Page 42

Résumé Le Programme International de conservation des Gorilles (PICG) a été créé en 1991 par une coalition de trois ONGs internationales de conservation: l’ African Wildlife Foundation (AWF), la Fauna & Flora International (FFI) et le Le fond Mondial pour la nature (World Wild Fund for Nature) (WWF) avec comme mission : “Conserver les gorilles et leur habitat grâce au partenariat avec les intervenants clés tout, en contribuant d’une façon significative au développement de moyens de vies durables”. L’accent d’autonomie dans la mission du PICG est centré sur deux parties prenantes importantes: Premièrement, les trois Autorités des Aires Protégées (AAP); Au Rwanda (le Rwanda Development Board, RDB; autrefois l’Office Rwandais du Tourisme et des Parcs Nationaux, ORTPN), en Ouganda (Uganda Wildlife Authority, UWA) et en RDC(Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, ICCN) et deuxièmement les communautés locales autour de quatre parcs nationaux et une réserve de forêt de l’écosystème transfrontalier de la région des Virunga-Bwindi. Ce rapport souligne les résultats du processus de consultation entre le PICG et parties prenantes, notamment les autorités des trois aires protégées, les membres de la coalition, les communautés et le personnel du PICG. Nous avons considéré le renforcement des capacités sur trois niveaux différents: les niveaux individuels, institutionnels et des systèmes. Notre analyse montre que les interventions du renforcement de capacités du PICG s’étendent sur des niveaux différents et particulièrement au niveau institutionnel et au niveau du système, par exemple en termes de création de mécanismes d’échange entre les partenaires clés, le monitoring régional et la collaboration transfrontalière.

Leçons:

1. Le renforcement des capacités est un domaine complexe. Ne pas perdre le focus, toujours se focaliser sur la vision ou le mandat organisationnel. 2. Travailler à des niveaux différents car ils sont tous liés et complémentaires 3. Une approche ascendante plutôt que descendante 4. Reconnaître que vous ne pouvez pas le faire seul – le partenariat et les liens avec les autres intervenants sont importants. 5. Apprendre à écouter les parties prenantes et encourager une transparence réciproque 6. Une formation souple peut être facile mais le changement des valeurs prend du temps 7. Assurer la communication, le feedback et le suivi des activités 8. Le renforcement des capacités institutionnel ne donne pas seulement des compétences. L’appropriation est importante pour la durabilité 9. Développer une base de financement stable et un plan d’urgence pour les situations fragiles 10. Investir dans les capacités internes

Recommendations: 1. Développer une Stratégie Régionale de renforcement des capacités Le renforcement des capacités constitue une partie centrale des activités du PICG. Les parties prenantes reconnaissent la contribution du PICG au renforcement des capacités dans la région. Cependant, ni le PICG ni ses partenaires n’ont une compréhension commune de la stratégie de renforcement des capacités du PICG. 2. Partenariat, coordination et synergies avec les autres acteurs

34

Bien que la région des Virunga-Bwindi soit connue par la multiplicité des acteurs de conservation et de développement, les mécanismes de coordination et de synergie entre les acteurs sont en général toujours limités et moins encore au renforcement des capacités. Le développement de la stratégie de renforcement des capacités proposé ci-dessus devrait envisager d’autres initiatives en cours dans la région afin de créer des liens et des synergies, particulièrement pour les mêmes institutions ciblées.

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you