Issuu on Google+

POINT PAYS : LE BRÉSIL

P.06

TEXTILE CHIFFRES-CLÉS 2006 :

PART DU BRESIL DANS LES EXPORTATIONS MONDIALES DE TEXTILE EN % DES VALEURS O.M.C.

TEXTILE : LES PREMIERS CLIENTS DU BRESIL EN 2006 EN % DES EXPORTATIONS EN VALEUR

Population : 183 millions d'habitants Nombre d'emplois dans le secteur textile-habillement : 1,5 millions de personnes Exportations françaises textile-habillement vers le Brésil : 19 millions d'euros Importations françaises textile-habillement depuis le Brésil : 23 millions d'euros

SPÉCIALISÉ SUR LES FIBRES NATURELLES…

…LE SECTEUR EST PÉNALISÉ PAR L'APPRÉCIATION DU REAL

Souvent associé à la Chine, l'Inde et la Russie sous l'appellation d'économies émergentes, le Brésil ne connaît toutefois pas de performances économiques comparables à celles de ces autres pays. Son Produit Intérieur Brut n'a, en effet, progressé "que" de 3,7 % en 2006, contre 6,7 % au minimum parmi ces nouveaux acteurs. La bonne tenue de la consommation des ménages n'a donc pas pleinement profité à l'économie brésilienne, en partie à cause de l'appréciation du real qui rend plus attractifs les produits importés. Le secteur textile brésilien possède un poids important dans l'industrie du pays, puisqu'il emploie environ 330 000 personnes. Il repose historiquement sur l'exploitation des importantes ressources cotonnières du pays. Les fibres naturelles (coton, laine, lin et chanvre) représentaient en 2006 près de 75 % de la production nationale (contre 4 % pour les fibres artificielles et 21 % pour les fibres synthétiques). Le Brésil est encore à ce jour le cinquième producteur mondial de coton.

Cette dotation en fibres naturelles n'empêche cependant pas le Brésil de subir en 2007 - et contrairement aux années précédentes - un déficit commercial dans le secteur textile. En effet, si les exportations de fibres et tissus de coton dépassent de beaucoup les importations, le pays est en revanche largement tributaire des livraisons étrangères pour les textiles synthétiques. Au niveau global, les importations textiles ont augmenté de 39 % en 2006 (et demeurent encore sur ce rythme de croissance en 2007) alors que dans le même temps les exportations diminuaient de 3 %. L'appréciation du real (+ 17 % par rapport au dollar l'an dernier et près de + 100 % depuis l'investiture du Président Lula en 2003) explique en grande partie ces difficultés croissantes à l'export. Désormais, le Brésil trouve surtout des débouchés sur le continent américain : l'Amérique latine et les Caraïbes concentraient 48,1 % des exportations en 2006, les EtatsUnis 20,6 %.

0,6%

48,1%

20,6%

0,6% 0,5%

0,6% 0,6% 0,6% 0,6%

18,6% 9,0% 1,3%

AMERIQUE LATINE ET CARAÏBES

ETATSUNIS

ASIE

U.E

AFRIQUE

TOTAL TEXTILE IMPORTATIONS DE LA FRANCE EN PROVENANCE DU BRÉSIL EN MILLIONS D’EUROS

2005 2006 10,2

FILS

2,6

2001

2002

2003

2004

2005

2006

IMPORTATIONS DE LA FRANCE EN PROVENANCE DU BRÉSIL VENTILATION DES PRINCIPAUX POSTES EN MILLIONS D'EUROS

2005 2006

7,3 4,9

8,3

1,2 1,2

2000

2,5 1,6

1,6

TISSUS

0,1 0,0 AUTRES(linge de maison compris)

TISSUS MAILLE

LINGE DE MAISON

TISSUS DE COTON

0,9 1,0

FILS DE COTON

FRANCK DELPAL fdelpal@ifm-paris.com

INSTITUT FRAN Ç AIS DE L A M O D E

LA LETTR E ÉCONOMIQUE, JANVIER 2008 - n°155


POINT PAYS : LE BRÉSIL

P.07

HABILLEMENT

HABILLEMENT : LES PREMIERS CLIENTS DU BRÉSIL EN 2006 EN % DES EXPORTATIONS EN VALEUR

L'ÉTABLISSEMENT DE QUOTAS SUR LES IMPORTATIONS CHINOISES…

…N'A PAS PERMIS DE CONTRECARRER LEUR AFFLUX

Le secteur de la confection est également très développé au Brésil, puisqu'il emploie environ 1,2 million de personnes. Les productions du pays sont essentiellement orientées vers le marché intérieur, le Brésil n'ayant pas de fortes positions sur les marchés internationaux : il ne représentait que 0,1 % des exportations mondiales d'habillement en 2006. Les exportations brésiliennes - composées à 53 % de vêtements maille et à 47 % de vêtements chaîne et trame - restent principalement destinées au continent américain, et notamment aux Etats-Unis (31,4 % des livraisons). L'appréciation du real brésilien - qui renchérit les exportations et diminue le coût des biens importés -, ainsi que la concurrence accrue des producteurs chinois, ont pesé sur l'activité des confectionneurs. Aussi, les autorités chinoises et brésiliennes ont signé un accord sur la mise en place d'un système temporaire de quotas sur huit catégories de produits. Cette mesure, négociée en mars 2006, prendra fin au 1er janvier 2009.

Ce système de protection n'a pas suffi pour limiter la poursuite de la percée des productions chinoises sur le marché brésilien. En 2006, 53 % des vêtements importés par le Brésil provenaient de l'Empire du Milieu et 78 % de l'ensemble asiatique. Au niveau global, les importations brésiliennes ont bondi de 53 % en 2006 et de 45 % sur les onze premiers mois de 2007. Un important déficit de la balance commerciale résulte de ces évolutions ; d'autant que sur le segment du vêtement maille, où le Brésil dispose pourtant d'un savoir-faire établi (notamment sur le balnéaire), les importations dépassent les exportations pour l'année 2007. L'industrie brésilienne de l'habillement connaît donc des difficultés qui pourraient peser sur ses performances dans les prochaines années. Le taux de change entre le dollar et le real constituera vraisemblablement un handicap pour le développement à venir de la confection brésilienne. Les entreprises peuvent cependant compter sur un marché intérieur important et dynamique, si elles parviennent à résister à l'afflux des produits venus d'Asie. FRANCK DELPAL fdelpal@ifm-paris.com

INSTITUT FRAN Ç AIS DE L A M O D E

33,3%

PART DU BRÉSIL DANS LES EXPORTATIONS MONDIALES D’HABILLEMENT EN % DES VALEURS O.M.C.

31,4% 0,1% 0,1%

24,2%

0,1%

AMERIQUELATINE

ETATS-UNIS

ETCARAÏBES

UNION

2,5%

2,5%

AFRIQUE

ASIE

2000

2001

2002

0,1% 0,1% 0,1% 0,1%

2003

2004

2005

2006

EUROPÉENNE

TOTAL HABILLEMENT IMPORTATIONS DE LA FRANCE EN PROVENANCE DU BRÉSIL EN MILLIONS D’EUROS

IMPORTATIONS DE LA FRANCE EN PROVENANCE DU BRÉSIL VENTILATION DES PRINCIPAUX ARTICLES EN MILLIONS D'EUROS

2005 2006

2005 2006

8 3,9

5

2,2

3

VÊTEMENTS MAILLE ET BONNETERIE

2

VÊTEMENTS CHAINE ET TRAME

0,9 0,8 TEE-SHIRTS ET MAILLOTS DE CORPS

BAS ET COLLANTS

0,3 0,3 SURVETEMENTS, MAILLOTS DE BAINS, CHAINE ET TRAME

L A L ETTRE ÉCONOMIQUE, JANVIER 2008 - n°155


Point pays : le Brésil, janvier 2008