Page 1


Du 22 au 28 juillet 2013

PROGRAMME

Bagnols sur Cèze Gratuit

Toute la semaine : food & drink, marché artisanal, animations, yoga, plage, farniente, sport, body painting, conférences, concerts & sound system Lundi 22 Projection du film  "Rockers"  à 22H + Before et 18h-01h After SOUND SYSTEM sur le tème :  REGGAE 70'S Soirée d'ouverture à 18h : Philosofik Sound• Green Mardi 23 Friends• Païaka• Natty Princess• The Soul Sonics• 14h-01h La Granja Orchestra• Ashkabad meet SIDE P Mercedi 24 Ranking Saïden• Life & Creation• Don Valdes 10h-22h & Friends• Pancho• Mr Aya and The Classics• Monkey Tree• Valério Big Band• BiBa Philosofik & Guest• Klando Sound• Radikal Jeudi 25 Sound• David Gallego Expérience• 10h-22h Masfaty• Sonith• Natural Mystic Band Vendredi 26 I Love Sound• African Percu• Mysty K Dub• 10h-22h Stepper Alianz• Prog Inna Babylon• + SURPRISE Samedi 27 Hilyle• Doctor Bud & Sanka• Nomad 10h-01h Family Crew• Natural Mighty• Wailing Trees• + SURPRISE  •  Dès 19h : "45 CLASH" Dimanche 28 Stéphane & Pascal• Azel Funky Staff• Darija• 10h-19h Groove Expérience• L'Manou & Friends• Jayadeva CREW... + POT DE CLÔTURE DU ZION 2013 Dédicace du livre Génération H + Rencontre avec l'auteur JEUDI et SAMEDI à 16h. Manifestation privée — Adhésion à l'association obligatoire 1€ Plus d'infos : www.ziongarden.fr


édito

Printemps pluvieux, Zion heureux ! Rien n'arrête un bénévole du Collectif ! Au Zion, on travaille depuis la fin de l'hiver pour vous préparer une terre d'accueil au dépaysement garanti. Déjà 2 ans à y croire, à rêver et à se dire que tous ne s'achète pas. Et plus les mois passent, et plus on a l'impression qu'un autre monde est vraiment possible. A vouloir nous faire taire, la résistance s'organise et de nouvelles alternatives voient le jour. On recycle, on transforme, on pense participatif et vous ne nous avez jamais autant soutenu. "Fire Burn" à l'immobilisme ambiant et tant pis si certains ne comprennent pas ses valeurs d'entraide et de solidarité car vous, vous les faites vivre. Il est bon de terminer un édito par une citation, je n'avais donc d'autre choix que de citer Nelson Mandela: "Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."

Encore merci à vous tous pour la force.

Wya, Patch Work Production

S omma i re

Plan d'accès .................................... Projection "Rockers" ....................... Zoom Zion Garden 2013 .................. Interview Dub Inc ............................ Soul Sindikate & Dub Trooper .......... David Gallego Experience ................ Chronique : Naâman ....................... Chronique : Yanis Odua ................... Photos Zion Garden 2012 ................ Le coup de coeur de Studio One ....... Zoom groupes Zion 2013 .................

4 6 8 15 23 25 26 27 28 31 33

Interview : Zema............................. 34 Les racines du roots reggae ............ 38 Zoom : Don Valdes ......................... 41 Partenaires .................................... 42 Livre : Génération H ....................... 47 Photos Zion d'hiver 2013 ................ 49 Mots croisés ................................... 51 Sudoku .......................................... 53 Recette ........................................... 54 Les BDs de Bruno Blum ....... 5, 7, 40, 41

Contact Mag : contact@ziongarden.fr — www.ziongarden.fr

Photo de couverture : Alexis r / Création et conception graphique : illysPoulpFiction.com

zion mag’ - 3


zion mag’ - 4


BD : Bruno Blum


EN le lundi 22 Juillet à 22h Diffusion au ZION GARD dès 19h) (Sound System

Ce film de Theodoros Bafaloukos date de 1978. Sorte de suite de "The Harder They Come" qui évolue dans le Roots Reggae (voir notamment l’intro avec les Abyssinians et The Sons of Negus), cette fiction qui ressemble aussi à un documentaire a non seulement fait date dans le cinéma jamaïcain et musical, mais propose une autre génération d’artistes : on y retrouve Leroy Horsemouth Wallace (premier rôle), Richard Dirty Harry Hall, Jacob Miller, Gregory Isaacs, Winston Rodney (aka Burning Spear), Kiddus I, Robbie Shakespeare, Big Youth et bien d’autres. S'il y a un film sur les rastas à voir, c'est bien celui-là. Et d'autant plus en extérieur au sein du Zion Garden avec du gros son ! Pour les impatients, sachez que la B.O contient des titres de Inner Circle, Junior Murvin, Heptones, Peter Tosh, Jacob Miller, Junior Byles, Bunny Wailer, Gregory Isaacs, Upsetters, Kiddus I, Burning Spear et Third World entre autres... zion mag’ - 6


BD : Bruno Blum

zion mag’ - 7


Le Zion Garden est né de l'idée simple de proposer un lieu d'accueil et de bien-être aux personnes présentes à Bagnols-sur-Cèze la semaine du festival reggae, locaux et festivaliers. Ombre, rafraîchissement, douche, good vibes et gratuité furent les mots d'ordre dès la première édition en 2011, la mission est accomplie. Aujourd'hui en 2013, le Zion Garden implanté localement. De nombreux partenaires financiers nous ont rejoint et se groupent autour de notre projet. Notre démarche emporte chaque année l'adhésion d'un nombre croissant de personnes, artistes, festivaliers & Bagnolais. D'ailleurs c'est grâce à l'investissement de certains via ULULE que nous réalisons cette année de nouveaux aménagements (plage, potager, sanitaires supplémentaires…). Ce projet associatif est et restera gratuit, le seul changement est qu' 1€ sera demandé aux personnes venant sur le site en échange de leur adhésion à l'association "Collectif Boulega". Nous vous rappelons que toute l'équipe du Zion est bénévole et que ce projet ne serait pas sans l'investissement de tous, artistes, public, bénévoles et partenaires, merci à tous.


Mardi 23 Juillet

Programmation de la soirée d'ouverture

Prog dans l'ordre de passage / Start 18h avec: Philosofik Sound

Le concept de Green Friends est d’allier des instrumentaux Roots teintés de sonorités modernes et festives à des textes contemporains, engagés, chantés en français, en arabe, en anglais parfois. Les messages du groupe, chargés d’espoir, puisent leur force dans l’amitié entre ses membres, apportant à la sonorité de la formation de multiples visages issus du vécu et des origines de chacun.

En moins de 2 ans le groupe s'est révélé comme l'un des plus prometteurs de sa génération. Avec déjà plus de 70 concerts à travers la France et l'étranger, l'engouement autour de PAÏAKA ne cesse de s'accroître et promet au groupe un très bel avenir. Né sous une belle étoile, PAÏAKA propose un reggae-roots cuivré, loin des codes et des clichés, teinté de multiples influences et poussé par une irrésistible envie de partage. zion mag’ - 9


ZION GARDEN #3

Soirée d'ouverture

(Découverte ZION 2012) Direction la Jamaïque des années 70 avec les Natty Princess, groupe de Reggae/ Rocksteady dont les trois chanteuses passent du micro à la section cuivre pour le plaisir des yeux et des oreilles : voix harmonisées, thèmes en section et solos de trombone, trompette et saxophone... Au programme: compositions originales, reprises "Reggae Old Style" et des positives vibes ! C''est grâce à ce mélange que les "Natty Princess" s'affirment avec leur propre style musical.

Le groupe est né de la rencontre entre Zeb MCQueen, chanteur Ecossais d’origine Jamaïcaine et Sam Clayton Jr en 2009 au célèbre studio Harry J à Kingston en Jamaïque. Fasciné par sa voix singulière, Sam Clayton propose à Zeb de venir en France rencontrer les musiciens du groupe MCB Band (backing band de Takana Zion sur la tournée de l’album Rasta Government). La rencontre a lieu en 2011 et très vite l’idée de former un groupe se dessine. Zeb et les 5 musiciens du combo se passionent pour le Roots Reggae et la Soul Music des années 70 et c’est dans les productions et les artistes de cette époque que le groupe puisera ses influences. zion mag’ - 11


ZION GARDEN #3

Soirée d'ouverture

Leurs couleurs ils ne les portent pas, ils les jouent ! Sans jamais forcer le trait, LA GRANJA ORCHESTRA distille un reggae authentique et moderne, de la basse à la plume, qui sait prendre l’auditeur par les hanches ! Et la recette semble fonctionner puisque fort de leurs cinq ans d’existence les voilà de retour avec leur nouvel album au titre plus qu’évocateur : WAKE UP !

Le duo Ashkabad rencontre le duo SIDE P pour un live unique "Spécial ZION" avec une idée en tête: Dubber vos oreilles et vous assommer à coup de grosse basses ! Un projet qui a tous les arguments pour vous faire bouger, satisfaisant à la fois les puristes et les amateurs de métissage !

zion mag’ - 13


interview

Réalisée par Wya avec Zigo, batteur de Dub inc

Dub Inc

Plus de 16 ans que le groupe est sur la route. On ne parle plus de passion à ce stade, mais de vocation non ? Quand on a commencé dub inc, on avait 18, 19 ans, notre vie s'est construite sur la route. C'est plus que juste de la passion à ce niveau là parce qu'en plus, notre côté gamin est toujours resté présent, on s'est toujours amusé sur la route. Une idée du nombre de concert au compteur ? Je ne sais pas exactement, on doit pas être loin de 1000. C'est dur à chiffrer, on a un fichier excel qu'on met à jour souvent. C'est beaucoup mais en même temps, je me souviens de quasiment tous les concerts ce qui prouve que chaque concert a son importance et son lot de bons moments. Quel sont vos meilleurs souvenirs de tournée ? C'est impossible à donner, tous les concerts sont importants. Bien sur il y en a qui sont plus anodins mais on a vécu tellement de voyages de fous, de concerts de malade... Il y en a trop pour en filer un. Maintenant j'avoue que les destinations de ces dernières années à l'étranger, nos premiers concerts à St Etienne, à Paris, zion mag’ - 15


interview : dub inc

notre premier Summerjam sur la grande scène ce sont des moments qu'on oublie pas. On a une vie de malade donc on peut pas choisir un petit moment. Le public de vos débuts est-il toujours celui qui vous suit aujourd'hui ? Oui mais maintenant on croise les générations. Nous on a l'impression d'être toujours des ados mais on se rend compte que notre public du début a fait des enfants et qu'ils viennent nous voir avec eux. La scène reggae Stéphanoise fait partie aujourd'hui des plus actives en France, cela doit vous faire plaisir de voir que le relève arrive et s'inspire de vos parcours ? Ouais à fond, ce qui est très bizarre c'est qu'à Saint Etienne, il ne se passe pas grand chose, peu de concerts reggae, jamais de jamaïcains, mais il y a un vivier d'artistes hyper fat. On essaie de discuter de comment relancer ça localement. Pour nous ce serait important qu'il y ait plus d'acteurs locaux pour faire bouger la ville. On a eu l'honneur de passer RUDE BOY STORY au Zion l'année dernière et on a vraiment ressenti dans le film votre envie de rester humain et proche des gens. Pourquoi cette volonté de rester indépendant ? En fait, il n'y a rien qu'on puisse nous offrir qu'on a pas déjà. On n'a jamais voulu faire de la musique pour faire du profit, on voulait faire de la route, zion mag’ - 17


interview : dub inc

voyager, faire de la musique, s'éclater et si on pouvait vivre avec ça, c'était bien. Actuellement, on bouge partout dans le monde plus que si on était avec une major : aller jouer dans certains pays et perdre de l'argent, en tout cas à court terme, on pourrait jamais le faire avec une major. On n'est pas surexposé, ni surmédiatisé donc le public ne se lasse pas de nos chansons au bout d'un mois, après on essaie d'être plus présents sur le net via des vidéos. Notre système nous convient parfaitement, en plus c'est un système qu'on a mis en place petit à petit donc il n'y a rien qui peut nous satisfaire plus que la manière dont on fonctionne actuellement. Vous avez diffusé ce film au cinéma aux 4 coins de la France, c'est assez atypique pour des musiciens de reggae de se retrouver dans une salle de cinéma, non ? Personnellement j'ai un peu accompagné le film pour rencontrer les gens pour en parler. Se voir à l'écran c'est pas vraiment un truc qu'on aime. On savait d'avance que ce serait pas facile à assumer mais comme le sujet est plus l'autoprod que nous, le groupe; le prétexte était là et on trouvait important qu'il y ait un témoignage de ce qu'est la vie d'un groupe indépendant. On se dit que si nous, à l'époque, on avait vu un film d'un groupe comme ça, ça nous aurait encouragé. La phrase qu'on nous disait c'est "faites une maquette et envoyezla à Paris et si une major kiffe, elle pourrait faire quelque chose de votre musique", mais en fait si on avait fait ça, on aurait rien fait. On se dit que c'est bien que les jeunes puissent voir l'exemple d'un groupe qui se bouge et qui s'organise et qui finit dans des Zenith ou à New York. Un nouvel album studio arrive en octobre ("Paradise"), pouvez nous en dire plus ? C'est une suite de tout ce qu'on avait pas eu le temps de faire pour Hors contrôle. Musicalement on avait envie d'inviter d'autres zion mag’ - 19


interview : dub inc

musiciens, des musiciens traditionnels, des cuivres... C'est un mélange d'Afrikya qui est un album plutôt world et Hors contrôle qui est un retour au reggae de nos débuts. C'est du Duc inc à 100% : on mélange les influences, on essaye des trucs, on fait tout nous même parce qu'on aime bien faire tout ensemble, on y a bossé de septembre à fin mars non stop tous les jours, et au final on est bien content du résultat. Merci du temps que vous nous avez accordé. On se voit au ZION GARDEN à Bagnols... ÉCOUTEZ L'ITW COMPLÈTE ICI : http://soundcloud.com/zion-garden

RENCONTRE avec DUB INC le Vendredi 26 juillet à 17h au ZION GARDEN zion mag’ - 21


CHRONIQUE

Encore une année bien remplie pour le groupe Calédonien hyperproductif "Soul Sindikate & Dub Trooper" qui sort déjà son 4ème album "Supa Green". Après avoir obtenu une belle troisième place aux Victoires du Reggae 2013 dans la catégorie "album roots de l'année" juste derrière Groundation et SOJA, après nous avoir régalé avec leur précédent album "Kingston Nouméa" enregistré en Jamaïque, ils reviennent avec un superbe opus de 17 titres très diversifiés. On les retrouve dans un registre résolument Roots et Soul mais les Néo-Calédoniens n'ont pas pour autant laissé de côté leurs influences Dub qui ont marqué leur début. On passe de "lovesongs" très douces à des morceaux plus énergiques et rythmés, aux couleurs plus sombres dont les paroles engagées nous portent à la réflexion. Le titre "Brand new world", axé reggaeroots, donne une vision nouvelle et une prise de conscience sur ce qui nous entoure. Des titres tels que "Elements" (un bon gros dub!) ou "Sorry sir", dégagent positivité et foi en l’avenir et même en l’être humain sur notre planète! Ce nouvel album, très sincère et plein de bonnes vibes, signe une nouvelle étape dans leur carrière!

" Supa Green "

La sortie est prévue le 15 septembre 2013 dans les bacs français sous le label Patch Work Production, ruezvous dessus sans hésiter ! zion mag’ - 23


RDEN Le ZION GA tions en compila vous offre 2 IT ! ENT GRATU M E G R A H C TELE

Pour écouter FLASH le QR :

Pour télécharger le PACK MP3: ziongarden.free.fr/ZionReggaeParty1.zip

Pour écouter FLASH le QR :

Pour télécharger le PACK MP3 : patchworkproduction.fr/PWS4.zip Découvrez les compilations sur CD1D.com "Télécharger c'est découvrir, Acheter c'est soutenir !"


Zoom

Avec comme lead vocal David Gallego MC vétéran et MC lead vocal, ex Hypnotik Gang dans les années 90, Moshe Ben Israel choeurs et arrangements, et Selecta Ichoua. Notre leitmotiv : chanter notre amour infini pour Hashem en réponse à sa miséricorde infinie sur du reggae new roots et du jamaican ska et du rocksteady. Depuis très longtemps il existe une fusion entre les musiques juives caribéennes et africaines. Le mouvement reggae et Hassidout naquit à Brooklyn instigué par des élèves du Ohel tels Describe et Matisyahu, qui cultivent la fusion entre la Hassidout et le reggae dont sur le fond l‘essentiel du message des jamaicains est l'amour et la reconnaissance envers l'Eternel et Hashem Guidance. Les Rastas se réclament descendants d‘esclaves Ethiopiens amenés en Jamaïque par les Anglais et descendants de l‘union du Roi Salomon fils de David et roi du royaume de Judah dont le lion est l‘emblème des Rastas accompagné du Maguen David. Haile Selassie est descendant direct de cette union puisque il est le descendant direct de Menelik 1er fils de la Reine de Sabba et du Roi Salomon que son nom soit béni. Ainsi se réclament-ils une tribu d‘Israel et pratiquent le Shabatt et la Nida pureté familiale. Notre but en tant que seul groupe de Reggae Habad en France alors qu‘ils sont légion a Brooklyn et en Israel... Nous voulons faire passer et propager auprès de tous par une musique : LE REGGAE Contact: Maschiah Records - 06 28 97 31 27 www.davidgallegoexperience.com zion mag’ - 25


