Page 11

3. Construction de l’engin

Engins de chantier

CHARGEUSES-PELLETEUSES

3. Construction de l’engin 3.1. Châssis 3.1.1.

Châssis rigide

Tout comme les pelles hydrauliques, les chargeusespelleteuses sont constituées de pièces soudées entre elles pour former un caisson, ce qui donne un ensemble rigide. On teste la qualité de toutes les soudures des éléments avant de procéder à la finition de l’engin (mise en peinture – montage des éléments). Le châssis sert à solidariser tous les éléments et à reprendre les contraintes en traction et en compression. La plupart des chargeuses-pelleteuses possèdent quatre roues, les deux roues arrière étant plus grandes que les roues avant. Mais on trouve évidemment aussi des modèles à quatre roues identiques. Quand les quatre roues sont identiques, l’engin s’utilise plutôt comme chargeur sur pneus. Sur les modèles à grandes roues arrière, seules les roues arrière sont motrices, mais il est aussi possible d’avoir quatre roues motrices. La sélection des roues motrices peut se faire dans la cabine. Sur les engins à châssis rigide, l’essieu arrière est fixe. Les roues de direction avant sont suspendues à un essieu pendulaire, ce qui facilite énormément la conduite sur terrain défoncé. La direction, entièrement hydraulique, est commandée par un cylindre de direction.

11

Fvbffc Chargeuses - pelleteuses  

Ce manuel de la FvbFFC donne une vue d’ensemble: De la structure générale De la commande de l’engin De l’entretien Du transport

Advertisement