Issuu on Google+

COLLECTIF 2011

2011 COLLECTIVE


Illustration en couverture Cover Illustration Illustrations pages 6, 7, 12, 21, 22, 23, 30 Isabelle Arsenault Design graphique Graphic Design Atelier nac ateliernac.ca Impression Printing Imprimerie F. L. Chicoine chicoine.ca Distribution Nous remercions Adbase pour leur collaboration dans la distribution du Collectif 2011 aux États-Unis et au Canada (hors Québec) · We wish to thank Adbase for their collaboration with the distribution of the 2011 Collective in the USA and Canada (outside Quebec) adbase.com

Produit par Produced by · Illustration Québec 372, Sainte-Catherine Ouest, espace 123 Montréal (Québec) h3b 1a2 Canada · 514 522-2040 1 888 522-2040 info@illustrationquebec.com www.illustrationquebec.com

Toute reproduction ou adaptation, totale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, est interdite sans le consentement écrit d’Illustration Québec ou des artistes concernés. · No part of this 2011 Collective may be reproduced or adapted without the prior written authorization of Illustration Quebec or the artists.

isbn 978-2-922021-19-6


COLLECTIF 2011

2011 COLLECTIVE

4 En couverture Cover

6 Mot du président A word from the President

8 Édito Editorial

12 Membres honoraires Honorary Members

22 Code d’éthique Code of Ethics

30 Collectif 2011 2011 Collective

83 Index Listing


isabelle arsenault · UN DERNIER MORCEAU 


F

E

En couverture

cover

Isabelle Arsenault Isabelle Arsenault est une illustratrice formée en Design graphique à l’Université du Québec à Montréal (2001). Dès la fin de ses études, elle se fait remarquer par son travail primé à plusieurs reprises lors de concours internationaux. Elle collabore par la suite à différents magazines au Canada et aux États-Unis. En 2004, elle illustre son premier livre pour enfants qui remportera l’année suivante le prestigieux Prix du Gouverneur général dans la catégorie littérature jeunesse de langue française – illustration. Sa passion pour les livres illustrés la mènera par la suite à s’orienter davantage dans cette voie. Isabelle aime travailler de façon intuitive, s’inspirant des projets qu’on lui propose pour établir son approche. À la manière d’un chef d’orchestre, elle sait accorder les différents médiums tels que gouache, aquarelle, crayons, collage et encre afin de créer des images surprenantes et harmonieuses. Son style est empreint de sensibilité et d’intelligence. Il accroche autant le regard du jeune public que celui des plus âgés qui eux, pourront y percevoir parfois un deuxième niveau de lecture. Isabelle Arsenault travaille et vit à Montréal.

Isabelle Arsenault is an illustrator who obtained her training in Graphic Design at the Université du Québec à Montréal (2001). As soon as she completed her studies, Isabelle began to garner attention for her work, which was awarded prizes several times during international competitions. She later contributed to different magazines in Canada and the United States. In 2004, Isabelle illustrated her first children’s book, for which she received the prestigious Governor General’s Award for Children’s Literature in French (Illustration). Her passion for illustrated books has led her more and more to continue pursuing this path. Isabelle, who enjoys working intuitively, adopts an approach to her work that is inspired by the projects she is given. In the style of a conductor, she knows how to “tune” different mediums, such as gouache, watercolours, pencils, collage, and ink, in order to create surprising and harmonious images. Her style is infused with sensitivity and intelligence. It attracts the attention of the young as much as that of older people, who can sometimes have a more in-depth understanding of it. Isabelle Arsenault lives and works in Montreal.

5


F

Mot du president

Vincent Gagnon

J’ai composé des mosaïques à Pompéi, peint des temples en Mongolie et immortalisé les plus grands rois du monde.

« Qui sait, cela doit bien faire une quinzaine de milliers d’années, et c’est là mon tout premier souvenir. J’avais longtemps observé ces créatures qui m’entouraient et j’ai soudainement été envahie par le besoin de représenter le grand aurochs sur la paroi d’une caverne tranquille. À main nue avec de l’argile et du charbon, je n’oublierai jamais l’euphorie créative que m’a procurée ce moment. J’avais laissé ma marque. De part et d’autre, à travers siècles et continents, je me suis promenée, dessinant sur des papyrus et des parchemins. J’ai composé des mosaïques à Pompéi, peint des temples en Mongolie et immortalisé les plus grands rois du monde. Curieuse de nature, j’ai découvert la gravure. Plus tard, dans un monastère niché sur un roc escarpé, je me suis penchée sur un lutrin où j’ai enluminé des écrits divins à la lumière dansante d’une bougie. Sans relâche, j’ai donné naissance à la beauté dans la patience et la dévotion. Et puis un jour, tout a basculé, j’ai eu la vive impression que mon existence ne serait plus jamais la même, qu’elle se multipliait. J’ai été l’amante et la veuve des plus grands texte de l’humanité.

Aujourd’hui je suis tous ces artisans, extracteurs de la beauté du quotidien, qui forgent, à même la culture populaire, des images uniques dans la mémoire collective. Immobile ou animée, je suis le héros anonyme des lectures de vos enfants, l’architecte de vos communications visuelles, le condiment de la presse écrite, le papier peint de vos villes, le costume trois-pièces de vos consommations hâtives et que sais-je encore. Je me reflète dans votre iris du matin au soir depuis votre naissance. Je m’appelle illustration. » Et ici, on nous appelle Illustration Québec. J’espère que ce Collectif 2011 saura vous plaire.

Vincent Gagnon (Vigg) Président d’Illustration Québec


E

A word from the president

I created mosaics in Pompeii, painted temples in Mongolia, and immortalized the great kings of the world.

“Who knows, it must have been about 15,000 years ago, and this is my very first memory. For a long time, I had observed the creatures that surrounded me, and was suddenly overcome with the urge to depict the great aurochs on the inside wall of a quiet cave. I used charcoal and clay with my bare hands. I will never forget the creative bliss that moment brought me. I had left my mark. I travelled through centuries and across continents, drawing on papyrus and parchment scrolls. I created mosaics in Pompeii, painted temples in Mongolia, and immortalized the great kings of the world. Curious by nature, I discovered engraving. Later, in a monastery perched over a steep cliff, I hunched over a lectern illuminating divine writings to the dancing flame of a candle. Relentlessly, I gave birth to beauty , with patience and devotion. And then, one day, things started moving much faster, and I had the distinct impression that my existence would never be the same, that it was multiplying. I have been the lover and widow of the greatest texts of humanity.

Today, I am all these craftspeople and extractors of everyday beauty who forge, within popular culture, unique images in our collective memory. Still or animated, I am the anonymous hero of your children’s books, the architect of visual communication, the seasoning of the written press, the wallpaper of your cities, the threepiece suit of your hasty purchases, and what have you. I have been reflecting in your iris from morning till night since your birth. They call me illustration.� And here we are called Illustration Quebec. I hope you will enjoy this 2011 Collective.

Vincent Gagnon (Vigg) President, Illustration QuEbec

7


John Stewart 路 Warsaw Letter


F

ÉdITOrial · par John W. Stewart · MEMBRE HONORAIRE

Au milieu d’un orage Il semble que la préoccupation de voir et de penser à ce que nous voyons a cédé la place à celle d’être constamment aux aguets des indicateurs sociaux de la réputation et du statut.

Lorsque l’on me demande de me prononcer sur l’avenir du métier d’illustrateur, j’avoue que je perçois quelques problèmes à l’horizon. En réalité, je ne dirai pas que l’orage s’approche, mais plutôt que nous en sommes au beau milieu en ce moment. La pratique de l’illustration et les relations entre illustrateurs et clients sont en perpétuelle mutation. La dernière décennie a connu des changements plus profonds que les précédentes. De nouveaux supports de diffusion et de distribution des œuvres se sont ajoutés aux nouvelles méthodes visant à produire les pièces d’illustration, ainsi qu’à leurs méthodes de diffusion. En outre, une nouvelle donne est apparue dans laquelle un grand nombre d’œuvres produites au cours des décennies et des périodes précédentes est facilement réutilisable. Donc, non seulement les illustrateurs concourentils avec d’autres spécialistes, mais leurs pièces rivalisent à la fois avec leurs propres pièces et celles d’autres artistes produites antérieurement, ainsi qu’avec d’autres thématiques qui ont pu être utilisées à de nombreuses fins par le passé. Il s’agit, par exemple, du cas des œuvres d’art. Les attentes des directeurs artistiques et des clients ont été altérées par cette nouvelle situation. Souvent, les clients s’attendent de voir à l’avance le produit final qui leur sera remis. De plus en plus, plusieurs clients jugent démodé le processus d’attendre qu’un croquis soit réalisé avant de voir le produit fini lorsqu’ils commandent une œuvre originale. Les clients qui n’ont pas l’habitude des méthodes de travail traditionnelles artistiques se sentent désemparés lorsqu’ils doivent s’armer de patience avant d’apprécier le résultat du processus. Le numérique, grâce à sa facilité de diffusion, a aussi modifié notre secteur. Une autre mise au point résultant des changements opérés dans le domaine des sup-

ports numériques explique la préférence pour les moyens vectoriels au détriment des méthodes de production d’œuvres en mode point. Puisque les supports vectoriels évoluent et peuvent être reproduits sur toutes les échelles à partir du même document, ils sont plus faciles à utiliser sur toutes les plateformes auxquelles il peut s’avérer nécessaire d’adapter une pièce spécifique. Un tel processus peut également susciter une thématique simplifiée et facile à déchiffrer dans des conditions ambiantes à basse résolution, comme c’est le cas avec la Toile (le Web). La situation qui prévaut au sein des acteurs de la communication, et en particulier des illustrateurs et des photographes, constitue une image-miroir de ce qui se passe dans la société en général. Les pays qui connaissent une polarisation des revenus entre riches et pauvres, accompagnée d’une réduction de la classe moyenne, sont confrontés au même type de polarisation pour ce qui est de la pratique de développement des images et des œuvres artistiques mis à la disposition du public. Un nombre restreint d’artistes, ainsi que leur réputation, prospèrent alors que la majorité de leurs collègues sont relégués aux oubliettes. Pour chaque artiste, l’enjeu consiste désormais à effectuer une évaluation et une analyse de haut niveau de ses œuvres sur la base d’indicateurs sociaux, plutôt que sur la qualité évidente de ces œuvres, s’il tient à se distinguer du lot général des artistes. Il semble que la préoccupation de voir et de penser à ce que nous voyons a cédé la place à celle d’être constamment aux aguets des indicateurs sociaux de la réputation et du statut. Cependant, malgré cette situation, certaines personnes tenaces continuent à faire ce qu’elles aiment. Cette passion sera, à tout le moins, ce qui maintiendra la flamme jusqu’à ce qu’un nouveau climat s’instaure.

9


E

EdITOrial · by JOHN W. STEWART · HONORARY MEMBER

In the eye of a storm It is as though seeing, and thinking about what we see, has given way to watching out for social indicators of reputation and status.

