Page 69

rié. Sur le divan, on a placé deux manne- Merci! répond Anita, déjà en train de quins enlacés, un foulard rouge autour courir vers le commissariat. du cou de chacun. La fameuse feuille de carnet Moleskine les accompagne **** et les deux mêmes mots y sont écrits : « Anita arrive au commissariat et fait part à demain ». des indices qu’elle a recueillis et de ses déductions à Smith : Un frisson lui traverse le corps. Rapidement, elle se ressaisit et dégaine son - Et, vous êtes sûre de votre coup, Bon- arme. Elle se retourne et se retrouve ham ? lui demande Smith. face à face avec Winston Carter, alias - Plus que sûre, monsieur. Je suis retour- Thomas O’Malley, qui pointe son arme née au café et on m’a dit qu’aucun vers la tête d’Anita. Thomas ne travaille à l’Apostrophe, que le commis matinal se nomme Les yeux plus brillants que jamais, il lui Winston Carter et qu’il n’est pas aux dit en riant : études. Winston Carter est bel et bien le fils d’Alan Carter et, selon moi, il est le - Je t’ai bien eue ! Tu ne te doutais pas meurtrier de mes parents et du couple que je t’espionnais tous les matins au du London Eye. café ! J’attendais mon heure. Mon - Et pourquoi ces deux meurtres ? heure de gloire ! Te retrouver était un - Je n’en suis pas encore tout à fait sûre, jeu d’enfant. Ton nom était dans tous mais j’ai des hypothèses à vérifier. les journaux après que tu aies tué mon - Très bien, alors je vais faire préparer père. Le meurtre des Hill était sensé me un mandat d’arrestation pour Winston donner la une ! Maintenant, avec toi, Carter pour demain matin, au café. je suis certain de l’avoir ! Cette balle-ci Maintenant, rentrez chez vous et tâ- sera pour venger Alan Carter ! Cheers chez de vous reposer. Anita! **** Anita arrive devant la porte de sa demeure d’Inverness Terrace et voit que la serrure a été forcée. Paniquée, elle entre sur ses gardes dans la maison où, jadis, elle habitait avec ses parents. Elle allume la lumière et regarde dans le salon. Elle pousse un cri en voyant la scène qui l’attend.

Au même moment, Smith entre avec fracas et tire sur Winston, qui tombe, mort. Anita s’effondre, sous le choc. - Ça va ? lui demande Smith. - Oui, je crois, répond Anita avec une voix tremblante. Comment avez-vous

64

Profile for Suzanne Roy

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Profile for idmuse
Advertisement