Page 27

Il est extrêmement difficile de faire marcher les choses ici. Rumangabo est entouré par le territoire occupé par les rebelles et il n’est peut-être pas normal de s’attendre à des entreprises prospères. L’infrastructure institutionnelle pour l’épargne et le crédit semblent avoir échoué pour ces femmes, et la possibilité de développer des infrastructures physiques est également problématique, comme les apiculteurs l’ont aussi observé. Ajouté à cela, les femmes n’ont simplement pas l’alphabétisation nécessaire et d’autres compétences pour travailler dans les entreprises sans un soutien systématique et régulier et il n’est pas clair que le PIGC a le personnel sur terrain pour offrir ce niveau de soutien en ce moment. Sans un tel soutien, une remise en cause est nécessaire pour le genre de soutien qui peut être donné à ces femmes, et le genre de biens qu’elles peuvent avoir. Les plans pour un second essai pour la culture des champignons peut être utile si la formation et le renforcement de capacité peut être assuré. Au-moins, le laboratoire dans l’enceinte de l’ ICCN devrait être sécurisé. Toutefois, cela doit être bien réfléchi. L’efficacité Il est difficile d’identifier une base raisonnable pour évaluer l’efficacité. Nous pouvons poser des questions si des impacts pour la conservation peuvent être obtenus à moindre coût, par exemple a travers les efforts supplémentaires de l’application des lois. Cependant, même si les données étaient disponibles pour permettre de telles analyses de coûtsbénéfices pour différentes approches de conservation, son utilité serait encore douteuse. En renforçant les capacités de l’état pour appliquer les lois peut être un moyen très efficace d’atteindre les objectifs en temps de paix, mais pourraient offrir très peu de résistance en temps d’insécurité ou même en temps de problemes économiques particuliers.

En d’autres mots, la vraie valeur de la conservation communautaire est susceptible d’être réalisée sous des conditions ‘choquantes’ pas normales.

En principe, les gains substantiels efficients peuvent être obtenus grâce à l’utilisation des données du RBM pour identifier les problèmes (avec l’apiculture, la collection d’eau, etc) et d’adapter le type et le lieu de ses interventions en conséquence. Nous traiterons un peu plus sur cet avantage dans la section 6.

La capacité à évaluer l’efficacité et l’efficience est susceptible de s’améliorer dans le future. Premièrement, parce que la planification du PICG comprend maintenant une plus grande base pour l’évaluation y compris le système d’indicateurs mesurables. Deuxièmement, il y a des plans pour le RBM qui doit être élargi pour inclure la collection de quelques indicateurs sociaux dans les communautés voisines. De plus, il pourrait être utile de considérer quelques formes simples et rapides de monitoring des indicateurs dans la communauté. Par exemple, les apiculteurs ou les producteurs de champignons pourraient tenir un simple journal. L’équité

Il y a des raisons pragmatiques et morales pour assurer un traitement équitable des bénéficiaires potentiels. Les raisons pragmatiques sont enracinées dans l’opinion que les plus pauvres sont souvent les plus impliqués dans des activités illégales dans le parc. Moralement, c’est une tâche sur la fraternité de conservation si certains groupes sont marginalisés dans le processus de réaliser des objectifs pour la conservation.

Ci-dessus: L’Association des Femmes qui produit des “graines” de champignon pour les producteurs en RDC. Ci-dessous: La production des champignons près du Parc National des Virunga, en RDC. Photos par Jamie Kemsey/PICG.

19

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Advertisement