When asked about what I feel will be the future of the practice of illustration I must say that I see some problems on the horizon. Actually rather than an approaching storm I think we’re in the middle of it. There have always been changes in the way illustration has been done and in communication between illustrators and their clients. In the last ten years we have seen greater changes than in preceding decades. To new methods of producing illustration as well as methods of sending and reproducing illustrations have been added new media of transmission and distribution of the work. As well a situation has developed where a large amount of work done in previous decades and periods is available for easy re-use. So illustrators don’t only compete with other practitioners but with work that has been done in almost every previous period by themselves as well as by others and also with other imagery that may have been done for any number of uses in the past, for example, fine art. The expectations of art directors and clients have been corrupted by this development. Clients often expect to see ahead of time what they’ll be getting. The concept of commissioning new work and going through the process of sketches before seeing a final result is becoming outmoded for many clients. Clients unaccustomed to traditional way of working with artists feel insecure when they must wait and to see the result of the process. The advent of digital means of production, with its ease of transmission, has also transformed our territory. Another development resulting from digital media is a preference for vectorial rather than bitmapped means of producing work. Because vector media is scalable, can be reproduced at any scale from the same document, it is better suited for use across all the platforms that a given piece may be applied to. This may also result in a tendency to prefer

simper imagery that will read well in lowresolution environments like the web. What is happening in the milieu of people who work in communications, especially illustrators and also photographers is a mirror image of what is taking place in society as a whole. Where is a polarization of income between the rich and the poor in society with a shrinking middle-class there is a similar polarization in the practice of making images and art for use by society. A small number of artists and the reputations of those artists are prospering while the majority of practitioners languish. The game becomes one of militating for and enforcing an upscale evaluation and appreciation of one’s work through social means rather than by self-evident quality of the work in order to distinguish one’s work from the general run of artists. It is as though seeing, and thinking about what we see, has given way to watching out for social indicators of reputation and status. Yet through all of this some hard-headed individuals persist in doing what they love to do. That if anything will be what keeps the flame alive until a new atmosphere develops.


F

À propos de / About

E

JOHN W. STEWART

Illustrateur polyvalent, son travail couvre tous les aspects du métier. Il a travaillé pour les plus prestigieuses revues américaines et ses illustrations ont été sélectionnées pour de nombreuses expositions majeures. En 1984, il se joint à Illustration Québec, où il siège au comité exécutif durant sept mandats. Il a remporté plusieurs prix et mentions et son travail a été présenté dans le Communication Arts Illustration Annual et dans le cadre de l’exposition annuelle de la Society of Illustrators de New York.

A versatile illustrator, his work spans all aspects of his profession. He has worked for the most prestigious American magazines and his illustrations have been selected for numerous major exhibitions. In 1984 he joined Illustration Québec and has served on its executive committee for seven terms. He has received several awards and citations and his work has found place in Communication Arts Illustration Annual and at the annual exhibition of the Society of Illustrators of New York.

11


IlLUSTRATION QUÉBEC

Membres honoraires Honorary Members


F

E

Fredéric Back

Illustrateur, décorateur et maquettiste pour les émissions culturelles de la Société Radio-Canada, il est de plus réalisateur de films d’animation. Il est en outre un écologiste convaincu, et ses oeuvres suggèrent une harmonie possible entre l’homme et la nature. Elles sont largement diffusées en milieu scolaire et auprès des organismes de protection de l’environnement. Il a obtenu de nombreux prix nationaux et internationaux pour ses courts métrages d’animation.

An illustrator, set decorator and model maker for cultural shows of the Canadian Broadcasting Corporation, he is also a maker of animated films. He is a strong advocate of the environment, and his work, which is widely distributed in schools and to environmental protection agencies, suggests the possibility of harmony between man and nature. His short films have earned him numerous national and international honours.

13


F

E

Antoine Dumas

D’abord designer publicitaire, Antoine Dumas poursuit un stage de perfectionne­ ment à San Francisco. Il participe à la fondation du programme de Communication graphique de l’École des Arts visuels de l’Université Laval. Dès 1960, il expose périodiquement à Québec, à Montréal et à Toronto, puis à New-York en 1975. Dumas est principalement connu comme peintre et auteur de sérigraphies. Il est également créateur de murales et de timbres pour Postes Canada. Il est membre de l’Académie royale des Arts du Canada.

First working as an advertising designer, Antoine Dumas went to San Francisco for further training. He took part in the creation of the Graphic Communication program at l’École des Arts visuels of the Université Laval. Since 1960, Dumas’ work has been exhibited in Quebec City, Montreal, Toronto and then in New York in 1975. Dumas is mostly known for his paintings and silkscreen prints but his work also includes murals and stamps for Canada Post Corporation. He is also a member of the Royal Canadian Academy of Arts.


F

E

Suzanne Duranceau

Après avoir étudié la peinture et la gravure à l’école des beaux-arts de Montréal, elle travaille quelques années en animation à l’Office national du film du Canada, où elle découvre l’illustration. Illustratrice à la pige depuis maintenant plus de trente ans, la qualité de son travail est appréciée internationalement, comme en témoigne une longue liste de prix. Elle a contribué à la naissance d’Illustration Québec et en a assuré la présidence de 1982 à 1985.

Having studied painting and engraving at the Montreal School of Fine Arts, she worked for several years in animation at the National Film Board of Canada, where she discovered illustration. A freelance illustrator for more than thirty years now, the quality of her work is internationally appreciated, as demonstrated by the many awards she has received. She contributed to the founding of Illustration Québec and served as its president from 1982 to 1985.

15


F

E

Vittorio Fiorucci

L’art, l’humour et l’engagement, voilà trois façons pour Vittorio d’être au service de son sujet. Que ce soit comme photographe, bédéiste ou affichiste, Vittorio trouve le ton juste et lui insuffle la dose nécessaire d’humour, de drame ou d’intelligence. Dans la photographie, la lumière découpe la forme; dans la bande dessinée, l’humour est acéré; dans l’affiche, la couleur est souveraine; et partout, partout, la ligne est sûre et juste. Vittorio, c’est un art qui a du punch! Il nous quitta à l’été 2008.

Art, humour and involvement, are three ways for Vittorio to serve his subject, because whether as a photographer, cartoonist or poster artist, he finds the right tone and injects just the right dose of humour, drama or intelligence. In his photography, light defines form, in his comic strips, the humour is biting, and in his posters, colour is king, but everywhere, his line is sure and true. Vittorio means art with punch! He left us in the summer of 2008.


F

E

Michèle Lemieux

Auteure, illustratrice, et cinéaste d’animation, elle a largement contribué à faire connaître l’illustration québécoise à l’étranger, en particulier avec ses publications en Europe et aux ÉtatsUnis. Elle a illustré près d’une vingtaine d’ouvrages, dont plusieurs qu’elle a également écrits. Ses livres ont été traduits dans dix-sept langues et elle a remporté un nombre important de prix internationaux, entre autres, le Bologna Ragazzi Award pour son livre Nuit d’orage et l’Ours de Cristal au Festival international du film de Berlin pour le court métrage du même titre. Elle est professeure à l’École de design de l‘UQAM depuis 1989.

Author, illustrator, and animation filmmaker, she has been instrumental in getting Quebec illustration known outside Canada, particularly with her publications in Europe and the United-States. She has illustrated almost 20 books, many of which she also wrote. Her books have been translated in 17 languages and she has been awarded numerous international prizes, among which are the Bologna Ragazzi Award for her book Nuit d’orage and a Crystal Bear at the Berlin International Film Festival for her short film of the same title. She has been a professor at UQAM’s School of Design (École de design) since 1989.

17


F

E

Richard Parent

Richard Parent est né le 2 juillet 1958 à Montréal. Il étudie le graphisme publicitaire avant de participer aux premiers pas d’Illustration Québec – l’Association des illustrateurs du Québec. Il s’exile pendant trois ans à Londres (1985-1988), où il collabore avec diverses publications et maisons d’édition. À son retour, il travaille étroitement avec les Presses de l’Université McGill. En 1990, le magazine B.A.T. lui consacre une entrevue et le considère comme l’un des cent meilleurs illustrateurs du monde. La maladie l’emporte le 5 août 1993.

Richard Parent was born on July 2, 1958 in Montreal. He studied advertising graphics and participated in the first steps of Illustration Québec – the Association of Illustrators of Quebec. He exiled himself to London for three years (1985 –1988) where he collaborated on several publications and worked for several publishing houses. Following his return, he worked closely with the McGill University Press. In 1990, B.A.T. magazine supported him by publishing an interview depicting him as one of the best 100 illustrators in the world. Illness claimed him on August 5, 1993.


F

E

J.W. Stewart

Illustrateur polyvalent, son travail couvre tous les aspects du métier. Il a travaillé pour les plus prestigieuses revues américaines et ses illustrations ont été sélectionnées pour de nombreuses expositions majeures. En 1984, il se joint à Illustration Québec, où il siège au comité exécutif durant sept mandats. Il a remporté plusieurs prix et mentions et son travail a été présenté dans le Communication Arts Illustration Annual et dans le cadre de l’exposition annuelle de la Society of Illustrators de New York.

A versatile illustrator, his work spans all aspects of his profession. He has worked for the most prestigious American magazines and his illustrations have been selected for numerous major exhibitions. In 1984 he joined Illustration Québec and has served on its executive committee for seven terms. He has received several awards and citations and his work has found place in Communication Arts Illustration Annual and at the annual exhibition of the Society of Illustrators of New York.

19


F

E

Pol Turgeon

Ses créations bardent des livres et des affiches, rehaussent des jouets ou squattent des performances théâtrales. Plus c’est varié mieux c’est, plus c’est éclaté, meilleur il est. Sa production a remportée plusieurs prix, plus de deux cents à date, et est fréquemment sélectionnée pour paraître dans de multiples répertoires d’illustrations aussi prestigieux que American Illustration, Communication Arts, 3 x 3, Applied Arts, etc. Il enseigne l’illustration à l’Université du Québec à Montréal depuis plus de quinze ans et donne régulièrement des conférences et ateliers.

His work perturbs books and posters, raises toys to life or invades theatrical performances. The more it varies the better it gets ; the more audacious the hotter he is. His work has been honoured with many awards and has appeared in numerous prestigious illustration annuals such as American Illustration, Communication Arts, 3 x 3, Applied Arts, etc. He has taught illustration at the Université du Québec à Montréal for over fifteen years and he regularly gives conferences and conducts workshops.


21


F

 Illustration Québec

Code d’éthique

Ce code d’éthique contient les résolutions adoptées par l’assemblée générale d’Illustration Québec. Nous invitons tous les illustrateurs à se montrer solidaires des décisions collectives de l’Association en s’inspirant du code d’éthique et en s’y conformant dans leur travail quotidien. Nous espérons obtenir la collaboration des clients et de l’ensemble des intervenants de notre industrie pour que ce code d’éthique soit de plus en plus utilisé et respecté. Les droits d’auteur et l’original d’une illustration constituent deux propriétés distinctes. Les droits de reproduction peuvent être négociés pour des utilisations limitées. Le prix est alors déterminé en fonction de paramètres usuels comme la date de tombée, les frais généraux, la complexité du style, l’utilisation projetée et le marché visé. L’original se vend séparément des droits d’auteur, sinon, il demeure la propriété de l’illustrateur.

