Page 52

Social Trois approches principales ont marqué le développement des mécanismes sociaux par le PICG visant à renforcer les liens entre les aires protégées et les communautés locales voisines. y compris: 1) L’implication des femmes dans les activités durables génératrices des revenues durables; 2) la promotion des associations communautaires; et 3) la formation en langues Le PICG a travaillé sur les stratégies pour mitiger le conflit entre les humains et les gorilles par la création d’HUGO (La résolution des conflits humains-gorilles) en Ouganda et le Para-ORTPN et les groupes ANICO (Animateurs de la conservation) au Rwanda. Ces groupes communautaires travaillent dans des unités administratives autour du parc et aide les autorités des aires protégées à assurer la liaison avec les communautés locales.

Un autre problème social dans la région est lié à la langue. Le PICG a facilité la formation en langues dans les trois pays afin de promouvoir les compétences en langues et faciliter la communication. Cependant, même si le personnel du parc ne peut pas communiqué entre eux en français ou en anglais, une langue commune locale peut toujours être trouvée. La plupart des gens autour des frontières sont motivés à travailler ensemble, à cause du partage de l’histoire et de la culture. Ceci a été renforcé dans le programme régional.

Juridique/politique Malgré l’importance des ressources naturelles à la vie des communautés et à l’économie nationale des pays de la région, influencer le changement juridique et l’engagement politique est un grand défi dans la région. L’intégration environnementale dans la planification du développement national n’est pas reflétée dans l’allocation du budget à l’environnement et à la politique nationale d’investissement en général, surtout dans un contexte de troubles politiques et civils.

Les travaux du PICG ont porté sur la formalisation des mécanismes régionaux de la collaboration à travers les frontières internationales. Ceci a impliqué un nombre de consultations politiques de haut-niveau et a aussi impliqué d’autres partenaires tels que l’IUCN et l’UNESCO à continuer les discussions politiques pour l’institutionnalisation des approches régionales collaboratives. En 1995, le PICG a été aussi impliqué dans le développement d’un Plan d’Action Stratégique pour la région des Grands Lacs. Le Plan d’Action Stratégique pour l’Environnement a fournit une série de recommandations juridiques et politiques pour la résolution d’une série de problèmes environnementaux, y compris ceux issus de la guerre, ainsi que ceux qui n’étaient pas une conséquence de la guerre.

Le PICG a catalysé un environnement et des cadres de travail favorables dans plusieurs aspects, y compris le développement des Plans de Gestions Générales des AP; Les politiques du Tourisme aux Gorilles au Rwanda et en Ouganda; la révision des politiques de Gestion des Ressources Naturelles (GRN) dans la région et dans chaque pays; le développement de la Politique du Partage des Revenus au Rwanda et contribuer un en Ouganda, le travail a aussi commence en RDC; la politique d’Acquisition des Terres pour l’UWA, etc. Financier

Comme vu précédemment, le renforcement des capacités requiert une combinaison d’interventions à des différents niveaux et sur une longue période. En plus, le renforcement des capacités est une intervention dynamique, en particulier dans la conservation environnementale car les besoins et les concepts ne cessent de changer. Avoir une base financière solide et durable est donc important pour tout programme de renforcement des capacités efficace. L’une des forces du PICG est que le renforcement des capacités est au cœur de la mission du PICG et le renforcement des capacités est incorporé dans tous les programmes d’activités et le budget. Le budget du renforcement des capacités du PICG il est le même comme celui des autres activités, a changé au fil des années mais les éléments spécifiques du renforcement des capacités ont toujours couvert approximativement 25% du budget global du PICG.

Implatation par les Partenaires

44

Premièrement,, l’idée originale du PICG lui-même, dès la conception était une jointe entreprise à travers laquelle une coalition des trois organisations internationales respectées (AWF, FFI et WWF) se sont réunies pour créer un programme transfrontalier. L’esprit du partenariat a toujours caractérisé les membres de la coalition du PICG. Ils n’ont pas seulement disposé des montants réguliers et importants de financement mais

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles