Page 1


C'est l'histoire d'un individu différent d'un groupe. Tous ont une tête. Le groupe est soudé, tous les individus sont liés, l'homogénéité est parfaite ou presque. Un individu, un seul est légèrement sur le côté, mis de côté. Il semble être lié aux autres comme tout le monde, mais c'est une illusion. Il n'est pas comme les autres avec tête, il est légèrement différent.

5


C'est l'histoire d'un individu différent d'un groupe. Tous ont une tête. Le groupe est soudé, tous les individus sont liés, l'homogénéité est parfaite ou presque. Un individu, un seul est légèrement sur le côté, mis de côté. Il semble être lié aux autres comme tout le monde, mais c'est une illusion. Il n'est pas comme les autres avec tête, il est légèrement différent.

7


nu'd eriotsih'l tse'C nu'd tneréffid udividni .etêt enu tno suoT .epuorg suot ,éduos tse epuorg eL ,séil tnos sudividni sel etiafrap tse étiénégomoh'l .euqserp uo tse lues nu ,udividni nU ,étôc el rus tnemerègél ertê elbmes lI .étôc ed sim tuot emmoc sertua xua éil enu tse'c siam ,ednom el emmoc sap tse'n lI .noisulli tse li ,etêt ceva sertua sel .tneréffid tnemerègél


9


11


13


15


17


19


Sans se concerter, sans en parler, sans accord, comme naturellement, le premier pas vers l'exclusion se fait... Par consĂŠquent, il est mis de cotĂŠ. Ce vide, cet interstice qui se creuse entre lui et les autres devient vite visible.

21


Sans se concerter, sans en parler, sans accord, comme naturellement, le premier pas vers l'exclusion se fait... Par consĂŠquent, il est mis de cotĂŠ. Ce vide, cet interstice qui se creuse entre lui et les autres devient vite visible.

23


ne snas ,retrecnoc es snaS emmoc ,drocca snas ,relrap reimerp el ,tnemellerutan ...tiaf es noisulcxe'l srev sap ed sim tse li ,tneuqĂŠsnoc raP ecitsretni tec ,ediv eC .ĂŠtoc sel te iul ertne esuerc es iuq .elbisiv etiv tneived sertua


25


27


29


Les sans têtes décident d'agir, d’amplifier le vide pour se protéger. Pourquoi vouloir se protéger d'un individu presque identique à soimême ? Alors presque pour excuser, donner une raison, une justification normale à l'exclusion déjà mise en place, ils cachent leurs têtes, leurs identités. Ils marquent cette différence. Ils deviennent le groupe des sans têtes.

31


Les sans têtes décident d'agir, d’amplifier le vide pour se protéger. Pourquoi vouloir se protéger d'un individu presque identique à soimême ? Alors presque pour excuser, donner une raison, une justification normale à l'exclusion déjà mise en place, ils cachent leurs têtes, leurs identités. Ils marquent cette différence. Ils deviennent le groupe des sans têtes.

33


tnedicéd setêt snas seL el reifilpma’d ,riga'd .regétorp es ruop ediv es rioluov iouqruoP udividni nu'd regétorp -ios à euqitnedi euqserp ? emêm ruop euqserp srolA enu rennod ,resucxe noitacifitsuj enu ,nosiar noisulcxe'l à elamron sli ,ecalp ne esim àjéd sruel ,setêt sruel tnehcac tneuqram slI .sétitnedi slI .ecneréffid ettec sed epuorg el tnenneived .setêt snas


35


37


39


41


L'individu exclu est le seul avec tête. Sa différence clairement visible. La risée du groupe, il ne peut plus en faire parti. Alors il part, s'éloigne, s'isole, s'enferme dans une construction pour se protéger des autres. Dans son isolation, il réfléchi, tourne en rond, se parle à lui-même...

43


L'individu exclu est le seul avec tête. Sa différence clairement visible. La risée du groupe, il ne peut plus en faire parti. Alors il part, s'éloigne, s'isole, s'enferme dans une construction pour se protéger des autres. Dans son isolation, il réfléchi, tourne en rond, se parle à lui-même...

