Page 38

tion collective. Cependant, le personnel du PICG a aussi quelques inquiétudes: Un tel relâchement de contrôle sur l’ordre du jour est très bien si il resserre la protection du parc qui permet au PICG d’accomplir son premier objectif de la conservation des gorilles de montagne, mais étant donné l’importance des enjeux, et les antécédents de conservation communautaire ailleurs, le progrès prudent est le symbole.

Leçon 5: Comme le PICG s’engage dans des partenariats plus étroits avec les communautés, les ONG pour le Développement et les entreprises privées, il y a des bénéfices à gagner en allant vers des partenariats plus égaux dans lesquels les ordres du jour sont partagés, les structures de motivation alignées et les prises de décisions collectivisées.

Figure 6. Modification des relations avec les communautés

Leçon 6: Les interventions doivent être durables et flexisbles Le PICG a appris que la conservation communautaire dans la région exige un engagement à long-terme. Les communautés locales ont généralement des faibles niveaux d’organisation et manquent de compétences importantes dans les affaires et la gestion. Le défi s’est avéré difficile, souvent avec un progrès lent, qui nécessite des échelles de temps qui ne correspondent pas parfaitement avec les cycles des bailleurs de fonds pour le projet. Il est donc important que le PICG ait réalisé une cohérence dans son soutien, quelque chose qui a été fortement souligné pour nous, par les groupes des communautés, les autorités du parc et d’autres partenaires. Ceci est en partie réalisé par son propre modèle de financement central pour un engagement à long-terme. Cependant, il est aussi facilité par l’aide pour l’institutionnalisation de la conservation communautaire dans la région dans les structures organisationnelle des autorités du parc et par des politiques du partage des revenus. Un exemple de ce qui a déjà été discuté est le soutien pour la restructuration de l’ORTPN en 2003.

30

La communauté et d’autres partenaires donnent une valeur à la flexibilité et la sensibilité autant qu’ils donnent une valeur à la cohérence. Nous avons déjà noté l’importance d’un solide système d’information afin d’identifier et analyser les problèmes à mesure qu’ils surviennent. Des systèmes socioécologiques sont imprévisibles et il est parfois nécessaire de répondre aux problèmes imprévus. Par exemple, à Nkuringo, une des ‘solutions’ pour améliorer les relations parc-population était d’habituer un groupe de gorilles pour générer les bénéfices du tourisme. La solution, selon plusieurs personnes au-moins, s’est avérée être une cause d’un autre problème: les gorilles qui quittent le parc pour se nourrir sur les terres agricoles. Que cette version des évènements est strictement correcte, n’est pas essentielle ici. Le point est que, même avec la meilleure information disponible, combinée avec les analyses de l’expert, des résultats surprenants et parfois indésirables se passe-

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles