Page 49

œuvres caritatives pour cacher leur biter près du bâtiment du journal. Que argent ? savons-nous ? C’est un homme qui se - Oui, c’est possible. sent seul. On dirait qu’il pense à une femme, mais que celle-ci ne recherSon copain étant lui-même notaire, il che pas ses avances. Je n’ai pas assez enchaîna avec une explication des d’informations pour m’avancer plus différentes possibilités que les criminels avant, mais c’est tout de même très avaient de passer outre le système. étrange... Voyant qu’elle avait cessé de porter attention, il commença à s’énerver. Un *** peu exaspérée, elle se leva en prenant son assiette et retourna à sa chambre Elle ne pouvait pas se l’avouer, mais la pour continuer ses recherches sur son réception de cette lettre anonyme la portable. perturbait. Elle n’avait pas prévu recevoir une missive de détresse ce matin Le lendemain au travail, le messager entre le café et le 3e verre d’eau de la du journal vint lui remettre une enve- journée. Andréanne appréhendait surloppe sans timbre, à son nom. tout la suite. Logiquement, quelqu’un qui envoie une page de son journal in*** time, car c’était manifestement le cas, sans divulguer nom ou adresse, prévoit Seul. La terreur et l’horreur. Je veux être continuer l’échange afin de donner la tapisserie de la tête de la Femme. plus de renseignements. Quelque choLa TÊTE de la femme ne me voit pas. Je se n’allait pas dans cette lettre, mais veux mourir mais sans amour, sans elle, elle n’arrivait pas à mettre le doigt desje ne peux pas mourir. sus. Cette anecdote n’était pas raisonnable ! 14 Novembre 20** La grande brune cessa de perdre son J’ai reçu une très drôle de lettre temps avec des fantaisies et classa aujourd’hui. Je n’arrive pas encore à ce mystère sous ses autres documents discerner le but de cet envoi, ni l’inten- plus importants. Elle se noua les chetion de celui qui se donna la peine de veux, enfila son manteau rapidement m’écrire. Il n’y a pas d’adresse de re- et l’attacha mécaniquement. Mettant tour ni de timbre, donc cette person- de l’ordre dans ses dossiers, elle ferma ne voulait absolument que je reçoive la lumière et retourna chez elle à la cette lettre rapidement et elle doit ha- même heure que la veille.

46

Profile for Suzanne Roy

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Profile for idmuse
Advertisement