Issuu on Google+

2013 QUESTIONS D’EXPERTS

QUESTIONS D’EXPERTS

L’INFORMATION D’EXPERT A EXPERT Février 2013

Inforisk 43, boulevard d’Anfa 20.000 Casablanca Téléphone: 05.22.42.90.87 www.inforisk.ma


2013 QUESTIONS D’EXPERTS

SOMMAIRE NOTE DU REDACTEUR

P3

ANALYSE

P4

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

ECLAIRAGE

P 10

Définition et interprétation du Besoin en Fonds de Roulement

FOCUS

P14

Comment interpréter les ratios comptables et financiers présents sur la plateforme Inforisk

Inforisk Lettre d’information n°1


EDITORIAL Vous l’attentiez pour cette nouvelle année 2013, la voici : un nouveau rédacteur, un nouveau format, un contenu enrichi, une interactivité avec nos lecteurs. Le premier numéro de Questions d’Experts est arrivé. Pourquoi un nouveau format ? Nous souhaitions en premier lieu nous détacher d’une newsletter classique, largement répandue aujourd’hui auprès des sociétés communicantes et porteuse d’une faible valeur ajoutée en terme d’expertise métier. Nous voulions au contraire nous positionner sur une lettre d’in-

QUESTIONS D’EXPERTS

NOTE DU REDACTEUR

formation experte, sorte d’étude en petit format, à l’instar de celles rédigées

PAR AMINE DIOURI Rédacteur et Consultant fonctionnel Inforisk

par les cabinets de conseil. Notre objectif premier est d’apporter à notre lecteur davantage de contenus à valeur ajoutée, technique, lui permettant d’appréhender au mieux l’étendue des informations présentes sur la plateforme Inforisk.

Nouveau format, un contenu enrichi et centré sur des problématiques managériales, mais toujours l’utilisation du puissant et formidable outil que représente la base de données Inforisk : 320.000 entreprises répertoriées tous secteurs confondus, 550.000 bilans enregistrés, 150.000 événements par an... Toutes les informations contenues dans cette lettre proviennent de notre base de données. Pour ce premier numéro, vous trouverez trois thèmes abordés, posant des problématiques vous interpellant quotidiennement, auxquelles nous apportons soit un éclairage, soit des éléments concrets de réponse afin de vous orienter dans la bonne direction. Le premier thème abordé parlera des problématiques liées à la non-gestion du risque Client/Fournisseur, et leurs impacts immédiats sur votre entreprise. Le deuxième thème développé, apporte une mise en lumière du Besoin en Fonds de Roulement. Enfin le troisième thème, vise à faciliter votre lecture des ratios financiers sur notre plateforme Inforisk et ainsi tirer profit de manière optimale de ces précieuses informations. Cette lettre d’information experte, loin de se vouloir pompeuse, veut au contraire être proche des préoccupations managériales (comptabilité, finance, juridique, stratégie, organisation…) de nos lecteurs. C’est pour cela que je vous invite à réagir sur le contenu de cette lettre, à m’interpeller directement sur des problématiques qui n’auraient pas été abordées voire pas assez, à me proposer des thèmes qui vous intéresseraient directement. Tous vos commentaires, questions, interactions entre lecteurs et nous-mêmes seront insérés en fin de chaque numéro, au sein d’une rubrique intitulée « Paroles d’Experts ». Je m’efforcerai de répondre dans cette rubrique à tous les points sur lesquels je serai interrogé. Alors n’hésitez pas et écrivez-moi à l’adresse mail suivante : amine.diouri@inforisk.ma. N’oubliez pas, cette lettre d’information est avant tout la votre. Pour conclure, je vous souhaite à tous une très heureuse année 2013, concrétisant tous vos projets, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Très bonne lecture.

