et continuer sa course vers la berge opposée en un mouvement symétrique. Le nouveau pont est un pont métallique à quatre travées, présentant une longueur totale de 213 m. La travée principale, pièce maîtresse, a une portée de 113.80 m entre les piles des berges. La largeur du tablier varie de 12.50 à 16.10 m. Le poids total de l’ouvrage est d’environ 2000 tonnes. La géométrie de l’ouvrage est telle que la travée principale est autoportante, élément capital pour permettre le transport. En effet, celle-ci a été fabriquée dans le port de Mertert, pour être transportée sur la Moselle jusqu’à sa position finale à Grevenmacher. Le ripage latéral du quai sur les barges, la manutention de ces 1400 tonnes et la mise en place sur site, constituèrent un challenge de poids pour l’entreprise.

Accostage des tabliers



Assainissement des ouvrages en béton armé

Centre Pénitentiaire à Schrassig Laurent Heinen

Achevé en 1985, le Centre Pénitentiaire sis « Um Kuelebierg » à Schrassig constitue la principale prison du Luxembourg. Nombre de structures extérieures en béton apparent du site, dont notamment les murs d’enceinte et les murs de séparation entre les différents blocs, ont souffert suite à l’exposition aux intempéries et aux agents de l’air ambiant, parmi lesquels le dioxyde de carbone qui provoque la carbonatation du béton et, en conséquence, la corrosion des armatures en acier de ce béton. Or, la corrosion de l’acier entraîne une augmentation en volume des barres d’armatures laquelle conduit finalement à des éclatements du béton. Afin de prolonger la durée de vie de ces ouvrages, une campagne d’assainissement de béton a été programmée, puis concrétisée par la rénovation complète de la plus ancienne partie des murs d’enceinte. Actuellement elle est poursuivie à l’intérieur du site par l’assainissement des murs de séparation entre les différentes cours. Toutes les surfaces de béton apparentes ont été nettoyées à l’eau sous ultra haute pression. Les parties de béton dégradées ont

été décapées en profondeur par le même procédé, puis les armatures mises à nu traitées contre la corrosion et les surfaces décapées ont été ragréées au mortier adapté. Finalement, un système de finition en quatre couches a été appliqué sur l’ensemble des surfaces assainies dans le but de protéger les murs durablement contre la pénétration d’agents agressifs. Dans le cadre desdits travaux les voiles partiellement enterrés ont été rendus tanches à l’humidité des sols par l’application de membranes d’étanchéité. Afin de garantir l’écoulement de l’eau de pluie sur les surfaces horizontales des murs à l’intérieur du site, ceux-ci ont été dotés de couvre- murs en acier inoxydable. La mission d’INCA comprenait non seulement les études d’assainissement, mais également la coordination des travaux. S’agissant de travaux dans un établissement pénitentiaire en service, il fallait également prévoir la pose de murs préfabriqués provisoires ainsi que de clôtures de haute sécurité et organiser le phasage du chantier de façon à garantir en permanence la sécurité des prisonniers et à minimiser le risque d’évasion via le chantier.

Surfaces assainies

4000 m2

Coûts des travaux

500.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

septembre 2008 - juillet 2009

Murs d’enceinte côté intérieur (Phase 2) Entreprise

H. Köhler Constructions

Surfaces assainies

4500 m2

Coûts des travaux

550.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

septembre 2010 - mars 2012

Rampe Entreprises

Torkret S.à r.l., G. Thomas S.à r.l. Arendt S.A.

Surfaces assainies

400 m2

Coûts des travaux

85.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

août 2010 - octobre 2010

Murs intérieurs (Phase 1) Entreprise

H. Köhler Constructions

Surfaces assainies

1700 m2

Coûts des travaux

410.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

avril 2013 - novembre 2013

Administration des Bâtiments Publics

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à.r.l.

Prestations INCA

Etudes en génie civil (assainissement de bétons) Contrôle des travaux Coordination générale du projet

Collaborateurs INCA

Jacques Hermann Laurent Heinen Heinz Golumbeck Alexander Rehberger

INCA 2013 Centre Pénitentiaire à Schrassig

Essai d’adhérence

Maître d’ouvrage

18

H. Köhler Constructions

Mur d’enceinte

Hydrodécapage du béton

Mur intérieur

Murs d’enceinte côté extérieur (Phase 1) Entreprise



Transformation et rénovation de l’exposition «The Family of Man» au Château de Clervaux

The Family of Man Romualdo Rosselli

La collection The Family of Man se compose de 503 photographies de 273 auteurs originaires de 68 pays, rassemblées par Edward Steichen pour le Museum of Modern Art de New York (MoMA). Présentée pour la première fois en 1955, l’exposition se veut un manifeste pour la paix et l’égalité fondamentale des hommes à travers la photographie humaniste d’après-guerre. Après un voyage autour du monde dans plus de 160 musées, la dernière version intégrale de l’exposition est installée en 1994 au Château de Clervaux de façon permanente. Depuis sa création The Family of Man a attiré plus de 10 millions de visiteurs et entre ainsi dans l’histoire de la photographie comme exposition légendaire. Depuis 2003, elle fait partie des documents inscrits dans le registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO. La rénovation des salles d’exposition en collaboration avec le bureau NJOY (architecture intérieure et muséographie), sous la maîtrise d’ouvrage du Service des sites et monuments nationaux, vise d’une part à renforcer la sécurité des locaux et à améliorer l’environnement de conservation des photographies. D’autre part l’espace d’ex-

Maître d’ouvrage

Site et Monuments / Bâtiments publics / CNA

Architecte d’intérieur, muséographe

Nathalie Jacoby (NJOY)

Bureau d’études techniques

Dalzotto & Associés

Entreprises

ARCHEO (gros-oeuvre) BETZEN / WEYRICH (charpente métallique et bois)

Coûts des travaux

Total : 5.000.000 Euros partie ingénieur : 203.000 Euros

Durée du chantier

2010 - 2012

position s’agrandit et le parcours du visiteur est repensé. Le défi était donc d’adapter la muséographie tout en respectant le passé historique du château et le parcours historiquement défini de la présentation. Après une phase de restauration des photographies et le réaménagement des salles d’exposition, le musée a rouvert ses portes début juillet 2013. Notre bureau a été mandaté pour la mission d’ingénieur structures et la coordination de sécurité et de santé : Etudes d’ingénieur : –– stabilité et renforcement de la charpente en bois dans les combles par de nouvelles structures métalliques –– création de nouvelles ouvertures et agrandissement d’ouvertures existantes dans les murs d’une épaisseur de +/- 1.00m –– structures portantes pour la nouvelle cage d’ascenseur –– mise en conformité des planchers existants des nouveaux espaces réaffectés. Les tirants et les poteaux existants de la charpente en bois devaient être retirés pour

Prestations INCA

Etudes stabilité Coordination de Sécurité et de Santé

Collaborateurs INCA

Jean-Claude Jacoby Romualdo Rosselli Wolfgang Jänen

Vue vers combles

créer les nouveaux espaces dans l’entreniveau et les combles. Pour garantir la stabilité de la toiture, les fermes en bois ont été renforcées des deux côtés par des profilés métalliques, constituant un portique. (Les charges de la toiture sont repris en sa totalité par les profiles). Le nouveau plancher des combles est posé sur des lamellés collés, appuyés sur le tirant du portique métallique. Une des difficultés majeures pour effectuer ces travaux de renforcement consistait à devoir protéger les maquettes situées dans le musée en dessous des combles et ainsi pouvoir poser les profiles métalliques.

Les photographies - phase chantier et installation terminée Rénovation au Château de Clervaux. « The Family of Man » Un projet du Ministère de la Culture et de ses instituts culturels: CNA & Service des sites et monuments nationaux (maîtrise d’ouvrage). En collaboration avec l’Administrationdes Bâtiments Publics. Architecture et scénographie: NJOY. Concept d’exposition : CNA © CNA/Romain Girtgen

Vue passerelle vers combles

Combles en phase chantier

20

INCA 2013 The Family of Man

Salle exposition étage


Infrastructures de Télécommunication

Divers projets de socles d’antennes pour satellites sur le site du centre ESA de Redu (Belgique) Olivier Penelle

Sur le site de la Station European Space Agency de Redu, la Société Européenne des Satellites gère plusieurs antennes satellites destinées à divers usages civils et participe à la mise en œuvre du nouveau système européen de relais de données par satellite (EDRS).

la dimension des socles est calculée en fonction de la taille des antennes. L’effet du vent peut être néfaste. C’est pourquoi il faut porter un soin particulier aux vibrations et essayer de réduire au minimum les déviations angulaires des antennes. Années de construction : juin 2009 – 2013 et projets en attente d’exécution pour 2014 :

Le bureau INCA a pour mission :

EDRS - montage du fut

–– de réaliser les calculs de stabilité des structures en béton armé –– de constituer le dossier de demande du permis de bâtir et de gérer les contacts avec les différentes Administrations; –– d’établir le bordereau de soumission –– de s’occuper de l’étude d’exécution avec l’établissement des plans et suivi des travaux. Les différentes antennes sur le site ont des diamètres allant de 4.00m à 9.00m ; donc

2009 : 12 socles 2010 : 1 2011 : 1 2013 : 1 2014 : Projet de 3 socles à Redu, d’un socle en Suède et de 3 socles en Sicile (antennes de 12,00 m de diamètre) Prestations INCA

Etudes de faisabilité Calculs de stabilité

Collaborateurs INCA

Jean-Claude Jacoby Olivier Pennelle Sandro De Jesus

Maître d’ouvrage

ESA / SES

Concept Gros-Oeuvre

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureau d’études stabilité

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Coordination des travaux et Sécurité Santé

SECO

Fabricant des antennes

HITEC

Durée du chantier

2009 - 2013 2014 -

EDRS - vue arrière - antenne pointée vers le Sud

EDRS - montage de l’antenne

EDRS - montage de l’antenne

EDRS - vue avant - antenne pointée vers le Sud INCA 2013 Divers projets de socles d’antennes pour satellites sur le site du centre ESA de Redu (Belgique)

21



Nouvelles infrastructures sportives

Complexe et Hall sportifs à Bascharage Daniel Thein

La mauvaise situation des anciennes infrastructures sportives (implantées au centre d’une zone d’habitation de la commune de Bascharage) ainsi que les besoins croissants des nombreux clubs sportifs, ont exigé la construction d’un nouveau complexe sportif le long de l’avenue de Luxembourg. Ce complexe se compose d’un hall sportif avec vestiaires et tribunes intérieurs et extérieurs ainsi que de 3 terrains de football. Il s’étend sur une surface d’environ 45.000 m2.

Hall sportif avec charpente mixte

Le nouveau hall sportif de dimensions 45 x 32 x 11,60m a des tribunes en gradins amovibles pour répondre aux besoins fluctuants du nombre de spectateurs. Le hall est accolé aux tribunes extérieures d’une capacité de 400 spectateurs. Ici, les gradins sont réalisés en béton vu lisse, coulé en place sur un complexe pare-vapeur - isolation - étanchéité. Comme la surface d’assise a dû être lissée à l’hélicoptère, les gradins ont dû être réalisés pièce par pièce. Sous ces tribunes sont placés les vestiaires. Une buvette spacieuse, des locaux de presse et une salle de musculation sont également intégrés dans le complexe qui sert aujourd’hui principalement aux besoins scolaires et aux clubs sportifs de la commune. La structure portante du hall est réalisée entièrement en béton armé. Les annexes sont constituées principalement de murs en maçonneries avec quelques voiles en béton architectoniques et de dalles coffrées vues lisses.

Partie tribunes - phase gros-oeuvre

Le complexe de toiture plate du hall repose sur des fermes de 32 m de longueur, entredistantes de 7,5m. Les fermes sont constituées d’une poutre en lamellé collé d’une section de 28/100 cm, renforcée en partie inférieure par un tirant d’un diamètre 65 mm en acier S460. Le terrain de football principal de 104 x 64 m dispose d’un revêtement mixte, gazon naturel – fibres synthétiques. Ce type de revêtement combine l’avantage de la souplesse d’un gazon naturel avec la meilleure résistance à l’usure d’un terrain synthétique. Sa composition prévoit : un soubassement en concassé de carrière posé sur fond de fouille, une couche drainante en matériau de lave, une couche de finition (lave / sable / terre végétale / tourbe) et enfin le revêtement mixte. Les 2.500 fibres synthétiques par m2 sont mises en œuvre dans le terrain déjà ensemencé à l’aide d’une «machine à coudre spéciale». Les deux autres terrains de football de dimensions respectives 100 x 64 et 46 x 50 m et utilisés majoritairement pour les entraînements, disposent d’un revêtement en gazon synthétique. Celui-ci est posé sur le complexe suivant : soubassement en concassé de carrière, couche de dolomite, enrobé drainant, couche de souplesse. Le tapis est lesté par un mélange de granulés de caoutchouc et de sable. Ce type de terrain est très résistant à l’usure.

Entrée du hall sportif

Vue des tribunes Prestations INCA

PAP (en collaboration avec Cubus) Conception des terrains de football Dossiers de soumission Etudes gros-œuvre Etudes charpente Surveillance des travaux Aménagements extérieurs et réseaux Coordination de Sécurité et de Santé (terrains)

Collaborateurs INCA

Marc Ewen Thilo Paganetti Daniel Thein Peter Hell Mario Herres Alain Paniel

Maître d’ouvrage

Administration communale de Bascharage

Architecte

Cubus S.à r.l.

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Entreprise

Costantini SA Sopinor Construction SA

Coûts des travaux

2.330.000 Euros HTVA et H.hon Terrains de football 5.500.000 Euros HTVA et H.hon - Hall sportif avec alentours (1.200.000 Euros gros-oeuvre)

Durée du chantier

Septembre 2008 - Octobre 2009 Terrains Septembre 2009 - Août 2011 Hall

Hall sportif achevé INCA 2013 Complexe et Hall sportifs à Bascharage

23



Le retour du logement dans la vieille ville

Restructuration de l’îlot D Isabelle Yegles, Walter De Toffol, Disma Cum

Nouvelle construction Côte d’Eich

Restauration de la maison de maître Prestations INCA

Maître d’ouvrage délégué Coordination générale Respect des budgets et des délais

Collaborateurs INCA

Walter De Toffol Disma Cum Fabiano Spinelli Philippe Gismondi Marco Heck

Maître d’ouvrage

Fonds de rénovation de la Vieille Ville

Maître d’ouvrage délégué

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Architecte

Metaform atelier d’architecture

Bureau d’étude

SGI; Goblet Lavandier & Associés

Coûts des travaux

24.000.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

2009 - 2013

Travaux de blindage et de terrassement

L’îlot D est situé dans la partie nord de la Vieille Ville et jouit d’une situation privilégiée au sein de la Ville qui côtoie l’animation urbaine du centre ville et le calme des flancs verdoyants de la vallée de l’Alzette. Il contient 44 appartements, 5 commerces, un restaurant et une cour intérieure avec des jardins et terrasses privés. Le Fonds de rénovation de la Vieille Ville a comme mission principalement la restauration, la transformation, la construction ou l’adaptation d’immeubles afin de créer et maintenir la Vieille Ville attractive, compétitive et rechercher une répartition équilibrée de l’habitat. A cet effet, le Fonds a organisé en 2005 un concours d’architectes pour enclencher le processus de restructuration de l’îlot. Les constructions longeant la rue du Nord ont été préservées. Cela a impliqué le maintien de leurs alignements, de leurs gabarits, de la forme des toitures avec leur pente et de la modénature des façades principales. Les bâtiments plus récents dans la Côte d’Eich et à l’intérieur de l’îlot ont été démolis et substitués par des constructions nouvelles. S’inspirant des grandes formes du XIXe, il a été possible d’insérer un bâtiment d’un seul tenant et de créer ainsi des cours intérieures généreuses. La démolition des bâtiments à l’intérieur de l’îlot a été mise à profit pour la construction d’un parking souterrain de 3 niveaux avec 119 places réservées aux résidents avec la

Façades, nouvelles constructions

liaison via le parking du théâtre, le tunnel de liaison a été aménagé au niveau -3. Se situant sur un site sensible de la ville avec ses anciennes bâtisses en périphérie, les travaux de démolition, terrassement et gros-œuvre se sont effectués avec maintes difficultés sur une période de mi 2009 à mi 2013. Dû aux difficultés encourues par les entreprises lors du creusement du tunnel et du terrassement général, le projet étant réalisé en partie sur le remblai de l’enceinte de l’ancienne forteresse général et vu la géologie de la roche, une stabilisation sur toute la périphérie de la fouille par micropieux d’une profondeur d’environ 10 m a été exigée. L’exécution du tunnel à deux voies, d’une longueur d’environ 33 m, s’est effectuée en deux phases, la première partie a été réalisée dans l’enceinte du bâtiment B1 à ciel ouvert avec un couvercle en béton armé, la deuxième, sous la façade extérieure du bâtiment et sous la rue Côte d’Eich, s’est opérée par voûte parapluie avec des portiques métalliques posés tous les mètres avec des injections en béton comme support de la roche. Des structures métalliques de stabilisation ont été mises en place afin de conserver les façades et les murs existants des anciens bâtiments. Les travaux de démolition et de gros-œuvre ont dû être décalés par rapport aux travaux du parking.

Tunnel de liaison au parking du théâtre INCA 2013 Restructuration de l’ilôt D

25


Structure d’hébergement et d’accueil pour personnes handicapées

PHAMO à Mondorf

Groupes de vie

Nouvelle cuisine et restaurant derrière l’Hôtel

Harald Schilz

L’établissement «Structure d’Hébergement et d’accueil pour personnes handicapées (PHAMO)» se situe à Mondorf-les-Bains, Avenue Marie-Adélaïde, sur le terrain de l’ancien couvent. Aujourd’hui une partie du terrain est utilisé comme Hôtel « Am Klouschter » qui accueille une partie de la clientèle du domaine thermal et qui a été modernisé et transformé récemment. Dans le cadre d’une extension du « Réimecher Heem » la CSSE a décidé de ne plus investir dans une modernisation de l’immeuble existant à Rémich mais de construire un nouveau bâtiment à Mondorf. Le projet est subdivisé en trois structures distinctes : Les groupes de vie avec hébergement pour 66 personnes, un Foyer d’accueil du jour et les espaces communautaires avec cuisine et restaurant. Au cours de l’étude le bâtiment

Début du chantier après les travaux de démolition

«ateliers protégés», avec parking en toiture, a été intégré dans le projet. Cette structure offrira aux personnes handicapées des emplois salariés. Avant d’entamer la nouvelle construction il fallait démolir une partie du couvent avec ses anciens bâtiments et ruines, non-utilisés pendant les dernières années. Afin de garantir des entrées et sorti hors barrières et au même niveau sur tout l’ensemble du site, y compris l’Hôtel, des grands terrassements étaient nécessaires pour intégrer le complexe dans le terrain. Un défi majeur du projet concerne la stabilisation du talus arrière avec un dénivelé de l’ordre de 12 m. Suite aux divers glissements pendant la phase de terrassement nous avons opté pour une solution gabions, ancrés selon la méthode «terre armée».

La paroi en gabions, d’une hauteur jusqu’à 4 m, est stabilisée au moyen de géotreillis, fixés aux gabions avec des pièces spéciales, posés dans chaque rangée au fur et à mesure de l’avancement des travaux de remblayage. Pour répondre aux nouvelles réglementations et lois il s’avérait nécessaire de rajouter, pendant l’étude, un bassin de rétention des eaux pluviales. La structure portante du bâtiment est réalisée en béton armé et en partie en maçonnerie grands formats type «Rapidbloc». Des prédalles ont été mises en œuvre pour les dalles du grand bâtiment «Groupes de vie». Les bâtiments sont fondés sur des fondations filantes et isolées. En partie un échange de sol jusqu’à 4m d’épaisseur était nécessaire pour trouver le sol porteur.

Talus arrière avec verger

Maître d’ouvrage

CSSE - Congrégation des sœurs de Sainte-Elisabeth

Architecte

COEBA S.A.

Bureaux d’études

Génie civil : INCA Ingénieurs Conseils Associés Génie Technique : Goblet Lavandier & Associés Paysagiste : Carlo Mersch

Entreprise

POECKES S.à r.l.

Coûts des travaux

20.000.000 Euros HTVA et H.hon dont g.o. et a.e. 4.800.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

2010 - 2013 Echange de sol

Prestations INCA

Gros-oeuvre Aménagements extérieurs Surveillance des travaux Coordination sécurité et santé

Collaborateurs INCA

Paul Moecher Harald Schilz Fabien Hubermont Judith Duplang Johnny François Thilo Paganetti Heinz Golumbeck Anna Weißenburg

Ancrage des gabions avec géotreillis (terre armée)


Construction d’un hall de bureaux

Centre de Distribution P&T à Bascharage Jacques Hermann

Afin d’optimiser la performance du réseau postal en vue de la libéralisation du service, P&T Luxembourg a regroupé les activités de distribution du courrier au sein d’une douzaine de Centres de Distribution postale régionaux qui sont alimentés par le grand Centre de Tri de Bettembourg et dont une demi-douzaine ont été aménagés dans des nouveaux halls de type bureaux industriels. Après nos missions de planification intégrale du projet-pilote à Remich (2003-2004), puis de ceux à Windhof (2007-2008) et à Wecker (2008-2009), la réalisation du Centre de Distribution sis dans la zone d’activités Robert Steichen à Bascharage est venue compléter ce réseau depuis janvier 2013. Les facteurs et porteurs de journaux y desservent environ 23’500 boîtes-aux-lettres des localités des communes de Käerjéng, Pétange, Differdange, Sanem, Dippach et Reckange-sur-Mess. Le bâtiment est conçu comme hall industriel à ossature portante en acier galvanisé et façades en éléments préfabriqués en béton architectonique, afin de conférer un grand

Quai de livraison avec table élévatrice

espace libre au quai de livraison et au hall de distribution. Les deux annexes du corps principal comportent les locaux sanitaires et techniques, ainsi que les bureaux. Au-delà de celles-ci, les toitures continues forment des auvents au-dessus des emplacements de stationnement des voitures de service. Un accent particulier a été mis sur les aspects d’une performance énergétique élevée (classe d’efficacité énergétique C) et d’une utilisation rationnelle des ressources. A titre d’exemple, citons que le dallage de sol industriel est isolé thermiquement par un soubassement en concassés de verre cellulaire fabriqué à base de verre recyclé. De plus, une installation de récupération des eaux pluviales des toitures dans un réservoir enterré permet l’utilisation de ces eaux dans les installations sanitaires. Ces mesures sont complétées par une installation photovoltaïque d’une puissance de crête d’environ 70 kWp fournie par 264 modules montés en toiture et des stations de chargement pour la douzaine de voitures de service fonctionnant à l’électricité. Enfin, les aires extérieures destinées au

Hall de distribution avec postes de travail

stationnement des voitures privées des employés (74 emplacements) ont été aménagées à l’aide de pavés drainants permettant une infiltration maximale des eaux de pluie dans le terrain en place. Maître d’ouvrage

P&T Luxembourg

Architecte

Marc Disteldorff

Ingénieur génie civil

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Ingénieur génie technique

Felgen & Associés

Entreprises

Kisch Constructions Atelier CM Attert

Coûts des travaux

2.000.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

14 mois

Prestations INCA

Ingénieur-pilote Etudes de génie civil Etudes des alentours Coordination de Sécurité et de Santé

Collaborateurs INCA

Paul Moecher Jacques Hermann Romain Gaio Alexandre Becker Anne Guillaume Heinz Golumbeck Tiago Rosa Pala

Table de travail pour tri du courrier


Reconstruction d’un pont métallique

Pont à Hesperange

Pose de la première partie du pont

Prestations INCA

Etudes Ouvrages d’Art Etudes Voiries Réseaux Divers Surveillance des Travaux Coordination de Sécurité et de Santé

Collaborateurs INCA

Jaufrey Brun Xavier Colyn Tom Hilger Dirk Ludwig Ingo Munzel Thilo Paganetti Arnaud Salmon Ettore Scian Johnny François Alain Paniel Michel Erpeldinger Philippe Thouvenin

Maîtres d’ouvrage

garder les trois voies de circulation en service pendant presque toute la durée du chantier. Les contraintes du site, à savoir une travée unique au lieu de trois avant, les raccords aux habitations qui ne permettaient pas de rehausser le profil en long de la chaussée, ainsi que l’interdiction de prévoir des appuis provisoires dans le lit de l’Alzette nous ont amenés à choisir un pont métallique à dalle orthotrope. Ainsi, il a été possible de réaliser une hauteur de tablier de 92 cm, ce qui correspond à un ratio h/l de 1/37, ce qui est très élancé pour sa part. Particularité du projet: le type de joint de chaussée mis en place sinusoïdal a été conçu pour réduire l’émission de bruit des véhicules, une solution qui s’impose dans un milieu urbain dense.

Joint de chaussée sinusoïdal (première utilisation au Luxembourg)

Vue du pont depuis le parvis de l’église

Aménagement urbain: bancs en béton avec assise en bois

La reconstruction du pont sur l’Alzette s’inscrit dans le projet de réaménagement du Centre de Hesperange qui prévoit en plus du pont routier, le réaménagement de la place de l’Eglise et de la rue de l’Alzette, la reconstruction de la sacristie et la construction d’une passerelle piétonne. L’ancien pont en béton, sur trois travées, a été remplacé par un pont métallique à portée unique constitué d’une dalle orthotrope ayant une portée maximale de 34  m. L’ouvrage accueille trois voies de circulation et deux amples trottoirs pour une largeur maximale de 32,30 m. Le nouvel ouvrage permet de mieux relier les deux berges en donnant un plus ample élan à la place de l’église qui trouve sa continuité sur le trottoir du pont. L’enjeu majeur du projet était de réduire d’un maximum l’impact du chantier sur le trafic routier intense sur une artère de transport des plus fréquentées du pays, tout en réalisant d’importants travaux. Les travaux du pont se sont déroulés en deux phases principales. Dans la première, une partie du pont a été construite à côté du pont existant. Dans la deuxième phase, pendant que le trafic circulait sur la nouvelle partie de pont, l’ancien ouvrage a été démoli. Par la suite, la deuxième partie du pont métallique a été mise en place et soudée avec la première partie du pont. Ce concept a permis de

Ministère du développement durable et des infrastructures: Administration des Ponts et Chaussées Administration communale de Hesperange

Architecte

Bruck+ Weckerle Architekten

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Entreprise

Tralux

Coûts des travaux

5.200.000 Euros

Durée du chantier

Janvier 2011 – Juillet 2013

Vue de nuit de la nouvelle piste cyclable

Escalier de liaison entre le pont et le chemin vers l’école

Panneaux de revêtement de la culée Alzingen avec rétro-éclairage

Ettore Scian




Mise à double voie d’une ligne ferroviaire

Ligne Pétange - Luxembourg

Après travaux

Patrick Nosbusch

La mise à double voie de la ligne Pétange-Luxembourg s’inscrit dans le cadre du papier stratégique « mobilitéit.lu ». Une deuxième voie est ajoutée sur toute la ligne, soit environ 18 km, pour augmenter les capacités aussi bien pour le trafic voyageur que pour le fret. L’élargissement de la plateforme ferroviaire nécessite de nombreuses adaptations aux infrastructures existantes : –– adaptation de 15 ouvrages d’art –– réaménagement de 4 gares et arrêts –– déplacements de voiries et de réseaux enterrés –– renouvellement complet du système d’assainissement L’association SGI/INCA a été chargée par les CFL pour les études d’avant-projet détaillé, bordereaux de soumission, études d’exécution, surveillance des travaux et métrés. Au sein de cette association, le bureau INCA s’est notamment occupé des projets suivants : Plateforme ferroviaire tronçon 1 (PK 0.600-3.300): Ce tronçon est caractérisé par un contexte géologique délicat : la plateforme ferroviaire traverse des couches riches en pyrite, susceptibles à des phénomènes de gonflement. Des mesures spéciales ont dû être mises en oeuvre pour éviter l’assèchement de ces couches. Un remblai instable entre les PK 1.100 et 1.400 est stabilisé par 900 colonnes ballastées. Plateforme ferroviaire tronçon 3 (PK 9.400-14.400): Ce tronçon présente de fortes variations topographiques, donnant lieu à d’importantes zones en remblai et déblai, jusqu’à

une hauteur de 15m. Les bassins versants très étendus donnent lieu à d’importantes venues d’eau. Des bassins de rétention pour un volume total de 1700 m3 ont dû être aménagés. En début de tronçon, un remblai instable est stabilisé par 1400 colonnes ballastées. Arrêt Schouweiler: Réalisation de deux quais, d’un souterrain pour voyageurs et d’un parking écologique Gare Dippach/Reckange: Réalisation de deux quais, deux souterrains et deux parkings écologiques Arrêt Leudelange : Réalisation de deux quais et d’un parking écologique Passages inférieurs aux PK 2.468, 5.700, 11.480 et 13.015: Réalisation de ponts-cadres en béton armé, préfabriqués hors gabarit ferrovaire et ripés lors d’un weekend de coupure de voie Pont bowstring sur l’autoroute A6 au PK 16.106: Remplacement de l’ouvrage existant en poutrelles enrobées par un ouvrage métallique type bowstring, d’une portée de 62 m. Pour l’ensemble du projet, la circulation ferroviaire a été maintenue pendant toute la durée des travaux, à l’exception de coupures de courte durée, essentiellement les weekends. Ceci impose d’importantes contraintes aussi bien pour les études que pour l’organisation des travaux. Tous les ouvrages ont été préfabriqués en dehors du gabarit ferrovaire, et mis en place pendant un weekend. Lors de travaux délicats à proximité des voies (colonnes ballastées), une surveillance permanente des voies était mise en place.

Maître d’ouvrage

CFL

Bureau d’études

Association SGI / INCA

Entreprises

LuxTP, Perrard, Baatz, Tralux, Keller

Coûts des travaux

200.000.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

2005 - 2013

Prestations INCA

Avant-projet définitif Soumission, Exécution, Métré, Direction et contrôle des travaux

Collaborateurs INCA

Andrea De Cillia Patrick Nosbusch Thomas Borboux Georg Flesch Alexandre Hincker Claude Jost Domenico Nola Hermann Großmann Michel Erpeldinger Dominik Tapprich Philippe Thouvenin

Avant travaux

Pendant travaux

Arrêt Schouweiler

Arrêt Dippach INCA 2013 Ligne Pétange - Luxembourg

31


Neues Verwaltungsgebäude

SES Service Business Center in Betzdorf Dietmar Schilz

Büroflächen

(photos: Catherine Thiry) Treppenhaus in Sichtbeton

Das SES-Business Center befindet sich in der audiovisuellen Industriezone von Betzdorf, bietet Platz für 140 Arbeitsstellen und wird teils von SES für eigene Zwecke genutzt. Um die Akteure und Aktivitäten der Industriezone zu diversifizieren sind Räumlichkeiten an Drittparteien vermietet.

Atrium Bauherr

SES ASTRA REAL ESTATE S.A.

Architekt

STEINMETZDEMEYER Architectes urbanistes

Ingenieurbüro

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bauunternehmer

SOLUDEC SA

Dauer der Arbeiten

Total: 17 mois (gros-oeuvre 8 mois)

Leistungen Büro INCA

APS, APD, Projet d’exécution, études de stabilité, plans d’exécution, dossier de soumission et devis estimatif, contrôle technique des travaux, études acoustiques.

Mitarbeiter INCA

Walter De Toffol Dietmar Schilz Sandro De Jesus Winfried Jungblut

32

Das Gebäude besteht aus einem unterkellerten Baukörper mit insgesamt vier Niveaus und innenliegendem Atrium, sowie einem eingeschossigen Open-Space-Anbau. Da die Baugrube nah an der vorhandenen Straße und am Parkplatz liegt, wurde ein Verbau aus Mikro-Pfählen mit Verpressankern zur Baugrubenstabilisierung ausgeführt. Aufgrund des aufstauenden Schichten- wassers ist das Kellergeschoss aus wasserundurchlässigem Beton hergestellt. Um die Energieeffizienz auch im Keller zu garantieren wurde eine thermische Dämmung unter der tragenden Bodenplatte und an den Außenwänden hergestellt. Die Flachdecken werden von den Sichtbetonstützen und Betonwänden getragen. Im Treppenhaus wurden große Ansprüche an die Sichtbetonqualität gestellt und sämtliche Betonoberflächen im Sichtbeton der Klasse QS2 ausgeführt. Die Treppen bestehen aus oberflächen-fertigen Sichtbetonfertigteilelementen ohne Belag. Ein Fertigteilelement beinhaltet den jeweiligen Treppenlauf mit dem zugehörigen Podest. Dies bedingt, dass die Herstellung der Treppenhauswände und der Treppenelemente sowie die Treppenmontage höchste Genauigkeitsan-

INCA 2013 SES Service Business Center in Betzdorf

forderungen genügen mussten. Im 1. und 2. Geschoss sind die weniger belasteten Außenwände im Mauerwerk ausgebildet. Die Dachdecke über dem Atrium wurde aus einer leichten Brettstapeldecke in Sichtqualität realisiert, welche durch filigrane Stahlstützen mit Brandschutzanstrich am umlaufenden Fensterband getragen werden. Die außenliegenden Fluchtwegstege und Sonnenschutzvorrichtungen bestehen aus leichten Stahlkonstruktionen, die mit speziellen Isokörben an den Betonstrukturen befestigt wurden. Um einen höchstmöglichen akustischen Komfort zu erreichen wurde seitens INCA eine Akustikstudie angefertigt und dementsprechend Absorberflächen angebracht.


Nouveau bâtiment technique avec SOC (Satellite Operations Centre)

SES ATF – Antenna Field Technical Facility à Betzdorf Harald Schilz

Façade sud - ouest

Le bâtiment ATF se situe au sud-ouest du campus de la SES dans la nouvelle zone d’activité audiovisuelle et de communication (ZAAC) de Betzdorf. Le bâtiment technique comprenant également des espaces bureaux, est une construction en forme triangulaire qui s’adapte aux structures existantes et au terrain entourant. Extension de l’espace actuellement disponible pour le contrôle des satellites en vue de la croissance de la flotte satellitaire géostationnaire contrôlée à Betzdorf, il constitue en même temps le support technique pour le nouveau champ d’antennes. La forme exceptionnelle du bâtiment est en

symbiose idéale avec sa fonction. Le SOC (Satellite Operations Centre) au premier étage se trouve à l’hypoténuse du triangle et s’ouvre vers le champ d’antennes. Des façades métalliques et vitrées accentuent le caractère «High-tech» du site. La structure portante est réalisée entièrement en béton armé. Pour garantir la plus grande flexibilité pour l’utilisation, une structure de dalles plates (type champignon), basée sur une trame d’axes des piliers de 6m x 6m, a été choisie. La cave et le grand radier de fondation sont conçus en béton étanche (WU-Beton). L’installation de la ventilation et de refroidissement des bureaux

Champs d’antennes devant l’ATF

Champs d’antennes devant l’ATF

est réalisée par l’intégration de tubes vides en aluminium (système de dalles actives) dans les dalles en béton armé. Les deux escaliers du foyer sont des structures métalliques aux parois latérales portantes en tôles d’acier. Les marches dans le même matériau ont un remplissage en béton. Des coupoles circulaires dans la dalle toiture s’ouvrent sur le foyer. Elles reprennent les formes des antennes paraboliques pour faire référence à la flotte des satellites. Sur la toiture seront également installées des antennes paraboliques.

Maître d’ouvrage

SES ASTRA REAL ESTATE S.A.

Architecte

Christian BAUER & Associés Architectes S.A.

Bureau d’études

Génie civil : INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l. Génie Technique : Jean Schmitt Engineering

Entreprise

LUX TP S.A.

Durée du chantier

2011 - 2013

Prestations INCA

Gros-oeuvre Aménagements extérieurs

Collaborateurs INCA

Jean-Claude Jacoby Jacques Hermann Harald Schilz Fabien Hubermont Christian Kohnen Harald Jost

Foyer central

Toiture verte extensive avec socles d’antennes

INCA 2013 SES ATF - Antenna Field Technical Facility à Betzdorf

33


Nouveau Centre Intégré pour Personnes Âgées (CIPA)

Maison de soin CIPA à Luxembourg Hamm Olivier Penelle, Romain Gaio

Tenant compte du fait que la maison de retraite et de gériatrie devait rester en service et continuait à accueillir des pensionnaires durant tous les travaux prévus, des phases d’avancement ont dû être organisées de façon très pointue. La nouvelle construction est constituée de deux ailes appelées «Ouest» et «Est». Elles sont liaisonnées au droit de l’aile Nord du bâtiment conservé. Le niveau partiel du -2 est complètement enterré dans lequel se situent une partie des locaux techniques et le parking souterrain pour 29 emplacements. Au niveau -1, enterré sur les côtés Nord, Ouest et partiellement Sud, ont été intégrés les locaux de stockage et de préparation, les archives, la cuisine, une partie des locaux techniques, la cour couverte de livraison et la morgue. Le rez-de-chaussée comprend l’entrée principale, avec son hall et sa réception, la restauration, la salle polyvalente, l’administration ainsi que l’accès à la chapelle existante préservée. Sur les niveaux +1 à +4 se situent les

chambres des pensionnaires ainsi que les locaux pour infirmières et ceux spécifiques à l’usage des soins. Le niveau +5 est réservé partiellement aux locaux techniques. L’ossature verticale et horizontale est en béton armé. Pour assurer une flexibilité d’utilisation maximale, les dalles sont du type champignon. La dalle de couverture de la cour de livraison avec un puits de lumière circulaire est réalisée en partie centrale par l’intermédiaire d’une dalle nervurée en éléments de béton préfabriqués précontraints. La surface horizontale de la couverture a reçu un complexe étanche et approprié pour la mise en oeuvre d’une toiture verte intensive de 30cm d’épaisseur. Les balcons métalliques des façades côtés Ouest, Est et Sud sont réalisés en profilés métalliques et sont suspendus par des tirants en acier dont la charge est reprise par des poutres métalliques principales en porte-à-faux situées au niveau de la toiture. Une attention particulière a été réservée aux détails de fixation afin d’éviter les ponts thermiques. L’ossature portante de la verrière située au rez-de-chaussée du hall d’entrée constituée par une ossature métallique sur laquelle sont fixés les vitrages par parcloses sont

appuyées côté bâtiment sur des consoles ou une poutre de rive. Du côté de la façade vitrée verticale, ces poutres s’appuient sur un chêneau périphérique «porteur» qui lui trouve appui sur des consoles épines métalliques et colonnes métalliques dans lesquelles sont intégrées les descentes d’eaux pluviales. La structure de l’auvent est identique à celle de la verrière. Les poutres métalliques portant les éléments du vitrage pris en feuillure par des parcloses s’appuient côté façade verticale sur le chêneau «porteur» précité et côté opposé sur une poutre qui s’appuie sur des colonnes de section circulaire. Ici également, une attention particulière est portée aux détails afin d’éviter des ponts thermiques.

Prestations INCA

Etudes de stabilité Plans d’exécution Contrôle des travaux Aménagements extérieurs

Collaborateurs INCA

Walter De Toffol Romain Gaio Olivier Penelle Fabien Hubermont Winfried Jungblut

Maître d’ouvrage

Hospices civils de la Ville de Luxembourg

Architecte

Georges Reuter Architectes Sàrl

Bureau d’études statique

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureau d’études techniques :

Jean Schmitt Engineering

Bureau de contrôle

SECO

Entreprises

Association momentané: Tralux S.à r.l. CDCL

Coûts des travaux

39.500.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

Février 2009 - Juin 2013

Façade Avant - Entrée, Vue générale

Auvent - Hall d’entrée

Aménagements extérieurs

Balcons suspendus

Le programme prévoyait la démolition des immeubles les plus anciens, les nouvelles constructions, ainsi que la réhabilitation, la modernisation, la réorganisation et la mise en sécurité selon les nouvelles normes, pour les bâtiments préservés.



Reconstruction de la passerelle reliant la Place de la Gare au quartier de Bonnevoie

Passerelle provisoire à Bonnevoie Thomas Borboux

Maître d’ouvrage

Administration Communale de la Ville de Luxembourg

Architecture

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bureaux d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l. JSE

Entreprises

Tralux

Coûts des travaux

1.300.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

1 an

Prestations INCA

Etudes et Surveillance

Collaborateurs INCA

Andrea De Cillia Thomas Borboux Marco Lauth Michel Erpeldinger Dominik Tapprich

Vue de la tour et de la passerelle depuis la rue de Bonnevoie

Introduction L’ancienne passerelle piétonne qui relie la place de la Gare au quartier de Bonnevoie se trouvait dans un état de vétusté avancé. La partie de passerelle audessus des voies de chemin de fer a été remplacée en 2010 par la SNCFL. Peu après, la Ville de Luxembourg a lancé le projet de remplacement du deuxième tronçon, longeant la Rotonde et se raccordant à l’escalier et ascenseur au niveau de la rocade de Bonnevoie. Les travaux ont été réalisés de juin 2012 à septembre 2013. La principale contrainte du projet était de réaliser une passerelle à faible coût, mais présentant néanmoins un intérêt architectural et une intégration souple dans le site particulier des rotondes et de la Rocade de Bonnevoie.

La nouvelle tour Le site du nouvel ascenseur (avec son escalier) se situe au point d’intersection de deux axes routiers, la Rocade de Bonnevoie et la rue de Bonnevoie. L’architecture de la tour d’une hauteur de 13 m, malgré son caractère provisoire, doit tenir compte du site et de son exposition. La gaine d’ascenseur a été réalisée en béton brut de décoffrage. Une grande baie vitrée éclaire naturellement l’intérieur de la gaine. Sur cette gaine béton a été greffée une structure métallique, lui donnant une morphologie iconographique perceptible de loin. L’enve-

Vue de la passerelle en direction de Bonnevoie

Vue de la tour et de l’escalier sur l’îlot côté Bonnevoie

Afin de satisfaire un maximum d’usagers, l’analyse de flux des piétons et cyclistes a

démontré le grand avantage de prolonger la passerelle au-dessus de la Rocade de Bonnevoie, jusqu’à un îlot de verdure existant. Les accès sont garantis depuis l’îlot par un nouvel escalier et ascenseur. Près de la Rotonde, l’ascenseur existant a été maintenu et rénové.

36

INCA 2013 Passerelle provisoire à Bonnevoie

loppe est constituée de métal déployé standard, galvanisé. La végétalisation de cette enveloppe métallique avec des plantes rampantes améliorera encore l’aspect de la tour qui gagnera en souplesse et prendra des contours moins saillants. De plus, le choix des plantes permettra, au rythme des saisons, une variation des couleurs du feuillage, favorisant ainsi l’insertion de la tour dans le site.

La passerelle La passerelle, composée de 3 travées, a une longueur totale d’environ 85 m. Cette structure en poutres-treillis, formée de profilés laminés en acier galvanisé, n’a pas été mise en peinture, afin de prononcer le caractère provisoire du projet et pour réduire les coûts de construction et d’entretien. Des matériaux standards, peu coûteux, ont été utilisés : toiture en tôle nervurée, plancher métallique avec complexe antidérapant, garde-corps en métal déployé.



Transformation et agrandissement d’une maison unifamiliale

Maison Hornick à Bertrange Deborah Stinglhamber

La maison de la famille Hornick, située à Bertrange, est initialement composée d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée, d’un étage et d’un niveau sous comble. Dans un souhait d’agrandissement, une annexe a été ajoutée contre le living donnant sur le jardin et un nouveau garage souterrain a été réalisé. L’annexe est composée d’une pièce intérieure et d’une terrasse extérieure. L’ensemble est couvert par une toiture plate. Pour agrandir le séjour au rez-de-chaussée, la façade côté jardin a été entièrement enlevée sur un niveau. La partie restante en hauteur s’appuie maintenant sur deux modules tridimensionnels constitués de tôles métalliques verticales inscrites dans un cadre également en tôles (voir illustrations). Ces modules, entièrement assemblés en atelier, ont été calculés pour reprendre toutes les charges de l’étage et des combles. Leurs

dimensions sont d’environ 4 m de long, 2,65 m de haut et 35 cm de large. Les tôles ont une épaisseur de 20 mm. La disposition et la forme des tôles ne laissent pas apparaitre qu’il s’agit d’un élément porteur. On perçoit plutôt un élément décoratif de séparation de la pièce. Afin de garantir l’unité architecturale, la toiture de l’extension est également reprise par des modules semblables. Les charges étant moins importantes, l’épaisseur des tôles verticales est de 10 mm. Maître d’ouvrage

Monsieur et Madame Hornick

Architecte

Kaell Architecte

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Entreprise

Prefalux

Coûts des travaux

480.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

12 mois

LCC 1: ELS Deformations max uz [mm] Value range (overall system, min/max): -0,02/0,61 [mm]

Déformations verticales maximales

Prestations INCA

Etude de stabilité Dimensionnement Plans d’exécution

Collaborateurs INCA

Marc Ewen Deborah Stinglhamber

Modules tridimensionnels reprenant la façade supérieure


Straßenbaumaßnahme einschließlich Verlegung von Ver- und Entsorgungsleitungen

Neugestaltung des „Simmerpad“ und der „rue principale“/CR109 in Goetzingen

Außengebietsentwässerung Simmerpad

CR109 nach Neugestaltung

(Verlegung) Versorgungsleitungen im Simmerpad

Dirk Ludwig

Auf Grund des schlechten baulichen Zustands wurde für die Gemeindeverwaltung Koerich die Erneuerung der in Goetzingen gelegenen Straßen „Simmerpad“ (ca. 230m) und „rue principale“/CR109 (ca. 900m) durchgeführt, einschließlich der Erneuerung bzw. Ausbau der Ver- und Entsorgungsleitungen.Für CREOS Gaz wurden eine Mitteldruck-Transportleitung DN200 und zwei Nieder-druck - Versorgungsleitungen DN110/160 verlegt, für CREOS Electricité wurde das vorhandene Leitungsnetz ausgebaut, eine bestehende Trafostation durch einen Neubau an anderer Stelle ersetzt. Die Leitungsnetze von P&T und SOGEL wurden ebenfalls ausgebaut. Auf Grund von häufigen Leckagen an der bestehenden Wasserleitung wurden sämtliche Hausanschlussschieber, Hydranten und Streckenschieber in der CR erneuert, die Leitung selbst wurde erhalten, die Leitung im Simmerpad wurde komplett erneuert. Auf Wunsch der AC Koerich wurden die Standardbeleuchtungsmasten von Ponts et Chaussées in der CR durch Dekormasten ersetzt. Fußgängerüberwege wurden ergänzt bzw. ausgebaut, die Beleuchtung im Simmerpad komplett erneuert. Der erst ca. 25 Jahre alte Stahlbeton (Stb)Mischwasserkanal DN400-600 in der CR wies diverse Schäden und nicht fachgerecht hergestellte Anschlüsse auf. Da jedoch eine gute Grundsubstanz der Rohre vorhanden war, wurden die Schäden mittels grabenloser Sanierung per Kanalroboter repariert. In offener Bauweise musste nur ein Teilstück

vom ca. 85 m sowie 5 der über 60 Kanalanschlüsse erneuert werden. Im Simmerpad wurde der bestehende Mischwasser-Kanal DN250-300 durch einen Kanal DN300 (Stb) ersetzt, ein Regenwasserkanal DN400-500 (Stb) zur Ableitung des Oberflächenwassers des oberhalb liegenden Gebietes ergänzt. Ursprünglich wurde das Wasser dieses sog. Außengebietes über den bestehenden Kanal abgeleitet, bei stärkeren Regenereignissen kam es jedoch immer wieder zu Überlastungen, das Wasser lief oberflächig ab. Am Beginn des neuen RW-Kanals wurde ein Einlaufbauwerk mit Sandfang errichtet, damit die mitgeführten Sedimente nicht in die Kanalisation gelangen. Für die von der Administration de la Gestion de l‘Eau bezuschusste Außengebietsentwässerung wurden mehrere Varianten ausgearbeitet. Der Asphaltbelag wurde durch BetonsteinPflaster (Bürgersteige: gelb; Parkstände & Bushaltestellen: rot) ersetzt, sämtliche Bordund Flußsteine sowie die 4-zeilige Mittelrinne im Simmerpad wurden in Granit-Naturstein ausgeführt. Leistungen Büro INCA

APD, Erstellung LV und Auswertung der Angebote, Erstellung Ausschreibungs- und Ausführungspläne, Überwachung und Koordination der Arbeiten

Mitarbeiter INCA

Paul Moecher Dirk Ludwig Patrick Nosbusch Hermann Großmann Benjamin Libois Frank Nemesheimer Anna Weißenburg

Bauherr

Administration Communale de Koerich

Ingenieurbüro

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bauunternehmer

Jules Farentzena S.à r.l.

Baukosten

1.300.000 Euro HTVA et H.hon

Dauer der Arbeiten

09/2010 - 10/2012

Kreuzung CR/Simmerpad

Einlaufbauwerk

Simmerpad nach Neugestaltung

INCA 2013 Neugestaltung des „Simmerpad” und der „rue principale” / CR109 in Goetzingen

39


40


Neubau Hotel- und Bürogebäude

BHK (BUREAU HOTELIER KIRCHBERG) Ralph Bertges

Der Gesamtkomplex wird oberirdisch von zwei voneinander getrennt stehenden Gebäuden gebildet, die unterirdisch jedoch direkt miteinander verbunden sind. Bei dem östlichen Gebäudeteil handelt es sich um ein reines Bürogebäude, dessen Räumlichkeiten an unterschiedliche Firmen und Dienstleistungsunternehmen vermietet werden kann. In dem daneben liegenden westlichen Gebäudetrakt befindet sich ein Hotel mit ca. 110 Zimmern (Suiten), einem Frühstücksbereich sowie einer Bar/Lounge neben der Rezeption. Das gemeinsame Untergeschoss beherbergt neben ca. 260 Tiefgaragen-Stellplätzen die gesamten Technik-, Lager- und Archivräume für beide Gebäudeteile. Das Hotel besitzt neben zwei Tiefgeschossen und Erdgeschoß weitere fünf bewohnbare Hochgeschosse sowie eine Flachdachebene mit Gebäudetechnik. Der Baukörper folgt einem rechteckförmigen Grundriss, der sich nach Osten Richtung Bürogebäude trichterförmig aufweitet. Entlang der Avenue J.F. Kennedy erstreckt sich das Gebäude über eine Länge von ca. 72,00m; die Breite beträgt auf 2/3 der Gebäudelänge etwa 13,50m und weitet sich dann bis auf ca. 22,40m an der Ostfassade auf. Das Bürogebäude besteht aus drei Tiefgeschossen, Erdgeschoß, vier vollen plus einem halben vermietbaren Hochgeschoß. Der restliche Dachbereich dient der Aufnah-

Ansicht Bürogelände von Ave. JFK

me der gesamten Gebäudetechnik und der Fassaden-Reinigungsgondel. Der Bürokomplex weist einen trapezförmigen Grundriss auf, der im Inneren durch einen ebenfalls trapezförmigen Innenhof durchbrochen wird. Die Gebäudeabmessungen betragen in Längsrichtung entlang der Avenue J.F. Kennedy ca. 74,00m, sowie in Querrichtung 32,30m (Westfassade) bzw. 46,70m (Ostfassade). Die Gesamthöhe der beiden Gebäudeteile über dem Geländeniveau beträgt ca. 22,00m bis zur Attika bzw. ca. 23,50m bis zur zurückgesetzten Technikeinhausung. Die zwei bzw. drei Tiefgeschosse erreichen eine Gründungstiefe von ca. 11,00m unter Gelände. Das aus zwei (Hotel) bzw. drei (Büro) Niveaus bestehende Untergeschoss erstreckt sich mit einer Länge von ca. 163,00m und einer Breite von ca. 13,00... 59,00m über den gesamten Grundriss des Hotel- und Bürogebäudes. Bei der Tragstruktur handelt es sich um eine Stahlbeton-Skelettkonstruktion. Um die freie Anordnung der Hotelzimmer zu ermöglichen, wurden die Trennwände und die Flurwände überwiegend nichttragend ausgeführt. Lediglich im Bereich der Treppenhäuser und Aufzugskerne wurden - auch zur Gebäudeaussteifung - Stahlbetonwände vorgesehen. Die Außenfassaden des Hotels werden von 10cm dicken eingefärbten Sichtbeton-Elementen gebildet, die mittels Edelstahl-Verankerungen innerhalb der Dämmebene an der massiven Unterkonstruktion aufgehangen sind.

Auch die Tragstruktur des Bürogebäudes besteht aus einer Stahlbeton-Skelettkonstruktion. Lediglich die Technik-Einhausung auf dem 5. Obergeschoss wird durch eine Stahlrahmen-Konstruktion mit Trapezblechverkleidung gebildet. Aufgrund der von den Standard-Etagen stark abweichenden Grundriß-Gestaltung im Erdgeschoß waren in begrenzten Bereichen Deckenstärken von bis zu 60cm Dicke erforderlich, um die Lasten der darüberliegenden fünf Geschosse abfangen zu können. Entsprechend der Hotelfassade dienen auch hier 10cm dicke eingefärbte SichtbetonElemente als Fassadenverkleidung. Aufgrund der beengten Platzverhältnisse wurde die Baugrube überwiegend ohne Arbeitsraum ausgeführt. Infolgedessen wurden die erdberührten Außenwände mit wasserundurchlässigem Beton unmittelbar gegen das Erdreich/Fels betoniert. (Die Gründung erfolgte auf Einzel- und Streifenfundamenten auf dem Luxemburger Sandstein. Die nichttragende Bodenplatte wurde erst nach Herstellung der Untergeschoßwände und -stützen betoniert und mit einem Fugenschnitt versehen, um die Zwängungsspannungen auf ein Minimum zu reduzieren.) Bauherr

Continental Motor Inns Luxembourg S.A.

Architekt

M3 architectes, Luxembourg

Ingenieurbüro

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Bauunternehmer

Building & Engineering, Belgien (sous-traitants CDC / TRALUX)

Baukosten

45.000.000 Euros HTVA et H.hon

Dauer der Arbeiten

12/2008 – 08/2010 (Rohbau)

Leistungen Büro INCA

Etudes de stabilités Plans d’exécution Contrôle des travaux Aménagements extérieurs

Mitarbeiter INCA

Walter De Toffol Ralf Bertges Nina Simon Michael Kennedy Frank Finkler Christoph Thiel Vlady Saska Frank Nemesheimer Anna Weißenburg

Einbau Fassade Bürogelände INCA 2013 BHK (Bureau Hôtelier Kirchberg)

41


Ligne Grande Vitesse Est Européenne

Viaduc du Rohrbach Le viaduc du Rohrbach est situé en Alsace (F), près de Duntzenheim, et s’inscrit dans le cadre de la 2e phase de la ligne TGV Est européenne. Il s’agit d’un viaduc à 5 travées d’une longueur totale de 169m (portées 29m-37m-37m-37m-37m29m), enjambant la route départementale RD25 et la vallée du Rohrbach avec un angle de franchissement de 70°. Il porte deux voies ferrées, pour une largeur de tablier de 12.46m. L’ouvrage est de type pont mixte bipoutre, constitué de deux poutres métalliques d’une hauteur de 2.50m, d’un hourdis supérieur en béton armé de 45cm et d’un hourdis inférieur de 15cm. La semelle inférieure des poutres possède une épaisseur variant entre 45mm et 85mm, la semelle supérieure varie de 35mm à 90mm. Le bureau INCA était chargé des études d’exécution du tablier métallique, comprenant la vérification des sections, les calculs à la fatigue, les calculs dynamiques ainsi que l’étude de lançage. Les études ont été réalisées suivant Eurocodes et les annexes nationales françaises. Une attention particulière était portée sur l’analyse dynamique détaillée. Des calculs

par superposition modale ont été menés pour 10 trains de charges différents, traversant l’ouvrage avec une vitesse variant de 160km/h à 420 km/h. Les vérifications comprenaient notamment les accélérations maximales subies par les passagers, les déformations de l’ouvrage ainsi que la confirmation du coefficient d’amplification dynamique. La charpente métallique (610 tonnes) était assemblée en aval de l’emplacement définitif et mise en place par lançage en une seule opération. Le glissement se faisait sur des chaises à galets. La charpente était équipée d’un avant-bec d’une longueur de 10m permettant l’accostage aux piles, et d’un arrière-bec d’une longueur de 5m.

Maître d’ouvrage

RFF (Réseau Ferrée de France)

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l. (tablier)

Entreprises

Groupement: Razel BEC Colas Poncin

Coûts des travaux

7.000.000 Euros HTVA et H.hon (charpente métallique: 2.000.000 Euros)

Durée du chantier

2011 - 2013

Prestations INCA

Etudes et plans d’exécution de la charpente métallique

Collaborateurs INCA

Andrea De Cillia Patrick Nosbusch Ettore Scian Philippe Thouvenin

Charpente avec avant-bec, pendant le lançage

Patrick Nosbusch

Chaise à galets

42

INCA 2013 Viaduc du Rohrbach

Pendant le lançage

Charpente et arrière-bec

Vue pendant le lançage




Campus scolaire à Munsbach

Construction d’un hall sportif Benjamin Guillaume

La construction du nouveau hall sportif à Munsbach répond aux attentes des différentes associations sportives de la commune de Schuttrange. Sa réalisation est conforme aux prescriptions nationales et européennes pour les activités sportives en salle. Son implantation centrale au sein du complexe scolaire de Munsbach était déjà retenue lors de la planification de l’extension de ce dernier. Le bâtiment se compose d’un niveau semi enterré accueillant les locaux techniques et un parking de 58 places pour pallier aux inévitables problèmes de stationnement. Au rez-de-chaussée, nous retrouvons la grande salle de sports, ainsi que les vestiaires. Des locaux à usage multiple et les gradins de la grande salle complète le bâtiment à l’étage. La structure portante du bâtiment est, pour la grande majorité, en béton armé. La toiture de la grande salle est réalisée à l’aide d’une charpente en bois. Des toitures vertes recouvrent la globalité du bâtiment. Pour les aménagements extérieurs, un bassin de rétention est accolé au bâtiment et recueille les eaux de toitures. La charpente en bois du hall se compose de grandes poutres en lamellé collé d’une portée de 31,50 m, disposées tous les 5,25 m. La largeur des poutres est de 36cm; leur hauteur varie de 1,50 à 1,90 m. Sur ces

poutres reposent des caissons porteurs préfabriqués en bois, assemblés jointivement pour former ainsi une plaque rigide qui participe à la stabilité d’ensemble de la toiture (contreventement). Des tubes métalliques rectangulaires (25 x 15 cm) descendent les charges de la toiture sur les voiles périphériques en béton armé. Le lien entre le nouveau hall et l’ancien hall multifonctionnel est réalisé avec une passerelle métallique habillée d’un lattage horizontal en bois à joints ouverts.

Maître d’ouvrage

Administration Communale de Schuttrange

Architecte

Ass. Mom. Architecture & Aménagement (Bertrand Schmit) et I-plan by Marc Gubbini

Bureau d’études en techniques spéciales

Goblet Lavandier & Associés

Bureau d’études statiques

INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à r.l.

Entreprise

Weiland-Bau

Coûts des travaux

Coût gros-œuvre et aménagements extérieurs : 1.800.000 Euros HTVA et H.hon Coût total : 6.000.000 Euros HTVA et H.hon

Durée du chantier

mars 2011 à juillet 2012

Prestations INCA

Gros-œuvre Aménagements extérieurs Études avant-projet, dimensionnement des ouvrages avec estimation des travaux Calculs de stabilité, calculs des masses Dossiers de soumission et analyse des offres Plans d’exécution et suivi des travaux Contrôle des métrés et factures Réception des travaux

Collaborateurs INCA

Marc Ewen Benjamin Guillaume Thilo Paganetti Romualdo Rosselli Deborah Stinglhamber Alain Milosevic

Hall sportif côté place public

Bassin de rétention

Mise en place de la charpente du hall


Relevé Projets 2013

Andrea De Cillia Alexandre Hincker Muriel Joiris

Andrea De Cillia Alexandre Hincker Muriel Joiris

Réhabilitation du pont flottant OA1424 à Lultzhausen

Andrea De Cillia Mark Bailey Georg Flesch Nadine Heinz Daniel Schmit Dominik Tapprich

OA498 à Insenborn

Renouvellement complet Ligne Bettembourg Dudelange

Andrea De Cillia Xavier Colyn Dirk Ludwig Patrick Nosbusch Udo Geib André Lippert Dominik Tapprich Philippe Thouvenin

Walter De Toffol Romualdo Rosselli

Hall des Sports Stade J.Barthel - Renforcement de la structure

Walter De Toffol Dietmar Schilz Sandro De Jesus Stefan Geisen

Pont sur ancien fossé forteresse - rue de Trèves

Construction maison unifamiliale au Senningerberg

46

INCA 2013 Relevé Projets


Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf Peter Hell

Marc Ewen Christian Kohnen Christian Ritz Peter Hell Tiago Rosa Pala Cristoph Thiel

Funiculaire Lot 3 à Differdange

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Immeuble Logements - Val des Bons Malades

Marc Ewen Thilo Paganetti Christian Ritz Peter Hell Lisa Ney Tiago Rosa Pala Anna Weißenburg

Home Scouts au Cents

Marc Ewen Christian Ritz Tiago Rosa Pala

Auberge de jeunesse, Maison relais et Crèche à Beaufort

Marc Ewen Bejamin Guillaume Romualdo Rosselli Deborah Stinglhamber Peter Hell Uwe Rau

Transformation Casino en Centre de jour pour Personnes agées à Dudelange

Centrale de production de Froid à Bissen - Roost

INCA 2013 Relevé Projets

47


Marc Ewen Romain Gaio Alain Paniel Daniel Thein

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Construction Maison Appartements et Commerce à Diekirch

Marc Ewen Romain Gaio Muriel Joiris Daniel Thein

Maison au-dessus d’une cave à vin voûté à Niederdonven

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Terrain de jeux à Bettange sur Mess

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Maison unifamiliale à Bonnevoie

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Transformation maison à Luxembourg

Maison en bois Caramuta à Ellange

48

INCA 2013 Relevé Projets


Jean-Claude Jacoby Fabien Hubermont Dirk Ludwig Anna Weißenburg

Marc Ewen Daniel Thein Patrick Graf

Lotissement «Terrenus» à Neuhaeusgen

Jean-Claude Jacoby Benjamin Guillaume Deborah Stinglhamber Peter Hell Uwe Rau

Maison unifamiliale passive à Greiveldange

Jean-Claude Jacoby Laurent Heinen Dirk Ludwig Udo Geib Alain Milosevic Anna Weißenburg

Construction d’une Cogénération à Bissen - Roost

Jean-Claude Jacoby Alain Fürpass Romualdo Rosselli Harald Jost Alain Milosevic

Pont provisoire à ériger en vue de la réhabilitation du pont Adolphe

Jean-Claude Jacoby Fabien Hubermont Christine Müller Thilo Paganetti

Immeuble de Logements à Diekirch

PAP/ Lotissement «rue de Wintrange à Elvange»

INCA 2013 Relevé Projets

49


Jean-Claude Jacoby Romain Gaio Peter Hauer Alain Paniel

Maison unifamiliale au Kirchberg

Romain Gaio Anne Guillaume Nina Simon Detlef Reinert

Paul Moecher Judith Duplang Frank Nemesheimer Mario Herres Anna Weißenburg

Extension du Centre Socio - Educatif de l’Etat à Dreiborn

Construction d’une Clinique Vétérinaire à Bettembourg

Paul Moecher Jacques Hermann

Paul Moecher Romain Gaio Alexandre Becker Anne Guillaume

Transformation Jardin des Papillons à Grevenmacher

Consolidation de l’accès au Laboratoire ECGS dans l’ancienne mine de gypse à Walferdange

Jean-Claude Jacoby Romain Gaio Peter Hauer Alain Paniel

Aménagement extérieur de la Coque au Kirchberg

Extension Parking communale à Hesperange

50

Paul Moecher Romain Gaio Anne Guillaume Fabien Hubermont

INCA 2013 Relevé Projets


Relevé Projets 2013 Auvents de protection - Bâtiment EKI au Kirchberg Andrea De Cillia Domenico Nola, Patrick Nosbusch Hermann Großmann Etude acoustique - Salle multifonctionnelle Ecole Deich à Dudelange Walter De Toffol Laurent Heinen

Etude acoutisque - Réfectoire à Steinfort Walter De Toffol Laurent Heinen

Résidence Sunrise à Junglinster Marc Ewen Christian Ritz Peter Hell, Tiago Rosa Pala Construction Terrain de Football à Schouweiler Marc Ewen, Romain Gaio Muriel Joiris, Dan Thein

Physique du bâtiment - Piscine BEI à Differdange Romain Gaio Laurent Heinen

Energieberodung - Maison unifamiliale rue Laach à Niederanven Jacques Hermann Laurent Heinen Construction d’un silo à copeaux de bois au Centre d’Accueil Ellergronn à Esch-sur-Alzette Jacques Hermann Heinz Golumbeck Etude de faisabilité pour la révalorisation de l’immeuble dit «Hall Schintgen» à Ettelbruck Jacques Hermann Heinz Golumbeck Tiago Rosa Pala Transformation d’une maison unifamiliale à Filsdorf Jacques Hermann Heinz Golumbeck Réaménagement de la route vicinale entre Goetzingen et Windhof Paul Moecher, Romain Gaio Markus Edlinger Anna Weißenburg Transformation ancienne Maison Pastorale à Betzdorf Paul Moecher, Romain Gaio Alexandre Becker, Anne Guillaume

Transformation Maison à Sandweiler Romain Gaio Anne Guillaume, Ulrike Thielen

Réaménagement Cité Flamant Romain Gaio Anne Guillaume

Construction Maison unifamiliale au Senningerberg Romain Gaio Alain Paniel

Fondation d’un mât d’antenne GSM au Stafelter Jacques Hermann, Romain Gaio Anne Guillaume

Fondation d’un mât d’antenne GSM à Differdange Jacques Hermann, Romain Gaio Anne Guillaume

INCA 2013 Relevé Projets

51


Château d’eau, Centre sportif Belval

Concours

Château d’eau - Cloche d’or Walter De Toffol

2ème prix En septembre 2012 la Ville de Luxembourg avait lancé un concours d’architecture pour la conception d’un château d’eau à Luxembourg – Cloche d’Or (Ban de Gasperich). Le projet pour ce château d’eau repose sur deux idées maîtresses que sont la flexibilité maximale intégrée et la création d’un point de repère dans le paysage proche et lointain. Les architectes ont fait le choix d’un noyau central entouré d’une structure portante externe, enveloppante, permettant dans le futur d’accueillir des équipements ou des infrastructure nouvelles. Le noyau central est l’épine dorsale qui portera les flux verticaux jusqu’au sommet de la tour et se compose d’un monte-charge au milieu, de tuyaux d’eau d’un côté et des câbles électriques et d’antennes de l’autre côté.

d’antenne GSM. Les visiteurs peuvent circuler également sur cette plateforme jusqu’au sommet de la structure enveloppante. C’est dans un souci d’optimisation et d’économie des moyens de construction que le choix d’une construction qui rassemble l’enveloppe et la structure en un seul ouvrage a été effectué. L’ensemble de la silhouette évoque une forme fluide puisqu’il est en spirale, tel un tourbillon d’eau, montant ou descendant, s’est imposé. La forme opère dans son élévation une torsion par rotations progressive de 10° entre «étages» et un changement de section depuis le rectangle d’or originel au carré à mi-hauteur. Après une rotation totale de 90° accompagnée d’une inversion de l’orientation des changements de section, le sommet retrouve les proportions du nombre d’or, d’aplomb avec la base.

Un château d’eau étant par essence un ouvrage d’art, le choix du béton armé apparent s’est avéré évident, puisqu’il offre des atouts de résistance, de durabilité, d’entretien et d’intégration urbaine et environnementale. Les fondations sont sur pieux forés tubés, les voiles périphériques de la tour en béton armé gris clair apparent. Les escaliers sont en construction métallique galvanisée et caillebotis, tout comme le belvédère panoramique au sommet. Les réservoirs sont en béton armé étanche. Maître d’ouvrage

Ville de Luxembourg

Architecte

Steinmetzdemeyer Architectes urbanistes

Bureau d’études

INCA Ingénieurs Conseils Associés Sàrl

Collaborateurs INCA

Walter De Toffol Laurent Heinen

Au rez-de-chaussée, on trouve la chambre à vannes, un local technique électricité et un mur d’exposition pour le public. Au sommet, les deux cuves d’une capacité totale de 1000 m3 voisinent avec le local à vannes. La plateforme sur réservoir devient technique et est destinée à accueillir les installations techniques des fournisseurs

Coupe

52

INCA 2013 Concours - Château d’eau - Cloche d’Or

Fonctionnement intérieur


Le grand hall multisport du projet de Paul Bretz

Façade Nord comportant l’entrée principale

Centre sportif Belval Walter De Toffol

La rue intérieure de la structure d’accueil

Le centre de natation

Projet lauréat

Maître d’ouvrage

Le Fonds Belval

Architecte

Paul Bretz Architectes

Bureau d’études génie civil

INCA Ingénieurs Conseils Associés Sàrl et Knippers Helbig (D)

Ingénieur Génie technique

Betic Ingénieurs-Conseils

Etude énergétique

BLS Energieplan IngénieursConseils

Paysagiste

Ernst + Partner Landschaftsarchitekten (D)

Collaborateurs INCA

Walter De Toffol Dietmar Schilz

Le Fonds Belval a lancé fin mars 2012 un appel de candidatures pour un concours en vue de la construction d’un Centre sportif Belval à Belval avec objectif de s’inscrire dans le contexte urbain de Belval. Le maître de l’ouvrage envisage de réaliser le Centre sportif Belval en plusieurs phases de construction. Le projet doit constituer dans chacune de ses phases de réalisation un ensemble cohérent, pouvant rester en exploitation sans entraves lors de la réalisation des phases suivantes. Le Centre sportif est un grand ensemble immobilier destiné à des fins scolaire et extra-scolaires. Il totalise une surface de 36 000 m2 et comporte quatre éléments principaux : une structure d’accueil, un centre de natation, un centre de pédagogie du sport, un centre multisport qui sont regroupés dans une boîte rectangulaire. Les quatre coins du rectangle construit sont occupés par des bâtiments aux fonctions spécifiques. Entre

ces volumes s’étend un espace intersticiel faisant fonction de hall d’accueil dans la phase finale du projet. Cet espace est conçu comme une rue (intérieure) s’élargissant devant le grand hall sportif pour devenir une place. La hauteur sous plafond est de 4,75m et est modulée par l’aménagement de puits de lumière naturelle dans la trame 4.5m x 4.5m, trame commune à toutes les structures des différents bâtiments. Le centre de natation est inscrit dans un bâtiment carré situé à l’angle Sud-Est de la boîte rectangulaire. Les gradins sont accessibles séparément à partir du hall d’accueil. Le centre de pédagogie est rattaché à la structure d’accueil, mais pourrait, dans une première phase de construction, fonctionner indépendamment en tant que bâtiment isolé, soit ensemble avec le centre de natation. Sa forme définit le deuxième angle urbanistiquement important pour l’ensemble. Toutes les fonctions du centre sont accessibles à partir du rez-dechaussée, sauf la salle de sport qui, elle se trouve au-dessus. Elle est entièrement vitrée sur le côté Nord. Dans l’ensemble urbain du centre sportif, le centre multisport occupe les angles Nord-Ouest et Sud-Ouest de la boîte rectangulaire. Le centre multisport est constitué de deux bâtiments qui, en surface, sont séparés par une fente amenant la lumière naturelle vers les niveaux au soussol, mais qui en souterrain, sont reliés entre eux. Toutes les autres entités de sport sont situées dans le deuxième bâtiment.

INCA 2013 Concours - Centre sportif Belval

53


Awards InfoZinc Benelux

INCA est lauréat de la

Trophée Benelux de la Galvanisation 2013 dans la catégorie Infrastructure et mobilité avec le projet :

Hall des voyageurs de la Gare de Luxembourg

(photo: www.LukasHuneke.de)

54

INCA 2013 Awards


Infosteel 2 projets de INCA se trouvent parmi les 9 nominés pour le prix du

Concours Construction Acier 2013 Il s’agit de :

Escarpe – Tour des Bons malades

(photos: Boshua)

Hall des voyageurs de la Gare de Luxembourg

CECM - Convention Européenne de la Construction Métallique INCA est lauréat du

Prix Européen de la Construction Métallique 2013 pour la construction

CKK, Centre de Conférences - Kirchberg

INCA 2013 Awards

55


Nouveau département

Physique du bâtiment En vue d’élargir les services que nous pouvons offrir, nous avons instauré en 2013 le département physique du bâtiment placé sous la direction de Monsieur Laurent Heinen, ingénieur diplômé en physique. Les domaines traités principalement sont

La thermique Les importantes épaisseurs d’isolation requises de nos jours constituent certes un progrès considérable sur le plan énergétique et environnemental, mais en revanche et notamment lors des interventions sur des bâtiments existants, ces mesures engendrent des ponts thermiques suivis souvent de problèmes de moisissures. Nous réalisons, au-delà des calculs de performance énergétique, également des études hygrothermiques dynamiques comprenant les calculs détaillés des ponts thermiques et des analyses des risques de condensation sur ou dans les murs et dalles.

L’acoustique Le bruit, notamment dû à l’augmentation constante du trafic routier, à l’aménage-

ment de bureaux paysagers, à l’utilisation de matériaux «durs» et aux équipements techniques de plus en plus nombreux dans les immeubles, est un phénomène qui prend toujours plus d’ampleur. L’acoustique fait ainsi partie de ces prestations qui sont devenues indispensables dans une équipe de maîtrise d’œuvre. Nous effectuons des études d’acoustique du bâtiment (isolement par rapport au bruit extérieur et intérieur entre locaux), des études du confort acoustique, des mesures de l’isolement au bruit aérien ou au bruit de chocs, des mesures du temps de réverbération (acoustique de salles de conférences et autres) ainsi que des études d’acoustique environnementale (études des nuisances sonores en phase chantier et en phase d’exploitation pour dossiers commodo-incommodo et études de bruit ferroviaire).

atmosphérique ou encore être provoquée par des produits chimiques tels les sels de déverglaçage ou les engrais. Des efflorescences, la carbonatation du béton et la corrosion des armatures en sont les conséquences, qui conduisent finalement à des éclatements du béton, voire à la perte de la stabilité. Nous réalisons des états des lieux permettant de localiser les dégradations et d’en suivre l’évolution temporelle. Nous analysons les causes et les risques pour la durabilité et pour la stabilité, élaborons les concepts d’assainissement et de renforcement et les suivons jusqu’à la réception.

Collaborateurs INCA

L’assainissement d’ouvrages en béton La dégradation d’ouvrages en béton et en béton armé peut résulter de défauts de mise en œuvre, d’un enrobage insuffisant des armatures ou bien être causée par l’exposition

Maison des Arts Belval - Vérification pont thermique

Projet immobilier Fënsterschlass - Isothermes à travers un chassis de fenêtre

56

INCA 2013 Physique du bâtiment

Extension Ecole Privée Fieldgen - Mesures du bruit

Walter De Toffol Jacques Hermann Laurent Heinen Vincent Baretti


57


I N CA Niederanven (photo: Boshua)

14, zone industrielle Bombicht L-6947 Niederanven Tél. +352 42 68 90 Fax. +352 42 68 96 E-Mail: info@inca-ing.lu Web: http://www.inca-ing.lu

I N CA Centre

I N CA Esch-sur-Alzette

33, rue Notre-Dame L-2240 Luxembourg Tél. +352 26 97 69 88 - 20 Fax. +352 26 97 69 88 - 66

12, avenue du Rock’n Roll L-4361 Esch-sur-Alzette Tél. +352 26 45 68 - 1 Fax. +352 26 65 68 44

E-Mail: info@inca-ing.lu Web: http://www.inca-ing.lu

E-Mail: info@inca-ing.lu Web: http://www.inca-ing.lu

Nos collaborateurs de 2013 : Matthias Asgeirsson, Mark Bailey, Vincent Baretti, Stéphane Basso, Alexandre Becker, Ralf Bertges, Alexander Blasius, Michael Bollig, Thomas Borboux, Jaufrey Brun, Stephan Cillien, Xavier Colyn, Janet Cortez, Disma Cum, Manuel Da Silva, Sandro De Jesus Jorge, Jenny Delvaux, María José Domínguez, Paulino Dos Santos, Judith Duplang, Jérôme Engel, Michel Erpeldinger, Joao Marco Figueiredo Marques, Frank Finkler, Georg Flesch, Johnny Francois, Ada Funes, Alain Fürpass, Stephanie Gambuto, Udo Geib, Stefan Geisen, Philippe Gismondi, Heinz Golumbeck, Patrick Graf, Hermann Großmann, Sihem Guidarini, Anne Guillaume, Benjamin Guillaume, Camille Hamann, Martine Hamm, Peter Hauer, Marco Heck, Laurent Heinen, Nadine Heinz, Peter Hell, Alexandre Hincker, Fabien Hubermont, Semir Jamini, Wolfgang Jänen, Muriel Joiris, Claude Jost, Harald Jost, Winfried Jungblut, Christiane Junger, Ruth Klaus, Sylvie Klein, Christian Kohnen, Marco Lauth, Jean-Luc Lecoq, Haimo Lindner, André Lippert, Stefan Loebens, Dirk Ludwig, René Marx, Steffen Meier, Alain Milosevic, Ching-Kong Mok, Emil Muhovic, Christine Müller, Ingo Munzel, Nuno Neves, Lisa Ney, Domenico Nola, Patrick Nosbusch, Johanna Nowak, Lynn Olk, Nuray Ozdemir, Thilo Paganetti, Alain Paniel, Fabienne Peers, Olivier Penelle, Mylène Quirin, Uwe Rau, Alexander Rehberger, Detlef Reinert, Suzana Ribeiro, Christian Ritz, Françoise Rocca, Tiago Rosa Pala, Joel Rosa Santos, Fabrice Rosenzweig, Romualdo Rosselli, Dietmar Schilz, Harald Schilz, Jean-Paul Schong, Mike Schumacher, Ettore Scian, Nina Simon, Fabiano Spinelli, Deborah Stinglhamber, Krystèle Tacchi, Dominik Tapprich, Alexandra Teixeira, Daniel Thein, Christoph Thiel, Ulrike Thielen, Mireille Thill, Luc Thomé, Philippe Thouvenin, Jessy Toussaint, Sandra Ugolini, Michael Valentin, Sylvie Wagener, Jeff Waldbillig, Pol Walté, Jean-Michel Wehr, Anna Weißenburg, Monika Zimmermann.

58



INCA Ingénieurs Conseils Associés S.à.r.l. 14, zone industrielle Bombicht L - 6947 Niederanven

Tél.: 00352 42 68 90 Fax: 00352 42 68 96 E-Mail: info@inca-ing.lu Web: http://www.inca-ing.lu