Page 19

différente, dans laquelle la population locale a reçu un taux très généreux, et étaient capable d’acheter une terre plus grande et plus fertile ailleurs. Certains ont construit des plus belles maisons; ouvert des entreprises et peuvent maintenant envoyer leurs enfants dans de meilleures écoles. Une famille a pu acheter deux camions et propose désormais un service de transport précédemment indisponible entre Nteko et Kisoro. En réponse à ces expériences positives, UWA s’est retrouvée approchée par plusieurs personnes qui souhaitent vendre leurs terres.

Il est vrai de dire que les communautés locales sont dans la position de faiblesse éducative, organisationnelle et économique comparé à UWA et au PICG. Dans le passé, les autorités du parc et les ONG de conservation ont parfois exploité une telle faiblesse dans la poursuite des avantages de conservation «forteresse». Cependant, plusieurs de ceux que nous avons consultés voient désormais une telle faiblesse comme une contrainte plutôt qu’une opportunité. Les professionnels de la conservation comprennent maintenant que c’est un avantage de travailler avec les communautés qui sont bien éduquées, bien organisées et moins pauvres. Ainsi le PICG et les partenaires cherchent à responsabiliser la communauté par la création du NCDF. La question est de savoir si cette autonomie s’étende actuellement aux membres les plus marginaux, un problème qui sera soulevé plus tard.

L’entreprise liée à la conservation

Les projets d’entreprises du PICG aident la population locale à développer des opportunités de moyens de subsistance qui sont complémentaires avec la conservation. Les objectifs sont de: 1. Développer les liens entre la conservation et l’amélioration des conditions de vie par les recettes provenant des activités de conservation comme outil pour combattre la pauvreté; 2. Réduire la pression de la population sur les Aires protégées par une diversification des moyens de subsistances; 3. S’assurer que les pauvres, comparés au gouvernement et au secteur privé aient aussi des avantages économiques des entreprises liées a la conservation. Les principaux types d’entreprises sont l’hébergement touristique, l’apiculture, l’artisanat, la culture des champignons et des plantes médicinales.

Comme il a été mentionné, un des grands défis pour la conservation communautaire, est le point de départ plutôt faible pour la société civile locale, en termes d’apprentissage individuel et de compétences, et en termes du niveau d’organisation sociale et la capacité de travailler ensemble.

En Uganda, le PICG et ses partenaires ont eu l’opportunité de travailler avec des sociétés établies, telles que les sociétés de brancardiers. En RDC, la même chose a été en partie vraie lorsque, par exemple, les associations étaient établies par les précédentes activités du WWF. Au Rwanda, toutefois, le paysage institutionnel local était de l’après génocide et le PIGC devait faciliter la création des associations et coopératives largement à partir de zéro (Tableau 1). Ceci est crucial et extrêmement difficile travail de la part du PICG. Tableau 1. Associations et Coopératives soutenues par le PICG Rwanda Imbaraga

Syndicat des Agri-éleveurs du Rwanda. Initié en 1990 avec une partie du financement de l’UE, en partenariat avec le DFGFE. Financé par l’Ambassade des Pays-Bas à partir de 1998. Imbaraga a commencé a travailler avec l’ORTPN et le PICG en 2003 pour la sensibilisation.

Association Abunganirana

Les plantes médicinales et les guérisseurs traditionnels. L’appui du PICG a été Initié en 2004. Le soutien financier du PICG concerne la disponibilisation de la terre et l’ORTPN a apporté le soutien logistique (les usines).

SACOLA

Sabyinyo Community Livelihoods Association, L’Association pour appuyer les moyens de subsistances de la Communauté, initié par le PICG en 2004. Il a initié les relations avec un nombre d’associations locales: Les vieilles Associations, les clubs de la faune, les brasseurs de bières traditionnelles, le sorgho, les brasseurs de bières traditionnelles de banane, l’Association Impereri, l’Association Ubuvumo, l’Association artisanale des Femmes. 11

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles