Page 140

Leçon 5-9: Gestion de la zone tampon

Une nombre de leçons spécifiques peuvent être tirées de l’expérience de la zone tampon à Nkuringo, mais ces leçons peuvent être étendues eux autres aspects de la gestion de conflit humain, en Uganda ou ailleurs.

Au cours des dernières années, le concept de gestion de zone tampon est apparu comme une approche relativement nouvelle de développement intégré à la conservation. Les zones tampons sont perçues comme un outil important dans la conservation des zones d’importance écologique, en trouvant en même temps des solutions aux problèmes de développement dans les zones autour de celles-ci. Malgré son potentiel apparent, le concept a eu de la peine à apparaître explicitement dans les politiques internationales et nationales de développement ou de conservation de la nature (Ebregt and De Greve, 2000). Certains auteurs en sciences sociales ont même accusé ouvertement les défenseur de l’environnement d’utiliser le concept de zone tampon pour étendre le contrôle des autorités des aires protégées dans les terres appartenant aux communautés (Neumann, 1997; Laudati, 2010).

Leçon 5: La “participation” des communautés pourrait être envisagée à différents niveaux, mais seulement certains types de participation ont une signification réelle et une chance de réussir. Pretty (1995) décrit six types distincts de participation dans les projets de développement:

1. Participation passive, dans laquelle les gens participent après qu’il aient été informés de ce qui a été décidé ou de ce qui est déjà arrive; 2. Participation consultative, dans laquelle les gens participent en répondant aux questions suivant un processus qui ne leur permet pas de participer à la prise de décision 3. Participation achetée, dans laquelle les gens participent en retour de la nourriture, argent en cash, ou tout autre avantage matériel incitatif; 4. Participation fonctionnelle, dans laquelle la participation est perçue par les agences externes comme un moyen d’atteindre leurs buts et le gens forment des groupes pour atteindre des objectifs prédéterminés; 5. Participation interactive, dans laquelle les gens participent dans l’analyse conjointe, le développement conjoint des plans d’action et la formation ou le renforcement des groupes ou institutions locaux; et 6. Auto-mobilisation dans laquelle les gens participant en prenant des initiatives de façon indépendante et retiennent le contrôle sur l’utilisation des ressources.

Figure 6: Plus de 50% de la zone tampon se trouve dans le village de Kahurire, tandis que Murore et Nombe suivent après. Ce qui est devenu clair est que les résultats positifs dans la conservation de la biodiversité n’apparaissent pas par les types de participation passive et achetée (Pretty et Smith, 2004). C’est les niveaux 4 à 6 qui démontrent les meilleures garanties de durabilité. D’une manière intéressante, le sentiment global émergeant de toute l’expérience de Nkuringo semble indiquer que ces niveaux n’ont pas encore été atteints, à l’exception du village

132

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you