Issuu on Google+

No 359 mars 2013

COURTAGE - BANQUES ET ASSURANCES

à vendre

BANCASSURANCES.CH

chalet à la Téna www.bancassurances.ch YVES-ALAIN FOURNIER Case postale - 1996 Basse-Nendaz Route de la Télécabine 5 1997 Haute-Nendaz T 027 207 14 67 - F 027 565 82 82 N 079 306 47 36 info@bancassurances.ch

Dr Frédéric et Valérie Schaller Pharmaciens FPH

2

4,5 p, 82 m , parking

Route des Ecluses 19 1997 Haute-Nendaz Tél. 027 288 16 66 Fax 027 288 54 45

nendaz salins nendaz.pharmacie @bluewin.ch

« J’ai des questions à toutes vos réponses. »

www.pharmacie denendaz.ch

WOODY ALLEN

veysonnaz les agettes isérables

CHF 625'000.– Mensuel indépendant d’information et de publicité paraissant dans les communes de Nendaz, Salins, Veysonnaz, Les Agettes, Isérables • Membres fondateurs : Jacques Bornet - Jeannot Fournier Christian Glassey - Jean-Pierre Guillermin • Abonnements-facturation : case postale 126 1997 Haute-Nendaz • Administration : Jean-Pierre Guillermin (T 027 288 12 51) • Responsable d’impression : Jeannot Fournier (T 079 301 03 20) • Mise en page et impression : IGN SA Nendaz (T 027 288 15 36 - F 027 288 16 41, info@echodelaprintse.ch, www.echodelaprintse.ch).

photos & informations

www.alpimmo.ch 027 288 44 44 info@alpimmo.ch

Prix au numéro : 5 fr.

TRENTE ET UNIÈME ANNÉE

P.P. 1997 HAUTE-NENDAZ

nendaz freeride 2013

Incroyables conditions pour la 7e édition

aproz-bieudron

Collégiens en balade

Trois skieurs français sont aux premières places de la Nendaz Freeride 2013. Un superbe spectacle a ravi le millier de spectateurs présents à Nendaz le samedi 16 mars. 60 freeriders se sont élancés sur les pentes du Mont-Gond qui avait revêtu une belle poudreuse pour l’occasion… sous un soleil étincelant ! Texte : Nendaz Freeride Photo : Jean-Pierre Guillermin

L

a finale de la 7 e Nendaz Freeride s’est déroulée le samedi 16 mars sur les pentes du Mont-Gond dans le secteur du Plan-du-Fou, à Nendaz. 60 skieurs et snowboarders ont réussi des lignes techniques, des sauts de barre rocheuse impressionnants, des fronts f lips, des 3600 et des back f lips. La compétition s’est déroulée sous le soleil et le public a pu apprécier le spectacle dans la bonne humeur. 46 hommes et 14 femmes se sont affrontés dans une vingtaine de centimètres de poudreuse. Les participants étaient notés par un jury de 7 membres provenant de Slovaquie, d’Ecosse, d’Espagne, de France et de Suisse, dont Richard Amacker, le Nendard 7e au classement général du FWT 2012, malheureusement victime d’une blessure cette saison. Quelque mille spectateurs se sont rassemblés au Village Red Bull en face du MontGond dans le secteur du Plandu-Fou à Nendaz, où ils ont pu observer des descentes à couper le souffle et se restaurer en écoutant les commentaires de la course en direct,

ainsi que de la musique. Les organisateurs étaient très satisfaits de la 7 e édition de la Nendaz Freeride et de la qualité du spectacle. Aucun accident n’a été signalé, grâce au professionnalisme des riders présents et à la sécurité mise en place par les guides et patrouilleurs qui ont parfaitement œuvré à la préparation des faces de qualification et de finale. L oïc Collomb-Patton s’est adjugé la première place, réalisant un run d’exception agrémenté de deux 3600. Il est suivi par un Aziz Benkrich (un joli 360° au sommet). Gorak Wadek a, quant à lui, pris la 3e place, en envoyant pas moins de deux back flips. Le premier skieur suisse, Yann Rausis du Grand-St-Bernard occupe à la 7e place. E n s n ow b o a rd , c h e z l e s hommes, c’est un Anglais qui s’est imposé, Sascha Hamm, très heureux de sa première place. Lors de sa première participation en 2009, il avait pu prendre le départ de la compétition in extremis grâce à sa force de persuasion auprès des organisateurs qui lui avaient attribué une Wild Card. Quatre ans plus tard, c’est lui qui l’emporte chez les hommes en snowboard !

Les Suisses ont réalisé une belle performance avec la 4e place de Angelo Werlen, la 6e de Antoine Steimer, la 7e de Mike Aeschbach et la 11e de John Fournier. Chez les skieuses, le podium est international, avec la victoire de la Russe Anna Kankhevich devant la Norvégienne Tone Jersin Ansnes (2e) et la Française Laure Vailly (3e). Les locales de l’étape, Tania Trummer et Caroline Jaquier ont terminé respectivement 7e et 9e. En snowboard féminin, la Suissesse Estelle Balet s’est à nouveau hissée sur la première marche du podium après de multiples victoires cette année. La protégée de Géraldine Fassnacht est la révélation de cette année et a gagné son ticket, grâce notamment à sa victoire à Nendaz, pour le Freeride World Tour 2014. L’Autrichienne Amber Schueker prend la deuxième place et la Finlandaise Mikaela Hollsten finit troisième. Rosemarie Daiek, 4 e, est arrivée de Californie vendredi matin, pour sa première fois en Europe.

Les élèves posent à Bieudron en compagnie de Patrice Rouiller d’Hydro-exploitation, Hervé Fournier Directeur Cap Santé et leurs professeurs Hélène Bétrisey et Julien Dubuis. Texte : Echo de la Printse Photo : Jeannot Fournier

C

haque année les élèves des Collèges de la Planta et des Creusets peuvent se procurer l’agenda scolaire qui répertorie le programme des cours. Ce sont des étudiants volontaires de 3 e année qui

pour rédiger les textes, les lycéens ont visité Aproz Sources Minérales SA et la centrale hydroélectrique de Bieudron/ Nendaz, encadrés dans leur démarche par la Fondation Cap Santé, active dans le domaine, www.capsante.ch.

veysonnaz

Spectacle sur l’Ours

Résultats complets sur le site www.nendazfreeride.ch

Texte : Jeannot Photo : LDD

L

Maxime Vaquin en plein effort avant les grands sauts.

participent à son élaboration avec un thème basé sur le développement durable, ceci sous la conduite de leurs professeurs Hélène Bétrisey et Julien Dubuis. Pour l’année scolaire 2013-2014, le thème choisi concerne la ressource No 1 du canton : l’eau. Afin de glaner diverses informations

e week-end des 16 et 17 mars, la troisième édition de la coupe du monde de snowboardcross a été organisée sur la piste de l’Ours. Les éliminatoires du samedi ont remporté un vif succès par un temps magnifique. Par une météo maussade, les courses

du dimanche ont vu une participation internationale de grande qualité : Australiens, Américains, Européens, Canadiens. Malheureusement les Suisses présents ne se sont pas illustrés.

PROCHAINE PARUTION

Vendredi 26 avril 2013 Dernier délai pour vos textes et annonces : lundi 15 avril 2013. info@echodelaprintse.ch www.echodelaprintse.ch

Trouvez notre reportage en page 13.

no 359 ı mars 2013

1


patouè de nînda

Cruijatîri 1

2

3

4

5

Grille 287 - 03.2013 6

7

8

9

1

souvenirs, souvenirs…

Des gardes du pape… nendards Texte : ASPN Photo : coll. Ulrich Praz

I

nformations tirées de la « Chronologie de l’histoire de Nendaz » d’Yvan Fournier.

2

Vers 1515 Une légende de Jean-Pierre Michelet conte l’histoire de Georges Villard, un soldat du pape Jules II à Marignan. D’autres versions, le mettent au service du roi de Naples. MICHELET Jean-Pierre, Le livre du souvenir, 1949, p. 38 FOURNIER Simon-Pierre, La mort promise, FAV, 16.1.1964, p. 9 SCHUELE Rose-Claire, La force cachée de l’eau ; in Actes de la

3 4 5 6 7 8

conférence annuelle sur l’activité scientifique du centre d’études francoprovençales, Histoire d’eau, 15-16.12.2001, p. 177. 16.2.1913 Michel Gillioz, fils d’Antoine, de Nendaz en Valais, né le 11.2.1893, mesurant 1 m 74 est entré à la Garde (pontificale) comme hallebardier le 16.2.1913 et s’en est retourné en Suisse le 1 er juin ou le 1 er juillet 1915. Il est à nouveau admis le 16.12.1915 et s’en ira définitivement vers la France le 1er août ou le 1er septembre 1917 ». Ce Michel s’appelle Damien pour ses concitoyens. Il y vit à Rome

les 18 derniers mois du pontificat de Pie X et le début de celui de Benoît XV. Il s’établit en 1919 à Fey, où il épouse Céline Mariéthoz, puis plus tard Judith Praz. Luc Gillioz possède encore – en 2002 – l’uniforme de garde du pape. Nendaz-Panorama, n o 82, septembre 2002, p. 26 Archives de la Garde Suisse Pontificale. 1989-1991 Jean-Michel Voirol de Baar s’engage auprès des gardes du Pape. Nendaz-Panorama, n o 82, septembre 2002, p. 32.

ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE NENDARD

CONTACT Si vous voulez partager des images, des films anciens, des enregistrements, ou si vous avez des objets anciens à donner, n’hésitez pas à contacter l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine : Marie-Paule Loye 027 288 20 17 ou 079 628 28 18 marie.loye@bluewin.ch

9

RENDEZ-VOUS

10

SOIRÉES « CONTES DE L’ABBÉ MICHELET » Samedi 20 avril à Basse-Nendaz à 20 h sur la place de Sonville (accès indiqué). Samedi 11 mai lors de la journée des moulins au Moulin du Tsablo à Haute-Nendaz

11 12 13 Dominique Fournier

A plan 1. Po vouarî ouna nâfra 2. Aprochyë 3. Coujën du chapën - Anme ˆ che féire de mâ 4. Dejo do (a invé) - Oun pâr d’an – Aprey 5. A itâ deféi pë hleu du nô - Dzin prénom, ma chin « l » 6. Paradi di pechoni ! - Tsandzemin de pé 7. Meyjon ën betoun 8. Ch’arûe cant’oun’a trouâ biü - Hop ! 9. Më éj’alon - Decoûte 10. Poûto mechondze 11. I noé é bien fîta - Trei j’etadze dejo sol - Paméi amateur 12. Coum éj’idée d’oun parti vaeyjan 13. Dzin bitchyon - Realijyë Drei ba 1. I an de pli bèe cœuhœû - A terya 2. Averteyte - Orœujamin, oun pû pâ o te dîna 3. Pâ quechyon ! - Couèdre de vapö - Bio jèste 4. Po marquâ ëmplachemin (fém.) - Chëmplo, chin ornemin 5. Déan ouna profechyon - Sè di Lapon - Ire atatchya à a tèra 6. Môtre avouë de jèste - Viô bonë di chœudâ (plur.) - Cœûe à Engelberg 7. Ecouë po é to malën - Fô pa a te vindre - En déri ! 8. Aquyë dondzerœu ! - Préiche - Trin de Paris 9. Decouè - Pli böna ëntinte Grille à faire parvenir au plus tard pour le 30 avril 2013 à : Echo de la Printse - Mots croisés patois, C.P. 126, 1997 Haute-Nendaz

Solûchyon da grële no 285 - 01.2013 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13

1

2

F L E U R E T T E

L E P R E

H O S T A I D E O S

3

4

5

6

A T T E G A U X N I I E N T I N E T O L L O O N U C A N E N G A R D E T L E S S E R S U

7

8

U S U A I E T R E E S E N I N R U A I E U S

9

E N S E R R E E S E X E

36 réponses nous sont parvenues, dont une sans nom ni adresse, et 30 réponses justes : Madeleine Albelda, Sion Bruno Baeriswyl, Vex André Beytrison, Pramin Sandra Bornet, Haute-Nendaz Marie-Edith Bourban, Saclentse Léon Broccard, Basse-Nendaz René Charbonnet, Aproz André Crettenand, Isérables Jean-Pierre Crettenand, Condémines

Marithé Crettenand, Beuson Camille Dayer, Vex J.-Paul Délèze, Haute-Nendaz Georgette Fournier, Brignon Hortense Fournier, Basse-Nendaz Jean-Luc Fournier, Basse-Nendaz Raymonde Fournier, Sion Anne-Marie Fragnière, Salins Jean-Claude Glassey, Leytron Isabelle Lathion, Sornard Roland Lathion, Uvrier Mélanie Maret, Conthey Eliane Mariéthoz, La Poya Marie-Hélène Massy, St-Jean René Maytain, Neuchâtel Gabriel Métrailler, Noës Gérald Morand, Mase Madeleine Morand-Délèze, Riddes Antonia Rausis, Orsières Laurence Rossini, Haute-Nendaz Liliane Tête-Fournier, Martigny-Croix Le tirage au sort a désigné André Beytrison à Pramin, qui recevra un bon au restaurant Les Bergers à Siviez.

PROCHAINE VEILLÉE DU PATOIS Jeudi 4 avril 2013 à 20 h au Moulin du Tsâblo Avant-dernière étape de la série « Dû brîo à foûcha » avec des témoignages filmés sur le métier de sage-femme, une entreprise familiale et les fêtes de famille. Les veillées sont ouvertes à toutes et tous. Bienvenue.

2

no 359 ı mars 2013

MERCI À… ... Marie-Claire MariéthozRossini, qui nous a apporté des précisions sur la photo « Le Derby de la Biolle » publiée dans le dernier numéro : le personnage No 6 est Georgy Rossini. La photo a été prise en 1952.

Damien Gillioz, assis devant, à gauche.

patois

Théâtre interactif avec nos aînés Texte : Maurice, pour les élèves et les enseignants Photo : LDD

L

es élèves des cours de patois de l’Université populaire de Nendaz ont écrit trois saynètes qu’elles ont interprétées à la salle du CO en décembre 2012. Invitées par les responsables du Foyer Ma Vallée, elles les ont rejouées le 3 mars dernier pour les résidents. Ces textes qu’elles ont composés sont parsemés de jeux de mots jouant sur les deux langues. Inquiétude ! Nos aînés allaient-ils pouvoir suivre le fil de l’histoire, fallait-il adapter les textes ? Du tout… d’une saynète théâtrale de boulevard, les comédiennes sont passées à une forme de théâtre interactif. Même si les résidents ne sont pas montés sur scène, ils ont pris part au dialogue, à l’action, anticipant même parfois les actrices. Maurice en coulisse doit entonner la chanson du modzonî et il est précédé par Alphonse Fournier, Jacqueline lève le fusil pour abattre le chamois et

Les élèves du cours de patois 2012.

un aîné lui crie : « Tire maintenant »… Que d’émotions et de joie à voir nos aînés participer au déroulement de la saynète ! Rencontre de générations à travers le théâtre, plaisirs de la vie, bonheurs furtifs mais si prenants. Merci chers aînés pour ces moments de dialogue et de partage.

1997 Haute-Nendaz

Agence immobilière patentée

Dominique et Jean-Pierre Fournier - 1997 Haute-Nendaz Tél. 027 288 23 19 - 079 651 20 68 - www.inter-agence.ch - info@inter-agence.ch

Vous avez un objet à vendre ou à louer ? Nous avons l’acheteur ou le loueur. A VENDRE Magnifique appartement 2,5 pièces dans l’immeuble Les Bouleaux (centre de la station) Superbe situation sud-ouest, calme et ensoleillée. Grande terrasse sur le toit de 37 m2 avec vue imprenable. Prix de vente : 295 000 fr.

ENREGISTREMENT PUBLIC Jeudi 4 avril 2013 à Basse-Nendaz, « Chez Pompéo », dès 9 h 30, enregistrement public d’une nouvelle série de témoignages en patois qui seront le fil conducteur des veillées 2013-2014. Le thème de l’année est « Oun cö é de plâe quyë demàndon quyë de vouarî », (un corps et des plaies qui ne demandent que de guérir) thème qui traitera des maladies et de leur guérison, des infirmités, de la santé en général. Bienvenue à toutes et tous.

Reiki :

Massage assis :

pour retrouver l’équilibre et l’harmonie naturelle de votre organisme

30 minutes pour vous libérer des tensions musculaires et du stress

Anne Guillermin Haute-Nendaz - 078 753 05 96


généalogie

basse-nendaz

Cinq générations déjà… 1 mois, 1 jeu ! Texte : Lud’oasis Photo : LDD

E

n attendant Pâques, jouons avec des œufs ! Pour une partie de Didi Dotter, il vous faut : une dose de mémoire, une poignée de réf lexes et un grand bol de rapidité. Résultat : une partie endiablée où grands et petits y trouvent leur compte ! A déguster avec modération… Fiche du jeu Nom du jeu : Didi Dotter Type de jeu : mémoire, rapidité Nombre de joueurs : de 2 à 4 Age : 5+ Durée : 30 minutes But du jeu Chaque demi-œuf doit retrouver sa moitié manquante.

grand-père de la petite Anaïs… En moins d’un siècle, cinq générations se sont créées. Eh e p u i s l e 18 j a n v i e r, oui, avec Léonce Glassey de Léonce Glassey de Bri- 1921, Charly Glassey de 1946, gnon et l’ar rière-ar rière- Frédéric Glassey de 1969,

Texte : Aude et Pascal Schüpbach Photos : LDD

D

Aude Schüpbach de 1990, Anaïs Schüpbach de 2013, la famille s’est agrandie. Anaïs est la première de, nous l’espérons, une longue série d’arrière-arrière-petits-enfants…

Explications Les 24 moitiés d’œufs sont placées faces cachées sur la table. Retrouvez et assemblez les 2 demi-œufs identiques : ils s’attirent comme par magie ! Une fois les œufs reconstitués, rangez-les dans

votre boîte à œufs. Il ne reste plus rien sur la table ? C’est le moment de vérifier que personne ne s’est trompé et de récolter les tuiles correspondant aux oiseaux reconstitués. Après plusieurs manches, le premier qui aura réuni tous les oiseaux remportera la partie.

pro senectute

Agenda d’avril BRAMOIS (conférence) Troubles de la vision des 60+ Votre vue baisse ? Avec l’âge, MONTHEY (visites) Les grands-parents accom- certains troubles de la vision pagnent les petits-enfants : deviennent fréquents. Vous recevrez de précieuses inforvisite de la Satom Notre mode de vie actuel est mations sur les moyens de très gourmand en énergie prévention et les solutions et en matière premières. Il existantes. Rendez-vous le vengénère passablement de dé- dredi 12 avril 2013 à 14 h au chets qu’il faut gérer et trier. Mas de la Borgne à Bramois, Initiez-vous au tri sélectif ! Le entrée libre. En collaboration mercredi 3 avril 2013 de 14 h avec le club d’aînés du Mas à 16 h. Inscription obligatoire, de la Borgne et la Fédération 10 fr. par famille (grands-pa- suisse des aveugles et malvoyants. rents petits enfants). Texte : Pro Senectute

SION / MONTORGE SIERRE (visites) Les grands-parents accom- (Sport et mouvement 60+) pagnent les petits-enfants : Nordic-walking Reprise des cours de Nordicvisite de Canal 9 Le fonctionnement de la walking le lundi 8 avril 2013 de chaîne de télévision n’aura 14 h à 15 h 15, 36 fr. les 6 leçons. plus aucun secret pour vous ! Le jeudi 4 avril 2013 de 14 h à SION (Cours 60+) 15 h 30. Inscription obligatoire, Premier contact 10 fr. par famille (grands-pa- avec l’ordinateur L’ordinateur est pour vous rents petits enfants).

IMPRESSUM Réception des textes et des annonces : Echo de la Printse, C.P. 126 - 1997 Haute-Nendaz info@echodelaprintse.ch - Fax 027 288 12 11 • Abonnement : 40 fr. Autres régions 45 fr. Abonnements de soutien 60 fr. Club des cents 100 fr. • Parution : le dernier vendredi de chaque mois • Tirage : 5400 exemplaires • Impression et mise en page : IGN SA • Prix au numéro 5 fr. www.echodelaprintse.ch - aussi sur Facebook

Don de 2500 francs un parfait étranger ? Vous ne connaissez pas encore toutes les fonctions du clavier et de la souris ? Ce cours est pour vous. Les mardis 16, 23 et 30 avril 2013 de 9 h à 11 h, 120 fr. Informatique : foire aux questions Vous recherchez une information, une astuce, une explication ou une solution à un problème informatique ? Cet espace de rencontre vous permettra de trouver les réponses désirées. Rendez-vous le vendredi 26 avril 2013 de 13 h 30 à 16 h, 15 fr. VALAIS (Sport et mouvement 60+) Escalade Pas besoin d’être un athlète d’exception ! Ce sport se pratique à tout âge moyennant un encadrement adéquat. Venez découvrir des falaises dont l’orientation et l’altitude diverses permettent de grimper à l’extérieur le 30 avril, 12 et 27 juin de 8 h à 17 h.

Le groupe Génération Relax remercie très sincèrement le chaleureux public qui a assisté à son concert du mois de novembre 2012 en faveur du groupe régional « Les Battants ». Grâce à votre générosité, nous avons pu leur faire don d’un chèque de 2500 francs. Encore grand merci à vous tous et nous vous donnons rendez-vous à l’un de nos prochains concerts. ı Photo LDD

Infos et contact : Pro Senectute Valais, 027 322 07 41.

Prêt hypothécaire BCVs: Les meilleurs plans pour bâtir votre avenir.

ALDO PERRUCHOUD SIVIEZ : VENTE D’APPARTEMENTS ENTIÈREMENT RÉNOVÉS Dès 400’000.– / 2,5 pièces dès 85 m2 habitables Dès 650’000.– / 3,5 pièces dès 123 m2 habitables A VENDRE Basse-Nendaz, terrains à construire zone H30 - dès 500 m2 Haute-Nendaz, terrain à construire zone H20/H30 Haute-Nendaz, garage dans parking 39’000.– et box (sur demande) Baar, demi-maison 395’000.– Haute-Nendaz, appartement 3,5 pces, 2 sb, un garage 330’000.– Les Agettes, chalet 4 chambres, 140 m2, dès 870’000.– Bleusy, chalets dès 115 m2, 3 chambres, garage, dès 890’000.– Isérables, maison et garage 320’000.– Haute-Nendaz, plusieurs chalets en projet : Visitez notre site internet : www.nendaz-vente.ch Visite d’appartements témoins : 079 577 20 46

Matinée Petits joueurs, spécial loup ! Lundi 8 avril prochain de 9 h 30 à 11 h 30, les p’tits bouts sont attendus à la bibliothèque pour une matinée lecture et jeux sur le thème du loup… Comme il n’y est pas, il nous mangera pas !

génération relax

POMPES FUNÈBRES

FRANÇOISE CHARBONNET-GILLIOZ 079 577 20 46

INFO LUDO

NENDAZ ET ENVIRONS Sophie Bornet 078 749 54 64 CHAMOSON - NENDAZ Pascal Fournier 079 216 96 57 APROZ ET ENVIRONS Denise Hurni-Fontannaz 078 729 21 16 SION - CONTHEY Claude Fontannaz 079 509 45 48 3966 RÉCHY Tél. 027 458 22 70 Fax 027 458 22 36

La confiance rapproche

La Banque Cantonale du Valais, proche de chez vous BASSE-NENDAZ

HAUTE-NENDAZ

Adresse

Horaires

Adresse

Horaires

Route de Nendaz 341 1996 Basse-Nendaz

lundi à vendredi 08h15 à 12h00 14h15 à 19h00

Route de la Télécabine 2 1997 Haute-Nendaz

lundi à vendredi 08h30 à 12h00 14h00 à 17h30

Tél. 027 289 55 55 Fax 027 289 55 59

Tél. 027 289 59 10 Fax 027 289 59 01

Bernard Carthoblaz, représentant de la Banque Cantonale du Valais, Basse-Nendaz Jacques Pitteloud, responsable de la succursale de la Banque Cantonale du Valais, Haute-Nendaz

no 359 ı mars 2013

3


nendaz

Passeport vacances

moléson

Le Nendard qui parle à l’oreille du Moléson

Même sans enfant, vous pouvez participer au Passeport our cette 8e édition, nous Vacances en tant qu’accomplongerons dans le monde pagnant. Nous avons toujours du rêve en compagnie de pe- besoin de personnes pour véhitits et grands héros. Nemo, culer nos chères têtes blondes. Buzz l’Eclair, Ratatouille, Sid Pour vous donner l’eau à la le paresseux ou encore Jack bouche, venez consulter notre site internet où vous trouverez Sparrow seront de la partie. Alors à vos agendas ! Cette des photos des anciennes édiannée, le Passeport Vacances tions. Et nous recevrons avec de Nendaz se déroulera la se- plaisir votre message ou commentaire sur le livre d’or. maine du 15 au 19 juillet. Notre comité composé de Pour plus d’infos, vous pouvez Sophie Ambert, Cathy Bornet, consulter notre site internet Ghislaine Bornet, Claudine http://ppvnendaz.jimdo.com Bourban et Antonia Praz-Stre- ou vous informer au 027 288 li recherche des personnes 37 34 ou par mail à ppvnenprêtes à donner un peu de daz@hotmail.com. leur temps aux enfants de la Nous nous réjouissons de vous rencontrer ! commune.

Texte : comité Passeport Vacances

P

salins

C

omme il est super de faire partie de ce club des sympas ! L’année commence chez nos voisins à Baar. Le café du « Bargeot » a accueilli tout ce petit monde, et les retrouvailles furent appréciées. Les histoires étaient de la partie. Le traditionnel loto a été

Anna Nançoz.

R

omain Bourban est né à Basse-Nendaz en 1965. Il est le fils de Lucie et de Marco. Après une scolarité sans histoire, il entreprend un apprentissage d’électronicien à Migros Valais. On le remplacé par une tombola… retrouvera ensuite technicien que les lots étaient beaux ! … chez Swisscom à Sion et à choucroute garnie, plateau Lausanne pendant plus de 10 de fromages, assortiment de ans. linges… et à 16 heures, une assiette valaisanne pour cha- Changement de cap cun ! Bien que son dernier poste de travail fut à Lausanne, RoLe comité vous donne rendez- main a toujours gardé les atvous pour la prochaine sortie taches très fortes qui le liaient en car au lac du Bourget en à sa commune. Aussi actif France, le 21 mai 2013. dans la vie associative, on le retrouve président du ski-club Nendaz. Destin ou concours de circonstances, il reprend l’exploitation de la « Cabane Mont-Fort » sise sur le glacier du même nom pendant 8 ans. Comme il aime à le dire, il a été le premier tenancier d’un restaurant d’altitude victime du réchauffement climatique. En effet la suppression du téléski sur le glacier ne permettait plus d’assurer l’exploitation de la cabane sous la forme initiale.

Club des sympas Texte : Gilda, André, Marianne, Michel Photos : LDD

Texte et photos : Jeannot Fournier

Olive Monnet, santé !

Le Moléson un nouveau défi ! C’est lors d’une rencontre fortuite avec Philippe Micheloud, que Romain accepte ce nouveau défi. « Après avoir travaillé pendant 8 ans à 3202 m d’altitude, je quitte mon beau canton pour travailler en terre gruyérienne à 2002 m d’altitude au sommet du Moléson. Au début j’ai eu un peu de peine à faire passer mon style d’exploitation à la clientèle locale du Moléson. Je suis Nendard, Valaisan et fière de l’être. Pour moi le mot « Cardinal » évoque un poste dans la hiérarchie de l’église. Pour un Gruyérien Cardinal c’est sa bière préférée, celle que nous les Valaisans consommons en mini le matin pour passer la soif… Aujourd’hui je suis ravi de voir mes clients déguster le joli choix de vins valaisans que je leur propose, fendant, petite Arvine, Cornalin, Syrah et des

MARTIGNONI JEAN-PIERRE

meilleurs… Les produits du terroir tant gruyérien que valaisan sont aussi bien achalandés sur la carte de l’établissement. Autre paradoxe par rapport à mes collègues valaisans qui exploitent des restaurants d’altitudes, chez moi en Gruyère la saison d’hiver ne représente que le 20% de mon chiffre d’affaires annuel et la saison d’été le 80%. Pour les valaisans c’est le contraire. » L’été un engouement différent « Le succès de la saison d’été au Moléson est dû à notre situation géographique, au bassin de population, et au panorama que nous offrons qui est unique en Suisse romande. De nombreux touropérateurs visitent chaque jour la Gruyère. De plus la visite de la laiterie Gruyère et la visite de la fabrique de chocolat à Broc attire près de 2000 personnes par jour lors de la bonne saison. Et comme nous sommes à une encablure de ces deux sites nous bénéficions de cet apport touristique. Si les conditions climatiques sont au beau fixe, il nous arrive de servir plus de 500 repas par jour. La nouvelle installation de remontées mécaniques inaugurée le 22 juin 2012, suscite un nouvel engouement pour faire venir une nouvelle catégorie d’hôtes au Moléson. Cela fait maintenant 5 ans que j’exploite le restaurant « L’Observatoire » et pendant cette période, 15 mois ont été nécessaire à la rénovation de l’établissement et des installations techniques. » La raclette au Marché « Comme je demeure à Bulle, je suis le plus nendard des Bullois et pendant la saison d’été je vais chaque jeudi au marché à Bulle et je propose la raclette accompagnée de superbes vins valaisans. Je peux vous garantir que le succès est grandissant. » Racler du Brignon à Bulle, un petit exploit.

4

no 359 ı mars 2013

Une salle agréable et spacieuse.

Lors de notre visite, le comité du ski-club Sanetsch a chanté le ranz des vaches.

BERNARD MICHELOUD Contacté par l’association fribourgeoise des banques en 1978, M. Bernard Micheloud a repris la station de Moléson en situation de faillite. Il a développé un concept de développement nouveau durable et à long terme. Par la suite, il s’est associé avec son frère Philippe pour la gestion selon un nouveau modèle économique intégrant toutes les activités de la station. Président de l’Office du Tourisme de Moléson, qui est privé, il est l’initiateur de l’organisation « Léman Sans Frontière ». Viceprésident du GMV (société des remontées mécaniques de Moléson), il assume en outre divers mandats de consulting en Suisse et à l’étranger.

Chers amis lecteurs, laissezvous tenter et venez découvrir un panorama époustouflant et une région surprenante, et le soussigné vous l’assure au Moléson chez Romain on y vient et on y est bien !

RÉVISION ET ASSAINISSEMENT DE CITERNES

 www.weissmuller-paysagiste.ch

Terrassement - Aménagement Fouille - Canalisation Mur végétalisé - Enrochement Marteau hydraulique 1997 HAUTE-NENDAZ 079 628 49 32 martignoni.jp@hotmail.ch

Romain et sa compagne Stéphanie sur la terrasse du restaurant L’Observatoire, sur l’arrière Le Moléson qui culmine à 2002 mètres d’altitude.

J.-P. MEYNET

CREATION

BREVET FÉDÉRAL

1 9 9 7 N E N D AZ SDF

TÉL. 027 288 18 17



Weissmuller Karim

Natel 079 436 61 46 E-mail : citernex@freesurf.ch

AMENAGEMENT

ENTRETIEN

DENEIGEMENT

Batterie la Combaz 1997 Haute-Nendaz



kweissmuller@bluewin.ch 079 229 96 82


baar

nendaz tourisme

Carnabaar 2013 Wanted ! Lapins en chocolat Texte : Nendaz Tourisme Photo : LDD

D

es centaines de compatriotes de Max se sont cachés dans la région de Nendaz. Max a malheureusement peu de ressources pour les retrouver tout seul… Il invite donc tous les enfants à se joindre à lui le dimanche 31 mars 2013 sur la Plaine des Ecluses. Dès 7 heures, laissez-vous guider au son du cor des Alpes. Dès 9 heures, chasse aux lapins pour les enfants. Départ depuis le centre sportif. Les enfants seront répartis en trois groupes et accompagnés en fonction de leur âge : de 0 à 3 ans, de 4 à 6 ans et dès 7 ans.

Texte : Bernard Follonier, comm. pub. Photos : Anne Métrailler

L

e 9 février dernier, le carnaval de Nendaz a retenti à Baar.

Le comité a besoin de vous pour le choix du thème. Vos propositions sont attendues sur Facebook ! Le gagnant sera récompensé.

Un grand merci à toutes les Pour la 6e année consécutive, personnes qui collaboreront à le village a vibré aux sons des la réussite du CarnaBaar 2014 musiques carnavalesques ! Pla- par leurs idées, par leurs réacé sous le thème original de lisations ou par leur soutien Cro-Magnon, un mammouth financier. Un grand merci à et quelques heureux hommes nos fidèles sponsors. des cavernes et leur grotte ont Rejoignez-nous sur Facebook : bravé la bise hivernale pour CarnaBaar Nendaz. rallier les deux bourgades de Baar et de Plan-Baar. Toute CarnaBaar c’est : cette équipe s’est retrouvée - le premier rendez-vous du à la salle sous la chapelle de Carnaval de Nendaz ; Baar transformée par le co- - un cortège tout en couleurs mité d’organisation en une réunissant jeunes et moins jeunes ; magnifique caverne préhistorique ! - un concours de masques chouette pour petits et grands ; Le concours de masques pour petits et grands a amusé toute - un repas et un moment de convivialité ; la tribu. Tous les participants ont reçu un cadeau offert par - une soirée musicale digne des plus grands dancefloor. nos sponsors et amis. La pasta party aux cinq épices locales proposée à volonté a Nos remerciements à nos régalé plus d’un fêtard ! Puis, sponsors régionaux : Seic, alors que la nuit tombait sur NTSA, Alp Real Estate, Dénéles alentours, la musique de riaz, Eric Fournier (Fils Maye), DJ Piko, Loups des Neiges, DJ Piko assura l’ambiance ! Cap 3D, Arbora, Evéquoz, BarLa prochaine édition aura lieu geot, Glassey-Fournier. le samedi 1er mars 2014.

un franc succès auprès des Le mois d’avril réserve familles. Les inscriptions se d’autres surprises à Max Le 1er avril, la plage s’invite à font auprès de l’Ecole de ski la montagne avec le fameux Arc-en-Ciel jusqu’au 31 mars « Waterslide ». Max ne veut à 15 h 00, par e-mail info@ pas manquer ce rendez-vous arcenciel-siviez.ch ou par télé« aquatique » ! En plus du spec- phone 0041 27 288 32 22. tacle incroyable occasionné par les skieurs, snowboar- PROGRAMME deurs (et différents engins - Dès 10h : concours des familles sur la piste de la Franon identifiés glissant sur gnière (partie inférieure l’eau) dans un bassin du Greppon Blanc) King Size, des concerts, - 15h30 : résultats devant un jacuzzi, une troupe l’école de ski de grimage pour les en- 16h : chasse aux fants, des bars et des œufs dans la neige. stands de grillades Max y fera bien sûr seront aménagés pour un petit tour… l’occasion. PROGRAMME - 10h-12h : inscription et distribution des dossards - 11h-13h : run d’entraînement - 13h-15h : run de compétition - 16h30 : remise des prix et tirage au sort. Nouveau cette année ! Gagnez un bateau à moteur ! Pendant ce temps, du côté de Siviez, on joue les prolongations avec le Trophée de Pâques. Cette compétition de ski mixée avec une chasse aux œufs remporte toujours

Le plein de ski… au soleil Jusqu’au 14 avril, il sera encore possible de skier sur les secteurs de Tracouet et Siviez. Le secteur Mont-Fort sera quant à lui ouvert jusqu’au 28 avril. Max va donc profiter de cette période privilégiée pour dévaler les pentes enneigées et parfaire son bronzage sur les terrasses ensoleillées. Du 13 au 20 avril, la piste de ski de vitesse du Mont Fort accueillera un des rendez-vous les plus spectaculaires de la saison qui permet de voir les

THE END CONTEST 20-31.03.2013 Jamais le skate et le snowboard ne se sont rencontrés dans une compétition commune. Pour terminer la saison d’hiver en beauté, Télénendaz et ses partenaires organisent les samedi 30 et dimanche 31 mars une compétition réunissant, dans un même park, l’élite suisse du skate et du snowboard freestyle. Une infrastructure unique (snowbowl set up et rampe de skate) sera mise en place sur les hauts de Tracouet). Le week-end se déroulera en musique grâce aux différents Djs présents pour l’occasion. Riders PRO présents pour cette occasion : Tomas Brunner, Frédéric Couderc, Jules Raymond, Darius Heritschian, Emilien Badoux.

jusqu’à la veille 027 288 29 skieurs les plus rapides de la 75 planète. Max est déjà sur le web pour connaître le pro- - Il était une fois à Nendaz… Visite du vieux village, du gramme des différentes comm o u l i n e t d é g u st a t i o n . pétitions : www.xspeedski.net 15h30-18h. Gratuit, min. 4 pers. Inscription Nendaz La nature se réveille… Tourisme jusqu’à 11h le jour Selon la météo, d’autres actimême. vités seront déjà praticables à basse altitude. Notre région qui compte 8 bisses, propose SAMEDI 30 MARS déjà des balades à partir de - Verre de bienvenue, dès 16h. Vins de la région offerts à 800 m. Les amateurs de deux nos hôtes. Rendez-vous Nenroues pourront dévaler cerdaz Tourisme. tains de nos parcours pour une remise en jambe avant le - Le rendez-vous des enfants. Bricolage, jeux… dès 5 ans. début de la saison… Nendaz A partir de 2 ans avec un Sport, les agitateurs sportifs, adulte. 16h-18h. Min. 4 pers. présenteront leur programme de printemps dès le 8 avril, - Messe Samedi Saint. Veillée Pascale. 20h30. Rendez-vous avec le grand retour de l’actiéglise de Basse-Nendaz. vité « Nordic Walking ». Le programme est consultable sur le site web de la Commune DIMANCHE 31 MARS - Grande chasse aux lapins de www.nendaz.org. Pâques. 7h au son du cor des La nature n’a pas fini d’étonAlpes. ner son monde durant ce mois de transition. Mais Max - Messe de Pâques. 10h, église de Basse-Nendaz. 10h30, ne perd jamais le fil… car il église de Haute-Nendaz. se renseigne régulièrement auprès de Nendaz Tourisme pour connaître les différentes LUNDI 1ER AVRIL activités durant cette période. - Les secrets du fromager. Visite de la laiterie, fabrication Animations de Pâques du fromage et petit-déjeuner. VENDREDI 29 MARS 7h45-10h30. Rendez-vous - Stages d’initiation de cor des Nendaz Tourisme, min. 4 Alpes à Nendaz. Découverte pers. de l’instrument avec des - Concours de ski pour les professeurs renommés. familles à Siviez. 9h. - Pâtisserie pour enfants de - Waterslide à Tracouet. 5 à 14 ans. 14h-15h. Min. 4 - Pâtisserie pour les enfants pers. de 5 à 14 ans. 14h-15h. Min. - Descente en trottinette de 4 pers. Nendaz station à Aproz. 14h- - Descente en trottinette de 16h. Min. 6 pers. Selon les Nendaz station à Aproz. 14hconditions météo 16h. Min. 6 pers. Selon les - Balade en raquettes. Tour conditions météo. accompagné dans la région de Siviez. 14h-16h30 (matériel fourni). Inscription ESS

Dame de Sion ZZZEHUQDUGPRL[FK_¬SKRWRILRULQD

La complice de vos pistes !

Toutes les infos sur Nendaz… Retrouvez dès aujourd’hui le millésime 2011 dans vos verres!

POMPES FUNÈBRES NICOLAS FOURNIER au: Sion .ch Nouveet Dame defav re-vins w. le bonnde online: ww an

comm

www.favre-vins.ch

RECHERCHONS DE SUITE

Avis aux retardataires

JE COMPLÈTE VOTRE

Terrain à construire

déclaration d’impôts

Pra du fra - Veysonnaz Tél. 076 581 67 91

pour immeubles ou villas situé dans le Valais.

PERMANENCE Barras SA Chermignon Tél. 027 483 25 55

079 658 78 98

Nicolas Fournier d’Albert Immo Centrale 1997 Haute-Nendaz 027 288 24 23 079 301 13 71 nicolas@immo-nendaz.ch

info@broccard.ch

no 359 ı mars 2013

5


nendaz

Succès professionnel

aproz - veysonnaz

Le Muguet et la Ste-Cécile à l’heure de la chanson française Texte : le Muguet et la Ste-Cécile Photo : LDD

L

Nous apprenons avec plaisir la réussite de Mlle Emilie Bourban (deuxième rang, au milieu) dans l’obtention de son brevet fédéral d’Assistante en Tourisme. Son travail de brevet effectué auprès d’Anniviers Tourisme s’intitule : « Création d’un circuit autour des chapelles du Val d’Anniviers ». Nous lui souhaitons plein succès pour son avenir professionnel. ı Photo LDD

basse-nendaz

Le coin lecture Texte : bibliothèque de Nendaz Photos : LDD

D

eux propositions de lecture pour des moments de détente, d’évasion et de divertissements garantis.

également une part de notre humanité avec les valeurs de respect et de tolérance qui s’en dégagent. BROWN, Jennifer. Hate list. Paris : A. Michel, 2012. 391 pp. D’autres propositions de lecture sur notre blog : www. nendaz.org/bibliotheque

Le coin des adultes Suspense quand tu nous tiens… Le décor de cette his- Infos biblio toire sor t de - Lundi 4 avril : Matinée Petits lecteurs Spécial Loup : lectures l’ordinaire : un et jeux sur le thème du loup roman polien association avec la Ludocier vraiment thèque pour les petits de 0 à pas comme les 4 ans. autres. Le duo Morck et Assad - Mercredi 24 avril : Bibliothèque de rue sur la place du est très original et attachant. midi à Sion animée conjointeJussi Adler Olsen va sûrement ment avec les bibliothèques entrer dans le cercle fermé des de la région de Sion. Animeilleurs auteurs nordiques. mation dès 14 h : contes, Né ADLER OLSEN, Jussi. Miséricorde : pour lire, calligraphie. roman. Paris : A. Michel, 2011. 489 pp. Le coin de la jeunesse Une histoire tristement à la mode… Un adolescent tue Bibliothèque de Nendaz plusieurs per- Plus de 10 000 documents sonnes de son pour les adultes et les jeunes lycée avant de et près de 1000 DVD. s e d o n n e r l a Horaires : Lu-Je-Ve 15h-19h, mort. Ce livre Me 14h-19h, Sa 9h-12h t o u c h e u n e Renseignements : 027 288 fibre fragile et 13 45 - bibliotheque@nensensible car la réalité n’est daz.org - www.nendaz.org/ jamais très loin mais il touche bibliotheque

es chorales d’Aproz et de Veysonnaz ont uni leurs efforts cette année pour vous préparer un concert original et unique. Venez vivre avec nous durant ce mois d’avril une expérience différente : écouter des chansons françaises de 1930 à nos jours tout en sirotant les meilleurs crûs et en dégustant les amusegueule les plus surprenants. Le tout sera pimenté par des saynettes de théâtre inédites concoctées par nos chanteursacteurs sous la direction de notre metteuse en scène magique, Monette Daetwyler. Les choristes, placés sous la direction de José Michellod, seront accompagnés d’un orchestre aux sonorités jazzy composé d’Adriana Georgieva (dir. Ste-

Cécile et contrebasse), Olivier Magarotto (clavier), Christophe Délèze (batterie) et Guillaume Lemonde (guitare). Tous les sens seront donc flattés pour le plus grand plaisir – nous l’espérons – des spectateurs. Trois soirées sont au programme : le samedi 13 avril à 20 h au Restaurant des Îles à Aproz puis le vendredi 26 avril à 20 h et le dimanche 28 avril à 17 h à la salle de gymnastique de Veysonnaz. Les billets sont en vente par l’intermédiaire des chanteurs ou par réservation au 079 157 92 75 ou par internet à veysaproz@outlook.com. Le Muguet et la chorale SteCécile remercient les communes de Nendaz, Sion et

Veysonnaz, ainsi que les sponsors et les donateurs qui ont permis la mise sur pied de ces concerts et vous donnent

rendez-vous bientôt pour faire la fête à la chanson française ! Nous nous réjouissons de vous rencontrer nombreux.

lourtier

Intégrale du Rogneux Texte : l’Echo Photo : LDD

L

ourtier, petit village de la vallée de Bagnes, serti dans ses montagnes aux cimes immaculées, a été heureux d’accueillir les concurrents à la troisième édition de l’Intégrale du Rogneux le 23 février 2013.

Ce championnat suisse de ski alpinisme par équipe a permis à Hubert Monnet et Daniel Devaud de se classer à une brillante troisième place dans la catégorie séniors II. Toutes les félicitations de l’Echo de la Printse !

50 ans de savoir-faire

Volets battants ou coulissants avec lames fixes ou mobiles

Fabrique de Stores Michel SA Route des Ronquoz 17 - 1950 Sion - Tél. 027 327 43 43 - Fax 027 327 43 40 - www.stores-storen.ch - info@stores-storen.ch

Stores à lamelles

Volets à rouleau en bois

Volets à rouleau en alu ou en inox

Neuf ou rénovation nous avons la solution ! Conseil personnalisé et devis sans engagement !

6

no 359 ı mars 2013

Stores en toile

Moustiquaires enroulables

Tous nos stores peuvent être automatisés !

Service de réparation organisé et rapide !


veysonnaz

Hiver 2012-2013, déjà bientôt fini ? Texte : Veysonnaz Tourisme Photos : LDD

P

resque, mais pas tout à fait. Veysonnaz et sa piste de l’Ours accueillera encore avec plaisir quelques grands moments de sport avec les dernières courses FIS hommes de la saison : 6 et 7 avril 2013 : slalom spécial. 8 et 9 avril 2013 : slalom géant.

Avis à tous les enfants : l’énigme du « ski mystery » est encore entière. Vous avez jusqu’à la fin de la saison pour la résoudre. Pour vous aider, la feuille de route est à votre disposition auprès de Veysonnaz tourisme ou de Thyon tourisme. Encore de beaux cadeaux à gagner, dépêchezvous !

Nos champions en herbe Texte : ski-club Arpettaz Photo : LDD

original et unique. Les chorales de Veysonnaz et d’Aproz ont uni leurs forces et leurs talents et présenteront un concert apéritif. Au menu, chansons françaises à découvrir ou redécouvrir, présentation théâtrale, chorégraphie, le tout agrémenté d’amusebouches bien arrosés !

- Samedi 13 avril 2013 à 20 h : restaurant des Iles, bal après Ensuite, eh bien oui, il faudra concert La grande fête de fin de sai- songer à troquer skis contre son avec le traditionnel « Wa- VTT, snowboard contre rol- - Vendredi 26 avril 2013 à 20 h : salle de gymnastique terslide » aura lieu le samedi lers, à changer de casque et Veysonnaz, bal après concert 13 avril 2013. Dès 11 h, devant de chaussures ! Qu’à cela ne le Tipi, traversée de la gouille, tienne, chaque saison apporte - Dimanche 28 avril 2013 à 17 h : salle de gymnastique musique, animations et jacuz- son lot de satisfactions. Veysonnaz. zi pour terminer en beauté ! Cette période de transition La fin de saison est fixée au constitue le moment idéal Réservation : 079 157 92 75 pour vous offrir un spectacle veysaproz@outlook.com. dimanche 14 avril 2013.

A la découverte de nos légendes grâce au Ski Mystery.

Waterslide dimanche 14 avril 2013 dès 11 h devant le Tipi.

veysonnaz-isérables-nendaz

C’

e st p a r u n e m a g n i fique journée que s’est déroulé le Grand Prix du samedi 16 mars 2013 à HauteNendaz. 760 participants nés entre 1997 et 2005 ont pu se confronter sur les pistes de l’Alpage et de la Nationale. Un grand bravo aux 86 jeunes talents nés entre 2006-2007 qui ont eu la chance de participer à la « mini-race » sans classement officiel. Les trois premiers de chaque catégorie participeront à la finale Suisse qui se déroulera du 22 au 24 mars à Stoos. Nous tenons à féliciter les quatorze Nendards sélectionnés et leur souhaitons bonne chance.

Résultats - 2005 filles : 1re Glassey Lucie, 3 e Crettenand Candice, 8 e Théoduloz Léa, 11e Henchoz Roxane, 16e Tvedt Thea Emilie, 31e Jaeger Carmen, 39e Fauchère Line. - 2005 garçons : 13 e Monnet Evan, 15e Revaz Esteban, 17e Voide Matis, 25e Parmentier Yoann. - 2004 filles : 2 e Lathion Léa, 10e Cieol Zoé, 18e Pignat Thérèse, 20 e Fournier Estelle, 34e Robillard Eva, 36e Salzgeber Manon, 39 e Barberon Jade. - 2004 garçons : 1 er Chassot Antoine, 8 e Fournier Illan, 23e Macherel Gauthier, 26e Schorderet Nicolas.

- 2003 garçons : 1 er Schaller Nicolas, 2e Glassey Arnaud, 12 e Jayet Maxime, 15 e Mariéthoz Hugo, 19 e Favre Maxime, 24e Müller Loïc, 36e Jaeger Xavier. - 2002 filles : 1re Huber MarieJulie, 2 e Dugast Emma, 4 e Martignoni Aurélie, 8e Bianco Romane. - 2002 garçons : 1 er Glassey Maxime, 8e Lathion Alexis, 11 e Kurcera Philippe, 15 e Chassot Antoine, 41e Jacquemettaz Théo, 51e Voide Théo, 57e Rondot Edouard. - 2001 filles : 1 re Mariéthoz Amélie, 6 e Fournier Ivana, 11e Urban Sarah, 23e Schaller Clémence, 27e Vuillemot Emilie. - 2001 garçons : 3e Crettenand Sven 19 e Fournier Vincent, 32e Reichenbach Arthur. - 2000 f illes : 5 e Masserey Clara (course à Fiesch), 15e Michaud Julie.

- 2000 garçons : 8e Pignat Sylvain, 15e Délèze Tanguy. - 1999 filles : 1re Rast Camille, 12e Bornet Aline, 18e Mathez Zéa (abandon : Glassey Célia) - 1999 garçons : 6 e Masserey Martin (course à Fiesch), 19e Schaller Pierre-Alexandre. - 1998 filles : 2e Pignat Amélie - 1997 filles : 3e Reichenbach Cristina. Toutes nos excuses aux oublis involontaires. Nous souhaitons un prompt rétablissement à Noah Mathez, Marine Reichenbach et Mathilde Bianco. Un grand merci à tous les bénévoles, à Télénendaz, aux écoles de ski (ESS Nendaz – Neige Aventure – Arc en ciel) et aux entraîneurs.

Plaisirs de l’hiver en famille

ACTION

2013

LE 20 % DU CHIFFRE D’AFFAIRE «SERVICES ATELIER VTT» RÉALISÉ ENTRE DÉBUT MARS ET FIN JUIN 2013 SERA REVERSÉ À L’ASSOCIATION SOLID’AIR.

Participez à notre concours et gagnez : - 4 pneus d’été - bons d’essence (CHF 200.– / CHF 100.– / CHF 50.–) - entrées pour Aquaparc - entrées pour le Parc Aventure

ATELIER DE RÉPARATION VTT OUVERT DÈS MARS 2013 ! Espace VTT dans le On The Mountain Shop by Neige Aventure* !

AS ORT QUEZ P NE MAN D TIRAGE AU S EC AN V A 3 1 LE GR 0 ER VRIL 2 LE 1 A

EAU UN BAT TIQUE A PNEUM R ! U E T O ER M À GN I A K U Z G SU É! A À LA CL )

ERMIS (SANS P

Pour participer c’est simple : remplissez le bulletin de participation ci-dessous et déposez-le jusqu’au 14.04.2013 (pour le dernier tirage au sort) dans l’un des restaurants du domaine skiable de Nendaz (Tracouet, Cabane de Balavaux, Plan du Fou, Combatseline, La Chotte de Tortin et Hôtel de Siviez). Bonne Chance !

* Local ancienne Coop en face du bureau de l’école et de l’Active Wear Shop Neige Aventure

Ouvert toute l’année pour un meilleur service !

NOM

PRÉNOM

ADRESSE / LOCALITÉ



by Neige Aventure

BIKE SHOP ON THE MOUNTAIN

DATE DE NAISSANCE

E-MAIL R JE DÉSIRE RECEVOIR LA NEWSLETTER DE TÉLÉNENDAZ

Avec le soutien d’Emil Frey Sion, un esprit familial au service de ses clients ! Le prix du concours ne sera pas versé en espèces. Aucune correspondance ne sera échangée. La voie juridique est exclue.

no 359 ı mars 2013

7


nendaz

Echos du carnaval 2013

Le cortège de carnaval au centre de la station. ı Photo Guillermin

Très bonne ambiance aux Ecluses où était servi le vin chaud.

