Programfüzet 2020 szeptember-december

Page 1

programmes

septembre-décembre 2020

Institut culturel hongrois Paris 1


edito Il y a quelques mois, la pandémie mondiale a eu pour effet de changer notre vie du jour au lendemain. Avec le coronavirus, l’angoisse, l’isolement, l’incertitude ont soudain envahi notre quotidien. Nous nous sommes retrouvés confinés. Physiquement, et un peu mentalement aussi. Il est probable que les restrictions resteront malheureusement en vigueur pendant quelque temps encore et c’est à nous de nous adapter, de trouver de nouvelles ressources, de nous réserver des instants de beauté et des moments cathartiques, d’inventer de nouvelles manières de nous rencontrer. Notre illustre compositeur et pédagogue de la musique, Zoltán Kodály considérait le contact avec l’art de qualité comme un acte d’optimisme, en quelque sorte une source de vitamines qui agirait tel « un complément nutritionnel pour l’âme ». Il pensait que la santé de l’âme s’acquiert au contact des grandes œuvres. Sous le signe de la pensée « kodalienne », je vous recommande notre programmation d’automne comme une vitamine pour vous revigorer l’âme. L’Institut était physiquement fermé ces derniers mois, mais le travail a continué. Nous avons migré vers l’espace virtuel et beaucoup nous ont suivis afin de rester en contact régulier avec les chefs-d’œuvre hongrois de la littérature, de la musique, du cinéma et des beaux-arts ; permettez-moi de les en remercier ici. À partir du 1er septembre, notre identité visuelle a également changé, si vous vous rendez à l’Institut ou visitez notre site internet ou notre page Facebook, vous découvrirez notre nouvelle image. En passant en revue notre offre pour les mois à venir, je suis certaine que l’Institut attend le retour des amoureux de la culture hongroise avec une programmation riche et variée : concerts de jazz et de musique classique, expositions, conférences, représentations théâtrales, présentations de livre, programmes pour enfants, projections… Károly Kós était un personnage emblématique de la culture et de la vie publique hongroises de la Transylvanie du 20e siècle. Architecte, historien de l’art et de la littérature, ethnographe, spécialiste de la civilisation hongroise, rares sont ceux qui, comme lui, laissent une œuvre aussi riche et aussi complexe. Notre exposition interactive de novembre ainsi que la conférence internationale qui l’accompagne seront consacrées à un volet unique, mais essentiel, de son activité : l’architecture.


Le Ficep (Forum des instituts culturels étrangers à Paris) est notre partenaire depuis de longues années. Dans le cadre de son festival Jazzycolors, de nombreuses formations se produiront en nos murs, dont le Balázs Elemér Group, l’un des meilleurs groupes de jazz hongrois réunissant plusieurs générations de musiciens. L’un des événements phares de notre série musicale de l’avent sera le concert de l’orchestre de musique de chambre à la réputation internationale, Animae Musica, et de la cantatrice Klára Csordás, lauréate du prix Cziffra, qui proposeront des œuvres de Bartók, Kodály, Dohnányi, Weiner et Berlioz. Nous continuons notre cycle de projections du mardi explorant les différentes périodes de l’histoire hongroise du 20e siècle. J’attire votre attention sur le film de Barnabás Tóth Akik maradtak (« Ceux qui sont restés ») qui, appuyé par des prises de vues tout en subtilité et une direction d’artistes en filigrane, narre la rencontre entre deux rescapés de la Deuxième Guerre mondiale : une adolescente orpheline et un quadragénaire qui a perdu toute sa famille. En arrière-plan de leur relation, à la fois belle et difficile, on devine les événements tragiques de l’époque, les débuts de la dictature communiste. La projection sera suivie par une table ronde avec la participation de spécialistes. Nous présenterons, en présence des auteurs, l’ouvrage écrit en commun par un poète hongrois et un poète français, Tibor Zalán et Marc Delouze. Ce recueil de poèmes, manuscrit, publié en peu d’exemplaires tous numérotés, est illustré par les encres de Chine de Danielle Loisel et István Nayg.

Nous vous attendons donc avec impatience, rendez-nous visite, venez vous distraire et prendre un peu de vitamines pour renforcer votre âme ! Zita Bodnár directrice

1


Cinéma Géza Bereményi : Eldorado 1988, 100 minutes, sous-titré en français 15 septembre 19h30 Institut culturel hongrois Le temps remonté : écritures et usages de l’histoire par le cinéma en Hongrie Ce cycle propose d’explorer les représentations de l’histoire et de la mémoire dans le cinéma hongrois. À partir d’une programmation de films réalisés entre les années 1940 et les années 1980, il s’agit d’interroger les différents tours, détours et retours par lesquels le temps historique devient l’objet d’une poétisation filmique. Comment les films hongrois élaborent-ils des visions complexes du passé à travers ses permanences, ses ruptures, voire ses bouleversements ? Dans quelle mesure l’invocation d’événements historiques, connus ou moins connus, et la fabrication de récits alternatifs permettent-elles aux cinéastes d’interroger le présent et de préparer l’avenir ? Cycle conçu et animé par Damien Marguet, Mathieu Lericq et Beatriz Rodovalho. Monori est le roi du marché de la place Teleki. Il considère que seul l’argent donne de la valeur à la vie. Il achète les marchandises, les gens et même la vie de son petit-fils lorsque la diphtérie est sur le point de l’emporter. La monté du communisme finit par ébranler son monde, l’argent perd soudain sa valeur… Présenté par Beatriz Rodovalho Réservation obligatoire: reservation@instituthongrois.fr

2


Cinéma László Vitézy : L’actrice 2017, 85 minutes, sous-titré en français 22 septembre 19h30 Institut culturel hongrois Originaire de Transylvanie, Anna est la plus grande star de cinéma et de théâtre de la Hongrie des années 1960. Lors d’une réception, elle fait connaissance d’un champion olympique. Ils tombent amoureux, mais cette idylle contrarie les autorités qui avaient d’autres projets pour cette jeune femme séduisante et polyglotte. Anna était destinée à devenir une « Blanche-Neige », c’est-à-dire une femme réservée au divertissement des leaders des pays amis en visite dans notre pays. L’appareil se met en marche, les manipulations vont bon train, mais, épaulée par son amoureux, Anna n’est pas une proie facile. La victoire des services secrets est incertaine. Présenté par Beatriz Rodovalho Réservation obligatoire: reservation@instituthongrois.fr

présentation de livre Péter Esterházy et le postmodernisme 2020. Éd. Pétra 30 septembre 19h30 Institut culturel hongrois Ouvrage sous la direction d’András Kányádi « Postmoderne est celui qu’on dit postmoderne ou celui dont déjà la mère a été postmoderne ». C’est avec ces propos que Péter Esterházy récusait de son vivant la catégorisation si chère à la critique littéraire. Peut-il y échapper après sa disparition ? Fruit d’un colloque international organisé il y a deux en ans par l’Inalco dans ces mêmes locaux, le volume publié aux éditions Petra porte sur l’essentiel de l’œuvre de l’auteur hongrois parue en traduction française. Il offre dix-sept incursions dans l’univers de cet écrivain majeur qui nous a laissé une œuvre littéraire foisonnante, à la fois novatrice, percutante et ludique, traduite dans une trentaine de langues. Intervenants : András Kányádi, Timour Muhidine (Inalco) Réservation obligatoire: reservation@instituthongrois.fr

3


Littérature Palabres Centre-Européennes Panorama des livres sur l’Europe Centrale 6 octobre 19h30 Institut culturel hongrois Tous les deux mois, auteurs, traducteurs et éditeurs présentent l’actualité éditoriale de l’Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, etc.) récemment parue en français. Entrée libre Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

Conférence «La Hongrie dans l’espace centre européen entre les deux guerres» Conférence par Catherine Horel, historienne, directrice de recherche au CNRS et enseigne à l’université Panthéon-Sorbonne. 13 octobre 19h Institut culturel hongrois L’association des Amis de l’Institut hongrois a convié Catherine Horel, professeure, à venir nous faire partager son analyse de cette période si chargée d’histoire. Catherine Horel est une historienne française, spécialiste de l’Europe centrale contemporaine ; directrice de recherche au CNRS, elle enseigne à l’université Panthéon-Sorbonne. Elle est l’auteure de nombreux livres consacrés à son domaine de spécialité et notamment d’un ouvrage portant sur l’histoire contemporaine de l’Europe centrale (Cette Europe qu’on dit centrale), pour lequel elle a reçu le prix Guizot de l’Académie française en 2010, ainsi que d’une biographie de l’amiral Horthy, publiée en 2014 chez Perrin. Entrée libre Réservation obligatoire : reservations@instituthongrois.fr

4


musique Récital piano de Mertol Demirelli 16 octobre 20h Institut culturel hongrois En Turquie, Metrol Demirelli est l’un des pianistes les plus prometteurs de sa génération. Né à Ankara en 1996, il commence sa carrière très jeune. Après avoir terminé ses études à la Chapelle musicale Reine Élisabeth au terme d’un cursus de six années, il complète actuellement sa formation à la Haute école de musique de Lausanne auprès du célèbre pianiste et chef d’orchestre Ricardo Castro. Tout au long de son parcours académique, il a eu la chance de travailler et de collaborer avec des pianistes mondialement connus tels que Abdel Rahman El Bacha, Maria João Pires et Dmitry Baskhkirov. Il se produit régulièrement au sein d’orchestres comme Sinfonia Varsovia, Borusan Philarmonie d’Istanbul, l’Orchestre Chambre de Wallonie, Kaunas Symphonie. En juin 2019, il a obtenu le deuxième prix du Concours de Piano d’Ile de France. Ce concert bénéficie le soutien de l’Association française Franz Liszt Entrée : 15 € / 20 € Réservation obligatoire : reservations@instituthongrois.fr

5


Présentation de livre le 22 octobre 19h30 Institut culturel hongrois Marc Delouze – Zalán Tibor – Danielle Loisel – István Nayg: La main des mots griffant la nuit / Érzékek irodalma (Öt nap-pont). Signum. 2020. Le rêve d’éditer un livre franco-hongrois aux Editions Signum s’est enfin réalisé en 2020. Les éditions Signum sont très heureuses de le présenter à l’Institut hongrois à Paris dans un premier temps et à l’Institut Français de Budapest ensuite. A partir de 5 encres originales des artistes Danielle Loisel et Istvan Nayg, deux poètes, Marc Delouze, français et Tibor Zalán, hongrois, écrivent 5 poèmes. Jenő Farkas a assuré la traduction avec les poètes qui ont décidé d’écrire manuscrits sur papier Vélin d’Arches 11 exemplaires signés et numérotés de 1 à 11 par les poètes et les artistes. Ce livre est le fruit d’une véritable rencontre de complicité et d’amitié à travers les deux langues. L’écoute du pinceau a suscité une ode à la vie et à la sensualité pour le plus grand bonheur des deux artistes et de tous ceux qui liront ces poèmes. Intervenants : Danielle Loisel, Marc Delouze, Zalán Tibor, István Nayg Réservation obligatoire : reservations@instituthongrois.fr

6


Fête nationale Célébration du 64e anniversaire de la Révolution de 1956 23 octobre 19h Institut culturel hongrois Son Excellence Monsieur Georges Károlyi, ambassadeur de Hongrie en France et Madame Zita Bodnár, directrice de l’Institut culturel hongrois, conseillère culturelle de l’Ambassade de Hongrie, vous prient de leur faire l’honneur d’assister à la commémoration de la Révolution de 1956. Pour célébrer cet évènement historique, une lecture sera donnée par l’actrice Maria Sombrin et Oscar Karinthi, suivi d’un concert donné par Marcell Pető, pianiste . Programme en langue hongroise Tenue correcte exigée Entrée libre dans la limite des places disponibles Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

7


Cinéma András Monory Mész : Météo, (Meteo) 1990, 98 min sous-titré en français 27 octobre 19h30 Institut culturel hongrois Le temps remonté : écritures et usages de l’histoire par le cinéma en Hongrie András Monory Mész commence sa carrière de réalisateur dès la fin des années 1970, tout en travaillant comme chef opérateur pour d’autres cinéastes au cours des années 1980. En dépit des nombreux prix décernés par les festivals internationaux, la série documentaire qu’il tourne dans une prison hongroise pour mineurs en 1984, intitulée « Bebukottak », est victime de la censure. András Monory Mész réalise Météo en 1990, un film de fiction d’une rare noirceur racontant la crise économique, sociale et surtout existentielle que traverse la société civile dans ses recoins les plus marginalisés. Il s’agit de l’œuvre troublante d’un enfant terrible du cinéma hongrois, portée par une musicalité profondément désespérée. Présenté par Mathieu Lericq Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

