Page 42

Fashion faux-pas (../suite) sage, la même expression de peur que sur celui de la femme qui l’a aperçue la première. Cette dernière est d’ailleurs, comme la grande majorité des invités, en train de se précipiter vers la sortie. Je ne bouge pas. Je n’y peux rien, je suis incapable de détacher mon regard de cette vision d’horreur. Une seule pensée me traverse l’esprit : qui? Qui à bien pu faire ça et pourquoi? Je ne me sens pas dégoutée, seulement intriguée au plus haut point. - Mademoiselle, il va falloir quitter la salle immédiatement.

- C’est bon mon coco, je peux me lever seule. Je me dirige vers la sortie, piquée au vif. Beurk, ça sent les poubelles à plein nez! J’appuie sur l’interrupteur et la pièce dans laquelle je me trouve s’éclaire. Un placard de concierge. S’il croyait se débarrasser de moi comme ça, le flic, il s’est mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude! Attend une minute, qu’est-ce que c’est que ce truc coincé entre la poubelle et le mur? Je me penche et, toute surprise, je retire un carré de soie Hermès.

Je le regarde avec des yeux de mer- - Ne bougez pas, vous êtes cerné! Si lan frit. Mais c’est qui, lui? Pour qui il se vous avez une arme, posez-la sur le sol, prend! Si j’ai envie de rester, je reste. Je bien en vue. remarque son badge de gendarme. Crotte! Moi qui croyais être bien ca- Mademoiselle, il s’agit d’une scène de chée derrière les rideaux, c’est raté. Je crime, vous devez évacuer les lieux. fais glisser mon sac à main pour qu’il soit visible depuis la passerelle. Je ne Non mais il me prend pour une dinde sais pas si ça compte pour une arme, monsieur beau gosse! Je sais bien que mais on n’est jamais trop prudent. c’est une scène de crime. Tu crois quoi, que j’ai de la merde dans les yeux? - Sortez lentement, sans faire de mouJe m’apprête à lui faire connaître vements brusques mon point de vue sur le sujet lorsqu’il m’agrippe par l’épaule pour me forcer Je prends un air bien exaspéré et je à me lever. Je vire sa main vite fait. lève les mains comme dans les films. Dites donc, mais c’est encore mon

39

Profile for Suzanne Roy

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Récits policiers  

Récits policiers écrits dans le cadre du cours de Mythes littéraires Professeure : Brigitte Deslauriers Session : Automne 2009

Profile for idmuse
Advertisement