Le char de l’école de ski. ı Photo Guillermin

Le char de Carnabaar. ı Photo Guillermin

Carnaval à Siviez. ı Photo Guillermin

beuson

8e Trophée de la Tsache - Mémorial Hervé Michelet

Vainqueur, Hflœu da Tsintre : Theytaz Patrick, Fournier Ignace, Fournier Yvan - 2e Bornet Alain, Fournier Norbert (Bizini) - 3e Michelet Sébastien, Carthoblaz Philippe Disqualifiés Charbonnet Manu, Fournier Jeannot / Michelet Eric, Constantin Jean-Luc.

Le meilleur du multimédia !

TV

INTERNET

TÉLÉPHONE

+ de 200 chaînes dont 30 en HD

ultrarapide jusqu’à 50 MB

Appels gratuits YHUVOHUpVHDXQDWLRQDO¿[H

www.netplus.ch 0848 830 840

8

no 359 ı mars 2013

* pour toute nouvelle souscription sur le netPack pour les contrats signés entre le 1er et le 30 avril 2013.

3 mois GRATUITS *


haute-nendaz

Ensemble chantons la francophonie

isérables

Les 90 ans de madame Sara Monnet

Le rendez-vous annuel de la célébration de la Francophonie en Valais Texte : Nadine Venetz Photos : LDD

L

e 1 er mars 2013, la troisième édition de « Ensemble ! Chantons la Francophonie » a ouvert ses portes à Nendaz, au cœur des 4 vallées, qui est devenu, l’espace d’une soirée, le phare de la cause culturelle francophone. Deux artistes entièrement acquis à la cause francophone étaient présents pour cette soirée exceptionnelle, Teofilo Chantre et I folk. Le choix de ces deux formations n’a pas été le fruit du hasard. Cette nouvelle édition s’est voulue un trait d’union entre la culture francophone du monde entier et la culture linguistique riche et authentique de notre région. « Ensemble », c’est l’importance du vrai dans la relation humaine, la richesse de nos différences et la force créatrice de toutes ces différences mises « Ensemble », voilà qui qualifie à merveille cette manifestation. La soirée fut une belle rencontre musicale et conviviale, une réussite à tout point de vue, autant sur la qualité des prestations artistiques que sur l’organisation. Une ambiance festive et chaleureuse s’est installée dès l’ouverture des portes et jusque tard dans la soirée avec des échanges entre le public et les artistes. Anilec production par Célina Ramsauer, initiatrice du projet, la Commune de Nendaz, par sa commission, sport animation, culture, Télénendaz, Nendaz Tourisme et le soutien de nombreux sponsors privés ont permis la réussite de cette manifestation. La salle louée pour cette occasion dont l’équipement de scène fut tout à fait à la hauteur des attentes pour la technique pourrait bien laisser imaginer de nouvelles perspectives culturelles à Nendaz !

Texte : commune d’Isérables Photos : Jean-Pierre Guillermin

L

e 2 m a r s 2 013 , ave c quelques jours d’avance sur le calendrier, M me Sara Monnet a fêté son 90 e anniversaire en compagnie d’une délégation du conseil communal d’Isérables emmenée par son vice-président M. Axel Vouillamoz, venue lui apporter les vœux et félicitations des autorités communales et de la population d’Isérables. En pleine forme, accompagnée de sa famille, Mme Sara Monnet nous reçoit en toute convivialité à la salle Helvétia. C’est avec un très grand plaisir que le vice-président a retracé les éléments essentiels qui ont marqué son parcours de vie. Sara Monnet, fille de Maurice Emile Monnet et de Marie Emma née Crettenand, naît le 5 mars 1923 à Isérables. Elle est la quatrième enfant d’une fratrie de douze.

CHERCHE

Femme de ménage

Patricia Lebigre Remise en forme - Reboutage Humains / Animaux

079 241 23 69 027 288 44 00

suisse ou permis C, pour petit chalet.

079 686 47 07

Elle a toujours œuvré de manière très active ; en effet, elle a aidé ses parents à la campagne, à la vigne à Chamoson dès l’âge de 8 ans déjà pendant les vacances scolaires. Dans l’année de ses douze ans, elle s’est cassé une jambe en se « dérochant » à la Crête de la chapelle. Le courage ne lui a pas manqué. Il fallait apporter de l’eau au moulin. Lorsqu’elle atteint sa 14e année, durant la saison d’été, elle a œuvré comme aide de cuisine avec Charlotte Gillioz à l’Hôtel du Glacier à Champex. Lorsqu’elle atteint sa 16e année, elle rejoint une pension à Vevey, où elle s’occupe des chambres et de l’entretien en général. Puis à 16 ans, elle est allée « en place » comme fille au pair chez le facteur du Trétien. Durant l’année de ses 18 ans, elle a fonctionné également comme fille au pair dans une

vous informe qu’elle complète son équipe de consultants funéraires pour les régions de Nendaz et environs en s’attachant les services de

famille noble à Vevey, propriétaire du château de Blonay. Une petite anecdote en passant : ses 20 ans, elle les a fêtés à Leysin à la clinique privée à Vermont où étaient soignés les blessés de guerre, pendant 4 saisons d’hiver. Durant la saison estivale, à l’image de nombreuses « Bedjuasses » elle a œuvré à la vigne à Montibeux. Dès l’âge de 25 ans, elle a travaillé dans l’hôtellerie. Tout d’abord à l’hôtel Ketterer à Montreux durant 3 ans comme fille d’office. Puis à Genève dans un restaurant spécialement pour les ouvriers de chantier ainsi qu’à Puidoux à l’auberge Communale ; elle a servi le Général Guisan et une fois par mois, elle a servi également la municipalité de Puidoux. Elle a aussi travaillé à la bijouterie Langel à Courtelary. Partir d’Isérables ne l’embarrassait guère, malgré son attache à sa famille et à son village. Mais le fait d’avoir été nombreux en famille et devoir se débrouiller souvent seule lui a été bénéfique. Elle a toujours été bien accueillie dans ses places de travail. Sa vie au bord du lac, « le bleu Léman » lui a été riche d’expériences et de rencontres. En 1952, sa sœur Léa a eu la douleur de perdre son 2e mari et son fils de 12 ans. Alors, elle est de retour définitivement dans son village natal pour rester avec elle afin de la réconforter et de la soulager dans ces dures épreuves. Le 2 avril 1953, elle s’est unie pour la vie à Jules Antoine Monnet, fils de Léonce Ami et de Virginie, née Vouillamoz et depuis lors elle a secondé son époux au Tea-room des Alpes. Avec son époux, outre leur ménage et leur famille, ils s’occupèrent également d’un petit train de campagne

comme la plupart des gens du village. De son union, deux f illes vinrent agrandir son foyer, à savoir : Marie Eléonore en 1954, et Marie Juliette en 1957. Aujourd’hui, la famille s’est agrandie de cinq petits-enfants et de quatorze arrière-petits-enfants. Le 23 avril 1985, elle a la douleur de perdre son mari Jules-Antoine, trop tôt disparu à l’âge de soixante-quatre ans et le 9 juin 1992 elle a également la douleur de perdre son beaufils Angelo Casagrande. Elle surmonte ces épreuves grâce à son courage exemplaire et sa ténacité. Nous relevons au passage qu’elle a eu la chance de pouvoir garder chez elle, et soigner ses parents et sa bellemère jusqu’à leur dernier souffle. Aujourd’hui, la municipalité lui souhaite, après une vie bien remplie, de couler des jours heureux dans son village Isérables ainsi que de nombreuses années de bonheur, de santé et de prospérité, entourée de ses enfants, de ses petits-enfants, de ses arrière-petits-enfants et de ses proches. A l’heure de ses 90 ans, elle conserve encore quelques hobbies : ne pouvant plus lire, elle écoute beaucoup la radio : les messes du dimanche, les nouvelles du jour et ses disques préférés. Toutes nos félicitations à Sara pour ce magnifique parcours de vie. Les membres du Conseil communal d’Isérables ont eu un immense plaisir à partager un moment d’échange et d’amitié avec Madame Sara Monnet et sa famille… encore bonne fête chère nonagénaire et tous nos vœux de bonheur et de santé. Avoir le bonheur de continuer son parcours dans ces conditions, tel est le vœu le plus sincère que les autorités lui ont adressé en ce jour d’anniversaire !

CAP 3D SA - ECHAFAUDAGES

Jean-Marc Fournier Chalet Lavanthier 078 724 18 58 Tous les services inhérents à cette profession vous seront proposés dans le respect et la dignité de la famille. Consultant pour Veysonnaz : Stéphane Délèze, tél. 027 207 12 92 Permanence : tél. 027 322 32 12 Pompes funèbres F. Eggs & Fils SA Rue de Loèche 3, 1950 Sion Depuis 1955 une tradition de dignité et discrétion

FRANCIS DUMAS Route du Manège 63 1950 Sion Tél. 027 203 51 41 Fax 027 203 17 93 E-mail : info@cap3d.ch

no 359 ı mars 2013

9


basse-nendaz

Il y a 100 ans, trois nouvelles cloches En 1913, un nouveau clocher était érigé devant l’église paroissiale de Nendaz. Avant même que cet ouvrage fût achevé, le curé Joseph FOURNIER avait noué langue avec Jules ROBERT, maître-fondeur lorrain établi à Porrentruy, dans le but de doter notre belle et fière tour de nouvelles cloches. Les Archives paroissiales conservent une liasse de 17 lettres que Jules Robert adressa au curé de Nendaz entre le 8 juillet 1912 et le 31 juillet 1913. Ces documents inédits nous permettent de retracer, un siècle plus tard, l’histoire de la fabrication et de l’acquisition de ces instruments. Pour la rédaction du présent article, j’ai aussi consulté les Archives cantonales du Jura (ACJ), dont je remercie ici le directeur, M. François Noirjean. Ma reconnaissance rejoint également Mme Patricia L’Hôte, responsable au Service Régional de l’Inventaire Général du Patrimoine Culturel de Lorraine (SRIGPCL). « Quant au prix où j’ai fourni la de conclure le marché aux merce et de la Navigation (1859). sonnerie de Veysonnaz en 1907, il conditions fixées le 8 juillet, Cet ouvrage nous explique enne faut plus compter obtenir des soit au prix de 3 fr. 40 le kilo. core l’origine de l’appellation Une entreprise cloches à ce prix. Du reste, à ce Proposition aussitôt rejetée Banka, nom d’une île de la de premier ordre moment-là, le cours des métaux par Jules Robert, en raison de Malaisie hollandaise dans l’arA en croire l’en-tête de son était bien inférieur à ce qu’il est la constante augmentation chipel de la Sonde, à 18 km à papier à lettres, la fonderie [aujourd’hui], et j’avais fait une de la valeur des métaux de- l’est de Sumatra. Les environs Robert a vu le jour en 1510. Dans cette première lettre, le concession à Monsieur le Révérend puis l’été. Le fondeur de Por- du Lac-Supérieur, entre les Connaissez-vous beaucoup maître-fondeur demande au Pont sur le prix de l’accessoire rentruy rappelle au passage États-Unis et le Canada, sont d’entreprises qui puissent se curé Fournier de se détermi- que j’avais englobé avec le prix que le curé Delaloye avait su, riches en minerais, particuliètarguer d’une telle longévité ? La clientèle valaisanne ner sans retard, car seule la du bronze au kilo, ce qui revenait quant à lui, profiter des prix rement en cuivre. Pourtant, celle-ci n’a rien d’in- d’un fondeur expérimenté vraisemblable, car la région Quand il coule les cloches saison d’été garantit un mou- au même ; c’est comme si je vous favorables ayant cours en des Vosges d’où Jules Robert destinées à l’église paroissiale lage impeccable. Le risque de vendais vos cloches à 3 fr. 80 le cette saison. Le lendemain, il L’intérêt des lettres conserest originaire a vu naître un de Nendaz, dans les derniers le rater augmente d’autant kilo, sans compter l’accessoire. Si explique les raisons de son vées dans nos archives est aussi d’ordre technique, car grand nombre de maîtres jours de février 1913, Jules que la température atmosphé- j’ai offert 2 fr. 50 par kilo [pour] refus : fondeurs depuis le XVe siècle. Robert est un maître avisé qui rique diminue. Mais surtout, la [vieille] cloche de Veysonnaz, « Vous avez eu grandement tort, à Jules Robert aime à décrire le En 1550, le patronyme se totalise 43 ans d’expérience. Jules Robert est sur le point c’est que c’était une petite cloche ce moment-là, en juillet, de ne pas processus de fabrication des rencontre à Robécourt, un Sa renommée est bien im- de mettre en œuvre une fonte pesant environ 120 kg, en bon accepter la belle proposition que cloches dans ses différentes village où la dernière fonderie plantée en Franche-Comté et de cloches ; y inclure celles état, et que j’aurais pu céder à je vous faisais, en me basant sur étapes. Ainsi, dans sa lettre du de cloches a fermé ses portes en Alsace-Lorraine, dans notre de Nendaz serait une bonne une pauvre Paroisse à un très bas les cours des cuivres et des étains, 6 janvier 1913, il indique que en 1939. C’est aujourd’hui Jura comme dans les cantons opération. Dans sa lettre du prix ; mais comme vous le savez, qui depuis ce moment, n’ont fait la fabrication des moules descette cloche ne m’a pas été vendue, que hausser. […] La semaine der- tinés aux nouvelles cloches de un musée. Jules Marie Alfred de Vaud et de Fribourg, et 20 juillet, il écrit : Robert, fils de François et de même dans le diocèse de Sion, « Je commence la préparation de et est restée, je pense, à l’ancienne nière, j’étais dans le Tessin ou j’ai Nendaz a commencé : moules traité plusieurs affaires de cloches ou épaisseurs sont constitués Catherine née Hartmann, est où il a fourni, entre autres, les la fosse de moulage par rapport chapelle de Veysonnaz. » à 3 fr. 70 le kilo (en métaux de 1re de deux parties : la chape et né le 10 mai 1851 à Urville cloches de la nouvelle église au poids des cloches à mouler, et (1). Il hérite d’un savoir-faire de Veysonnaz commandées la semaine prochaine viendra la J’ignore où cette cloche se marque, comme tous ceux que le noyau. Entre les deux, un ancestral transmis de père en par le curé Luc Pont en 1907 ; mise en fabrication des moules ; trouve aujourd’hui. Elle pos- j’emploie.) Au cours actuel des espace dans lequel le bronze fils sans discontinuité, ainsi une cloche pour la cathédrale j’ai donc besoin, pour ce motif, sédait une certaine valeur en métaux, en vous fournissant des sera coulé. Avant cela, le qu’en témoignent certaines de Sion en 1911 ; et celles de d’être fixé sur ce que vous pensez elle-même, alors que deux cloches à 3 fr. 40 - prix qu’a payé modèle des inscriptions et de l’église d’Ardon l’année sui- faire, afin de réserver la place des anciennes cloches de Nen- M. le Doyen d’Ardon (alors que le l’ornementation des cloches de ses publicités (2). vante. C’est dans cette localité pour vos moules dans la fosse daz n’étaient bonnes qu’à la kilo de bronze valait 50 centimes est réalisé en cire ; modèle Fixé dans un premier temps à que Jules Robert rencontre de moulage, s’il y a lieu. Je viens refonte, de même que celles de moins qu’actuellement) - je qui sera ensuite enduit d’une Nancy, les affaires de cet en- le curé Fournier pour la pre- d’écrire également, dans ce sens, à d’Ardon. Dans ce village, le n’aurais pas un centime de béné- couche d’argile. Le curé Fourtrepreneur hors du commun mière et sans doute la der- Monsieur le Révérend Pont, pour Doyen Delaloye les a vendues fice, en raison de ce que je suis nier est donc invité à faire à 2.15 francs le kilo, acces- obligé de payer les métaux actuel- connaître au plus vite les les cloches de Muraz. » ont été d’une grande prospéri- nière fois, le 2 juillet 1912. soires non compris. Le curé lement, et de la main-d’œuvre de textes des inscriptions qu’il té. Pressentant les possibilités que lui offriront les paroisses Cette rencontre inaugure de La construction de l’église Pont est sur le point de signer fabrication, qui me revient à 0,45 désire voir figurer sur ses cloches, en les écrivant de de Suisse, tant catholiques longues tractations entre les de Veysonnaz menée à bien, lui aussi ; seul le curé Fournier centime par kilo. » manière lisible, afin d’éviter que protestantes, craignant deux hommes. Le 8 juillet, l’abbé Luc Pont est nommé n’a pas encore donné son aval. pour le développement de Jules Robert fait parvenir une curé dans son village natal Il désire attendre le printemps Dans cette lettre du 13 dé- toute erreur. Ce sera chose son industrie sur sol français première offre. Celle-ci com- de Saint-Luc. A ce titre, il est 1913, car le clocher n’est pas cembre, Jules Robert propose faite le 15 janvier (7). par suite de la séparation de porte deux variantes. La pre- coresponsable du Rectorat de encore constr uit. Consé- de s’entendre pour 3 fr. 50 le l’Église et de l’État (1905) (3), mière s’élève à 6’936 fr. sans Muraz-sur-Sierre, avec le curé quences : l’offre du 8 juillet kilo ; ce sera là son dernier Aux origines d’un litige Jules Robert installe une fon- compter les accessoires, des- de Chandolin, en raison de la est caduque ; il lui faudra en prix, d’autant plus qu’il vient Un ouvrage réussi malgré derie à Porrentruy, pour la- quels seront déduits 1’344 fr., transhumance des Anniviards. demander une nouvelle le de vendre une cloche pour tout quelle il obtient une autorisa- soit la valeur de deux an- Satisfait du matériel fourni moment venu. Pendant ce l’église Feschel (en dessus de Avant le 25 du même mois, tion de construire le 6 juillet ciennes cloches, rachetées à Veysonnaz quatre ans plus temps le cours des métaux ne Loèche-les-Bains) à 3 fr. 60 le l’abbé Fournier est encore 1906. L’année suivante, il met pour être refondues. Cette tôt (5), Luc Pont renouvelle sa cesse de grimper… kilo. Un accord est finalement prié d’expédier à la fonderie au point un « appareil à com- variante prévoit la fabrication confiance au fondeur de Portrouvé avec le curé de Nendaz Robert les deux anciennes mande électrique pour actionner de trois cloches. La deuxième, rentruy pour la sonnerie de Vers la conclusion en date du 16 décembre 1912. cloches de Nendaz devant les cloches ». Le brevet de cette qui prévoit la fabrication de l’église dont il a désormais la d’un accord Par retour du courrier, Jules entrer dans la fonte des nouLe prix du bronze de cloche Robert lui écrit : velles. Ces deux anciennes invention est déposé à l’Office deux cloches seulement, pour charge. (78 parts de cuivre et 22 « Je suis en possession de votre cloches arriveront en gare de fédéral de la propriété intel- 3’944 fr., auxquels seront lectuelle le 21 mai 1907 (4). retranchés 546 fr., prix de la Entre-temps, le curé Joseph parts d’étain) a subi une aug- estimée lettre du 16 courant, par Porrentruy le lundi 3 février Fournier s’est renseigné au- mentation de 12 fr. 34 pour laquelle vous m’informez que vous 1913. L’alliage défectueux de Le « système de suspensions per- reprise d’une petite cloche. près de lui sur les prix arrê- cent kilos entre août et fin acceptez de conclure le traité pour l’une d’elles et la saleté de fectionné à billes » est une autre innovation sortie de l’esprit Parlant de la deuxième option, tés pour Veysonnaz en 1907. novembre 1912. La fin de la vos cloches, sur la base du contrat ses petites anses vont donner de Jules Robert, dont il donne Jules Robert, en habile com- Ayant connaissance de ces première guerre balkanique, de l’été, sauf que vous payerez le lieu à une réclamation de la une description détaillée dans merçant, écrit : « Je vous indique derniers, il refuse l’offre du prélude au démembrement prix de 3 fr. 50 par kilo au lieu de part de Jules Robert, qui ne ce projet, que je vous avais fait 8 juillet. Le kilo de bronze de l’Empire ottoman (1923), 3 fr. 40, et que je vous reprendrai pourra obtenir de sa refonte son offre du 8 juillet 1912. voir à Ardon, mais je ne vous le était alors à 3 fr. 40 ; la reprise va relancer l’économie et vos deux vieilles cloches à 2 fr. 20, la quantité de bronze espérée. A la pointe du progrès, Jules recommande pas, car votre grosse des anciennes cloches payées par là même provoquer une au lieu de 2 fr. 10, soit 10 cen- La perte est estimée à une cinRobert possède aussi le télé- cloche, Fa#, n’aurait qu’un demi- 2 fr. 10 le kilo, accessoires en nouvelle hausse de la valeur times plus cher. Pour terminer une quantaine de kilos. De plus, le phone, son numéro est le ton plus grave que celle de Veyson- sus. Le 8 août 1912 Jules Ro- des métaux. Une fois encore, bonne fois, j’accepte vos proposi- poids de ces deux cloches pe63. Il utilise également le naz, et ne serait guère entendue bert se justifie en ces termes : Jules Robert presse notre curé tions (car pendant que nous cor- sées à Porrentruy est de 6 kg de prendre une décision. Le respondons les métaux haussent), inférieur à celui indiqué par 29 novembre 1912, il écrit : et je me couvre aujourd’hui même la gare de Sion… Il s’agit donc « Mes fournisseurs viennent de en métaux pour votre grosse de trouver un compromis : m’informer que si la guerre des cloche ; vos deux vieilles cloches « Je vous propose donc, pour le Balkans se termine bientôt, je dois me donneront à peu près, j’espère, poids manquant et pour le dém’attendre à une forte hausse sur le bronze nécessaire à fondre vos chet énorme que me fera subir la le cuivre surtout, dont l’emploi est deux petites cloches Si et Do#. fusion de votre grosse ancienne si grand partout, dans l’électricité […]. Je mettrai donc vos cloches cloche, de faire une réduction de comme dans la marine. » en fabrication avec d’autres que 15 kg sur celui de 630 kg que vous j’ai à fournir pour l’Amérique (6). » m’annonciez. Je vous ferai donc Par cette lettre, Jules Robert ainsi 615 kg de bronze des vieilles presse le curé Fournier à Provenance des métaux cloches, au prix de 2 fr. 20 par kilo, c o n s e n t i r i n c e s s a m m e n t Dans les règles de l’art soit frs 1’291,50 [en fait : 1’353]. » au prix de 3 fr. 60 le kilo de Marché conclu, cette lettre bronze. Il se dit même dis- invite le curé Fournier à re- Jamais l’abbé Fournier n’accuposé à supporter l’intérêt de tourner sans retard le « traité sera réception de cette « réclala valeur du métal durant de cloches », daté du 16 dé- mation si fondée » et de la prosix mois, le temps pour les cembre 1912, dûment para- position d’accord formulée maçons de terminer l’édifi- phé par les deux parties. Ce par Jules Robert dans cette cation du nouveau clocher document nous renseigne en lettre du 5 février. Il lui aurait de Nendaz. C’est une offre à outre sur la provenance des été d’autant plus difficile d’y saisir, car des ennuis de santé métaux nécessaires à la fabri- souscrire que ce dernier s’est vont le contraindre à quitter cation du bronze : étain Ban- trompé dans son opération prochainement la Suisse. Des ka-Batavia et cuivre du Lac- sans doute ne l’a-t-il pas fait frais de douane supplémen- Supérieur. Batavia, l’actuel exprès ! - multipliant 615 par taires seraient alors à prendre Jakarta, principal port d’ex- 2,10, au lieu de 2,20. Notre en compte. portation d’étain en direction curé, qui a vu dans cette erd’Amsterdam depuis 1619, reur bénigne une tentative de Le 12 décembre, l’abbé Four- selon le Dictionnaire universel filouterie, la lui reprochera Vers 1914 dans ses ateliers de Nancy, Jules Robert (1851-1933), le deuxième depuis la gauche nier fait savoir son intention théorique et pratique du Com- vertement. Quoi qu’il en soit ı Revue lorraine populaire Texte : abbé Léonard Bertelletto, curé

