Page 102

Résumé La stratégie du PICG dans le développement du processus de collaboration tranfrontalière a suivi une approche de base-sommet et était suscitée par un besoin clair de répondre aux objectifs de conservation des autorités de gestion des aires protégées dans les trois pays. Les réunions régionales trimestrielles qui regroupent le personnel des autorités administratives des parcs (ceux de terrain et des sièges administratifs) ainsi que des ONGs et organisations partenaires de conservation et de développement dans la région, ont joué un rôle clé en appuyant la collaboration régionale. Les réunions régionales sont reconnues pour avoir contribué positivement à renforcer la conservation dans la région de Virunga-Bwindi, malgré les troubles politiques qui ont caractérisé la région durant les vingt dernières années. Cependant le PICG est arrivé récemment à réaliser qu’il existe un nombre de problèmes en rapport avec l’organisation de ces réunions régionales qui doivent être résolus en vue d’améliorer l’efficacité et la pertinence des réunions régionales. Ces problèmes comprennent notamment: les coûts de ces réunions, la faible participation que montre certains partenaires dont les responsables de haut niveau des Autorités des Parcs et ONGs; la sélection et la facilitation des thèmes de discussion dans ces réunions et la régularité des réunions. C’est donc dans le contexte de tenter de trouver des solutions à ces problèmes et d’améliorer l’efficacité des réunions régionales que le PICG et le SET ont recommandé d’entreprendre l’évaluation de tout le processus des réunions régionales. Les recommandations suivantes ont été émises comme résultat de cette évaluation:

1. Les réunions sont importantes pour appuyer la conservation dans la région et devraient continuer à être organisées puisque: • Les réunions régionales sont importantes pour construire la confiance mutuelle et les échanges réciproques de connaissances entre les intervenants dans la région; • Les réunions régionales offrent une opportunité pour discuter des problèmes clés de conservation et des solutions pratiques pour les résoudre; • Les réunions régionales offrent une opportunité d’échanger sur les meilleures pratiques de conservation et d’apprentissage dans la région. 2. Dans le souci d’ être effectif et de résoudre le problème de coûts élevés de ces réunions, les réunions régionales devraient être organisées deux fois par an au lieu des réunions trimestrielles. La durée de ces réunions devrait être de deux jours en dehors des jours de voyage. Cette réunion de deux jours devrait permettre des discussions approfondies portant sur les mises à jour des pays, discussion fructueux sur les thème du jour et disponibiliser un temps suffisant pour la discussion du suivi des recommandations des réunions régionales. 3. Le Secrétariat Central (SCT) /SEC devraient faciliter les réunions régionales en partenariat avec les Autorités des Aires Protégées et d’autres partenaires de conservation dans la région. Les intervenants dans la région ont reconnu que la coordination des activités de conservation est sous le mandate du SCT / SET et par conséquent, ils devraient faciliter les réunions. 4. La Gestion des Ressources Naturelles Transfrontalières dans le Rift Albertin Central a besoin de ramener et faire participer d’autres partenaires dont: les autorités locales, les acteurs socio-économiques, et les institutions gouvernementales. Les réunions régionales elle-mêmes pourraient ne pas répondre à un tel besoin. Il serait nécessaire d’avoir des forums spécifiques des communautés et autorités locales pour échanger sur les problèmes relatifs à la conservation et ceux de développement en général dans la région en dehors des réunions régionales.

Introduction

94

La stratégie du PICG dans le développement du processus de collaboration tranfrontalière a suivi une approche de base-sommet et était suscitée par un besoin clair de répondre aux objectifs de conservation des autorités de gestion des aires protégées dans les trois pays. Le modèle de collaboration tranfrontalière du PICG a été développé suivant un processus continuel, évoluant à partir d’une situation d’absence de collaboration tranfrontalière au départ, vers la désignation formelle de l’aire protégée tranfrontalière comme aboutissement

20 Ans de PICG: Leçons Apprises dans la Conservation des Gorilles de Montagne  

Le Programme International de Conservation des Gorilles

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you