Inforisk Lettre d’information n°1

3


ANALYSE

ANALYSE

nement, au risque d’afficher une périlleuse dépendance. Le constat sera le même si en cas de fragilité financière de votre principal client, celui-ci venait à allonger ses délais de paiement. Afin d’en mesurer l’impact financier, prenons l’exemple d’un client représentant 500.000 dirhams de CA toutes taxes compri-

QUESTIONS D’EXPERTS

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

ses annuels, avec un délai de paiement de 30 jours. En cette période de crise conjoncturelle nationale et

Le montant de la créance Client en fin d’exercice

internationale, les entreprises marocaines sont tou-

s’élève donc à 500.000 x (30/365) = 41.000 dir-

chées de pleins fouets par une baisse de la demande

hams. Imaginons maintenant que le délai d’encais-

de consommation intérieure. La répercussion est

sement s’allonge de 30 jours supplémentaires soit

immédiate sur les délais de paiement Clients et Four-

60 jours au total, le montant de la créance client

nisseurs (pouvant aller jusqu’à 139 jours pour cer-

passe à 82.000 dirhams. Votre entreprise doit donc

tains secteurs spécifiques), avec un impact négatif

financer le différentiel de délai et mobiliser un be-

immédiat sur votre trésorerie: pour compenser le

soin de trésorerie supplémentaire de 41.000 dirhams

crédit inter-entreprise supplémentaire que vous su-

(82.000-41.000). Sans cette mobilisation de crédit

bissez, vous devez faire appel à des crédits de tréso-

de trésorerie auprès du banquier, elle se retrouve-

rerie courts termes (escompte, découvert autorisé ou

rait obligée de ralentir son cycle de production (car

non) augmentant ainsi votre dépendance par rapport

moins d’argent pour payer les fournisseurs de ma-

à votre banquier. Alors que faire pour se prémunir

tières premières), se traduisant automatiquement

contre ses risques ? Avant d’envisager les réponses

par une baisse de son chiffre d’affaires.

possibles, il est important de comprendre les prin-

De la même manière, si votre principal fournisseur

cipaux enjeux du manque d’information sur

connait des problèmes passagers ou durables, com-

votre partenaire commercial.

ment faire pour trouver un nouveau fournisseur

Premier et principal enjeu pour votre entreprise, évi-

dans un laps de temps réduit, vous permettant d’as-

ter le risque Client, qui se matérialise dans le porte-

surer la continuité de votre cycle d’exploitation. Rap-

feuille commercial de votre entreprise par une forte

pelez-vous de la crise égyptienne l’année dernière.

concentration des principaux clients en termes de

Nombre

CA. Que se passerait-il si votre principal partenaire

agroalimentaires)

commercial qui représente à lui seul 40% de votre

avant le début du printemps arabe afin de bénéficier

chiffre d’affaires, venait à changer de fournisseur ou

de droits de douane préférentiels dans le cadre d’ac-

à faire faillite ? Vous risquez vous-même de disparai-

cords de libre échange signés avec les pays arabes.

tre, faute de nouveaux clients compensant l’énorme

Certaines avaient même comme principal partenaire,

perte subie. Oui mais que faire ? Refusez un client

un fournisseur égyptien. Suite au démarrage de la

uniquement parce qu’il représente plus du tiers de

révolution, beaucoup ont vu leur approvisionnement

votre CA ? Cela est totalement inenvisageable. L’en-

s’arrêter brutalement durant quelques semaines

treprise fera tout pour le garder et le satisfaire plei-

(avec une reprise progressive sur plusieurs mois),

d’entreprises

marocaines

s’approvisionnaient

(notamment en

Égypte

Inforisk Lettre d’information n°1

4


ANALYSE

ANALYSE

se traduisant par un net ralentissement de leur pro-

cier d’une qualité et d’un cout d’approvisionnement

duction (avec comme corollaire une baisse massive

intéressants) mais surtout de mettre en avant le

de leur chiffre d’affaires). L’intérêt de cet exemple

péril que représente la perte d’un fournisseur princi-

n’est pas de dissuader les entreprises de s’approvi-

pal sur le processus de production de l’entreprise.

sionner à l’étranger (surtout si elles peuvent bénéfi-

QUESTIONS D’EXPERTS

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

5

Inforisk Lettre d’information n°1


ANALYSE

ANALYSE

Au-delà des aspects purement comptables et financiers, le manque de visibilité sur vos partenaires commerciaux impacte négativement l’orientation stratégique de votre entreprise, et cela à plusieurs niveaux : IMPACTS DE L’ABSENCE D’UN PROCESSUS DE SELECTION DES PARTENAIRES COMMERCIAUX Le processus de sélection des partenaires commerciaux relève d’un objectif plus global, d’ordre stratégique. Après tout, les entreprises d’un même secteur d’activité ont un profil de risque systémique identique (croissance du marché, structure de la demande, guerre des prix,

QUESTIONS D’EXPERTS

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

concentration des acteurs…), indépendamment de leurs performances opérationnelles et fiDéveloppement Stratégique

nancières. Ce processus, s’il est conduit en interne, oblige les dirigeants de l’entreprise à opérer une sélection des secteurs en crise, de ceux qui sont en pleines croissances, du moins qui résistent le mieux à la crise. Pour l’entreprise, se positionner sur le premier type de secteur, permettra d’accroitre le chiffre d’affaires et surtout de limiter les risques de non paiement en chaine par rapport à un secteur sinistré. Identifier les secteurs à risques et à fortiori les entreprises à risques, permettra à votre entreprise de limiter son encours commercial: elle pourra exiger pour ce profil d’entreprises un paie-

Commercial

ment comptant à la livraison. De la même manière, si un risque existe sur la santé d’un partenaire approvisionnant votre entreprise, il sera alors nécessaire d’élargir le portefeuille Fournisseur, tout en lui accordant une place restreinte. Le fournisseur est le garant de la pérennité du processus de production: une interruption même temporaire de l’approvisionnement aura des conséquences néfastes sur votre entreprise. De la même manière, la relation de confiance que vous avez réussi à tisser avec lui, est la

Achat-Production

garantie d’obtenir des prix d’achat plus intéressants et donc d’assurer votre compétitivité-prix sur votre marché. Compte tenu de l’importance de votre fournisseur, notamment dans une optique long terme, votre entreprise peut-elle se permettre de le sélectionner de manière purement aléatoire ?

Est-il vraiment nécessaire de mobiliser le temps (qui a forcément un cout pour votre entreprise) de l’ensemble de vos forces vives pour recouvrer une créance Client? Généralement, quand une facture en retard doit être recouverte, les commerciaux s’attellent dans un premier temps Recouvrement

à cette tâche (une partie de leur rémunération en dépend). En cas d’insuccès, ils passent alors le relai au comptable/DAF qui se charge alors de tenter de recouvrer la créance ou du moins la plus grosse partie. Même le chef d’entreprise peut être mobilisé dans ce cadre. En dernier ressort, celui-ci peut faire appel à des sociétés de recouvrement voire à des avocats. Tant d’effort et d’argent mobilisés en pure perte. En tant que responsable de l’évaluation du risque client (commercial, DAF, chargé d’affaires…), si le client ou fournisseur recruté présente des problèmes de défaillance quelconque, celui-ci se

Organisationnel

retrouvera en première ligne quand sa hiérarchie évaluera sa responsabilité et lui reprochera de ne pas avoir mis en œuvre l’ensemble des moyens d’investigation nécessaires. Autant se prémunir contre ses risques en adoptant la solution adéquate.