45


lues el tse ulcxe udividni'L ecneréffid aS .etêt ceva eésir aL .elbisiv tnemerialc sulp tuep en li ,epuorg ud ,trap li srolA .itrap eriaf ne emrefne's ,elosi's ,engiolé's noitcurtsnoc enu snad sed regétorp es ruop ,noitalosi nos snaD .sertua ,dnor ne enruot ,ihcélfér li ...emêm-iul à elrap es


47


49


51


53


55


57


59


61


Après un moment, il décide et choisi de ressembler aux sans têtes. Il ne veut plus rester seul. Il se coupe la tête. Geste absurde ou réfléchi ? Que pourrait lui apporter ce geste ? Que perd t-il ? Que gagne t-il ?

63


Après un moment, il décide et choisi de ressembler aux sans têtes. Il ne veut plus rester seul. Il se coupe la tête. Geste absurde ou réfléchi ? Que pourrait lui apporter ce geste ? Que perd t-il ? Que gagne t-il ?

65


edicéd li ,tnemom nu sèrpA xua relbmesser ed isiohc te sulp tuev en lI .setêt snas .lues retser .etêt al epuoc es lI ? ihcélfér uo edrusba etseG retroppa iul tiarruop euQ ? li-t drep euQ ? etseg ec ? li-t engag euQ


67


À la suite de ce geste barbare, cette mutilation il retourne vers le groupe sans sa tête... Les sans têtes sont étonnés, éberlués de le voir revenir. Dans la douleur et trainant son sang, il rejoint le groupe. Sans sa tête il ne voit plus, ne parle plus, ne rie plus, ne mange plus, ne boit plus, n'entend plus, ne ressent plus, il n'est plus vraiment humain... Il est un corps qui a perdu la tête. Mais un corps prêt à tout pour ne plus être seul.

69


À la suite de ce geste barbare, cette mutilation il retourne vers le groupe sans sa tête... Les sans têtes sont étonnés, éberlués de le voir revenir. Dans la douleur et trainant son sang, il rejoint le groupe. Sans sa tête il ne voit plus, ne parle plus, ne rie plus, ne mange plus, ne boit plus, n'entend plus, ne ressent plus, il n'est plus vraiment humain... Il est un corps qui a perdu la tête. Mais un corps prêt à tout pour ne plus être seul.

71


etseg ec ed etius al À noitalitum ettec ,erabrab epuorg el srev enruoter li ...etêt as snas tnos setêt snas seL el ed séulrebé ,sénnoté .rinever riov tnaniart te rueluod al snaD el tniojer li ,gnas nos en li etêt as snaS .epuorg en ,sulp elrap en ,sulp tiov en ,sulp egnam en ,sulp eir en ,sulp dnetne'n ,sulp tiob sulp tse'n li ,sulp tnesser ...niamuh tnemiarv udrep a iuq sproc nu tse lI têrp sproc nu siaM .etêt al ertê sulp en ruop tuot à .lues


73


75


77


Les sans têtes effrayés par ce geste démesuré révèlent leurs têtes cachées et oubliées pendant longtemps. Le groupe est de nouveau celui des têtes. La différence entre l'individu et le groupe est coriace et intraitable. Le groupe fixe l'homme sans visage.

79


Les sans têtes effrayés par ce geste démesuré révèlent leurs têtes cachées et oubliées pendant longtemps. Le groupe est de nouveau celui des têtes. La différence entre l'individu et le groupe est coriace et intraitable. Le groupe fixe l'homme sans visage.

81


ec rap séyarffe setêt snas seL sruel tnelèvér éruseméd etseg seéilbuo te seéhcac setêt epuorg eL .spmetgnol tnadnep sed iulec uaevuon ed tse ertne ecneréffid aL .setêt tse epuorg el te udividni'l .elbatiartni te ecairoc snas emmoh'l exif epuorg eL .egasiv


83


Vite oppressé, l'individu est une fois de plus exclu et seul... Il a sacrifié sa tête, son identité pour les autres qui ne veulent catégoriquement pas de lui.

85


Vite oppressé, l'individu est une fois de plus exclu et seul... Il a sacrifié sa tête, son identité pour les autres qui ne veulent catégoriquement pas de lui.

87


tse udividni'l ,ésserppo etiV ...lues te ulcxe sulp ed siof enu nos ,etêt as éifircas a lI en iuq sertua sel ruop étitnedi sap tnemeuqirogétac tneluev .iul ed


89


Fanny Legrand imprimĂŠ en 5 exemplaires Mai 2013


Fanny Legrand

absurde ou réfléchi  

histoire d'un individu qui serait prêt à s'oublier, perdre son identité pour appartenir à un groupe et ne plus être seul.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you