CHRONIQUE

Par Lénie Nataf pour REGGAE.FR

"Deep Rockers Back A Yard" Naâman, ou comment la Révélation de l'Année 2012 aux dernières Victoires du Reggae transforme l'essai en 2013 ! On avait découvert son flow et son énergie contagieuse l'année dernière à l'occasion de la sortie de sa mixtape "Deep Rockers", avec le beatmaker Fatbabs au contrôle des riddims et remixs. Le combo a ensuite écumé les scènes en mode sound system et un plus large public français s'est rendu compte de sa capacité à retourner les foules au Reggae Sun Ska. Après une année de folie, Naâman décide l'hiver dernier de prendre le large, de voyager aux Iles Vierges et en Jamaïque. Soulbeats Records lui propose alors d'en profiter pour enregistrer un album studio à Harry J, Kingston. L'occasion était trop belle et il y est bien sûr alors rejoint par son acolyte Fatbabs. Le fruit de cette expérience est ainsi contenu dans un opus très bon et très attendu: "Deep Rockers Back A Yard". Y ont collaboré les bons musiciens et choristes du groupe Young Kha, qui back Naâman en tournée, et des légendes telles Daniel "Axeman" Thompson à la basse, Sly Dunbar à la batterie, ou encore Dalton Browne à la guitare, eux-mêmes parfois à l'origine de certains riddims déjà présents sur la mixtape "Deep Rockers"… "Deep Rockers Back A Yard" est incontestablement l'une des réussites de la vague crossover qui fait fureur dans l'hexagone actuellement. Retrouvez la chronique complète sur Reggae.fr ! zion mag’ - 26


CHRONIQUE

Par Sacha Grondeau pour REGGAE.FR

" Moment Idéal " On reçoit des albums comme "Moment Idéal" une fois tous les dix ans. Douze titres éclectiques, tous produits avec passion, sincérité, inspiration mais surtout avec un professionnalisme et une qualité rares. Il a fallu du temps, des allers / retours à Kingston, des centaines d’heures de travail en studio, de la sueur aussi, des doutes parfois, et des litres d’encre pour trouver les mots justes à poser sur les riddims composés avec la maîtrise clinique de Clive Hunt. Les fans et les soutiens de Yaniss ont attendu longtemps depuis "Yon pa Yon" et le désormais classique "La Caraïbe". Il y a eu bien quelques morceaux de qualité et l’expérience "Legalize Hits" pour patienter, mais on rongeait notre frein en attendant le retour de Yaniss dans les bacs. Plus c’est long, plus c’est bon dit l’adage populaire, dans le cas de "Moment Idéal", l’attente fut conséquente et le résultat final justifie nos espoirs. Il y a d’abord ce nouvel hymne reggae, "Rouge, Jaune, Vert" qui s’installe directement comme un anthem francophone… "Moment idéal" est vrai bijou musical destiné à réchauffer les cœurs, à enflammer les dancefloors, à partager une vraie et belle vibe : celle du reggae. Indispensable ! Retrouvez la chronique complète sur Reggae.fr ! zion mag’ - 27


ZION GARDEN 2012

Zion Mag' - 28


ZION GARDEN 2012

zion mag’ - 29


CHRONIQUE

LE COUP COEUR STUDIO ONE PAR DOCTOR BUD

U BROWN meets THE GRINDERS pour l'album "Let's Keep On Jammin " sortie le 6 mai 2013 HUFORD BROWN né le 8 juin 1956 est plus connu sous le nom de scène de U BROWN 'dj/toaster' des années 70' 80'avec une vingtaine d'albums/compilations à son actif. Il intègre le HI-FI System du célèbre King Tubby pour remplacer U-Roy en 1975 après avoir commencer dans le Silver Bullet Sound System dans les années 70', et de 1976 à 1984 il enregistre pas moins de 12 albums. Il nous revient avec un tout nouvel opus en collaboration avec U-Man et Chalice Cooper alias The Grinders du label français Down The Bush Records. Let's Keep On Jammin C'est 12 titres teintés par des moments de dub, de ska et la présence de Ranking Joe sur le morceau "Legalize De Herb". Voila un retour aux racines de ces années reggae roots que l'on envie tant. L'album pour voyager cet été, a écouter fort !!!!

Studio one since 2002

en direct tous les jeudis 21h-23h 102.5 & 90.3 FM (depts 30.13.84.34) sur le Net : www.raje.fr & www.studio1lemission.fr la Webradio 24h24 - 7j7 www.studio1lemission.fr zion mag’ - 31


Zoom

Le groupe est issu de la rencontre de musiciens européens au fameux "Studio Eaunes" en novembre 2007. Avec sa musique colorée, le Monkey Tree propose un voyage atemporel et initiatique à la rencontre des fondements de la musique. Le groove de ces singes est agréablement agrémenté de sons cuivrés et de rythmes chaloupés. C’est une vraie immersion dans une musique reggae pensée comme du jazz, avec une grande place pour l’improvisation (Reggae Fruit/Free). Multi-facette est le terme caractérisant le mieux l'ambiance et les compositions de cette formation musicale aux influences nombreuses (ragtime, jazz brass bands, ska primitif des années 50, rythm & blues). CONCERT le Mercredi 24 Juillet à 18h au ZION GARDEN !

Depuis la sortie de son 1er EP "Selon ma nature" en octobre 2012, le groupe Wailing Photo: Lionel Faure Trees s’impose comme une référence locale. Les 7 musiciens originaires de la région lyonnaise partagent un amour commun pour le live et comptent le faire savoir ! Ils ont d’ailleurs déjà assuré les premières parties d’artistes d'envergures tels que Groundation, Tiken Jah Fakoly, Dub Incorporation, Kymani Marley, Abyssinians, Biga Ranx, pour ne citer qu'eux ! En l'espace de seulement une année d’expérience de la scène, le groupe a su trouver sa place avec un son qui lui est propre et détient déjà un palmarès de concerts impressionnant pour un si jeune groupe. CONCERT le Samedi 27 Juillet à 18h au ZION GARDEN ! zion mag’ - 33


interview

Interview et traduction par S.Koyah.C

Honneur aux femmes avec ZEMA. Considérée comme une instrumentiste talentueuse (piano, guitare), elle a, soit joué soit enregistré pour de nombreux grands noms du reggae tels que : Alton Ellis, Ras Michael, Carlton Livinsgston, Joe Higgs... Avec cette solide expérience elle se tourne vers une carrière solo avec succès. Aujourd'hui, elle en est à son 7ème opus, enregistré au Harry J studio avec une pléiade de stars du reggae comme Horsemouth, Dean Frazer, Dalton Brown, Sticky Thomson, The Gladiators... Peux-tu te présenter en quelques mots ? "Blessed love". Mon nom est Zema, je suis artiste de Reggae Roots, musicienne, auteur, interprète, concentrée sur un message musical conscient et spirituel. Comment as-tu choisis ton nom d'artiste, Zema et a t-il une signification ? Zema (prononcé ZAY - MAH) veut dire mélodie en Amharic. Melody est le nom qui m'a été donné mais il y a beaucoup de noms dans le Reggae avec Melody (Melody Beacher, Singing Melody, Courtney Melody, Marquis Melody, etc.) et pour éviter la confusion, il m'a été suggéré d'utiliser un nom africain. J'ai demandé à un frère éthiopien zion mag’ - 34


interview

comment se disait Melody en Amharic, il m'a donné une juste traduction et c'était Zema. J'ai utilisé ce nouveau nom pour un nouveau commencement. Depuis, j'ai laissé de côté les claviers et j'ai plus mis en avant ma carrière de chanteuse. Est-ce un chemin difficile d'être une femme dans le Reggae ? C'est TRES difficile, à plusieurs niveaux, d'être une femme dans le Reggae. De mon expérience, tu dois être deux fois plus talentueuse pour obtenir peu. Cela s'est un petit peu amélioré toutes ces années. Tu peux être l'artiste la plus talentueuse en dehors de Jamaïque, tu n'obtiendras jamais le même soutien de la part d'un label ou d'un tourneur en comparaison à un homme. Pour une grande part, cela te donne l'impression que les femmes sont inexistantes dans le Reggae. A ce jour, combien d'albums as-tu réalisé et avec qui ? J'ai réalisé six albums et je travaille sur le septième. J'ai eu le privilège de travailler avec quelques uns des artistes de Reggae les plus talentueux de la planète. En plus des Gladiators j'ai travaillé avec Sly and Robbie, Ras Michael, Leroy Sibbles, Dean Frazer, members of the original Twinkle Brothers, Horsemouth, Yabby You, Abijah, Scientist, Dalton Brownie, David Madden, Sticky, Skully, Bagga Walker, Bowie, Ansel Collins, Sylvan Morris et bien d'autres. J’ai tant appris avec chacun d'eux ! Tu as enregistré avec les meilleurs. Etait-ce facile de travailler et avais-tu "la pression" ? La plupart du temps, c'était très bon. Ils sont tous professionnels et en tant que tels ils savent que si la vibe n'est pas bonne, la musique ne le sera pas non plus. Ils ont leur nom sur l'album. Je dirais qu'être une femme dans un monde d'hommes est d'un grand bénéfice si tu es une bonne musicienne, tu obtiens le respect sur ce plan. Retrouvez l'interview complète sur onedropmagazine.com zion mag’ - 35


zoom

Les racines du roots reggae Bruno Blum continue à dénicher les fabuleux et introuvables enregistrements fondateurs de la musique jamaïcaine, qu'il explique en détail dans des livrets rigoureux, très complets - et en français. Après un double CD consacré à l'excellent mento jamaïcain originel, puis un autre au fabuleux rhythm and blues jamaïcain des années 50, il publie deux nouveaux coffrets. Le premier "Jamaica Folk - Trance - Possession" est consacré aux racines du Rastafari, c'est à dire aux vraies musiques mystiques revivalistes jamaïcaines héritées en droite ligne des temps de l'esclavage. Ces documents remontent jusqu'à 1939 (les premiers enregistrements jamais réalisés en Jamaïque) avec les plus anciens rituels rastas conservés (1954), des musiques de transe et autres chansons (Louise Bennett, Count Ossie, Edric Connor, etc.) : l'authentique bande son perchée de l'adolescence de Bob Marley à Trench Town, vraiment étonnant. Le deuxième, "Roots of Ska 1942-1962" mélange des morceaux américains et jamaïcains. Tous irrésistibles, ils démontrent comment le ska est dérivé du rhythm and blues, avec la version originale de "My Boy Lollipop" par exemple. Les vrais tubes du dancehall jamaïcain foundation, avec un super son et tous les détails. À DÉCOUVRIR !

zion mag’ - 38


zion mag’ - 40


Zoom

Chanteur/Dj du Sound System "Life & Creation". Actif dans l'est ainsi que le reste de la France... Don Valdes balance et transmet aux massives du reggae, hip hop et d'ailleurs un message positif et des vibes militantes. Armé de sa simplicité, il chante sa vision du monde pour faire bouger les foules et rester éveillé et conscient... A retrouver sur : donvaldes.bandcamp.com et www.jamendo.com/fr/artist/350774/don-valdes CONCERT le Mercredi 24 Juillet à 15h au ZION GARDEN ! BD : Bruno Blum

zion mag’ - 41


MERCI À TOUS NOS PARTENAIRES

De nombreuses personnes et entreprises soutiennent notre démarche associative par des dons, des prêts de matériel ou des financements. Sans elles, le Zion Garden ne pourrait exister. Tous les bénévoles remercient particulièrement : Monti sport 2000, Pierre Coulange jardinerie, villes de Codolet et de Laudun, TV Sud magazine, Joris Loyé, menuiserie Chiaramonte, les jardins de Gaïa, Régis location, Wallgreen, Val de Cèze bois, Weldom, Piscine Installation, Géco Ingénierie, Vins sur Cèze, Ville de Codolet, PPME, Société ELCEVERE, Société Grief, Netto, Allianz JP Mas, Conseil Général du Gard, illys PoulpFiction, Géa Matériaux, Société Berlidon, Idéacorp, Fanz Yo, Ville d'Orsan,... …. tous les annonceurs de ce magazine, …. et tous les commerçants qui nous aident à le distribuer !

zion mag’ - 42


zion mag’ - 43


partenaires

zion mag’ - 44


zion mag’ - 45


un peu de lecture...

" La Génération H a enfin son roman. Faites tourner. "

LE ROMAN : Sacha, Jo et leurs amis appartiennent à la Génération H. Amateurs de skunk, de double zéro, de pollen, de charasse ou d’aya, ils passent leurs journées à fumer des deux ou trois-feuilles, à tirer des bangs, à se faire tourner des shiloms et des pipes en tout genre. Un été au milieu des années 90, la petite bande part sur la route explorer toutes les facettes d’un nouveau style de vie alternatif qui s’offre à elle dans un road trip haschisché et musical. Allant de festivals underground en free parties, de sound systems en soirées improbables pour bons beaufs de base, ils parcourent une France enfumée traversée par un vent de liberté qui balaie tout sur son passage...

L’AUTEUR : Maître de Conférences, géographe à l'Université AixMarseille, globe-trotter, Alexandre Grondeau écrit depuis son plus jeune âge. Inspiré par Jim Harrison, LouisFerdinand Céline, José Saramago, Isaac Asimov ou encore Georges Orwell, il est passionné par les mouvements underground et par la contre-culture. Depuis plus de 10 ans, il est par ailleurs critique musical, spécialiste des musiques jamaïcaines et écrivain. Pangée, son premier roman, est paru en 2012. Génération H est son second roman. Rencontre avec l'auteur et dédicace du roman le jeudi 25 et le samedi 27 à 16H au ZION GARDEN Photo : ©Carole Moreau

zion mag’ - 47


ZION d'hiver 2013

Zion Mag' - 49


1

mo t s c ro i s é s

2 3 4 6

5 7

8

9

10

Solution1 des mots croisés / Zion Mag' #2 2

3 4 6

5

7

8

9

10

Verticalement : 1.   Rythme de percussion imitant les battements du coeur 2.   La société, le système 3.   Jeu national en Jamaïque 4.   Sont célèbres dans l'imaginaire collectif pour ses plages paradisiaques mais aussi pour ses manifestations festives, récréatives et politiques 5.   Le paradis 7.   Le feu 10.   Se dit d'un spectacle, en général d'avant garde, présenté en marge d'un programme officiel

Horizontalement : 6.   Va-nu-pieds, débrouillard 8.   Réunion où les rastas chantent, dansent, jouent de la musique et lisent des passages de la bible 9.   Troisième ville la plus importante par sa population, en Jamaïque zion mag’ - 51


8

4

8

9

S U D O KU

2

6 7 3 5 1 7 6 4 6 1 8 2 8 7 9 4 5 6 2 6 3 2 4

9

1

5 3

4

5

3 5 8 7 9 1 3 6 5 1

6 8 4 6 5 2 7 3

9

2

7 8 3

6

8

8 9 7 1

5 9 9 3 4 8 7 2

2 7 1 4

1 8 6 5 7 4 3 1

9 4 3 5

2

zion mag’ - 53


recette

• •

Photo : Alizé Lietaer

1.

2. 3. 4. 5.

• •

Ingrédients (Pour 8 personnes) 1 kg de haricots aux yeux noirs Aromates de saison (thym, origan, romarin...) 5 gousses d'ail 2 verres d'huile

Préparation Faire tremper les haricots pendant 3 minutes dans l'eau tiède. Les brasser vigoureusement des deux mains. Laver les haricots dans plusieurs eaux. Toutes les pellicules remontées à la surface doivent être éliminées. Laisser les grains blanchis reposer dans l'eau pendant 3 heures. Mixer les haricots, les aromates et l'ail afin d'obtenir une pâte légèrement granuleuse. Mettre le tout dans un saladier, verser 1/2 verre d'eau, mélanger et laisser reposer une heure. Faire chauffer l'huile dans une poêle et y déposer à l'aide d'une cuillère à soupe une boule de votre préparation. Retourner l'accras, la cuisson est très rapide.Les égoutter et servir. Régalez-vous !

zion mag’ - 54

Recette par Ras Tatouille zayann@live.fr


Zion Mag' #3  

Zion Mag' #3 Le magazine du Zion Garden l'autre festival reggae de Bagnols sur Cèze (sorte de OFF du Garance Reggae Festival) De l'actu ro...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you