Inforisk Lettre d’information n°1

6


ANALYSE

ANALYSE

Nous avons exposé les différentes problématiques

Soit de se prémunir contre le risque d’im-

mais quelles sont les solutions les plus effica-

payés, provenant d’un partenaire avec qui vous

ces et ci-possible les moins onéreuses ?

faites déjà affaires. La solution dans ce cas-là est de

Plusieurs solutions existent, permettant à l’entreprise selon ses objectifs et ses moyens financiers : Soit de se renseigner directement sur le partenaire commercial prospect: obtention d’informations financières et commerciales sur celui-ci via notre plateforme Inforisk, unique base de données financières et juridiques au Maroc. De ce fait, vous agissez très en amont de la relation commerciale, puisque vous vous situez dans le processus de sélection du client ou fournisseur. Les solutions Inforisk permettent aux dirigeants d’entreprise de prendre une décision rationnelle sur le degré de solvabilité du partenaire commercial : score, indice de performance, ratios financiers…

faire appel à un assureur-crédit (Euler Hermès Acmar, Axa Assurances). L’assureur crédit indemnise l’entreprise contre un risque de défaillance de vos clients.

QUESTIONS D’EXPERTS

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

Il est néanmoins important de préciser que ces solutions ne sont pas antinomiques mais au contraire complémentaires. L’entreprise peut vouloir à la fois prendre ses propres renseignements sur son futur partenaire commercial via notre base de données Inforisk et également prendre une assurance-crédit pour se prémunir contre le risque d’impayés. En réalité, tout dépend des moyens dont disposent votre entreprise et de l’importance commerciale du partenaire dans votre chiffre d’affaires.

Soit de faire appel à un factor (Maroc Factoring, Attijari Factoring, …) pour gérer votre portefeuille

Le graphique ci-dessous vous permettra de mesurer

commercial et obtenir rapidement les financements

synthétiquement les avantages et inconvénients des

dont votre entreprise a besoin.

solutions proposées :

Les solutions Inforisk sont là pour vous aider à prendre une décision stratégique, engageant la survie de votre entreprise. En fonction de votre problématique initiale, Inforisk met à votre disposition une solution adéquate à un cout fortement réduit (par rapport aux autres solutions existantes).

Inforisk Lettre d’information n°1

7


ANALYSE

ANALYSE

QUESTIONS D’EXPERTS

L’information financière sur votre partenaire commercial, une question de survie pour votre entreprise

Pour plus de détails sur ces différents produits, veuillez contacter Inforisk.

8

Inforisk Lettre d’information n°1


ECLAIRAGE

ECLAIRAGE

Si les composantes du BFR sont liquides et renouvelées rapidement, leur niveau est relativement stable à activité constante : de là, la notion de permanence du besoin en Fonds de Roulement. Il se calcule synthétiquement de la manière suivante: STOCKS + CLIENTS - FOURNISSEURS - DETTES FISCALES ET SOCIALES ». De manière plus triviale, le BFR cor-

QUESTIONS D’EXPERTS

Définition et interprétation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

respond à l’expression de la trésorerie nécessaire La gestion du BFR est un acte managérial primordial,

pour faire face aux décalages de la vie quotidienne.

que doit gérer quotidiennement le chef d’entreprise.

Une fois posée la définition du BFR, une autre

Un BFR mal contrôlé peut avoir des conséquences

se pose immédiatement, à savoir son inter-

négatives sur le besoin de trésorerie supplémentaire

prétation : un BFR doit-il être forcément positif ?

de l’entreprise: accroissement de la dépendance

Peut-il être négatif et si oui quel en serait la signifi-

financière vis-à-vis des banques (accroissement des

cation ? Pour répondre à cette question, repartons

dettes de trésorerie), hausse des charges financières

de la définition du BFR.

entrainant une baisse du résultat net, impactant né-

Celui-ci est issu de la différence entre les emplois

gativement la constitution de fonds propres de l’en-

d’exploitation (ensemble des charges d’exploitation

treprise…

non encore consommées ou vendues à l’instar des

Nous voyons donc bien qu’un cycle d’exploitation mal

stocks, et par l’ensemble des ventes TTC non encore

maitrisé peut mettre en péril la survie de l’entreprise,

payées, les créances clients) et les ressources d’ex-

particulièrement pour les entreprises en fortes crois-

ploitation (ensemble des charges d’exploitation

sances. Le BFR étant fortement corrélé au chiffre

contractées non encore payées comme les dettes

d’affaires, une hausse de ce dernier entrainera une

fiscales et sociales ou les dettes fournisseurs).

intensification du cycle de production: consommation

Majoritairement, le solde net issu de la différence

de davantage de stocks de matières générant davan-

entre emplois et ressources est positif. L’entreprise

tage de ventes. Tout cela engendrera une croissance simultanée en valeur des dettes fournisseurs (si l’entreprise obtient un délai de paiement de ses fournisseurs) et des créances clients (si l’entreprise accorde des délais de paiement à ses clients).

a un besoin de trésorerie qui doit être financé : les stocks et les créances accordées à mes clients sont supérieurs aux dettes que je dois à mes fournisseurs et à l’État. Il arrive néanmoins pour certaines entreprises, qu’elles aient un BFR négatif : de par leurs

Mais commençons par le début, qu’est ce que

exploitations, elles réussissent à générer de la tréso-

le BFR ? La définition théorique donnée par Pierre

rerie. L’explication de cet avantage compétitif est

Vernimmen dans son ouvrage intitulé Finance d’En-

simple: il relève à l’origine du business model de

treprise, est la suivante :

l’entreprise (mode de génération de revenus, fonc-

« Le besoin en Fonds de roulement (BFR) d'une en-

tionnement du cycle d’exploitation). L’analyse de ce

treprise correspond à l'argent gelé par l'entreprise

phénomène (d’ordre exceptionnel) pourrait être

pour financer son Cycle d'exploitation.

étendue à l’ensemble des entreprises d’un secteur donné :

Inforisk Lettre d’information n°1

9


ECLAIRAGE

ECLAIRAGE

donné: en effet, l’ensemble des entreprises le com-

par avance (hôtellerie, agence de voyage). Ces en-

posant possèdera le même business model et le mê-

treprises bénéficient par ailleurs de délais de paie-

me processus d’exploitation. Dans certains secteurs

ment accordés par leurs fournisseurs. La trésorerie

d’activité, il est de coutume que les clients paient

rentre donc très rapidement d’un coté et sort plus

comptant (distribution, restauration…) voire même

lentement de l’autre.

QUESTIONS D’EXPERTS

Définition et interprétation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

NB ENTREPRISES AVEC BFR NEGATIF 2009-2011 (sources : Inforisk)

35% du total

10

Le graphe ci-dessous, dont les données sont issues de la base Inforisk, montre la formation d’un BFR négatif en 2011 par branche d’activité (nomenclature du HCP) :

Inforisk Lettre d’information n°1


ECLAIRAGE

ECLAIRAGE

QUESTIONS D’EXPERTS

Définition et interprétation du Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Dernier aspect dans l’art délicat de gérer le besoin en

confondre le fonds de roulement avec le BFR). Cet

fonds de roulement: le chef d’entreprise (aidé de son

excédent devra ainsi servir à couvrir complètement

comptable) doit veiller à respecter une règle fonda-

(au moins) le BFR.

mentale de gestion financière, l’équilibre fi-

A ce stade de la réflexion, la relation fondamentale

nancier. Pour rappel, la très grande majorité des

de l’équilibre financier se traduit comme suit :

entreprises marocaines (75%) ont un BFR positif.