Habituellement, le client n’achète que les droits de reproduction dont il a besoin pour sa publication ou sa campagne publicitaire. L’artiste peut vendre à nouveau des droits d’utilisation de la même oeuvre à d’autres clients, à condition de ne pas entrer en compétition avec le client initial et de ne pas compromettre son marché. Il est recommandé, en tout temps, de négocier seulement les droits relatifs à l’utilisation projetée par le client.


E

 Illustration QuEbec

Code of Ethics

This code of ethics outlines the resolutions adopted by the general assembly of Illustration Quebec. We invite all illustrators to lend their support to the collective decisions taken by the Association by using our code of ethics as a guide and by applying it in the course of their day-to-day professional activities. With the cooperation of clients and our industry as a whole, it is our hope that this code of ethics will prove to be increasingly useful and that it will become the norm. Copyrights and the original of an illustration are two distinct types of properties. Reproduction rights may be negotiated for limited use. In the latter case, costs are based on common parameters such as the deadlines involved, general costs, the complexity of the style, the projected use of the illustration and its target market. The original is sold separately from the copyright; otherwise, it remains the property of the illustrator.

Usually, the client buys only the reproduction rights he requires for his publication or for his advertising campaign. The artist may resell reproduction rights for the same illustration to other clients, provided the latter are not competitors of the initial client and provided resale does not affect the initial client’s market potential. It is advisable, at all times, to negotiate only those rights related to each client’s projected use of an illustration.

23


F

Illustration Québec

· Code D’Éthique

1. L’artiste ou son agent ne devrait négocier qu’avec des personnes dûment mandatées pour représenter le client.

4. Le client ne devrait pas payer de frais supplémentaires pour des corrections imputables à l’artiste. Seules les dépenses autorisées dans l’entente peuvent être facturées.

2. Toutes les commandes doivent être confirmées à l’artiste ou à son agent par écrit. L’artiste ne sera tenu à l’exécution de ses obligations qu’à compter du moment où il est en possession d’un exemplaire du contrat. Celui-ci doit être rédigé en deux exemplaires et inclure les éléments suivants : • Le nom de la compagnie ou de la personne physique à qui l’artiste accorde une licence de reproduction ; • Une autorisation de reproduction détaillée mentionnant le titre de l’oeuvre, sa description, les supports de reproduction, le nombre d’exemplaires, la durée d’application, les limites du territoire de diffusion, la transférabilité ou la non-transférabilité à des tiers de l’autorisation de reproduction ; • Le droit de propriété sur l’œuvre originale ; • La contrepartie monétaire due à l’artiste ainsi que les modalités de paiement ; • S’il s’agit d’édition, la périodi­cité selon laquelle le diffuseur rend compte à l’artiste des opérations relatives à l’oeuvre visée par le contrat, à l’égard de laquelle une contrepartie monétaire est due après la signature du contrat (exemple : pourcentage des ventes) ; • La signature des deux parties. 3. L’artiste devrait faire approuver et signer les esquisses par le client avant de poursuivre la production d’une illustration finale. Toute modification attribuable à un changement d’avis du client (plutôt qu’à une erreur de l’artiste ou de son agent) devrait être facturée à l’acheteur sous forme de frais supplémentaires.

5. Le client ne devrait jamais modifier une image sans l’approbation de l’artiste. Quand les délais le permettent et que la qualité de son travail n’est pas remise en cause, l’artiste devrait avoir priorité pour effectuer lui-même les retouches qui s’imposent. 6. L’artiste devrait prévenir son client s’il entrevoit un retard dans la livraison de l’oeuvre commandée. Si l’artiste ne parvient pas à livrer l’oeuvre dans un délai convenable, s’il enfreint les dates d’échéance convenues ou si l’oeuvre livrée ne se conforme pas aux exigences de la commande, le client peut invoquer une rupture de contrat par l’artiste et se dégager de toute obligation financière envers celui-ci. 7. Tous les projets interrompus par le client pendant leur exécution doivent être livrés immédiatement et facturés en proportion du travail déjà effectué et des dépenses engagées. Dans le cas d’un projet interrompu après que l’artiste ait complété l’oeuvre finale, le client doit respecter le contrat en acquittant la totalité des frais convenus. En pareil cas, le client doit rendre les originaux à l’artiste, sauf si le contrat inclut un transfert de propriété des oeuvres originales.


E

· Code OF EthiCS

1. The artist or his agent should negotiate only with persons duly authorized to represent the client. 2. All orders should be confirmed in writing, to the artist or his agent. The artist will be held to the fulfilment of his obligations only as of receipt of a copy of the contract. There must be two copies of the said contract and it must include the following elements: • The name of the company or of the individual to whom the artist grants reproduction rights. • A detailed reproduction authorization including the title of the work, its description, the media in which the work will be reproduced, number of copies of the reproduction, authorization period, data on the territory within which circulation of the reproduction is permitted, whether or not the reproduction authorization is transferable to third parties. • Ownership rights on the original work. • The artist’s remuneration and terms of payment. • If the work is to be published, the period of time over which the promoter must report to the artist on the use of the illustration described in the contract so that other payments stipulated in the contract may be determined (example: the artist’s percentage on sales). • The signature of both parties, on both copies of the contract.

