Page 120

Principales recommandations: • Mettre en exécution des recommandations antérieures • Identifier des solutions appropriées pour la durabilité du programme HUGO • Rétablir et maintenir les programmes de monitoring à tous les niveaux • Chercher des stratégies innovatrices relatives aux problèmes de conflit homme-animaux sauvages • Considérer les plantations de thé comme finalement la seule solution viable pour la Zone Tampon à Nkuringo Pendant plus de 12 ans que le PICG a oeuvré dans le domaine des problèmes de conflit homme-animaux sauvages et de proposer des solutions, plusieurs défis ont été rencontrés tout au long de ce cheminement. Même si certains des défis sont aujourd’hui encore valides ou même beaucoup plus critiques, le travail du PICG a suivi la plupart des aspects positifs déjà soulignés dans d’autres leçons apprises. D’autre part, le PICG a besoin de focaliser plus sur un nombre d’aspects en vue d’atteindre des résultants beaucoup plus durables dans le domaine de gestion de conflit homme-animaux sauvages, tels que les relations entre l’information et la pratique, le support constant et continuel aux solutions qui marchent le mieux ou la quête pour des stratégies institutionnalisées et durables.

Introduction

Le Programme International de Conservation des Gorilles (PICG) a été fondé en 1991 en tant que partenariat entre l’African Wildlife Foundation (AWF), le Flora and Fauna International (FFI) et le World Wide Fund for Nature (WWF). Le PICG a été établi en tant que programme régional opérant dans les forêts afromontagnardes de Virunga et Bwindi qui s’étendent au delà des frontières de la République Démocratique du Congo (RDC), le Rwanda et l’Uganda. Le but du PICG est d’assurer la conservation des gorilles de montagne et leurs habitats forestiers et cela est poursuivi à travers les stratégies principales suivantes: • Etablir une base d’information solide, comprenant le soutien au système de monitoring s’appuyant sur des informations et données collectées par les gardes

• Renforcer la collaboration transfrontalière entre le RDC, le Rwanda et l’Uganda comprenant le soutien à la Gestion des Ressources Naturelles Transfrontalière; et • Appuyer les communautés vivant autour de ces parcs en vue d’améliorer leurs conditions de vie. Le PICG met en exécution ces différentes stratégies à travers des partenariats, d’abord et avant tout avec les autorités des aires protégées dans les trois pays, mais aussi avec les Organisations Non Gouvernementales (ONGs), les autorités locales, les organisation à base communautaire ainsi que les initiatives privées dans la région.

La présente étude porte sur la Résolution des conflits homme-animaux sauvages auquel le PICG s’est attaqué sur un nombre de fronts, comprenant notamment la construction de mur à buffle autour du massif des Virunga, la formation des organisations à base communautaires pour gérer les animaux qui causent les problèmes, ainsi que la récente expérimentation sur les options résiliantes d’utilisation des terres dans la Zone Tampon à Nkuringo en Uganda. Ce qui est le plus commun à travers la plupart de tous ces topiques est l’expérience que le PICG a acquise relative aux interventions de conservation menées dans des zones à conflit, une expérience qui reste malheureusement réelle au niveau de la RDC.

Méthodes

L’approche principale a été celle de synthétiser les connaissances existantes. Ceci a été réalisé en trois étapes. D’abord, la revue des données secondaires comprenant les travaux scientifiques déjà publiés du PICG, ainsi que les documents internes et données du PICG. En second lieu, une série de réunions de consultation (avec des individus et des groupes ciblés) et des visites de terrain ont eu lieu pendant deux semaines en Juin / Juillet 2010 en RDC, Rwanda et Uganda.

112

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you