FONDS DE ROULEMENT – BFR = TRESORERIE

Elles doivent donc trouver des ressources pour financer leur besoin de trésorerie. Mais concrètement, comment font-elles ? Pour cela, l’entreprise dispose de capitaux permanents (toutes ressources restant à disposition de l’entreprise pour une durée supérieure à un an: capitaux propres, quasi fonds propres, dettes financières moyen-long termes). Ces capitaux permanents ont pour fonction principale de financer les emplois longs termes (actifs immobilisés). L’excédent de capitaux permanents sur les emplois permet de dégager un excédent de capitaux permanents appelé Fonds de Roulement (attention à ne pas

Si le fonds de roulement est supérieur au BFR (ce qui se traduit par le fait que l’excédent de capitaux permanents couvre au moins entièrement le besoin d’exploitation), l’entreprise dégagera une trésorerie positive. Dans le cas contraire (le BFR n’est pas couvert entièrement par le Fonds de Roulement), l’entreprise devra disposer de nouvelles ressources afin de combler le déficit de trésorerie : elle fera donc appel aux banquiers pour des crédits de trésorerie (découverts, escompte), accroissant ainsi sa dépendance par rapport à son prêteur.

Inforisk Lettre d’information n°1

11


FOCUS

FOCUS

par exemple). Deuxième précision, comment doit-on interpréter sur la plateforme Inforisk le fait qu’il existe des ratios comptables, financiers ou bancaires ? Tout d’abord, il est utile de préciser qu’il n’existe pas de ratios bancaires à proprement parlé (*) mais uniquement des ratios comptables et finan-

QUESTIONS D’EXPERTS

Comment interpréter les ratios comptables et financiers présents sur la plateforme Inforisk

ciers. Les chargés d’affaires bancaires dans le cadre Inforisk met à votre disposition une série de

dans leur analyse de dossier pour l’octroi de crédits,

ratios comptables et financiers (rapports Info-

utilisent une ou plusieurs catégories de ratios comp-

risk, icones ratios comptables et bancaires) afin de

tables uniquement (ratios de solvabilité, de gestion).

vous aiguiller dans le cadre d’une analyse financière

Par ratios bancaires, il faut entendre les ratios utili-

poussée. L’objectif de ce focus est de déblayer pour

sés par les banques comme critères principaux d’a-

vous l’ensemble des ratios présents (environ une

nalyse.

cinquantaine) et de vous orienter dans votre analyse

Par ailleurs, vous avez la possibilité d’opter pour des

pour que vous puissiez tirer la quintessence de l’in-

ratios comptables ou financiers. La différence pro-

formation.

vient du fait que les ratios financiers retraitent cer-

Qu’est-ce qu’un ratio ? Un ratio est un rapport

taines données comptables pour donner une vision

entre deux grandeurs économiques et financières.

plus économique de l’entreprise. Les retraitements

Première précision, le rapport peut concerner deux

concernent généralement la suppression des immo-

valeurs du CPC (Compte de Produits et de Charges),

bilisations en non valeurs (frais préliminaires, char-

deux valeurs du bilan mais aussi rapporté une valeur

ges à répartir) aussi bien au niveau de l’actif que du

du bilan avec une du CPC. A ce stade, Il est primor-

passif, reclassement des comptes courants d’asso-

dial de rappeler qu’il existe toujours un lien économi-

ciés du passif circulant vers les fonds propres…

que entre les deux valeurs rapportées. Prenons un

Afin d’avoir une vision plus synthétique des ratios

exemple : le ratio de rentabilité économique met en

présentés (environ une cinquantaine aujourd’hui),

perspective, une valeur du CPC (résultat d’exploita-

nous pouvons les classifier en 4 grandes caté-

tion) avec une donnée bilancielle (qui est en fait la

gories :

somme de deux éléments calculés du bilan, à savoir l’actif immobilisé et le BFR). Le plus important à se rappeler est la traduction économique de ce ratio :

Les ratios de gestion Les ratios de structure

pour un dirham de capitaux engagés (BFR+actifs

Les ratios de solvabilité

immobilisés) mis à disposition par l’entreprise, cela a

Les ratios de performance

permis de générer x dirhams de marge opérationnelle. Ainsi, chaque ratio pour être pertinent, doit avoir un sens économique et comptable dans la mesure où

(*) ce type de ratios n’existe en réalité que pour les banques elles-

il rapporte deux éléments (indépendants ou calculés)

mêmes dans le cadre de la réglementation bancaire type Bâle mais

qui ont une corrélation forte (BFR et chiffre d’affaires

ces ratios bancaires ne sont pas appliquées aux entreprises clientes

Inforisk Lettre d’information n°1

12


FOCUS

FOCUS

CATEGORIES RATIOS

RATIOS DE GESTION

SIGNIFICATIONS

RATIOS TYPES

Ratios rapportant 2 valeurs du CPC. Exprimés

Taux de marge commerciale (Marge

en pourcentage du chiffre d’affaires HT, ils

com./Ventes marchandises)

permettent de réaliser une comparaison de

Taux d’EBE (EBE/CA)

ratios sur plusieurs exercices mais aussi de les comparer aux ratios sectoriels et ainsi positionner l’entreprise dans son secteur.

Marge opérationnelle (Rés. Expl./ CA) Marge nette (résultat net/CA)

Ratios rapportant 2 valeurs du bilan (à l’excep-

BFR/CA

tion du ratio rapportant le BFR au CA). Expri-

Taux de couverture du fonds de

més en pourcentage ou en nombre de jours, ils

roulement (FDR/BFR)

visent à mettre en lumière les différents aspects de l’équilibre financier mais aussi d’expliquer la variation du BFR entre 2 exercices. RATIOS DE STRUCTURE

QUESTIONS D’EXPERTS

Comment interpréter les ratios comptables et financiers présents sur la plateforme Inforisk

Délai Fournisseur (Dette Fournisseur x 360)/(achats revendus de marchandises TTC+achats consommés de matières premières TTC) Délai Client (Créances client x 360)/CA TTC Rotation des stocks (Stocks moyens MP/achat MP HT) x 360

13 Ratios rapportant 2 valeurs du bilan ou une

Ratio de liquidité générale (Actif

valeur bilancielle à une valeur du CPC. Exprimés

circulant/Trésorerie passif)

en pourcentage ou en nombre d’années, ils

Ratio

cherchent à mesurer le niveau de solvabilité de

(Trésorerie actif/Trésorerie passif)

l’entreprise et sa capacité à faire face à ses RATIOS DE SOLVABILITE

échéances proches (ratios de liquidité immédiate) ou lointaines (ratio d’endettement moyenlong terme)

de

liquidité

immédiate

Endettement MLT en année de CAF (Dettes de financement/CAF) Cout apparent de la dette après IS (Charges financières/dettes financières totales) x (1-IS)

RATIOS DE PERFORMANCE

Ratios rapportant une valeur bilancielle à une

Rentabilité nette (résultat net/CA)

valeur du CPC. Exprimés en pourcentage, ces

Rentabilité économique après IS

ratios visent à expliquer la performance écono-

Résultat

mique et financière de l’entreprise durant l’exer-

(BFR+Actifs immobilisés)

cice écoulé.

d’exploitation

x

(1-IS%)/

Rentabilité financière (résultat net/ capitaux propres)

Inforisk Lettre d’information n°1


FOCUS

FOCUS

En conclusion, dans le cadre de la refonte prochaine du site Inforisk, nous comptons d’une part, appliquer la catégorisation indiquée ci-dessus (ratios de gestion, de structure, de solvabilité et de performance) afin de vous simplifier la lecture de ces tableaux. D’autre part, le nombre de ratios sera réduit pour ne garder que les plus pertinents et les plus utilisés.

QUESTIONS D’EXPERTS

Comment interpréter les ratios comptables et financiers présents sur la plateforme Inforisk

14

Inforisk Lettre d’information n°1


2013 QUESTIONS D’EXPERTS

SIEGE SOCIAL

43 boulevard d’Anfa 20.000 Casablanca Téléphone: 05.22.42.90.87 Fax: 05.22.27.64.16 www.inforisk.ma


Lettre d'information Février 2013