10

no 359 ı mars 2013

télégraphe, afin de communiquer le plus rapidement possible avec ses fournisseurs en cuivre et en étain, le prix de ces métaux pouvant sensiblement évoluer d’un jour à l’autre, ainsi que nous le verrons.

dans votre vallée ; il faut au moins un MI pour que cette cloche soit entendue de vos paroissiens, dans votre longue vallée […] » (Lettre devis du 8 juillet 1912). Cet argument a fait mouche !


Fourniture des accessoires stipulés aux articles 7 et 8 du traité : 816 fr. Total : 8’054 fr. Reprise, par le fondeur, de 2 vieilles cloches, pesant 615 kg, à 2 fr. 20 l’un : 1’353 fr. Il reste dû : 6’701 fr. A déduire de cette somme, le transport des cloches neuves, avancé par M. le Révd. Fournier, se montant à 137 fr. 50. Somme restant, due au fondeur 6’563 fr. 50. Je dis six mille cinq cent soixante-trois francs et cinquante centimes. A me faire parvenir par mandat postal. » Ce montant sera bien vite contesté par le curé Fournier, qui s’en explique dans une lettre du 13 avril. Jules Robert L’abbé Joseph Fournier (1882-1949) ı Coll. part. lui répond par retour du courde cette démonstration de trois cloches neuves de Nen- rier : zèle intempestif et du désac- daz, en même temps que celle « J’ai bien reçu votre estimée du 13 cord subsistant, le travail se qu’il a fondue pour l’église de courant, et je suis heureux d’appoursuit, et le 4 mars 1913 Feschel. Cette dernière sera prendre que vos nouvelles cloches Jules Robert informe le des- également déchargée en gare sont arrivées, dans votre Paroisse, servant de Nendaz de la par- de Sion, afin d’y être bénite en bon état. Je regrette seulement faite exécution de l’ouvrage par l’évêque en personne. que vous n’ayez pu juger de leurs Les objets d’une certaine tons et de leurs belles vibrations commandé. importance requièrent en lorsqu’elles étaient suspendues à « En vous confirmant ma dernière effet une bénédiction épisco- la grue de la gare de Sion, pour lettre du 5 février écoulé, j’ai le pale. Notons au passage que être placées sur les chars. […] Je plaisir aujourd’hui de vous infor- le nouveau cérémonial des tiens aussi à vous informer que j’ai mer que vos cloches sont fondues et évêques, publié à Rome le reçu ce matin votre lettre chargée, qu’elles sont parfaitement réussies, 14 septembre 1984, assouplit contenant en billets de Banque comme moulage, car le bronze a cette disposition : depuis, le [sic !] la somme de 5’150 fr., que été coulé à une très grande tempé- ministère d’un simple prêtre vous m’adressez en acompte sur rature, ce qui indique des cloches peut suffire, en ce qui regarde ma facture du 4 avril courant, qui ayant des molécules du bronze la bénédiction des cloches… se montait à 6’563 fr. 50. […] » petites et nombreuses, et de cette Mais revenons au vif du sujet, manière, il y aura une excellente et voyons en quels termes Tentative d’explications sonorité de cloches. Mes ouvriers Jules Robert informa le curé Un montant de 1413 fr. 50 est les débarrassent de la terre brû- Founier de l’expédition des encore dû. L’intérêt couru est lée qui les englobe, et quand elles cloches de notre paroisse. Le de 5% en cas de non-paiement. Le 25 avril, Jules Robert réseront complètement débarras- 4 avril, il écrit : clame 1’000 fr., concédant le sées de cette terre, brossées avec solde comme rabais, servant des brosses de fils d’acier, je pour- Par petite vitesse rai alors examiner leur tonalité. » et en port dû - Facturation de garantie pendant deux ans. « J’ai le plaisir de vous informer Le 7 mai, le curé Founier paie (Lettre du 4 mars 1913). que vos trois belles et bonnes 589.75 fr. On est loin de la Cet examen s’est déroulé cloches ont été remises à notre somme réclamée. Comment dans la matinée du 10 mars gare, mercredi dernier 2 courant, interpréter cette différence ? 1913 ; et pour le mener à pour vous être adressées par pe- Premièrement, l’abbé Fourbien, Jules Robert s’est ré- tite vitesse et port dû, en gare de nier n’a jamais admis de supcemment doté de diapasons Sion. Elles sont chargées sur le wa- porter le manque à gagner chromatiques lui permettant gon L-52858 que j’ai fait bâcher résultant de la vente des deux d’apprécier jusqu’au 1/16e de pour que tout vous arrive en bon anciennes cloches de Nendaz, ton. Désireux d’harmoniser le état. […] Je n’ai pas voulu payer dont la plus grosse n’a pas plus précisément possible les le port de vos cloches, quoiqu’il fourni la quantité de bronze trois nouvelles cloches desti- soit à mes frais, afin que vous escomptée. Considérant que nées à Nendaz avec celle qui puissiez faire une réclamation, c’était là le problème du fondemeure en fonction, il de- à la réception des cloches à Sion, deur qui les avait reprises, et mande que cette dernière lui si par hasard il y avait quelque non le sien, il s’en est rigouchose d’abîmé. La gare de Porren- reusement tenu à la lettre soit envoyée sans retard. truy m’a établi le prix du trans- du traité signé en 1912. Deu« Le travail que je ferai, s’il y a lieu, port de cet envoi jusqu’à Sion, qui xièmement, il a déduit une à votre ancienne cloche, ne peut est de 137 fr. 50 ; je le déduis du retenue de 10% sur la valeur des se faire qu’à ma fonderie, c’est prix de ma facture totale que vous cloches neuves, au lieu des 5% que Jules Robert était disposé pourquoi il est indispensable que trouverez ci-joint. […] » à lui accorder, à titre de bien cette ancienne cloche vienne ici [à Porrentruy], avec son battant, Le poids total de ce charge- plaire, sur le montant total de sa pour être appréciée avec les trois ment était de 2’418 kg, soit note, à condition que celle-ci neuves, et mise à l’accord avec celui des trois cloches munies soit acquittée sans délais. Or les autres, s’il y a lieu. M. le Révé- de leurs accessoires, auquel l’abbé Fournier a procédé par rend Delaloye m’a déjà envoyé venait s’ajouter le poids des acomptes… Sur le point de celle qu’il a conservée [à Ardon], trois battants : 55 kg pour la quitter la Suisse, Jules Robert et je l’ai mise en accord avec les grosse cloche ; 17 kg pour la espérait au contraire un règle3 neuves, en lui donnant 21/16e deuxième ; 11 kg pour la plus ment immédiat. Ces facteurs de gravité. » (Lettre du 10 mars petite. Joint à cette lettre du cumulés ont entraîné des 4 avril, le décompte final de calculs différents, et par suite, 1913). la fourniture des trois instru- la mésentente entre les deux Cette requête sera jugée ments, que nous retranscri- hommes… Le maître-fondeur livre son point de vue dans un superflue par notre curé qui vons ici : ne lui donnera pas de suite. « Poids des cloches neuves, pesées courrier du 26 mai : Regrettant de ne pouvoir nues, c’est-à-dire sans acces- « Au prix très bas que je vous ai procéder à l’examen susmen- soires. Grosse = 1’365 kg ; seconde fait, il n’était pas question de tionné, Jules Robert se résigne = 409 kg ; troisième = 294 kg : retenue, puisque vous m’avez dit que votre argent était disponible. toutefois à l’expédition des 2’068 kg, à 3 fr.50 l’un : 7’238 fr. NOTES : (1) ACJ, Relevé du Contrôle des habitants de Porrentruy, Registre no 2. (2) Nombreux encarts parus dans les Annuaires de Meurthe-et-Moselle, SRIGPCL, et les Indicateurs du Jura Bernois, ACJ ; publicités éditées par Robert lui-même conservées au SRIGPCL. Un historique de la Maison Robert a été publié par Michel Thénard, dans la Revue lorraine populaire, avril 1980, no 33, pp. 127-128, sous le titre : Jules Robert, célèbre saintier lorrain. (3) Ce dernier motif est invoqué par l’abbé R. S. Bour, Études campanaires mosellanes, tome I, p. 449, pour expliquer le déménagement de Jules Robert en Suisse. Selon Gustave Amweg, Dictionnaire des fondeurs jurassiens, p. 303, le renchéris-

sement des exportations vers notre pays aurait dicté ce choix. (4) ACJ, Fonds des brevets jurassiens déposés. (5) Le 20 février 1908, au nom du comité de construction, le curé Luc Pont avise Jules Robert de l’arrivée des cloches à Veysonnaz, par l’envoi d’une lettre ainsi conçue : « La population de Veysonnaz, Clèbes et Verrey vous exprime ses remerciements et sa reconnaissance pour les quatre superbes cloches que vous avez livrées à cette nouvelle paroisse. Leur poids total est de 1’845 kg, et leur tonalité est Sol, La, Si, Ré. Nous ne pensons pas que des cloches d’un travail si artistique et donnant des vibrations si puissantes, soient jamais entrées en Valais. Elles nous promettent de nouvelles et agréables surprises, lorsque nous les entendrons du haut du beffroi. » En 1911 et 1912, la paroisse de

Si je vous ai accordé 5%, par ma qu’il adresse au curé de Nen- Seigneur le 12 janvier 1949, lettre du 25 avril 1913, c’est que daz, datée du 31 juillet 1913, entouré de la vénération des je l’ai bien voulu, pour vous être laisse transparaître quelque fidèles, d’après sa nécrologie agréable. Vous saviez du reste que chose de son amertume et de parue dans Le Nouvelliste du je vais quitter Porrentruy, et pour son dépit : lendemain : ce motif, vous supposiez bien que « Honoré Monsieur, J’ai l’honneur « Nous apprenons avec infiniment je ne voulais rien laisser comme de vous confirmer ma lettre du de peine la mort, à l’âge de 66 ans, retenue. Je vais fondre 10’000 kg 26 mai dernier, à laquelle vous de M. le Chanoine honoraire J. de cloches cette semaine pour 6 n’avez pas répondu, pourquoi ? Fournier, Révérend curé de Saillon. cloches, dont une de 4’000 kg, et Je l’ignore ! Ma réclamation était C’est un digne et saint prêtre qui je suis payé comptant de ces four- fondée, en raison de mes condi- quitte cette terre pour rejoindre nitures, les dernières livrées a tions et bas prix. Comme je vais son Dieu, qu’il a servi avec un déPorrentruy. Vous commettez une quitter Porrentruy mardi pro- vouement qui tenait de l’héroïsme grave erreur lorsque vous calculez chain 5 août, je vous prie de me étant donné son état de santé. la retenue sur le prix des cloches faire votre envoi, par mandat […] Très intelligent, animé d’un neuves [8’054 fr.], alors qu’il est international, 18, rue Pichon, zèle et d’une piété qui rappelaient de toute logique qu’elle ne doit à Nancy (Meurthe-et-Moselle, le saint curé d’Ars, il n’a vécu que et ne peut être calculée que sur France), où je vais continuer mon pour amener ses paroissiens vers la somme qui m’est due et doit industrie, comme par le passé. » les hauteurs divines. » m’être payée [6’563.50 fr.]. » Au vu de ce qui précède, Jules Nouvel éloge dans l’édition Robert ne se sentira pas tenu du 21 janvier, sous la plume Une dernière fausse note Lié par sa signature, Jules d’honorer plus avant le « trai- du chanoine Marcel Michelet, Robert n’aura d’autre choix té de cloches », qui stipulait qui loue le labeur apostolique que de réviser son décompte, dans son article 16 l’envoi de ce prêtre exemplaire, noet de subir la perte consécu- d’un monteur spécialisé char- tamment durant les funestes tive au rachat des anciennes gé de les fixer au beffroi après événements de l’année 1918. cloches de Nendaz (624 kg au la construction de celui-ci. On Dans l’affaire des cloches de lieu des 615 qu’il proposait connaît la suite : « […] Un an Nendaz, il s’est montré vigipour accord). En exigeant le plus tard, en 1914, la grande lant plutôt que crédule, attenrétablissement du premier de cloche mal arrimée, sonnant tif face à l’habileté d’un comces chiffres, alors que le poids à la volée, un jour de 1er août merçant renommé dont la indiqué par la gare de Sion probablement, se décroche probité n’était toutefois pas à était de 630 kg, Joseph Four- soudain, et atterrit à l’étage remettre en cause. En prétennier estimait avoir atteint la inférieur du clocher. Elle dant avoir perdu le décompte limite de ce qu’il lui était pos- blesse trois Nendards. » (8) établi le 4 avril 1913, l’abbé sible de concéder : il ne pouFournier a certes menti - car vait être admissible à ses yeux Epilogue cette pièce figure bien au dosde descendre en dessous. Cela C’est dans sa ville de Nancy sier - mais c’était là un menétant, on ne s’explique tou- que Jules Robert est décédé en songe officieux, exprimé dans jours pas cette différence de avril 1933, serviteur de Dieu à le seul but de sauvegarder les 6 kg constatée entre Sion et sa manière, pour avoir fondu intérêts de ses paroissiens. A Porrentruy : balance faussée, les cloches d’un très grand une époque où chaque cenerreur de manipulation… ? nombre d’églises, jusque dans time comptait, il a cru de son Pour le reste, le différend est le Nouveau Monde (9). L’abbé devoir d’agir ainsi, dans une demeuré entier : quel pour- Joseph Fournier a desservi sorte d’excès de zèle, si caraccentage et sur quel montant notre paroisse jusqu’au mois téristique de la mentalité des devait-il être calculé ? Les de mars de l’année 1920. Il jeunes ecclésiastiques de son deux protagonistes campant exerça ensuite le ministère temps. La tempérance est aussur leurs positions, Jules Ro- à Saint-Maurice-de-Laques, si une vertu chrétienne… au bert réclame un reliquat de à Troistorrents, et à Saillon même titre que la prudence ! 476 fr. 80. La dernière lettre où il s’est endormi dans le

En-tête de papier à lettre ı Archives paroissiales de Nendaz

Extrait du registre des autorisations de construire ı Archives cantonales du Jura Ried-Mörel et la municipalité de Vouvry produiront des attestations similaires. Jules Robert s’est plu à les collectionner et à les publier pour servir de publicité. Documents conservés au SRIGPCL. (6) Outre Atlantique, Jules Robert a beaucoup travaillé pour le Canada, où il a exporté pas moins de 46 cloches pour une quinzaine de paroisses, principalement des provinces du Québec et de l’Alberta. Il a même honoré une commande pour la mission lointaine du Mackensie, à l’extrême nord du pays, non loin de l’Alaska, à en croire la liste exhaustive de ses principales réalisations, conservée au SRIGPCL. Ce document ne fait état que d’une seule livraison pour les États-Unis, deux cloches destinées à une librairie de Worcester, dans le Massachusetts.

Signature ı Archives paroissiales de Nendaz

(7) Au sujet de ces inscriptions, on lira l’article de Jean-Marc Biner, qui les a retranscrites, dans la Feuille d’Avis du Valais, no 196, 1967. On peut y lire les noms des généreux bienfaiteurs ayant parrainé l’achat de nos cloches. (8) Lydie et Jean-Claude Michelet-Mariéthoz, Église paroissiale St-Léger de Nendaz, p. 24. (9) Plus lointainement encore, la fonderie Robert a expédié des cloches pour le grand séminaire de Lano (Wallis-et-Futuna, Polynésie française, Océanie) ; à Durban en Afrique du Sud, selon la source citée à la note 6. Ce document nous apprend aussi que Jules Robert comptait des clients en Algérie et en Égypte.

no 359 ı mars 2013

11


conte

Les mayens de RĂŠchy Texte : Gabrielle Monnet-Vuignier

C

omme chaque annĂŠe, en cette fin de septembre, la famille se couchait très tĂ´t ; pour une fois, avant le coucher du soleil, pour les enfants. La journĂŠe du lendemain serait longue. Papa l’avait promis ; il les rĂŠveillerait Ă  cinq heures. Sidonie ne dormait que sur une oreille, au moindre bruit, elle sautait de son lit avec rapiditĂŠ ; aussi vite qu’une souris se cachant au fond de son trou Ă  la vue d’un minet. Non, ce n’est pas encore l’heure, retourne te coucher ! lui rĂŠpĂŠtait son père Ă  chacune de ses entrĂŠes fugaces dans la chambre Ă  coucher de ses parents. La nuit semblait s’Êterniser Ă  perpette, Sidonie avait des fourmis d’impatience dans ses gambettes. Il est cinq heures enfin ; le mince rai de lumière qui ďŹ ltre au-dessous de la porte de sa chambre l’invite Ă  se lever ; elle se dĂŠbarbouille Ă  la rapiditĂŠ d’un ĂŠclair, enďŹ le son collant de laine, sa jupe plissĂŠe, son plus beau pull, et lace ses chaussures de marche. Sa tartine beurrĂŠe et son chocolat chaud l’attendent dĂŠjĂ  sur la table de la cuisine : en moins de deux minutes, le tout fut ingurgitĂŠ : c’est qu’elle est pressĂŠe ce matin la petiote ? Sidonie est la première installĂŠe Ă  l’arrière de la jeep Willis ; Ă  demi coincĂŠe entre le pique-nique, les sacs Ă  dos et autres fournitures, son frère sur ses genoux et ses sĹ“urs

de chaque cĂ´tĂŠ ; elle est prĂŞte pour la grande aventure du jour. Tous phares allumĂŠs, pour un moment, le vĂŠhicule serpente les virages en lacets serrĂŠs, le long de la route des Pontis. Au fur et Ă  mesure que pointe l’aube et se cachent les ĂŠtoiles, Sidonie peut admirer les falaises abruptes Ă  sa droite et les hauts rochers Ă  sa gauche. EnďŹ n, le spectacle s’offre Ă  sa vue ; l’alpage de Sengline bourdonne aux sons des sonnailles ; fromager et bergers attribuent leurs lots de fromages Ă  qui de droit ; veaux, vaches et gĂŠnissons affutent encore une dernière fois leurs cornes. Sidonie arpente le prĂŠ d’un pas rapide pour s’approcher de sa reine Ă  corne, ou plutĂ´t ses reines Ă  cornes Bouquet, la reine des reines, et Dragon, la reine des gĂŠnisses : en prime, Blanchette la reine Ă  lait ! (je vous le jure c’est la rĂŠalitĂŠ) Toutes trois dĂŠcorĂŠes ; des eurs et des rubans rouges, jaunes et bleus entre leurs cornes ; elles ont fière allure en tĂŞte du cortège. Le troupeau accompagnĂŠ des propriĂŠtaires dĂŠďŹ le le long des rues de Zinal, les sonnailles tintent tout au long du parcours de campagnes en villages jusqu’à Vercorin, pour le plus grand plaisir des touristes. Sidonie n’est pas peu fière Ă  l’entrĂŠe du village, entourĂŠe de ses chouchous, son bâton dans une main, l’autre saluant les spectateurs. Elle se sent grisĂŠe de la tĂŞte aux pieds (Ă  croire, que c’est elle la reine !)

La fĂŞte bat son plein ; raclette Ă  gogo, accordĂŠon et bal champĂŞtre : la localitĂŠ est en liesse ; les hommes boivent souvent Ă  mĂŞme le goulot, les femmes clignent d’un Ĺ“il inquiĂŠtant vers les acons qui se vident ; les enfants jouent Ă  colin-maillard, s’empiffrent de glaces au chocolat de limonades pur sucre. Le dĂŠďŹ lĂŠ entame son dernier voyage en direction du vallon, s’amenuisant Ă  l’approche de mayens embusquĂŠs ici et lĂ  entre mĂŠlèzes ou sapins : le cortège ondule via le petit sentier ĂŠtroit et pentu par endroits, croisant fourmilières gĂŠantes, bolets et chanterelles d’automne. Plus de spectateurs Ă  leur passage, sauf un soleil capricieux se fauďŹ lant entre les branchages les accompagnent. Il est seize heures, le bĂŠtail s’en est retournĂŠ au bercail, leurs sonnailles tintent et rĂŠsonnent de haut en bas dans la vallĂŠe tel un concert improvisĂŠ. La glorieuse journĂŠe se termine pour Sidonie. AllongĂŠe sur son matelas creusĂŠ en son centre ; les efuves de l’Êtable s’Êvaporant entre les fentes d’un plancher ajourĂŠ lui taquinent les narines, ramenant un peu de chaleur en cette nuit fraĂŽche, Sidonie se remĂŠmore son fabuleux pĂŠriple. Pour un bon mois encore, ses journĂŠes se ressemblent : levĂŠes Ă  l’aube, avec sa sĹ“ur elles sont responsables du bien-ĂŞtre du troupeau, rĂŠcoltent pives et

ATTENTION: CHUTE DES PRIX!

REMISE DE PRIX SUZUKI JUSQU’A Fr Ě˜ *

SE R DE IE S DE Fr M  O  DE  L E Ě˜ S

petit bois mort pour le feu, dans un vieux sac de jute enďŹ lent les aiguilles de mĂŠlèzes servant de litière au bĂŠtail. De la cuisine en terre battue et sans fenĂŞtre aucune, s’Êvapore un relent de soupe aux lĂŠgumes ; parfois d’Êpinards sauvages ayant ĂŠlu domicile le long des parois boisĂŠes du mayen, caressĂŠes par le soleil de midi. Point de robinet d’eau alentour, juste un minuscule bisse longeant le sommet du pâturage. Vaillantes et braves, c’est munies de grands seaux de mĂŠtal quelque peu cabossĂŠs Ă  force de servitudes, qu’elles clopinent jusqu’à la RĂŞche pour y puiser l’eau nĂŠcessaire aux besoins journaliers ; elles jouissent de cette eau courante et très froide pour y tremper leurs pieds, se laver la frimousse, ma foi, point de douche, ni de mousse ; les torchons et quelques fripes se voient gratiďŹ ĂŠs d’un coup de savon de Marseille Ă  mĂŞme le torrent, avant de se balancer et sĂŠcher au grĂŠ du vent sur un fil tendu entre deux piquets. Une petite guĂŠrite de planches, surmontĂŠe d’un simple toit de tĂ´les ondulĂŠes sert de latrines, (surnommĂŠe toilettes Ă  sec) ; du papier jour nal dĂŠcoupĂŠ en morceaux presque ĂŠgaux, dĂŠposĂŠ Ă  mĂŞme le sol fait office de papier WC. Le long des parois ajourĂŠes de grosses araignĂŠes noires, et mĂŞme certaines portant une perle blanche sur le dos, tissent leurs toiles en

toute libertĂŠ. Point envie de s’Êterniser en ce lieu ! Un fouet de bois primitif brasse le lait dans une baratte, d’oĂš est retirĂŠe une sĂŠduisante motte de beurre ; dans des cercles façonnĂŠs d’Êcorces de bouleau, alignĂŠes sur une ĂŠtagère rudimentaire, quelques tommes transpirent leur surplus de jus afin de former une croĂťte craquelĂŠe : c’est que MĂŠmĂŠ possède un art ancestral de crĂŠativitĂŠ. Pain de seigle et cacao chaud engloutis Ă  la lueur d’une bougie terminent la journĂŠe. Puis, surgit le temps de la veillĂŠe : moment privilĂŠgiĂŠ, apprĂŠciĂŠ par les deux ďŹ llettes qui s’aboulent Ă  toute hâte chez la voisine du chalet d’en bas. La bougre disserte des histoires de revenants Ă  nulle autre pareille, des frissons leur parcourent le long du dos, leurs cheveux s’Êlectrisent Ă  foison, la chair de poule mĂŠtamorphose la peau de leurs avant-bras, au moindre grincement elles sursautent, pourtant, leurs regards suspendus Ă  ses lèvres ne la quittent pas d’un Ĺ“il, leurs oreilles grandes ouvertes en rĂŠclament encore. L’heure de s’en retourner chez MĂŠmĂŠ a sonnĂŠ. La porte Ă  peine refermĂŠe derrière elles, des ombres furtives semblent occuper toute la voĂťte cĂŠleste, dame lune grimace entre les branches de sapin laissant entrevoir une forme fantomatique s’approchant d’elles, un hibou, ou peut-ĂŞtre une

chouette hulule br uyamment ; la trouille et la frousse s’emparent d’elles, devant et derrière, comme poursuivies, encerclĂŠes, elles arpentent le prĂŠ aussi rapidement que leurs gambettes tremblantes le leur permettent. C’est Ă  bout de souff le qu’elles s’engouffrent dans le chalet ; sa sĹ“ur en cours de route a perdu son soulier ; la rosĂŠe a bien humectĂŠ l’herbe et leurs chaussettes sont trempĂŠes. Rapidement elles ferment le loquet de la porte de la cuisine et retrouvent un semblant de sĂŠrĂŠnitĂŠ malgrĂŠ leurs pieds mouillĂŠs. MĂŠmĂŠ leur a laissĂŠ un peu de cacao chaud dans un pichet dĂŠposĂŠ sur le cĂ´tĂŠ du potager. Quatre pieds se faufilent Ă  l’intĂŠrieur du four : il faut sĂŠcher bottines et chaussettes pour le travail du lendemain ; leurs mains se rĂŠchauffent au contact du bol ĂŠbrĂŠchĂŠ, rempli d’une boisson onctueuse et bouillante. Une vingtaine de minutes plus tard, collĂŠes l’une contre l’autre, cherchant un soupçon de sĂŠcuritĂŠ, sursautant de temps Ă  autre lors d’un craquement de bois, elles ďŹ nissent par s’endormir, tout en sachant pertinemment qu’à la prochaine veillĂŠe, de nouvelles histoires de revenants les hypnotiseront Ă  nouveau. Belle saison d’automne, avant le retour sur les bancs d’Êcole. Souvenirs inoubliables de leur beau vallon de RĂŠchy.

aproz

MillĂŠsime 2012 Texte : comm. pub. Photo : Jeannot

L New Splash 1.0 GA Avant Fr. 14 990.– MAINTENANT Fr. 12 990.–

New Kizashi 2.4 Sport Avant Fr. 37 990.– MAINTENANT Fr. 35 990.–

13-106-SI

New SX4 1.6 GL Top Avant Fr. 28 990.– MAINTENANT Fr. 22 990.–

New Alto 1.0 GA Avant Fr. 12 990.– MAINTENANT Fr. 9 990.–

New Grand Vitara 2.4 GL Top Avant Fr. 31 990.– MAINTENANT Fr. 28 990.–

New Swift 1.2 GA Avant Fr. 16 990.– MAINTENANT Fr. 14 990.–

New Jimny 1.3 Country Avant Fr. 19 990.– MAINTENANT Fr. 17 990.–

SERIE DE MODELES SUZUKI DES Fr Ě&#x2DC; <&2035,6$16'(*$5$17,('ʧ86,1((7'(02%,/,7( 352),7(=Ëż(10$,17(1$17&+(=9275(5(9(1'(8563(&,$/,6(2)),&,(/68=8., * New SX4 1.6 GL Top 4 x 4, Fr. 22 990.â&#x20AC;&#x201C;, consommation de carburant mixte normalisĂŠe: 6.5 l / 100 km, catĂŠgorie de rendement ĂŠnerJÂŤWLTXH(ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP 1HZ$OWR*$)U ĘŁFRQVRPPDWLRQGHFDUEXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤHONP FDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQWÂŤQHUJÂŤWLTXH%ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP3KRWR1HZ6SODVK*/)U ĘŁFRQVRPPDWLRQGHFDU EXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤHONPFDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQWÂŤQHUJÂŤWLTXH&ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP1HZ.L]DVKL6SRUW 4 x 4, Fr. 35 990.â&#x20AC;&#x201C;, consommation de carburant mixte normalisĂŠe: 7.9 l / 100 km, catĂŠgorie de rendement ĂŠnergĂŠtique: F, ĂŠmissions de &2Ë&#x201E;JNP1HZ$OWR*/)U ĘŁFRQVRPPDWLRQGHFDUEXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤHONPFDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQW ÂŤQHUJÂŤWLTXH%ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP1HZ6ZLIW*/7RSSRUWHV)U ĘŁFRQVRPPDWLRQGHFDUEXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤH ONPFDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQWÂŤQHUJÂŤWLTXH&ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP1HZ6;*/7RS [ )U ĘŁFRQVRPPD WLRQGHFDUEXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤHONPFDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQWÂŤQHUJÂŤWLTXH(ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP1HZ*UDQG Vitara 2.4 GL Top 4 x 4, 5 portes, Fr. 32 990.â&#x20AC;&#x201C;, consommation de carburant mixte normalisĂŠe: 8.8 l / 100 km, catĂŠgorie de rendement ÂŤQHUJÂŤWLTXH*ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP1HZ-LPQ\*/7RS [ )U ĘŁFRQVRPPDWLRQGHFDUEXUDQWPL[WHQRUPDOLVÂŤH ONPFDWÂŤJRULHGHUHQGHPHQWÂŤQHUJÂŤWLTXH)ÂŤPLVVLRQVGH&2Ë&#x201E;JNP0R\HQQHSRXUOʧHQVHPEOHGHVPDUTXHVHWPRGÂŞOHV GHYRLWXUHVQHXYHVHQ6XLVVHJNP/DEDLVVHGHSUL[YDULHGH)U ĘŁ¢)U ĘŁVHORQOHPRGÂŞOH/HVSUL[VRQWYDODEOHV¢ partir du 1.1.2013.

a maison Favre Vins Ă  Sion a choisi le village dâ&#x20AC;&#x2122;Aproz pour faire dĂŠguster le nouveau millĂŠsime 2012 de la cuvĂŠe ÂŤ Dame de Sion Âť. Cette annĂŠe, nâ&#x20AC;&#x2122;oubliez pas lors de votre prochaine dĂŠgustation de lire la contre-ĂŠtiquette oĂš 4 diffĂŠrentes paraboles de bar y sont inscrites. Un jour les Valaisans règneront sur le monde, mais pas demain parce quâ&#x20AC;&#x2122;ils sont Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;apĂŠro. Le seul dĂŠfaut de la Dame de Sion, elle ne passe pas la soif. Si tu nâ&#x20AC;&#x2122;as rien Ă  dire, tu nâ&#x20AC;&#x2122;es pas obligĂŠ de le faire savoir. Lâ&#x20AC;&#x2122;avenir nous dira ce que le futur nous rĂŠservera.

