Page 53

encore une fois à son bureau. Quelque elle, la bouche grande ouverte tenant chose lui échappait, elle sentait que une épée gigantesque entre ses mains la solution était juste là sous son nez et difformes... c’est ce qui l’apeurait le plus. Qu’estce qui avait bien pu passer sous la rigueur de son intelligence ? Quelle était l’information qui se défilait ainsi ? « …événement extraordinaire et inexUne heure plus tard, l’arrivée du mes- plicable s’est déroulé hier matin, dans sager la surprit dans ses élucubrations. les bureaux du journal très réputé La Celui-ci lui apportait une enveloppe, Vision. Émile Le Tarnec assassiné saudont elle connaissait le contenu avant vagement sa fiancée, mademoiselle Andréanne Beauregard et se suicida même de l’ouvrir. par la suite. Vraiment, la société de nos jours est… » pourquoi ne maime telle pas ? elle le doit ele doit MAIMER MAIMER je vais marranger pour qu’elle maime a l’infini et qu’elle reste pour l’éternité avec moi et tant pis si les médecines ne me font plus rien c’est taant pis c’Est monvraimoi et on ne la verra plus vivre demainc’estassez je l’aime. Les médicaments... Émile ! Elle échappa la lettre comme si celleci venait de la brûler au 3e degré et renversa sa chaise en reculant. On se serait cru dans une fournaise, tout tournait autour d’elle. En sueur, elle chercha une sortie possible et se mit à courir comme si le diable était à ses trousses. Trop tard. Elle s’était trompée de chemin et fut arrêtée par la vue d’un monstre aux yeux exorbités qui courait vers

48

Profile for Suzanne Roy

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Profile for idmuse
Advertisement