Page 1

LAUREATS 2016

PRÉSENTATION DE LA 26 ÈME PROMOTION


Depuis sa création en août 1991, l’IUF a promu l’excellence scientifique à travers la nomination d’universitaires talentueux. Il a pu à la fois récompenser et honorer ceux dont l’excellence était avérée, détecter et soutenir de jeunes enseignants créatifs, et donner à tous des moyens supplémentaires de liberté scientifique et de recherche indépendante. L’impact du soutien de l’IUF apparaît aujourd’hui clairement tant sur la productivité scientifique de ses membres que sur leur reconnaissance internationale et sur leurs carrières. Par son soutien à la création et l’innovation, l’IUF n’est pas seulement une récompense pour quelques brillants scientifiques, il est surtout au service de la science, de la connaissance et au service de notre pays. Il est une pépinière de leaders scientifiques dont on sait pouvoir attendre un élan, une ambition, et des contributions décisives au progrès des connaissances. Aux côtés d’autres instances, l’IUF doit aussi contribuer à fournir aux décideurs politiques, aux médias, au grand public, une expertise indépendante et sûre vis-à-vis des questions d’ordre scientifique qu’affronte notre société, en particulier lorsque celles-ci ont un caractère pluri-disciplinaire.


4

ADMINISTRATEUR

MICHEL COGNÉ

ADMINISTRATEUR DE L’IUF

L’IUF vient d’avoir 25 ans. Il a pu déjà promouvoir une recherche et un enseignement universitaire d’excellence au fil de la nomination d’environ 1500 enseignants chercheurs, successivement distingués pour leurs talents. 110 nouveaux lauréats s’y ajoutent avec cette 26ème promotion, représentant la fine fleur de notre communauté. Dans un contexte où le poids des structures s’est renforcé et pourrait figer le paysage de la recherche, l’IUF constitue un magnifique outil d’émergence individuelle pour ses membres juniors. A ces leaders scientifiques de demain (s’ils ne le sont déjà aujourd’hui), l’IUF apporte à la fois une distinction et un tremplin pour leur créativité, notamment en les abondant en une précieuse denrée : le temps disponible pour la recherche...

25 ans, c’est aussi une durée qui a fait de l’IUF un label reconnu au plan national et international. Tant pour nos 70 lauréats juniors prometteurs, que pour nos 40 séniors déjà installés de fait dans un parcours d’excellence, la nomination à l’IUF constitue donc une récompense et une distinction permettant d’afficher le haut niveau de reconnaissance qui leur est accordé en France par leurs pairs. Ce label doit maintenant renforcer le crédit de tous face aux autres appels d’offres (notamment internationaux) qui pourront financer plus largement les travaux des équipes. Tout en félicitant les nouveaux membres de l’IUF dont les noms ponctuent les pages qui suivent, il est aussi à ce stade important de remercier les jurys de sélection 2016 pour le travail qu’ils ont réalisé dans un contexte de sélection pluridisciplinaire, exercice assez inhabituel et difficile. Il convient à cette occasion de noter qu’avec plus de 41 % de membres étrangers dans nos jurys, la sélection pour la distinction nationale qu’est l’IUF prend déjà la dimension d’une reconnaissance dépassant tant les frontières des disciplines que celles de la communauté académique française. Félicitations donc à la 26ème promotion de l’IUF et aux établissements qui, les ayant accompagnés jusqu’ici, vont bénéficier de leur activité.


5

SOMMAIRE SCIENCES

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MATHEMATIQUES Juniors..........................................................  06 Seniors.........................................................20

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE Juniors..........................................................  45 Seniors.........................................................52

LETTRES ET LANGUES Juniors................................................................ 70 Seniors...............................................................74

PHYSIQUE Juniors..........................................................26 Seniors.........................................................36

SCIENCES DU VIVANT ET ENVIRONNEMENT Juniors..........................................................  55 Seniors.........................................................64

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Juniors................................................................79 Seniors............................................................. 100

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS Juniors..........................................................  39 Seniors.........................................................41

SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES Juniors...............................................................111 Seniors..............................................................112 SCIENCES ECONOMIQUES Juniors...............................................................113 Seniors..............................................................115


6

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

MINÉ Antoine

PROFESSEUR DES UNIVERSITÉS | UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE INFORMATIQUE : ANALYSE ET VÉRIFICATION DES SYSTÈMES INFORMATIQUES Mon programme de recherche vise à améliorer la qualité des logiciels informatiques par le développement de nouvelles méthodes pour l’analyse statique sémantique, automatique, sûre et efficace. Je souhaite étendre et appliquer le cadre de l’interprétation abstraite, qui a déjà permis le développement d’analyseurs effectifs. Mes axes principaux de recherche sont : l’extension à l’analyse de

JUNIOR

programmes concurrents, de plus en plus répandus mais difficiles à concevoir correctement et à analyser ; les liens et interactions entre interprétation abstraite et domaines connexes (model-checking, programmation parcontraintes) ; le développement d’une plate-forme d’analyse modulaire, ouverte, multi-langages et multi-propriétés pour l’expérimentation d’analyses novatrices.


7

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

BARTOLI Adrien

Professeur des universités | Université d’Auvergne Informatique : Vision par ordinateur, applications médicales Les images et capteurs vidéo numériques sont omniprésents. Cependant, il n’existe aucun modèle de formation d’image permettant l’estimation d’information 3D quantitative non-ambiguë. En effet, il s’agit d’un problème difficile qui ne peut être résolu que par la connaissance de forts a priori sur l’environnement. Nous proposons d’inventer un nouveau modèle : combiner la détection statistique d’objets afin de formuler des hypothèses à partir d’une grande base

de données, et utiliser des indices visuels afin de vérifier ces hypothèses à partir de contraintes physiques par reconstruction 3D déformable. Cette dernière étape requiert un nouveau modèle mathématique et computationnel. Ces recherches nous permettront d’utiliser la réalité augmentée pour lever certaines limites de la cœlioscopie.

JUNIOR


8

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

RALAIVOLA Liva

Professeur des universités | Aix Marseille Université Informatique, apprentissage automatique L’apprentissage automatique (AA) connaît aujourd’hui un essor important, suscité en particulier par la nécessité d’extraire de la connaissance depuis d’énormes volumes de données. Mon projet de recherche promeut une approche qui s’écarte de la stratégie dominante qui pose les problèmes d’AA comme des problèmes d’optimisation convexe. Je souhaite montrer comment l’algorithmique discrète, l’optimisation combinatoire ou l’algorithmique en ligne, qui

JUNIOR

relèvent éminemment de l’informatique vue comme discipline à part entière, fournissent un cadre de travail propice au développement de nouveaux paradigmes d’apprentissage. Ils revitaliseraient en outre le domaine du «computational learning» (éclipsé par l’apprentissage statistique), à l’origine de l’apprentissage automatique.


9

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

DUYCKAERTS Thomas

Professeur des universités | Université Paris 13 Villetaneuse Mathématiques – Equations aux dérivées partielles Mon travail concerne l’analyse théorique d’équations aux dérivées partielles venant de la physique mathématique et des mathématiques appliquées. Mon domaine de recherche principal est l’étude qualitative des ondes non-linéaires, et en particulier des solutions de l’équation des ondes et de Schrödinger non-linéaires. La dynamique de ces équations est très riche, et inclut des solutions explosant en temps fini, des solutions globales dispersives, et des

solitons, solutions bien localisées qui se déplacent à une vitesse fixe. Je suis surtout intéressé par la classification des solutions selon leur comportement asymptotique, un de mes objectifs principaux étant la conjecture de résolution en solitons selon laquelle une solution qui ne développe pas de singularité en temps fini se comporte comme une somme de solitons découplés et d’un terme dispersif.

JUNIOR


10

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

PÉCHÉ Sandrine

Professeur des universités | Université Paris Diderot Mathématiques - Probabilités Ma recherche est centrée sur l’étude spectrale d’opérateurs aléatoires. On sait que les propriétés spectrales des matrices de Wigner sont universelles dans la limite de grande dimension. J’ai spécialement étudié les statistiques locales de valeurs propres ( valeurs propres extrêmes et espacements) pour des matrices de type Wigner ou plus générales. Le modèle de Wigner demande certaines

JUNIOR

hypothèses, qui peuvent être modifiées (matrices creuses ou à queue lourde ou des matrices avec entrées dépendantes de manière à inclure les matrices d’adjacence de graphes aléatoires ... ). Comprendre le spectre de ces opérateurs et son universalité a de nombreuses applications de la physique mathématique à la théorie de la communication et en statistique mathématique.


11

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

VALLETTE Bruno

Professeur des universités | Université Paris-Nord Paris 13 Mathématiques : Algèbre, Géométrie, Topologie J’ai commencé mes recherches mathématiques par l’algèbre homologique (dualité de Koszul), la combinatoire algébrique (treillis de partitions), la théorie des catégories (monoïde libre), la théorie de la déformation (algèbre de Lie) et l’algèbre quantique (produits de Manin). Depuis, ma démarche a consisté à développer les outils de l’algèbre homotopique (opérades, catégories de modèles) pour résoudre des

problèmes en géométrie (espaces de modules de courbes, variétés toriques), topologie (opérade des petits disques à bord) et en physique mathématique (conjecture de Lian—Zuckerman). Aujourd’hui, je travaille sur des questions liées à l’algèbre supérieure (catégories supérieures), l’informatique théorique (réécriture) et la théorie des probabilités (probabilités libres).

JUNIOR


12

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

ROUSSEAU Erwan

Professeur des universités | Aix-Marseille Université Mathématiques : Géométrie analytique complexe Ce projet est centré sur des questions de géométrie complexe dont la clef réside dans des propriétés de positivité de certaines structures géométriques. Cette positivité se traduit en des conséquences géométriques (sur les courbes entières) et arithmétiques (sur les points rationnels). Trois grandes lignes structurent nos travaux sur l’hyperbolicité: 1) Equations différentielles algébriques 2) Théorie des feuilletages holomorphes 3) Structures orbifoldes. 1) Il s’agit d’étudier dans quelle mesure la positivité du fibré canonique influe sur l’existence dans une variété projective de courbes entières

JUNIOR

devant satisfaire des équations différentielles. 2) Depuis une vingtaine d’années et les travaux de McQuillan, il apparaît crucial de travailler dans le cadre des variétés munies de feuilletages holomorphes et d’étudier le comportement des feuilles paraboliques. 3) Les succès du programme du modèle minimal et les travaux récents de Campana et Miyaoka montrent que l’utilisation d’objets plus subtils (les paires logarithmiques) de la géométrie birationnelle est prometteuse.


13

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

CALKA Pierre

Professeur des universités | Université de Rouen Mathématiques : Probabilités Mon domaine de recherche est la géométrie stochastique, soit l’étude de figures géométriques aléatoires. Je m’intéresse en particulier à des modèles utilisés par exemple en physique ou en informatique : des partitions de l’espace dites mosaïques, différentes constructions de polyèdres convexes et des recouvrements de l’espace de type germes-grains. Mes principaux résultats sont essentiellement asymptotiques. Ils portent sur les propriétés statistiques,

notamment du second ordre, de caractéristiques géométriques et les formes limites associées à ces modèles. Les techniques mises en oeuvres proviennent à la fois de la théorie des probabilités (processus ponctuels, théorèmes limites, valeurs extrêmes…) et de la géométrie (convexité, géométrie intégrale, géométridifférentielle, fractales…).

JUNIOR


14

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

CURIEN Nicolas

Professeur des universités | Université Paris Sud Mathématiques : Probabilités Je compte poursuivre l’étude des propriétés géométriques fines de grands objets combinatoires aléatoires en particulier les cartes planaires aléatoires et les arbres aléatoires. Cela passe en particulier par une compréhension plus profonde de leurs limites d’échelle comme la carte brownienne et de leurs limites locales. Cette théorie commence à mettre en relation différents objets

JUNIOR

probabilistes continus comme les processus invariants conformes Schramm-Loewner, le serpent brownien de Le Gall, le champs libre gaussien, les processus de Lévy, les processus de growth-fragmentation, les processus de branchements, les marches branchantes, les modèles de physique statistique et les graphes unimodulaires. Plusieurs problèmes ambitieux motivent les recherches futures.


15

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

BOYER Franck

Professeur des universités | Université Toulouse 3 – Paul Sabatier Mathématiques, Analyse théorique et numérique des équations aux dérivées partielles Mes activités de recherche concernent l’étude théorique et numérique de modèles constitués d’équations aux dérivées partielles apparaissant dans divers champs d’application. Plus précisément, je me suis intéressé aux questions suivantes:

• Des problématiques de modélisation et d’analyse des équations de Navier-Stokes incompressible et de modèles associés comme les modèles de champs de phase pour les écoulements multiphasiques. • Le développement et l’analyse de méthodes de volumes finis pour les équations de diffusion, performants dans des situations très générales (équations anisotropiques, maillages généraux, diffusion non-linéaire, …). • La théorie du contrôle des EDPs paraboliques et les méthodes numériques et algorithmes associés. • L’analyse fonctionnelle discrète, en lien avec les trois premiers points.

JUNIOR


16

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

GERARD-VARET David

Professeur des universités | Université paris Diderot Mathématiques, Equations aux dérivées partielles Mon activité de recherche a trait à l’analyse asymptotique d’EDP, notamment issues de l’hydrodynamique ou magnétohydrodynamique (MHD). Mes centres d’intérêt actuels sont 1. Les limites singulières d’EDP: avec ondes haute fréquence (modèles de fluides compressibles en rotation), ou phénomènes de concentration (couches limites pour le modèle d’Euler-Poisson). 
 2. Les problèmes de stabilité en hydrodynamique et MHD. Je m’intéresse à l’équation classique de Prandtl, supposée décrire un fluide faiblement visqueux près d’une paroi. J’ai également analysé des mécanismes dynamo en MHD (instabilités magnétiques créées par le mouvement d’un fluide conducteur). 


JUNIOR

3. L’homogénéisation. J’étudie l’effet des parois rugueuses sur les fluides, en m’affranchissant d’hypothèses restrictives sur la rugosité (en particulier la périodicité). Une autre de mes thématiques est la construction de correcteurs pour les systèmes elliptiques à coefficients oscillants. 
 4. L’interaction fluide-solide. Je cherche en particulier à décrire la dynamique collisionnelle de solides dans un fluide visqueux. 
 5. Les phénomènes de synchronisation au sein de larges populations, à travers une analyse en grand temps de l’équation de champ moyen de Kuramoto.


17

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

DUJARDIN Romain

Professeur des universités | Université Pierre et Marie Curie Mathématiques, Géométrie et systèmes dynamiques Mon domaine de recherche est la dynamique holomorphe, une branche de la théorie des systèmes dynamiques qui entretient des liens étroits avec l’analyse et la géométrie à une et plusieurs variables complexes. Mes contributions concernent à la fois des questions relevant du développement interne de la théorie (étude de la dichotomie entre stabilité et bifurcations, des propriétés des

ensembles de Fatou et Julia, etc.) et l’interaction de la dynamique holomorphe avec d’autres branches des mathématiques (théorie géométrique des groupes, géométrie en dimension 2 et 3, géométrie arithmétique). Un fil conducteur de mes travaux est l’utilisation des courants positifs, un outil issu de l’analyse complexe à plusieurs variables.

JUNIOR


18

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

CHAILLET Antoine

Maître de conférences | Université Paris Sud 1 Stic : Automatique Les oscillations jouent un rôle central dans le fonctionnement du cerveau, mais peuvent également être liées à des symptômes pathologiques. Des avancées technologiques offrent des possibilités sans précédent pour mesurer et influencer ces oscillations. L’optogénétique semble notamment tout indiquée pour développer des stratégies de stimulation en boucle fermée, car elle découple la mesure (électrique) de l’actionnement (optique). Dans le cas de la maladie de Parkinson, les mécanismes à l’origine des oscillations pathologiques sont encore méconnus. Une approche analytique, avec des outils de l’Automatique, pourrait contribuer à une connaissance plus fine de ces phénomènes et au développement de stratégies de stimulation pour les atténuer.

JUNIOR

En collaboration avec des neurophysiologistes et des experts en traitement de signaux cérébraux, nous développons des méthodologies permettant l’analyse et la commande d’oscillations cérébrales pour une possible utilisation dans le traitement de maladies neurologiques par une stimulation en boucle fermée. Notre approche se base principalement sur une modélisation spatiotemporelle de l’activité de populations neuronales impliquées. L’objectif de ces méthodologies est de contribuer à la compréhension des mécanismes neuronaux sous-tendant ces oscillations et de développer des stratégies de stimulation qui altèrent les oscillations pathologiques de manière autonome. Si une attention particulière sera portée aux oscillations parkinsoniennes, nous espérons que les outils développés pourront être utiles à d’autres contextes impliquant des oscillations cérébrales.


19

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

ROUVOY Romain

Maître de conférences | Université de Lille1 Stic : Informatique Mon projet s’inscrit à l’intersection des domaines du génie logiciel et des systèmes logiciels. Il s’intéresse à la problématique du développement durable des logiciels selon deux axes. En premier lieu, je propose de comprendre la consommation énergétique des logiciels en analysant l’impact des instructions sur l’efficience globale

du logiciel. En second lieu, je propose d’améliorer drastiquement cette efficience énergétique en définissant de nouveaux paradigmes de conception et d’exécution des logiciels pour des machines multi-coeurs qui équipent les dernières générations de smartphones et de serveurs.

JUNIOR


20

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

COMON Hubert

Professeur des universités | Ecole Normale Supérieure Paris-Saclay Informatique Nous proposons de mettre au point, de développer et d’expérimenter une nouvelle approche pour les preuves de sécurité (resp. la recherche d’attaques). Un des problèmes des preuves de sécurité au jour d’hui est de spécifier un modèle d’attaquant. Le modèle populaire, dit de “Dolev-Yao” est la base de nombreux outils de preuve automatique, mais reste un modèle grossier. Le modèle “calculatoire”, plus précis, est encore grossier, et difficilement automatisable. Notre idée clef est de spécifier des classes d’attaquants, en forma-

SENIOR

lisant ce que l’attaquant ne peut pas faire. Dans ce contexte, l’insécurité est une preuve de cohérence en logique du premier ordre, qui peut être facilement automatisée. De plus, en cas d’incohérence, la sécurité est prouvée pour tout attaquant, qui ne viole pas les hypothèses effectuées sur les bibliothèques externes. Suivant cette approche, nous espérons construire un outil de preuve entièrement automatique qui , ou bien trouvera de nouvelles attaques, ou bien fournira des garanties fortes de sécurité.


21

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

THOMASSÉ Stéphan

Professeur des universités | Ecole Normale Supérieure de Lyon Informatique Fondamentale Mon projet s’articule autour de deux thèmes : Les décompositions de graphes. C’est un des outils principaux en théorie et algorithmique des structures discrètes. Le but est de décomposer les graphes en éléments plus simples, ou bien suivant un schéma global structuré Je m’intéresse principalement aux décomposition des graphes en ensembles stables (coloration de graphes), en chemins, en cycles, ou encore en arbres.

Les algorithmes avec paramètre fixé (FPT). Une application majeure des décompositions de graphes est la conception d’algorithmes polynomiaux, d’approximation ou paramétrés. Par exemple, l’introduction des algorithmes FPT découle de la notion de largeur arborescente de Robertson et Seymour. Mes recherches portent ici sur les algorithmes de compression (noyaux polynomiaux).

SENIOR


22

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

ROUSSET Marie-Christine

Professeur des universités | Université Grenoble Alpes Informatique, intelligence artificielle Mes thématiques de recherche s’inscrivent dans les domaines de l’Intelligence Artificielle et des Bases de Données. Mes travaux portent sur différents aspects théoriques, algorithmiques et pratiques de la représentation des connaissances, son lien avec la vérification de bases de connaissances, et avec certains problèmes de gestion de données comme l’intégration sémantique de données hétéro-

SENIOR

gènes, la fouille de données semi-structurées et le Web sémantique. Le passage à l’échelle d’algorithmes de raisonnement automatique sur les données incomplètes et incertaines du Web est un défi majeur que je cherche à relever et à appliquer sur différents domaines dont la Médecine et plus largement la Science des Données.


23

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

DESPRÉS Bruno

Professeur des universités | Université Pierre et Marie Curie Mathématiques appliquées Ma recherche est centrée sur des problèmes d’origine physique qui sont (ou qui pourraient être) exprimés sous forme d’équations aux dérivées partielles (EDP) et qui soulèvent des problèmes ouverts par rapport à l’état de l’art, à en identifier les structures mathématiques fondamentales, et sur cette base à construire des méthodes numériques originales qui sont in fine comparées à l’existant dans la littérature. Les modèles viennent de la physique des plasmas, de l’électromagnétisme et de la mécanique des fluides.

Les recherches actuelles se tournent très fortement vers l’étude des équations de Maxwell avec le tenseur du plasma froid tel qu’il est utilisé pour la modélisation des plasmas de fusion dans les Tokamaks (ceci en relation avec le projet ITER). L’objectif actuel est d’obtenir une base mathématique solide et de définir en collaboration avec les physiciens des plasmas des méthodes numériques robustes et précises.

SENIOR


24

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

ROBERT Christian

Professeur des universités | Université Paris-Dauphine Mathématiques, Statistiques Mon domaine de recherche s’appelle la statistique bayésienne, qui couvre des techniques d’inférence statistique fondées sur une modélisation a priori des quantités inconnues. L’intérêt de cette approche consiste en son caractère unifiant, mais elle exige la construction de ces a prioris et des capacités d’exploration numérique des a apostérioris déduits des données. J’ai travaillé de-

SENIOR

puis 1985 à formaliser les propriétés des a priori et à développer des outils de simulation pour appréhender les a posteriori, avec des applications en astronomie, économétrie, écologie, et génétique des populations. La complexité de certains modèles m’ont conduit à étudier des méthodes bayésiennes approximatives, à présent thème principal de mes recherches.


25

MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE

PESQUET Jean-Christophe

Professeur des universités | CentraleSupelec à Châtenet-Malabry Traitement du signal et des images L’optimisation joue un rôle moteur dans les avancées récentes en analyse de données. En particulier, les formulations variationnelles ont une importance cruciale dans un grand nombre de problèmes inverses où les difficultés proviennent de la masse de données à traiter et du caractère potentiellement non lisse des fonctions de coût. L’objectif de mes travaux est de permettre l’émergence d’une

nouvelle génération de méthodes d’optimisation pour la résolution de problèmes inverses, en s’attaquant à des verrous fondamentaux ainsi qu’à des défis computationnels. Des améliorations substantielles des méthodes de reconstruction de signaux et images sont à escompter dans des domaines d’applications variés (biomédical, vidéo, spectroscopie, sismique).

SENIOR


26

PHYSIQUE

WANTZ Guillaume

Maître de conférences | Bordeaux INP - ENSCBP Electronique et Photovoltaïque Organique Guillaume Wantz est Maître de Conférences à l’ENSCBP (Bordeaux INP). Ingénieur en Chimie et Physique (2001), Docteur de l’Université Bordeaux 1 en Electronique (2004) et titulaire d’une HDR (2012), il est responsable du réseau national du photovoltaïque organique et hybride du CNRS (NANORGASOL). Expert des composants de l’Electronique Organique, il développe principalement des travaux sur les cellules solaires photovoltaïques organiques pour améliorer

JUNIOR

leur efficacité énergétique, permettre leur industrialisation et accroître leur stabilité en modifiant les structures et les matériaux. Au delà de ces sujets technologiques appliqués, il mène des recherches fondamentales sur les jonctions PN organiques électrochimiques ou à base de monocristaux organiques et leurs applications.


27

PHYSIQUE

BERTRON Alexandra

Professeur des universités | INSA Toulouse Génie Civil Mes activités de recherche sont axées sur la compréhension des mécanismes d’interactions entre microorganismes et matériaux cimentaires afin d’améliorer la qualité des ouvrages en béton dans différents contextes : sécurité du stockage des déchets radioactifs, durabilité des réseaux d’assainissement, qualité de l’air intérieur…

Elles comprennent 3 volets principaux: • Exploration des mécanismes de biodétérioration des matériaux et de leur impact sur les biofilms, • Modélisation couplée de ces interactions (compréhension des mécanismes, prédiction de la durée de vie des structures), • Développement de solutions innovantes, écologiques et respectueuses de la santé, pour améliorer les performances des structures. Elles s’appuient sur les équipes pluridisciplinaires (chercheurs en matériaux, bio-procédés, microbiologie…) que j’ai constituées depuis plusieurs années.

JUNIOR


28

PHYSIQUE

MADEO Angela

Maître de conférences | INSA de Lyon Mécanique Les théories des milieux continus enrichis sont utilisées avec succès pour modéliser les manifestations macroscopiques des microstructures sur le comportement de certains matériaux hétérogènes tels que les renforts fibreux de composites, le béton etc. D’autre part, l’emploi de ces théories pour décrire le comportement mécanique des métamatériaux qui empêchent la propagation d’ondes élastiques est beaucoup plus limité à cause de l’utilisation courante de modèles basés sur une description très détaillée des microstructures.

JUNIOR

Nous proposons d’utiliser une généralisation du modèle micromorphe relaxé pour la modélisation, dans un cadre macroscopique, du comportement de ces métamatériaux. Ceci permettra la conception de (méta-)structures complexes capables de bloquer les ondes et les chocs.


29

PHYSIQUE

CLEMENT David

Maître de conférences | Université Paris XI – Institut d’Optique Graduate School Physique atomique / Gaz d’atomes ultra-froids Notre projet de recherche est centré sur l’utilisation de gaz quantiques dégénérés pour attaquer des questions de recherche ouvertes sur la physique à N corps. L’appareil expérimental refroidit des atomes d’Hélium métastable (He*) et sonde les corrélations dans l’espace des impulsions entre atomes uniques. Notre approche permet d’identifier l’origine, quantique ou thermique, des corrélations observées. Utilisant la riche “boite à outils” des gaz quantiques, nous

traiterons des questions de recherche complexes et fascinantes à travers l’étude du rôle des fluctuations quantiques dans des transitions métal-isolant (e.g. Superfluide-Mott et Superfluide-verre de Bose), dans des états fondamentaux à N corps (e.g. déplétion quantique, paires de Cooper) et dans la dynamique hors équilibre.

JUNIOR


30

PHYSIQUE

VAN ELEWYCK Véronique

Maître de conférences | Université Paris Diderot Physique des astroparticules La collaboration KM3NeT a débuté la construction d’un télescope à neutrinos de prochaine génération en mer Méditerranée. Le site abyssal français de KM3NeT accueillera le détecteur ORCA dédié à l’étude des neutrinos atmosphériques, visant en particulier à déterminer la hiérarchie de masse des neutrinos. L’équipe de physiciens et d’ingénieurs que je dirige à l’APC prépare activement la construction et l’exploitation future d’ORCA, dont le déploiement commencera

JUNIOR

début 2016. Fortement impliquée dans ce projet depuis sa genèse en 2012, je me propose de développer son potentiel technologique et scientifique, non seulement pour la physique des neutrinos, mais également par le biais de nouvelles collaborations interdisciplinaires avec des experts en sciences de la Terre et de la Mer.


31

PHYSIQUE

FUKS Benjamin

Professeur des universités | Université Pierre et Marie Curie Physique des particules théorique Mes recherches portent sur la physique au-delà du Modèle Standard de la physique des particules et sur les prédictions théoriques associées. Une découverte en physique des particules impliquerait tout d’abord d’établir l’existence d’effets nouveaux. Dans cette optique, les analyses expérimentales s’inspirent souvent de travaux théoriques prospectifs. Complémentairement, des études phénoménologiques innovantes découlent parfois d’observations

expérimentales non comprises. D’un autre côté, les mesures expérimentales associées requièrent des calculs théoriques précis. Ma recherche couvre ainsi la physique au-delà du Modèle Standard (études prospectives, réinterprétation de résultats expérimentaux), les calculs de précision en QCD et le développement d’outils de simulation.

JUNIOR


32

PHYSIQUE

ARBEY Alexandre

Maître de conférences | Université Claude Bernard Lyon 1 Physique Théorique, Physique des Hautes Energies Mes activités sont à l’interface entre physique des particules et cosmologie. Depuis le démarrage du LHC, mon travail est orienté vers l’interprétation de ses résultats en conjonction avec les recherches cosmologiques et astrophysiques de matière noire. En collaboration avec deux chercheurs du CERN, nous avons créé un code complexe pour étudier la supersymétrie. Nous avons montré que mal-

JUNIOR

gré la non-découverte de nouvelles particules, la supersymétrie peut encore être découverte lors de l’actuel Run à 13 TeV. Nous sommes l’un des premiers groupes à avoir étudié les conséquences de la découverte du boson de Higgs sur la supersymétrie. Par ailleurs, je suis auteur de codes publics permettant des calculs de densité relique et de nucléosynthèse primordiale.


33

PHYSIQUE

VELLA Angela

Maître de conférences | Université Rouen Normandie Physique : Instrumentation, interaction laser-matière En nanoscience, les champs électriques à l’intérieur des nano-systèmes peuvent devenir extrêmement élevés. La réponse des solides à ces champs intense reste relativement inexplorée. Le but de mon projet est d’étudier les changements des propriétés électriques et optiques des matériaux sous champ électrique intense à l’échelle nano. Cette étude permettra d’ouvrir des perspectives totalement nouvelles sur le contrôle des propriétés des solides par

des champs électriques intenses. De multiples applications dans le domaine de l’émission par effet de champ, de la chimie et de l’électronique seront mises en valeur. De nouveaux instruments, avec des capacités uniques de contrôle du champ électrostatique et du courant charge par charge, seront utilisés pour l’étude des phénomènes à haut champ.

JUNIOR


34

PHYSIQUE

BARET Jean-Christophe

Professeur des universités | Université de Bordeaux Physique : Soft Condensed Matter Physics Les systèmes microfluidiques ont un énorme potentiel pour la miniaturisation et l’automatisation de tests biologiques. Des cellules ou des gènes peuvent être encapsulés dans des gouttes et manipulés, triés et analysés à très haut-débit. Ces systèmes sont extrèmement puissants pour la sélection de micro-organismes. Je propose maintenant de développer de nouveaux types de micro-réacteurs pour des tests en biotechnologie, combinant microfluidique et encapsulation à l’aide

JUNIOR

d’interface molles (soft interfaces). J’utiliserai la microfluidique pour caractériser et contrôler la stabilité de ces microréacteurs. Au delà des applications technologiques, ces micro-réacteurs peuvent être vu dans le cadre de la biologie synthétique comme des cellules minimales assemblées dans une approche ‘bottom-up’.


35

PHYSIQUE

BERCIAUD Stéphane

Maître de conférences | Université de Strasbourg Physique, Nanophysique Nous explorerons les propriétés fondamentales de matériaux bidimensionnels (graphène et dichalocgénures de métaux de transition (MX2)) afin de fabriquer des dispositifs optoélectroniques et optomécaniques contrôlables. Nous étudierons l’anisotropie et l’émission de photons uniques dans les MX2. Nous fabriquerons des hétérostructures de van der Waals où les mécanismes d’interaction entre les briques élémentaires seront étudiés optiquement à tem-

pérature variable et contrôlés par une grille électrochimique. Nous reconstituerons le mouvement des nanorésonateurs composés d’un monofeuillet suspendu de graphène ou de MX2. Dans ces dispositifs, le fort couplage électron-phonon et les propriétés d’émission remarquables des MX2 permettent d’observer de nouveaux régimes de couplage optomécanique.

JUNIOR


36

PHYSIQUE

BOISSE Philippe

Professeur des universités | Institut National des Sciences Appliquées de Lyon Mécanique : Matériaux composites Les fabrications de composites se développent aujourd’hui dans le but de réduire la consommation des véhicules. Il existe une demande importante pour la simulation de ces procédés. Des logiciels sont développés dans ce but. Des méthodes nouvelles sont et doivent être mises au point pour pallier les verrous qui existent dans le domaine de la mise en forme des composites. Ils sont spécifiques et peu analysés pour certains. Les modèles de

SENIOR

milieux continus de Cauchy ne sont pas suffisants pour décrire le comportement d’un renfort fibreux. De même des verrouillages numériques spécifiques existent. Des modèles thermomécaniques et des éléments finis spécifiques sont nécessaires pour modéliser la mise en forme à haute température et la consolidation des preimprégnés thermoplastiques.


37

PHYSIQUE

CORMIER Eric

Professeur des universités | Université de Bordeaux Physique du laser et optique non-linéaire L’interaction en champ fort entre les lasers intenses et des milieux solides ou gazeux est étudiée depuis de nombreuses années. Les lasers intenses émettant seulement dans le proche infrarouge (environ 800 nm), toutes les études sont limitées à cette longueur d’onde. Mon projet se propose d’explorer un nouveau régime d’interaction avec la matière (i) aux grandes longueurs d’onde entre 2 et 8 microns et (ii) en régime de champ fort où l’intensité du la-

ser déforme fortement la structure atomique, moléculaire ou solide. Comme la plupart des processus physiques varient comme I.λ2, il est prévu d’observer de nouveaux effets mais aussi de mieux comprendre et contrôler la dynamique des processus électroniques fondamentaux conduisant à l’ionisation, la rediffusion ou l’émission de rayons X.

SENIOR


38

PHYSIQUE

POPOV Evgeni

Professeur des universités | Aix-Marseille Université Physique, Optique Mes thèmes de recherche couvrent les domaines de l’optique classique, électromagnétique et nano-optique au niveau fondamental et appliqué et comprennent l’optique linéaire et non-linéaire des milieux périodiques et apériodiques isotropes et anisotropes, les problèmes technologiques de la fabrication optique, les propriétés optiques et les applications des composants nano-optiques, la modélisation numérique et optimisation de différents phénomènes et leurs applications pour la spectroscopie, l’astronomie, la fusion laser, les télécommunications optiques, les études environnementales et la détection biomoléculaire.

SENIOR

En particulaire, je travaille 1. Sur la modélisation et réalisation de différents types de réseaux de diffraction ayant efficacité élevée en lumière non-polarisée pour la spectroscopie et télécommunication optique. 2. Sur les filtres optiques résonants à bandes étroites basés sur des réseaux infinis (théoriquement) ou ayant des petites dimensions et placés dans une cavité de Bragg. 3. Sur la plasmonique pour développement d’absorbeur à large bande spectrale et large ouverture angulaire.


39

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

OCCHIPINTI Giovanni

Maître de conférences | Institut de Physique du Globe de Paris Sciences de la terre - Géophysique Le séisme de Sumatra (2004, 285000 pertes) a ouvert la voie à la détection du tsunami par sondage de l’ionosphère. Le tremblement de terre de Tohoku et son tsunami (2011, 16000 pertes) ont affirmé, une fois de plus, le potentiel de cette nouvelle méthode de détection, visualisant, en champ proche, l’étendu de la source, seulement 8 min après la rupture ou encore, le rayonnement du séisme et les ondes de Rayleigh partout au Japon ; en champ lointain, la caméra airglow

630nm à Hawaii a montré, pour la première fois, la signature du tsunami dans l’ionosphère, visualisant le front d’onde dans une zone de 180×180 km2 autour de l’île. Giovanni Occhipinti souhaite explorer davantage le potentiel du sondage ionosphérique pour améliorer, avec des nouvelles techniques, l’alerte précoce des tsunamis.

JUNIOR


40

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

BECK Pierre

Maître de conférences | Université Grenoble Alpes Sciences planétaires Je m’intéresse à la matière extra-terrestres en tant qu’outil pour déchiffrer l’origine et l’évolution de notre système stellaire. Je combine la caractérisation en laboratoire de roches extra-ordinaires, les météorites, à de l’analyse in situ par mission spatiale. Je participe ainsi à l’exploitation des données Rosetta (ESA) ainsi qu’a l’exploration d’un cratère martien via la mission Mars Science Laboratory

JUNIOR

(Curiosity / ChemCam). Je consacre la majeure partie de mon temps à l’étude des petits corps, astéroïdes et comètes, pour reconstituer les étapes clés de la formation du système solaire, et comprendre l’origine de ses spécificités.


41

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

GRENIER Isabelle

Professeur des universités | Université Paris Diderot Astrophysique des hautes énergies L’observation du ciel en rayons gamma regorge d’informations sur les objets extrêmes (explosions d’étoiles, trous noirs, pulsars) capables de produire des particules de très haute énergie, nous permettant ainsi d’étudier des processus d’accélération inaccessibles dans les laboratoires terrestres. Certaines de ces particules, se promenant dans notre Galaxie et parcourant le gaz

situé entre les étoiles, nous renseignent sur les réserves de gaz galactique, notamment sur l’abondant gaz sombre qui échappe aux regards avec les autres formes de lumière. Recenser et étudier les différents états des nuages de gaz interstellaire permet de mieux cerner comment ceux-ci se structurent et évoluent pour former les étoiles et sculpter les galaxies.

SENIOR


42

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

DELEUIL Magali

Professeur des universités | Aix-Marseille Université Astrophysique, Systèmes planétaires Mes activités de recherche sont centrées sur la recherche des planètes hors du système solaire, avec pour but d’en déterminer les propriétés orbitales, physiques et statistiques et contraindre leurs mécanismes de formation et d’évolution. A cet effet, j’ai travaillé ces dernières années sur l’exploitation scientifiques des missions spatiales. En particulier j’ai coordonné l’équipe scientifique

SENIOR

internationale du programme exoplanètes de CoRoT, équipe qui a découvert la première Super-Terre rocheuse. Parallèlement, je travaille à la préparation des missions spatiales de nouvelle génération pour la recherche des planètes. Dans les années qui viennent, je vais poursuivre le développement mes activités dans le domaine des atmosphères planétaires et de la structure interne des petites planètes.


43

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

CALAIS Eric

Professeur des universités | Ecole Normale Supérieure de Paris Géologie, Géophysique ; Géodésie et tectonique active Les grands séismes dans les régions continentales stables (RCS) posent un défi au modèle classique du cycle sismique. Leur nature épisodique, groupée et migratoire et le fait que les RCS n’accumulent pas de déformation localisée sont cohérents avec un modèle alternatif où les séismes relâchent l’énergie élastique accumulée sur de grandes distances dans une lithosphère précontrainte. Nous testerons ce modèle par (1) une recherche de déformations au sein de

réseaux géodésiques denses avec une méthode adaptative ; (2) la recherche d’une saisonnalité dans la sismicité des SCRs indiquant des failles au seuil de rupture ; (3) des expériences de mécanique des roches sur la localisation de la déformation ; (4) une analyse spatio-temporelle des paléo-séismes dans les RCS où le catalogue le permet.

SENIOR


44

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

MONTAGNER Jean-Paul

Professeur des universités | Université Paris-Diderot IPGP Géophysique Mon projet de géophysique fondamentale est centré sur l’étude des structures anisotrope et anélastique à différentes échelles du manteau terrestre. L’objectif principal est d’étudier et discriminer les processus différents (intrinsèque et extrinsèque) créant l’anisotropie et l’atténuation apparentes, par moyennage bottom up et une possible origine commune. On propose d’utiliser la Méthode de Renversement Temporel comme une méthode efficace de distinguer et quantifier la proportion d’atténuation intrinsèque (non reversible en temps) et extrinsèque (réversible en temps). Nous explorons

SENIOR

cette possibilité par des expériences numériques intensives, en laboratoire (à l’Institut Langevin) et par traitement massif de données sismiques continues. Nous utiliserons les données sismiques obtenues par l’expérience RHUM-RUM (2012-2013) dans l’océan Indien autour du panache volcanique de la Réunion. Nous appliquerons les méthodes développées précédemment pour retrouver les modèles 3D anisotropes et anélastiques, séparer les parties intrinsèques et extrinsèques et en fournir une interprétation minéralogique et géodynamique correcte


45

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

PICHON Benoit

Maître de conférences | Université de Strasbourg Chimie des matériaux Mes travaux de recherche visent à concevoir de nouveaux types de nanoparticules magnétiques et à les assembler pour étudier leurs propriétés magnétiques intrinsèques et collectives en fonction de leur taille, forme, composition et environnement direct. Le but final étant d’utiliser ces assemblages caractérisés par une structure modulable pour la détection de stimuli extérieurs tels que des courants ou des molécules en les intégrant dans des capteurs. Le projet développé avec le soutient de l’IUF vise notamment à synthétiser et à assembler un nouveau type de nanoparticules combinant plusieurs phases magnétiques pour obtenir des nano aimants

permanents à température ambiante. L’utilisation d’oxydes métalliques permettra ainsi de s’affranchir des contraintes économiques et environnementales liées aux terres rares et au platine. Chaque nanoparticule pourrait ainsi stocker un bit d’information et, ainsi de tels assemblages de nanoparticules pourraient permettre d’augmenter considérablement la capacité de stockage des disques durs actuels. Un intérêt particulier sera porté à l’influence des interactions entre les particules sur leurs propriétés magnétiques en contrôlant leur arrangement spatial sur des surfaces par des interactions moléculaires spécifiques.

JUNIOR


46

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

FRANCO Alejandro

Professeur des universités | Université Picardie Jules Verne Chimie des matériaux : Modélisation et simulation Mon travail de recherche consiste à développer des modèles multi-échelles pour la simulation numérique des dispositifs électrochimiques pour le stockage et la conversion de l’énergie (batteries, piles à combustible). Ces modèles, reposant sur des approches théoriques dont j’ai été le pionner, permettent d’étudier in silico des mécanismes physico-chimiques ayant lieu à des échelles

JUNIOR

spatio-temporelles multiples lors du fonctionnement de ces dispositifs. En outre, ils permettent d’établir des liens entre les propriétés chimiques et microstructurales des matériaux, et leur performance et durabilité. En relation avec des expériences, et grâce à leur caractère prédictif, ces modèles permettent d’optimiser le design des prochaines générations de batteries et piles à combustible.


47

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

BRAS Julien

Maître de conférences | Grenoble INP Chimie des procédés, génie des procédés Mon projet jusqu’en 2021 consiste à mieux comprendre les phénomènes physico-chimique des cellulose nano-structurées. Il se focalise sur les nanocristaux et nanofibrilles de cellulose et sur (i) l’optimisation énergétique de leur fabrication par la compréhension des phénomènes d’adhésion entre macromolécules et la proposition de prétraitements chimique, (ii) la création de matériaux et suspensions colloïdales nanostructurées biomimétiques et/ou stimuli-res-

ponsives par la fonctionnalisation ou physisorption de ces grandes surfaces spécifiques, (iii) la proposition de nouveaux modèles de transfert de matières et gaz au sein de ces enchevêtrements nano-poreux. Toutes ses réponses auront une vision fondamentale mais aussi appliquée dans divers domaines ( biomasse, médical, emballage, etc).

JUNIOR


48

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

PIQUEMAL Jean-Philip

Professeur des universités | Université Pierre et Marie Curie Chimie théorique Le but de ce projet est de mettre en place une suite logicielle mettant en œuvre des approches théoriques multiéchelles dynamiques combinant mécanique quantique et mécanique classique (QM/MD, Quantum Mechanics/Molecular Dynamics) dédiées à la réactivité chimique et à biologie structurale en phase liquide (i.e. incluant les effets de solvatation).

JUNIOR

Le traitement théorique se veut général et permettra la modélisation des systèmes complexes notamment chargés ou incluant la présence de métaux. Enfin, un tel logiciel étant dédié à obtenir des résultats sur des systèmes chimiques réalistes grâce à l’utilisation de supercalculateurs, son développement se fera en forte interaction avec les mathématiques appliquées.


49

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

SORTAIS Jean-Baptiste

Maître de conférences | Université de Rennes 1 Chimie, Catalyse organométallique Nos activités de recherche sont centrées sur la catalyse homogène organométallique, qui consiste à promouvoir de nouvelles réactions chimiques, mais aussi de nouvelles sélectivités, à l’aide de complexes organométalliques. Notre attention se porte en particulière sur le développement de nouveaux catalyseurs mo-

léculaires à base de métaux de transition abondants, tel que le fer, le nickel et le manganèse pour les réactions d’hydroélémentation (hydrogénation, hydrosilylation, hydroboration) et d’activation directe de liaison C-H.

JUNIOR


50

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

ROUSSE Gwenaëlle

Maître de conférences | Université Pierre et Marie Curie Cristallographie, chimie des solides En tant que physicienne ayant une formation en chimie du solide, je m’intéresse à la façon dont la structure influence les propriétés des matériaux. Je m’intéresse au comportement magnétique et aux structures magnétiques d’oxydes, notamment si ils présentent de la frustration. En 2011, je me suis tournée vers des composés d’insertion de type oxydes pour leurs propriétés en tant que maté-

JUNIOR

riaux d’électrodes pour batteries Li-ion ou Na-ion. Je suis experte dans la résolution de structures à partir de diffraction de poudre et dans leur affinement par la méthode de Rietveld, et en diffraction magnétique de neutrons. En 2014, j’ai rejoint le groupe « Chimie du Solide et Energie » au Collège de France.


51

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

LAFON Olivier

Professeur des universités | Université de Lille 1 Spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire Mon projet de recherche vise à mieux comprendre, grâce à la spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN), la structure de nanocatalyseurs prometteurs pour valoriser le CO2 en molécules d’intérêt pour l’industrie chimique. Les informations structurales obtenues seront utilisées pour améliorer ces procédés catalytiques, qui doivent permettre de réduire massivement les

émissions de CO2 et de substituer au pétrole le CO2 comme source de carbone de l’industrie chimique. La structure de ces nanocatalyseurs sera sondée avec des méthodes RMN innovantes, telles que la Polarisation Dynamique Nucléaire et la RMN à très hauts champs magnétiques, en utilisant notamment le spectromètre RMN 1,2 GHz de Lille qui permettra d’atteindre une résolution spectrale inégalée.

JUNIOR


52

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

DE COLA Luisa

Professeur des universités | Université de Strasbourg Chimie supramoléculaire et des matériaux Nous développons des nanocapsules cassables pouvant libérer des enzymes et de grosses biomolécules suite à un stimulus. Des tests in vitro seront effectués pour vérifier que l’encapsulation ne compromet pas l’activité des biomolécules. En cas de succès, cette stratégie sera testée pour libérer des enzymes responsables de maladies mortelles. Des matériaux mésoporeux cassables seront éga-

SENIOR

lement exploités pour créer des hydrogels hybrides biocompatibles. Nous envisageons que la présence de matériaux cassables libérant des biomolécules dans le réseau du gel permettra d’améliorer la mécanique et l’adhésion, tout en assurant une stimulation de la matrice extracellulaire par les nutriments nécessaires. L’hydrogel sera ensuite utilisé comme une capsule pour traiter diverses pathologies.


53

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

MIELE Philippe

Professeur des universités | Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier Chimie des Matériaux Mes recherches concernent l’élaboration de céramiques non oxyde par «pyrolyse des polymères précéramiques» (ou PDC: Polymer Derived Ceramics), en contrôlant chaque étape du procédé: synthèse des précurseurs moléculaires, conversion en polymères précéramiques, mise en forme, conversion en céramique. Des matériaux originaux de type nitrure sont ainsi élaborés, en particulier des fibres de nitrure de bore BN et des matériaux

(méso)poreux, comme matériaux de structure ou pour l’énergie. Le projet vise à élaborer des matériaux céramiques non-oxyde poreux à partir d’émulsions stabilisées par des nanoparticules (émulsion Pickering). L’objectif est de générer une nanoporosité dans la céramique par une méthode innovante d’assemblage en solution en utilisant des nanoparticules comme agents structurants.

SENIOR


54

CHIMIE ORGANIQUE / CHIMIE PHYSIQUE

BECHINGER Burkhard

Professeur des universités | Université de Strasbourg Chimie physique : RMN et Biophysique des membranes Les lipides sont importants dans la régulation des polypeptides membranaires or peu de données structurales existent. Les séquences protéiques reconnaissant très spécifiquement la tête et la longueur exacte des sphingomyélines seront donc étudiées. Le motif impliqué dans le transport lipidique est aussi présent dans les récepteurs CMH II contrôlant la réponse immune. Un motif de reconnaissance du cholestérol et le synergisme de peptides antimi-

SENIOR

crobiens seront aussi étudiés. Nos données préliminaires montrent que contacts directs, modulations de phase lipidique et mouvements concertés lipides/protéines sont tous importants dans ces interactions. En utilisant et développant des approches biophysiques et RMN de l’état solide de pointe, l’interface lipides/polypeptides membranaires est étudiée.


55

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

LAFDIL Fouad

Maître de conférences | Université Paris-Est Créteil Physiologie animale et immunologie Le carcinome hepatocellulaire (CHC) est la 2ème cause de mortalité liée au cancer. Les stratégies thérapeutiques actuelles sont peu efficaces à des stades avancés de la maladie. Le CHC progresse souvent dans un contexte inflammatoire, et récemment, la présence de la cytokine pro-inflammatoire IL-17 a été associée à un mauvais pronostic, et pourrait être en partie responsable de l’inefficacité des traitements actuels.

Nos objectifs sont ainsi de: 1) Déterminer le rôle et les mécanismes de l’IL-17 dans l’échappement tumorale à la réponse immune anti-tumorale 2) Proposer des approches immuno-modulatrices neutralisant la production et l’action de l’IL-17. Ces travaux de recherches permettront d’améliorer l’efficacité des traitements anticancéreux actuels et d’envisager des traitements préventifs.

JUNIOR


56

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

SCHACHERER Joseph

Maître de conférences | Université de Strasbourg Biologie cellulaire : Génétique et génomique Un des objectifs majeurs en biologie à l’heure actuelle est l’élucidation des origines génétiques de la diversité de traits ou caractères observables entre individus appartenant à une même espèce. La diversité génétique génère une variation phénotypique essentielle aux organismes pour l’adaptation à différents environnements. Dans ce contexte, je m’intéresse à l’exploration de la di-

JUNIOR

versité phénotypique au regard de la variabilité intra-spécifique des génomes en basant ses travaux sur différentes espèces de levures. L’objectif est de déterminer les régions du génome, les gènes, voire les versions alléliques qui sont à l’origine des variations observées. Ces études ont comme objet de mieux comprendre la relation existant entre génotypes et phénotypes.


57

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

RENAULT David

Maître de conférences | Université Rennes 1 Biologie des organismes : Ecologie et biologie des populations Les organismes sont confrontés à de multiples variables environnementales dont les fluctuations dans l’espace et le temps augmentent avec les changements globaux. La sensibilité des insectes à ces facteurs sera évaluée en : (WP1) utilisant des conditions expérimentales écologiquement réalistes pour caractériser leur degré de plasticité phénotypique, afin de prédire leurs capacités à compenser les multiples variations environnemen-

tales, (WP2) menant des approches comparatives pour décrypter si les insectes résistants aux pesticides possèdent des capacités de résilience plus élevées en environnements complexes par rapport à leurs congénères non-résistants, (WP3) s’appuyant sur les espèces introduites pour évaluer en temps réel l’évolution des réponses physiologiques aux changements globaux.

JUNIOR


58

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

COHAS Aurélie

Maître de conférences | Université Claude Bernard Lyon 1 Biologie des populations et écologie Les animaux forment des groupes où ils coopèrent. Chez les espèces à élevage coopératif, des individus renoncent à leur reproduction afin d’aider d’autres individus à se reproduire. L’évolution de ce comportement est un problème fondamental en biologie. Pourquoi des espèces ont évolué vers des sociétés complexes? Pourquoi, dans ces sociétés, seuls quelques individus se reproduisent tandis

JUNIOR

que d’autres élèvent la progéniture des premiers? Je vais répondre à ces questions en étudiant les forces évolutives et écologiques favorisant l’élevage coopératif chez les oiseaux et mammifères. Mon projet fera la lumière sur ce problème et aura des implications au-delà de l’évolution de l’élevage coopératif. En effet, des gènes à notre société, les entités biologiques coopèrent.