Ă&#x20AC; LOUER Ă&#x20AC; ISĂ&#x2030;RABLES

Appartement 4 pièces ½ cuisine sĂŠjour, 3 chambres, douche, wc, balcon, place de parc, vue magniďŹ que. Libre de suite.

079 479 33 06 Ă&#x20AC; LOUER BASSE-NENDAZ

Emil Frey SA, Centre Automobile Sion Rue de la Dixence 83, 1950 Sion 4 027 205 68 68, www.emil-frey.ch/sion

www.suzuki.ch 9RWUHUHYHQGHXUVSFLDOLVRIILFLHO6X]XNLVHIHUDXQSODLVLUGHYRXVVRXPHWWUHXQH RIIUHGH6X]XNL+LW/HDVLQJUSRQGDQW¢YRVVRXKDLWVHW¢YRVEHVRLQV7RXVOHVSUL[ indiquÊs sont des recommandations sans engagement, TVA comprise.

12

no 359 Äą mars 2013

lâ&#x20AC;&#x2122;atelier

2 pièces ½ neuf 60 m2 + 40m2 terrasse sud calme - soleil - vue 1250 fr. / mois charges et couvert voiture compris

027 322 41 21 079 501 40 89

Depuis 1975 Nous sommes toujours Ă  votre disposition pour tous vos travaux photo : identitĂŠ, agrandissements, etc. MĂŞme adresse, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtage TĂŠl. 027 288 12 51 - 027 288 18 80 Ouvert de 15 h Ă  18 h du lundi au vendredi aussi sur rendez-vous au 079 565 02 32 www.nendazphotos.ch


veysonnaz piste de lâ&#x20AC;&#x2122;ours

Coupe du monde de snowboard Texte : Jeannot Photos : Jeannot - JF Rumak

Dany Fournier, prĂŠsident de Veysonnaz-Timing, en compagnie des racleurs de Raclâ&#x20AC;&#x2122;Agettes Marc-AndrĂŠ Favre et Pierre MĂŠtrailler.

Les podiums du dimanche.

pirĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;homologuer cette nouvelle discipline très spectaculaire. Notez que les Canadiens lâ&#x20AC;&#x2122;ont emportĂŠ tant chez les dames que chez les hommes.

Un doublĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;anthologie Pour la première fois depuis que les compĂŠtitions de boardercross homologuĂŠes par la Du cĂ´tĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;organisation F.I.S, existent, deux compĂŠti- ÂŤ Veysonnaz a prouvĂŠ une fois de teurs se retrouvent ex-ĂŚquo plus que lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠquipe en place peut Ă  la première place, mĂŞme organiser des ĂŠvĂŠnements de haut la photo-finish nâ&#x20AC;&#x2122;a pu dĂŠpar- niveau Âť commentait Jean-Matager lâ&#x20AC;&#x2122;Australien Alex Pullin rie Fournier patron de TĂŠlĂŠet le Polonais Mateusz Ligocki. veysonnaz. ÂŤ Le bilan de cette Au moment de la remise des troisième ĂŠdition organisĂŠe sur la prix le Polonais un peu taquin piste de lâ&#x20AC;&#x2122;Ours peut ĂŞtre considĂŠrĂŠ conďŹ ait quâ&#x20AC;&#x2122;ils avaient mĂŞme comme plus que positif Âť ajoupartagĂŠ le chèqueâ&#x20AC;Ś Tout ceci tait Didier Bonvin. Quant Ă  pour vous dire que les courses la bande Ă  Dany Fournier, le du samedi sous un soleil ĂŠcla- ÂŤ Veysonnaz-timing Âť et les tant ont tenu toutes leurs pro- nombreux bĂŠnĂŠvoles de la rĂŠgion, tous ont rĂŠpondu une messes. fois de plus prĂŠsent et ces derniers ont accompli leurs Nouvelle discipline Le dimanche, et câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait aussi tâches avec compĂŠtence et une nouveautĂŠ, une course bonne humeur. Un merci paren duo ĂŠtait au programme, ticulier est aussi Ă  adresser et câ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtait la quatrième course aux hommes de la Protection organisĂŠe de la saison. Pour civile de Sion-RĂŠgion et Ă  leur lâ&#x20AC;&#x2122;heure cette sĂŠrie en est au commandant Nicolas Gauye stade de la dĂŠmonstration qui ont aussi assurĂŠ les succès et aucun classement officiel de ces courses de snowboard. nâ&#x20AC;&#x2122;est ĂŠtabli. Au vu du spectacle proposĂŠ sur la piste de lâ&#x20AC;&#x2122;Ours, la F.I.S. serait bien ins-

Le team Polaris ĂŠtait Ă  nouveau prĂŠsent pour remonter les concurrents.

La championne canadienne toute contente dâ&#x20AC;&#x2122;avoir reçu une ÂŤ meule Âť lors de la course du dimanche.

CHALEUREUX MERCI

aux 3513 ĂŠlectrices et ĂŠlecteurs du district de Conthey, et en particulier CWZ0GPFGVVGUGV0GPFCTFUSWKOoQPVHCKVEQPĆ&#x201A;CPEGGVQPVCRRW[Ă&#x2026;OCECPFKFCVWTG lors des dernières ĂŠlections au Grand Conseil. Christophe Claivaz IngĂŠnieur chimiste EPF et dĂŠputĂŠ

no 359 Äą mars 2013

13


patois

I loué Weber - La loi Weber Texte : enseignants et élèves des cours de patois de l’Unipop Photo : LDD

Le 11 mars 2012, le peuple suisse acceptait la loi Weber à une très courte majorité. Catastrophe. Tremblement de terre en Valais. Mais, avec de l’imagination, il est possible de détourner cette loi. Les élèves des cours de patois de l’Université populaire de Nendaz et leurs enseignants vous le démontrent dans cette saynète.

I LOUÉ WEBER

LA LOI WEBER

I LOUÉ WEBER (SUITE)

LA LOI WEBER (SUITE)

Trey coumàche vouàjon recontrâ Franz Weber po véire chin que pouon féire û pâ féire. Déan que d’ître rechéeyte pe FW, ote boucon à trey da fenéitra.

Trois commères vont rencontrer Franz Weber pour voir ce qu’elles peuvent faire ou ne pas faire. Avant que d’être reçues, elles guignent à travers la fenêtre.

Cesarîne Mà, qu’ét-i byô ! Grîta Chi-chi, y a prœu santîme, é avouë ché domène qu’y a, oun möstro domène Agàte Ouà, oun doïn otèl de 70 tsàmbre romantîque, avoë oun mobiyè d’époquye Cesarîne Ouà, yuî é d’abô d’époquye avouéi, t’a yû vouéro é grî, oun derey qu’a vèrchâ oun châ de chëndre ch’a tîta Grîta ...é vënt douj èctâre de dzœu de törto. Te djyô oun poûro te Agàte É chû to chin, oûna màta, blönda, tôquya é caéöna Cesarîne Înquye, tû vouâ troà yuîn, oun pou de respë Agàte Mà ouè caéöna, ét à non Vèra… é « verrat » che tû t’adöne dû tin avouë tû vouajey à écoûa, « verrat » û dère caéon. Rin de meprejin, jûsto oûna traduchyon patouè-franché Grîta A propou de patouè, quechyon qu’i Franz a aprey o patoué, me redzûo d’o t’avouïre. Bon é pâ to. Noje fô intrâ öra. Che noje vey chi à coumarâ, i vouâ pâ anmâ. N’in toutoun tsacoûne oun projë à prejintâ é à ësperâ qu’asèptèche. Atramin, no chin pömo avou’o boûro

Césarine Mais, dans l’écurie, sous la petite grange, je voudrais mettre des cochons Franz Que donnez-vous à manger à vos porcs ? Césarine Des reste du jardin bio sans OGM avec une fumure de vaches heureuses Franz Ah ! Alors ça joue, mais vous ne devrez pas trop isoler la dalle, pour laisser passer les odeurs des porcs au-dessus Césarine Eh bien, je suis heureuse, je vais commencer ce printemps (à part aux deux autres) Il n’y a pas que la fille qui est « verrat » Cochon de cochon Marguerite Cette fois, c’est à moi. J’ai deux hôtels là-haut à Sornard. L’hôtel des cornes avec Lisette, Carnot, Marquise, Châtaigne, ... et l’hôtel des Courants d’air avec du foin des Granges, de Plan Désert, des Trecâ, de Brignon, ....Le problème que j’ai, c’est que les lits sont chauds de novembre à avril, mais le reste du temps ils sont froids. Est-ce que je peux continuer de les exploiter ? Franz Résidence principale ? Marguerite Pour qui ? Pour moi ou pour les bêtes ? Franz Pour vous. Marguerite Non, j’aime bien les bêtes comme vous et comme BB, l’autre cette fois, mais je ne dors pas encore avec elles. Votre loi ne s’applique tout de même pas aux animaux ? Franz Elle peut s’appliquer. Dans votre cas, il faudrait remplir cet hôtel particulier entre avril et novembre, pour éviter les lits froids. Vous pourriez mètre des Highlandaises. Marguerite Avez-vous déjà vu une porte d’écurie, ici en montagne, elles sont étroite à cause du froid. Avez-vous déjà vu des vaches de la race Highland ? On ne dirait pas. Puis-je scier les cornes ? Franz Vous n’y pensez pas. Je vous propose le logement à la ferme. Les touristes recherchent le contact avec la nature. Dormir sur la paille, sur le foin, dans la mangeoire, sur le sol. Ainsi vous avez des lits chauds Marguerite Ah ! C’est une bonne idée, je verrai ce que je peux faire. Ça va bien. Agathe, c’est ton tour

Franz Residànse principâa ? Cesarîne Pâ fran, éi djyà oûn pîlo û véâdzo é oûna tànta de camping à trey plàche

Césarine Mais ce qu’il est beau ! Marguerite Celui-ci, il a assez d’argent, et avec ce domaine qu’il possède, un immense domaine Agathe Oui, un petit hôtel de 70 chambres romantiques, avec un mobilier d’époque Césarine Oui, lui est bientôt d’époque aussi, tu as vu comme il est grisonnant, on dirait qu’il a versé un sac de cendres sur la tête Marguerite … et vingt-deux hectares de forêt autour. Je te dis un pauvre Agathe Et par-dessus tout cela, une fille, blonde, crétine et cochonne Césarine Là, tu vas trop loin, un peu de respect Agathe Mais oui, cochonne, elle s’appelle « Véra » et verrat si tu rappelles du temps où tu allais à l’école, verrat signifie cochon. Rien de méprisant, juste une traduction patois-français Marguerite A propos de patois, il paraît que Franz Weber a appris le patois, je me réjouis de l’entendre. Bon, ce n’est pas tout. Il nous faut rentrer. S’il nous voit ici commérer, il ne va pas apprécier. Nous avons quand même chacune un projet à présenter et à espérer qu’il accepte. Si non, nous sommes pomme avec le « boûro » Les trois commères frappent à la porte de l’écolo. Césarine Bonjour, M. Weber. Nous sommes descendues de Nendaz pour trois projets de résidence. Elles devraient vous intéresser, nous sommes conformes avec la loi, avec votre loi, la loi Weber Agathe Oui, cette loi du 11 mars, quand 50.6% des Suisses ont dit oui. Nous nous ne sommes pas de celles-là. Mais que pouvons-nous faire d’autre que de baisser la tête, mais nous n’allons pas montrer notre postérieur Marguerite Doucement Agathe, nous ne sommes pas en position de force. Franz « La loi Weber » (jeu de mots loup-loi) Agathe (elle lui coupe la parole) On ne dit pas « le loup est Weber » en patois, on dit « Weber est un loup » Et cela, c’est certain que c’est la vérité, Weber est un loup Franz Bon je reprends : Louez Weber (jeu de mots loilouez) Agathe Louez Weber… certainement que nous allons vous louer, vous placer à côté du Bon Dieu après tout Césarine Ce n’est pas si mal que cela M. Weber, il faut bien commencer une fois et le patois n’est pas facile. Vous parlez bientôt comme les élèves de Maurice Michelet Franz Et qui est ce Michelet ? Marguerite Un écolo de par-ici, moitié vert, moitié rose, mais il a aussi voté contre la loi, nous a-t-il dit Franz Vous le connaissez ? Césarine Mais c’est notre professeur de patois. Mais vous, avec qui avez-vous appris le patois ? Franz Avec BB Agathe Celle des bébés phoques, des baleines, des castors, des visons, des chats… et des escargots ? Marguerite Paraît qu’elle a tout vendu pour sauver ces petites bêtes. Elle n’a plus que son âge à vendre Césarine A dix mille francs par année, ça fait un paquet d’écureuils à sauver Franz Non, L’autre BB Agathe Le nôtre ? Le président de la fondation pour sauver le patois ? Franz Exactement cela, exactement lui Agathe Ah ! Cette fois j’ai compris pourquoi vous n’avez pas fait opposition à la « chotte » du Grand Alou. Entre présidents de fondation, on s’entend. Après Helvétia Nostra, Nendaz-Nostra et tout cela ressemble à Cosa Nostra Césarine Ne lui en voulez-pas Monsieur Franz, Agathe est assez « tempête », elle est comme le vent, elle ne fait que passer. Franz Bon, il nous faut avancer. Je n’ai pas que cela à faire. Vous avez des projets à proposer. Voyons tout cela. Césarine (elle sort un rouleau avec des plans et ils se mettent autour de la table) Moi, j’ai une petite grange qui est tombée il y a longtemps. J’aimerais la refaire avec une habitation pour moi Franz Résidence principale ? Césarine Pas tout à fait, j’ai déjà une maison au village et une tente de camping à trois places

Cesarîne Mà, derën o bœu, dejô à grandzèta, oudrö mètre de caéon Franz Dèquye vo bayë à mëndjyë i caéon ? Cesarîne De réiste de courtiâdzo bio chin OGM femâ avouë a drôudza de àtse œurœûje Franz Ah ! Pouète i djûe, mà voje fô pâ trouà isolâ à dàla, po achyë pachâ o chon di caéon énâ chû

Franz I tànta de camping, i a vouéiro d’an ? Cesarîne Djyëj an càtro mey é vën dzo Franz Ah ! méi quye djyëj an, cönte pâ. Pouète i pîlo û véâdzo ét i résidanse principâa. Vo pouéyde pâ, pèr chi y a méi de vën pör sin de residànse secondère

Franz La tente de camping, elle a combien d’années ? Césarine Dix ans quatre mois et vingt jours Franz Ah ! Plus de dix ans, elle ne compte pas. Alors la maison au village, c’est la résidence principale. Vous ne pouvez pas, par ici il y a plus de vingt pour cent de résidences secondaires

É trey coumàche toquyon à pörta d’écolo Cesarîne Bondzo, Mûchyû Weber. No chin inuey bâ di Nînda po trey projë de résidanse. Devran voj ënterechyë, no chin conförme avou’a louè, à oûtra louè, i louè Weber. Agàte Ouà hla louè dû 11 mâ, can 50.6 % de Suîsse an di ouà. No no chin pâ de hlë. Mà dèquye no pouin féire que de bachyë à tîta, mà vo vouajin pâ motrâ o cû… Grîta Dzoumin Agàte, no chin pâ ën pojichyon förta Franz I lou é Weber… Agàte (ote cöpe à parôe) Oun di pâ « i lou é Weber » ën patouè, oun di « i œu é Weber ». É chin é chouéiro qu’é veré, Weber ét oun œu Franz Bon reprînjo : Loué Weber… Agàte Loué Weber… choéramin que no vouajin voje louâ, voje mètre decoûte o Bon Djyû apréi to Cesarîne É pâ tan mâ que chin Mûchyû Weber, fô prœu ënréé oun cou é i patouè é pâ éyno. Vo deragnë d’abô coume éj elève à Mûrî Metseë Franz É ca rë ché Metseë ? Grîta Oun écolo de pèr chi, metchyâ vè, metchyâ roûjo, mà a avouéi outâ contr’a louè, que noj’a di Franz Vo ote cognètre ? Cesarîne Mà ét i noûtro profesö de patouè. Mà vo avouë câ vo aey aprey o patouè ? Franz Avouë BB Agàte Hlà di bébé föquye, di balène, di castor, di vison, di tsën, di tsà… é dij éymàche Grîta Quechyon qu’a to vindû po choâ hle betchyète. Y a pâ méi qu’o chyô âjyo à vîndre Cesarîne A djyë mèo fran për an, chin fé oun paquyë dej èrdzàche à choâ Franz Nà. Âtro BB Agàte I noûtro ? I presedan da fondachyon po choâ o patouè ? Franz Fran chin, fran ché Agàte Ah ! Chi cou ei comprey podèquye vo aey pâ fé opojichyon à chöta dû Gro Alou. Ëntre presedan de fondachyon, oun ch’ëntin Apréi Helvetia Nostra, Nînd’a Nostra é to chin rechîmble à Cosa Nostra Cesarîne Prîndre pâ apréi Mûchyû Franz, Agàte é bramin timpéita, é coûme oûra, fé rin quye pachâ Franz Bon noje fô avanchyë. Éi pâ rin que chin à féire. Vo aey de projë à propojâ. Véin to chin Cesarîne (chörte oun rouleau avouë de plan derën é che mèton ëntô da tàbla) Yô, éi oûna grandzèta qu’a bayà bâ di ontin. Anmerö atâ reféire avou’oun pîlo pör me

14

no 359 ı mars 2013

Cesarîne É bën chéi contînta, vouàjo ënréé de fourtin (à pâ i dàvouej âtre) É pâ rînquye i màta qu’é « verrat ». Caéon de caéon Grîta Che cou ét à me. Éi douj otèl énâ ën Chornâ. Otèl di Förtse avouë Lisète, Carnô, Marquîje, Tsatâgne, … é Otèl di Couran d’è avouë o fin di Gràndze, de Plan Dejè, di Trecâ, de Brignon, … I problèmo que n’éi, é qu’é yë chon tsà di novàmbre à avrî, mà û réiste dû tin chon frey. Pouéi yo contenûâ d’esplouatâ ? Franz Résidànse principâa ? Grîta Pör câ ? Pör me û bën po é bîtchye ? Franz Pör vo Grîta Nà, ànmo é bîtchye coûme vo é coûme BB, âtra chi cou, mà droûmo pâ ouncô avouéi. I oûtra louè ch’aplîquye toutoun pâ i bîtchye ? Franz I pû ch’aplicâ. Derën o oûtro câ, fodrey ëmplâ ché otèl particûyè ëntr’avrî é novàmbre, po évitâ é yë frey. Vo pourâ mètre dej « Highlandaises » Grîta Aey-vo djyà yû oûna pörta de bœu, chi ën mountàgne, chon étreyte, à coûja dû frey. Aeyvo djyà yû de àtse da ràche de Highland ? Oun derey pâ. Pouéi yô rënchyë é cörne ? Franz Vo moujâ pâ ? Voje propœûjo de odjyë à fèrma. É tourîste brètson à natûra. Drûmî ch’a pàla, ch’o fin, derën à rëssa, ch’o djyète. Dînche vo aey de yë tsâ. Grîta Ah ! Chin ét’oûna böna idé, vouàjo véire dèquye pouéi féire. Vouâ bien pouète. Gàte, chi cou ét à te. Agàte Yô, ch’éi bramenë ëmbètâe. É sën mèo métre carâ de tèrin énâ ën Chohlœu. Avou’a oûtra louè, pouéi pâ bâti é éi sën ménâ qu’an avouéi tsacoun trey grë. An djyû partî trayë ën vèa à coûja qu’ën Vaï, y a pâ méi de traô ën stachyon. Îton derën oun conténère ën vèo. Chon oblidjyà d’inî pèr chi ën fën de chenanna, atramin é crouè vinyon de röche. Dèquye di Weber de to chin ? Franz Vouàjo troâ oûna soluchyon. (i tèlföne à Crisitan Constantin) Alô Cricri ? Coûme tû vouâ ? É coûme avànse élîje da Cruî de Cou avouë altipö po menâ é fidèo à mècha ? Tû oûble pâ, djyë por sin pör me. Tû cögne Chohlœu, pé maïn de Nënd’âta ? Oun pourey-t-i féire càquye tsoûja avouë sën mèo métro de tèrin ? Cri Cri Plan ? Drey ? Franz Plan, to plan, à chin que me di i proprétèra Cri Cri Trouà doïn, fô càtro cou méi Franz (che vèrye dû béi d’Agàte) Troà doïn bien troà doïn Agàte I vejën vin, y a pé vën mèo métre Franz É bon, vënt s¨ mèo métre Cri Cri Projë : oun tèrin de foot po ëntrénemin d’altitude, djyë apartemin, otèl de luxe é chûtô oun casino po à mouey cöbla de chëndze. Dînche chon yuîn de Montreux. Franz Cri Cri, oûbla pâ, quyënze pör sin por më Agàte Dînche n’in troâ oûna soluchyon. Vo éite ouncô de böna compojichyon. Ën to câ gran mèrsî à vo. (É trey coumâche chörton é che raprösson) Cesarîne N’in töte jû chin que n’in demandâ. Chi Weber é coûme oun crouè, tû bàle oun cajën é é contin, oun cajën Weber oun châ prœu Grîta É ré qu’oun vey que déan oun tsassû dînche, i fô pâ Cesarîne Îta quyey, n’in pâ méi o drey de dère, chin öra ét-i Chaviëjan Grîta M’ën föto di Chaviëjan… déan oun tsassû dînche, oun vey que… (é trey ënsîmblo) Fô pâ caponâ (é trey coumàche an è contînte da fardeyna qu’an fé à Franz ; repàrton po Nînda)

Les acteurs-trices de la saynète sur la loi Weber.

Agathe Moi, je suis empruntée. J’ai cinq mille mètres carrés de terrain là-haut à Sofleu. Avec votre loi, je ne peux pas construire et j’ai cinq enfants qui ont aussi trois enfants chacun. Ils ont dû partir parce qu’en Valais, il n’y a plus de travail en station. Ils habitent dans un container en ville. Ils sont obligés de rentrer en fin de semaine, si non ils deviennent des crapules. Que dit Weber de tout cela ? Franz Je vais trouver une solution. (il appelle Christian Constantin) Allo Cri Cri ? Comment tu vas. Et comment avance l’église de la Croix de Cœur avec l’altiport pour amener les fidèles à la messe ? Tu n’oublies pas, dix pour cent pour moi. Tu connais Sofleu, dans les mayens de Haute-Nendaz. Peut-on réaliser un projet avec 5000 m2 de terrain ? Cri Cri Plat ? En pente ? Franz Plat, tout plat, à ce que me dit la propriétaire Cri Cri Trop petit, il faudrait quatre fois plus Franz (se tournant vers Agathe) Trop petit, beaucoup trop petit Agàte Le voisin vend, il doit avoir environ vingt mille mètres Franz C’est bon, vingt-cinq mille mètres Cri Cri Projet : un terrain de football pour l’entraînement en altitude, dix appartements, hôtel de luxe et surtout un casino pour mon équipe de singes. Comme cela, ils sont loin de Montreux. Franz Cri-cri, n’oublie pas, quinze pour cent pour moi Agathe Ainsi, nous avons trouvé une solution. Vous êtes encore de bonne composition. Dans tous les cas, un grand merci à vous. (Les trois commères sortent et se rapprochent Césarine Nous avons obtenu tout ce que nous avons demandé. Ce Weber est comme un enfant, tu lui donnes un jouet et il est content, un jouet Weber bien entendu Marguerite C’est là qu’on se rend compte que devant un tel homme, il ne faut pas… Césarine Tais-toi, nous n’avons plus le droit de le dire, cela appartient maintenant aux Saviésans… Marguerite Je m’en fous des Saviésans… devant un tel homme, on s’aperçoit qu’il ne (les trois ensemble) Faut pas « caponer » (les trois commères ont l’air contentes de la farce jouée à Franz ; elles repartent pour Nendaz)


basse-nendaz

Résultats de l’enquête communale

sion et environs

Marche des aînés

Depuis plus de 10 ans, le groupe Ecureuil propose chaque mardi des randonnées aux personnes de 60 ans et plus. Ces journées sont placées sous la responsabilité de chefs de courses titulaires d’un brevet. Les déplacements P résentation des résultats de l’enquête réalisée auprès des personnes de se font, sauf exceptions, avec les transports publics et le repas de midi 60 ans et + domiciliées à Nendaz. avec pique-nique. Cent trente-six questionnaires questions et recueillir vos sug- Si vous souhaitez entretenir votre forme et découvrir ou redécouvrir des Texte : commission communale nous sont parvenus. Nous gestions. des affaires sociales régions du Valais dans une ambiance sympathique et conviviale, nos proavons donc le plaisir de vous La réunion sera ponctuée positions peuvent vous intéresser. ous vous souvenez que convier à la présentation des d’une agape conviviale.

V

l’hiver dernier, en collaboration avec Pro Senectute, une enquête communale sous forme de questionnaire vous a été soumise.

résultats qui aura lieu le : lundi 15 avril 2013, à 17 heures à la cafétéria du Foyer Ma Vallée Nous prof iterons de cette occasion pour répondre à vos

Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer le 15 avril 2013 prochain, nous vous souhaitons de joyeuses fêtes pascales.

turin - salins

Gouttons nos gouttes ! Toute la production est faite Une retraite dynamique René est un gourmand, épi- artisanalement et manuelleomicilié à Turin depuis curien, il aime les plaisirs ment. La mise en bouteille, 2001, René Huber est né de la table et adore les faire l’étiquetage et même la à Lausanne en 1939. Passion- partager. Il lui arrive de pré- confection des étiquettes sont né de gastronomie, il en fait parer d’excellents mets pour réalisés par l’ami René. Ses son métier. En 1963, il quitte des amis. Mais sa nouvelle clients sont en principe tous Lausanne pour Dusseldorf en passion c’est la goutte ! En ses amis, d’où une clientèle Allemagne. Pendant plus de collaboration avec la distille- confidentielle. Vous pouvez 14 ans il collaborera au sein rie Sauthier à Charrat, René consommer ses élixirs au café d’un grand groupe alimen- « commercialise » à petite dose « Le Cabouli » à Veysonnaz ou Texte : groupe Ecureuil - 2 juillet : Thyon-Les Gouillestaire comme consultant en ses produits sous son label au « Caveau du Château » à Bri- Photo : LDD Pralong. Marche de 4 heures. alimentation. En 1977, l’envie « Saveur de nos alambics ». La gnon. Pour les initiés, le plus Déniv. +356 m -850 m. Alt. du retour au pays est plus gamme propose cinq pro- simple est de prendre rendez- Programme 2013 max. 2381 m. Rendez-vous forte et on le retrouve comme duits : le coing, l’abricot, la vous avec le gouttier qui se - 7 mai : Pont de la Morgeà Sion Poste 8h10. Retour à conseiller en alimentation, reine-claude, le kirsch et la fera un plaisir de vous faire Sion 16h. Bisses Lentine et Montorged’abord chez « Baer », ensuite Merveille des saveurs (alcool déguster ses gouttes. Pont de la Morge. Marche chez « Frisco-Nestlé » jusqu’à de vin). Tous les produits dis- 9 juillet : Anzère-Pas de de 4 heures. Déniv. +374 m tillés sont issus de la région. la retraite. Maimbré-Anzère. Marche de -392 m. Alt. max. 882 m. Ren4 heures 30. Déniv. +815 m dez-vous à Sion Poste 8h30 -815 m. Alt. max. 2500 m. Retour à Sion 17h. Rendez-vous à Sion Poste 7h15. Retour à Sion 16h45. - 14 mai : Leytron-Saillon-Passerelle Farinet-Chamoson. Marche de 4 heures. Déniv. - 16 juillet : Termen-TunetschGrengiols. Marche de 4 +567 m -455 m. Alt. max. heures 45. Déniv. +552 m 817 m. Rendez-vous à Sion -589 m. Alt. max. 1154 m. Poste 8h30. Retour à Sion Rendez-vous à Sion Gare 17h20. 6h50. Retour à Sion 17h35. - 21 mai : St-Gingolph-Bouveret-Villeneuve. Marche - 23 juillet : Les Paccots-Blonay. Marche de 4 heures 30. de 4 heures. Déniv. +180 m Déniv. +370 m -930 m. Alt. -195 m. Alt. max. 555 m. Renmax. 1360 m. Rendez-vous dez-vous à Sion Gare 7h15. à Sion Gare et Potences à Retour à Sion 17h22. 7h30. Retour à Sion 17h30. Inscription jusqu’au 16 juil- 28 mai : Orsières-Le Châble. let au 079 756 92 28. Marche de 4 heures 30. Déniv. +330 m -410 m. Alt. max. 950 m. Rendez-vous à Sion - 20 août : Le Châble-Lourtier-Le Châble. Marche de Gare 8h15. Retour à Sion 5 heures. Déniv. +635 m 18h18. -635 m. Alt. max. 1150 m. Rendez-vous à Sion Gare - 4 j u i n : R a mp e S u d d u 7h15. Retour à Sion 16h53. Lötschberg. Marche de 4 heures. Déniv. +320 m -470 m. Alt. max. 1100 m. - 3 s e p te m b r e : M o l l e n s Chutes de la Raspille-Miège. Rendez-vous à Sion Gare Marche de 5 heures. Déniv. 7h20. Retour à Sion 17h04. +640 m -950 m. Alt. max. 1700 m. Rendez-vous à Sion vallée : venez exposer ou déni- 5 mai 2013 dès 8 heures à la - 11 juin : Martigny-Chez les Texte : communiqué publicitaire Gare 7h20. Retour à Sion Pillet-Martigny. Marche de cher les bonnes affaires ou halle des fêtes de Savièse. Photo : LDD 17h35. 5 heures. Déniv. +859 m tout simplement participer au Renseignements -859 m. Alt. max. 1328 m. avis à tous les « brocan- marché brocante à coffre ou- et inscriptions : Rendez-vous à Sion Gare - 10 septembre : Cheminteurs » en herbe de la vert. Rendez-vous le dimanche www.lecoupderabot.ch Sentier des Mines-Chemin. 7h30. Retour à Sion 17h53. Marche de 4 heures 30. Déniv. +400 m -750 m. Alt. - 18 juin : La Luette-Combioumax. 1450 m. Rendez-vous à laz-Vex. Marche de 4 heures. Sion Gare 8h. Retour à Sion Déniv. +240 m -300 m. Alt. 17h22. max. 1000 m. Rendez-vous à Sion Poste 8h10. Retour à Sion 17h40. Texte et photo : Jeannot

D

savièse

Deuxième coffre ouvert

A

- 17 septembre : Tour de la Vallée de Derborence. Marche de 5 heures. Déniv. +350 m -350 m. Alt. max. 1580 m. Rendez-vous à Sion Poste 7h30. Retour à Sion 18h. Inscription jusqu’au 10 septembre au 079 413 17 22. - 24 septembre : Tour du Barrage de Mattmark. Marche de 5 heures. Déniv. +561 m -561 m. Alt. max. 2234 m. Rendez-vous à Sion Gare et Potences 7h. Retour à Sion 18h. Inscription jusqu’au 10 septembre au 079 784 92 79. - 1 er octobre : La TzoumazChassoure-La Tzoumaz. Marche de 4 heures 30. Déniv. +648 m -648 m. Alt. max. 2112 m. Rendez-vous à Sion Gare et Potences 8h. Retour à Sion 18h. Inscription jusqu’au 24 septembre au 079 564 48 60. - 8 octobre : Les Masses-Bisses d’Hérémence et d’ErnayaE u s e i g n e . M a rc h e d e 4 heures 30. Déniv. +130 m -550 m. Alt. max. 1560 m. Rendez-vous à Sion Gare 8h. Retour à Sion 17h40. Inscription jusqu’au 24 septembre au 079 582 91 35. - 15 o c to b r e : S a lv a n - Va l lon de Van-Les Marécottes. Marche de 4 heures 30. Déniv. +600 m -510 m. Alt. max. 1380 m. Rendez-vous à Sion Gare 7h30. Retour à Sion 16h53.

Renseignements chez Jean-Claude Chavan, président Chemin de Sion 2 079 429 26 33 1967 Bramois

- 25 juin : Simplonpass-Cab a n e M o n te L e o n e - S i m p l o np a s s . M a r c h e d e 4 heures 45. Déniv. +840 m -840 m. Alt. max. 2848 m. Rendez-vous à Sion Gare 7h50. Retour à Sion 18h35. Inscription jusqu’au 4 juin au 079 371 84 43. - 26 juin : Simplonpass-Simplon Dorf (2e jour). Marche de 4 heures 30. Déniv. +201 m -732 m. Alt. max. 2206 m. Retour à Sion. no 359 ı mars 2013

15


nendaz - isérables

Echos de nos concerts

Le chœur St-Michel de Haute-Nendaz, direction Elisabeth Gillioz ı

Photo Guillermin

Le chœur des jeunes de Nendaz, direction Elodie Zermatten ı Photo Guillermin

La fanfare La Rosablanche de Nendaz, direction Eric Fournier ı Photo Guillermin

La fanfare L’Echo du Mont d’Aproz, direction Aline Roy ı Photo Guillermin

La fanfare L’Helvétia d’Isérables, direction Yves Sauthier ı Photo Guillermin

Production de l’école de musique de l’Echo du Mont ı Photo Guillermin

l’atelier Les jeunes de l’Helvétia : Danielle Favre, Luca Gillioz, Matéo Zarillo, Alizée Crittin et Virgile Vouillamoz. ı Photo Guillermin

16

no 359 ı mars 2013

Les membres méritants de l’Helvétia : de gauche à droite : Denis Gillioz (10 ans), Laurent Gillioz (10 ans), Yves Sauthier (directeur), François Crettenand (50 ans) et Dominique Vouillamoz (président) ı Photo Guillermin

Depuis 1975

Haute-Nendaz Même adresse, à l’étage Tél. 027 288 12 51 Ouvert de 15 h à 18 h du lundi au vendredi aussi sur rendez-vous au 079 565 02 32


Echo de la Printse, mars 2013