8


musique Récital de piano avec Maciej Pikulski 30 octobre 20h Institut culturel hongrois Pianiste-soliste, musicien de chambre et accompagnateur de grandes voix, Maciej Pikulski s’est déjà produit en concert dans plus de 300 salles sur les cinq continents. Diplômé de piano (classe de Dominique Merlet) ainsi que de musique de chambre et d’accompagnement vocal au CNMS de Paris, il est ensuite admis en cycle de perfectionnement et devient peu après lauréat de la Fondation France Télécom. En tant que soliste, on a pu l’entendre dans de prestigieuses salles, telles que le Teatro Colon de Buenos Aires, au Festival Rachmaninov à Novgorod en Russie, à l’Orangerie de Bagatelle, ainsi que dans d’autres salles en Allemagne, en Suisse, en Pologne ou en Slovaquie. Il accompagne le baryton José Van Dam au Carnegie Hall de New York, à la Scala de Milan et au Théâtre des Champs Elysées, mais aussi Renée Fleming au Musikverein de Vienne et salle Pleyel à Paris, ainsi que Felicity Lott, Nathalie Dessay, Laurent Naouri et Thomas Hampson. Il a enregistré 5 CD et DVD. En collaboration avec l’Association Arthèmes. Entrée : 25 € Reservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

9


Théâtre István Örkény : La famille Tót Metteur en scène : Balázs Perényi 1 novembre 19h et 21h Institut culturel hongrois En Europe centrale, l’asservissement par les puissants des petites gens, du « peuple » (presque totalement dépourvu de pouvoir) est une expérience fondamentale. S’il est vrai que les traumatismes s’inscrivent dans les gènes et se transmettent, l’héritage que nous a laissé le 20e siècle doit être très lourd. Cette expérience commune, de Riga à Varsovie en passant par Prague, Budapest et Sofia a donné naissance au genre du grotesque, de l’absurde répandu dans toute l’Europe centrale et orientale. Ce concept, ce style a ses chefs d’œuvres. La famille Tót en fait partie. Cette pièce a survécu à tous les régimes, à toutes les révolutions. Elle n’a rien perdu de sa force, de son actualité. De Reykjavik à Lisbonne, l’œuvre d’Örkény est une révélation. Et elle l’est encore plus en 2020 quand la fragilité de tout ce qu’on pensait inébranlable devient une expérience intime, partagée par chacun de nous. Forts des succès remportés ces dernières années, nous souhaitons approfondir notre démarche de création théâtrale réunissant de jeunes acteurs français et hongrois qui s’est révélée jusqu’ici particulièrement fertile et enrichissante. Cette fois, les acteurs conserveront le même rôle jusqu’à la fin, afin que leur performance soit encore plus concentrée, nuancée, complexe. Qui qu’il en soit, depuis son lancement, cette initiative collaborative n’a jamais manqué de talents et de forces créatrices. Avec la collaboration du Conservatoire Jean-Philippe Rameau Entrée libre Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

10


exposition Károly Kós – l’architecte le plus hongrois du 20e siècle 13 novembre–19 décembre 2020 Vernissage le 12 novembre 17–21h Institut culturel hongrois Le nom de Károly Kós est tout aussi évocateur pour les Hongrois de Hongrie que pour ceux de Roumanie, de Transylvanie. Architecte, défenseur du patrimoine, écrivain, organisateur de la communauté, il représente l’attachement tant à la nation hongroise et au pays natal, la Transylvanie, qu’à l’architecture européenne nourrie par la tradition populaire. Plusieurs disciplines le revendiquent : l’architecture, l’histoire de l’art, histoire de la littérature, l’historiographie, l’ethnographie, les études hongroises. La complexité et la diversité de son activité doivent expliquer le fait qu’aucune exposition n’ait encore été consacrée à l’ensemble de son œuvre. La nôtre n’est pas une exception, elle se concentre sur un seul aspect — certes le plus marquant — de son travail : l’architecture. L’exposition est divisée en trois parties. La première (Architecte) retrace la vie et le parcours de Kós jusqu’à la Première Guerre mondiale, période qui voit naître et se réaliser ses plus importants projets. La deuxième partie (Istanbul) donne un aperçu de l’activité de Kós à Istanbul pendant la Première Guerre mondiale : le jeune architecte évite l’enfer de la guerre et écrit, alors qu’il bénéficie d’une bourse de l’Institut hongrois récemment créé à Constantinople, la première monographie moderne inspirée d’une approche urbanistique de la capitale de l’Empire ottoman. La période stambouliote de Kós peut être mise en parallèle avec l’activité de Le Corbusier, l’un des architectes les plus marquants du 20e siècle, qui au même moment, s’intéressait à l’envoutante métropole orientale. La troisième partie (Transylvanie) est consacrée à la période d’après-guerre de Kós : installé dans la Transylvanie rattachée à la Roumanie, il organise la vie de la minorité hongroise tout en continuant son travail d’architecte et en élargissant son activité littéraire. L’exposition propose de nombreuses photos et plans et présente dans la salle de l’étage supérieur une sélection de ses œuvres majeures. À l’occasion du 100e anniversaire du traité de Trianon, son parcours constitue, pour les nouvelles générations, un exemple positif et riche d’enseignements. L’exposition est le fruit d’une collaboration entre l’Institut hongrois de Paris, les Archives de la ville de Budapest (BFL), le département d’architecture Ybl Miklós de l’Université d’Óbuda. Commissaires de l’exposition : Anthony Gall (Université d’Óbuda) et István Kenyeres (BFL). Avec la collaboration de Beáta Fabó (BFL).. Entrée libre

11


Conférence Károly Kós, penseur et architecte. L’innovation dans la tradition 13 novembre 14–18h Institut culturel hongrois

Károly Kós (1883–1977) est tout à la fois écrivain, architecte, graphiste, éditeur, professeur, défenseur du patrimoine, organisateur et politicien hongrois. Face à une modernité sans âme et sans saveur, il proposa une approche éthique et esthétique de la culture, fondée sur la tradition et l’innovation. Enracinée dans un paysage et dans une communauté déterminés, sa voie régionaliste contribua à l’élaboration du Transylvanisme, un mouvement à la fois hongrois (et même aux origines de la culture hongroise) et spécifiquement transylvain. Ce colloque examinera les fondements de sa pensée, dans le contexte de la crise de la culture en Europe et de l’histoire de la Hongrie au XXe siècle. L’approche de Károly Kós sera notamment comparée à celle de confrères hongrois et d’autres pays. Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

musique Balázs Elemér Group 17 novembre à 20h Institut culturel hongrois Fondée en 2000 par le batteur à la renommée mondiale Elemér Balázs, cette formation, l’une des plus célèbres de Hongrie, a remporté le prestigieux prix Fonogram en 2005 et s’est produite dans de nombreux festivals européens (Vienne, Londres, Berlin, La Haye, Prague, Bratislava, Skopje, Roma, Oslo, Glasgow, Madrid…) L’univers musical du groupe se distingue par sa rythmique particulière et son engouement pour les mélodies. Le contraste entre le chant masculin et féminin vient encore agrémenter cette œuvre hybride, produit de la fusion de motifs musicaux issus de différentes cultures. Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

12


Cinéma András Kovács : Paradis temporaire 1981, 92 minutes, sous-titré en français 24 novembre 19h30 Institut culturel hongrois Le temps remonté : écritures et usages de l’histoire par le cinéma en Hongrie Ce cycle propose d’explorer les représentations de l’histoire et de la mémoire dans le cinéma hongrois. À partir d’une programmation de films réalisés entre les années 1940 et les années 1980, il s’agit d’interroger les différents tours, détours et retours par lesquels le temps historique devient l’objet d’une poétisation filmique. Comment les films hongrois élaborent-ils des visions complexes du passé à travers ses permanences, ses ruptures, voire ses bouleversements ? Dans quelle mesure l’invocation d’événements historiques, connus ou moins connus, et la fabrication de récits alternatifs permettent-elles aux cinéastes d’interroger le présent et de préparer l’avenir ? Cycle conçu et animé par Damien Marguet, Mathieu Lericq et Beatriz Rodovalho.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les soldats français réfugiés en Hongrie n’étaient pas livrés aux Allemands. De manière semi-officielle, ils pouvaient y rester et attendre la fin de la guerre. Le protagoniste du film est un réfugié français qui pendant son séjour hongrois tombe amoureux d’une jeune femme juive. Présenté par Damien Marguet Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

13


musique Récital de piano avec Jonas Vitaud 27 novembre 20h Institut culturel hongrois Né en 1980, Jonas Vitaud commence le piano à 6 ans et l’orgue à 11 ans. Formé par Brigitte Engerer, Jean Koerner et Christian Ivaldi, il obtient au CNMS de Paris quatre premiers prix (piano, musique de chambre, accompagnement piano, harmonie). Lauréat de plusieurs concours internationaux aussi bien en tant que soliste qu’en tant que chambriste, il se produit dans de prestigieux festivals : Roque d’Anthéron, Pâques à Deauville, Festival de la Chaise Dieu, Folles journées de Nantes, Lille piano festival… Il joue avec différents Orchestres tels que celui de Mulhouse, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre philharmonique de Moravie, l’Orchestre de la radio de Munich, ainsi qu’avec d’autres artistes, en particulier Bertrand Chamayou, Victor julien-Laferrière, Thierry Escaich, Adrien La Marca ou le Quator Zaïde. Passionné par les musiques actuelles, Jonas Vitaud a travaillé avec des maîtres de la création contemporaine comme Henri Dutilleux, Thierry Escaich et György Kurtág. En janvier 2016, il sort son deuxième disque solo consacré à Henri Dutilleux et Franz Liszt. Pour le centenaire d’Henri Dutilleux, il lui rendra un grand nombre d’hommages. Au programme : œuvres de Beethoven, Liszt, Chopin. En collaboration avec l’Association Arthèmes. Entrée : 25 € Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

14


cinéma Barnabás Tóth : Ceux qui sont restés 2019, 83 minutes, sous-titré en français 28 novembre 18h Cinéma Grand Action 5 Rue des Écoles, 75005 Paris

La rencontre émouvante d’un homme et d’une adolescente après la Deuxième Guerre mondiale. Les deux ont beaucoup souffert et aspirent à une nouvelle vie dans le contexte de la dictature Rákosi en train de se mettre en place. Est-il possible de survivre aux tragédies passées et à venir si ceux qui restent se serrent les coudes ? Le film est une adaptation du roman de Zsuzsa F. Várkonyi « Férfiidők lányregénye ». L’auteur est psychologue, son livre a remporté un grand succès en Hongrie et il a été traduit en allemand. La projection sera suivie d’une table-ronde. Entrée : 9,50 €

15


musique Concert du Quintette Anemos : Nourrir l’art, l’énergie pour la vie: croisements musicaux entre Italie et Hongrie 4 décembre 20h Institut culturel hongrois Ce quintette à vent est né au cours d’une rencontre en Provence durant l’été 2010, de cinq musiciens provenant de différents pays européens: France, Italie, Autriche, Espagne mais pour la plupart d’origine italienne et française. Dès ses premiers concerts, le Quintette Anemos s’est distingué pour sa sonorité particulièrement homogène, riche et soignée. Il a recherché à utiliser au mieux les capacités du timbre propre à chaque instrument, travaillé aussi sur les différentes écoles du son, afin de créer son identité sonore singulière et fascinante. Une journée pour TIZIANA FESTIVAL 2, événement organisé par COMITES de Paris. Présentation de la sortie du disque du Quintetto Anemos autour de la musique Italienne et hongroise pour quintette à vent paru chez DaVinci Publishing. Filippo Mazzoli - flute Marika Lombardi - hautbois Nicola Zuccalà - clarinette Albin Lebossé - cor Ivan Calestani - basson Programme : • Alfredo Casella : Pupazzetti op. 27, 5 musiche per marionette (1915/20) (Marcetta-Berceuse-Serenata-Notturnino-Polka) arrangement de Filippo Mazzoli • Dénes Agay : Five easy dances • Salvatore di Stefano : L’Antico segreto dei cinque, dédié au Quintette Anemos • Ferenc Farkas : Antiche danze ungherese del sec. XVII° (1959) (Intrada-Lassú-Lapockás tánc-Chorea-Ugrós) • Alessio Elia : Fúvósötös( 2018/19) dédié au Quintette Anemos • Marco Lombardi: Perpeetum mobile (2018), dédié au Quintette Anemos Entrée libre Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

16


cinéma Márta Mészáros : Neuf mois 1976, 88 minutes, sous-titré en français 8 décembre 19h30 Institut culturel hongrois Le temps remonté : écritures et usages de l’histoire par le cinéma en Hongrie Juli est employée dans une briqueterie. Elle a interrompu ses études afin de pouvoir élever, seule, son enfant. Le soir, elle continue néanmoins de réviser pour un examen. Elle entretient une liaison avec son contremaître, János. Lorsqu’elle tombe enceinte, János accepte de l’épouser, mais lui impose son autorité. Elle le quitte, refusant d’accepter ses conditions. Elle préfère accoucher seule : peu importe le prix qu’elle devra payer, l’essentiel est pour elle de conserver son autonomie. Présenté par Mathieu Lericq Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

17


enfants Fête de Saint-Nicolas 9 décembre de 15h30–18h Institut culturel hongrois L’Institut hongrois invite les plus jeunes à se réunir pour accueillir et saluer Saint Nicolas. Comme chaque année, sa hotte sera pleine de cadeaux pour ceux qui viendront à sa rencontre. Nous prions les parents de bien vouloir prendre contact avec ses collaborateurs avant le 29 novembre à l’adresse reservation@instituthongrois.fr s’ils désirent qu’un petit sac de cadeaux soit offert à leur(s) enfant(s). Contribution au cadeau : 8 € / enfant Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

musique Concert de l’orchestre ’Anima musicae et de la chanteuse Klára Csordás 10 décembre 20h Institut culturel hongrois L’orchestre de musique de chambre Anima Musicae a été fondé par le violoniste László G. Horváth, en 2010. Il est composé d’anciens élèves de l’Université de musique Ferenc Liszt de Budapest. Titulaire d’un premier prix décerné par le festival international de musique de la jeunesse Summa Cum Laude de Vienne, lauréat du prix Junior Prima de Budapest, l’orchestre a participé à de nombreux festivals, parmi les plus prestigieux (festival de printemps de Budapest, festival Kodály de Kecskemét, festival Ars Sacra).

18


Klára Csordás, chanteuse mezzo-soprano se produit régulièrement dans des opéras, des concerts et des récitals dans toute l’Europe et sur le continent américain. Dotée d’une voix dramatique et d’une tessiture remarquable, d’une présence sur scène très charismatique, elle suit ses penchants artistique et vocal naturels en explorant un répertoire dramatique. Au programme les oeuvres de Bartók, Kodály, Weiner, Berlioz, Dohnányi Entére libre Réservation obligatoire : reservation@instituthongrois.fr

musique Récital de piano en soutien au Prix Hungarica Avec Marouan Benabdallah 11 décembre 20h Institut culturel hongrois Soirée organisée par l’Association des Amis de l’Institut hongrois. Marouan Benabdallah, titulaire du Diplôme de formation supérieure de l’Académie Franz Liszt (Budapest), interprètera des œuvres de Liszt, Debussy, Khachaturian et Fazil Say et nous réservera également quelques surprises. Entrée : 20 € / 15 € (membres) Réservation : accueil@instituthongrois.fr +33 1 43260644

19


NOS ACTIVITÉS RÉGULIÈRES POUR ENFANTS Atelier pour collégien(ne)s (11–15 ans) Nous invitons les collégien(ne)s à participer, à partir du 16 septembre, à notre nouvel atelier qui proposera des découvertes musicales et littéraires, des projections de films et des échanges sur l’histoire de la Hongrie, exclusivement en langue hongroise. L’atelier permettra aux enfants de faire des rencontres et d’enrichir leur connaissance de la langue hongroise à travers différents sujets historiques et culturels. Les ateliers auront lieu à l’Institut hongrois tous les mercredis de 17h à 18h (hors vacances scolaires). Pour vous inscrire ou pour toute information complémentaire, veuillez contacter la professeur Orsolya KarinthiRébay à l’adresse mail suivante : o.rebay@instituthongrois.fr Ateliers pour enfants (3–11 ans) Tous les mercredis à partir du 16 septembre, l’Institut hongrois propose des cours de hongrois pour les enfants et les jeunes de 3 à 11 ans. Les groupes sont constitués selon l’âge, et les cours ont lieu de 15h30 à 16h15 et de 16h15 à 17h. Pour les plus petits, l’enseignement est axé sur des comptines, des chants et des contes ; pour les plus âgés, l’accent est plutôt mis sur les connaissances de base de la littérature et de l’histoire hongroises. 3-4 ans de 15h30 à 16h15 et 5-6 ans de 16h15 17h– animatrice Mme Emma Bornai 6-7 ans de 15h30 à 16h15 et à partir de 8 ans de 16h15 à 17h– animatrice Mme Orsolya Karinthi-Rébay Inscription pour tous les cours : o.rebay@instituthongrois.fr « Dúdoló » (0–3 ans) Atelier ludique pour initier les enfants à l’héritage musical hongrois au travers de chansons traditionnelles et de jeux musicaux. La participation active des parents est requise pour cette activité informelle qui contribuera à développer le sens du rythme et l’oreille musicale de votre enfant tout en facilitant l’apprentissage du hongrois. Prochaines séances animées par Emma Bornai : 19 septembre 2020 16h30–17h30 | 17 octobre 2020 16h30–17h30 21 novembre 2020 16h30–17h30 | 19 décembre 2020 16h30–17h30 Programme extrascolaire gratuit Nous proposons aux groupes scolaires un atelier récréatif autour de la Hongrie : la magie de ses paysages et les expressions hautes en couleur de sa langue.Vous pourrez à cette occasion visiter nos expositions temporaires, qu’elles portent sur la peinture, la photographie, la sculpture ou histoire de la Hongrie.Nous vous invitons également à venir vous immerger au cœur de la nature hongroise : dans notre salle de cinéma, nous projetons des films qui vous plongeront au milieu d’une nature sauvage et intacte.

Entrée libre Inscription à l’atelier – Contactez-nous pour convenir d’une date par téléphone : +33 1 43 26 06 44 ou par email : contact@instituthongrois.fr

20


COURS DE HONGROIS COLLECTIFS ET INDIVIDUELS POUR L’ANNÉE 2020‒2021 Des cours de hongrois attendent ceux qui désirent connaître une langue rare mais fascinante ou approfondir des connaissances déjà acquises. Nous proposons quinze cours collectifs de hongrois de 30 heures chacun par semestre (cours de 2 heures par semaine sur 15 semaines), en groupes de 7 personnes maximum, correspondant à tous les niveaux, de Débutant à Avancé. Des groupes supplémentaires peuvent être ouverts selon la demande. Les cours collectifs sont dispensés par les professeurs de langue maternelle hongroise : Krisztina Hevér, Orsolya Karinthi-Rébay, Anikó Kiss et Zsuzsa Sári. Les cours débuteront le 14 septembre 2020 en mode présentiel dans le respect des règles sanitaires. En cas de confinement, nos cours basculeront en mode visio. Prix pour un semestre: 330 € L’inscription en cours d’année reste possible – sauf débutants – en fonction des places disponibles. Vous pouvez également vous inscrire à des cours individuels. Les cours particuliers sont proposés tout au long de l’année académique, également dans les locaux de l’Institut hongrois. Tarif : 300€/10 heures. Pour les cours individuels veuillez contacter directement les professeurs: Zsuzsa Sári coursinstituthongrois@gmail.com et Orsolya Karinthi-Rébay o.rebay@instituthongrois.fr

CONTACTS Directrice

Chargée de programmation artistique

Zita Bodnár

Judit Baranyai

secretariat@instituthongrois.fr

j.baranyai@instituthongrois.fr

Assistante de direction

Responsable du pôle sciences

Judit Fontanarosa

et enseignement

secretariat@instituthongrois.fr

Balázs Pálvölgyi b.palvolgyi@instituthongrois.fr

21


ACCUEIL ET EXPOSITIONS

SECRÉTARIAT

mardi–vendredi : 10h–19h

lundi–vendredi : 9h–13h et 14h–17h

samedi : 14h–19h

Téléphone : +33 1 43 25 26 07

Fermeture exceptionnelle le 11 novembre

Fax : +33 1 43 26 89 92

Téléphone : +33 1 43 26 06 44

secretariat@instituthongrois.fr

contact@instituthongrois.fr

MÉDIATHÈQUE mardi : 10h–14h et 15h–19h mercredi : 14h–18h jeudi et vendredi : 10h–13h + le troisième samedi de chaque mois : 14h–17h Fermeture exceptionnelle le 11 novembre Téléphone : +33 1 43 26 14 86 bibliotheque@instituthongrois.fr

MinistÈre des Affaires étrangÈres et du commerce extérieur

AVERTISSEMENT Nous nous réservons le droit de modifier la programmation. Nous publierons ces modifications sur notre page web (instituthongrois.fr) et sur notre page Facebook : www.facebook.com/instituthongrois La capacité d’accueil de notre institut étant limitée, nous nous réservons le droit de refuser l’accès aux salles si nécessaire. Lors des événements pour lesquels une réservation est indispensable, les places réservées mais non réclamées seront redistribuées 10 minutes avant le spectacle.

Institut culturel hongrois – 92 rue Bonaparte 75006 Paris

22


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.