59

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

LOOT Géraldine

Professeur des universités | Université Paul Sabatier – Toulouse 3 Biologie Médecine Santé : Ecologie parasitaire Un enjeu majeur en biologie de la conservation est de comprendre la réponse des parasites face au changement climatique. Dans ce contexte, je m’intéresse aux interactions entre génotype parasite, génotype hôte et environnement (GP x GH x E) afin de quantifier et prédire le potentiel d’adaptation des parasites au changement climatique. Je m’intéresse plus spécifiquement aux mécanismes moléculaires à l’origine du généralisme thermique chez les parasites et j’es-

time le coût potentiel de ce généralisme. Mes recherches combinent l’écologie expérimentale et la génétique des populations, de plus, je m’attache à développer des outils pour les gestionnaires afin de prédire les taux d’infection dans un contexte de changement climatique et de repenser les actions politiques envisagées.

JUNIOR


60

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

BERTRAND Stéphanie

Maître de conférences | Université Pierre et Marie Curie Biologie : Evolution et développement des chordés L’induction neurale (IN) est la première étape de formation du SNC. Le contrôle moléculaire de ce processus a été largement étudié chez les vertébrés mais aucun schéma général n’émerge. Je propose dans ce projet une stratégie originale où des analyses à haut débit en transcriptomique et épigénomique seront considérées dans un contexte évolutif. Pour cela j’utiliserais le céphalochordé amphioxus comme modèle et tirerais avantage des différents outils

JUNIOR

récemment développés: (i) obtention de populations homogènes de cellules ectodermiques (indifférenciées ou engagées dans les voies neurale ou épidermique);(ii) production et analyse de données RNAseq et ATAC-seq. Les résultats obtenus devraient nous apporter des données radicalement nouvelles concernant le GRN contrôlant l’IN chez les chordés.


61

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

GUILLARD Valérie

Maître de conférences | Université de Montpellier Biologie : Génie des Procédés/ Food Engineering Je travaille actuellement sur le développement d’outils logiciels d’aide au choix et à la conception d’emballage alimentaire pour les produits frais. L’emballage est un élément clef de la conservation des aliments par son rôle de régulateurs des transferts de matière (gaz, vapeurs, etc.) avec l’atmosphère environnante. Les modèles mécanistiques que je développe couplent les phénomènes physiques de transfert de matière avec les phénomènes biologiques responsables de la dégradation des aliments pour une meilleure compréhension et prédiction de la durée de vie des produits emballés.

L’originalité de cette démarche scientifique, multidisciplinaire, couplant sciences des aliments, génie des procédés et ingénierie de la connaissance est de considérer les besoins de l’aliment en terme de conservation pour définir les spécifications de l’emballage dans une démarche de rétro-ingénierie. Le couplage de ces modèles avec des bases de données permet d’avoir un véritable outil d’aide à la décision opérationnel.

JUNIOR


62

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

VERRET Laure

Maître de conférences | Université Paul Sabatier Toulouse 3 Biologie, Santé - Neurosciences Les mécanismes à l’origine de la perte progressive des capacités cognitives associée à la maladie d’Alzheimer (MA) restent largement méconnus. Nos travaux récents ont montré un dysfonctionnement des interneurones inhibiteurs à parvalbumine (PV) chez les souris transgéniques modèles de la pathologie, comme chez les patients MA. Ces interneurones PV coordonnent l’activité neuronale

JUNIOR

au niveau local et sur l’ensemble du cerveau, en faisant des acteurs majeurs pour le bon déroulement des fonctions cognitives. Ainsi, le but de mon projet de recherche est d’identifier les modifications fonctionnelles des interneurones PV à l’origine des troubles de la mémoire chez les souris modèles de la MA, et d’établir de nouvelles stratégies de restauration des fonctions mnésiques dans la MA.


63

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

MARIJON Eloi

Maître de conférences | Université Paris Descartes Médecine, Pathologie cardiorespiratoire et vasculaire L’objectif de mon programme de recherche sur la mort subite est double: (i) optimiser l’identification des patients à haut risque, et (ii) en améliorer le pronostic une fois l’arrêt cardiaque survenu, en particulier via l’usage des défibrillateurs externes automatiques. Les outils épidémiologiques utilisés seront des registres (registre francilien du CEMS, e-MUST), des études de cohortes (Etude Prospective Parisienne n°3), et une approche cas-témoins (étude Oregon-SUDS, données SNIIRAM), en collaboration avec les différents départements de cardiologie d’Île de France et les laboratoires

de sciences fondamentales investis dans la thématique. Je développerai un nouveau concept de prévention subaiguë (c’est à dire identifier les sujets à risque d’arrêt cardiaque dans les heures, jours ou semaines précédents), en utilisant les nouveau moyen de médecine connectée pour identifier les facteurs associés à la survenue à court terme d’arrêt cardiaque. Par ailleurs, je souhaite maintenir mon intérêt pour les pathologies cardiovasculaires fréquentes dans les pays en voie de développement, en particulier le rhumatisme articulaire aigu et la fibrose endomyocardique tropicale.

JUNIOR


64

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

MONSORO-BURQ Anne-Hélène

Professeur des universités | Université Paris Sud Orsay Biologie cellulaire et développement, neurodéveloppement La crête neurale (CN) se forme par l’action régulée d’un réseau génique complexe. Toute altération de ce réseau embryonnaire cause des pathologies encore mal comprises. La réactivation de ces mécanismes dans les tumeurs cause des métastases. Par l’étude de modèles non-mammifères, nous avons démontré que Pax3 contrôle la cascade génique précoce en amont de formation de la CN. En combinant génomique et embryologie expérimentale chez l’amphi-

SENIOR

bien, nous recherchons les cibles moléculaires de Pax3. Nous établirons le réseau chez les mammifères en utilisant des mutants Pax3 murins. Enfin, les patients atteints du syndrome de Waardenburg type-1 portent la mutation Pax3 hétérozygote: nous évaluons l’impact de la perte de fonction partielle de Pax3 sur le développement de la CN.


65

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

IMLER Jean-Luc

Professeur des universités | Université de Strasbourg Biologie cellulaire, immunologie L’immunité innée antivirale chez les insectes repose sur deux grands axes. Le premier, l’ARN interférence, implique l’enzyme Dicer-2, qui reconnaît les ARNs viraux et produit des petits ARNs dits ARNsi de 21 nucléotides. Ceux-ci guideront l’enzyme Argonaute 2 vers les ARNs viraux pour les neutraliser. Le deuxième est composé de réponses inductibles encore mal caractérisées. Les buts du pro-

jet sont (i) de caractériser in vivo, par une combinaison d’approches utilisant la génétique, le séquençage à haut débit et l’imagerie cellulaire, le mécanisme d’ARNi antivirale, de la détection des ARNs viraux à leur neutralisation ; et (ii) de déchiffrer les défenses antivirales inductibles, en identifiant les molécules effectrices ainsi que les voies de signalisation et les récepteurs qui les activent.

SENIOR


66

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

DERAGON Jean-Marc

Professeur des universités | Université de Perpignan Biologie Moléculaire - Métabolisme des ARNm et stress thermique Dans un contexte de réchauffement climatique mondial, l’étude des mécanismes permettant aux plantes de survivre aux stress est primordiale et il est urgent de comprendre comment les variations climatiques impactent le cycle de vie des végétaux afin d’adapter l’agriculture aux futures hausses de température. Nous avons actuellement une connaissance limitée des mécanismes moléculaires par lesquels les plantes survivent aux stress. Nous

SENIOR

avons découvert récemment que la régulation post-transcriptionnelle de l’expression des gènes est déterminante pour l’acquisition des propriétés de thermotolérance. Notre recherche vise à mieux comprendre ce nouveau mécanisme d‘acclimatation des plantes, mais aussi à développer de nouveaux outils d’analyses des ARNm ainsi que de leurs marques épigénétiques


67

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

PICART Catherine

Professeur des universités | Institut National Polytechnique de Grenoble Biomatériaux/Biophysique Le projet de recherche vise à induire et à contrôler la croissance d’un nouvel os dans un biomatériau de propriétés physico-chimiques et biochimiques parfaitement contrôlées, tant au niveau de niveau de sa surface que de son organisation spatiale tridimensionnelle. Notre stratégie d’ingénieur est basée sur plusieurs sous-projets multi-disciplinaires et complémentaires qui ap-

porteront un éclairage nouveau sur la régénération osseuse. Dans ce but, nous réaliserons des biomatériaux biomimétiques qui vont nous permettre de décortiquer les mécanismes de régénération osseuse à différentes échelles, en allant de l’échelle moléculaire, cellulaire, à tissulaire. Ce projet ouvrira de nouvelles perspectives en médecine régénératrice pour le traitement des troubles musculo-squelettiques.

SENIOR


68

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

MATHEVON Nicolas

Professeur des universités | Université Jean Monnet Saint-Etienne Communications acoustiques animales et humaines (bioacoustique) Mes recherches visent à élucider comment les contraintes environnementales et sociales façonnent l’évolution des processus de communication acoustique chez les animaux et l’humain. J’adopte une approche comparative et expérimentale, alliant études du comportement des animaux sauvages sur le terrain et investigations au laboratoire. Mes travaux (dont la plupart sont menées en collaboration) sont orientés selon trois axes: un axe phylogénétique

SENIOR

avec une approche comparative des systèmes de communication chez les vertébrés; un axe trans-disciplinaire par des investigations au niveau cérébral et comportemental; un axe de complexité sociale en étudiant des communications et systèmes sociaux allant du «simple» (crocodiles par exemple), au complexe (oiseaux, mammifères marins, singes et humains).


69

SCIENCES DU VIVANT ET DE L’ENVIRONNEMENT

WEITZMAN Jonathan

Professeur des universités | Université Paris Diderot Génétique et Epgénétique Les modifications post traductionnelles des histones (MPT) jouent un rôle critique dans la régulation de la structure chromatinienne et de l’expression des gènes. En particulier, la méthylation des lysines apparaît comme une MPT dynamique et versatile cruciale pour les programmes de différenciation cellulaire. Nous étudierons la méthylation des lysines et les enzymes qui transfèrent les groupe-

ments méthyl dans les cellules infectées et dans les tumeurs. Nous faisons l’hypothèse que la méthylation des lysines est un événement crucial et dynamique dans les interactions hôte-parasite et dans la tumorigenèse, et que la caractérisation du méthylome de la lysine du parasite et de l’hôte fournira de nouvelles connaissances dans les MPTs qui contribuent aux maladies infectieuses et les cancers.

SENIOR


70

LETTRES ET LANGUES

MILLER-BLAISE Anne-Marie

Maître de conférences | Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 Anglais - Littérature, histoire culturelle et histoire matérielle 16e-17e siècles Spécialiste de poésie religieuse anglaise du XVIIe siècle, je me suis intéressée aux rapports entre les différentes théologies de l’image et l’image poétique. Mes travaux plus récents portent sur la matérialité de l’écriture poétique, y compris au théâtre. Mon projet est d’examiner, par le prisme de l’objet, de son expérience sensible, et de son histoire matérielle, l’émergence d’identités, de cultures, et

JUNIOR

de poétiques en Europe à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe). Il pose un regard nouveau sur la « République des Lettres » en retraçant le rôle qu’y jouent les circulations d’objets dans un contexte proto-capitaliste d’échanges transnationaux accrus et interroge la notion même de matérialité à une époque où un nouvel empirisme redessine les frontières du matériel et de l’immatériel.


71

LETTRES ET LANGUES

LANIEL-MUSITELLI Sophie

Maître de conférences | Université de Lille Etudes anglophones : Littérature anglaise Ma recherche se situe dans le domaine des études anglophones et porte sur les relations entre la poésie et les sciences en Angleterre, de la publication des premiers grands poèmes de W. Blake en 1789, jusqu’à la mort de P. B. Shelley en 1822. Il entend démontrer que Shelley, Blake, Wordsworth, Coleridge, et Keats ont élaboré une réflexion sur les sciences –leur langage, méthodes et objets – qui passe par l’écriture poétique comme mode

de pensée et forme de connaissance. J’espère proposer une vision renouvelée des points de contact et de confrontation entre littérature et sciences à l’époque romantique comme lieux de créativité et de réflexivité où se réinvente la relation entre subjectivité et objectivité, où se redessinent les lignes de partage entre nature et politique.

JUNIOR


72

LETTRES ET LANGUES

AMIOT-GUILLOUET Julie

Maître de conférences | Université Paris-Sorbonne Paris 4 Etudes Ibériques : Arts visuels Le projet vise à étudier l’aide financière apportée par des institutions européennes à des projets cinématographiques d’Amérique latine, par une cartographie des aides, et des études de cas (en allant à la rencontre des acteurs de l’industrie : producteurs, réalisateurs) pour voir quels projets sont aidés, et lesquels ne le sont pas.