4. The client should not pay additional charges stemming from corrections attributable to the artist. Only charges authorized in the agreement can be invoiced. 5. The client should never modify an image without the artist’s consent. When time limitations permit and when the quality of the artist’s work is not called into question, the artist must be given the option of himself carrying out any changes required. 6. The artist must inform the client of any delays in the delivery of the works under order. If the artist fails to deliver them within a reasonable time limit, if he goes beyond set deadlines or if the work delivered does not meet the terms set in the contract, the client may breach his contract with the artist and is released from any financial obligation toward him. 7. All projects interrupted by a client during their execution should be delivered immediately and an invoice should be issued to cover themcost of work carried out to that point and to cover any expenses incurred. In the case of a project which is interrupted after the artist has produced the final work, the client must respect the terms of the contract and must pay all costs originally agreed upon. In such cases, the client must return originals to the artist unless the contract includes a transfer of ownership of original works.

3. The artist should have sketches approved and signed by the client before proceeding with final production of the illustration. Any modification stemming from a change of mind on the part of the client (as opposed to an error on the part of the artist or his agent) should be invoiced to the promoter as additional charges.

25


F

Illustration Québec

· Code D’Éthique

8. On ne devrait jamais demander à un artiste de travailler gratuitement en lui promettant des contrats rémunérateurs à l’avenir.

13. Dans le cas où l’artiste vend une partie de ses droits d’auteur, seuls les droits d’utilisation nécessaires au client devraient être négociés. Tous les autres droits d’auteur non mentionnés dans le contrat demeurent la propriété de l’artiste.

• L’original d’une oeuvre exécutée par l’artiste (esquisse, illustration, etc.) demeure sa propriété, à moins qu’il n’ait cédé cette propriété par une clause particulière ou un contrat distinct ; • On ne devrait pas demander à un artiste d’exécuter un projet sans conclure un contrat en bonne et due forme, comme le mentionne l’article 2.

14. Si l’artiste accorde une licence pour une utilisation limitée de l’œuvre et que le client la diffuse ensuite à une plus vaste échelle, ce dernier doit verser à l’artiste des redevances supplémentaires proportionnelles à l’utilisation.

9. Les concours d’illustrations à des fins commerciales constituent des pratiques abusives en raison de leur caractère incertain et spéculatif.

15. Une oeuvre réalisée en vertu d’une commande ne doit pas être considérée ni rémunérée selon les mêmes conditions qu’un travail d’employé.

10. L’artiste et son agent ne devraient en aucun cas offrir de rabais, pot-de-vin ou boni au représentant du client contre l’attribution d’une commande. Réciproquement, l’acheteur ne devrait solliciter aucun pourboire, prime ou récompense personnelle en échange de sa décision.

16. Si le client désire utiliser des esquisses, des photos ou d’autres documents préliminaires acquis ou réalisés par l’artiste pendant l’exécution de son oeuvre, il doit verser pour cela une somme supplémentaire adéquate.

11. Dès sa création, l’oeuvre et les droits d’auteur qui s’y rattachent appartiennent à l’artiste. 12. L’oeuvre originale et les droits d’auteur qui s’y rattachent sont deux propriétés distinctes de l’artiste. Il peut les négocier séparément. Le contrat devrait toujours mentionner séparément ce qu’il advient des originaux, d’une part, et des droits d’auteur, d’autre part.

17. Dans le cas où un artiste est embauché pour effectuer des recherches ou des esquisses préliminaires en vue de l’exécution finale de l’œuvre par un autre artiste, le client doit l’aviser de cette procédure et le contrat doit en faire mention. De même, si le client désire acheter des esquisses, photographies de référence ou autres documents préliminaires appartenant à l’artiste dans le but de faire exécuter une oeuvre finale par un autre artiste, il doit en faire mention dans le contrat d’achat. 18. L’éditeur de toute reproduction d’oeuvre d’art doit publier le nom de l’auteur en même temps que la reproduction, à moins que l’artiste n’ait cédé ses droits d’auteur par un contrat écrit en échange d’une somme d’argent.


E

· Code OF EthiCS

8. Clients should never ask an artist to work free of charge in exchange for the promise of future remunerative contracts. • The original of a work produced by an artist (sketch, illustration, etc.) remains his property unless he has yielded ownership under a specific clause or in a separate contract. • Clients should never ask an artist to carry out a project without a contract drawn up in due form, as described in Section 2. 9. Illustration contests set up for commercial purposes constitute an abusive practice given the uncertainty and speculation inherent in their nature. 10. The artist and his agent should never offer discounts, gratuities or bonuses to the client’s representative in exchange for confirmation of an order. Conversely, the promoter should never solicit tips, premiums or personal recompenses in exchange for a favourable decision. 11. As soon as it is produced, the work and its copyrights belong to the artist. 12. The original work and its copyrights are two distinct types of properties, both belonging to the artist. They may be negotiated separately. The contract must also stipulate separately what is to become of originals, on the one hand, and of copyrights, on the other.

13. Should an artist sell only part of his copyrights, only the rights required by the client should be negotiated. All other copyrights not specified in the contract remain the property of the artist. 14. If the artist grants permission for limited use of a work, should the client use it on a broader scale, he must pay the artist an additional sum proportionate to that use. 15. A work created under the terms of a sales contract should not be considered nor remunerated in light of conditions prevailing for work carried out by an employee. 16. If the client wishes to use sketches, photographs or other preliminary documents previously owned or specially created by the artist in the course of completing his work, the client must cover the appropriate additional costs. 17. Should an artist be hired to carry out research or produce preliminary sketches for a work whose final execution will be entrusted to another artist, the client must advise the first artist that such is the case and this fact should be mentioned in the contract. Similarly, if the client wishes to purchase sketches, reference photographs or other preliminary documents belonging to a given artist with a view to having a final work produced by a second artist, he must stipulate so in the sales contract. 18. The publisher of a work of art must publish the artist’s name along with the reproduction unless the artist has yielded his copyrights under a written contract and in exchange for payment.

27


F

Illustration Québec

· Code D’Éthique

19. Le client doit négocier et conclure une entente avec l’artiste avant de retirer sa signature de l’oeuvre.

25. Après la fin d’un contrat de représentation exclusive, l’agent devrait conserver pour six mois le droit à une commission sur toutes les commandes déjà obtenues au nom de l’artiste. Dans le cas d’un contrat de représentation limité, l’agent devrait conserver pour six mois le droit à une commission sur les commandes qu’il a négociées.

20. On ne devrait jamais plagier une oeuvre originale. 21. Dans le cas où on demanderait à l’artiste de travailler dans des délais si courts qu’il doit travailler à des heures déraisonnables, des frais supplémentaires devraient être négociés. 22. Lorsqu’un artiste utilise les services d’un agent pour le représenter de façon limitée ou exclusive, les deux parties devraient négocier et signer un contrat officiel afin de protéger leurs intérêts respectifs. Dans le cas où l’artiste désignerait un agent, un studio ou une maison de production comme son représentant exclusif, il s’engage à n’accepter aucune commande d’un autre représentant. L’artiste refusera à tout autre représentant le droit de présenter ses oeuvres à des clients. 23. Toutes les oeuvres et tous les articles de promotion utilisés par l’agent pour représenter un artiste devraient porter le nom de l’artiste. Ni l’artiste ni son agent ne doivent s’attribuer le crédit d’une œuvre réalisée par un autre artiste. 24. Une fois que son contrat de représentation est terminé, l’agent devrait rendre à l’artiste tout son matériel de présentation.

26. Les oeuvres et les reproductions confiées à l’agent ou prêtées à un client éventuel pour examen continuent d’appartenir à l’artiste. Il devrait être interdit de les reproduire sans le consentement de l’auteur. Les oeuvres et les reproductions appartenant à l’artiste devraient lui être rendues rapidement et en bon état après utilisation. 27. Le conseil d’administration d’Illustration Québec conserve le droit exclusif d’interpréter ce code d’éthique. L’assemblée générale de l’association est la seule instance habilitée à y apporter des amendements.


E

· Code OF EthiCS

19. The client must negotiate and finalize an agreement with the artist before removing the artist’s signature from his work. 20. An original work should never be plagiarized. 21. Should an artist be asked to work under such short deadlines that he is forced to work at hours deemed extraordinary, additional costs must be negotiated. 22. When an artist uses the services of an agent to represent him on a limited basis or exclusively, both parties must negotiate and sign the formal contract to protect their mutual interests. When an artist designates an agent, a studio or a production company as his exclusive representative, he agrees to refuse orders from other representatives. The artist will not permit any other representative to present his works to clients.

25. When an exclusive representation contract expires, the agent retains for a six-month period his right to a commission on all orders already obtained on behalf of the artist. In the case of limited representation contracts, the agent retains for a sixmonth period his right to a commission on orders he has negotiated. 26. Works or reproductions entrusted to an agent or loaned to a potential client remain the property of the artist. Reproduction is forbiddenmwithout the artist’s consent. Works and reproductions belonging to the artist should be promptly returned after use and should be in good condition. 27. Illustration Quebec board of directors holds the exclusive right to interpret this code of ethics. Only the association’s general assembly is empowered to amend the code.

23. All works or promotional items used by the agent to represent an artist must bear the artist’s name. Neither the artist nor the agent may claim credit for work produced by a second artist. 24. When his representation contract expires, the agent must return all presentation material to the artist.

29


IlLUSTRATION QUÉBEC

Collectif 2011 2011 Collective


Marianne Chevalier 路 ateliertricorne.com


Vigg 路 ateliertricorne.com

33


Marc Tellier 路 marctellier.com


Martin C么t茅 路 lisemadore.com

35


Bellebrute 路 ateliertricorne.com


Sophie Casson 路 sophiecasson.com

37


Caroline Hamel 路 carolinehamel.com

Isabelle Malenfant 路 isabellemalenfant.com

39


Bruce Roberts 路 brucerobertsart.com

Leanne Franson 路 leannefranson.com


41


B茅atrice Favereau 路 beatricefavereau.com


Patrick Dea 路 illustrationd.com

43


Geneviève Després · genevievedespres.ca

Hélène Meunier · helenemeunier.squarespace.com

45


Alain Lemire 路 Illustrationquebec.com /alainlemire


Eve Chabot 路 evechat.com


Bertrand Lachance 路 Illustrationquebec.com/BertrandLachance

Marisol Sarrazin 路 marisolsarrazin.com

49


Maxime Bigras 路 maximebigras.com

G茅raldine Hamel 路 rougeoctopus.blogspot.com


51


Carol-Anne Pedneault 路 illustrationquebec/carolannepedneault


Joanne Ouellet 路 illustrationquebec.com /joanneouellet

53


Steve Adams · adamsillustration.com

Marie-Ève Tremblay · colagene.com

55


Catherine Genest 路 cgenest.com


Isabelle Arsenault 路 isabellearsenault.com

57


Marc Mongeau 路 marcmongeau.net

Annick Gaudreault 路 annickgaudreault.com


59


Paule Thibault 路 lisemadore.com


Anne-Marie Bourgeois 路 annemariebourgeois.com

61


Bernard Duchesne 路 bernardduchesne.com

Denis Reid 路 denisreid.com

63


Dany Robitaille 路 danyrobitaille.com

G茅raldine Charrette 路 geraldinecharet te.com


65


Mathieu Beaulieu 路 mathieubeaulieu.com


Dominique Pelletier 路 ultra-book.com /-dom

67


Martin Gagnon 路 gagnonvisuel.com

Mathieu Benoit 路 mathieubenoit.net


69


Philippe Beha 路 illustrationquebec.com /philippebeha

Lyse-Anne Roy 路 lyseanneroy.com

71


Pascale Cr锚te 路 creerunmonde.com

Marion Arbona 路 marionarbona.com

73


Isabelle Charbonneau 路 isabellecharbonneau.com

Jacqueline C么t茅 路 jacquelinecote.com


75


Christine Battuz 路 kuizin.com

Yves Dumont 路 yvesevy.blogspot.com

77


Louise Catherine Bergeron 路 illustrationquebec.com /LouiseCatherineBergeron


Yvon Roy 路 yvonroy.com

79


Patrick Bizier 路 patrickbizier.com

81


Illustration Québec

Index Listing

83


Illustration Québec

INDEX · Listing

Adams, Steve · 54 514 352-6655 adamsillustration.com

Chabot, Eve · 47 514 233-6965 evechat.com

Arbona, Marion · 73 514 276-3909 marionarbona.com

Charbonneau, Isabelle · 74 514 678-0876 isabellecharbonneau.com

Arsenault, Isabelle · 57 514 373-7842 isabellearsenault.com

Charrette, Géraldine · 65 514 992-3313 geraldinecharette.com

Battuz, Christine · 76 450 534-0024 kuizin.com

Chevalier, Marianne · 32 514 378-1552 ateliertricorne.com

Beaulieu, Mathieu · 66 514 527-5642 mathieubeaulieu.com

Côté, Jacqueline · 75 514 270-2593 jacquelinecote.com

Beha, Philippe · 70 514 843-3219 illustrationquebec.com/philippebeha

Côté, Martin · 35 514 521-1253 lisemadore.com

Bellebrute · 36 514 378-1552 ateliertricorne.com

Crête, Pascale · 72 450 965-0063 creerunmonde.com

Benoit, Mathieu · 69 514 387-7589 mathieubenoit.net

Dea, Patrick · 43 514 875-1301 illustrationd.com

Bergeron, Louise Catherine · 78 450 437-1629 · illustrationquebec.com/ LouiseCatherineBergeron

Després, Geneviève · 44 450 671-6893 genevievedespres.ca

Bigras, Maxime · 50 450 646-5967 maximebigras.com

Duchesne, Bernard · 62 418 832-6852 bernardduchesne.com

Bizier, Patrick · 80 819 561-3681 patrickbizier.com

Dumont, Yves · 77 514 374-0690 yvesevy.blogspot.com

Bourgeois, Anne-Marie · 61 418 914-9033 annemariebourgeois.com

Favereau, Béatrice · 42 514 825-1108 beatricefavereau.com

Casson, Sophie · 37 514 939-2332 sophiecasson.com

Franson, Leanne · 41 514 526-4236 leannefranson.com


Gagnon, Martin · 68 514 993-8642 gagnonvisuel.com

Reid, Denis · 63 418 435-2141 denisreid.com

Gaudreault, Annick · 59 514 510-8285 annickgaudreault.com

Roberts, Bruce · 40 514 938-0731 brucerobertsart.com

Genest, Catherine · 56 514 282-9637 cgenest.com

Robitaille, Dany · 64 418 440-2241 danyrobitaille.com

Hamel, Caroline · 38 514 680-9464 carolinehamel.com

Roy, Lyse-Anne · 71 450 534-4963 lyseanneroy.com

Hamel, Géraldine · 51 418 877-2391 rougeoctopus.blogspot.com

Roy, Yvon · 79 450 975-2355 yvonroy.com

Lachance, Bertrand · 48 418 834-5614 illustrationquebec.com/bertrandlachance

Sarrazin, Marisol · 49 450 228-2255 marisolsarrazin.com

Lemire, Alain · 46 514 528-8908 illustrationquebec.com/alainlemire

Tellier, Marc · 34 514 331-8424 marctellier.com

Malenfant, Isabelle · 39 514 573-9405 isabellemalenfant.com

Thibault, Paule · 60 418 849-0900 lisemadore.com

Meunier, Hélène · 45 514 277-6578 helenemeunier.squarespace.com

Tremblay, Marie-Ève · 55 514 845-4730 colagene.com

Mongeau, Marc · 58 514 907-2375 marcmongeau.net

Vigg · 33 514 378-1552 ateliertricorne.com

Ouellet, Joanne · 53 418 849-7353 illustrationquebec.com/joanneouellet Pedneault, Carol-Anne · 52 418 438-9452 illustrationquebec/carolannepedneault Pelletier, Dominique · 67 450 793-4281 ultra-book.com/-dom

85


créateur d’œuvres artistiques ?

Vous êtes

Vos œuvres sont reproduites dans : \ journaux \ revues \ livres \ catalogues d’exposition

Contactez-nous ! Vous pourriez recevoir des redevances pour l’utilisation de vos œuvres. Société québécoise de gestion collective des droits de reproduction 514 288-1664 ou 1 800 717-2022 comm@copibec.qc.ca

Inscrivez-vous ! www.copibec.qc.ca



Collectif 2011