Page 109

conservation communautaire.

a)

Les règles et régulations sur le tourisme aux gorilles

Le contact entre les gorilles de montagne et les humains doit être minimisé à cause du potentiel existant de transmission des maladies non seulement de l’homme au gorille, mais aussi du gorille à l’homme. Ainsi le tourisme aux gorilles est un problème de conservation très sensible aussi bien au niveau national que régional et il était décidé par les participants aux réunions régionales que ceci constituerait un sujet approprié de discussion dans ce forum. En Janvier 1998, la réunion régionale a commencé les discussions sur l’harmonisation du tourisme aux gorilles dans la région. Les trois autorités ont alors travaillé ensemble pour établir des règles et régulations communes visant à minimiser les risques de transmission et d’éviter la compétition qui pourrait mettre en danger le tourisme aux gorilles. Ces règles comprennent notamment la distance minimale de sept mètres entre le touriste et les gorilles, le nombre maximale de 6 ou 8 visiteurs par groupe et de la durée maximale de la visite d’une heure par jour. Actuellement les règles sur le tourisme aux gorilles est largement harmonisée dans les trois pays comme résultat d’un long processus de discussion, principalement facilité par les réunions régionales. b)

Le Braconnage des gorilles

Avec les quelques centaines d’individus de gorilles de montagne qui persistent encore dans leurs deux habitats naturels, le braconnage des gorilles reste un défi majeur de conservation qui affecte leur survie. Le grand problème du braconnage des gorilles est qu’il ne peut pas uniquement résolu au seul niveau de pays, mais exige l’implication de tous les trois pays et cela pour des raisons multiples. Tout d’abord, il est toujours difficile de savoir l’origine exacte de l’incident de braconnage / gorille capture; deuxièmement, identifier l’origine des braconniers eux mêmes reste également un défi puisque les habitants de cette région sont les identiques sur plusieurs points de vue: même culture, même mentalité, ils sont interconnectés et se déplacent aisément entre les frontières des trois pays; finalement les acheteurs potentiels peuvent se déplacer facilement entre les frontières ou bien établir leurs réseaux dans les différent pays. Au début de l’année 1995, une réunion régionale a engagé les discussion sur le braconnage des gorilles dans la région. Depuis lors, les réunions régionales ont aidé à réunir sur une même table les autorités des aires protégées des trois pays et les autres institutions concernées (la police, l’immigration) des trois pays afin de discuter le problème de braconnage des gorilles. Les incidents de braconnage des gorilles ont aujourd’hui diminué sensiblement au niveau de la région et les réunions régionales ont permis non seulement de traiter le problème, mais aussi de lancer la sensibilisation sur l’impact du braconnage sur les populations des gorilles dans la région. c)

La Conservation communautaire

Le programme pour la préservation de la Communauté a commencé en Ouganda en 1990 et il a progressivement été adopté au Rwanda (2003) et récemment en RDC. Les activités pour la préservation des communautés dans la région inclus les projets des apiculteurs, le partage des recettes du tourisme, le développement de l’infrastructure socioéconomique (les écoles, les centres de santé, les tanks à eau, etc) et d’autres projets d’entreprises liés à la préservation (par exemple, les pavillons pour la communauté). Les réunions régionales ont été le “catalyseur” pour l’adoption des meilleurs pratiques pour la préservation de la communauté dans la région. En Avril 1997, la réunion régionale a discuté sur la participation des populations locales pour la préservation et le partage des recettes et alors à partir de là les réunions régionales ont continué à traiter du même sujet. Par exemple, à Goma, en Décembre 2005, la réunion régionale a analysé “les entreprises comme un outil solide pour la conservation ” et en Avril 2008, à Mbarara en Ouganda, la réunion régionale a analysé “la relation entre la protection de la communauté (entreprise, développement, les moyens de vie) et la préservation? ” D’autres programmes importants adoptés dans la région qui étaient discutés dans les réunions régionales comprennent l’adoption des programmes du partage des recettes, la construction des murs de pierres sèches (connues localement comme les murs des buffles) afin de réduire le pillage des récoltes et les programmes pour la résolution des conflits de l’homme et des gorilles. Le programme Conservation Communautaire a commencé en Uganda en 1990 et a été progressivement adopté au Rwanda (2003) et récemment au RDCongo. Les activités de Conservation Communautaire dans la région consistent dans les projets d’apiculture, le partage des revenus du tourisme, les projets d’infrastructures socio-économiques (écoles, centres sanitaires, citernes pour l’eau) et d’autres d’entreprise liée à la conservation (ex: des loges de communautés). Les réunions régionales ont été comme “catalyseurs” pour l’adoption des meilleures pratiques de la conservation communautaire dans la région. En Avril 1997, la réunion régionale a discuté sur la participation des populations locales dans la conservation et le partage des revenus du tourisme, et depuis lors, d’autres réunions régionales ont continué à traiter le même sujet. Par exemple en Décembre 2005 à Goma, la réunion régionale a analysé le thème “Les entreprises comme un outil puissant pour la conservation” et en Avril 2008 à Mbarara, la réunion régionale s’est penchée sur “les relations entre la conservation communautaire (entreprises, développement, mode de vie de la population) et la conservation: est ce que les efforts fournis ont un impact sur la conservation?” D’autres programmes adoptés dans la région, qui avaient été objet de discussion dans les réunions régionales comprennent l’adoption du programme de partage des revenus, la construction de mur en pierres contre les

101

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Advertisement