Page 128

mis en place à Jomba, Bikenge et Bukima. Quand ils ont été établis, ces groupes ont reçu une formation et équipement et ont bénéficié d’un programme de génération de revenus. Il y a peu d’information existante sur l’efficacité et l’impact des groupes HUGO en RDC puisque toutes les données collectées durant les premières années du programme ont disparu lorsque la station de Rumangabo a été attaquée et saccagée par les rebelles en 2008. Depuis lors, ICCN a montré un intérêt dans le système HUGO mais a récemment décidé d’utiliser les 40 membres existant comme assistants de patrouilles (Mburanumwe, 2010a). Comme les membres HUGO connaissent bien leurs zones respectives et ont une bonne compréhension, ils sont actuellement mobilisés par les gardes pour les accompagner dans les parties périphériques de la forêt et sont particulièrement actifs dans la collecte des pièges. c)

Le mur contre les buffles autour de la chaine des Virunga

Le tout premier mur pour les buffles qui a été érigé autour de la forêt était au PN des Gorilles Mgahinga, Le tout premier mur contre les buffles a été construit dans la partie du Parc National de Gorille de Mgahinga, immédiatement après sa création en 1991. Le premier objectif pour ce segment de mur, long de 7km et supporté financièrement par Berggorilla und Regenwald Direkthilfe (BRD) était de server comme démarcation physique en même temps que les bornes pyramidales en béton, après que la zone qui était antérieurement cultivée, la “Zone 2”, a été récupérée et laissée pour la régénération après 40 années de culture. Le deuxième objectif était d’empêcher les grands mammifères, particulièrement les buffles et les éléphants de sortir du parc et de causer des ravages sur les parcelles appartenant à la communauté (UWA, 2001). En 1995, CARE Uganda a apporté un soutien à UWA pour étendre le mur. Et en 2004/05, le PICG a supporté la construction du mur le long de la frontière entre l’Uganda et la RDCongo, qui a été ensuite rénové en 2009 (Ezuma, 2009). La longueur totale de la limite est d’à peu près 16km.

La construction du mur contre les buffles autour du Parc National des Volcans au Rwanda a commencé en 2002 et la construction du périmètre entier, long de 76km a été achevée en 2007 (Kwizera et Ndayisaba, 2009). La construction a été initialement supportée financièrement par le PICG et CARE et au cours des premières années, il n y avait pas ou très peu de maintenance effectuée sur le mur (Bana, 2007). Une première rénovation a été initiée en 2009 avec le creusement de la tranchée le long de la façade intérieure de mur à quelques sections jugées prioritaires de la limite. Après 2007, quatre associations ont été créées, chacune étant en charge de la maintenance du mur et de la tranchée dans les secteurs les plus délicats (Gahunga, Nyange, Kinigi, Shingiro) (Nielsen et Spenceley, 2010). Chaque association compte à peu près 150 membres et est activement impliquées dans une série d’activités : patrouilles le long de la limite, réparation du mur partout où le mur reste endommagé, gardiennage des cultures pendant la saison de récolte, et faire liaison avec le personnel de RDB en cas de problèmes importants.

La construction du mur autour du secteur Mikeno (PNVi) a commencé également en 2002 et une longueur totale de 52km a été achevée au milieu de l’année 2007. Une évaluation subséquente autour du secteur Mikeno a mis en évidence le fait que non seulement le mur a aidé dans la réduction des destructions des cultures spécialement par les buffles, mais le mur a aussi limité l’empiétement du parc. Cependant, il a été observé que les animaux arrivent à casser le mur dans certains endroits qui n’ont pas été bien renforcés ou où le mur n’a pas une hauteur convenable. Le PICG a alors décidé de procéder à la rénovation du mur et les deux sections ont été respectivement achevées en mi 2010, respectivement entre Mwaro et Gikeri sur une distance de plus de 5km et à hauteur de Jomba sur une distance de 4km. Dans ces sections, le mur a été surélevé à une hauteur de 1,5m. En plus de cela, une nouvelle section de 0,5km a été construite en direction de la frontière avec l’Uganda (PICG, 2010). De façon générale, le mur du côté de le RDCongo sera entièrement surélevé et réparé dans un proche avenir.

120

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you