JUNIOR

Il s’agit d’analyser l’impact industriel et esthétique des aides afin d’observer ce que l’Europe attend que l’Amérique latine raconte dans ses films labellisés « cinémas du monde » : un concept que l’Europe soutient commercialement et diplomatiquement comme un aspect de l’« exception culturelle », contre la volonté nord-américaine d’imposer un marché global. La question des représentations se trouve ainsi au cœur des enjeux de ce projet.


73

LETTRES ET LANGUES

McCANN Fiona

Professeur des universités | Université de Lille Littératures anglophones Ce projet se situe au carrefour des analyses littéraires et des études postcoloniales, diasporiques et culturelles. Il a pour objectif d’étudier des littératures écrites et publiées pendant des périodes de conflit politique violent, analysant les esthétiques déployées par les auteurs afin de faire émerger un dissensus qui remet en question le statu quo politique et littéraire. Le dissensus

ici ne doit pas être considéré comme une contestation stérile, mais comme un moyen de rendre visible et audible ce qui, jusque-là, devrait également me permettre de poursuivre ce débat en dehors de l’université, notamment par le biais d’interventions dans les prisons, auprès des migrants et dans les médias.

JUNIOR


74

LETTRES ET LANGUES

KAHAN Alan

Professeur des universités | Université de Versailles St Quentin en Yvelines Etudes anglophones – Histoire des idées politiques L’objectif de « Three Pillars of Liberalism : Freedom, Markets and Morals from Adam Smith to the present” est de réorienter le débat concernant le libéralisme en décrivant deux discours qui le sous-tendent. Le premier soutient que la liberté politique et le capitalisme ont besoin d’un fondement moral et religieux. Le second suggère que la politique et l’économie doivent s’émanciper de toutes

SENIOR

idées morales et religieuses. Je défendrai la thèse que ces deux discours n’étaient pas incompatibles au départ dans la pensée d’Adam Smith et que cette scission (entre républicains et libéraux ne se fit qu’au 19ème siècle et bien davantage encore au 20ème siècle. Le moment présent est un moment de rapprochement possible entre ces deux discours – moment auquel je souhaite contribuer.


75

LETTRES ET LANGUES

GINZBURG Jonathan

Professeur des universités | Université Paris Diderot Linguistique Les humains communiquent au moyen de la parole. Ils communiquent également à l’aide de divers signaux non-verbaux, y compris des cris, des rires, des sourires, et des froncements de sourcils. Le projet a pour but développer un modèle unifié qui intègre la communication verbale et non-verbale. Le projet comporte

trois volets: (a) le développement d’un système formel pour capter la relation entre la forme et la sens verbale et non-verbale et l’incorporation de celle-ci dans un système d’interaction multi-agent; (b) la déscription et la modélisation de l’acquisition d’un tel système. (c) la signification musicale et de sa relation à la langue naturelle.

SENIOR


76

LETTRES ET LANGUES

NOUDELMANN François

Professeur des universités | Université Paris 8 St-Denis Littérature et philosophie La notion de créolisation, issue de la reconnaissance des cultures créoles, a pris un tournant après la Deuxième Guerre mondiale pour devenir un paradigme puissant de la pensée et de la création. Le projet propose l’archéologie de cette transformation en décloisonnant l’histoire des relations entre mouvances littéraires et politiques, entre 1945 et 1960. L’œuvre et l’itinéraire d’Édouard Glissant seront au carrefour de ces analyses. Au-delà du contexte créole, le projet étudiera plus largement la

SENIOR

fécondité du paradigme depuis les années 1980, au travers de la littérature, des arts et des sciences humaines. La créolisation fournit de nouveaux schèmes d’analyse et de création qui permettent de penser à nouveaux frais les notions d’origine, de transmission et d’affiliation, en dialogue avec les philosophies contemporaines. En étudiant les enjeux psychiques, politico-juridiques et esthétiques de ces échanges, le projet montrera comment la créolisation engage une nouvelle mesure du monde.


77

LETTRES ET LANGUES

SEGINGER Gisèle

Professeur des universités | Université Paris-Est Marne-la-Vallée Littérature française du XIXe siècle Ancienne élève de l’ENS Fontenay-aux-Roses, Gisèle Séginger est professeur à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, directrice de programme scientifique à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme de Paris et responsable de la revue Arts et Savoirs (revues.org). Elle a publié plusieurs livres et éditions de textes (Balzac, Musset, Nerval, Flaubert, Zola). Elle développe une

réflexion sur la dimension cognitive de la littérature, sur l’écriture des savoirs qu’ils proviennent de l’historiographie et de la philosophie de l’histoire ou des sciences de la nature et de la vie, les emprunts réciproques de ces deux domaines étant fréquents au XIXe siècle. Son projet actuel porte sur l’écriture des savoirs biologiques dans les textes scientifiques et dans la littérature du XIXe siècle.

SENIOR


78

LETTRES ET LANGUES

STEAD Evanghelia

Professeur des universités | Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines Littératures Comparées, Mythes et Iconographie, Circulation des imprimés Ce projet s’appuie sur : a) une recherche sur le Faust I de Goethe abordé par l’image et le livre dans trois contextes culturels (Allemagne, Angleterre et France, 1808 et 1932), b) des recherches collectives menées depuis 2004 sur la circulation des imprimés en Europe.

SENIOR

Elle vise : a), à lire à travers Faust I une histoire culturelle polymorphe par l’image et le livre entre 1808 et 1932 ; b ) montrer comment l’iconographie et la culture matérielle des imprimés contribuent à la lecture, la réception, la création de l’idéologie et des stéréotypes ; c) prolonger les études sur les réseaux et la circulation des périodiques en fédérant des chercheurs dans différents pays.


79

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

RUFAT Samuel

Maître de conférences | Université Cergy Pontoise Géographie urbaine “We have to adapt to the impacts that, unfortunately, we can no longer avoid.” Cette déclaration du Président Obama à la COP 2014 marque le passage de l’injonction de résilience d’une ingénierie technique de la réduction de la vulnérabilité à une ingénierie sociale de l’adaptation. Ce projet articule vulnérabilité, résilience et adaptation pour déconstruire les conséquences politiques et territoriales de ces injonctions. Il vise à améliorer les outils d’aide à la

décision en reconstruisant toute la gamme des réponses dans la durée aux menaces et aux catastrophes. Il s’appuie sur des collaborations internationales pour déboucher sur une analyse diachronique de l’adaptation de trois métropoles européennes confrontées aux inondations et au changement climatique: Paris, Londres et Bucarest.

JUNIOR


80

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

PERRIN Julie

Maître de conférences | Université Paris 8 Saint-Denis Arts : Danse Alors que se développe la danse contemporaine hors des théâtres, l’historiographie ne l’a pas encore définie comme genre ou courant. La recherche n’a pas non plus développé une pensée critique sur les enjeux esthétiques, culturels et sociaux de ces démarches et en particulier de la chorégraphie située. C’est l’enjeu de ce projet.

JUNIOR

Qu’est-ce qu’habiter en danseur ? Il s’agit de considérer que ces chorégraphes agissent en paysagistes. Par leurs interventions (en ville, dans les jardins ou forêts…), ils inventent des façons nouvelles de percevoir et penser le monde contemporain. Ils provoquent des situations (poétiques, sociales, sensibles) qui invitent à redéfinir les usages de la ville, les représentations de la nature, autant que la place de l’art aujourd’hui.


81

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

ZURBACH Julien

PMaître de conférences | Ecole Normale Supérieure de Paris Histoire ancienne Ce projet vise à redéfinir l’expérience urbaine du Bronze récent dans le monde grec. Il doit permettre de donner toute sa place à cette période dans le développement de l’urbanisme grec ancien jusqu’à l’époque archaïque. Deux terrains, en cours de fouille, serviront de base pour la première étape : Milet en Ionie et Kirrha en Phocide. Il s’agit de restituer le profil urbain de ces sites : différenciation

de l’espace, circulations, nature des espaces publics, organisation et localisation des activités économiques, relations avec les autres sites. Ces deux études visent à fonder une approche historique d’ensemble, rapprochant des fouilles récentes et un inventaire exhaustif des textes mycéniens et archaïques, et plaçant cette expérience urbaine dans la longue durée.

JUNIOR


82

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

GRAND-CLEMENT Adeline

Maître de conférences | Université Toulouse 2 Jean Jaurès Histoire ancienne (grecque) Mes recherches portent sur le rôle joué par les stimulations polysensorielles dans l’expérience que les Grecs anciens avaient du divin. Il part de l’hypothèse que la création d’un univers sensoriel et affectif spécifique contribue à instaurer une communication efficace avec les entités supranaturelles. Je propose d’envisager les rituels grecs sous un angle neuf, comme des dispositifs destinés à

JUNIOR

stimuler un engagement physique et psychique des fidèles, amenés à percevoir les manifestations de la puissance divine. Le projet associe l’histoire, l’anthropologie et les sciences cognitives appliquées aux faits religieux. L’étude de la documentation grecque se nourrira d’échanges comparatistes, avec des spécialistes d’autres sociétés anciennes, ainsi qu’avec des anthropologues de terrain.


83

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

TORRENT Mélanie

Maître de conférences | Université Paris-Diderot Histoire britannique et du Commonwealth Ce projet postule que les relations entre Britanniques et Algériens pendant la guerre d’Algérie offrent un nouvel éclairage sur les liens entre décolonisation, construction européenne et globalisation. Au regard des politiques officielles et des réseaux algériens, il évalue l’influence des relations entre partis politiques français et britanniques, mouvements ouvriers, groupes de paix et organisations

caritatives sur les attitudes face à la construction européenne étatique et non-étatique au Royaume-Uni. Il étudie comment la guerre d’Algérie, croisant les guerres de libération des autres empires coloniaux (britannique compris), influença les pratiques britanniques de solidarités transnationales radicales et conservatrices tout en contribuant à globaliser Londres comme centre diplomatique.

JUNIOR


84

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

FONTAINE Marion

Maître de conférences | Université d’Avignon Histoire contemporaine Ma recherche vise à creuser les questions de désindustrialisation, en partant notamment du cas de l’industrie du charbon et des régions minières. Il s’agit de saisir sur le plan international des processus analysés jusque-là de manière très localisée. L’enjeu est aussi de briser certains stéréotypes chronologiques (les « 30 glorieuses » / « la crise ») pour saisir ces processus tout au long du XXe

JUNIOR

siècle. On cherche enfin à dépasser l’opposition entre approches « par le haut » et « par le bas », pour saisir ensemble les arènes (sociales, intellectuelles, militantes, culturelles, etc.) où se joue la fin d’un monde industriel. Ce projet repose sur des productions originales, la constitution de réseaux internationaux et prête attention aux formes d’écritures innovantes en sciences sociales.


85

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

CORNU THENARD Nicolas

Professeur des universités | Université Panthéon Assas Paris 2 Histoire du droit/Droit romain A l’heure où le discours des juristes mobilise couramment des considérations politiques, morales, scientifiques ou encore économiques, le projet porte sur l’autonomie de l’argument juridique. Dans quelle mesure ce dernier se distingue-t-il des autres moyens d’emporter l’adhésion ? Quelles sont ses caractéristiques propres ? Le modèle de référence en la matière s’est forgé en droit romain

; c’est pourquoi un premier volet conduira à une monographie sur l’autonomie de l’argument juridique à Rome. Le second mesurera cette part d’autonomie dans la tradition juridique occidentale et la comparera aux expériences étrangères. Le troisième tirera profit de cette spécificité au moyen d’une revue confrontant le droit positif actuel à des arguments offerts par l’histoire du droit et le droit comparé.

JUNIOR


86

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

FOA Jérémie

Maître de conférences | Aix-Marseille Université Histoire moderne Cette enquête vise à étudier les compétences mobilisées par les acteurs pour survivre dans un contexte de guerre civile – celui des guerres de Religion (1562-1598). Parce que la guerre civile ne connaît pas de délimitation du front et de l’arrière, l’ennemi est partout, invisible et intérieur, les frères tuant les frères, les voisins leurs voisins. Que peuvent les acteurs face à cet effondrement de leurs certitudes ? Quelles techniques inventent-ils pour se cacher, fuir, trouver des déguisements, des faux-papiers ?

JUNIOR

Comment voiler ou dévoiler son appartenance religieuse ou politique ? En dépouillant les fonds des archives municipales mais aussi des fonds internationaux (notamment russes), en analysant les « ego-documents », il s’agira de repenser les guerres de Religion à la lueur des événements contemporains (essor des conflits intra-étatiques et du terrorisme, radicalisation religieuse) et réciproquement, de se servir des guerres de Religion pour comprendre l’aujourd’hui.


87

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

HERMANT Héloïse

Maître de conférences | Université de Nice Sophia Antipolis Histoire Moderne : Histoire politique et culturelle de l’Espagne moderne Maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis et spécialiste de la monarchie espagnole moderne, je travaille sur l’histoire des conflits, de l’État et de la culture écrite. J’ai étudié divers dispositifs d’information et de communication politique, en particulier des guerres de libelles structurant des collectifs originaux, posant la question d’un espace public (Casa de Velázquez, 2012),

dans une société caractérisée par la dissémination du pouvoir par l’écrit. Mon projet actuel sur les chroniqueurs d’Aragon construit une histoire sociale de la circulation de l’information politique, juridique et érudite et s’interroge sur les savoirs politiques et historiographiques mis au service d’un royaume et sur les usages politiques et sociaux du passé dans une monarchie polycentrique.

JUNIOR


88

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LEROUXEL François

Maître de conférences | Université Paris-Sorbonne Histoire romaine Les banques privées et l’économie monétaire de l’Egypte romaine La banque privée est liée à la monnaie frappée depuis l’Antiquité et l’économie monétaire de l’Egypte romaine et a fait l’objet de plusieurs travaux importants depuis les articles de R. Bogaert. La banque privée en Egypte est documentée par environ 300 papyrus qui pour l’essentiel attestent de l’utilisation que les

JUNIOR

clients de la banque font de celles-ci dans leurs transactions. Mon but est de faire l’histoire de l’institution bancaire en Egypte romaine en la reliant au fonctionnement de l’économie monétaire de la province mais aussi de voir quelle utilisation les habitants de la province faisaient de cette institution.


89

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LIGNEREUX Aurélien

Maître de conférences | Institut d’Etudes Politiques de Grenoble Histoire sociale et culturelle du 19e siècle Envisagé à l’échelle européenne, le Premier Empire est, d’abord, un empire : ce réexamen conduit à un tournant majeur. Premièrement, une Nouvelle Histoire Impériale est à mettre en œuvre. La question, bien renouvelée désormais, de l’influence française en Europe est à prolonger par la mise en évidence des effets de retour. Deuxièmement, cet impact de l’expérience impériale sur la vie et l’identité des Français appelle à ouvrir des études post-impériales.

Le projet de recherche entend sonder la façon dont ce legs affecte le rapport des Français à la nation et au monde durant le 19e siècle à l’aide des outils prosopographiques : nous étudierons les Impériaux, coup de force lexical en écho avec les Coloniaux de la Troisième République, soit les fonctionnaires expatriés dans l’Europe napoléonienne, vus non seulement en tant qu’acteurs de la domination française, mais aussi, après 1814, en tant que dépositaires et bénéficiaires d’un capital impérial.

JUNIOR


90

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

VORMS Charlotte

Maître de conférences | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Histoire sociale urbaine Ce projet propose d’aborder l’histoire des bidonvilles sous l’angle de l’administration des familles qui les peuplent. Ce faisant, il s’agit d’éclairer l’histoire des relations entre État et individus au 20e siècle. Le projet poursuit 5 objectifs : 1. inscrire l’histoire des bidonvilles européens dans un cadre transnational, 2. analyser dans la longue durée la genèse historique de la catégorie « ville informelle », 3. mettre en lumière l’administration des populations de travailleurs pauvres et migrants par les politiques urbaines,

JUNIOR

4. contribuer à l’histoire du travail social, de l’action sociale et des sciences sociales, dont un épisode s’écrit dans les bidonvilles, 5. éclairer les usages du droit et la relation entre administration et administrés selon la forme du régime considéré. Pour cela, la recherche combine des enquêtes locales au ras du sol sur Madrid et Paris, à une approche d’histoire connectée et comparée, intégrant Rome, Rio de Janeiro, Alger et Casablanca.


91

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

JARRIGE François

PMaître de conférences | Université de Bourgogne Histoire : Histoire du XIXe siècle, histoire sociale des techniques L’histoire de l’industrialisation a suscité beaucoup de débats, ce projet revenir sur la dimension énergétique du processus en explorant le rôle et l’usage persistant de l’énergie animale pour actionner les mécaniques et les innovations dans divers secteurs d’activité du XVIIIe au XXe siècle. Loin de se limiter à la transition d’un système énergétique ancien, organique, à un système fondé sur le charbon puis les hydrocarbures, l’industrialisation correspond

davantage à un processus d’addition énergétique marqué par la persistance des trajectoires passées. Ce projet tente de dénaturaliser les récits habituels sur l’histoire de l’énergie en explorant la diversité des solutions techniques, la résistance des énergies anciennes, notamment animales, et l’articulation entre organisation du travail, choix énergétiques et enjeux environnementaux au début de l’ère industrielle.

JUNIOR


92

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LE GOFF Alice

Maître de conférences | Université Paris Descartes Paris 5 Philosophie : Philosophie sociale et politique Je propose de développer une recherche sur l’honneur, inscrite dans le double champ de la philosophie sociale et de la philosophie pratique. Il s’agit - contre la thèse de l’obsolescence de l’honneur - d’éclairer le rôle de ce dernier dans les sociétés démocratiques et la compatibilité d’une éthique de l’honneur avec des valeurs pluralistes. Ma démarche passe par un travail de mise en dialogue de

JUNIOR

la philosophie avec l’histoire et les sciences sociales. Ce travail vise deux types d’objectifs : 1) développer une théorie sociale éclairant les diverses formes d’honneur ainsi que les rapports entre honneur et contrôle social ou conflit ; 2) interroger le rôle de l’honneur comme ressort d’action éthique et politique mais aussi de gouvernement dans les sociétés démocratiques.


93

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MAQUESTIAUX François

Professeur des universités | Université Bourgogne Franche-Comté Psychologie cognitive Mes recherches examinent comment l’attention régule nos pensées et comportements en situation de double tâche. Je m’intéresse aux besoins en attention d’opérations cognitives fondamentales, telle la sélection de réponses adaptées à notre environnement et à nos intentions. Mon approche consiste à identifier dans quelles conditions il est possible de réaliser ces opérations centrales sans at-

tention, de façon automatique. J’investigue aussi dans quelle mesure le recrutement attentionnel varie selon la nature des représentations centrales. De façon systématique, j’étudie comment le contrôle attentionnel change avec le vieillissement, afin de distinguer les effets de l’âge imputables à des changements stratégiques réversibles de ceux imputables à des changements structuraux irréversibles.

JUNIOR


94

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

ESSEILLY Rana

Maître de conférences | Université Paris Ouest Nanterre la Défense Psychologie du développement Le but du projet est d’étudier si les bébés attribuent des états mentaux à des agents non-humains et ce dès la naissance. Plus précisément, il s’agit de voir si les bébés suivent le regard et attribuent des buts à un non-humain, s’ils prennent sa perspective et s’ils l’imitent. Ce projet aborde une question importante de ce qui est considéré «comme moi». Il examine d’abord dans quelle mesure un partenaire doit être de nature biologique en comparant les réponses

JUNIOR

des bébés quand ils regardent un (1) humain, un (2) robot humanoïde et un (3) primate non-humain et dans quelle mesure il doit être morphologiquement similaire en regardant leurs réponses face à un perroquet. Ce projet examine aussi les comportements sociaux en manipulant le contact oculaire, la contingence des réponses, et d’autres paramètres humains.


95

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

UNTAS Aurélie

Maître de conférences | Université Paris Descartes Paris 5 Psychopathologie, psychologie clinique, psychologie de la santé Mes travaux portent sur l’étude des facteurs associés à l’ajustement des patients et des proches à des maladies somatiques, ainsi qu’aux interventions développées pour les aider. Ainsi, mon projet de recherche vise à poursuivre et approfondir l’importance du soutien familial dans deux contextes : (1) la prise de décision concernant les traitements (notamment dans l’insuffisance

rénale chronique et le cancer), les études actuelles s’étant intéressées à la décision partagée médecin-patient sans tenir compte de la famille, (2) l’implication des proches en éducation thérapeutique, les programmes sont presque exclusivement destinés aux patients mais les recommandations de l’OMS soulignent l’importance d’y intégrer la famille.

JUNIOR


96

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

L’HARIDON Béatrice

Maître de conférences | Université Paris Diderot Sciences humaines et humanités, Histoire intellectuelle L’empire des Han est souvent considéré comme un empire du texte. A l’encontre de l’aspect totalisant d’une telle vision, je m’attache à explorer, à travers les corpus historiographique et rituel, une autre vision de la fonction de l’écrit : l’activité scripturaire se présente en effet, non seulement comme une grande synthèse à l’image de celle territoriale opérée par l’empire, mais aussi comme

JUNIOR

une tentative d’inscrire le passé dans le présent en transmettant un passé complexe, touffu, parfois contradictoire dont doit émerger une réflexion politico-morale pour le présent. Telle est la démarche d’œuvres encyclopédiques, le Traité des Rites (Liji) et deux grandes œuvres historiques, les Mémoires historiques (Shiji) et le Livre des Han (Hanshu), qui seront au centre du projet.


97

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

HAMIDI KIM Bérénice

Maître de conférences | Université Lumière Lyon 2 Sociologie du théâtre Combining theatre studies, sociology and critical theory, this project aims at questioning the political functions of theatre, an art which in France and in Europe is still reputed to act as a democratic counter-power and public sphere, at a time when the Nation-State into question, capitalism has been transformed by the recent emphasis on creativity, and both transformations induce a reframing of the criticism of State and of capitalism. The analysis of the different fields (France, Europe, Latin America, Japan) will articulate the works and projects of theatre and the so-

cio-economic organization in which they take shape, and the production process with the reception process. This project will benefit the “collège académique des arts” (COMUE) and intend to rest upon the creation of a practice-led “erasmus-plus” master, asserting Lyon’s position as a center for innovation in interdisciplinary research and (academic and artistic) training, regarding arts politics and policies, at a regional, national and international level.

JUNIOR


98

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

DEBOS Marielle

Maître de conférences | Université Paris Ouest Nanterre La Défense Sociologie politique, études africaines Depuis le début des années 2000, les technologies d’identification biométrique sont un marché en pleine expansion en Afrique. Comment ces technologies, qui ont d’abord été développées par des multinationales du secteur de la défense et de la sécurité, se sont-elles imposées comme une solution évidente aux supposés « dysfonctionnements » de l’Etat et des élections ? Un premier axe ex-

JUNIOR

plore la construction historique et sociale du marché de la biométrie électorale en Afrique en étudiant le rôle des experts et praticiens. Un second axe porte sur les appropriations locales de la biométrie. La recherche vise à comprendre la diffusion d’une nouvelle technologie qui, sur le continent africain comme ailleurs, modifier radicalement les conceptions et pratiques de la citoyenneté.


99

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

CELESTINE Audrey

Maître de conférences | Université Lille 3 Sociologie Politique, Etudes américaines Le projet présenté constitue une analyse comparée de la gestion de territoires « outre-mer » par l’Etat central. Plus spécifiquement, il s’agit d’évaluer les relations politiques, économiques et sociales entretenues entre des anciennes colonies (qui ont connu des formes variées d’incorporation politique) et leurs métropoles. Il s’agit ainsi d’une sociologie de l’Etat à partir des territoires qui, à l’instar de la

Martinique et la Guadeloupe(départements français d’outre-mer) et Porto Rico (territoire américain), ont connu des développements institutionnels présentés comme alternatifs à la décolonisation tout en voyant s’appliquer des normes qui dérogent au droit commun dans des domaines aussi centraux que la citoyenneté, la migration et la fiscalité.

JUNIOR


100

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

TOURNADRE Nicolas

Professeur des universités | Aix-Marseille Université Linguistique typologique La typologie des systèmes épistémiques et évidentiels complexes et leur interaction avec les temps-aspects et les modes dans les langues tibétiques et dans d’autres langues de la Haute Asie constitue un vaste domaine de recherche qui peut aider à mieux comprendre la grammaticalisation de la source et de l’accès à l’information.

SENIOR

La famille tibétique comprend une cinquantaine de langues et possède une diversité analogue à celle de la famille romane. Les langues tibétiques représentent un véritable laboratoire pour l’analyse des marqueurs évidentiels et épistémiques et le TAM, car leur développement est attesté depuis plus d’un millénaire en tibétain littéraire. Cette recherche se situe au carrefour de plusieurs domaines : sémantique, syntaxe, pragmatique et psycholinguistique.


101

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

TAUZIN-CASTELLANOS Isabelle

Professeur des universités | Université Bordeaux Montaigne Espagnol, Amérique latine Le questionnement décolonial a pour spécificité de réfléchir à partir de l’Amérique latine. Les guerres d’indépendance ont suscité des écrits des officiers français. Puis savants et consuls, artisans et missionnaires ont témoigné de leur intégration locale. Dans le sens inverse, écrivains et artistes hispano-américains se sont installés durablement en France. Correspondances et chroniques, mémoires

et tableaux transfigurent leurs questionnements identitaires entre deux cultures, jusqu’au virage indigéniste. Analyser ces écritures migrantes transatlantiques avec l’équipe américaniste constituée à Bordeaux permettra de cartographier les représentations réciproques dans une approche interculturelle coïncidant avec le questionnement sur les deux cents ans d’indépendance politique en 2021.

SENIOR


102

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LESPEZ Laurent

Professeur des universités | Université Paris Est Créteil Géographie Physique et Environnement Le projet de recherche intitulé «Trajectoire des systèmes fluviaux du Néolithique à l’Anthropocène : aménagement, désaménagement et changements climatiques» a un double objectif. Il s’agit d’abord de reconstruire la trajectoire des systèmes fluviaux depuis le développement des activités agropastorales afin de mettre en évidence les forçages climatiques et les pratiques sociales ayant abouti aux rivières dont nous avons hérités en Europe du Nord-ouest,

SENIOR

en Méditerranée et en Afrique de l’Ouest. Les résultats permettront de mettre en perspective les changements contemporains mais aussi de promouvoir une approche originale qui a pour but d’intégrer la connaissance des trajectoires sur le temps long dans les projets actuels de gestion et de restauration des cours d’eau dans les espaces étudiés.


103

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

BOUTRY Philippe

Professeur des universités | Université Paris 1 Panthéon Sorbonne Histoire contemporaine Avant son effondrement dans les années 1965-1975, le sacrement de confession est au cœur de la vie religieuse des catholiques français. La confession auriculaire, ses rythmes, son rituel, sa gestuelle, ses modes d’énonciation, son caractère d’oralité, sa règle de secret, les représentations et les fantasmes qu’elle inspire ont nourri l’analyse des historiens, en dépit de la rareté des sources. Dans le même temps, les morales religieuses fondées sur le Décalogue portées les trois cultes reconnus en France, catholicisme,

protestantisme et judaïsme, tendent à perdre leur caractère d’universalité au profit des morales séculières, issues de l’humanisme des Lumières et des philosophies du XIXe siècle. La conscience, le droit, l’utilité sociale, le Progrès se substituent aux commandements de Dieu. Rouvrir le dossier de la confession en le confrontant aux transformations éthiques du XIXe siècle, telle est l’ambition de ce projet de recherche.

SENIOR


104

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

POUTRIN Isabelle

Maître de conférences | Université Paris Est Créteil Histoire moderne Mon projet porte sur la notion de consentement individuel (XVIeXVIIe siècles) en lien avec les théorisations et les pratiques de contrainte. Il explore la littérature savante catholique dans une perspective d’histoire intellectuelle et sociale afin de montrer que les élaborations normatives, loin d’être abstraites et répétitives, relèvent du travail de l’institution ecclésiale sur les sociétés catholiques. Elles

SENIOR

sont croisées avec les sources judiciaires, politiques, littéraires. Un premier ensemble d’enquêtes concerne le changement de religion (conversion, apostasie, hérésie), un second, les rapports de pouvoir dans la sphère familiale (mariages, vocations forcées, violences conjugales, viol). Une attention particulière sera portée à l’enfance, à la filiation et aux rapports de genre.


105

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

HURLET Frédéric

Professeur des universités | Université Paris Ouest Nanterre La Défense Histoire romaine Le projet porte sur la question du pouvoir à Rome à travers une analyse du fonctionnement de l’aristocratie et de ses relations avec le pouvoir impérial à sa naissance. Il vise à produire sous format papier et électronique un instrument de travail inédit consistant à livrer une liste des magistrats romains d’époque augustéenne année après année, sur le modèle de ce qui a été fait pour la Répu-

blique. Ces « Fastes » sont le fondement sur lequel reposeront deux autres réalisations : une réflexion collective sur la notion d’auctoritas en tant qu’expression centrale du pouvoir ; une monographie sur l’aristocratie augustéenne qui associera l’utilisation de la prosopographie à des questionnements de type sociologique sur l’évolution des rituels politiques et l’impact du facteur générationnel.

SENIOR


106

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

BENMAKHLOUF Ali

Professeur | Université Paris-Est Créteil Philosophie de la logique Partant de la logique, de l’histoire et de la philosophie et de la logique, je suis de plus en plus impliqué dans la connaissance du raisonnement médical. Trois étapes guideront ma recherche : 1) La traduction et l’analyse du Commentaire Moyen sur les Catégories d’Aristote et des épîtres consacrées par Averroès à Galien ; 2) L’exploration des formes contemporaines du raisonnement médi-

SENIOR

cal à partir des avis émis par le comité consultatif national d’éthique que j’ai coordonnés ainsi qu’à partir d’écrits philosophiques (G. Canguilhem); 3) L’analyse de « la force des raisons » qui conduit mes recherches du domaine de la logique à celui des sciences de la vie et de la santé et ce à partir du tournant analytique Frege/Quine : de la justification logique à l’épistémologie naturalisée.


107

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MOULIN Christopher

Professeur des universités | Université Grenoble Alpes Psychologie : Neuropsychologie cognitive La récupération de la mémoire n’est pas un processus du tout ou rien : lorsque nous échouons dans la récupération d’une information, nous retrouvons des informations liées génératrices de sensations et de pensées liées à l’information recherchée. Considérer la mémoire de la sorte a conduit à une meilleure compréhension des troubles de mémoire et à l’amélioration de la réhabilitation. Ce

projet va élaborer ce cadre de travail permettant le développement de nouveaux paradigmes expérimentaux et d’outils cliniques. A travers diverses collaborations, la synthèse précise d’un certain nombre d’axes de recherche et de projets financés, ce projet mettra en place un nouveau cadre de travail permettant de mieux comprendre les liens entre subjectivité et mémoire.

SENIOR


108

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

NICOLAS Serge

Professeur des universités | Université Paris Descartes Psychologie, Histoire de la psychologie Au XIXe siècle la psychologie était considérée par les philosophes universitaires français comme étant à la base des études philosophiques. La « nouvelle » psychologie, qui va émerger à la fin du XIXe siècle, va s’appuyer sur de nouvelles méthodes scientifiques. Notre premier objectif est d’analyser l’évolution de la psychologie spiritualiste au cours du XIXe siècle et de montrer les difficultés aux-

SENIOR

quelles elle a été confrontée avec l’émergence de nouvelles écoles de pensée scientifique. Notre second objectif est de retracer en détail l’histoire de l’émergence au cours de la seconde moitié du XIXe siècle de la psychologie scientifique française représentée notamment par Ribot et Binet en montrant la spécificité de leur démarche par rapport aux autres grandes psychologies nationales.


109

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LAHIRE Bernard

Professeur des universités | Ecole Normale Supérieure de Lyon SOCIOLOGIE DE L’EDUCATION DE L’ART ET DE LA CULTURE Mes travaux ont porté successivement sur la production de l’échec scolaire à l’école primaire, les modes populaires d’appropriation de l’écrit, les réussites scolaires en milieux populaires, les différentes manières d’étudier dans l’espace de l’enseignement supérieur, l’histoire du problème social appelé « illettrisme », les pratiques culturelles, les conditions de création des écrivains, l’œuvre et la vie de

Franz Kafka ou encore l’histoire des rapports entre art et domination. Il se poursuit actuellement dans deux directions : la fabrication des inégalités durant la petite enfance et les productions oniriques. Mon travail débouche sur une théorie de l’action dispositionnaliste et contextualiste ainsi qu’une réflexion épistémologique sur les sciences sociales et leurs fonctions sociales

SENIOR


110

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

LAZEGA Emmanuel

Professeur des universités | Institut d’Etudes Politiques de Paris –Centre de Sociologie des Organisations Sociologie : Réseaux et régulation Comment émergent les nouvelles institutions? Pour réexaminer cette question classique, ce projet s’appuie sur une opportunité historique: la création d’un nouveau régime de propriété intellectuelle en Europe avec l’installation de la nouvelle Juridiction Unifiée du Brevet européen. Il proposera une théorie néo-structurale des processus de régulation et d’institutionnalisation de normes. Il observera empiriquement les effets dans le temps des réseaux d’entrepreneuriat institutionnel (réseaux oligarchiques et collégiaux d’avocats d’affaires et de juges européens; d’institutions publiques, semi-publiques et d’entreprises privées; de haut fonctionnaires et de politiciens) dans une perspective multiniveaux qui cherchera à

SENIOR

modéliser la co-constitution des institutions nationales et transnationales. Le processus d’institutionnalisation sera examiné à partir du cadrage néo-structural, d’un retour socio-historique et d’une modélisation de la coévolution de ces réseaux superposés, des décisions judiciaires du tribunal, des trajectoires des acteurs, des alignements entre les différents capitalismes européens et leurs cadres régulatoires concurrents en matière de propriété intellectuelle. La synthèse identifiera les implications des processus d’institutionnalisation pour la compréhension du déficit démocratique dans les institutions européennes.


111

SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES

MARTIAL-BRAZ Nathalie

Professeur des universités | Université Paris Descartes Droit Privé L’économie numérique bouleverse les modèles d’affaire. L’économie du partage, dématérialisée, collaborative et mondialisée modifie la perception de la répartition des richesses. Les instruments juridiques classiques se révèlent inadaptés. Il faut une nouvelle régulation de ces modèles d’affaire eux-mêmes afin de repenser les structures juridiques sociales à l’aune de la gratuité,

réelle ou supposée, qui en constitue l’essence. De nouveaux secteurs de haute technologie émergent (objets intelligents et connectés), soulevant des questions juridiques inédites. La valorisation des entreprises repose sur des éléments dématérialisés, à l’instar des données. Or, les modèles traditionnels de réservation, notamment les modèles propriétaires, sont inadaptés à l’économie collaborative.

JUNIOR


112

SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES

BERGÉ Jean-Sylvestre

Professeur des universités | Université Jean Moulin – Lyon 3 Droit international - Droit européen – Droit de la propriété intellectuelle Faire entrer dans le droit, par un concept juridique nouveau, le phénomène de «circulation totale au-delà du contrôle», tel est l’objectif de ce projet de recherche. Les personnes (physiques ou morales), les biens (matériels ou immatériels) circulent dans les territoires. Cette circulation mobilise parfois, à une échelle locale, nationale ou internationale et de manière totale, l’attention de l’ensemble

SENIOR

des acteurs publics et privés (Etats, entreprises, citoyens). Dans des situations temporaires ou particulières, elle échappe à leur contrôle. Cette recherche propose, au terme d’une approche pluridisciplinaire et comparée, de modéliser en droit un phénomène de grande importance dans notre société contemporaine (par exemple : circulation incontrôlée des personnes, données, déchets, capitaux, etc.).


113

SCIENCES ECONOMIQUES

MORENO GALBIS Eva

Professeur des universités | Aix-Marseille Université Economie du travail - Emigration Le projet comporte deux axes de recherche. Le premier emploie des données françaises et européennes pour analyser la concentration des immigrés par profession en fonction de leur origine géographique et les conséquences sur l’inégalité salariale. Ensuite, nous proposons un modèle à générations imbriquées pour étudier l’impact du capital humain, de la discrimination et des différences culturelles sur la mobilité économique des immigrés de deuxième génération.

Le deuxième axe analyse, empiriquement et théoriquement, l’impact des différentes politiques publiques sur les choix de localisation et occupation des immigrés en fonction de l’intensité des réseaux sociaux. L’importance du secteur informel comme tremplin vers la formalité pour les immigrés sera aussi analysée dans ce deuxième axe.

JUNIOR


114

SCIENCES ECONOMIQUES

BOS Olivier

Maître de conférences | Université Panthéon-Assas Paris 2 Sciences économiques, Economie théorique Deux raisons expliquent la participation au financement d’une œuvre caritative. La première relève de l’altruisme, la seconde d’utiliser l’activité caritative pour se mettre en valeur et ainsi être perçu comme altruiste. Leur analyse permet de comprendre le comportement des agents rationnels, leurs incitations à participer au financement des œuvres caritatives et quels sont les mécanismes qui en assurent au mieux la promotion. Bien que certains de ces mé-

JUNIOR

canismes soient très utilisés dans le quotidien, les enchères en sont un exemple, les effets de réputation ont pour le moment reçu peu d’attention et demeurent une problématique à explorer aux résultats incertains. Ces effets de réputation permettent aussi une meilleur compréhension des enchères dans d’autres contextes, comme la vente d’œuvres d’art.


115

SCIENCES ECONOMIQUES

AURIOL Emmanuelle

Professeur des universités | Université Toulouse Capitole Economie, microéconomie Depuis 25 ans le commerce international croît deux fois plus vite que l’économie mondiale. Pour pouvoir s’insérer dans la globalisation, les nations ont dû réformer leurs économies en privatisant et en ouvrant de nombreux secteurs à la concurrence. Ces réformes structurelles appellent de nouvelles formes d’intervention publique. Mon travail de recherche vise à étudier le nouveau rôle économique de l’Etat dans une économie mondialisée. En combinant théorie et em-

pirique j’établi des comparaisons internationales pour définir les politiques industrielles optimales -privatisation, partenariat public-privé, réglementation-, celles de certification et de standardisation, ainsi que de renforcement de l’Etat. Ce travail donne lieu à des publications internationales, des livres, et des interventions dans les médias.

SENIOR


INSTITUT UNIVERSITAIRE DE FRANCE 1 rue Descartes 75005 Paris Tel. : 01 55 55 89 77

InstItut unIversItaIre De France

Maison des universités 103, boulevard saint-Michel 75005 Paris Tél. : 01 44 32 92 01

conception gr

BAT-300g+130g-IUF-116Pages-300ex  

Reliure WireO métallique Impression BRUT DE TIRAGE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you